Archive pour mars, 2018

Nouvel Ordre Mondial: L’agenda du contrôle des armes à Yankland… Pas de goulag possible sans désarmer le peuple (Paul Craig Roberts)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, canada USA états coloniaux, colonialisme, guerre iran, guerre Libye, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 31 mars 2018 by Résistance 71

“Avant qu’une armée ne puisse diriger, le peuple doit d’abord être désarmé.”
~ Noah Webster ~

De fait, toutes les “révolutions” ne substituant qu’une oligarchie à une autre, prennent toujours le soin de désarmer le peuple dès que possible et au plus tôt le plus souvent. La révolution française ne fit pas exception à cette règle et si le peuple  ne rendit pas les armes, on l’enrôla dans la plus grande armée de l’époque et l’envoya guerroyer pour préserver la révolution bourgeoise. Seule la véritable révolution, celle de la France des sections où le peuple restait en arme, eut un véritable impact révolutionnaire, mais la “république” s’empressa d’y mettre fin en noyautant le processus révolutionnaire de la base et en éliminant ses leaders.

Qu’on le veuille ou non, le simple fait que les Etats-Unis aujourd’hui ne soient pas encore un goulag actif est dû au fait que le peuple est armé et préservé de la sorte par le second amendement de leur constitution. Le peuple en arme et responsable préserve de l’ultime tyrannie de l’État, monstre froid ayant le “monopole de la violence dite légitime”: celle du goulag. En cela, nous donnons raison à PCR dans son billet que nous avons traduit ci-dessous.

~ Résistance 71 ~

 

Toujours plus de mensonges en provenance de la pressetituée

 

Paul Craig Roberts

 

27 mars 2018

 

Url de l’article original:

https://www.paulcraigroberts.org/2018/03/27/61962/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Les menteurs sans scrupules qui composent les merdias américains ont exagéré intentionnellement les manifestations contre “la violence par armes à feu” d’environ 4 fois le chiffre réel. Pourquoi ?

Pourquoi la pressetituée est-elle impliquée dans la défense des agendas privés et non pas dans le fait de rapporter des informations factuelles ?

De récents sondages montrent que la majorité des Américains pensent que la possession d’armes augmente la sécurité des gens. Les Américains ne pensent pas que le peuple doit se voir refuser la sécurité par leurs armes du fait d’un barjot occasionnel qui pète un plomb ou d’évènements de flinguages manipulés pour faire avancer un agenda de contrôle des armes à feu.. En fait, les gens se demandent qui se cache derrière l’agenda du contrôle des armes pour le peuple. Ils se préoccupent de tous ces connards qui manifestent contre le second amendement au lieu de protester contre la course folle de Washington pour une guerre contre la Russie.

Il ne fait aucun doute pour moi que les groupes en faveur du contrôle des armes sont organisés par des agents de l’état policier. Les Etats-Unis partent en sucette. Toute l’augmentation des revenus et de la richesse ne va exclusivement qu’au 1% de l’oligarchie. Tout le reste d’entre nous souffre toujours plus, jour après jour.

La grande majorité des Américains est écrasé sous la botte du gouvernement à tous les niveaux. Il n’y a aucune démocratie. Il n’y a que pillage. Le 1% tremble à l’idée que tôt ou tard même les plus insouciants des Américains ne se soulèvent, mais ils ne pourront pas le faire s’ils sont désarmés. C’est ça le nœud de l’affaire du contrôle des armes à feu, rien d’autre.

Les décès par ce que les propagandistes moutons du système et de l’état policier appellent “la violence par armes à feu” et qu’ils montent en épingle comme étant un terrible problème, ne sont qu’un très très faible pourcentage de tous les décès aux Etats-Unis, des chiffres si minuscules qu’ils n’apparaissent même pas d’habitude dans les statistiques de mortalité ; et pourtant maintenant nous avons sur les bras toutes ces manifestations pour un chiffre infinitésimal de morts et absolument aucune protestation par ceux qui s’opposent à la “violence pas armes à feu”, contre les assassinats commis par la police, qui représentent pourtant plus de morts par an que les statistiques d’agressions et de morts par armes à feu en général, ni n’avons nous de manifestations contre le massacre de masse perpétré par les Etats-Unis dans le monde. Où sont les manifestations contre la “violence par armes à feu” quand il s’agit des millions de morts et des millions de personnes déplacées en Irak, en Libye, en Somalie, en Syrie, au Yémen, en Afghanistan, au Pakistan ?… Où sont les manifestations contre la “violence par armes à feu” contre le choix de Trump dans son conseiller à la sécurité nationale en la personne de John Bolton qui planifie de bombarder et de ramener à l’âge de pierre des pays comme l’Iran et la Corée du Nord ? On ne les voit pas du tout… Quelle preuve de plus voulez-vous pour comprendre que la clique des personnes contre la “violence par armes à feu” est en fait tout à fait insensible à la véritable violence et ne font que servir l’agenda bien défini d’un état policier ?

[…]

Note de R71: S’ensuit ici dans l’article original, la reproduction d’un commentaire de lecteur de PCR sur les RS, détaillant des statistiques américaines sur les décès et décès par armes à feu aux Etats-Unis. Nous n’avons pas traduit ces données car PCR demande à ses lecteurs de vérifier si les chiffres sont corrects, lui n’ayant pas le temps (ou l’envie…) de le faire. Nous avons donc décidé de ne pas traduire cette portion de l’article… pour l’heure… Si besoin était nous ferions un addendum.

Publicités

Avec le Tribunal International contre les Crimes de l’Église et de l’État (TICEE) pour mettre fin à la terreur contre les enfants ~ Opération Rachat ~

Posted in actualité, altermondialisme, canada USA états coloniaux, colonialisme, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, N.O.M, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 30 mars 2018 by Résistance 71

 » ‘Voilà ce que j’ai fait’ dit ma mémoire. ‘Je n’ai pu faire cela’ dit mon orgueil qui reste inflexible. Et finalement, c’est la mémoire qui cède. »
~ Friedrich Nietzsche ~

 

Mettez fin au reigne de la terreur contre les enfants

Opération Rachat

 

A partir du 15 avril 2018: Jour du souvenir de l’holocauste enfanticide

Le trafic, la torture et l’assassinat routiniers d’enfants sont devenus une industrie mondiale très lucrative dans laquelle bien des entreprises ecclésiastiques sont profondément impliquées. Le Vatican, l’église anglicane et d’autres églises ont été condamnées par des tribunaux de droit coutumier pour ces crimes et d’autres actions génocidaires. En finançant et en adhérant à ces églises criminelles, vous permettez à leur malfaisance de perdurer.

Le 15 avril 2018, des gens dans de nombreux pays vont prendre part à une action directe pour mettre fin à ces crimes en frappant à leur source. L’opération Rachat va mettre en marche un mécanisme d’arrestation citoyenne contre des violeurs d’enfants reconnus et leurs protecteurs au sein de l’église, l’opération va organiser une occupation pacifique des églises et dépendances afin de perturber leurs opérations et va aussi mettre fin au financement et à la protection légale qui permettent à ces entités criminelles de fonctionner. Ces églises ont trahi leur responsabilité sociale et ont perdu tout droit de fonctionner sous la loi des nations. Nous, le peuple, ne permettrons plus à de tels loups dans une peau de brebis d’exploiter et de brutaliser nos enfants.

Vous pouvez aider à sauver des vies innocentes en vous joignant à cet effort mondial. Voici comment:

1. BOYCOTTEZ les églises catholique romaine, anglicane / épiscopalienne et unifiée en leur refusant toute participation et financement.

2. DEMANDEZ à ce que votre gouvernement révoque le statut d’exonération fiscale et les privilèges légaux de ces églises.

3. EDUQUEZ-VOUS et les autres sur ce crime et l’histoire cachée de ces églises criminelles. Voir http://www.itccs.org and www.murderbydecree.com .

et en français : https://resistance71.files.wordpress.com/2017/07/meurtre_par_decret.pdf et https://resistance71.wordpress.com/meurtre-par-decret-le-crime-de-genocide-au-canada/ 

4. REJOIGNEZ le groupe d’action de l’OPERATION RACHAT le plus proche de chez vous et mettez directement fin aux activités de ces églises assassines. Contact itccsoffice@gmail.com pour nous rejoindre.

Partagez ce pamphlet avec un ami. Agissez dès maintenant pour mettre fin à la guerre menée contre nos enfants !

Commandité par l’International Tribunal of Crimes of Church and State (ITCCS) ou Tribunal International contre les Crimes de l’Eglise et de l’Etat (TICEE)

itccsoffice@gmail.com , thecommonland@gmail.com , http://www.itccs.org

= = =

Ce pamphlet en format PDF pour diffusion à toute fin utils:

TICEE_Operation_Rachat_2018

A lire: « Meurtre par décret, le crime de génocide au Canada » (PDF):

Meurtre par décret le crime de génocide au Canada

Rejoignez le mouvement pour la répudiation de la doctrine chrétienne de la découverte, fondement du colonialisme passé et présent.

Païens en terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte

Vassale de l’empire, la France maintient sur ordre en prison le plus vieux prisonnier politique d’Europe…

Posted in actualité, colonialisme, documentaire, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 30 mars 2018 by Résistance 71

Georges Ibrahim Abdallah: “Il est de nos luttes, nous sommes de son combat !”

 

Chronique de Palestine

 

28 mars 2018

 

Source: 

http://www.chroniquepalestine.com/georges-ibrahim-abdallah-il-est-de-nos-luttes-nous-sommes-de-son-combat/ 

 

Interview – Après une rapide présentation du cas de Georges Abdallah, Chronique de Palestine interroge ici une des responsables du Collectif pour la Libération de Georges Ibrahim Abdallah (CLGIA).

Qui est Georges Ibrahim Abdallah ?

Georges Ibrahim Abdallah est un « révolutionnaire libanais », emprisonné depuis 34 ans en France.

Il est aujourd’hui incarcéré dans la prison de Lannemezan. Sa peine de sûreté s’est achevée en 1999.

Ce libanais, issu d’une famille chrétienne, originaire de Kobayat dans le nord du Liban, est aujourd’hui âgé de 67 ans. Cofondateur en 1979 des « Fractions Armées Révolutionnaires Libanaises », un petit groupe marxiste anti-impérialiste, qui a revendiqué l’exécution d’un attaché militaire américain, Charles Ray, à Paris, et d’un diplomate israélien Yacov Barsimentov à Boulogne-Billancourt, alors que le Liban était envahi par l’armée israélienne, il est arrêté à Lyon, le 24 octobre 1984, puis condamné à perpétuité en 1987.

Lors de son procès à Lyon en 1987, il a été jugé coupable de complicité dans ces assassinats. Cet ancien instituteur a déclaré devant ses juges : « Je suis un combattant pas un criminel ». Il a ajouté « la voie que j’ai suivie m’a été imposée par les atteintes aux droits de l’homme perpétrées contre les Palestiniens ». Abdallah a été condamné en 1987 à la prison à perpétuité lors d’une audience controversée, considérée comme une tache indélébile pour le système juridique français.

Le procès a souffert de nombreuses irrégularités, tout d’abord parce qu’un des avocats d’Abdallah a servi à espionner celui-ci. Quant aux soi-disant preuves contre Abdallah, elles ont été fabriquées de façon rétroactive par les services d renseignement français, américain et israélien.

Les politiques agressives contre le Liban – européennes en général et sioniste en particulier – et la façon dont la France y a contribué ont donné naissance au « phénomène Abdallah », comme à beaucoup d’autres comme lui.

Ces politiques ont contribué à ce qui était appelé « les opérations spéciales » dans lesquelles la plupart des organisations palestiniennes ont été impliquées avec beaucoup d’autres mouvements de libération nationale. Ceux faussement catalogués comme « terroristes » agissaient en conformité avec leurs droits en tant qu’hommes. Le cas d’Abdallah est un cas de résistance nationale légitime.

Au fil des années et des recours en justice, les États-Unis se sont systématiquement opposés à toute libération, même conditionnelle, de Georges Ibrahim Abdallah, prétextant « un danger pour la stabilité du Liban » (?). Ils ont à chaque fois obtenu satisfaction du pouvoir français.

La dernière exigence en date remonte à avril 2014, quand le département d’État américain (sous la présidence de Barack Obama) est intervenu auprès du gouvernement français pour empêcher la libération et le retour au Liban d’Abdallah. Inutile de préciser que le Premier ministre Manuel Vals et le président François Hollande se sont alors empressés d’obtempérer.

——————————————————————————————————————————-

Chronique de Palestine : Peux-tu revenir sur l’engagement de Georges Ibrahim Abdallah dans sa prime jeunesse ? A quelle organisation libanaise s’était-il affilié et quel est le rôle joué par la résistance palestinienne dans ses choix politiques ?

CLGIA : Georges a grandi à une époque où le Liban était plongé dans une guerre civile confessionnelle.

Cette réalité de lutte et de résistance a construit sa conscience politique et déterminé son engagement révolutionnaire.

Il a choisi la résistance face aux massacres de masse perpétrés par les bourgeois confessionnalistes de tous bords et leurs alliés israéliens, français et américains.

Il commence son engagement politique dans les rangs du Parti National Social Syrien, progressiste et pan-arabe, puis il rejoint la résistance palestinienne en adhérant au Front populaire pour la Libération de la Palestine (organisation marxiste palestinienne). Les Fractions Armées Révolutionnaires Libanaises (FARL) dont il était membre, avaient pour objectifs la libération du Liban de toute présence étrangère (France, États-Unis, Israël) et la création d’un État palestinien.

CP : Les années 70 et 80 ont vu plusieurs responsables palestiniens assassinés en Europe, dont Mahmoud Hamchari en 1983 à Paris, alors qu’il assurait la représentation de l’Organisation de Libération de la Palestine en France. Quel était le rôle joué par le Mossad israélien dans cette campagne d’assassinats ?

CLGIA : Tout le monde sait que le Mossad a été responsable de nombreux assassinats de militants palestiniens et autres sur le sol français. Jusqu’à présent il n’a jamais été inquiété. Il n’y a pas de poursuites judiciaires contre les agents du Mossad en France. Les services secrets jouissent d’une impunité totale.

Georges Abdallah lui est un résistant, tout comme l’ont été nos résistants pendant la seconde guerre mondiale et qui sont eux, reconnus comme des héros…

CP : Quelle est la genèse de l’intervention d’organisations de la résistance libanaise et palestinienne sur le terrain européen ?

CLGIA : L’invasion du Liban par l’armée israélienne en 1982 a été entreprise avec la complicité des puissances occidentales.

En réaction, des combattants libanais et arabes sont allés porter la lutte armée contre le sionisme et l’impérialisme dans le monde. C’est le cas des Fractions Armées Révolutionnaires Libanaises qui entrèrent en action en Europe.

CP : Georges Abdallah a été condamné une première fois en 1986 puis à nouveau en 1987 – cette fois-ci à la prison à vie – dans le cadre d’enquêtes de police et de procès entachés d’irrégularités. Peux-tu revenir sur cette parodie de justice ?

CLGIA : Georges Abdallah a d’abord été jugé pour détention d’armes et d’explosifs et il a été condamné à quatre années de détention. Cette peine était trop clémente au goût des États-Unis. Le président Reagan est alors intervenu auprès du président français François Mitterrand.

Les services secrets français “découvrent” alors opportunément des armes qui permettent de rejuger Georges Abdallah. Et en 1987, le procureur général, représentant de l’accusation, requiert une peine de dix ans.

Mais c’est insuffisant pour l’État français et ses alliés étatsuniens et israéliens et suite à de nombreuses pressions, la justice le condamnera finalement à la perpétuité par une cour d’exception.

Il est prouvé aussi que le premier avocat de Georges Abdallah, Jean-Paul Mazurier, était un agent des services français. Cependant la validité du procès ne sera pas remise en cause…

CP : Georges Abdallah s’est-il vu reconnaître d’une façon ou d’une autre le statut de prisonnier politique ?

CLGIA : Le statut de prisonnier politique n’existe pas en France, mais il est défini comme tel par l’implication des gouvernements étatsunien et français.

Les nombreux procès en vue d’une libération, au bout du compte jamais octroyée grâce aux “pressions” des gouvernements successifs, montrent bien que ce dossier est politique.

Parallèlement, tout au long de sa détention, le prisonnier politique fait l’objet d’un traitement d’exception. Il est traité comme un criminel afin d’en finir avec son identité politique (cf les entretiens obligatoires avec un psychologue chargé d’évaluer leur dangerosité au Centre National d’évaluation dans le cadre d’une demande de libération).

Il faut aussi substituer au prisonnier politique, le docile criminel repentant (cf la notion de repentir réclamée par les juges). Le prisonnier politique est assimilé à un dangereux terroriste dans le but d’effacer de la mémoire collective toute expérience révolutionnaire.

Mais tant qu’il se comportera comme un militant révolutionnaire en captivité, la justice bourgeoise lui déniera tout aménagement de peine.

CP : Si l’on tient compte de la date de son arrestation, en octobre 1984, après bientôt 34 ans d’incarcération, Georges Abdallah est le prisonnier français ayant passé le plus de temps en prison. Pourtant une loi spécifie bien qu’une peine de sûreté ne peut excéder 18 ans. Qu’en est-il des recours et des demandes de mise en liberté conditionnelle ?

CLGIA : Georges Abdallah est le prisonnier politique le plus ancien d’Europe. La peine de sûreté attachée à sa condamnation n’a pas été indiquée lors de son procès. Ainsi elle a automatiquement été de 15 ans. Il est donc libérable depuis 1999, c’est à dire qu’il a pu, à partir de cette date, demander une libération conditionnelle. A ce jour la liberté lui a été refusée 10 fois…

Par deux fois le tribunal d’application des peines a prononcé sa libération en 2002 puis en 2013 mais les pressions des gouvernements américains ont entraîné son maintien en détention.

Georges Abdallah aura passé cette année plus d’années en captivité qu’en liberté.

On parle beaucoup de l’indépendance de la Justice. Mais lorsque qu’une libération a été prononcée par la dite Justice et que cette libération est assortie d’un décret d’expulsion obligatoire qui doit être signé par le ministre de l’intérieur – qui ne l’a pas été dans le cas d’Abdallah – quid de la séparation des pouvoirs ?

CP : Comment expliquer l’acharnement du Département d’État des États-Unis, qui systématiquement intervient – et obtient satisfaction – pour empêcher la libération de Georges Abdallah ?

CLGIA : Seul l’État américain est partie civile dans ce dossier, l’État sioniste étant amplement représenté par les gouvernements français et étatsuniens successifs.

Les personnes exécutées étaient des agents des services secrets américain (CIA) et israélien (Mossad). Les FARL se sont attaqués à l’impérialisme. Le maintien de Georges Abdallah en prison est une vengeance d’État.

C’est aussi sans compter la personnalité de Georges Abdallah et la nature de son combat. C’est un communiste et son principal combat a été pour la libération de la Palestine. Une identité politique qu’il a toujours revendiquée sans faiblir tout au long de ses 34 années de détention.

La justice lui reproche de ne pas se repentir. Or Georges Abdallah est un résistant. Il a été condamné dans un contexte de guerre et d’occupation de son pays.

CP : Quel est aujourd’hui le positionnement politique de Georges Abdallah ? Peut-on prendre connaisssance de ses analyses et réflexions politiques ?

CLGIA : Georges Abdallah n’a pas varié dans ses choix politiques. C’est toujours un communiste révolutionnaire anti- impérialiste et antisioniste, militant pour une Palestine libre, et toujours solidaire des luttes d’émancipation des peuples. Il n’a ni regrets ni remords à exprimer pour le combat qu’il a mené et qu’il poursuit aujourd’hui pour la justice, la liberté et l’émancipation des peuples opprimés.

A plusieurs reprises, il a exprimé sa solidarité, par des déclarations et des grèves de la faim, en soutien aux prisonniers palestiniens.

Ses nombreuses déclarations depuis son incarcération reflètent son positionnement politique. On y lit sa détermination à rendre à la Palestine sa liberté et sa dignité. On y lit ses recommandations à soutenir les prisonniers palestiniens notamment les enfants emprisonnés.

On y lit que la liquidation de la cause palestinienne étant à l’ordre du jour des forces impérialistes et de leurs affidés réactionnaires régionaux, la Résistance continue et continuera jusqu’à l’effondrement de l’occupation sioniste. On y lit que ce n’est qu’ensemble que nous vaincrons….

CP : Où en est aujourd’hui la campagne « Libérons Georges Abdallah » ? Dans le contexte ultra-sécuritaire et répressif que nous connaissons, quelles sont vos perspectives d’action ? Une campagne à plus grande échelle reste-t-elle possible ?

CLGIA : Actuellement, la campagne pour la libération de Georges Abdallah tente d’intensifier et d’amplifier son action en lien avec le combat de Georges Abdallah. Les groupes de soutien, actifs depuis plus de 18 ans, se sont multipliés nationalement et internationalement.

Oui, la violence et la répression d’État ne cessent de se renforcer, se militarisant même sous couvert d’un état d’urgence actuellement inscrit dans la Constitution. Certain-es camarades les ont déjà subies. Mais nous ne lâcherons rien. D’autant que se battre contre un système responsable de guerres et de la misère de milliards d’êtres humains, c’est un combat juste et légitime.

C’est pourquoi nous nous retrouvons dans une convergence de luttes aux côtés de ceux et celles qui s’opposent à la violence d’État que ce soit dans la rue ou dans les quartiers populaires, qu’ils soient militants politiques ou syndicaux. C’est ainsi que nous exprimons notre solidarité avec le combat de Georges. Nous avons coutume de dire : Il est de nos luttes nous sommes de son combat !

Une campagne à plus grande échelle pour sa libération serait possible si les forces progressistes et pro-palestiniennes, si intellectuels, organisations et partis politiques intégraient à leurs préoccupations militantes la libération de Georges Abdallah.

Le but est de réussir à renverser le rapport de forces de façon à ce qu’il en coûte plus à l’État de garder GA en prison que de le libérer.

C’est pourquoi, avec nos compagnons de route, militants communistes et libertaires, militants du soutien à la lutte de libération du peuple palestinien, militants basques et syndicaux et militants engagés internationalement pour la libération des prisonniers politiques, nous continuerons à exiger, par tous les moyens, la libération de notre camarade Georges Abdallah.

Lire également :

Georges Ibrahim Abdallah : le plus ancien prisonnier politique en Europe – 26 octobre 2014

Georges Ibrahim Abdallah, une nouvelle fois victime du racisme d’État et de l’acharnement judiciaire – 4 février 2014

France : exigence grandissante pour la libération immédiate de Georges Ibrahim Abdallah – 26 octobre 2013

Georges Ibrahim Abdallah : la France et le mépris du droit – 17 juillet 2013

France : acharnement politico-judiciaire contre Georges Ibrahim Abdallah – 5 avril 2013

Construire la solidarité avec Georges Ibrahim Abdallah – 14 février 2013

Le refus de libérer Georges Ibrahim Abdallah est une véritable honte ! – 31 janvier 2013

Manuel Valls bloque la libération de Georges Ibrahim Abdallah – 14 janvier 2013

Georges Ibrahim Abdallah : le retour d’un héros – 13 janvier 2013

Georges Ibrahim Abdallah libérable sous condition d’expulsion – 11 janvier 2013

Le gouvernement français s’acharne sur Georges Ibrahim Abdallah – 25 octobre 2012

Le cas de Georges Ibrahim Abdallah n’est pas « une question humanitaire » – 26 mars 2012

George Ibrahim Abdallah : dénoncer la farce de la justice française – 21 janvier 2012

Yves Bonnet raconte les dessous de l’affaire Abdallah – 8 janvier 2012

Média, propagande, russophobie et Nouvel Ordre Mondial: Cambridge Analytica, Facebook, MI6 et Mossad…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, canada USA états coloniaux, colonialisme, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , on 29 mars 2018 by Résistance 71

L’opération d’intox de Cambridge Analytica par Facebook et le MI6

 

Dean Henderson

 

20 mars 2018

 

url de l’article original:

https://hendersonlefthook.wordpress.com/2018/03/20/cambridge-analyticas-facebook-mi6-psyop/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

S’il y a jamais eu une preuve de qui est derrière la manipulation constante de la géopolitique mondiale, c’est ce scandale émergeant impliquant Facebook et Cambridge Analytica. L’affaire dévoile le nœud gordien qui lie les services de renseigne,emt britannique et israélien aux banquiers de la City de Londres.

Cela fait longtemps que j’affirme que Mark Zuckerberg, le fondateur patron de Facebook et son entreprise sont des opération et opérateur du renseignement israélien du Mossad dont l’objectif est de collecter un dossier sur chaque personne sur cette planète tout en détruisant à la fois le tissu social nécessaire pour défier l’hégémonie bancaire, au moyen de la désinformation, de la division et du conflit de création et le bien-être émotionnel de l’humanité au travers d’une guerre psychologique savamment orchestrée.

Cambridge Analytica est une “firme de collecte de données informatiques” britannique, dont le logo est un cerveau tracé au moyen de vecteurs reliant des points entre eux. Elle fut créée de sa firme parente des Strategic Communications Laboratories (SCL ou Laboratoires Stratégiques de Communications) en 2013 afin de “participer à la vie politique américaine”.

Les universités d’Oxford et de Cambridge en Grande-Bretagne sont des incubateurs pour l’élite bancaire mondiale, produisant, tout comme Harvard et Yale aux Etats-Unis, la classe de gestionnaires pour les Illuminati.

Robert Mercer qui fut interne à l’entreprise Cambridge Analytica fut un des premiers pionniers de l’intelligence artificielle et est un des financiers importants de groupes de l’extrême-droite américaine tels que l’Heritage Foundation, le Cato Institute, Breibart.com et le Club for Growth. Il réside dans la mansion new-yorkaise appelée le “nid de la chouette”.

Mercer fut aussi le financier principal du Brexit via Nigel Farrage et le Parti Indépendant de GB. Alors que beaucoup voit le Brexit comme une émancipation de la tyrannie de l’UE, j’ai dit depuis longtemps que ceci fut orchestré par l’élite elle-même afin de cimenter l’alliance anglo-américaine et d’isoler la City de Londres et ses banques des régulations à venir de l’UE sur leurs sales petites affaires et activités. Mercer lui-même a été nommé directeur de huit firmes financières différentes, contrôlées par la Couronne (La Ctity) et basées aux Bermudes, firmes qui sont impliquées dans la fraude fiscale des Paradise Papers.

Une enquête récente sous couvert de la chaîne de télé britannique Channel 4 a révélé bien plus que des activités néfastes, ce qui fait passer Cambridge Analytica (CA) et Facebook pour de sales entreprises et une opération bien huilée des services de renseignement israélo-britanniques. En fait, tout ceci est une opération d’école dans sa conception pour montrer comment l’empire britannique pourtant de nos jours bien silencieux, gère toujours le monde en utilisant des couvertures israéliennes et américaines.

A environ 12 minutes dans l’entretien, le CEO de CA, Alexander Nix, est enregistré crânant sur le comment les entreprises britanniques souvent font “sous-traiter” le boulot à des firmes israéliennes car elles sont “très efficaces dans la collecte du renseignement”.

Le journaliste sous couvert de la chaîne 4 prétendait être un agent pour un client très riche espérant obtenir l’élections de certains candidats au Sri Lanka. Nix a dit au journaliste: “… nous avons l’habitude d’opérer sous différents moyens, dans l’ombre, et je suis impatient de construire une relation durable et secrète avec vous.”

Nix ensuite fait le malin au sujet de Cambridge Analytica et sa maison-mère SCL Group qui ont secrètement manipulé des élections dans plus de 200 pays dans le monde, incluant le Nigéria, le Kenya, la République Tchèque, l’Argentine et l’Inde.

CA utilise les pots-de-vin, les prostituées et de fausses identités pour fabriquer des résultats électoraux. Nix décrit les pièges à cul que sa firme met en place pour discréditer certains candidats quand elle envoie “des filles dans la maison du candidat à compromettre. Les Ukrainiennnes sont de très, très belles filles. Je trouve que ça marche très bien…

Ce n’est pas une coïncidence si une des plus grosses opérations du MI6/Mossad de ces dernières années fut le coup d’état ukrainien qui a amené le milliardaire Petro Porochenko et sa mafia au pouvoir dans ce pays. L’esclavage blanc est une des marques de fabrique du renseignement britannique, où la pédophilie est omniprésente.

La pirouette de mise en route effectuée par CA en 2013 a maintenant donné aux Illuminati un accès direct à la manipulation des élections présidentielles américaines de novembre 2016. Tandis que la City de Londres pousse pour la faux narratif du Russiagate, il apparaît maintenant que ce fut en fait la GB qui a mis en place et a fabriqué la victoire de Trump dans une tentative d’annihiler les résultats de la révolution américaine pour l’indépendance.

Ils l’ont fait en utilisant un “sous-traitant” israélien du nom de Facebook, qui a fourni les données à CA, tandis que le GCHQ surveillait la campagne de Trump pour être sûr que leur carte à jouer au plus tôt, celle de Trump, allait faire ce qu’on lui dirait de faire.

Mais CA ne faisait pas que tirer des données de Facebook. Des mémos récemment retrouvés révèlent qu’elle manipulait les données avec la parfaite connaissance de Facebook afin de “créer des états émotionnels planifiés et désirés” chez les utilisateurs.

Alors que Nix crâne dans l’entretien sur le fait que “nous venons juste d’injecter de l’information dans le système de circulation de l’internet et la regardons croître, on lui donne un petit coup de pouce de temps en temps… comme avec une télécommande. Ceci doit se produire sans que personne ne remarque rien, sans que personne ne se dise “ça c’est de la propagande”, parce qu’au moment où vous pensez que “c’est de la propagande”, la question qui suit directement est: “qui la répand ?” Beaucoup de nos clients ne veulent pas qu’on sache qu’ils travaillent avec une entreprise étrangère… souvent nous mettons en place de fausses identités et de faux sites internet, nous pouvons être des étudiants faisant de la recherche rattachés à une université, on peut être des touristes, il y a pas mal d’options et j’ai une grande expérience en ce domaine.

Ceci provient directement de la bouche du “sous-traitant” du MI6 britannique…

Union Européenne et Nouvel Ordre Mondial: Le goulag en marche…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 29 mars 2018 by Résistance 71

Cela fait longtemps que nous le disons: le but est de faire réprimer les peuples qui se soulèveront immanquablement par des armées étrangères, ainsi Yankees et Turcs (ou autres) réprimeront le peuple français tandis que l’armée française ira réprimer les Italiens et les Britanniques les Allemands, puis cela ne sera plus suffisant, alors interviendront les mercenaires de Blackwater and co et les milices privées où auront été recyclés tous les « djihadistes » formés par la CIA et les forces spéciales des armées de l’OTAN et d’Israël. Moins y a de boulot décent, plus ça recrutera dans les armées et la « sécurité » qu’on renforce à grands coups d’opérations faux-drapeau sous contrôle des services barbouzes. Le règne par la peur, la schlague et l’illusion de « faire partie des dominants ». Toujours la terrible question posée par l’État et tout totalitarisme: « alors… victime ou bourreau ?.. » Rien ne va plus…

~ Résistance 71 ~

 

La Commission Européenne propose d’ouvrir l’Union aux armées de l’OTAN

 

Réseau Voltaire

 

28 mars 2018

 

url de l’article original:

http://www.voltairenet.org/article200382.html

 

La Commission européenne a présenté, le 28 mars 2018, un plan pour un « Schengen militaire » [1]

Contrairement à ce que laisse entendre la référence aux accords de libre-circulation de Schengen, le « Schengen militaire » n’est pas un projet européen, mais une volonté de l’Otan. Il vise non pas à autoriser les armées des États-membres de l’Union à circuler sans formalités sur le territoire de l’Union, mais à accorder ce privilège à toutes les armées de l’Otan (y compris les armées US ou turques). D’où l’importance accordée prioritairement aux ports et aéroports sur les voies routières.

Ce projet ne doit pas être interprété en fonction de l’actualité (« affaire Skripal »). Il a été conçu par l’Otan il y a deux ans et était déjà évoqué dans un rapport parlementaire européen d’octobre 2016. Selon des documents internes de l’Alliance, il pourrait aussi bien être mis en œuvre en cas de guerre contre la Russie, qu’en cas de soulèvement populaire dans un des États membres de l’Otan (À quand l’armée US pour réprimer des émeutes dans les banlieues des grandes villes ?).

25 des 28 États-membres sont priés d’établir une carte de leurs voies de communication et de préciser les travaux nécessaires sur leurs routes, tunnels et ponts, pour les rendre praticables aux armées de l’Otan. Ils devront aussi s’entendre sur les dispenses nécessaires aux lois et règlements en vigueur interdisant le transport d’armes et matériels militaires sur leur territoire.

[1] Joint Communication to the European Parlament and the Council on the Action Plan on Military Mobility, JOIN(2018) 5 final, March 28, 2018.

Média et propagande: L’effondrement de l’affaire du RussiaGate (VT)

Posted in actualité, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , on 29 mars 2018 by Résistance 71

L’ancien directeur de la CIA Mike Hayden sur Vladimir Poutine

 

Jonas Alexis

 

24 mars 2018

 

url de l’article original:

https://www.veteranstoday.com/2018/03/24/former-cia-director-michael-hayden-on-vladimir-putin/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Des trucs pareils ça ne s’invente pas… Les agents du NOM deviennent de plus en plus fous à mesure que les jours passent. L’ancien directeur de la CIA, Michael Hayden, semble avoir juste réalisé que la CIA n’a présenté absolument aucune preuve probante montrant que la Russie avait effectivement hacké les élections présidentielles américaines de novembre 2016. Mais Hayden vient d’inventer une toute nouvelle théorie toute aussi folle: Poutine a manipulé Trump au travers de son ego.

D’après la feuille de chou sioniste “Newsweek”, Hayden croit que “le président russe Vladimir Poutine a œuvré pour influencer sa contre-partie américaine Donald Trump, non pas avec de l’argent ou en le faisant chanter avec des infos potentiellement embarrassantes pour lui, mais au travers de son ego.” [1] Hayden a déclaré:

Nous avons ce petit acronyme mnémotechnique que nous utilisons MICE (NdT: en anglais qui veut dire * souris [au pluriel] pour Money, Ideology, Compromise and Ego et si je regarde ces 4 approches, si je suis les Russes observant Trump, je ne sais pas si j’irai instinctivement avec le compromis.” [2]

Si vous pensez que Hayden ne faisait que vous charrier, alors vous n’avez encore rien vu.

L’ancien directeur de l’Agence de la Sécurité Nationale (NdT: la tristemement célèbre NSA…) a continué:

C’est très difficile d’embarrasser le président. Il est passé au travers de cette vidéo d’Hollywood Access sans sourciller. Si je devais essayer d’influencer notre président si j’étais russe, je pense que je jouerai la carte de l’ego et nous avons vu, nous avons vu Poutine se surpasser à féliciter le président Trump.” [3]

Rappelez-vous que Hayden n’est pas l’abruti de base incapable de lacer ses chaussures. Le type a un Masters d’histoire et fut général de l’armée de l’air des Etats-Unis (USAF) Il sait ce que veut dire présenter des preuves de ce qu’on avance surtout lorsqu’on affirme quelque chose de particulièrement extraordinaire. Il sait parfaitement que la preuve est quelque chose de très important sur un point de vue académique. Comment aurait-il pu obtenir un Masters en histoire autrement ?…

Mais parce qu’il vit dans un monde où il est payé pour dire des choses bizarres et barjot, il doit faire sortir du chapeau claque des trucs qui n’existent même pas ou qui ne peuvent être prouvés devant un tribunal. Après tout, pourquoi CNN louerait-elle ses services en tant qu’analyste ?…

Les gens comme Hayden ne veulent en rien discuter les choses sérieuses. Ils trouvent en général ce que la machine de guerre, les nouveaux cons et le régime d’Israël n’aiment pas et en parlent sans discontinuer. C’est comme ça qu’ils gagnent leur fric et c’est ainsi qu’ils sont capables de berner des centaines de milliers de citoyens américains.

La question centrale à laquelle ils ne répondront jamais est simplement celle-ci: si les officiels russes avaient hacké les élections américaines, qu’ont ils finalement publié que le peuple américain ne sache déjà pas ?  Appelez CNN, le Washington Post, le NYT et autres officines sionistes et posez leur cette question brûlante. La réponse pourrait vous surprendre.

La chose la plus incroyable une fois de plus  est que les gens comme Hayden ne vont jamais réfléchir sur les problèmes brûlants et vitaux auxquels l’Amérique doit faire face en ce moment. Une très large section de la population est ravagée par le fait d’être sans abri, [4] et des gens dans des états comme Washington par exemple, sont incapables de trouver un salaire décent qui les fasse vivre. [5]

Mais on a toujours assez de fric pour l’armée, ah ça oui. On a toujours assez de pognon pour tuer des millions de personnes au Moyen-Orient et ailleurs. L’armée vient juste de recevoir 1300 milliards de dollars à dépenser sur de magnifiques jouets comme ce gouffre à pognon qu’est le F-35 et les hélicoptères Lakota [6]  (NdT: incroyable aussi les noms autochtones donnés à leurs engins de mort, hélicoptères Lakota, apache, iroquois, missiles tomahawks, transporteurs de troupes cherokee etc, etc…)… mais Hayden veut que nous sachions tous que Poutine a influencé Trump au travers de son ego !…

Notes:

  • [1] Jason Le Miere, “Putin Has Manipulated Trump Through His Ego Because It’s Impossible to Embarrass Him, Former CIA Director Says,” Newsweek, March 22, 2018.
  • [2] Ibid.
  • [3] Ibid.
  • [4] “NIMBY in America: The US Struggles with its Large Homeless Population,” Sputnik, March 25, 2018.
  • [5] “US Capitalism: Workers at the Happiest Place on Earth Rally for ‘Living Wage,’” Sputnik, March 12, 2018.
  • [6] Richard Sisk, “Here’s What the Military Gets in $1.3 Trillion Omnibus Spending Bill,” Military.com, March 22, 2018.

Résistance au colonialisme: Grande Loi de la Paix contre Nouvel Ordre Mondial (Mohawk Nation News)

Posted in actualité, altermondialisme, canada USA états coloniaux, colonialisme, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 28 mars 2018 by Résistance 71

« Dans l’intervalle de quatre siècles, des années 1490 aux années 1890, les Européens et les Américains blancs se sont engagés dans une succession sans discontinuer de campagnes génocidaires contre les peuples natif du continent des Amériques. »
~ David Stannard, professeur d’histoire et de recherches américaines à l’université de Hawaï, 1992 ~

 

Petits soldats

 

Mohawk Nation News

 

26 mars 2018

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2018/03/26/toy-soldiers/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

 

Nous, les peuples natifs de ce continent, étions sains et heureux sur l’Île de la Grande Tortue. Nous et tout autre vie prenions soin de nous-mêmes et des autres. Puis, soudain, un peuple prédateur sans conscience a débarqué sur nos côtes.

Leurs leaders étaient des oligarques appelés “ollies”. C’était des requins usuriers et ils contrôlaient complètement leurs gens. Aujourd’hui les ollies contrôlent Hollywood, les banques et le monde des affaires de prêts et de crédits. Leurs suiveurs asservis sont appelés “les dupes va-nus-pieds”. Ils ont tous bénéficié du génocide de nos peuples.

Nous les avons observé et ne pouvions tolérer leur système esclavagiste. Puis ils ont commencé à convoiter toutes nos possessions, ce qui constitue de fait tout ce qui se trouve sur, sous et au dessus de l’Île de la Grande Tortue. Des millions d’entre nous furent torturés, assassinés et violés tout cela dans le seul but de nous voler. Nous devons toujours faire face à cette volonté d’annihilation. Ils ont très certainement bien profité de notre massacre.

Noua avons essayé d’exposer la fraude et de les bannir vers leur ohn-tsa-ka-ionon ou leur “vieux continent fantômatique” d’où ils venaient tous. Pour rester ici, ils ont essayé de faire du mimétisme de notre mode de vie, se cacher derrière un voile de gentillesse, de belles paroles et de baisers d’excuses sans conséquence. Ils ont toujours caché le gros bâton qu’ils avaient toujours derrière leur dos. Bien des dupes autochtones leur firent confiance parce qu’on leur donnait des bonbons et qu’ils voulaient demeurer avec leurs maîtres, les ollies. Le génocide leur donna tout le butin qu’is ont obtenu.

Les ollies ont mis en place un empire qui tue les gens en masse. Ils sont les plus gros trafiquants d’armes (NdT: et de drogue !…) au monde. Leurs mensonges et manipulations sont exposés au grand jour. Les ollies sont en train de réorganiser leur supercherie. “Ouais, on va mettre les enfants en avant !” disent-ils. Les ollies envoient les enfants à l’école sans leur enseigner de vivre en paix et en toute égalité avec les peuples natifs premiers. Après la fin de leurs études, ils leur apprennent comment devenir des tueurs professionnels payés au sein de leurs armées et de leurs entreprises coloniales. Les médias leur enseignent la violence sans remords, approuvée par les parents. Ils veulent faire retirer leurs armes aux gens, mais les ollies et leurs sbires triés sur le volet garderont les leurs pour protéger leur butin du pillage en règle toujours en marche.

Des opérations faux-drapeaux et la rhétorique enfument les gens. Les résistants sont appelés des “terroristes” et sont torturés. Bien des ollies se cachent derrières leurs sbires dupes et parfois en pleine vue de tous. Les sbires peuvent être taquinés pour qu’ils attaquent. Ils en déduisent qu’ils ne veulent pas que les gens soient tués avec des armes, mais par d’autres moyens.

Malheureusement, bien des autochtones attendent d’être sauvés au lieu de se sauver eux-mêmes. Les véritables peuples naturels ont l’idée d’activer notre meilleure arme, kaianerekowa ou la Grande Loi de la Paix, combinée avec la vérité. Nos enfants chevauchent la grande racine de la paix.

Lorsque les boutons sont poussés, les Américains marcheront docilement au pas de l’oie et se mettront en action comme ils l’ont toujours fait.

= = =

Lectures connexes:

Comprendre-le-systeme-legal-de-loppression-coloniale-pour-mieux-le-demonter-avec-peter-derrico1

Effondrer le colonialisme

Manifeste pour la societe des societes

Meurtre par décret le crime de génocide au Canada

Un_manifeste_indigène_taiaiake_alfred

kaianerekowa Grande Loi de la Paix

La Grande Loi du Changement (Taiaiake Alfred)

si-vous-avez-oublie-le-nom-des-nuages-vous-avez-oublie-votre-chemin

Païens en terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte