Archive for the altermondialisme Category

Gilets Jaunes 19ème round: Temps de penser à l’avenir sous forme de vision…. commune (avec Pierre Kropotkine version PDF)

Posted in actualité, altermondialisme, démocratie participative, gilets jaunes, guerres imperialistes, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, pédagogie libération, philosophie, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, société libertaire, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 22 mars 2019 by Résistance 71

 

Résistance 71

 

22 mars 2019

 

Les rounds s’enchaînent et se durcissent. Quel avenir pour le mouvement des Gilets Jaunes ? Au-delà quelle avenir pour notre société ?

Depuis le 17 novembre 2018, et bien avant pour certains, il est devenu absolument évident que solutions il n’y a point dans le système étatico-capitaliste, résultante de l’oppression mise en place par la minorité sur la majorité quelque part au cours du néolithique, pour plus d’infos là-dessu, voir ici et

Alors que faire ? Connaître l’histoire, l’analyser, en tirer les leçons et aller de l’avant pour l’émancipation de la société humaine à l’échelle PLANETAIRE.
Nous vous proposons ici une présentation et une analyse d’un concept et son application pratique: celui de la Commune. Si celle de 1871 a échoué dans un contexte historique particulier, l’idée n’en est pas moins valide et fut mise en place en d’autres lieux, d’autres temps: les premiers soviets russes de 1905 à 1917, les conseils ouvriers italiens de 1920, l’Espagne révolutionnaire de 1936, les conseils ouvriers de Budapest en 1956, une certaine partie de mai 1968, ces brouillons ont tous échoué non pas parce qu’ils n’étaient pas viables , mais parce que la conjoncture politico-historico-économique ne s’y prêtait pas et aussi parce que des forces étatiques parfois antinomiques se liguèrent pour les défaire.

Plus près de nous, le concept de Commune, certes adaptés aux besoins culturels des endroits, existe et perdure depuis 1994 au Chiapas zapatiste et depuis 2011 au Rojava kurde avec le Confédéralisme Démocratique.
Ceci n’enlève rien à la force et à la justesse de l’idée de la commune libre, du peuple s’organisant solidairement pour retrouver son essence organique, son être noyé depuis des millénaires dans l’avoir.

A cet effet, Gilets Jaunes et sympathisants, nous vous proposons cette (re)lecture de Pierre Kropotkine sur le concept de la « Commune » et son analyse de la « Commune de Paris de 1871 », textes parus en 1880 et 1881 dans une mise en page de Jo de JBL1960.

Texte à lire et diffuser sans aucune modération ! Bonne lecture !

Pierre_Kropotkine_La_Commune_de_Paris (PDF)

 

 

Note de R71: de manière tout à fait coïncidentelle, cette présentation du PDF de Kropotkine sur la Commune constitue le 5000ème article publié sur Résistance 71 depuis Juin 2010…

Publicités

Gilets Jaunes: Contre les lois scélérates…le nombre… le nombre… le nombre….

Posted in actualité, altermondialisme, gilets jaunes, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 21 mars 2019 by Résistance 71

 

Résistance 71

 

21 mars 2019

 

L’État fasciste qu’est la république

Nous l’avons dit il y a bien des années déjà: il n’y a aucune différence entre la république française et les régimes nazi, staliniste, maoïste etc, ce n’est qu’une question de degré. Pourquoi ? Parce que l’État n’existe que par la division politique et l’imposition par la force de la domination du plus petit nombre et ce depuis sa création. L’oligarchie joue avec le thermostat de la répression au gré de ses besoins. N’oublions pas que ce sont les même personnes et entités économico-financières qui ont asservis le politique, qui ont financé et aidé Lénine, Mussolini, Hitler, Staline, Chang Kaï Chek et Mao. Ce sont les mêmes entités industrielles et financières qui actionnent les marionnettes du pouvoir aujourd’hui.


Gilets Jaunes contre dictature: l’escalade

…Devant la mesure scélérate et dictatoriale des responsables de cette république prise ce 19 mars dernier et celles à venir, il n’y a qu’une seule solution pour le Peuple de France: LE NOMBRE

La clownerie en charge a bien du mal à gérer 250 000 ou 300 000 personnes dans les rues de France, au million, les pitres se barricaderont dans leurs palais, priant pour leurs privilèges.

Gilets Jaunes ! L’heure est à l’Union et à la Solidarité !
Il n’y a qu’une seule classe opprimée, celle du 99,999% de la population qui vend sa force de travail pour subsister (à des degrés divers une fois de plus, mais identique dans le fond)

La seule chance du mouvement est dans le NOMBRE !!

Solidarité – Union – Persévérance – Réflexion – Action

Devenons des S.U.P.R.A Gilets Jaunes

Nous n’avons pas à obéir à des instances oligarchiques scélérates!
Ce sont ces instances qui doivent obéir au peuple, il est plus que grand temps pour le Peuple de remettre les pendules à l’heure ! Reprenons le pouvoir pour le rediluer là où il est le plus soluble: dans le peuple lui-même !

VIVE LA COMMUNE !

 

 

Gilets Jaunes vs Dictature Française: l’escalade…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, gilets jaunes, guerres hégémoniques, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 20 mars 2019 by Résistance 71


« La société ne veut pas de nous…
Qu’elle se rassure on ne veut pas d’elle ! »
~ Coluche ~

 

« Nous partirons du principe qu’il s’agit de rassemblements d’émeutiers » (Laurent Nunez, secrétaire d’état à l’intérieur, 19 mars 2019)

« Nous partirons du principe que l’État français est une dictature dont il faut se débarrasser » (Gilets Jaunes, 20 mars 2019)

 


L’État règne par la division… Union !

Gilets Jaunes contre lois scélérates: le nombre, le nombre, le nombre…

 

Devenons des S.U.P.R.A Gilets Jaunes

 

Six textes fondamentaux pour nous aider à  y parvenir, ensemble, à  lire, relire et diffuser sans aucune modération:

Gilets Jaunes: Question simple aux « moralisateurs » de la république…

Posted in actualité, altermondialisme, gilets jaunes, média et propagande, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés with tags , , , , , , , , , , , , , , on 20 mars 2019 by Résistance 71

Nous avons une question très simple pour tous ces grands moralisateurs « anti-casseurs » et hérauts de leur si chère « république »:

En 1789, de quel côté auriez-vous été ?

~ Résistance 71 ~

20 mars 2019

 


Manifeste pour la Société des Sociétés

Gilets Jaunes bilan 18ème round: Lettre ouverte aux gentils de la république

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, gilets jaunes, militantisme alternatif, politique et social, politique française, société des sociétés, société libertaire, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , on 19 mars 2019 by Résistance 71

 

Lettre ouverte aux gentils de la République

Un texte du collectif Cerveaux Non Disponibles suite à la journée du 16 mars.

 

18 mars 2019

 

Source: https://paris-luttes.info/lettre-aux-gentils-de-la-11822?lang=fr

 

C’est fait : le 16 mars restera gravé dans les dates importantes du mouvement social des Gilets Jaunes.

Face à la violence des réactions politiques, médiatiques et économiques, il convient de se dire les choses clairement, sans hypocrisie.

Commençons par du factuel : c’est vrai, de nombreux GJ sont venus à Paris pour cet acte 18 dans l’optique de déborder le système et de mettre à mal la gestion de « l’ordre public ». Ils n’étaient peut-être pas majoritaires mais ils étaient assez nombreux et déterminés pour parvenir à des résultats. Ces milliers de GJ n’avaient pas tous une tactique de black bloc. Il y avait de nombreux GJ de la première heure, munis simplement de leur gilet, de masque et de lunettes de protection. Il y avait également quelques manifestants en bloc, qu’ils soient en kway noir et/ou en gilet jaune.

Surtout, tous les manifestants étaient totalement partie prenante de la manif du jour. Aucune scission n’est jamais apparue entre groupes de « gentils GJ » et « méchants casseurs ». La très grande majorité des manifestants présents soutenait ou, a minima, acceptait les actions offensives, sans forcément vouloir faire pareil.

Plusieurs vidéos montrent qu’au niveau de la place de l’Étoile, en milieu de matinée, l’arrivée d’un bloc d’une trentaine de manifestants a été accueillie par une haie d’honneur et des applaudissements.

Alors oui, cela vous choque et vous dérange peut-être. Mais c’est la réalité de la France de 2019 : des dizaines de milliers de citoyens acceptent aujourd’hui que la lutte se fasse de façon offensive. Vous pouvez leur jeter le discrédit, les traiter de casseurs, de complices, de beaufs ou de racistes. Vous pouvez tenter de leur ôter toute humanité.

Mais la réalité est tout autre : ce n’est pas par plaisir que ces personnes acceptent (et/ou encouragent) les actions violentes. C’est par nécessité. Ce n’est pas pour la violence en elle-même mais pour ses conséquences dans la lutte sociale. Des conséquences, forcément incertaines et parfois dangereuses, mais qui constituent un horizon plus positif que le statut quo social actuel.

Sincèrement, au fond de vous-même, ne voyez-vous pas que c’est en raison de ces débordements que l’acte 18 a eu un retentissement très important dans le monde politique et médiatique ? Que le même nombre de manifestants dans un cortège déclaré où il ne se serait « rien passé » aurait été totalement nié et méprisé par ces mêmes politiques et médias ?

Ce ne sont pas les GJ qui ne comprennent que la langue de la violence et du rapport de force, c’est tout le système actuel. Dans cette société où il faut être le plus féroce et le plus puissant possible, comment pourrait-on espérer changer la donne en restant faible et docile ?

Les médias de masse ne s’intéressent au mouvement que lorsqu’il leur offre des images « sensationnelles » pour faire de l’audimat. Deux jours avant l’acte 18, se tenait à la bourse du travail une rencontre entre des figures du mouvement et des intellectuels. La Bourse était pleine à craquer et des centaines de personnes sont restées à l’extérieur. Pourquoi ne pas avoir parlé de cette initiative constructive et apaisée ? Pourquoi, depuis plusieurs semaines, des milliers de GJ se rassemblent-ils dans les villes sans que cela n’intéresse plus les médias ? Parce qu’il n’y a plus rien à « vendre » aux téléspectateurs.

Du côté des politiques, en 17 semaines, la seule période où le pouvoir a semblé faire des concessions fut lors des actes les plus violents de fin novembre et début décembre. Là, comme par hasard, après presque deux mois pendant lesquels le pouvoir a totalement méprisé la question sociale et les Gilets Jaunes, Macron écourte ses vacances pour reprendre les choses en main. Nous savons qu’il ne prendra pas les questions sociales à bras le corps et qu’il abordera la question des GJ par son seul prisme de la violence. Mais au moins, la question revient sur la table.

Soyons lucides : le pouvoir politique se contrefout des raisons profondes de la colère de son peuple. Ce qui l’intéresse, c’est de calmer cette colère, pour sa propre tranquillité et celle de tous les puissants.

Macron affirme que les personnes présentes hier sur les Champs veulent « détruire la République ». Parce que la République, c’est le Fouquet’s ? Cartier ? Les Banques ?

Ce gouvernement, tout comme les précédents, dénigra des millions de citoyens, les laisse tomber dans une précarité de plus en plus insupportable, alors même que les milliardaires continuent de devenir de plus en plus riches. Depuis 4 mois que les Gilets Jaunes se battent, combien de personnes ont été mises au chômage pour que leur entreprise fasse plus de profits ? Combien de retraités sont tombés encore plus dans la précarité ? Combien de malades n’ont pas pu bénéficier des soins nécessaires faute de moyens ?

Combien de morts cette politique libérale a-t-elle engendrés en quatre mois de lutte ? Le chiffre est impossible à connaitre mais il est évident qu’il est colossal.

L’ultra-libéralisme tue, blesse, détruit des vies et des familles. Il ne s’agit pas de « grandes paroles » pour faire de la poudre de perlimpinpin. C’est totalement factuel. Et de nombreux gilets jaunes de campagne ou de banlieue le savent très bien puisqu’ils le vivent quotidiennement.

Alors, si vous estimez que les citoyens qui détruisent une banque ou construisent une barricade sont des ennemis de la République, mais que ceux qui licencient et s’enrichissent sur la misère de ces même citoyens sont les amis de la République, voire leurs protecteurs, nous avons en effet une vision totalement différente de ce que doit être la République.

Si la violence d’une boutique de luxe ravagée vous dérange bien plus que des personnes qui meurent ou qui sombrent dans la misère, alors oui, nous ne parlons pas le même langage.

Votre morale à œillères n’est pas celle qui nous habite. Car être moral de façon sélective, c’est être immoral. Vous êtes immoraux. Et vous pourrez traiter les GJ d’ennemis de la République, ils resteront bien plus moraux et bien plus proches des valeurs de la République que vous.

Arrêtez de vous offusquer de la violence d’un mouvement social lorsque vous le niez et l’ignorez totalement, sauf en cas de violence.

A ce moment-là seulement, nous pourrons discuter de moralité.

 

Gilets Jaunes: La culture est dans la rue.. Hommage à l’imagination populaire…

Posted in actualité, altermondialisme, crise mondiale, gilets jaunes, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , on 19 mars 2019 by Résistance 71

Resistance 71

 

19 mars 2019

 

En ces temps si pénibles, apprécions cette note de culture et d’humour populaires circonstanciés. Si le bonheur est dans le pré, la (r)évolution est sans nul doute dans nos rues et nos campagnes.

Voici un petit florilège (subjectif) de slogans trouvés de ci de là, vous en trouverez bien plus sur « La rue ou rien » qui a fait un remarquable boulot de compilation des tags et slogans des Gilets Jaunes et autres manifs ayant eu lieu récemment ou non.

Certains nous ont fait rire aux larmes. Notre « Tag d’or » et son 1er accessit en toute fin.

L’art du slogan est un art populaire et pour cause…

 

1er accessit:

Notre « Tag d’Or » à l’hilarité générale
mais aussi pour sa profondeur:

 

L’imagination populaire est intarissable !
Vive la Commune !

Attentat NZ (suite)… Meurtre de masse israélien ? (VT)

Posted in actualité, altermondialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , on 18 mars 2019 by Résistance 71


Gordon Duff

 

Nouvelle-Zélande: L’avènement d’un meurtre de masse israélien ?

 

Gordon Duff, Senior Editor avec le Staff de VT et des sources internationales de renseignement

 

17 mars 2019

 

url de l’article original:

https://www.veteranstoday.com/2019/03/17/new-zealand-the-unraveling-of-a-israeli-mass-murder/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Lire précédemment:
« Attentat NZ: Flingage réel, flinguer fabriqué… (VT) »

Nous savons ceci, nous avons affaire à un assassin professionnel, expérimenté, un socio-psychopathe et une “fausse personne” qui n’a aucun media social, pas de voisins, pas de collègues de travail, pas d’amis d’école, pas de traces du comment il a obtenu ses armes, une voiture qui tombe du ciel, un second tireur qui disparaît et quelques sérieux problèmes de continuité dans son enregistrement vidéo comportant quelques victimes “déjà tuées” par le lièvre de Pâques ?

On a un homme seul, de 28 ans, un “préparateur physique” avec des tonnes de fric hérité, qui voyage dans le monde entier, photographie tout, est aimé de tout le monde et qui s’embarque d’un seul coup d’un seul, le plus mystérieusement du monde, dans une épopée du massacre.

Ce que nous avons ici vraiment est un assassin parfaitement entraîné de 42 ans, issu d’une famille juive, qui s’est entrainé contre les Palestiniens et qui a servi en Syrie du sud et à Idlib avec Al Qaïda, en transitant par la Turquie.

Nous avons aussi ici une opération de terrain dans laquelle nos solides sources de renseignement nous disent que 4 femmes furent intégrées, 4 “touristes” aidant à la “logistique” de l’opération et la police locale du contre-terrorisme qui a fourni le second tireur.

Durant ses voyages autour du monde en tant que “jeune homme ayant la bougeotte”, nous n’avons aucune archive de media sociaux. Nous n’avons pas non plus de photos d’école, pas de narratif et d’archive de travail, pas d’éducation, d’étude, pas d’historique de boulot, une autre “personne vide” comme le soi-disant flingueur de Sandy Hook et bien d’autres.

Cette fois-ci le tueur a fait l’erreur de se retrouver dans des zones observées à la fois par les services de renseignement syrien et russe et où VT reçoit des briefings quotidiens d’activité. Ils le connaissent, après tout n’était-il pas supposer assassiner le président Assad ? Oh ça ?… CNN ne l’a pas mentionné ?

L’attentat en lui-même, a cette fois-ci été filmé en direct et retransmis en vidéo (Note de R71: voir la vidéo de la tuerie dans l’article original de VT, c’est un choix, la visionner à son pour et son contre…), mais nous allons d’abord nous occuper des liens de Trump avec le flingueur qui le félicite en tant que défenseur du “nationalisme blanc” et de son combat contre les “envahisseurs”. Bien sûr, l’attaque en elle-même, avec la police qui n’arrive jamais, un seul tireur, un gars qui reçoit toute la célébrité qu’il voulait et qui a échoué de perpétré le meurtre du président Assad pour ses manipulateurs israéliens (ceci de sources de renseignement russe) et qui va maintenant passer le reste de sa vie dans un appartement prison.

Il pourra regarder InfoWars, manger la meilleure des bouffes, recevoir des “high fives” de ses gardes et de la police et pourra être sorti et réintégrer l’appartement durant la nuit, tout comme Julian Assange et Anders Breivik, en récompense du rôle qu’il a joué dans cette histoire, de par son membership de ce culte satanique de Canberra, le Masonic Forum, où il tient une position de leader.

Mais une fois de plus, on a entendu parler de 3 arrestations. ça va décidément être une histoire intéressante.

Là encore, les 3 personnes arrêtées sont, de nos sources, en train de partager les cellules de ceux qui ont aidé Anders Breivik (Breivik/Berwick/Bronstein).

Ainsi nous avons comme dans bien de ces cas, de faux tueurs et deux variétés de ces attentats: ceux sans morts avec tireurs, qui sont invariablement des policiers ou des agents de sécurité, qui font le flingage et trouvent des hommes de paille simplets et dérangés mentalement à soit tuer ou à faire enfermer pour le restant de leurs jours. Les tireurs sont toujours plusieurs, comme dans les rapports de Sandy Hook, des arrestations sont effectuées mais ceux arrêtés disparaissent. Voyons donc ce cas et revenons au point de départ.

Un Brenton Tarrant de 28 ans, photographié faisant le tristement célèbre signe de Trump “666 signe de la bête”, l’identificateur de niveaux maçonniques supérieurs initiés au rituel satanique, est de plus en plus recréé en tant que fausse personne. De CNN, aujourd’hui:

“Des détails ont continué d’émerger des voyages extensifs du tueurs présumés, Brenton Tarrant, avant l’attaque de Christchurch.
CNN a confirmé que Tarrant a visité l’Egypte et la Grèce en mars 2016 et la télévision d’état turque TRT rapporte qu’il a visité la Turquie le même mois, avant d’y revenir en septembre et d’y rester pour environ 7 semaines.
Des agences de presse locales ont aussi rapporté que Tarrant avait visité des nations des Balkans: la Serbie, le Montenegro, la Bosnie Herzégovine et la Croatie à la fin 2017 et au début de 2018.
Dans son “manifeste” de haine envoyé au premier ministre de NZ Jacinda Ardern et à d’autres personnes peu de temps avant les attaques de la mosquée, Tarrant a écrit que sa vision du monde avait changé dramatiquement après avoir voyagé en Europe en 2017.
Tarrant a aussi visité la Bulgarie et la Roumanie fin 2018, a dit le procureur général de Bulgarie aux journalistes vendredi, Sotir Tsatsarov, d’après l’agence de presse d’état BTA. Tsatsarov a ajouté que le suspect avait une très bonne connaissance de l’histoire de la région. CNN a confirmé que Tarrant a aussi visité la Pakistan en octobre 2018.”


Trump: « dis à ta main gauche de me lâcher les couilles ! »

La Turquie a été ajoutée au groupe de pays visité après que VT eut annoncé ses trois visites en Turquie. Ce qui n’est pas dit est que ses visites en Turquie ont coïncidé avec ses 6 mois en Israêl en 2018 et a impliqué son exfiltration de la province d’Idlib en Syrie où il faisait son baptème du feu chez les groupes soutenus par Israël d’Al Qaïda en Syrie: Al Nosra.

Avant cela, en 2017, Il a pénétré en Israël et de là, il est entré en Syrie où, d’après le renseignement militaire russe, il a visité Deraa puis un camp de réfugié un peu à l’extérieur d’Al Tanf, là où Israël et les Etats-Unis ont des centaines de combattants djihadiste de l’EIIL/Daesh stationné sous le couvert d’être des réfugiés.

Ceci a été confirmé par un général de l’armée russe. La Russie du reste est en train de sérieusement considérer le fait de confronter l’armée des Etats-Unis à Al Tanf.

Coordonnant les efforts sur place se trouve la très ombrageuse FDD ou Foundation for Defense of Democraties, dont le staff est presque complètement composé d’officiers du renseignement israélien, d’après nos source en Syrie et en Russie.

Tarrant a été au camp de Rukban et de là a été à Deraa où il a rencontré des cellules de l’EIIL / Daesh ; il fut ensuite escorté de retour en Israël et de là en Turquie d’où il est entré à Idlib pour rencontrer Al Nosra. Il a transité vers et hors des zones occupés par l’EIIL / Nosra de la Syrie vers la Turquie 3 fois avant ensuite de se rendre à Belgrade en Serbie.

Toile de fond par le renseignement syrien

Tarrant a été en observation depuis 2012 en tant qu’assassin entraîné par Israël et comme étant une menace directe pour le président Assad.

Leurs archives, fournies à VT en arabe le 16 mars 2016, disent que la famille de Tarrant était en Palestine en 1948. Ils n’ont aucune archive sur l’origine de la famille et donc techniquement, cela fait de cette famille, juive de religion, des “survivants de l’holocauste”, même s’ils n’étaient pas en Europe durant la guerre. Ceci est la définition actuelle de l’affaire: tout juif qui vivait à cette époque, même en dehors d’Europe, peu sous certaines circonstances, recevoir une compensation de la part du gouvernement allemand. Des dizaines de milliers jusqu’à ce jour, ont reçu une telle compensation de l’Allemagne. Du journal “Times of Israel”:

“Plus tôt cette année, le gouvernement allemand a été d’accord de reconnaître quelques 25 000 juifs algériens comme survivants de l’Holocauste, les rendant ainsi éligibles pour compensation. La Conférence des Plaintes a annoncé en février que les juifs qui vivaient en Algérie entre juillet 1940 et novembre 1942 étaient éligible pour le paiement d’une somme unique de 2 556,46 Euros . Cette conférence est une organisation à but non lucratif qui aide les survivants à obtenir des compensations. Elle fut fondée en 1951 par des représentants d’organisations internationales juives et distribue les fonds qu’elle reçoit de l’Allemagne aux survivants et à leurs groupes sociaux. D’après l’organisation, le gouvernement allemand a payé quelques 70 milliards de dollars en compensation depuis 1952.”

Il n’y a aucune trace de “l’héritage” de Tarrant [NdT: après la mort de son père], qui lui aurait permis de voyager en Israël, en Syrie, en Turquie et bien plus de nations s’ajoutant au groupe de pays visités.

La vidéo ci-dessous (NdT: très graphique, pas pour âme sensible…) démontre très clairement qu’il était parfaitement familier avec la manipulation des armes tout comme de tuer des civils. Il n’y a aucune question là-dessus. Nous voulons avertir les gens au sujet de cette vidéo, c’est répréhensible mais elle montre clairement une personne complètement fanatisée, nous pensons, après avoir fait des “cartons” sur des Palestiniens, incluant des enfants, depuis le “mur à la Trump” d’Israël et ses centaines de tours pour snipers.

Ecoutez le pérorer au sujet du “combat” alors qu’il tire cartouche après cartouche sur des femmes et des enfants, éclaboussant la scène de sang. Ceci n’est pas son premier rodéo meurtrier.

Puis la seconde vidéo montre, nous le pensons, son “aide” qui nous le pensons est un contact de la police:

[voir les vidéos sur l(article original]

Comme pour Sandy Hook, nous avons des problèmes avec les armes utilisées. Nous voyons maintenant un simple AR15 avec de bizarres modifications “californienne”, pas de suppresseur de flamme de tir et une crosse qui supprime la poignée révolver. La NZ n’a pas de telles lois pour faire modifier cette arme.

Rappelez-vous que Tarrant n’est pas néo-zélandais mais australien. Comment est-il allé en Australie ? Comment a t’il reçu 5 armes militaires, certaines d’entre elles extrêmement illégales ? Comment les a t’il transporté dans l’avion ? D’où proviennent ces armes ? Où sont-elles maintenant ? Pourquoi ne pouvons-nous pas les voir ?

Le flingage original de Tarrant impliquait un viseur Eotech, fabriqué à Ann Arbor dans le Michigan. Cette unité a un numéro de série. Quel est-il ? Il peut être tracé. Le second fusil utilisé dans la video a un viseur de fabrication suédoise Aimpoint, numéroté et très cher.

Aux Etats-Unis, la version de l’Eotech utilisé est exclusivement une “version police”. Aussi, comme l’arme photographiée était une version ancienne modifiée d’AR15, il ressemblait aux armes bannies sous l’ère Clinton. Aucune et encore moins de ces faux AR15 modifiés existent en zone rurale australienne. Cette arme n’a jamais été utilisé là-bas car la munition .223/5,56mm était inadéquate pour tirer la vermine sauvage à longue distance et seulement quelques uns furent délivrés à l’armée australienne et ceux ayant un canon de 50cm et ayant des caractéristiques très reconnaissables du M16 E1 datant de l’ère du Vietnam.

Comment est-ce que cette arme interdite en Australie y est-elle arrivée ? D’où provenaient les autres armes, les AR supplémentaires, les fusils à pompe et les pistolets automatiques ?

Quelques infos de la toile de fond nous sont aussi venues de Hollande et des ses forces de contre-terrorisme qui ont commencé à enquêter sur l’origine du tueur alors qu’il avait commencé à contacter des groupes suprématistes blancs en Hollande et en Europe Centrale (jamais appelée Europe de l’Est, ça c’est réservé à la Russie…)

La piste qu’il a suivi, autre qu’en Corée du Nord, fut le circuit “Steve Bannon / Anders Bernstein”, où les snipers de la place du Maïdan en Ukraine furent aussi entraînés. Les snipers géorgiens utilisés au Maïdan étaient des sous-traitants militaires privés  de groupes que VT connait très bien, des groupes sous contrat avec l’entreprise Bechtel et la British Petroleum (BP), d’après le chef du bureau de VT en Géorgie Jeffrey Silverman. Nous avons un second tireur et des armes, une étrange vidéo avec des victimes “déjà mortes”. On a des témoins réduits au silence et des vidéos interdites.

On a du fric qui tombe du ciel, un entrainement en Israël, du temps passé en Syrie et dans et hors de Turquie, on a un assassin entraîné prétendant être un touriste se promenant dans le monde sans photos, ni vidéos, ni médias sociaux, ni amis, ni potes d’école, ni voisins et une origine familiale irlando-écossaise acquise lorsque sa famille immigra de Palestine/Israël en 1948 vers la GB.

On a aussi un petit peu trop de mensonges. çékomça…