Archive for the économie Category

Changement climatique ? Oui, mais diminution de l’activité solaire, minimums et refroidissement global (F. William Engdahl)

Posted in actualité, altermondialisme, écologie & climat, économie, crise mondiale, guerres hégémoniques, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, réchauffement climatique anthropique, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , on 4 mars 2021 by Résistance 71

 


Le soleil… pilote du climat terrestre

 

Avec cet article on peut se poser la question suivante : les agendas 2030 et 2050 de l’ONU ne sont-ils pas en fait une planification d’une extermination planétaire massive de l’espèce humaine par la privation et la famine immanquablement à venir si nous laissons cet agenda se mettre en place et se verrouiller ? Au vu des recherches effectuées et en cours, il est impossible que les guignols en charge ne sachent pas de quoi il retourne vraiment. Ainsi, il devient assez évident que toute cette mascarade climatique et course à cette « énergie verte renouvelable » n’ayant aucune fiabilité ni même capacité de subvenir à nos besoins énergétiques, fondée sur une science biaisée et bidouillée à souhait, n’est qu’un outil pour la réalisation d’un vaste dessein eugéniste de notre pathétique « élite » auto-proclamée et criminelle, obnubilée par son délire néo-malthusien.
Là encore, une fois de plus, comme pour tout, il suffit de dire NON ! ensemble et leur délire s’arrête du jour au lendemain. Comme pour bien des sujets, la balle est dans notre camp… Encore faudrait-il savoir qu’elle l’est. Qui a éteint la lumière ?
~ Résistance 71 ~

 

Gel au Texas, alerte climatique d’urgence… mais pas comme vous le pensez

 

F. William Engdahl

 

26 février 2021

 

Source:
https://www.mondialisation.ca/gel-au-texas-alerte-climatique-urgente-mais-pas-comme-vous-le-pensez/5654090

 

Dans la tragédie hivernale extrême qui se déroule au Texas ainsi que dans de nombreuses autres régions des États-Unis qui ne sont pas préparées à affronter les rigueurs de l’hiver, un point notable est que la plupart des vastes batteries d’éoliennes de l’État, censées produire 25% du réseau électrique de l’État, ont gelé et sont en grande partie inutiles. Les récents hivers rigoureux qui ont frappé non seulement la partie continentale des États-Unis, mais aussi une grande partie de l’Union européenne, et même le Moyen-Orient, justifient un examen plus approfondi d’un sujet qui a été trop longtemps ignoré par les rapports du Groupe d’Experts intergouvernemental sur l’Évolution du Climat (GIEC) des Nations unies, ainsi que par un nouveau groupe d’universitaires appelé Climate Scientists. C’est-à-dire l’influence de notre soleil sur le climat mondial.

Le changement climatique froid

Le 14 février, un front froid arctique record a balayé le Canada vers le sud jusqu’à l’extrême sud du Texas, à la frontière mexicaine. L’impact immédiat a été des coupures de courant pour près de 15 millions de Texans qui, au 17 février, restaient sans chauffage ni électricité, car près de la moitié des éoliennes étaient gelées et inutilisables à cause des tempêtes de verglas, dont beaucoup de façon permanente. Au cours des cinq dernières années, le Texas a doublé sa part de production d’énergie éolienne dans le réseau, dans la précipitation d’adopter un profil d’énergie verte. Avec environ 25% du réseau électrique de l’État provenant de sources éoliennes, près de la moitié est hors service, une grande partie de façon permanente, à cause de la tempête.

Tyler, au Texas, autrefois connue comme la « capitale des roses des États-Unis », a connu des températures avoisinant les -20 °C. Les usines de traitement du gaz du Texas ferment car les liquides gèlent à l’intérieur des tuyaux, ce qui réduit encore la puissance, tout comme la demande de combustible de chauffage explose. En Oklahoma, le prix du fioul domestique a fait un bond de 4 000% en deux jours et ne cesse d’augmenter. Les prix de gros pour la livraison au Texas atteignent jusqu’à 9 000 dollars par mégawattheure. Deux jours avant les tempêtes, le prix était de 30 dollars. Lors d’un pic de demande en été, un prix de 100 $ est considéré comme élevé.

La réduction des livraisons de gaz du Texas aux compagnies d’électricité mexicaines a entraîné des coupures de courant dans le nord du Mexique, près de 5 millions de foyers et d’entreprises étant privés d’électricité le 15 février.

L’erreur de l’énergie verte

En outre, la production pétrolière américaine, centrée au Texas, a chuté d’un tiers, et plus de 20 raffineries de pétrole de la côte du Golfe sont bloquées, tout comme les expéditions de barges de céréales le long du Mississippi. Plusieurs analystes du modèle de réseau déréglementé du Texas soulignent que si l’État avait maintenu une « sauvegarde d’urgence fiable », comme cela est possible avec l’énergie nucléaire ou le charbon, la panne aurait pu être évitée. Récemment, le Texas a obligé six centrales à charbon à fermer depuis 2018, en raison des règles de l’État qui obligent les compagnies d’électricité à prendre l’énergie éolienne et solaire subventionnée, ce qui réduit le coût de leur propre production de charbon. Il les a simplement obligées à fermer les centrales à charbon en fonctionnement qui produisaient 3,9 GW. Si ces centrales avaient été encore en service, les pannes auraient pu être facilement évitées, selon certaines sources. Contrairement à la technologie éolienne ou solaire actuelle, les centrales au charbon et nucléaires peuvent stocker jusqu’à un mois ou plus de capacité sur place pour les urgences électriques.

Alors que dans les États du nord comme le Minnesota, où les hivers rigoureux sont courants et auxquels on est préparé, le Texas n’a pas de telles exigences en matière de capacité de réserve. Par exemple, la Minnesota Public Utilities Commission exige que les centrales disposent d’une capacité de réserve en ligne suffisante pour garantir le maintien de l’électricité dans des circonstances extrêmes. Au lieu de cela, le Texas exploite un marché « énergie seulement », où les prix de gros de l’électricité sont considérés comme une incitation suffisante pour mettre en ligne davantage de centrales électriques. L’objectif du modèle « énergie seulement » était de rendre plus rentable l’énergie éolienne et solaire intermittente afin d’augmenter leur part de marché par rapport aux alternatives conventionnelles comme le charbon ou le nucléaire.

Le modèle de réseau d’État a obligé les centrales au charbon et nucléaires du Texas à vendre leur électricité à perte sur le marché parce qu’elles sont incapables de réduire leur production d’électricité lorsque la forte production éolienne et solaire fait baisser les prix. En fin de compte, il a forcé la fermeture inutile des six centrales au charbon, exactement ce que les défenseurs de l’énergie verte voulaient. Les failles du modèle sont flagrantes, tout comme la dépendance croissante à l’égard d’options éoliennes et solaires peu fiables pour obtenir une empreinte carbone zéro douteuse.

Un minimum solaire ?

Mais il y a une leçon bien plus alarmante à tirer de la catastrophe du Texas. Le fait que des États comme le Texas et des pays du monde entier exigent des billions de dollars d’investissement dans l’énergie verte pour atteindre l’objectif de zéro émission nette de carbone d’ici 2050, fixé par les Nations unies pour 2030, en se tournant vers des énergies solaire et éolienne manifestement peu fiables pour remplacer le pétrole, le gaz et le charbon, et même l’énergie nucléaire sans carbone, est à l’opposé de ce dont nous avons besoin si l’analyse du cycle solaire est précise. Cette faille trouve son origine dans une campagne de plusieurs décennies menée par le GIEC des Nations unies et des personnalités politiques telles qu’Al Gore et un lobby de scientifiques dont la carrière dépend de l’ignorance du plus grand facteur affectant le climat de la Terre et le changement climatique, à savoir les cycles solaires réels.

Contrairement aux modèles informatiques des climatologues qui projettent une augmentation linéaire de la température de la Terre sous forme d’émissions « anthropiques » de CO2, « l’effet de serre » non prouvé, la température de la Terre et les changements climatiques sont non linéaires. Il a été prouvé, depuis plusieurs milliers d’années, qu’ils sont cycliques. Et les émissions de CO2 ne sont pas le moteur de ces cycles. Si tel est le cas, nous pourrions bien, en tant qu’espèce humaine, mettre en œuvre des politiques qui laisseront de grandes parties de notre monde totalement dépourvues de préparation et vulnérables à des changements climatiques bien pires et plus prolongés que la récente catastrophe au Texas.

Selon la NASA américaine, la planète vient d’entrer dans un nouveau cycle solaire. Ils prédisent que le cycle solaire actuel de 11 ans, connu sous le nom de cycle 25, qui a commencé en 2020, « sera le plus faible des 200 dernières années ». Si c’est le cas, cela le situerait à l’époque de ce que l’on appelle le Minimum de Dalton qui s’est déroulé approximativement de 1790 à 1830.

Les taches solaires ou points sombres à la surface du soleil qui sont généralement accompagnés d’énormes éruptions d’énergie magnétique hors du soleil, ont été mesurés quotidiennement depuis que le processus a été commencé dans un observatoire de Zurich, en Suisse, en 1749. Il a été noté que le nombre de taches solaires ou l’activité solaire augmentait et diminuait selon des cycles d’environ 11 ans. Des recherches récentes ont également identifié des cycles plus complexes et plus longs d’environ 200 ans, et de 370 à 400 ans. Les physiciens solaires ont numéroté les cycles de 11 ans à partir de 1749, ce qui nous donne à partir de la mi-2020 le début du cycle solaire 25.

En 2018, un groupe de physiciens et de mathématiciens solaires dirigé par le professeur Valentina Zharkova de l’Université de Northumbria au Royaume-Uni, a développé un modèle complexe basé sur le rôle observé du champ magnétique de fond solaire dans la définition de l’activité solaire. Ils ont pu prédire que le prochain minimum solaire, qui commencera en 2020, se rapprochera de la période récente la plus extrême du minimum solaire, le « Minimum de Maunder », qui va de 1645 à 1710. C’est ce qu’on a appelé le Grand Minimum Solaire, une période prolongée d’activité solaire extrêmement faible, qui a commencé il y a environ 370 ans.

Le groupe de Zharkova a lié les minimims solaires actuels à une diminution drastique du champ magnétique interne du soleil, une baisse d’environ 70% de l’intensité du champ magnétique par rapport à sa valeur moyenne, résultant de variations régulières du comportement du plasma très chaud qui alimente notre soleil. En d’autres termes, nous pourrions être au début d’une phase de changements drastiques du climat terrestre qui durerait plusieurs décennies. Les recherches de Zharkova prédisent que cette période de Grand Solaire Minimum a commencé en 2020, et s’attend à ce qu’elle dure jusqu’en 2053 environ.

Pendant le minimum solaire, les éruptions volcaniques qui ont envoyé des tonnes de cendres dans l’atmosphère ont créé de denses nuages gris qui ont encore bloqué le rayonnement solaire. L’activité volcanique et les phases du minimum solaire sont bien corrélées, on pense qu’elles proviennent de l’intensification de la pénétration des rayons cosmiques dans l’atmosphère terrestre, qui provoque des éruptions plus importantes.

Au cours du Minimum de Maunder, connu dans l’hémisphère nord sous le nom de « petit âge glaciaire », les températures ont chuté dans une grande partie de l’hémisphère nord. Selon Zharkova, cela s’est probablement produit parce que l’irradiation solaire totale a été fortement réduite, ce qui a entraîné des hivers rigoureux.

Un Grand Minimum Solaire beaucoup plus doux, appelé le Minimum de Dalton, de 1790 à 1830 environ, bien que moins extrême que la période Maunder, a conduit à une série d’énormes éruptions volcaniques entre 1812-1815 qui ont culminé avec l’éruption record en Indonésie du Mont Tambora, la plus grande éruption volcanique au monde depuis des périodes historiques. Cette éruption a à son tour créé une telle densité de nuages à partir de cendres que l’année 1816 a été connue en Europe sous le nom d’Année sans Été.

Les températures froides ont fait tomber de la neige à New York pendant l’été 1816. Les cultures à travers les États-Unis et l’Europe ont échoué dans ce que l’on a appelé « la dernière grande crise de subsistance du monde occidental ». En Chine, en 1816, il y a eu une famine massive. Les inondations ont détruit les récoltes. La saison de la mousson a été perturbée, ce qui a entraîné des inondations massives dans la vallée du Yangzi Jian. En Inde, la mousson d’été retardée a provoqué des pluies torrentielles tardives qui ont aggravé la propagation du choléra d’une région proche du Gange au Bengale jusqu’à Moscou.

Les éruptions volcaniques sont en hausse depuis l’éruption de deux énormes volcans en novembre 2020 en Indonésie, à Lewotolo et Semeru, alors que l’actuel Grand Minimum Solaire a commencé, lié à la baisse de la magnétosphère liée au soleil et à l’afflux plus important de rayonnement cosmique solaire pénétrant le magma riche en silice des volcans.

Comme le note Sacha Dobler, auteur de Solar Behavior, « en ce qui concerne la température, ce qui est crucial n’est pas l’énergie qui quitte le soleil, mais la quantité de cette énergie qui est bloquée par les nuages et qui atteint la surface de la Terre, et la quantité qui est réfléchie dans l’espace par la glace et la neige ». Une plus grande pénétration des rayons cosmiques dans l’atmosphère pendant les minimums solaires ajoute à la nucléation des nuages et provoque des éruptions volcaniques. Dobler ajoute : « Dans un Grand Minimum Solaire, les rayons cosmiques déclenchent des crues éclair plus importantes, des tempêtes de grêle et – en raison de la perturbation du Courant-jet et du mélange des couches atmosphériques – des précipitations locales de longue durée… En raison du déplacement du Courant-jet et de la modification de la configuration des vents, on s’attend à des vagues de chaleur singulières et à davantage d’incendies de forêt ». En bref, nous pouvons nous attendre à des événements météorologiques instables et irréguliers au cours des dix à trente prochaines années si des physiciens solaires tels que Zharkova ont raison.

Changement du Courant-jet

Un effet important du minimum solaire majeur ou grand solaire dans lequel nous entrons maintenant est le changement de position de notre Courant-jet. En période de forte activité solaire, le Courant-jet forme une ceinture relativement stable autour de l’hémisphère nord, au niveau du sud du Canada et de la Sibérie, ce qui permet de contenir les grands froids hivernaux. Dans les minimums solaires comme maintenant, le Courant-jet, au lieu de former un anneau stable, devient très irrégulier ou ondulé. C’est ce qui a permis le froid arctique sans précédent jusqu’au sud du Texas. Ce Courant-jet irrégulier et faible permet un froid intense et des chutes de neige dans certaines régions et des poches de chaleur inhabituelles dans des endroits comme la Sibérie, ainsi que des périodes exceptionnellement chaudes et sèches ou humides. Alors que nous nous enfonçons dans l’actuel minimum solaire à l’horizon 2030 environ, les physiciens s’attendent à ce que ce changement climatique « extrême » s’intensifie.

Le soleil est, par ordre de grandeur, la force la plus influente qui affecte le climat de la Terre et ses changements climatiques. Malheureusement pour l’humanité, le groupe dominant de climatologues qui soutient l’hypothèse étroite et non vérifiée du réchauffement climatique dû au CO2 produit par l’homme ne modélise aucun effet de la modification du rayonnement solaire sur notre climat. Le GIEC rejette le soleil comme un facteur non pertinent, ce qui s’avère extrêmement dangereux.

Les « Puissances en devenir », par exemple associées au FEM, sont-elles conscientes du minimum solaire à venir et du fait que celui-ci risque d’être aussi mauvais, voire pire, que le Minimum de Dalton de 1790-1830 ? Cela explique-t-il leur choix de la période 2030 à 2050 dans l’objectif de l’Agenda 2030 des Nations unies ?

Si le monde dépense des billions et détourne des ressources précieuses pour se préparer au « zéro carbone », alors que les pires effets solaires des 200 dernières années ou plus se manifestent lors d’événements tels que l’expérience du Texas et d’autres régions du monde, ce serait une façon diabolique d’accélérer leur programme de réduction de la population, car le monde est pris au dépourvu par de graves mauvaises récoltes et une famine massive.

= = =

Voir notre page “Escroquerie du Réchauffement Climatique Anthropique”

 

Géopolitique, guerres impérialistes des hydrocarbures, Asie Centrale et Moyen-Orient… Quand COVID rime avec Rothschild (2ème partie)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, économie, colonialisme, crise mondiale, documentaire, guerres hégémoniques, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique with tags , , , , , , , , , on 1 mars 2021 by Résistance 71

 

 

L’arbre a désormais une branche de trop

 

ParaBellum666

 

1er mars 2021

 

1ère partie
2ème partie
3ème partie
4ème partie
5ème partie

 

David de Rothschild est aujourd’hui le roi incontesté et incontestable de l’illustre famille…
Son arbre généalogique relie les deux branches française et anglaise…
La providence…sûrement calculée…a voulue qu’il naisse à New-York…
Faisant également de lui un américain…
C’est la mort mystérieuse d’Amschel de Rothschild en 1996 à Paris qui lui a permit de réunir au final les deux branches…

https://zupimages.net/up/21/08/wr2g.jpeg

https://www.lesechos.fr/1996/07/deces-dun-heritier-rothschild-de-londres-838228

Amschel de Rothschild était alors le successeur désigné par Evelyn de Rothschild…
Président de la N.M Rothschild…banque londonienne très privée spécialiste des dénationalisations et accessoirement… l’aîné de la famille Rothschild…
Wikipedia de Sir Evelyn de Rothschild…

« Evelyn de Rothschild a été nommée directeur de Rothschild Frères, basée à Paris, en 1968, tandis que Guy de Rothschild de la branche française de la famille est devenu associé chez N M Rothschild & Sons. En 1976, il a pris la présidence de Victor Rothschild et est devenu président en 1982 de Rothschilds Continuation Holdings AG, la société de coordination du groupe de banque marchande. Il est devenu coprésident de la Rothschild Bank A.G., Zurich en 1994, poste qu’il a occupé jusqu’en 2003, date à laquelle il a supervisé la fusion des maisons françaises et britanniques de la famille. David René de Rothschild de la succursale française a pris la présidence exécutive de Rothschild International après la fusion des différentes succursales et Sir Evelyn a continué en tant que président non exécutif de NM Rothschild & Sons. En 2003, il a fondé avec sa femme, Lynn Forester de Rothschild, une société holding, E.L. Rothschild, pour gérer leurs investissements dans The Economist et diverses entreprises en Inde. »

https://zupimages.net/up/21/08/8mjp.jpeg

La banque unifiée s’appelle désormais Rothschild and Co…et est dirigée depuis 2018 par Alexandre…fils de David de Rothschild.

https://zupimages.net/up/21/08/2dt8.jpeg

La branche suisse de cette légendaire famille connue sous le nom de banque Edmond de Rothschild est en réalité la branche franco-française…
A la mort d’Edmond de Rothschild en 1997…c’est son fils…Benjamin de Rothschild…unique héritier…qui reçu les rênes de cette banque…
Benjamin de Rothschild était un héroïnomane notoire…
Raison probable qui l’a poussé à placer à la tête de sa banque son épouse…
Ariane de Rothschild…

https://zupimages.net/up/21/08/0g01.jpeg

La femme écarlate…? 
En 2015…la nouvelle reine prenant les rênes entre dans l’arène…
l’assignation en justice est le premier coup d’éclat d’ Ariane…
En janvier 2015, Ariane a pris la présidence du comité exécutif. Trois mois plus tard, elle assignait en justice David de Rothschild, chef du clan des cousins de la branche aînée pour une histoire d’utilisation du légendaire patronyme…

Un sacrilège! 

Personne avant elle n’avait osé défier publiquement le grand David, président de la Banque Rothschild…
Cette passation de pouvoir à créer un grand désordre dans cette famille…
Notamment au niveau de Nadine de Rothschild…mère de Benjamin…
Qui à l’annonce de cette nouvelle…à retirée sa fortune personnelle de la banque dont elle détient 16.90 % du capital pour la transférer…de l’ordre de 200 millions de frs…à la banque Pictet…
Les deux femmes se détestent…
D’autant que dans cette comédie familiale…il existe une troisième femme…
Car Benjamin en réalité n’était pas fils unique…
Benjamin a découvert à la mort de son père Edmond l’existence de sa demi-sœur, Camillia, fruit d’une relation extraconjugale, mais reconnue comme enfant légitime. Cette figure discrète, que ne mentionne aucun des rapports du groupe, posséderait toujours près de 17% de la holding familiale…
Suite au décès de Benjamin de Rothschild survenu le 15 janvier 2021…
Se pose désormais le problème de la succession…
Benjamin contrôlait 65,94% du capital…
«Tout a été prévu depuis longtemps et tout revient aux quatre filles», assurent des proches de la famille qui s’expriment sous couvert de l’anonymat. »
Selon la loi suisse, Ariane de Rothschild a droit à 25% de la succession au minimum, en tant que conjointe.
La mort de Benjamin signifie tout simplement la fin cette branche et de la banque Edmond de Rothschild…qui selon des analystes n’est pas très rentable…

La banque Edmond de Rothschild emploie quelque 2500 personnes, dont plus de 800 en Suisse, et gère quelque 173 milliards de francs. L’avocat de la famille, Didier Bottge, vante son «bilan sain, solide et liquide», avec une «situation de fonds propres extrêmement robuste». Mais ses derniers chiffres, publiés en 2020, inspirent des doutes sur sa rentabilité. Son rapport coûts/revenus (cost income ratio) s’élève à 0,87. Or, plus cet indicateur est proche de 1, moins la banque est profitable. Une concurrente directe, UBP, affiche un ratio bien meilleur de 0,67.

De plus…David de Rothschild & Co a une attitude aggressive en Suisse…

« Le décès du baron relance donc les spéculations sur un futur rapprochement avec les cousins de la banque rivale Rothschild & Co, établis à Londres et à Paris.

Leurs rapports avec Ariane sont tendus depuis le procès qui a opposé ces deux branches de la famille pour le contrôle du nom Rothschild. Sur le papier, ces cousins sont dix fois moins riches (toujours selon «Challenges»). Mais en France, leur banque d’affaires surpasse largement Edmond de Rothschild. À Genève, ils viennent de racheter la banque privée Pâris Bertrand et concurrencent directement Edmond de Rothschild dans la gestion de fortune. »

Saurez-vous trouver les deux T-Rex cachés sur cette image…?

https://zupimages.net/up/21/08/gy2f.jpeg

https://www.tdg.ch/mysteres-et-embuches-pour-la-succession-chez-les-rothschild-586300235470

Je vous aide…

https://zupimages.net/up/21/08/4511.jpeg

Dans l’échiquier Rothschildien il faut encore compter sur Jacob de Rothschild…
Jacob de Rothschild est président de RIT Capital Partners plc et de J Rothschild Capital Management. La société, RIT Capital Partners plc, a une valeur liquidative de près de 2 milliards de livres sterling.
Dans l’échiquier Rothschildien il y’a également le fond d’investissement the Vanguard group…force de frappe de 6200 milliards de dollars…
Fond d’investissement qui a la particularité d’appartenir à ses actionnaires…

https://youtu.be/6sCioKnpHdY

Ce qui pourrait bien se passer dans un proche avenir…
La banque Edmond de Rothschild sera absorbée par Rothschild & Co ou cessera 
De faire partie du système Rothschildien…
Avec les conséquences que cela aura pour la première et surtout pour les clients…
En réalité elle ne fait déjà plus partie du système Rothschildien…
Étant un système patriarcal…la mort de Benjamin acte et scelle le destin de sa branche…
La mort de Benjamin de Rothschild tombe bien…encore une fois…
Car elle est géostratégique pour le roi David…et le système americano-russe Rothschildien…et Israël bien entendu…
Sur l’échiquier Rothschildien…
Il y’a l’Inde…raison pour laquelle « l’Inde des deux » devait mourir…
Car qui dit Inde…dit chine…mais dit surtout Pakistan…
Pakistan…pays qui a été créer de toute pièce par l’Angleterre…lorsque l’Inde était encore une colonie anglaise…
L’échiquier repose sur un puzzle qui n’a pas été monté au hasard…
Trop de hasard tue le hasard…
Voir ce film…surtout pour la fin…qui met en évidence quelque chose de troublant…

https://zupimages.net/up/21/08/aebc.png

Les Rothschild mêlent leurs intérêts aux intérêts des pays nationaux…
En manipulant tout le monde…
Pourquoi le Pakistan…?
A votre avis…?

https://zupimages.net/up/21/08/ktz4.png

Iran en vert…Pakistan en orange…

 

Ce qui nous est promis (Résistance 71)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, écologie & climat, économie, coronavirus CoV19, crise mondiale, gilets jaunes, guerres hégémoniques, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, OGM et nécro-agriculure, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, presse et média, réchauffement climatique anthropique, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologie, société des sociétés, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 24 février 2021 by Résistance 71

“Ce n’est plus un 1830 ni un 1848, [1871] c’est le soulèvement d’un grand peuple qui veut vivre libre ou mourir.”
~ Manifeste de la mairie du 18e, 1871 ~

“Temps futurs, vision sublime ! (Victor Hugo)

Ce qui nous est promis

Résistance 71

24 février 2021

Avec plus d’un an maintenant de recul possible sur cette “crise sanitaire” du SRAS-CoV -2 donnant ce qui a été appelé la COVID-19, acronyme pour COronaVIrusDisease-2019 en anglais, “disease” voulant dire “maladie”, que savons nous ?


Science COVID : Zo + Meu = Ga.ZoBu

Pour la partie sanitaire, nous savons que :

  • Le SRAS-CoV-2 n’est pas naturel et a été créé en laboratoire entre 2006 et 2015
  • La maladie qui en résulte est une infection aigüe sévère des voies respiratoires et des poumons qui peut avoir de graves conséquences chez les personnes infectées ayant une déficience immunitaire avérée naturelle (personnes âgées de plus de 70-75 ans) ou présentant de multiples facteurs dits de co-mortalité (plus d’une maladie connexe) ou les deux. Cette maladie est assez contagieuse mais très peu létale avec un taux de mortalité similaire à celui de la grippe saisonnière, essentiellement chez les personnes symptomatiques présentant les caractéristiques ci-dessus mentionnées
  • Certains médicaments existants et peu onéreux sont efficaces pour son traitement dans un protocole thérapeutique sous contrôle médical
  • La décision de l’OMS de déclarer la “pandémie” tient du fait de la prévalence actuelle de la science des modèles informatiques sur la science de l’observation des faits, c’est à dire sur une science de l’extrapolation mathématique chiffrée par algorithmes falsifiable à souhait, contre une science de l’observation naturelle et de l’analyse des faits empiriques. Ce travers vaut également pour toute la polémique (pseudo) scientifique sur le réchauffement climatique anthropique. La science des “modèles” est une science de la falsification, qui sert parfaitement l’agenda oligarchique selon ses besoins
  • Le test RT-PCR (Real Time Polymerase Chain Reaction) reconnu standard par l’OMS, n’est pas efficace dans le dépistage thérapeutique de surcroit au-delà de 20 cycles d’amplification, créant une masse potentielle de faux positifs à l’infection et rendant les chiffres officiels publiés du nombre de personnes infectées plus que suspicieux
  • Le port du masque généralisé aux plus de 99% de population saine est une mesure inutile et contre-productive
  • Jamais dans l’histoire de la médecine, une épidémie n’a été contrôlée par le confinement d’une population entière, mais par celui des malades et des proches infectés en les soignant
  • La priorité demeure le diagnostic et la pratique médicale, c’est à dire de SOIGNER les malades avec tous les moyens efficaces reconnus et disponibles. Pour ce faire il convient de laisser les médecins faire leur métier et de leur laisser la liberté de prescrire dans les stades précoces de la maladie, chose qui leur a été interdite de faire. A l’analyse, ceci constitue un crime contre l’humanité
  • En conséquence, il est inepte de se référer exclusivement à une méthodologie préventive sous la forme de la vaccination pour une maladie virale qui ne tue que 0,5% des personnes infectées et dont les causes virales sont connues pour être particulièrement aptes à l’adaptation par voie de mutation constante
  • La “solution” apportée se dévoile sous la forme d’une thérapie génique ou vaccin chimérique à ARN messager (ARNm) aux tests douteux voire quasi inexistants, technique qui n’a jamais auparavant été employée sous cette forme et à cette échelle et qui présente un sérieux potentiel de nuisance sur la santé publique à court, moyen et long termes
  • Il n’y a pas eu de “surmortalité” en 2020 en accord avec les chiffres de l’INSEE. Non seulement ça, mais aussi qu’une surmortalité dans la tranche d’âge des plus de 60 ans devient normal avec l’arrivée massive en fin de vie des “baby boomers”, ces personnes nées dans l’immédiat après seconde guerre mondiale, ce avec ou sans COVID
  • Il existe quelques variants / mutants de la maladie (notamment variants dits « anglais » et « sud-africain ») qui sont plus contagieux, mais moins létaux


Croque-mitaine : d’Al Qaïda à Bébert Corona

Pour la partie décisionnaire (politique) de la gestion de la “crise”, nous savons que :

  • Tout et son contraire a été dit et fait
  • Les voix de la raison médicale et scientifique ont été ignorées pour ne mettre en place qu’une vision biaisée de la situation et une doxa coercitivement maintenue en place
  • La politique de la peur a très vite pris le dessus sur la raison, ce suivant un agenda liberticide bien précis
  • L’imposition à la masse des populations de mesures “sanitaires” des plus contraignantes a plus d’effets néfastes que bénéfiques tant sur un plan physique que psychologique et social
  • Très tôt, seules les voix “d’experts” des gouvernements ont prévalu, “experts” qui le plus souvent se sont avérés être en conflit d’intérêt avec le bien et la santé publics
  • Il s’avère que l’organisme international qui a décrété la “pandémie” mondiale, l’OMS, est contrôlé (financièrement) par les “dons” d’un milliardaire de l’informatique et sa fondation omniprésente dans bon nombre de scandales vaccinaux dans le monde
  • Les mesures de restriction “sanitaire” planétaires ont contribué directement à l’effondrement de pans entiers de secteurs économiques comme le tourisme et autres industries de service et industriels dans le monde entier
  • La richesse en conséquence ne fait que se concentrer toujours plus en de moins en moins de mains et de vastes segments des populations des pays développés sont entrés en précarité critique
  • Il s’est instauré une véritable dictature sanitaire planétaire dont les cerbères sont les médias propriétés de grands groupes financiers et industriels associés à l’industrie pharmaceutique et ses lobbies
  • Nous sommes entrés dans une ère de nouvelle idéologie liant entre elles les idéologies de l’écologisme de désastre et du covidisme, nouvelle idéologie de la religion du catastrophisme induit et contrôlé
  • Cette idéologie est martelée sans cesse par les médias et la chasse est ouverte aux esprits et actions dissidents
  • La “crise sanitaire” COVID est fabriquée et présentée comme étant la responsable du marasme économique déjà préalablement existant et dû à la mort imminente du capitalisme, incapable de reproduire son propre modèle ayant tout vampirisé et succombant à ce que Marx avait prévu depuis les années 1860 : la baisse irrémédiable du taux de profit en phase de domination réelle du capital menant à son auto-destruction irrémédiable dans son incapacité à reproduire son propre modèle de la valeur marchande
  • La “crise sanitaire” n’en est pas une, elle est une décision politique d’en faire une “crise sanitaire”, tout comme l’idéologie réchauffiste est une idéologie politique et en rien scientifique
  • Les acteurs industrio-financiers via les forums usuels (Davos, G7 etc…) poussent pour la solution du “Great Reset” qui entérinera un monde néo-féodal géré par une dictature technotronique déjà partiellement mise en place et à laquelle la crise COVID donne le dernier petit coup de pouce de verrouillage de la grille de contrôle planétaire

Voilà donc la solution proposée à la mort programmée du capitalisme, masquée internationalement par une “crise sanitaire” fabriquée, pas au sens où le virus n’existe pas, mais au sens de la falsification des données pour générer la peur sans laquelle rien ne pourrait passer: sa mutation en une entité de fusionnement entre les états-nations devenus obsolètes et les grandes entreprises transnationales, GAFAM, Big Pharma et complexe militaro-industriel en tête, le tout géré par des moyens technotroniques (5G puis 6G, nanotechnologie, cybernétique etc…) de plus en plus envahissants et liberticides.

Dans ce monde, ce nouvel ordre mondial qui se profile, il n’y aura plus de places pour la vaste majorité des humains qui devront donc disparaître. Il y a une quarantaine d’années, dans l’état de Georgie aux Etats-Unis, furent mystérieusement érigées des stèles géantes dans une sorte de néo-Stonehenge post-moderne, sur lesquelles furent gravés des “commandements” pour un monde futur (jusqu’à ce jour, personne ne sait vraiment qui a commandité ces stèles géantes, même si une piste a mené un temps vers Ted Turner, le magnat de l’audio-visuel, propriétaire de Warner et autres médias). Un de ceux-ci stipule que la population de la Terre ne devra jamais excéder plus de 500 millions d’individus. Bon nombre des oligarques contrôlant le système depuis le haut de la pyramide systémique sont depuis bien longtemps des adeptes convaincus de l’idéologie néo-malthusienne du contrôle et de gouvernance et pour qui la “surpopulation” est un leitmotiv bien que touchant plus au mythe qu’à la réalité, ce qui les rend obsédés par la dépopulation et le contrôle de l’énergie et de la nourriture (cf. NSSM 220 d’Henry Kissinger des années 70).

Alors soit la crise COVID est exploitée en ce sens par l’oligarchie (dans l’optique connue de “ne jamais laisser perdre une bonne crise qui se présente”), soit elle a été créée de toute pièce pour adhérer à cet agenda. La seconde option n’est en rien délirante, de multiples précédents existent…

Quoi qu’il en soit, peu importe que cette situation soit volontaire ou non, tout est fait et mis en œuvre pour diriger le monde et sa population vers un cauchemar sociétal dont l’ampleur totalitaire sera sans précédent dans l’histoire de l’humanité. L’oligarchie aux manettes n’a pas le choix, il en va de sa survie de criminels privilégiés, pour elle, nous ne sommes que de la vermine inutile, des sans-dents, ceux qui n’ont rien et sont devenus inutiles pour leur monde technotronique où la machine sera reine et fusionnera avec l’humain dans un délire de fontaine de jouvence sauce transhumaniste.

Le capitalisme se meurt certes, mais il est en train de muter sous nos yeux en cette entité dictatoriale supra-nationale qui écrase, vampirise déjà tout et met en place une société néo-féodale ou le néo-servage verra quelques centaines de millions d’individus décérébrés faire fonctionner la machinerie et remplir la paperasserie nécessaire à son contrôle. Plus de 7 milliards de personnes doivent disparaître, cela se fera à la fois brutalement (l’euthanasie a déjà commencé), mais aussi par stérilisation de masse volontaire ou forcée qui, sur plusieurs générations, verra s’effondrer la démographie planétaire. Pour les sans-dents, ce sera la mort ou la mise en esclavage perpétuel post capitalisme.

Cette mutation est déjà en marche, nous vivons en ce moment même au sein de la chrysalide métamorphique, ce qui en sortira sera un véritable monstre tel que jamais vu auparavant. La plupart d’entre nous l’ignorons et sommes divertis par le spectacle encore marchand permanent qui nous aveugle et obscurcit l’esprit et l’entendement toujours plus avant.

Notre chance est de pouvoir détruire ce monstre en métamorphose depuis l’intérieur, de là où nous sommes, ensemble, unis, nous devons sortir de la torpeur hypnotique induite et agir pour restaurer l’esprit organique de notre humanité en devenir. C’est l’amour de la vie, de notre puissance vitale qui sauvera l’humanité de cette monstruosité en cours. La mise en commun de notre complémentarité naturelle sera l’élément crucial, c’est bien pour cela que depuis la mise en place du rapport dominant / dominé, oppresseur / opprimé il y a quelques 5000 ans, toutes les oligarchies du pouvoir qui se sont succédées n’ont eu de cesse que de maintenir les peuples divisés et ont gouverné coercitivement par la force et la peur. 

L’unification finale vers notre humanité émancipée et donc réalisée est donc ce qui terrorise l’oligarchie. Car cet évènement signera leur arrêt de mort et celui de leur système d’exploitation criminel et anti-naturel.

Ils ne peuvent réussir dans cette entreprise que si nous les laissons faire. C’est parce que nous consentons depuis des siècles que nous en sommes là. L’heure arrive de retirer notre consentement, de boycotter cette infamie totalitaire et de mettre en place la Commune Universelle hors État, hors marchandise, hors argent et hors salariat. Il suffit de dire NON ! en masse et c’est fin de partie pour les gugusses oligarques.

Mettons à bas et achevons capitalisme et État ; retrouvons l’esprit social organique qui fera de nous ce que nous sommes : des êtres vivants amoureux de la vie, de notre prochain, de notre capacité de transformation de notre réalité pour en faire une harmonie symbiotique par delà toutes les idéologies et les carcans des corps et des esprits.

Ce qui nous est proposé par la voie et la voix officielles est la Mort au sens propre comme au sens figuré.

Choisissons la Vie ! A tout jamais !… Il n’en tient qu’à nous et à personne d’autre de faire ce choix, individuellement dans un premier temps et simultanément collectivement. « Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux » disait déjà La Boétie au XVIème siècle, rien n’a changé, tout est une question de perspective et de volonté. Rien n’est inéluctable sauf la mort, pour l’heure…

Qu’on se le dise.

Dans l’esprit de Cheval Fou

“Commander, certainement pas, obéir, jamais !” (Friedrich Nietzsche)

Note : ne nous croyez pas sur paroles ! Faites vos propres recherches, analysez, critiquez, réfléchissez par vous-mêmes. Refusez de vous laisser dicter quoi et comment penser. Quasiment toute l’information qui provient de sources et d’organes officielles est fausse ou sévèrement trafiquée, biaisée pour influencer les peones que nous sommes à suivre la doxa sans poser de question. Rejetez cette attitude qui est une insulte à votre intelligence et votre souveraineté. Halte à l’exploitation sociale, intellectuelle et idéologique ! Comprenons une fois pour toute qu’il n’y a pas de solution au sein du système, qu’il n’y en a jamais eu et qu’il ne saurait y en avoir, ainsi agissons ensemble en conséquence.

Ci-dessous quelques lectures pointant dans la bonne direction, elles sont loin d’être les seules. 

Solidarité, Union, Persévérance, Réflexion, Action pour une S.U.P.R.A (r)évolution vers la société des sociétés et sa Commune Universelle.

A bas l’État ! A bas la marchandise ! A bas l’argent ! A bas le salariat !

Et si proche de son cent-cinquantenaire: Vive la Commune et l’esprit communard universel, cet esprit qui terrorise l’oligarchie !

Lectures complémentaires :

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

Notre page “Coronavirus, guerre contre l’humanité” régulièrement mise à jour au fil de l’actualité

“L’essentiel de Résistance 71 2010-2021” (PDF)

“COVID du mythe aux statistiques” (PDF)

Le masque comme rite de passage vers le Nouvel Ordre Mondial (Résistance 71, juillet 2020)

Gustav Landauer et la société organique

La fin de l’État

Textes fondateurs pour un changement politique

Tas-saisi-derniere-chronique-de-rien-ou-presque-du-24-fev-2021 (chronique de Rien, 24/2/21, PDF)


(R)évolution Sociale

COVID, escroquerie du réchauffement climatique anthropique, Great Reset ou la planification néo-malthusienne de notre mise en esclavage technotronique finale (F. William Engdahl)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, écologie & climat, économie, documentaire, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, réchauffement climatique anthropique, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , on 12 février 2021 by Résistance 71

 


Vidange…

 

“Quelle différence y a t’il entre les hommes politiques et les oiseaux ? Les oiseaux eux, de temps en temps, ils s’arrêtent de voler.”
~ Coluche ~

Voir notre page : “Escroquerie du réchauffement climatique anthropique”

Dictature technotronique

 

La grande conspiration criminelle du “zéro carbone”

 

F. William Engdahl

 

5 février 2021

 

url de l’article original:
http://www.williamengdahl.com/englishNEO5Feb2021.php

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le Forum Economique Mondial de Davos (FEM) proclame la nécessité d’atteindre un objectif dans le monde entier celui du “zéro net carbone” pour 2050. Pour beaucoup, ceci paraît être bien loin dans le futur et donc peut être largement ignoré. Pourtant des transformations en cours de l’Allemagne aux Etats-Unis en passant par un grand nombre d’économies, sont en train de mettre en place la scène pour la création de ce qui fut appelé dans les années 1970 “le nouvel ordre économique mondial.” Dans la réalité il s’agit d’un plan  entrepreneurial totalitaire technocratique global, un plan qui promet par design un chômage de masse, une désindustrialisation et un effondrement économique. Considérez ici quelques éléments de cette toile de fond qui n’est en fait pas nouvelle du tout.

Le FEM de Klaus Schwab promeut en ce moment son thème favori, le Grand Reset de l’économie mondiale. La clef de tout ça est de vraiment bien comprendre ce que les mondialistes veulent dire par zéro net carbone 2050. L’UE mène la course avec son plan de devenir le premier continent “zéro carbone” avant 2050 et de réduire ses émissions de CO2 d’au moins 55% pour 2030.

Dans un post sur son blog en août 2020, le tsar auto-proclamé du vaccin, Bill Gates, a écrit au sujet de la crise climatique à venir : “Aussi terrible soit cette pandémie, le changement climatique pourrait être bien pire… Le relativement petit déclin des émissions de CO2 cette année clarifie une chose : nous ne pouvons pas parvenir à zéro émission simplement ou principalement en conduisant ou en volant moins.

Avec son quasi monopole sur les médias de masse et sur les médias sociaux, le lobby du “réchauffement climatique” a été capable de mener le monde à assumer que le mieux pour l’humanité serait d’éliminer les hydrocarbures y compris le pétrole, le gaz naturel, le charbon et même l’électricité nucléaire “libre de carbone” pour 2050 et qu’ainsi nous pourrions éviter de 1,5 à 2oC de hausse globale de température moyenne. Il n’y a qu’un problème avec tout ça. C’est une couverture pour un agenda criminel ultérieur.

Les origines du “réchauffement climatique”

Bon nombre de personnes a oublié la thèse scientifique originale qui fut mise en avant pour justifier un changement radical dans nos sources d’énergie. Ce ne fut pas le “changement climatique”. Le climat de la Terre change en permanence en corrélation avec les changements des éruptions solaires ou des cycles de ses taches affectant le climat de notre planète. Vers le passage au nouveau millénaire alors que le cycle de réchauffement dû aux cycles solaires ne se faisait plus trop ressentir, Al Gore et autres mirent en place un glissement sémantique du “réchauffement climatique” vers le “changement climatique”. Maintenant ce narratif de la peur est devenu si absurde, que la moindre tempête ou évènement météorologique extrême sont traités comme une “crise climatique”. Chaque cyclone ou grosse tempête de neige est déclaré preuve que les dieux du climat punissent le pêché carboné des humains.

Mais attendez. La raison pour la transition vers des sources d’énergie alternatives comme le photovoltaïque ou l’éolien et pour abandonner les sources d’énergie d’hydrocarbures, est leur affirmation que le CO2 émis est un gaz à effet de serre qui monte dans l’atmosphère où il forme une couche qui de manière supposée, réchauffe la terre du dessous, créant ainsi un réchauffement global anthropique. Les émissions de gaz à effet de serre proviennent essentiellement, nous explique l’Agence de la Protection de l’Environnement américaine (EPA), du CO2 ; ainsi donc le pourquoi de l’insistance sur cette “empreinte carbone”.

Ce qui n’est pratiquement jamais dit est que le CO2 ne peut pas monter haut dans l’atmosphère depuis les échappements de voitures ou les centrales électriques à charbon ou autres sources d’émission humaine de ce gaz. Le CO2 n’est pas du carbone ni de la suie. C’est un gaz invisible, incolore et sans odeur qui est essentiel dans la photosynthèse des plantes et pour toute forme de vie sur terre, nous compris. Le CO2 a une masse moléculaire de juste 29. La gravité spécifique du CO2 est 1,5 fois plus importante que l’air, ce qui suggère que le CO2 émis ne s’élève pas dans l’atmosphère à quelques 18 ou 20km d’altitude afin de former cette couche à effet de serre.

Maurice Strong

Pour bien apprécier quelle est l’action criminelle qui se met en place autour de gens comme Gates, Schwab et de tous ces avocats d’une économie mondiale soi-disant “durable”, nous devons faire un retour en arrière, en 1968, lorsque David Rockefeller et ses amis créèrent un mouvement autour de l’idée que la consommation humaine et la croissance démographique étaient le véritable gros problème dans le monde. (NdT: théorie dite néo-malthusienne). Rockefeller dont la fortune était fondée sur le pétrole, créa donc le très néo-malthusien Club de Rome dans sa villa italienne de Bellagio. Leur premier projet fut de financer une étude bidon au MIT et appelée “Limits of Growth” (Les limites de la croissance) en 1972.

Un des organisateurs clef de cet agenda “croissance zéro” de Rockefeller au début des années 70, fut son ami de longue date et protégé, un pétrolier canadien (NdT: fondateur et directeur de Petro Canada), Maurice Strong, également un membre du Club de Rome. En 1971, Strong fut nommé sous secrétaire aux Nations-Unies et secrétaire général de la conférence Earth Day de Stockholm en 1972. Il était aussi membre fiduciaire de la Fondation Rockefeller.

Maurice Strong fut très tôt un propagateur clef de la théorie scientifiquement non prouvée que les émissions gazeuses humaines de véhicules, des centrales électriques à charbon et de l’agriculture causaient une accélération dramatique de l’augmentation des températures globales sur la planète, ce qui menaçait notre civilisation d’un soi-disant réchauffement climatique anthropique (RCA). Il inventa alors ce terme élastique de “développement durable”.

En tant que chairman de la conférence Earth Day de Stockholm en 1972, Strong fit la promotion de la réduction de la population mondiale et de la baisse des standards de vie dans le monde ce afin de “préserver et sauver l’environnement”. Quelques années plus tard, le même Maurice Strong Déclara :

L’effondrement des civilisations industrialisées n’est-il pas le seul espoir pour la planète ? N’est-il pas de notre responsabilité de voir que ceci se produise ?…

Ceci est l’agenda connu aujourd’hui sous le nom de Great Reset, ou Grande Réinitialisation ou Agenda 2030 de l’ONU. Strong créa ensuite le Groupe Intergouvernemental d’Etude sur le Climat (GIEC), un corps politique qui avance et soutient la thèse non prouvée que les émissions humaines de CO2 vont amener le monde à une catastrophe écologique irréversible.

Le co-fondateur de Club de Rome, le Dr Alexander King, a admis la fraude essentielle de leur agenda environnemental quelques années plus tard dans son livre “The First Global Revolution” où il déclara :

En recherchant un nouvel ennemi pour nous unifier, nous avons trouvé que la pollution, la menace d’un réchauffement global, de pénuries d’eau, de famine et autre feraient l’affaire… Tous ces dangers sont causés par l’intervention humaine et ce n’est qu’au travers d’un changement d’attitude et de comportement que nous pourrons réussir. Ainsi donc, le véritable ennemi est l’humanité elle-même.

King a admis que la “menace d’un réchauffement global” n’était qu’une astuce pour justifier d’une attaque sur “l’humanité elle-même”. Maintenant ceci est déroulé sous la forme du Grand Reset et de la ruse du Zéro Net Carbone.

Le désastre de l’énergie alternative

En 2011, sur les conseils de Joachim Schnellnhuber, de l’Institut de Potsdam pour la Recherche sur l’Impact Climatique, Angela Merkel et le gouvernement allemand imposèrent une interdiction totale de l’électricité nucléaire avant 2022, en tant que stratégie gouvernementale de 2001 appelée Energiewende ou le Tournant Energétique, afin de ne plus se lier qu’à l’énergie solaire ou éolienne et autres “énergies renouvelables”. Le but était de rendre l’Allemagne la première nation industrielle à devenir “neutre carbone”.

La stratégie s’est avérée être une catastrophe économique (NdT: voulue et planifiée ?…). D’une nation au monde ayant une des grilles de puissance électrique les plus stables du monde industrialisé et à moindre coût, l’Allemagne est devenue aujourd’hui la productrice d’énergie électrique la plus chère au monde. D’après l’association allemande de l’énergie industrielle la BDEW, au plus tard en 2023, lorsque la dernière centrale nucléaire fermera, l’Allemagne fera face à des carences électriques et pénuries énergétiques. Dans le même temps, le charbon, qui fournit la plus grande source d’énergie électrique, est en train d’être éradiqué pour atteindre l’objectif Zéro Net Carbone.

Les industries traditionnelles très consommatrices d’énergie telles la production d’acier et de verre, les industries de bases chimiques, les papeteries et cimenteries, doivent faire face à des coûts énergétiques croissants et doivent soit fermer, soit délocaliser leur industrie, faisant perdre ainsi des millions de postes de travail qualifié (NdT : OQ et OHQ). L’inefficacité énergétique solaire et éolienne aujourd’hui, rend l’électricité entre 7 et 9 fois plus chère que celle produite au gaz naturel par exemple.

L’Allemagne est peu ensoleillée en comparaison des pays tropicaux, donc le vent est vu comme la source majeure d’énergie verte. Il y a une énorme demande pour le béton et l’aluminium pour produire les fermes de production voltaïque ou éolienne. Ceci nécessite une énergie bon marché pour produire comme le gaz ou le charbon voire le nucléaire. Alors que ces sources sont mises sur la touche, le coût de production devient prohibitif, même sans ajouter la tristement célèbre “taxe carbone”.

L’Allemagne possède déjà quelques 30 000 turbines éoliennes, plus que partout dans l’UE. Ces gigantesques turbines créent un sérieux problème de nuisance sonore ou de dangers par infrason pour la santé des riverains à ces énormes structures. Elles causent aussi des dégâts sur la nature tuant beaucoup d’oiseaux. Environ 25% estimés du parc éolien allemand (NdT: soit 7500 turbines) devront être remplacés ou avoir de sérieuses réparations d’entretien avant 2025. Le recyclage des déchets générés est un énorme problème. Les entreprises exploiteuses sont poursuivies en justice alors que les citoyens se rendent de plus en plus compte quel désastre elles représentent. Pour atteindre l’objectif à l’horizon 2030, la Deutsche Bank (DB) a récemment admis que l’état devra créer une “éco-dictature”.

Dans le même temps les Allemands poussent pour mettre un terme aux transports à essence ou gasoil à l’horizon 2035 en faveur des e-véhicules, ce qui est en phase avec la destruction de la plus grosse et plus profitable de toutes les industries allemandes, le secteur automobile, mettant un terme au passage à des millions de boulots. Les véhicules mus par batteries ion-lithium ont une empreinte carbone par véhicule, lorsque tout est pris en compte dans leur fabrication y compris l’extraction minière du lithium, qui est bien pire que tout véhicule diesel.

La totalité d’électricité ajoutée dont on a besoin pour remplir le contrat “zéro net carbone” à l’horizon 2050 serait bien plus importante qu’aujourd’hui alors que des millions de rechargeurs de batteries auront besoin d’une grille de production électrique des plus stables pour pouvoir fonctionner correctement. Maintenant, l’Allemagne et l’UE commencent à imposer de nouvelles “taxes carbones”, soi-disant pour financer la transition au zéro carbone. Ces taxes ne vont faire que rendre l’énergie électrique encore plus chère, assurant ainsi un effondrement encore plus rapide de l’industrie allemande.

Dépopulation

D’après ceux qui poussent cet agenda Zéro Net Carbone, c’est exactement ce qu’ils veulent : la désindustrialisation de la plupart des économies avancées, une stratégie calculée sur quelques décennies comme l’a dit Maurice Strong, afin d’amener l’effondrement des civilisations industrialisées.

Pour retourner le monde actuel et son économie industrielle vers une dystopie au feu de bois et aux turbines éoliennes où les pannes de coutant deviennent la norme comme actuellement en Californie, est une partie essentielle de la transformation via le Great Reset sous l’agenda 2030 : “UN Global Compact for Sustainability.”

Le conseiller climatique de Merkel, Joachin Schnellnhuber qui est athée, présenta l’agenda vert radical du pape François en 2015, Laudato Si, en tant que conseiller nommé du pape à l’Académie Pontificale des Sciences et il conseilla l’UE sur son agenda vert. Dans un entretien de 2015, Schnellnhuber a déclaré que la “science” a maintenant déterminé la capacité maximum de “durabilité” de la population humaine était de un milliard de personnes ou moins :

“D’une manière cynique, c’est un triomphe pour la science parce qu’au moins nous avons stabilisé quelque chose, c’est à dire les estimations de la capacité maximum de la planète qui est de fait sous le milliard de personnes.”

Pour y parvenir, le monde industrialisé doit être démantelé, Christiana Figueres, contributrice du FEM de Davos et ex-SG exécutif du Cadre de Convention sur le Changement Climatique (CCCC) de l’ONU, a révélé le véritable objectif de l’agenda climatique de l’ONU dans une conférence de presse à Bruxelles en février 2015 où elle a déclaré : “Ceci n’est pas la première fois dans l’histoire humaine que nous nous fixons volontairement la tache de changer le modèle de développement économique qui a régné depuis la 1ère révolution industrielle.

Les remarques de Figueres en 2015 sont aujourd’hui reprises en écho par le président français Macron lorsqu’il affirma au dernier FEM de Davos en janvier dernier que “sous les circonstances actuelles, le modèle capitaliste et l’économie libre, ouverte, ne sont plus possibles.” Macron, un ex-banquier de la banque Rothschild a affirmé que “la seule façon de sortir de cette épidémie est de créer une économie qui est plus focalisée sur l’élimination du fossé entre les riches et les pauvres.

Merkel, Macron, Gates, Schwab et leurs amis vont accomplir cela en ramenant les standards de vie en Allemagne et dans les pays de l’OCDE au niveau de ceux du Soudan et de l’Ethiopie. Voilà ce qu’est leur dystopie du “Zéro Net Carbone”. Sévèrement limiter les voyages aériens, les déplacements en voiture, les mouvements des gens, fermer les industries “polluantes” [au CO2], tout ça pour réduire le CO2 atmosphérique. Intéressant de voir comment de manière si pratique la pandémie du coronavirus arrive à point pour mettre en scène le Grand Reset et cet agenda 2030 Zéro Net Carbone de l’ONU.

= = =

Information liée à l’article ci-dessus, du 6 février 2021 :

Source : Climate Depot (Marc Morano)

L’envoyé spécial à l’ONU Mark Caney : les morts de la crise climatique “seront pires que la Covid” — “Ce sera l’équivalent d’une crise coronavirus tous les ans.”

Mr Carney, qui fut le gouverneur de la Banque d’Angleterre (NdT : City de Londres…) jusqu’à encore l’an dernier et qui fut le patron de la banque du Canada avant cela, est maintenant envoyé spécial à l’ONU pour l’action et la finance contre le climat ; Carney a dit à la BBC qu’alors qu’il y avait des parallèles entre la pandémie de la COVID19 et le changement climatique [anthropique]. les dégâts à l’environnement et à l’écosystème ont le potentiel de causer encore bien plus de morts. “Un des problèmes principaux est que vous ne pouvez pas mettre le climat en auto-isolation. Ceci n’est pas une option. Nous ne pouvons pas rentrer et attendre la fin du changement climatique, car cela va empirer.” a t’il dit à Talking Business Asia : Le défi du changement climatique. “Quand vous regardez le changement climatique sur le plan de la mortalité, cela sera l’équivalent d’une crise coronavirus chaque année à partir du milieu de ce siècle et pour chaque année, pas seulement un évènement qui apparaît et disparaît. C’est donc un problème que nous devons résoudre maintenant.

Source:
https://www.climatedepot.com/2021/02/06/un-climate-envoy-mark-carney-climate-crisis-deaths-will-be-worse-than-covid-it-will-be-the-equivalent-of-a-coronavirus-crisis-every-year/

commentaire de R71 : c’est pas beau et attendrissant tout ça, le patron de la Banque d’Angleterre, grand fifrelin gourou systémique de la City de Londres qui se préoccupe de cet impact carboné si négatif de l’Homme sur cette planète… La manipulation Rothschild continue au grand jour. Les grands banquiers dans le “conseil” climatique, les geeks milliardaires de la silicon valley dans le conseil “sanitaire” des nations, de l’OMS et pour la vaccination.
Nous pensons conseiller la NASA pour qu’enfin ils aillent sur la lune… pourquoi pas ? marcherait sans doute mieux.

= = =

Voir notre page : “Escroquerie du réchauffement climatique anthropique”

 

Davos, COVID, Grande Réinitialisation, Contrôle génétique et alimentaire… La société dystopique du futur très proche en marche… (F. W. Engdahl)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, économie, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, OGM et nécro-agriculure, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , on 30 janvier 2021 by Résistance 71


Spirale vers le tout-à-l’égoût

Après la COVID, Davos passe à la Grande Réinitialisation

F. William Engdahl

25 janvier 2021

url de l’article original:
http://www.williamengdahl.com/englishNEO25Jan2021.php

En français:
https://www.mondialisation.ca/apres-la-covid-19-davos-passe-a-la-grande-reinitialisation/5653215

Avec la présidence de Biden, Washington a rejoint l’agenda des Accords de Paris sur le réchauffement climatique. Alors que la Chine s’est engagée à respecter des normes strictes en matière d’émissions de CO2 d’ici 2060, le Forum économique mondial (FEM) est sur le point de dévoiler ce qui va transformer notre mode de vie à tous, dans ce que le chef du FEM, Klaus Schwab, appelle la Grande Réinitialisation.

Ne vous y trompez pas. Tout cela s’inscrit dans un programme planifié depuis des décennies par de vieilles familles riches comme les Rockefeller et les Rothschild. Brzezinski a appelé cela la fin de l’État-nation souverain. David Rockefeller l’a appelé « gouvernement mondial ». George H.W. Bush en 1990 l’a appelé le nouvel Ordre mondial. Maintenant, nous pouvons mieux voir ce qu’ils prévoient d’imposer si nous le permettons.

La Grande Réinitialisation du Forum économique mondial est un projet du XXIe siècle pour une nouvelle forme de contrôle total mondial.

« Nous n’avons qu’une seule planète et nous savons que le changement climatique pourrait être la prochaine catastrophe mondiale avec des conséquences encore plus dramatiques pour l’humanité. Nous devons décarboniser l’économie dans la courte fenêtre qui nous reste et mettre à nouveau notre pensée et notre comportement en harmonie avec la nature », a déclaré le fondateur du FEM, Schwab, à propos de l’agenda de janvier 2021.

La dernière fois que ces acteurs ont fait quelque chose d’une telle ampleur, c’était en 1939, à la veille de la seconde Guerre mondiale.

War and Peace Studies

À l’époque, la Fondation Rockefeller a financé un groupe stratégique top secret travaillant à partir du Council on Foreign Relations (CFR) de New York. Ce groupe était connu sous le nom de War and Peace Studies et dirigé par « le Haushofer américain », le géographe Isaiah Bowman de l’Université Johns Hopkins. Avant même que les chars Panzer allemands n’entrent en Pologne, ils planifiaient un monde d’après-guerre où les États-Unis apparaîtraient comme le seul vainqueur et remplaceraient les Britanniques en tant que puissance hégémonique mondiale.

La formulation d’un ordre monétaire des Nations unies et de Bretton Woods, dominé par les États-Unis et basé sur le dollar, faisait partie de leur projet. En 1941, alors que les États-Unis entraient officiellement en guerre, le groupe du CFR envoya un mémo au Département d’État américain :

« Si l’on énonce des objectifs de guerre qui semblent ne concerner que l’impérialisme anglo-américain, ils n’offriront pas grand-chose aux peuples du reste du monde. Les intérêts des autres peuples doivent être soulignés. Cela aurait un meilleur effet de propagande ».

Ce projet réussi a été le cadre de ce que Henry Luce a appelé en 1941 le Siècle américain, et a duré jusqu’à tout récemment.

Aujourd’hui, ces mêmes familles, dont la Fondation Rockefeller et les Rothschild en la personne de Lynn de Rothschild et son « Conseil pour un Capitalisme inclusif avec le Vatican », s’emploient à créer la prochaine génération dans leur quête de domination mondiale. C’est ce qu’on appelle la Grande Réinitialisation. Elle nécessite un gouvernement mondial, un plan approuvé de manière significative par le pape jésuite François. Son responsable des relations publiques, Klaus Schwab, s’est déclaré le protégé d’Henry Kissinger, un initié des Rockefeller, depuis l’époque où ils étaient à Harvard il y a 50 ans.

Reconstruire en mieux

En mai 2020, alors que le coronavirus avait provoqué une panique mondiale bien au-delà de l’épidémie initiale de Wuhan, le prince héritier britannique Charles et le fondateur du Forum économique mondial, Klaus Schwab, ont dévoilé ce qu’ils ont joyeusement appelé la Grande Réinitialisation. De plus en plus, les dirigeants politiques et économiques du monde entier utilisent des termes tels que « la Grande Réinitialisation » ou « la Quatrième Révolution industrielle » et l’appel à « reconstruire en mieux » que l’administration Biden préfère. Tous ces éléments sont ancrés dans le même ensemble de changements mondiaux spectaculaires. Le « Green New Deal » américain et le « Green Deal » européen en font tous partie.

Le fait le plus frappant concernant l’agenda de la Grande Réinitialisation est qu’il est mis en avant par les mêmes familles de ploutocrates gigantesques responsables des défauts du modèle économique mondial actuel. Ce sont eux, et non pas nous, qui ont créé la ruine des champs et de la nature organiques avec leur glyphosate Roundup et leurs pesticides toxiques. Ils ont ruiné la qualité de l’air dans nos villes par les modèles de transport qu’ils nous imposent. Ils ont créé le modèle de mondialisation du « marché libre » qui a ruiné la base industrielle des États-Unis et des nations industrielles de l’UE. Aujourd’hui, alors qu’ils nous accusent d’une prétendue émission catastrophique de CO2, nous sommes conditionnés à accepter la culpabilité et à être punis afin de « sauver la prochaine génération » pour Greta et ses amis.


DARPA : Forces répressives de demain

La 4ème Révolution industrielle

Derrière la rhétorique séduisante des puissances qui veulent créer un monde « durable », se cache un programme d’eugénisme brut, de dépeuplement à une échelle jamais atteinte auparavant. Ce programme n’est pas humain, en fait, certains le qualifient de « transhumain ».

En 2016, Schwab, a écrit un livre intitulé « Façonner l’avenir de la Quatrième Révolution industrielle ». Il y décrit les changements technologiques qui accompagnent la 4ème Révolution industrielle des smartphones 5G, de l’Internet des Objets et de l’intelligence artificielle qui relient tout à tout pour nous permettre de prendre les décisions les plus banales comme acheter plus de lait ou éteindre le chauffage. En même temps, les données sont centralisées dans des sociétés privées comme Google ou Facebook pour surveiller chaque respiration que nous prenons.

Schwab décrit comment les technologies de nouvelle génération, déjà déployées par Google, Huawei, Facebook et d’innombrables autres, permettront aux gouvernements de « s’immiscer dans l’espace jusqu’ici privé de nos esprits, en lisant nos pensées et en influençant notre comportement… Les technologies de la Quatrième Révolution industrielle ne s’arrêteront pas à faire partie du monde physique qui nous entoure – elles feront partie de nous », a déclaré Schwab. « Les dispositifs externes d’aujourd’hui – des ordinateurs portables aux casques de réalité virtuelle – deviendront presque certainement implantables dans notre corps et notre cerveau ».

Schwab ajoute : « La Quatrième Révolution industrielle conduira à une fusion de notre identité physique, numérique et biologique ». Parmi ces technologies de fusion, on trouve « des micropuces actives implantables qui brisent la barrière cutanée de notre corps », explique Schwab. Ces « dispositifs implantables aideront probablement aussi à communiquer des pensées normalement exprimées verbalement, par le biais d’un smartphone « intégré », et des pensées ou humeurs potentiellement non exprimées en lisant les ondes cérébrales et d’autres signaux ». Je ne sais pas pour vous, mais je n’ai pas hâte que l’État ou Google lise mes ondes cérébrales.


OGM et contrôle alimentaire

Contrôler notre alimentation

L’aspect déroutant pour beaucoup est la pléthore de groupes de façade, d’ONG et de programmes qui mènent tous au même objectif : le contrôle drastique de chaque membre de la société au nom de la durabilité – l’Agenda 2030 des Nations unies. Il n’y a rien de plus inquiétant que leurs plans pour l’avenir de notre alimentation. Après avoir créé le système actuel d’agriculture industrielle mondialisée, l’agrobusiness, un projet lancé dans les années 50 par la Fondation Rockefeller, ces mêmes cercles préconisent aujourd’hui une agriculture « durable », ce qui signifie un passage à des aliments génétiquement modifiés, des viandes synthétiques fabriquées en laboratoire et autres, incluant même les vers et les mauvaises herbes comme nouvelles sources alimentaires.

Schwab s’est associé à un forum appelé EAT Forum, qui se décrit comme un « Davos de l’alimentation » qui prévoit de « fixer l’agenda politique ». L’EAT a été créé en Suède en 2016 avec le soutien du Wellcome Trust britannique (créé avec des fonds de GlaxoSmithKline), et de l’Institut allemand de Potsdam pour la Recherche sur l’Impact climatique. Les viandes synthétiques génétiquement modifiées cultivées en laboratoire sont soutenues, entre autres, par Bill Gates, le même qui soutient Moderna et d’autres vaccins génétiquement modifiés. EAT travaille entre autres avec Impossible Foods et d’autres entreprises de biotechnologie. Impossible Foods a été initialement cofinancé par Google, Jeff Bezos et Bill Gates. Des résultats de laboratoire récents ont montré que l’imitation de viande de la société contenait des niveaux de glyphosate toxiques 11 fois plus élevés que ceux de son plus proche concurrent.

En 2017, EAT a lancé FReSH (Food Reform for Sustainability and Health) avec le soutien de Bayer AG, l’un des producteurs de pesticides et d’OGM les plus toxiques au monde, qui possède aujourd’hui Monsanto ; du géant chinois des OGM et des pesticides Syngenta, de Cargill, d’Unilever, de DuPont et même de Google. C’est l’avenir alimentaire prévu dans le cadre de la Grande Réinitialisation. Oubliez l’agriculteur familial traditionnel.

Dans son livre de 2020 sur la Grande Réinitialisation, Schwab soutient que la biotechnologie et les aliments génétiquement modifiés devraient devenir un pilier central des problèmes de pénurie alimentaire mondiale, problèmes que le Covid a exacerbés. Il fait pression sur les OGM et en particulier sur l’édition génétique controversée. Il écrit que « la sécurité alimentaire mondiale ne sera atteinte que si les réglementations sur les aliments génétiquement modifiés sont adaptées pour refléter la réalité selon laquelle l’édition de gènes offre une méthode précise, efficace et sûre pour améliorer les cultures ». Gates, partenaire du projet Schwab depuis des années, défend le même point de vue.

EAT a développé ce qu’il appelle « le régime de santé planétaire », que le FEM défend comme « la solution diététique durable du futur ». Mais selon Federic Leroy, professeur de sciences alimentaires et de biotechnologie à l’Université de Bruxelles, « ce régime vise à réduire la consommation de viande et de produits laitiers de la population mondiale jusqu’à 90% dans certains cas et à la remplacer par des aliments, des céréales et de l’huile fabriqués en laboratoire ».

Comme tout le reste avec la Grande Réinitialisation, nous n’aurons pas un véritable choix en matière d’alimentation. L’EAT note qu’il nous sera imposé par « des interventions politiques dures qui comprennent des lois, des mesures fiscales, des subventions et des sanctions, la reconfiguration du commerce et d’autres mesures économiques et structurelles ». Nous serons tous contraints de suivre le même régime synthétique ou de mourir de faim.

Ce n’est là qu’un aperçu de ce qui se prépare sous le couvert des mesures de confinement du Covid-19 et de l’effondrement économique, et 2021 sera une année décisive pour ce programme anti-humain. L’introduction de l’intelligence artificielle, des robots et d’autres technologies numériques permettra aux pouvoirs en place de se débarrasser de centaines de millions de lieux de travail. Contrairement à leur propagande, les nouveaux emplois ne seront pas suffisants. Nous deviendrons de plus en plus « redondants ». Tout cela semble trop surréaliste jusqu’à ce que vous lisiez leurs propres descriptions. Le fait que la cabale des entreprises et des milliardaires les plus influents du monde siège au conseil d’administration du FEM avec l’étudiant de Kissinger, Klaus Schwab, ainsi qu’à la tête de l’ONU et du FMI, avec les PDG des plus grands géants financiers du monde dont Blackrock, BlackStone, Christine Lagarde de la Banque centrale européenne, David Rubenstein du groupe Carlyle, Jack Ma, le milliardaire le plus riche de Chine, est une preuve suffisante que cette Grande Réinitialisation ne se fait pas avec nos véritables intérêts à cœur, malgré leurs paroles soyeuses. Ce programme dystopique, c’est « 1984 » sous stéroïdes. Le Covid-19 n’en était que le prélude.

= = =

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie


Feu et parole

La fin d’une ère et la nécessité d’un changement radical : Les origines répressives du capitalisme, prélude de la dictature marchande actuelle

Posted in actualité, économie, crise mondiale, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , on 22 janvier 2021 by Résistance 71

 

 

 

Les origines répressives du capitalisme

 

François Jarrige

 

Avril 2019

 

Source:
https://laviedesidees.fr/Les-origines-repressives-du-capitalisme.html

L’ouvrage classique de Peter Linebaugh sur les pendus de Londres est enfin traduit en français. Il montre comment au XVIIIe siècle le capitalisme industriel s’est adossé à la justice répressive pour criminaliser un prolétariat attaché à des coutumes jugées dangereuses pour le nouvel ordre social.

Historien états-unien et marxiste engagé, Peter Linebaugh n’a cessé de militer contre la peine de mort et les ravages du capitalisme, tout en défendant les biens communs comme alternatives au néo-libéralisme. Sa trajectoire et son œuvre restent pourtant assez mal connues en France. Traduit une première fois via son travail avec Marcus Rediker sur l’histoire de l’Atlantique révolutionnaire, la publication en français de son premier livre constitue un évènement éditorial.

Fruit d’une collaboration entre deux éditeurs indépendants, Lux éditeur basé au Canada, et le CMDE (collectif des métiers de l’édition) à Toulouse, l’ouvrage éclaire trois questions majeures de l’historiographie du XVIIIe siècle : l’histoire sociale et populaire de Londres, devenue une grande métropole commerciale qui atteint le million d’habitants à la fin du XVIIIe siècle ; l’histoire du crime et de la justice et de ses reconfigurations à l’heure de la répression des communs ; mais aussi celle de l’avènement du capitalisme industriel au moyen d’un arsenal normatif qui remodèle en profondeur les rapports sociaux au travail. Mêlant érudition historique et récits hauts en couleur, à la manière d’Edward Thompson, l’auteur nous plonge au cœur du quotidien des travailleurs londoniens. Il fait revivre ces pendus de Londres, dont il montre qu’ils n’étaient pas des criminels endurcis, mais des travailleurs ordinaires dont les us et coutumes apparaissaient comme une menace pour les élites au pouvoir et les nouvelles logiques d’accumulation.

Un classique de l’histoire sociale

À l’origine, ce livre est une thèse de doctorat soutenue en 1975 à l’université de Warwick en Grande-Bretagne, où E. P. Thompson a créé en 1968 le « Center for the study of social history ». En pleine vague contestataire, ce centre est rapidement devenu un espace de ralliement pour de jeunes historiens soucieux de repenser l’histoire « par en bas ». Après ses travaux sur la formation de la classe ouvrière et le radicalisme politique – ce courant politique anglais revendiquant la démocratisation des institutions et la souveraineté populaire, l’égalité religieuse, l’abolition de l’esclavage, et la réforme sociale – Thompson accompagne toute une série de travaux sur le crime et le fonctionnement de la justice en Grande-Bretagne au XVIIIe siècle. Il attire alors une nouvelle génération d’historiens séduits par une histoire engagée et écrite du côté des classes dominées. Il lance notamment une longue enquête sur les braconniers dans laquelle il propose de repenser le rôle du droit dans la société. Dans la perspective de l’histoire sociale, les illégalismes populaires sont d’abord des révélateurs susceptibles d’éclairer des pratiques oubliées ou rendues invisibles. Les émeutes et le vol, le braconnage dans les forêts et la contrebande voyaient en effet s’affronter deux visions du monde : celle du prolétariat urbain et rural d’un côté, celle des grands propriétaires, entrepreneurs manufacturiers et négociants de l’autre. Qu’il s’agisse de son travail sur « l’économie morale de la foule » ou sur le Black Act qui réprimait le braconnage dans les forêts royales, Thompson n’a cessé de tenter de reconstruire les logiques qui présidaient aux actions populaires, en s’efforçant d’aller au-delà de ce qu’il appelait « l’immense condescendance de la postérité ».

La thèse de Linebaugh est présentée dans ce contexte, avant de paraître dans une version révisée en 1991. Réédité à plusieurs reprises et abondamment discutée comme le rappelle l’historien Philippe Minard dans la précieuse introduction qu’il a rédigée pour la version française, l’ouvrage est depuis devenu un classique de l’historiographie anglo-américaine, alors que les relations de travail et l’invention du salariat moderne ne cessent d’occuper les recherches historiques, mêlant histoire du droit, de l’économie, et des pratiques sociales informelles. De Thompson on retrouve la fougue engagée, même si Linebaugh s’en écarte sur plusieurs points cruciaux.

L’histoire économique et sociale britannique a maintes fois montré comment Londres est devenu un gigantesque entrepôt où s’échangent et se transforment des matières importées du monde entier. Un vaste « prolétariat » s’affaire dans les ateliers, sur les quais ou les chantiers navals. Dans l’Angleterre du XVIIIe siècle, le mot « prolétaire » désigne « les plus pauvres des pauvres » (p. 146), ceux qui effraient les élites. Les coutumes et pratiques de ce peuple travailleur apparaissent en effet de plus en plus contraires à la nouvelle éthique de la propriété, ainsi qu’au besoin d’ordre et de contrôle qui l’accompagne. D’où le durcissement de la répression qui s’observe dans la capitale britannique et que l’auteur étudie en suivant l’essor du capitalisme : d’abord le capitalisme monétaire ou financier, puis « le mercantilisme » fondé sur le commerce, auquel succède le temps des manufactures qui s’achève à « l’ère de la Révolution » avec l’industrialisation et la montée en puissance de la production mécanisée, qui vient parachever le processus, ouvrant le chemin au grand capitalisme industriel du XIXe siècle.

Répressions

À chaque étape de l’expansion du capitalisme mondial, dont la Grande-Bretagne est un pilier, la répression se durcit contre des pratiques ouvrières et populaires perçues comme autant de freins. Ce sont d’abord les troubles révolutionnaires du XVIIe siècle : de nombreuses revendications sociales et la quête de nouvelles formes de liberté de la part des travailleurs sont combattues par des offensives moralisatrices et religieuses, mais aussi une justice criminelle qui durcit son arsenal répressif. La législation criminelle se renforce, tout comme les lois sur les pauvres, alors que les workhouses, où ils sont enfermés et contraints à un travail forcé, tendent à se généraliser.

L’étude de Linebaugh repose sur le dépouillement des comptes rendus des procès ayant eu lieu à l’Old Bailey, le principal tribunal de la capitale britannique où sont jugés les crimes passibles de la peine de mort. L’auteur y a associé de nombreuses autres sources imprimées et manuscrites, comme les récits de vie publiés par l’aumônier de la prison de Newgate où sont enfermés les condamnés. Grâce à ses recherches, il a reconstitué la biographie de 1242 hommes et femmes pendus entre 1703 et 1772. Même si ce chiffre n’est pas exhaustif, il est assez large pour proposer un portrait-robot des pendus de Londres condamnés pour vols et atteintes à la propriété.

Une part importante des victimes de la potence est composée d’Irlandais et de gens nés hors de Londres : le monde des pendus est plus international que le reste de la population, et beaucoup ont déjà fait l’expérience de la domination dans d’autres territoires. Ces pendus ne sont par ailleurs ni des bandits professionnels, ni des criminels endurcis, mais des travailleurs humbles et ordinaires, des tisserands, cordonniers, charpentiers, qui formaient une « partie intégrante du prolétariat » (p. 133). L’ouvrage propose dès lors une plongée particulièrement vivante et originale dans les mondes du travail de l’une des villes les plus peuplées et actives du monde au XVIIIe siècle.

Rémunérations et avantages en nature

L’arsenal répressif a criminalisé et peu à peu éliminé les rémunérations coutumières en nature et les prélèvements opérés par les travailleurs sur certaines marchandises comme la soie, le bois, le tabac ou le sucre, remplacés par un salaire monétaire après l’adoption de normes redéfinissant en profondeur l’organisation du travail. Linebaugh montre comment cette substitution s’opère grâce à un contrôle accru de la main-d’œuvre et de ses déplacements, des rythmes et des sociabilités de travail, mais aussi des savoir-faire professionnels que les ingénieurs et inventeurs encadrent de plus en plus strictement au moyen de multiples outils. La thèse fondamentale du livre est que l’essor du capitalisme industriel n’est pas seulement le résultat du développement pacifique du commerce, ou le fruit direct d’une révolution technologique, mais aussi le produit d’une politique de terreur via l’utilisation de la peine capitale comme « instrument de la destruction de l’économie domestique » (p. 497) et des coutumes qui réglaient les relations de travail avant l’essor du salariat.

La question des rémunérations et modes de rétribution de la main-d’œuvre est centrale. Si les quantités et les types de matériaux transportés et transformés dans la capitale britannique peuvent varier selon la conjoncture, dans tous les cas, les chapardages, déchets ou fraudes révèlent l’extraordinaire capacité de résistance du peuple, ses multiples ruses pour subsister en profitant des faiblesses de la surveillance et de l’encadrement. Son approche par les matières transportées et travaillées est particulièrement originale, car elle permet de faire revivre des mondes sociaux disparus, comme ces porteurs de charbon – une matière essentielle à Londres au XVIIIe siècle – qui déploient mille ruses pour détourner le combustible. Linebaugh rappelle aussi le rôle fondamental de la soie, dont les ouvriers forment une part significative des pendus. Chaque phase – le dévidage, le moulinage, le montage puis le tissage final – donne lieu à des chutes de matière qui peuvent faire l’objet de réutilisations ou être réinjectées dans le circuit des matières soyeuses. L’organisation dispersée du travail à travers des chaînes opératoires complexes et les solidarités de métier sont propices au détournement par les producteurs d’une partie de la précieuse matière soyeuse, au grand dam des négociants qui œuvrent à partir du milieu du XVIIIe siècle à requalifier en vol ce qui n’était auparavant qu’une juste rémunération en nature.

La grande originalité de l’étude est donc de lier les transformations du droit et de la justice au développement du capitalisme. Les coutumes du peuple – déjà au cœur du travail d’E. P. Thompson – sont ici au centre de l’analyse, et la richesse des archives judiciaires permet à l’auteur une plongée rare dans des pratiques et des univers sociaux qui laissent généralement peu de traces. Ainsi apparaît la diversité des coutumes et des tarifs qui réglaient l’organisation du travail avant l’imposition du salariat et de la subordination croissante de la main-d’œuvre. Linebaugh montre les multiples pratiques informelles qui permettaient la survie quotidienne des classes populaires via des rétributions en nature et des négociations incessantes sur les frontières du licite. Il propose ainsi l’une des études d’histoire sociale les plus riches sur les mondes du travail londonien, confirmant une fois de plus l’importance des sources judiciaires pour penser les pratiques sociales.

Londres et le Monde

L’historien propose également une histoire globale des formes de criminalités à partir de l’observatoire londonien. Bien plus que l’œuvre d’E. P. Thompson qui demeurait centrée sur l’Angleterre, celle de Linebaugh se déploie d’emblée à l’échelle globale. La vie économique de la capitale britannique dépend en effet des circulations d’hommes et de matières à grande distance, qu’il s’agisse de la soie déjà mentionnée, du coton, du tabac, du bois, ou du sucre. Une grande part des matières chapardées circule via des navires entre plusieurs continents. C’est pourquoi les matelots, marins et ouvriers des arsenaux et des ports, occupent une place décisive dans une histoire qu’on appellerait peut-être aujourd’hui globale ou transnationale, tant les incessants jeux d’échelle sont importants dans l’analyse. L’auteur montre notamment comment les expériences lointaines des rébellions d’esclaves et des insurrections coloniales, mais aussi les souffrances des marins au long cours, ont pu façonner le prolétariat londonien. Une grande partie de la population londonienne entretient en effet des liens étroits et quotidiens avec ce monde des marins, comme avec d’anciens esclaves. Linebaugh rappelle ainsi l’importance de la communauté afro-américaine de Londres, généralement négligée lorsqu’il s’agit d’étudier l’histoire du radicalisme et du mouvement ouvrier outre-Manche. Citons le cas d’Olaudah Equiano, natif du Nigéria, esclave dans une plantation de sucre à la Barbade puis dans une plantation de tabac de Virginie, avant de devenir « l’un des principaux militants de Londres » (p. 462).

L’ouvrage de Linebaugh a aussi ouvert la voie à de nombreux travaux reliant criminalité, essor de l’État répressif et nouveau capitalisme commercial mondial, à l’image de l’étude récente de Michael Kwass sur la figure du criminel Mandrin au XVIIIe siècle. Kwass prête une grande attention aux circulations globales d’hommes et de matière et aux pratiques contrebandières auxquelles elles ont donné naissance. L’« économie morale » des contrebandiers, les stratégies qu’ils inventent – comme les « ventes forcées » et l’émission de reçus – témoignent d’une économie souterraine, certes illégale, mais aussi capable de susciter la compréhension voire le soutien des populations. Face à l’État militaro-fiscal qui tente de contrôler la consommation via des taxes, des monopoles et des prohibitions, Mandrin incarnerait un « capitalisme commercial souterrain » façonné par des pratiques morales et une certaine conception du juste et du licite. La répression de la contrebande, l’un des crimes les plus fortement réprimés dans la France moderne, a ainsi joué un rôle majeur dans l’émergence d’un impitoyable arsenal juridique, comme cette commission extraordinaire de Valence qui condamna finalement Mandrin à être roué en place publique puis exposé à l’entrée de la ville.

Infrastructures et technologies de normalisation

L’ouvrage de Linebaugh propose enfin des éclairages originaux sur les débuts du capitalisme industriel et les nouvelles formes de concentration et d’organisation du travail au moyen d’infrastructures techniques. L’auteur observe que si les premières usines sont d’abord installées loin de Londres, c’est notamment « parce que le refus de la subordination était un trait caractéristique de la main-d’œuvre londonienne » (p. 40), contraignant les capitalistes à s’installer loin de la capitale. Ce type de corrélation s’observe ailleurs et mériterait une enquête approfondie, même si bien d’autres facteurs ont pu jouer dans la localisation des activités productives. En tout cas, c’est bien cette population prolétaire insubordonnée qu’il a fallu contrôler et domestiquer en réorganisant les modes de rémunération, les modalités de surveillance, mais aussi l’équipement productif.

Peter Linebaugh accorde une attention particulière au nouveau contrôle technologique qui se met en place entre la fin du XVIIIe et le début du XIXe siècle alors que s’engage une nouvelle étape de l’industrialisation. Il rappelle à ce propos l’existence des soulèvements contre les machines dans le milieu populaire londonien, comme en 1768 lorsqu’une scierie à vapeur est détruite près de Deptford. Selon Linebaugh, la mécanisation du travail n’intervient toutefois qu’au terme d’un lent processus de domestication et de redéfinition des opérations productives : « pour introduire la mécanisation de manière satisfaisante, une révolution dans le processus de production devait d’abord avoir lieu » (p. 445). Enquêtant sur le travail dans les arsenaux, il montre ainsi comment l’apparition de grandes scieries à vapeur joue un rôle déterminant dans la suppression des copeaux et la disparition de l’ancienne « république du Bois », avec ses mystères, ses modes d’existence originaux et ses circuits d’échange. Plus généralement, face à « l’oisiveté », à « l’insubordination » et à la « malhonnêteté » endémique des classes laborieuses, les « solutions technologiques » (p. 205) s’affirment comme une réponse adéquate, qui contribue à orienter les investissements productifs.

L’invention du salariat et de modes d’organisation du travail standardisés a donc constitué un prélude au déploiement du capitalisme industriel via son appareillage technologique. Cette analyse centrée sur les débuts de l’âge industriel rappelle les enquêtes menées à la même époque aux États-Unis par David Noble, lorsque les discours managériaux, la mondialisation économique et les mutations technologiques remodèlent à nouveau les mondes du travail. Noble proposait une ambitieuse histoire de l’industrie des machines-outils à commande numérique dans l’après-guerre et les enjeux sociopolitiques que soulevait ce qu’on appelait alors l’automatisation. Il montrait notamment son rôle dans l’affaiblissement des syndicats après 1945, et comment les nouveaux procédés visaient moins à améliorer l’efficacité de la production qu’à normaliser le travail en transférant le pouvoir des ouvriers qualifiés aux employés en col blanc.

À l’heure où un nouveau « libéralisme autoritaire » apparaît dans la foulée de la « crise de gouvernabilité » des années 1970, qui a vu renaître comme l’a montré Grégoire Chamayou le spectre d’une société ingouvernable, l’étude de Peter Linebaugh permet de replonger dans les origines répressives et autoritaires du capitalisme moderne. Tandis que le salariat se redéfinit aujourd’hui à la faveur des crises des régulations et des anciennes institutions protectrices, qu’un nouveau milieu technologique s’installe avec le numérique, parallèlement à la circulation toujours plus poussée des marchandises, l’auteur offre un jalon essentiel pour penser les liens entre les luttes et pratiques populaires et la genèse d’un nouvel ordre économique qui fut aussi un nouvel ordre disciplinaire.

Peter Linebaugh, Les pendus de Londres. Crime et société civile au XVIIIe siècle. Édition préfacée et annotée par Philippe Minard. Trad. de l’anglais par Frédéric Cotton et Elsa Queré. CMDE/Lux, 2018 [1re édition : The London Hanged : Crime and Civil Society in the Eighteenth Century, Allen Lane, The Penguin Press, 1991].

= = =

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

 

FEM Davos, Vatican, Rothschild, COVID19 et Grand Reset… Le N.O.M en marche (F. William Engdahl)

Posted in actualité, économie, coronavirus CoV19, crise mondiale, documentaire, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, sciences et technologie, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , on 14 janvier 2021 by Résistance 71

“La réduction de la population et les cultures agricoles génétiquement modifiées font partie de la même large stratégie : une réduction drastique ciblée de la population mondiale, un génocide, et l’élimination systématique de groupes entiers de populations, ceci étant le résultat d’une politique voulue, promue sous le terme de ‘résoudre le problème de la faim dans le monde’. Rappelons-nous des mots de Kissinger : ‘’Contrôlez le pétrole et vous contrôlez la terre, contrôlez la nourriture et vous contrôlez les peuples…”
~ F.William Engdahl, conclusion de “Seeds of Destruction”, 2007 ~

“Dans les faits, l’histoire des OGM est celle de l’évolution du pouvoir dans les mains d’une élite, déterminée à tout prix de contrôler totalement le monde.”
(Ibid.)

Le Forum Economique Mondial (FEM) de Davos est devenu le de facto bras armé des décisions prises en secret au sein des réunions Bilderberg et autres. Davos est la vitrine du monde oligarchique maintenant le système étatico-capitaliste mourant en place et son dogme intact. Le Vatican vient boucler la boucle, ce même Vatican dont les intérêts financiers sont gérés depuis plus de 200 ans par la City de Londres et sa Banque d’Angleterre privée. La Grande Réinitialisation sur toile de fond COVID-19 est la grande avancée prévue et planifiée vers la dictature technotronique planétaire dont nous voyons les pièces du puzzle se mettre en place au jour le jour.
L’heure n’est plus à la réflexion stérile, mais à la compréhension profonde de ce qui est devant nos yeux, l’admission de la malfaisance ambiante, l’admission terminale qu’il ne saurait y avoir de solution au sein du système, la reconnaissance de nos pairs et frères et sœurs de lutte, à savoir la planète entière, et l’action coordonnée idoine menant à l’émancipation finale pour la mise en place de la société des sociétés hors État, hors marchandise, hors argent et hors salariat.
Ces mots de Pottier n’ont sans doute jamais sonné aussi juste :
“C’est la lutte finale, groupons-nous et demain, l’internationale sera le genre humain.” (air connu) Le mot “internationale” n’étant pas pris au sens du conglomérat marxiste qui mena au capitalisme d’état autoritaire sauce lénino-trotsko-stalino-maoïste, mais à la véritable internationalisation de la lutte émancipatrice transcendant le concept même de nation pour aboutie enfin à notre humanité achevée. C’est la voie politique adulte d’un monde égalitaire et donc libre exerçant le pouvoir décisionnaire de manière non coercitive au moyen des associations libres entrant en coopération volontaire à l’échelle planétaire pour le bien commun de toutes et tous.

L’article ci-dessous décrit son anti-thèse, nécessaire pour sa démonstration d’iniquité et de caducité facilitant son rejet-absorption dans le grand tout de la complémentarité émancipatrice.

Tout est devant nos yeux. Ils ne nous reste plus qu’à agir… 

Solidarité ! Union ! Persévérance ! Réflexion ! Action ! Devenons ce que nous sommes : S.U.P.R.A humains…

Vive la Commune Universelle !

~ Résistance 71 ~


Frederick William Engdahl

La dangereuse alliance des Rothschild et du Vatican de François 1er

F. William Engdahl

22 décembre 2020

url de l’article:
http://www.williamengdahl.com/englishNEO22Dec2020.php

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Sacré nom de dieu ! Le pape le plus globaliste et interventionniste depuis les croisades du XIIème sêcle a formalisé une alliance avec les plus grandes figures de la finance, de la finance internationale emmenée par nulle autre que cette noble famille banquière des Rothschild. La nouvelle alliance est un capital joint appelé “Conseil pour un capitalisme inclusif avec le Vatican”. L’association est des plus cyniques étant donné ses acteurs et une des plus dangereuses fraudes promues depuis que le gourou du Forum Mondial Economique de Davos et protégé d’Henry Kissinger (NdT lui-même  protégé de la famille Rockefeller), Klaus Schwab, a commencé à faire la promotion de la grande réinitialisation de l’ordre capitaliste mondial. Que se cache donc derrière ce soi-disant Conseil pour un Capitalisme Inclusif avec le Vatican ?

NdR71 : Ceci ne peut vraiment être qu’une demie surprise, en effet, à la création de la banque d’Angleterre (entité privée) en 1694 sous les auspice du roi d’Angleterre Guillaume III d’Orange (famille royale hollandaise), au cœur de la City de Londres, les biens et avoirs du Vatican y furent gérés et dans le temps, passèrent, tout comme la Banque d’Angleterre, sous contrôle gestionnaire des Rothschild. Ceci ne date donc pas d’hier et ne fait que confirmer et renforcer une association déjà établie au fil des siècles. Qui se rappelle du “banquier de dieu” Roberto Calvi, homme d’affaires / comptable du Vatican retrouvé pendu sous un pont de Londres en 1982 ?… Ces connexions du tristement célèbre Mgr Marcinkus ?…

Dans un typique double langage onusien, ils proclament sur leur site internet : “Le Conseil du Capitalisme Inclusif est un mouvement des leaders du monde des affaires publiques et privées qui travaillent à la construction d’un système économique plus inclusif, plus durable et en lequel on peut avoir plus confiance adressant les besoins de notre peuple et de la planète.” Un système plus durable générant plus de confiance ? Cela ne résonne t’il pas comme le tristement célèbre Agenda 21 de l’ONU et son fils, l’agenda 2030, la maître-plan mondialiste ? Puis ils affirment “Le capitalisme inclusif est fondamentalement au sujet de créer une valeur sur le long-terme pour tous les participants, les entreprises, les investisseurs, les employés, les clients, les gouvernements et les communautés.

Ils continuent : “Les membres du conseil s’engagent activement avec le FEM Davos pour la création de valeur durable, peuple, planète, principes de gouve rnement et prospérité et les buts de développement durable avancés par l’ONU.

En annonçant l’accord avec le Vatican, Lynn Forester de Rothschild a déclaré : “Ce conseil va suivre l’avertissement du pape François d’écouter ‘les pleurs de la terre et les pleurs des pauvres’ et répondre à la demande de la société pour un modèle de croissance plus équitable et plus durable.

Leur référence au Forum Economique Mondial de Klaus Schwab n’est pas un accident. Le groupe est une autre vitrine de ce qui est en train de devenir une course à la jaquette pour essayer de convaincre un monde des plus sceptiques, que les mêmes personnes qui créèrent le modèle post-1945 du FMI et de la mondialisation et des super mega entités entrepreneuriales plus puissantes que les gouvernements des nations, détruisant la culture traditionnelle en faveur d’un agro-business des plus toxiques, démantelant les standards de vie des pays industrialisés pour fuir vers des pays aux coûts de production moindres comme le Mexique ou la Chine, vont maintenant mener les efforts tambours battants pour corriger leurs abus ? Quiconque peut croire une minute à cela est d’une naïveté sans borne…

Rothschild et ses potes

En premier lieu, il est utile de voir qui sont ces “capitalistes inclusifs” joignant leur force avec la pape et le Vatican. La fondatrice porte le nom de Lynn Forester de Rothschild. Elle est l’épouse du retraité mega-milliardaire de 90 ans, chef de la banque NM Rothschild de Londres, Sir Evelyn de Rothschild. Lady Lynn quoi qu’il en soit est d’origine modeste, née dans une famille ouvrière américaine du New Jersey dont le père, nous dit-elle, devait faire deux boulots pour la mettre elle et ses deux frères dans des facs de droit et de médecine. Elle semble avoir eu des mentors d’influence, alors qu’elle allait à Wall Street travailler pour Motorola, boîte de télécommunication et a engrangé soi-disant, des dizaines de millions de dollars avant d’accrocher Sir Evelyn de Rothschild et sa fortune personnelle évaluée à quelques 20 milliards de dollars. Des rapports disent que l’union transatlantique des deux fut arrangée et encouragée par Henry Kissinger.

Lady Lynn est en elle même intéressante au-delà de son célèbre époux Rothschild. D’après la liste des noms des personnes qui volèrent sur le tristement célèbre avion privé de Jeffrey Epstein [le “Lolita Express”] le trafiquant sexuel d’enfants condamné et rapporté agent du Mossad, un nom figure sur cette liste : “de Rothschild, Lynn Forester”.

Il est aussi intéressant de noter que la même Lynn Forester en 1991, avant donc son mariage Rothschild, avait généreusement laisser une de ses amies britanniques utiliser un de ses appartements de Manhattan, suite au meurtre apparent du père de cette amie, le magnat de la presse britannique et agent du Mossad Robert Maxwell. L’amie britannique de Lynn, Ghislaine Maxwell, attend aujourd’hui de passer en justice pour complicité de trafic sexuel d’enfants en tant que compagne déclarée de Jeffrey Epstein. Maxwell est rapportée avoir conservé cette adresse de Lynn à Manhattan jusqu’à très récemment pour y enregistrer une bizarre association à but non lucratif appelée Terramar qu’elle et Epstein ont mis en place en 2012, pour soi-disant aider à sauver nos océans. Lorsque Epstein fut arrêté elle a très rapidement dissout l’association. Un des donateurs de Terramar était une entité appelée la Clinton Foundation, ce qui nous mène à l’amie suivante.

Lady Lynn a aussi une autre amie de très longue date appelée Hillary Clinton, dont le mari, Bill, eut aussi son nom enregistré sur le “Lolita Express” d’Epstein et ce environ une bonne douzaine de fois. Lynn et son nouveau mari, Sir Evelyn de Rothschild, étaient en fait si proches des Clinton, qu’en 2000, les nouveaux mariés Rothschild passèrent une partie de leur lune de miel comme invités à la Maison Blanche de Mr et Mme Clinton. Par la suite, Lady Lynn devint une contributrice majeure en 2008 et encore en 2016 pour pousser Hillary comme présidente des Etats-Unis. Elle conseilla aussi Hillary sur son programme économique de campagne, un programme de libre-échange adapté d’Adam Smith comme elle le décrivit dans un entretien.

Les “gardiens” de Lady Lynn

L’aventure Rothschild avec le Vatican à ce point, en plus de la co-fondatrice Lynn Forester de Rothschild, inclus des magnats de la finance sélectionnés et leurs Fondations, ceux-ci se font pompeusement appeler “les Gardiens”. Un terme qui sonne plus comme celui d’un gang de la banlieue sud de Chicago ou en provenance de quelques super parrains de la mafia. Ils s’appellent les gardiens moraux, ensemble maintenant avec quelques nouveaux amis du Vatican, pour réformer le capitalisme.

Note de Résistance 71 : Pausons une seconde ici, car cette info n’est pas anodine, encore moins dans son phrasé, que nous avons mis en caractère gras à dessein… Nous disons depuis bien longtemps que le N.O.M n’est en fait qu’une énième métamorphose du capitalisme, car sa présente forme, en phase de “domination réelle” comme l’avait bien analysé Karl Marx, arrive au bout du bout du banc ne pouvant plus reproduire son propre modèle d’exploitation ayant tout marchandisé, vampirisé, y compris lui-même ; et, si le système veut perdurer, il doit muter en quelque chose capable de reproduire son modèle. La seule solution est le modèle de dictature technotronique dans un monde où 95% de la population mondiale aura été éliminée (eugénisme) et où le restant demeurera asservi aux tâches quotidiennes servant à faire fonctionner la machine maintenant en place l’oligarchie usuelle vivant de la fontaine de jouvence transhumaniste dans des “zones vertes” dûment aménagées. Pour eux, il ne s’agit de fait, que d’une “réforme du capitalisme” ne servant qu’à les maintenir dans leur position de domination et d’oppression suprême, sans plus avoir à prétendre d’être “philanthropes” ni de maintenir l’illusion démocratique, tout celas peut passer par la fenêtre et le gant de velours (“démocratique”) être retiré de la main de fer.

La liste des membres des Gardiens inclut : Rajiv Shah, CEO de la Fondation Rockefeller et ex-associé de l’escroquerie AGRA de la Fondation Bill Gates, introduisant les semences OGM en Afrique. La Fondation Rockefeller a été impliquée dans la promotion de “confinement” pandémique depuis 2010 et est une partie très importante de l’Agenda du Great Reset / Grande Réinitialisaton du FEM / Davos, qui vient juste de publier un rapport de la Fondation Rockefeller : “Reset the Table: Meeting the Moment to Transform the US Food System.

Les Gardiens des Rothschild incluent également : Darren Walker, CEO de la Ford Fondation. Ces deux fondations Ford et Rockefeller ont fait plus que ciseler la politique étrangère impérialiste américaine, elles l’ont fait au-delà des impacts du ministère des affaires étrangères et de la CIA, incluant le financement de la “Révolution Verte” en Inde et au Mexique et la création par les fonds Rockefeller de cultures végétales OGM.

NdT : Engdahl est particulièrement pointu sur ce sujet ayant procédé à une recherche extensive en ce domaine dont les résultats furent publier dans son remarquable ouvrage de 2007 : “Seeds of Destruction, the Hidden Agenda of Genetic Manipulation” aux editions Global Research en anglais. Le livre a été traduit et publié en français. A lire, car toujours on ne peut plus d’actualité avec la constante manipulation génétique qui nous menace, la dernière en date étant celle des thérapies géniques  (pas des vaccins) ARNm des Pfizer / BioNTech, Moderna and co…

Le patron de DuPont, un géant de l’OGM et groupe d’entreprises chimiques est un autre Gardien ainsi que les entreprise de Big Pharma criblées de scandales aux vaccins et aux médicaments Merck et Johnson & Johnson. Merck a menti au sujet de son médicament contre l’arthrite Vioxx jusqu’à ce que quelques 55 000 patients ne meurent de crises cardiaques. Johnson & Johnson a été impliquée dans de nombreuses fraudes des dernières années incluant celle autour des effets négatifs du médicament anti-dépresseur Risperdal, la présence illégale de la substance cancérigène d’amiante dans ses talcs pour bébé et potentiellement des milliers d’actions en justice pour son rôle comme fournisseur principal d’un opiacé anti-douleur sur prescription : l’OxyContin pour Purdue Pharma.

D’autres Gardiens incluent les CEOs de VISA, Mastercard, de la Bank of America, des assurances Allianz, de BP. En 2016, VISA avec l’USAID (NdT : vitrine de la CIA) se trouvaient derrière la catastrophique expérience Modi introduisant une économie sans argent liquide en Inde. Notons aussi comme Gardien Mark Caney, ancien patron / gouverneur de la Banque d’Angleterre (NdT : le Saint des Saints de la City de Londres, fief des Rothschild), également avocat des monnaies centrales numériques pour remplacer le dollar. Carney (un Canadien) est maintenant envoyé spécial de l’ONU pour l’Action Climatique et la Finance.

Carney est aussi un membre du comité de FEM de Davos, promoteur public de grand Reset du capitalisme imposant un agenda 2030 dystopique pour une économie “durable”. En fait, plusieurs de Gardiens de Rothschild siègent au comité directeur de Davos, incluant le miiiardaire Marc Benioff, fondateur de l’innoation du cloud et sa Salesforce et le patron de l’OCDE Angel Gurria. Un ancien CEO de la banque du Crédit Suisse, Tidjane Thiam est au Conseil des Affaires Internationales du Forum de Davos.

D’autres Gardiens de la transformation du capitalisme inclusif incluent la patron du la Bank of America, banque poursuivit en justice par le gouvernement américain pour fraude en relation avec la crise des subprimes et hypothèques de 2008 ainsi que pour le blanchiment d’argent des cartels de la drogue mexicain et du crime organisé russe. La liste sélective des Gardiens inclut également Marcie Frost, la controversée patronne de CalPERS le fond de pension californien pourri de fraude et de malversation et gérant plus de 360 millions de dollars.

Le patron de la State Street Corporation, une des plus grosses entreprises de gestions de biens au monde gérant quelques 3 100 milliards de dollars, est un autre des Gardiens. En janvier 2020, State Street Corporation a annoncé qu’elle voterait contre les directeurs d’entreprises des indices boursier principaux qui ne rempliraient pas les objectifs de changements environnementaux, sociaux et de gestion. C’est ce qui s’appelle l’investissement vert, partie de ce soi-disant Investissement Socialement Responsable. La stratégie du FEM de Davos et de ses membres comme Larry Fink de Blackrock, récompensent des entreprises qu’ils pensent “socialement responsables”. Ceci est la clef de ce capitalisme inclusif et de son agenda, pas seulement le capitalisme inclusif de Rothschild et de ses Gardiens mais aussi de Davos.

Leur site internet clame haut et fort que les Gardiens gèrent entre eux plus de 10 500 milliards de dollars et contrôlent des entreprises qui emploient plus de 200 millions de travailleurs dans le monde. Maintenant, un coup d’œil rapide à leur nouvel associé du Vatican.


« Livre » + Croix + Épée = colonialisme planétaire
Antidote : 
« L’antéchrist » F. Nietzsche

La moralité du Vatican ?

De manière ironique, ou pas, le pape François, l’associé choisi pour donner au groupe de mega-capitalistes de Rothschild une “crédibilité” morale, est lui-même impliqué dans ce qui pourrait émerger comme les plus grands scandales financier, de fraude et d’abus de biens de l’église dans l’histoire moderne de l’église catholique et du Vatican. Ceci malgré le fait que le nouveau pape François 1er en 2013 avait dit qu’une des ses taches principales serait de nettoyer les finances du Vatican ternies pas tant de scandales. Ceci n’a pas vu le jour six ans plus tard ou si peu. Certains observateurs du Vatican disent même que la situation a, de fait, empiré.

Le scandale actuel tourne autour du cardinal disgracié Angelo Becciu qui, jusqu’en 2018, était le de facto chef du personnel et bras droit du pape ainsi que son confident régulier. Becciu était Substitut aux Affaires Générales au secrétariat d’état du Vatican, une position clef à la curie romaine, ce jusqu’en juin 2018 lorsque le pape le nomma cardinal, ironiquement, responsable de la Congrégation de la Cause des Saints. Becciu, évidemment pas un saint, a pu investir des centaines de millions même des milliards au fil des ans, des fonds de l’église, incluant les dons pou les pauvres, dans des projets qu’il avait choisi avec un ancien banquier du Crédit Suisse. Des projets, incluant des parts à concurrence de 150 millions d’euros dans un complexe immobilier de luxe de Londres et 1,1 million de dollars dans un film “Rocketman”, au sujet de la vie d’Elton John. Ceci vient à la lumière du jour alors que les scandales sexuels d’abus d’enfants ont forcé le pape François à défroquer le cardinal Theodore McCarrick de Washington, le premier cardinal à tomber dans des accusations sévères d’abus et viols d’enfants, dressées contre l’église.

La presse italienne rapporte que le pape savait au sujet des investissements douteux de Becciu et les avait même approuvés avant que le profondeur du scandale ne soit connue. En novembre 2020, la police italienne a perquisitionné la résidence de l’ancien comptable au Vatican de Becciu et y a trouvé 600 000 euros en liquide et la preuve que l’employé du Vatican avait reçu 15 millions d’euros sur fausses factures étalés sur plusieurs années.

Avec une telle toile de fond, le nouveau conseil pour un Capitalisme Inclusif avec le Vatican de Lynn de Rothschild demande une observation minutieuse alors qu’ils planifient de grandes choses avec Klaus Schwab du FEM de Davos afin de “réformer” l’économie mondiale. Nous pouvons d’ores et déjà être certains que tout cela ne sera ni joli ni moral.

= = =

“La puissance financière conspire.” (Abraham Lincoln)

“Avec les jésuites, il ne peut y avoir de paix dans les États.” (pape Clément XIX)

“Les jésuites ont répandu dans l’église les ténèbres les plus épaisses qui soient jamais sorties du puit de l’abîme.”
(Blaise Pascal)

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie


City et jésuites

Banque Mondiale + FMI = Vampirisation finale du monde…

Posted in actualité, altermondialisme, économie, colonialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , on 2 décembre 2020 by Résistance 71


Vampiriser le monde au nom de l’argent roi

L’agenda secret de la Banque Mondiale et du FMI

Peter Koenig

29 novembre 2020

url de l’article original en français:
https://www.mondialisation.ca/lagenda-secret-de-la-banque-mondiale-et-du-fmi/5651468

La Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI) travaillent main dans la main – en harmonie. Non seulement ils prêtent régulièrement d’énormes sommes d’argent aux régimes criminels du monde entier, mais ils font aussi chanter les nations pauvres pour qu’elles acceptent les conditions draconiennes imposées par l’Occident. En d’autres termes, la BM et le FMI sont coupables des plus atroces violations des droits de l’homme.

On ne saurait le croire lorsqu’on lit la « noble phrase » inscrite au-dessus de l’entrée de l’édifice de la Banque mondiale la noble phrase « «Notre rêve : un monde sans pauvreté». » À cette hypocrisie, je ne peux qu’ajouter : « …Et nous faisons en sorte que cela reste un rêve. » Cela dit les deux, le mensonge et la nature criminelle des deux institutions financières internationales, créées en vertu de la Charte des Nations unies, mais dont les États-Unis sont les instigateurs.

La façade de ces institutions fait preuve d’une grande intelligence. . Ce qui saute aux yeux, ce sont les investissements dans les infrastructures sociales, dans les écoles, les systèmes de santé, les besoins de base comme l’eau potable, l’assainissement – et même la protection de l’environnement – dans le cadre de la « lutte contre la pauvreté », c’est-à-dire d’un monde sans pauvreté. Mais il est stupéfiant de voir à quel point cela est faux aujourd’hui et l’était déjà dans les années 70 et 80. Peu à peu, les gens ouvrent les yeux sur une sinistre réalité, faite d’exploitation, de coercition et de chantage pur et simple. Et cela, sous les auspices des Nations unies. Qu’est-ce que cela vous apprend sur le système des Nations unies ? Dans quelles mains se trouvent les Nations unies ? – L’organisation mondiale a été créée à San Francisco, en Californie, le 24 octobre 1945, juste après la Seconde Guerre mondiale, par 51 nations qui se sont engagées à maintenir la paix et la sécurité internationales, à développer des relations amicales entre les nations et à promouvoir le progrès social, l’amélioration du niveau de vie et les droits de l’homme.

L’ONU a remplacé la Société des Nations qui faisait partie de l’accord de paix après la Première Guerre mondiale, le traité de Versailles. Elle est entrée en vigueur le 10 janvier 1920, a son siège à Genève, en Suisse, et a pour but de désarmer les pays, de prévenir la guerre par la sécurité collective, de régler les différends entre les pays, par la diplomatie de négociation et d’améliorer le bien-être mondial. Avec le recul, il est facile de voir que l’ensemble du système des Nations unies a été mis en place comme une farce hypocrite, faisant croire aux gens que leurs puissants dirigeants ne voulaient que la paix. Ces puissants dirigeants étaient tous des Occidentaux ; le même que moins de 20 ans après la création de la noble Société des Nations, a commencé la Seconde Guerre mondiale.

*

Cette petite introduction fournit le contexte de ce qui allait devenir l’émanation, soutenue par les Nations unies, du vol mondial, de l’appauvrissement des nations, partout dans le monde, de l’exploitation des personnes, des violations des droits de l’homme et de l’engloutissement d’énormes quantités d’actifs par la base, par le peuple, par l’oligarchie, par l’élite toujours plus petite des entreprises – les institutions dites de Bretton Woods.

En juillet 1944, plus de 700 délégués de 44 nations alliées (alliées aux vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale, dont l’Union soviétique) se sont réunis à l’hôtel Mount Washington, situé à Bretton Woods, dans le New Hampshire, aux États-Unis, pour réglementer l’ordre monétaire et financier international après la Seconde Guerre mondiale. Soyons sûrs que cette conférence a été réalisée sous les auspices des États-Unis, le vainqueur autoproclamé de la Seconde Guerre mondiale, et désormais maître de l’ordre financier du monde – ce qui n’était pas immédiatement visible, un ordre du jour caché à la vue de tous.

Le FMI a été officiellement créé pour « réglementer » les monnaies occidentales dites convertibles, celles qui ont souscrit à l’application des règles du nouvel étalon-or, à savoir 35 dollars américains / Once Troy (environ 31,1 grammes). Il est à noter que l’étalon-or, bien qu’applicable également à 44 nations alliées, était lié au prix de l’or libellé en dollars américains, et non basé sur un panier de la valeur des 44 monnaies nationales. C’était déjà une raison suffisante pour remettre en question le futur système. Et comment il va se dérouler Mais personne n’a remis en question cet arrangement. Il est difficile de croire que parmi tous ces économistes nationaux, aucun n’a osé remettre en question la nature perfide du système de l’étalon-or.

La Banque mondiale, ou Banque pour la reconstruction et le développement (BIRD), a été officiellement créée pour administrer le plan Marshall pour la reconstruction de l’Europe détruite par la guerre. Le plan Marshall est une donation des États-Unis et porte le nom du secrétaire d’État américain George Marshall, qui l’a proposé en 1947. Ce plan a permis d’accorder 13,2 milliards de dollars d’aide étrangère aux pays européens qui avaient été dévastés physiquement et économiquement par la Seconde Guerre mondiale. Il devait être mis en œuvre de 1948 à 1952, une période bien trop courte bien sûr, et s’étendre jusqu’au début des années 1960. En termes actuels, le plan Marshall vaudrait environ dix fois plus, soit quelque 135 milliards de dollars.

Le plan Marshall était et est toujours un fonds renouvelable, remboursé par les pays concernés, afin de pouvoir être cédé. L’argent du plan Marshall a été prêté plusieurs fois et a donc été très efficace. La contrepartie européenne du Fonds Marshall administré par la Banque mondiale était une banque nouvellement créée sous l’égide du ministère allemand des finances, la Banque allemande pour la reconstruction et le développement (KfW – acronyme allemand de « Kreditanstalt für Wiederaufbau »).

La KfW, en tant qu’homologue européen de la Banque mondiale, existe toujours et se consacre principalement à des projets de développement dans le Sud global, désormais essentiellement grâce à des fonds du gouvernement allemand et à des emprunts sur les marchés des capitaux allemands et européens. La KfW coopère souvent avec la Banque mondiale dans le cadre de projets communs. Aujourd’hui, il existe toujours un département spécial au sein de la KfW qui s’occupe exclusivement de l’argent du Fonds du plan Marshall. Ces fonds encore renouvelables sont utilisés pour prêter aux régions pauvr5ont été utilisés en particulier pour intégrer l’ancienne Allemagne de l’Est dans l’actuelle « Grande Allemagne ».

Deux éléments du plan Marshall sont particulièrement frappants et dignes d’intérêt. Tout d’abord, le plan de reconstruction a créé un lien, une dépendance entre les États-Unis et l’Europe, cette même Europe qui a été en grande partie détruite par les forces alliées occidentales, alors que la Seconde Guerre mondiale a été en grande partie gagnée par l’Union soviétique, les énormes sacrifices de l’URSS – avec 25 à 30 millions de morts selon les estimations. Ainsi, le plan Marshall a également été conçu comme un bouclier contre la Russie communiste, c’est-à-dire l’URSS.

Alors qu’officiellement l’Union soviétique était un allié des puissances occidentales, les États-Unis, le Royaume-Uni et la France, en réalité l’URSS communiste était un ennemi juré de l’Ouest, en particulier des États-Unis. Avec l’argent du plan Marshall, les États-Unis ont acheté l’alliance de l’Europe, une dépendance qui n’a pas pris fin à ce jour – et qui a empêché, et empêche toujours, l’Europe d’établir des relations normales avec la Russie, même si l’Union soviétique a disparu il y a trois décennies. La guerre froide qui a suivi la Seconde Guerre mondiale contre l’URSS – également basée sur des mensonges flagrants – a été le témoignage direct d’une autre farce de propagande occidentale – que la plupart des Européens n’ont pas encore saisie à ce jour.

Deuxièmement, l’imposition par les États-Unis d’un fonds de reconstruction basé sur le dollar américain, non seulement créait une dépendance au dollar européen, mais posait également les bases d’une monnaie unique, qui devait finalement envahir l’Europe – ce que nous connaissons aujourd’hui, est devenu l’euro. L’euro n’est rien d’autre que l’enfant adoptif du dollar, puisqu’il a été créé sous la même image que le dollar américain – c’est une monnaie fiduciaire, qui n’est soutenue par rien. L’Europe unie, ou maintenant appelée Union européenne, n’a jamais vraiment été une union. Elle n’a jamais été une idée européenne, mais elle a été proposée par les services secrets américains sous le couvert de quelques honchos européens traîtres. Et chaque tentative de créer une Europe unie, une Fédération européenne, avec une Constitution européenne, similaire à celle des États-Unis, a été amèrement sabotée par les États-Unis, principalement par l’intermédiaire de la taupe américaine dans l’UE, à savoir le Royaume-Uni.

Les États-Unis ne voulaient pas d’une Europe forte, à la fois économiquement et peut-être aussi, à terme, militairement (population de l’UE : 450 millions d’habitants, contre population des États-Unis). 330 millions d’habitants ; 2019 : PIB de l’UE équivalent à 20,3 billions de dollars US, contre 21,4 billions de dollars US pour le PIB américain. La plupart des économistes s’accordent à dire qu’une monnaie commune pour un groupe de pays peu structuré n’a pas d’avenir et n’est pas viable. Il n’y a pas de constitution commune, donc pas d’objectif commun, ni sur le plan financier, ni sur le plan économique, ni sur le plan militaire. Une monnaie commune n’est pas viable à long terme dans ces circonstances instables. Cela est plus que visible après seulement 20 ans d’existence de l’euro. La zone euro est dans un état désespéré. La Banque centrale européenne (BCE), également une création inspirée par la FED et le Trésor américain, est née. La BCE n’a pas vraiment de fonction de banque centrale. C’est plutôt un chien de garde. Car chaque pays membre de l’UE a toujours sa propre Banque centrale, avec toutefois une souveraineté considérablement réduite que les pays de la zone euro ont concédée à la BCE, sans recevoir de droits équivalents.

Sur les 27 membres actuels de l’UE, seuls 19 font partie de la zone euro. Les pays qui ne font pas partie de la zone euro, c’est-à-dire la République tchèque, le Danemark, la Hongrie, la Suède – et d’autres encore – ont conservé leur politique financière souveraine et ne dépendent pas de la BCE. Cela signifie que si la Grèce avait choisi de sortir de la zone euro lorsqu’elle a été frappée par la « crise » manufacturée de 2008-2009, elle serait maintenant en bonne voie de se redresser complètement. Elle n’aurait pas été soumise aux caprices et aux diktats du FMI, de la tristement célèbre troïka, de la Commission européenne (CE), de la BCE et du FMI, mais aurait pu choisir de régler sa dette en interne, car la majeure partie de la dette était interne, pas besoin d’emprunter à l’étranger.

Lors d’un référendum sur le plan de sauvetage en 2015, la population grecque a voté à une écrasante majorité contre le plan de sauvetage, c’est-à-dire contre la nouvelle dette gigantesque. Cependant, le président grec de l’époque, M. Tsipras, est allé de l’avant comme si le référendum n’avait jamais eu lieu et a approuvé l’énorme plan de sauvetage malgré près de 70 % des votes populaires contre celui-ci.

C’est une indication claire de fraude, qu’il n’y avait pas de fair-play. Tsipras et / ou ses familles ont peut-être été forcés d’accepter le renflouement – ou alors. Nous ne saurons peut-être jamais la véritable raison pour laquelle Tsipras a vendu son peuple, le bien-être du peuple grec aux oligarques derrière le FMI et la Banque mondiale – et l’a plongé dans une misère abjecte, avec le taux de chômage le plus élevé d’Europe, une pauvreté endémique et un taux de suicide en hausse vertigineuse.

La Grèce peut servir d’exemple pour les autres pays de l’UE s’ils ne se « comportent » pas bien, c’est-à-dire s’ils n’adhèrent pas aux règles d’or non écrites d’obéissance aux maîtres de la monnaie internationale.

C’est terrifiant.

Et maintenant, en ces temps de Covid, c’est relativement facile. Les pays pauvres, en particulier ceux du Sud, déjà endettés par la pandémie, augmentent leur dette extérieure afin de fournir à leurs populations les besoins fondamentaux. C’est du moins ce qu’ils vous font croire. Une grande partie de la dette accumulée par les pays en développement est une dette intérieure ou interne, comme la dette du Nord global. Il n’a pas vraiment besoin d’institutions de prêt étrangères pour effacer la dette locale. Ou avez-vous vu l’un des pays riches du Nord emprunter au FMI ou à la Banque mondiale pour maîtriser sa dette ? Pas vraiment.

Alors pourquoi le Sud tomberait-il dans le panneau ? En partie à cause de la corruption, en partie à cause de la coercition et en partie à cause du chantage. Oui, le chantage, l’un des plus grands crimes internationaux imaginables, étant commis par les principales institutions financières internationales sous  la charte de l’ONU, la BM et le FMI.

Par exemple, le monde entier se demande comment un ennemi invisible, un coronavirus, ait frappé les 193 pays membres des Nations unies en même temps, si bien que le Dr Tedros, directeur général de l’OMS, a déclaré le 11 mars une pandémie – sans aucune raison puisqu’il n’y avait eu que 4 617 cas dans le monde. Cela a eu comme conséquence un  verrouillage au niveau mondial le 16 mars 2020. Sans aucune exception. Certains pays n’ont pas pris la situation au sérieux, comme le Brésil, la Suède, le Bélarus, certains pays africains, comme Madagascar et la Tanzanie. Ces derniers ont élaboré leurs propres règles et ont réalisé que le port du masque faisait plus de mal que de bien et que la distanciation sociale détruirait le tissu social de leurs cultures et des générations futures.

Mais l’État profond obscur et diabolique ne voulait rien avoir à faire avec les pays « indépendants ». Ils devaient tous suivre le diktat venu d’en haut, de l’élite des Gates, Rockefeller… et autres, rapidement renforcée par Klaus Schwab, le fondateur du Forum économique mondial (FEM). Soudain, on remarque au Brésil, une augmentation drastique de nouveaux « cas », sans se poser des questions à propos des tests de dépistage, peu importe que les fameux tests PCR ne soient pas fiables, selon la plupart des scientifiques de renom (voir Pascal Sacré, COVID-19: RT-PCR ou comment enfumer toute l’humanité. le 14 octobre 2020) (seuls les scientifiques vendus et corrompus, soit ceux rémunérés par les autorités nationales, font encore la promotion des tests RT-PCR). Le président du Brésil Bolsonaro a été déclaré positif au coronavirus [Covid-19] et le nombre de décès a augmenté de façon considérable – parallèlement à l’effondrement de l’économie brésilienne.

Coïncidence ? Pas vraiment.

La Banque mondiale et / ou le FMI apportent une aide considérable, principalement sous forme d’allégement de la dette, soit sous forme de dons, soit sous forme de prêts à faible taux d’intérêt. Mais avec d’énormes conditions : vous [gouvernements] devez suivre les règles établies par l’OMS, vous devez suivre les règles relatives aux tests et faire la vaccination, obligatoire, de la population quand le vaccin sera disponible. Si vous vous conformez à ces règles et à d’autres règles propres à votre pays, comme laisser les sociétés occidentales exploiter vos ressources naturelles, continuer à privatiser vos infrastructures et services sociaux, vous pouvez recevoir, de la part de la Banque mondiale et du FMI, une aide financière.

En mai 2020, le groupe de la Banque mondiale a annoncé que ses opérations d’urgence pour lutter contre la COVID-19 avaient déjà atteint 100 pays en développement – où vit 70 % de la population mondiale – avec des prêts de plus de 160 milliards de dollars. Cela signifie qu’aujourd’hui, 6 mois plus tard et au milieu de la « deuxième vague », le nombre de pays et le nombre de prêts ou de subventions de « secours » doivent avoir augmenté de manière exponentielle, pour atteindre près de 193 pays membres des Nations unies. Ce qui explique comment tous, littéralement tous les pays, même les pays africains les plus contestataires, comme Madagascar et la Tanzanie, parmi les plus pauvres des pauvres, ont succombé à la coercition ou au chantage des tristement célèbres institutions de Bretton Woods.

Ces institutions ne se disputent pas pour générer des dollars, car le dollar est une monnaie fiduciaire, qui n’est soutenue par aucune économie – mais qui peut être produite littéralement à partir « d’air chaud » et prêtée aux pays pauvres, soit sous forme de dette, soit sous forme de dons. Ces pays, désormais et pour la pression des institutions financières internationales, deviendront à jamais dépendants des « maîtres occidentaux du salut ». Covid-19 est l’outil parfait pour que les marchés financiers puissent faire passer les actifs du bas vers le haut.

Afin de maximiser la concentration des richesses au sommet, une ou deux, voire trois nouvelles vagues de Covid pourraient être nécessaires. Tout cela est prévu, le FEM a déjà prévu les scénarios à venir, par son livre tyrannique « Covid-19 – The Great Reset ». Tout est prévu. Et nos intellectuels occidentaux le lisent, l’analysent, le critiquent, mais nous ne le déchiquetons pas – nous le laissons reposer, et nous regardons comment le mot se déplace dans le sens de la Réinitialisation. Et le plan est exécuté consciencieusement par la Banque mondiale et le FMI, tout cela sous le prétexte de faire le bien pour le monde.

Qu’est-ce qui est différent du rôle de la Banque mondiale et du FMI avant « la pandémie Covid-19 » ? – En fait, il n’y a rien de différent. Cependant la cause de l’exploitation, de l’endettement, de l’esclavage est différente. Quand la Covid-19 est arrivée, c’est devenu davantage facile pour la BM et le FMI de manipuler les pays. Avant la crise Covid-19 et jusqu’à la fin de 2019, les pays en développement, pour la plupart riches en ressources naturelles convoités pour la richesse de leurs territoires en pétrole, en or, en cuivre et autres minéraux étaient ciblés par la BM et le FM.

Ils pourraient bénéficier d’un allègement de la dette, appelé prêt d’ajustement structurel, qu’ils aient ou non réellement besoin de cette dette. Aujourd’hui, ces prêts ont des noms, des formes et des couleurs variés, littéralement comme des révolutions de couleur, par exemple, souvent sous forme d’opérations d’aide budgétaire – je les appelle simplement des chèques en blanc – personne ne contrôle ce qui se passe avec l’argent. Cependant, les pays doivent restructurer leur économie, rationaliser leurs services publics, privatiser l’eau, l’éducation, les services de santé, l’électricité, les autoroutes, les chemins de fer – et accorder des concessions à l’étranger pour l’exploitation des ressources naturelles.

La plupart de ces fraudes – la fraude sur le « vol » des ressources nationales, passe inaperçue du grand public, mais les pays deviennent de plus en plus dépendants des payeurs occidentaux – la souveraineté des peuples et des institutions a disparu. Il y a toujours un corrupteur et un corrompu. Malheureusement, ils sont toujours omniprésents dans le Sud. Souvent, pour une grosse somme d’argent, les pays sont obligés de voter avec les États-Unis pour ou contre certaines résolutions des Nations unies qui intéressent les États-Unis. Et voilà, le système corrompu des Nations unies.

Et bien sûr, lorsque les deux organisations de Bretton Woods ont été créées en 1944, le système de vote décidé n’est pas un pays, un vote comme c’est le cas en théorie aux Nations unies, mais les États-Unis ont un droit de veto absolu dans les deux organisations. Leurs droits de vote sont calculés en fonction de leur contribution au capital qui découle d’une formule complexe, basée sur le PIB et d’autres indicateurs économiques. Dans les deux institutions, le droit de vote et de veto des États-Unis est d’environ 17 %. Les deux institutions comptent 189 pays membres. Aucun de ces autres pays n’a un droit de vote supérieur à 17 %. L’UE l’aurait fait, mais les États-Unis ne les ont jamais autorisés à devenir un pays ou une fédération.

*

La Covid a révélé, si ce n’était déjà fait, comment ces institutions financières internationales « officielles » de Bretton Woods, sous charte des Nations unies, sont pleinement intégrées dans le système onusien – dans lequel la plupart des pays ont encore confiance, peut-être faute de mieux.

Une question, cependant : Qu’est-ce qui est mieux, un système hypocrite et corrompu qui donne l’ »apparence », ou l’abolition d’un système dystopique et le courage d’en créer un nouveau, dans de nouvelles circonstances démocratiques et avec des droits souverains par chaque pays participant ?

= = =

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir !

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie


Tract_Gilets_Jaunes_AnII_sauce_CoV19

ENEDIS compteurs électriques, attention, piège à…

Posted in actualité, économie, documentaire, média et propagande, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , on 15 novembre 2020 by Résistance 71

Alerte aux locataires de tous les immeubles de ne pas signer un contrat piège d’électricité

Anonyme

15 novembre 2020

Si vous vous demandez pourquoi j’ai fait cet article, c’est parce que j’ai reçu dans ma boite aux lettres, un contrat piège d’électricité d’ENGIE, le même que j’ai reçu il y a plusieurs mois et que je n’ai pas signé, et c’est sans doute pour cela qu’ils me relancent (malgré le fait que la dernière fois ils disaient que leur offre était limité dans le temps et s’expirait pour toujours fin mars 2020), ils sont désespérés à me faire signer leur contrat piège.

Alerte aux locataires de tous les immeubles de ne pas signer un contrat piège (le piège est qu’ils promettent de ne pas augmenter la facture d’électricité pendant 3 ans dans le contrat) où dans les conditions générales de vente associé au contrat qui stipule avoir accepté les conditions générales de vente au préalable avant de signer, le locataire sera forcé de payer tous les dommages causés par le compteur linky, ( strictement parlant, ils parlent des dommages causés par l’installation électrique dans les conditions générales de vent, mais on sait que les dommages sont causés par le compteur linky pas l’installation électrique)

Un article https://www.lci.fr/population/les-nouveaux-compteurs-linky-provoquent-ils qui montre qu’Enedis gère les expertises indépendantes lors des incendies électriques avec linky a été censuré ( ce qui expliquait pourquoi le linky n’a jamais été mis en cause dans ces soit disant expertises indépendantes chargés de déterminer le départ de l’incendie), mais sauvé dans les 2 premières pages de ce PDF

https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/11/article-lci-du-2-aout-2019-sur-les-incendies-causes-par-linky-censure-et-recree-par-jbl1960-en-novembre-2020.pdf car dans cet article déjà censuré il est indiqué https://www.lci.fr/population/les-nouveaux-compteurs-linky-provoquent-ils C’est Enedis qui est chargé de désigner un soit disant expert indépendant en cas d’incident avec le compteur linky
l’article de LCL France indique clairement qu’en cas de soupçon du au compteur linky, l’assureur contacte Enedis en premier lieu

source citation:

« Dans l’hypothèse où l’assureur estime que le compteur pourrait être mis en cause, il prendra contact avec Enedis. Une expertise indépendante et contradictoire sera menée. »

https://www.lci.fr/population/les-nouveaux-compteurs-linky-provoquent-ils (source censuré) mais visible dans la page 2 ici
https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/11/article-lci-du-2-aout-2019-sur-les-incendies-causes-par-linky-censure-et-recree-par-jbl1960-en-novembre-2020.pdf

Sinon vous pouvez mettre ces mots dans le moteur de recherche:

LCL l’assureur estime que le compteur

et alors dans les résultats de recherche, l’un des résultats apparaitra ainsi prouvant que l’article a existé et a été censuré:

Les nouveaux compteurs Linky provoquent-ils des incendies …

https://www.lci.fr/population/les-nouveaux-compteurs-linky-provoquent-ils-des-incendies-2128643.html

Dans l’hypothèse où l’assureur estime que le compteur pourrait être mis en cause, il prendra contact avec Enedis. Une expertise indépendante et contradictoire sera menée. Une expertise …

Bien sur quand vous cliquerez sur ce résultat, vous verrez qu’on vous indiquera que la page web n’existe pluset ensuite sous l’influence d’Enedis , l’assureur va contacter un expert soit disant indépendant

source citation:

« il prendra contact avec Enedis. Une expertise indépendante et contradictoire sera menée. »

https://www.lci.fr/population/les-nouveaux-compteurs-linky-provoquent-ils (source censuré) mais visible dans la page 2 ici
https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/11/article-lci-du-2-aout-2019-sur-les-incendies-causes-par-linky-censure-et-recree-par-jbl1960-en-novembre-2020.pdf

et alors dans les résultats de recherche, l’un des résultats apparaitra ainsi prouvant que l’article a existé et a été censuré:

Les nouveaux compteurs Linky provoquent-ils des incendies …

https://www.lci.fr/population/les-nouveaux-compteurs-linky-provoquent-ils-des-incendies-2128643.html

Dans l’hypothèse où l’assureur estime que le compteur pourrait être mis en cause, il prendra contact avec Enedis. Une expertise indépendante et contradictoire sera menée. Une expertise …

Bien sur quand vous cliquerez sur ce résultat, vous verrez qu’on vous indiquera que la page web n’existe plus

donc on voit qu’Enedis contrôle les enquêtes et donc pas étonnant qu’à chaque fois les enquêtes déboutent sur l’installation électrique au lieu du compteur linky

Un autre site https://2clarverne.home.blog/2019/08/04/linky-suite/ a sauvegardé l’article https://www.lci.fr/population/les-nouveaux-compteurs-linky-provoquent-il  qui a été censuré et montrait qu’Enedis gérait les enquêtes expertises soit disant indépendantes après l’incendie électrique, ce qui montre que les expertises soit disant indépendantes disant que les incendies ne sont pas causés par les linky ne sont pas fiables

Cet article

https://www.lci.fr/population/les-nouveaux-compteurs-linky-provoquent-ils-des-incendies-2128643.html

a été censuré pour une bonne et simple raison: c’est qu’elle dérange Enedis parce que cet article LCL prouve que Enedis prend la preuve de l’incendie c’est à dire le compteur linky sous prétexte d’expertise indépendante par lui-même
voilà pourquoi enregistrer cet article aurait été important, pour prouver que l’expertise est bidon et corrompue (donc cet article était un moyen de protester légalement la fiabilité de l’expertise lors des incendies électriques qui n’accuse jamais les linky) , et que c’est un prétexte pour détruire la preuve de la cause de lincendie en enlevant le compteur linky par Enedis

Hydroquebec utilise aussi cette même méthode prendre les compteurs intelligents électriques après les incendies pour effacer les preuves
http://www.cqlpe.ca/Bulletins/BulletinSpecialFeu2.htm

Pour les compteurs linky dans les immeubles, il semblerait que même si Enedis détient les colonnes montantes avec la loi Elan du 23 novembre 2020, il pourrait avant d’installer les compteurs linky,  attendre d’abord que le client signe un contrat disant que le client sera responsable de tout incident à venir sur le circuit électrique rendant Enedis non responsable sur ses compteurs linky

Bien entendu, il ne dira jamais que le contrat c’est pour le rendre irresponsable, il dira à la place que c’est un contrat cadeau pour réduire les factures électricité, hors on sait que réduire les factures électriques avec le compteur linky est impossible car il nécessite l’installation de concentrateurs, de répétiteurs, de nouvelles antennes tous énergivores en électricité et faisant augmenter les factures

https://actu.fr/occitanie/montcuq-en-quercy-blanc_46201/lot-linky-compteur-rassemble-envers-contre-lui-montcuq_20384541.html (article à enregistrer avant censure)

https://resistance71.wordpress.com/2020/09/29/dictature-technotronique-le-passage-4g-5g-sera-extremement-energivore-et-plombera-les-budgets-en-plus-de-detruire-notre-peu-de-liberte-et-de-sante-restant/

sans le savoir, vous pourrez vous mêmes avoir signé un contrat d’électricité acceptant l’installation du compteur linky à domicile et en plus de cela, acceptant toutes les responsabilités si jamais il y a un accident électrique ou incendie

or beaucoup de gens seront tentés par ce contrat d’électricité car il n’indiquera jamais l’installation du compteur linky dans le contrat  mais dans le livret de vente joint au contrat (or le contrat stipule que vous avez accepté tout le contenu du livret de vente au préalable), dans le livret de vente ils ne parleront pas directement du linky, mais de laisser l’accès de votre compteur à ERDF et de lui permettre de changer votre compteur en plus d’accepter la responsabilité en cas d’incident électrique, donc pour vous arnaquer, ce contrat d’électricité sera faussement prometteur de ne pas augmenter la facture pendant 3 ans, avec la crise économique, les gens  risquent de ne pas faire attention aux conditions générales de vente de 35 pages envoyés à côté du contrat où il est indiqué que le locataire sera considéré responsable de l’état de l’installation électrique, or comme à chaque incendie linky, l’assureur sous l’influence d’Enedis dira que c’est l’installation électrique, c’est donc le locataire et non le bailleur d’immeuble qui devra payer tous les dommages causés par le compteur linky, si évidement le locataire aura survécu à l’incendie
c’est sans doute pour cela qu’ils délaient la pose des compteurs linky dans les immeubles, ils commencent d’abord à faire signer des contrats pièges aux promesses mais qui contiennent des conditions générales de vente imposant au locataire des responsabilités qui normalement ne devraient être qu’au bailleur, vu que ce sont normalement les propriétaires des immeubles qui devraient être responsables de l’installation électrique et non les locataires donc voilà pourquoi les propriétaires d’immeubles acceptent les compteurs linky en sachant que cela cause des incendies, car ils savent que les locataires auront signé auparavant avec le fournisseur un contrat de vente disant que l’installation électrique est sous leur responsabilité, comme cela, quand la fausse expertise dira que la cause est l’installation électrique, ce sera le locataire qui payera la facture, et non le bailleur d’immeuble autre chose qu’on peut constater c’est que ce contrat n’indique pas l’installation du compteur linky, il indique uniquement un contrat de promesse de ne pas augmenter la facture pendant 3 ans, mais on sait en lisant les différentes propositions de paiement, si on veut être payé en heures normales, ou en heures pleines-heures creuses, les heures pleines étant chargés plus que les heures creuses, que c’est pour préparer la future installation du compteur linky
donc ils commencent à signer des contrats pièges avec les locataires en leur promettant qu’ils n’augmenteront pas la facture pendant 3 ans, et là évidemment ils ne parlent pas de la future installation des compteurs linky, ce contrat est piège car il stipule que le locataire est tenu responsable de l’installation électrique ensuite les bailleurs d’immeubles sont rassurés, ils savent que les locataires naifs ont signé les contrats de vente disant qu’ils étaient responsables de l’état d’installation électrique de l’immeuble, donc si la fausse expertise accuse les installations électriques, ce sera la pauvre locataire qui devra payer la facture mais jamais le bailleur d’immeuble donc comme les bailleurs d’immeubles sont rassurés, la prochaine étape, ce sera l’invasion des compteurs linky dans les immeubles, à la grande surprise des locataires ignorants qui auront cru simplement signé un contrat de promesse pour ne pas augmenter la facture pendant 3 ans, et qui ne se doutent pas vu que peu d’entre eux lisent les conditions générales de vente, qu’en cas d’incendie ou dégât technique aux appareils électriques causés par le compteur linky, ce seront eux qui paieront la facture et non les bailleurs d’immeubles, vu qu’ils auront signé le contrat disant dans les conditions générales de vente qu’ils étaient responsables de l’état de l’installation électrique et que la fausse expertise dictée par Enedis indiquera toujours l’installation électrique comme cause.

Un  sitehttps://2clarverne.home.blog/2019/08/04/linky-suite/ a sauvegardé l’article https://www.lci.fr/population/les-nouveaux-compteurs-linky-provoquent-il  qui a été censuré et montrait qu’Enedis gérait les enquêtes expertises soit disant indépendantes après l’incendie, ce qui montre que les expertises soit disant indépendantes disant que les incendies ne sont pas causés par les linky ne sont pas fiables ils espèrent utiliser la misère sociale augmentée  avec le confinementhttps://resistance71.wordpress.com/2020/10/27/hiver-2020-21-cov19-5g-chomage-famine-et-depopulation-programmee/  pour mieux nous faire bouffer leurs contrats pièges d’électricité où ils promettent faussement des réducs de factures d’électricité pour 3 ans car il est impossible de réduire l’électricité avec le compteur linky, vu que le compteur linky a besoin de répétiteurs, de concentrateurs, de nouvelles antennes relais tous énergivores en électricité

https://actu.fr/occitanie/montcuq-en-quercy-blanc_46201/lot-linky-compteur-rassemble-envers-contre-lui-montcuq_20384541.html (article à enregistrer avant censure) ils ne disent pas évidemment que c’est un compteur linky, mais suffit de taper ENGIE linky sur le moteur de recherche, pour voir que le site officiel d’Engie fait le compteur linky

https://particuliers.engie.fr/electricite/conseils-electricite/conseils-relever-compteur-electricite/comment-gerer-consommation-linky-application-engie.html

or il est impossible de réduire l’électricité avec le compteur linky, vu que le compteur linky a besoin de répétiteurs, de concentrateurs, de nouvelles antennes relais tous énergivores en électricité

https://actu.fr/occitanie/montcuq-en-quercy-blanc_46201/lot-linky-compteur-rassemble-envers-contre-lui-montcuq_20384541.html (article à enregistrer avant censure)

dans le livret joint au contrat de vente, il est spécifiquement demandé au client d’accepter toute responsabilité sur tout incident du réseau électrique, d’accepter le changement du compteur (évidemment, ils ne disent pas qu’il s’agit d’un compteur linky, sinon cela se verrait comme le nez au milieu de la figure que leur promesse de réduc est bidon)

Et méfiez vous également des contrats cadeaux d’électricité de réduc de factures de tous les autres fournisseurs, car tous installent également le compteur linky à votre domicile, car c’est ERDF qui gère le réseau électrique pour tous les fournisseurs d’électricité en plus d’énedis, et ces réducs de facture c’est de l’arnaque car le linky fait augmenter les factures, c’est juste un moyen pour vous persuader de signer un contrat  dont le livret de vente ( qui content le piège, voilà pourquoi lisez toujours les livrets de vente, car le contrat n’indique pas le piège, c’est le livret de vente qui le contient, et le contrat revient à valider et accepter ce que vous avez lu dans le livret de vente piège) indique que vous acceptez le changement de votre compteur et que vous acceptez d’être responsable d’être de tout accident sur le circuit électrique

https://particuliers.engie.fr/electricite/conseils-electricite/conseils-relever-compteur-electricite/comment-gerer-consommation-linky-application-engie.html

https://blog.lampiris.be/fr/vos-questions/installer-un-compteur-linky-chez-vous-intelligent-ou-malveillant

https://www.bfmtv.com/economie/entreprises/services/le-compteur-linky-favorisera-t-il-la-concurrence-dans-l-electricite_AN-201502120303.html

(Suffit que vous mettiez le nom du fournisseur d’électricité avec compteur linky, vous verrez dans le résultat de recherche qu’il pose également le compteur linky)

Dans le contrat faux cadeau d’ENGIE, il est stipulé à la page 15 du livret du contrat de vente du contrat, que vous acceptiez qu’ERDF ait accès à votre compteur et ait le droit de le changer, (impliquant ainsi qu’il a le droit de vous imposer un compteur linky)

C’est vraiment ironique qu’il ne prononce pas du tout le compteur linky dans le contrat, on dirait qu’ils savent que les gens détestent le mot « compteur linky », voilà pourquoi ils parlent de changer de compteur à la place, ce qui revient au même, pour ceux qui comprennent bien sur.
Victoire à Redon d’un électrosensible, on lui a imposé le compteur linky en juillet 2020, il souffrait alors depuis la pose du linky de Migraines, malaises, acouphènes,insomnies, troubles de la vision, et après avoir trouvé un médecin qui reconnait l’électrosensibilité (et le seul qui le reconnait en France c’est Belpomme à Paris), il a pu gagner en justice contre Enedis, l’obliger à retirer le compteur linky et à lui remettre un compteur traditionnel
https://www.ouest-france.fr/bretagne/la-chapelle-de-brain-35660/ille-et-vilaine-electro-hypersensible-il-refuse-le-compteur-linky-6900261

2008 ( donc 12 ans avant le covid) voici les symptômes causés par les antennes relais:

« Beaucoup d’entre nous se plaignent de bourdonnements dans les oreilles, d’insomnies, de maux de tête, de perte d’audition… liste Sylvie Dufeu. Nous sommes en train de constituer un dossier avec les examens médicaux des uns et des autres. » « Est-ce qu’on risque de développer un cancer dans cinq ans ? Et les gamins qui jouent dans la cour, ils sont exposés ? relaie Thierry Surin. Ce n’est pas possible de continuer à vivre comme ça. »https://www.robindestoits.org/Onze-antennes-relais-sur-le-toit-de-l-immeuble–Le-Parisien-du-25-02-2008_a261.html

Enedis aux compteurs d’ondes cancérigènes utilise son influence sur l’ordre des médecins comme instrument politique pour attaquer le seul médecin indépendant Belpomme qui reconnait la maladie d’électrosensibilité et donne des certificats d’électrosensibilité pour exiger le retrait des compteurs intelligents

https://www.lelibrepenseur.org/edf-enedis-sen-prend-au-professeur-belpomme/

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/e-sante/electrosensibilite-le-pr-belpomme-poursuivi-par-l-ordre-des-medecins_120479

https://resistance71.wordpress.com/2020/04/23/5g-sante-carence-en-oxygene-une-piste-a-suivre/

https://www.midilibre.fr/2019/07/31/le-retrait-de-13-compteurs-linky-pour-raisons-medicales-ordonne-par-la-justice,8339715.php

l’Etat d’urgence soit disant sanitaire  c’est fait exprès pour empêcher les gens de se déplacer pour voir le médecin de France Belpomme qui reconnait l’électrensibilité, de leur donner un certificat reconnaissant leur statut de EHS, et ainsi avoir l’autorité pour faire retirer les compteurs linky déjà installés et le faire remplacer par un compteur traditionnel aussi, la raison pour laquelle il a senti des migraines, c’est que les ondes des compteurs intelligents abiment les globules rouges chargés de transporter l’oxygène, donc moins d’oxygène arrive au cerveau donc migraines, et c’est le même principe pour les autres organes (poumons, coeur, etc…) https://resistance71.wordpress.com/2020/04/23/5g-sante-carence-en-oxygene-une-piste-a-suivre/#comments

“Plusieurs études montrent que les personnes qui vivent à proximité des antennes relais peuvent ressentir certains malaises. Ainsi une étude polonaise de 2004 a-t-elle mis en évidence une relation avec l’incidence de certains symptômes : les personnes concernées se plaignaient beaucoup de troubles du sommeil, de la concentration, de la vision, et d’irritabilité, de dépression, de nausées, de manque d’appétit, de maux de tête, de vertiges.

En 2005, une étude égyptienne a été menée afin d’identifier les éventuels impacts quant aux troubles neurologiques et comportementaux. Résultats : la fréquence des maux de tête, des troubles de la mémoire, du sommeil, des vertiges, des tremblements et des états dépressifs était significativement plus élevée chez les personnes habitant près des antennes, par rapport au groupe témoin n’étant pas exposé. Et à la batterie de tests neurologiques passés, ces mêmes personnes auraient eu une performance moins bonne en ce qui concerne la concentration et la mémoire », précise le Dr Souvet.
Les antennes-relais seraient également impliquées dans le développement de cancers.

« C’est la conclusion d’une étude réalisée à Belo Horizonte, au Brésil. Dans cette ville, sur 22 543 cas de décès par cancer entre 1996 et 2006, un certain nombre (cancers de la prostate, du sein, du poumon, des reins et du foie) ont pu être causés par les rayonnements électromagnétiques.

Après avoir réalisé la cartographie de près de 300 sites d’antennes relais répartis sur la ville, les chercheurs ont constaté que plus de 80 % des personnes qui meurent de cancer vivent à moins de 500 m de l’une d’elles…

Une autre étude menée en Autriche entre 1997 et 2007 a conclu à une augmentation significative des cas de cancers, notamment du sein et du cerveau, dans un rayon de 200 m autour des antennes.

Ces antennes sont généralement sur le toit des immeubles, mais elles peuvent également être sur des mâts, des pylônes, voire des châteaux d’eau, ou encore dans un clocher. Parfois donc, elles sont bien visibles. Et parfois, on ne les voit pas. Elles peuvent aussi être cachées par un artifice environnemental comme des arbres…https://www.topsante.com/medecine/environnement-et-sante/ondes/antennes-relais-quel-impact-sur-la-sante-247915

Lors du port prolongé du masque le sang est plus riche en CO²https://youtu.be/AITEnS4miH8 (vidéo à enregistrer avant censure) et donc les symptomes EHS sont multipliés par 4 donc les compteurs linky provoquent des symptômes semblables au covid qui sans le seul médecin de France qui reconnait l’électrosensibilité, un médecin d’hôpital l’aurait reconnu comme symptôme du covid à la place, et ferait un faux test positif bidonné pour que le type soit confiné à vie avec le linky cancérigène qui le tuera à petit feu

Sarkozy voulait la dépopulation , il l’a avoué, et c’est lui qui a lancé les compteurs linky en premier lieu
https://resistance71.wordpress.com/2019/04/08/agenda-oligarchique-de-depopulation-sarkozy-et-compteurs-intelligents/

Autre info, les propriétaires bailleurs des immeubles sont les Big Brother de la population pauvre française:

Ils ont le big data des compteurs intelligents big brother sans en subir les désavantages financiers

En effet, les propriétaires des immeubles acceptent le compteur linky uniquement après que les locataires ont signé naïvement le contrat piège disant qu’ils sont responsables à la place des propriétaires des immeubles de l’installation électrique

comme cela dès que les faux experts diront que l’incendie est causé par l’installation électrique, ce sera les locataires d’immeuble et non le propriétaire d’immeuble qui devront payer à la place

évidemment, les propriétaires des immeubles acceptent les compteurs linky pour avoir tout le Big Data des locataires sur ce qu’ils font à l’intérieur de chez eux

On se rappelle que les propriétaires des immeubles Big Brother ont déjà le Big Data des locataires contenant toutes leurs heures d’entrée et de sortie des immeubles avec les badges RFID contenant le nom de chaque locataire pour ouvrir la porte avec truc connecté, et qu’ils peuvent déprogrammer les badges RFID des locataires à distance pour leur bloquer l’entrée dans l’immeuble sans avertir le locataire

De plus ces badges RFID pour ouvrir la porte des immeubles contient toutes les données sur les trajets effectués à l’extérieur par les locataires, car la RFID sert également de puce GPS

Donc les propriétaires des immeubles ont le Big Data avec le badge RFID d’entrée pour l’immeuble sur les trajets que chaque locataire effectue quand ils sortent de chez lui

https://www.alterinfo.net/En-France-les-immeubles-HLM-commencent-a-espionner-leurs-habitants-partout-avec-les-nouveaux-badges-personnalises_a135656.html

Périodes d’absence, heures de réveil et de coucher : ce que le Linky peut communiquer

La LDH (Ligue des droits de l’homme) incriminait en 2016 le compteur Linky selon lui « très bavard » en précisant que le transfert des données très détaillées sur la consommation d’électricité des foyers permettrait de connaître notamment les heures ou périodes d’absence, les heures de lever et de coucher ou encore le volume d’eau consommé (sous certaines conditions) et donc par déduction le nombre de personnes présentes dans l’habitation.

https://www.robindestoits.org/Compteur-Linky-ce-que-votre-fournisseur-d-electricite-sait-de-vous-lebigdata-fr-05-05-2020_a2903.html

les compteurs « intelligents », capables d’analyser le nombre d’occupants du logement et leurs heures de présence, le nombre de douches prises dans la journée, etc., http://www.myprivacyspace.net/compteurs-intelligents-des-consequences-lourdes-a-la-consommation-denergie-excessive/ (donc ce lien montre que la CNIL a accepté la loi de Sarkozy de 2011 malgré le fait que celle-ci supprime carrément tout droit à la vie privée donc qui supprime carrément la loi Informatique et Libertés de 1978 qui permet à chacun de supprimer les données lui concernant.

https://www.alterinfo.net/GRDF-impose-le-compteur-gazpar-par-la-force-l-installe-en-l-absence-des-habitants-mais-pretend_a146556.html (source censurée)

donc on peut dire que les propriétaires des immeubles avec les compteurs intelligents, Linky, Gazpar et eau, et le badge RFID pour ouvrir la porte d’entrée d’immeuble qui a fonction GPS (tout comme les portables qui sont traçables depuis 2010 avec la puce RFID ayant la fonction GPS traçable dissimulés à l’intérieur https://www.wired.com/2009/06/rfid-enabled-phones-would-let-credit-card-companies-track-users/ ont désormais les données Big Data de tout ce que font les locataires que ce soit chez eux, ou que ce soit à l’extérieur

donc Big Brother (propriétaires des immeubles) espionne les locataires des immeubles et connaît tout, absolument tout de leurs vies privées 24h/24, 7j/7 que ce soit à l’intérieur ou extérieur des immeubles et tous ces objets connectés (badges RFID pour ouvrir la porte des immeubles, compteurs intelligents Big Brother) émettent des ondes cancérigènes en plus des antennes relais qui sont installés pour les faire tous fonctionner et qui sont implantées en secret en conséquence sur les toits des immeubles des locataires: plus de 80 % des personnes qui meurent de cancer vivent à moins de 500 m des antennes relais placés toujours sur les toits des immeubles et dans d’autres endroits en plus donc les immeubles remplis d’antennes relais causent le cancer aux locataires en plus d’espionner toutes leurs vies privées.

“Plusieurs études montrent que les personnes qui vivent à proximité des antennes relais peuvent ressentir certains malaises. Ainsi une étude polonaise de 2004 a-t-elle mis en évidence une relation avec l’incidence de certains symptômes : les personnes concernées se plaignaient beaucoup de troubles du sommeil, de la concentration, de la vision, et d’irritabilité, de dépression, de nausées, de manque d’appétit, de maux de tête, de vertiges.

En 2005, une étude égyptienne a été menée afin d’identifier les éventuels impacts quant aux troubles neurologiques et comportementaux. Résultats : la fréquence des maux de tête, des troubles de la mémoire, du sommeil, des vertiges, des tremblements et des états dépressifs était significativement plus élevée chez les personnes habitant près des antennes, par rapport au groupe témoin n’étant pas exposé. Et à la batterie de tests neurologiques passés, ces mêmes personnes auraient eu une performance moins bonne en ce qui concerne la concentration et la mémoire », précise le Dr Souvet.

Les antennes-relais seraient également impliquées dans le développement de cancers.

« C’est la conclusion d’une étude réalisée à Belo Horizonte, au Brésil. Dans cette ville, sur 22 543 cas de décès par cancer entre 1996 et 2006, un certain nombre (cancers de la prostate, du sein, du poumon, des reins et du foie) ont pu être causés par les rayonnements électromagnétiques.

Après avoir réalisé la cartographie de près de 300 sites d’antennes relais répartis sur la ville, les chercheurs ont constaté que plus de 80 % des personnes qui meurent de cancer vivent à moins de 500 m de l’une d’elles…

Une autre étude menée en Autriche entre 1997 et 2007 a conclu à une augmentation significative des cas de cancers, notamment du sein et du cerveau, dans un rayon de 200 m autour des antennes.

Ces antennes sont généralement sur le toit des immeubles, mais elles peuvent également être sur des mâts, des pylônes, voire des châteaux d’eau, ou encore dans un clocher. Parfois donc, elles sont bien visibles. Et parfois, on ne les voit pas. Elles peuvent aussi être cachées par un artifice environnemental comme des arbres…https://www.topsante.com/medecine/environnement-et-sante/ondes/antennes-relais-quel-impact-sur-la-sante-247915

” les médecins de l’association ont fait remplir des questionnaires de santé à 143 locataires de ces HLM qui présentent entre 12 et 14 antennes par toit !

Les résultats sont inquiétants… Prenons par exemple les acouphènes (sifflements, bourdonnements, etc.), 43% des personnes interrogées s’en plaignent – alors qu’en moyenne, seulement 15% des Français en souffrent. Idem pour les troubles du sommeil : 55% des locataires en souffrent, alors qu’on atteint seulement 32% sur la population globale… Enfin, 27% des sondés avouent avoir du mal à se concentrer, alors que c’est le cas de seulement 4% des Français ! Enfin, fait troublant : 83% de ceux qui ont la chance de pouvoir partir en vacances voient leur(s) symptôme(s) disparaître au bout de quelques jours lorsqu’ils quittent leur domicile…”

https://www.notre-planete.info/actualites/3161-antennes-relais_sante_HLM

‘Onze antennes-relais sur le toit de l’immeuble !’

« C’est un mépris total. On ne pose pas autant d’antennes sur la tête des gens sans les informer », s’étranglent plusieurs locataires.

En janvier dernier, les intéressés ont signé un courrier adressé au maire (UMP) Pierre-Mathieu Duhamel lui demandant une « mesure du niveau d’exposition du public habitant l’immeuble aux champs électromagnétiques ». Car nombre de locataires s’inquiètent de leur santé.

Bourdonnements dans les oreilles, insomnies, maux de tête…

« Beaucoup d’entre nous se plaignent de bourdonnements dans les oreilles, d’insomnies, de maux de tête, de perte d’audition… liste Sylvie Dufeu. Nous sommes en train de constituer un dossier avec les examens médicaux des uns et des autres. » « Est-ce qu’on risque de développer un cancer dans cinq ans ? Et les gamins qui jouent dans la cour, ils sont exposés ? relaie Thierry Surin. Ce n’est pas possible de continuer à vivre comme ça. »https://www.robindestoits.org/Onze-antennes-relais-sur-le-toit-de-l-immeuble–Le-Parisien-du-25-02-2008_a261.html

« Antennes-relais : le locataire fait condamner son bailleur

Le septuagénaire, qui habite avec sa femme, Abida, et ses deux enfants dans un F4, rue Gabriel-Péri à Levallois, avait assigné l’office HLM en justice après l’installation, à l’automne 2007, d’antennes-relais au-dessus de son appartement, situé au 8e et dernier étage de l’immeuble. Depuis l’installation des antennes, la liste des symptômes dont souffre Abida, qui est femme au foyer, n’a fait que s’allonger : mal au coeur, mal de tête, saignements du nez et des oreilles, vertiges, insomnies, pertes de mémoire »

https://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/courbevoie-92400/antennes-relais-le-locataire-fait-condamner-son-bailleur-09-02-2011-1306528.php

« Alors que Bouygues Telecom doit installer trois nouvelles antennes-relais sur le toit d’un immeuble HLM du 7e arrondissement de Lyon, des voisins se mobilisent et s’interrogent sur la méthode employée par l’opérateur et les pouvoirs publics.

Les HLM : cibles privilégiées des opérateurs ?

En 2011, l’Association santé environnement France (Asef) avait mené une étude dans des immeubles HLM d’Aix-en-Provence et d’Aubagne (13), où les toitures accueillaient jusqu’à 14 antennes. Des excès, qui se développeraient aussi à Lyon et que dénonce Jean Rinaldi, Et on vient d’apprendre qu’ils voulaient en mettre une autre au 13 rue Cavenne, juste à côté de l’école ! », s’emporte une habitante du 7e. La problématique de la dangerosité des ondes chez les enfants n’est pas sans rappeler les affaires des écoles Gerson (5e) et Victor-Hugo (1er), qui avaient fait couler beaucoup d’encre à Lyon. »

https://www.rue89lyon.fr/2012/07/11/office-hlm-lyon-antennes-relais/

« les opérateurs implantent les antennes relais en masse sur les toits des immeubles HLM (les pauvres sont donc gavés des ondes cancérigènes) »

https://www.clubic.com/reseau-informatique/reseau-sans-fil/actualite-461600-antennes-relais-deputes-inquietent-logements-hlm.html

« 2011: Antennes relais sur les toits des immeubles HLM : près de 90% des 250 habitants d’HLM souffrent d’acouphènes – »

https://www.robindestoits.org/Antennes-relais-pres-de-90-des-250-habitants-d-HLM-souffrent-d-acouphenes-Impact-Sante-08-11-2011_a1368.html

la 5G ce sera la fin de la neutralité du net donc les victimes de la 5G ne pourront plus s’exprimer sur le net de leurs maux causés par les ondes

http://www.zdnet.fr/actualites/5g-les-operateurs-europeens-mettent-la-neutralite-du-net-dans-la-balance-39839620.htm

mais il faut boycotter la 4G et la 5G en même temps en ce moment, ils font des offres de réduction de la 4G pour inciter les gens à choisir la 4G or la 4G peut être convertie en 5G les fréquences de la 4G pour fonctionner « une antenne intelligente gérera la connectivité 4G/5G ► https://www.nextinpact.com/news/106103-orange-trois-nouvelles-experimentations-5g-en-2018-prototype-dantenne-4g-et-5g.htm

https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/09/24/abandon-du-rtc-2022-aux-arbres-citoyens/

les ondes 4G peuvent être converties en ondes 5G via des mini cellules intelligentes de conversion créés par Ericsson

https://www.silicon.fr/mobilite-ericsson-veut-tirer-parti-de-la-4g-pour-deployer-la-5g-183457.html?inf_by=5af72786671db8d45d8b4e7c

https://www.androidauthority.com/4g-and-5g-wireless-how-they-are-alike-and-how-they-differ-615709/

https://www.ericsson.com/en/blog/2019/2/transforming-4g-into-5g-ericssons-dual-mode-5g-cloud-core

la preuve Bouygues Telecom dit qu’il faut installer la 4G sur tout le territoire français avant la 5G

https://www.zdnet.fr/actualites/5g-pour-bouygues-telecom-la-priorite-doit-etre-donnee-a-la-4g-39904969.htm

« Les plaintes de riverains à l’encontre des opérateurs 4G se multiplient. Un phénomène notable dans les XVIIIe et XIVe arrondissements de Paris, qui rechignent à autoriser l’implantation de nouveaux sites sans consulter les habitants. »

https://www.bfmtv.com/sante/4g-operateurs-habitants-secharpent-antennes-relais-a-paris-625266.html

https://www.robindestoits.org/Comment-remettre-en-cause-la-legitimite-d-une-installation-d-antenne-relais_a230.html

« Quand Free et Orange installent des antennes relais 4G et les cachent en fausses cheminées en pleine nuit sur le toit d’immeuble en cachette des habitants de l’immeuble comme de vulgaires voleurs »

https://collectifgeneral.blogspot.com/p/photos.html

c’est toujours sur les toits des immeubles HLM ou sur les murs et alentours, que des antennes super nocives sont installés

mais si les gens ressentent des malaises causés par les antennes relais surpeuplant les HLM, ils diront que c’est le corona à la place

Les installateurs d’antennes relais 4G admettent que les antennes relais 4G sont dangereuses:

« On a souvent des maux de tête, certains de nos collègues se sont mis à saigner du nez en travaillant, sans savoir vraiment pourquoi », témoigne un technicien, sous-traitant d’Orange [1], qui s’apprête à monter des « antennes panneaux » 4G sur un mât d’une vingtaine de mètres, au sommet d’un stade de foot. « Je ne ferai pas ce métier toute ma vie », ajoute-t-il, inquiet des risques que peuvent représenter les émissions d’ondes de ces antennes relais.

Car près des antennes, les champs électromagnétiques sont très puissants. « A six mètres de l’antenne, lors de précédentes mesures, j’ai pu obtenir : 203 Volt par mètre (V/m). A 10 mètres 156 V/m », détaille Jean Rinaldi.

Des chiffres confirmées par l’association Next-Up, spécialisée dans la lutte contre les effets des ondes électromagnétiques, qui a notamment mesuré 204 V/m face à des antennes relais camouflées. A titre de comparaison, le Conseil de l’Europe recommande un seuil maximal d’émission de 0,6 V/m, afin de ne pas porter atteinte à la santé des riverains.

Les enjeux économiques de la téléphonie mobile sont tels que le silence règne. Un fait que déplore Marc Cendrier, chargé de l’information scientifique pour l’association Robin des Toits, spécialisée dans la lutte contre les dangers du rayonnement électromagnétique et les implantations d’antennes-relais. Cette dernière est contactée « par des employés de sociétés sous-traitantes s’inquiétant pour leur santé, à la suite de vertiges et de maux de tête », confirme Marc Cendrier. Avant d’ajouter : « Les techniciens ont la trouille de témoigner

« Il y a les consignes de sécurité d’un côté et la réalité de l’autre. Celle de la rentabilité que l’on demande aux sociétés sous-traitantes », dénonce Jacques, responsable syndical chez l’un des quatre opérateurs de téléphonie mobile. « Un ancien technicien employé par Orange souffrait parfois de maux de tête. A cause de ses conditions de travail et de son inquiétude sur les ondes, il a quitté son travail », témoigne-t-il, désabusé. Un autre de ses collègues, élu dans un Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), déplore lui aussi la situation : « On gratte constamment sur les coûts. On sous-traite et le résultat est là. Cela fait partie du spectre de situations à risques que l’on peut rencontrer avec la sous-traitance. »https://indicescibles.blogspot.fr/2014/01/antennes-relais-les-techniciens-qui.html

la 4G donne le cancer, et donne affecte l’activité cérébrale au bout de 30 minutes d’exposition

http://www.greenmedinfo.com/blog/30-minutes-exposure-4g-cell-phone-radiation-affects-brain-activity-new-study

boycottez la 4G et tous les smartphones et objets connectés à la 4G (en ce moment, les opérateurs font des offres de réduction pour la 4G exprès pour inciter les utilisateurs à accepter la 5G qui sera la suite de la 4G, car la 5G peut utiliser les fréquences de la 4G pour fonctionner « une antenne intelligente gérera la connectivité 4G/5G ► https://www.nextinpact.com/news/106103-orange-trois-nouvelles-experimentations-5g-en-2018-prototype-dantenne-4g-et-5g.htm

https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/09/24/abandon-du-rtc-2022-aux-arbres-citoyens/

dès 2018, l’ARCEP et le gouvernement français ont signé la fin des zones blanches ‘zones sans ondes” pour l’année 2020 donc ondes partout, et autorisation aux opérateurs de cacher les antennes 5G small cells dans les parkings, centres commerciaux, panneaux publicitaires, abribus, etc… sans que personne le sache

https://reporterre.net/La-5G-des-frequences-des-antennes-et-des-craintes

https://www.boursier.com/actions/actualites/economie/fin-des-zones-blanches-en-france-d-ici-2020-37891.html

https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/09/24/abandon-du-rtc-2022-aux-arbres-citoyens/#comments

les ondes affaiblissent le système immunitaire et donnent le cancer et donnent des symptômes qui seront faussement catégorisés comme le corona

http://www.champs-electro-magnetiques.com/ondes/electro-sensibilite-une-pathologie-47.html

https://www.francetvinfo.fr/sante/environnement-et-sante/electrosensibles-leurs-symptomes-officiellement-reconnus-pour-la-premiere-fois_2678264.html

avant on disait que les électrosensibles étaient des malades mentaux en niant leurs symptômes d’électrosensibilité

http://ehs-action.org/faire-passer-les-electrosensibles-pour-des-malades-mentaux/

Enedis aux compteurs d’ondes cancérigènes utilise son influence sur l’ordre des médecins comme instrument politique pour attaquer le seul médecin indépendant Belpomme qui reconnait la maladie d’électrosensibilité et donne des certificats d’électrosensibilité pour exiger le retrait des compteurs intelligents

https://www.lelibrepenseur.org/edf-enedis-sen-prend-au-professeur-belpomme/

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/e-sante/electrosensibilite-le-pr-belpomme-poursuivi-par-l-ordre-des-medecins_120479

https://resistance71.wordpress.com/2020/04/23/5g-sante-carence-en-oxygene-une-piste-a-suivre/

https://www.midilibre.fr/2019/07/31/le-retrait-de-13-compteurs-linky-pour-raisons-medicales-ordonne-par-la-justice,8339715.php

(dans la médecine, il n’est pas rare que plusieurs maladies aient des symptômes communs, mais là, tous les symptômes par d’autres sources que le corona seront attribués faussement au corona pour faire monter faussement les statistiques)

maintenant qu’il y a une explosion de symptômes d’électrosensibilité, pour couvrir, on dira que les électrosensibles ont le corona car l’Etat lobbyfié par Enedis et opérateurs5G ne voudra pas retirer davantage de compteurs linky et d’antennes 5G

http://stoplinky28.blogg.org/quel-rapport-entre-l-arrivee-de-la-5-g-et-les-nouveaux-symptomes-du-co-a204122590

https://resistance71.wordpress.com/2020/04/23/5g-sante-carence-en-oxygene-une-piste-a-suivre/

https://www.alterinfo.net/5G-emis-par-objets-intelligents-antennes-relais-degradation-des-globules-rouges-charges-d-apporter-l-oxygene-manque-d_a154578.html (source censurée)

https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/10/07/780-millions-de-personnes-infectees-loms-avoue-malgre-elle-que-le-covid-19-tue-moins-que-la-grippe/

comme cela, plus personne pour contredire la smart city cancérigène big brother

https://www.alterinfo.net/Alerte-aux-locataires-de-tous-les-immeubles-de-ne-pas-signer-un-contrat-piege-d-electricite_a155848.html (source censurée)

pour ceux qui veulent prévenir le corona en plus des ondes 5G:

après 50 ans tout le monde baisse en ZINC dans son organisme, le ZINC empêche la fixation des protéines virales de se fixer, prenez déjà du complément ZINC et de la vita-D (ah les salauds, ils vous empêchent de sortir.. soit en complément aussi..) et de la vita-C, pour la C le mieux 2 citrons pressés avec 1 orange sans eau sans sucre à boire comme ça tous les matins, pour le ZINC la vita-D > « A-ZINC Vitalité » contient de la D, 13.5€ en pharmacie 2 gel/matin y en a pour 2 mois dans le flacon.. prenez votre immunité en main…!

Enedis profite du confinement pour imposer le compteur linky quand le compteur est à l’extérieur du logement, profitant que les gens sont confinés

https://jbl1960blog.wordpress.com/2020/11/10/reconfinement-toujours-pas-pour-les-poseurs-de-linky/comment-page-1/#comment-88687

Le confinement n’a pas d’objectif sanitaire, mais au contraire celui d’imposer des compteurs linky cancérigènes dans les immeubles en plus de la 5G cancérigène

Enedis profite du confinement où les gens sont obligés de rester chez eux sous peine d’amendes pour envoyer des gendarmes faire la rafle des anti linky à leur domicile et les obliger à accepter le fichage d’ADN :

Source 2 emails Stéphane Lhomme :

« Bonjour,

les installateurs de Linky ont débarqué ce matin dans ma commune à Saint-Macaire (33). Appelé en urgance par une habitante de la résidence du Mercadiou, je me suis rendu sur place pour signaler qu’il y avait deux délibérations anti-Linky en vigueur et que les pose étaient donc interdites. La société sous-traitante a alors appelé les gendarmes.

Constatant que l’installateur avait commencé les poses, et comme la nouvelle municipalité n’a hélas pas l’intention de faire respecter les délibérations, j’ai « emprunté » un Linky pour au moins empêcher qu’il ne soit imposé à cette dame. Lorsque les gendarmes sont arrivés, à leur demande, je leur ai remis le Linky.

La société 5Com a déposé plainte pour vol et je suis convoqué à la gendarmerie à 15 heures. Je reste à la disposition de tous les habitants qui refusent le Linky pour les soutenir. Je rappelle que les deux délibérations anti-Linky de Saint-Macaire sont en vigueur, contrairement à ce que certains prétendent. Elles sont en ligne ici : https://cutt.ly/8fFasST et https://cutt.ly/efFafZ1

Stéphane Lhomme

ex-conseiller municipal de Saint-Macaire

Directeur de l’Observatoire du nucléaire
Animateur de http://refus.linky.gazpar.free.fr

Bonjour,

quelques nouvelles de mes aventures. Avant tout je remercie toutes les personnes qui m’ont envoyé des message d’encouragements. Je suis désolé de ne pouvoir répondre individuellement, il y en a « trop » ! Excusez-moi aussi pour les « fotes » lors du message de ce matin, je l’ai envoyé en « urgance »…

Comme prévu, j’ai donc été auditionné à la gendarmerie après la plainte de 5COM contre moi pour « vol » d’un compteur Linky. J’ai expliqué qu’il s’agissait d’empêcher le sous-traitant de commettre un acte manifestement illégal, à savoir la pose d’un Linky en violation d’une délibération municipale en vigueur.

J’ai refusé le prélèvement ADN et des empreintes digitales que l’on voulait m’imposer car étant accusé d’être un « voleur »…

J’ai demandé à porter plainte contre le sous-traitant 5Com et contre Enedis pour mise en danger de ma vie et de celle de mes enfants (il faut être directement concerné pour porter plainte) : même s’il n’y aura jamais de Linky chez moi, il est plausible qu’il y en ait chez des voisins et donc qu’un incendie causé par un Linky se propage jusqu’à mon logement. Après discussion avec des supérieurs, le gendarme a fini par accepter de prendre ma plainte.

Ma déposition a été envoyée au Parquet de Bordeaux et la suite est arrivée assez vite : je suis convoqué par un délégué du procureur le 30 mars 2021 ! Mes « crimes » ne doivent donc pas être si graves ! A noter que je suis convoqué pour le « vol », pour le refus du prélèvement ADN et pour le refus de prise des empreintes : 3 délits en un !

Dans l’immédiat, je repars au « combat » dès demain matin car ce n’était que la première journée des Linky à Saint-Macaire. Je soutiendrai tous les habitants qui refusent le machin vert espion…

Merci de vos encouragements, continuons à résister !

Stéphane »

source page 3https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/11/article-lci-du-2-aout-2019-sur-les-incendies-causes-par-linky-censure-et-recree-par-jbl1960-en-novembre-2020.pdf

https://jbl1960blog.wordpress.com/2020/11/10/reconfinement-toujours-pas-pour-les-poseurs-de-linky/comment-page-1/#comment-88687

Le but du confinement c’est de nous bombarder des ondes cancérigènes

https://jbl1960blog.wordpress.com/2020/11/10/reconfinement-toujours-pas-pour-les-poseurs-de-linky/comment-page-1/#comment-88687

http://stoplinky28.blogg.org/5-g-et-les-nouveaux-symptomes-covid-lien-avere-a204126328

http://stoplinky28.blogg.org/quel-rapport-entre-l-arrivee-de-la-5-g-et-les-nouveaux-symptomes-du-co-a204122590

https://resistance71.wordpress.com/2020/04/23/5g-sante-carence-en-oxygene-une-piste-a-suivre/

la seconde vague c’est la 5G qui sera installé dans tous les immeubles à partir du 24 novembre 2020 si on ne fait rien pour s’opposer à l’appropriation des colonnes montantes par Enedis qui pourra les louer aux opérateurs 5G

il faut s’y opposer avant le 23 novembre 2020 en tendant une assemblée de copropriétaires en réclamant la propriété des colonnes montantes aux copropriétaires

Voici un autre article sur les colonnes montantes contenant un schéma illustratif ici http://www.cielvoile.fr/2020/10/hold-up-sur-les-colonnes-montantes.html

SI vous ne réclamez pas les propriétés des colonnes montantes avant la date limite, celle-ci appartiendra à Enedis qui deviendra alors un des copropriétaires de votre immeuble, pouvant installer les compteurs, et donner la colonne montante aux opérateurs pour qu’ils y installent la 5G

Ils ont peur qu’on fasse passer ce message de se réapproprier les colonnes montantes avant le 23 novembre 2020 , car Facebook a annoncé à tous ses utilisateurs qu’ils ne pourront plus mettre de liens d’articles dans leur post de facebook à partir du 30 octobre 2020, et comme par hasard 30 octobre 2020 c’est environ un mois avant 23 novembre 2020 (juste 7 jours de différence) https://www.facebook.com/stoplinkygrandparis/posts/1238661843174388?__tn__=-R

les villes où il y a le couvre feu sont les villes où il y a la 5G
http://stoplinky28.blogg.org/curieux-hasard-couvre-feu-dans-des-villes-couvertes-par-la-5-g-a203508434

camps de concentration 5G:
les industriels reconnaissent eux mêmes que la 5G à 60 Ghz est absorbé par l’oxygène
Ils ont le toupet de dire qu’ils l’ont fait exprès pour mieux se faire propager la 5G 60 Ghz

voici l’article officiel à enregistrer avant censure
https://www.rfglobalnet.com/doc/fixed-wireless-communications-at-60ghz-unique-0001

l’oxygène compose 21% de l’air, et l’azote 78%, avec 1% d’autres composants, pourquoi parmi tout les composants de l’air, lls ont fait en sorte que la 5G soit absorbé par l’oxygène et non l’azote que nous n’utilisons point?

C’est la preuve qu’ils ont calculé leur coup à l’avance pour entrainer des détresses respiratoires avec la 5G

le comble de l’ironie c’est que les “scientifiques” associent toute détresse respiratoire au covid et jamais d’autres causes, ce qui veut dire que les victimes de la 5G seront tous classifiés comme covid

l’article admet également que la fibre permet d’utiliser une plus puissante 5G, soit qu’il y ait un camion de fibre à côté du bâtiment, ou soit que le bâtiment sot lui même équipé de la fibre:

“With the high costs to install physical fiber, up to $250,000 per mile, many stopgap techniques, including ISDN, DSL, satellite and microwave communications links, have been deployed to overcome this “last mile” challenge. However, these techniques pose only temporary solutions, as ISDN and DSL require bandwidth from physical mediums that were not designed for Internet use, and available licensed microwave frequencies, 900MHz to 40GHz, and satellite frequencies, 6GHz to 30GHz, are limited.”
https://www.rfglobalnet.com/doc/fixed-wireless-communications-at-60ghz-unique-0001

traduction: les antennes, satellites, ISDN, DSL ne permettent la 5G qu’aux fréquences de 900 MHz aux fréquences de 40GHz

“Most often, office buildings though not physically linked to the fiber backbone are within one half mile of a local fiber trunk. Wireless communication devices operating at higher frequencies, such as 60GHz, allow businesses to link to the fiber easily, without the cost and time delays associated with physical fiber installation.”
https://www.rfglobalnet.com/doc/fixed-wireless-communications-at-60ghz-unique-0001

traduction: un camion contenant une bombine de fibre optique permet d’émettre des fréquences supérieurs à 40 Ghz, cela prouve que non seulement la fibre optique peut émettre des ondes, mais également d’émettre le redouté 60 Ghz qui est absorbé par l’oxygène donc modifie cette molécule oxygène, la rendant ainsi impossible d’être absorbé par l’hémoglobine des poumons https://youtu.be/YycZn1W6oNg https://resistance71.wordpress.com/2020/04/23/5g-sante-carence-en-oxygene-une-piste-a-suivre/ et permet d’inonder les bâtiments qui ne sont pas encore équipés de fibre optique, cela prouve donc que la fibre optique peut émettre la 5G dans l’air et contaminer les bâtiments alentour de la 5G

et cet articlehttps://www.rfglobalnet.com/doc/fixed-wireless-communications-at-60ghz-unique-0001 montre aussi que les bâtiments équipés de fibre optique inonderont leurs habitants de la 5G 60 Ghz dans l’air intérieur du bâtiment qui se trouvera donc prvé d’oxygène, car le 60 Ghz modifie la molécule d’oxygène

« Due to the increased bandwidth demands and the scarcity of microwave frequency allocations, the wireless communications industry is beginning to focus on higher, previously unallocated portions of the spectrum in the millimeter wave frequencies from 40GHz to 300GHz. Due to the high levels of atmospheric RF energy absorption, the millimeter wave region of the RF spectrum is not usable in long haul, wireless communications segments. However, for short haul, “last mile” segments, the expanded RF data bandwidth available in the millimeter wave region makes it ideal for interference free, fiber speed connectivity. »
https://www.rfglobalnet.com/doc/fixed-wireless-communications-at-60ghz-unique-0001

traduction: ils nous disent que comme ‘espace est occupé de tas de différentes fréquences 5G d’ondes , ils ont créé les ondes millimétriques de fréquence 40 Ghz à 300Ghz, mais que ces ondes millimétriques ne peuvent pas passer par les antennes 5G mais uniquement par la fibre optique qui peut la propager dans l’air à de petites distances autour de laquelle il est installé, car les antennes faites pour propager les ondes 900 MHz à 40 Ghz à grande distance de rayon ne peuvent pas propager dans l’air 50 Ghz à 300 Ghz à grands rayons, donc lls préfèrent utiliser la fibre qui propage les ondes 5G 50 Ghz à 300 Ghzdans l’air à petit rayon dont le fameux 60 Ghz qui modifie l’oxygène

voilà pourquoi les opérateurs harcèlent les gens d’installer la fibre optique dans chaque logement, car la fibre optique ne peut émettre des ondes 60 Ghz et au delà que pour un logement, alors qu’une antenne qui émet des ondes jusqu’à 40 Ghz est faite pour couvrir tout le bâtiment
sauf que l’antenne 5G ne peut émettre des fréquences que de 900Mz à 40 Ghz (déjà très nocifs bien sur pour la santé) à de longues distances, et que la fibre optique émet la 5G à des fréquences de 40Ghz à 300 Ghz (ondes millimétriques encore plus dangereuses) à petite distance, (voilà pourquoi ils les installent dans chaque logement + partie commune immeuble)

donc la 60 Ghz qui est absorbé par l’oxygène n’est possible qu’à travers l’abonnement de la fibre optique, si vous ne voulez pas que votre oxygène soit volée dans votre logement

refusez la fibre optique à tout prix!

en plus comme ce n’était même pas assez le matériau utilisé pour la fibre optique absorbe aussi l’oxygène, car il est fait de dioxyde de germanium de formule GeO2
https://en.wikipedia.org/wiki/Germanium_dioxide

quand la fibre de dioxyde de germanium est au contact avec l’acide chlorhydrique, cela émet un gaz très toxique et dangereux pour les poumons
https://en.wikipedia.org/wiki/Germanium_dioxide

la pluie qui est souvent acide à cause de la pollution des multinationales est composé entre autre d’acide chlorhydrique (source incinération de PVC entre autres)

pas étonnant qu’ils mettent la fibre à l’intérieur des bâtiments, et les enterrent dans le sous sol en dessous des plaques sur le trottoir qui ressemblent à des plaques d’entrée d’égout
les plaques sur les trottoirs se multiplient
https://www.actu-environnement.com/ae/dossiers/air/ozone-pluie-acide.php4

le titre de l’article admet que la 60 Ghz est émis dans l’air (wireless 60 Ghz)

https://www.rfglobalnet.com/doc/fixed-wireless-communications-at-60ghz-unique-0001

et il admet que seule la fibre optique peut émettre la 60 Ghz

donc admettre la fibre optique dans son logement via l’abonnement à la fibre optique, c’est accepter la 60 Ghz qui modifiera les molécules d’oxygène présents dans l’air de votre logement, ce qui rendra difficile pour l’hémoglobine de vos poumons de capturer ces molécules d’oxygène déformés par l’absorption de la 60 Ghz

« Les Microcellules 5G arrivent dans nos bâtiments

Samsung à l’offensive dans la 5G pour la faire rentrer dans le bâtiment
Auréolé de son méga contrat avec l’opérateur télécoms américain Verizon, Samsung accentue son offensive dans les équipements de réseaux 5G en lançant une micro cellule pour la couverture de bâtiment. L’objectif est d’aider les opérateurs à étendre leurs réseaux à l’intérieure des bureaux, usines, entrepôts, centres commerciaux, hôpitaux, etc.

ouais les hôpitaux acceptent la 5G cancérigène alors pourquoi fait on confiance aux mesures sanitaires des autorités sanitaires qui nous imposent la 5G cancérigène?

De quoi renforcer encore nous rendre malades… et associer les symptômes de la 5G au covid pour faire croire à une fausse pandémie

et nous re-confiner… un véritable cercle vicieux, mais à quoi s’attendre d’autre … l’”agenda 21″ le veut!
http://stoplinky28.blogg.org/les-microcellules-5g-arrivent-dans-nos-batiments-a203885234

Hiver 2020-21 + 5G = chômage, famine et dépopulation programmée
https://resistance71.wordpress.com/2020/10/27/hiver-2020-21-cov19-5g-chomage-famine-et-depopulation-programmee/

http://stoplinky28.blogg.org/les-microcellules-5g-arrivent-dans-nos-batiments-a203885234

Alerte à partager en masse:

La surveillance globale En Marche ! drônes 5G  (surveillant maintenant tout en créant un bain d’ondes cancérigènes partout dans la ville, mais pouvant tomber sur la tête comme icihttps://www.dreamstime.com/stock-photo-drone-quadcopter-accident-scene-city-pretty-woman-attacked-quadrocopter-bleeding-head-injuries-lying-sidewalk-image71408019 ou tuant délibéremment comme les drônes us au moyen orient ) + bavures policières avec interdiction de filmer les bavures policières

http://stoplinky28.blogg.org/la-surveillance-globale-en-marche-a204077918

George Orwell 1984

Sarkozy veut la réduction de la population;https://www.24matins.fr/sarkozy-prefere-reduire-population-plutot-faire-de-lecologie-399410

Sarkozy lui même a avoué qu’il est pour la dépopulation, et ces lui qui a imposé les compteurs intelligents dans chaque foyer français qui causent des ondes cancérigènes et causent des incendies

2011, compteurs Linky arnaque imposé par Sarkozy►http://danactu-resistance.over-blog.com/article-compteurs-Linky-l-arnaque-imposee-par-sarkozy-87147461.html
https://resistance71.wordpress.com/2019/04/08/agenda-oligarchique-de-depopulation-sarkozy-et-compteurs-intelligents/

et les ondes peuvent provoquer des fausses couches

https://www.phonandroid.com/femmes-enceintes-smartphones-doublent-risque-fausse-couche.html encore plus le cas avec la 5G
vidéo censuréehttps://youtu.be/gpQQOiO7NKk sur https://massawakening.org/5g-depopulation-agenda/

Les fœtus et les très jeunes bébés ont beaucoup plus d’eau dans leur corps que les adultes. Par conséquent, ils peuvent présenter un risque particulier pour les impacts de la 5G, en raison de fortes augmentations de la régénération des champs électriques.
https://phibetaiota.net/2019/03/dr-martin-pall-5g-criminally-insane-electromagnetic-fields-emf-fry-living-things/
https://veritasradio.blogspot.com/2019/05/mark-steele-5g-smart-secret-militarized.html (source censurée)
https://emfrefugee.blogspot.com/2019/07/5g-update-from-mark-steele-uk.htmlhttps://paranormal-videos.com/mark-steele-5g-smart-secret-militarized-armaments-in-residential-technology_719bbab52.html

vidéo censurée https://youtu.be/7nCygMtB4CI sur https://www.butlincatsblog.com/2018/03/the-monster-5g-is-coming-tech-officer.html

5G dans les immeubles= carence oxygène= baisse système immunitaire

5G censure du net
https://resistance71.wordpress.com/2020/09/29/dictature-technotronique-le-passage-4g-5g-sera-extremement-energivore-et-plombera-les-budgets-en-plus-de-detruire-notre-peu-de-liberte-et-de-sante-restant/

Masque dans les immeubles= carence oxygènehttps://youtu.be/SB8zxEb1_S4 http://stoplinkyvarest.canalblog.com/archives/2020/09/04/38516126.html + intoxication CO2http://stoplinkyvarest.canalblog.com/archives/2020/09/05/38517790.html= maux de tête qui sera faussement attribué au covid
http://stoplinkyvarest.canalblog.com/archives/2020/09/10/38526936.html
http://stoplinkyvarest.canalblog.com/archives/2020/09/09/38524563.html

https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/10/07/780-millions-de-personnes-infectees-loms-avoue-malgre-elle-que-le-covid-19-tue-moins-que-la-grippe/

un produit des toilettes abime les poumons
https://www.webmd.com/lung/news/20060727/air-fresheners-linked-to-lung-damage

La 5G peut assécher l’air donc les poumons causant le syndrôme sec des poumons
http://comment-soigner.org/syndrome-des-poumons-secs.html

La 5G à 96 Ghz peut causer la sécheresse et bruler la peau à une certaine fréquence

https://anh-usa.org/what-do-crowd-control-burning-skin-your-street-corner-and-superbugs-have-in-common/
https://resistance71.wordpress.com/2020/09/14/fibre-optique-5g-6g-et-dictature-technotronique/

Refusez le système biométrique pour s’opposer à la 5G, (caméras de reconnaissance faciale, smartphone biométrique, passeport biométrique, permis de conduire biométrique, carte bancaire biométrique, carte vitale biométrique, carte d’identité biométrique, covid pass biométrique, etc..) car tous les objets biométriques utilisent la 5G

https://www.biometricupdate.com/201912/facial-recognition-5g-powered-glasses-enhanced-biometric-passports-and-interpol-border-updates-from-asia

https://www.gearbrain.com/5g-biometric-wearables-for-cows-2634660978.html

https://findbiometrics.com/galaxy-z-flip-5g-sports-side-mounted-biometric-sensor/

https://findbiometrics.com/5g-samsung-phone-features-goodix-biometric-tech-042009/
https://resistance71.wordpress.com/2020/09/29/dictature-technotronique-le-passage-4g-5g-sera-extremement-energivore-et-plombera-les-budgets-en-plus-de-detruire-notre-peu-de-liberte-et-de-sante-restant/#comments

refuser l’appropriation des colonnes montantes de votre immeuble par Enedis, la date limite pour contester est jusqu’au 22 novembre 2020, faire une assemblée des copropriétaires de votre immeube auprès du syndic , afin de réclamer la propriété de la colonne montante de votre immeuble, sinon Enedis et les opérateurs 5G s’approprieront la colonne montante à vos frais, et installent la 5G et les compteurs intelligents à vos frais aussi dans la colonne montante de l’immeuble

http://www.cielvoile.fr/2020/10/hold-up-sur-les-colonnes-montantes.html

dans mon immeuble, où il y a une caméra de surveillance à l’extérieur et à l’intérieure du hall, ils ont mis une affiche disant que les habitants doivent porter des masques dans l’immeuble (hall et ascenseur) pour créer des idiots car le masque entraine une carence en oxygène source e sous https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/09/27/le-but-des-masques-faciaux-nest-pas-de-proteger-les-humains-mais-de-diminuer-lhumanite-de-voler-aux-gens-leur-ego-leur-identite-et-leur-autonomie/ https://resistance71.wordpress.com/2020/10/10/dictature-sanitaire-une-neurologue-allemande-avertit-la-privation-doxygene-cree-des-dommages-neurologiques-irreversibles/ et respecter les 1 mètre de distance ( on est le 6 novembre, le lancement de la 5G c’est le 18 novembre http://stoplinky28.blogg.org/quel-rapport-entre-l-arrivee-de-la-5-g-et-les-nouveaux-symptomes-du-co-a204122590 (les moutons vont pouvoir s’abonner à la 5G à partir de cette date pour crever de cancer à distance et bien sur ce sera reporté faussement sur le covid pour faire augmenter faussement les statistiques et créer la fausse deuxième vague  https://kulturegeek.fr/news-210633/orange-5g-18-novembre-reseau-100-4g-fin-2020, bon remarque, il y a pas mal d’opposants à la 5G, vu que Orange ne s’attend pas à beaucoup de clients sur la 5Ghttps://letempsinfos.com/2020/11/06/orange-ne-sattend-pas-a-vendre-beaucoup-de-forfaits-5g-cet-hiver/, sans doute pour cela qu’ils veulent l’imposer dans les immeubles à la place avec la technologie big brother utilisant la 5G, ansi que les drônes 5G à l’extérieurhttp://stoplinky28.blogg.org/la-surveillance-globale-en-marche-a204077918, à défaut de clients, ce seront les entreprises qui utiliseront la 5G pour fliquer les gens à leur insu par des objets connectés volants ou fixes cachés (caméras de reconnaissance facale 5G) ou imposés sur le corps ou logement de l’individu (bracelets de traçage 5G, compteurs intelligents 5G, covid pass connecté 5G car le covid pass est biométrique, et la biométrique fonctionne avec la 5G ) , la 5G s’installera dans les immeubles à partir du 23 novembre sauf opposition avant le 22 novembre http://stoplinkyvarest.canalblog.com/archives/2020/10/06/38574720.html, donc les 1m de distance c’est sans doute pour empêcher les gens de se communiquer entre eux, et de faire une assemblée générale pour empêcher la 5G dans l’immeuble)

Cette affiche de masque obligatoire dans le hall et ascenseur de l’immeuble c’est juste 2 jours après que Castex dit qu’il faut porter des masques chez soi

https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/11/02/porter-le-masque-a-la-maison-et-pourquoi-pas-un-portrait-de-jean-castex-dans-le-salon/

En plus avec la caméra de surveillance dans le hall, lls pourront coller des amendes sans contacts à ceux qui n’ont as de masque, un bon moyen de se faire du fric tout en affaiblissant le système immunitaire des gens et les intoxiquer de CO2 , comme si la 5G et les compteurs Intelligents dont les ondes tuent les globules rouges chargés de transporter l’oxygène imposé dans les immeubles ne suffisaient pas
https://interetpourtous2.blogspot.com/2020/04/important-une-explication-coherente-sur.html
https://resistance71.wordpress.com/2020/04/23/5g-sante-carence-en-oxygene-une-piste-a-suivre/

La fausse crise sanitaire met en place la grille de contrôle de la dictature technotronique 5G cancérigène à l’échelle planétaire

http://stoplinky28.blogg.org/la-surveillance-globale-en-marche-a204077918, vient nous le rappeler sans coup férir.

http://stoplinky28.blogg.org/quel-rapport-entre-l-arrivee-de-la-5-g-et-les-nouveaux-symptomes-du-co-a204122590

https://resistance71.wordpress.com/2020/09/29/dictature-technotronique-le-passage-4g-5g-sera-extremement-energivore-et-plombera-les-budgets-en-plus-de-detruire-notre-peu-de-liberte-et-de-sante-restant/#comments

https://resistance71.wordpress.com/2020/09/14/fibre-optique-5g-6g-et-dictature-technotronique/

http://stoplinky28.blogg.org/la-surveillance-globale-en-marche-a204077918

https://resistance71.wordpress.com/2020/10/27/hiver-2020-21-cov19-5g-chomage-famine-et-depopulation-programmee/

http://stoplinky28.blogg.org/les-microcellules-5g-arrivent-dans-nos-batiments-a203885234

http://stoplinky28.blogg.org/curieux-hasard-couvre-feu-dans-des-villes-couvertes-par-la-5-g-a203508434

https://resistance71.wordpress.com/2020/04/23/5g-sante-carence-en-oxygene-une-piste-a-suivre/
http://stoplinky28.blogg.org/5-g-et-les-nouveaux-symptomes-covid-lien-avere-a204126328

George Orwell 1984

État, économie, capitalisme et société… Comprendre pour mieux en sortir !

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, économie, crise mondiale, démocratie participative, gilets jaunes, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , on 7 octobre 2020 by Résistance 71

Ce texte rejoint en très grande partie notre “Manifeste pour la société des sociétés” dans son analyse de fond de l’État, de “l’économie” (aujourd’hui et depuis le début du XIXème siècle, le capitalisme) et de l’armée. L’anthropologie politique sérieuse a établie depuis un bonne quarantaine d’année la prévalence du politique sur l’économique, donc de l’État sur celui-ci, même si au fil du temps il est évident qu’une fusion, une phagocitose plutôt, s’est opérée, néanmoins, toute solution viable envisagée ne peut être “économique”, mais que politique en retournant et résolvant une fois pour toute la question primordiale du pouvoir (politique) et le ramener sur le chemin non coercitif avec sa (re)dissolution dans le corps social uni, là où il est en fait très soluble et naturel pour lui d’être.
Texte très intéressant dans son concept, qui alimente l’idée croissante que nous propageons depuis bien des années, à savoir qu’il n’y a pas de solutions au sein du système et ne saurait y en avoir.
A lire et diffuser sans aucune modération.

~ Résistance 71 ~

L’économie comme arme globalisée de l’État

Louis de Colmar

5 octobre 2020

Source:
https://www.lavoiedujaguar.net/L-economie-comme-arme-globalisee-de-l-Etat

La temporalité de l’État doit être distinguée de la temporalité du capitalisme, la première est largement plus longue que la seconde, et leurs critiques ne se recouvrent donc pas entièrement. La critique du capitalisme ne recouvre pas la critique de l’État, et elles ne ressortissent pas exactement à la même logique, à la même temporalité.

C’est pour moi la critique de l’État qui englobe la critique du capitalisme, et non pas la critique du capitalisme qui intègre la critique de l’État. Considéré sur le long terme, je dirais que le capitalisme est une expression particulière d’une crise historique de l’État sur le temps long. La critique de l’État ne doit pas être menée au nom de ses « excès » autoritaires, mais au nom de l’idéal de rationalité et de régulation dont il se réclame : se concentrer sur l’autoritarisme c’est prendre l’effet pour la cause, alors qu’il devrait plutôt être considéré sous l’angle d’une perversion de sa logique plutôt que sous celui d’une essence première. Il y a une sorte d’homothétie entre une définition anthropologique de l’homme et une définition correspondante de l’État : c’est cette unité qu’il convient de remettre en cause, et non dénoncer l’État au nom de sa propre définition de l’homme.

De même que le capitalisme ne doit pas être combattu (seulement) pour ses excès (injustices, répartition inégale des richesses, etc.), de même l’État ne doit pas (seulement) être combattu pour ses excès (autoritarisme, inégalités juridiques, lacunes dans la sélection des élites aristocratique, etc.) mais pour l’idéal de gestion rationnel qu’ils prétendent au même titre mettre en œuvre. Ce qui doit les condamner, ce ne sont pas les contradictions entre leur idéal affiché et leurs pratiques quotidiennes, mais le contenu positif de leur propre point de vue de leur projet sociétal : la conception de la société comme une immense machinerie qui pourrait se passer de la conscience humaine au profit de règles de fonctionnement objectivement, rationnellement et scientifiquement déterminables, la conception d’une société où le « facteur humain » est la principale cause de dysfonctionnement. Ce qui est, devrait être en cause, c’est la centralisation de la production, tout comme la centralisation de la puissance, l’organisation hiérarchique de l’ordre des choses et des pouvoirs, quand bien même cette organisation ne donnerait lieu à aucun excès et se déroulerait dans la plus idéale des transparences. (La miniaturisation de cette centralisation qui a souvent pour nom le localisme n’est pas ici mon propos.)

Les dysfonctionnements organisationnels de ce monde ne doivent pas être la mesure de la perversité et de la duplicité des élites, mais le révélateur de l’incohérence de leur projet sociétal lui-même. Il faut souligner et rappeler que la dénonciation de ces dysfonctionnements n’implique en rien la dénonciation de l’idéal administré du réel qui les produit, dysfonctionnements qui font cependant le fonds de commerce de l’indignation politico-syndicale et médiatique, au nom de cet idéal. Le problème n’est pas dans les lacunes démocratiques de la gestion et de la mise en place d’un tel idéal, mais dans l’impossibilité désormais acquise de s’y identifier. (L’administration d’une centrale nucléaire dans le cadre d’une démocratie directe est un non-sens — exemple pouvant être décliné d’une multitude de façons.)

Contrairement à un a priori largement partagé, la « réalité » n’est pas quelque chose de simple, et que tout le monde aurait la capacité de saisir intuitivement. On pourrait ressortir la réponse que faisait Augustin à propos de ce qu’est le temps : « Si personne ne me le demande, je le sais ; si je cherche à l’expliquer à celui qui m’interroge, je ne le sais plus » [Confessions, Livre XI]. La « réalité » n’est pas tant quelque chose qui relève de la perception, mais bien de la construction, de l’apprentissage et du partage. C’est cet a priori sur la simplicité immédiate du réel qui fait voir par contraste un côté machiavélique aux institutions, qui auraient pour fonction de masquer cette simplicité au nom des intérêts particuliers du pouvoir et des multiples formes de la domination. La crise à laquelle nous sommes confrontés oppose la perception du réel à sa dimension culturelle, civilisationnelle, mais dans un sens particulier : si la perception s’oppose à la construction culturelle de la réalité, et réciproquement, il faut souligner que les deux termes en présence, la perception et la culture, sont pareillement en porte-à-faux, aucun des deux ne pouvant servir de point fixe à l’analyse. Le vrai sujet, c’est bien leur opposition, opposition en tant qu’aboutissement d’un processus historique qui justement appelle à une redéfinition conjointe de la perception et de la construction culturelle, collective, partagée, du réel.

Notre problème n’est pas (seulement) de construire une réalité autre, mais aussi de donner un contenu et une intelligibilité au moment présent, parce que c’est le sentiment même du réel qui est devenu insaisissable. Je ne suis pas d’accord pour considérer que cette insaisissabilité est le résultat d’une machination orchestrée par les puissants de ce monde, qui sauraient parfaitement ce qu’ils font et en maîtriseraient les mécanismes. Pour moi, cette insaisissabilité du réel est au contraire la conséquence de leur perte de maîtrise du réel, la résultante de leur perte d’efficience historique, perte qu’ils s’efforcent par contre de masquer et d’invisibiliser en laissant aussi peu d’espace que possible au doute. En fait, c’est ce doute sur la réalité et la consistance du moment présent qu’il convient de cultiver, d’approfondir, puis de lever pour être en mesure de changer le cours et la couleur du temps. Mais lever ce doute ne consiste pas à retrouver et redéfinir une réalité sous-jacente et déjà là, une réalité occultée, mais à changer les fondamentaux culturels qui la construiront, fondamentaux dont les puissants de ce monde sont aussi démunis que n’importe qui. Il ne s’agit pas de jeter la lumière sur une réalité cachée, mais sur une réalité absente : et c’est cette absence qu’il nous faut définir et combler.

La crise de l’État, en tant que phénomène historique de long terme, de plusieurs milliers d’années, est un événement majeur, sans équivalent historique, et donc sans modèle utilisable de sortie de crise : on est face à une crise anthropologique, dont je ne vois d’équivalent que dans le processus qui a originellement créé l’État et les grandes religions. Une telle crise est-elle, pourrait-elle être une impasse ? La chose n’est pas à exclure puisque les humains sont seuls responsables de leurs histoires, et qu’il n’y a jamais de retour en arrière possible. C’est juste pour préciser les enjeux…

Charbonneau, dans son livre L’État [1], dresse un réquisitoire vraiment impressionnant contre l’État totalitaire tel qu’il s’est construit simultanément dans le IIIe Reich et en URSS. Écrit pendant et dans l’immédiat après-guerre, il faisait de l’État totalitaire tel qu’initié par les fascismes le prototype de l’État futur, en tant que réalisation d’une sorte d’essence de l’État. De très nombreuses pages restent tout à fait pertinentes pour caractériser les fondamentaux de l’État, et continuent de s’appliquer à la description de l’État post-totalitaire, cet État protéiforme qui a pris la suite de l’archaïsme hitlérien et stalinien, mais qu’il n’a pas vraiment vu venir.

Un point a cependant particulièrement retenu mon attention : le rappel constant de la dimension militaire de l’État. S’il est vrai que la période particulière pendant laquelle il a écrit ce texte pourrait laisser penser à une surestimation de cet aspect, il me semble plutôt que nous puissions être victimes, à cause de l’apparente paix surarmée qui sévit depuis lors, d’une sous-estimation de cette logique militaire qui continue de perdurer malgré tout.

Il est tout à fait symptomatique que la critique sociale s’en prenne prioritairement à la logique policière de l’État : mais ne pourrait-on pas dire que cette logique policière n’est qu’une forme superficielle de la logique militaire ? Les liens de l’armée et de l’État sont infiniment plus denses et plus anciens que ceux qui concernent la police, même encore aujourd’hui, peut-être même « surtout » aujourd’hui.

Comme l’avait souligné Robert Kurz dans son texte « Le boom de la modernité » de 2002, le développement de l’armement moderne à partir des problèmes liés à la fabrication des canons peut être considéré comme un des moteurs centraux du développement de l’industrie. L’industrialisation de toute la chaîne de l’intendance l’accompagne nécessairement. Charbonneau souligne tout ce que le développement du capitalisme industriel doit au développement de la discipline militaire, dans sa forme comme dans la dépersonnalisation qu’elle implique. Il fait remarquer que la guerre industrielle, au sens propre, inaugurée par la Première Guerre mondiale, est devenue une guerre totale parce que l’ensemble des ressources économiques de la nation avait été mobilisé comme arme de guerre, abolissant de fait toute distinction entre le civil et le militaire. L’économie tout entière était devenue arme de guerre, et cela ne s’est en fait jamais arrêté depuis lors : les fascismes l’ont très bien compris, et c’était encore visiblement le cas pendant la guerre dite froide jusqu’à l’effondrement de l’URSS fin des années 1980.

Cette invisibilisation de la guerre froide qui en a résulté a créé un biais de perspective en laissant planer l’illusion que désormais l’économie pouvait se développer « pour elle-même » : le renforcement de la puissance militaire globale ne s’est pourtant jamais vraiment interrompu, ce qui veut dire que le mariage tout sauf incestueux entre la logique militaire et la logique industrielle continue d’être joyeusement consommé sous l’égide bienveillante et intéressée de tous les États.

On fait de la guerre dite économique une figure de style : je pense qu’on y gagnerait en clarté à ne jamais oublier la dimension intrinsèquement militaire de toutes les dimensions de l’économie, et cela d’autant plus que les nouvelles contraintes de l’interdépendance globale en exacerbent les enjeux. Les différends récents entre la Chine et les USA ne sont ainsi que superficiellement des problèmes de balance des paiements, mais bien des problématiques de puissance et d’indépendance militaires. Il n’existe plus aujourd’hui de secteur spécifiquement militaire que l’on pourrait dissocier d’évidence d’un autre secteur civil. Petit exemple caricatural : le pilotage du chantier de reconstruction de la cathédrale de Paris confiée à un militaire…

Je crois que c’est une erreur de considérer que les États sont « au service » de l’économie : l’autonomie de l’économie est une fiction incomptable avec l’existence des États. Tout le problème est par contre de savoir si l’économie pourrait suffisamment s’autonomiser, dans une sorte de double jeu, de par sa place ambiguë dans les jeux de puissance interétatiques, pour échapper au moins en partie, et dans quelles limites, aux logiques étatiques elles-mêmes — ce qui ne serait bien entendu en rien rassurant non plus. Une telle autonomisation existe bel et bien comme tendance lourde, comme expression de la crise de l’État lui-même, mais je ne pense pas pour autant qu’une autonomisation totale soit possible autrement que comme utopie (comme dystopie libérale…).

Ainsi, lorsque Macron, au début de la crise du covid, avait fait ses déclarations martiales sur la guerre à mener contre la pandémie, je me suis peut-être trompé en pensant qu’il s’agissait d’une erreur de communication, d’un excès de dithyrambisme nationaliste, et qu’il essayait d’activer des ressorts idéologiques dépassés : si l’on se place dans la perspective d’une dimension intrinsèquement militaire de l’économie, on pourrait tout au plus accuser Macron d’un excès coupable de sincérité… Toujours si l’on se place en gardant en tête cette dimension militaire intrinsèque de l’État, sa gestion de la crise sanitaire devient beaucoup plus transparente : il y va de sa crédibilité militaire, de sa crédibilité internationale de puissance ! Je n’avais ainsi pas compris pourquoi la gestion de la crise sanitaire était confiée à un « conseil de défense » : mais c’est parce que cette crise officiellement sanitaire est vécue par l’État, au premier degré, comme une vraie crise de cohésion et de crédibilité militaire.

Lorsque l’État fait actuellement référence à une problématique de relocalisations industrielles, on peut remarquer que se sont pour l’essentiel des considérations militaires qui les dictent, puisque le seul argument pertinent mis en avant est la question de la souveraineté… À noter que les défenseurs des relocalisations ne remettent pas en cause les capacités exportatrices que doivent intégrer ces rapatriements stratégiques.

Aborder la question de l’État sous l’angle du militaire revient à se placer d’emblée sur le terrain global de l’interdépendance conflictuelle des États : ce que le traitement de l’État sous son angle policier occulte, en focalisant la gestion de la conflictualité sociale dans des limites nationales. Cela n’empêche pas de traiter cette question de la conflictualité sociale sous un angle directement militaire : la police n’est ainsi qu’un service de gestion de la population au service de la dimension militaire de l’État. La puissance militaire reste l’âme et le fondement de la puissance de l’État, sauf que cette puissance ne se mesure plus qu’accessoirement par le nombre de ses soldats (tout comme la puissance économique ne se mesure plus qu’accessoirement par le nombre de ses ouvriers), mais par sa puissance en tant que « machine globale ». La guerre n’est ainsi pas un accident de la logique de l’État, mais la raison d’être de l’État : ce que le commun des mortels appelle la paix n’est pour l’État qu’un autre moyen de faire une guerre low cost. La guerre est en fait l’état permanent et normal de l’État, même lorsque les armes (directement destructrices, directement létales) se taisent pour des périodes provisoires plus ou moins longues.

L’armée n’est pas un outil au service de l’État, elle en est consubstantielle. Ce qui a cependant changé depuis le début du XXe siècle, c’est que l’armée n’est plus un corps séparé dans l’État, mais que la logique militaire a commencé par infuser l’ensemble du corps social : les fascismes ne représentent dans ce processus que la première et grossière phase autoritariste de cet État devenu global. Depuis le second XXe siècle, cet autoritarisme brut, sur fond idéologique caricatural, s’est mué en fonctionnalisme soft sur un fond idéologique sans phrase consacré au seul culte de la logique de l’efficacité brute et du rendement optimal, au service d’une mythologie désincarnée de la puissance. Du point de vue de l’État, ce culte de l’efficience ne concerne plus seulement un corps particulier, l’armée, mais l’ensemble des rouages de la société globale : mais non plus dans le cadre grossier et volontariste de ce que l’on avait appelé le « capitalisme d’État », où un encadrement de type militaire cherchait à s’appliquer directement à l’ensemble de la société, mais de manière indirecte et tout en souplesse puisque le partage et l’intériorisation d’une identique logique administrative dans toutes les sphères de la vie sociale permet au final de masquer toute différenciation fonctionnelle entre une sphère apparemment civile et une autre apparemment militaire.

« L’homme est pris dans un mécanisme aveugle qui le broie parce qu’il ne le voit pas […]. Sa dernière consolation est de se croire victime d’une haine, ou mieux d’une injustice ; alors qu’il n’est l’objet que d’un calcul qui ne porte même pas sur sa personne » [L’État, p. 481].

= = =

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir !

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie


Tous les peuples opprimés vs l’État
(photo: Oka 1990)


Gaulois penseur… donc réfractaire !…