Archive for the colonialisme Category

Le pape reconnaît le génocide dans les pensionnats pour Indiens du « Canada » (Mohawk Nation News)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, canada USA états coloniaux, chine colonialisme, colonialisme, crise mondiale, documentaire, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , on 1 août 2022 by Résistance 71

papepfizer
Georges… comme tous les autres ensoutanés en chef,
tu as le sang de millions de personnes sur les mains !
Expie !!

Le pape reconnaît que les écoles pensionnats religieux ont commis un génocide

Mohawk Nation News

31 juillet 2022

Url de l’article original :
https://mohawknationnews.com/blog/2022/07/31/pope-acknowledges-church-schools-committed-genocide-audio/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Le samedi 30 juillet 2022, le pape François 1er a admis les atrocités qui furent perpétrées contre les peuples indigènes. “Oui, c’est un génocide, oui, oui, clairement. Vous pouvez dire que j’ai dit que c’était un génocide”, a dit le pape. Khanisensera, les mères de clans de la nation mohawk, ont ajouté que “la culpabilité retombe aussi sur le gouvernement canadien qui a financé et a minutieusement  planifié le génocide.

Tout contrôle de l’Île de la Grande Tortue occupée en tant que “terre de la couronne” doit maintenant retourner immédiatement à ses propriétaires originaux. Le Canada qui se situe sur Onowaregeh, l’île de la tortue, ne fait que squatter notre terre. Il a admis le crime, de la même manière que le Canada admet ses abus sur les élèves pensionnaires indiens dans ses écoles, qui furent aussi gérées et administrées par les églises (NdT : catholique, anglicane et unifiée du canada), pour le gouvernement fédéral canadien.

On dirait que le serpent noir s’en est allé dans l’océan pour ne plus revenir, d’après les anciennes histoires des peuples indigènes.

Le Vatican est la toute première entreprise au monde, créée en l’an 902 au moment de la rupture, du schisme du grand empire romain entre ses branches orientale et occidentale. La reine d’Angleterre est actionnaire de l’entreprise connue sous le nom de “la Couronne”, les citoyens canadiens sont ses sujets. Les entreprises reçoivent leur numéro IPO du Vatican, là où est localisée la couronne. Toute entreprise au Canada est une sous-entreprise de la Couronne et tout cela va maintenant être dissout. Tout a toujours appartenu aux peuples indigènes originels.

Les envahisseurs appellent l’île de la tortue, “terre de la couronne”. Notre souveraineté n’a JAMAIS été rendue, vendue à qui que ce soit… JAMAIS ! Tous les documents que présentent les envahisseurs concernant leurs titres de propriétés sont des faux. Aucun ne montre de véritable titre de propriété de quoi que ce soit, où que ce soit sur Onowaregeh.

Ainsi maintenant, le chef de l’entreprise a admis le crime de génocide sur Onowaregeh. La Croix qui est sur le Mont Royal (tekanontaki) est le symbole de ce génocide et doit être immédiatement retirée. Elle représente pour les peuples indigènes la même chose que la svatiska représente pour le reste du monde.

= = =

Le Tribunal International contre les Crimes de l’Eglise et de l’Etat (TICEE) sur Résistance 71

« Païens en terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la sécouverte », Steven Newcomb

« Nous sommes tous des colonisés », Résistance 71

heritage_des_pensionnats_pour_indiens
Souillé à tout jamais !…

Huron
A bas la « couronne »… et donc, à bas l’état,
à bas la marchandise et l’argent !…

Le pape François reconnaît le crime de génocide de l’église catholique dans les pensionnats pour Indiens du Canada !! Action immédiate en justice mise en branle (TICEE / Kevin Annett)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, canada USA états coloniaux, chine colonialisme, colonialisme, crise mondiale, France et colonialisme, guerres imperialistes, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 31 juillet 2022 by Résistance 71

oswaldo-guayasamin7

Auparavant : « Stop au pape : les dessous de la visites pontificale au Canada du 23 juillet 2022 »

L’admission par le pape du crime de génocide au Canada déclenche un mouvement de mise en arrestation aux Nations-Unies

Le pape peut être détenu et la richesse et biens du Vatican saisis sous les termes de la convention internationale de l’ONU sur le génocide

Les accords financiers de la Chine avec le Vatican maintenant sur la sellette et remis en question

https://youtu.be/wer1-iS-BdI

Iqaluit, Canada:

Le pape François 1er (Jorge Bergoglio) a admis aujourd’hui qu’un génocide fut commis dans les écoles pensionnats pour Indiens su Canada dont la majorité étalent gérés et administrés par son église catholique romaine. (Pope says genocide took place at Canada’s residential schools for Indigenous children | CBC News)

Bergoglio a fait l’admission publique à des journalistes après s’être empressé de quitter le Canada afin d’éviter des manifestants.

L’admission de Bergoglio a déclenché une action immédiate auprès de l’ONU afin de mettre en application la Convention de l’ONU contre le génocide et mettre Bergoglio en état d’arrestation immédiate en tant qu’officier fiduciaire d’un corps constitué criminel.

D’après des sources diplomatiques, plusieurs pays se préparent à mettre en place une motion afin d’inculper Bergoglio et d’autres officiels du Vatican devant l’assemblée générale de l’ONU et la Cour Pénale Internationale (CPI).

Sous les termes de la Convention, les régimes qui admettent le génocide doivent être traduits en justice et punis et peuvent avoir leurs biens saisis en avoir pour les crimes commis.” A dit un conseiller juridique à un des pays.

“Cela ne fait aucune différence si le régime est séculier ou religieux. Leurs hauts-fonctionnaires doivent être traduits en justice par la CPI et les tribunaux locaux.”

Encore plus cataclysmique pour l’église de Rome, est que l’accord financier signé entre Bergoglio et les officiels chinois à Prince Rupert le 23 juillet est maintenant en danger, tout comme l’est la Banque du Vatican et son soutien de l’économie globale chinoise.

“Pékin ne peut plus dépendre de l’IOR (la Banque du Vatican) si ses biens sont soumis et sont la cible à une enquête criminelle”, a dit le conseiller légal. “Ceci ébranle toute l’alliance Pékin-Rome.”

Kevin Annett (secrétaire exécutif du TICEE), qui a mené la campagne pour exposer et mettre en accusation le crime de génocide au Canada commis et géré par l’église, a salué l’action à l’ONU mais a aussi appelé à la saisie immédiate des terres et bâtiments de l’église catholique comme réparations pour “des siècles d’assassinat de masse par une église qui a admis le génocide”.

“Ce n’est pas un accident si Jorge Bergoglio s’est dépêché hors du Canada peu de temps après que la mairie de la ville d’Iqaluit ait annulé l’exonération d’impôt de l’église dans leur communauté.” a dit Annett.

“Le monde s’éveille à ce monstre paré de l’aparat religieux. Chaque niveau du gouvernement doit faire comme Iqaluit et arrêter de soutenir les tueurs d’enfants. S’ils ne le font pas, ils sont complices d’un énorme crime.”

Annett a aussi annoncé que la prochaine étape de la campagne pour stopper le financement et déstabiliser l’église de Rome au Canada et mondialement, commencera cette semaine.

Cette confession de culpabilité donne à tout le monde le feu vert pour cesser le financement et abattre le pouvoir de Rome et pour reconquérir l’énorme richesse accumulée, que l’église catholique nous a volée à tous. Nous et nos alliés des peuples indigènes, allons occuper les églises catholiques et réclamer le retour des territoires volés.

“Nous allons aussi présenter publiquement une facture de plus de 1 milliard de dollars au gouvernement canadien et demander le retour du transfert secret et illégal de l’argent des contribuables canadiens dans les coffres de la Banque du Vatican, rien que sur ces deux dernières années. Et comme ils ne rendront sans doute pas cet argent volé, nous le reprendrons nous-mêmes en saisissant l’argent des offrandes et des deniers du culte.

Pour plus d’information et pour rejoindre cette campagne, contactez republicnationalcouncil@protonmail.com ou angelfire101@protonmail.com .

Voir www.murderbydecree.com et www.republicofkanata.org

https://youtu.be/wer1-iS-BdI

Publié le 30 juillet 2022 comme communiqué joint du Tribunal International contre les Crimes de l’Eglise et de l’Etat et la souveraine république du Kanata.

(Traduction Résistance 71, 31 juillet 2022)

= = =

MaJ du 1er août 2022 : Jo a compilé une foule d’info que nous avons conjointement publiées depuis des années sur un très bon billet récapitulatif à lire et diffuser sans aucune modération. Notre émancipation de la tyrannie étatico-marchande passe par la mise à bas du colonialisme et du système qui en est responsable. Qu’on se le dise et agisse en conséquence…

Lire la traduction de Résistance 71 du contre-rapport à la CVR du Canada :

“Meurtre par décret, le crime de génocide au Canada” (PDF)

Et aussi, lire et diffuser :

“Païens en terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte” de Steven Newcomb

« Effondrer le colonialisme », Résistance 71

“Comprendre la loi coloniale pour mieux la démonter1ère partie / 2ème partie

“Nous sommes tous des colonisés”, Résistance 71

« Effondrer les empires coloniaux par apostasie collective », JBL1960

« L’antéchrist », Friedrich Nietzsche

1492_Espagne_christianisme
Christianisme et Nouveau Monde…

oakflat2

Pourquoi l’entité sioniste coloniale va disparaître, ses occupants pliant bagages… (Hassan Nasrallah)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, colonialisme, crise mondiale, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, média et propagande, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 30 juillet 2022 by Résistance 71

entitetemporaire
« Avec le temps, va… tout s’en va… »

Hassan Nasrallah explique pourquoi “Israël” va disparaître, ce, sans jeter les juifs à la mer mais “ils plieront bagages”…

Al Manar & Al Mayadeen

Source : https://french.almanar.com.lb/2389268

L’un des moments forts de l’interview avec sayed Hassan Nasrallah, accordée à la télévision d’information libanaise al-Mayadeen est celui où il explique pourquoi l’entité sioniste va disparaitre.

Son PDG Ghassan Ben Jeddo lui avait demandé pendant les trois heures et demi d’entretien dans lequel il a fait un tour d’horizon sur tous les dossiers qui concernent le Hezbollah, comment se présente pour lui les perspectives pour ‘Israël’.

Sayed Nasrallah a énuméré des facteurs internes, régionaux et internationaux qui ne sont plus en sa faveur.

Il a rappelé sa profonde conviction que sa fin est proche, assurant que « nous n’aurons pas besoin de quarante années de plus ».

« Moi je fais partie de ceux qui croient et depuis longtemps, et compte tenu des innombrables indices qui en témoignent aujourd’hui, que cette entité n’a pas d’avenir. Cette entité qu’on surnomme l’entité provisoire. Selon la logique des choses, les lois de l’histoire, les lois divines pour ceux qui consultent l’histoire, les lois qui régissent les sociétés, cette entité n’a pas d’avenir… Ce que nous disions depuis 10 ans, 20 ans ou 30 ans, ou ce qui avait été suggéré par l’imam Khomeiny en 1979-1980 sur l’élimination d’Israël de l’existence est maintenant évoqué par les dirigeants israéliens eux-mêmes. L’ex-Premier ministre Bennett (Naftali), dans ses discours avant de prendre ses fonctions et après les avoir quittés, a parlé des dangers existentiels. Il en est de même aujourd’hui, dans cette entité, chez les responsables politiques , sécuritaires, les généraux, des professeurs universitaires. J’ai regardé une conférence qui discutait d’un livre dans lequel l’idée principal est qu’Israël ne peut perdurer. Il n’y a pas de prédisposition. L’ex-chef du Mossad dit qu’ils ont actionné les appareils d’autodestruction. Bien entendu ils parlent des causes internes en premier plan. Historiquement parlant, compte tenu des critères historiques, il dit que ceci commence par les conflits internes, s’en suivront les conflits externes qui rafleront cette entité. C’est ce qui va se passer…. Je vois (cet évènement)  très proche. Leurs dirigeants et analystes se posent déjà la question si leur entité va pouvoir tenir 80 ans… En ce qui nous concerne nos croyons qu’il y a un ensemble de facteurs : les facteurs internes en premier, ils ont bien raison de le croire. De par leur culture, leur structure, … les choses se dirigent vers le pire…Dans le cadre des causes internes, il y a les causes économiques, culturelles, éducatives, religieuses…

En second lieu, il y a l’attachement du peuple palestinien (à sa terre). Aujourd’hui, l’esprit de résistance et la foi en la résistance et la persévérance sont au plus haut niveau. En dépit de toutes les circonstances difficiles qu’il a vécues durant ces 70 dernières années.

Troisièmement, la puissance de l’axe de la résistance qui croit en cette cause.

Quatrièmement, la situation internationale. Nous savons que celui qui a maintenu cette entité, implantée par d’aucun au cœur du monde arabe et islamique, et imposé à des centaines de millions de gens et aujourd’hui à un milliard et demi sont les super puissances étrangères. Les transformations internationales auront un impact très important. Les Européens vont edvoir se préoccuper d’eux-mêmes. Les indices se manifestent dès maintenant. L’ordre mondial devient un monde multipolaire. Des questions s’imposent sur les perspectives de la guerre russo-américaine en Ukraine. De même sur la Chine et les Etats-Unis. De même, on se demande vers où les USA vont-ils aller ? Depuis deux jours j’ai lu un sondage d’opinions réalisé par un centre d’études américain : 51% des Américains croient que les Etats-Unis vont connaitre une guerre civile. Si les Etats-Unis n’existent pas, ‘Israël’ n’existe pas. »

Sayed Nasrallah poursuit sur ce qui va s’en suivre : « La scène qui se présente devant moi est celle de gens qui plient bagages et se dirigent vers les aéroports, les ports, et les passages frontaliers avec la Jordanie et l’Egypte », (en souriant).

Force est de constater que dans cette scène, il estime que les Israéliens vont quitter la Palestine de leur propre chef.
Ce n’est pas la première fois qu’il présente cette prévision. Le Hezbollah dans son discours s’est bien démarqué de la rhétorique qui avait régné chez les mouvements de résistance palestinienne ou certains régimes arabes. L’élimination d’Israël chez lui ne passe pas la menace de « jeter les juifs dans la mer».

Il poursuit : « Il ne s’agit pas de prémonitions visionnaires ou occultistes… Ce sont les faits qui parlent d’eux-mêmes sur les plans interne, régional et international… un autre indice : quel est le nombre des Israéliens qui détiennent une double nationalité, le nombre des Israéliens qui disent qu’en cas de guerre, ils sont prêts à partir, sans même attendre ses résultats, dès le début. Que veut dire tout ceci ? Il y a un peuple qui a été apporté sur une terre et on lui a fabriqué une cause qui n’est pas sienne. La preuve en est que d’autres choix avaient été suggérés : qu’ils se rendent en Ouganda, en Argentine ou en Ukraine. Ce sont les Anglais qui les ont apportés en Palestine et non pas la Thora.  Ils savent très bien ce mensonge. C’est pour cela qu’ils ne sont pas prêts à se sacrifier pour rester en Palestine et la défendre c’est une terre occupée pour eux. Ils n’ont aucun lien avec elle. »

Et de conclure sur ce dossier : « tous les facteurs de maintien d’Israël régressent et s’estompent tandis que les facteurs de son élimination sont plus forts ».

= = =

Lecture complémentaire PDF :

« Hezbollah, son histoire de l’intérieur », Naïm Qassem, 2005

HN_sourire
H.Nasrallah, SG du Hezbollah, entretien Al Mayadeen, juillet 2022

Petit précis historique… Le nazisme et sa pourriture par l’autre bout de la lorgnette (Le Saker)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, colonialisme, documentaire, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, média et propagande, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 29 juillet 2022 by Résistance 71

AmAzNazflag

Que signifie le nazisme ?

Batiuschka*

Mars 2022

Publié en français juillet 2022

Source : https://lesakerfrancophone.fr/que-signifie-le-nazisme

“Vous devez comprendre que les principaux bolcheviks qui ont pris le pouvoir en Russie n’étaient pas des Russes. Ils détestaient les Russes. Ils détestaient les chrétiens. Poussés par la haine ethnique, ils ont torturé et massacré des millions de Russes sans une once de remords humain. On ne saurait trop insister. Le bolchevisme a commis le plus grand massacre humain de tous les temps. Le fait que la majeure partie du monde soit ignorante et indifférente à cet énorme crime est la preuve que les médias mondiaux sont aux mains des auteurs de ce crime.”
~ Alexandre Soljenitsyne ~

“L’Occident a gagné le monde non pas par la supériorité de ses idées ou de ses valeurs religieuses (auxquelles peu de membres des autres civilisations se sont convertis), mais plutôt par sa supériorité dans l’application de la violence organisée. Les Occidentaux oublient souvent ce fait, les non-Occidentaux jamais.”
~ Samuel Phillips Huntington, Le choc des civilisations, chapitre 2 ~

Le président ukrainien Zelensky est de race juive, comme l’était d’ailleurs le président Porochenko avant lui. Pourquoi alors le gouvernement fédéral russe appelle-t-il son opération spéciale en Ukraine « dénazification » ? Cela semble contradictoire pour la plupart des esprits occidentaux, où le mot « nazi » ne se rapporte étroitement qu’au génocide anti-juif de l’Allemagne du Troisième Reich (Reich = Empire). En d’autres termes, quelle est la compréhension russe, et d’ailleurs non occidentale, du nazisme ?

Tout d’abord, pour les Russes, comme pour beaucoup d’autres, le nazisme est le credo qui, pendant la Seconde Guerre mondiale, a organisé avant tout l’holocauste des Slaves (plus de 30 millions de morts), dépassant de loin l’holocauste des Juifs (près de 6 millions de morts), ainsi que le génocide d’autres minorités à cette époque. Le nazisme est le programme pour envahir, tuer, violer, piller et asservir. C’est exactement ce que les nazis ont fait en Union soviétique après 1941. Ils ont envahi les territoires des autres, tué les hommes, violé les femmes (puis les ont tuées – un soldat allemand sur deux était un violeur et un meurtrier en URSS), pillé l’art et la culture, et fait de ceux qui restaient des esclaves, les emmenant dans des usines et des camps d’esclaves en Allemagne, où ils travaillaient jusqu’à leur mort comme serfs du Troisième Reich.

Cependant, les nazis, exclus de la colonisation dans le reste du monde, n’ont fait en Europe centrale et orientale, notamment en Russie, que ce que les autres peuples d’Europe occidentale ont fait dans leurs colonies, comme nous le verrons plus loin. En d’autres termes, ce que l’on entend par « nazisme » n’est pas du tout spécifique à ce que les Allemands ont fait pendant la Seconde Guerre mondiale. Dans ce sens plus large, qui est celui que le gouvernement fédéral russe a à l’esprit aujourd’hui, le nazisme est ce que l’on peut appeler le « suprémacisme occidental », l’idée que les races non occidentales sont des « Untermenschen », des sous-hommes. Par conséquent, comme les « nègres », les « sauvages », les « singes », les « nips », les « gooks », les Russes aussi peuvent être « annulés ».

Cette mentalité trouve ses racines loin dans la barbarie qui a détruit la partie occidentale de l’Empire romain aux quatrième et cinquième siècles de notre ère. Au début, il semblait que les Barbares allaient être christianisés, en particulier aux confins de l’Europe occidentale, en Irlande, en Angleterre, dans la péninsule ibérique et en Italie. Mais dans le noyau géographique central, contrôlé par les Francs, la tentation des barbares de restaurer l’Empire romain païen était trop forte.

Ce renouveau et cette justification de la barbarie sont visibles dans le premier « Reich » (Empire), fondé par le prince germanique Charles le Grand, également connu sous le nom de Charlemagne (747-814). Avant même qu’il ne fonde ce Reich en 800 et ne se nomme lui-même « Empereur », ses forces franques, commandées par Roland, avaient envahi le Pays basque et avaient été vaincues par les Basques encore libres à Ronceveaux en 778 (l’un des mythes fondateurs de la barbarie occidentale), puis en 782 lors du massacre de 4 500 Saxons à Verden. En conséquence, ce barbare génocidaire a été appelé « Le Grand » et « Le Père de l’Europe » et a été « béatifié » par le catholicisme romain, la nouvelle religion franque, venue de la Babylone de Rome, que Charlemagne a en fait fondée, en la substituant à l’ancien christianisme orthodoxe, venu de Jérusalem.

Bien que Charlemagne et son Reich se soient rapidement effondrés, ce n’était que le début de la fin. Après lui, les barbares occidentaux ont commencé à rejeter le christianisme. (Voir, The Formation of a Persecuting Society : Power and Deviance in Western Europe, 950-1250 par R. I. Moore, 1987). En effet, au XIe siècle, les barbares, sous la conduite de leurs nouvelles troupes de choc normandes, les SS de l’époque, ont commencé à massacrer et à opprimer les Grecs autochtones dans le sud de l’Italie, puis les musulmans dans la péninsule ibérique et, un peu plus tard, les Mozarabes autochtones chrétiens. Dans le cadre du même processus, en 1066, les SS normands ont envahi l’Angleterre et conquis ce pays, massacrant les indigènes, imposant l’esclavage (« féodalisme ») et le catholicisme romain. De nombreux Anglais se réfugient à Constantinople et dans le sud de la Russie.

Les barbares occidentaux avaient trouvé une justification à leur barbarie, ils n’avaient pas besoin d’essayer de devenir chrétiens, ils pouvaient continuer comme avant, mais sous les nouveaux noms de « catholiques » ou, en langage moderne, de « globalistes ». Après tout, les barbares étaient déjà sauvés, car ils appartenaient désormais à une organisation infaillible, dont le chef détenait pour eux les clés du paradis et qui justifiait toutes sortes de pillages et de meurtres.

Après 1066, l’invasion, le massacre et le pillage du Pays de Galles et de l’Écosse, ainsi que l’imposition de l’esclavage féodal et de la nouvelle « Église » ont rapidement suivi. En 1096, les mêmes barbares occidentaux ont massacré les Juifs en Rhénanie, en route pour massacrer les « Grecs » (= les Chrétiens) et les Musulmans dans leur campagne génocidaire qu’ils ont appelée « la première croisade ». Dans la seconde moitié du 12e siècle, ces barbares, que l’on appellerait aujourd’hui des nazis, ont poursuivi leurs massacres (« croisades ») au Proche et au Moyen-Orient et ont également envahi l’Irlande entre 1169 et 1172. En 1204, ils massacrent et pillent la capitale chrétienne, la Nouvelle Rome, qu’ils appellent Constantinople.

Au début du 13e siècle, les barbares du nord, appelés « Chevaliers teutoniques », ont commencé à envahir, tuer, violer et piller les terres russes. (Voir, Guy Mettan, Russie-Occident, une guerre de mille ans, Genève 2015, en français). Cependant, ce n’est que le début. A la fin du 15ème siècle arrive le nazi italien Colomb. En l’espace de 400 ans, ses disciples barbares et primitifs ont massacré environ 100 millions de personnes, qu’ils appelaient les « Indiens », c’est-à-dire les peuples indigènes des Caraïbes (les Espagnols, les Britanniques, les Français et les Hollandais), de l’Amérique du Sud (les Espagnols et les Portugais), de l’Amérique centrale (les Espagnols) et de l’Amérique du Nord (les Britanniques, les Français et les Espagnols). Ils ont volé les vastes territoires américains de deux continents et leurs ressources naturelles, et ont violé, pillé et réduit en esclavage dans des « réserves ».

Cependant, dans le même laps de temps, ils ont fait de même dans une grande partie de l’Afrique (le commerce des esclaves, la guerre des Boers), en Asie, en Inde (voir la « mutinerie des Indes » 1, la haie de sel, la famine du Bengale) et en Australasie, en massacrant les Aborigènes, les Maoris, ainsi que les Micronésiens et les Polynésiens. Ce que les nazis ont fait lors de l’holocauste des Slaves (30 millions de morts) en Europe de l’Est, les autres Européens l’avaient déjà fait parmi les peuples indigènes dans le reste du monde, à l’exception des Amériques et de l’Australasie, des Britanniques en Inde, en Chine et en Afrique, des Portugais en Angola et au Mozambique, des Hollandais dans ce qui est aujourd’hui l’Indonésie, des Français en Afrique centrale et du Nord-Ouest et en Asie du Sud-Est, des Belges au Congo, des Allemands en Afrique du Sud-Ouest et plus tard des Italiens en Éthiopie. Tout cela au nom de la « civilisation, de la liberté et de la démocratie ». Pourquoi ne pas planter votre drapeau sur la Lune et la revendiquer ?

Cette barbarie occidentale s’appelait autrefois « le monde libre » (ce n’était pas vraiment ironique…), mais se nomme aujourd’hui « la communauté internationale » (= mafia). Il s’agit du même groupe de pays, totalisant peut-être un milliard de serfs zombifiés, dont les dirigeants se sont octroyés le droit divin de s’asseoir au sommet de la pyramide mondiale des républiques bananières et de racketter et exploiter les autres sous le prétexte du « Globalisme », c’est-à-dire de leur contrôle mondial personnel. Aujourd’hui, ils appellent leur doctrine « laïcité » ; en Russie, elle est appelée « nazisme » ; ailleurs, elle est simplement appelée « exploitation impitoyable ».

Aujourd’hui, à la suite de ce qui se passe en Ukraine, une seule question se pose : Allons-nous directement vers la fin du monde en raison de la corruption globale de cette élite de dirigeants, ou la fin sera-t-elle retardée parce que le monde est sur le point d’être nettoyé de cette élite nazie ?

(*) Batiushka : Recteur orthodoxe russe d’une très grande paroisse en Europe, il a servi dans de nombreux pays d’Europe occidentale et a vécu en Russie et en Ukraine. Il a également travaillé comme conférencier en histoire et en politique russes et européennes.

Traduit par Hervé, relu par Wayan, pour le Saker Francophone

Notes

  1. Voyez comment les nazis camouflent toujours leurs massacres et leurs guerres avec des noms différents : Chrétiens anglais = les Anglo-Saxons
    Les chrétiens = les Grecs
    Le génocide des peuples indigènes et le vol de leurs terres = La découverte du Nouveau Monde
    L’invasion franco-britannique de la Russie = La guerre de Crimée
    La première guerre de libération des Indiens = la mutinerie des Indes
    Le génocide des Chinois par les Britanniques = les guerres de l’opium
    Le génocide des colons néerlandais = la guerre des Boers
    La Grande Guerre européenne = Première Guerre mondiale
    La guerre euro-américaine = Seconde Guerre mondiale

= = =

Lectures complémentaires en format PDF :

« Païens en terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte », Steven Newcomb

« Wall Street et la montée de Hitler », Anthony C. Sutton

« Comprendre le système d’oppression coloniale pour mieux le démonter, 1ère partie »

« Comprendre le système d’oppression coloniale pour mieux le démonter, 2ème partie »

« Confession d’un évêque jésuite », Alberto Rivera

La City de Londres, au cœur de l’empire

« Les 8 familles derrière le cartel banquier », Dean Henderson

« Réflexions sur le peuple en arme, 3 textes »

Messages aux nazillons civilistes, tract

« La nature humaine : une illusion occidentale », Marshall Sahlins

« L’art de ne pas être gouverné », James C. Scott

Entretien avec James C. Scott

« Propaganda, comment manipuler l’opinion publique en démocratie », Edward Bernays

formatage

Lire, analyser, comprendre, pour un changement faste de notre société, 7ème partie : le colonialisme (Résistance 71)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, autogestion, canada USA états coloniaux, chine colonialisme, colonialisme, crise mondiale, démocratie participative, France et colonialisme, gilets jaunes, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 28 juillet 2022 by Résistance 71

lecture1

Résistance 71

21 juillet 2022

1ère partie : introduction
2ème partie : Histoire, anthropologie et archéologie
3ème partie : Science
4ème partie : religion et philosophie
5ème partie : spirituel et arts
6ème partie : analyse politique
7ème partie : colonialisme
8ème partie : anarchie et société des sociétés

Penser aujourd’hui, comme veut nous le faire croire l’idéologie dominante, que nous vivons dans un monde « post-colonial » est une illusion et une foutaise totale. L’empire anglo-americano-sioniste dont c’est le tour d’imposer la dictature marchande et les rouages idéologiques et institutionnels allant de paire, est fondé sur la prévalence coloniale d’états-nations toujours totalement dépendants de la City de Londres et de son 1,6km2 le plus riche du monde.
Depuis sa création, Wall Street n’est qu’une succursale de la City, certes devenue au fil du temps la plus importante, mais une branche néanmoins de la maison mère… Depuis la fin du XVème siècle, l’occident judéo-chrétien pille le monde et a mis en place la plus grosse machine marchande de l’histoire de l’humanité afin d’acquérir le monopole et d’assujettir le pouvoir aux diktats marchands.

Le colonialisme est le fléau qui s’est abattu sur l’humanité à des fins de contrôle total par une caste de parasites pour l’heure dominante, nous devons reconnaître son omniprésence et nous en défaire avec l’ensemble du système étatico-marchand. Il n’y a pas de solution au sein du système et ne saurait y en avoir ! Penser que l’État et la marchandise peuvent être rendus plus « vertueux », qu’on peut réformer le capital pour le rendre plus « compatissant » et « juste » envers tous est non seulement faire preuve d’une imbécilité optimale et ne rien comprendre au film, mais c’est surtout être complice du génocide planétaire qui se met en place au nom du « progrès » et de « l’humanisme ».

La seule ligne de direction viable est celle-ci :
A bas l’État ! A bas la marchandise ! A bas l’argent ! et A bas le salariat ! Tout le reste n’est que pisser dans un violon !
L’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés du carcan étatico-marchand, main dans la main avec les peuples opprimés depuis des siècles, pour ensemble marcher sur le chemin de la société des sociétés, celle de notre humanité enfin réalisée.

Lire pour mieux comprendre :

Nos pages sur Résistance 71 :

Les PDF sur le colonialisme, bibliothèque Résistance 71 :

Esprit_Cheval_Fou

« J’accuse »… Lettre ouverte à Mary Simon, Gouverneur Général du Canada sur le génocide passé et présent et les crimes du pape François 1er, de l’église et de l’état (Kevin Annett)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, canada USA états coloniaux, colonialisme, crise mondiale, documentaire, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 26 juillet 2022 by Résistance 71

Bergoglio_Videla

J’ACCUSE :

Lettre ouverte à Mary Simon, Gouverneur Général du Canada

De Kevin D. Annett, M.A., M.Div.             

Secrétaire exécutif du Tribunal International contre les Crimes de l’Eglise et de l’Etat (TICEE)

https://youtu.be/o-1KwXmt2wo

Le 26 juillet 2022

Mme Simon,

J’ai été particulièrement choqué lorsque j’ai lu votre déclaration auto-gratifiante sur le fait d’être le premier gouverneur général du Canada indigène. En fait, vous avez bien peu à célébrer en ce premier anniversaire de votre nomination lorsque le grand chef officier de l’église qui a exterminé tant de gens de votre peuple est sur notre sol avec la bénédiction et la coopération officielles de votre bureau.

Il serait bien plus honnête et certainement plus respectueux pour les légions d’enfants indiens assassinés dans les pensionnats, de déclarer une journée nationale de deuil.

C’est un fait avéré établi légalement et reconnu par votre propre gouvernement que pendant plus d’un siècle, l’église catholique romaine a mené un génocide délibéré qui a tué plus de 60 000 enfants autochtones dans les pensionnats pour Indiens à travers le Canada, ce d’après un contrat approuvé par l’église et le Privy Council d’Ottawa en 1910.

C’est un fait avéré et établi par la Cour Suprême du Canada que les dirigeants de l’église catholique, de l’église anglicane et de l’église unifiée du Canada qui ont géré ces “écoles” assassines sont responsables personnellement et par procuration de ces crimes et peuvent être traduits en justice.

C’est un fait et un requis sous la Convention sur le Génocide de l’ONU, dont le Canada est signataire, que de telles “traductions en justices et peines assorties” doivent avoir lieu et être exécutées.

Et pourtant, c’est un fait que, en violation de la loi internationale, pas un seul représentant des églises ou de l’état, n’ait été mis en accusation pour ces crimes au Canada et que votre gouvernement et ses tribunaux ont aidé et permis une telle obstruction de la justice en dissimulant de manière active les crimes commis dans les pensionnats pour Indiens et ont légalement exonéré et protégé les dites églises coupables ainsi que leurs représentants.

C’est un fait, que Jorge Bergoglio, alias “le pape François”, est personnellement et corporellement responsable de ces crimes en tant que chef représentant fiduciaire de l’église catholique apostolique et romaine et qu’il soutient et maintient les politiques et attitudes qui ont causé le génocide dans les pensionnats pour Indiens, ceci incluant la politique vaticane et conspiration criminelle connue sous le vocable de Crimen Sollicitationas, qui violent la loi en cachant officiellement, les viols, tortures et mises à mort d’enfants au sein de l’église catholique romaine.

C’est un fait, que sous la loi internationale, Jorge Bergoglio a été condamné par des tribunaux internationaux de conscience pour avoir commis et avoir caché des crimes contre des enfants et contre l’humanité, au Canada, en Europe et en Argentine et qu’un mandat d’arrêt citoyen a été émis contre lui, que la police, les tribunaux et le public ont pour devoir d’exécuter.

C’est un fait que les conseils des anciens traditionnels de cinq nations indigènes du Canada ont banni Jorge Bergoglio ou “le pape François”, de leurs territoires et ont appelé à son arrestation immédiate en tant que danger réel et présent à leurs enfants et leurs communautés.

C’est un fait que le déplacement, la destruction et l’extermination des nations indigènes et le trafic et l’assassinat de leurs enfants, continuent aujourd’hui à travers le Canada aux mains de l’église catholique romaine, de la GRC et des entreprises chinoises, ce grâce aux lois qui ont été votées par les gouvernements Trudeau et Harper.

C’est un fait qu’il en incombe à vous-même, Mary Simon, en tant que chef d’état officiel du Canada, de reconnaître ces faits indiscutables et d’agir en conséquence, ceci incluant l’aide à apporter à la mise en état d’arrestation de Jorge Bergoglio, dans le cas contraire vous serez tenue pour complice de ces crimes.

Finalement, c’est un fait que malgré ces requis légaux irréfutables et spécifiques, le crime de génocide et sa dissimulation continue au Canada à cause de la complicité officielle active de chaque niveau de votre gouvernement et de votre système judiciaire et que vous, Mary Simon, portez la responsabilité personnelle et par procuration de ces crimes perpétrés sans discontinuation.

Ainsi donc, JE VOUS ACCUSE, vous, Mary Simon, de trahir vos ancêtres, les liens de parenté indigènes assassinés et votre responsabilité publique, en utilisant votre fonction pour aider et permettre des pouvoirs criminels à agir et de perpétuer un crime contre l’humanité ininterrompu ainsi que de participer à une conspiration criminelle.

J’ACCUSE Elisabeth de Windsor, alias la “reine d’Angleterre”, la chef d’état officielle et de la condamnée église anglicane, d’être de principales actrices de ce crime et de cette conspiration et d’avoir personnellement kidnappé et fait disparaître dix enfants du pensionnat pour Indiens catholique de Kamloops le 10 octobre 1964, en compagnie de son mari Philip.

J’ACCUSE Jorge Bergoglio, alias “le pape François”, d’être un acteur principal de ce crime et de cette conspiration, d’avoir personnellement violé, torturé et assassiné, trafiqué des enfants en Argentine, en Hollande, en Belgique, au Pays de Galles, en Italie et au Canada entre 1981 et aujourd’hui et de complicité dans la mort de deux enfants indigènes à l’Est de Prince Rupert, Colombie Britannique, à ou vers minuit le 23 juillet 2022.

J’ACCUSE Justin Trudeau, premier ministre du Canada, d’être un acteur principal de ce crime et de cette conspiration et d’avoir commis un acte de trahison et autres actions criminelles pour et sous paiement du gouvernement chinois et de ses entreprises.

J’ACCUSE Ivan Jurkovic, le nonce du pape au Canada et les cardinaux Gerald Lacroix et Thomas Collins, d’être des acteurs principaux de ce crime et de cette conspiration, et de dissimuler le trafic, la torture, le viol et l’assassinat d’enfants indigènes et autres par le clergé de l’église catholique apostolique et romaine à travers le Canada, à Québec City, à Cornwall en Ontario et entre Prince Rupert et Prince George en Colombie Britannique.

J’ACCUSE Brenda Lucki, commissaire de la Police Montée Royale canadienne, d’être une actrice principale de ce crime et de cette conspiration et d’aider au crime de trahison, de trafic de drogue et de mineurs et d’enlèvement et d’assassinat de personnes indigènes sur la côte ouest canadienne, en collusion avec Justin Trudeau, le gouvernement chinois, Jorge Bergoglio et l’église catholique romaine.

J’ACCUSE Roseanne Archibald, Roseanne Casimir et autres officiels aborigènes financés par l’état d’être des acteurs principaux dans ce crime et cette conspiration et d’aider le Canada et le Vatican à détruire les preuves de leur assassinat des enfants dans les pensionnats pour Indiens et du génocide ininterrompu contre le peuple indigène.

J’ACCUSE Cong Peiwu, ambassadeur de Chine au Canada et Dai Houliang, le directeur de Petrochina Ltd., d’être des acteurs principaux de ce crime et de cette conspiration et de planifier, d’aider à l’enlèvement et au meurtre de personnes indigènes sur la côte ouest du Canada, ce en collusion avec Justin Trudeau, Jorge Bergoglio, Brenda Lucki et autres et de subvertir activement les lois de souveraineté du Canada.

J’incite par la présente ces personnes accusées à démissionner de leurs fonctions et de se rendre afin d’être traduits en justice ou pour la mise en exécution des peines déjà prononcées à leur encontre en tant que criminels condamnés.

Je charge par la présente la police, les tribunaux et le peuple du Canada ainsi que les nations indigènes à aider à la mise en arrestation de ces personnes et de leurs complices, ce en accord avec le verdict parfaitement légal et les mandats d’amenée émis par l’International Common Law Court of Justice le 15 janvier 2022. (Breaking News from the International Common Law Court of Justice, January 15, 2022 (GMT) Big pharma, government, church leaders face arrest as Court convicts them of Genocide, prohibits injections – Murder by Decree ).

J’adresse cette accusation et cette inculpation à Mary Simon et aux autres personnes ci-dessus nommées et au peuple du Canada et des nations premières indigènes en ma capacité de secrétaire exécutif du Tribunal International contre les Crimes de l’Eglise et de l’Etat.

Je parle aussi en tant que personne qui a une connaissance et une expérience de tout ce qui est décrit dans cette missive et qui possède plus d’un quart de siècle de leadership dans la campagne publique d’exposition, de mise en accusation et d’arrêt de tous ces crimes haineux au Canada et dans le monde.

Que justice soit faite, arrêtons l’assassinat des innocents !

Kevin D. Annett / Eagle Strong Voice (signée dans l’original)

26 juillet 2022

(Traduction Résistance 71, 26 juillet 2022)

https://youtu.be/o-1KwXmt2wo

angelfire101@protonmail.com , www.murderbydecree.com , www.republicofkanata.org

= = =

Lecture complémentaire sur le sujet :

« Les dessous de la visite du pape François au Canada le 23 juillet 2022 » (Kevin Annett)

« Meurtre par décret, le crime de génocide au Canada » (Contre-rapport de la CVR par the TICEE)

« Nous sommes tous des colonisés ! » (Résistance 71)

tuer-dans-loeuf
la bête immonde colonialiste…

reflexionaborigene

Stop au pape : les dessous de la visite pontificale au Canada le 23 juillet 2022 (Kevin Annett)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , on 20 juillet 2022 by Résistance 71

Bergoglio_Videla
Double effet Jorge… 
Bergoglio absout Videla…

Jorge Mario Bergoglio non seulement soutenait la dictature militaire Argentine, mais il a aussi joué un rôle direct et complice dans la ‘sale guerre’ (la guerra sucia), en liaison avec le chef de la junte militaire Argentine le général Jorge Videla, menant à l’arrestation, la torture, l’emprisonnement et la disparition de prêtres catholiques progressistes et de citoyens opposés à la règle militaire sévissant en Argentine.”
~ Michel Chossudovsky ~

Il (le général Videla) informait la hiérarchie catholique du pays au sujet de la politique de “disparition” des opposants politiques de son régime et que les hauts dignitaires catholiques le conseillaient sur la façon de “gérer” cette politique.”
~ Général Jorge Videla dans un entretien avec le journal El Sur ~

Sous les jupes : qui est Jorge Mario Bergoglio alias le pape François 1er, notes sur un pape du Nouvel Ordre Mondial 

Kevin Annett

19 juillet 2022

Texte reçu par courriel

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

MaJ 26 juillet 2022 : « J’accuse », lettre ouverte à Mary Simon GG du Canada (Kevin Annett)

MaJ 1er août 2022 : « Le pape admet le génocide au Canada ! » (TICEE / Kevin Annett)

On doit se poser des questions au sujet d’un type qui se promène tout le temps en robe blanche…

Le grand romancier de série noire et magnat du pétrole raté Raymond Chandler, qui savait de quoi il retournait sur la nature sordide du pouvoir, avait observé que vous pouvez toujours remarquer le plus gros gangster de la ville de la façon dont “il s’habille pour plaire.” L’évêque de Rome actuel semble être un très bon élève de Chandler.

Jorge Bergoglio a toujours été quelqu’un qui projette une très bonne image publique, sans aucun doute à cause du sillage de meurtre et de corruption qu’il laisse derrière lui. Depuis l’époque de ses salades comme grand ami et homme de paille de relation publique de la junte militaire assassine argentine, Bergoglio s’est fié à son visage souriant et débonnaire pour distraire de tous les squelettes entassés dans son placard. Ceci est peut-être pourquoi son surnom parmi les évêques d’Amérique latine est “El Cameleon” ou “le caméléon”

Changer d’image est une spécialité de l’homme aujourd’hui appelé “pape François”. Son ascension rapide de petit prêtre à la tête des jésuites et archevêque de Buenos Aires est due à son amitié avec des bouchers comme Jose Lopez Rega, fondateur des escadrons de la mort qui torturèrent et tuèrent des milliers d’Argentins, y compris les propres prêtres de Bergoglio, durant la “sale guerre” des années 1970-80. Bergoglio fut si souvent vu en la “bonne” compagnie du dictateur général Jorge Videla, qu’ils furent surnommés “los gamelos Jorges” ou “les jumeaux Jorge / Georges”. Pourtant ces associations bien sanglantes, n’ont pas empêché Bergoglio de poser simultanément, comme il le fait maintenant, comme réformateur de l’église et défenseur politiquement correct des droits de l’Homme.

Clairement, un magouilleur comme  ce curieux Georges était destiné pour une encore plus grande criminalité au sein de l’église de Rome, spécifiquement avec le pape Benoît XVI tombé en disgrâce et déposé début 2013 et le besoin impérieux de contrôle des dégâts. Jorge Bergoglio fut juste ce dont une papauté chancelante et affaiblie avait besoin et demandait.

Et bien, El Chameleon remet le couvert la semaine prochaine dans une autre performance théâtrale publique. Bergoglio arrive au Canada le 24 juillet, soi-disant pour faire couler quelques larmes de crocodile sur les légions d’enfants indigène que son église a massacré pour leur bien bien entendu. Hypocrisie et pirouette mises à part, il est très curieux pour Bergoglio de le faire dans la mesure où il ne voit absolument rien de mal dans l’assassinat “d’infidèles païens”. La dernière fois que le pape François est venu en Amérique du Nord, en 2017, il a “béatifié” Junipero Serra, un missionnaire catholique qui a réduit en esclavage et épuisé au travail plus de 100 000 Indiens dans les plantations californiennes. Bergoglio avait fait remarquer en cette occasion : “Nous sommes inspirés par son zèle…

Alors pourquoi le génocide est-il un fait béni en Californie mais sujet à de soi-disantes “excuses” au Canada ? Bizarre Georges, vraiment bizarre…

Nonobstant tous les dupes suiveurs de Bergoglio qui avalent les couleuvres comme ce deux poids deux mesures de la même manière qu’ils croient qu’on trouve dieu dans une espèce de gaufrette de communion, le reste d’entre nous doit se demander le véritable but de cette visite du pape ce mois-ci au Canada.

La réponse tient en deux mots : Chine et fric, plein de fric…

Vous vous rappelez comment le président Joe Biden a rampé récemment à Rome pour cirer les pompes de Bergy. Joe n’était pas la seulement pour obtenir des voix catholiques ou pour pourrir le premier amendement de la constitution des États-Unis sur la séparation de l’église et de l’État. Son véritable but était de mettre un coup d’arrêt au transfert de très grosses réserves d’or du Vatican des Etats-Unis et d’Italie vers Pékin. Car sous Bergoglio, la papauté est en train de passer d’un bateau à un autre et de passer sur l’embarcation chinoise et de favoriser financièrement la mise sous tutelle de l’économie nord-américaine.

Ce qui nous amène à Prince Rupert, Colombie Britannique.

D’après des sources vaticanes, un jour avant l’apparition programmée de Bergoglio à Edmonton le 24 juillet, l’entourage pontifical va rencontrer sur la côte ouest canadienne des hauts fonctionnaires chinois et signer un accord de crédit. Cet accord va fournir 700 milliards de dollars des fonds du Vatican pour financer l’expansion du contrôle chinois sur le pétrole, le gaz naturel et l’infrastructure de transport canadiens et états-uniens. Bergoglio sera accompagné dans sa mission par le secrétaire d’état du Vatican Pietro Parolin, qui est le plus puissant soutien de l’alliance de Rome et de Pékin et qui a fait se réaliser l’accord de Prince Rupert.

Une autre indication de ce mouvement est le très curieux arrêt de Bergoglio pendant trois heures à Iqaluit, Nunavut (territoire Inuit), à la fin de son itinéraire canadien. Il n’y a pas grand chose dans cette région des îles Baffin à part des glaces flottantes et des ours polaires, sauf que ceci est placé au dessus de plus d’un quart des réserves pétrolières non exploitées du Canada. De la même manière, la première étape officielle de Bergoglio est au cœur de la région des sables bitumeux en Alberta juste à côté d’Edmonton.

Rien de tout cela ne vient vraiment par surprise, quand on considère  que le Vatican est la plus grande banque, la plus secrète au monde et la plus grande blanchisserie d’argent sale. Mais l’apparition personnelle de Bergoglio pour finaliser cet accord n’est pas juste à propos de gros sous. C’est un signe de l’importance stratégique de la nouvelle alliance politique entre Rome et Pékin afin de consolider la nouvelle tyrannie globale connue sous le vocable de corporatocratie.

Après tout, l’église de Rome est la plus vieille corporation au monde. Elle est aussi l’architecte historique du fascisme et de son système corporatiste, entrepreneurial totalitaire, qui fut le pionnier de ce qui est aujourd’hui le Nouvel Ordre Mondial. Le Vatican est un allié naturel de la Chine et son système maoïste-mandarin d’adoration d’empereur et de règle de parti unique qui reflètent le système de la papauté. Ceci fut rendu évident lorsque, dans un coup sans précédent en septembre 2018, le pape François signa un accord avec le gouvernement chinois permettant à ce dernier de nommer des évêques catholiques chinois : un tel pouvoir décisionnaire généralement est l’apanage exclusif de Rome.

Cette action fut immédiatement suivie par une série de transferts de fonds entre le Vatican et Pékin pour un total de 2 milliards de dollars par an, d’après l’ex-haut fonctionnaire chinois Guo Wengui.

Les banquiers ne sont pas le type de personnes à faire confiance pour leurs largesses à des leaders douteux, spécifiquement lorsque cela touche une opération majeure comme la Banque du Vatican qui détient et gère une majorité des dépôts financiers mondiaux. Le dernier pape qui n’a pas joué le jeu des gnomes de Zurich a terminé mort après un mois de pontificat (NdT : Jean-Paul 1er, cardinal Albino Luciani, élu en août 1978, décédé au Vatican en septembre 1978)…

Mais le pape François n’est pas Jean-Paul I. Le simple fait que le fourbe argentin est toujours perché sur le “trône” pontifical après une décennie est qu’il va siéger personnellement avec les Chinois le 23 juillet, veut simplement dire qu’il est juste ce que les banquiers ont aussi ordonné.

Il n’y a rien de plus traître que la politique romaine, vaticane, spécifiquement pour quelqu’un si personnellement compromis que Jorge Bergoglio. Son passé entaché de sang en Argentine, incluant son rôle déterminant dans le trafic des enfants des prisonniers politiques et l’obtention du financement du Vatican pour soutenir la junte militaire et l’achat des missiles Exocet français pour l’Argentine contre l’Angleterre dans la guerre des Malouines de 1982, est bien exploité par ses adversaires du collège des cardinaux.

bergoglio_Videla1

Bergoglio fait face à une opposition renforcée parmi les cardinaux traditionnellement pro-occident autour de l’ex-pape Benoît XVI, Joseph Ratzinger, dont les alliés parmi les évêques canadiens ont bloqué la tentative de visite de Bergoglio au Canada l’an dernier, apparemment avec l’aide des Etats-Unis. Son voyage à venir a été menacé par les conseils des anciens des nations premières avec le lancement d’une campagne “Stop au pape” qui planifie de bloquer et de perturber les évènements pontificaux.

En plus de ça, il y a aussi cette petite affaire de la très curieuse relation entre Georges et Maxima Zorreguieta, la reine de Hollande. Il semble que Maxima, citoyenne argentine, qui connaît Bergoglio depuis qu’elle est enfant, lui a fait des versements de fonds réguliers depuis 2008 de l’ordre de 12 000 à 15 000 euros chaque mois ! Lorsqu’il devint pape en 2013, Maxima lui donna en plus 128 000 euros ou quelques 160 000 US$(Source: Dutch journalist Ella Ster and others)

Lorsqu’il fut confronté à ce fait en juin 2019, le bureau de presse du Vatican a d’abord nié, puis confirmé la relation financière entre le pape et la reine hollandaise ; mais il a refusé de commenter sur la documentation montrant que Bergoglio l’a aidé à purger un casier judiciaire qu’elle avait contracté en Argentine, ce afin de lui permettre de se marier à un membre de la famille royale hollandaise. Mais la gangrène est plus profonde.

Le père de Maxima Zorreguieta est Jorge Zorreguieta, qui fut membre du cabinet ministériel dans la junte militaire de Videla pendant la sale guerre et était un ami proche du présent pape François. Zorreguieta fut forcé de démissionner de la junte en 1981 lorsque des allégations firent surface comme quoi il était personnellement impliqué dans le rapt et la torture de citoyens argentins, incluant une femme journaliste qui fut très critique à la fois de la junte militaire et de Bergoglio et qui fut assassinée en prison.

Quoi qu’il en soit, d’après une sœur en retraite qui servit à Buenos Aires au bureau du diocèse sous les ordres de l’archevêque d’alors, Jorge Bergoglio, Zorreguieta était un participant régulier avec son ami Bergoglio, “d’étranges cérémonies” dans les sous-bassements de la cathédrale de la Plaza del Mayo, impliquant le viol rituel, la torture et le meurtre d’enfants. Et apparemment, Maxima Zorreguieta fut utilisées dans ces rites lorsqu’elle était enfant, dans ce qui fut découvert être un réseau sacrificiel inter-générationnel au sein de l’église catholique romaine et connu sous le nom du Neuvième Cercle.

Toos Nijenhuis est une Hollandaise qui a été élevée au sein d’une famille catholique du Neuvième Cercle à Utrecht et elle fut rituellement violée et torturée dès l’âge de quatre ans. Lorsqu’elle eut 9 ans, elle fut témoin d’un viol et d’un meurtre perpétré par l’archevêque Jorge Bergoglio sur une petite fille du Neuvième Cercle dans la crypte d’un château en dehors d’Utrecht. Elle témoigne aussi avoir vu le cardinal Alfrink et l’ex-reine de Hollande Beatrix, la mère du mari actuel de Maxima Zorreguieta et roi de Hollande Guillaume-Alexandre, participer à ce rituel. ((481) ITCCS – Testimony of Toos Nijenhuis – Ritual Child Sacrifice in the Vatican – YouTube)

Ces faits placent la réunion du pape François à Prince Rupert sous une nouvelle lumière bien glaciale. Car la route allant de là à sa prochaine destination circule justement au travers de ce qui est appelé “la route des larmes”, région où des familles entières natives sont portées disparues de manière routinière.

D’après l’ex-gendarme de la police montée du Canada (GRC), George Brown, qui a travaillé avec moi dans une enquête citoyenne sur des femmes portées disparues, beaucoup de cadavres de natifs retrouvés le long de la route des larmes entre Prince Rupert et Prince George, avaient des organes qui manquaient et présentaient des signes de dépeçage rituel. Mais ces faits ont été effacés des rapports de police et légistes et totalement censurés par les médias.

De la même importance est le fait que les rituels du Neuvième Cercle tendent à se produire les 23ème ou 24ème jour de certains mois, d’après les arcanes de dates rituelles romaines. Jorge Bergoglio va arriver au Canada et rencontrer les officiels chinois associés, précisément durant ces jours du mois de juillet ; car les macabres cérémonies du Neuvième Cercle sont faites pour coïncider avec des évènements importants dans l’ancienne croyance que le sang des innocents assure et sanctifie leur succès.

Après tout, une telle croyance en le pouvoir rédempteur du sacrifice d’enfants est le fondement même de la foi catholique et est personnifiée dans sa “messe” où il est cru que le corps et le sang du fils sacrifié, Jésus, sont consommés pour donner la vie éternelle. La ligne séparant une telle pratique de celle du cannibalisme d’enfants qui se produit lors des messes sataniques du Neuvième Cercle est si ténue, qu’elle est quasiment non-existante.

Je suis toujours très perplexe concernant le fait que quiconque ayant une connaissance du génocide religieux ou de la politique officielle de l’église catholique qui assume et protège le viol d’enfants et leur torture, trouverait difficile de croire que des hommes “saints” en robes blanches sont couverts du sang des autres. Jorge Bergoglio a trempé dans des affaires de meurtre depuis des années et sous ses jupes se trouvent la preuve à peine voilé, comme Jésus le décrit :

“Que la malédiction soit sur vous, prêtres et pharisiens, hypocrites ! Car vous êtes tels les tombes qui paraissent si belles du dehors, mais qui sont emplies des os des hommes morts et de toutes les impuretés !”

Que Bergoglio et ses complices de l’église et de l’état soient arrêtés et menées devant la justice ou pas, va déterminer combien encore d’enfants vont mourir aux mains de l’église qui a mené au massacre officiel de 60 000 enfants natifs dans les “pensionnats pour Indiens” du Canada. Quoi qu’il en soit, la justice du ciel a prononcé son propre verdict contre la plus vieille conspiration criminelle de notre planète et sur le tueur nommé Jorge Mario Bergoglio, dont le titre officiel est celui de “vicaire du Christ”, Vicari Christi ou : “Celui qui remplace le Christ”…

= = =

Lectures complémentaires :

votre-ignorance-est-leur-pouvoir.png

Se libérer des idéologies réformistes pour un changement radical (à sa racine)de notre paradigme politique, organisation et action acéphales (Dr Bones)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, crise mondiale, démocratie participative, gilets jaunes, guerres hégémoniques, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 19 juillet 2022 by Résistance 71

DrBones_Curse_your_boss

Commencer votre propre guerre pour vous libérer

Dr Bones (extrait de son livre)

Juillet 2017

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Juillet 2022

Les dieux étrangers de l’État et du Capital vous ont mis dans un monde où leur parole est loi. Vous êtes envoûtés par les édits et les normes d’une société pour laquelle vous n’éprouvez rien d’autre que de la révulsion et les belles voix des publicités vont rappellent sans cesse que vous n’êtes rien, que vous ne valez rien sans leurs produits. Tout est horrible, tout est construit sur des strates de cruauté abrutissante.

Toutes ces choses doivent être détruites. Pas par devoir, pas par ce même grand idéal religieux de la révolution en marche, mais elles doivent être détruites de la même façon que vous arracheriez le fouet des mains du maître d’un esclave. Nous devons mettre fin à ce qui veut mettre fin à nous, cette très véritable et unique partie de nous qui hurle que nous méritons bien mieux que cette existence de damnés. Tout en vous vous pousse à contre-attaquer, à vous lâcher, à mordre de manière enragée les gorges des prédateurs qui ont passé votre vie entière à vous écorcher vifs.

Comment pouvons-nous y mettre fin ? Vraie question n’est-ce pas ? Jusqu’ici, tout n’a été que théorie, de bonnes idées à lancer dans votre tête, histoire de nettoyer les toiles d’araignée. Un paquet de ces soi-disant “révolutionnaires” ne semble jamais bouger au-delà de cette étape, contents des effets de l’inhalation secondaire des vapeurs enivrantes de ces révolutions terminées depuis bien longtemps. Les clubs de livres et les réunions, c’est bien, mais rien de tout ça ne vous rapproche de la liberté. Il y a quelque chose d’étrangement religieux à propos de tout ça non ? Ces gens avec leurs livres choisis se rassemblant pour parler de ce qui sera bien quand finalement la justice balaiera tout et arrangera les choses. Ils feuillettent les pages sans fin en étant persuadé que si suffisamment de personnes entendent la “bonne nouvelle” d’une théorie ou d’une autre, alors tout changera. Qu’est-ce qu’une manif’ si ce n’est une bonne vieille parade protestante déguisée en rouge et noir ?

Les activistes et théoriciens semblent croire, comme leurs frères chrétiens, qu’ils ne combattent pas contre de la chair et du sang mais contre des principes, des symboles éthérés, des problèmes qui sont soit bons ou mauvais. Ils combattent la bourgeoisie au lieu des vrais riches, ils sont contre “toutes les structures de l’oppression” au lieu des bâtiments concrets de brique et d’acier où les gens responsables du marasme vivent, respirent, mangent. Est-ce si étonnant que le gauchisme moderne ait été si inoffensif, passant son temps à chasser des fantômes et des abstractions au lieu des véritables ennemis ? La guerre de classe peut-être un bon symbole de rassemblement pourvu que cela génère un conflit réel. Sans ça, ça ne sert à rien…

Tel rite… telle révolution

Lorsqu’on jette un sort nous faisons glisser le monde de la possibilité dans le monde physique afin de correspondre à nos intérêts. Nous y mettons de la volonté et de l’intention jusqu’à ce que nous désirons soit meurt, soit se rend à nous. Pourquoi notre politique ne devrait-elle pas se focaliser sur le même principe, la même praxis orientée sur l’action, qui rend la sorcellerie bien plus efficace que la prière ?

La magie est pratique. Vous pouvez lire tous les bouquins de sorcellerie que vous voulez, mais à moins que vous ne pratiquiez les rites, vous ne saurez jamais ce qu’est la sorcellerie. La révolution est un peu la même chose : vous n’apprendrez jamais vraiment quelque chose jusqu’à ce que vous le mettiez en pratique vous-même.

Les prêtres des cultes gauchistes, hautement suspicieux de toutes tendances individuelles qui pourraient mener les suiveurs à penser par eux-mêmes, ont appelé l’action individuelle contre la cage spectrale “aventurisme” et “inefficace”. Leur choix de mots les trahit.

Ils ne veulent pas que vous agissiez parce qu’ils ont eux-mêmes peur. Ils préfèrent croire que leur inactivité est justifiée et moralement juste. Ils voient l’activisme comme une carrière, un mode de vie, et craignent que le jour où le principe mystérieux et abstrait contre lequel il semble lutter, disparaisse. Ils en ont besoin pour les aider à définir qui ils sont. Pourquoi nos vie ne seraient-elles pas aventureuses ? N’était-ce pas cela que la magie représentait ? Vous vous êtes intéressés à l’occulte pas pour simplement parler aux morts ou invoquer des déesses, mais pour accomplir des choses. Le processus de changer notre existence et nous libérer est peut-être la plus grande aventure que nous pouvions entreprende.

Pour ce qui est “d’inefficace”, ceci est simplement un mensonge voulu pour les protéger de la vérité : le parti est inefficace, l’organisation est impuissante. Même les Hell’s Angels et la mafia italienne ont été infiltrés par le gouvernement et jetés en prison, des organisations qui tuent tout membre qui ose devenir une donneuse, un indic’. L’action individuelle n’est pas inefficace ; des organisations hiérarchiques de grande envergure le sont. L’action individuelle, ou du moins des groupes informels ou des individus auto-agissant, ont jusqu’ici été les seules choses qui ont prouvé marcher.

Dans un rapport pour le Department of Homeland Security intitulé “Countering Ecoterrorism in the United States: The Case of ‘Operation Backfire,’, les forces en charge de maintenir le pouvoir d’état ont noté :

“Les groupes radicaux pour l’environnement comme l’ALF (Animal Liberation Front) et l’ELF (Earth Liberation Front, fondé en GB, 1992) ont adopté un modèle de résistance sans leader par lequel des sous-groupes autonomes de gens de confiance forment des cellules ayant pour but de perpétrer des actions illicites fondées sur une série de principes (Joosse 2007, Leader et Proebst, 2003). Les nouvelles recrues sont informées de ne pas rejoindre les cellules existantes, mais plutôt de commencer leurs propres cellules avec des associés de confiance (Joosse 2007). Les bureaux de presse régionaux et nationaux, qui ne reconnaissent aucune affiliation avec les cellules individuelles, postent des communiqués des cellules. Le manque de hiérarchie structurée et de leadership discernable rend particulièrement difficile aux forces de l’ordre d’infiltrer ces groupes. La structure sans leader empêche également contre tout type de fracture idéologique, ce qui a souvent miné de l’intérieur des groupes comme Earth First ! par exemple (Joosse 2007). Le résultat direct est une structure organisationnel amorphique et acéphale d’acteurs illicites vaguement en lien, capables de perdurer dans le temps et au travers de vastes étendues géographiques, posant de graves défis aux forces de l’ordre qu’elles soient étatiques ou fédérales, ainsi qu’à celle du niveau local.

Les camarades de l’ALF et de l’ELF étaient particulièrement au courant de cette force, disant dans une FAQ anonyme :

“Les forces de l’ordre, particulièrement en Amérique du Nord, sont entraînées pour reconnaître et gérer des organisations qui ont un leader et un QG centralisé. L’ELF ne contient rien de tout cela. Du fait du caractère autonome et underground des cellules de l’ELF, l’infiltration d’une cellule ne veut en rien dire que tout le mouvement le sera et sera stoppé. Si un individu ou même une cellule entière sont capturés par les autorités étatiques, les autres individus et cellules demeureront libres de continuer leur travail, car elles opèrent de manière indépendante et anonyme l’une de l’autre. La structure en cellule est une tactique de guérilla qui a été employée avec grand succès par un grand nombre de mouvements dans le monde et ce depuis longtemps. Ceci peut être une tactique à grand succès lorsqu’appliquée de manière appropriée contre une plus grande puissance militaire.

L’ELF ne possède pas de liste physique de membres ni de réunions que vous pouvez rejoindre pour adhérer et participer. Rappelez-vous que l’ELF existe autour non pas d’une structure physique de base ou classiquement mise en place, mais en lieu et place autour d’une idéologie. Si vous croyez dans l’idéologie de l’ELF et que vous suivez un certain nombre de points publiés, vous pouvez alors commencer à agir et de là faire partie de l’ELF.”.

Ceci est un point déjà mentionné dans un tract de sabotage des forces aliiées durant la seconde guerre mondiale, qui circulait dans les populations européennes occupées :

Pas besoin d’équipement ou d’outils spéciaux, il peut être exécuté par un citoyen ordinaire qui peut agir individuellement ou en groupe et sans la nécessité d’une connexion active avec un groupe organisé et cela peut être effectué de telle façon à minimiser le risque, les blessures, la détection et les représailles…

Des actions de sabotage simple, répétées des milliers de fois par des citoyens-saboteurs peuvent être une arme extrêmement efficace contre l’ennemi. Crever les pneus, vider les réservoirs d’essence, mettre le feu, agir stupidement, mettre les circuits électriques en court-circuit, perdre des pièces détachées, tout cela pourra ruiner le matériel, l’efficacité de travail et faire gagner du temps. A grande échelle, les actions de sabotage simple harcèleront et démoraliseront l’ennemi, sa police et ses administrateurs. Pour plus de succès, cela peut demander que le citoyen-saboteur trouve des collègues pour l’assister dans des opérations de plus grande dimension.

ZAD_Partout

Un point de lamentation également des stratèges militaires modernes :

“L’insurrection  présente sans aucun doute un très sérieux défi asymétrique ce, même pour les puissances militaires les plus fortes comme les Etats-Unis. La stratégie est asymétrique, d’après notre définition, en ce qu’elle recherche à transformer des avantages militaires de la masse et de la puissance de feu en des inconvénients en épuisant l’ennemi dans une campagne minimale tout en menant la force armée à agir contre les populations civiles. Les forces militaires conventionnelles tendent à saisir et à occuper des terrains clef et à focaliser leur énergie destructrice sur les forces armées de l’adversaire, dans le même temps, les insurgés s’orientent sur le population, laissent occuper les terrains clef, et tendent à focaliser leurs efforts sur des actions sporadiques de violence qui font glisser l’équilibre du pouvoir politique en leur faveur. Dans la plupart des cas, les insurgés capitalisent ensuite sur les glissements favorables de la balance politique afin de faire basculer le rapport de force militaire en leur faveur. S’ils sont incapables de réaliser ce changement, l’insurrection continue alors simplement de survivre tout en épuisant à terme la volonté de combattre de l’ennemi, ce jusqu’à ce que cette armée conventionnelle, épuisée et ensanglantée finisse par se retirer du conflit.” (NdT : ceci fut le résultat d’actions insurrectionnelles menées lors de guerres d’indépendance dont les meilleurs exemples sont à ce jour : l’Inde, dans sa manière non-violente particulière, l’Indochine de 1948 à 1975, l’Afghanistan de 1980 à aujourd’hui…)

Benjamin Locks dans son ouvrage “Bad Guys Know What Works: Asymmetric Warfare and The Third Offset” a été aussi loin que de dire : “La stratégie des insurgés fut d’utiliser une tactique de petites attaques contre les forces alliées afin de lentement nous faire saigner et nous épuiser jusqu’à ce que nous fassions nos paquetages et quittions l’endroit. Notre technologie la plus avancée n’a rien pu faire pour changer ce fait stratégique de base.” 

Ce genre d’attaques directes contre la poigne de démiurge de la Cage Spectrale peut varier en taille et en objectif : elles peuvent être intensément locales et faites par des individus ou faire partie d’une plus grande campagne menée par un groupe de camarades. Les écrits où la responsabilité est prise pour ces attaques servent non seulement à permettre à des cellules actives d’étendre leur audience mais aussi de s’engager avec d’autres groupes impliqués dans des actions similaires sans jamais avoir à aire de meetings, une conversation se produisant entre des explosions et jamais caractérisée par l’uniformité ou l’idéologie, une véritable méthode anarchiste qui peut permettre une coordination globale. Les attaques peuvent s’orienter autour d’aspects de société plutôt que des endroits particuliers, ce qui permet aux membres de frapper par quelque méthode que ce soit dans la mesure des possibilités :

En utilisant des campagnes spécifiques comme stratégie (par exemple contre le système carcéral ou le pillage de la Terre ou l’exploitation animale) nous pouvons facilement court-circuiter le fonctionnement normal de la société. Par exemple une campagne contre le système carcéral incluant des posters, des tracts contre la prison, du sabotage et du vandalisme contre les entreprises qui construisent les prisons ou s’enrichissent dans leur gestion du système, des lettres aux anarchistes emprisonnés, des attaques sur les matons et les directeurs de prisons, sur les juges en solidarité avec les prisonniers politiques anarchistes, ceci serait sans question une forte campagne contre le régime carcéral et créerait des situations imprévisibles dans les prisons, pouvant même aider les camarades désirant s’évader.  

Plus ces attaques se généralisent et plus le système s’affaiblit et devient craintif, comme un animal blessé sentant son propre sang. Une augmentation de la peur en général va résulter en une augmentation de la répression, ce qui peut toujours être un avantage pour les insurgés.

Cet effet est particulièrement problématique pour les leaders américains lorsque les Etats-Unis sont engagés dans un conflit armé avec un adversaire plus faible, une situation que le statut de super-puissance des Etats-Unis rend plus que probable. Le problème est qu’un déséquilibre prononcé de force produit de sérieux problèmes moraux et éthiques pour le plus fort des belligérants dont la force, la confiance en soi et volonté de combattre se trouvent continuellement érodées. De manière mémorable, Martin van Creveld compare cette dynamique de “paradoxe de force” à un adulte confrontant un enfant qui l’attaque avec un couteau, pratiquement tout ce que pourra faire l’adulte paraîtra être faiblesse ou atrocité à un observateur. Lorsque le peuple américain observe sa propre armée dans de telles situation, les gens tendent à réagir négativement. 

Le rite se termine toujours en manifestation

Toute parole, même dans ce livre, est facile et inutile sauf si elle est mariée à une action réelle.

On nous a rabâché que faire quoi que ce soit est inutile, que le temps n’est pas propice, pour le soulèvement des exploités et qu’ils prennent ce dont ils ont besoin. Et bien, quand le temps est-il approprié ? Parce qu’il y a une infrastructure économique essentielle dont a besoin l’État pour fonctionner, que le capitalisme et sa société requièrent pour exister et qui peut facilement être désamorcée et même paralysée sans l’utilisation d’armes ou d’équipement sophistiqué et onéreux et qui n’a besoin que d’un petit investissement en ressources et en temps.

Les gens ont fait et font ces choses, en ce moment même, et ils gagnent. Ils vivent comme des flammes spirituelles se contorsionnent, libres de poursuivre et de lutter pour une liberté si éloignée de nos pathétiques vies que cela parait être hors de toute compréhension. Les “camarades” qui oseraient appeler ces individus débridés et exubérants, ayant le courage de vivre leurs vies comme ils l’entendent et comme n’étant rien de moins qu’héroïques, ne le font que pour masquer leur honte.

Ils n’accomplissent absolument rien et retraverseront le voile, brisés et désemparés. Ils le savent, mais ils ont peur de perdre le peu de privilèges que leurs geôliers leur ont attribués. Les poteaux et l’en-but semblent toujours bouger un peu plus loin. Ils veulent des plans, des schémas, des explications solides infaillibles pour le genre de monde pour lequel ils ne risqueraient pas de se faire arrêter. Pour être franc, ils n’attendent qu’à être menés, guidés vers la terre promise et nous avons déjà où toutes ces révolutions “guidées” nous ont mené : de nouveaux leaders, de nouveaux flics, de nouvelle prisons et de nouveaux espions et informateurs devant qui nous prosterner dans une éternelle soumission. Le choix est simple : attendre une nouvelle hiérarchie qui trompera suffisamment de personnes à servir ses intérêts, ou commencer à frapper pour votre intérêt, notre intérêt commun. Un futur émancipé est inconnu et imprévisible par le simple fait de l’émancipation et la SEULE FAÇON de le régler finement pour qu’il nous correspondre, c’est… DE PRENDRE PART A SA CREATION.

Chaque sort que nous lançons, chaque rituel que nous chantons, n’offrent aucune garantie et pourtant nous nous jetons dedans dans un sauvage abandon. La vie est-elle différente ? Ceux qui attendent des certitudes trouvent toujours leurs chaînes suffisamment confortables pour les garder.

La magie seule ne sera pas suffisante pour libérer les sorciers et sorcières du monde, mais ça peut être suffisant pour avoir un avantage si nous devenons pétris de notre propre libération. Faire partie d’une groupe de gens similaires ne vous fait pas gagner d’argent, ne vous protège pas des influences négatives. Nous avons fait la grosse erreur de croire que si nous nous entourions de suffisamment de personnes comme nous, une sorte de transformation magique allait abattre tout ce que nous détestons.

Nous avons oublié que chaque conjuration implique la saisie d’ingrédients bien réels et qu’il y a toujours cette possibilité que quelque chose de terrible se produire au long du chemin. Nous le faisons quand même parce que cela va nous amener le monde que nous désirons. Vous vous rappelez ce premier sort, cette première évocation, une action dont on vous avait dit que cela allait vous damner éternellement au feu de l’enfer ? Où est cette sorcière et comment pouvons-nous la ramener parmi nous ?

Je peux vous expliquer comment faire de la magie populaire, comment mettre en place des artifices, mais si tout ce que vous faites n’est que de l’apprendre au lieu de le faire, vous ne vous rapprochez en rien de vos désirs. […] Nous devons agir, nous devons attaquer, le temps des préliminaires et terminé.

Voulez-vous être exploités et dominés pour toujours ? Mourir en tant que belle âme enfermée dans un corps transformé en machine ou allez-vous vous soulever en une joie armée ?…

stirner-beats-marx

= = =

Il n’y a pas de solution au sein du système ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

= = =

Dr Bones sur R71 :

DrBones_Insurrection et Utopie

Le-capitalisme-est-un-culte-de-la-mort-la-science-une-pute

voter_agir

Toute tentative de « réforme » du système étatico-marchand
est une trahison de la (r)évolution sociale !
A bas l’État ! A bas la marchandise ! A bas l’argent ! A bas le salariat !
Tout le reste n’est que pisser dans un violon !

peuple_en_arme

Révolte des paysans hollandais, éveil mondial et rébellion pour un mouvement Gilets Jaunes 2.0 universel contre la dictature technotronique planétaire (avec James Corbett)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, écologie & climat, économie, colonialisme, crise mondiale, démocratie participative, gilets jaunes, guerres hégémoniques, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 17 juillet 2022 by Résistance 71

 

but_NOM
Dictature technotronique en marche…

Une chose à dire ici avant de laisser la place au toujours excellent James Corbett : le fond de l’affaire hollandaise est intéressant, parce que cela implique une réalité de terrain, contrairement à toutes les fadaises climato-anthropiques, celle du surplus polluant des produits nitrés et ammoniaqués en provenance des fermes animales. Le même problème existe en Bretagne par exemple, avec l’excès de nitrate dans l’environnement dû aux fermes porcines, provoquant un grand déséquilibre dans la nature et une prolifération de végétation indésirable (les marées d’algues), la prolifération accrue de mauvaises herbes nécessitant toujours plus de chimique. Le problème polluant est réel, les solutions apportées par les gouvernements globalistes à la solde de la tyrannie étatico-marchande sont bien entendu, totalement inappropriées et ne font que suivre un agenda de mesures bien précises énoncées et analysées ci-dessous et avec précision par Corbett. Ce qui est pernicieux dans cette crise hollandaise, c’est qu’elle est fondée sur un véritable problème, généré à la base par des politiques de production totalement inappropriées si ce n’est à une logique marchande inique et criminelle, que les paysans ont dû suivre, parce que tout ce système est géré par une clique de technocrates incompétents, pire, criminels, car inféodés aux implacables rouages de la marchandise en mouvement.
Le problème vient de l’irresponsabilité criminelle d’un système hors de contrôle entretenant et pataugeant dans sa propre fange, un système au bout de son rouleau, cherchant à se métamorphoser une énième fois pour perdurer.  La seule solution viable, qui devra être et sera atteinte par les peuples unis au delà des frontières et de l’illusion étatico-marchande, est celle qui nous verra mettre en place une société sans État, sans marchandise (sans rapport marchand), sans argent et sans salariat pour que se réalise enfin notre humanité vraie. L’avenir de l’humanité est là, passe par là et non pas par la manipulation du génome humain et le trans humanisme en cours, dernier avatar pseudo-scientifique d’une soi-disant élite dégénérée hors-sol et dont les intérêts sont à l’opposé total des 99,999% des humains et des mondes animal et végétal de cette planète.
Rappelons-nous aussi ce que nous disait déjà Gustav Landauer en 1911 : “La question sociale est une question agraire.” Certains commencent vraiment à la poser dans les bons termes… Agissons donc en conséquence. Tout le pouvoir aux ronds-points ! Devenons des Gilets Jaunes Solidaires Unis Persévérants Réfléchis Agissants… des S.U.P.R.A Gilets Jaunes !
Dans l’esprit de Cheval Fou
~ Résistance 71 ~

“Dès que l’État n’est plus à même d’imposer l’union forcée, l’union surgit d’elle-même, selon les besoins naturels. Renversez l’État, la société fédérée surgira de ses ruines, vraiment une, vraiment indivisible, mais libre et grandissant en solidarité par sa liberté même.”
~ Pierre Kropotkine ~

« La machine de l’État est oppressive par sa nature même, ses rouages ne peuvent fonctionner sans broyer les citoyens, aucune bonne volonté ne peut en faire un instrument du bien public ; on ne peut l’empêcher d’opprimer qu’en le brisant. »
~ Simone Weil ~

formatage
A bas le formatage !

Maintenant, nous sommes tous des paysans hollandais

Par James Corbett

corbettreport.com

17 juillet 2022

Article original : https://corbettreport.substack.com/p/were-all-dutch-farmers-now

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

NdT : le texte original contient une foule d’hyperliens vers les sur ces de tout ce qui est avancé dans l’analyse.

Depuis des semaines maintenant, les paysans hollandais se sont engagés dans des manifestations des plus chaudes contre le plan de leur gouvernement de diminuer de moitié les émissions d’azote et d’ammoniaque agricoles de la Hollande d’ici à 2030. Il est estimé qu’avec ce plan, qui demandera des réduction d’émission jusqu’à 95% dans certains endroits, demandera aussi une réduction de 30% du cheptel et mènera bon nombre de paysans du pays à la banqueroute.

Les manifestations ont été particulièrement chaudes alors que des dizaines de milliers de personnes descendaient dans les rues pour bloquer les routes du pays, brûler des ballots de paille et arroser les maisons des politiciens de purin. Dans un incident récent, la police hollandaise a même tiré à balles réelles sur un des manifestants (de 16 ans) qui tentait de passer un cordon de police avec son tracteur.

Oui, les scènes en provenance de la campagne hollandaise habituellement si paisible sont choquantes. Mais elles ne devraient pas l’être. Elles ne sont juste que le début d’une grande bataille mondiale qui est en train de prendre forme entre les peuples libres du monde et les technocrates qui ont commencé leur répression sur eux au nom du néo-esclavagisme du développement durable de l’agenda 2030.

Ne vous y trompez pas : Qui que vous soyez, où que vous viviez, quoi que vous fassiez, ces élitistes affamés de pouvoir vont attaquer votre vie juste après. Nous sommes tous des paysans hollandais maintenant.

Ceci est l’histoire du comment on en est arrivé là, où nous allons et ce que cela veut dire.

gilets-jaunes-pouvoir_au_peuple

La bataille a commencé

Vous rappelez-vos du mouvement des Gilets Jaunes en France ? Ce mouvement populiste qui s’est levé en 2018. Ces gens endossant le gilet jaune comme signe de ralliement, ce gilet obligatoire dans tous les véhicules pour des raisons de sécurité routière ? Vous rappelez-vous comment ils occupèrent les rues de France semaine après semaine après semaine après semaine, dans une série de manifestations allant crescendo qui menacèrent à un moment de renverser le gouvernement Macron ? Bien sûr vous vous en rappelez.

Maintenant, vous rappelez-vous pourquoi ce mouvement a débuté ? Probablement pas, parce que la réponse ne s’intègre pas facilement dans le narratif propagandiste des merdias de masse. La taxe carbone (NdT : sur le gasoil). Les manifestations initiales étaient à la taxe carbone.

Spécifiquement, le ministère français de la transition écologique (si, si, ça existe apparemment donc…) avait décidé dans sa grande sagesse, que la “taxe écologique” sur le carburant et spécifiquement le gasoil (qui existe notons-le), était trop faible, alors ils l’ont augmenté. Ceci a déclenché la fureur du public, qui souffrait déjà d’augmentation des prix du carburant. Et là, juste comme ça, un nouveau mouvement de protestation national (puis international) est né.

Slog1

Bien sûr, la plus grande partie des manifestants ne questionnaient pas la grande escroquerie du réchauffement climatique anthropique per se. Ils ne connectaient pas les points entre l’escroquerie du changement climatique (anthropique) et l’agenda eugéniste du carbone et les plans de dépopulations néo-malthusiens, pondus par l’élites mondialistes hors-sol. Ils ne se souciaient que de leur porte-feuille et pouvoir d’achat. (NdT : pas tout le monde, nous le savons, certains groupes Gilets Jaunes allèrent au-delà, bien au delà, rendons ici hommage au mouvement des assemblées populaire, de l’Assemblée des Assemblées démarré à Commercy, des maisons du peuple, initiatives qui doivent être continuées… Corbett ne connaît pas tous les détails du mouvement des GJ et nous l’en excusons, pas facile à suivre depuis le Japon, sans comprendre le français…)

Mais peut-être est-ce le point crucial. Alors que le masque tombe sur cet agenda “vert” et que les gens commencent à y voir clair et comprendre ce que c’est vraiment, une attaque délibérée sur les vies des citoyens de base, des travailleurs salariés du quotidien, de plus en plus de gens sont attirés dans le combat, qu’ils comprennent ou non la véritable nature de toute l’affaire.

Comme je l’ai documenté auparavant, cette grande lutte entre les sans-dents et leurs soi-disants saigneurs néo-féodaux, a commencé à se produire fin 2019… mais la grande confrontation fut retardée par la plandémie. Soudainement, des millions de personnes qui seraient descendues dans les rues pour protester les dernières taxes carbone et autres mesures vertes déjantées, se retrouvèrent bloquées chez elles par leurs gouvernements respectifs, pour beaucoup d’entre elles de manière volontaire, terreur aidant. Mais, maintenant que la télé ne dit plus aux gens de rester enfermés chez eux par la terreur fondamentale organisée par la coterie covidiste (sauf si vous vivez en Chine), le cessez-le-feu temporaire est venu à terme. Les derniers coups en date sont donc délivrés par les paysans hollandais.

Mais la bataille ne fait pas rage qu’en Hollande bien entendu. En 2020, le Canada a fait le même topo sur les réductions azotées, promettant de diminuer les émissions de dérivés nitrés des engrais de 30% d’ici 2030. Et nous savons déjà comment la gouvernement canadien réagira aux inévitables manifestations des paysans canadiens. Regardez simplement ce qu’ils ont fait aux routiers du “convoi de la liberté” bloquant Ottawa.

Et comme le fait remarquer Kit Knightly d’Off-Guardian, “Le Danemark, la Belgique et l’Allemagne considèrent déjà des politiques de réduction de produits nitrés” et la GB et les Etats-Unis ont déjà mis en place des plans pour payer les paysans… à ne plus produire.

Kit Knightly conclut :

De fait, dans un monde voué à une pénurie d’engrais à cause de sanctions contre la Russie et la Biélorussie, cela paraît complètement fou de se plaindre d’un surplus de purin et d’engrais naturel, encore plus de vouloir le réduire. Nous sommes bien au delà du point ou tout ceci pourrait être considéré comme accidentel, n’est-ce pas ? Disons le en ces termes : Si les gouvernements occidentaux essayaient d’appauvrir et d’affamer leurs citoyens, que ferait-il différemment en fait ?…

Il n’y a plus aucun doute à ce stade : avec leurs taxes carbone et leurs restrictions sur la production agricole, les apprentis contrôleurs sont en train de délibérément effondre l’économie mondiale. Les flammes de la protestation ne sont que les résultat parfaitement prévisible de cette démolition contrôlée en règle.

Et aussi loin que cela paraisse être bien mauvais, nous n’avons encore rien vu…

Lion_eveil

Où allons-nous ?

Il y a un truc bizarre au sujet de cette guerre qui couve entre les élitistes et la classe travailleuse (NdT : celle qui produit vraiment la richesse et le bien-être commun) : Ces escrocs psychopathes ne cachent même pas le fait qu’ils sont radieux à l’idée du projet de réduction du travailleur de base à un servage abject.

Prenez l’assertion récente du candidat libéral de l’Ontario Granville Anderson disant qu’augmenter les prix du carburant a en fait un effet bénéfique : moins de mignons pourront se permettre de conduire, ce qui les forcera à trouver d’autres modes de transport (en d’autres termes : laissez les bouffer de la voiture électrique)

Ou voyez le FEM/Davos (ainsi que bien d’autres) déclarer que les confinements ont en fait “amélioré les villes” en freinant les gens de s’engager dans leurs vies quotidiennes ; alors que la raison évidente pour le travailleur moyen fut que les confinements furent conçus comme arme dirigée contre lui, l’empêchant de gagner sa vie, contribuant ainsi à l’augmentation, pandémique elle, de la pauvreté, de l’isolation sociale, de la dépression nerveuse, menant beaucoup à la consommation et à l’abus de substances (alcool, drogues, anti-dépresseur / anxiolytiques…) ou, dans certains cas même, au suicide.

Une fois de plus, il est important de se rappeler que ni ces attaques sur la classe travailleuse appauvrie ni la réponse colérique qu’elles déclenchent sont le résultat d’une incompétence ou d’un manque d’attention et de connaissance de la part de ces faiseurs d’agenda. Absolument pas, tout ceci fait partie intégrante du plan.

Vous vous rappelez du “zéro absolu” ? Titre d’un rapport de l’UK FIRES, “une collaboration entre les universités d’Oxford, Cambridge, Nottingham, Bath et l’Imperial College of London”, qui “a pour but de révéler et de stimuler la croissance industrielle en Grande-Bretagne, de manière compatible avec une transition rapide vers le zéro émissions.” Comme vous pouvez vous en rappeler de mon rapport sur le sujet, leur plan prévoit l’élimination du voyage aérien, de l’envoi de cargo et de parcels, de la construction et en fait de toute autre activité productrice humaine d’ici à 2050, ce au nom de cet “agenda vert” absolument anti-humain, anti-humanité.

Nous devenons ici clarifier quelque chose : ceci n’est en rien une menace voilée. Si les eugénistes qui tirent les ficelles des affaires globales réussissent dans leur entreprise, ils lâcheront leurs chiens d’attaque, les mignons vendus au système de la bureaucratie ONUesque et du FEM/Davos ainsi que les “leaders” politiques de chaque pays, afin de remplir et satisfaire cet agenda.

Cet agenda implique la fermeture de l’économie productrice (au nom de sauver la planète Terre bien sûr) et de réduire la population mondiale dans ce processus. Que la population finisse par riposter à cet assaut assassin n’est en rien surprenant ; ainsi donc va la création de tous ces départements de sécurité de la patrie et de la bio-sécurité étatique, qui se sont mis en place ces dernières décennies. Nous sommes maintenant arrivés au point où toute manifestation peut être étiquetée comme “insurrection” menée par des “terroristes intérieurs” pouvant justifier toute sorte de punitions, incluant le verrouillage externe de la personne hors du système financier, ne la laissant plus avoir accès à rien.

La pression monte. Le chalut a été mis en place. La bataille va commencer bientôt… Qu’est-ce qui va suivre ?

cauchemar-non

Ce que cela veut dire

Qu’on le sache ou pas, nous sommes en guerre. Et que nous le sachions ou pas, cette guerre est une bataille entre une majorité massive de la population humaine et les quelques ceux au sommet de la pyramide qui cherchent toujours plus de contrôle sur la population pour finalement pouvoir la réduire dramatiquement. Les lignes de bataille ne sont peut-être pas encore très claires, il y a encore pas mal de dupes inconscients qui agissent pour faire échouer les systèmes de contrôle technocrates sans savoir ce qu’ils font. Et il y a ceux qui croient toujours dans ces mensonges institutionnalisés des élitistes mondialistes, comme par exemple, cette vaste escroquerie au réchauffement climatique anthropique et qui donc jouent le jeu, sans le savoir, de cet agenda 2030.

Mais alors que le système financier global perd de plus en plus ses boulons et que le train de la croissance économique déraille toujours plus avant, de plus en plus de gens s’éveillent à la vérité fondamentale : ceci est une guerre pour notre vie même. Ceci est une guerre pour le droit de vivre comme nous l’entendons, libres de toute interférence avec ces dirigeants auto-proclamés qui oseraient nous dire ce que nous pouvons manger ou pas, si oui ou non nous pouvons voyager et même si nous pouvons ou pas travailler la terre et nous nourrir. Ceci est une guerre d’indépendance de ces parasites élitistes qui tentent de fermer notre économie et nous précipiter dans une ère néo-féodale.

Etant donné que nous sommes engagés dans cette guerre d’indépendance, le célèbre discours de Patrick Henry lors de la seconde convention de Virginie semble devenir de plus en plus important.

Il est vain, monsieur, d’exténuer l’affaire. Les braves gens peuvent bien crier Paix, Paix, mais il n’y en a point. La guerre a en fait débuté ! La prochaine bourrasque qui va balayer en provenance du Nord amènera à nos oreilles le choc et la fureur des armes ! Nos frères sont déjà sur le champ de bataille ! Pourquoi demeurons-nous ici si passifs ? Que désirent les gentlemen ? Qu’auraient-ils ? La vie est-elle si chère ou la paix si suave, que cela suffise à être acheté au prix des chaînes de l’esclavage ? Ne le permettons pas ! Par dieu tout puissant ! Je ne sais pas ce que feront les autres, mais pour moi, donnez moi la liberté ou la mort !

Tout aussi important à notre lutte d’aujourd’hui que cela l’était pour ceux combattant dans le révolution américaine, est cette observation d’un tel conflit : “Nous devons nous tenir les coudes, nous devons être suspendus les uns aux autres, ou alors nous serons (sus)pendus séparément.

C’est une vérité auto-évidente que de réaliser que la classe dirigeante a investi une grande partie de son temps et a dévoué beaucoup de ses considérables ressources à atomiser la société, à la rendre dysfonctionnelle. La classe dirigeante et ses dupes de service ont focalisé leur attention sur toute les lignes de fracture possibles : classe, race, sexe, genre, religion, allégeances politiques et toute chose nous séparant que vous pouvez imaginer, ceci comme stratégie consciente de maintenir les masses en antagonisme permanent pour qu’elles se combattent, les empêchant ainsi de s’unir contre leur véritable ennemi : les mondialistes et leur système. Nous ne pouvons pas contester le fait que ces contrôleurs en herbe ont été incroyablement satisfaisant dans leur stratégie du diviser pour mieux régner. Leur succès au fil des siècles est indéniable.

vax_tagueule

L’implication évidente est que ce dont les mondialistes ont le plus peur c’est qu’une grande masse de gens s’unissent en opposition à leur non-sense profondément impopulaire. Ces pourquoi toute la fine équipe de lèche-bottes de l’establishment et des merdias de masse ainsi que les pitres du monde universitaire, passent maintenant le plus clair de leur temps à décrier et vouer aux gémonies le “populisme” de l’époque actuelle. Au cas où vous ne vous en seriez pas encore rendus compte jusqu’à présent, toute les platitudes que les politiciens ont déblatéré au sujet de la “liberté” et de la “démocratie” n’ont été juste que ça : des platitudes pour mener les gens à acquiescer autour d’eux et approuver les agendas politiques à la demande pour finalement les rejeter et diaboliser comme “populisme crasse” quand les gens rejettent et désavouent ce que les dirigeants dictent et affirment.

Oui, il est grand temps de balancer cette division bidon et illusoire du paradigme politique “gauche / droite” et autres coins enfoncés, qui nous ont maintenu divisés et asservis depuis si longtemps. L’idée que des groupes qui ne se voient physiquement pas peuvent s’unir contre une menace existentielle à laquelle ils font face, n’est pas un délire de midinette ahurie. En France, les forces populiste de “gauche” et de “droite” se sont unifiées pour mettre en échec le passeport sanitaire COVID mis en place par le pays.

Cela peut être fait. Cela doit être fait. Il n’y a pas d’alternative. Nous devons commencer à bâtir le mouvement de masse contre l’agenda 2030 avant que le nœud coulant ne se resserre autour de nos cous et que nous nous retrouvions dans les griffes du système de contrôle technocratique (NdT : ce que nous appelons ici la grille de contrôle technotronique, alliant les paSS sanitaires à la technologie / bureaucratie de la 5G, smart cities etc etc…). Que ceci nous affecte ou pas encore, nous devons comprendre que cela va nous rattraper suffisamment tôt si nous ne nous soulevons pas en masse dès maintenant !

Et c’est exactement ce qui se passe…

A travers l’Europe, des gens se soulèvent en solidarité avec les paysans hollandais. Les paysans allemands aident les paysans hollandais à verrouiller la frontière germano-hollandaise. Les paysans italiens sont dans les rues aux cris de “Nous ne sommes pas des esclaves, nous sommes des paysans !” Les paysans polonais se soulèvent à Varsovie. Même les Canadiens se mettent en mouvement portant des banderoles “Je soutiens les paysans hollandais” dans ;leurs propres manif’ pour la liberté.

Et cette semaine, une nouvelle video a émergé appelant pour des manifestations mondiales en soutien des paysans hollandais. Soutenant la ligne du “Le monde est hollandais”, la vidéo fait un parallèle entre le mouvement de résistance actuel avec les mouvements de résistance non-violent du XXème siècle et appelle les gens du monde entier de soutenir et être solidaires des paysans hollandais, ce dans une manifestation mondiale qui se tiendra le 23 juillet.

Un Grand Éveil est en train de se produire. Les barrières entre les peuples sont en train de tomber alors que de plus en plus de monde comprend l’agenda mondial et les injustices qui sont infligées et que celles-ci arrivent toujours tôt ou tard là où on est, Beaucoup comprennent maintenant qu’une ligne a été tracée dans le sable et que le moment de se tenir debout et de cesser de reculer est venu.

Maintenant… Nous sommes TOUS des paysans hollandais !

manifGJ
Gilets Jaunes 2.0 !…

= = =

“La question sociale est une question agraire…” (Gustav Landauer, 1911)

“Obéir, non ! Et gouverner ? Jamais !”
~ F. Nietzsche (Le gai savoir #33) ~

“Celui qui est contre la guerre est par ce seul fait dans l’illégalité. L’état capitaliste considère la vie humaine comme la matière véritablement première de la production du capital. Il conserve cette matière tant qu’il est utile pour lui de la conserver. Il l’entretient car elle est une matière et elle a besoin d’entretien et aussi pour la rendre plus malléable il accepte qu’elle vive.
[…] L’état capitaliste se sert de la vie. La guerre n’est pas une catastrophe, c’est un moyen de gouvernement. L’état capitaliste ne connaît pas les hommes qui cherchent ce que nous appelons le bonheur, les hommes dont le propre est d’être ce qu’ils sont, les hommes en chair et en os ; il ne connaît qu’une matière première pour produire du capital. Pour en produire, il a besoin à un certain moment de la guerre, comme un menuisier a besoin d’un rabot, il se sert de la guerre. […] L’état capitaliste a besoin de la guerre, c’est un de ses outils. On ne peut tuer la guerre sans tuer l’état capitaliste. Je parle objectivement. Voilà un être organisé qui fonctionne… Dans cet être organisé, si j’enlève la guerre, je le désorganise si violemment que je le rend impropre à la vie, à sa vie, comme si j’enlevas le cœur au chien, comme si je sectionnais le 27ème centre moteur de la chenille. […]
Je préfère vivre. Je préfère vivre et tuer la guerre et tuer l’état capitaliste. Je préfère m’occuper de mon propre bonheur. Je ne veux pas me sacrifier ; je n’ai besoin de sacrifier qui que ce soit. Je ne veux me sacrifier qu’à mon bonheur et au bonheur des autres. Je refuse les conseils des gouvernements de l’état capitaliste, des professeurs de l’état capitaliste, des poètes, des philosophes de l’état capitaliste. […] Il n’y a qu’un seul remède: notre force. Il n’y a qu’un seul moyen à utiliser: la révolte, puisqu’on n’a pas entendu notre voix. Puisqu’on ne nous a jamais répondu quand on a gémi.”
~ Jean Giono, “Refus d’obéissance”, 1937 ~

= = =

Il n’y a pas de solution au sein du système ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

 

R71 ON NE SE SOUMETTRA PAS

Guerre OTAN-Russie par procuration en Ukraine : la pourriture marchande du mercenariat mise à jour (Al Manar & ministère russe de la défense)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, guerre ukraine, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , on 14 juillet 2022 by Résistance 71

mercenaires_ukraine

La Russie publie un tableau sur le nombre de mercenaires étrangers en Ukraine et leur pays d’origine

Al Manar

13 juillet 2022

Source : https://french.almanar.com.lb/2376805

Des tableaux détaillés publiés par le Ministère russe de la Défense ont montré le grand nombre de mercenaires venus des 4 coins du monde pour combattre en Ukraine depuis le 24 février 2022.

Les données du ministère russe de la Défense ont documenté la participation des mercenaires par pays :

– Pologne : 1 853 mercenaires dont 991 tués et 944 restants.
– Roumanie : 504 mercenaires dont 242 tués et 262 restants.
– Grande Bretagne : 429 mercenaires dont 231 tués et 198 restants.
– Biélorussie : 208 mercenaires dont 69 sont encore en vie.
– France : 185 mercenaires dont 66 sont encore en vie.
– Canada : 605 dont 239 sont encore en vie.
– USA : 544 dont 89 sont encore en vie.
– Syrie : 200 dont 31 sont encore en vie.
– Algérie : 51 et aucun tué.

NdR71 : Notons que pour la vaste majorité des contingents mercenaires, c’est minimum 50% de perte. Chez les mercenaires français c’est 65% de perte. « Ça dézingue chez les chiens de guerre » pourrait être le titre d’un nouveau film (russe…)

BWXEAC
Pourriture extrême à éradiquer…

GDC_Ukraine