Archive for the science et nouvel ordre mondial Category

La Chine, capitalisme et Nouvel Ordre Mondial…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, chine colonialisme, colonialisme, crise mondiale, documentaire, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 27 janvier 2023 by Résistance 71

chine_NOM
Le Nouvel Ordre Mondial : instrument

Pertinente analyse de Michel Chossudovsky de GR ci-dessous, nous ajouterions ceci : la Chine est inféodée à l’empire (alors empire britannique) depuis les guerres de l’opium du XIXème siècle, le flot de fric recyclé via les banques chinoises est énorme, la toute nouvelle BAII (Banque Asiatique d’Investissements et d’Infrastructures) de Shanghaï est une autoroute à fric circulant dans les deux sens, le tout en dollar bien sûr. Un autre truc pour les “gens de gauche”, marxistes et autres dogmatiques : tout comme Lénine et Trotsky, Mao fut financé et mis en place par l’empire, qui largua Chang Kaï Chek en rase campagne, lui laissant le rôle de “gardien du triangle d’or” si lucratif et lui permettant de financer Formose devenue Taïwan avec la part du fric de la came lui revenant et s’assurant d’un marché captif tant la Chine était en retard technologiquement.
De plus, si la Chine est ce qu’elle est aujourd’hui, ce n’est que par la grâce des délocalisations industrielles voulues et planifiées de l’occident qui ce faisant, rendit la Chine toujours plus captive et dépendante. L’empire anglo-americano-sioniste est étiré à son maximum et ne peut plus rien vraiment contrôler, il a besoin que la force militaire chinoise s’étende et gendarme le monde. Depuis le tristement célèbre éditorial de David Rockefeller dans le New York Times en 1971 où il vantait les vertus du “timonier Mao” et sa grande maîtrise, préparant ainsi la reconnaissance par Yankland de la RPC par Nixon en 1973, Rockefeller y avait envoyé son mignon Kissinger préparer le terrain avec Chou en Laï en 1971 ; nous savons dès lors que le modèle chinois de contrôle social est modèle à étendre au monde pour le Nouvel Ordre Mondial qu’ils désirent tant mettre en place en grand remplacement d’un système étatico-marchand en totale décomposition.
Ce que dit Chossudovsky dans son analyse ci-dessous est juste, mais demeure incomplet. Il est important de bien saisir la vue panoramique de l’affaire qui se met en place depuis le XIXème siècle. C’est ce que nous reprochons à un fin journaliste comme Pepe Escobar que nous apprécions vraiment et avons traduit longuement et diffusé sur ce blog. Il fait la promotion inconditionnelle de l’Eurasie et de la ceinture commercial chinoise et la nouvelle route de la soie, alors que tout ceci n’est que la mise en place de l’étape suivante de contrôle post-capitaliste qui doit nécessairement passer par la destruction et l’avilissement final de l’Europe. La guerre en Ukraine depuis 2014 n’a pas d’autre finalité. Tout se tient dans la pourriture ambiante.

On nous présente la Chine comme « le concurrent mortel de l’empire », l’ennemi du XXIème siècle avec la Russie, qui elle, résiste à l’empire sous sa forme génocidaire, mais dans le même temps, Yankland, l’UE (France) et la GB financent et travaillent main dans la main avec l’armée chinoise au laboratoire P4 d’armes biologiques de Wuhan en Chine ? Ennemis, vraiment ?… Allons, allons…
Il y a un excellent roman qui fut écrit par un grand connaisseur des cultures occidentales et orientales, Eric Van Lustbader, en 1985 : « Jian ». Ce roman explique à une échelle particulière, le plan de longue durée impliquant la Chine et l’occident, nous recommandons la lecture de ce livre, sans doute plus qu’un « simple roman »… Van Lustbader commence avec cette citation de Sun Tzu : « Celui qui est prudent et attend patiemment un ennemi qui ne l’est pas, sera victorieux. » Le double sens est époustouflant dans le contexte actuel révélé par les évènements… Lisez le livre, une des meilleures intrigues géopolitiques jamais écrites.
~ Résistance 71 ~

chine_capitalisme1

“Ce n’est pas du socialisme” : La Chine est une économie capitaliste de main d’œuvre bon marché, basée sur des salaires extrêmement bas

Les gens de gauche affirment que la RPC est un pays socialiste

Michel Chossudovsky

25 janvier 2023

Url de l’article en français:

https://www.mondialisation.ca/ce-nest-pas-du-socialisme-la-chine-est-une-economie-de-main-doeuvre-capitaliste-bon-marche-basee-sur-des-salaires-extremement-bas/5674298

Introduction

La plupart des analystes et des historiens ne comprennent pas qu’à partir du début des années 1980, la Chine est devenue un pays capitaliste à part entière.  Il existe de puissants milieux d’affaire américains, notamment Big Pharma, de grandes entreprises de haute technologie, des institutions bancaires fermement ancrées en Chine. 

Les États-Unis ont de fidèles « alliés » au sein de l’establishment économique et financier chinois ainsi que parmi les universitaires, les scientifiques et les médecins qui ont tendance à être « pro-américains ».

L’Académie des sciences de Chine (中国科学院),  les écoles d’administration chinoises (par exemple Pékin, Dalian, Guangzhou) remontant au début des années 1980 ont des liens avec les institutions de l’Ivy League. Beaucoup d’entre eux ont des programmes de MBA conjoints, par exemple l’école de gestion de l’Université Fudan de Shanghai avec le MIT. Stanford a un campus en Chine ainsi qu’un accord avec l’Université de Pékin, etc.  

Un autre exemple est le programme d’études supérieures de l’École de journalisme de l’Université Tsinghua, financé par Bloomberg et plusieurs institutions bancaires de Wall Street.

Les intérêts de puissants groupes économiques et financiers chinois (en particulier au sein de l’industrie pharmaceutique), y compris les milliardaires chinois ( Forbes List 2022, Forbes New Billionaires ) sont représentés aux plus hauts niveaux de la direction du Parti communiste chinois (PCC).

Ironiquement, ces « alliances »  contrastent fortement avec les menaces continues des États-Unis et de l’OTAN dirigées contre la République populaire de Chine, sans parler des divers actes de déstabilisation de l’économie nationale chinoise. 

Inutile de dire qu’il existe de profondes divisions au sein de la direction du PCC. 

capitalisme_autoritaire_detat

La Chine et l’échiquier géopolitique

Alors que la Chine joue actuellement un rôle d’équilibre important et positif sur l’échiquier géopolitique, ce n’est pas un État-nation «socialiste». 

Il est important que les gens de gauche qui décrivent la Chine comme un pays socialiste prennent conscience de la nature oppressive de l’économie d’exportation de main-d’œuvre bon marché de la Chine, établie à la fin des années 1970 au début de l’ère post-Mao, en liaison avec leur commerce et Partenaires d’investissement de Wall Street. 

Actuellement, plus d’un tiers de la main-d’œuvre de la RPC sont des travailleurs migrants ruraux saisonniers qui sont utilisés comme main-d’œuvre bon marché dans l’économie florissante d’exportation à bas salaires de la Chine.

Ce processus de main-d’œuvre migrante interne s’est déroulé avec l’abolition de la Commune populaire dans la  Constitution de 1983, ce qui a conduit à la disparition de la propriété collective avec la privatisation des terres agricoles.

Réserves illimitées de main-d’œuvre bon marché : 292 millions de travailleurs migrants internes

La Chine compte actuellement, selon les chiffres officiels, 292 millions  (2021) de travailleurs migrants internes employés dans l’économie d’exportation de main-d’œuvre bon marché, les projets de construction et d’infrastructure ainsi que dans l’économie des services urbains. 275 millions (2015), 287 millions (2017 )

Selon le Financial Times  2015 :

Environ 275 millions [2015], soit plus d’un tiers de l’ensemble de la main-d’œuvre chinoise, sont des travailleurs migrants de la campagne, sans droit de s’installer de façon permanente ni d’accéder à l’éducation, aux retraites ou aux soins de santé fournis aux personnes ayant un statut «urbain» héréditaire.

Ces travailleurs – qui sont en grande partie mais pas exclusivement issus des zones rurales et des cantons – constituent plus d’un tiers de la main-d’œuvre de la RPC. ( Voir la définition et les détails concernant le passeport huku )

Selon les statistiques officielles, on   estime à 292 millions le nombre de travailleurs migrants ruraux en Chine en 2021 , soit plus d’un tiers de l’ensemble de la population active. (statistiques officielles)

Une force de travail impressionnante presque la taille de la population des États-Unis : 332 403 650 (2022)

Les 292 millions de travailleurs migrants chinois  (dernières données de 2021) constituent également le moteur du développement des infrastructures, des routes et des corridors de transport, sans parler des initiatives commerciales et d’investissement eurasiennes « la Ceinture et la Route » de la RPC.

Les salaires

Le salaire mensuel moyen des travailleurs migrants saisonniers, y compris les heures supplémentaires en 2021 sur la base de statistiques officielles (rapportées et souvent peu fiables et gonflées) était  de 4 432 RMB (équivalent à 685 USD).

La semaine de travail officielle sans heures supplémentaires est de 44 heures ; avec les heures supplémentaires, cela peut aller jusqu’à 11-12 heures par jour, 6 jours par semaine.

« Une enquête auprès de 1 518 travailleurs migrants en 2013 a révélé qu’ils passaient en moyenne 11 heures au travail chaque jour ».

Le paiement dans secteur manufacturier se fait souvent à la pièce.

Les secteurs les mieux rémunérés pour les travailleurs migrants en 2021 étaient le transport et la logistique (5 151 yuans par mois) et la construction (5 141 yuans par mois), tandis que ceux employés dans les services d’hôtellerie et de restauration, et les services ménagers, les réparations, etc., étaient les plus bas. payé, gagnant un peu plus de 3 710 yuans par mois

La « culture de travail 996 » : 996工作制

Ce qui tend à prévaloir dans de nombreuses grandes entreprises industrielles et chaînes de montage de haute technologie chinois est la soi-disant « 996 Work Culture » (996工作制), à savoir le travail de 9h à 21h, 6 jours par semaine, 72 heures par semaine. (près de 300 heures par mois)  souvent imposées sans rémunération des heures supplémentaires. Une étude récente intitulée :

« Comment les managers utilisent la culture et les contrôles pour imposer un régime de travail ‘996’ en Chine qui constitue l’esclavage moderne »  par Jenny Jing Wang , 23 juillet 2020 

décrit l’imposition de 996工作制

« … comme un  capitalisme mondial sans restriction et une culture confucéenne de hiérarchie et d’obéissance … Les cas cités impliquent des entretiens semi-structurés avec 11 managers et 19 ouvriers travaillant dans les secteurs de l’hôtellerie et de la fabrication. Les entretiens sont analysés pour déterminer comment les managers utilisent les contrôles pour exploiter le pouvoir/la distance, les niveaux élevés d’insécurité et les droits du travail non appliqués pour imposer des conditions de travail difficiles.

Ce système est régulièrement approuvé par les milliardaires et les groupes d’entreprises chinois. Selon Jack Ma, fondateur du géant du e-commerce Alibaba (BABA) :

.« Si nous trouvons des choses que nous aimons, le 996 n’est pas un problème »…

« … les employés qui ont travaillé plus d’heures recevront les » récompenses du travail acharné « .

Le salaire minimum

Actuellement, Shanghai a le salaire minimum mensuel le plus élevé parmi 31 provinces (2 590 RMB/400 USD par mois) et Pékin a le salaire minimum horaire le plus élevé (25,3 RMB/3,9 USD par heure). Huit régions – Shanghai, Guangdong, Pékin, Tianjin, Jiangsu, Shandong, Hubei et Zhejiang – ont dépassé la barre des 2 000 RMB (308 USD) dans leurs normes de salaire minimum mensuel. [ne s’applique pas aux travailleurs migrants saisonniers]

Au bas de l’échelle des salaires, le niveau de salaire minimum du Liaoning (1 420 RMB/224 USD par mois) est légèrement supérieur à celui de l’Anhui (1 340 RMB/212 USD par mois).

Ingénierie sociale et dérogation aux droits des travailleurs. Les méga-usines de main-d’œuvre bon marché de la Chine 

Voir la vidéo ci-dessous : La soi-disant plus grande usine du monde (2009) EUPA est une propriété privée.

« EUPA fonctionne uniquement avec la sueur humaine [Human Sweat Alone] »

Elle produit du « Made in China » pour l’exportation au profit de nombreuses entreprises étrangères. Il est situé dans la zone économique spéciale de Xiamen dans la province du Fujian.

La vidéo documentaire [en anglais] suivante de 2009 décrit une tendance vers un tissu social hautement réglementé et oppressif qui sert le développement de l’économie d’exportation industrielle à bas salaires (axée sur le profit).

NOM1
Fusion-Action : le NOM en marche !

L’éthique confucéenne d’obéissance et de subordination sociale de la force de travail en est la force motrice

Les socialistes et les progressistes doivent reconnaître la nature de ce processus. La Chine n’est pas un pays socialiste. Plutôt l’inverse. C’est une économie à bas salaires (Voir Karl Marx sur la plus-value relative et absolue, les salaires et la durée de la journée de travail, Capital (Livre I, Parties IV-VI)

Remarque : l’uniforme jaune coïncide avec la couleur de l’usine . Le documentaire évoque une semaine officielle de 40 heures et des salaires (2009) variant de 90 à 300 dollars par mois. Ces chiffres officiels n’incluent pas les heures supplémentaires.

Plus de dix ans plus tard, cette « structure de méga-usine » est devenue un modèle du capitalisme industriel chinois dans les principales zones manufacturières, notamment la  base manufacturière du sud du Guangdong, la région du Grand Shanghai et le delta du Yangtze  (140 millions d’habitants) et la  méga-industrie de Chongqing. région située dans le Sichuan qui compte plus de 30 millions d’habitants.

Histoire de l’économie du travail bon marché en Chine

En 1978, une « politique de la Porte ouverte » a été mise en avant par Deng Xiaoping parallèlement au lancement des zones économiques spéciales (ZES) chinoises à Shenzhen et Xiamen, puis dans les grandes villes industrielles.

Ces réformes constituent l’épine dorsale de l’économie d’exportation de main-d’œuvre bon marché de la Chine.

De plus, tout en contribuant à appauvrir le peuple chinois (en particulier dans les zones rurales), une grande partie des bénéfices de ce processus de croissance capitaliste a été transférée via le commerce international des matières premières aux partenaires commerciaux occidentaux de la Chine.

Il convient toutefois de noter que le concept de « Porte ouverte » a été inventé pour la première fois par le secrétaire d’État américain John Hay en 1899, dans le cadre d’un programme colonial américain qui consistait à obliger la Chine à ouvrir sa porte au commerce « sur un pied d’égalité ». » avec les puissances coloniales.

De plus, depuis l’abolition de la Commune populaire (1983), les terres agricoles ont été en grande partie privatisées.

Les habitants des zones rurales dépendent largement des envois de fonds provenant de l’emploi des migrants dans les villes et les «zones économiques spéciales» dans l’industrie manufacturière et la construction.

Le courant dominant socialiste a rejeté avec désinvolture toute reconnaissance des faits relatifs à la concentration et à la propriété des terres, à l’augmentation des inégalités sociales et au développement d’un secteur des produits de luxe florissant pour une petite minorité sociale privilégiée.

La restauration du capitalisme 

Je conclurai sur une note personnelle.

En 1981-82, basé à l’Université de Hong Kong, Centre d’études asiatiques (CAS), j’ai commencé mes recherches sur le processus de restauration capitaliste en Chine. Cette recherche – qui s’est étendue sur une période de 4 ans – comprenait des travaux de terrain dans plusieurs régions de Chine (1981-83) axés sur les réformes économiques et sociales, l’analyse de la défunte Commune populaire (abolie en 1983) et le développement de l’industrie capitaliste privée. y compris l’économie d’exportation de main-d’œuvre bon marché.

J’ai commencé à passer en revue l’histoire économique chinoise, y compris les structures du système d’usine avant 1949, le développement des ports de traité établis à la suite des guerres de l’opium (1842) et j’ai réalisé que ce qui était rétabli en termes d’économie spéciale zones, la politique de la Porte ouverte avait été influencée par l’histoire des ports du traité, qui accordaient des droits extraterritoriaux à la Grande-Bretagne, à la France, à l’Allemagne, aux États-Unis, à la Russie et au Japon.

J’ai terminé le manuscrit de mon livre intitulé « Towards Capitalist Restoration? Le socialisme chinois après Mao » en 1984.

Il a été nonchalamment refusé par la gauche : « Nous n’avons malheureusement pas de marché pour un livre sur ce sujet ».

Le livre a été publié par Macmillan en 1986. Cliquez pour télécharger en pdf   (gratuit. très lent en raison de la taille du fichier)

Michel Chossudovsky est un auteur primé, professeur d’économie (émérite) à l’Université d’Ottawa, fondateur et directeur du Centre de recherche sur la mondialisation (CRM), Montréal, rédacteur en chef de Global Research.

Il a entrepris des recherches sur le terrain en Amérique latine, en Asie, au Moyen-Orient, en Afrique subsaharienne et dans le Pacifique et a beaucoup écrit sur les économies des pays en développement en mettant l’accent sur la pauvreté et les inégalités sociales. Il a également entrepris des recherches en économie de la santé (Commission économique des Nations Unies pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPA), FNUAP, ACDI, OMS, gouvernement du Venezuela, John Hopkins International Journal of Health Services (1979, 1983)

Il est l’auteur de douze livres dont The Globalization of Poverty et The New World Order (2003) – La mondialisation de la pauvreté,  America’s « War on Terrorism » (2005) – Guerre et Mondialisation, The Globalization of War, America’s Long War against Humanity (2015).

Il collabore à l’Encyclopédie Britannica. Ses écrits ont été publiés dans plus de vingt langues. En 2014, il a reçu la médaille d’or du mérite de la République de Serbie pour ses écrits sur la guerre d’agression de l’OTAN contre la Yougoslavie. On peut le joindre à crgeditor@yahoo.com

= = =

Il n’y a pas de solution au sein du système ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

5 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

Société des sociétés organique avec Gustav Landauer

A-spirituelle
Le remède

Comprendre la réalité pour mieux agir… Quelques lectures bénéfiques en ces temps incertains (Résistance 71)

Posted in actualité, altermondialisme, colonialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, démocratie participative, documentaire, gilets jaunes, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, philosophie, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, société des sociétés, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , on 23 janvier 2023 by Résistance 71

Lire_diffuser_sans_moderation

Résistance 71

23 janvier 2023

Ci-dessous, quelques PDF de notre bibliothèque que nous pensons être profitables à la compréhension de notre réalité et à l’action que cela doit générer de l’individu en révolte vers le collectif éclairé créant la société des sociétés de demain.
Nous ne mettons pas ces PDF dans un ordre de préférence ou quoi que ce soit, simplement dans l’ordre où tout à chacun peut les trouver dans notre bibliothèque gratuite PDF.
Bonne lecture et merci de diffuser sans modération :

Bonne lecture et merci de diffuser au plus grand large !

AuroreSocieteEmancipee

COVID19 et autres turpitudes… Pour changer quoi que ce soit, encore faudrait-il que les populations cessent de participer à la malfaisance ambiante… (Karen Kingston)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, pédagogie libération, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 21 janvier 2023 by Résistance 71

malfaisance

Pourquoi participons-nous à la malfaisance ?

Karen Kingston

16 janvier 2023

Url de l’article original :

https://karenkingston.substack.com/p/why-do-we-agree-to-participate-in

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Vous êtes-vous déjà posé la question de savoir pourquoi participons-nous, pourquoi acceptons-nous de participer à la malfaisance ambiante ? Je veux dire prendre vraiment le temps de profondément comprendre que personne aujourd’hui sur cette planète est complètement innocent ou moralement pur.

Le professeur Jordan Peterson est connu pour avoir cité les vues du comportement humain de Carl Jung en regard du concept de l’ombre. Carl Jung pense que l’ombre est le côté sombre et malfaisant de chaque personne que nous devons observer individuellement et lutter contre. D’après Jung et Peterson, ceux qui refusent de reconnaître que le mal existe dans leur propre cœur et de profondément examiner comme ce mal peut influencer leur propre comportement, seront annihilés au même niveau de leur naïveté.

En d’autres termes, si vous ne pensez pas que réside une part de mal en vous, alors vous serez complètement aveugle du mal dans le monde et serez inconscient de quand vous serez manipulé par et en participant au mal alentour.

Nous pensons tous que nous savons ce que nous ferions si on nous demandait de participer au harcèlement physique d’adultes et d’enfants innocents. La plupart d’entre nous diraient “Je ne participerai JAMAIS à blesser un adulte ou un enfant innocent, même si vous mettiez un pistolet sur ma tempe.

Spécifiquement les médecins qui ont fait le serment d’Hippocrate et de NE PAS NUIRE.

Il serait bon pour les médecins et les personnels de santé qu’ils se demandent “Ai-je la volonté de retenir le consentement informé des patients et de leur nuire afin de conserver ma licence de pratiquer, mes revenus et un réseau de collègues ?” Puis de réfléchir et méditer sur les paroles et leurs actes ces deux dernières années

A part les personnels médicaux et para-médicaux, peut-être que quelques uns d’entre nous croient que “Je hurlerai depuis le sommet des montagnes, protesterait jusqu’ici’`a ce qu’on me jette en prison et sauverai les enfants moi-même de quelque endroit où on abuserait d’un enfant. Je ne pourrais jamais rester assis sans rien faire et être le témoin de la maltraitance d’un enfant.

En mars 2020, les gouverneurs des états aux Etats-Unis ont fait fermer les commerces, les écoles, les lieux publics et de culte à travers les Etats-Unis, ont dit aux résidents de demeurer en résidence surveillée, de rester chez eux (mis à part par l’essentiel) jusqu’à ce que ce soit doit nouveau “sûr” de pouvoir sortir.

Quand ce fut “sûr” pour nos enfants de retourner à l’école, ils ont dut être séparés d’une distance de 2m, porter des masques, manger dehors par des températures glaciales et certaines écoles installèrent des séparateurs en Plexiglas comme si nos enfants étaient des prisonniers de guerre étant mentalement harcelés dans des camps. Et nous avons accepté tout cela… Pourquoi ?…

Au fond de moi, je pense que les Américains ont su au bout de deux semaines de confinement que ceux-ci étaient une mascarade complète afin de détruire notre économie et de commettre des dégâts irréparables sur nos enfants. Et pourtant nous (moi inclue) avons accepté de ne rien faire et de regarder se dérouler ce théâtre COVID19. Très, très mauvaise idée…

Tous les points d’information sur la COVID19 du CDC / HHS furent non seulement de terribles idées, mais de fait parties d’un plan maléfique pour nous entraîner à ne pas questionner le mal qu’on nous fait et nous faire activement participer, nous et nos enfants en ces abus physiques, psychologiques et émotionnels. Pourquoi l’avons-nous fait ? Pour les églises y ont-elles aussi participé ? Et surtout, y participerons-nos encore ?…

Les deux dernières années et demie nous ont montré que nous ne nous connaissons pas nous-mêmes en tant qu’individus, communautés locales, nations, ou citoyens du monde. Quand nous acceptons de participer en des choses que nous désapprouvons ou de ne pas agir contre ce que nous savons être faux ou moralement mauvais, alors nous participons activement au mal répandu.

Pourquoi participons-nous parfois sans le savoir ou en toute connaissance de cause à la malfaisance ? Est-ce que les décennies de recherche des gouvernements sur les comportements humains basés sur la peur et la messagerie formulée par l’IA et le temps de réponse sur les médias sociaux ainsi que les réseaux de communication, nous connaissent mieux que nous-mêmes ? Comment nous arrêter de participer à la malfaisance de nouveau ?…

= = =

L’hypothèse du stress du parasite : vidéo Professeur Jordan Peterson :

https://www.youtube.com/watch?v=YXCYt7gvAsI

OMS_Organisation_Merdique_dela_Sante
OMS et institutionalisation de la malfaisance

Fauci_EHA_DARPA
association de malfaiteurs génocidaires

COVID-19, guerre biologique contre l’humanité : Comment mettre la pression de manière collective sur les pouvoirs « publics » ? (Résistance 71)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , on 19 janvier 2023 by Résistance 71

OMS_totalitarisme
Tyrannie sanitaire

Points de pression sur les services publics concernant les Injections ARNm anti-COVID19, armes nano-bio-technologiques

Résistance 71

19 Janvier 2023

Sur la base du système en place, leur boulot est de protéger la santé publique (le font-ils vraiment ? Est-ce vraiment leur objectif ?… On peut sérieusement se le demander au vu de l’ineptie ambiante à cet égard depuis 2020), notre boulot en revanche, est de les tenir pour RESPONSABLES de leurs actions envers le peuple et de leur mettre une énorme pression physique et légale dans et hors système.

Ainsi donc, mettons la pression et :

  • Demandons des réponses franches et directes, scientifiquement vérifiables sur le besoin de futurs “vaccins” anti-COVID19 pour tous les groupes d’âge alors que le taux moyen de mortalité des gens infectés par la maladie est de 0,034% dans la tranche d’âge de 0 à 60 ans. Ce qui veut dire que 99,966 % des personnes infectées survivent aisément à la maladie et que ceux qui en sont malheureusement décédés étaient déjà sujets à de nombreux facteurs de co-mortalité…
  • Ordonnons une justification de la continuation du programme des “rappels” pour un “vaccin” qui n’empêche ni la transmission, ni l’infection.
  • Partageons nos expériences personnelles et nos préoccupations au sujet de ces obligations vaccinales qui demeurent comme une épée de Damoclès au dessus de nos têtes et qui seront imposées une fois que le “vaccin” sera officiellement ajouté à la liste déjà bien longue des injections infantiles obligatoires…
  • Exigeons qu’ils arrêtent de donner la priorité aux bénéfices de Big Pharma, dont bien des pontes sont actionnaires, au détriment de la santé publique et des besoins réels des gens et de reconnaître que les décès et les nuisances dûs aux “vaccins” sont bien réels et ne sont en rien des faits rares et isolés…
  • Demandons leur d’expliquer les données en ce qui concerne les femmes enceintes et le très haut taux de fausses-couches (87,5% aux Etats-Unis par exemple) constaté parmi ces femmes dont le résultat final après injections de leur grossesse fut connu.
  • Insistons pour clamer à quel point il est désastreux d’autoriser l’utilisation d’un produit pharmaceutique complètement expérimental, qui n’a même pas passé des tests humains appropriés en bonne et due forme et qui est aussi destiné à des nourrissons et de jeunes enfants aussi jeunes que 6 mois d’âge…

Qu’on se le dise !…

Lectures complémentaires :

Notre page “Coronavirus, guerre contre l’humanité”, mise à jour constamment depuis 2019

“Le véritable Anthony Fauci, Bill Gates, Big Pharma et la guerre globale contre la démocratie et la santé publique” (notre traduction en PDF du livre de RFK Jr)

“SRAS-CoV-2 / COVID-19, attaque nano-bio-technologique contre l’humanité par parasite à IA” (compilation PDF de nos traductions des analyses de brevets / patentes de Karen Kingston, analyste biologique)

Et rappelons-nous toujours :

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

5 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

Société des sociétés organique avec Gustav Landauer

Alerte_Virus_Dangereux_Liberte

COVID-19, attaque bio-nano-technologique à IA sur l’humanité et la dernière PsyOp en date pour un enfumage des masses (Karen Kingston)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 18 janvier 2023 by Résistance 71

NPL_ARNm

Allons-nous nous laisser berner par la toute dernière opération psychologique / PsyOp des experts essayant de nous persuader de l’immunité légale de Pfizer et consorts ?

Mauvaise interprétation de la loi sur l’Autorisation d’Utilisation d’Urgence (AUU) et des contrats du ministère de la défense : comment les experts continuent de convaincre les Américains que Pfizer possède une immunité légale…

Karen Kingston

10 janvier 2023

Url de l’article original :

https://karenkingston.substack.com/p/will-we-fall-for-the-latest-expert

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Avez-vous remarqué que le flot incessant de ces “scoop infos patriotes” de nos experts de confiance sur les scandales régulateurs de l’approbation par la FDA des injections ARNm de Pfizer protègent tous Pfizer ? La dernière histoire en date provient de Sasha Latypova, disant que l’autorisation et approbation de la FDA était un “théâtre politique” fait sous le secret d’une opération militaire et donc que cela ne s’est pas vraiment passé. Rappelez-vous lorsque le Dr Malone nous a raconté que l’approbation de la FDA pour Pfizer était en fait pour BioNTech et non pas pour Pfizer et que c’était pour cela que cela ne s’était pas vraiment passé ?

Les “vaccins” à ARNm de Pfizer approuvé par la FDA le 23 août 2021 (NdT : appelé dès lors Comirnaty), ont brisé le bouclier immunitaire légal des injections Pfizer approuvés sous Autorisation d’Utilisation d’Urgence AUU. J’ai expliqué tout cela dans l’émission de Stew Peters le 25 août 2021 (https://rumble.com/vlod4c-wow-former-pfizer-employee-checkmate.-game-over.-we-win.html), mais d’autres experts furent fortement en désaccord et défendirent Pfizer, spécifiquement le Dr Robert Malone. Vous pouvez lire la couverture de l’immunité par R. Malone sans égard de l’approbation et de l’engagement de la FDA dans des activités post-marketing, ici : https://karenkingston.substack.com/p/big-pharma-and-biotech-can-not-elect et là : https://karenkingston.substack.com/p/why-lie-about-the-august-23-2021

J’ai regardé deux interviews de Sasha Latypova affirmant que parce que les produits en AUU sont des Contre-Mesures Médicales (CMM), tels les vaccins anti-COVID19, et qu’ils ne peuvent pas passer le processus d’approbation de la FDA et que l’autorisation de la FDA, processus de demande d’approbation initiale pour un nouveau médicament pour les vaccins anti-COVID19 fut juste pour “épater la galerie”. Ces affirmations sont fausses et propagande de désinformation pour essayer de convaincre que Pfizer et la FDA ont une immunité en béton armé contre ceux les accusant éventuellement d’avoir infligé intentionnellement des maladies, des infirmités et/ou la mort avec une arme biologique et qu’il n’y a absolument rien que le peuple américain puisse faire contre cela.

Ceci est ce qu’il faut retenir de la pirouette que Sasha a fait faire aux documents que j’ai préalablement partagés dans l’émission de Stew Peters en janvier 2021 dans un entretien révisant et analysant les contrats du ministère de La Défense (https://rumble.com/vtcugv-fda-broke-pfizers-eua-shield-liability-protection-gone-time-to-bring-down-t.html) ainsi que présentés sur mon site internet (https://karenkingston.substack.com/p/the-fda-approved-pfizer-to-manufacture)

Mais ne croyez pas un mot de ce que je dis, écoutez Clayton Morris introduire son résumé du “scoop de Sasha et de ses nouveaux documents obtenus”… (https://www.youtube.com/watch?v=ERvURcpg3JE)

“Un nouveau rapport scoop montre que le Pentagone, ministère de la défense a contrôlé le programme COVID-19 depuis le départ et que tout ce qu’on nous a raconté ne fut que théâtre politique afin de couvrir cette affaire, jusque dans le processus d’approbation des vaccins par la FDA. Ce ne fut que du théâtre, c’est à dire que des êtres humains furent essentiellement des accessoires. D’après des documents nouvellement obtenus, le Pentagone a utilisé une combinaison d’obscures autorisations d’approbation qui sont toujours en activité, incluant le PREP Act, la loi sur les AUU, qui ont protégé Big Pharma, les agences, les participants médicaux qui ont administré des vaccins non-réglementés de toute responsabilité et les ont protégés et ils ne sont en rien inquiétés de tout cela, leur responsabilité, ces nouveaux documents proviennent d’un ex-exécutif d’une organisation contractante de recherche.”– Sasha Latypova” – Clayton Morris

vaccins_enfants

At 6:47 mark in interview.

SASHA : Ce ne sont pas des vaccins, ce sont des contre-mesures médicales. Ils peuvent utiliser beaucoup de secret. Ils ne doivent pas être soumis à des essais cliniques. Ils ne sont pas requis parce que ces produits ne peuvent pas faire l’objet d’une enquête. C’est ce que dit la loi. Si ce sont des produits ne tombant pas sous le coup d’une enquête alors nous n’aurons aucune enquête. Voila comment ils arrivent à s’en sortir.

Ces déclarations sont mensongères sur le plan de l’argument légal. D’après la loi et les contrats, la contre-mesure médicale est un vaccin qui est sujet aux lois et/ou au système de demande d’agrément d’un nouveau médicament par la FDA. Dire que les essais cliniques n’existent pas parce que ils ne peuvent pas exister pour un produit qui fut autorisé comme contre-mesure médicale est soit intentionnellement mensonger ou juste simplement issus d’une ignorance la plus crasse qui soit.

D’après la FDA (https://www.fda.gov/media/97321/download), l’AUU n’est pas un substitut de recevoir un agrément de la FDA sous couvert d’essais cliniques régulés et ces essais faIts pour prouver sécurité et efficacité peuvent être menés en parallèle tandis que l’AUU est accordée.

Comme édicté dans la section III.C en regard des activités pré-AUU, une AUU n’est pas un substitut des efforts de développer le produit vers son approbation, incluant les essais cliniques faits pour déterminer si le produit est sûr et efficace pour l’usage qui doit en être fait. Lorsque c’est approprié, la FDA encourage les sponsors de faire et de proposer des essais cliniques contrôlés et appropriés qui peuvent être faits durant la réponse d’urgence soit en parallèle avec l’AUU ou en lieu et place d’AUU.

De par l’accord de fabrication de Pfizer du 21 juillet 2020 avec le ministère de la défense (DoD), la fabrication et le déploiement de 100 millions de doses d’un “vaccin candidat” est sujet à “un succès technique, clinique et réglementaire (FDA).” (https://www.hhs.gov/sites/default/files/pfizer-inc-covid-19-vaccine-contract.pdf)

Ceci veut dire que tandis que Pfizer fut contracté comme fabricant de 100 millions de doses, la réalisation de ce contrat et le déploiement de ces flacons vaccinaux sur la population américaine fut contingente de requis de la FDA séparés de tout processus, réglementation ou autorité de l’armée américaine.

Tandis que Pfizer avait une immunité en béton armé à 100% contre toute nuisance causée par son vaccin ARNm utilisé en UU, ce bouclier immunitaire est “séparé et distinct” de celui d’un produit à ARNm approuvé par la FDA. (https://www.fda.gov/media/97321/download)

Les produits à ARNm approuvés par la FDA sont soumis aux lois du Consumer Protection Act pour la nourriture et les médicaments et ne sont pas protégés par les clauses d’immunité du contrat de Pfizer avec l’armée américaine.

Verbatim depuis le FDA Industry Guidance document;

NdT : en clair et peu de mots, tout ceci veut dire que le pseudo-vaccin, vraie arme biologique de Pfizer / BioNTech approuvé par la FDA et appelé Comirnaty peut être soumis à des procédures légales civiles et criminelles… Les entreprises pharmaceutiques n’ont AUCUNE IMMUNITE LEGALE à ce sujet.

= = =

Lire notre page « Coronavirus, guerre contre l’humanité » mise à jour depuis 2019

« SRAS-CoV-2 / COVID-19 : l’attaque nano-bio-technologique à IA contre l’humanité » (Karen Kinston, compilation PDF de nos traductions)

resume

 

Démonter les mensonges et l’enfumage SRAS-CoV-2 / COVID-19 : Protéines spike et particules nano-lipidiques sont des armes biologiques, parasites à Intelligence Artificielle programmable… (Karen Kingston)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologie, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 15 janvier 2023 by Résistance 71

spikeproteine_armebiologique_IA
Protéines spike : armes biologiques parasites à Intelligence Artificielle

Démonter les mensonges COVID 19 : le “nouveau” coronavirus et la “protéine spike”

Karen Kingston

Octobre 2022

Url de l’article original :

https://karenkingston.substack.com/p/part-1-dismantling-the-the-deceptions

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Janvier 2023

Note des traducteurs : L’article foisonne littéralement d’hyperliens et de photos / captures d’écran démontrant tout ce qui est avancé dans cet article. Le boulot de Karen consiste en grande partie à lire les patentes / brevets et de faire du conseil en communication pour ces boîtes pharmaceutiques. Son métier consiste à lire toute cette littérature des plus rébarbatives dans les détails. C’est au cours de son étude et analyse des différents brevets sur la nano-technologie, les NanoParticules Lipidiques (NPL), qu’elle a compris que tout était en fait écrit noir sur blanc et que la clef de l’énigme criminelle SRAS-CoV-2 / COVID-19, de l’affaire du “gain de fonction” etc, se trouvait dans la littérature des brevets et articles scientifiques publiés, déposés et publiés pour certains depuis plus de 10 ans… En voici une partie… Tout est documenté par Karen, nous laissons le soin aux lecteurs d’aller fouiller les archives par eux-mêmes depuis l’article original en anglais, même si nous en reproduisons quelques-uns. Cet article est le premier d’une série d’une dizaine d’articles sur le sujet, ils sont tous sur son site internet (voir le lien ci-dessus, cliquez sur “The Kingston Report” en haut pour aller sur la page de garde).
Quand on considère toute l’affaire COVID, preuves à l’appui, come une attaque bio-nano-technologique sur l’humanité, alors tout s’éclaire, le rideau de fumée disparaît et nous savons où nous en sommes. De là, la riposte doit venir des peuples.

A (re)lire et diffuser sans modération :

“SRAS-CoV-2 ? COVID19 et injections ARNm, guerre nano-bio-technologique contre l’humanité” (Karen Kingston, nos traductions en PDF)

Qu’est-ce qui a causé la “pandémie” COVID-19 ? Le nouveau SRAS-CoV-2 (coronavirus) a t’il causé la maladie et la mort de millions de personnes ? Ou est-ce une longue, longue histoire à dormir debout ?

Dans le cas de figure de cette histoire romanesque COVID-19, le FAIT est bien plus étrange que la FICTION. Ce qu’on nous a raconté au sujet de ce nouveau coronavirus SRAS-CoV-2, de la COVID-19 issue de ce virus, des multiples variants, de la technologie ARNm, des protéines spike mortelles et des tests RT-PCR, ressemble en fait bien plus au scenario d’un film des séries de Marvel qu’autre chose.

Si les manchettes de journaux concernant la COVID-19 en 2020 avaient été honnêtes, précises et non-frictionnelles, elles auraient du titrer quelque chose de la sorte : “Les maîtres de mal terrorisent les citoyens du monde en épandant sur nos villes et régions une arme biosynthétique nanotech à Intelligence Artificielle sous forme aérosol appelée ‘protéine spike’”.

Quoi ? Mais les maîtres du mal ne nous ont jamais dit que la très mortelle protéine spike était en fait un hydrogel magnétique à IA encapsulé dans une technologie de Particules Nano Lipidiques (PNL) utilisée pour infecter, blesser, expérimenter sur et exécuter des humains. (https://karenkingston.substack.com/p/part-8-dismantling-the-covid-19-deceptions)

Ils nous ont convaincu que le SRAS-CoV-2 ARNm produit cette protéine spike hautement toxique après que l’ARNm ait envahi les cellules dans le corps. Mais il y a un problème majeur avec cette affirmation, il y a tout un corps de preuves scientifiques disant et confirmant que l’ARNm est très instable, fragile et impuissant (c’est à dire faible et inutile, impotent dans le corps humain).

D’après un article de C&En News du 6 mars 2021 (Chemical and Engineering News), les expériences sur l’ARNm en laboratoire ont historiquement échoué parce que cette invention de l’ARNm est si fragile et instable de et par elle-même. L’article de C&En dit explicitement que “des enzymes de l’environnement et de nos corps sont prompts à pulvériser en morceau l’ARNm, rendant ces expériences en labos et la livraison de l’ARNm aux cellules très aléatoires.” Le directeur technique de Sanofi et patron de la recherche sur l’ARNm, Frank DeRosa, a dit ceci au sujet de l’ARNm : “On dit de lui [l’ARNm] que si vous le regardez de travers, il tombe en morceau…

science_devoyee

La Dr Kathryn Whitehead, directrice du département de chimie et d’ingénierie biologique à l’université Carnegie Mellon a exprimé sa frustration concernant es tentatives de faire des expériences sur l’ARNm hors du corps humain et a déclaré :

Dr. Kathryn Whitehead, Carnegie Mellon, “On ne voit même plus l’ARNm in vitro, je pense que c’est bien plus prone à l’information de tester l’ARNm directement dans le corps animal.”

Dans la publication peer-reviewed Nature Biotechnology en 2017 “Overcoming Cellular Barriers for RNA Therapeutics in RNA,” Les thérapies géniques, incluant celle à l’ARNm, sont incapables d’infecter les cellules, quelques cellules que ce soient, à cause de milliards d’années d’évolution des mécanisme de défenses immunitaires résultant en la double couche lipidique protectrice des cellules.

L’ARNm serait éjectée dans une non-existence éternelle (où elle appartient en fait) si ce n’était pour la technologie avancée des particules nano-lipidiques (PNL). Celles-ci permettent à la technologie de transformation génétique de l’ARNm d’envahir la double couche lipidique des cellules pour ensuite infecter, se répliquer et produire des protéines biosynthétiques et autres structures biosynthétiques à séquence instruite par l’ARNm.

Pour bien se rendre compte de la magnitude de ce pur génie malfaisant de la technologie à PNL, l’ARNm était incapable d’infecter quelques cellules que ce soient, incluant les cellules humaines, à cause d’un processus d’évolution vieux de 4 milliards d’années qui a protégé les cellules du vivant par une double couche lipidique, jusqu’à l’invention de cette technologie.

Cette technologie NPL est de la pure malfaisance. Les NPL sont aussi considérées comme des neuro-technologies de marquage biologique et des armes nanotech, qui ressemblent exactement aux protéines spike de la COVID-19.

D’après un cours donné à l’académie militaire de West Point (NdT: l’équivalent yankee de St Cyr) par le professeur James Giordano en 2018 à l’institut de Guerre Moderne, ces NPL ont été utilisés comme armes nanotech pour détourner émotionnellement et mentalement des leaders d’influence et peuvent être utilisés pour induire une pandémie de dépression ou une pandémie d’embolies, AVC et autres… (https://mwi.usma.edu/mwi-video-brain-battlefield-future-dr-james-giordano/)

Un autre mensonge que nous avons été mené à croire est que la séquence ARNm est un virus synthétique factuel pré-chargé dans les soi-disants “vaccins”. La séquence ARNm n’est pas une séquence de virus synthétique. C’est une séquence de programme informatique. La technologie des lipides nanotech opère la transformation génétique et produit les protéines spike directement à l’intérieur des cellules du corps.

Le 12 septembre 2022. Le président Joe Biden a signé un décret appelant à “une approche toute gouvernementale” pour assurer que les corps des Américains recevront une installation de technologies d’ingénierie génétique (alias les NPL) pour programmer leurs cellules de la même manière qu’on écrit un logiciel et programme un ordinateur parce que la technologie de transformation génétique a déjà été installée dans les corps de la plupart des Américains.

Nous avons été informés que la séquence ARNm SRAS-CoV-2 dans les “vaccins” produit des protéines spike qui sont de nature biologique, en d’autres termes, de nature organique. Ceci est un autre mensonge. Ce qui est produit par les NPL et les séquences programmées sont des protéines et des structures codées de manière biosynthétique et qui sont en partie biologiques et en partie technologiques, à la fois organiques et inorganiques.
(NdT :
c’est sans doute pourquoi Hydroxychloroquine et Ivermectine marchent comme remèdes, parce qu’en tant qu’anti-parasitaires, ils tuent la partie biologique de l’arme introduite dans nos corps…)

sinopeg1

Les NPL PEG contiennent des hydrogels magnétiques (https://onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.1002/nano.202100139), une technologie intelligente qui est perceptive, alerte et intelligente. Les produits à hydrogels magnétiques peuvent produire des virus, des bactéries, des toxines et des organismes biosynthétiques et des organelles à l’intérieur du corps humain. Les hydrogels magnétiques intelligents peuvent aussi envoyer et recevoir des signaux par la fibre optique et les fréquences électromagnétiques.

De plus en plus de personnes sont magnétisées à cause de cette technologie d’arme nanotechnologique à IA. Les humains magnétisés ne sont pas le résultat d’un gain de fonction ARNm de virus ou de vaccins. C’est la conséquence d’armes nanotechnologiques à hydrogel magnétique et IA qui ont infiltrées le corps humain.

La séquence virale ARNm du SRAS-CoV-2 qui a été lâchée sur la planète et qui est trouvée dans les soi-disants “vaccins” serait complètement inutile et incapable d’infecter les cellules et n’a aucune capacité de produire des anticorps sans les NPL et les hydrogels magnétiques à IA. Ceci veut aussi dire que la pandémie COVID-19 était impossible sans les NPL. La COVID-19 n’a pas été causée par un gain de fonction ARNm du virus SRAS-CoV-2. La COVID-19 a été provoquée par UNE ARME NANO-TECHNOLOGIQUE A INTELLIGENCE ARTIFICIELLE…

Un autre expert connu sur l’ARNm est Ralph Baric de l’université de Caroline du Nord, Chapel Hill. Il est le parrain de la recherche de gain de fonction ARNm pour les coronavirus et les protéines spike chimériques (génétiques). Il a reçu plus de 100 millions de dollars pour la recherche sur le coronavirus du NIAID / NIH de Fauci et est un inventeur nominé pour des douzaines de brevets sur les coronavirus, les protéines spike chimériques (génétiquement modifiées) et autres technologies basées sur le gain de fonction d’armes biologiques.

coronavirus_12.jpg

Ralph Baric: gouvernance mondiale par la « vaccination »

Dans son article du 4 septembre 2015 envoyé au PNAS et intitulé :, “SAR-like WIV1-CoV Poised for Human Emergence,” Ralph Baric reconnait que ses virus à ARNm , incluant le SRAS-CoV-2, sont incapables d’une transmission signifiante d’humain à humain, s’il y a même en l’occurrence une transmission possible. 

L’article dit “Le cluster de WIV1-coronavirus (CoV)…peut occasionner des transmissions limitées dans les populations humaines… une atténuation in vivo (c’est à dire que le SRAS-CoV-2 devient très faible une fois dans le corps humain) suggère qu’une adaptation additionnelle est requise pour en faire une maladie épidémique.

En 2015, Baric a reconnu que les coronavirus à ARNm étaient anodins et inoffensifs par eux-mêmes. Il déclare de manière très claire que les coronavirus à ARNm (incluant le SRAS-CoV-2) n’ont pas “de potentiel épidémique”.

Afin de capitaliser sur ses décennies de recherche, de brevets et d’accords, contrats de royalties, Baric avait besoin de trouver une façon d’utiliser ses coronavirus à gain de fonction ARNm pour créer une arme biologique qui aurait un “potentiel épidémique”.

Baric a une équipe très soudée pour sa recherche sur les coronavirus à gain de fonction ARNm. Il est associé depuis des décennies avec Peter Daszak de l’EcoHealth Alliance, et du Dr Zhenghli Shi of the Wuhan Institute of Virology (WIV). Ce trio diabolique a créé un très grand nombre de viruses à gain de fonction ARNm transformés en armes biologiques et pas seulement des coronavirus, mais aussi des virus comme zika, ebola, la grippe, la VIH et beaucoup d’autres.

Fauci_EHA_DARPA

En janvier 2018, lui et ses acolytes ont contacté notre agence militaire DARPA pour un financement au travers d’une proposition. Dans la proposition de L’EcoHealth Alliance à la DARPA, Baric et Chi étaient listés comme des membres de l’équipe d’EcoHealth Alliance développant l’arme biologique de la protéine spike par gain de fonction génétiquement modifié depuis le stock de coronavirus à ARNm que l’équipe avait déjà créé.

D’après la proposition de l’agence (militaire) DARPA, la prochaine étape de leur recherche sur les armes biologiques  se concentraient sur le comment prendre les coronavirus à gain de fonction ARNm quasiment inutiles de Baric (de sa propre admission) pour créer quelque chose de ses virus à ARNm qui serait infectieux, mortel ou qui aurait un “potentiel pandémique”.

La proposition EcoHealth Alliance / DARPA de 2018 établit clairement :

“NOUS DEVELOPPERONS DES PROTEINES SPIKE CHIMERIQUES RECOMBINANTES DE SRASr-CoV… ET LES INCORPORERONS DANS DES NANOPARTICULES.”

La proposition DARPA est une preuve supplémentaire que le virus SRAS-CoV-2 à ARNm n’a jamais été infectieux encore moins mortel. C’est la spike protéine WIV1 2-SP (littéralement baptisée du nom du Wuhan Institute of Virology WIV) qui est hautement inflammatoire et mortelle, pas le SRAS-CoV-2 ARNm virus (NdT : qui a été créé entre 2006 et 2015 à l’Université de Caroline du Nord, Chapel Hill, avant d’être récupéré et transformé en arme biologique par le Pentagone…) La “spike protéine” WIV1 2-SP est un produit de l’arme parasite biologique à IA, comme toutes les autres protéines spike de la COVID-19.

IMPORTANT: la protéine spike WIV1 2-SP est aussi une invention séparée du SRAS-CoV-2. Les WIV 1 2-SP et autres S-2P protéines spike sont faites en laboratoires et ont leurs propres brevets enregistrés par Barney Graham du NIAID / NIH (du Dr Fauci) et Jason McLellan de l’Université du Texas.

Dans la proposition DARPA, Daszak dit aussi qu’ils vont infecter des chauves-souris en délivrant les protéines spike dans des capsules de PNL sous la forme d’un adhésif transdermal (par la peau), un gel que les chauves-souris mangeront, un gel sur leur peau et des sprays aérosols.

L’hypothèse que la contagion originelle de 2019 et 2020 du SRAS-CoV-2 ait impliqué des attaques aerosol aux armes biologiques est plus que hautement probable.

La proposition DARPA établit qu’ils allaient infecter des chauves-souris avec “des épandeurs aerosol faits pour l’environnement en grotte et des épandages automatisés déclenchés par minuterie et par détecteurs de mouvement en des points critiques donnés de l’entrée de la grotte.”

Le SRAS-CoV-2 à ARNm ne fut jamais dangereux ni mortel, ni du reste contagieux. Je ne peux pas suffisamment insister là-dessus : CE N’EST PAS LE SRAS-COV-2 QUI A CAUSE LA COVID-19. CETTE MALADIE, LES HANDICAPS ET MORTS OCCASIONNES SONT LE PRODUIT D’ARMES BIOLOGIQUES A INTELLIGENCE ARTIFICIELLE.

La recherche de l’inventeur du virus SRAS-CoV-2 à ARNm Ralph Baric a établi que même si les humains sont infectés avec le SRAS-CoV-2 par un mécanisme de contamination construit par l’homme, la transmission d’humain à humain est prouvée être impossible. Voilà pourquoi la théorie que le SRAS-CoV-2 et la COVID19 résultante seraient dues une fuite de laboratoire est totalement invalidée.

La COVID-19 a du être une attaque intentionnelle à l’arme biologique à IA pour causer les types de blessures et de morts qui ont été rapportés dans le monde au début de 2020. Mort et blessures ont augmenté de manière exponentielle à cause de l’arme nanobiologique à IA qui se trouve dans les injections COVID-19 et circulant dans notre environnement.

Le manque totale de transmission d’humain à humain est validé plus avant par la preuve des données du monde réel du taux d’infection des personnels médicaux de l’hôpital jouxtant le marché de Wuhan. Le taux d’infection des personnels médicaux à ground zéro de la maladie a été de 0,0000%

Dans un article publié le 8 décembre 2020 dans Immunity, Inflammation, and Disease, il est établi qu’il y eut 191 personnels hospitaliers de Wuhan qui furent testés pour des anticorps au SRAS-CoV-2 par prélèvements bucco-pharyngés et par prises de sang. Tous les tests sont revenus négatifs. 222 personnels hospitaliers on reçu une radio des poumons. Toutes les radios sont revenues claires et négatives.

WIV2

Les personnels hospitaliers de Wuhan ne furent jamais infectés par la maladie. Les experts proclamant que la COVID-19 était ou est provoquée par un virus hautement infectieux firent ou font de fausses déclarations qui ne sont en rien fondées sur les preuves apportées par le monde réel.

Le CDC a intentionnellement trompé le public américain à croire que le SRAS-CoV-2 était capable de se transmettre d’humain à humain. D’après les propres données du CDC publiées le 15 décembre 2021, l’Autorisation d’Utilisation d’Urgence (AUU) donnée aux tests PCR en 2020 et 2021 ont donné des résultats de faux positifs à hauteur de 97%.

Les tests PCR autorisés en UU sont aussi efficaces à mesurer les infections au SRAS-CoV-2 que l’argent du jeu de Monopoly pourrait vous acheter une maison ou une voiture.

Les prétendus tests PCR du SRAS-CoV-2 donnés en AUU furent cruciaux en tant “qu’accessoires théâtraux” pour convaincre le public américain (et du monde) que cette histoire de la COVID-19 était une véritable pandémie.

La demande obsessionnelle des écoles pour les tests fut et demeure une forme très sombre d’abus émotionnel et psychologique.

A travers notre nation, des enfants en parfaite santé furent déclarés “malades saufs prouvés sains” et ont été soumis à une procédure répétée d’échantillonnage génétique afin qu’ils puissent se rendre à l’école et que nous savons maintenant être “de prétendus tests viraux”.

L’école de mon fils faisait partie d’une étude de recherche génétique financée de 10,3 millions de dollars par le NIH (De Fauci) et menée par GenBody, une entreprise basée en Corée du Sud. L’ADN des élèves, celle de mon fils, ont été envoyée en Corée du Sud sans aucun consentement ou permission des parents, tout cela au frais du contribuable américain.

J’espère que ceci clarifie une bonne fois pour toute que tous ces tests PCR faits dans les écoles n’eurent jamais pour but la santé et la sécurité des élèves et des personnels. Le but était de collecter des données génétiques de ce trésor le plus important que possède l’Amérique, nos enfants, afin de les envoyer dans une nation étrangère pour continuer à développer toujours plus d’armes biologiques contre l’Amérique (NdT : et le monde… pourquoi tant de biolabs militaires yankees disséminés dans le monde, par exemple plus de 20 de ces labos rien qu’en Ukraine aux portes de la Russie ?..)

Le test PCR fut le parfait ustensile de théâtre pour convaincre les Américains (et le monde) qu’il y avait un tueur invisible qui d’abord… discriminait et ciblait les “humains non vaccinés”.

Plus tard, dans cette histoire COVID-19, le tueur invisible SRAS-CoV-2 pouvait frappé de manière indiscriminée les humains injectés ou non, de tous âges, sans test et sans prévenir.

fraude_testPCR
Les « tests » sont des collecteurs de données génétiques (ADN)

Les tests PCR devenus obsessionnels ont augmenté préoccupation et peur au sujet de la COVID-19 jusqu’à un état de stupeur paranoïaque.

Plus de deux ans plus tard, après le début de cette histoire COVID-19 aux Etats-Unis en mars 2020, nous commençons à regarder le documentaire, “L’histoire COVID-19 de l’intérieur”. Nous voyons et comprenons que le virus à ARNm SRAS-CoV-2 n’était non seulement pas mortel ni infectieux, mais fut aussi une histoire fictive pour nous distraire de la véritable histoire, celle de ces armes parasites biot-echnologiques lâchées sur l’humanité.

Pourquoi donc les leaders et influenceurs se focalisent-ils sur le narratif au sujet d’un virus respiratoire, de variants et des risques de protéines biologiques produites par des “vaccins” à ARNm, que nous savons maintenant être des armes biologiques ? Les experts ne voient-ils pas la preuve et l’évidence que les gens sont magnétisés ? No voient-ils pas les gens souffrir de bizarres attaques sur leur système nerveux central et sujets à des hallucinations ?

Lorsque des scientifiques et des ingénieurs documentent de la nanotechnologie qui s’auto-assemble depuis les fioles de “vaccins” qu’ils ont reçues en échantillon et du sang de personnes injectées, sommes-nous supposés suivre aveuglément les avis de ces experts accrédités au lieu de croire es preuves et les données offertes par le monde réel ?

On nous enfume à croire cette histoire à dormir debout du COVID-19 mettant en scène le virus SRAS-CoV-2, ses variants, les protéines spike, au lieu d’être informé au sujet de la véritable menace que représente ces armes biologiques parasites à IA qui ont été lâchées sur le peuple américain et les peuples du monde.

Peut-être que Joe Biden a signé le décret sur la biotechnologie et la bio-industrie le 12 septembre 2022 (Biotechnology and Biomanufacturing Executive Order ) déclarant que “Nous avons besoin de développer les ingénieries de bio-technologie et les techniques capables d’écrire sur les cellules comme sur des circuits imprimés et de manière prévisible, programmer la biologie de la même manière que nous écrivons des logiciels et des programmes informatiques…” parce que les Américains ont déjà reçu une installation de “technologie  et d’ingénierie génétique qui peuvent écrire des circuits pour les cellules et ainsi programmer la biologie.”

La distraction autour du virus SRAS-CoV-2, des variants et des protéines spike, combinée avec le déni de l’existence d’armes biologiques à parasites IA est un des mensonges les plus malfaisants de l’histoire de l’humanité.

[…]

Il est grand temps que nous nous unifiions en tant qu’Humanité et que nous mettions à bas ce programme COVID-19.

  • ARRETONS tous les pouvoirs donnés d’urgence pour la COVID-19 et les financements qui leur sont liés
  • Bannissons et rappelons tous les produits et technologies COVID-19
  • Mettons à bas la 5G et StarLink

Si vous voulez soutenir ces actions, rejoignez : join miFight.

Nanowire-clot-20x.png
retiré du corps d’un injecté décédé…

= = =

Lectures complémentaires :

Karen Kingston sur Résistance 71

PDF compilation de nos traductions de Karen Kingston

”Le vérritable A. Fauci, Bill Gates, Big Pharma et la guerre globale contre la démocratie et la santé publique” (notre traduction du livre de RFK Jr en PDF)

« Le virus SRAS-CoV-2 créé en labo à l’université de Caroline du Nord, Chapel Hill entre 2006 et 2015 »

Notre page “Coronavirus, guerre contre l’humanité” (constamment mise à jour depuis 2019)

Rajout : Le brevet déposé en 2012 sur la préparation de nano-cristaux semi-conducteurs, aussi connus sous le nom de QuantumDot technologie ou Qdot nano-cristal et leur application / utilisation en milieu biologique (source : miFight.org) – PDF – document en anglais :
7-Dispersing_LNP_US20120228565A1

N’oublions jamais non plus qu’… Il n’y a pas de solution au sein du système ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

5 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

Société des sociétés organique avec Gustav Landauer

KarenKingston1

trou_censure
Sortons de la fosse à purin propagandiste Covidiste…

cauchemar-non

Chapeau bas et merci Dr Louis Fouché, promoteur de la société des sociétés organique dans un entretien avec Epoch Times France (vidéo)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, autogestion, coronavirus CoV19, crise mondiale, démocratie participative, gilets jaunes, guerres hégémoniques, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, santé, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 12 janvier 2023 by Résistance 71

DrLouisFouche1

Résistance 71

12 janvier 2023

Le Dr Louis Fouché est médecin réanimateur des hôpitaux, spécialiste en éthique de la santé, conférencier et écrivain. Il est un des membres fondateurs du Conseil Scientifique Indépendant (CSI) et de l’association ReinfoCOVID, qui ont vu le jour suite aux énormes erreurs (en était-ce vraiment ou est-ce un crime parfaitement planifié ?…) commises par les institutions lors de la crise COVID 19 en France, toujours pas terminée.
Le Dr Fouché et son épouse pharmacienne ont été suspendus sans salaires depuis plus d’un an du fait de leur refus de suivre le protocole d’injections ARNm que nous savons depuis un moment mortifère, imposé pour les personnels de la santé publique, entre autres. Dans cet entretien du 9 janvier 2023 « Tout s’effondre » de plus d’une heure accordé au média indépendant Epoch Times France, il livre les dessous de la turpitude entrepreneuriale hospitalière en France et nous livre son vécu dans et hors du système institutionnel hospitalier, informations des plus instructives.
Entretien à voir et diffuser alentour sans aucune modération, tant il préfigure l’avènement plus avant de ce qui se met déjà en place pas à pas devant l’adversité dans un premier temps et qui deviendra seconde nature sous peu : une société de communes indépendantes, libres, basée sur l’association libre et l’entraide. Une société qui remplace les relations sociales créant et maintenant l’État en place, par des relations humaines d’entraide et de coopération. Demain, nous publierons un PDF de compilation d’analyses et de textes originaux, expliquant ce que le Dr Louis Fouché relate de ses expériences hors système. En cela, cette vidéo entretien est une parfaite introduction aux écrits que nous replierons demain sous format PDF.
Il n’y a pas de solution au sein du système, le Dr Fouché l’a perçu et le clame maintenant à sa manière, écoutons ces voix de sagesse ancestrale, de cet esprit, ce « Geist », de notre humanité vraie qui ne demande qu’à revenir remplacer cette anomalie évolutionnaire que représente le système étatico-marchand qui nous domine depuis quelques 5000 ans de bifurcation.

La vidéo entretien du Dr Fouché sur Epoch Times France :

Lire notre page mise à jour depuis 2019 : « Coronavirus, guerre contre l’humanité »

« Le véritable A. Fauci, Bill Gates, Big Pharma et la guerre globale contre la démocratie et la santé publique » (RFK Jr, PDF)

« SRAS-CoV-2 COVID 19 et injections ARNm, attaque nano-bio-technologique contre l’humanité » (Karen Kingston, PDF)

DrLouisFouche

NON1

6 puissantes stratégies pour protéger la génération suivante de la dictature technotronique et ne pas laisser se mettre en place la grille de contrôle 5G / NanoTech / Smart Cities (Children Health Defense de RFK Jr)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, colonialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 11 janvier 2023 by Résistance 71

Alerte_Virus_Dangereux_Liberte

6 stratégies de non-conformité pour protéger enfants et adolescents en 2023

Association Children Health Defence

7 janvier 2023

Source de l’article en français : 

https://www.mondialisation.ca/6-strategies-de-non-conformite-pour-proteger-les-enfants-et-les-adolescents-en-2023/5673840

Depuis 2020, les parents doivent faire face à des efforts de plus en plus effrontés de la part des gouvernements, des écoles, des fondations, de Big Tech, de Big Pharma et d’autres pour détourner, blesser ou détruire l’esprit et le corps des enfants.

Loin d’être des réponses fragmentaires ou simplement opportunistes à une « pandémie » commode, ces agressions contre les enfants – et les adultes aussi – sont le reflet d’un programme de contrôle à long terme bien financé visant à la mise en œuvre des identités numériques, le scoring social et « la surveillance et le suivi complets de chaque être humain grâce aux mécanismes déjà en place ».

Lors du rassemblement « Defeat the Mandates » en janvier 2022, le président de la Children’s Health Defense et avocat en chef des litiges, Robert F. Kennedy Jr, a affirmé que « personne dans l’histoire de la planète n’a jamais réussi à se conformer pour échapper à un contrôle totalitaire » et a rappelé au public que « chaque fois que vous vous conformez, vous vous affaiblissez ».

M. Kennedy a également averti, « ils viennent pour nos enfants ».

Comme s’il s’agissait d’une confirmation, des nourrissons, des enfants de maternelle et des étudiants ont été harcelés tout au long de l’année pour recevoir des injections contre la COVID-19, qui leur ont causé des dommages atroces, malgré les preuves accablantes que ces vaccins devaient être retirés du marché de toute urgence.

Conscients de ces dangers et d’autres qui entourent leurs enfants, un nombre croissant de parents ont reconnu la nécessité de la non-conformité.

En gardant la non-conformité comme mot d’ordre pour 2023, voici quelques actions qui pourraient faire une réelle différence dans l’année à venir.

Choisir l’enseignement à domicile

Dans une série en neuf parties écrite au début de l’année, la journaliste Corey Lynn, de Corey’s Digs, a décrit les efforts globaux d’ingénierie sociale – « formation à l’obéissance » – déployés de manière coordonnée dans 110 pays, en partie par le biais de programmes scolaires d’ « apprentissage social et émotionnel ».

Mis en œuvre par des éducateurs, des conseillers et d’autres professionnels dans « les écoles publiques, les écoles à charte, les programmes extrascolaires, les camps d’été, les écoles virtuelles et l’enseignement à distance », l’objectif est, selon Lynn, « de former les esprits, de réguler les émotions, de contrôler les comportements, d’inculquer des croyances tordues et de constituer une main-d’œuvre obéissante ».

Comme le dit Anna L. Noble dans un article paru en avril 2022 dans The Defender, « les écoles constituent un terrain d’essai utile pour expérimenter des moyens de retenir l’attention des enfants, de développer des coups de pouce et de susciter des réponses comportementales souhaitables ».

La cinglante dénonciatrice de l’éducation Charlotte Thomson Iserbyt, ancienne conseillère politique principale du ministère américain de l’éducation, aujourd’hui décédée, a décrié « l’abrutissement délibéré de l’Amérique » et a retracé le passage du système éducatif « de l’académie à la modification du comportement » depuis au moins 1965.

Mme Iserbyt a fait remarquer que le ministère de l’éducation n’existait pas avant sa création en 1979 sous l’administration Carter, déclarant : « La constitution ne prévoit nulle part la création d’un ministère de l’éducation. »

Même les écoles privées, sous la coupe de l’Association nationale des écoles indépendantes [National Association of Independent Schools], semblent avoir perdu tout vestige d’« indépendance », les contrats d’inscription interdisant aux parents de « [voicing] désaccord profond avec la politique ou les programmes de l’école, sous peine d’expulsion ».

Au lieu de continuer à attendre quelque chose de différent d’un système éducatif « abusif », Mme Lynn suggère que l’enseignement à domicile peut être une forme puissante de non-conformité.

De nombreux parents sont apparemment d’accord : en réponse à l’imposition désastreuse par les écoles de mesures telles que l’apprentissage à distance et le masquage en 2020, un nombre record de ménages se sont tournés vers l’enseignement à domicile.

Avant COVID-19, environ 3,4 % des enfants d’âge scolaire étaient scolarisés à domicile, mais au début de l’année scolaire 2020-2021, l’estimation du Bureau du recensement des États-Unis était passée à 11,1 %.

L’enseignement à domicile est aujourd’hui la forme d’enseignement qui connaît la plus forte croissance aux États-Unis.

Karen_Kingston_videoVOSTF
Compilation Karen Kingston en PDF

Arrêtez l’empoisonnement

Au début du mois, plus d’un tiers des parents interrogés (35 %) – contre moins d’un quart (23 %) en 2019 – ont remis en question le mandat de vaccination scolaire,

Et ce n’est que le dernier d’une série de rapports traitant de l’ambivalence croissante des parentsà l’égard des vaccins infantiles « de routine ».

Ces tendances suggèrent qu’une masse critique de parents en vient à considérer les vaccins comme un « truc d’escroc », comprenant que les promesses de sécurité des vaccins étaient fausses et empreintes de conflits d’intérêts bien avant l’arrivée des vaccins contre la COVID-19 – et en fait, depuis le tout début des programmes de vaccination des enfants.

Les experts mondiaux en matière de vaccins ont concédé ce point de manière détournée lors d’un sommet mondial sur la sécurité des vaccins organisé par l’Organisation mondiale de la santé fin 2019, comme l’a fait à peu près au même moment la chercheuse danoise Christine Stabell Benn, initiée de longue date aux vaccins.

Mme Benn a déclaré: « Les opposants à la vaccination ont raison d’être inquiets [about safety] », ajoutant :

« Aucun vaccin n’a été étudié pour ses effets non spécifiques sur la santé globale, et avant de les avoir examinés, nous ne pouvons pas réellement déterminer si les vaccins sont sûrs. »

Le collègue de Mme Benn, Peter Aaby, a admis, également en 2019 : « La plupart d’entre vous pensent que nous savons ce que font tous nos vaccins ; ce n’est pas le cas. »

Au milieu de l’année 2021, Mme Benn et M. Aaby ont prudemment plaidé contre les injections contre la COVID-19 pour les enfants dans la très prestigieuse revue scientifique BMJ.

Compte tenu des probabilités choquantes de lésions vaccinales qui prévalaient déjà avant COVID-19 – estimées de manière prudente dans un rapport commandé par le gouvernement en 2010 à un vaccin sur 39 administrés – il n’est pas surprenant que le carnage des piqûres contre la COVID-19 vienne maintenant grossir les rangs des contestataires et des « ex-vaxxers ».

Cependant, la vaccination – même avec sa charge d’ingrédients toxiques connus et non divulguéset son apparente variabilité d’un lot à l’autre – est loin d’être le seul moyen d’empoisonner nos plus vulnérables.

Les parents désireux d’effectuer leurs propres recherches et de forger le propre parcours nutritionnel et sanitaire de leur famille constateront qu’il est peut-être à leur portée de réduire, voire d’éliminer complètement, l’exposition de leurs enfants à d’autres poisons courants tels que les additifs alimentaires, le glyphosate, les pesticides organochlorés et organophosphorés et les médicaments en vente libre comme l’acétaminophène, dont les dangers sont largement sous-estimés.

Réduire le temps passé devant l’écran

En 2006, l’auteur Richard Louv a inventé le terme « trouble déficitaire de la nature » dans le sous-titre de son livre « Last Child in the Woods », suggérant que la « génération branchée » d’aujourd’hui, avec la permission consciente ou inconsciente des parents, a imprudemment privilégié les écrans au détriment du temps passé dans la nature.

Avec l’aggravation des habitudes des enfants face aux écrans au cours des dernières années, le déficit de nature est devenu un « sujet brûlant ».

Des chercheurs inquiets décrivent également comment les écrans supplantent des « activités bénéfiques pour le développement » aussi fondamentales que le sommeil, l’activité physique, les interactions familiales et la lecture de livres.

Le problème connexe de l’addiction aux écrans ou aux médias sociaux – lié non seulement à l’insomnie mais aussi aux troubles de l’alimentation et à des conséquences comme le suicide – est devenu l’objet de poursuites judiciaires alléguant que les sociétés de médias sociaux déploient « agressivement » des algorithmes conçus pour rendre les enfants et les adolescents dépendants.

Découvrant le rôle majeur que les « influenceurs sociaux » semblent jouer dans le phénomène explosif de la « dysphorie de genre à apparition rapide » chez les filles, l’auteur Abigail Shrierrecommande dans son livre, « Irreversible Damage : The Transgender Craze Seducing Our Daughters », est de ne pas donner de smartphone à sa fille.

Comme l’explique Catherine Austin Fitts, de « Financial Rebellion » et du Solari Report, « les enfants sont la cible de certaines des personnes les plus puissantes et des technologies les plus dangereuses de la planète » , et c’est aux parents de « comprendre cela et de les protéger ».

spikeproteine_armebiologique_IA

Apprenez aux enfants à utiliser de l’argent comptant, pas du plastique

Fin 2020, le directeur général de la Banque des règlements internationaux, Augustín Carstens, a fait part de la vision hostile des banquiers centraux d’un système monétaire permettant le contrôle total de toutes les transactions par le biais des monnaies numériques des banques centrales [central bank digital currency (CBDC)] qui, de manière inquiétante, permettraient également aux banques centrales d’activer et de désactiver l’argent des gens à volonté.

Malheureusement, les jeunes générations se dirigent résolument vers cette vision dystopique. Selon une étude réalisée par Capital One en 2021, les milléniaux « délaissent de plus en plus les dépenses en espèces » au profit des systèmes de paiement numériques.

Dans un souci de commodité, certaines banques – qui semblent ignorer que les CBDC menacent leur propre avenir – font la promotion de l’agenda sans numéraire en proposant aux lycéens des cartes de débit qui font également office de carte d’identité scolaire, en disant aux parents qu’ils n’auront plus à « s’inquiéter de la perte de l’argent du déjeuner ».

Mme Fitts est une fervente partisane de la revitalisation de l’ utilisation de l’argent liquide.

Les parents peuvent aider en étant eux-mêmes des modèles d’argent liquide, mais aussi en faisant en sorte que leurs enfants « commencent à manipuler de l’argent liquide dès leur plus jeune âge ».

En 2015, la rédactrice en chef Janet Bodnar du Kiplinger’s Personal Finance a estimé que « l’utilisation d’argent comptant est le meilleur moyen d’amener les jeunes esprits à penser sagement à l’argent », y compris les adolescents plus âgés qui peuvent bénéficier de « la discipline de la gestion d’une réserve d’argent réel ».

Mme Bodnar a rejeté comme imparfait l’argument parental selon lequel le plastique peut enseigner aux enfants la « responsabilité financière ».

Un expert britannique en mathématiques a déclaré au Guardian en 2021 : « Être capable de manipuler de l’argent et d’acheter quelque chose soi-même est très spécial : cela renforce votre confiance avec l’argent. »

Ne tombez pas dans les pièges de la santé mentale

Au fil des ans, de nombreux parents ont appris à se méfier des recommandations émanant des Centers for Disease Control and Prevention (CDC), une agence tellement habituée aux conflits d’intérêts et à la fausse science qu’elle n’a pas honte de faire appel au même cabinet de relations publiques que Big Pharma.

Ainsi, les appels en faveur d’un dépistage accru de la santé mentale et d’un accès plus large aux « soins » – de la naissance au début de l’âge adulte – lancés par les CDC et les groupes de façadeCDC/pharma comme l’American Academy of Pediatrics méritent un examen minutieux.

Comme l’a récemment souligné The Defender, la surveillance psychiatrique du berceau à la tombe est un outil furtif de contrôle social, et risque également d’avoir des conséquences stigmatisantes et potentiellement mortelles comme le surdiagnostic, la surmédicalisation et la surmédication.

Les écoles servent de plus en plus de mécanisme de prestation de services pour le dépistage et les services de santé mentale, mais comme l’a fait l’organisation de la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme (CCDH) – un groupe de surveillance de la santé mentale – a prévenu dans une fiche d’information que les outils de dépistage de la santé mentale « subjectifs et non scientifiques » que les écoles utilisent sont « développés par des psychiatres ayant principalement des liens financiers avec l’industrie pharmaceutique ».

Selon la CCDH :

« Le dépistage de la santé mentale pose aux jeunes étudiants des questions embarrassantes, personnelles et potentiellement bouleversantes que les psychiatres ont formulées de telle manière qu’aucun étudiant ne pourrait échapper à l’étiquette de malade mental à un moment ou à un autre de sa scolarité. »

La CCDH ajoute : « Ces questionnaires peuvent déboucher sur une intervention psychologique ou psychiatrique dans la vie d’un enfant et de sa famille – souvent contre leur gré ou sous la menace. »

Pour les foyers qui ne pratiquent pas l’enseignement à domicile, le groupe de surveillance recommande aux parents de prendre conscience de ce qui se passe, de signer des formulaires d’exemption avant tout dépistage ou conseil en matière de santé mentale et de « s’unir pour faire expulser le dépistage psychiatrique des écoles ».

ATE

Cessez de financer l’ennemi

L’auteure et chercheuse Naomi Wolf a récemment bravé le froid devant son alma mater, l’université de Yale, pour démontrer que le vaccin contre la COVID-19 imposé par l’université transforme les étudiants en « otages médicaux » et constitue un trafic d’êtres humains.

Dans son compte rendu de la visite à Yale, Mme Wolf décrit les conversations avec les parents, qui ont déclaré que « leurs enfants les avaient suppliés de ne pas parler, de ne pas appeler le doyen, de ne pas plaider en leur faveur pour les protéger de ces injections, de quelque manière que ce soit », par crainte de représailles et d’expulsion.

Cependant, les parents ont le devoir de s’assurer que leurs jeunes comprennent ce qu’ils échangent contre le prestige – y compris, potentiellement, leur santé, leur fertilité future ou leur vie.

En outre, même si, comme le prétend Mme Wolf, les universités sont désormais plus redevables aux contrats gouvernementaux qu’à ceux qui paient les frais de scolarité, les étudiants et leurs parents représentent toujours un bloc économique puissant capable de voter avec ses pieds.

L’un des outils à la disposition des parents, suggère Mme Wolf, est de mettre les dons potentiels sous séquestre pour montrer aux universités les fonds qui leur échappent.

Mais les parents qui donnent à leurs étudiants actuels ou futurs la permission et le courage de fuir tout établissement d’enseignement supérieur qui se montre prêt à les empoisonner et à les priver de leurs libertés constitutionnelles peuvent offrir à leurs enfants une leçon de vie encore plus puissante.

Un lycéen qui a reconnu que « les mandats ne cesseront pas tant que nous participerons » a élaboré une lettre destinée aux bureaux d’admission des universités (disponible comme modèle pour d’autres) qui dit ceci :

« Pour l’instant, je n’envisage que les écoles, collèges et universités qui n’exigent pas de vaccin contre la Covid-19, c’est-à-dire la série initiale, les rappels éventuels et les exigences à venir pour être considéré comme « à jour ». La liberté médicale et l’autonomie corporelle sont ma priorité absolue. »

but_NOM
Le futur planifié pour nous en une photo-montage…

Dites non à la grille de contrôle

Bien que cet article se soit concentré sur les mesures visant à protéger les jeunes, la grille de contrôle – sous la forme d’interventions telles que les identifications numériques, les passeports vaccinaux et les CBDC – s’en prend également aux adultes.

Comme M. Kennedy l’a écrit dans la postface de son best-seller, « The Real Anthony Fauci », « Nous pouvons nous incliner et nous conformer… Ou nous pouvons dire non. Nous avons le choix, et il n’est pas trop tard. »

L’émission « Financial Rebellion » de la CHD.TV propose chaque semaine des suggestions sur la manière de ne pas se conformer.

Selon les mots de M. Kennedy :

« Nous pouvons dire non à la conformité avec les vaccins pour le travail, non à l’envoi des enfants à l’école avec des tests et des masques forcés, non aux plateformes de médias sociaux censurées, non à l’achat de produits des entreprises qui font faillite et cherchent à nous contrôler. Ces actions ne sont pas faciles, mais vivre avec les conséquences de l’inaction serait bien plus difficile. En faisant appel à notre courage moral, nous pouvons arrêter cette marche vers un État policier mondial. »

= = =

Il n’y a pas de solution au sein du système ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

AuroreSocieteEmancipee
Merci Jo…

Les pseudos-vaccins anti-COVID19 sont un effort intentionnel de génocide planétaire (Paul Craig Roberts)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 10 janvier 2023 by Résistance 71

COVIDloop_DrVernonColeman
« J’estime que l’injection COVID a fait baisser la QI moyen de 20 points… »

Nous n’avions plus traduit Paul Craig Roberts (PCR) depuis un bon moment, l’article ci-dessous en valait la peine… Le voici.
~ Résistance 7i ~

Le “vaccin” COVID est un effort intentionnel de génocide à l’échelle mondiale

Paul Craig Roberts

8 janvier 2023

Url de l’article original :

https://www.paulcraigroberts.org/2023/01/08/the-covid-vaccine-is-an-intentional-effort-at-world-genocide/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Jamais auparavant y a t’il eu autant d’excès de mortalité suivant une vaccination.

Jamais auparavant y a t’il eu des enfants, de jeunes adultes, des athlètes dans leur pic de performance, des artistes, tombant “morts de cause inconnue” suite à une vaccination. 

Bien sûr que la cause est connue. Les médecins et scientifiques médicaux les plus éminents de notre époque, en excluant tous les bureaucrates d’agences gouvernementales comme Fauci qui servent de VRP pour Big Pharma et les comités des corps médicaux politisés et corrompus jusqu’à la moelle, ont expliqué pourquoi et comment les soi-disants “vaccins” à ARNm, qui ne sont en rien des vaccins, tuent, détruisent le système immunitaire et provoquent des pathologies graves. Ce qui n’est pas connu est de savoir pourquoi certains meurent rapidement après avoir reçu la substance mortelle et d’autres des mois plus tard tandis que d’autres demeurent, jusqu’ici en vie. Certains chercheurs pensent et font l’hypothèse que les contenus des lots de “vaccins” diffèrent grandement et certains pensent que certaines des injections ne furent que des placebos d’eau saline afin de produire un cadre de contrôle de personnes indemnes pour évaluer la sécurité de l’injection proprement dite. [NdT : groupe placebo, ce qui veut bien dire que tout cela est aussi une EXPERIENCE à l’échelle planétaire sur des cobayes humains.. le rêve de tous les petits Mengele présents et en devenir…]

Le professeur Michel Chossudovsky a collecté ici — https://www.globalresearch.ca/the-covid-killer-vaccine-people-are-dying-all-over-the-world-its-a-criminal-undertaking/5800358 — un bon nombre de vidéos documentant l’étendue de la souffrance et des décès des injectés, pseudo-vaccinés. Ce ne sont pas les non injectés qui soudainement “tombent morts” partout dans le monde. Ce sont les injectés.

Et pourtant, la propagande et le camouflage des données continuent. Les médias occidentaux, une clique de putes de parking de la pire espèces, travaillent à la falsification afin de se protéger eux-mêmes mais aussi les Fauci, Biden, Bill Gates, Big Pharma, la FDA, le NIH, le CDC, le NIAID et toute cette profession médicale corrompue et irresponsable. Big Pharma et la FDA continuent de pousser à l’injection des bébés avec ces injections mortelles et il y a toujours des parents assez cons qui participent au meurtre organisé de leurs propres enfants.

Schwab_et_papa
Klaus Schwab et « papounet »…

Avec tant de gens à travers le monde toujours suffisamment cons pour faire confiance aveuglément à l’autorité, nous pouvons voir que les sataniques Bill Gates et Klaus Schwab sont tout à fait confiants sur le fait de réussir à réduire la population mondiale et à mettre en place leur “Great Reset/ Grande Réinitialisation”

Qu’est-ce que je veux dire quand je dis que Gates et Schwab sont sataniques ? Voyez ça de cette façon. De temps en temps, en discutant du sujet, quelqu’un va dire que les gens peuvent être si mauvais que cette personne peut comprendre qu’on puisse vouloir les génocider. Demandez à cette personne si elle serait capable de pousser le bouton du génocide. La vaste majorité dira “non”. Ils comprennent qu’ils n’ont aucun droit de causer la mort de personnes sur la base de leur opinion ou un agenda politique, idéologique et/ou climatique. La grande différence entre ces personnes et Bill Gates et Klaus Schwab est que ces derniers sont parfaitement décidés à pousser le bouton, ils n’attendent même que ça. Le plus horrible est qu’en fait cette volonté d’extinction est parvenue au plus haut niveau moral de notre société. Exterminer les gens est devenu la voie pour “sauver la planète”.

Ceux qui commettent ce crime de masse contre l’humanité sont tout à fait confiants dans leur pensée, que leur crime est bien trop important pour être reconnu comme tel. Des populations naïves (et endoctrinées) ne vont simplement jamais croire que “leurs gouvernements commettraient une telle atrocité sur leurs peuples”. Personne ne veut admettre avoir exécuté les membres de leurs familles et leurs propres enfants en faisant aveuglément confiance aux “autorités”, qui avaient annoncé leur agenda génocidaire par avance. (NdT : tous les grands psychopathes disent, écrivent, ce qu’ils vont faire…)

Aux Etats-Unis, seul un petit pourcentage des gens a une quelconque idée de ce qui se passe vraiment. Le temps et l’énergie de la population sont consacrés à boucler les fins de mois, à survivre et à s’amuser, se distraire. Ils croient aux narratifs bidons d’un grand crime commis après l’autre. Quoi qu’annonce le gouvernement, ils l’acceptent : l’assassinat de JFK, celui de RFK, l’incident du Golfe du Tonkin (NdT : faux-drapeau qui servit à l’intervention américaine au Vietnam, d’y justifier l’envoi de troupes yankees), les attentats du 11 septembre 2001, les armes de destruction massive de Sadam Hussein, la pandémie COVID, les “vaccins sûrs et efficaces” anti-COVID. Ils n’apprennent jamais…

Maintenant ils font face à un génocide en temps réel et ils n’ont toujours rien compris ni rien appris.

Ceux qui appliquent les mesures de ce génocide, assassinat de masse, sont toujours aux manettes.

Fauci_fraude_COVID
Le protocole de soin anti-COVID prouvé efficace du Dr Vladimir Zelenko (RIP)

Si ce n’est pas un génocide, alors dites moi ce que c’est quand de distingués scientifiques de la science médicale préviennent à l’avance au sujet de soi-disants “vaccins” à ARNm et sont censurés et punis ; quand l’inventeur du “test COVID PCR” dit que le test n’indique pas la présence du virus et est ignoré quand la preuve des effets délétères des “vaccins” sont tenus secrets par Pfizer et la FDA, quand des médecins de terrain sont empêchés de traiter la maladie avec des remèdes connus pour être efficaces comme l’ivermectine et l’hydroxychloroquine, quand les pharmacies refusent de vendre les médicaments prescrits pour soigner efficacement, quand des mandats / décrets illégaux et anticonstitutionnels sont utilisés pour forcer les citoyens, sous menace de perdre leur travail, de se soumettre à l’injection ; quand aucune attention gouvernementale ne s’adresse à la croissance massive de décès en excès parmi les injectés, quand les médias mènent une campagne de tromperie et de mensonge, une propagande éhontée ?

Les Américains, et en fait le monde entier, font face à une monstrueuse entreprise criminelle. Ont-ils la force et l’intelligence de le reconnaître ? Et surtout… Que vont-ils faire maintenant ?….

= = =

Notre page régulièrement misa à jour depuis 2019 : « Coronavirus, guerre contre l’humanité »

Lectures complémentaires :

« Le véritable Anthony Fauci, Bill Gates, Big Pharma et la guerre globale contre la démocratie et la santé publique » (RFK Jr, PDF de notre traduction en français)

« SRAS-CoV-2 / COVID19 et injections ARNm, guerre bio-nano-technologique contre l’humanité » (Karen Kingston, compilation de nos traductions en format PDF)

the-global-extermination-agenda

gaulois_refractaires_baffe

SRAS-CoV-2 / COVID19 guerre biologique contre l’humanité : « Mort soudainement » documentaire de Stew Peters (vidéo VOSTF)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 7 janvier 2023 by Résistance 71

 

Raw-clot-samples-500

 

Résistance 71

7 janvier 2023

Le documentaire « Died Suddenly » ou «  »Mort soudainement » de Stew Peters en VOSTF. A voir, revoir et diffuser au grand large sans aucune modération. Il est grand temps pour le plus grand nombre de comprendre vraiment ce qu’il se passe et assimiler  et lutter contre ce fait qu’avec cette affaire SRAS-CoV-2 / COVID19, nous sommes toutes et tous victimes d’une guerre biologique contre l’humanité depuis la fin de 2019, attaque qui n’a aucun précédent dans notre histoire et que la pourriture élitiste néo-malthusienne, eugéniste du système étatico-marchand continuera la sale besogne entreprise jusqu’au bout SI NOUS LES LAISSONS FAIRE. Ils ont enclenché un processus duquel ils ne peuvent plus reculer. Désormais l’équation est simple : c’est eux ou nous ! Quel camp choisissez-vous ?… 2023 sera une année décisive de résistance ou de soumission et de mort.

A lire également en complément :

« SRAS-CoV-2 / COVID19 l’attaque nano-bio-technologique contre l’humanité » (Karen Kingston PDF compilation de nos traductions)

Le documentaire en VOSTF, durée : 68 minutes