Archive for the presse et média Category

Nouvel Ordre Mondial et contrôle de l’internet: Les cinq yeux rivés sur les données privées…

Posted in actualité, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, presse et média, résistance politique, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 12 septembre 2018 by Résistance 71


x5

 

Grand-Frère garde cinq yeux sur vous

 

Darius Shahtahmasebi 

 

RT

 

7 septembre 2018

 

url de l’article original:

https://www.rt.com/op-ed/437895-privacy-five-eyes-encryption/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Darius Shahtahmasebi est un analyste légal et politique basé en Nouvelle-Zélande

La semaine dernière, les grandes puissances espionnes du monde, tranquillement et sans avertir personne, ont envoyé un avertissement très ennuyeux aux géants de la technologie (NdT: qui sont complices aussi soyons en certains…), leur demandant d’abandonner des accès aux portes dérobées (backdoors) des données de leurs citoyens, ceci est sans précédent.

Peu de gens le savent, mais le Royaume-Uni possède parmi les plus puissants pouvoirs d’espionnage du monde développé. Fin 2016, passant ce que certains ont appelé la “Snooper’s Charter” ou la “charte du fouineur”, la GB a légalisé quelques-unes des lois anti-confidentialité les plus draconiennes jamais connues, permettant son gouvernement de forcer les entreprises à briser leur propre chiffrage de l’information.

Le Royaume-Uni joue un rôle pivot dans ce qui est appelé l’alliance des cinq yeux, qui inclut également les Etats-Unis, le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande (NdT: cinq entités coloniales, commerciales sont sous contrôle de la “couronne”, City de Londres.. Tous les chemins mènent à Londres après avoir mené à Rome, devenu l’empire chrétien, dont le bras financier est à la City). Personne ne le savait à l’époque, mais la base militaire américaine près de laquelle ma famille et moi-même avons grandi, a joué un rôle crucial dans les attaques par drones au Moyen-Orient et ailleurs. Le régime de frappe par drone américain, largement considéré comme illégal pour bien des raisons, n’est pas quelque chose à laquelle des pays devraient volontairement et si légèrement accepter de participer sans une observation publique accrue.

Pourquoi fais-je état de tout ça ? Parce que cela va au cœur même de ma préoccupation: l’étendue de ce que nous savons ou ne savons pas sur ce que nos gouvernements font à huis-clos est littéralement une question de vie ou de mort.

Il a été révélé que l’alliance des Cinq Yeux, dédiée à la collecte globale de données à des fins de surveillance, a délivré un mémo appelant leurs gouvernements à demander à ce que les entreprises de la technologie informatique construisent des portes d’accès dérobées sur les logiciels pour que les états puissent avoir accès aux données chiffrées, encryptées, des utilisateurs ou ces entreprises devront faire face à des mesures qui les forceront à obéir.

Le mémo a été publié en catimini avec très peu de couverture médiatique la semaine dernière par le ministère australien des affaires publiques et demandait essentiellement que les fournisseurs d’accès “créent des solutions sur mesure, faites pour l’architecture de leurs systèmes et qui soit capable de remplir la demande légale d’accès aux données”. Le mémo a été rapporté publié après la réunion des ministres des agences de renseignement des nations des Cinq Yeux qui a eu lieu la semaine dernière sur la Gold Coast australienne.

L’aspect le plus risible bien entendu fut la phrase d’ouverture qui dit de manière ironique: “Les gouvernements des Etats-Unis, du Royaume-Uni, du Canada, de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande sont dédiés aux droits personnels sur la vie privée et de confidentialité et soutiennent le rôle du chiffrage de données pour protéger ces droits.

C’est cela oui… Aussi intéressant de voir l’ordre d’apparence des pays incriminés dans le mémo, ordre qui va clairement du caïd en chef au plus petit sbire qui est juste content de faire partie du “club”.

Si on prend le mémo au pied de la lettre, le chiffrage end to end des données est potentiellement notre meilleur ami. Le mémo admet que certains chiffrages de données sont virtuellement impossibles à craquer pour les agences de renseignement seules, elles peinent à comprendre les infos qu’elles saisissent actuellement. C’est pourquoi elles veulent forcer les fournisseurs mondiaux actuels de faire le boulot pour elles.

Les cyber-entreprises vont-elles plier aux demandes gouvernementales ? Vous pouvez parier votre dernier dollar qu’à la fin elle le feront. Tandis que Facebook n’a pas fait de commentaire directe sur ce mémo, essayant de référer les questions sur un blog public que le géant des médias sociaux a publié en mai expliquant son point de vue et sa politique concernant le chiffrage des données, il y a un ingrédient important qui manque au futur de ces politiques.

Après l’élection de Trump en 2016, l’establishment américain et sa cohorte médiatique s’engagèrent dans une frenzy de fausses nouvelles qui vit Obama délivrer une forte attaque directe sur Facebook, disant que le média était un des principaux propagateurs  de fausses nouvelles. Mark Zuckerberg, fondateur et CEO de Facebook réfuta complètement cette idée que Facebook puisse jouer un rôle quelconque dans tout ceci, déclarant alors:

Les électeurs prennent leur décision basée sur leur expérience vécue. Nous croyons vraiment en les gens. Vous ne vous trompez pas quand vous faites confiance au fait que les gens comprennent bien ce qui les intéresse et vous construisez des systèmes qui reflètent cela.


Derrière la façade Fesse Bouc…

Malgré cette déclaration, espérant que personne n’avait remarqué, quelques jours plus tard, Facebook annonçait qu’il adoptait des mesures pour lutter contre les “fausses nouvelles” après tout.

Pourquoi ce soudain changement ? Se pourrait-il que d’après le Washington Post, le président Obama attrapa personnellement Zuckerberg entre 4 yeux dans une pièce privée, en marge d’une réunion des leaders mondiaux au Pérou, de façon à ce que le président puisse faire un appel personnel à Zuckerberg pour qu’il prenne la “menace des fausses nouvelles” plus sérieusement ?

En d’autres termes, ces grosses entreprises plieront toujours sous la pression des gouvernements qu’elles soient d’accord ou pas sur ce que ces gouvernements disent. D’après le New York Times, un officiel de Facebook a dit que le mémo australien était “sans dents”, mais faisait en fait partie de l’escalade de la guerre ayant lieu entre les gouvernements et la Silicon Valley et ses géants de la technologie au sujet de l’accès aux données privées des gens. Dans ce contexte, les avertissements parlent d’eux-mêmes. Les entreprises qui n’obéissent pas avec les demandes de ces nations seront soumises à “des règlementations les forçant à des changements technologiques et d’autres mesures visant à permettre la réalisation de solutions légales d’accès à ces données.” d’après ce mémo qui ne détaille pas ce que seront ces mesures prises. Il n’est pas non plus clair le niveau d’accès et ce que les gouvernements des 5 Yeux proposent. il semblerait que le minimum accordé soit l’accès de chaque gouvernement aux données téléphoniques et de messageries de ses citoyens.

Etant donné que Facebook a trahi notre vie privée en faveur des agences gouvernementales depuis longtemps maintenant, vous pouvez être sûrs que Zuckerberg ne va pas lutter très fort contre ce décret délivré par le réseau des 5 Yeux. L’idée des “fausses-nouvelles” et les affirmations toujours non prouvées d’une grosse interférence étrangère dans les démocraties occidentales ont plus ou moins donné le ton de cette réunion en Australie. Mais peut-être que l’objectif de ces gouvernements n’était pas de discuter de ce qu’il fallait faire au sujet du trafic international d’enfants mais de faire quelque chose en faveur de museler leurs puissances rivales.

Il convient aussi de constater qu’il n’y a pratiquement eu aucune plainte contre cette action ouverte contre nos vies privées de la part des nations des 5 Yeux. rappelez-vous que d’après le quotidien britannique du Guardian il y a 3 ans, Vladimir Poutine essaie de “obtenir le contrôle de l’internet” ; mais ces mêmes entreprises médiatiques occidentales sont silencieuses lorsque leurs propres gouvernements se proposent de le faire, quelque chose que les autres nations ne pourraient que rêver de faire à une telle échelle globale.

On doit maintenant dire que le temps est venu de vraiment faire attention. Si vous pensez que ces mêmes gouvernements qui facilitent le terrorisme sur toute la planète, veulent avoir accès à vos données personnelles pour de bonnes raisons et de ne rien en faire si ce n’est que d’éventer des éventuels complots terroristes, vous êtes encore bien naïfs.

La vie privée, la confidentialité des infos personnelles sont quelque chose de très important, que vous soyez d’accord ou pas et si vous ne me croyez pas, qui de mieux pour le démontrer que Zuckerberg lui-même ?

Cette même division peut être vue avec le CEO de Facebook Mark Zuckerberg, qui dans une interview tristement célèbre donnée en 2010 avait dit que la vie privée et la confidentialité n’´étaient plus aujourd’hui la ‘norme sociale’, a noté le journaliste Glenn Greenwald dans une conférence TEDtalk: “Pourquoi la confidentialité est-elle importante ?”

“L’an dernier, Mark Zuckerberg et sa nouvelle épouse ont acheté non seulement une maison mais aussi 4 maisons adjacentes pour un total de 30 millions de dollars pour s’assurer qu’ils puissent avoir plus d’intimité et pour empêcher d’autres personnes d’espionner ce qu’ils font dans leur vie privée”, a continué Greenwald. Alors qu’est-ce que cela peut bien faire ? Si vous n’avez rien à cacher hein ? Vous n’avez rien à craindre non ?…

D’abord, les chercheurs et experts en sécurité et autres critiques de ces portes dérobées dans les systèmes informatiques ont dit et redit qu’il n’y a pas vraiment de façon de construire des backdoors sécures qui ne seraient pas vulnérables à l’interception de données par des hackers qui ne sont pas autorisés à avoir accès à ces données.

Ensuite, cette ligne de pensée n’ayant aucun sens fut gracieusement réfutée par un autre célèbre lanceur d’alerte en la personne d’Edward Snowden qui a dit:

“… La confidentialité n’est pas au sujet de quleque chose à cacher. Mais au sujet de quelque chose à protéger. Qui vous êtes. C’est impliqué dans notre langage, nos concepts fondamentaux de nous-même et de nos gouvernements en tout. C’est ce qu’on appelle aussi ‘la propriété privée’. Sans cela vous n’avez plus rien à vous.”

Argumenter que vous n’avez aucun problème avec la perte de votre vie privée parce que vous n’avez rien à cacher c’est exactement comme si vous disiez que vous vous foutez de la liberté d’expression parce que vous n’avez rien à dire.

Pour ceux d’entre nous qui ont plein de choses à dire, ce mémo n’est rien d’autre qu’une attaque sur tous nos droits et libertés fondamentaux et ceci devrait être rejeté de la même manière que les médias ont choisi de ne pas rapporter et d’ignorer cette affaire.

= = =

Lire nos dossiers « Fesse Bouc » et « Gogole »

 


La maison mère des 5 Yeux…

Publicités

Technologie, internet et Nouvel Ordre Mondial… Facebook ou la nouvelle tour de Babel (Dean Henderson)

Posted in actualité, altermondialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, presse et média, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 7 septembre 2018 by Résistance 71


Dossier Facebook

 

Facebook la nouvelle tour de Babel

 

Dean Henderson

 

23 août 2018

 

url de l’article:

https://hendersonlefthook.wordpress.com/2018/08/22/facebook-the-new-tower-of-babel/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

J’ai effacé mon compte Facebook la semaine dernière. Jill (NdT: l’épouse de Dean) a suivi hier. Les dégâts faits à la société par cette opération psychologique du Mossad qu’est Zuckerberg/Facebook ne peuvent même pas être mesurés. Ce qui se fait passer pour des “médias, réseaux sociaux” est en fait une méthodologie développée par l’oligarchie des bansksters pour déchirer les structures sociales existant de longue date.

Au travers de l’internet et de ces médias dits sociaux, notre confidentialité a été annihilée, nos véritables amitiés compromises et notre authenticité sacrifiée à l’autel de la mentalité cybernétique de ruche. Deux camps d’imbéciles ont été créés par des rabatteurs lucifériens.

Il y a ceux qui pensent que Trump est notre sauveur, que Q-Anon est vrai et que nous allons être bientôt émancipés de notre servitude à la classe des milliardaires. Le pire est le camp des libéraux, gardiens du dogme, des haineux politiquement corrects totalement intolérants, qui pètent les plombs à l’infini dès que le mot “Trump” apparaît sur leurs écrans de TV ou d’ordinateur.

Ceux qui n’ont pas accepté de manière enthousiaste cet emprisonnement mental et émotionnel dualiste et abrutissant sont bien peu nombreux et trop dispersés.

Une corporation appelée Crown Castle continue d’ériger dans le plus grand silence des tours/antennes 5G afin de renforcer et d’étendre la portée débilitante des drones, maintenant les sbires des contrôleurs banquiers babyloniens dans leur quête d’établir leur “ministère de la vérité” construit sur rien d’autre que des mensonges. Une autre entreprise GE (General Electrics) continue d’installer des “compteurs intelligents” dans nos maisons, tandis qu’elle remplace aussi les bonnes vieilles ampoules incandescentes avec les nouvelles ampoules fluo blanche remplies de mercure, tout ça sous couvert de “sauver l’environnement”.

Ces deux entreprises sont des agents de la couronne (City de Londres), travaillant officiellement pour la corporation de la City de Londres, la construction de la vieille noblesse noire, qui fut lancée par l’accord de la Magna Carta dans l’Angleterre du XIème siècle.

 https://hendersonlefthook.wordpress.com/2018/06/07/the-city-of-london/

L’assaut final sur l’humanité a commencé.

Pour faciliter leur victoire démoniaque les familles de sang utilisent les médias “sociaux” et l’internet de manière générale, comme une force de division qui crée le chaos, la désunion, la zizanie, les attitudes réactionnaires, la dépression nerveuse, l’isolation, le manque de confiance en soi, le manque de discernement, la violence et le mal pour le mal.

Ils sont littéralement en train de construire une nouvelle Tour de Babel. Ils se dépêchent, usurpant et déformant, détournant notre langue. Avec cela vient la destruction de la force de caractère et de la véritable intelligence.

Leurs chemtrails (épandages chimiques dans le ciel), leurs compteurs intelligents, la bouffe OGM (transgénique) et l’eau fluorée rendent simplement la construction de la tour bien plus facile. Lorsque les gens sont affaiblis physiquement et mentalement, ils prennent de mauvaises décisions. (NdT: comme par exemple de continuer de voter pensant que ça va changer quoi que ce soit ou de s’abrutir avec les gadgets disponibles…)

Il est grand temps pour tous les gens conscients de se lever contre la construction de cette nouvelle tour de Babel. Sortez de Facebook et de tous ces médias, réseaux sociaux, de ces “plateformes” (quel qu’en soit le sens). Il n’y en a pas une pour racheter l’autre, simplement parce que le modèle lui-même est fondé sur le mal. Coupez de manière significative votre présence sur internet. Appelez et rendez visite à vos amis, les vrais, vos familles, établissez une relation bien plus profonde avec le monde réel pas le virtuel. Passez du temps dehors, dans la nature. Prenez le soleil pour contrer les effets néfastes de la lumière blanche artificielle. Vous avez besoin de vitamine K pour penser comme il faut.

Nous devons abattre cette nouvelle Tour de Babel avant que tout le monde ne devienne complètement taré. Il est temps de monter la lutte à un niveau supérieur.

= = =

Lectures complémentaires:

Manifeste pour la Société des Sociétés

La_City_de_Londres_au_coeur_de_lempire

Que faire ?

petit_precis_sur_la_societe_et_letat

Guerre de l’information et alternative web: le projet vénézuélien de Terra TV

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, démocratie participative, guerres imperialistes, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et social, presse et média, résistance politique with tags , , , , , , , , on 30 août 2018 by Résistance 71

L’Amérique latine innove dans l’info télévisée, aidons-la..

Terra TV, un projet de TV Web à soutenir

 

LGS

 

28 août 2018

 

url de l’article:

https://www.legrandsoir.info/terra-tv-un-projet-de-tele-web-a-soutenir.html

 

Fondée par notre ami et collaborateur, le journaliste vénézuélien Thierry Deronne en 1994 l’École Populaire et Latino-américaine de Cinéma, Télévision et Théâtre (EPLACITE) a formé des milliers de membres des mouvements sociaux d’Amérique Latine pour qu’ils puissent créer eux-mêmes leur image. 

Thierry Deronne a participé à la fondation de plusieurs télévisions associatives et publiques comme Vive TV, dont il fut vice-président. 

Au fil des ans, il a su constituer un vaste réseau qui permet aujourd’hui de passer à nouvelle une étape : la création d’un nouveau média : Terra TV.

Terra TV est un média qui veut s’émanciper des formats et récits médiatiques dominants, notamment sur les mouvements sociaux et populaires. Mais son originalité va plus loin : il sera pensé et produit par les mouvements sociaux eux-mêmes, notamment par les collectifs paysans en lutte pour la terre en Amérique latine. Il sera aussi une école intégrale de formation en ligne pour les mouvements sociaux, notamment audio-visuelle et agro-écologique, pour accompagner d’autres collectifs dans la création de formes innovantes, non formatées.

Terra TV aura une triple fonction :

– Diffuser l’image, et faire le suivi, de la vie quotidienne et du travail en profondeur des organisations paysannes et les traduire en portugais, espagnol, anglais ou français.

– Mettre en ligne des modules de formation en réalisation audio-visuelle, en agroécologie, en Histoire, en économie, en philosophie, en pratiques socioculturelles, eux aussi, traduits en portugais, espagnol, anglais ou français, avec un suivi pédagogique pour les collectifs participant(e)s.

– Organiser, articuler et nouer des solidarités internationales grâce au suivi des processus et à l’agenda des luttes. Toute organisation qui lutte pour la terre sous n’importe quelle latitude pourra ainsi visibiliser ses activités.

Ici avec seulement 11000 euros se mettra en marche un média fait par le peuple pour le peuple. Près de la moitié de cette somme a été réunie avec et 80 donateurs.

Comment soutenir la création de Terra TV ?

Voici le lien vers la plateforme grâce auquel vous pouvez aussi participer au financement participatif : https://www.helloasso.com/associations/france-amerique-latine-comite-b…

Par l’intermédiaire du Grand Soir

LGS va verser à Terra TV une partie des sommes déjà reçues en dons de nos lecteurs (une autre partie de nos modestes réserves est bloquée pour un autre projet avec un cinéaste français ; nous en reparlerons).

Merci à vous qui nous lisez de nous faire un don qui sera transmis à Terra TV.

Les sommes que vous nous versez sont en effet prioritairement consacrées à des projets, et non à l’autofinancement du site. Les administrateurs sont bénévoles.

Entre 2012 et 2016, nous avons ainsi financé ou cofinancé :

• Deux documentaires sur le village de Marinaleda en Andalousie

• Une interview d’un des négociateurs des FARC à la Havane

• Une association palestinienne d’aide aux prisonniers

• Le documentaire « Revolucionarios » avec d’anciens combattants de la Révolution Cubaine

• Les livres (Editions Golias) « Marine Le Pen amène le pire » et « Les déchirures » (sur les conflits sociaux à France Télécom, Goodyear, Air France, Continenetal, et chez les paysans…).

• Etc.

POUR FAIRE UN DON : https://www.legrandsoir.info/spip.php?page=faire_un_don

Guerre de l’information, taupes, retournements et tromperies pour un Nouvel Ordre Mondial, les cas Wikileaks et InfoWars (VT)

Posted in actualité, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, politique et lobbyisme, politique et social, presse et média, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , on 28 août 2018 by Résistance 71

Article connexe: « Démanteler Facebook, Google, Twitter et consorts »

Nous avons une question: A la vue de l’info présentée ci-dessous, que penser vraiment  de cette campagne menée pour « censurer » Alex Jones et InfoWars ?… Ceci mène à une autre question, puis une autre: qui va réguler Google et consorts ?.. Le gouvernement ? Donc ils sont en train d’amener les gens à DEMANDER une régulation gouvernementale de l’internet pour sauver la liberté d’expression ?
Hypothèse: après avoir lu ce qui est dit ci-dessous… Serait-il possible (probable ?) qu’AJ et InfoWars soient en fait la plateforme consentante d’un gigantesque enfumage psychologique pour AMENER LES GENS A ACCEPTER UNE REGULATION DU NET par des entités corrompues et à la botte des grandes entreprises ne rêvant que de monopole ?
Pensez-y, ce n’est pas si saugrenu qu’il n’y paraît !…
~ Résistance 71 ~

 

Fausse victimisation: Julian Assange et Alex Jones les sbires de l’état profond

 

Gordon Duff

 

7 aout 2018

 

url de l’article: 

https://www.veteranstoday.com/2018/08/07/fake-victimization-assange-and-jones-the-stooges-of-the-deep-state/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Ce n’est pas un secret qu’à la fois InfoWars et Wikileaks ont été créés pour ceux dont la prise de décision s’effectue sous la ceinture. (G.)

La plus grande mesure de censure actuelle couvrant les médias de masse et les réseaux sociaux implique de bloquer toute information reliant Julian Assange et InfoWars (d’Alex Jones) au Mossad.

Essayez pour voir de relier cet article (NdT: l’original e anglais) en hyperlien sur Facebook et voyez si vous y parvenez.

Cette censure touche aussi les médias russes. Ils ont édité et censuré toute info sur Assange et même Jones depuis des années, enlevant soigneusement toute mention faite de liens avec le Mossad ou la famille du crime organisé Bronfman au Canada, qui d’après Jeff Rense, les chapeaute tous les deux.

Quand VT a été complètement banni de Facebook, vous ne pouvez même pas y écrire “Veterans Today” sans obtenir un message d’erreur, Jones n’a absolument rien dit. Assange nous connaît très bien aussi. En fait, on a été viré de YouTube pour avoir exposé Assange comme agent israélien.

Google nous a banni il y a longtemps quand nous avons mis sous les feux de la rampe leur programme Google Jigsaw/Idea Groups comme étant un contractant “cynétique” (armé) du Pentagone et du ministère des affaires étrangères, impliqué dans des changements de régime en pays étranger et faisant toujours passer le blâme sur “George Soros”.

Ce fut aussi VT qui les pinça à travailler avec des agences de renseignement étrangères non nommées afin de bidouiller les élections en faveur de Trump. Nous l’avons rapporté à la tête de campagne imbécile de Hillary Clinton et fûmes par la suite interrogés à répétition par le FBI.

Pourtant, lorsque nous allons vers la presse russe, on trouve des choses bizarres. Nous avons de longue date des relations mitigées avec RT et Sputnik (NdT: RIA Novosti). Bien que nous soyons amis et que nous soutenons de manière générale les mêmes valeurs, “généralement”, nous avons néanmoins objecté à maintes reprises sur leur tendance à lécher le cul de Netanyahou et à soutenir ses agents de désinformation tels Jones et Assange. Ils deviennent de plus en plus des médias dits “tabloides”, c’est à dire de la “presse à scandale”.

Il est très clair pour nous que les services de renseignement et de sécurité russes sont soit compromis par l’infiltration d’Israël, soit possèdent leur propre agenda. J’ai personnellement toujours assumé que la Russie protégeait le faux-cul Assange et la routine du “héros sauvant le monde” par simple stupidité. Quand vous êtes en relation réelle avec Moscou et Washington, pas les “experts” épouvantails de l’internet, vous y trouvez des gens qui ne font absolument pas attention à ce qui se passe, n’ont aucun accès à l’information réelle ou à l’analyse de qualité et en qui on ne peut pas avoir confiance.

Les vrais personnels du renseignement, pas la CIA ou le FSB, les organisations bidons contemporaines, ces personnels ne parlent pas à leurs gouvernements. Ce serait une totale perte de temps.

= = =

A lire, notre dossier « Wikileaks »

Technologie cybernétique et totalitarisme: Il est temps de démanteler Google, Facebook, Twitter et consorts (Veterans Today)

Posted in actualité, altermondialisme, désinformation, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, Internet et liberté, média et propagande, presse et média, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 26 août 2018 by Résistance 71


« jigsaw » = puzzle

 

Reconnaître la menace : Il est temps d’en finir avec Google, Facebook, pas l’Iran

 

Gordon Duff

 

28 juillet 2018

 

url de l’article:

https://www.veteranstoday.com/2018/07/28/recognizing-threats-time-to-finish-off-facebook-not-iran/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Introduction:  Pendant des années, des personnes ont cru être les cibles d’hélicoptères noirs sans marquage, de micro-ondes et d’ondes sonores dirigées sur leur habitat, de hacking, de filatures, de trolls et pire, d’attaques visant leur intégrité physique, d’empoisonnement, de cancer induit. Tout cela est vrai, Ce billet ne sera pas une discussion sur ces sujets, mais sur le rôle que Facebook et les médias sociaux jouent sur l’identification des “gens d’influence” et sur le contrôle de leur vie.

C’est le terme utilisé pour les personnes qui sont au centre de groupes sociaux, de personnes qui démontrent une certaine aura, un certain leadership ou une certaine originalité. Elles sont identifiées, l’ont toujours été, recrutées, ciblées, d’abord à petite échelle dans les années 1940 et aujourd’hui, au travers de recherches dans les médias sociaux et par Intelligence Artificielle (IA).

Ceux qui influencent sont soumis à des expériences, des tortures, et des programmes de contrôle de leur esprit.  Nous avons une ample documentation sur ces programmes (NdT: MK Ultra et autres…), tous très secrets, au cours des années 1970 (NdT: Naomi Klein trace un horrible portrait de ces pratiques au Canada avec le programme psychiatrique secret géré par la CIA à l’université McGill de Montreal par exemple dans son livre “La thérapie du choc”…)

Ecrire ceci est un avertissement pour certains et une menace contre d’autres. Nous l’avons vraiment cette information. A bon entendeur…

Ainsi, vous êtes attaqués. Avertir les gens au sujet de contrôle psychologique et de manipulation par des organisations qui, elles-mêmes, manipulent et induisent la peur par le moyen des médias de l’information sous contrôle, Hollywood et surtout de nos jours, par le contrôle des médias sociaux, ne peut-être qu’ironique.

En son cœur résident Facebook, Google, la moitié des entreprises de la Silicon Valley sous la gestion du Mossad et son unité Unit 8200, les médias, l’ensemble du truc.

Nous ne parlons pas juste des plus évidents comme Fox News ou InfoWars/Stratfor mais aussi de CNN comme “opposition contrôlée”, MSNBC et tout le reste.

Derrière tout ça, Wikipedia, la machine à diffamation ; Wikileaks, la “blanchisserie du mensonge” du Mossad et l’État très profond. 

Commençons:

Facebook a perdu 124 milliards de dollars la semaine dernière et les investisseurs se sauvent. C’est le plus gros coup contre son fric que le renseignement israélien a dû subir jusqu’ici, la plus grande menace jusqu’ici à leur domination de la population des Etats-Unis psychologiquement accroc et handicapés par les gadgets électroniques.

Il n’y aura aucune liberté tant que ces ustensiles de contrôle ne soient pas saisis, Google et Facebook brisés, démantelés et ceux responsables de bien pire qu’une invasion soient traînés devant la justice.

Il y a quelques années, nous identifions que quelque chose de mal se passait à Facebook, ou comme on l’appelle à VT “FakeBook” (NdT: jeu de mot, “fake” voulant dire “faux” en anglais). Nous pensons que cette entreprise a toujours eu l’intention :

  1. D’être un appareil d’espionnage géant pour le renseignement israélien et la “Kosher Nostra” ou comme la nomme ici James Preston la “Mafia Rothschild Kazhare” ou “MRK”.
  2. D’être une fraude traditionnelle “d’auto-financement” du Mossad, une supercherie.

Nous avions initialement reconnu que la mutation de “My Space” au moyen de quelques développements et un énorme soutien de la part d’Hollywood et des médias de désinformation, puait à 10km à la ronde. Ce ne fut pas juste pour la collecte de données mais la création d’un mécanisme d’IA afin de générer des dizaines de milliers et plus de faux comptes afin d’alimenter et de manipuler les opinions publiques dans le monde, le mélange d’une “addiction à un gadget”, d’une censure de masse et de la dissémination constante de rumeurs fabriquées par des IA, de campagnes de diffamation et de “pornographie de la peur”.

Le flot de revenus de Facebook n’était que pure fantaisie, une mise en valeur de 1000 milliards de dollars fabriquée depuis la construction de 100 millions de faux utilisateurs et le verbiage inepte de gens les plus improductifs et les plus obtus de la planète.

Le fric n’existait tout simplement pas.

A petite échelle, nous avions un groupe d’étude pour tracer les identités des trolls de Facebook, certains de listes du FBI, d’autres de listes soumises au congrès des Etats-Unis, d’autres encore de nos propres recherches. Les schémas de construction étaient là et tout cela puait à plein nez la fabrication par IA, la “clameur publique” instantanée ou pire, la filature, le trollage, le ciblage et la guerre psychologique contre des milliers d’Américains et autres, tous attaqués pour leurs convictions ou simplement à titre expérimental, en poussant beaucoup au suicide.

Nous avons identifié des méthodologies issues de programmes de la CIA dans les années 1970 et maintenant utilisés pour “radicaliser” au moyen de peurs et de haines manipulées, le tout “fait sur mesure” et hautement basé sur des détails de profil des individus.

De là commencèrent les attaques, ciblant des groupes identifiés, basées sur une série de profils tout comme dans le manuel d’interrogatoires KUBARK de la CIA, alimentant les infos, des rumeurs par courriers électroniques, des posts et des commentaires en provenance de faux utilisateurs, vrais comptes d’IA et pire.

Par “pire”, je veux dire que beaucoup d’utilisateurs ont été manipulés vers des relations et des amitiés en ligne ayant de fausses identités générées par IA.

Aidant en cela sur toute la ligne fut Google Corporation. Il y a quelques années, Google s’est militarisée lorsqu’elle ajouta le voyou de la Maison Blanche de Bush, Jared Cohen, dont le “plan d’affaire” était d’être le “vrai George Soros”, créant une énorme organisation de “changement de régime”.

Jigsaw (Puzzle)

Voici comment ils recrutent des activistes en association avec Twitter, Facebook et YouTube. Leur projet qui a eu le plus de succès jusqu’à présent est sans conteste l’EIIL ou Daesh, État Islamique.

L’organisation Jigsaw de Google est un mélange d’entreprises de médias sociaux, de fournisseurs de technologie et d’accès internet et de contractants militaires “cinétiques”. Jigsaw, c’est l’assassinat par drone, Jigsaw gère les “Casques Blancs” en Syrie, le MEK en Irak et en Iran et les Gulanites en Turquie.

Jigsaw gère le centre de contrôle MOC à Amman en Jordanie et opère au Yémen contre l’alliance Houthi qui défend la nation contre l’agression saoudienne, israélienne et américaine.

Jigsaw gère quelques planques clandestines de Idlib en Syrie vers Bari en Italie en passant par l’Azerbaïdjan, et vers France où cette organisation transporte de faux djihadistes et des armes vers des théâtres d’opérations “à la demande” qui ressemblent aux opérations des attentats du marathon de Boston et du flingage de Las Vegas.

Rien de tout cela ne pourrait se faire à cette échelle et de la façon dont nous le voyons. Admettez-le. Nous savons tous, au fond de nous-mêmes, ou suspectons grandement que cette cacophonie sans fin de mises en scène d’attentats faux-drapeaux a un thème central et centralisé.

Maintenant avec Google et Facebook profondément impliqués dans la définition même de la “vérité” et de la “réalité”, parce que, et oui, ils ont eux-mêmes inondé le monde de propagande et de supercheries, la menace n’a jamais été aussi grande.

Il faut les démanteler, il est plus que temps de se séparer de ces Google, Facebook et YouTube.

Chaque mot que vous tapez sur chacune de ces entités est acheminé vers un programme d’IA qui offre votre vie à des êtres, réels ou de silicone, dont le seul but est de vous détruire, vous et tout ce qui vous est cher.

Chaque site internet qui les inclut, chaque pub Google, chaque click que vous faites sous leur contrôle est un clou supplémentaire dans votre cercueil.

= = =

Article connexe: « Les liaisons troubles de Julian Assange (Wikileaks) et Alex Jones (InfoWars)… »

Nouvel Ordre Mondial: Les 8 familles du cartel banquier transnational… Origine et fonctionnement (vidéo entretien Dean Henderson)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, économie, colonialisme, crise mondiale, documentaire, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, presse et média, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 10 juillet 2018 by Résistance 71


La City de Londres, « Couronne »

 

Résistance 71

 

10 juillet 2018

 

Excellent entretien de Dean Henderson avec Zain Khan (media alternatif du journaliste écrivain hôte de Zain Khan Live ex-Tactical Talks, Khan est un transfuge des merdias de masse) sur les huit familles du cartel banquier, de leur origine à leur mode de contrôle du système de gouvernance mondial.

Vidéo (en anglais avec sous-titrage), durée: 22 minutes:

 

 

Lectures complémentaires:

La_City_de_Londres_au_coeur_de_lempire

Les huit familles derrière le cartel banquier transnational

Manifeste pour la Société des Sociétés

Que faire ?

Sutton_Wall_Street_et_la_montée_d’Hitler

Sutton_Wall-Street_et_la_Révolution_Bolchévique

 

Nouvel Ordre Mondial: Al Qaïda et l’EIIL créés par l’empire (Harvard)

Posted in 11 septembre, actualité, altermondialisme, documentaire, guerre iran, guerre Libye, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, presse et média, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 2 juillet 2018 by Résistance 71


La lumière du N.O.M

 

Un chercheur de Harvard explique comment les Etats-Unis ont créé Al Qaïda et le groupe terroriste de l’EIIL / Daesh

 

Arjun Walia

 

27 juin 2018

 

Source: http://www.informationclearinghouse.info/49733.htm

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

C’est assez fascinant de constater à quel point la conscience planétaire a changé en l’espace de ces quelques cinq dernières années et ceci ne s’est pas produit sur juste un sujet, mais dans bien des domaines allant de la santé à la géopolitique et tout ce qu’on peut trouver entre les deux.

Les gens sont vraiment en train de se réveiller et de voir au travers de la masse de la propagande et des mensonges qui nous sont continuellement apportés par les médias sur les sujets globaux et autre domaines englobant tous les aspects de l’humanité.

Connu pour être le “père de la relation publique”, Edward Bernays (NdT: neveu de Sigmund Freud) le résume assez bien:

La manipulation consciente et intelligente des habitudes et des opinions organisées des masses est un élément important de la société démocratique. Ceux qui manipulent de mécanisme invisible de la société constituent un gouvernement invisible qui est le véritable pouvoir de notre pays. Nous sommes gouvernés, nos esprits sont formatés, nos goûts façonnés, nos idées suggérées, essentiellement par un groupe de personnes dont nous n’avons jamais entendu parler.” — Propaganda, 1928

Ce grand “réveil” dont je parle est devenu évident alors que des mots comme “état profond”, “terrorisme faux-drapeau” sont devenus des lieux communs de la rhétorique publique médiatique, des politiciens internationaux y faisant même souvent référence. Prenez le président russe Poutine par exemple qui a dénoncé en de multiples occasions l’alliance militaire occidentale et ses menaces “magiques”, “mythiques” qu’elle crée pour justifier son action politico-économique et ses sanctions et interventions dans de nombreux pays pour en fait d’autres motifs. Un autre exemple serait comment le président syrien Bachar al Assad a dénoncé Donald Trump pour n’être qu’un autre outil de l’état profond états-unien. Cette reconnaissance de “l’état profond” est énorme car de nombreux présidents américains ont essayé d’en informer le public au cours des dernières décennies.

L’ancien président Theodor Roosevelt fut un de ceux qui essaya de nous prévenir que les deux partis politiques US avaient dérogé de leur objectif initial et qu’au lieu que la politique soit un outil pour promouvoir le bien public des masses, “ils sont les outils d’intérêts corrompus qui les utilisent pour assouvir leurs propres intérêts. Derrière ce gouvernement de façade, siège, trône un gouvernement invisible, n’ayant aucune responsabilité ni allégeance de quelque sorte que ce soit envers le peuple.” (source)

L’idée que les gouvernements ne représentent en rien leur peuple et que ceci n’est pas nouveau est devenu évident aujourd’hui. Pour nous, à Collective Evolution, c’est fascinant parce que nous avons écrit et dénoncé cet état profond depuis des années (NdT: de la même manière pour nous à Résistance 71…) et avoir maintenant des figures de la politique en parler ouvertement fait définitivement se poser des questions.

Le meilleur exemple (moderne) de terrorisme faux-drapeau pourrait bien être les attentats du 11 septembre 2001 ainsi que les récentes attaques chimiques ayant eu lieu en Syrie. Est-ce que l’élite mondialiste fomente et perpétue ces évènements en le blâmant sur quelqu’un d’autre pour justifier les actions qu’ils ont décidé de prendre ? Est-ce que tout ce qu’on nous dit et ce que nous connaissons sur le terrorisme et la menace sur la sûreté de l’État est fondé sur de fausses assertions ?

La Syrie et l’histoire de la Syrie est un excellent exemple, le document intitulé “Syria: Scenarios of Dramatic Political Change,” a été écrit en juillet 1986 par le Foreign Subversion and Instability Center, partie du Mission Center for Global Issues de la CIA. Il déclare sa mission être: “d’analyser un nombre possible de scénarios pouvant mener à l’expulsion du président Assad ou tout autre changement politique d’importance en Syrie.” Bien que le document ait 25 ans d’âge, il montre que les Etats-Unis planifient d’infiltrer et d’influencer la Syrie afin de créer un changement utile à leurs intérêts, cela remonte à plus de 30 ans..

Le document vient aussi avec des témoignages de gens de l’intérieur, comme par exemple le général 4 étoiles Wesley Clark, ancien chef des opérations de l’OTAN de 1997 à 2000. Celui-ci a déclaré dans un entretien avec Democracy Now! que les USA planifiaient d’envahir 7 pays en 5 ans au Moyen-Orient incluant la Syrie et ce sans aucune raison valide. Il offrait le sentiment des personnes au sein de l’armée américaine que nous avions une “bonne armée” et que nous pouvions “renverser des gouvernements”. Il parla d’un mémo interne du Pentagone qui décrivait comment les Etats-Unis allaient “renverser 7 pays en 5 ans en commençant avec l’Irak, puis la Syrie, le Liban, la Libye, la Somalie, le Soudan et pour finir l’Iran.

(source).

Alors, qui a créé Al Qaïda et l’EIIL ?…

Nous sommes face à face avec la prise de contrôle criminelle à un niveau international.. il y a une guerre ouverte menée par les Etats-Unis et qui peut être menée par quelques pays par procuration qui obéissent aux ordres de Washington… La ‘guerre globale contre le terrorisme’ est une action américaine, une fausse action, basée sur de fausses bases. Elle nous explique que quelque part les Etats-Unis et le monde occidental courent après un ennemi fictif, l’État Islamique, quand cet EI est de fait totalement soutenu et financé par l’alliance militaire occidentale et les alliés des Etats-Unis dans le Golfe Persique,

Cette citation ci-dessus provient d’un économiste canadien, Michel Chossudovsky, professeur émérite de l’université d’Ottawa. Il expliqua tout cela dans une conférence international sur le Nouvel Ordre Mondial qui fut organisée il y a quelques années par la Perdana Global Peace Foundation.

Comme on peut le constater, ce sentiment est partagé par beaucoup et une des dernières voix à abonder en ce sens est celle de Garikai Chengu de l’université de Harvard.

A l’instar d’Al Qaïda, l’EIIL est made in USA, il est un instrument de terreur fait pour diviser et conquérir le Moyen-Orient riche en pétrole et en hydrocarbures et pour contrer l’influence croissante de l’Iran dans la région. Le fait que les Etats-Unis ont une très longue histoire de soutien et de création  du terrorisme ne surprendra que ceux qui regardent les JT et ignorent l’histoire.

Un autre excellent point que Chengu établit:

La relation de l’Amérique avec AQ a toujours été une relation de haine et d’amour. Tout cela dépend si un groupe particulier affilié à AQ sert des intérêts américains spécifiques dans la zone où il se trouve. Selon le cas, le ministère des affaires étrangères américain soutien et finance le groupe terroriste ou le fait bombarder. Alors même que les législateurs américains clament s’opposer à l’islam extrémiste, ils le fomente et le développent comme arme de leur politique étrangère.

Il fournit pas mal d’exemples dans son article, demandant aux lecteurs de se rappeler quand la “CIA donna naissance à Oussama Ben Laden et allaita son organisation pendant les années 1980.” Il rappelle brièvement l’ancien ministre britannique des affaires étrangères Robin Cook disant au parlement qu’Al Qaïda “était sans aucune équivoque, un produit des services de renseignement occidentaux.

La vérité est qu’il n’y a pas d’armée islamique ou de groupe terroriste répondant au nom d’Al Qaïda et tout officier de renseignement informé sait parfaitement cela. Mais en revanche, il y a une campagne de propagande pour faire croire au public la présence d’une entité intensifiée représentant ‘le diable’ et ce uniquement pour amener les téléspectateurs à accepter un leadership international unifié pour une ‘guerre contre le terrorisme’. Le pays qui se tient derrière cette campagne de propagande sont les Etats-Unis.” ~ Robin Cook

Aujourd’hui, nous avons de nombreux lanceurs d’alerte qui martèlent ce point précis. Voici par exemple une vidéo de la lanceuse d’alerte du FBI Sibel Edmonds sur RT news: video.

Elle est une ancienne traductrice du FBI et fondatrice de la National Security Whistleblowers Coalition (NSWBC). Elle a attiré pas mal d’attention sur elle en 2002 après avoir accusé un collègue de couvrir une activité illicite impliquant des citoyens turcs, qui mettaient en cause de sérieux manquements à la sécurité et des activités de camouflage en référence à des informations ultra-confidentielles qui étaient délibérément supprimées. Elle met en évidence le fait que l’EIIL est la création de ceux-là mêmes qui appelle le groupe terroriste.

Un autre exemple récent provient d’Edward Snowden qui publie un tweet de l’assistant professeur Max Abrahms, expert en sécurité internationale, posant la relation entre la CIA et AQ. […] 

Snowden a retweeter ceci le 12 septembre, le jour d’après l’anniversaire du 11 septembre.

La soi-disante guerre contre le terrorisme devrait être vue pour ce qu’elle est véritablement: un prétexte pour maintenir une armée américaine dangereusement sur-gonflée. Les deux groupes les plus importants influents sur la politique étrangère américaine sont le lobby israélien qui dirige la politique américaine du Moyen-Orient et le complexe militaro-industriel qui profite de toutes les actions qui en découlent. Depuis que George W. Bush a déclaré cette ‘guerre contre le terrorisme’ en 2001, celle-ci a coûté aux contribuable plus de 6600 milliards de dollars et des milliers de nos jeunes sont tombés pour cette mascarade ; mais cette guerre a aussi engrangé des milliards pour l’élite au sommet de la pyramide américaine.” ~ Garikai Chengu.

Alors que pouvez-vous faire ? En quoi cela change t’il votre vie ?

Le plus intéressant au sujet de ce type d’information est que cela va à contre-courant de l’info des merdias de base et de leur rhétorique usuelle. Dans un monde où l’information est présentée de manière totalement antinomique à la réalité de terrain, que doit donc faire celui qui est intéressé de connaître la vérité ?…

La plupart sait qui sert la soupe les vraies “fausses nouvelles/infos” et cela est spécifiquement intrigant quand on a tant de sources qui vont contre le narratif officiel. Ce qui est encore plus inquiétant est que ce sont les gouvernements qui veulent décider de ce qui est de la “vraie et de la fausse info”, de ce qui est réel et de ce qui est falsifié. Ne devrions-nous pas être capables de faire cela nous-mêmes ?… Ne devrions nous pas mettre notre casque à esprit critique ? Ne sommes-nous pas capable de regarder des sources variées d’information et de faire un choix informé plutôt que de dépendre exclusivement des infos diffusées sur nos écrans de TV avec des gens d’influence manipulant les perceptions et les esprits de la masse des gens ?…

En fin de compte, c’est tout ce qui existe, une guerre pour notre conscience et il est très clair qu’ils ne veulent vraiment pas que nous pensions par nous-mêmes.

Ce type d’info est du style catalyseur “ah ah, mais c’est pourtant bien sûr!”. Plus on commence à voir les choses, et à devenir conscients des réalités et plus cela devient le point de départ de l’action. Regardez ce qu’il s’est produit avec les OGM et l’activisme que cela a engendré, ainsi la vaste majorité de la nourriture OGM parfaitement légale aux Etats-Unis a été interdite dans bien des pays du monde.

C’est la même chose avec le terrorisme et la guerre en général. Au bout du compte, on nous a lavé le cerveau et on continue d’être conditionné afin d’accepter les raisons de la guerre. Au moment où nous nous réveillons, à l’instant où nous avons ce moment “ah ah”, c’est le moment où tout change et c’est aussi le moment où les soldats commenceront à arrêter d’appuyer sur la détente de leurs armes.

Le changement commence avec nous ! et au moment où nous ne permettons plus que nous soyons utilisés comme outils pour les objectifs et les fins de gens puissants, alors vient le moment où le monde commence à changer et nous sommes en ce moment même dans ce processus !… Une des choses les plus fortes et utiles que vous puissiez faire, est que lorsque l’opportunité vous ait présentée, n’ayez jamais peur de gueuler et de partager un avis, une opinion qui va à contre-courant.

== =

“Soyez le changement que vous voulez pour le monde..”
~Mahatma Gandhi ~

= = =

Lectures complémentaires:

Manifeste pour la Société des Sociétés

Au sujet dun 11 septembre nucleaire

La_City_de_Londres_au_coeur_de_lempire

911_History_en

Que faire ?

Au sujet d’un 11 septembre nucleaire

Effondrer le colonialisme

Théorie Russo Ukrainienne de l’Origine Profonde Abiotique du Pétrole

petit_precis_sur_la_societe_et_letat

le bouclier du lanceur d’alerte