La Fin de l’État

De la réversibilité de l’État et de l’oppression institutionnalisée

 


 

L’orthodoxie systémique fait croire aux peuples depuis l’antiquité, que la gestion politico-sociale de la société humaine a atteint son apogée avec l’avènement de l’État. Déjà Socrate et Platon, Aristote et la tradition philosophique européenne, avaient édicté l’inéluctabilité de l’État et le bienfondé moral de son existence ; John Adams et Thomas Hobbes plus tard, en feront le paragon de l’ordre politique et social. Hegel se chargea de le canoniser sous la forme de “l’avènement de la Raison dans l’histoire”.

Il s’avère à la lumière des recherches modernes en anthropologie et en archéologie que tout ceci n’est que préjugé et vue de l’esprit, certes très arrangeant pour la caste dominante ayant usurpé le pouvoir il y a bien longtemps déjà. L’État et ses institutions ne sont en rien inéluctables, sont parfaitement réversibles et sont de fait des caractéristiques anti-naturelles totalement artificielles, obsolètes et ne servant que l’intérêt du plus petit nombre aux dépends du plus grand nombre. De fait, l’humanité entière a vécu quelques 99,4% de son existence sans État, sans pouvoir centralisé, sans coercition, sans économie, sans système de marché ni argent. Ce n’est que durant les 0,6% restant de son existence la plus moderne que l’État, outil du maintien de la division politique de la société, a aidé à amener notre espèce au bord de l’abîme de l’oubli éternel.

Nous avons, depuis plusieurs années, publié les textes de grands anthropologues politiques et d’archéologues, historiens de la seconde moitié du XXème siècle et de ce début de XXIème siècle, qui nous emmènent sur le chemin de l’origine de la société humaine, du pourquoi et du comment de son évolution politico-sociale et nous laissant entrevoir la possibilité de sortir du marasme dans lequel est irrémédiablement plongé l’humanité.

Cette page regroupe ces textes de Pierre Clastres, Marshall Sahlins, James C. Scott, David Graeber, Jean-Paul Demoule, Marylène Patou-Mathis et Alain Guillerm réunifiés dans leur version pdf indépendante ou sous forme de dossier spécial constitué.

Pour comprendre où notre société va, il nous faut comprendre d’où elle vient et comment nous pouvons factuellement sortir du cercle vicieux étatico-capitaliste dans lequel nous avons été enfermé par la caste parasitaire profitant de la mise de nos sociétés sous tutelle étatique et capitaliste.

Rien n’est inéluctable sauf la mort. L’État est une phase transitoire socio-politique qui a vécu et qui est en train de laisser la place à une dimension supérieure de l’organisation humaine, dimension que nous appelons à l’instar de Gustav Landauer: la société des sociétés.

Ces lectures compilées sur cette présente page sont sans aucun doute parmi les plus importantes que vous lirez dans votre parcours d’éveil politique et c’est avec un immense plaisir et grande excitation que nous les partageons avec vous…

Merci de les lire, de les diffuser et de les partager sans aucune modération ; au plus de gens auront connaissance de ces informations vitales et au plus vite nous pourrons nous organiser contre le crime organisé étatique et capitaliste qui nous subjugue depuis des siècles, mettre à bas l’État, la marchandise, l’argent, le salariat, qui sont tous absolument inutiles à l’épanouissement naturel de la société humaine.

Pourquoi l’État est une supercherie contre-nature et comment en sortir:


Marshall Sahlins (anthropologue)

Marshall-Sahlins-La-nature-humaine-une-illusion-occidentale-2008


James C. Scott (science politique)

James-C-Scott-Contre-le-Grain-une-histoire-profonde-des-premiers-etats

James_C_Scott_L’art_de_ne_pas_être_gouverné


David Graeber (anthropologue)

David Graber Fragments Anthropologiques pour Changer l’histoire de l’humanité


Pierre Clastres (anthropologue)

40ans_Hommage_Pierre_Clastres

Clastres_Préface_Sahlins


J.P Demoule (archéologue)

On a retrouvé l’histoire de france (Jean Paul Demoule)


M. Patou-Mathis (paléontologue)

Marylène Patou-Mathis et la préhistoire de la violence et de la guerre


A. Guillerm
(historien)

Le_Défi_Celtique_Alain_Guillerm


Résistance 71

Manifeste pour la Société des Sociétés

petit_precis_sur_la_societe_et_letat


Sam Mbah (avocat)

L’anarchisme-africain-histoire-dun-mouvement-par-sam-mbah-et-ie-igariwey


Origine & Critique de l’État

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.