Archive for the Internet et liberté Category

« Le véritable Anthony Fauci, Bill Gates, Big Pharma et la guerre globale contre la démocratie et la santé publique » Robert F. Kennedy Jr (chapitre 1, 3ème et dernière partie)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, documentaire, guerres hégémoniques, Internet et liberté, média et propagande, N.O.M, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 27 décembre 2021 by Résistance 71

RFK_RealFauci

Le véritable Anthony Fauci, Bill Gates, Big Pharma et la guerre globale contre la démocratie et la santé publique

Larges extraits

Robert F. Kennedy Jr

Skyhorse Publishing, novembre 2021, 450 pages

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Décembre 2021

La présentation de ce projet de traduction (Résistance 71)

Introduction

Chapitre 2

Chapitre 3

Chapitre 4

Chapitre 5

Chapitre 1 : mauvaise gestion de pandémie

Note des traducteurs : ce chapitre est le plus long du livre, il fait 95 pages + 22 pages de notes bibliographiques. Ce chapitre très important représente à lui seul 25% du bouquin… Tout est à lire, aucune longueur, il fut très très difficile de sélectionner des passages pour la traduction, nous avons fait de notre mieux pour en tirer ce que nous pensons être le plus important à diffuser le plus rapidement possible. De fait, par souci de cohérence narrative et devant la somme des informations présentées, nous avons décidé de traduire plus qu’originellement prévu. Devant la longueur de ce chapitre et pour ne pas faire trop attendre le public francophone qui se doit de connaître cette information, nous avons décidé de publier ce long chapitre en 3 parties… Bonne lecture !

Troisième partie

[1] [2] [3]

V – La solution finale : les vaccins ou l’effondrement

“Le seul moyen de combattre une peste, c’est l’honnêteté.”
– Albert Camus, “La peste”, 1947 –

Durant le printemps 2020, le dr Fauci et Bill Gates ont lourdement bombardé les ondes en prédisant qu’un “vaccin miraculeux” arrêterait la transmission de la COVID, préviendrait de la maladie, mettrait fin à la pandémie et libérerait l’humanité de son assignation à résidence. Même les plus fervents afficionados de la vaccination, les vrais croyants comme les Dr Peter Hotez et Paul Offit ont regardé cette prédiction avec suspicion comme étant bien hardie en la matière. Après tout, depuis des décennies, deux inconvénients majeurs et apparemment insurmontables ont fait échoué toute tentative de créer avec succès un vaccin contre les coronavirus.

Les vaccins à fuite (“leaky vaccines”)

Le premier obstacle est la tendance des coronavirus à muter très rapidement, produisant des variants résistants aux vaccins. Des développeurs de vaccins comme Hotez et Offit doutaient qu’après des décennies d’efforts futiles, les chercheurs puissent d’un coup développer un vaccin anti-COVID donnant “une immunité stérilisante”, c’est à dire oblitérant totalement les colonies virales chez les individus vaccinés empêchant ainsi la transmission et la mutation.

[…]

Des virologistes de renom, incluant le prix Nobel de médecine Luc Montagnier, ont fait remarqué qu’un vaccin non-stérilisant, c’est à dire “à fuite”, ne pourrait pas arrêter la transmission et échouerait ainsi de mettre fin à la pandémie. Pire même, avertit-il, les individus vaccinés deviendraient des porteurs asymptomatiques et des “usines à virus mutants” dont sortiraient des versions résistantes aux vaccins de la maladie ce qui aurait plutôt pour résultat de prolonger et d’intensifier la pandémie au lieu de l’abréger.

Mais Tony Fauci et son associé Bill Gates semblaient avoir une stratégie pour neutraliser la menace des variants. Les deux hommes injectèrent des milliards de dollars de l’argent du contribuable américain et d’argent exonéré d’impôts dans le développement d’une plateforme ARNm pour les vaccins qui, en théorie, leur permettrait de produire rapidement de nouveaux “rappels de vaccins” pour combattre chaque nouveau “variant évadé”. Ce schéma fut le saint Graal de Big Pharma. Les vaccins sont un de ces rares produits commerciaux qui multiplient les bénéfices en échouant. Chaque nouveau rappel de vaccin double les revenus de l’injection initiale. Comme le NIAID est co-propriétaire du brevet de l’ARNm, l’agence était en passe de gagner des milliards de ce pari sur le vaccin coronavirus en produisant des rappels successifs pour chaque nouveau variant, plus il y en a, mieux c’est bien évidemment. La très bonne nouvelle pour Big Pharma est que l’humanité deviendrait dépendante des injections de rappel bi voire tri-annuelles…

[…]

La primauté pathogène

L’obstacle encore compliqué de ces vaccins anti-coronavirus était leur tendance à la “primauté pathogène”, connue également sous le non de “facilitation de l’infection par anticorps” (NdT : pour “antibody-dependent enhancement” ADE), une sur-stimulation de la réponse du système immunitaire qui peut causer de graves blessures voire même la mort lorsque des personnes vaccinées rencontrent subséquemment le virus dans la nature.

Dans les premières expériences, les vaccins anti-coronavirus ont produit une robuste réponse immunitaire à la fois chez les animaux et les enfants, mais ils tuèrent tragiquement les inoculés après ré-exposition au virus naturel ou les rendant très vulnérables à des infections uniquement incapacitantes.

[…]

Le Dr Hotez confessa au comité que ses collègues avaient tué un bon nombre d’enfants par primauté pathogène lors d’expériences sur le virus respiratoire syncytial (VRS) en 1966 et qu’il avait de nouveau rencontré ce phénomène lors de son propre travail sur les vaccins contre les coronavirus, il a vu le même effet se produire sur les furets de tests…

[…]

Le dr Fauci et ses acolytes avaient au moins six stratégies pour gérer ce sombre risque ; elles impliquaient toutes la dissimulation de la preuve de la facilitation de l’infection par anticorps si elle se produisait :

1) La première approche du Dr Fauci était de stopper les essais cliniques sur trois ans à 6 mois, puis vacciner le groupe de contrôle, une prévention qui permettrait d’empêcher la détection des effets secondaires sur le long terme, incluant la primauté pathogène […]

2) En tant que tsar de la COVID, Fauci obstinément refusa de fixer le système défaillant de l’HHS du VAERS (NdT : système informatique de rapport des effets secondaires graves dus aux vaccins quels qu’ils soient), qui systématiquement supprime les rapports concernant les blessures par vaccins. Le système VAERS est co-géré par le CDC et la FDA et accepte les rapports de quiconque. […]

3) La carte dans la manche du dr Fauci était sa capacité de mettre à contribution les entreprises de médias de masse et sociaux pour faire disparaître les rapports d’effets secondaires graves et les morts, que personne n’en parle sur les ondes, dans les journaux, sur internet et donc masquer cette réalité de la conscience du public. Google, Facebook et les chaînes de télévision purgèrent les médecins et les scientifiques qui rapportèrent la primauté pathogène et censurèrent les rapports au sujet des vagues d’effets secondaires néfastes suite à la vaccination.

[…]

Le trafic des courriels montrent que le dr Fauci est entré en collusion directe avec Mark Zuckerberg et les plateformes des médias sociaux pour censurer les médecins qui rapportaient les échecs des vaccins, leurs effets secondaires graves, les décès, de censurer les avocats de la santé public comme moi et d’évincer et de museler les malades qui rapportaient leurs propres effets secondaires et leur vécu. Les magazines scientifiques, si dépendants des mannes de Big Pharma et de sa publicité, refusèrent de manière obligée de publier les études sur les réactions adverses voire mortelles suite aux injections.

[…]

Le 7 octobre 2021, le Dr Robert Malone, inventeur de la technologie ARNm, se plaignait dans un tweet que le peuple américain était pratiquement complètement aveugle à la marée d’effets secondaires graves dus aux vaccins qui tuaient et  handicapaient nos compatriotes : “Le vrai problème est cette satanée presse et ces géants de l’internet. La presse et ces acteurs technologiques agissent pour fabriquer et renforcer un “consensus” autour de narratifs sélectionnés et dûment approuvés. Ensuite, ceci est transformé en arme de combat contre ceux qui s’élèvent contre tout ça, incluant des médecins et scientifiques hautement qualifiés.

4) Le dr Fauci a permis au CDC de décourager la pratique des autopsies dans les cas de décès suivant la vaccination.

[…]

5) Le dr Fauci a peuplé les comités clef de la FDA, du CDC avec des récipiendaires de fonds attribués par le NIAID, le NIH et la FBMG, ainsi que des loyalistes à leur système pour s’assurer que ces injections ARNm soient validées sans qu’il y ait d’études sur les effets secondaires graves sur le long terme.

[…]

6) En faisant vacciner la population entière, le dr Fauci semble vouloir éliminer le groupe de contrôle pour masquer les effets secondaires graves des vaccins.

[…]

cobaye

Regard objectif sur les donnés de choc du vaccin Pfizer 

A la date de publication de ce livre en novembre 2021, seul le vaccin anti-COVID de Pfizer renommé Comirnaty, a gagné l’approbation de la FDA. Bien que ce vaccin sous cette forme ne soit pas encore distribué aux Etats-Unis, sa contre-partie le Pfizer-BioNTech, le même vaccin sous un nom différent, lui l’est, nous allons donc nous concentrer sur ce vaccin. Au 6 octobre 2021, les officiels américains de la santé ont administré plus de 230 millions de doses du vaccin anti-COVID de Pfizer, comparés au 150 millions de Moderna et 15 millions de Johnson & Johnson.

Le sommaire final de l’essai clinique de six mois de Pfizer, le document que le labo a envoyé à la FDA pour agrément, a révélé un point clef de donnée qui aurait du tuer et enterrer cette intervention à tout jamais. Bien plus de personnes moururent dans le groupe vaccinés que dans le groupe placebo pendant les essais cliniques de Pfizer. Le simple fait que la FDA approuva néanmoins le vaccin Pfizer et que la communauté médicale adopta et prescrivit cette intervention à ses patients, est un témoignage des plus éloquents de la résilience de produits les plus inefficaces et les plus nocifs voire mortels, ainsi que de l’incroyable pouvoir de l’industrie pharmaceutique et de ses alliés au gouvernement, pour contrôler le narratif au travers de régulateurs pieds et poings liés, des médecins complices et une grande manipulation médiatique, ce qui a pour effet de submerger le bon sens commun fondamental de la plupart de l’humanité.

[…]

Les données de l’étude clinique de six mois de Pfizer sur le vaccin anti-COVID ont suggéré que, alors que le vaccin empêcherait une seule mort par COVID-19, le groupe des personnes vaccinées a souffert de 4 fois plus d’attaques cardiaques mortelles que les non vaccinés. En d’autres termes, il n’y a eu aucun bénéfice sur la mortalité des vaccins, pour une vie sauvée du COVID, il y a eu 4 attaques cardiaques mortelles en plus.

[…]

Bases de données internationales ou l’augmentation des infections suivant la vaccination anti-COVID

Virtuellement tous les pays qui ont mis en place une campagne d’injection rapide et agressive ont fait l’expérience d’une large augmentation des infections COVID

[…]

Gibraltar

La nation la plus vaccinée au monde avec une couverture vaccinale de 115% (toute la population de 34 000 personnes + des touristes espagnols en visite).

Après cette vaccination éclair, le nombre d’infections par COVID a été multiplié par 5 et le nombre de morts multiplié par 19.

[…]

L’Islande

Dès juillet 2021, l’Islande avait vacciné 80% de ses 360 000 habitants avec une injection et 75% avec deux. A la mi-juillet, le chiffre d’infections COVID quotidien est passé de 10 à 120 avant de se stabiliser à un nombre supérieur à la campagne d’injection. Cette récurrence soudaine a fait dire à l’épidémiologiste en chef d’Islande qu’il serait impossible de parvenir à l’immunité de groupe par la vaccination. “Ceci est un mythe” a t’il publiquement déclaré. “En Islande, les gens ne croient plus du tout à l’immunité de groupe”, d’après l’oncologue et statisticien, le Dr Gérard Delépine.

[…]

Israël

Champion de l’injection Pfizer et pionnier d’une obligation vaccinale de masse, le pays a inoculé 70% de ses 9 millions de personnes avec au moins une dose et pratiquement 90% des personnes à risque avec 2 doses, ce dès juin 2021. Israël qui se gargarisait de son effort de vaccination de masse dure et efficace, est maintenant devenu le modèle mondial de l’échec vaccinal.

L’épidémie a rebondi en Israël plus fort que jamais en juillet 2021, atteignant un record national d’infections de 11 000 cas en un seul jour (le 14 septembre 2021), dépassant de 505 le plus haut pic de janvier 2021.

Le 1er août 2021, la directrice des services de santé publique israéliens, la Dr Sharon Alroy-Preis, annonça que la moitié des infections COVID-19 était parmi les totalement injectés. Des signes de maladie plus grave chez les complètement vaccinés sont aussi en train d’émerger, a t’elle dit, particulièrement chez les plus de 60 ans.

[…]

La primauté pathogène ? Les vaccins anti-COVID sont liés à une augmentation de décès et d’hospitalisations

En août 2021, le dr Fauci et le CDC, ainsi que les officiels de la Maison Blanche, concédaient à reculons que la vaccination n’arrêterait pas la maladie ni ne stopperait la transmission, mais ils dirent aux Américains que les injections les protégeraient des formes les plus graves de la maladie ou de la mort. Il convient ici de dire également que l’HCQ et l’IVM auraient eu de meilleurs résultats à cet effet et ce à bien moindre coût. Le dr Fauci et le président Biden, sans doute poussé par le premier, déclarèrent aux Américains que 98% des cas sérieux, des hospitalisations et des décès se comptaient parmi les non-vaccinés. Ceci était un mensonge éhonté. Les véritables données en provenance de nations ayant pratiqué l’injection, montrent l’inverse de ce narratif, l’augmentation des infections accompagnée d’une explosion d’hospitalisations, de cas graves de la maladie et de décès, s’avèrent être parmi les vaccinés.

[…]

Ces données cimentèrent les suspicions que le très redouté phénomène de primauté pathogène se produisait et était en train de créer le chaos.

Gibraltar

Suite à son record mondial pionnier de la vaccination, Gibraltar a connu un pic immédiat de décès souffrant de 2893 fatalités par million d’habitants. Record européen de mortalité per capita. Dès les premiers jours de la vaccination des personnes âgées, 84 de celles-ci en moururent immédiatement. Un gouverneur général de Gibraltar visiblement en état de choc, déclara que ce fut le plus haut taux de mortalité jamais souffert par les citoyens, plus haut que celui enduré lors de la seconde guerre mondiale.

Angleterre

Sur la période de 7 mois précédents octobre 2021, quelques 60% des 2542 britanniques qui moururent de la COVID étaient des double-vaccinés. Des personnes hospitalisées au Royaume-Uni pour la COVID ces 7 derniers mois, 157 000 étaient double-vaccinés. Il y a eu plus de morts per capita parmi les double-vaccinés que chez les non-vaccinés. Le bureau gouvernemental britannique des Statistiques Nationales rapport que le taux de mortalité par injection anti-COVID montre que par taux ajusté par tranche d’âge, le taux de mortalité jusqu’à octobre 2021 était plus haut chez les vaccinés que chez les non-vaccinés.

[…]

Israël

Les vaccinés représentent la majorité des hospitalisés. Fin juillet 2021, 71% des 118 cas très graves hospitalisés en Israël étaient complètement vaccinés.

[…]

D’après un rapport officiel de l’état israélien, les décès du mois d’août furent plus fréquents chez les vaccinés (679) que chez les non vaccinés (390).

Le 5 août 2021, le Dr Kobi Haviv, directeur de l’hôpital Herzog de Jérusalem rapporta au JT de la chaîne 13 que 95% des patients sévèrement malades de la COVID-19 étaient totalement vaccinés. et que les Israéliens totalement vaccinés constituaient 85% à 90% des hospitalisations générales liées à la COVID-19. Alors que les double-vaccinés faisaient déborder les hôpitaux israéliens, le gouvernement annonça en août un nouveau plan de gestion de sa “pandémie des vaccinés”. Israël a dit qu’il allait mettre à jour sa définition de “totalement vacciné” et requérir 3 voire 4 injections…

[…]

Cape Cod (USA)

[…]

La John Hopkins University est un pilier central de la médecine et un promoteur agressif de la vaccination anti-COVID en particulier. Cette université a reçu des dizaines de millions de dollars de la FBMG et plus d’un milliard de dollars du NIAID et du NIH de Fauci. Mais les données John Hopkins démontrent néanmoins clairement  que les décès COVID atteignent un pic dans beaucoup de pays immédiatement après la vaccination de masse.

[…]

Aux Etats-Unis, les vaccins anti-COVID ont causé un nombre record de décès

Malgré les efforts du CDC pour camoufler le carnage aux Etats-Unis, même le système VAERS qui fonctionne mal, a enregistré des vagues sans précédent de décès documentés après la vaccination de masse anti-COVID

En 1976, Les régulateurs américains retirèrent du marché un vaccin contre la grippe porcine après que celui-ci ait été lié à 25 décès aux Etats-Unis. Par contraste, depuis le 14 décembre 2020 et le 1er octobre 2021, des médecins américains et des familles affligées ont rapporté plus de 16 000 décès et un total de 778 685 effets secondaires et blessures rapportées au travers su système VAERS du Vaccine Adverse Event Reporting System suite à la vaccination de masse anti-COVID. Les sites de surveillance médicale européens ont rapporté 40 000 morts et quelques 2,2 millions de conditions adverses. A cause d’un sous-comptage chronique de ces systèmes, ces chiffres ne sont plus que certainement qu’un fraction de la vérité concernant les décès et blessures occasionnées.

[…]

Les personnels de santé ont inoculé des milliards de vaccins pendant ces dernières 32 années, pourtant en juste huit mois, les vaccins anti-COVID ont tué et blessé bien plus d’Américains que tous les autres vaccins combinés sur trois décennies. Les données VAERS montrent les gros pics, 69,84%, de morts s’étant produites deux semaines après la vaccination, 39,48% dans les 24 heures suivant l’injection. D’après les données de fatalité du CDC, les vaccins anti-COVID ont 98 fois plus de chance de tuer leurs récipients que les vaccins anti-grippaux.

[…]

Comment le CDC a t’il trompé le président Biden ?

Une des tromperies les plus grosses du CDC est de cacher les mortalités vaccinales dans les données en comptant les personnes comme “non-vaccinées” à moins que leurs morts ne se produisent plus de deux semaines APRES la seconde injection. (et le CDC fait une double tromperie sur cette fraude en comptant beaucoup de ces morts par vaccin comme morts COVID…). De cette manière, le CDC capture la vague de décès qui se produit après la vaccination et les attribue tous aux “non-vaccinés”. Ceci ne représente qu’un des nombreux trucs de falsification statistique que le CDC emploie pour cacher les effets secondaires vaccinaux et à faire monter la sauce de la peur du public face au COVID.

Le CDC a utilisé un truc encore plus fumant pour soutenir l’affirmation du président Biden que 98% des hospitalisations et des morts dues aux vaccins étaient en fait des non-vaccinés.

Dans une vidéo du 5 août 2021, la directrice du CDC Dr Rochelle Walensky a révélé par inadvertance le truc principale de l’agence pour fabriquer cette statistique : Walensky a naïvement admis que le CDC incluait les données d’hospitalisation et de décès de janvier à juin 2021 dans ses calculs. La très grande majorité de la population américaine était de fait non-vaccinée durant cette période, cela est donc logique que presque toutes les hospitalisations soient celles de gens non vaccinés. Simplement parce qu’il n’y avait pratiquement aucun américain vacciné durant cette période ! Au 1er janvier 2021, seuls 0,4% de la population américaine avait reçu une injection anti-COVID. A la mi-avril, 37% avaient reçu une ou deux doses et au 15 juin 2021, 43% étaient totalement vaccinés.

[…]

Le vaccin Pfizer n’a reçu l’autorisation d’inoculation des enfants que parce que le labo a manipulé les essais des données et perpétré de graves crimes, comme  la dissimulation de blessure de Maddie de Garay.

[…]

con-plot-iste-rien

La vaccination des enfants est immorale

[…] Le modèle de Kirsh estime qu’environ au moins 600 enfants sont déjà morts des suite de l’inoculation anti-COVID.

[…] Une étude récente publiée dans The Lancet montre qu’un enfant en bonne santé est à risque Zéro pour la COVID, ceci suggérant que la plupart de ces enfants sont morts tout à fait inutilement. Dans les essais cliniques des vaccins, quelques 86% des enfants injectés souffrirent de conditions adverses aux injections et 1/9 a subi des conditions graves en réaction.

[…]

Kirsch demande : “Comment quiconque peut-il considérer comme éthique de soumettre des enfants à des risques avec le simple prétexte que ceux-ci pourraient protéger des adultes. Montrez moi un adulte qui pense que c’est OK et je vous montrerai un monstre..

[…]

Les enfants n’ont rien à gagner du vaccin parce que ces injections n’empêchent ni l’infection ni la transmission et dans trois récentes études publiées par le CDC, le gouvernement britannique et l’université d’Oxford, il n’y a absolument aucune preuve scientifique que les vaccins aient empêché la mort d’un seul enfant.

[…]

La plupart des Américains sont ignorants de ce carnage parce que les entreprises des médias et des réseaux sociaux ont immédiatement effacé les rapports des médecins, des victimes et des familles. Les médias comme CNN et le New York Times ignorent totalement le tsunami des blessures par vaccins et ne rapportent que les morts blâmées sur la COVID.

[…]

La théologie officielle du dr Fauci fait des “non-vaccinés” des boucs-émissaires nationaux, disant que ceux-ci sont plus enclins à diffuser la maladie et ne devraient donc plus être autorisés à participer à la vie sociale et civique. Les données au travers de multiples sources et études dépeignent une réalité bien différente.

En juillet 2021, le CDC a trouvé que les individus totalement vaccinés qui contractent la COVID ont une charge virale plus importante dans les voies aériennes supérieures (ou naso-pharyngées) que les individus non-vaccinés infectés.

Ce qui veut dire que les vaccinés sont tout aussi contagieux que les non-vaccinés. Une étude indonésienne a soutenu cette donnée en démontrant que les individus vaccinés avaient une charge virale 251 fois supérieure du variant mutant Delta que dans la période pré-vaccination.

[…]

Prochain épisode, chapitre 2…

doses

Jeu de massacre à injections OGM = empoisonnement des peuples et crime contre l’humanité en bande organisée (Dr Nicole Delépine)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 7 décembre 2021 by Résistance 71

CB_pape
La vérité sort de la bouche des enfants…

Il faut cesser le massacre par l’injection toute affaire cessante

Dr Nicole Delépine

5 décembre 2021

Source :
https://www.mondialisation.ca/il-faut-cesser-le-massacre-par-linjection-toutes-affaires-cessantes/5662950

Résumé 

 Les enfants ne meurent pas du covid, ils ne contaminent ni les autres enfants, ni les adultes et leur injection ne protègent pas les autres.

L’épidémie de covid est terminée, entretenue seulement par la multiplication abusive des tests PCR fallacieux imposée par le pouvoir aboutissant à une épidémie de tests mais pas de malades, comme le démontre le site officiel sentinelles et santé publique France

L’injection est dangereuse et d’autant plus que la personne est plus jeune et ainsi particulièrement les petits enfants et les bébés. Elle ne protège pas des formes graves, notion inventée et entretenue par le comptage des vaccinés récents (ceux qui viennent de recevoir leur première dose, les plus à risque de complications précoces) dans le groupe  des soi-disant « non vax »[1]

 Les accidents et les décès se multiplient gravement car le nombre de doses est le poison

 Exigeons la fin des mesures liberticides injustifiées car épidémie terminée et l’arrêt complet des injections expérimentales.

Au-delà du fait que l’épidémie stricto sensu de covid 19 n’existe plus, que la première vague fut une grippe habituelle qui n’aurait pas donné tant de morts sans interdiction des médicaments habituels (antibiotiques, hydroxychloroquine etc.), ni euthanasie cachée des plus âgés, l’injection ne sauve personne et tue trop souvent tout en laissant des handicapés à vie dont personne ne parle.

Lire le résumé d’Alain Tortosa

Et chaque jour, ne regardez plus la télé, n’écoutez plus les radios main stream qui relaient la propagande terrorisante du gouvernement, examinez les données de l’OMS, du réseau sentinelle et de santé publique France qui montrent qu’en novembre 2021, nous restons à des valeurs basses de 12/100000 contre 600/100000  pour les vraies épidémies de grippe des années passées.  Il existe effectivement d’autres viroses dont des grippes en ce moment, mais le tout est étiqueté covid grâce aux prescriptions injustifiées des tests PCR chez des asymptomatiques (faussement positifs dans 97% des cas), montrant toutes sortes d’autres virus ou de résidus et d’amplification trop élevée, malgré les consignes de l’OMS et de la société française de microbiologie. « Stop PCR » «liberté » sont les slogans à adopter dans les manifestations[2].[3]

Epidémie terminée :

Ecoutez Laurent Toubiana  sur la 5ème vague  https://youtu.be/diFch8bNCdQ  dont l’article a été censuré par Mediapart  (pour ceux qui croiraient encore à l’indépendance de ce journal faux nez de « la bonne opposition »

En ce qui concerne les enfants, l’extorsion de consentement s’intensifie.[4]

« Selon Sentinelles le taux d’incidence des IRA tous âges confondus est de 142 pour 100 000 habitants, 58% de vaccinés, 8,3% positifs au Sars-cov2 ; le taux d’incidence de sars-cov2 est de 22. »

« En semaine 2021-46 le taux de positivité au Sars-cov2 des patients consultant pour une IRA était de 6%… chez les 0-14 ans »

Taux d’incidence de 160 Infections Respiratoires Aiguës pour 100 000 chez les 5-14 ans.

En France les courbes de l’OMS montrent clairement que l’épidémie n’est plus menaçante.

Le taux d’incidence Sars-cov2 pour les enfants est quant à lui de 18 pour 100 000. Ce qui signifie que 94% des enfants qui sont allés consulter un médecin la semaine dernière pour des symptômes grippaux et autres infections respiratoires n’étaient PAS positifs au Covid !

Tandis qu’en semaine 46 les autorités sanitaires font exploser le nombre de tests chez les 0 à 9 ans à un niveau jamais atteint ! Soit 146 000 dans la journée du 26 novembre versus 9000 le 6 novembre, 16 fois plus. Le nombre de positifs croît en conséquence (plus on fait de tests, plus on trouve de personnes positives). De fait on fait exploser le taux d’incidence qui est le nombre de positifs pour 100 000 habitants. Les autorités parviennent à un taux d’incidence artificiel de 210 cas pour 100 000 chez les 0-9 ans ! Pendant ce temps le réseau Sentinelles nous rapporte un taux d’incidence d’enfants ayant des symptômes grippaux ET positifs au Pcr SARS-CoV-2 de 18 pour 100 000 habitants (12 fois moins). Pour ce réseau, nous sommes à des années-lumière d’une épidémie de Covid chez les enfant » et pour l’OMS aussi.

PSEUDOVAX inutile : lire les bilans sanitaires de  Gérard Delépine dans les pays vaccinés (avec haute mortalité dans les deux mois qui suivent les vagues vaccinales et oubli du covid dans les pays non vaccinés comme l’Afrique[5].

Lire aussi que la dernière antienne de pascal Praud pour sauver ses convictions ébranlées est : le vaccin sauve des vies. Malheureusement l’analyse est fausse grâce à un nième mensonge des médias, le calcul fallacieux des « non vax ».

Pour faire croire que les hospitalisés, voire les morts ne sont pas vax, ils truquent les comptes : en ne comptant comme vaccinés que les personnes au-delà du quinzième jour après la deuxième dose. Comme la mortalité des vaccinés culmine dans les deux mois qui suivent la première injection, l’estimation de la mortalité des injections est gommée et on hospitalise les vaccinés une dose et les vaccinés deux doses de moins de quinze jours en les affublant du qualificatif « non vax » qui rassure Pascal Praud sur ses choix.  Très forts dans le mensonge, nos bourreaux.[6]

Bénéfices indécents des milliardaires du pseudovax : mille euros par vaxx et par seconde ! bénéfices indécents des défenseurs de la vax chez les enfants comme ce pédiatre canadien qui a touché deux millions de dollars ; Sa parole vaut de l’or. Celle de Karine Lacombe et Gilbert Deray dix fois moins chers (mais pas mal de smic tout de même). 

Tragiques effets secondaires chez les vax, et de plus en plus nombreux chez les plus jeunes dont le système immunitaire

N’en avez-vous pas assez d’entendre ou lire chaque jour le décès d’une personnalité du monde médical ou politique (comme tout récemment cet assistant de Castex) comme ce pianiste anglais de 40 ans particulièrement doué, semble-t-il, ou le décès (un de plus) d’un jeune footballeur (la FIFA dit avoir comptabilisé une hausse de 440% de chute sur les stades en neuf mois) ?

Ou bien même n’avez-vous aucune compassion pour la chute brutale de Céline Dion qui ne peut plus faire de concert, et semble-t-il ne se lève plus de son lit et peut à peine avaler entre paralysies et spasmes insupportables. Même si elle était tombée dans le piège de la pub au vax offrant des places gratuites aux enfants qui se vaccineraient, cela est bien tragique et on ne peut lui en vouloir, car elle a été trompée par le slogan de certains cardiologues parisiens, « faites confiance à la science »

N’en avez -vous pas assez d’apprendre ce jour les drames d’enfants devenus aveugles alors qu’ils ne risquaient rien du covid, ne contaminaient personne et en protégeraient personne en étant vaccinés, peut-être même au contraire ?

N’en avez -vous pas assez d’entendre des témoignages de l’armée, de gendarmes qui tombent dans le silence comme les footballeurs ?

« Gendarme, ancien policier et militaire témoignent de la même réalité dans #HoldOn : « Il y a des jeunes gendarmes qui décèdent alors qu’ils sont dans la force de l’âge.

On a beaucoup d’AVC, de crises cardiaques et de morts et malgré ça le service de santé des armées ne dit rien fidèle à sa tradition de grande muette[7]

Ne pensez-vous pas qu’il est temps de s’intéresser au drame des vaccinés, anonymes qui, comme les célébrités, tombent encore plus silencieusement, un enterrement et basta.

Peut-etre à deux pas de chez vous et dénié ?

Combien de personnes, qui m’appellent pour toute autre chose, finissent par me raconter qu’elles ont été à l’enterrement de la voisine tombée dans la rue, alors qu’elle allait plutôt bien et du jeune papa de 40 ans décédé quelques jours après un malaise au stade. Pourtant il était grand sportif, cet homme avec une bonne hygiène de vie. Le hasard, bien sûr, le hasard, la coïncidence au pire, car pas question de poser la question tabou de l’injection.  TOUJOURS DES HISTOIRES COMPARABLES ; BASTA

Un chroniqueur parle, non plus de tabou, mais de blasphème si on ose poser la question de la responsabilité éventuelle du vax. Celine Dion, influenceuse du vax et vaccinée elle-même seraient devenue brutalement malade en raison de problèmes de ménopause… La ménopause paralysante du XXIème siècle !

On en est là, dans l’aveuglement induit par l’hypnose collective créée par le sujet télévisuel unique (et inique) pendant des mois et les mensonges éhontés sur « les vieux qu’on voudrait protéger » (alors qu’on les euthanasie encore aujourd’hui dans certains lieux et qu’on leur refuse les traitements interdits dans le silence complice de trop de médecins, les autres terrorisés par l’ordre et confortés par la soumission d’une partie du peuple.

Mensonge sur le vax qui sauverait des vies chez les plus âgés que peu veulent sauver et certainement pas le pouvoir (penser aux retraites,) alors que les vaxx, (ceux qui ont reçus au moins une dose) sont les plus hospitalisés  (les vrais vax, pas ceux comptés par le ministre)  et que des traitements simples comme l’ivermectine les auraient sauvé rapidement.

IL FAUT CESSER LE MASSACRE ACTUEL ET A VENIR

Tous ne mourront pas, mais tous étaient touchés…  Ici avec les vax tous ne mourront pas, mais beaucoup sont déjà touchés.

Nous savons déjà est que les adultes vaccinés contaminent leurs enfants et que les femmes enceintes contaminent leurs bébés. Des décès précoces de nouveau-nés dans le premier mois sont signalés. L’allaitement est aussi suspect et à éviter si vous avez été récemment injectée.

Mais ce qui est aussi très angoissant est l’avenir des petites filles qui échapperont à tout effet secondaire visible dans les premières années (espérons-le encore une fois) mais qui auront pu être touchées dans les deux premiers mois de grossesse quand se forment les ovules pour leur vie entière.[8]

Pour les plus jeunes qui ont oublié l’histoire du Distilbène donné largement à des femmes enceintes pour limiter les vomissements [9] ou limiter les fausses couches et qui donna chez leurs filles des anomalies des organes génitaux et des stérilités. Et comme si cela ne suffisait pas des troubles psychiatriques chez les garçons de la génération suivante qui ont pu naitre.[10]Jouer à l’apprenti sorcier en médecine ne date pas d’aujourd’hui mais l’injection génique expérimentale contre un virus quasiment disparu de France gagne le concours du plus machiavélique.

INFORMEZ VOS AMIS

VOS RELATIONS

NE LAISSEZ PAS INJECTER LES JEUNES,  AVENIR DE L’ HUMANITE

= = =

Lire notre page « Coronavirus, guerre contre l’humanité »

3emedose
La peur du choix ?…

Fraude COVID et dictature technotronique sanitaire… De la tyrannie douce au totalitarisme ultime, plus nous acceptons, plus ils nous boufferont !

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, politique française, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 1 décembre 2021 by Résistance 71

Resistance71_slogan

Totalitarisme pathologique

C.J. Hopkins

26 novembre 2021

source:
https://www.mondialisation.ca/totalitarisme-pathologique-101/5662646

GloboCap a donc franchi le Rubicon. La phase finale de sa transformation de la société en une dystopie pathologisée-totalitaire, où les injections obligatoires de thérapie génétique et les papiers de conformité numériques sont monnaie courante, est maintenant officiellement en cours.

Le 19 novembre 2021, le gouvernement de l’Autriche Nouvelle Normale a décrété qu’à partir de février, les injections expérimentales d’ARNm seront obligatoires pour toute la population.  Ce décret intervient au milieu de la persécution officielle par l’Autriche des « non-vaccinés ». c’est-à-dire les dissidents politiques et autres personnes de conscience qui refusent de se convertir à la nouvelle idéologie officielle et de se soumettre à une série d’injections d’ARNm, censées combattre un virus qui provoque des symptômes grippaux légers à modérés (ou aucun symptôme) chez environ 95 % des personnes infectées et dont le taux de létalité global est d’environ 0,1 à 0,5 %.

L’Autriche n’est que la pointe de la lance de la Nouvelle Normalité. D’éminents fascistes de la Nouvelle Normalité en Allemagne, comme Der Führer of Bavaria, Markus Söder,, et le Ministre de la Propagande Karl Lauterbach, réclament déjà un allgemeine Impfpflicht (c’est-à-dire une « obligation de vaccination »), ce qui ne devrait surprendre personne. Les Allemands ne vont pas rester les bras croisés et laisser les Autrichiens les ridiculiser publiquement, n’est-ce pas ? Ils ont une réputation à défendre, après tout ! L’Italie sera probablement la prochaine à se joindre à eux, à moins que la Lituanie ou l’Australie ne les devance.

Mais, sérieusement, ce n’est que le début du siège d’hiver dont j’ai parlé récemment. Le plan semble être de commencer par une nouvelle normalisation de l’Europe – en général, les Européens sont plus dociles, respectueux de toute autorité et pas très bien armés – puis de l’utiliser comme levier pour imposer le nouveau totalitarisme pathologisé aux États-Unis, au Royaume-Uni et au reste du monde.

Je ne crois pas que ce plan réussira. Malgré la campagne de propagande la plus longue et la plus intensive de l’histoire de la propagande, nous sommes encore assez nombreux à refuser catégoriquement d’accepter la « nouvelle normalité » comme notre nouvelle réalité.

Et beaucoup d’entre nous sont en colère, extrêmement en colère… militairement, explosivement en colère..

Nous ne sommes pas des « hésitants vaccinaux », des « anti-vax » ou des « théoriciens de la conspiration niant le vaccin ». Nous sommes des millions de gens de la classe ouvrière, des gens qui ont des principes, qui valorisent la liberté, qui ne sont pas prêts à aller doucement dans la nuit mondialisée, pathologisée et totalitaire. Nous ne nous soucions plus de savoir si nos anciens amis et membres de la famille qui sont passés à la nouvelle normalité comprennent ce que c’est. Nous comprenons. Nous comprenons exactement ce que c’est. C’est une forme naissante de totalitarisme, et nous avons l’intention de la tuer – ou au moins de la blesser gravement – avant qu’elle ne devienne un mastodonte à part entière.

Maintenant, je veux être absolument clair. Je ne préconise ni ne tolère la violence. Mais elle va se produire. Elle l’est déjà. Le totalitarisme (même cette version « pathologisée » de celui-ci) est imposé à la société et maintenu par la violence. La lutte contre le totalitarisme passe inévitablement par la violence. Ce n’est pas la tactique que je préfère dans les circonstances actuelles, mais elle est inévitable maintenant que nous avons atteint ce stade, et il est important que ceux qui mènent ce combat reconnaissent que la violence est une réponse naturelle à la violence (et à la menace implicite de violence) qui est déployée contre nous par les autorités de la Nouvelle Normalité, et par les masses qu’elles ont plongées dans une frénésie fanatique.

Il est également important (essentiel, je dirais) de rendre visible la violence de la Nouvelle Normalité, c’est-à-dire d’encadrer ce combat en termes politiques, et non en termes pseudo-médicaux propagés par le récit officiel de Covid). Il ne s’agit pas d’un débat académique sur l’existence, la gravité ou la réponse à un virus. Il s’agit d’un combat pour déterminer l’avenir de nos sociétés.

Ce fait, par-dessus tout, est ce que les classes dirigeantes mondialistes-capitalistes sont déterminées à dissimuler. Le déploiement de la nouvelle normalité échouera s’il est perçu comme politique (c’est-à-dire une forme de totalitarisme). Il s’appuie sur notre incapacité à le voir tel qu’il est. Elle se cache donc, ainsi que la violence qu’elle perpètre, dans un récit officiel pseudo-médical, ce qui l’immunise contre toute opposition politique.

Nous devons lui refuser cette redoute perceptive, cette cachette herméneutique. Nous devons l’obliger à se montrer tel qu’il est, une forme « pathologisée » de totalitarisme. Pour ce faire, nous devons le comprendre… sa logique interne, ses forces et ses faiblesses.

Le totalitarisme pathologisé

J’ai décrit la Nouvelle Normalité comme un « totalitarisme pathologisé » et prédit que la « vaccination » obligatoire allait arriver depuis au moins mai 2020.  (Voir, par exemple, Le nouveau totalitarisme pathologisé).  J’utilise le terme « totalitarisme » intentionnellement, non pas pour faire de l’effet, mais par souci d’exactitude. La nouvelle normalité est encore un totalitarisme naissant, mais son essence est indubitablement évidente. J’ai décrit cette essence dans une chronique récente :

« L’essence du totalitarisme – quels que soient les costumes et l’idéologie qu’il porte – est le désir de contrôler complètement la société, chaque aspect de la société, chaque comportement et pensée individuels. Tout système totalitaire, qu’il s’agisse d’une nation entière, d’une minuscule secte ou de toute autre forme de corps social, évolue vers cet objectif irréalisable … la transformation idéologique totale et le contrôle de chaque élément de la société … Cette poursuite fanatique du contrôle total, de l’uniformité idéologique absolue et de l’élimination de toute dissidence, est ce qui fait du totalitarisme le totalitarisme. »

En octobre 2020, j’ai publié The Covidian Cult, qui s’est depuis transformé en une série d’essais examinant le totalitarisme New-Normal (c’est-à-dire pathologisé) comme  » un culte écrit en grand, à l’échelle d’une société. »  Cette analogie est valable pour toutes les formes de totalitarisme, mais surtout pour le totalitarisme New Normal, car il s’agit de la première forme globale de totalitarisme de l’histoire, et donc :

« Le paradigme secte/culture a été inversé. Au lieu que la secte existe comme une île au sein de la culture dominante, la secte est devenue la culture dominante, et ceux d’entre nous qui n’ont pas rejoint la secte sont devenus les îles isolées au sein de celle-ci. »

Dans The Covidian Cult, (Partie III), j’ai noté :

« Pour s’opposer à cette nouvelle forme de totalitarisme, nous devons comprendre en quoi elle ressemble et diffère des systèmes totalitaires antérieurs. Les similitudes sont assez évidentes – c’est-à-dire la suspension des droits constitutionnels, les gouvernements qui gouvernent par décret, la propagande officielle, les rituels de loyauté publique, la mise hors la loi de l’opposition politique, la censure, la ségrégation sociale, les escadrons d’élite qui terrorisent le public, etc.

Et j’ai décrit comment le totalitarisme de la nouvelle normalité diffère fondamentalement du totalitarisme du XXe siècle en termes d’idéologie, ou d’absence apparente d’idéologie.

« Alors que le totalitarisme du XXe siècle était plus ou moins national et ouvertement politique, le totalitarisme de la nouvelle normalité est supranational et son idéologie est beaucoup plus subtile. La nouvelle normalité n’est pas le nazisme ou le stalinisme. C’est le totalitarisme mondial-capitaliste, et le capitalisme mondial n’a pas d’idéologie, techniquement, ou plutôt, son idéologie est la ‘réalité’. »

Mais la différence la plus significative entre le totalitarisme du 20ème siècle et ce totalitarisme mondial naissant est la façon dont le totalitarisme de la Nouvelle Normalité « pathologise » sa nature politique, se rendant effectivement invisible, et donc immunisé contre toute opposition politique. Alors que le totalitarisme du XXe siècle affichait sa politique sur sa manche, le totalitarisme de la nouvelle ère se présente comme une réaction non idéologique (c’est-à-dire supra-politique) à une urgence de santé publique mondiale.

Ainsi, ses caractéristiques totalitaires classiques – par exemple, la révocation des libertés et des droits fondamentaux, la centralisation du pouvoir, le règne par décret, le maintien de l’ordre oppressif de la population, la diabolisation et la persécution d’une classe inférieure « bouc émissaire », la censure, la propagande, etc.

Les Untermenschen deviennent les « Non-vaccinés ». Les insignes de boutonnière à croix gammée deviennent des masques d’apparence médicale. Les papiers d’identité aryens deviennent des « cartes de vaccination ». Les restrictions sociales irréfutablement insensées et les rituels obligatoires d’obéissance publique deviennent des « confinement », des « distanciations sociales »,etc. Le monde est uni dans une guerre totale à la Goebbelsienne, non pas contre un ennemi extérieur (c’est-à-dire un ennemi racial ou politique), mais contre un ennemi intérieur, pathologique.

Ce récit officiel pathologisé est plus puissant (et insidieux) que n’importe quelle idéologie, car il fonctionne, non pas comme un système de croyances ou une éthique, mais plutôt comme une « réalité » objective. Vous ne pouvez pas argumenter avec ou vous opposer à la « réalité ». La « réalité » n’a pas d’opposants politiques. Ceux qui contestent la « réalité » sont« fous », c’est-à-dire des « théoriciens du complot », des « anti-vaxx », des « négateurs du Covid », des « extrémistes », etc. Ainsi, le récit pathologisé de la nouvelle normalité pathologise également ses opposants politiques, nous privant simultanément de toute légitimité politique et projetant sur nous sa propre violence.

Le totalitarisme du XXe siècle a également rejeté sa violence sur ses boucs émissaires (juifs, socialistes, contre-révolutionnaires, etc.), mais il n’a pas tenté d’effacer sa violence. ), mais il ne cherchait pas à effacer sa violence. Au contraire, il l’affichait ouvertement, afin de terroriser les masses. Le totalitarisme New Normal ne peut pas faire cela. Il ne peut pas être ouvertement totalitaire, car le capitalisme et le totalitarisme sont idéologiquement contradictoires.

L’idéologie capitaliste mondiale ne fonctionnera pas en tant qu’idéologie officielle dans une société ouvertement totalitaire. Elle nécessite la simulation de la « démocratie », ou au moins une simulation de la « liberté » basée sur le marché. Une société peut être intensément autoritaire, mais, pour fonctionner dans le système capitaliste mondial, elle doit accorder à son peuple la« liberté » de base que le capitalisme offre à tous les consommateurs, le droit/obligation de participer au marché, de posséder et d’échanger des marchandises, etc.

Cette « liberté » peut être conditionnelle ou extrêmement limitée, mais elle doit exister dans une certaine mesure. L’Arabie saoudite et la Chine sont deux exemples de sociétés GloboCap ouvertement autoritaires qui ne sont néanmoins pas entièrement totalitaires, car elles ne peuvent pas être et rester une partie du système. Leurs idéologies officielles annoncées (c’est-à-dire le fondamentalisme islamique et le communisme) fonctionnent essentiellement comme des superpositions superficielles sur l’idéologie mondiale-capitaliste fondamentale qui dicte la « réalité » dans laquelle chacun vit. Ces idéologies « superposées » ne sont pas fausses, mais lorsqu’elles entrent en conflit avec l’idéologie capitaliste mondiale, devinez quelle idéologie gagne.

Le fait est que le totalitarisme de la Nouvelle Normalité – et toute forme de totalitarisme global-capitaliste – ne peut pas s’afficher comme un totalitarisme, ni même comme un autoritarisme. Il ne peut pas reconnaître sa nature politique. Pour exister, il ne doit pas exister. Par-dessus tout, il doit effacer sa violence (la violence à laquelle toute politique se résume en fin de compte) et nous apparaître comme une réponse essentiellement bienfaisante à une légitime « crise sanitaire mondiale » (et une « crise du changement climatique », et une « crise du racisme », et toute autre « crise mondiale » que GloboCap pense pouvoir terroriser les masses et les plonger dans une hystérie aveugle, obéissant aux ordres).

Cette pathologisation du totalitarisme – et le conflit politique/idéologique dans lequel nous sommes engagés depuis 20 mois – est la différence la plus significative entre le totalitarisme de la Nouvelle Normale et le totalitarisme du 20ème siècle. L’ensemble de l’appareil capitaliste mondial (c’est-à-dire les entreprises, les gouvernements, les entités supranationales, les médias d’entreprise et d’État, les universités, etc.) a été mis au service de cet objectif.

Nous devons accepter ce fait. Nous le devons. Pas les nouvelles normes. Nous.

GloboCap est sur le point de transformer la société en une dystopie pathologisée-totalitaire où ils peuvent imposer des « thérapies » génétiques expérimentales, et tout autre type de « thérapies » qu’ils veulent, et nous forcer à montrer nos « papiers de conformité » pour mener les aspects les plus fondamentaux de la vie. Cette refonte de la société est violente. Elle est menée par la force, avec la violence et la menace omniprésente de la violence. Nous devons y faire face et agir en conséquence.

Ici, dans l’Allemagne de la nouvelle normalité, si vous essayez de faire vos courses sans masque médical, la police armée vous expulsera des lieux (et je le dis par expérience personnelle). Dans l’Australie nouvellement normale, si vous allez à la synagogue, les médias seront alertés et la police vous encerclera. En Allemagne, en Australie, en France, en Italie, aux Pays-Bas, en Belgique et dans de nombreux autres pays, si vous exercez votre droit de vous réunir et de protester, la police vous arrose avec des canons à eau, vous tire dessus avec des balles en caoutchouc (et parfois de vraies balles), vous pulvérise des agents toxiques dans les yeux et vous tabasse de manière générale.

Et ainsi de suite. Ceux d’entre nous qui se battent pour leurs droits et s’opposent à ce totalitarisme pathologisé connaissent trop bien la réalité de sa violence et la haine qu’elle a fomentée dans les masses de la Nouvelle Normalité. Nous la vivons au quotidien. Nous la ressentons chaque fois que nous sommes obligés de porter un masque, qu’un fonctionnaire (ou un serveur) exige de voir nos « papiers ». Nous le ressentons lorsque nous sommes menacés par notre gouvernement, lorsque les médias, les médecins, les célébrités, de simples inconnus, nos collègues, nos amis et les membres de notre famille nous exploitent et nous diabolisent.

Nous reconnaissons ce regard dans leurs yeux. Nous nous souvenons d’où il vient, et à quoi il mène.

Ce n’est pas seulement de l’ignorance, de l’hystérie collective, de la confusion, une réaction excessive ou de la peur… ou, OK, oui, c’est tout cela, mais c’est aussi du totalitarisme classique (malgré la nouvelle tournure pathologisée). Totalitarisme 101.

Regardez-le dans les yeux, et agissez en conséquence.

= = =

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

AD1

diviser1
Solidarité Union Persévérance Réflexion Action
… Soyons S.U.P.R.A résistants !

Compte-rendu du discours de Robert F. Kennedy Jr à Berne en vue d’un « NON » au referendum sur la « loi COVID » en Suisse du 28/11/21

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, démocratie participative, Internet et liberté, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, santé et vaccins, technologie et totalitarisme, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , on 27 novembre 2021 by Résistance 71

RFK_Jr1

Suisse, le dernier bastion de la “démocratie” au monde ? La “loi COVID” équivaut à la loi martiale

Discours de Robert F. Kennedy Jr à Berne au sujet du referendum sur la “loi COVID” en Suisse du 28 novembre 2021

Peter Koenig

24 novembre 2021

url de l’article :
https://www.mondialisation.ca/suisse-le-dernier-bastion-de-la-democratie-au-monde-la-loi-covid-equivaut-a-loi-martiale/5662518

Dans une manifestation sous le plein soleil d’automne, Robert F. Kennedy Jr. s’est adressé à une foule d’environ 10 à 20 000 personnes à Berne le 12 novembre. Il a parlé des mensonges Covid aux États-Unis, ainsi que dans le monde entier – il n’a pas épargné l’Europe, ce qui permet aux enfants d’être vaccinés à partir d’un âge aussi bas que 5 ans – tout comme aux États-Unis, le Big Brother. Il a souligné que le taux de mortalité à cause de ce qu’ils appellent faussement un vaccin est bien plus élevé que les décès attribués au Covid, y compris chez les enfants.

La manifestation à Berne a été organisée par Public Eye on Science (L’oeuil public en science, suisse), une association créée en 1968, dans le but d’exiger des relations plus équitables entre la Suisse et les pays les plus pauvres du monde. Public Eye, qui compte actuellement 27 000 membres, défend également l’équité dans les relations commerciales et défend les droits de la personne et les droits civils en Suisse et dans le monde entier.

M. Robert Kennedy Jr. est venu à Berne pour une raison spécifique et ce qu’il a dit aux Suisses, c’est que la Suisse était le dernier bastion de la démocratie dans le monde. Le prochain référendum du 28 novembre 2021, où les Suisses ont la possibilité de voter pour ou contre une loi Covid – une loi martiale déguisée – qui avait été discrètement ratifiée en septembre 2020 par le Parlement, mais qui a dû être mise sur la glace, car un référendum a été immédiatement lancé contre cette loi. Ce référendum a recueilli des signatures en un temps record, jamais vues auparavant en Suisse.

Robert Kennedy Jr. a fait référence à la discrimination totalement antidémocratique qui a déjà lieu aujourd’hui dans la majeure partie de l’Europe, y compris en Suisse, où les « non vaccinés », ceux qui n’ont pas de « vaxx-pass » (passe sanitaire) sont exclus de la société. Ils ne peuvent pas entrer dans un restaurant, ne peuvent pas aller à une salle de sport, à un club, au cinéma, à un théâtre ou à tout événement public. Ils sont confinés. Ils sont discriminés.

La Suisse veut-elle une société divisée avec des privilèges pour ceux qui se laissent injecter un poison modificateur de gènes pour leur simple plaisir, alors que ceux qui résistent à cette coercition et au chantage illégaux et inconstitutionnels du gouvernement seront punis et discriminés ? C’est une question que tous les Suisses – « vaccinés » ou non – doivent se poser. Et cela, bien que nous ayons l’occasion unique d’un référendum populaire, où nous pouvons décider de ce que nous voulons pour notre avenir et celui de nos enfants et de leurs enfants.

L’Autriche en est un bon exemple. À minuit, le dimanche 14 novembre, le gouvernement autrichien a déclaré le premier confinement au monde pour les non-vaccinés – du jamais vu. Toute personne qui ne s’est pas laissée injecter ce poison à ARNm (ou qui a été guérie du Covid « prouvé par un test PCR ») est strictement confinée.

Peu importe le mensonge du test PCR. Même l’OMS a admis plus tôt cette année que le test PCR n’est pas une mesure fiable pour établir la présence du virus de la Covid.

Les dirigeants mondiaux ignorent l’OMS et continuent d’utiliser le faux test PCR pour identifier la Covid, quelle que soit son invalidité. Mais ses faux positifs dont les chiffres sont élevés (près de 100 % de ceux-ci) permettent de manipuler les statistiques. Dans le cadre de ce nouveau verrouillage autrichien, les personnes non vaccinés se voient interdire d’aller travailler ou aller dans les magasins, de quitter leur logement sous la menace de grandes sanctions, et les employeurs qui les laissent aller au travail reçoivent des amendes astronomiques – voir ce rapport RT.

Cela peut également se produire en Suisse si la loi Covid est approuvée. CHERS COMPATRIOTES SUISSES – SOYEZ CONSCIENTS ET MÉFIEZ-VOUS ! Votez NON, le 28 novembre 2021. Quiconque aime la liberté pour sa propre personne, pour la société et pour le monde doit aller voter NON, en grand nombre.

Nous, le peuple, devons et pouvons surmonter cette tyrannie.

Notre cri de guerre est LIBERTÉ ! – LIBERTÉ ! – LIBERTÉ ! Robert Kennedy et tous les orateurs  et tous les orateurs ont prononcé le cri de ralliement LIBERTÉ ! C’était un événement vraiment très important. Une énergie extraordinaire se dégageait de la foule.

Ce que la plupart des Suisses ne savent pas et ne sont pas informés par leurs autorités et surtout pas par les grands médias  (mainstream) hautement rémunérés – un meilleur terme serait d’employer le terme « corrompue ».  Cette « loi martiale de la santé » est valable jusqu’au 31 décembre 2031, jusqu’à un an après la fin de l’Agenda 2030 des Nations Unies, sous lequel ce crime Covid est en cours (et, il est bien sûr prolongeable si nécessaire) ; pendant cette période, le gouvernement peut prendre n’importe quelle décision – et je répète N’IMPORTE QUELLE décision – sans consulter le Parlement, et encore moins le peuple ; le droit de déclencher des référendums, une forme unique de démocratie directe, sera immédiatement suspendu. À moins que nous, le peuple, ne votions massivement NON le 28 novembre 2021 à cette loi criminelle. Cela pourrait être le dernier référendum sur lequel nous pourrions voter.

Comme dans la plupart des cas où un coup d’État est instigué à l’intérieur d’un pays, et croyez-moi, un oui équivaudrait à un coup d’État interne, une modification radicale de la Constitution serait mise en place. Les référendums populaires ne feront pas partie d’une nouvelle Constitution. La plupart des gens ne s’en rendent pas compte. Leur gouvernement ne leur raconte jamais la vraie histoire, encore moins les médias.

Croyez-vous, chers lecteurs, que le gouvernement suisse « subventionne » – un meilleur mot serait « corrompt » – les grands médias au coût de 1,7 milliard de francs suisses par an, soit environ l’équivalent de près de 2 milliards de dollars américains. Et cela pour une population suisse de 8,4 millions d’habitants. Vous pouvez comprendre par vous-même quel est le coût par habitant de l’argent du contribuable de mentir et de désinformer le peuple suisse, tous les jours ; ces mêmes Suisses qui financent cette fraude à leur insu avec l’argent de leurs impôts.

Si la loi Covid était acceptée par une majorité – Dieu nous en préserve – la Suisse ne serait plus un modèle de démocratie dans le monde, ni le dernier bastion de la démocratie, pour citer Robert Kennedy Jr.

Au lieu de cela, la Suisse se transformerait presque immédiatement en un « balise » de la banque entièrement numérique. Chaque transaction monétaire serait contrôlée par la Banque centrale. Votre compte bancaire pourrait être vidé à tout moment : si vous ne vous comportez pas bien, l’argent est retiré ; ou si vous ne suivez pas les ordres, ou si vous vous rebellez, ils pourraient vous empêcher d’acheter des aliments à l’épicerie. Tout cela grâce à des algorithmes, à l’intelligence artificielle (IA) et à des robots. Une surveillance totale.

Vous êtes-vous déjà demandé comment il était possible que, fondamentalement le même jour de mars 2020, vers le 11 mars, le monde entier, les 193 pays membres de l’ONU, avaient adopté exactement les mêmes mesures pour lutter contre un virus très similaire – et pas du tout plus mortel  – à un simple virus de la grippe saisonnière ? En fait, le taux de mortalité du virus est d’environ 0,07 %. Dans un article publié dans le New England Journal of Medicine (NEJM), intitulé « Covid-19 – Navigating the Uncharted », le Dr Anthony Fauci, le spécialiste du Covid, a déclaré que le coronavirus était comparable au virus de la grippe.

Il doit y avoir d’énormes pouvoirs d’argent derrière cela pour prendre le contrôle du monde, à la fois, et personne n’est capable de s’y opposer. Les milliardaires de la Silicon Valley et les médias sociaux font partie du jeu, ainsi que le grand secteur financier, comme Black Rock et Vanguard – et d’autres forces obscures.

L’ensemble du système des Nations Unies est contraint de suivre ces ordres dictatoriaux, et le fait que littéralement tous les gouvernements jouent le jeu, cela doit indiquer que l’ordre est accompagné d’un « bâton » lourd, très lourd – peut-être mortel. Et peut-être une petite « carotte »aussi, pour ces politiciens, qui obéissent en opprimant et en tyrannisant leur peuple. Voir ci-dessous un discours vidéo d’Ernst Wolff, économiste financier allemand de renom (en allemand). Il démontre par des comparaisons claires où se trouve le pouvoir du monde ; plus que le pouvoir, tel que nous le connaissons, le pouvoir sur la vie et la mort ; le pouvoir sur la survie de notre civilisation – et s’ils lui permettent de survivre – dans quelles conditions.

Ensuite, il y a le livre infâme et célèbrede Klaus Schwab, « Covid-19 – The Great Reset », qui parle de la transformation des humains en « transhumains », où ces derniers seront manipulables comme des robots grâce à ce qu’il appelle des puces implantées – bien sûr, il ne veut pas dire ça de façon négative. Tout cela se fera pour le bien de l’humanité. À la fin, « Vous ne posséderez rien, mais vous serez heureux« . Telle est la conclusion du président du FEM et son point de vue sur l’avenir. Cela correspond à la conclusion de la 4e révolution industrielle – robotisation, numérisation et transfert des actifs du bas et du milieu de l’échelle vers quelques ultra-riches au sommet.

Tel est le plan. Mais nous pouvons l’arrêter.

Aujourd’hui, tout ce que nous observons, se déplace dans cette direction néfaste. Pourtant, Nous, le peuple, avons le pouvoir de l’arrêter. Sans haine, osciller sur une fréquence plus élevée – et oui, nous tous, vaccinés et non vaccinés devons s’unir parce qu’en fin de compte, nous sommes dans le même bateau. Cela, mes chers compatriotes du monde, nous devons le comprendre. Il ne sert à rien de dire dans dix ans, à la fin de l’Agenda 2030 de l’ONU, « oui, désolé, vous aviez raison ». Peu importe de savoir qui a raison. Le fait est que nous devons arrêter cela ensemble, en solidarité, vaccinés et non vaccinés, tous ensemble. Pas de discrimination – LIBERTÉ !!! Pour tout le monde.

Les injections de poison qu’on simpose à la population – y compris les enfants, imaginez !!! – transforment les humains en transhumains, ce qui signifie que notre esprit pourrait éventuellement être manipulé par la 5G et les ultra-micro-ondes 6G à venir bientôt.

C’est pourquoi vous aurez besoin chaque année d’une piqûre de « rappel ». Cela n’a rien à voir avec votre santé. Aucune des soi-disant « vaccinations » n’a rien à voir avec votre santé. Tout a à voir avec la préparation de notre corps à devenir réceptif aux ultra-micro-ondes 5G et éventuellement 6G. Et le Conseil fédéral suisse, ainsi que tous les dirigeants du monde qui suivent ce scénario et ce diktat diabolique, le savent.

Si vous regardez autour de vous, vous voyez déjà des antennes 5G partout. Dans de nombreux pays, y compris en Suisse, la 5G est déjà en service de manière sélective, malgré le fait que le peuple suisse ait voté pour et que les autorités suisses avaient accepté d’imposer un moratoire sur l’introduction de la 5G, jusqu’à ce que plus d’informations sur la sécurité et les effets possibles sur la santé soient connues. Même l’OMS – les co-maîtres du crime Covid – n’a pas osé s’exprimer sur les effets potentiels sur la santé de ces ultra-ultra-courtes.

Une question cruciale que nous devons tous nous poser : la Suisse restera-t-elle le bastion de la démocratie et le phare du monde, influençant peut-être les peuples du reste du monde – les appelant à se réveiller et à mettre fin pacifiquement par la non-obéissance à ce crime de type biblique – ce qui risque franchement d’anéantir l’humanité ?

C’est ce que Robert Kennedy Jr. – et d’autres personnalités éminentes, qui ont pris la parole à la manifestation de Berne vendredi dernier, promettaient – un Grand NON-VOTE – pour notre liberté – LIBERTÉ ! – LIBERTÉ ! – LIBERTÉ ! – était le cri de guerre en cours à cette Assemblée très spéciale du peuple bernois.

Parmi les autres orateurs éminents figuraient le Dr. Reiner Fuellmich, l’avocat allemand qui , avec un groupe de plus de 1 000 professionnels de la santé et autres, mène des actions en justice contre les auteurs d’atteintes à nos libertés civiles et à nos droits civils dans le monde entier. Il appelle les Suisses à ne pas tolérer la discrimination prévue et déjà en cours entre les vaccinés et les non-vaccinés. Il appelle à la solidarité des deux groupes, et non à la division, car la solidarité finira par reconquérir notre liberté – et peut-être exercer une influence sur les peuples d’autres nations, de faire de même – pacifiquement, mais en adoptant la non-obéissance collective.

Ce point sur la solidarité entre les vaccinés et les non-vaccinés, la nécessité de se tenir la main lors de ce prochain vote référendaire, a également été soulevé par Christoph Pfluger, le fondateur des Amis suisses des Constitutions. Il a souligné un point important : ensemble, nous gagnerons ce vote pour la liberté et contre la tyrannie covid. La solidarité, c’est l’amour de l’autre et la lutte contre la discrimination. L’unité et la solidarité brisent le dos de la tyrannie covid.

La police et l’armée, maintenant largement sous contrôle et au service des gouvernements et des riches et puissants, ceux qui sont si bien décrits dans le discours d’Ernst Wolff – voir ci-dessus – quand ces gardiens de la sécurité et de la sûreté des gens commenceront à réaliser qu’ils sont dans le même bateau que le peuple, avec le peuple opprimé et de plus en plus tyrannisé – ils pourraient enlever leurs casques et marcher avec nous.

Le Dr. Sucharit Bhakdi, ancien professeur de microbiologie et d’hygiène à l’Université de Mayence, en Allemagne, et le Dr. Wolfgang Wodarg, médecin et homme politique allemand étaient également présents par vidéo. Ce dernier a été membre du Parlement jusqu’en 2009. Ils sont tous deux été de proches collaborateurs du Dr Fuellmich.

Tous deux ont souligné l’importance pour les gens, en particulier les jeunes, d’aller aux urnes le 28 novembre et de voter NON contre la loi sur le Covid ; contre la discrimination. Ce sont les générations à venir qui devront supporter le poids d’un coup d’État Covid qui s’installerait en Suisse – et dans tous les pays occidentaux. Eux aussi ont souligné que la Suisse pourrait faire une différence dans le monde entier avec un vote sans vote.

Catherine Austin-Fitts, une ancienne banquier d’investissement américaine, a également pris la parole lors du rassemblement, qui connaît les tenants et aboutissants non seulement de la banque et de ce que la banque est devenue, mais aussi du rôle toujours croissant des banques centrales. Elle a déclaré que si cette loi sur le Covid était acceptée, la Suisse, en particulier la Suisse – la capitale mondiale de la banque et en particulier de la banque centrale avec la Banque internationale des règlements (BRI) – la Banque centrale de toutes les banques centrales, siégeant à Bâle, en Suisse, pourrait être le premier pays entièrement numérisé et financièrement asservi.

Elle prédit que la Suisse sera numérisée à la vitesse de l’éclair – un fait qui m’a été  confirmé par d’autres banquiers privés suisses, qui ne sont peut-être pas d’accord avec le système, mais qui y sont liés par un travail qui nourrit et soutient leurs familles. Ils ont réitéré que nous serions contrôlés par chaque mouvement ; que l’accès à notre argent, à nos actifs, sera proportionnel à notre comportement et à notre obéissance au système.

En outre, le Dr. Thomas Binder, cardiologue suisse et Dr. Astride Stuckelberger, scientifique international de la santé, anciennement à l’OMS. Tous deux rappelaient à l’auditoire les mesures et les diktats ordonnés contre les droits de l’homme, en Suisse et simultanément dans les 193 pays membres de l’ONU. Ils ont souligné le préjudice que ces mesures causeront à l’ensemble de la population mondiale si elles ne sont pas arrêtées. Et surtout à nos enfants, parce qu’ils sont la prochaine génération, qui prépare l’avenir.

Dr. Thomas Binder a soulevé un autre point important. Il a appelé tous les professionnels médicaux et scientifiques à rester fidèles à leur profession de guérisseurs au meilleur de leurs connaissances. Il a fait référence au serment d’Hippocrate, que tous les médecins doivent signer. Il a été écrit par Hippocrate au Ve siècle av. J.-C., et il est toujours considéré sacré par les médecins : traiter le malade du mieux de ses capacités, préserver la vie privée d’un patient, enseigner les secrets de la médecine à la prochaine génération, etc.

Dr. Binder a appelé ses collègues médecins en Suisse et dans le monde entier à être fidèles à son serment et sortant de la contrainte gouvernementale, en suivant leur conscience. Si cela se produisait au sein de la communauté médicale et scientifique mondiale – et malgré les menaces – le récit de la covid et la tyrannie s’effondreraient.

Ensuite, il y a une destruction économique mondiale, le résultat d’une maladie qui, en fait, n’a jamais existé sous forme pandémique. Selon Robert Kennedy Jr., le mensonge à ce sujet a anéanti 3,8 billions de dollars dans le monde entier, la plupart dans les soi-disant pays en développement, laissant derrière eux la misère, la pauvreté et la mort, tout en transférant la valeur des actifs aux quelques super riches. – Voir aussi ceci. Le professeur Chossudovsky, auteur de cet article très documenté et directeur et rédacteur en chef de Global Research à Montréal, rassemble toutes les preuves, montrant que le SRAS-CoV-2, alias Covid-19, n’a jamais été identifié et démontre comment les chiffres des cas et des décès dans le monde ont été manipulés, pour faire régner  la peur – et pour contrôler et opprimer globalement la population mondiale.

Compatriotes – votons massivement NON le 28 novembre 2021, afin que la Suisse reste effectivement le phare de la démocratie dans le monde – et pour le monde entier LIBERTÉ – LIBERTÉ – LIBERTÉ !

RFK_RealFauci

Dictature sanitaire et Nouvel Ordre Mondial : confirmation si besoin était de la fraude des tests RT-PCR pour COVID19 (Dr Nicole Delépine)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, désinformation, guerres hégémoniques, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , on 20 novembre 2021 by Résistance 71

resistance1

Nous avons dénoncé cette falsification des chiffres à coup des tests RT-PCR  et publié des articles depuis novembre 2020 avec rappel en mars 2021 sur la base de la fraude chiffrée que constitue les “tests” PCR qui ne sont pas des tests, mais un outil de duplication de matériel génétique pour pouvoir cultiver et travailler sur des échantillons. Ceci des mots mêmes de leur inventeur le Pr Karry Mullis, prix Nobel de chimie 1993 pour cette découverte.
De fait, nous avions relayé en août 2020 un article du journaliste Jon Rappoport traduit en français, mais dont la publication en anglais remontait à avril 2020, c’est à dire au tout tout début de la “pandémie” : “Les tests COVID19 sont une fraude !”
Le seul moyen de déclarer une “pandémie” est de :

1- changer la définition d’une “pandémie” ce qu’a fait l’OMS un paquet de fois depuis la “pandémie” H1N1 qui avait fait un gros “flop”

2- Falsifier les chiffres des données. Deux méthodes employées efficacement dans le cas de la fraude COVID19 : 

a) L’utilisation d’algorithmes et de “modèles informatiques”, c’est à dire ne plus baser la science sur l’observation des faits, mais extrapoler sur des modèles informatiques, qui “projettent” des résultats en fonction d’algorithmes et de données intégrés qui peuvent parfaitement être erronées, insuffisantes ou simplement falsifiés. Ainsi nous avait-on prédit 500 000 morts en France selon les “modèles” et qu’urgence il y avait.
Nous vivons depuis des lustres dans un monde de la “science des modèles”,  manipulatrice à souhait, un des meilleurs exemples étant celui de la fraude (une de plus !) de la théorie du réchauffement climatique anthropique, basée sur des modèles informatiques (sciemment) erronés… Le cas COVID n’est qu’un symptôme de plus de cette maladie qui ronge la science au profit de desseins vils, veules et criminels.

b) L’utilisation de “tests” frauduleux ayant pour vocation de donner des résultats dans le sens escompté, en l’occurence une marée de “cas positifs”, surgonflant les chiffres et facilitant la réaction à une peur synthétique, fabriquée à coup d’algorithmes et de “tests” erronés. Ceci permet la mise en place du pilotage émotionnel des masses et de proposer des “solutions” toutes pus liberticides les unes que les autres…
Mais il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin. Tout ceci n’est qu’outil pour finaliser un objectif : celui de la mise en place d’une dictature technotronique, qui par le contrôle numérique se voudra résoudre et contrôler toutes les “crises” fabriquées (COVID, crise économique, crise “climatique”, crise démographique}, bien évidemment sous le couvert pernicieux de “sécurité, de “bien commun”, de “santé publique” et de “bien-être pour tous” dans un meilleur des mondes pré-digéré pour nous par un ramassis de criminels psychopathes qui essaient coûte que coûte de sauver, de transmuter le système qui les maintient au pouvoir et qui arrive au bout du bout du banc, en un Nouvel Ordre Mondial de l’horreur eugéniste et transhumaniste, sur toile de fond de d’immortalité et de “fontaine de jouvence” élitiste.
Il est plus que grand temps que nous, les peuples de la Terre, unis, ne les mettions eux et le système qui les génère, hors d’état de nuire.
Notre page “coronavirus” s’intitule depuis le tout début 2020 “Coronavirus, guerre contre l’humanité”. Nous ne l’avons pas intitulée de la sorte par pure coïncidence… Nous sommes sous attaque directe du système oligarchique par excellence. Nous sommes, depuis 2020, entrés de pleins pieds dans la phase terminale de mise en place et à terme, ce sera eux ou nous. Ils ne reculerons pas et nous sommes, nous les peuples de monde, plus que jamais en état de légitime défense permanente.
Il nous faut d’abord vaincre mentalement et physiquement l’oppression qui nous accable, puis immédiatement, dans le même temps mettre en place un système social des associations libres et de mise en avant du véritable bien commun, hors état, hors marchandise, hors argent et hors salariat. Ceci est la seule solution viable pour la réalisation de notre humanité. La condition pour l’espèce humaine de devenir enfin adulte au-delà de toutes les chimères et impostures du monde étatico-marchand en fin de cycle et voués aux oubliettes de l’Histoire.
Il n’en tient qu’à nous. La solution est en nous, unis et solidaires.
~ Résistance 71 ~

“La question sociale est une question agraire” (Gustav Landauer)

RT-PCR1
Test bidon + données bidon = vraie peur fabriquée !!

RÉVÉLATIONS CAPITALES DE LA FDA

Invention du récit Covid

Dr Nicole Delépine

18 novembre 2021

url de l’article original:

La mystification par le test PCR pour créer le mythe de la pandémie et entretenir la peur

La mystification par l’usage inapproprié du test PCR, dénoncée depuis octobre 2020 par l’avocat Reiner Fuellmich continue malgré sa condamnation en justice en octobre 2020 au Portugal.[1][2]

Partout dans les pays riches, les gouvernants imposent son usage mortifère grâce à la corruption de nombreux scientifiques et médecins, médias auxquels on laisse la parole, les nombreux autres étant diffamés menacés et muselés.

Actuellement, un simple test positif vous fait qualifier de « cas »,[3][4][5] vous déclare dangereux pour les autres, vous interdit de travail, d’école ou de sport et vous expose à des interrogatoires dignes de l’inquisition (la torture physique en moins) pour que vous dénonciez ceux que vous avez rencontrés, qui seront aussitôt déclarés cas contact et soumis à leur tour à la folie d’exclusion et de tests répétitifs.

Pour casser la chaîne de transmission, il faut isoler les vrais malades, ceux qui présentent des signes cliniques (fièvre, toux, fatigue, anosmie…) chez lesquels le test peut être utile pour confirmer le diagnostic d’infection virale (et guère plus) et laisser vivre normalement les asymptomatiques (qui ne sont que très exceptionnellement contaminateurs).

Chez une personne ne présentant aucun signe clinique, la positivité d’un test PCR n’indique absolument pas qu’elle est malade, ni qu’elle le deviendra, ni qu’elle est porteuse de virus, ni qu’elle peut le transmettre.

Ces constatations ont initialement été faites sur 3790 cas positifs.[6]

Leur confirmation définitive en a été réalisée lors du dépistage colossal (10 millions de personnes testées) autour de Wuhan[7] où aucun des 300 asymptomatiques positifs en PCR ne s’est révélé porteur de virus, ni contaminant, ni atteint par la maladie après un mois de surveillance.

Nous savons, ils savent, et nous savons qu’ils savent.[8]

Un document récent de la FDA admet enfin que le test PCR « Covid » a été développé sans échantillons viral spécifique isolé pour l’étalonnage des tests, admettant qu’il teste autre chose,[9] quelques séquences d’ARN insuffisamment spécifiques du virus

Le tristement célèbre test PCR pour le coronavirus (Covid-19) n’a pas été développé avec des échantillons réels, mais plutôt avec ce qui semble être du matériel génétique provenant d’un virus du rhume.

Dans le document de la FDA, il est clairement indiqué que le matériel génétique ordinaire de la grippe saisonnière a été utilisé comme marqueur de test dans les kits de test PCR.

Pourtant les autorités savaient que de nombreuses personnes seraient testées « positives », leur permettant ainsi d’utiliser ces résultats pour créer le récit « Covid ».

Il n’existe aucun test légitime permettant d’identifier avec précision la présence du SRAS-CoV-2.

Une autre révélation dans le document récent est l’admission par la FDA que les résultats des tests sont « regroupés » et donc produisent des chiffres inexacts. La FDA fabrique littéralement des données pour soutenir un faux récit.

AINSI : « nous sommes maintenant à la croisée des chemins dans le monde entier. Le moment est à nous de décider si nous allons permettre à ce type de fascisme médical de persister et d’avoir un impact sur l’avenir de nos enfants. Ou si nous allons enfin dire non à la politique tyrannique du gouvernement. »[10]

Extraits choisis du document de la FDA de janvier 2020 et revu régulièrement (dernier en juillet 2021)

« Since no quantified virus isolates of the 2019-nCoV were available for CDC use at the time the test was developed and this study conducted, assays designed for detection of the 2019-nCoV RNA were tested with characterized stocks of in vitro transcribed full length RNA (N gene; GenBank accession : MN908947.2)

« Étant donné qu’aucun isolat de virus quantifié du 2019-nCoV n’était disponible pour une utilisation par les CDC au moment où le test a été développé et que cette étude a été menée, des tests conçus pour la détection de l’ARN 2019-nCoV ont été testés avec des stocks caractérisés d’ARN transcrit in vitro sur toute la longueur (gène N ; Accession GenBank : MN908947.2) de titre connu (copies d’ARN/μL) enrichi en un diluant constitué d’une suspension de cellules A549 humaines et d’un milieu de transport viral (VTM) pour imiter l’échantillon clinique.[11]

CDC 2019-Novel Coronavirus (2019-nCoV) Real-Time RT-PCR Diagnostic Panel[12]

« Les résultats concernent l’identification de l’ARN du SRAS-CoV-2.

L’ARN du SRAS-CoV-2 est généralement détectable dans les échantillons des voies respiratoires supérieures et inférieures pendant l’infection. Les résultats positifs sont révélateurs d’une infection active par le SRAS-CoV-2, mais n’excluent pas une infection bactérienne ou une co-infection par d’autres virus. L’agent détecté peut ne pas être la cause définitive de la maladie. Les laboratoires aux États-Unis et dans leurs territoires sont tenus de rapporter tous les résultats aux autorités de santé publique compétentes.

Les résultats négatifs n’excluent pas l’infection par le SRAS-CoV-2 et ne doivent pas être utilisés comme seule base pour le traitement ou d’autres décisions de prise en charge des patients. Les résultats négatifs doivent être combinés avec des observations cliniques, des antécédents du patient et des informations épidémiologiques. »

Autre extrait :

“NE PAS JETER : Informations importantes spécifiques au produit *** LIMITATIONS Ce test n’a pas été approuvé par la FDA. Ce test a été autorisé par la FDA en vertu d’une EUA pour une utilisation par des laboratoires autorisés. Ce test n’a été autorisé que pour la détection de l’acide nucléique à partir du 2019-nCoV, et non pour d’autres virus ou agents pathogènes.

Ce test n’est autorisé que pour la durée de la déclaration selon laquelle il existe des circonstances justifiant l’autorisation de l’utilisation d’urgence de diagnostics in vitro pour la détection et/ou le diagnostic du SARS-CoV-2 en vertu de l’article 564(b)(1) de la Federal Food, Drug, and Cosmetic Act, 21 U.S.C. § 360bbb-3(b)(1), à moins que l’autorisation ne soit résiliée ou révoquée plus tôt.”

“Mea Culpa de l’OMS”

L’OMS en avril 2021 avait attiré l’attention de l’invalidité de trop des tests PCR surtout lorsque les laboratoires utilisent fallacieusement des amplifications du signal trop élevées. Aucun compte n’a été tenu de cette mise en garde, du moins dans la plupart des labos français.[13]

Vous trouverez ci-dessous la ‘rétractation’ soigneusement formulée par l’OMS. Le texte intégral avec le lien vers le document original est en annexe« [14]

“Le document d’orientation de l’OMS sur les Tests diagnostiques pour le dépistage du SARS-CoV-2 souligne que les résultats faiblement positifs doivent être interprétés avec prudence.

La valeur de cycle seuil (Ct) nécessaire pour détecter le virus est inversement proportionnelle à la charge virale du patient. Lorsque les résultats du test ne correspondent pas au tableau clinique, il convient de prélever un nouvel échantillon et de répéter le test en utilisant une méthode d’amplification des acides nucléiques identique ou différente.

L’OMS rappelle aux utilisateurs de DIV[15] que la prévalence d’une maladie altère la valeur prédictive des résultats de test ; à mesure que la prévalence diminue, le risque de faux positifs augmente.

Cela signifie que la probabilité qu’une personne ayant obtenu un résultat positif (SARS-CoV-2 détecté) soit réellement infectée par le SARS-CoV-2 diminue à mesure que la prévalence diminue, quelle que soit la spécificité déclarée du test. (emphase ajoutée par l’auteur).”

Estimations erronées 

Ce n’est pas une question de “faibles positifs” ou de “risque de faux positifs”. L’enjeu relève au point de départ en janvier 2020 de la mise en application par l’OMS d’une méthodologie trompeuse et erronée qui conduit à des estimations qui n’ont aucune base scientifique. 

Ce que cette déclaration contradictoire de l’OMS confirme, c’est que l’estimation du Covid positif à partir d’un test PCR (avec un seuil d’amplification de 35 cycles ou plus) est tout simplement invalide. Dans ce cas, l’OMS recommande de répéter le test PCR :

il convient de prélever un nouvel échantillon et de répéter le test…”.

“Retester, On s’est trompé…”. Cette recommandation de RÉPÉTER LE TEST n’a aucun sens. C’est une impossibilité. Des millions de personnes dans le monde entier ont déjà été testées, à partir du début février 2020. Il s’agit néanmoins de conclure que la recommandation contradictoire de l’OMS de “retester” confirme sans équivoque QUE CES ESTIMATIONS PCR RELATIVES À LA Covid SONT TOUT SIMPLEMENT ERRONÉES.[16]

Au point de départ en janvier 2020, le test PCR fut (de manière routinière) appliqué à un seuil d’amplification Ct de 35 ou plus, conformément aux recommandations de l’OMS. Cela signifie que la méthodologie PCR appliquée dans 193 pays membres des Nations Unies a mené au cours des 12 à 14 derniers mois à la compilation de statistiques Covid surestimées et trompeuses.

Et ce sont ces statistiques (erronées) qui servent à mesurer l’évolution de ladite “pandémie”.

Au-dessus d’un cycle d’amplification de 35 ou plus, le test ne détectera pas spécifiquement les segments du virus . Par conséquent, ces chiffres n’ont aucun sens.

Il s’ensuit qu’il n’y a aucune base scientifique pour confirmer l’existence d’une pandémie.

Ce qui signifie également que le verrouillage (confinement) ainsi que les mesures économiques qui ont entraîné la panique sociale, l’accroissement extrême de la pauvreté et le chômage (dont l’objectif annoncé par les gouvernements était de freiner la propagation du virus) n’ont aucune justification ».

Par ailleurs d’autres scandales éclatent par rapport au test PCR[17]

La US Food and Drug Administration a émis « le type de rappel le plus sérieux » pour des kits de test à domicile populaires qui indiquent si une personne est infectée par le coronavirus. Au moins 2,2 millions de produits pourraient avoir donné de faux positifs.

Quelques 2 212 335 kits produits par la société de biotechnologie Ellume, basée en Australie, et distribués aux États-Unis, présentent potentiellement des résultats faussement positifs au test de dépistage du SARS-CoV-2, a indiqué l’agence de santé publique dans un communiqué récent en novembre 21.

La FDA a averti que l’utilisation de kits défectueux « peut entraîner de graves conséquences néfastes pour la santé ou la mort », qualifiant le cas de « rappel de classe I ».

En conclusion, la confirmation que les tests PCR ne sont pas fiables et ne devraient en aucun cas être utilisés par les gouvernements comme preuve de la « pandémie » vient de la FDA elle-même.

Il est grand temps que nos dirigeants reviennent aux moyens classiques d’évaluer les épidémies : 

le comptage des malades et celui des morts de la maladie.

Notes :

[1] Vers le faire-part de décès des tests PCR (francesoir.fr)

[2] La grande supercherie des tests PCR, 90 % des cas positifs ne sont pas malades ni contagieux (francesoir.fr)

[3] *Elena Surkova, Vladyslav Nikolayevskyy, Francis Drobniewsk

False-positive Covid-19 results: hidden problems and costshttp://www.thelancet.com/respiratory Vol 8 December 2020

[4] https://latribunedissidente.over-blog.com/2020/10/la-pertinence-des-tests-pcr-dr-pascal-sacre.html

[5] Covid : La PCR nasale peut-elle mentir ? Dr Pascal Sacré, AIMSIB, 30 août 2020

[6] Rita Jaafar Corrélation entre 3790 échantillons positifs de réaction en chaîne de polymérase quantitative et cultures de cellules positives, y compris 1941 isolats de coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère Maladies infectieuses cliniques, 28/9/2020 ciaa1491,

https://doi.org/10.1093/cid/ciaa1491

[7] France info avec AFP : Après avoir mobilisé plus de 28 000 soignants sur plus de 2 800 sites, les autorités de Wuhan (Chine) ont réalisé la plus vaste opération de dépistage du Covid-19 chez onze millions d’habitants pour un prix de 127 millions de dollars lundi 9 août 2020…

[8] L’archipel du goulag, Soljenitsyne

[9] https://www.fda.gov/media/134922/downloadwww.fda.gov

[10] https://rightsfreedoms.wordpress.com/2021/10/27/fda-document-admits-Covid-pcr-test-was-developed-without-isolated-samples-for-test-calibration-e

[11] https://www.fda.gov/media/134922/downloadwww.fda.gov

[12] Centers for Disease Control and Prevention Division of Viral Diseases 1600 Clifton Rd NE Atlanta GA 30329 CDC-006-00019, Revision: 07 CDC/DDID/NCIRD/ Division of Viral Diseases Effective: 07/21/2021

[13] L’OMS confirme que le test Covid-19 PCR est invalide, les estimations des « cas positifs » sont sans fondement. Le confinement n’a aucune base scientifique. | Mondialisation — Centre de Recherche sur la Mondialisation

[14] WHO Information Notice for Users 2020/05

[15] Diagnostic in vitro

[16] Le Pr Prof Michel Chossudovsky mentionne qu’il existe plusieurs autres défauts concernant le test PCR qui ne sont pas abordés dans cet article. (Voir le livre électronique de Michel Chossudovsky :

The 2020 Worldwide Corona Crisis: Destroying Civil Society, Engineered Economic Depression, Global Coup d’État and the Great Reset(Chapitre II).

[17] FDA recalls millions of Covid test kit over false results – Asume Tech 11 Nov 21

= = =

Lire notre page “Coronavirus, guerre contre l’humanité” et y voir les articles répertoriés vers le bas de page remontant à novembre 2020 et mars 2021 sur la fraude des “tests” PCR

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

poster3

resistance1

desobeissance-civile

Halloween sauce COVID : la nuit des morts-vivants « vaccinés » (Kevin Barrett)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 3 novembre 2021 by Résistance 71

Kevin Barrett est la seule voix contre les injections OGM anti-COVID sur VT. Les deux éditeurs Jim Dean et Gordon Duff sont de fervents pro-vax dans le sillage de l’épouse de GD qui est infirmière sans doute sous contrôle.
Ce qui nous choque depuis des mois est que VT avait dénoncé et exposé dès mars 2020, que le virus SRAS-CoV-2 donnant la COVID fut créé en laboratoire (Université de Caroline du Nord, Chapell Hill) entre 2006 et 2015 avant d’être récupéré par le Pentagone à des fins de mise sous forme d’arme biologique (vaccin compris…). Depuis lors, la ligne éditoriale de VT a été la confiance absolue en la parole du CDC et du NHI et de la clique Fauci, Pfizer and Co sur la “vaccination” ARNm. Depuis plusieurs mois, VT insulte littéralement les personnes refusant l’injection et les médecins et scientifiques les plus compétents s’élevant contre la dictature sanitaire mise en place, alimentant ainsi la division et le désir de ségrégation oligarchique. Est-ce à ce prix, celui de la santé de millions de personnes mise en danger par l’injonction et l’obligation “vaccinale” face à une maladie qui n’est fatale que pour 0,03% des gens infectés, âgés et sujets à de multiples facteurs de co-mortalité et dont on peut craindre de fait,  que le “remède” chimérique soit bien pire que la maladie elle-même à termes, que VT peut continuer à exposer les attaques nucléaires du 11 septembre et la phagocytose par le lobby sioniste de toutes les institutions yankees permettant l’impunité à l’entité sioniste pour ses crimes répétés contre l’humanité dans le génocide du peuple palestinien ? Eux-seuls ont la réponse à cette question, mais une chose est certaine, comment croire une seconde le flot de mensonges et de falsification de données en provenance des institutions de “santé” américaine et gouvernementales dans leur ensemble ?
Kevin Barrett en cela, est une bouffée d’air frais dans le marécage pro-vax nauséabond de VT, même s’il a aussi ses limites. Mais après tout, peut-être est-ce la fonction finale de VT comme rouage des services, celui de convaincre les sceptiques qui le sont à juste titre, de commettre l’irréparable, car une fois injecté, personne ne fait plus machine arrière, votre corps ne vous appartient plus…
Qui sait ?…
~ Résistance 71 ~

vaxRNAm

La nuit des morts-vivants vaccinés

Kevin Barrett

30 octobre 2021

url de l’article original (avec vidéo) :
https://www.veteranstoday.com/2021/10/30/ffwn-night-of-the-living-vaxxed/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Commençons par le titre phare de ce week-end d’Halloween :

“Dans notre reportage, Anthony Fauci a annoncé que le CDC, dans un projet conjoint avec le DHS, la NSA, CIA, LSD, PCP et autre agences à trois lettres, vont envoyer des trolls, goblins, sorcières, zombies, orcs et autres créatures bien désagréables faire du porte-à-porte pour vacciner les gens…

“Le CDC a aussi annoncé qu’il va fournir des pommes serties d’aiguilles vaccinales aux activistes pro-vaccins qui veulent tromper les enfants des voisinages pour qu’ils s’injectent eux-mêmes avec cette thérapie génique expérimentale. Eh les gars, c’est la nuit des zombies-vaccinés ! Des légions de morts-vivants au cerveaux bien lavés déambulent alentours en hurlant “donnez-nous des cerveaux de non-vaccinés !” Alors faites le plein de balles d’argent et de pieux de bois et de tout ce qui marche contre ces monstres d’après les dernières études en date révisée par les pairs et financées par Pfizer, Moderna et la Fondation Anthony et Melinda Fauci du gain de fonction de coronavirus de chauve-souris. Comme le dit le vieil adage : faites confiance à la manipulation psychologique.. pardon… à la science !”

Avance rapide vers la portion brossage de manche YouTube de l’émission :

HE LES SCEPTIQUES VACCINAUX ! BARRICADEZ-VOUS DANS VOS MAISONS ET VERROUILLEZ BIEN LES PORTES ! LES ZOMBIES DE L’INJECTION ARRIVENT POUR VOUS BOUFFER LES CERVEAUX ! ET UN DE CES ZOMBIES LE PLUS TERRIFIANT RESSEMBLE VAGUEMENT AU CORPS EN DECOMPOSITION DE… NOAM CHOMSKY ? ATTENDEZ, MAIS C’EST NOAM CHOMSKY SOI-MEME ! J’AVAIS L’HABITUDE DE FAIRE PEUR AUX GENS AVEC MON MASQUE DE DICK CHENEY… QUI AURAIT PU PREVOIR QUE NOAM CHOMSKY DEVIENDRAIT PRESQUE AUSSI MONSTRUEUX ?…

NdR71: Pour ceux qui ne le savent pas encore, il y a quelques jours, le dissident contrôlé de toujours, Noam Chomsky, a déclaré dans un entretien que les gens qui refusent l’injection anti-COVID doivent être séquestrés et qu’eux-mêmes devraient avoir la décence de se mettre au ban de la société… Le clip vidéo fait le tour de la toile et papy Chomsky confirme bien qui il est et ce qu’il a toujours été : un agent du système, une taupe dans la dissidence, un “dissident” contrôlé depuis la première heure. Ce n’est pas un hasard si en plus de 10 ans, nous n’avons JAMAIS publié un texte de Chomsky…

Encore une preuve que les “vaccins” rendent les gens zombies à l’EEG plat : la nouvelle étude du CDC (Center for Disease Control) prétendant montrer que les vaccins protègent mieux que l’immunité naturelle. Tout comme le NIST en son temps tentant de montrer que les tours jumelles du WTC et le bâtiment WTC7 se sont complètement effondrés par le hasard des choses et quelques incendies de bureaux ou ces tortionnaires de la CIA faisant confesser à Khalis Sheikh Mohammad tous les crimes possibles depuis l’enlèvement du bébé Lindbergh, le CDC savait les résultats qu’il voulait à l’avance et a tordu, manipulé ou plutôt torturé les données pour leur faire crier tout ce que ses tortionnaires voulaient.

Comme l’explique Alex berenson ( Alex Berenson explains,) L’étude a observé quelques 200 000 personnes hospitalisées pour des symptômes du COVID et n’a trouvé qu’une toute petite portion pour qui apparement l’immunité naturelle a échoué :

““Seulement environ 1000 personnes sur les 200 000 personnes hospitalisées pour des maladies ressemblant à la COVID sur une période de huit mois avaient eu une infection préalable documentée à la maladie. (étant donné qu’au moins 20% des Américains et plus probablement plus proche de 40% de ceux-ci ont été exposés à la COVID au printemps 2021, ceci est un tout petit pourcentage et ne suggère pas bien longtemps que la COVID soit une menace)

et seulement 89 de ces 1020 personnes ayant une immunité naturelle ont testé positif.

Donc de 200 000 cas observés, 89 (moins de 1 pour 2000, probablement un chiffre trop petit pour être statistiquement significatif), furent des personnes dont l’immunité naturelle a échoué de les protéger au point qu’ils ont une fois de plus été testés positif. Pour pirouetter comme il le voulait ceci, le CDC a déformé son ratio de risque avec “des caractéristiques géographiques et socio-démographiques” non spécifiées, et VOILA ! les chiffres montrèrent magiquement que les gens se situant dans “la vallée bien heureuse de la vaccination”, du moins avant que le variant créé par l’injection ne déferle, avaient moins de chances de tester positifs que les gens ayant une immunité naturelle acquise.

Tout ceci est en totale contradiction avec des études bien plus vastes et meilleures réalisées et les dernières données du monde réel ( much bigger and better studies and the latest real-world data).

Maintenant je comprends que certaines personnes pensent que de “nobles mensonges” au sujet de l’efficacité du “vaccin” contre l’immunité naturelle soient nécessaires, parce que si nous exposons la vérité complète au sujet d’à quel niveau d’inefficacité est la thérapie génique expérimentale et comment elle peut réellement se comparer à l’immunité naturelle, un très grand nombre de gens vont devenir des vax refuseniks et le résultat serait que bien plus de personnes mourraient inutilement.

NdT: D’une maladie qui ne tue que 0,03% des infectés, allons, allons Kevin, des gens meurent inutilement  a cause de ce forçage transgénique. Les preuves accumulées sur leurs compositions mortifères et le nombre croissant de décès et d’handicaps graves résultant des injections parlent d’eux-mêmes. Au-delà de la guerre des chiffres et de leur bidouillage incessant, il y a l’intention de nuire Kevin. Pourquoi VT refuse de le voir ou fait semblant de l’ignorer ?

Ce à quoi je réponds en citant Alan Sabrosky citant le Lt Gen Bernard C. “Mick” Trainor, général en retraite de l’USMC :

Parfois vous devez mentir pour gagner du temps et solutionner un problème. Mais ne vous mentez jamais à vous-mêmes.

= = =

Notre page “Coronavirus, guerre contre l’humanité”

Et cet article cité par K. Barrett, dont nous avons téléchargé le PDF :

Comparing SARS-CoV-2 natural immunity vs vaccine induced immunity

Auteur principal: Dr Sivan Gazit, Maccabitech Institute, Maccabi Health Services, Tel Aviv, Israël

nwo-covid-19-vaccin

faucheuse1
1ère priorité du Nouvel Ordre Mondial et de leur délire néo-malthusien:
« Maintenir la population mondiale sous les 500 millions… »

Campagne de tyrannie médicale : Nous n’obéirons pas !

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 1 septembre 2021 by Résistance 71

HZ_desobeissance_civile

Brandon Smith appelle un chat un chat et propose des solutions, il confirme aussi ce que nous disons depuis un bon moment, la croisée des chemins arrivent, il faudra faire un choix et comme le disait si justement le grand historien Howard Zinn : “On ne peut pas être neutre dans un train en marche.” L’humanité vaincra au delà de toutes les impostures et tyrannie. Organisation et désobéissance civile généralisées !..
A bas l’État ! A bas la marchandise ! A bas l’argent et à bas le salariat !
~ Résistance 71 ~

Nous n’obéirons pas ! Une campagne contre la tyrannie médicale

Brandon Smith

5 août 2021

source de l’article en français :

https://lesakerfrancophone.fr/nous-nobeirons-pas-une-campagne-contre-la-tyrannie-medicale

J’ai écrit fiévreusement ces derniers temps sur les questions de mandats Covid et de passeports vaccinaux, et je suis sûr que la plupart des lecteurs comprennent pourquoi – Nous sommes actuellement à l’aube d’un grand conflit contre les pouvoirs en place ; des gens qui exploitent la crise Covid (largement fabriquée) pour exercer un contrôle politique et économique sans précédent. Et quand je dis « fabriquée », je veux dire qu’il n’y a pas de crise, pas besoin de mandats, pas besoin de confinement et pas besoin de passeports vaccinaux.

Nous avons affaire à un virus auquel 99,7 % des gens survivront facilement selon les études et les statistiques de l’establishment médical et de nombreuses études indépendantes, mais pour une raison quelconque, les médias et les gouvernements nous bombardent de propos alarmistes.

Pourquoi la seule solution proposée au grand public implique-t-elle que nous renoncions à toutes nos libertés et à notre autonomie médicale ? Pourquoi 99,7 % de la population est-elle censée s’enfermer, se masquer et se soumettre à un vaccin expérimental à ARNm dont l’innocuité n’est pas prouvée par des tests à long terme ? Pourquoi les 0,26 % de personnes qui risquent vraiment de mourir du virus ne prennent-elles pas simplement des précautions ou ne restent-elles pas chez elles pendant que le reste d’entre nous mène une vie normale ? Bon sang, je ne verrais pas d’inconvénient à contribuer à un fonds destiné à soutenir les 0,26 % de personnes à risque, à aider leurs familles et à payer leurs factures médicales.

La Réserve fédérale et d’autres banques centrales ont dépensé des milliers de milliards de dollars en mesures de relance et en prêts PPP pour empêcher les entreprises de faire complètement faillite et pour empêcher les travailleurs « non essentiels » de mourir de faim pendant les premiers arrêts de production. Mais, nous aurions pu simplement maintenir l’économie en marche pendant tout ce temps et payer une fraction de ce coût pour aider l’infime minorité de personnes qui souffriraient réellement de la maladie.

Oui, c’est vrai, je vais le répéter encore et encore parce que je vois encore aujourd’hui les médias et les adeptes mal informés sur la Covid-19 prétendre que le taux de mortalité de la Covid-19 est beaucoup plus élevé. Ce n’est pas le cas. Le taux médian de mortalité par infection de la Covid est SEULEMENT de 0,26%. C’est un FAIT. C’est la science selon la grande majorité des études médicales sur l’IFR. Laissez-moi vous répéter : le monde entier est enfermé et on nous dit que nous devons renoncer à nos libertés humaines inhérentes parce que 0,26% de la population pourrait avoir plus qu’un reniflement et un brouillard cérébral à cause d’une infection Covid. Pourquoi ?

Eh bien, c’est facile ; parce que la réponse et les restrictions concernant la Covid-19 n’ont rien à voir avec la santé publique et tout à voir avec le contrôle public.

Cet article est un peu différent de ce que j’écris habituellement, car il ne s’agit pas tant d’un appel à la raison pure ou à la science pure que d’un appel aux principes. De nombreux lecteurs m’ont demandé dernièrement s’il n’était pas préférable d’argumenter contre les mandats de lutte contre les pandémies en se fondant sur des idéaux et des principes plutôt que de marteler la science. Je pense qu’il est important de faire les deux, mais prenons un moment pour considérer la question morale et uniquement la question morale. Pour ce faire, nous devons poser quelques questions simples :

Qui a le droit de contrôler vos décisions médicales ? Qui est qualifié pour contrôler votre droit constitutionnel à la vie, à la liberté et au droit de rechercher la prospérité ? Qui devrait avoir le pouvoir de vous dire ce que vous pouvez dire, où vous pouvez travailler, où vous pouvez acheter, où vous pouvez vendre, où vous pouvez marcher, où vous pouvez voyager, en quoi vous devez croire ?

La réponse est PERSONNE, sauf vous-même. Mais bien sûr, le culte Covid et les personnes qui bénéficient de la pandémie prétendront que vos droits ne s’appliquent plus lorsque vous « mettez la vie des autres en danger ». C’est le vieil argument du contrat social – Vous faites « partie d’une société », donc la société a des attentes qui supplantent vos droits. Tout cela n’a aucun sens, mais c’est une stratégie classique utilisée par tous les totalitaires des temps modernes. Il n’a jamais été question de ce que la « société » veut, il n’a jamais été question que de ce que les tyrans veulent.

Comme je l’ai noté dans de nombreux articles, avec des faits et des preuves scientifiques sans fin, personne qui veut rester libre des mandats de vaccination ou des passeports vaccinaux ne met les autres en danger. Encore une fois, le taux de mortalité médian pour la Covid est de 0,26% et ni les mandats, ni les masques, ni les vaccins n’ont mis un terme à la pandémie. Il est intéressant de noter que ce sont les États où les mesures de confinement et les restrictions concernant les masques sont les plus sévères qui ont enregistré les taux d’infection les plus élevés au cours des 18 derniers mois. Même à l’heure actuelle, des milliers de personnes entièrement vaccinées contractent la Covid par des « cas isolés », et certaines d’entre elles sont décédées. Les infections et les décès ont chuté en janvier, bien avant que les vaccins ne soient fabriqués à grande échelle. En février, seuls 5 % de la population américaine avaient été vaccinés avec une seule dose. Le fait est que les vaccins n’ont rien donné.

Même si je faisais partie des 0,26 % de personnes qui risquent de mourir, je n’exigerais JAMAIS que les 99,7 % restants de la population renoncent à leurs libertés et à celles de leurs enfants pour que je puisse me sentir un peu plus en sécurité. Ce serait un acte de folie égoïste.

Mais disons pour un moment que nous mettons de côté toute la science qui soutient la position anti-mandat. Et si le taux de mortalité du virus était beaucoup plus élevé ? Et si nous avions affaire au virus Ebola ou à un autre agent pathogène dangereux ? Et si 1 personne sur 100 était à risque ? Et si 1 personne sur 10 était en danger ? La tyrannie médicale et les confinements de masse seraient-ils alors acceptables ? La réponse est non, ils ne le seraient pas.

Pourquoi ? Honnêtement, c’est une question de qui est au pouvoir et qui met en œuvre de tels mandats. Pourquoi devrions-nous avoir une confiance aveugle dans des gouvernements composés d’élitistes et de globalistes corrompus ? Qui sont-ils pour veiller à nos intérêts ? Comment ces personnes sont-elles qualifiées pour protéger la confiance du public ? Ils ne sont pas qualifiés et ne le seront jamais.

Ils ne se soucient pas de nous. Ils ne cherchent qu’à servir leurs propres intérêts et à faire avancer leurs propres agendas. Il suffit de voir à quel point des institutions globalistes comme le Forum économique mondial se sont emballées, qualifiant la pandémie d’« opportunité«  pour faire passer en force leur programme de « Grand Reset ». Ces goules ne sont pas le genre de personnes que le public veut voir en charge de la micro-gestion de leur vie.

Il appartient donc à l’individu de se protéger comme il l’entend, mais l’establishment nous dit que nous ne sommes pas capables de le faire. Nous devons plutôt nous en remettre à leur « meilleur jugement ». Ils sont censés être plus intelligents que nous tous, et en tant que technocrates « bienveillants », eux seuls ont la connaissance et la droiture nécessaires pour déterminer le cours de l’avenir de chaque personne vivante.

Les globalistes comme Gideon Lichfield du MIT nous ont dit exactement quel était le plan en mars 2020 dans un article intitulé « Nous ne reviendrons pas à la normale« . Ils admettent que l’objectif a toujours été d’instaurer des restrictions sur les passeports vaccinaux qui dureront de nombreuses années, voire pour toujours. Extrait de l’article :

En fin de compte, cependant, je prédis que nous rétablirons la capacité de socialiser en toute sécurité en développant des moyens plus sophistiqués d’identifier qui est un risque de maladie et qui ne l’est pas, et de discriminer légalement ceux qui le sont.

… on peut imaginer un monde dans lequel, pour prendre un vol, il faudra peut-être s’inscrire à un service qui suit vos déplacements via votre téléphone. La compagnie aérienne ne serait pas en mesure de voir où vous êtes allé, mais elle serait alertée si vous avez été à proximité de personnes infectées ou de foyers de maladie connus. Des exigences similaires s’appliqueraient à l’entrée des grandes salles de spectacle, des bâtiments publics ou des plates-formes de transport public. Il y aurait des scanners de température partout, et votre lieu de travail pourrait vous demander de porter un moniteur qui suit votre température ou d’autres signes vitaux. Là où les boîtes de nuit demandent une preuve d’âge, elles pourraient à l’avenir demander une preuve d’immunité – une carte d’identité ou une sorte de vérification numérique via votre téléphone, montrant que vous avez déjà récupéré ou été vacciné contre les dernières souches de virus.

Je vous dis que c’est la philosophie classique de presque tous les monstres semi-humains qui ont jamais vécu. C’est l’idéologie des sociopathes narcissiques. La religion des robots sans âme. Certains des plus grands maux connus de l’humanité ont été commis au nom du « plus grand bien du plus grand nombre ». Ce mantra ne peut être toléré en aucune circonstance ; on ne peut le laisser infecter notre nation et supplanter nos valeurs les plus profondes. Parce que si cela se produit, nous pourrions nous retrouver esclaves du système pendant très longtemps.

Comme je le préviens depuis un an, de nombreux gouvernements maintiennent ou réintègrent (dans le cas des États-Unis) des mesures de confinement et de restriction en cas de pandémie, et il devrait être clair pour tout le monde que ce processus circulaire de tyrannie médicale n’est pas prêt de s’arrêter. Il n’est jamais censé se terminer. L’objectif de l’establishment, des globalistes et des gouvernements, est de maintenir les restrictions en place indéfiniment.

Les médias grand public ont constamment attaqué l’affirmation selon laquelle les gouvernements appliqueraient les passeports vaccinaux comme une théorie du complot. Maintenant, ils admettent ouvertement que le plan est d’instituer des passeports vaccinaux et ils le défendent vigoureusement. Ils discutent avec une ferveur avide de la manière dont ils pourraient être en mesure de FORCER ou d’obliger chaque personne à se faire vacciner, même si elle ne le souhaite pas et même si le vaccin ne sert à rien.

J’ai mes propres doutes sur le vaccin, sa finalité et sa sécurité, mais n’oublions pas que le vaccin est au minimum un tremplin vers les passeports vaccinaux. Les passeports sont la clé de tout. Sans les passeports, la tyrannie médicale ne peut être établie. Sans les passeports, ils n’ont aucun moyen de pression sur la population pour dicter les aspects fondamentaux de nos vies. Ils ont BESOIN des passeports afin d’obtenir leur « Grand Reset ». Sans un système de crédit social de type « papiers s’il vous plaît » en place, leur « Reset » s’effondrera.

Il est donc impératif par-dessus tout que les passeports vaccinaux ne soient jamais autorisés à prendre racine. Le programme doit être arrêté et détruit.

Je ne suis pas un « influenceur » majeur dans les cercles conservateurs ou du mouvement de la liberté. Je ne suis pas une grande personnalité de YouTube ou un Juggernaut médiatique. Je n’ai pas le soutien d’une grande entreprise ou des poches profondes pour stimuler une campagne nationale. Je n’aime pas particulièrement parler en public, même si j’ai appris à le faire. Je suis simplement un écrivain qui aime les valeurs de la liberté, les valeurs de la raison et, dans de nombreux cas, les valeurs de la foi qui donnent un sens à l’humanité. Et ce que je vois, c’est un besoin extrêmement sérieux ; le besoin d’une ligne de front organisée contre la tempête de la dictature qui est à notre porte.

Ce que je suggère est simple : une campagne nationale contre les passeports médicaux. Les globalistes, les socialistes et les corporatistes comprennent le concept de « pression » et savent comment l’appliquer pour obtenir ce qu’ils veulent. Je crois que nous devons également apprendre à exercer des pressions dans le sens inverse. Il ne suffit pas de rester assis dans nos maisons, isolés les uns des autres, en sachant que des millions d’autres personnes ressentent la même chose que nous. Nous devons aussi agir.

Nous devons envoyer un message : NOUS NE NOUS SOUMETTRONS PAS !

Je ne suis pas sûr qu’une seule personne ait le « poids » nécessaire pour mener cette campagne seule, et c’est probablement mieux ainsi. Ce qu’il faut, c’est un mouvement de masse uni par des principes, et non un mouvement empêtré dans un culte de la personnalité.

Il existe de nombreuses façons d’y parvenir, des actions simples aux stratégies plus complexes. Tout militant de la liberté peut envoyer un message par le biais de pancartes, d’autocollants pour pare-chocs, de publicités, de panneaux d’affichage, etc., rappelant à l’establishment que nous refuserons de nous soumettre au vaccin ou aux passeports vaccinaux en toutes circonstances. Ils doivent comprendre que rien de ce qu’ils peuvent faire ne nous fera changer d’avis. Rien.

La principale stratégie de la secte Covid a été de travailler avec de grandes entreprises pour exiger des preuves de vaccination (passeports vaccinaux). Nous devons faire savoir à ces entreprises, sans ambiguïté, que nous cesserons tout soutien comme consommateur à leurs activités. Nous ne travaillerons pas pour elles et nous ne leur donnerons pas un centime de notre argent. Au lieu de cela, nous nous adresserons à de plus petites entreprises locales, pour savoir si elles font partie de la campagne « Nous ne nous conformerons pas », et si c’est le cas, nous les soutiendrons à la place. Il est temps de donner une leçon à ces entreprises et de les mettre hors service en retirant notre argent et notre travail de leurs poches.

La stratégie suivante de l’establishment a été de rendre obligatoire la vaccination des fonctionnaires. Encore une fois, les débrayages massifs sont la solution. Laissez-les transpirer en perdant la moitié de leurs effectifs. Et puis peut-être les traîner en justice. Enterrez-les dans des procès tout en étranglant leur capacité à fonctionner.

Finalement, l’administration Biden va tenter de mettre en place des fermetures et des contrôles de vaccins au niveau fédéral. Ce n’est qu’une question de temps. C’est là que l’organisation est vitale. Les comtés et les États à majorité conservatrice et défenseurs des libertés doivent s’unir et dire une fois de plus « Nous ne nous plierons pas ». Si le gouvernement de votre État est de la partie et défie Biden, ce sera encore plus utile, mais ne faites pas l’erreur de croire que les gouvernements des États seront les seuls à vous protéger. Vous devez être organisés au niveau local, avec votre communauté et les entreprises locales prêtes à prendre position. Cela doit commencer maintenant, avant qu’il ne soit trop tard.

Enfin, si la secte Covid décide d’utiliser la force directe comme option, nous devons être prêts à riposter. Sans organisation locale au minimum, se défendre sera difficile voire impossible. Cela signifie qu’il faut faire revenir une vieille tactique des Pères Fondateurs : La milice.

Il y a un temps pour la préparation et un temps pour la prise de risques. Sans risque, il n’y a pas de liberté. Nous approchons rapidement d’un moment où les joueurs et les vrais croyants pourraient décider du sort du monde pour le prochain siècle. Un mouvement populaire et organique doit être rassemblé pour lutter contre la marée montante du totalitarisme. Chacun de nous ne peut faire que sa petite part, mais ensemble, de concert, je crois que nous pouvons arrêter la tyrannie médicale et le Reset dans son élan et même inverser les dommages causés.

Je crois que nous vivons ici, à ce carrefour, pour une raison. Je crois que nous sommes censés être ici, que nous avons la chance d’être les bonnes personnes au bon endroit et au bon moment. Je crois que nous pouvons mettre fin à ce mal, mais seulement si nous osons essayer. Cela commence par un simple geste : Dire au monde « Nous ne nous soumettrons pas ! » Et ensuite, nous devons tenir notre promesse.

= = =

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

ARNm_poison
STOP POISON !!…

Arnaque COVID et dictature sanitaire : un sénateur australien pose les questions qui tuent et fait émerger les liens entre Alphabet-Google-Youtube et Vaccitech / AstraZeneca dans ce qu’il convient d’appeler un crime contre l’humanité en bande organisée…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, Internet et liberté, média et propagande, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , on 26 août 2021 by Résistance 71

AlphGogole

Bonjour le conflit d’intérêt : Alphabet possède YouTube, Google et 12% d’AstraZeneca

Rafe Champion

25 août 2021

url de l’article original:
https://joannenova.com.au/2021/08/hello-conflict-alphabet-owns-youtube-google-and-12-of-company-that-makes-astrazenica-vax/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Note du traducteur : quelques nouvelles d’Australie où la population et certains politiciens et hauts fonctionnaires sont entrés en conflit avec gouvernement et FO dans un ras-le-bol général des conditions sanitaires pathétiques et dictatoriales mise en place depuis plus d’un an. Une analyse courte, directe et percutante…
Google et YouTube sont dans une certaine mesure la police de nos conversations nationales. Ils sont quelque part autorisés d’investir de manière privée et dans le même temps de faire jeter en prison des gens en accord avec des règles qu’ils ont eux-mêmes créées. Qu’est-ce qui ne va pas marcher on se le demande bien ?

Le sénateur Malcolm Roberts a posé quelques très bonnes questions :

Considérez ceux qui possèdent les fabricants de vaccins. Alphabet est le propriétaire de Google et de Youtube et possède 12% des parts de l’entreprise Vaccitech, qui a créé le vaccin AstraZeneca. Youtube censure des vidéos mentionnant l’ivermectine comme traitement du COVID. Tout ceci ne constitue t’il pas un conflit d’intérêt ? Si l’ivermectine était approuvé comme médicament pour soigner le COVID, que se passerait-il pour les centaines de milliards de dollars de profits de Big Pharma ? Ces profits sont un transfert de la richesse des contribuables vers Big Pharma.

Un nouveau modèle de business ? Et si un médicament en vogue créait un marché pour d’autres médicaments :

Considérez les bénéfices du fabricant de vaccins Pfizer. Pour le second quart de 2021, cela représentait 19 milliards de dollars, une augmentation de 89%. En trois mois, Pfizer a fait 4 milliards de dollars de bénéfices nets. L’Agence Européenne des Médicaments (AEM) a découvert un lien établi entre le vaccin de Pfizer et un effet néfaste de myocardie. En septembre 2020, notre agence australienne a approuvé le Vyndamax de Pfizer, traitement pour la myocardie. Notre ministère de la santé a confirmé les liens du vaccin AstraZeneca avec la formation de caillots sanguins.

Le médicament de Pfizer Eliquis traite les caillots sanguins. Le dernier quart de l’année fiscale a vu ses ventes augmenter de 13%. Alors ces caillots sanguins sont-ils si rares ? Vraiment ? En 2019, le médicament Zavicefta de Pfizer a été approuvé pour les patients admis en réanimation et placés sous respiration artificielle. Est-ce que Pfizer fait des bénéfices en rendant les gens plus malades et plus de bénéfices en traitant la maladie qu’il a causé ?

Alphabet, l’entreprise parente de Google, est un géant de la technologie au plafond de marché de 1400 milliards de dollars, ce qui en fait la 5ème entreprise la plus riche de ce marché dans le monde.

Et si la politique publique était contrôlée par des gens qui ont peur d’être mis au coin avec un bonnet d’âne sur la tête par Google et Youtube ?

DrGoogle
Allo Dr Google ?…

= = =

Note de Résistance 71 :

En août 2019 nous publiions ceci sur Google et Alphabet :

Dictature technotronique et la police de la pensée: Alphabet de Google et la City de Londres (Dean Henderson)

et plus tôt en avril 2019 :

Technologie, censure et dictature: Quand Google pervertit l’ »Alphabet » pour une censure tout azimut… (Dean Henderson)

A lire et diffuser sans modération…

Poussant un peu la recherche, nous sommes tombés sur des infos très intéressantes concernant Alphabet, la nébuleuse entreprise mère de Google depuis 2015 et ses autres succursales comme Verily, Deepmind et Calico entre autres.

Nous résumons ci-après un segment important de cet article : https://www.cbinsights.com/research/report/google-strategy-healthcare/

Ainsi, une corporation mère : Alphabet a restructuré et pris possession de Google et succursales en 2015. A ce moment il fut décidé que le point de focalisation pour le futur serait l’Intelligence Artificielle (IA)

Alphabet possède donc Google, Youtube mais aussi dans le secteur de la recherche, gestion et développement du domaine de la santé, des entreprises comme Verily, Deepmind et Calico.

Le plus gros du boulot de recherche et de développement en ce secteur est abattu par Verily, dont le CEO est Andrew Conrad, le co-fondateur du National Genetics Institute (tiens, tiens…).

Deepmind se focalise sur le développement de l’IA et de ses applications dans le domaine de la gestion du secteur de la santé. L’entreprise est basée à Londres et travaille en étroite relation avec les institutions du ministère de la santé britannique (tiens tiens une fois de plus…).

Concernant Vaccitech PLC dont Alphabet possède 12% des parts, c’est une entreprise basée à Oxford, GB et enregistrée sur le marché boursier de Wall Street par la SEC américaine.

A partir de là, et en accord avec les questions posées par le sénateur australien dans l’article traduit ci-dessus, les liens entre les différents intervenants dans cette “crise coronavirus” commencent à faire plus que se dessiner n’est-il pas ?..

Comme toujours, il faut remonter la piste du fric, des investissements, de voir qui est qui et qui fait quoi pour comprendre finalement à qui profite le crime, en l’occurence un crime planétaire unique dans l’histoire de l’humanité de par son ampleur et son étendue.

cobaye

Big Pharma et la coercition de la dictature vaccinale à tous les étages…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, Internet et liberté, média et propagande, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, presse et média, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , on 30 juillet 2021 by Résistance 71

cobaye
De mouton à cobaye et inversement ?..

Big Pharma n’hésite pas à tuer, emprisonner tous ceux qui fabriquent des remèdes qui marchent, alors qu’elle veut imposer la dictature « vaccinale » pour toutes les maladies et cancers

Anonyme

30 Juillet 2021

Un médecin italien assassiné après avoir annoncé avoir découvert un traitement anti covid.

Sous prétexte d’enquête, le gouvernement Italien lui vole son ordinateur et tous ses possessions électroniques contenant le secret de fabrication de son traitement anti covid.

Ainsi encore une fois un traitement existe, mais qui est volé par l’état, pour empêcher le peuple d’en prendre connaissance, car s’il reconnait l’existence d’un traitement, ils ne pourront plus imposer la piqouze mortifère de Bill Gates

source 

« L’ancien chef du service de pneumologie de l’hôpital Carlo Poma et père d’une thérapie anti-Covid avec plasma hyperimmun s’est suicidé, du moins selon les premières reconstitutions, en se rendant dans sa maison d’Eremo di Curtatone.

Il s’est suicidé cet après-midi, le 27 juillet , Giuseppe De Donno, le médecin devenu célèbre pendant la pandémie pour avoir découvert et proposé la cure du plasma hyperimmun pour vaincre le Covid. Selon la Gazzetta di Mantova, De Donno, 54 ans, a été retrouvé mort cet après-midi à son domicile de Curtatone, dans la région de Mantoue.

Les enquêteurs souhaitent toutefois évaluer une éventuelle responsabilité civile et c’est pour cette raison que le procureur de la République de Mantoue a ouvert une enquête : la famille de De Donno a déjà été entendue et les téléphones portables et ordinateurs du médecin ont été saisis. »

https://www.iltempo.it/attualita/2021/07/28/news/giuseppe-de-donno-suicidio-morte-inchiesta-procura-mantova-responsabilita-complotto-ultime-notizie-28135666/

» la famille de De Donno a déjà été entendue et les téléphones portables et ordinateurs du médecin ont été saisis. »

Les gros connards! non seulement ils l’ont tué, mais sous prétexte d’enquête , ils lui ont confisqué toutes ses méthodes et secrets d’invention de son remède pour empêcher à sa famille de les récupérer pour eux mêmes, vous allez voir, quand la famille va réclamer les biens du défunt, ils vont les envoyer chier!

cela doit être le pape mafia qui fait la croisade contre les non piqouzés qui a fait le coup avec sa mafia italienne payé par le Vatican ultra riche

https://jeminformetv.com/2021/07/27/coronavirus-le-pape-francois-va-en-croisade-contre-les-non-vaccines/

https://jeminformetv.com/2021/01/10/vaccin-anti-covid-le-pape-francois-imposture-et-trahison/

avec un traitement qui marche, le vaccin ne pourra plus être obligatoire et les autorisations temporaires de mise sur le marché retirées !

cela ne fait pas les affaires de notre pape qui a des actions dans la piqouze

https://reseauinternational.net/le-pape-francois-soutient-la-politique-de-lotan-et-de-lonu/

https://reseauinternational.net/le-pape-francois-ecrit-a-la-banque-mondiale-et-au-fonds-monetaire-international-pour-reclamer-une-gouvernance-globale-post-covid-19/

https://reseauinternational.net/lalliance-dangereuse-de-rothschild-et-du-vatican-du-pape-francois/

rappelons que le président de Madagascar a aussi fait l’objet d’une tentative d’assassinat, après avoir inventé un traitement contre le covid

https://reseauinternational.net/loms-ma-offert-20-millions-de-dollars-pour-mettre-des-toxines-dans-mon-remede-covid-19-le-president-de-madagascar-denonce-loms-et-retire-son-pay/

https://reseauinternational.net/madagascar-quand-france-info-se-ridiculise-et-desinforme-le-pays-qui-compte-2-deces-par-jour-face-au-variant-sud-africain-reste-fidele-a-lartemisinine/

https://reseauinternational.net/madagascar-affirme-avoir-dejoue-une-tentative-dassassinat-de-son-president-deux-francais-arretes/

en France, un entrepreneur britannique qui avait fait une équipe de 7 médecins et autres professionels de santé qui a découvert un traitement contre le cancer est toujours en prison à Paris et a du aller à l’hôpital pour traitement, car mal nourri dans sa cellule sans fenêtre étouffante

https://www.cielvoile.fr/2021/01/colis-aux-prisonniers-lynda-thyer-et-david-noakes.html

https://www.cielvoile.fr/2019/12/gcmaf-le-remede-contre-le-cancer-qui-ne-disparaitra-jamais.html

https://www.cielvoile.fr/2021/01/liberation-de-lynda-thyer.html

« Le prétendu médicament n’est pas un produit pharmaceutique synthétique fabriqué. Il est en fait dérivé d’une protéine humaine naturelle. Il est appelé « facteur d’activation des macrophages dérivé de la protéine Gc », ou GcMAf en abrégé. Comment et pourquoi le GcMAF est caché au public, malgré une abondance de preuves scientifiques, révèle un système de contrôle corporatif corrompu conçu pour profiter de notre maladie et de notre mort. »

htps://davidicke.com/2021/01/30/gcmaf-and-the-persecution-of-david-noakes-lyn-thyer-immuno-biotech/

n’oublions que le cancer, tout comme le covid, est soumis à la dictature de la piqouze en France

le vaccin Gardasil censé prévenir le cancer induit par PVH (Papilloma Virus Humain) est recommandé pour les enfants filles et garçons en France en cette année 2021.

https://www.cielvoile.fr/2020/08/gardasil-resultats-cancerologiques-actuels-des-vaccins-anti-hpv.html

Depuis le 1er janvier 2021, le Gardasil 9, vaccin contre les papillomavirus humains (HPV), est remboursé par l’Assurance Maladie pour les garçons. Ce vaccin était déjà recommandé et remboursé en France pour les jeunes filles. Fin décembre 2019, la Haute Autorité de santé (HAS) a élargi sa recommandation aux jeunes garçons. »

https://www.ameli.fr/assure/actualites/la-vaccination-contre-les-papillomavirus-humains-hpv-etendue-aux-garcons

« La HAS a recommandé en décembre 2019 de vacciner tous les garçons avec le même schéma vaccinal que chez les filles : deux doses de vaccin Gardasil 9 (M0-M6) chez les 11-14 ans révolus et en rattrapage »

https://www.mesvaccins.net/web/vaccines/523-gardasil-9

et le vaccin Gardasil a tué 26 jeunes filles, rendu aveugles d’autres, rendu le syndrome de Guillain Barré à d’autres, paralysies, et toutes sortes de maladies handicapantes à vie

le gouvernement US a du verser 6 millions de dollars d’indemnité pour les familles des victimes du vaccin Gardasil censé prévenir le cancer

https://www.washingtontimes.com/news/2014/dec/31/us-court-pays-6-million-gardasil-victims/ (article à enregistrer avant censure)

en France en 2014, des parents ont accusé le vaccin Gardasil d’avoir tué leur fille de 17 ans mais aucune autopsie n’a été faite par les hôpitaux

https://www.ladepeche.fr/article/2014/04/08/1858904-pour-nous-notre-fille-est-morte-a-cause-du-gardasil.html

« Gardasil® contient un adjuvant à base de sulfate d’hydroxyphosphate d’aluminium amorphe (SHAA). Figurent au nombre des effets indésirables rapportés après la commercialisation du produit, les « Troubles du système nerveux : encéphalomyélite aiguë disséminée, étourdissements, syndrome de Guillain-Barré, céphalées, maladie du motoneurone, paralysie, syncope parfois accompagnée de mouvements tonico-cloniques, myélite transverse ».

et c’est une source officielle qui le dit! article à enregistrer avant censure ici https://www.santelog.com/actualites/gardasil-et-maladies-de-la-myeline-un-risque-evoque-connu-et-documente

« Vaccin HPV Gardasil : des effets indésirables neurologiques connus depuis 2009″

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/gardasil-on-m-a-prise-pour-une-folle-mais_19431 (source à enregistrer avant censure)

« Elle s’appelle Mélanie, et fête ses 23 ans ce mardi 3 décembre. Comme beaucoup de Français, elle a entendu parler de la plainte au tribunal de Marie-Océane Bourguignon, 18 ans, accusant le laboratoire Sanofi Pasteur d’avoir mis sur le marché un vaccin à l’origine de son handicap d’aujourd’hui : une sclérose en plaques (SEP).

Son nom, le Gardasil, préservant contre le papillomavirus humain, est vendu depuis le 23 novembre 2006 en prévention du cancer du col de l’utérus. Marie-Océane ne serait pas la seule, et d’autres plaintes vont être déposées.

Cette histoire ravive de mauvais souvenirs chez Mélanie. En pleine force de l’âge, elle se déplace aujourd’hui à l’aide d’une béquille. Une chance, quand elle se rappelle par où elle est passée : il y a de cela quelques années, elle était presque complètement paralysée. Impossible d’amener un verre d’eau à sa bouche, de manger en autonomie ou de se laver seule.

Encore moins de tenir debout. Et, étrangement, les symptômes ont commencé à se manifester environ deux semaines après la troisième et dernière injection du Gardasil. Elle avait alors 18 ans. »

Pour Mélanie et sa mère, il n’y a pas de place au doute. La concordance temporelle est telle que seul le vaccin a pu être à l’origine de son syndrome de Guillain-Barré chronique, que les médecins ont mis du temps à diagnostiquer. Cette maladie auto-immune apparaît lorsque le système immunitaire détruit l’indispensable gaine de myéline entourant les nerfs dans les régions périphériques. En découlent des difficultés motrices plus ou moins importantes en fonction de l’ampleur des lésions. Le plus souvent, la rémission est totale, car l’épisode est aigu. Mais les médecins n’ont pas pu affirmer à la jeune femme qu’elle retrouverait un jour la pleine possession de ses moyens.

Des études évoquent les effets indésirables du Gardasil…

Avec les démarches lancées par Marie-Océane Bourguignon, Mélanie se rend compte qu’elle n’est pas isolée. Elle compte elle aussi se joindre au combat, au moins pour figurer parmi les personnes recensées. Mais peuvent-elles espérer être dédommagées ?

https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/medecine-enquete-gardasil-vaccin-vraiment-dangereux-50672/

donc voilà la France a remis sur le tapis en janvier 2021, un vaccin soit disant contre le cancer, qui détruit la vie des gens, et que cela est même reconnu dans la notice du produit, sans indemnités pour les victimes, mais là, veut recommencer avec un nouveau faux vaccin avec des nouvelles technologies ARNm et adénovirus encore plus dangereuses qui transforment les cellules du corps humain en usines à protéines spike mortifère https://resistance71.wordpress.com/2021/05/11/therapies-geniques-la-spike-proteine-du-sras-cov-2-repliquee-par-larnm-des-pseudo-vaccins-est-mortifere/, avec pareil l’immunité juridique total pour les piqouzeurs et Big Pharma

https://resistance71.wordpress.com/2021/05/30/lacademie-de-medecine-francaise-refuse-toute-responsabilite-dans-les-effets-nefastes-des-injections-geniques-anti-covid-en-violation-du-serment-dhippocrate-et-pousse-a-lobligation-vaccinale/

dès juin 2020, avant la fabrication de ces injections OGM à ARN et adénovirus, 

l’UE accordait le droit aux faux vaccins covid de modifier notre génome

https://www.euractiv.fr/section/sante-modes-de-vie/news/eu-goes-easy-on-gmos-in-race-for-covid-19-vaccine/

Sanofi Pasteur défend le faux vaccin Gardasil (Merck) qui a déjà causé des morts et des handicapes à vie tout comme il veut imposer le faux vaccin covid Pfizer qu’il fabrique pour aider son copain Pfizer et avoir sa part d’intérêts et d’actions dans le faux vax Pfizer

https://www.capital.fr/entreprises-marches/sanofi-pourrait-produire-le-vaccin-de-pfizer-biontech-1391874

https://www.nouvelobs.com/societe/20131206.OBS8691/gardasil-le-benefice-est-superieur-au-risque.html

Sanofi a aussi des intérêts dans l’entreprise d’Astrazeneca

https://investir.lesechos.fr/actions/actualites/sanofi-et-astrazeneca-vont-partager-des-milliers-de-molecules-chimiques-1500922.php

les banques de Rothschild, JP Morgan, Morgan Stanley sont partenaires avec Sanofi

https://investir.lesechos.fr/actions/rumeurs/sanofi-nomme-3-banques-pour-ceder-ses-generiques-en-europe-sces-1658165.php

le directeur de la campagne vaxxassinal du covid est Alain Fisher, président de la fondation de Rothschild

https://www.lanceurdalerte.info/2021/05/23/vaccination-en-anneau-vaccine-ou-enferme/

et le Sénat se base sur les consignes de Sanofi pour rendre les injections OGM de Pfizer, et cie obligatoires à toute la population

https://www.publicsenat.fr/article/societe/covid-19-le-senat-recommande-la-vaccination-obligatoire-pour-les-24-59-ans-189855

Sanofi et ses tests bidons PCR à Madagascar

https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/madagascar/coronavirus-polemique-a-madagascar-sur-un-diagnostic-de-faux-positifs-au-virus_3969991.html

Sanofi a demandé l’immunité juridique pour ses vaccins covid:

les labos des vaccins AstraZeneca (NYSE: AZN), GlaxoSmithKline (NYSE: GSK), Janssen (NYSE: JNJ), Merck (NYSE: MRK), Novavax (NASDAQ: NVAX), Pfizer (NYSE: PFE), Sanofi Pasteur (NASDAQ) : SNY), Takeda (NYSE: TAK), Abbott (NYSE: ABT) , Moderna et CureVac (NASDAQ: CVAC) ont tous demandé à être exonérés de toute responsabilité sur les effets secondaires de leurs soit disant vaccins

https://seekingalpha.com/news/3608810-coronavirus-vaccine-makers-seek-eu-liability-protections

https://www.cnbc.com/2020/12/16/covid-vaccine-side-effects-compensation-lawsuit.html

quand le pantin de Bill Gates, Fauci avoue tout

1) Fauci avoue que les vaccins covid n’empêchent pas d’attraper le covid ni de le transmettre:

« Le Dr Fauci avertit que les  vaccins COVID-19 ne bloqueront pas l’infection ».

https://www.dailymail.co.uk/news/article-8884031/Dr-Fauci-warns-early-COVID-19-vaccines-prevent-symptoms-not-block-infection.html (article à enregistrer avant censure)

https://www.thedenverchannel.com/rebound/coronavirus-investigations/moderna-pfizer-vaccines-not-silver-bullet-to-ending-pandemic-according-to-johns-hopkins-scientist (article à enregistrer avant censure)

le but des vaccins covid n’est pas d’empêcher d’avoir le covid

trois des protocoles de vaccination – Moderna, Pfizer et AstraZeneca – n’exigent pas que leur vaccin prévienne une maladie grave du covid, mais seulement qu’il prévienne des symptômes modérés du covid qui peuvent être aussi légers que la toux ou les maux de tête.

https://www.forbes.com/sites/williamhaseltine/2020/09/23/covid-19-vaccine-protocols-reveal-that-trials-are-designed-to-succeed/?sh=11d1410e5247 (article à enregistrer avant censure)

« Le PDG de Pfizer admet qu’il n’est « pas certain » que son vaccin COVID-19 empêchera les personnes vaccinées de propager le virus

Il est donc possible que ce virus hautement contagieux continue à se propager après que nous ayons des vaccins. »

https://www.dailymail.co.uk/health/article-9018547/Pfizer-CEO-not-certain-covid-shot-prevents-transmission.html (article à enregistrer avant censure)

le médecin en chef de Moderna avertit : « Lorsque nous commencerons à déployer ce vaccin, nous n’aurons pas suffisamment de données concrètes pour prouver qu’il réduit la transmission » https://www.businessinsider.fr/le-medecin-en-chef-de-moderna-avertit-que-le-vaccin-nempechera-pas-la-transmission-du-virus-185911?fbclid=IwAR1SJ0xU4QKQ4qKVTsygHKHSUKYqJQOl40Q1zqg0cilAA4Uo

https://resistance71.wordpress.com/2021/04/11/covid-19-alors-vaccins-ou-machines-a-fabriquer-du-virus-mutant/

2) 

Fauci l’avoue, les asymptomatiques ne donnent pas de virus

https://cdn.lbryplayer.xyz/api/v4/streams/free/4012/96d32b61989679965ed33eee9c2705c69812c028/b1fd72

https://odysee.com/@Abracadabra:3/En-aucun-cas-une-e%CC%81pide%CC%81mie-ne-peut-e%CC%82tre-provoque%CC%81e-par-une-personne-asymptomatique:a

Une étude de Wuhan sur 10  millions de personnes asymptomatiques prouve qu’ils ne donnent pas de virus

https://www.presseteam-austria.at/fr/Une-%C3%A9tude-prouve-que-la-quarantaine-asymptomatique-non-contagieuse-n%27est-pas-tenable/

https://resistance71.wordpress.com/2021/06/21/dictature-sanitaire-en-marche-non-au-tracage-aux-injections-geniques-et-aux-centres-de-retention-pseudo-sanitaires-il-suffit-de-dire-non-ensemble/

3) Fauci l’avoue, le vaccin ne marche pas contre les variants, le vacciné peut transmettre le variant

https://t.co/U793KB4o9c

https://twitter.com/darrenplymouth/status/1420386203015208968

le mec qui a bossé chez Fauci va plus loin, le vaccin est cause de variant

https://americanbuddhist.net/2021/07/10/video-geert-vanden-bossche-on-covid-variants-developing-from-selective-pressure-brought-on-by-vaccines/

et explique pourquoi les vaccins ne marchent pas contre les variants 

manque de po, le gouvernement français veut imposer les faux vax sous prétexte de variant de tous les noms

https://www.brighteon.com/08bbfd91-18d4-4f7e-ac49-02a9ca8d3b44

https://resistance71.wordpress.com/2021/07/12/injections-ogm-pour-tous-les-affreux-sales-et-mechants-covidistes-persistent-dans-la-connerie-et-le-crime/

enfin n’oublions pas que le test PCR est bidon à 100% et sera retiré le 31 décembre 2021, car ne fait pas de distingo entre grippe et covid et fait des faux positifs de la grippe

https://reseauinternational.net/le-cdc-americain-retire-le-test-pcr-parce-quil-pourrait-ne-pas-etre-en-mesure-de-distinguer-le-covid-de-la-grippe/

les brevets de la protéine spike existent depuis 2002

http://stateofthenation.co/?p=73327

d’autres brevets de la protéine spike à partir de 2008

https://resistance71.wordpress.com/2021/07/24/la-fraude-pandemique-le-sras-cov-2-et-ses-73-patentes-entre-2008-et-2018-exposer-le-crime-avec-reiner-fuellmish-et-le-dr-david-martin-video/

rappel le vaccin contient la protéine spike breveté par plusieurs labos, donc fabriqués par plusieurs labos différents,  comme c’est breveté par plusieurs labos, ils n’ont pas pu faire tous des protéines spikes identiques à partir de 2002, chaque labo a fait sa propre protéine spike depuis 2002, ce qui veut dire que chaque vaccin contient une protéine spike différente, donc propage un variant différent

(vaccins à protéines spike de Sanofi-GSK et Novavax) ou l’information génétique de la protéine spike (vaccins à adénovirus et ARN) pour pousser les cellules à produire la protéine spike mortifère

https://resistance71.wordpress.com/2021/05/11/therapies-geniques-la-spike-proteine-du-sras-cov-2-repliquee-par-larnm-des-pseudo-vaccins-est-mortifere/,

les vaccins Sanofi-GSK et Novavax vous mettent des protéines spikes dans les poumons

https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2713339-vaccin-novavax-covid-19-principe-origine-composition-quand-en-france-europe-technologie-variant/

https://www.sanofi.com/en/our-covid-19-vaccine-candidates/recombinant-vaccine

le dernier vaccin à protéines de Sanofi, était un vaccin contre l’hépatite B et a causé des morts

https://www.mesvaccins.net/web/vaccines/48-genhevac-b-pasteur

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/le-vaccin-de-sanofi-et-gsk-pas-pret-avant-fin-2021-la-reponse-immunitaire-qu-ils-attendaient-est-inferieure-a-ce-qu-ils-esperaient-explique-l-infectiologue-odile-launay_4215707.html

« Dix ans après l’ouverture d’une information judiciaire, les premières mises en examen dans l’affaire du vaccin de l’hépatite B sont tombées jeudi soir. Deux responsables de laboratoires sont accusés de « tromperie aggravée« . Sanofi est soupçonné d' »homicide involontaire« . Une première victoire pour la trentaine de plaignants qui souffrent d’effets secondaires. »

https://www.lejdd.fr/Societe/Justice/Hepatite-B-Le-vaccin-en-proces-97770-3283787

et c’est justement la protéine spike qui mute https://resistance71.wordpress.com/2021/07/12/injections-ogm-pour-tous-les-affreux-sales-et-mechants-covidistes-persistent-dans-la-connerie-et-le-crime/ et cause la maladie covid

http://stateofthenation.co/?p=68067

voilà pourquoi une journaliste a été censurée quand elle parlait de pandémie par la vaccination

https://www.dailymotion.com/video/x80ksqz

https://guyboulianne.com/2021/03/27/la-video-censuree-de-la-redactrice-en-chef-du-magazine-wochenblick-fait-le-tour-du-monde-lavaccination-est-la-vraie-pandemie

un autre vaccin de Sanofi qui a causé des morts

« c’est le vaccin Dengvaxia, commercialisé par le laboratoire français Sanofi qui est responsable de ces morts. Son équipe de légistes a déjà identifié 103 cas concordants. »

https://www.nouvelobs.com/monde/20181127.OBS6092/dengue-sanofi-au-c-ur-d-une-affaire-de-vaccin-mortel-aux-philippines.html

Sanofi Pasteur régente la campagne piqouze en France et dans les pays du sud

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/le-vaccin-de-sanofi-pourrait-etre-un-atout-pour-arriver-a-un-niveau-de-vaccination-plus-eleve-estime-une-economiste-de-la-sante_4690877.html

le président Madagascar où un labo de sanofi Pasteur est sur l’île et a distribué des faux positifs , a eu une tentative d’assassinat par 2 français, après avoir annoncé qu’il refusait les vaccins et avait découvert un traitement anti covid

https://www.rfi.fr/fr/afrique/20200516-coronavirus-institut-pasteur-reconna%C3%AEt-dysfonctionnements-tests-analyse

https://www.rfi.fr/fr/afrique/20201127-covid-19-%C3%A0-madagascar-le-gouvernement-refuse-les-vaccins-et-pr%C3%A9f%C3%A8re-les-rem%C3%A8des-locaux

https://reseauinternational.net/loms-ma-offert-20-millions-de-dollars-pour-mettre-des-toxines-dans-mon-remede-covid-19-le-president-de-madagascar-denonce-loms-et-retire-son-pay/

https://reseauinternational.net/madagascar-affirme-avoir-dejoue-une-tentative-dassassinat-de-son-president-deux-francais-arretes/

l’ex directeur de Pfizer aussi avait avoué que le test PCR était bidon et donc que le vaccin basé sur le test PCR était bidon aussi

« du manque patent d’études sérieuses quant au test PCR »

https://reseauinternational.net/depeuplement-les-docteurs-wodarg-et-yeadon-demandent-larret-immediat-de-toutes-les-etudes-vaccinales-anti-covid-19-quils-considerent-dangereuses/

cet article dit aussi que Drosten financé par Bill Gates a fait exprès de faire un test PCR bidon qui donne des faux positifs sur la grippe , bref même si la personne n’a pas de grippe, le test PCR fait des faux positifs là dessus

https://reseauinternational.net/une-annee-de-cauchemar-dans-le-contexte-de-la-pandemie-confinement-dement/

https://reseauinternational.net/le-scandale-du-coronavirus-eclate-dans-lallemagne-de-merkel-faux-positifs-et-test-pcr-drosten/

https://reseauinternational.net/christian-drosten-le-monsieur-corona-allemand-lheure-des-comptes/

aucun cas de purification et d’isolement du covid 19 existe

https://reseauinternational.net/87-institutions-sanitaires-scientifiques-du-monde-entier-nont-pas-reussi-a-citer-un-seul-cas-de-purification-du-sars-cov-2-par-qui-que-ce-soit-ou-que-ce-soit-jamais/

https://reseauinternational.net/montrez-nous-le-virus/

https://www.cielvoile.fr/2021/06/le-cdc-admet-maintenant-qu-il-n-y-a-pas-de-norme-d-excellence-pour-l-isolement-de-n-importe-quel-virus.html

être positif de la grippe ne veut pas dire non plus avoir la grippe

à partir d’un cycle d’amplification de 24, le virus ne peut plus être cultivé, et ce sont des faux positifs

https://mattbell.org/the-pcr-test-is-the-key-to-exposing-the-medical-fraud

source Fuellmich et ses 110 scientifiques

or Fauci l’arnaqueur veut des cycles à 35

https://www.youtube.com/watch?v=Z2t6-KHvuIM

https://anti-empire.com/fauci-himself-admits-covid-pcr-test-at-over-35-cycles-is-deceitful-worse-than-useless/

les gouvernements font des cycles supérieurs, voilà pourquoi les labos n’indiquent jamais le nombre de cycles utilisés après un test PCR ou test antigénique

NdR71 : La GB par exemple, teste a Ct = 40, comme la plupart des pays du reste. Ceci donne une marge d’erreur de l’ordre de … 95%

tout en sachant que le test PCR n’identifie pas le covid, car celui ci n’a pas été isolé, mais que la grippe donc donne des faux positifs de la grippe

et sera retiré le 31 décembre 2021 aux Etats Unis à cause de cela

https://reseauinternational.net/le-cdc-americain-retire-le-test-pcr-parce-quil-pourrait-ne-pas-etre-en-mesure-de-distinguer-le-covid-de-la-grippe/

Karry Mullis a  aussi dit que son test PCR ne servait pas à détecter des maladies

https://youtu.be/mLe_M9s_sk0

es fabricants des tests PCR, antigéniques, etc… sont protégés par l’immunité juridique comme les labos des injections OGM

https://www.phe.gov/emergency/events/COVID19/COVIDvaccinators/Pages/PREP-Act-Immunity-from-Liability-for-COVID-19-Vaccinators.aspx

CoVmonde

resistance1
au Nouvel Ordre Mondial et sa dictature technotronique

Passe-sanitaire et tutti quanti… Tout était prévu AVANT janvier 2020 !… (Claude Janvier)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, Internet et liberté, média et propagande, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 30 juillet 2021 by Résistance 71

BigPharma_credo

Ceci ne fait que confirmer ce que nous disons : la solution à la crise synthétique COVID n’est en rien médécale mais POLITIQUE, parce que tout ce qui a été entrepris dans ce domaine n’est que décision POLITIQUE reposant sur une science vaudou au mieux…
~ Résistance 71 ~

Passe sanitaire : preuve que tout était déjà prévu avant janvier 2020 !

Claude Janvier 

30 juillet 2021

C’est bête de faire des erreurs, surtout venant de Santé publique France. Surtout qu’ils n’en sont pas à leur coup d’essai. Dans leur rapport – Covid-19 : point épidémiologique hebdomadaire du 1er avril 2021 -, le nombre total des décès dus au virus est publié page 41: « Entre le 1er mars 2020 et le 30 mars 2021 : Total de 95 364 décès de patients Covid ». Puis, page 43, tableau 10 : « 14 471 décès imputés au Covid-19 seul, 27 031 décès imputés au Covid-19 mais avec une ou plusieurs comorbidités, donc un total de 41 502 décès ». Entre les deux totaux, une différence de 53 862 décès. Ah ! quand même…Le vrai total n’a donc plus rien à voir avec le bourrage de crâne politico/médico/médiatique. (1)

Que se passait-il en janvier 2020 ?

– 98 cas de Coronavirus dans le monde, pas de décès. (2)

– Le vaccin contre la Covid-19 avait fait l’objet de recherches alors que la pandémie coronavirus (Covid-19) n’avait pas commencé. Ainsi, le cofondateur de BioNTech a expliqué, le 20 novembre 2020, que son vaccin a été conçu en quelques heures dès janvier 2020. (Le Point du 12/12/2020 : … Et il n’aura pas fallu beaucoup plus de temps au cofondateur de BioNTech pour élaborer le précieux élixir. Ugur Sahin aurait en effet conçu le vaccin en quelques heures à la mi-janvier, selon The Journal, un podcast du Wall Street Journal…) (3)

– 13 janvier 2020 : en France, la « sinistre » de la santé du moment, Agnès Buzyn, et son directeur général de la santé, Jérôme Salomon, classe l’hydroychloroquine dans les substances vénéneuses. Étrange, car ce médicament, utilisé depuis plusieurs décennies, a fait ses preuves sur le marché. Commercialisé sous le nom de Plaquenil, il ne devient disponible que sur ordonnance.

Revenons au présent. Tout a commencé il y a quelques jours, lorsque mon épouse et moi, avions décidé de se prendre quelques jours de vacances en Bretagne, histoire de se changer les idées face à la morosité covidienne et aussi, d’en profiter un peu avant l’imposition du passe sanitaire liberticide.

Vendredi 23 juillet 2021 : nous étions devant l’entrée du château de Fougères, quand mon regard fut attiré par une affiche indiquant : « Pass Sanitaire Covid-19 ». Déjà ! Diantre, rapide comme l’éclair ce gouvernement. Pour augmenter le SMIC et les retraites, ça traîne, mais pour ce genre de choses, ça carbure. En plus, sabotage de la langue française. Pourquoi écrire « Pass » en anglais ? Pour avoir l’air branché ? Allô M. Blanquer ? Un commentaire ?

Je prends donc en photo la fameuse affichette que l’on va devoir subir dans notre champ de vision jour après jour et qui orne déjà toutes les entrées des sites et des établissements recevant du public. Peu de temps après, un ami me demande si j’ai regardé la date en bas à gauche du document. Je jette un œil, et je découvre avec stupeur ceci : W-0333-001-2003-20 janvier 2020. Suivi du logo ne pas jeter sur la voie publique.

En recherchant sur Google la référence ci-dessus et la date, je tombe directement sur Santé publique France. Organisme d’Etat. Notez au passage qu’ils ont reçu 3,831 milliards d’euros de subvention pour 2021 – oui, vous lisez bien – pour 625 agents. Déjà en 2020, cet organisme avait reçu une dotation exceptionnelle de 860 millions d’euros. (4). Tout cet argent pour pondre des rapports alarmants, soporifiques, souvent mensongers et des affiches Covid. Démentiel !

J’ai mis sur mon compte Twitter, https://twitter.com/JANVIERClaude1, ma photo de l’affiche. Beaucoup de rififi à ce propos sur le réseau, surtout de la part d’une quantité non-négligeable de trolls macronistes.

Florilège :

– C’est la loi concernant le fait de ne rien jeter sur la voie publique, loi 2003, modifiée en 2020.

– C’est la référence d’un papier utilisé en imprimerie, et je cite un commentaire : « ce marquage/logo a été imprimé en 01/2020 et depuis, il sert pour chaque nouvelle impression. »

– La photo est fausse.

– Vous avez retouché la photo avec l’ordinateur.

– Insultes diverses.

Sauf que, d’après mes recherches, cela ne correspond en rien :

– avec la loi de ne rien jeter sur la voie publique.

– avec une erreur de l’imprimerie nationale : parce que les affiches sont conçues en PDF virtuels avec la date indiquée dessus, donc des documents créés au fur et à mesure des événements par Santé publique France et téléchargeables pour qui veut.

– C’est une vraie photo : il suffit d’aller sur Google et de trouver avec le numéro cette affiche toujours disponible chez un bon nombre d’institutions départementales et régionales. (5)(6)

Cette affiche a été conçue par Santé publique France le 20 janvier 2020. Pas de doute possible. Or, à cette date, personne n’avait entendu parler du passe sanitaire, ni des confinements, ni du masque obligatoire, etc. A chacun d’en tirer des conclusions.

Toute cette coronafolie était donc bien prévue avant janvier 2020. Dur à avaler certainement pour beaucoup, mais le fait est là. Tout ce cinéma infernal afin de permettre à quelques labos d’empiler des milliards d’euros. Répugnant.

Il est plus que temps de faire le ménage, d’établir une véritable démocratie et de retrouver notre souveraineté.

Claude Janvier

Ecrivain, polémiste.

Co-auteur avec Jean-Loup Izambert du livre « Le virus et le président ». IS édition. https://www.is-edition.com/actualites/parution-le-virus-et-le-president-jean-loup-izambert-claude-janvier/

Notes :

(1) https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/infection-a-coronavirus/documents/bulletin-national/covid-19-point-epidemiologique-du-1er-avril-2021

(2) Source : OMS, Déclaration du Directeur général de l’OMS sur le Comité d’urgence du RSI sur le nouveau coronavirus (2019-nCoV), 30 janvier 2020.

(3) https://www.lepoint.fr/sante/covid-19-comment-le-cofondateur-de-biontech-a-concu-un-vaccin-en-quelques-heures-12-12-2020-2405471_40.php

(4) Tec hopital 24 février 2021 la dotation exceptionnelle de Santé publique France pour 2021 passe à 3,8 milliards d’euros pour la « prévention épidémique et la constitution de stocks stratégiques  » – …de caviar et de champagne peut-être car à ce tarif-là…

(5) https://museum.nantesmetropole.fr/files/live/sites/museum/files/06_Venir/Passe_Sanitaire_20210721.pdf

(6) https://www.gouvernement.fr/sites/default/files/affiche_a4_m1_0.pdf

covid-mettre-le-masque-et-la-plume