Archive for the canada USA états coloniaux Category

Guerre impérialiste au Moyen-Orient: Yankees et Brits s’emparent du pétrole syrien… La fin du Rojava ?…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, canada USA états coloniaux, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 1 décembre 2019 by Résistance 71

La fin de ce court article laisse entrevoir la confirmation de ce que nous disons ici depuis 2017 concernant cette région du Rojava dont il était certain qu’elle allait devenir un grand enjeu géo-économico-politique au fil de cette guerre par procuration menée en Syrie depuis 2011 ; à savoir que la révolution sociale du Rojava commencée en 2005 et renforcée à partir de 2011 est semble t’il défunte. Il est de plus en plus évident que des forces politiques affiliées à l’empire via les liens du clan factieux et mafieux Barzani du “Kurdistan” irakien, ont pris le dessus sur le mouvement du Confédéralisme Démocratique depuis fin 2016 avec l’instauration sous une “charte / contrat social du Rojava” bidon d’un proto-état créé et soumis aux desiderata de l’empire. Il y a plus de 30 factions kurdes opérant dans la région certaines en opposition politique créant une véritable nébuleuse, opaque à souhait, dont l’empire tire un profit maximum dont essentiellement le pillage des ressources naturelles de l’endroit.

Peu d’information fiable filtre pour rendre compte de l’état des choses au Rojava et pour savoir si les communes ont toujours une partie du pouvoir décisionnaire ou si tout a déjà été happé, vampirisé par les institutions proto-étatiques d’un “Kurdistan syrien” sous contrôle américano-sioniste comme l’est le “Kurdistan irakien” depuis le départ. Il est à noter que les médias  dans leur ensemble tendent déjà à effacer la terminologie de “commune du Rojava”, jamais vraiment en odeur de sainteté, pour ne plus parler pas à pas que de “Kurdistan syrien”, parce que là est l’objectif: la jonction des deux “Kurdistan” irakien et syrien en une entité proto-étatique sous contrôle du clan Barzani américano-sioniste. Si on se réfère au texte du “Manifeste du Confédéralisme Démocratique”  écrit par Abdullah Ocalan en 2011, en aucun cas il n’y est fait état de la création d’un “Kurdistan” sous forme étatique, de fait le CD est en rupture avec l’état et ses institutions, ainsi nous pouvons affirmer à la lecture des textes que ce “contrat social du Rojava” est une trahison pure et simple du Confédéralisme Démocratique tel que pensé et mis en pratique depuis 2005 dans cette partie du Moyen-Orient.

Les factions dominantes de la politique kurde de cette région affiliées à l’empire depuis 2016 tirent effectivement les marrons du feu de leur trahison. Il serait toutefois bon que ceci puisse être confirmé de l’intérieur et soit exposé au grand jour. Notre position à Résistance 71 a toujours été claire: soutien au Confédéralisme Démocratique originelle et dénonciation de la traîtrise du “contrat social / charte du Rojava”, création impérialiste de contrôle factieuse.

~ Résistance 71 ~

 

« L’appel à la création d’un état-nation séparé [kurde] représente les intérêts de la classe dirigeante et ceux de la bourgeoisie mais ne reflète en aucun cas les intérêts du peuple. En effet, un état supplémentaire ne ferait que renforcer l’injustice et entraver encore plus le droit à la liberté. Par conséquent, la réponse à la question kurde se trouve dans une approche visant à affaiblir ou à repousser la modernité capitaliste. »
~ Abdullah Öcalan, 2011 ~

 

 

Américains et Britanniques s’emparent du pétrole syrien… Des acteurs régionaux en profitent

 

Al Manar

 

29 novembre 2019

 

url de l’article: https://french.almanar.com.lb/1569394

 

En Syrie, au mépris du droit international, les forces américaines et britanniques  sont en train de s’accaparer les régions pétrolifères.

Selon l’agence syrienne officielle Sana, des forces américaines se sont déployées dans la zone pétrolifère de Rmilane située dans la province de Hassaké, au nord-ouest de la Syrie alors que les forces britanniques faisaient de même à proximité du champ Al-Omari dans la province de Deir Ezzor.

Selon l’agence kurde Roodaw, un convoi formé de près de 80 soldats et d’une centaine de véhicules militaires ont été vus en train d’emprunter l’autoroute internationale Oum Arbaa. En même temps, une patrouille américaine formée de 6 blindés a pris la direction de la région al-Qahtaniyat –Jal Agha, le triangle frontalier entre la Syrie, la Turquie et l’Irak. ces troupes ont été retirées de la province nord de Raqqa et de la province ouest de Hassaké.

Selon certains chiffres cités par la chaine qatarie al-Jazeera, il y aurait dans la région de Rmilane plus de 1.000 puits de pétrole

Désormais, les Etats-Unis ont plusieurs bases autour de la ville de Qamichli, dans les régions al-Taloul, de Malikiyyat et de Rmilane. Elles sont toutes riches en pétrole.

En même temps, selon al-Alam, une unité militaire britannique est sortie de la base Qasrak située au nord de Tal Tamar, dans la province de Hassaké, et s’est dirigée vers le champ pétrolier al-Omar  dans la province de Deir Ezzor.

Concernant les Français qui ont eux aussi des troupes dans cette région syrienne, il n’est pas encore clair quelles régions pétrolifères ils ont confisquées.

Cette mainmise sur les gisements de pétrole syrien n’a pu être possible  que grâce aux dirigeants kurdes des Forces démocratiques syriennes. Ils contrôlent cette région qui ne leur appartient pas, depuis qu’ils ont rallié les forces de la Coalition occidentale en Syrie.

La Turquie qui occupe désormais des régions importantes du nord-est syrien devrait elle aussi aurait sa part dans le pétrole pillé des gisements syriens. Une fois extrait, il serait acheminé sur son sol afin d’être écoulé. Des rapports médiatiques ont révélé que les Kurdes l’ont fait déjà. Etrangement, leur animosité apparente semble être reléguée à un second degré. A noter que c’est par la Turquie que Daech acheminait le pétrole syrien qu’il dérobait.

Le Kurdistan d’Irak pourrait lui aussi disposer d’une part de ce pétrole : il constitue la deuxième trajectoire pour son acheminement, avant son écoulement.

 

Comprendre, lutter contre et vaincre la dictature technotronique 5G (PDF)

Posted in actualité, altermondialisme, canada USA états coloniaux, chine colonialisme, documentaire, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, Internet et liberté, militantisme alternatif, N.O.M, pédagogie libération, politique française, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , on 1 novembre 2019 by Résistance 71


« L’œil était dans la tombe et regardait Caïn »

 

Résistance 71

 

1er novembre 2019

 

Jo a réalisé cette compilation et analyse utiles et nécessaires pour comprendre et lutter contre la grille de contrôle planétaire qui se met en place pour réduire l’humanité en esclavage et commettre un génocide d’une ampleur cataclysmique à seule fin de réaliser le triomphe final de la dictature marchande fusionnant dans la singularité transhumaniste, fontaine de jouvence tant désirée par le plus petit nombre oligarchique.

Éteignez les écrans et rallumez les cerveaux !…

A lire, diffuser et intégrer absolument sans aucune modération !…

Version PDF

Dire-NON-a-la-dictature-technotronique

 

Analyse politique: Surgissement d’un nouveau monde ?… (Réseau Voltaire)

Posted in actualité, canada USA états coloniaux, chine colonialisme, désinformation, guerre iran, guerre Libye, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , on 27 octobre 2019 by Résistance 71

Analyse intéressante de Meyssan dont nous admirons l’optimisme. En fait, il ne fait que décrire un des segments de la métamorphose de l’empire en un autre: la fusion de l’empire anglo-américain avec la Chine et la Russie dans un Nouvel Ordre Mondial capitaliste monopoliste supranational qui sera régi par le cartel banquier et des grosses multinationales énergétiques et technotronique. La collusion banquier entre la City de Londres, Wall Street et les banques chinoises va von train et les écrans de fumée remplissent leur fonction… d’enfumage de gogos.

Meyssan le dit du reste dès les deux 1ères phrases: “C’est un moment qui n’arrive qu’une ou deux fois par siècle. Un nouvel ordre du monde surgit.”

Ceci n’est en rien un espoir, mais la continuation de la même merdasse marchande à un autre niveau.

Pour nous, les peuples, la seule voie viable est celle qui mettra bas à l’État, à la marchandise, à l’argent et au salariat… Tout le reste, Russie, Poutine ou pas, n’est que pisser dans un violon.

~ Résistance 71 ~

 

 

Le nouveau monde surgit devant nous

 

Thierry Meyssan

 

22 octobre 2019

 

source: https://www.voltairenet.org/article208007.html

 

Thierry Meyssan souligne l’extrême gravité, non pas du retrait US de Syrie, mais de l’effondrement des repères actuels du monde. Nous entrons, selon lui, dans une courte période de transition, au cours de laquelle les actuels maîtres du jeu que sont les « capitalistes financiers » —et ceux qu’il désigne par là n’ont aucun rapport avec ni avec le capitalisme originel, ni avec la banque originelle— vont être écartés au profit des règles de droit énoncées par la Russie en 1899.

C’est un moment qui n’arrive qu’une ou deux fois par siècle. Un nouvel ordre du monde surgit. Toutes les références antérieures disparaissent. Ceux qui étaient voués aux gémonies triomphent tandis que ceux qui gouvernaient sont précipités aux enfers. Les déclarations officielles et les interprétations que livrent les journalistes ne correspondent manifestement plus aux événements qui s’enchainent. Les commentateurs doivent au plus vite changer leur discours, le renverser en totalité ou être happés par le tourbillon de l’Histoire.

En février 1943, la victoire soviétique face au Reich nazi marquait le basculement de la Seconde Guerre mondiale. La suite des événements était inéluctable. Il fallut pourtant attendre le débarquement anglo-états-unien en Normandie (juin 1944), la conférence de Yalta (février 1945), le suicide du chancelier Hitler (avril 1945) et enfin la capitulation du Reich (8 mai 1945) pour voir se lever ce monde nouveau.

En un an (juin 44-mai 45), le Grand Reich avait été remplacé par le duopole soviéto-US. Le Royaume-Uni et la France, qui étaient encore les deux premières puissances mondiale, douze ans plus tôt, allaient assister à la décolonisation de leurs Empires.

C’est un moment comme celui-là que nous vivons aujourd’hui.

Chaque période historique a son propre système économique et construit une super-structure politique pour le protéger. Lors de la fin de la Guerre froide et de la dislocation de l’URSS, le président Bush père démobilisa un million de militaires US et confia la recherche de la prospérité aux patrons de ses multinationales. Ceux-ci firent alliance avec Deng Xiaoping, délocalisèrent les emplois US en Chine qui devint l’atelier du monde. Loin d’offrir la prospérité aux citoyens US, ils accaparèrent leurs profits, provoquant progressivement la lente disparition des classes moyennes occidentales. En 2001, ils financèrent les attentats du 11 septembre pour imposer au Pentagone la stratégie Rumsfeld/Cebrowski de destruction des structures étatiques. Le président Bush fils transforma alors le « Moyen-Orient élargi » en théâtre d’une « guerre sans fin ».

La libération en une semaine d’un quart du territoire syrien n’est pas seulement la victoire du président Bachar el-Assad, « l’homme qui depuis huit ans doit partir », elle marque l’échec de la stratégie militaire visant à établir la suprématie du capitalisme financier. Ce qui paraissait inimaginable a eu lieu. L’ordre du monde a basculé. La suite des événements est inévitable.

La réception en très grande pompe du président Vladimir Poutine en Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis atteste du spectaculaire revirement des puissances du Golfe qui basculent dès à présent dans la camp russe.

La tout aussi spectaculaire redistribution des cartes au Liban sanctionne le même échec politique du capitalisme financier. Dans un pays dollarisé où l’on ne trouve plus de dollars depuis un mois, où les banques ferment leurs guichets et où les retraits bancaires sont limités, ce ne sont pas des manifestations anti-corruption qui stopperont le renversement de l’ordre ancien.

Les convulsions de l’ordre ancien s’étendent. Le président équatorien, Lenín Moreno, attribue la révolte populaire contre les mesures imposées par le capitalisme financier à son prédécesseur, Rafael Correa qui vit en exil en Belgique, et à un symbole de la résistance à cette forme d’exploitation humaine, le président vénézuélien Nicolás Maduro, bien qu’ils n’aient aucune influence dans son pays.

Le Royaume-Uni a déjà replié ses forces spéciales de Syrie et tente de sortir de l’État supranational de Bruxelles (Union européenne). Après avoir pensé conserver le Marché commun (projet de Theresa May), il décide de rompre avec toute la construction européenne (projet de Boris Johnson). Après les erreurs de Nicolas Sarkozy, de François Hollande et d’Emmanuel Macron, la France perd subitement toute crédibilité et influence. Les États-Unis de Donald Trump cessent d’être la « nation indispensable », le « gendarme du monde » au service du capitalisme financier pour redevenir eux-mêmes une grande puissance économique. Ils retirent leur arsenal nucléaire de Turquie et s’apprêtent à fermer le CentCom au Qatar. La Russie est reconnue par tous comme le « pacificateur » en faisant triompher le droit international qu’elle avait créé en convoquant, en 1899, la « Conférence internationale de la paix » de La Haye, dont les principes ont été depuis foulés aux pieds par les membres de l’Otan.

Comme la Seconde Guerre mondiale a mis fin à la SDN pour créer l’Onu, ce monde nouveau va probablement accoucher d’une nouvelle organisation internationale fondée sur les principes de la Conférence de 1899 du tsar russe Nicolas II et du Prix Nobel de la paix français, Léon Bourgeois. Il faudra pour cela d’abord dissoudre l’Otan, qui tentera de survivre en s’élargissant au Pacifique, et l’Union européenne, État-refuge du capitalisme financier.

Il faut bien comprendre ce qui se passe. Nous entrons dans une période de transition. Lénine disait, en 1916, que l’impérialisme était le stade suprême de la forme de capitalisme qui disparut avec les deux Guerres mondiales et la crise boursière de 1929. Le monde d’aujourd’hui est celui du capitalisme financier qui ravage une à une les économies pour le seul profit de quelques super-riches. Son stade suprême supposait la division du monde en deux : d’un côté les pays stables et mondialisés, de l’autre des régions du monde privées d’États, réduites à n’être que de simples réserves de matières premières. Ce modèle, contesté aussi bien par le président Trump aux États-Unis, les Gilets jaunes en Europe occidentale ou la Syrie au Levant agonise sous nos yeux.

 

Résistance au colonialisme: Elections canadiennes, wampum deux rangées, entreprise coloniale et piège électoral (Mohawk Nation News)

Posted in actualité, altermondialisme, canada USA états coloniaux, colonialisme, démocratie participative, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 18 octobre 2019 by Résistance 71

Nous avons traduit ci-dessous les trois derniers textes de Mohawk Nation News pour leur pertinence et leur inter-connexion alors que le Canada est dans une nouvelle grand-messe de l’illusion démocratique électorale. Nous avons reproduit sous le premier texte notre traduction du wampum 59 de Kaianerekowa qui traite de la façon de remettre les « chefs errants » dans le droit chemin. Cela donne bien à réfléchir et montre qu’une déviance du pouvoir peut parfaitement se contrôler, pourvu qu’on s’en donne les moyens…
Bonne lecture !

~ Résistance 71 ~

 

 

Wampum deux rangées… Soyez libres, restez dans le canoë

 

Mohawk Nation News

 

13 octobre 2019

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2019/10/13/two-row-be-free-stay-in-the-canoe/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Les Canadiens vont voter pour perpétuer l’illusion de la liberté. Tous les candidats ont le même script, “Je peux faire mieux, non vous ne pouvez pas, si je le peux !” Les citoyens de l’entreprise coloniale (corporation) votent, comme ça ils peuvent continuer à recevoir leur part du butin dérobé. Le plus grand holocauste qu’a connu l’humanité ne s’arrêtera pas tant que le serpent colonial et les immigrants européens ne vivent complètement dans le respect de Kaianerekowa, la Grande Loi de la Paix ou qu’ils partent de l’Île de la Grande Tortue. Kasatstensera kowa sa oiera,, le grand pouvoir naturel, protègera le chemin de la Nature.

Teiohateh: le wampum deux rangées stipule que nous ne devons pas nous embarquer sur la navire de l’ennemi.

Les comités inféodés de l’entreprise coloniale appelés “les conseils de bandes des premières nations” (Indian Act) ne peuvent pas nous représenter, faute de légitimité. Ils ont quitté le canoë et se sont engagés à perpétrer le génocide en tant qu’agents de l’ennemi (Indian Act). Le wampum 59 de Kaianerekowah fournit la base légale et la procédure pour exécuter les traîtres.

Le mandat prescriptif de Kaianerekowa est de ne pas suivre et de ne pas diriger/régner. Rotiia’neson (les porte-paroles des clans) écoutent les gens et révèlent la voix collective des familles (tewatatawi). Tous sont égaux et ont une voix à exprimer sa volonté. Tous sont impliqués profondément dans l’amélioration des conditions de vie de ceux qui suivent Kaianerekowa.

La famille est le feu principal, otsira. Les femmes, les hommes, le peuple, chacun a son feu.

Le feu des femmes, katihontsa’tiokwenio, travaille de concert avec celui des hommes, rotiskenraketeh, tous prennent leur directive des gens, du peuple.

Pour prendre une décision, tous les hommes, les femmes, les enfants, fouillent dans l’esprit des autres pour trouver des réponses. Notre décision est fondée sur une communion des esprits sur ce qui est bon pour les gens, pour le peuple dans son intégralité (bien commun), maintenant et pour le futur.

Notre langue (langage) décompose ce que nous voyons, en donne la signification naturelle et est discuté par les gens. En 1710, nous avons envoyé 5 de nos représentants/chefs au delà de l’océan pour informer les Européens de l’existence de kaianerekowa et du comment nous pourrions fonctionner ensemble afin d’amener la paix sur le monde. Les Européens rejetèrent l’idée parce que cela signifiait aussi que les femmes seraient égales.

Les aiguilles de pin. Quand nous négligeons nos enfants et la nature/création, notre arbre se dessèche. Nous, qui avons complété six phases de notre vie, sommes les racines, ion kwa ni shonni onwe, les rati’sotas, grands-mères et grands-pères. Les aiguilles du sapin tombent sur le sol, pourrissent et retournent à la terre. Les aiguilles continuent de pousser, d’être remplacées, ainsi nous survivrons. Notre voie est bonne pour tout le monde. Nous comprenons ohenton kariwa tekwen,, les mots qui viennent avant toute chose. Nous sommes placés mentalement et physiquement dans une vie naturelle totalement libre. Les réponses sont dans nos esprits.

ni io ri wa ke ia te tsi kwa ni kon ra.


Pensionnat pour Indiens: Ethnocide / génocide organisé
Taux de mortalité: 50%+

Nous serons ce que nous sommes. Les envahisseurs immigrants [européens] n’ont aucune terre, pas de langage propre [langues européennes] ni du culture sur l’Île de la Grande Tortue. Ils nous ont délibérément brutalisé. Le nouveau “cadre d’accord” (Framework Agreement) est fait pour nous forcer à nous municipaliser et à imposer, taxer tout ce que la création nous fournit. Nous n’abandonnerons jamais notre liberté naturelle, notre identité et nos pensées.

Kaianerekowa, la Grande Paix, se charge de ces traîtres qui aident le serpent à nous tromper et à abuser de nous. La violence, la peur et la menace sont leurs armes constantes. Ion ki ni kon ra ien, ils essaient de tuer notre esprit de façon à ce que nous ne puissions plus nous protéger comme la nature/création l’exige.

ia te io swa ton veut dire arrêter la lumière qui nous connecte avec notre terre-mère et la création. Pas de pollinisation, toute vie naturelle va périr. Les personnes qui ont envahi l’Île de la Grande Tortue abusent constamment de nous physiquement et mentalement. Nous les avons accueillis, nous les avons aidés à se nourrir et les avons éduqués en ces nouvelles contrées, tandis que nous souffrions.

Les ignorants et les lâches sont un fardeau pour ceux qui veulent (sur)vivre comme la nature l’a préconisé.

Allonger les poutres d’un toit agrandi la maison. Les immigrants ont envahi notre maison et nous ont apporté la loi de l’amirauté, le génocide, les religions (NdT: chrétiennes, catholique et protestante) et la veulerie pour nous détruire. Tout comme la nature, Kaianerekowa est la réalité parfaite qui nous fut donnée par la nature et nos ancêtres, ce très très longtemps avant l’arrivée des immigrants sur ce continent (NdT: Kaianerekowa a été daté du XIIème siècle).

La nature/création, la loi universelle, nous aidera à accomplir nos responsabilités. Nos feux ne sont pas éteints. Ion kwa tsi ri ton. ia te io swa ton.

Ion kwa ro ron – matérialiste. Sa o iera onwe veut dire dans la direction de la nature pour toujours. Les impérialistes et l’Indian Act appellent notre terre “la patrie” et le “grand père blanc”. Nous appelons l’Île de la Grande Tortue notre mère. Nous dirons toujours notre vérité. Laissez-nous brûler le tabac, remercier, un des plus grands cadeaux de la création. Le tabac n’a jamais existé ailleurs dans le monde (NdT: le tabac est une plante de cérémonie détournée de sa fonction à des fins à la fois commerciale et addictive par les européens, toujours dans cette voie distinctive de la destruction et de l’abus généralisés…). Pendant ce temps, les représentants du serpent ont mis en place un spectacle électoral organisé afin de tromper les électeurs. Tous ont le même marionnettiste entrepreneurial.

Note de Résistance 71: Nous reproduisons ci-dessous le wampum 59 de Kaianerekowa évoqué par MNN. Réflexion: si nous appliquions ceci à nos “chefs”, ne pensez-vous pas que ça filerait plus droit et pour le bien commun ? Kaianerekowa est en chacun de nous parce qu’inspiré du bon sens naturel des choses et de la vie en société de bien commun.

Kaianerekowa, Wampum 59:

“Une ceinture tissée de nacres de coquillages wampum d’une largeur de trois mains, la moitié supérieure blanche, la moitié inférieurs noire, faite à contribution égale par les hommes des cinq nations, sera la manifestation physique de ce que les les gens ont fusionné en une tête, un corps et une pensée ; cela symbolisera aussi leur ratification du pacte de paix de la confédération, où les chefs des Cinq Nations ont établi la Grande Paix.

La portion blanche des nacres représente les femmes tandis que la portion noire représente les hommes. La portion noire est de plus le signe du pouvoir investi chez les hommes des Cinq Nations.

Cette ceinture wampum investit le peuple du droit de corriger leurs chefs errants. Dans le cas d’une partie où tous les chefs s’engagent sur un chemin qui n’est pas embrassé par le peuple et qu’ils ne considèrent toujours pas le troisième avertissement donné par les femmes de leurs familles, alors l’affaire devra être porté devant le conseil général des femmes des Cinq Nations. Si les chefs notifiés et avertis trois fois ne rentrent toujours pas dans le rang, alors l’affaire devra être portée devant les hommes des Cinq  Nations. Les chefs de guerre devront alors, par droit et suivant l’autorité qui leur est conférée, entrer le conseil ouvert, pour avertir le ou les chefs de retourner sur le droit chemin. Si les chefs incriminés entendent le conseil, ils devront dire: “Nous répondrons demain”. Si une réponse favorable est ensuite donnéee en faveur de la justice et en accord avec la Grande Loi de la Paix, alors les chefs devront de nouveau prêter allégeance en fournissant chacun les ceintures wampum requises. Alors les chef de guerre ou les chefs devront exhorter les chefs errants d’être juste et bon.

Si les chefs devaient refuser d’entendre le troisième avertissement, deux options sont alors possibles: soit les hommes peuvent décider en conseil de déposer le ou les chefs  ou de les frapper à mort avec leurs massues de guerre. S’ils décident dans leur conseil de prendre la première option, le chef de guerre devra s’adresser aux chefs intéressés et leur dire: “Puisque vous, chefs des Cinq Nations, avez refusé de retourner dans le bon processus de la constitution, nous déclarons dès maintenant vos positions vacantes, nous vous retirons vos bois de cerf, symboles de votre chefferie et d’autres devront être choisis pour siéger à vos places, laissez donc place libre.”

Si les hommes en conseil devaient choisir la seconde option, le chef de guerre devra ordonner à ses hommes d’entrer dans le conseil et de prendre positions aux côtés des chefs errants, s’asseyant entre eux si possible. Lorsque ceci est fait, le chef de guerre tiendra alors à bout de bras le wampum noir et dira aux chefs errants: “Et bien maintenant, chefs des Cinq Nations, oyez ces derniers mots de vos hommes. Vous n’avez pas tenu compte des avertissements des femmes de vos familles, vous n’avez pas tenu compte des avertissements du conseil général des femmes et vous n’avez pas non plus tenu compte des avertissements des hommes de vos nations, qui tous insistaient pour que vous retourniez sur le chemin de l’action juste. Puisque vous êtes déterminé à resister et à ne pas rendre justice à votre peuple, il n’y a plus qu’une seule façon d’agir pour nous.” A ce moment, le chef de guerre laissera tomber le wampum noir et les hommes devront se lever d’un bond et battre à mort les chefs errants. Chaque chef errant peut se soumettre avant que le wampum noir ne soit lâché. Son exécution sera immédiatement suspendu.

Le Wampum Noir ici utilisé symbolise que le pouvoir d’exécuter est enterré mais qu’il peut encore être déterré par les hommes. Il est enterré, mais lorsque l’occasion se présente, ils peuvent le déterrer et en dériver leur pouvoir et leur autorité pour agir comme ici prescrit.

(Traduction Résistance 71 )

 

-[]-[]-[]-[]-[]-

 

 

L’entreprise coloniale du gouvernement du Canada, incorporée en 1982

 

Mohawk Nation News

 

14 octobre 2019

 

url de l’article:

http://mohawknationnews.com/blog/2019/10/14/corporation-of-govt-of-canada-inc-1982/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Tout comme les plantes et les animaux, les humains sont mis sur la terre pour laquelle ils sont faits. Onowaregeh, l’Ile de la Grande Tortue a été créée par kasatstensera kowa sa oiera, la grande puissance naturelle de l’univers qui a placé onkwehonweh, le peuple naturel véritable sur notre terre-mère d’un pôle à l’autre et d’un océan à l’autre.

Les villes coloniales mortelles sont les plantations et les quartiers pour esclaves de notre ennemi envahisseur. Ils sont venus ici sans aucune invitation pour y commettre le génocide et se goinfrer de notre terre et de nos ressources. Il semble qu’ils ne s’arrêteront jamais.

Rotikstenha, ceux qui ont vécu bien des phases de leur vie, ont essayé de nettoyer la dévastation délibérément causée par nos ennemis, parfois avec nos mains nues. La nouvelle génération fait reluire le chemin pour nous tous. Pour venir à terme avec la brutalité à laquelle nous faisons face, nous faisons la cérémonie des petites condoléances. Nous prenons un morceau du plus fin des cuirs pour essuyer nos yeux afin de voir clairement. Nous prenons une plume d’aigle et nous essuyons nos oreilles afin d’entendre et d’écouter tout ce qui se dit. Nous buvons l’eau la plus pure afin de nous rincer la gorge et de ne dire que de bonnes paroles. Puis nous nettoyons et purifions nos corps pour restaurer l’énergie de notre esprit.

Le 12 octobre, Justin Trudeau (NdT: le premier sinistre canadien) s’est tenu devant une audience portant un gilet pare-balles et entouré de barbouzes parce qu’il avait peur des gens. Il a montré qu’il travaillait pour les banquiers de la City de Londres et qu’il avait peur pour sa vie.

En 1970, le père de Justin, Pierre Trudeau, déclara la loi martiale contre le peuple de Montréal avec un évènement faux-drapeau appelé la “crise de FLQ”. En 1974, il retira à la Banque du Canada son droit d’imprimer la monnaie sans intérêt. Il donna ce rôle aux banquiers internationaux de la City de Londres avec le système de loyer de l’argent, d’intérêts sur l’argent créé et “prêté” à l’état. En 1975, le Canada enregistra son tout premier déficit de 180 miliards de dollars, juste pour imprimer la monnaie. Les banksters ne pourront jamais être payés. 

Cet argent est garanti exclusivement par l’extraction illégale par le Canada des terres et des ressources des peuples autochtones.

Le Canada est toujours une colonie (NdT: un “dominion” de la “couronne”/City de Londres) comme stipulé par le British North America Act (BNAA) de 1867, qui est une loi votée par le parlement britannique pour organiser la colonie outre-mer du Canada.

Le rôle principal de l’armée est de protéger la “trésorerie” dans chaque pays. En 1982, Pierre Trudeau s’en alla à la City de Londres pour dissoudre l’entreprise coloniale connue sous le nom de “Dominion of Canada” Inc. 1867. Il créa une nouvelle entreprise (coloniale) appelée le “gouvernement du Canada” Inc. 1982.

Pierre Trudeau ramena une copie du BNAA remis à jour et la “proclama” comme étant la constitution du peuple du Canada. Il ne prêta jamais serment et ne demanda jamais au peuple de la ratifier. Les citoyens n’ont aucun droit. Les banques possèdent les gens en délivrant des certificats de naissance. Capitus diminutio maxima. Tout nom en lettres capitales d’imprimerie signifie entreprise, corporation.

Comme une entreprise, pour le Gouvernement du Canada Inc., Le CEO de l’entreprise est le gouverneur général ; son président le premier ministre, le vice-président est le leader de l’opposition au pouvoir, le secrétaire trésorier est le ministre des finances. La mission est: continuer l’illusion de la liberté pour le peuple, qui paie constamment des impôts et autres taxes aux actionnaires sur le compte des dividendes sis à la City de Londres.

Tous les tribunaux de l’amirauté sont fondés sur la loi bancaire, commerciale. Tous les tribunaux aux Etats-Unis, au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande sont des tribunaux de l’amirauté britannique. Ils font la guerre à tous les pays qui ne leur permettent pas de contrôler leur système bancaire et leurs banques au travers de la loi de l’amirauté.

Toutes les corporations que sont les municipalités ont les banques comme trustees, qui sont les actionnaires de l’entreprise.

L’entreprise du gouvernement du Canada est la propriété des banquiers de la City de Londres. Quiconque vote dans ce système soutient de facto le génocide et le vol.

 

-[]-[]-[]-[]-[]-

 


Au Canada… et partout ailleurs !

 

Le piège électoral

 

Mohawk Nation News

 

17 octobre 2019

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2019/10/17/the-vote-trap/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Un grand nombre de ceux qui ont vécu pour la cause ne sont plus parmi nous: Clinton Rickard, Mad Bear Anderson, Louis Hall karonhiaktajeh, Peter Diome, Richard Oaks, Russell Means, Dennis Banks, kakwirakeron, Vernon Bellecourt, Anna Mae Aquash, bien des rotiskenraketeh sur les lignes de front, Harriet Boots, des femmes et des hommes qui se tinrent côte à côte, Sugar Montour, Mad Jap, Le General, Dick Hill, Kevin Stanger, Jakwadeh, Lasagna, Deskaheh, et tous ceux que je n’ai pas mentionnés, ce sont tous des héros.

Leur travail n’est pas achevé. Nous entendons toujours leurs voix bien que leurs corps soient maintenant poussière. Fermez les yeux. Ecoutez leurs voix. Leurs paroles ne mourront jamais.

On nous a toujours encouragé à vivre dans les villes afin de nous assimiler à la culture des colons.


Le système nerveux central de l’empire

Les banquiers possèdent toute la terre, l’air, l’eau et les citoyens de l’entreprise coloniale appelée “gouvernement du Canada”. Voter signifie être d’accord avec les politiques pour établir des coûts de vie toujours plus élevés, des standards de vie bas, une chute du taux de natalité, d’exterminer notre race, de subir toute sorte de maladies, d’avoir une espérance de vie en chute, la pauvreté, de vivre dans les rues barbares des quartiers pour esclaves, des entreprises criminelles, de voir nos familles vivre au tréfond de la société à cause de la couleur de notre peau et de voir l’extinction finale de notre culture.

La règle des 51% de majorité n’est ni la démocratie ni le consensus. C’est du corporatisme. Votre vote donne le feu vert à l’entreprise pour continuer ses crimes.

Nous essayons constamment de créer une attention au niveau international sur notre situation génocidaire. Nous ne pouvons pas faire revenir ceux qui ont travaillé si dur pour notre survie, nous ne pouvons pas non plus restaurer la santé de notre terre-mère juste par nous-mêmes. Ils sont toujours avec nous ne serait-ce que par les messages qu’ils nous ont laissés. Notre jeunesse essaie de nous délivrer de l’esclavage et de ce génocide final qui est attenté sur nous. Le cadre d’accord (Framework Agreement) va retirer l’intérêt original indien de l’Ile de la Grande Tortue, ainsi les banquiers pourront totalement contrôler toute notre terre.. Les titres émis par le bureau du cadastre n’enregistrera plus que “l’assertion de la couronne” qui est propriété et taxée par les banquiers. Ils espèrent que sous les 10 ans à venir, le désespoir nous force dans leurs villes. Nos communautés furent fabriquées par l’entreprise coloniale afin qu’elles ne puissent pas avoir d’économie viable, ainsi notre peuple sera à la dérive pour juste survivre.

Les riches vivront dans des forteresses, emmurés dans les campagnes afin d’échapper à la sale vie brutale qu’ils ont créée dans les villes et pour contrôler toute révolution en développement.

Les villes sont un système politiquement corrompu par construction. Elles sont planifiées pour la saisie du pouvoir et pour être gérées par l’armée. Le pouvoir de la ville est fondé sur la concentration de la manufacture et du commerce, pour vivre sur le dos des pauvres. Cela s’appelle l’extinction, l’assimilation, la réconciliation, la destruction des identités et du langage des peuples originels.

Les immigrants gravitent vers un gouvernement fasciste pour sortir du chaos qu’ils ont créé, ils se sauvent de leur pays.

Seuls la végétation, les animaux et les peuples originels demeureront sur l’Ile de la Grande Tortue. La poussée actuelle pour le français est parce qu’ils vont devoir retourner à la maison mère. Pour rester ici, ils doivent vivre selon Kaianerekowa, la voie originelle de cette terre et parler une langue native pour pouvoir communiquer avec notre mère.

Nous avons un droit de naissance ancestral à protéger, un nom natif, une terre, nos familles. En votant pour maintenir leur système entrepreneurial corporatiste, nous mettons notre destinée entre les mains de l’ennemi. Kaianerekowa, la Grande Loi de la Paix est contournée. Demeurer avec la vérité et la réalité est un défi.

En accord avec la loi de l’amirauté, lorsque le peuple indigène vote, il confirme son assimilation au système.

= = =

Lectures complémentaires:

Nous_sommes_tous_des_colonisés (PDF)

Pierre_Clastres_De l’ethnocide

Pierre_Clastres_Echange-et-pouvoir-philosophie-de-la-chefferie-indienne

Paulo_Freire_La_pedagogie_des_opprimes

Aime_Cesaire_Discours_sur_le_colonialisme

Manifeste pour la Société des Sociétés

La_City_de_Londres_au_coeur_de_lempire

Comprendre-le-systeme-legal-de-loppression-coloniale-pour-mieux-le-demonter-avec-peter-derrico1

Comprendre-le-systeme-legal-doppression-coloniale-pour-mieux-le-demonter-avec-steven-newcomb1

Meurtre par décret le crime de génocide au Canada

Un_manifeste_indigène_taiaiake_alfred

kaianerekowa Grande Loi de la Paix

La Grande Loi du Changement (Taiaiake Alfred)

petit_precis_sur_la_societe_et_letat

si-vous-avez-oublie-le-nom-des-nuages-vous-avez-oublie-votre-chemin

Païens en terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte

 

Canada et imposture coloniale, génocide et ethnocide programmés (Mohawk Nation News)

Posted in actualité, altermondialisme, canada USA états coloniaux, colonialisme, démocratie participative, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 29 septembre 2019 by Résistance 71

Une fois n’est pas coutume, notre commentaire de texte sera ici un peu négatif, non pas sur le fond, car nous partageons ce qui y est dit, mais sur la forme, notamment en ce qui concerne l’utilisation du symbole du “serpent” comme celui du mal et de la fourberie. Ceci nous paraît en fait être très “eurocentrique”, ce qui est un comble vu la provenance du texte. Le serpent n’est-il pas le diable dans l’imbécile mythologie chrétienne ? Nous sommes surpris qu’une telle métaphore puisse être utilisée dans un discours traditionnel amérindien.
Le serpent est partie de la Nature. Il n’y a rien de “bien, mal ou vicieux” dans la Nature. Le serpent est et vit sa vie sans emmerder personne, ce sont nous, les humains, qui l’emmerdons dans son habitat naturel. Le serpent est un prédateur qui tue pour manger et survivre, il le fait de manière très parcimonieuse au moyen du poison ou de la constriction. Dans la très vaste majorité des cas, les interactions entre humains et serpents se passent très bien, chacun évite l’autre avec succès… Toute morsure endurée est le résultat d’un acte de défense de l’animal qui instinctivement connait la valeur de son venin et le distille avec parcimonie, occasionnant dans bien des cas, des morsures dites “sèches”, sans injection de venin.

Nous tenions à préciser ce fait, car nous ne sommes pas d’accord sur l’image du serpent convoyée ici ou dans d’autres textes. Nous sommes en fait surpris de l’usage fait de cette image négative par une source iroquoise traditionnelle…

10/10 sur le fond.. 2/10 sur la forme, peut mieux faire…

~ Résistance 71 ~

 

 

Se déguiser en “Indien”

 

Mohawk Nation News

 

25 septembre 2019

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2019/09/25/dressing-up-like-an-indian/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Nous, les peuples natifs de ce continent, nous habillons “comme les blancs” parce que nous ne pouvons pas nous payer ces superbes et très chers habits autochtones. Quand nous en avons un, nous sommes invités dans des fêtes pour faire des poses photos avec des politiciens, ou poser dans des inaugurations de supermarchés, de galeries marchandes ou pour poser avec des enfants dans les crèches.

L’entreprise coloniale qu’est le gouvernement du Canada travaille dur pour nous maintenir, nous et nos affaires, dans le domaine de l’invisible et conserver nos esprits ignorants. Voler, piller l’Île de la Grande Tortue d’un pôle à l’autre, d’un océan à l’autre est le plus grand vol organisé de l’histoire de l’humanité et de cette planète, pillage qui continue aujourd’hui. Des traîtres comme les membres de l’Assemblée des Premières Nations (APN/AFN) et les “conseils de bandes” sont complices et aident ces serpents à essayer de vider l’Île de la Grande Tortue de notre existence. Ils sont tout aussi coupables de génocide que leurs maîtres. Leur extinction, extermination des peuples natifs s’appellent aujourd’hui “le cadre d’accord” (NdT: Framework Agreement en anglais). Les banquiers sont les actionnaires de toutes les municipalités incorporées de l’entité coloniale du Canada. Ils sont les propriétaires du Canada et, par le truchement des actes de naissance, qui ne sont que des documents bancaires, ils possèdent les gens.

Le lavage de cerveau inclut couvrir de ridicule ou censurer la vérité sur notre véritable position en tant que peuples placés sur l’Île de la Grande Tortue par la nature/création. Nous sommes ignorés ou diagnostiqués comme ayant des limites mentales et physiques ou nous sommes simplement physiquement éliminés. Même notre identité propre est décidée pour nous, comme par exemple en nous forçant à n’utiliser qu’une identité électronique cadrée par l’entreprise coloniale. Ce n’est que documentation et gestion de leurs esclaves. L’entreprise coloniale a autorisé ses marionnettes des conseils de bandes de Nations Premières Inc. à signer l’ordre de notre extinction et de couper notre lien profond à la terre. Des mots comme “conflit”, “peur”, “envie, désir” et “haine” ou tous mots qui critiquent les serpents sont déplacés (NdT: et pas à pas criminalisés…).

Les langues étrangères officielles de l’Île de la Grande Tortue, l’anglais et le français, et les toutes nouvellement inventées langues des “premières nations”, basées sur une traduction depuis l’anglais, vont être utilisées pour limiter notre capacité de réflexion. L’anglais est une langue de mensonge et de tromperie.

Seuls des noms et des chiffres reconnus par le système bancaire sont acceptés comme valides. Nous nommer par nos véritables noms natifs va de nouveau devenir illégal. Une nouvelle histoire et de nouvelles religions vont faire avancer l’idée du serpent : la société autochtone est libre de tout contrôle de l’entreprise coloniale.


Antidote issus de la loi naturelle

Le désordre programmé est appelé “harmonie”. Les déracinés, désaxés sont envoyés dans des maisons de travail, dans des camps de travaux forcés et dans les unités militaires. Les anciens ayant la connaissance sont “mis à la retraite”. Les “sociétés pour l’enfance” et les généticiens encouragent les petites unités familiales et la stérilisation sans consentement. Tout le monde est classé par niveau d’intelligence et en rapport avec son utilité pour l’entreprise coloniale.

La répétition tue le naturel. Nous devons nous assoir sur des chaises à longueur de journée, à ne rien faire. Retourner à la maison. Refaire la même chose le lendemain.. Ceux qui voient au delà de tout ça, qui posent des questions, qui refusent d’être quotidiennement sous sédatif et résistent au conditionnement sont éliminés. Le “cadre d’accord” qui va nous municipaliser et nous taxer sous le régime colonial est le plan de base pour la standardisation et le contrôle.

L’entreprise coloniale a une peur bleue des différences qu’elle ne peut pas contrôler. Kaianerekowa est le fondement de notre mode de pensée. Les différences sont naturelles et très belles.

Notre musique, nos chansons, nos langues, nos danses et nos cérémonies sont ancrées profondément en nous et ainsi nous pouvons demeurer connectés avec nos ancêtres. L’État crée des drogues et des façons de réprimer les émotions profondes primordiales. Socrate a inventé l’échelle des 12 notes chromatiques pour cacher les 13 notes de solfèges originales. Elles sont les notes de la communication de la nature / création. L’entreprise coloniale a interdit notre musique pour, espère t’elle, arrêter de déclencher nos mémoires.

Nos rêves sont une combinaison de réalité, d’émotions et d’amour de notre peuple, ce qui nous est systématiquement retiré en amenuisant notre existence propre, notre essence. Nos parents et nos ancêtres eurent des joies et des peines. Les serpents ont amené la maladie de l’owistah (NdT: qu’on peut traduire par “veulerie”…) avec eux pour que viennent la guerre et la mort pour détruire le monde. Les serpents savent ce qu’est la brutalité de voler et de tuer nos jeunes et nos vieux. Nous avons le souvenir de nos enfants qui furent volés à leurs familles, pour nous retirer la lumière des yeux. Les serpents n’ont aucune empathie et ont un besoin impératif de dominer. Nos révoltes sont craintes (NdT: Wounded Knee 1973, Oka 1990, Sandy Creek 2016-17).

Le lavage de cerveau afin que nous commettions le suicide est fini. Ce cadre d’accord pour notre extinction ne va pas nous retirer notre connexion avec la nature et notre terre-mère. Nous serrons nos enfants, nos bébés contre nous pour sentir la chaleur, le confort et la beauté. Leur futur est dans nos esprits et nos bras. Nous éprouverons la joie, nous aurons la musique, l’amour et les cérémonies qui sont toujours dans les ombres et les échos.

Jimi Hendrix chante les changement à venir pour les châtelains quelque soit le costume qu’ils portent:

“A little Indian brave who before he was ten,

Played war games in the woods with his Indian friends,

And he built a dream that when he grew up,

He would be a fearless warrior Indian Chief

Many moons passed and more the dream grew stronger,

Until tomorrow, he would sing his first war song,

And fight his first battle, but something went wrong,

Surprise attack killed him in his sleep that night

And so castles made of sand,

Melts into the sea, eventually”

= = =

Lectures complémentaires:

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

Nous_sommes_tous_des_colonisés (PDF)

Pierre_Clastres_De l’ethnocide

Pierre_Clastres_Echange-et-pouvoir-philosophie-de-la-chefferie-indienne

Paulo_Freire_La_pedagogie_des_opprimes

James_C_Scott_L’art_de_ne_pas_être_gouverné

Manifeste pour la Société des Sociétés

Meurtre par décret le crime de génocide au Canada

Un_manifeste_indigène_taiaiake_alfred

kaianerekowa Grande Loi de la Paix

La Grande Loi du Changement (Taiaiake Alfred)

si-vous-avez-oublie-le-nom-des-nuages-vous-avez-oublie-votre-chemin

Païens en terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte

 

Doctrine chrétienne de la découverte ou le profond désir chrétien de domination (Steven Newcomb)

Posted in actualité, altermondialisme, canada USA états coloniaux, colonialisme, documentaire, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 6 septembre 2019 by Résistance 71

“En se présumant eux-mêmes inconsciemment d’avoir de droit un pouvoir mental de juger les “païens”, les chrétiens furent capables d’affirmer que les Indiens n’avaient pas le droit de continuer de vivre leur mode de vie libre et indépendant. Sur la base biblique que le peuple élu possède la tâche providentielle de soumettre la Terre et d’exercer une domination sur tout être vivant, les chrétiens se considéraient eux-mêmes comme un peuple élu ayant l’obligation divine de “sauver” les païens et leurs nations en les subjuguant, ce qui fut référé par le doux euphémisme de les “civiliser”. Ceci devait être accompli en brisant les nations païennes pour ensuite tourner leurs membres en des individus chrétiens qui deviendraient, par le moyen d’une assimilation graduelle, soit des sujets d’une monarchie chrétienne européenne ou des citoyens d’un état européen chrétien. De ce point de vue, les païens sont destinés par dieu à être sauvés et réduits à la “civilisation” européenne chrétienne.”
~ Steven Newcomb, 2008 ~

Le profond désir chrétien de domination

 

Steven Newcomb

 

Juillet 2019

 

url de l’article original

http://originalfreenations.com/the-deep-desire-for-christian-domination/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le désir des nations chrétiennes de dominer les nations “infidèles” et leurs terres, a mené à un désir de “découvrir” ou de localiser toutes terres infidèles de par le monde, qui n’avaient pas encore été dominées. Ceci devait être fait afin d’étendre l’empire chrétien (NdT: le tristement célèbre “christianorum dominorum”…). Ce désir eut pour résultat le fait que les monarques chrétiens autorisèrent des voyages de recherche de toute terre non-chrétienne qui n’avaient pas encore été soumises à la domination chrétienne.

Le pape et les monarques de la chrétienté croyaient que c’était la volonté de dieu pour que “Son” empire et sa domination soient étendus sur toutes les parties de la planète. Pour ce faire, il devenait nécessaire de naviguer les océans à la recherche de tout endroit qui n’avait pas encore été forcé de vivre sous la domination du “dieu” chrétien et de son empire de domination. Nous savons tout cela grâce à une phrase écrite dans une bulle pontificale de 1493 (NdT: Inter Caetera du pape Alexandre VI, Rodrigo Borgia)), “Nous croyons en Lui (dieu), celui par qui se créent les empires et les dominations de toutes choses.

Ce qui a été appelé la “doctrine de la découverte” est fondée sur la croyance que ce fut la volonté de dieu que les monarques chrétiens localisent et dominent toutes terres non-chrétiennes. Ce soi-disant “droit de domination” divin se métamorphosa en un “droit de la découverte” ou en un “droit de la découverte chrétienne”. Dans ce contexte donc, le mot “découverte” dans l’expression “doctrine de la découverte” veut dire “accomplissement de la volonté de dieu de localiser les terres non-chrétiennes afin de les dominer ainsi que les peuples et nations y vivant.

Ce désir de domination se reflète dans un passage de la bible au psaume 2:8:

Demandez-moi et je vous donnerais les païens en héritage et ferais des plus belles parties de la terre votre possession.” Parce qu’un héritage est une forme de propriété, le psaume 2:8 dit de fait que les gentils et non-croyants seront donnés au “peuple élu” en tant que forme de propriété, ce avec toutes les parties non encore sous domination de la terre pour que tout cela entre en possession du “peuple élu”. Ceci évoque également un sens de la propriété que William Blackstone a défini comme un droit de “domination despotique” ou en d’autres termes, une affirmation du droit de domination.

= = =

L’affirmation d’un droit de domination chrétienne

 

Steven Newcomb

 

Mai 2019

 

~ Traduction Résistance 71 ~

 

Ce qui a été typiquement appelé “La doctrine de la découverte” serait, de mon point de vue, mieux nommé comme étant la “doctrine de la domination chrétienne”. L’idée même de “découverte” n’a de sens que dans le contexte de ces monarques de la chrétienté s’aventurant dans la localisation des terres jusqu’ici inconnues du monde chrétien. Une fois que des terres correspondant à la description donnée étaient localisées au cours de longs voyages maritimes, les représentants du monarque particulier étaient instruits de pratiquer une sorte de rituel afin de s’approprier symboliquement un droit de domination sur cette position géographique particulière, que ce soit en tenant une poignée de la terre étrangère, en brisant une branche, en éparpillant de l’eau (“bénite”), en agitant une épée ou quoi que ce soit d’autre.

En 1823, La Cour Suprême des Etats-Unis (CSEU), sous la direction du juge John Marshall, remémora une partie de cette étrange histoire et examina ce que la cour appelait le “droit de découverte”. Marshall y déclara que le “droit de découverte” fut très bien illustré par la commission royale du roi d’Angleterre Henry VII donnée à John Cabot et à ses fils. Cette commission instruisit les Cabot de “rechercher, de découvrir, de trouver, quelques îles, terres et provinces des païens et des infidèles qui jusqu’à ce jour demeuraient inconnus de tout le peuple chrétien.

En d’autres termes, les Cabot reçurent pour instruction d’aller à la recherche de terres où vivaient des païens et des infidèles et une fois arrivés sur place, immédiatement s’emparer de l’endroit au nom du droit chrétien de domination de ces gens et de toutes ces terres non-chrétiennes. La CSEU appela cette affirmation d’un droit de domination l’”ultime dominion”. Bien trop de gens ne comprennent pas que le mot “dominion” dérive du mot latin signifiant “domination”.

Source:

http://originalfreenations.com/the-claim-of-a-right-of-christian-domination/

= = =

Lectures complémentaires:

Nous_sommes_tous_des_colonisés (PDF)

Pierre_Clastres_De l’ethnocide

Pierre_Clastres_Echange-et-pouvoir-philosophie-de-la-chefferie-indienne

Paulo_Freire_La_pedagogie_des_opprimes

Chiapas-Feu-et-Parole-dun-Peuple-qui-Dirige-et-dun-Gouvernement-qui-Obeit

Aime_Cesaire_Discours_sur_le_colonialisme

Manifeste pour la Société des Sociétés

Comprendre-le-systeme-legal-de-loppression-coloniale-pour-mieux-le-demonter-avec-peter-derrico1

Comprendre-le-systeme-legal-doppression-coloniale-pour-mieux-le-demonter-avec-steven-newcomb1

Effondrer le colonialisme

Meurtre par décret le crime de génocide au Canada

Un_manifeste_indigène_taiaiake_alfred

kaianerekowa Grande Loi de la Paix

La Grande Loi du Changement (Taiaiake Alfred)

Païens en terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte

 

“Après avoir souffert au-delà de la souffrance, la nation rouge se relèvera de nouveau et ce sera alors une bénédiction pour un monde devenu bien malade. Un monde empli de promesses brisées, d’égoïsme et de séparations. Un monde se languissant de lumière. Je vois une époque de sept générations lorsque toutes les couleurs de l’humanité se rassembleront sous l’arbre sacré de la vie et la terre entière redeviendra de nouveau un cercle unique. Ce jour là, il y aura ceux parmi les Lakota qui porteront la connaissance et la compréhension de l’unité parmi tous les êtres vivants et les jeunes gens blancs viendront vers ceux de mon peuple pour leur demander de leur dispenser leur sagesse. Je salue la lumière dans tes yeux, là où réside l’univers entier. Car quand tu es au centre de toi-même et que je suis également en cet endroit en mon sein, alors nous serons un.”
~ Tasunke Witko, Crazy Horse, Cheval Fou, chef de guerre Oglala ~

Résistance au colonialisme et au génocide (Mohawk Nation News)

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, canada USA états coloniaux, colonialisme, documentaire, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et social, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 5 septembre 2019 by Résistance 71

“Les autochtones, les autochtones, sous prétexte qu’ils sont ici depuis toujours ils se croient chez eux..”
~ Dieudonné Mbala Mbala ~

“Les pères fondateurs de ce pays [USA]: une bande d’esclavagistes proclamant que tous sont libres et égaux en droit…”
~ George Carlin ~

Le fondement du colonialisme moderne prend racine à la fin du XVème siècle avec la « doctrine chrétienne de la découverte » édictée au gré des bulles pontificales Dum Versitas (1452), Romanus Pontifex (1455) et Inter Caetera (1493). Cette doctrine de domination et de mise en esclavage a été consolidée et intégrée au fil des siècles dans les « lois » du droit « positif » dominant, régnant sur les colonies, toujours actuelles, sur au moins deux continents et sur les cinq continents dans un passé plus ou moins lointain.
L’humanité ne s’émancipera totalement qu’avec les peuples occidentaux éveillés, se tenant debout la main dans la main avec leurs frères des peuples colonisés, par l‘avènement de la société des sociétés. Il est plus que grand temps de comprendre et de lâcher prise de cette doctrine de la division perpétuelle qui ne peut et ne sait engendrer que division, peur, haine, violence, domination et destruction. Nous sommes tous inter-reliés que nous en ayons conscience ou non.
~ Résistance 71 ~

 

 

Génocide de papier et nationalisme blanc

 

Mohawk Nation News

 

19 août 2019

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2019/08/19/paper-genocide-white-nationalism/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Une élection d’immigrants illégaux de l’entreprise coloniale du gouvernement du Canada est prévue pour le 19 octobre 2019. Le résultat possible de cette élection sera que cette entreprise coloniale va continuer. Le règne de la majorité des 51% est la manière dont on gère une entreprise, pas une nation. L’entreprise marchande possède et contrôle à la fois la “droite” et la “gauche” et tous les partis entre les deux et aux extrêmes. Le public croit toujours que son vote compte., les gens vont donc se précipiter aux urnes afin de continuer d’avoir l’illusion de la liberté dans cet état policier géré par la loi maritime de l’amirauté.

La création est la relation éternelle entre nous et notre terre-mère.. Le langage natif est la mesure et l’instruction de notre mère. Nos paroles émotionnelles peuvent réveiller les gens. Nous sommes le seul véritable peuple de l’Île de la Grande Tortue d’un pôle à un autre et d’océan à océan. La langue des blancs n’exprime essentiellement que la possession et le matérialisme de quelques-uns.

La tradition ancrée dans la psychée des 1% de nantis et leurs disciples

Le seul héritage de la culture canadienne et sa grande tradition est de tuer le peuple natif et de voler sa terre. Leur politique est de ne pas nous voir comme étant le véritable peuple de l’endroit. Nous sommes les victimes d’un “génocide de papier” (NdT: tout autant qu’un génocide et un ethnocide physiques…)

Esclavage

L’entreprise coloniale et ses esclavagistes font bosser les autres pour trois fois rien. Nous, ainsi que tout ce que nous avons est déclaré comme étant leur possession. Nos enfants sont enlevés, victimes de lavage de cerveau, achetés et vendus comme du bétail pour un profit appelé “investissement”. Les bénéfices sont partagés entre les actionnaires de l’entreprise coloniale du gouvernement du Canada et des entreprises qu’ils ont créées. La plupart d’entre nous furent affamés, assassinés, on s’est débarrassé de nous. Tout ceci fait partie du plan affairiste entrepreneurial en marche.

La création/nature a fait que tout ce qu’il y a dans la vie est impliquée à 100% dans la nature. Le premier accord passé avec la planète, lorsque nous sommes arrivés, est celui qui dit que nous devrons tous exister en tant que frères et sœurs avec toute vie existant sur notre terre-mère. Les étrangers envahisseurs ne peuvent plus continuer de bénéficier du vol de nos terres et de notre assassinat en règle.

Chaque esprit est important pour le Tout

Le tout premier jeu de tewaraton se joua avant que les humains ne furent placés sur l’Île de la Grande Tortue [nous dit la légende]. Il fut joué entre le peuple ailés et le peuple des quatre pattes. Les ailés gagnèrent parce que les quatre pattes ne permirent pas à l’écureuil de participer dans leur équipe. Il dit alors à l’aigle “je veux juste jouer”. L’aigle plaça alors une sorte d’extension souple de peau sous ses pattes et lui apprit à voler. L’écureuil volant força la balle hors du contrôle du daim et la donna au faucon qui marqua le but de la victoire pour le peuple ailé. La moralité de cette histoire est que chaque esprit est important pour l’ensemble. Ne préjugez jamais. Les humains furent alors acceptés. Le dernier recours avant une guerre est tewaraton.

Dans une impasse, une partie de tewaraton, aujourd’hui appelé le jeu de Lacrosse se joue pour résoudre le problème et remplacer un conflit. Le sport est supposé créer la paix dans le monde. En tant que peuple souverain tewatatati, on entre en compétition en tant que peuple et non pas en tant qu’individus contre des entreprises commerciales artificielles appelées “nations”. Le véritable sport ne devrait pas être joué entre le peuple naturel et des entreprises artificielles inanimées.

Le génocide est créé et perfectionné par l’armée qui usurpe le renseignement global. Les envahisseurs illégaux nous contrôlent par l’espionage. Toutes les données de nos ordinateurs, de nos cartes bancaires, possessions, relations familiales etc sont enregistrées, ainsi l’envahisseur peut piller nos terres et nos ressources.

Nos mémoires ancestrales sont la clef de tous les verrous dans l’univers. Trahir la confiance de quelqu’un pour une récompense, prendre de l’argent pour de la terre n’est ni naturel, ni légal.

Nous ne pouvons pas mentir à notre mère. Donc le 1% et leurs suiveurs nous ont déplacé de force pour nous rendre confus et nous déséquilibrer. Ça n’a pas marché. Nous sommes un peuple UN sur toute l’Île de la Grande Tortue. Nous partageons le grand plat [de la vie] avec une seule cuillère. Le mauvais système entrepreneurial blanc est fait pour nous tuer ainsi que nos enfants et nos descendants. Ce monstre hideux immigrant appelé “guerre, mal et veulerie” sera dissous.

Nous avons la volonté d’accomplir quoi que ce soit qui est décidé. Kaianerakowa, la Grande Loi de la Paix, nous fournit les outils pour ce faire.

Les envahisseurs ont toujours été veules et brutaux, faisant travailler les gens jusqu’à la mort et prenant tout. Le 1% et leurs suiveurs continuent de voler et de vendre notre terre et nos ressources les uns aux autres dans le monde entier. Les Sud-Américains refusent de travailler pour rien jusqu’à leur mort. La frontière est maintenus fermée de façon à ce qu’ils désespèrent.

Le 1% et leurs suiveurs déclarent péremptoirement que le travail d’un humain vaut bien plus que sa liberté. Notre cause est une survie politico-économique au sein d’un génocide organisé et contre ce hideux et brutal 1% et leurs suiveurs qui possèdent tout et tout le monde.

Ensemble nous comptons. Lorsque surgit en nous la force de la Nature, c’est instoppable. Nous avons une grande vision et de grands objectifs. Le 1% invite les gens du monde entier à venir sur l’Île de la Grande Tortue pour nous opprimer (NdT: comme la Chine par exemple qui a investi lourd dans l’extraction minière au Canada et à qui les colons sous-louent les terres non cédées natives…). Nous sommes vus comme un obstacle, une obstruction à leur grand plan de développement affairiste colonial.

Les étrangers ne vont pas nous opprimer. La création a planifié notre liberté. La reine (NdT: figure de la City de Londres, la véritable “couronne”…) ne doit plus recevoir notre argent, nos ressources, no richesses, nos impôts. Nous n’avons absolument aucun devoir de payer quelqu’impôt que ce soit à qui que ce soit.

Il y a deux sortes de natifs. Le 1% qui bossent pour les oppresseurs et les 99% de véritable peuple natif. Les indésirables utilisent la méthode du “diviser pour mieux régner” conçue par l’armée (NdT: de fait toutes les armées et administrations coloniales..). Ils détruisent, scindent nos familles, détruisent nos communautés, nous volent nos enfants, les martyrisent, leur lavent le cerveau, les assassinent.

Nos clans teotiokwanhoksten mèneront la véritable transition vers la liberté. Nous sommes un peuple UN en harmonie avec la création.

Teiohateh ou le wampum deux rangées est notre voie relationnelle avec la création. Ceux là qui viennent de l’autre côté de la mare d’eau salée ne sont pas les enfants de notre mère. Ils s’en vinrent ici par bateau sans rien. Sur l’eau et par l’eau, ils n’ont aucune histoire naturelle ou existence ici. Leur tourbillon fléchit et disparaît. Nous les avons nourris. Puis ces immigrants se sont retournés contre nous et nous ont tué. Le 1% et leurs suiveurs veulent toujours nous institutionnaliser ainsi que notre langue et notre culture, nous contrôler jusqu’à ce que nous ayons disparu. (NdT ceci est du reste la fonction de l’État: l’assimilation forcée par un mélange initial de génocide puis d’ethnocide, cf. Pierre Clastres et Robert Jaulin…) Utilisant nos ressources pour nous galvauder, ils créent la division, la guerre et essaient de nous détruire ainsi que notre pouvoir naturel. La création demeure. Nous ne disparaîtrons jamais !

La culture et les cérémonies ancestrales sont l’assertion de notre juridiction, tewatatawi.

Dehors le flic

Les traîtres suivent dieu et la couronne. Si nous refusons de nous défendre et ignorons le design de la création pour l’auto-préservation, alors nous cesserons d’exister. En tant que peuple naturel nous ne pouvons pas dévier de ce design originel de la création/nature. Les indésirables envahisseurs se détruisent eux-mêmes en essayant de nous prendre avec eux.

Ohstonwakowa, la danse de la grande plume, est une véritable victoire quand nous nous maintenons et protégeons les uns les autres et le monde naturel. Cette danse exprime la liberté en général et celle de nos frères et sœurs et de toutes nos relations du vivant.

Nous ne tournerons jamais le dos. Nous rechercherons toujours notre liberté, de l’ocean oriental à l’océan occidental, du pôle nord au pôle sud, nous mettrons un terme au règne de la misère, de la dévastation et de la mort.

Les étrangers ne se baigneront pas dans notre sang, ne nous volerons pas, ne nous terrifierons pas. Nous allons mettre un terme à la folie que ces indésirables envahisseurs ont apportée avec eux. Nous avons l’énergie, le talent, la force. Nous nous rappellerons comment utiliser notre mémoire.

Les espèces envahissantes

Les envahisseurs ont amené avec eux les maladies, la jalousie, la haine, la veulerie, la syphilis, les rats, les pigeons, les pissenlits et des insectes pour attaquer et malmener notre monde naturel, pour mettre en place la même société que celle qu’ils avaient laissée derrière eux. (NdT: pour faire court, des puritains anglais persécutés sont venus sur le “nouveau monde” pour persécuter à leur tour les populations locales, résultat si classique du colonialisme). Ils déféquaient et urinaient dans leur eau et la buvaient. Ils justifient de leur brutalité sans bornes en imposant une religion. Ils ne veulent reconnaître aucune responsabilité et prient “en dieu nous croyons” de façon à pouvoir faussement argumenter qu’ils ne sont pas responsables et qu’on ne peut pas les tenir pour responsables. Leur brutalité se fait par “la volonté de dieu” ainsi ne sont-ils jamais en faute, même après avoir dit “désolés” et ne versent pas une larme. Aucune puissance ne peut tenir leur dieu responsable parce qu’il n’existe pas.


Wampum deux rangée à l’université de Melbourne

Onwe, le peuple de toujours

Ils ne nous effaceront jamais de la création aionkiiatotarho, rien n’est plus grand que notre volonté d’être libre. Si quelqu’un des 1% et de leurs suiveurs restent ici, nous ne serons jamais vraiment libres.

Ces indésirables qui ne croient pas en Kaianerekowa et au wampum deux rangées ne sont que des squatters qui ne sont ici que parce que nous y avons consenti. Leur carte d’identité d’entreprise coloniale étrangère n’est pas valable ici.

L’oppression de nos enfants sera éradiquée en une génération. Nous ne justifierons pas notre façon de faire en utilisant les lois de l’amirauté de ces criminels. Il n’y a aucune vérité ni bienfaisance dans quoi que ce soit qu’ils fassent parce que c’est complètement artificiel.

De nos jours, le vol complet de notre terre ancestrale est tenté sous le couvert de ce soi-disant Framework Agreement de cette entreprise coloniale enregistrée avec le Vatican et numérotée: CANADA ISO #1366-2:CA 1867. Le premier ministre Pierre Trudeau a ouvert une nouvelle entreprise, corporation en 1982 appelée “gouvernement du Canada”. Un véritable ordre social naturel ne peut se faire que par le tewatatawi originel, kaianerokowa, la Grande Loi de la Paix. Des natifs proches des élites travaillent pour le 1% et ne nous représentent pas. Les véritables gardiens de la connaissance sont placés sur liste noire. Atonwa, danse de la plume, reconnaît la contribution de tout le monde à la grandeur de toute vie, pour mieux faire dans le futur. Notre voie promeut la paix et l’harmonie. Les envahisseurs nous ont montré en 250 ans qu’ils ne veulent pas la paix, que jamais ils ne la voudront ! Ils veulent une guerre perpétuelle après avoir coupé l’arbre de la paix à Onondaga, arbre planté par Dekanawida et les rotino’shonni’onwe originels.

Les chaînes sont en train de tomber. Nos enfants se souviendront que nous les avons libérés. Comme nos ancêtres, pouvons-nous donner plus ? Nous devons pousser à la persévérance. En 1701, les Français furent les premiers étrangers à accepter la Grande Paix. Les Anglais suivirent bientôt et vinrent également sous teiohateh, le wampum deux rangées. En 1710, nous avons amené cette paix en Europe. Kaianerekowa a secoué les monarchies européennes. En 1779, ils coupèrent le plus grand arbre de l’Île de la Grande Tortue, l’arbre de la paix, pour créer la république de la guerre. Le statut de limitations pour tous leurs crimes ne s’achèvent jamais. Nous tiendrons toujours ces criminels pour responsables.

La liberté est notre destinée

Nous confronterons tous ceux qui essaient de nous faire peur et de rendre nos vies invivables. Nous sommes un brave peuple très borné. Kaianerekowa est le décret de la création/nature. La liberté est naturelle. Les indiens assimilés qui ont aidé le 1% colonial ne peuvent pas rester sur l’Île de la Grande Tortue.

L’assemblée traître des nations Premières affilié à l’état colonisateur et les conseils de bandes nous tirent dans le dos devant notre peuple. Ils seront dissous et déclarés nuls et non avenus.

L’impôt est une extorsion et une extraction de nos ressources. Nos terres et nos ressources volées sont les garanties frauduleusement utilisées pour que ces voleurs puissent avoir des prêts dans le monde. Nous n’avons jamais signé quoi que ce soit. Le 1% et leurs suiveurs quitteront l’Ile de la Grande Tortue tout comme les serpents rouge, blanc et noir. Nos chaînes commencent à se désemmêler. Notre victoire est de ne perdre aucun d’entre nous, aucun de nos peuples.

Si le 1% et leurs suiveurs ne s’arrangent pas avec nous à notre satisfaction, nous continuerons d’être un cauchemar pour eux !

La religion de Handsome Lake est de prier et de souhaiter que leur maîtres prennent soin d’eux et de nous faire taire. Ils sont tous les bienvenus de quitter notre canoë et d’aller sur la navire des envahisseurs pour traverser la grande mare salée en sens inverse.

Le 1% et leurs suiveurs veulent réécrire notre histoire afin de nous effacer. Leur propre histoire est une fiction à deux balles.

Le cadre d’accord (Framework Agreement) et tout autre plan de démolition nous donnent plus de force. Le 1% et leurs suiveurs ne pourront jamais obtenir légalement notre terre de la création/nature, car elle ne peut pas être achetée ni vendue à d’autres.

Le génocide de papier ne va jamais nous faire périr. Notre survie est notre héritage et notre réussite. Kaianerekowa est dans nos esprits. La vérité est notre meilleure arme. Nous et la création décideront. Certainement pas des entités entrepreneuriales coloniales. Des lois privées comme ce récent cadre d’accord ne nous tueront pas.

Une rivière coule dans une direction. Une loi corporatrice coloniale ne peut pas changer cette direction sans créer un désastre.

Le 1% et leurs suiveurs vont là où il y a une guerre ou là où ils peuvent faire la guerre. Ils doivent quitter l’Île de la Grande Tortue. Pour nous, la bataille est une grande danse.

= = =

Lectures complémentaires:

Pierre_Clastres_De l’ethnocide

Nous_sommes_tous_des_colonisés (PDF)

Effondrer-les-empires-coloniaux-par-apostasie-collective-de-jo-busta-lally

Paulo_Freire_La_pedagogie_des_opprimes

Aime_Cesaire_Discours_sur_le_colonialisme

Manifeste pour la Société des Sociétés

Comprendre-le-systeme-legal-de-loppression-coloniale-pour-mieux-le-demonter-avec-peter-derrico1

Comprendre-le-systeme-legal-doppression-coloniale-pour-mieux-le-demonter-avec-steven-newcomb1

Meurtre par décret le crime de génocide au Canada

kaianerekowa Grande Loi de la Paix

La Grande Loi du Changement (Taiaiake Alfred)

Païens en terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte

si-vous-avez-oublie-le-nom-des-nuages-vous-avez-oublie-votre-chemin