Archive for the néo-libéralisme et paupérisation Category

Et pendant ce temps là… la guerre de l’eau continue de faire rage… (CNI-EZLN)

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, crise mondiale, démocratie participative, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , on 4 décembre 2020 by Résistance 71

La guerre de l’eau fait rage, marchandisation à l’extrême de la vie sur cette planète. Plus que grand temps de dire NON ! Ensemble !
Solidarité, Entraide, Coopération, Fraternité
A bas la marchandise et l’État ! Vive la Commune Libre de notre humanité réalisée !
~ Résistance 71 ~

POUR LA VIE ET CONTRE L’ARGENT

LE CNI-CIG ET L’EZLN APPELLENT À LA SOLIDARITE AVEC LE FRONT DES PEUPLES EN DÉFENSE DE LA TERRE ET DE L’EAU DES ÉTATS DE MORELOS, PUEBLA ET TLAXCALA.

Novembre 2020

Source du communiqué en français :

http://enlacezapatista.ezln.org.mx/2020/11/30/pour-la-vie-et-contre-largent-le-cni-cig-et-lezln-appellent-a-la-solidarite-avec-le-front-des-peuples-en-defense-de-la-terre-et-de-leau-des-etats-de-morelos-puebla/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+EnlaceZapatista+%28Enlace+Zapatista%29

Au peuple du Mexique,

Aux peuples du monde,

A la Sexta nationale et internationale,

Aux médias,

Nous, Congrès national indigène – Conseil indigène de gouvernement et EZLN, dénonçons la lâche expulsion des compañeros du campement en résistance de San Pedro Apatlaco, dans l’État du Morelos, perpétrée par la Garde nationale à l’aube du 23 novembre dans le but de reprendre illégalement la construction du conduit qui détourne l’eau de la rivière Cuautla vers la centrale thermoélectrique de Huexca.

Avec quel cynisme le gouvernement néo-libéral, qui prétend diriger ce pays, obéit à ses patrons qui sont le grand capital, avec quel cynisme les forces armées, sous les ordres du contremaître, agressent les peuples pour livrer l’eau du Cuautla, volée aux villages paysans de la région d’Ayala, aux entreprises qui profitent du Plan Intégral Morelos (PIM), telles que Elecnor et Enagasa, à qui on a donné en concession le gazoduc ; Bonatti et Abengoa, entreprises de construction du gazoduc et de la centrale thermoélectrique à Huexca ; et celles qui profiteront de la consommation de gaz, comme Saint Gobain, Nissan, Burlington, Continental et Gas Natural del Noreste.

Avec le PIM, les forces armées et le gouvernement néo-libéral, utilisant des survols militaires, progressent dans la répression et l’imposition de l’infrastructure énergétique en s’appuyant sur la destruction et la spoliation du territoire des peuples originaires afin de rendre possible, au prix du sang des nôtres comme le compañero Samir Flores Soberanes, l’exploitation de la nature. Tout cela pour que les patrons du capital transnational détruisent les monts avec leurs concessions minières et qu’ils s’emparent de l’eau au bénéfice des corridors industriels de Cuautla, Yecapixtla, Cuernavaca et de toute la région, dans les États de Morelos, Puebla et Tlaxcala. Avec quel cynisme et quelle impunité le contremaître, qui doit diriger le gouvernement fédéral, ordonne de piétiner le soi-disant état de droit, violant les 8 suspensions judiciaires des chantiers de l’aqueduc destiné à voler l’eau polluée par la centrale thermoélectrique de Huexca, ainsi que deux autres suspensions de plus contre le gazoduc sur les flancs du volcan sacré Popocatepetl, et contre la pollution du fleuve Cuautla, dans le cadre du Projet intégral Morelos.

Au vu de ce qui a été dit antérieurement et au vu de la tension croissante et de la violation de l’état de droit, nous rendons le mauvais gouvernement fédéral et le mauvais gouvernement de l’État du Morelos responsables de toute agression ou attentat perpétré contre les compañeros et compañeras qui luttent et résistent contre ce mégaprojet mortifère. Nous appelons tout particulièrement à la solidarité avec le Front des peuples en défense de la terre et de l’eau des États de Morelos, Puebla et Tlaxcala.

Bien à vous,

Novembre 2020.

Pour la reconstitution intégrale de nos peuples

Jamais plus un Mexique sans Nous

Congrès national indigène – Conseil indigène de gouvernement

Armée zapatiste de libération nationale

Mexique, novembre 2020

= = =

A lire aussi:

6ème déclaration de la forêt de Lacandon

Viva Zapata !

Chiapas, feu et parole d’un peuple qui dirige et d’un gouvernement qui obéit

Unification de la rébellion contre le système étatico-capitaliste

Zone Autonome Temporaire

Tintin Vive la Révolution !

Le Rojava de l’intérieur avec « Lutte Anarchiste »

et aussi…

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

Banque Mondiale + FMI = Vampirisation finale du monde…

Posted in actualité, altermondialisme, économie, colonialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , on 2 décembre 2020 by Résistance 71


Vampiriser le monde au nom de l’argent roi

L’agenda secret de la Banque Mondiale et du FMI

Peter Koenig

29 novembre 2020

url de l’article original en français:
https://www.mondialisation.ca/lagenda-secret-de-la-banque-mondiale-et-du-fmi/5651468

La Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI) travaillent main dans la main – en harmonie. Non seulement ils prêtent régulièrement d’énormes sommes d’argent aux régimes criminels du monde entier, mais ils font aussi chanter les nations pauvres pour qu’elles acceptent les conditions draconiennes imposées par l’Occident. En d’autres termes, la BM et le FMI sont coupables des plus atroces violations des droits de l’homme.

On ne saurait le croire lorsqu’on lit la « noble phrase » inscrite au-dessus de l’entrée de l’édifice de la Banque mondiale la noble phrase « «Notre rêve : un monde sans pauvreté». » À cette hypocrisie, je ne peux qu’ajouter : « …Et nous faisons en sorte que cela reste un rêve. » Cela dit les deux, le mensonge et la nature criminelle des deux institutions financières internationales, créées en vertu de la Charte des Nations unies, mais dont les États-Unis sont les instigateurs.

La façade de ces institutions fait preuve d’une grande intelligence. . Ce qui saute aux yeux, ce sont les investissements dans les infrastructures sociales, dans les écoles, les systèmes de santé, les besoins de base comme l’eau potable, l’assainissement – et même la protection de l’environnement – dans le cadre de la « lutte contre la pauvreté », c’est-à-dire d’un monde sans pauvreté. Mais il est stupéfiant de voir à quel point cela est faux aujourd’hui et l’était déjà dans les années 70 et 80. Peu à peu, les gens ouvrent les yeux sur une sinistre réalité, faite d’exploitation, de coercition et de chantage pur et simple. Et cela, sous les auspices des Nations unies. Qu’est-ce que cela vous apprend sur le système des Nations unies ? Dans quelles mains se trouvent les Nations unies ? – L’organisation mondiale a été créée à San Francisco, en Californie, le 24 octobre 1945, juste après la Seconde Guerre mondiale, par 51 nations qui se sont engagées à maintenir la paix et la sécurité internationales, à développer des relations amicales entre les nations et à promouvoir le progrès social, l’amélioration du niveau de vie et les droits de l’homme.

L’ONU a remplacé la Société des Nations qui faisait partie de l’accord de paix après la Première Guerre mondiale, le traité de Versailles. Elle est entrée en vigueur le 10 janvier 1920, a son siège à Genève, en Suisse, et a pour but de désarmer les pays, de prévenir la guerre par la sécurité collective, de régler les différends entre les pays, par la diplomatie de négociation et d’améliorer le bien-être mondial. Avec le recul, il est facile de voir que l’ensemble du système des Nations unies a été mis en place comme une farce hypocrite, faisant croire aux gens que leurs puissants dirigeants ne voulaient que la paix. Ces puissants dirigeants étaient tous des Occidentaux ; le même que moins de 20 ans après la création de la noble Société des Nations, a commencé la Seconde Guerre mondiale.

*

Cette petite introduction fournit le contexte de ce qui allait devenir l’émanation, soutenue par les Nations unies, du vol mondial, de l’appauvrissement des nations, partout dans le monde, de l’exploitation des personnes, des violations des droits de l’homme et de l’engloutissement d’énormes quantités d’actifs par la base, par le peuple, par l’oligarchie, par l’élite toujours plus petite des entreprises – les institutions dites de Bretton Woods.

En juillet 1944, plus de 700 délégués de 44 nations alliées (alliées aux vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale, dont l’Union soviétique) se sont réunis à l’hôtel Mount Washington, situé à Bretton Woods, dans le New Hampshire, aux États-Unis, pour réglementer l’ordre monétaire et financier international après la Seconde Guerre mondiale. Soyons sûrs que cette conférence a été réalisée sous les auspices des États-Unis, le vainqueur autoproclamé de la Seconde Guerre mondiale, et désormais maître de l’ordre financier du monde – ce qui n’était pas immédiatement visible, un ordre du jour caché à la vue de tous.

Le FMI a été officiellement créé pour « réglementer » les monnaies occidentales dites convertibles, celles qui ont souscrit à l’application des règles du nouvel étalon-or, à savoir 35 dollars américains / Once Troy (environ 31,1 grammes). Il est à noter que l’étalon-or, bien qu’applicable également à 44 nations alliées, était lié au prix de l’or libellé en dollars américains, et non basé sur un panier de la valeur des 44 monnaies nationales. C’était déjà une raison suffisante pour remettre en question le futur système. Et comment il va se dérouler Mais personne n’a remis en question cet arrangement. Il est difficile de croire que parmi tous ces économistes nationaux, aucun n’a osé remettre en question la nature perfide du système de l’étalon-or.

La Banque mondiale, ou Banque pour la reconstruction et le développement (BIRD), a été officiellement créée pour administrer le plan Marshall pour la reconstruction de l’Europe détruite par la guerre. Le plan Marshall est une donation des États-Unis et porte le nom du secrétaire d’État américain George Marshall, qui l’a proposé en 1947. Ce plan a permis d’accorder 13,2 milliards de dollars d’aide étrangère aux pays européens qui avaient été dévastés physiquement et économiquement par la Seconde Guerre mondiale. Il devait être mis en œuvre de 1948 à 1952, une période bien trop courte bien sûr, et s’étendre jusqu’au début des années 1960. En termes actuels, le plan Marshall vaudrait environ dix fois plus, soit quelque 135 milliards de dollars.

Le plan Marshall était et est toujours un fonds renouvelable, remboursé par les pays concernés, afin de pouvoir être cédé. L’argent du plan Marshall a été prêté plusieurs fois et a donc été très efficace. La contrepartie européenne du Fonds Marshall administré par la Banque mondiale était une banque nouvellement créée sous l’égide du ministère allemand des finances, la Banque allemande pour la reconstruction et le développement (KfW – acronyme allemand de « Kreditanstalt für Wiederaufbau »).

La KfW, en tant qu’homologue européen de la Banque mondiale, existe toujours et se consacre principalement à des projets de développement dans le Sud global, désormais essentiellement grâce à des fonds du gouvernement allemand et à des emprunts sur les marchés des capitaux allemands et européens. La KfW coopère souvent avec la Banque mondiale dans le cadre de projets communs. Aujourd’hui, il existe toujours un département spécial au sein de la KfW qui s’occupe exclusivement de l’argent du Fonds du plan Marshall. Ces fonds encore renouvelables sont utilisés pour prêter aux régions pauvr5ont été utilisés en particulier pour intégrer l’ancienne Allemagne de l’Est dans l’actuelle « Grande Allemagne ».

Deux éléments du plan Marshall sont particulièrement frappants et dignes d’intérêt. Tout d’abord, le plan de reconstruction a créé un lien, une dépendance entre les États-Unis et l’Europe, cette même Europe qui a été en grande partie détruite par les forces alliées occidentales, alors que la Seconde Guerre mondiale a été en grande partie gagnée par l’Union soviétique, les énormes sacrifices de l’URSS – avec 25 à 30 millions de morts selon les estimations. Ainsi, le plan Marshall a également été conçu comme un bouclier contre la Russie communiste, c’est-à-dire l’URSS.

Alors qu’officiellement l’Union soviétique était un allié des puissances occidentales, les États-Unis, le Royaume-Uni et la France, en réalité l’URSS communiste était un ennemi juré de l’Ouest, en particulier des États-Unis. Avec l’argent du plan Marshall, les États-Unis ont acheté l’alliance de l’Europe, une dépendance qui n’a pas pris fin à ce jour – et qui a empêché, et empêche toujours, l’Europe d’établir des relations normales avec la Russie, même si l’Union soviétique a disparu il y a trois décennies. La guerre froide qui a suivi la Seconde Guerre mondiale contre l’URSS – également basée sur des mensonges flagrants – a été le témoignage direct d’une autre farce de propagande occidentale – que la plupart des Européens n’ont pas encore saisie à ce jour.

Deuxièmement, l’imposition par les États-Unis d’un fonds de reconstruction basé sur le dollar américain, non seulement créait une dépendance au dollar européen, mais posait également les bases d’une monnaie unique, qui devait finalement envahir l’Europe – ce que nous connaissons aujourd’hui, est devenu l’euro. L’euro n’est rien d’autre que l’enfant adoptif du dollar, puisqu’il a été créé sous la même image que le dollar américain – c’est une monnaie fiduciaire, qui n’est soutenue par rien. L’Europe unie, ou maintenant appelée Union européenne, n’a jamais vraiment été une union. Elle n’a jamais été une idée européenne, mais elle a été proposée par les services secrets américains sous le couvert de quelques honchos européens traîtres. Et chaque tentative de créer une Europe unie, une Fédération européenne, avec une Constitution européenne, similaire à celle des États-Unis, a été amèrement sabotée par les États-Unis, principalement par l’intermédiaire de la taupe américaine dans l’UE, à savoir le Royaume-Uni.

Les États-Unis ne voulaient pas d’une Europe forte, à la fois économiquement et peut-être aussi, à terme, militairement (population de l’UE : 450 millions d’habitants, contre population des États-Unis). 330 millions d’habitants ; 2019 : PIB de l’UE équivalent à 20,3 billions de dollars US, contre 21,4 billions de dollars US pour le PIB américain. La plupart des économistes s’accordent à dire qu’une monnaie commune pour un groupe de pays peu structuré n’a pas d’avenir et n’est pas viable. Il n’y a pas de constitution commune, donc pas d’objectif commun, ni sur le plan financier, ni sur le plan économique, ni sur le plan militaire. Une monnaie commune n’est pas viable à long terme dans ces circonstances instables. Cela est plus que visible après seulement 20 ans d’existence de l’euro. La zone euro est dans un état désespéré. La Banque centrale européenne (BCE), également une création inspirée par la FED et le Trésor américain, est née. La BCE n’a pas vraiment de fonction de banque centrale. C’est plutôt un chien de garde. Car chaque pays membre de l’UE a toujours sa propre Banque centrale, avec toutefois une souveraineté considérablement réduite que les pays de la zone euro ont concédée à la BCE, sans recevoir de droits équivalents.

Sur les 27 membres actuels de l’UE, seuls 19 font partie de la zone euro. Les pays qui ne font pas partie de la zone euro, c’est-à-dire la République tchèque, le Danemark, la Hongrie, la Suède – et d’autres encore – ont conservé leur politique financière souveraine et ne dépendent pas de la BCE. Cela signifie que si la Grèce avait choisi de sortir de la zone euro lorsqu’elle a été frappée par la « crise » manufacturée de 2008-2009, elle serait maintenant en bonne voie de se redresser complètement. Elle n’aurait pas été soumise aux caprices et aux diktats du FMI, de la tristement célèbre troïka, de la Commission européenne (CE), de la BCE et du FMI, mais aurait pu choisir de régler sa dette en interne, car la majeure partie de la dette était interne, pas besoin d’emprunter à l’étranger.

Lors d’un référendum sur le plan de sauvetage en 2015, la population grecque a voté à une écrasante majorité contre le plan de sauvetage, c’est-à-dire contre la nouvelle dette gigantesque. Cependant, le président grec de l’époque, M. Tsipras, est allé de l’avant comme si le référendum n’avait jamais eu lieu et a approuvé l’énorme plan de sauvetage malgré près de 70 % des votes populaires contre celui-ci.

C’est une indication claire de fraude, qu’il n’y avait pas de fair-play. Tsipras et / ou ses familles ont peut-être été forcés d’accepter le renflouement – ou alors. Nous ne saurons peut-être jamais la véritable raison pour laquelle Tsipras a vendu son peuple, le bien-être du peuple grec aux oligarques derrière le FMI et la Banque mondiale – et l’a plongé dans une misère abjecte, avec le taux de chômage le plus élevé d’Europe, une pauvreté endémique et un taux de suicide en hausse vertigineuse.

La Grèce peut servir d’exemple pour les autres pays de l’UE s’ils ne se « comportent » pas bien, c’est-à-dire s’ils n’adhèrent pas aux règles d’or non écrites d’obéissance aux maîtres de la monnaie internationale.

C’est terrifiant.

Et maintenant, en ces temps de Covid, c’est relativement facile. Les pays pauvres, en particulier ceux du Sud, déjà endettés par la pandémie, augmentent leur dette extérieure afin de fournir à leurs populations les besoins fondamentaux. C’est du moins ce qu’ils vous font croire. Une grande partie de la dette accumulée par les pays en développement est une dette intérieure ou interne, comme la dette du Nord global. Il n’a pas vraiment besoin d’institutions de prêt étrangères pour effacer la dette locale. Ou avez-vous vu l’un des pays riches du Nord emprunter au FMI ou à la Banque mondiale pour maîtriser sa dette ? Pas vraiment.

Alors pourquoi le Sud tomberait-il dans le panneau ? En partie à cause de la corruption, en partie à cause de la coercition et en partie à cause du chantage. Oui, le chantage, l’un des plus grands crimes internationaux imaginables, étant commis par les principales institutions financières internationales sous  la charte de l’ONU, la BM et le FMI.

Par exemple, le monde entier se demande comment un ennemi invisible, un coronavirus, ait frappé les 193 pays membres des Nations unies en même temps, si bien que le Dr Tedros, directeur général de l’OMS, a déclaré le 11 mars une pandémie – sans aucune raison puisqu’il n’y avait eu que 4 617 cas dans le monde. Cela a eu comme conséquence un  verrouillage au niveau mondial le 16 mars 2020. Sans aucune exception. Certains pays n’ont pas pris la situation au sérieux, comme le Brésil, la Suède, le Bélarus, certains pays africains, comme Madagascar et la Tanzanie. Ces derniers ont élaboré leurs propres règles et ont réalisé que le port du masque faisait plus de mal que de bien et que la distanciation sociale détruirait le tissu social de leurs cultures et des générations futures.

Mais l’État profond obscur et diabolique ne voulait rien avoir à faire avec les pays « indépendants ». Ils devaient tous suivre le diktat venu d’en haut, de l’élite des Gates, Rockefeller… et autres, rapidement renforcée par Klaus Schwab, le fondateur du Forum économique mondial (FEM). Soudain, on remarque au Brésil, une augmentation drastique de nouveaux « cas », sans se poser des questions à propos des tests de dépistage, peu importe que les fameux tests PCR ne soient pas fiables, selon la plupart des scientifiques de renom (voir Pascal Sacré, COVID-19: RT-PCR ou comment enfumer toute l’humanité. le 14 octobre 2020) (seuls les scientifiques vendus et corrompus, soit ceux rémunérés par les autorités nationales, font encore la promotion des tests RT-PCR). Le président du Brésil Bolsonaro a été déclaré positif au coronavirus [Covid-19] et le nombre de décès a augmenté de façon considérable – parallèlement à l’effondrement de l’économie brésilienne.

Coïncidence ? Pas vraiment.

La Banque mondiale et / ou le FMI apportent une aide considérable, principalement sous forme d’allégement de la dette, soit sous forme de dons, soit sous forme de prêts à faible taux d’intérêt. Mais avec d’énormes conditions : vous [gouvernements] devez suivre les règles établies par l’OMS, vous devez suivre les règles relatives aux tests et faire la vaccination, obligatoire, de la population quand le vaccin sera disponible. Si vous vous conformez à ces règles et à d’autres règles propres à votre pays, comme laisser les sociétés occidentales exploiter vos ressources naturelles, continuer à privatiser vos infrastructures et services sociaux, vous pouvez recevoir, de la part de la Banque mondiale et du FMI, une aide financière.

En mai 2020, le groupe de la Banque mondiale a annoncé que ses opérations d’urgence pour lutter contre la COVID-19 avaient déjà atteint 100 pays en développement – où vit 70 % de la population mondiale – avec des prêts de plus de 160 milliards de dollars. Cela signifie qu’aujourd’hui, 6 mois plus tard et au milieu de la « deuxième vague », le nombre de pays et le nombre de prêts ou de subventions de « secours » doivent avoir augmenté de manière exponentielle, pour atteindre près de 193 pays membres des Nations unies. Ce qui explique comment tous, littéralement tous les pays, même les pays africains les plus contestataires, comme Madagascar et la Tanzanie, parmi les plus pauvres des pauvres, ont succombé à la coercition ou au chantage des tristement célèbres institutions de Bretton Woods.

Ces institutions ne se disputent pas pour générer des dollars, car le dollar est une monnaie fiduciaire, qui n’est soutenue par aucune économie – mais qui peut être produite littéralement à partir « d’air chaud » et prêtée aux pays pauvres, soit sous forme de dette, soit sous forme de dons. Ces pays, désormais et pour la pression des institutions financières internationales, deviendront à jamais dépendants des « maîtres occidentaux du salut ». Covid-19 est l’outil parfait pour que les marchés financiers puissent faire passer les actifs du bas vers le haut.

Afin de maximiser la concentration des richesses au sommet, une ou deux, voire trois nouvelles vagues de Covid pourraient être nécessaires. Tout cela est prévu, le FEM a déjà prévu les scénarios à venir, par son livre tyrannique « Covid-19 – The Great Reset ». Tout est prévu. Et nos intellectuels occidentaux le lisent, l’analysent, le critiquent, mais nous ne le déchiquetons pas – nous le laissons reposer, et nous regardons comment le mot se déplace dans le sens de la Réinitialisation. Et le plan est exécuté consciencieusement par la Banque mondiale et le FMI, tout cela sous le prétexte de faire le bien pour le monde.

Qu’est-ce qui est différent du rôle de la Banque mondiale et du FMI avant « la pandémie Covid-19 » ? – En fait, il n’y a rien de différent. Cependant la cause de l’exploitation, de l’endettement, de l’esclavage est différente. Quand la Covid-19 est arrivée, c’est devenu davantage facile pour la BM et le FMI de manipuler les pays. Avant la crise Covid-19 et jusqu’à la fin de 2019, les pays en développement, pour la plupart riches en ressources naturelles convoités pour la richesse de leurs territoires en pétrole, en or, en cuivre et autres minéraux étaient ciblés par la BM et le FM.

Ils pourraient bénéficier d’un allègement de la dette, appelé prêt d’ajustement structurel, qu’ils aient ou non réellement besoin de cette dette. Aujourd’hui, ces prêts ont des noms, des formes et des couleurs variés, littéralement comme des révolutions de couleur, par exemple, souvent sous forme d’opérations d’aide budgétaire – je les appelle simplement des chèques en blanc – personne ne contrôle ce qui se passe avec l’argent. Cependant, les pays doivent restructurer leur économie, rationaliser leurs services publics, privatiser l’eau, l’éducation, les services de santé, l’électricité, les autoroutes, les chemins de fer – et accorder des concessions à l’étranger pour l’exploitation des ressources naturelles.

La plupart de ces fraudes – la fraude sur le « vol » des ressources nationales, passe inaperçue du grand public, mais les pays deviennent de plus en plus dépendants des payeurs occidentaux – la souveraineté des peuples et des institutions a disparu. Il y a toujours un corrupteur et un corrompu. Malheureusement, ils sont toujours omniprésents dans le Sud. Souvent, pour une grosse somme d’argent, les pays sont obligés de voter avec les États-Unis pour ou contre certaines résolutions des Nations unies qui intéressent les États-Unis. Et voilà, le système corrompu des Nations unies.

Et bien sûr, lorsque les deux organisations de Bretton Woods ont été créées en 1944, le système de vote décidé n’est pas un pays, un vote comme c’est le cas en théorie aux Nations unies, mais les États-Unis ont un droit de veto absolu dans les deux organisations. Leurs droits de vote sont calculés en fonction de leur contribution au capital qui découle d’une formule complexe, basée sur le PIB et d’autres indicateurs économiques. Dans les deux institutions, le droit de vote et de veto des États-Unis est d’environ 17 %. Les deux institutions comptent 189 pays membres. Aucun de ces autres pays n’a un droit de vote supérieur à 17 %. L’UE l’aurait fait, mais les États-Unis ne les ont jamais autorisés à devenir un pays ou une fédération.

*

La Covid a révélé, si ce n’était déjà fait, comment ces institutions financières internationales « officielles » de Bretton Woods, sous charte des Nations unies, sont pleinement intégrées dans le système onusien – dans lequel la plupart des pays ont encore confiance, peut-être faute de mieux.

Une question, cependant : Qu’est-ce qui est mieux, un système hypocrite et corrompu qui donne l’ »apparence », ou l’abolition d’un système dystopique et le courage d’en créer un nouveau, dans de nouvelles circonstances démocratiques et avec des droits souverains par chaque pays participant ?

= = =

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir !

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie


Tract_Gilets_Jaunes_AnII_sauce_CoV19

Contourner pour enfin vivre !

Posted in actualité, crise mondiale, gilets jaunes, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , on 29 novembre 2020 by Résistance 71


« La force, même cachée, induit la résistance. »
(proverbe lakota)

Résistance 71

29 novembre 2020

« L’État est la négation de l’humanité. » (Michel Bakounine)

« Ne doutez jamais qu’un petit groupe de citoyens motivés et impliqués puisse changer le monde ; en fait, c’est la seule chose qui ne l’ait jamais fait ! » (Margaret Mead)

Il va être temps de comprendre que défiler dans les rues de France et de Navarre avec pour seuls slogans une volonté de réforme du système pour le rendre plus « vertueux » n’a jamais eu aucun sens et en a encore mois aujourd’hui devant la mise en place à marche forcée de la dictature technotronique oligarchique post-capitaliste.
La solution n’est pas dans les rues des grandes villes où les forces de répression de l’État marchandisé nous attendent pour une bataille rangée perdue d’avance, elle est chez nous, de là où nous sommes, dans nos villes, villages, quartiers, communes, lieux de travail. Elle est dans le contournement, dans notre organisation autonome, dans notre pouvoir de dire NON ! localement et de reprendre l’initiative décisionnaire en agissant ensemble dans la coopération et l’entraide, le boycott, hors institutions et dans la gouvernance populaire des communes se liguant afin de reléguer le vieux monde de l’abjection oppressive et de la pourriture exploiteuse au musée des horreurs et des erreurs de l’histoire humaine.
Arrêtons de suivre les canaux officiels de tout ce ramassis de syndicats, partis politiques, associations, asservis, soumis et qui n’existent que pour nous maintenir divisés pendant que la même fine équipe maintient le pouvoir séparé du corps social et se barre avec la caisse.
Le changement radical (à la racine) de la société ne surviendra pas des manifs’ encadrées par les cerbères du système (syndicats, partis et autre) ; il proviendra de notre remise en cause profonde de l’entité étatico-capitaliste mortifère même si moribonde. L’État et le capitalisme se meurent ?… Très bien, achevons-les en créant l’antidote à la soumission et à la mort. Car ne vous leurrez pas, défiler dans les rues de France ou d’ailleurs derrière des banderoles et des pancartes n’est que cela : de la soumission, de la soumission à une utopie réformiste qui ne peut qu’échouer, car il n’y a pas de solution au sein du système et ne saurait y en avoir. Par delà cette apparence, cette illusion de « résistance » au système, il n’y a que la soumission car jamais la croyance en ce dogme social en putréfaction n’est remise en cause. Il ne faut pas vouloir un « retrait de la loi sécurité globale » (jusqu’à la prochaine fois…), il faut vouloir qu’aucun système en place ne puisse avoir le pouvoir d’agir de la sorte. Pour ce faire, il faut absolument tout changer de fond en comble et aplatir la pyramide du pouvoir, qui ne peut être que coercitif sous cette forme, en rediluant ce pouvoir là où il est particulièrement soluble et non coercitif : dans le corps social lui-même.
Il n’y a pas d’autre solution que celle d’un changement radical (en profondeur, des racines mêmes de notre société humaine), un abandon, un lâcher prise de cette illusion démocratique que constituent l’État et la « république », tous deux garant du consensus du statu quo oligarchique de la maintenance du pouvoir séparé du corps social, et depuis quelque temps déjà également assujettis à la dictature du fétichisme marchand. Pour ce faire, il faut cesser d’obéir et reprendre notre destinée en main. Il est temps pour nous, peuples du monde, de devenir enfin politiquement adulte et cesser de dépendre de notre soumission à un système qui, à terme, ne fera que nous exterminer ; il a déjà commencé du reste.
Cessons de jouer ce jeu truqué depuis le départ !
Organisons-nous de là où nous sommes !
Boycottons les institutions !
Tout le pouvoir aux Communes des assemblées !
Épanouissons-nous dans l’exercice d’un pouvoir non coercitif…
Ancré dans la complémentarité de notre diversité !
Nous ne voulons pas survivre dans un monde rendu précaire et oppresseur pour le bénéfice du plus petit nombre, nous voulons vivre… enfin !

A bas les antagonismes ! A bas l’État ! A bas la marchandise ! A bas l’argent ! A bas le salariat !

Solidarité, Entraide, Fraternité, Paix et Amour

Tout le reste n’est que pisser dans un violon !

Dans l’esprit de Cheval Fou


Contourner-pour-enfin-vivre (format tract PDF)
Merci Jo !

= = =

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

A lire et diffuser:

Tract_Gilets_Jaunes_AnII_sauce_CoV19


État = oppression, mort
Société des sociétés = liberté, vie

Entretien de Raoul Vaneigem avec le quotidien belge « Le Soir »

Posted in actualité, autogestion, crise mondiale, démocratie participative, gilets jaunes, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, philosophie, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 25 novembre 2020 by Résistance 71

Entretien de Raoul Vaneigem avec le journal “Le Soir” (Belgique)


La Voie du Jaguar


19 novembre 2020


Source:
https://www.lavoiedujaguar.net/Entretien-de-Raoul-Vaneigem-avec-le-journal-Le-Soir


Dans quel milieu avez-vous grandi ? Votre enfance vous a-t-elle préparé à la suite de votre parcours ?

Mon enfance s’est déroulée à Lessines, une petite ville ouvrière. Les carrières de porphyre définissaient les bas-quartiers, où j’habitais, par opposition à ceux du haut, tenus principalement par la bourgeoisie. À l’époque, la conscience de classe était pour ainsi dire rythmée par les sirènes qui à des heures précises signalaient le début, la fin du travail, les pauses et les accidents. Mon père, cheminot, regrettait de n’avoir pu, faute de moyens financiers, poursuivre des études. Il rêvait pour moi d’un sort meilleur, non sans me mettre en garde contre ceux qui, en s’élevant dans l’échelle sociale deviennent « traîtres à leur classe ». Je lui sais gré des réserves que j’ai nourries très tôt envers le rôle d’intellectuel — guide, tribun, maître à penser. La répugnance que suscite aujourd’hui l’état de délabrement des prétendues « élites » confirme le bien-fondé de mes réticences. J’ai montré dans La liberté enfin s’éveille au souffle de la vie pourquoi et comment les gouvernants sont devenus de plus en plus stupides. Qui prend un peu de recul avec le harcèlement médiatique du mensonge peut le vérifier sans peine : l’intelligence intellectuelle décline avec le pouvoir, l’intelligence sensible progresse avec l’humain.

J’ai toujours accordé une place prépondérante au plaisir de savoir, d’explorer, de diffuser les connaissances acquises. Je tiens la curiosité — avec l’amour, la création et la solidarité — pour une des attractions passionnelles les plus indispensables à la construction de l’être humain. C’est précisément ce que persiste à étouffer un système qui n’a pas honte d’appeler éducation le « pousse-toi de là que je m’y mette » où le marché compétitif ramasse ses esclaves.

Je ne suis pas un expert en quoi que ce soit. Mon Mouvement du libre-esprit répond au désir d’examiner de plus près ce Moyen Âge auquel les historiens imputent un peu rapidement une adhésion générale à la foi chrétienne. Ma Résistance au christianisme répond à la préoccupation ludique qui m’a toujours réjoui d’être, selon la belle formule de Prévert, « intact de Dieu ».

La meilleure critique de ce passe-temps, aimablement subversif, est venue des gilets jaunes estimant à juste titre que la lutte existentielle et sociale l’emporte haut la main sur des broutilles comme les opinions religieuses, politiques, philosophiques.

Vous êtes aussi l’inspirateur de générations à la recherche d’une autre société. Comment et quand, vous êtes-vous engagé dans cette voie ? D’où est venu votre regard radical ?

Sans idéaliser une enfance dans un milieu familial plutôt festif (« ce n’est pas parce qu’on est pauvre qu’il faut vivre pauvrement » disait mon père), j’ai eu l’impression paradoxale que la bienveillante affection, qui m’épargnait bien des tourments (sauf la culpabilité omniprésente), me jetait en contact direct avec les conditions cruelles qui autour de moi accablaient hommes, femmes, enfants, animaux. Si bien que la colère contre l’injustice et la barbarie a pris la place de ces révoltes que l’on voit s’exacerber à l’adolescence contre l’autorité parentale. Jamais mon père n’a invoqué son pouvoir ou un manque de respect pour me faire taire alors que je le traitais de « social-démocrate » dans nos orageuses discussions politiques.

Quelles sont les rencontres qui ont été déterminantes dans votre vie ? Pourquoi ?

Celles sans doute qui, tombées sur un terrain fertile, ont répondu à une demande de l’existence, à une béance en mal d’être comblée. Pêle-mêle : Germinal de Zola, Le Combat avec le démon de Zweig, Nietzsche, Marx, Hölderlin, Shelley, Nerval, Jarry, Artaud, le surréalisme. Plus tard, Voline, Cœurderoy, Ciliga, Ida Mett, Victor Serge, Montaigne, Jan Valtin. Fourier, enfin

Quelles sont ces compagnons de route dont le regard a été précieux pour vous ? Siné qui a partagé longtemps à sa manière vos engagements ?

Henri Lefebvre, Guy Debord, Attila Kotányi, Mustapha Khayati. J’ai trop peu connu Siné, dont j’appréciais l’irréductible combat contre la machine à décerveler (si bien huilée par le nazisme et par le stalinisme) qui tourne aujourd’hui à plein rendement.

Qui sont les exemples de personnalités dont vous pensez que tout un chacun pourrait s’inspirer ? Par exemple, le sous-commandant Marcos (maintenant Galeano), qui fut un porte-parole (et non un leader) du mouvement zapatiste ? Ou Noam Chomsky, qui partage avec vous une carrière double d’intellectuel engagé ? Ou Greta Thunberg, qui s’est dressée au niveau local face à la destruction de nos écosystèmes ?

Il n’y a aucune leçon valable à tirer d’une personne si on n’abolit pas au préalable le culte de la personnalité. Les zapatistes ne manquent jamais de rappeler qu’ils ne sont pas un modèle mais une expérience. Je n’ai pas lu Chomsky. J’ignore à quelles manipulations du capitalisme vert-dollar Greta Thunberg est exposée, mais les insultes déversées sur ces adolescents, soucieux de sauver la terre et de la dégager de l’emprise du profit, ont révélé à quel degré de veulerie sont arrivés ceux qui se targuent d’être des intellectuels, voire — comble du ridicule — des philosophes.

Pour la plupart, les sociologues ressassent des constats en dédaignant la poésie qui autour d’eux aspire à changer le monde. Cher jeune Marx, vous qui écriviez : « Les philosophes n’ont fait qu’interpréter le monde, il s’agit maintenant de le transformer ! »

Je me sens en meilleure compagnie avec les insurgés de la vie quotidienne, si confus qu’ils puissent être, qui s’agitent aux quatre coins du monde. Il y a là une pensée qui s’éveille. Elle imprimera dans les mentalités et les mœurs sa radicale nouveauté pour autant qu’elle garde le cap de ses principes fondamentaux : pas de chefs, pas de représentants autoproclamés, pas d’appareils politiques et syndicaux ; auto-organisation, priorité absolue à l’humain et à la solidarité.

Comment vous êtes-vous retrouvé membre influent de l’Internationale situationniste ? Avez-vous été surpris par l’heureux mois de Mai ?

C’est Henri Lefebvre, à qui j’avais écrit, qui m’a mis en contact avec Guy Debord.

Surpris par Mai ? Non, heureux, oui ! La révolution de 1789 n’est pas née de la pensée des Lumières mais il est incontestable que les Diderot, Rousseau, Voltaire n’ont pas été étrangers à son essor insurrectionnel. Si la critique élaborée par l’Internationale situationniste n’a fait que coïncider avec un tournant de l’histoire où le capitalisme découvrait dans le consumérisme une nouvelle source de profit, il est en revanche indéniable que La Société du spectacle de Debord, De la misère en milieu étudiant de Khayati et mon Traité de savoir-vivre à l’usage des jeunes générations ont eu sur le Mouvement des occupations de Mai 1968 une influence qui ne cesse de se propager clandestinement. Un coup mortel a été porté alors à des vérités tenues pour immuables depuis des millénaires : le pouvoir hiérarchique, le respect de l’autorité, le patriarcat, la peur et le mépris de la femme, la haine de la nature, la vénération de l’armée, l’obédience religieuse et idéologique, la concurrence, la compétition, la prédation, le sacrifice, la nécessité du travail. Depuis lors une idée fait son chemin : la vraie vie ne peut se confondre avec cette survie qui ravale le sort de la femme et de l’homme à celui d’une bête de somme et d’une bête de proie.

Vous avez rompu avec l’Internationale situationniste en faisant le constat de son échec à transformer la société mais aussi pour « refaire absolument votre cohérence » de votre côté. Comment avez-vous vécu ces déchirements politiques au niveau personnel ? Quelles leçons en avez-vous tirées pour le combat ?

Le triomphe de la colonisation consumériste et l’échec de notre projet d’autogestion généralisée ont été durement vécus. Le désespoir a réaffirmé son emprise et bon nombre d’ennemis de la marchandise sont devenus ses adeptes. L’expérience m’a dissuadé de tout engagement politique, de toute participation à un groupe.

Certes, la colonisation consumériste a submergé la pensée radicale mais la vie n’en revendique pas moins ses droits dans le monde entier. La paupérisation qui s’accroît partout menace cet état de bien-être dont la réalité du pouvoir d’achat démontre qu’il ne tient plus que par la persistance du mensonge.

Je mise sur la vie présente en chacun pour susciter un éveil des consciences, pour débarrasser les individus de leur individualisme crétinisant et les rendre à l’intelligence qui fait de chacune et de chacun un être solidaire, humain, tout simplement.

Épicurien, vous faites l’éloge de la « paresse affinée » et vous vous dressez contre l’aliénation du travail salarié. Pourtant vous publiez à tire-larigot.

Je ne suis pas hédoniste (l’idéologie du plaisir en est la falsification). Je n’ai pas le culte de l’écriture. J’ignore la hantise de la page blanche, je redoute seulement de n’avoir pas sous la main de quoi écrire une note que ma mémoire risque d’égarer. Je n’écris que dans la nécessité intérieure de mener plus avant une pensée qui participera de cet éveil de la conscience humaine qu’appelle la grande colère planétaire des peuples.

Vous avez toujours prôné la liberté absolue de l’expression contre toute censure. Des événements tragiques en Europe (l’attentat à Charlie mais aussi le meurtre récent d’un professeur en France) montrent que le droit au blasphème n’est plus aussi garanti qu’avant (même si beaucoup en ont fait les frais auparavant). Qu’en pensez-vous ?

Le blasphème n’a de sens que pour un esprit religieux. La religion a toujours été le cœur d’un monde sans cœur. Lorsque les luttes sociales ont fait battre l’organe vital d’une société radicalement nouvelle, on a assisté à la déconfiture du christianisme, jadis si puissant.

La liquidation de la conscience de classe provoquée par la bureaucratisation syndicale et politique du mouvement ouvrier et surtout par le raz de marée du consumérisme a laissé s’instiller au cœur de la société le pire venin qui soit, celui de l’argent. Comme le christianisme avait profité de la désagrégation des religions romaines, l’islam n’a eu aucune peine à ramasser les débris du christianisme. Aucune répression n’en viendra à bout. Il n’y aura pour détruire son emprise mortifère que le retour au vivant qu’implique l’insurrection existentielle et sociale.

Dans le combat de la désobéissance civile, il n’y a ni couleur de peau ou de cheveux, ni sexe, ni croyance qui vaillent.

Nous vivons une crise sanitaire importante. Quelles précautions prenez-vous vous-même ? Comprenez-vous la limitation de certaines de nos libertés dans ce contexte ? Pensez-vous que cela nécessite une action coordonnée, centralisée, celle de l’État, souvent décriée par les anarchistes ?

J’ai évoqué dans L’Insurrection de la vie quotidienne la possibilité d’une autodéfense sanitaire. Une relation de confiance entre soignés et soignants disposant de moyens techniques révoquerait cette peur qui tue plus que le virus. Cette panique, aujourd’hui propagée selon les méthodes de Goebbels, permet à l’État d’enrichir Big Pharma et ses actionnaires aux dépens de la santé, de l’éducation, du bien public (notre res publica).

L’humanité est en train de mourir pour que survive une économie où l’argent fou tourne en rond en creusant sa propre tombe.

Êtes-vous sensible à ce bouleversement des écosystèmes et comment expliquez-vous que nos comportements mettent tant de temps à changer ?

Comment voulez-vous que se préoccupent du climat les États et les multinationales pour lesquels la vie n’est rien en regard du profit immédiat ? La passivité hargneuse des résignés est pire que la tyrannie des maîtres. On a vu ce qu’ont donné Nuit debout, les Indignés en Espagne ou les mouvements anti-austérité en Grèce.

Il n’y a pas d’autre solution qu’un retour à la base. Les conditions d’existence, la dévastation économique et bureaucratique, l’empoisonnement des aliments, la déshumanisation dont souffrent les peuples sont devenus les moteurs d’une insurrection généralisée (même si elle est intermittente). La vraie démocratie viendra d’initiatives locales se fédérant planétairement. Je renvoie le lecteur à mon analyse des ZAD développée dans Contribution à l’émergence de territoires libérés de l’emprise étatique et marchande. Nous avons toujours été induits à raisonner selon une logique de macro-société. Pour la réification marchande, le sujet n’existe pas. Le nombre est un objet mort.

Aujourd’hui, la subjectivité s’ébroue. L’important, c’est ce que j’ai envie de vivre et le combat que je mène quotidiennement contre ce qui m’en empêche. Ce n’est pas le nombre de protestataires qui fait leur force, c’est l’intelligence sensible qui progresse chez les individus et les solidarise, leur évitant l’abrutissement populiste, l’individualisme qui crétinise et cherche un bouc émissaire pour assouvir ses frustrations.

Le mouvement féministe a beaucoup évolué ces derniers temps. Qu’en pensez-vous ?

Il a fallu longtemps pour le comprendre : la libération de la femme et la réhabilitation de la nature sont inséparables. À la société nouvelle, qui lentement sort des limbes, il appartiendra de dépasser l’affrontement entre l’ultime arrogance du patriarcat défaillant et un féminisme que le désir de vengeance aveugle au point de revendiquer le droit aux pires prérogatives de l’homme. La belle victoire que de célébrer l’engeance des Thatcher ! La belle émancipation que de devenir ministre, préfète, militaire, policière, tortionnaire, femme d’affaires !
L’être humain est le devenir de l’homme et de la femme, il est le dépassement du virilisme et du féminisme.

Quel est votre avis sur la Belgique ? Ce pays si compliqué à gouverner signifie-t-il quelque chose pour vous ? Comment voyez-vous son avenir ?

Je refuse de m’identifier à une entité géographique. Je me moque d’être belge ou iroquois mais je me sens touché par cette Bruxelloise qui, interrogée sur les effets du confinement et des fermetures de bistrots, se disait outrée parce que « c’est tout un art de vivre que l’on détruit ».

J’aime les frites, je me régale d’une Triple Westmalle, d’une Bush, d’une Rochefort, d’une St Feuillien Grand Cru, je suis attaché à mon parler picard. Je n’ai rien en commun avec les moutons qui, au nom de je ne sais quelle Belgique, vont continuer à voter pour leurs bouchers. Ce qui tue la joie de vivre fait fête à la charogne.

Vous vous êtes souvent adressé à la jeunesse dans vos écrits. Quelle suggestion feriez-vous à un jeune (disons seize ans) aujourd’hui ?

D’apprendre à vivre, non à ramper comme un chien à qui l’on aboie des ordres. De refuser la servitude volontaire, d’expérimenter des modes de société où il ne soit plus nécessaire de s’avilir pour une poignée de dollars.

Mais de quel droit donner des conseils et pourquoi en tenir compte si vous n’en sentez pas le désir en vous ?

Un groupe de théâtre belge, le « Raoul collectif », se revendique aujourd’hui de votre nom (et de votre héritage), qu’en pensez-vous ?

C’est un témoignage d’amitié et de complicité qui aide à vivre. De tels éléments épars fondent peu à peu le projet d’entraide dont rêvait Kropotkine.

On connaît la citation de Gramsci « Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres ». Comment les éviter ?

Nous sommes dans une mutation de civilisation, la vieille meurt, la nouvelle naît en redoutant sa nouveauté. Les monstres disparaîtront quand nous bannirons la peur qui leur confère leur vraie substance.

Enfin, nous demandons normalement aux personnalités que nous interviewons de nous recommander une lecture. Que nous proposeriez-vous ?

Encore, toujours (en réfléchissant surtout à sa mise en pratique) le Discours de la servitude volontaire de La Boétie. Toutefois, la meilleure lecture, la plus difficile et la plus passionnante, reste celle de soi-même.

Propos recueillis par Béatrice Delvaux et Catherine Makereel
et publiés par
Le Soir à Bruxelles le 14 novembre 2020.

= = =

Lectures complémentaires : PDF

L’abécédaire de R. Vaneigem

L’essentiel et l’indispensable de R. Vaneigem

Guy Debord « La société du spectacle »

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir !

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

SRAS-CoV-2 et dictature sanitaire… Décryptage d’une « pandémie » annoncée et critique de la critique officielle du documentaire « Hold Up »…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, gilets jaunes, guerres hégémoniques, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 22 novembre 2020 by Résistance 71

Ite missa est ! La “pandémie” COVID19 enfin décryptée

Jean-Yves Jézéquel

18 novembre 2020

url de l’article original:
https://www.mondialisation.ca/ite-missa-est-la-pandemie-covid-19-enfin-decryptee/5651204

Voilà, la Messe est dite ! Maintenant nous savons clairement, tout ce que nous supputions, depuis le début de cette « crise » provoquée, volontaire, en nous posant bien des fois la même question : « Mais à qui donc profite ce désastre sans nom, cette hécatombe programmée, ce massacre organisé détruisant tous les secteurs de la vie économique, politique, sociale, individuelle, sans proposer une autre manière de vivre en harmonie avec la Terre ? »

L’ensemble des articles publiés dans Mondialisation.ca sur toutes les questions gravitant autour de la COVID-19, représente un dossier exhaustif, détaillé, exceptionnel, de données, d’informations et d’analyses qui, dès le début, de cette « crise », voyait juste, quant aux « non-dits » de cette affaire, quant à la partie immergée de l’iceberg qui venait soudainement saborder la vie politique, économique et sociale de tout l’Occident, en achevant sans scrupules les acquis de la liberté pour les peuples.

[Note de R71: voir aussi notre page « Coronavirus, guerre contre l’humanité »]

Relevons que cette tentative de meurtre voulait en tout premier lieu entraîner avec elle la Chine et la Russie. Il faut souligner aujourd’hui, que ce bloc de l’Est a su mettre vigoureusement en échec la destruction programmée pour l’imposition d’un Nouvel ordre mondial dont le programme a si bien été détaillé par le FEM (Forum Économique Mondial). Bien évidemment, nous trouvons les chiens de garde habituels qui, assumant leur mission, n’ont pas manqué de décrier les méthodes « dictatoriales » de la Chine et de la Russie, mais sans savoir vraiment ce que font la Chine et la Russie dans le secret de leur résistance à l’hégémonie occidentale, autour de la question COVID-19. C’est un autre sujet à lui tout seul, qui mériterait une enquête de fond…

( Cf., Le Forum économique mondial (FEM) vient de publier (octobre 2020) un livre blanc intitulé « Resetting the Future of Work Agenda – in a Post-Covid World” (Réinitialiser l’agenda du travail de demain – dans un monde post-covidien). En français voir : Le Sommet pour la réinitialisation de l’emploi – FEM )

Tout ce que nous avons découvert dans le film « Hold-Up », coréalisé par Pierre Barnerias et Christophe Cossé, présenté comme une synthèse sur l’histoire de ce « massacre coronavirus », a été accusé avec une violence inouïe, de « reportage complotiste » et censuré sans ménagement dans tous les médias qui sont aux mains des quelques patrons milliardaires de l’aristocratie stato-financière au pouvoir, fondamentalement engagée dans ce « coup d’État sanitaire » pour le triomphe indiscutable de la société Orwellienne enfin presque advenue. 

Lorsqu’un grand homme, au-dessus de tout soupçon, Arnaud Mercier, professeur en sciences de l’information et de la communication à l’Université Panthéon-Assas, commente le fait « indubitable » de la « Fake news complotiste » dans ce reportage construit sur « les règles du journalisme authentique », il souligne indirectement le fait que, seule la « factualité » est la règle de la « vérité journalistique » et que ce reportage, en quelque sorte, pèche gravement en se référant beaucoup plus à « l’existentialité » ! Arnaud Mercier dit : « Plus le système, que ce soit le monde politique, les scientifiques ou les médias, cherche à s’opposer à la factualité, plus certains vont y voir la preuve que ce que dit le documentaire est digne d’intérêt ou digne de foi. »

En réalité il traite de « rumeur » le contenu même de ce reportage et par définition, une « rumeur » est mensongère ! Je renvoie le lecteur à mon article « Coronavirus : un délire collectif », posté le 31 août 2020 sur ce même média indépendant, qui montrait justement que la « rumeur » était le fondement du délire collectif engendré par les décisions unilatérales du pouvoir macronien en France, avec la complicité de ses motivations conscientes et inconscientes de volonté de puissance. Précisément, la « rumeur » n’est pas applicable à ce reportage authentiquement anti-complotiste, mais justement à ce qui a permis les incohérences volontaires des mesures gouvernementales toutes prises à huis-clos, sans concertation aucune avec les autres instances du pouvoir et des contre-pouvoir! 

Puis, notre professeur d’Assas explique le fait d’une adhésion massive à ce reportage par la question de la « croyance idéologique ». Les gens adhèrent à cette démonstration parce que ce discours « correspond » à ce qu’ils ont envie de « croire » ! La « factualité » est donc relativisée selon cette présentation des choses et par le fait même c’est « l’existentialité », la réalité existentielle qui est clouée au pilori. Car, dans notre monde, il n’y a de place qu’à la réalité factuelle dite par le seul autorisé à la proclamer : le pouvoir. Chacun doit se poser la question : « Qui décide ce qui relève du factuel et ce qui relève de l’existentiel ? »

Aucun journaliste, quel qu’il soit, ne peut prétendre à la pure objectivité : tout récit journalistique passe par le filtre existentiel, le vécu, le ressenti de la personne humaine qui fait son travail d’informateur. L’objectivité pure et simple d’un discours « factuel » au-dessus de tout soupçon, n’existe pas, (il est d’ailleurs inintéressant en soi) et le fait de le prétendre tranquillement en regardant de haut les pauvres « croyants complotistes », donne la certitude que le « politiquement correct », la « pensée unique », « la vérité révélée du pouvoir médiatique en place », via, dans ce cas un professeur de l’Université – qui elle, vous le savez, est garante du dressage étatique – sont les pires mensonges que même la « rumeur » est incapable d’égaler ! L’Université représente le pouvoir de la pensée contrôlé par l’État. Ses serviteurs sont donc conformes à son projet de formatage des intelligences et des consciences. Or, tout pouvoir se prévaut d’une « innocence », sans quoi il ne serait pas pouvoir. Tout pouvoir se dit « innocent », « le vrai et le bien », faute de quoi personne ne pourrait se soumettre à lui. Comment peut-il prétendre à une telle « vertu » ? En se basant implicitement, sans le dire, sur une matrice théocratique fantasmatique lui donnant sa « légitimité » indiscutable. (Cf., sur l’analyse d’Arnaud Mercier,  voir ladepeche.fr, le 16 novembre 2020)

On peut donc adresser la même critique aux commentateurs zélés défendant les « élites » de la bien-pensance, en les renvoyant à leur « complotisme » spécifique : celui de la vérité révélée par le pouvoir impliquant une transcendance, celle de l’État qui est le « Pontife infaillible » de la société laïque. 

Conclusion : entre la « réalité factuelle » et la « réalité existentielle », c’est la réalité existentielle qui l’emporte, car c’est elle qui traduit précisément le vécu des personnes qui sont confrontées à la réalité. La « réalité factuelle » n’a aucun intérêt en soi, car elle ne dit rien à personne, elle est figée, parole morte dans le discours des sectateurs du dogme de la « révélation » étatique. Ce n’est pas ce que « dit le pouvoir » qui est important, c’est ce que vivent les personnes réelles qui est important ! Voilà pourquoi « Hold Up » l’emporte sur le discours officiel des « élites » qui s’agitent avec violence contre le « complotisme imposteur » des insoumis et des contestataires de la parole sacrée de l’État Pontife. Les serviteurs dévoués du pouvoir, considèrent ainsi logiquement ce reportage « Hold-Up » comme blasphématoire et réagissent avec fanatisme !

Voilà aussi pourquoi, dans les médias collaborateurs des « autorités », on a eu le droit à une avalanche de menaces, de censures intempestives, de condamnations, et d’une volonté de criminaliser la parole critique, le ressenti des personnes, ressenti accusé d’être « rumeur », mensonge, c’est-à-dire hérésie au regard du dogme tout puissant de la révélation étatique et donc passible de la répression inquisitoriale et du bûcher, lynchage médiatique et persécution moderne du récalcitrant ! On a appris que Pierre Barnerias était non seulement censuré et rejeté de partout, mais harcelé par les limiers de Bercy et subissant tous les tracas administratifs classiques lorsque l’on veut faire crever rapidement un empêcheur de tourner en rond ou un lanceur d’alertes… Cet acharnement du système contre un journaliste indépendant ne peut être pris que pour un aveu confirmant toujours plus la vérité de ce qui a été dénoncé… 

Edgar Morin disait : « Toute contestation d’une affirmation officielle ou d’une croyance largement répandue est désormais considérée comme « complotiste » . (Edgar Morin, sur Twitter, le 14/11/2020)

Faisant partie des « élites » qui, selon Laurent Alexandre, fondateur de Doctissimo, doivent éliminer purement et simplement les « inutiles », les réactionnaires violents de LREM et les commis d’office de la « bien-pensance », se sont mobilisés pour hurler au scandale, pour écumer de rage contre ce reportage insurrectionnel, et débiter les mesures de répression qui seront prises contre tous ceux qui se laisseront aller à rejeter le conditionnement de la peur ; contre tous ceux qui oseront n’avoir pas peur ou plus peur ; contre tous ceux qui seront considérés comme criminels ayant osé penser autrement que les dieux qui nous gouvernent !

(Nota Bene : Selon Emmanuel Todd, ces « inutiles » dont parlent les « élites », sont constitués de tous ceux qui font partie de la classe des professions intermédiaires : de certains intellectuels et professions indépendantes, les artisans et les ouvriers qualifiés, paysans et employés qualifiés. Cette catégorie sociale n’a pas la conscience d’exister en tant que classe, car elle est informelle et très diversifiée dans ses structures. Puis, le prolétariat, l’essentiel des Gilets jaunes (composé aussi d’un grand nombre de personnes de la classe précédente), regroupant les ouvriers et les employés non qualifiés, avec leur fraction importante d’immigrés. Ce prolétariat se pense très clairement ouvrier, défavorisé, opprimé, Français mais exclu. C’est surtout dans ces deux classes sociales maudites que se « recrutent » les « complotistes » et « inutiles » ou « hérétiques » pour la bien-pensance. Les Bobos et l’aristocratie stato-financière ne représentent que 28% de la population. Le problème majeur qui se pose aux « élites » c’est que les « complotistes » se recrutent majoritairement dans le groupe le plus important de la société : 72% !) 

C’est ce qui explique en bonne partie pourquoi les défenseurs de la classe au pouvoir se mettent dans tous leurs états pour essayer de discréditer ceux qui osent n’avoir plus peur en encourageant un grand nombre de leurs concitoyens à ne plus répondre aux injonctions de la peur et à une salutaire et résolue désobéissance civique !

Nous avons désormais en mains, tous les critères qui nous permettent de comprendre cet acharnement et comment les « élites » sont tout à fait prêtes à aller jusqu’à construire des camps dits de « quarantaine et d’isolement » pour les positifs de la COVID-19 et qui sont donc ouvertement des « camps de concentration » pour « l’isolement » des contestataires, comme il en est déjà question au Canada. Le parlementaire Randy Hillier a posé des questions claires et précises sur l’appel d’offres du Gouvernement fédéral pour les « camps d’isolement/quarantaine » en Ontario. (Cf., https://www.youtube.com/watch?v=AzWLlfwfD4Y )

En France on a entendu parler d’un « Guantanamo » français qu’il faudrait construire et qui devrait servir à mater toute rébellion contre les autorités politiques, sanitaires et « scientifiques » ! C’est, même au simple stade de l’évocation d’une éventualité, quelque chose de sidérant et de réellement abject !

Nous voyons surgir de ces « élites » une pensée typiquement « nazie » et des réflexes typiquement « nazis » de répression et d’élimination… Il est vrai que c’est parfaitement inquiétant d’entendre un Laurent Alexandre, déjà cité, affirmer publiquement et devant une assemblée de jeunes étudiants, future « élite » de la France : « Il faut éviter la multiplication des Gilets jaunes, ce sont des êtres inutiles et substituables ! »

La formulation est odieuse et si nous souhaitons, en effet, qu’il n’y ait plus de Gilets jaunes, parce que tous auraient les mêmes chances et les mêmes droits dans une solidarité, une liberté, une justice et une fraternité, la motivation du fondateur de « Doctissimo » est tout autre : elle est criminelle, elle exprime l’élimination de gens qui sont inutiles et que l’on peut remplacer par des robots par exemple ! L’être humain est humilié dans ce discours et l’arrogance représentative de cette « élite » est insupportable. Le mépris est destructeur, il est meurtrier !

Chacun doit prendre conscience que cette espèce de « renouveau » d’un « eugénisme » de classes s’est réveillée et que les « élites » ont organisé un monde dans lequel il n’y a plus de place pour les pauvres, pour ceux qui ont moins reçu que d’autres, pour le partage et la solidarité…

Comme il est difficile de faire entendre à beaucoup de ceux qui seront impitoyablement éliminés, à quel point ils se bercent d’illusions. Souvenez-vous que beaucoup de Juifs ont répété à quel point un certain nombre d’entre eux ne cherchait pas à se cacher ou à fuir tant qu’il en était encore temps, tellement ils se trouvaient dans l’impossibilité d’imaginer qu’ils pouvaient faire partie d’un plan génocidaire de masse. On a l’impression d’être revenus à cette époque et à ce genre d’éventualité inconcevable pour nous, mais cette fois à l’adresse du plus grand nombre : les « inutiles » !

« Hold-Up » est un révélateur en quelque sorte. Ce film démontre à quel point l’humanité occidentale a régressé ; à quel point la violence des dominants sur les dominés a été exacerbée ; à quel point le pouvoir et l’argent sont la plaie de ce monde…

« Vous ne réalisez pas à quel point il est difficile d’exposer la vérité dans un monde rempli de gens qui ne sont pas conscients de vivre dans le mensonge. » (Edward Snowden)

= = =

A voir, dernière analyse du Pr. Raoult sur la chute brutale de l’épidémie à Marseille ainsi que la fumisterie du Redemvisir, médicament inutile et dangereux, poussé à la vente par des intérêts bien particuliers:

Notre page “Coronavirus, guerre biologique contre l’humanité”

Visionner le documentaire Hold Up:

https://odysee.com/@laileastick:4/HOLD-UP-Le-film-documentaire-en-version-intégrale:8

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir !

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie


Esprit Gaulois…Esprit de Cheval Fou
Hoka Hey !

Résistance politique : Quand la radicalité (la racine des choses) nous connecte au plus profond

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, coronavirus CoV19, crise mondiale, démocratie participative, gilets jaunes, guerres hégémoniques, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 19 novembre 2020 by Résistance 71

 

 

“Qu’est-ce que l’État ? C’est le signe achevé de la division dans la société, en tant qu’il est l’organe séparé du pouvoir politique: la société est désormais divisée entre ceux qui exercent le pouvoir et ceux qui le subissent. La société n’est plus un Nous indivisé, une totalité une, mais un corps morcelé, un être social hétérogène… »
~ Pierre Clastres ~

“Oui, il a été inventé là une mort pour les multitudes, une mort qui se vante d’être la vie: en vérité un fier service rendu à tous les prédicateurs de mort. J’appelle État le lieu où sont tous ceux qui boivent du poison, qu’ils soient bons ou méchants… État le lieu où le lent suicide de tous s’appelle… la vie.”
“Là où cesse l’État, c’est là que commence l’Homme, celui qui n’est pas superflu : là commence le chant de ce qui est nécessaire, la mélodie unique et irremplaçable. Là où cesse l’État — regardez donc mes frères ! Ne les voyez-vous pas, l’arc-en-ciel et les ponts du surhumain ?”
~ Friedrich Nietzsche, “De la nouvelle idole” ~

“La division majeure de la société, celle qui fonde toutes les autres, y compris sans doute la division du travail, c’est la nouvelle disposition verticale entre la base et le sommet, c’est la grande coupure politique entre détenteurs de la force, quelle soit guerrière ou religieuse et les assujettis à cette force. La relation politique du pouvoir précède et fonde la relation économique d’exploitation. Avant d’être économique, l’aliénation est POLITIQUE, le pouvoir est avant le travail, l’économique est une dérive du politique, l’émergence de l’État détermine l’apparition des classes.
~ Pierre Clastres ~

 


Dans l’esprit Gilets Jaunes… Aouh ! Aouh ! Aouh !

 

La radicalité nous connecte au fond des choses

 

Camille Mordelynch

 

Tiré de la revue “Rébellion” no89 (octobre 2020), organe de communication de l’Organisation Socialiste Révolutionnaire Européenne (OSRE)

 

Reproduction du texte : Résistance 71

 

La révolte des Gilets Jaunes s’inscrit dans l’histoire des luttes de classe et participe d’un mouvement historique d’abolition des structures d’asservissement, que ce soient celles de l’État, de l’argent, ou de la marchandise. Cette dynamique générale et émancipatrice de la tyrannie capitaliste n’a jusqu’à présent pas aboutie, et la révolution, si nous hâtons son avènement, reste un horizon encore indépassable. Mais comment l’envisageons-nous ?

Tout d’abord selon une nécessité historique, tout mode de production étant limité dans le temps, et donc voué à mourir, la révolution n’aura lieu que lorsque la volonté humaine d’émancipation rencontrera les conditions réelles et objectives de déliquescence du capital, c’est à dire lorsque le capitalisme sera incapable de se régénérer et d’étouffer la protestation. En parlant du socialisme comme dépassement nécessaire du capitalisme parvenu à sa fin (c’est à dire miné par ses contradictions), Rosa Luxembourg écrit :

“Le socialisme ne découle donc pas automatiquement et en toutes circonstances de la lutte quotidienne de la classe ouvrière. Il naîtra de l’exaspération des contradictions internes de l’économie capitaliste et de la prise de conscience de la classe ouvrière, qui comprendra la nécessité de les abolir au moyen de la révolution sociale.”

La révolution adviendra donc lorsque la conscience révolutionnaire parvenue à maturité rencontrera la conjoncture économique favorable à sa mise en application. A un stade suffisamment avancé de décrépitude du capital, le prolétariat conscient de lui-même sera donc en mesure de triompher de la classe détentrice des moyens de production. Il est important de noter qu’à ce moment là, en mettant fin à sa domination, le prolétariat (*) s’auto-abolira en tant que classe exploitée.. Cette finalité plus que cruciale, différencie le vrai du faux : la conscience révolutionnaire authentique veut la suppression de sa propre condition de prolétaire. Le prolétariat affranchi de son aliénation n’est déjà plus le prolétariat.

A l’inverse, les contre-révolutionnaires et en premier lieu les syndicats, ont brillé en janvier dernier par l’endiguement des aspirations à la grève générale. Présents dans la rue pour défendre leurs avantages catégoriels, désireux de négocier des aménagements concernant la réforme des retraites, la bureaucratie syndicale compte soutirer quelques miettes au gouvernement pour mieux reconduire l’aliénation du travailleur. Il n’est pas question de supprimer l’exploitation, mais de la rendre plus supportable. Le syndicalisme, ayant vendu son autonomie au profit des subventions étatiques, ne peut se situer que dans le compromis et le réformisme, tandis que la révolution se trouve au-devant de la radicalité. La révolution, en tant qu’elle bouleverse en profondeur l’ordre établi, ne peut qu’être radicale, a contrario d’un réformisme prisonnier de sa tempérance. Et si l’on en croit son étymologie (radix, la racine), la radicalité nous connecte au fond des choses. : il s’agit de s’en prendre à la racine du problème et non d’en aménager les effets. Le révolutionnaire ne cherche pas à adapter le capital mais à l’anéantir. Il vise un absolu : la libération totale du travailleur et plus généralement celle du genre humain, car c’est effectivement l’affranchissement de l’Homme, reprenant prise avec lui-même, qui est en jeu dans ce combat contre la tyrannie de l’Avoir.

La radicalité révolutionnaire naît de l’intransigeance d’un vouloir vivre : nous sommes guidés par une pulsion d’ordre vitale, par la volonté de VIVRE enfin pleinement. Nous ne voulons plus nous résigner à l’errance imposée par la vaste simulation de notre société moderne. En son sein, le mal-être y est diffus, la perte de sens y est générale. N’y a t’il pas ici la preuve d’une inadéquation ontologique entre ce qui constitue notre humanité, et la vie factice à laquelle cette société nous résout ? Le malaise ambiant témoigne du fait que quelque chose d’inaltérable en nous résiste à un capitalisme qui, dans son expression thanatique et sa logique mécaniste, participe à l’extinction du vital en chosifiant le vivant, le réel, les corps. Ainsi, le capital culmine dans la marchandisation généralisée de tout de qui Est (jusqu’à la procréation, menacée aujourd’hui de tomber sous le joug des lois mercantiles). Mais pour contrer cette conséquence mortifère, l’humanité subversive nichée en notre Être demande à jaillir. De son jaillissement, tous les verrous y seront pulvérisés, avec au bout du chemin,  la création d’une communauté humaine fraternelle, débarrassée de l’égoïsme marchand. C’est ce a quoi aspire le fond d’humanité en chacun de nous, ce fond qui anime la lutte et la fait vibrer : cette vibration d’où résonne l’appel viscéral d’une reconnexion avec le réel par l’autre, par la nature, par la spiritualité. Mais cela implique de tout détruire pour tout reconstruire. Les débris du capitalisme devront s’en tenir à devenir les tombeaux de l’histoire, sans quoi rien de véritablement sain et durable ne pourra germer. La révolution ne se poursuivra qu’en bâtissant quelque chose de radicalement nouveau, faisant de nous les architectes d’un monde à inventer. Autant dire qu’en voulant aller au bout des choses, on ne sait pas bien vers quoi on s’avance, mais l’important est d’avancer toujours plus ! Même si le sens de l’Histoire nous dépasse, il revient à nous de l’écrire.

Notre tâche, que ce soit celle de la révolution ou de ce qui devra suivre, s’annonce colossale. Et si les Gilets Jaunes ont prouvé que la bravoure et l’ardeur révolutionnaires ne sont pas mortes, il nous reste à consolider le caractère offensif de nos esprits pour être à la hauteur des enjeux à venir. Les ateliers révolutionnaires que nous avons récemment mis en place sont une tentative d’œuvrer modestement en ce sens. Ces groupes de partage de connaissances ont été créés dans l’optique de nous nourrir des pensées empreintes de lutte radicale. A nous, héritiers, de les rendre vivantes afin de nous ériger en révolutionnaires radicaux, adroits et instruits, capables de porter le coup fatal au système… par amour de l’humanité !

(*) Note de R71 : précisons ici ce que constitue le prolétariat, qu’est-ce qu’un prolétaire ? C’est quelqu’un qui ne possède que sa force de travail à vendre pour pouvoir vivre en société capitaliste et reproduire par le biais de l’exploitation, les schémas capitalistes de cette exploitation. La société humaine aux XXème et XXIème siècles est constituée de 99% + de prolétaires. Il est important de ne pas assimiler un “prolétaire” à un seul “ouvrier” comme bien des gens le font. Un paysan / agriculteur, un petit patron de PME et un gérant d’agence bancaire sont des prolétaires tout comme l’ouvrier, qu’ils le sachent et l’admettent ou non, là parfois réside le problème… 
Tout salarié est prolétaire car dépendant de son salaire, nouvel forme d’esclavage, pour (sur)vivre. Seuls les grands rentiers, spéculateurs du capital, qui ne travaillent pas et ne vivent que de rentes spéculatives, fictives ou réelles dans un système où l’argent lui-même est devenu une fiction, constituent la “classe capitaliste”, tout le reste est prolétaires assemblés dans un vaste prolétariat mondial, corvéable à souhait. Certes il existe des strates dans le prolétariat, comme par exemple ce qu’on appelle les “classes moyennes”, “inférieures” et “supérieures”, mais ces strates artificielles ne sont en rien des “classes” sociales, il n’y a que deux classes sociales: les “capitalistes” qui vivent richement de spéculation sans travailler (sans doute moins de 1% aujourd’hui de la population mondiale), sans avoir à vendre leur force de travail et les “prolétaires” stratifiés mais qui tous dépendent de revenus salariaux et constituant quelque 99% ++ de la population mondiale.

= = =

“L’Etat, cet instrument de coercition aux mains de minorités privilégiées dans la société, dont la fonction est de mettre les larges masses sous le joug de l’exploitation économique et de la tutelle intellectuelle, est l’ennemi juré de tous les rapports directs des hommes entre eux ; il cherchera toujours à ce que ceux-ci ne s’établissent que par l’intermédiaire de ses médiateurs.
Aussi l’histoire de l’Etat est celle de la servitude de l’homme…”
~ Rudolph Rocker, 1919 ~

« La machine de l’État est oppressive par sa nature même, ses rouages ne peuvent fonctionner sans broyer les citoyens, aucune bonne volonté ne peut en faire un instrument du bien public ; on ne peut l’empêcher d’opprimer qu’en le brisant. »
~ Simone Weil ~

“La vaste majorité des humains est déconnecté de la terre et de ses produits, de la terre et des moyens de production, de travail. Ils vivent dans la pauvreté et l’insécurité. […] L’État existe afin de créer l’ordre et la possibilité de continuer à vivre au sein de tout ce non-sens dénué d’esprit (Geist), de la confusion, de l’austérité et de la dégénérescence. L’État avec ses écoles, ses églises, ses tribunaux, ses prisons, ses bagnes, l’État avec son armée et sa police, ses soldats, ses hauts-fonctionnaires et ses prostituées. Là où il n’y a aucun esprit et aucune compulsion interne, il y a forcément une force externe, une régimentation, un État. Là où il y a un esprit, il y a société. La forme dénuée d’esprit engendre l’État, L’État est le remplaçant de l’esprit.”
~ Gustav Landauer, 1911 ~

= = =

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir !

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

 


« Ça suffit ! »

ENEDIS compteurs électriques, attention, piège à…

Posted in actualité, économie, documentaire, média et propagande, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , on 15 novembre 2020 by Résistance 71

Alerte aux locataires de tous les immeubles de ne pas signer un contrat piège d’électricité

Anonyme

15 novembre 2020

Si vous vous demandez pourquoi j’ai fait cet article, c’est parce que j’ai reçu dans ma boite aux lettres, un contrat piège d’électricité d’ENGIE, le même que j’ai reçu il y a plusieurs mois et que je n’ai pas signé, et c’est sans doute pour cela qu’ils me relancent (malgré le fait que la dernière fois ils disaient que leur offre était limité dans le temps et s’expirait pour toujours fin mars 2020), ils sont désespérés à me faire signer leur contrat piège.

Alerte aux locataires de tous les immeubles de ne pas signer un contrat piège (le piège est qu’ils promettent de ne pas augmenter la facture d’électricité pendant 3 ans dans le contrat) où dans les conditions générales de vente associé au contrat qui stipule avoir accepté les conditions générales de vente au préalable avant de signer, le locataire sera forcé de payer tous les dommages causés par le compteur linky, ( strictement parlant, ils parlent des dommages causés par l’installation électrique dans les conditions générales de vent, mais on sait que les dommages sont causés par le compteur linky pas l’installation électrique)

Un article https://www.lci.fr/population/les-nouveaux-compteurs-linky-provoquent-ils qui montre qu’Enedis gère les expertises indépendantes lors des incendies électriques avec linky a été censuré ( ce qui expliquait pourquoi le linky n’a jamais été mis en cause dans ces soit disant expertises indépendantes chargés de déterminer le départ de l’incendie), mais sauvé dans les 2 premières pages de ce PDF

https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/11/article-lci-du-2-aout-2019-sur-les-incendies-causes-par-linky-censure-et-recree-par-jbl1960-en-novembre-2020.pdf car dans cet article déjà censuré il est indiqué https://www.lci.fr/population/les-nouveaux-compteurs-linky-provoquent-ils C’est Enedis qui est chargé de désigner un soit disant expert indépendant en cas d’incident avec le compteur linky
l’article de LCL France indique clairement qu’en cas de soupçon du au compteur linky, l’assureur contacte Enedis en premier lieu

source citation:

« Dans l’hypothèse où l’assureur estime que le compteur pourrait être mis en cause, il prendra contact avec Enedis. Une expertise indépendante et contradictoire sera menée. »

https://www.lci.fr/population/les-nouveaux-compteurs-linky-provoquent-ils (source censuré) mais visible dans la page 2 ici
https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/11/article-lci-du-2-aout-2019-sur-les-incendies-causes-par-linky-censure-et-recree-par-jbl1960-en-novembre-2020.pdf

Sinon vous pouvez mettre ces mots dans le moteur de recherche:

LCL l’assureur estime que le compteur

et alors dans les résultats de recherche, l’un des résultats apparaitra ainsi prouvant que l’article a existé et a été censuré:

Les nouveaux compteurs Linky provoquent-ils des incendies …

https://www.lci.fr/population/les-nouveaux-compteurs-linky-provoquent-ils-des-incendies-2128643.html

Dans l’hypothèse où l’assureur estime que le compteur pourrait être mis en cause, il prendra contact avec Enedis. Une expertise indépendante et contradictoire sera menée. Une expertise …

Bien sur quand vous cliquerez sur ce résultat, vous verrez qu’on vous indiquera que la page web n’existe pluset ensuite sous l’influence d’Enedis , l’assureur va contacter un expert soit disant indépendant

source citation:

« il prendra contact avec Enedis. Une expertise indépendante et contradictoire sera menée. »

https://www.lci.fr/population/les-nouveaux-compteurs-linky-provoquent-ils (source censuré) mais visible dans la page 2 ici
https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/11/article-lci-du-2-aout-2019-sur-les-incendies-causes-par-linky-censure-et-recree-par-jbl1960-en-novembre-2020.pdf

et alors dans les résultats de recherche, l’un des résultats apparaitra ainsi prouvant que l’article a existé et a été censuré:

Les nouveaux compteurs Linky provoquent-ils des incendies …

https://www.lci.fr/population/les-nouveaux-compteurs-linky-provoquent-ils-des-incendies-2128643.html

Dans l’hypothèse où l’assureur estime que le compteur pourrait être mis en cause, il prendra contact avec Enedis. Une expertise indépendante et contradictoire sera menée. Une expertise …

Bien sur quand vous cliquerez sur ce résultat, vous verrez qu’on vous indiquera que la page web n’existe plus

donc on voit qu’Enedis contrôle les enquêtes et donc pas étonnant qu’à chaque fois les enquêtes déboutent sur l’installation électrique au lieu du compteur linky

Un autre site https://2clarverne.home.blog/2019/08/04/linky-suite/ a sauvegardé l’article https://www.lci.fr/population/les-nouveaux-compteurs-linky-provoquent-il  qui a été censuré et montrait qu’Enedis gérait les enquêtes expertises soit disant indépendantes après l’incendie électrique, ce qui montre que les expertises soit disant indépendantes disant que les incendies ne sont pas causés par les linky ne sont pas fiables

Cet article

https://www.lci.fr/population/les-nouveaux-compteurs-linky-provoquent-ils-des-incendies-2128643.html

a été censuré pour une bonne et simple raison: c’est qu’elle dérange Enedis parce que cet article LCL prouve que Enedis prend la preuve de l’incendie c’est à dire le compteur linky sous prétexte d’expertise indépendante par lui-même
voilà pourquoi enregistrer cet article aurait été important, pour prouver que l’expertise est bidon et corrompue (donc cet article était un moyen de protester légalement la fiabilité de l’expertise lors des incendies électriques qui n’accuse jamais les linky) , et que c’est un prétexte pour détruire la preuve de la cause de lincendie en enlevant le compteur linky par Enedis

Hydroquebec utilise aussi cette même méthode prendre les compteurs intelligents électriques après les incendies pour effacer les preuves
http://www.cqlpe.ca/Bulletins/BulletinSpecialFeu2.htm

Pour les compteurs linky dans les immeubles, il semblerait que même si Enedis détient les colonnes montantes avec la loi Elan du 23 novembre 2020, il pourrait avant d’installer les compteurs linky,  attendre d’abord que le client signe un contrat disant que le client sera responsable de tout incident à venir sur le circuit électrique rendant Enedis non responsable sur ses compteurs linky

Bien entendu, il ne dira jamais que le contrat c’est pour le rendre irresponsable, il dira à la place que c’est un contrat cadeau pour réduire les factures électricité, hors on sait que réduire les factures électriques avec le compteur linky est impossible car il nécessite l’installation de concentrateurs, de répétiteurs, de nouvelles antennes tous énergivores en électricité et faisant augmenter les factures

https://actu.fr/occitanie/montcuq-en-quercy-blanc_46201/lot-linky-compteur-rassemble-envers-contre-lui-montcuq_20384541.html (article à enregistrer avant censure)

https://resistance71.wordpress.com/2020/09/29/dictature-technotronique-le-passage-4g-5g-sera-extremement-energivore-et-plombera-les-budgets-en-plus-de-detruire-notre-peu-de-liberte-et-de-sante-restant/

sans le savoir, vous pourrez vous mêmes avoir signé un contrat d’électricité acceptant l’installation du compteur linky à domicile et en plus de cela, acceptant toutes les responsabilités si jamais il y a un accident électrique ou incendie

or beaucoup de gens seront tentés par ce contrat d’électricité car il n’indiquera jamais l’installation du compteur linky dans le contrat  mais dans le livret de vente joint au contrat (or le contrat stipule que vous avez accepté tout le contenu du livret de vente au préalable), dans le livret de vente ils ne parleront pas directement du linky, mais de laisser l’accès de votre compteur à ERDF et de lui permettre de changer votre compteur en plus d’accepter la responsabilité en cas d’incident électrique, donc pour vous arnaquer, ce contrat d’électricité sera faussement prometteur de ne pas augmenter la facture pendant 3 ans, avec la crise économique, les gens  risquent de ne pas faire attention aux conditions générales de vente de 35 pages envoyés à côté du contrat où il est indiqué que le locataire sera considéré responsable de l’état de l’installation électrique, or comme à chaque incendie linky, l’assureur sous l’influence d’Enedis dira que c’est l’installation électrique, c’est donc le locataire et non le bailleur d’immeuble qui devra payer tous les dommages causés par le compteur linky, si évidement le locataire aura survécu à l’incendie
c’est sans doute pour cela qu’ils délaient la pose des compteurs linky dans les immeubles, ils commencent d’abord à faire signer des contrats pièges aux promesses mais qui contiennent des conditions générales de vente imposant au locataire des responsabilités qui normalement ne devraient être qu’au bailleur, vu que ce sont normalement les propriétaires des immeubles qui devraient être responsables de l’installation électrique et non les locataires donc voilà pourquoi les propriétaires d’immeubles acceptent les compteurs linky en sachant que cela cause des incendies, car ils savent que les locataires auront signé auparavant avec le fournisseur un contrat de vente disant que l’installation électrique est sous leur responsabilité, comme cela, quand la fausse expertise dira que la cause est l’installation électrique, ce sera le locataire qui payera la facture, et non le bailleur d’immeuble autre chose qu’on peut constater c’est que ce contrat n’indique pas l’installation du compteur linky, il indique uniquement un contrat de promesse de ne pas augmenter la facture pendant 3 ans, mais on sait en lisant les différentes propositions de paiement, si on veut être payé en heures normales, ou en heures pleines-heures creuses, les heures pleines étant chargés plus que les heures creuses, que c’est pour préparer la future installation du compteur linky
donc ils commencent à signer des contrats pièges avec les locataires en leur promettant qu’ils n’augmenteront pas la facture pendant 3 ans, et là évidemment ils ne parlent pas de la future installation des compteurs linky, ce contrat est piège car il stipule que le locataire est tenu responsable de l’installation électrique ensuite les bailleurs d’immeubles sont rassurés, ils savent que les locataires naifs ont signé les contrats de vente disant qu’ils étaient responsables de l’état d’installation électrique de l’immeuble, donc si la fausse expertise accuse les installations électriques, ce sera la pauvre locataire qui devra payer la facture mais jamais le bailleur d’immeuble donc comme les bailleurs d’immeubles sont rassurés, la prochaine étape, ce sera l’invasion des compteurs linky dans les immeubles, à la grande surprise des locataires ignorants qui auront cru simplement signé un contrat de promesse pour ne pas augmenter la facture pendant 3 ans, et qui ne se doutent pas vu que peu d’entre eux lisent les conditions générales de vente, qu’en cas d’incendie ou dégât technique aux appareils électriques causés par le compteur linky, ce seront eux qui paieront la facture et non les bailleurs d’immeubles, vu qu’ils auront signé le contrat disant dans les conditions générales de vente qu’ils étaient responsables de l’état de l’installation électrique et que la fausse expertise dictée par Enedis indiquera toujours l’installation électrique comme cause.

Un  sitehttps://2clarverne.home.blog/2019/08/04/linky-suite/ a sauvegardé l’article https://www.lci.fr/population/les-nouveaux-compteurs-linky-provoquent-il  qui a été censuré et montrait qu’Enedis gérait les enquêtes expertises soit disant indépendantes après l’incendie, ce qui montre que les expertises soit disant indépendantes disant que les incendies ne sont pas causés par les linky ne sont pas fiables ils espèrent utiliser la misère sociale augmentée  avec le confinementhttps://resistance71.wordpress.com/2020/10/27/hiver-2020-21-cov19-5g-chomage-famine-et-depopulation-programmee/  pour mieux nous faire bouffer leurs contrats pièges d’électricité où ils promettent faussement des réducs de factures d’électricité pour 3 ans car il est impossible de réduire l’électricité avec le compteur linky, vu que le compteur linky a besoin de répétiteurs, de concentrateurs, de nouvelles antennes relais tous énergivores en électricité

https://actu.fr/occitanie/montcuq-en-quercy-blanc_46201/lot-linky-compteur-rassemble-envers-contre-lui-montcuq_20384541.html (article à enregistrer avant censure) ils ne disent pas évidemment que c’est un compteur linky, mais suffit de taper ENGIE linky sur le moteur de recherche, pour voir que le site officiel d’Engie fait le compteur linky

https://particuliers.engie.fr/electricite/conseils-electricite/conseils-relever-compteur-electricite/comment-gerer-consommation-linky-application-engie.html

or il est impossible de réduire l’électricité avec le compteur linky, vu que le compteur linky a besoin de répétiteurs, de concentrateurs, de nouvelles antennes relais tous énergivores en électricité

https://actu.fr/occitanie/montcuq-en-quercy-blanc_46201/lot-linky-compteur-rassemble-envers-contre-lui-montcuq_20384541.html (article à enregistrer avant censure)

dans le livret joint au contrat de vente, il est spécifiquement demandé au client d’accepter toute responsabilité sur tout incident du réseau électrique, d’accepter le changement du compteur (évidemment, ils ne disent pas qu’il s’agit d’un compteur linky, sinon cela se verrait comme le nez au milieu de la figure que leur promesse de réduc est bidon)

Et méfiez vous également des contrats cadeaux d’électricité de réduc de factures de tous les autres fournisseurs, car tous installent également le compteur linky à votre domicile, car c’est ERDF qui gère le réseau électrique pour tous les fournisseurs d’électricité en plus d’énedis, et ces réducs de facture c’est de l’arnaque car le linky fait augmenter les factures, c’est juste un moyen pour vous persuader de signer un contrat  dont le livret de vente ( qui content le piège, voilà pourquoi lisez toujours les livrets de vente, car le contrat n’indique pas le piège, c’est le livret de vente qui le contient, et le contrat revient à valider et accepter ce que vous avez lu dans le livret de vente piège) indique que vous acceptez le changement de votre compteur et que vous acceptez d’être responsable d’être de tout accident sur le circuit électrique

https://particuliers.engie.fr/electricite/conseils-electricite/conseils-relever-compteur-electricite/comment-gerer-consommation-linky-application-engie.html

https://blog.lampiris.be/fr/vos-questions/installer-un-compteur-linky-chez-vous-intelligent-ou-malveillant

https://www.bfmtv.com/economie/entreprises/services/le-compteur-linky-favorisera-t-il-la-concurrence-dans-l-electricite_AN-201502120303.html

(Suffit que vous mettiez le nom du fournisseur d’électricité avec compteur linky, vous verrez dans le résultat de recherche qu’il pose également le compteur linky)

Dans le contrat faux cadeau d’ENGIE, il est stipulé à la page 15 du livret du contrat de vente du contrat, que vous acceptiez qu’ERDF ait accès à votre compteur et ait le droit de le changer, (impliquant ainsi qu’il a le droit de vous imposer un compteur linky)

C’est vraiment ironique qu’il ne prononce pas du tout le compteur linky dans le contrat, on dirait qu’ils savent que les gens détestent le mot « compteur linky », voilà pourquoi ils parlent de changer de compteur à la place, ce qui revient au même, pour ceux qui comprennent bien sur.
Victoire à Redon d’un électrosensible, on lui a imposé le compteur linky en juillet 2020, il souffrait alors depuis la pose du linky de Migraines, malaises, acouphènes,insomnies, troubles de la vision, et après avoir trouvé un médecin qui reconnait l’électrosensibilité (et le seul qui le reconnait en France c’est Belpomme à Paris), il a pu gagner en justice contre Enedis, l’obliger à retirer le compteur linky et à lui remettre un compteur traditionnel
https://www.ouest-france.fr/bretagne/la-chapelle-de-brain-35660/ille-et-vilaine-electro-hypersensible-il-refuse-le-compteur-linky-6900261

2008 ( donc 12 ans avant le covid) voici les symptômes causés par les antennes relais:

« Beaucoup d’entre nous se plaignent de bourdonnements dans les oreilles, d’insomnies, de maux de tête, de perte d’audition… liste Sylvie Dufeu. Nous sommes en train de constituer un dossier avec les examens médicaux des uns et des autres. » « Est-ce qu’on risque de développer un cancer dans cinq ans ? Et les gamins qui jouent dans la cour, ils sont exposés ? relaie Thierry Surin. Ce n’est pas possible de continuer à vivre comme ça. »https://www.robindestoits.org/Onze-antennes-relais-sur-le-toit-de-l-immeuble–Le-Parisien-du-25-02-2008_a261.html

Enedis aux compteurs d’ondes cancérigènes utilise son influence sur l’ordre des médecins comme instrument politique pour attaquer le seul médecin indépendant Belpomme qui reconnait la maladie d’électrosensibilité et donne des certificats d’électrosensibilité pour exiger le retrait des compteurs intelligents

https://www.lelibrepenseur.org/edf-enedis-sen-prend-au-professeur-belpomme/

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/e-sante/electrosensibilite-le-pr-belpomme-poursuivi-par-l-ordre-des-medecins_120479

https://resistance71.wordpress.com/2020/04/23/5g-sante-carence-en-oxygene-une-piste-a-suivre/

https://www.midilibre.fr/2019/07/31/le-retrait-de-13-compteurs-linky-pour-raisons-medicales-ordonne-par-la-justice,8339715.php

l’Etat d’urgence soit disant sanitaire  c’est fait exprès pour empêcher les gens de se déplacer pour voir le médecin de France Belpomme qui reconnait l’électrensibilité, de leur donner un certificat reconnaissant leur statut de EHS, et ainsi avoir l’autorité pour faire retirer les compteurs linky déjà installés et le faire remplacer par un compteur traditionnel aussi, la raison pour laquelle il a senti des migraines, c’est que les ondes des compteurs intelligents abiment les globules rouges chargés de transporter l’oxygène, donc moins d’oxygène arrive au cerveau donc migraines, et c’est le même principe pour les autres organes (poumons, coeur, etc…) https://resistance71.wordpress.com/2020/04/23/5g-sante-carence-en-oxygene-une-piste-a-suivre/#comments

“Plusieurs études montrent que les personnes qui vivent à proximité des antennes relais peuvent ressentir certains malaises. Ainsi une étude polonaise de 2004 a-t-elle mis en évidence une relation avec l’incidence de certains symptômes : les personnes concernées se plaignaient beaucoup de troubles du sommeil, de la concentration, de la vision, et d’irritabilité, de dépression, de nausées, de manque d’appétit, de maux de tête, de vertiges.

En 2005, une étude égyptienne a été menée afin d’identifier les éventuels impacts quant aux troubles neurologiques et comportementaux. Résultats : la fréquence des maux de tête, des troubles de la mémoire, du sommeil, des vertiges, des tremblements et des états dépressifs était significativement plus élevée chez les personnes habitant près des antennes, par rapport au groupe témoin n’étant pas exposé. Et à la batterie de tests neurologiques passés, ces mêmes personnes auraient eu une performance moins bonne en ce qui concerne la concentration et la mémoire », précise le Dr Souvet.
Les antennes-relais seraient également impliquées dans le développement de cancers.

« C’est la conclusion d’une étude réalisée à Belo Horizonte, au Brésil. Dans cette ville, sur 22 543 cas de décès par cancer entre 1996 et 2006, un certain nombre (cancers de la prostate, du sein, du poumon, des reins et du foie) ont pu être causés par les rayonnements électromagnétiques.

Après avoir réalisé la cartographie de près de 300 sites d’antennes relais répartis sur la ville, les chercheurs ont constaté que plus de 80 % des personnes qui meurent de cancer vivent à moins de 500 m de l’une d’elles…

Une autre étude menée en Autriche entre 1997 et 2007 a conclu à une augmentation significative des cas de cancers, notamment du sein et du cerveau, dans un rayon de 200 m autour des antennes.

Ces antennes sont généralement sur le toit des immeubles, mais elles peuvent également être sur des mâts, des pylônes, voire des châteaux d’eau, ou encore dans un clocher. Parfois donc, elles sont bien visibles. Et parfois, on ne les voit pas. Elles peuvent aussi être cachées par un artifice environnemental comme des arbres…https://www.topsante.com/medecine/environnement-et-sante/ondes/antennes-relais-quel-impact-sur-la-sante-247915

Lors du port prolongé du masque le sang est plus riche en CO²https://youtu.be/AITEnS4miH8 (vidéo à enregistrer avant censure) et donc les symptomes EHS sont multipliés par 4 donc les compteurs linky provoquent des symptômes semblables au covid qui sans le seul médecin de France qui reconnait l’électrosensibilité, un médecin d’hôpital l’aurait reconnu comme symptôme du covid à la place, et ferait un faux test positif bidonné pour que le type soit confiné à vie avec le linky cancérigène qui le tuera à petit feu

Sarkozy voulait la dépopulation , il l’a avoué, et c’est lui qui a lancé les compteurs linky en premier lieu
https://resistance71.wordpress.com/2019/04/08/agenda-oligarchique-de-depopulation-sarkozy-et-compteurs-intelligents/

Autre info, les propriétaires bailleurs des immeubles sont les Big Brother de la population pauvre française:

Ils ont le big data des compteurs intelligents big brother sans en subir les désavantages financiers

En effet, les propriétaires des immeubles acceptent le compteur linky uniquement après que les locataires ont signé naïvement le contrat piège disant qu’ils sont responsables à la place des propriétaires des immeubles de l’installation électrique

comme cela dès que les faux experts diront que l’incendie est causé par l’installation électrique, ce sera les locataires d’immeuble et non le propriétaire d’immeuble qui devront payer à la place

évidemment, les propriétaires des immeubles acceptent les compteurs linky pour avoir tout le Big Data des locataires sur ce qu’ils font à l’intérieur de chez eux

On se rappelle que les propriétaires des immeubles Big Brother ont déjà le Big Data des locataires contenant toutes leurs heures d’entrée et de sortie des immeubles avec les badges RFID contenant le nom de chaque locataire pour ouvrir la porte avec truc connecté, et qu’ils peuvent déprogrammer les badges RFID des locataires à distance pour leur bloquer l’entrée dans l’immeuble sans avertir le locataire

De plus ces badges RFID pour ouvrir la porte des immeubles contient toutes les données sur les trajets effectués à l’extérieur par les locataires, car la RFID sert également de puce GPS

Donc les propriétaires des immeubles ont le Big Data avec le badge RFID d’entrée pour l’immeuble sur les trajets que chaque locataire effectue quand ils sortent de chez lui

https://www.alterinfo.net/En-France-les-immeubles-HLM-commencent-a-espionner-leurs-habitants-partout-avec-les-nouveaux-badges-personnalises_a135656.html

Périodes d’absence, heures de réveil et de coucher : ce que le Linky peut communiquer

La LDH (Ligue des droits de l’homme) incriminait en 2016 le compteur Linky selon lui « très bavard » en précisant que le transfert des données très détaillées sur la consommation d’électricité des foyers permettrait de connaître notamment les heures ou périodes d’absence, les heures de lever et de coucher ou encore le volume d’eau consommé (sous certaines conditions) et donc par déduction le nombre de personnes présentes dans l’habitation.

https://www.robindestoits.org/Compteur-Linky-ce-que-votre-fournisseur-d-electricite-sait-de-vous-lebigdata-fr-05-05-2020_a2903.html

les compteurs « intelligents », capables d’analyser le nombre d’occupants du logement et leurs heures de présence, le nombre de douches prises dans la journée, etc., http://www.myprivacyspace.net/compteurs-intelligents-des-consequences-lourdes-a-la-consommation-denergie-excessive/ (donc ce lien montre que la CNIL a accepté la loi de Sarkozy de 2011 malgré le fait que celle-ci supprime carrément tout droit à la vie privée donc qui supprime carrément la loi Informatique et Libertés de 1978 qui permet à chacun de supprimer les données lui concernant.

https://www.alterinfo.net/GRDF-impose-le-compteur-gazpar-par-la-force-l-installe-en-l-absence-des-habitants-mais-pretend_a146556.html (source censurée)

donc on peut dire que les propriétaires des immeubles avec les compteurs intelligents, Linky, Gazpar et eau, et le badge RFID pour ouvrir la porte d’entrée d’immeuble qui a fonction GPS (tout comme les portables qui sont traçables depuis 2010 avec la puce RFID ayant la fonction GPS traçable dissimulés à l’intérieur https://www.wired.com/2009/06/rfid-enabled-phones-would-let-credit-card-companies-track-users/ ont désormais les données Big Data de tout ce que font les locataires que ce soit chez eux, ou que ce soit à l’extérieur

donc Big Brother (propriétaires des immeubles) espionne les locataires des immeubles et connaît tout, absolument tout de leurs vies privées 24h/24, 7j/7 que ce soit à l’intérieur ou extérieur des immeubles et tous ces objets connectés (badges RFID pour ouvrir la porte des immeubles, compteurs intelligents Big Brother) émettent des ondes cancérigènes en plus des antennes relais qui sont installés pour les faire tous fonctionner et qui sont implantées en secret en conséquence sur les toits des immeubles des locataires: plus de 80 % des personnes qui meurent de cancer vivent à moins de 500 m des antennes relais placés toujours sur les toits des immeubles et dans d’autres endroits en plus donc les immeubles remplis d’antennes relais causent le cancer aux locataires en plus d’espionner toutes leurs vies privées.

“Plusieurs études montrent que les personnes qui vivent à proximité des antennes relais peuvent ressentir certains malaises. Ainsi une étude polonaise de 2004 a-t-elle mis en évidence une relation avec l’incidence de certains symptômes : les personnes concernées se plaignaient beaucoup de troubles du sommeil, de la concentration, de la vision, et d’irritabilité, de dépression, de nausées, de manque d’appétit, de maux de tête, de vertiges.

En 2005, une étude égyptienne a été menée afin d’identifier les éventuels impacts quant aux troubles neurologiques et comportementaux. Résultats : la fréquence des maux de tête, des troubles de la mémoire, du sommeil, des vertiges, des tremblements et des états dépressifs était significativement plus élevée chez les personnes habitant près des antennes, par rapport au groupe témoin n’étant pas exposé. Et à la batterie de tests neurologiques passés, ces mêmes personnes auraient eu une performance moins bonne en ce qui concerne la concentration et la mémoire », précise le Dr Souvet.

Les antennes-relais seraient également impliquées dans le développement de cancers.

« C’est la conclusion d’une étude réalisée à Belo Horizonte, au Brésil. Dans cette ville, sur 22 543 cas de décès par cancer entre 1996 et 2006, un certain nombre (cancers de la prostate, du sein, du poumon, des reins et du foie) ont pu être causés par les rayonnements électromagnétiques.

Après avoir réalisé la cartographie de près de 300 sites d’antennes relais répartis sur la ville, les chercheurs ont constaté que plus de 80 % des personnes qui meurent de cancer vivent à moins de 500 m de l’une d’elles…

Une autre étude menée en Autriche entre 1997 et 2007 a conclu à une augmentation significative des cas de cancers, notamment du sein et du cerveau, dans un rayon de 200 m autour des antennes.

Ces antennes sont généralement sur le toit des immeubles, mais elles peuvent également être sur des mâts, des pylônes, voire des châteaux d’eau, ou encore dans un clocher. Parfois donc, elles sont bien visibles. Et parfois, on ne les voit pas. Elles peuvent aussi être cachées par un artifice environnemental comme des arbres…https://www.topsante.com/medecine/environnement-et-sante/ondes/antennes-relais-quel-impact-sur-la-sante-247915

” les médecins de l’association ont fait remplir des questionnaires de santé à 143 locataires de ces HLM qui présentent entre 12 et 14 antennes par toit !

Les résultats sont inquiétants… Prenons par exemple les acouphènes (sifflements, bourdonnements, etc.), 43% des personnes interrogées s’en plaignent – alors qu’en moyenne, seulement 15% des Français en souffrent. Idem pour les troubles du sommeil : 55% des locataires en souffrent, alors qu’on atteint seulement 32% sur la population globale… Enfin, 27% des sondés avouent avoir du mal à se concentrer, alors que c’est le cas de seulement 4% des Français ! Enfin, fait troublant : 83% de ceux qui ont la chance de pouvoir partir en vacances voient leur(s) symptôme(s) disparaître au bout de quelques jours lorsqu’ils quittent leur domicile…”

https://www.notre-planete.info/actualites/3161-antennes-relais_sante_HLM

‘Onze antennes-relais sur le toit de l’immeuble !’

« C’est un mépris total. On ne pose pas autant d’antennes sur la tête des gens sans les informer », s’étranglent plusieurs locataires.

En janvier dernier, les intéressés ont signé un courrier adressé au maire (UMP) Pierre-Mathieu Duhamel lui demandant une « mesure du niveau d’exposition du public habitant l’immeuble aux champs électromagnétiques ». Car nombre de locataires s’inquiètent de leur santé.

Bourdonnements dans les oreilles, insomnies, maux de tête…

« Beaucoup d’entre nous se plaignent de bourdonnements dans les oreilles, d’insomnies, de maux de tête, de perte d’audition… liste Sylvie Dufeu. Nous sommes en train de constituer un dossier avec les examens médicaux des uns et des autres. » « Est-ce qu’on risque de développer un cancer dans cinq ans ? Et les gamins qui jouent dans la cour, ils sont exposés ? relaie Thierry Surin. Ce n’est pas possible de continuer à vivre comme ça. »https://www.robindestoits.org/Onze-antennes-relais-sur-le-toit-de-l-immeuble–Le-Parisien-du-25-02-2008_a261.html

« Antennes-relais : le locataire fait condamner son bailleur

Le septuagénaire, qui habite avec sa femme, Abida, et ses deux enfants dans un F4, rue Gabriel-Péri à Levallois, avait assigné l’office HLM en justice après l’installation, à l’automne 2007, d’antennes-relais au-dessus de son appartement, situé au 8e et dernier étage de l’immeuble. Depuis l’installation des antennes, la liste des symptômes dont souffre Abida, qui est femme au foyer, n’a fait que s’allonger : mal au coeur, mal de tête, saignements du nez et des oreilles, vertiges, insomnies, pertes de mémoire »

https://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/courbevoie-92400/antennes-relais-le-locataire-fait-condamner-son-bailleur-09-02-2011-1306528.php

« Alors que Bouygues Telecom doit installer trois nouvelles antennes-relais sur le toit d’un immeuble HLM du 7e arrondissement de Lyon, des voisins se mobilisent et s’interrogent sur la méthode employée par l’opérateur et les pouvoirs publics.

Les HLM : cibles privilégiées des opérateurs ?

En 2011, l’Association santé environnement France (Asef) avait mené une étude dans des immeubles HLM d’Aix-en-Provence et d’Aubagne (13), où les toitures accueillaient jusqu’à 14 antennes. Des excès, qui se développeraient aussi à Lyon et que dénonce Jean Rinaldi, Et on vient d’apprendre qu’ils voulaient en mettre une autre au 13 rue Cavenne, juste à côté de l’école ! », s’emporte une habitante du 7e. La problématique de la dangerosité des ondes chez les enfants n’est pas sans rappeler les affaires des écoles Gerson (5e) et Victor-Hugo (1er), qui avaient fait couler beaucoup d’encre à Lyon. »

https://www.rue89lyon.fr/2012/07/11/office-hlm-lyon-antennes-relais/

« les opérateurs implantent les antennes relais en masse sur les toits des immeubles HLM (les pauvres sont donc gavés des ondes cancérigènes) »

https://www.clubic.com/reseau-informatique/reseau-sans-fil/actualite-461600-antennes-relais-deputes-inquietent-logements-hlm.html

« 2011: Antennes relais sur les toits des immeubles HLM : près de 90% des 250 habitants d’HLM souffrent d’acouphènes – »

https://www.robindestoits.org/Antennes-relais-pres-de-90-des-250-habitants-d-HLM-souffrent-d-acouphenes-Impact-Sante-08-11-2011_a1368.html

la 5G ce sera la fin de la neutralité du net donc les victimes de la 5G ne pourront plus s’exprimer sur le net de leurs maux causés par les ondes

http://www.zdnet.fr/actualites/5g-les-operateurs-europeens-mettent-la-neutralite-du-net-dans-la-balance-39839620.htm

mais il faut boycotter la 4G et la 5G en même temps en ce moment, ils font des offres de réduction de la 4G pour inciter les gens à choisir la 4G or la 4G peut être convertie en 5G les fréquences de la 4G pour fonctionner « une antenne intelligente gérera la connectivité 4G/5G ► https://www.nextinpact.com/news/106103-orange-trois-nouvelles-experimentations-5g-en-2018-prototype-dantenne-4g-et-5g.htm

https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/09/24/abandon-du-rtc-2022-aux-arbres-citoyens/

les ondes 4G peuvent être converties en ondes 5G via des mini cellules intelligentes de conversion créés par Ericsson

https://www.silicon.fr/mobilite-ericsson-veut-tirer-parti-de-la-4g-pour-deployer-la-5g-183457.html?inf_by=5af72786671db8d45d8b4e7c

https://www.androidauthority.com/4g-and-5g-wireless-how-they-are-alike-and-how-they-differ-615709/

https://www.ericsson.com/en/blog/2019/2/transforming-4g-into-5g-ericssons-dual-mode-5g-cloud-core

la preuve Bouygues Telecom dit qu’il faut installer la 4G sur tout le territoire français avant la 5G

https://www.zdnet.fr/actualites/5g-pour-bouygues-telecom-la-priorite-doit-etre-donnee-a-la-4g-39904969.htm

« Les plaintes de riverains à l’encontre des opérateurs 4G se multiplient. Un phénomène notable dans les XVIIIe et XIVe arrondissements de Paris, qui rechignent à autoriser l’implantation de nouveaux sites sans consulter les habitants. »

https://www.bfmtv.com/sante/4g-operateurs-habitants-secharpent-antennes-relais-a-paris-625266.html

https://www.robindestoits.org/Comment-remettre-en-cause-la-legitimite-d-une-installation-d-antenne-relais_a230.html

« Quand Free et Orange installent des antennes relais 4G et les cachent en fausses cheminées en pleine nuit sur le toit d’immeuble en cachette des habitants de l’immeuble comme de vulgaires voleurs »

https://collectifgeneral.blogspot.com/p/photos.html

c’est toujours sur les toits des immeubles HLM ou sur les murs et alentours, que des antennes super nocives sont installés

mais si les gens ressentent des malaises causés par les antennes relais surpeuplant les HLM, ils diront que c’est le corona à la place

Les installateurs d’antennes relais 4G admettent que les antennes relais 4G sont dangereuses:

« On a souvent des maux de tête, certains de nos collègues se sont mis à saigner du nez en travaillant, sans savoir vraiment pourquoi », témoigne un technicien, sous-traitant d’Orange [1], qui s’apprête à monter des « antennes panneaux » 4G sur un mât d’une vingtaine de mètres, au sommet d’un stade de foot. « Je ne ferai pas ce métier toute ma vie », ajoute-t-il, inquiet des risques que peuvent représenter les émissions d’ondes de ces antennes relais.

Car près des antennes, les champs électromagnétiques sont très puissants. « A six mètres de l’antenne, lors de précédentes mesures, j’ai pu obtenir : 203 Volt par mètre (V/m). A 10 mètres 156 V/m », détaille Jean Rinaldi.

Des chiffres confirmées par l’association Next-Up, spécialisée dans la lutte contre les effets des ondes électromagnétiques, qui a notamment mesuré 204 V/m face à des antennes relais camouflées. A titre de comparaison, le Conseil de l’Europe recommande un seuil maximal d’émission de 0,6 V/m, afin de ne pas porter atteinte à la santé des riverains.

Les enjeux économiques de la téléphonie mobile sont tels que le silence règne. Un fait que déplore Marc Cendrier, chargé de l’information scientifique pour l’association Robin des Toits, spécialisée dans la lutte contre les dangers du rayonnement électromagnétique et les implantations d’antennes-relais. Cette dernière est contactée « par des employés de sociétés sous-traitantes s’inquiétant pour leur santé, à la suite de vertiges et de maux de tête », confirme Marc Cendrier. Avant d’ajouter : « Les techniciens ont la trouille de témoigner

« Il y a les consignes de sécurité d’un côté et la réalité de l’autre. Celle de la rentabilité que l’on demande aux sociétés sous-traitantes », dénonce Jacques, responsable syndical chez l’un des quatre opérateurs de téléphonie mobile. « Un ancien technicien employé par Orange souffrait parfois de maux de tête. A cause de ses conditions de travail et de son inquiétude sur les ondes, il a quitté son travail », témoigne-t-il, désabusé. Un autre de ses collègues, élu dans un Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), déplore lui aussi la situation : « On gratte constamment sur les coûts. On sous-traite et le résultat est là. Cela fait partie du spectre de situations à risques que l’on peut rencontrer avec la sous-traitance. »https://indicescibles.blogspot.fr/2014/01/antennes-relais-les-techniciens-qui.html

la 4G donne le cancer, et donne affecte l’activité cérébrale au bout de 30 minutes d’exposition

http://www.greenmedinfo.com/blog/30-minutes-exposure-4g-cell-phone-radiation-affects-brain-activity-new-study

boycottez la 4G et tous les smartphones et objets connectés à la 4G (en ce moment, les opérateurs font des offres de réduction pour la 4G exprès pour inciter les utilisateurs à accepter la 5G qui sera la suite de la 4G, car la 5G peut utiliser les fréquences de la 4G pour fonctionner « une antenne intelligente gérera la connectivité 4G/5G ► https://www.nextinpact.com/news/106103-orange-trois-nouvelles-experimentations-5g-en-2018-prototype-dantenne-4g-et-5g.htm

https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/09/24/abandon-du-rtc-2022-aux-arbres-citoyens/

dès 2018, l’ARCEP et le gouvernement français ont signé la fin des zones blanches ‘zones sans ondes” pour l’année 2020 donc ondes partout, et autorisation aux opérateurs de cacher les antennes 5G small cells dans les parkings, centres commerciaux, panneaux publicitaires, abribus, etc… sans que personne le sache

https://reporterre.net/La-5G-des-frequences-des-antennes-et-des-craintes

https://www.boursier.com/actions/actualites/economie/fin-des-zones-blanches-en-france-d-ici-2020-37891.html

https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/09/24/abandon-du-rtc-2022-aux-arbres-citoyens/#comments

les ondes affaiblissent le système immunitaire et donnent le cancer et donnent des symptômes qui seront faussement catégorisés comme le corona

http://www.champs-electro-magnetiques.com/ondes/electro-sensibilite-une-pathologie-47.html

https://www.francetvinfo.fr/sante/environnement-et-sante/electrosensibles-leurs-symptomes-officiellement-reconnus-pour-la-premiere-fois_2678264.html

avant on disait que les électrosensibles étaient des malades mentaux en niant leurs symptômes d’électrosensibilité

http://ehs-action.org/faire-passer-les-electrosensibles-pour-des-malades-mentaux/

Enedis aux compteurs d’ondes cancérigènes utilise son influence sur l’ordre des médecins comme instrument politique pour attaquer le seul médecin indépendant Belpomme qui reconnait la maladie d’électrosensibilité et donne des certificats d’électrosensibilité pour exiger le retrait des compteurs intelligents

https://www.lelibrepenseur.org/edf-enedis-sen-prend-au-professeur-belpomme/

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/e-sante/electrosensibilite-le-pr-belpomme-poursuivi-par-l-ordre-des-medecins_120479

https://resistance71.wordpress.com/2020/04/23/5g-sante-carence-en-oxygene-une-piste-a-suivre/

https://www.midilibre.fr/2019/07/31/le-retrait-de-13-compteurs-linky-pour-raisons-medicales-ordonne-par-la-justice,8339715.php

(dans la médecine, il n’est pas rare que plusieurs maladies aient des symptômes communs, mais là, tous les symptômes par d’autres sources que le corona seront attribués faussement au corona pour faire monter faussement les statistiques)

maintenant qu’il y a une explosion de symptômes d’électrosensibilité, pour couvrir, on dira que les électrosensibles ont le corona car l’Etat lobbyfié par Enedis et opérateurs5G ne voudra pas retirer davantage de compteurs linky et d’antennes 5G

http://stoplinky28.blogg.org/quel-rapport-entre-l-arrivee-de-la-5-g-et-les-nouveaux-symptomes-du-co-a204122590

https://resistance71.wordpress.com/2020/04/23/5g-sante-carence-en-oxygene-une-piste-a-suivre/

https://www.alterinfo.net/5G-emis-par-objets-intelligents-antennes-relais-degradation-des-globules-rouges-charges-d-apporter-l-oxygene-manque-d_a154578.html (source censurée)

https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/10/07/780-millions-de-personnes-infectees-loms-avoue-malgre-elle-que-le-covid-19-tue-moins-que-la-grippe/

comme cela, plus personne pour contredire la smart city cancérigène big brother

https://www.alterinfo.net/Alerte-aux-locataires-de-tous-les-immeubles-de-ne-pas-signer-un-contrat-piege-d-electricite_a155848.html (source censurée)

pour ceux qui veulent prévenir le corona en plus des ondes 5G:

après 50 ans tout le monde baisse en ZINC dans son organisme, le ZINC empêche la fixation des protéines virales de se fixer, prenez déjà du complément ZINC et de la vita-D (ah les salauds, ils vous empêchent de sortir.. soit en complément aussi..) et de la vita-C, pour la C le mieux 2 citrons pressés avec 1 orange sans eau sans sucre à boire comme ça tous les matins, pour le ZINC la vita-D > « A-ZINC Vitalité » contient de la D, 13.5€ en pharmacie 2 gel/matin y en a pour 2 mois dans le flacon.. prenez votre immunité en main…!

Enedis profite du confinement pour imposer le compteur linky quand le compteur est à l’extérieur du logement, profitant que les gens sont confinés

https://jbl1960blog.wordpress.com/2020/11/10/reconfinement-toujours-pas-pour-les-poseurs-de-linky/comment-page-1/#comment-88687

Le confinement n’a pas d’objectif sanitaire, mais au contraire celui d’imposer des compteurs linky cancérigènes dans les immeubles en plus de la 5G cancérigène

Enedis profite du confinement où les gens sont obligés de rester chez eux sous peine d’amendes pour envoyer des gendarmes faire la rafle des anti linky à leur domicile et les obliger à accepter le fichage d’ADN :

Source 2 emails Stéphane Lhomme :

« Bonjour,

les installateurs de Linky ont débarqué ce matin dans ma commune à Saint-Macaire (33). Appelé en urgance par une habitante de la résidence du Mercadiou, je me suis rendu sur place pour signaler qu’il y avait deux délibérations anti-Linky en vigueur et que les pose étaient donc interdites. La société sous-traitante a alors appelé les gendarmes.

Constatant que l’installateur avait commencé les poses, et comme la nouvelle municipalité n’a hélas pas l’intention de faire respecter les délibérations, j’ai « emprunté » un Linky pour au moins empêcher qu’il ne soit imposé à cette dame. Lorsque les gendarmes sont arrivés, à leur demande, je leur ai remis le Linky.

La société 5Com a déposé plainte pour vol et je suis convoqué à la gendarmerie à 15 heures. Je reste à la disposition de tous les habitants qui refusent le Linky pour les soutenir. Je rappelle que les deux délibérations anti-Linky de Saint-Macaire sont en vigueur, contrairement à ce que certains prétendent. Elles sont en ligne ici : https://cutt.ly/8fFasST et https://cutt.ly/efFafZ1

Stéphane Lhomme

ex-conseiller municipal de Saint-Macaire

Directeur de l’Observatoire du nucléaire
Animateur de http://refus.linky.gazpar.free.fr

Bonjour,

quelques nouvelles de mes aventures. Avant tout je remercie toutes les personnes qui m’ont envoyé des message d’encouragements. Je suis désolé de ne pouvoir répondre individuellement, il y en a « trop » ! Excusez-moi aussi pour les « fotes » lors du message de ce matin, je l’ai envoyé en « urgance »…

Comme prévu, j’ai donc été auditionné à la gendarmerie après la plainte de 5COM contre moi pour « vol » d’un compteur Linky. J’ai expliqué qu’il s’agissait d’empêcher le sous-traitant de commettre un acte manifestement illégal, à savoir la pose d’un Linky en violation d’une délibération municipale en vigueur.

J’ai refusé le prélèvement ADN et des empreintes digitales que l’on voulait m’imposer car étant accusé d’être un « voleur »…

J’ai demandé à porter plainte contre le sous-traitant 5Com et contre Enedis pour mise en danger de ma vie et de celle de mes enfants (il faut être directement concerné pour porter plainte) : même s’il n’y aura jamais de Linky chez moi, il est plausible qu’il y en ait chez des voisins et donc qu’un incendie causé par un Linky se propage jusqu’à mon logement. Après discussion avec des supérieurs, le gendarme a fini par accepter de prendre ma plainte.

Ma déposition a été envoyée au Parquet de Bordeaux et la suite est arrivée assez vite : je suis convoqué par un délégué du procureur le 30 mars 2021 ! Mes « crimes » ne doivent donc pas être si graves ! A noter que je suis convoqué pour le « vol », pour le refus du prélèvement ADN et pour le refus de prise des empreintes : 3 délits en un !

Dans l’immédiat, je repars au « combat » dès demain matin car ce n’était que la première journée des Linky à Saint-Macaire. Je soutiendrai tous les habitants qui refusent le machin vert espion…

Merci de vos encouragements, continuons à résister !

Stéphane »

source page 3https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/11/article-lci-du-2-aout-2019-sur-les-incendies-causes-par-linky-censure-et-recree-par-jbl1960-en-novembre-2020.pdf

https://jbl1960blog.wordpress.com/2020/11/10/reconfinement-toujours-pas-pour-les-poseurs-de-linky/comment-page-1/#comment-88687

Le but du confinement c’est de nous bombarder des ondes cancérigènes

https://jbl1960blog.wordpress.com/2020/11/10/reconfinement-toujours-pas-pour-les-poseurs-de-linky/comment-page-1/#comment-88687

http://stoplinky28.blogg.org/5-g-et-les-nouveaux-symptomes-covid-lien-avere-a204126328

http://stoplinky28.blogg.org/quel-rapport-entre-l-arrivee-de-la-5-g-et-les-nouveaux-symptomes-du-co-a204122590

https://resistance71.wordpress.com/2020/04/23/5g-sante-carence-en-oxygene-une-piste-a-suivre/

la seconde vague c’est la 5G qui sera installé dans tous les immeubles à partir du 24 novembre 2020 si on ne fait rien pour s’opposer à l’appropriation des colonnes montantes par Enedis qui pourra les louer aux opérateurs 5G

il faut s’y opposer avant le 23 novembre 2020 en tendant une assemblée de copropriétaires en réclamant la propriété des colonnes montantes aux copropriétaires

Voici un autre article sur les colonnes montantes contenant un schéma illustratif ici http://www.cielvoile.fr/2020/10/hold-up-sur-les-colonnes-montantes.html

SI vous ne réclamez pas les propriétés des colonnes montantes avant la date limite, celle-ci appartiendra à Enedis qui deviendra alors un des copropriétaires de votre immeuble, pouvant installer les compteurs, et donner la colonne montante aux opérateurs pour qu’ils y installent la 5G

Ils ont peur qu’on fasse passer ce message de se réapproprier les colonnes montantes avant le 23 novembre 2020 , car Facebook a annoncé à tous ses utilisateurs qu’ils ne pourront plus mettre de liens d’articles dans leur post de facebook à partir du 30 octobre 2020, et comme par hasard 30 octobre 2020 c’est environ un mois avant 23 novembre 2020 (juste 7 jours de différence) https://www.facebook.com/stoplinkygrandparis/posts/1238661843174388?__tn__=-R

les villes où il y a le couvre feu sont les villes où il y a la 5G
http://stoplinky28.blogg.org/curieux-hasard-couvre-feu-dans-des-villes-couvertes-par-la-5-g-a203508434

camps de concentration 5G:
les industriels reconnaissent eux mêmes que la 5G à 60 Ghz est absorbé par l’oxygène
Ils ont le toupet de dire qu’ils l’ont fait exprès pour mieux se faire propager la 5G 60 Ghz

voici l’article officiel à enregistrer avant censure
https://www.rfglobalnet.com/doc/fixed-wireless-communications-at-60ghz-unique-0001

l’oxygène compose 21% de l’air, et l’azote 78%, avec 1% d’autres composants, pourquoi parmi tout les composants de l’air, lls ont fait en sorte que la 5G soit absorbé par l’oxygène et non l’azote que nous n’utilisons point?

C’est la preuve qu’ils ont calculé leur coup à l’avance pour entrainer des détresses respiratoires avec la 5G

le comble de l’ironie c’est que les “scientifiques” associent toute détresse respiratoire au covid et jamais d’autres causes, ce qui veut dire que les victimes de la 5G seront tous classifiés comme covid

l’article admet également que la fibre permet d’utiliser une plus puissante 5G, soit qu’il y ait un camion de fibre à côté du bâtiment, ou soit que le bâtiment sot lui même équipé de la fibre:

“With the high costs to install physical fiber, up to $250,000 per mile, many stopgap techniques, including ISDN, DSL, satellite and microwave communications links, have been deployed to overcome this “last mile” challenge. However, these techniques pose only temporary solutions, as ISDN and DSL require bandwidth from physical mediums that were not designed for Internet use, and available licensed microwave frequencies, 900MHz to 40GHz, and satellite frequencies, 6GHz to 30GHz, are limited.”
https://www.rfglobalnet.com/doc/fixed-wireless-communications-at-60ghz-unique-0001

traduction: les antennes, satellites, ISDN, DSL ne permettent la 5G qu’aux fréquences de 900 MHz aux fréquences de 40GHz

“Most often, office buildings though not physically linked to the fiber backbone are within one half mile of a local fiber trunk. Wireless communication devices operating at higher frequencies, such as 60GHz, allow businesses to link to the fiber easily, without the cost and time delays associated with physical fiber installation.”
https://www.rfglobalnet.com/doc/fixed-wireless-communications-at-60ghz-unique-0001

traduction: un camion contenant une bombine de fibre optique permet d’émettre des fréquences supérieurs à 40 Ghz, cela prouve que non seulement la fibre optique peut émettre des ondes, mais également d’émettre le redouté 60 Ghz qui est absorbé par l’oxygène donc modifie cette molécule oxygène, la rendant ainsi impossible d’être absorbé par l’hémoglobine des poumons https://youtu.be/YycZn1W6oNg https://resistance71.wordpress.com/2020/04/23/5g-sante-carence-en-oxygene-une-piste-a-suivre/ et permet d’inonder les bâtiments qui ne sont pas encore équipés de fibre optique, cela prouve donc que la fibre optique peut émettre la 5G dans l’air et contaminer les bâtiments alentour de la 5G

et cet articlehttps://www.rfglobalnet.com/doc/fixed-wireless-communications-at-60ghz-unique-0001 montre aussi que les bâtiments équipés de fibre optique inonderont leurs habitants de la 5G 60 Ghz dans l’air intérieur du bâtiment qui se trouvera donc prvé d’oxygène, car le 60 Ghz modifie la molécule d’oxygène

« Due to the increased bandwidth demands and the scarcity of microwave frequency allocations, the wireless communications industry is beginning to focus on higher, previously unallocated portions of the spectrum in the millimeter wave frequencies from 40GHz to 300GHz. Due to the high levels of atmospheric RF energy absorption, the millimeter wave region of the RF spectrum is not usable in long haul, wireless communications segments. However, for short haul, “last mile” segments, the expanded RF data bandwidth available in the millimeter wave region makes it ideal for interference free, fiber speed connectivity. »
https://www.rfglobalnet.com/doc/fixed-wireless-communications-at-60ghz-unique-0001

traduction: ils nous disent que comme ‘espace est occupé de tas de différentes fréquences 5G d’ondes , ils ont créé les ondes millimétriques de fréquence 40 Ghz à 300Ghz, mais que ces ondes millimétriques ne peuvent pas passer par les antennes 5G mais uniquement par la fibre optique qui peut la propager dans l’air à de petites distances autour de laquelle il est installé, car les antennes faites pour propager les ondes 900 MHz à 40 Ghz à grande distance de rayon ne peuvent pas propager dans l’air 50 Ghz à 300 Ghz à grands rayons, donc lls préfèrent utiliser la fibre qui propage les ondes 5G 50 Ghz à 300 Ghzdans l’air à petit rayon dont le fameux 60 Ghz qui modifie l’oxygène

voilà pourquoi les opérateurs harcèlent les gens d’installer la fibre optique dans chaque logement, car la fibre optique ne peut émettre des ondes 60 Ghz et au delà que pour un logement, alors qu’une antenne qui émet des ondes jusqu’à 40 Ghz est faite pour couvrir tout le bâtiment
sauf que l’antenne 5G ne peut émettre des fréquences que de 900Mz à 40 Ghz (déjà très nocifs bien sur pour la santé) à de longues distances, et que la fibre optique émet la 5G à des fréquences de 40Ghz à 300 Ghz (ondes millimétriques encore plus dangereuses) à petite distance, (voilà pourquoi ils les installent dans chaque logement + partie commune immeuble)

donc la 60 Ghz qui est absorbé par l’oxygène n’est possible qu’à travers l’abonnement de la fibre optique, si vous ne voulez pas que votre oxygène soit volée dans votre logement

refusez la fibre optique à tout prix!

en plus comme ce n’était même pas assez le matériau utilisé pour la fibre optique absorbe aussi l’oxygène, car il est fait de dioxyde de germanium de formule GeO2
https://en.wikipedia.org/wiki/Germanium_dioxide

quand la fibre de dioxyde de germanium est au contact avec l’acide chlorhydrique, cela émet un gaz très toxique et dangereux pour les poumons
https://en.wikipedia.org/wiki/Germanium_dioxide

la pluie qui est souvent acide à cause de la pollution des multinationales est composé entre autre d’acide chlorhydrique (source incinération de PVC entre autres)

pas étonnant qu’ils mettent la fibre à l’intérieur des bâtiments, et les enterrent dans le sous sol en dessous des plaques sur le trottoir qui ressemblent à des plaques d’entrée d’égout
les plaques sur les trottoirs se multiplient
https://www.actu-environnement.com/ae/dossiers/air/ozone-pluie-acide.php4

le titre de l’article admet que la 60 Ghz est émis dans l’air (wireless 60 Ghz)

https://www.rfglobalnet.com/doc/fixed-wireless-communications-at-60ghz-unique-0001

et il admet que seule la fibre optique peut émettre la 60 Ghz

donc admettre la fibre optique dans son logement via l’abonnement à la fibre optique, c’est accepter la 60 Ghz qui modifiera les molécules d’oxygène présents dans l’air de votre logement, ce qui rendra difficile pour l’hémoglobine de vos poumons de capturer ces molécules d’oxygène déformés par l’absorption de la 60 Ghz

« Les Microcellules 5G arrivent dans nos bâtiments

Samsung à l’offensive dans la 5G pour la faire rentrer dans le bâtiment
Auréolé de son méga contrat avec l’opérateur télécoms américain Verizon, Samsung accentue son offensive dans les équipements de réseaux 5G en lançant une micro cellule pour la couverture de bâtiment. L’objectif est d’aider les opérateurs à étendre leurs réseaux à l’intérieure des bureaux, usines, entrepôts, centres commerciaux, hôpitaux, etc.

ouais les hôpitaux acceptent la 5G cancérigène alors pourquoi fait on confiance aux mesures sanitaires des autorités sanitaires qui nous imposent la 5G cancérigène?

De quoi renforcer encore nous rendre malades… et associer les symptômes de la 5G au covid pour faire croire à une fausse pandémie

et nous re-confiner… un véritable cercle vicieux, mais à quoi s’attendre d’autre … l’”agenda 21″ le veut!
http://stoplinky28.blogg.org/les-microcellules-5g-arrivent-dans-nos-batiments-a203885234

Hiver 2020-21 + 5G = chômage, famine et dépopulation programmée
https://resistance71.wordpress.com/2020/10/27/hiver-2020-21-cov19-5g-chomage-famine-et-depopulation-programmee/

http://stoplinky28.blogg.org/les-microcellules-5g-arrivent-dans-nos-batiments-a203885234

Alerte à partager en masse:

La surveillance globale En Marche ! drônes 5G  (surveillant maintenant tout en créant un bain d’ondes cancérigènes partout dans la ville, mais pouvant tomber sur la tête comme icihttps://www.dreamstime.com/stock-photo-drone-quadcopter-accident-scene-city-pretty-woman-attacked-quadrocopter-bleeding-head-injuries-lying-sidewalk-image71408019 ou tuant délibéremment comme les drônes us au moyen orient ) + bavures policières avec interdiction de filmer les bavures policières

http://stoplinky28.blogg.org/la-surveillance-globale-en-marche-a204077918

George Orwell 1984

Sarkozy veut la réduction de la population;https://www.24matins.fr/sarkozy-prefere-reduire-population-plutot-faire-de-lecologie-399410

Sarkozy lui même a avoué qu’il est pour la dépopulation, et ces lui qui a imposé les compteurs intelligents dans chaque foyer français qui causent des ondes cancérigènes et causent des incendies

2011, compteurs Linky arnaque imposé par Sarkozy►http://danactu-resistance.over-blog.com/article-compteurs-Linky-l-arnaque-imposee-par-sarkozy-87147461.html
https://resistance71.wordpress.com/2019/04/08/agenda-oligarchique-de-depopulation-sarkozy-et-compteurs-intelligents/

et les ondes peuvent provoquer des fausses couches

https://www.phonandroid.com/femmes-enceintes-smartphones-doublent-risque-fausse-couche.html encore plus le cas avec la 5G
vidéo censuréehttps://youtu.be/gpQQOiO7NKk sur https://massawakening.org/5g-depopulation-agenda/

Les fœtus et les très jeunes bébés ont beaucoup plus d’eau dans leur corps que les adultes. Par conséquent, ils peuvent présenter un risque particulier pour les impacts de la 5G, en raison de fortes augmentations de la régénération des champs électriques.
https://phibetaiota.net/2019/03/dr-martin-pall-5g-criminally-insane-electromagnetic-fields-emf-fry-living-things/
https://veritasradio.blogspot.com/2019/05/mark-steele-5g-smart-secret-militarized.html (source censurée)
https://emfrefugee.blogspot.com/2019/07/5g-update-from-mark-steele-uk.htmlhttps://paranormal-videos.com/mark-steele-5g-smart-secret-militarized-armaments-in-residential-technology_719bbab52.html

vidéo censurée https://youtu.be/7nCygMtB4CI sur https://www.butlincatsblog.com/2018/03/the-monster-5g-is-coming-tech-officer.html

5G dans les immeubles= carence oxygène= baisse système immunitaire

5G censure du net
https://resistance71.wordpress.com/2020/09/29/dictature-technotronique-le-passage-4g-5g-sera-extremement-energivore-et-plombera-les-budgets-en-plus-de-detruire-notre-peu-de-liberte-et-de-sante-restant/

Masque dans les immeubles= carence oxygènehttps://youtu.be/SB8zxEb1_S4 http://stoplinkyvarest.canalblog.com/archives/2020/09/04/38516126.html + intoxication CO2http://stoplinkyvarest.canalblog.com/archives/2020/09/05/38517790.html= maux de tête qui sera faussement attribué au covid
http://stoplinkyvarest.canalblog.com/archives/2020/09/10/38526936.html
http://stoplinkyvarest.canalblog.com/archives/2020/09/09/38524563.html

https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/10/07/780-millions-de-personnes-infectees-loms-avoue-malgre-elle-que-le-covid-19-tue-moins-que-la-grippe/

un produit des toilettes abime les poumons
https://www.webmd.com/lung/news/20060727/air-fresheners-linked-to-lung-damage

La 5G peut assécher l’air donc les poumons causant le syndrôme sec des poumons
http://comment-soigner.org/syndrome-des-poumons-secs.html

La 5G à 96 Ghz peut causer la sécheresse et bruler la peau à une certaine fréquence

https://anh-usa.org/what-do-crowd-control-burning-skin-your-street-corner-and-superbugs-have-in-common/
https://resistance71.wordpress.com/2020/09/14/fibre-optique-5g-6g-et-dictature-technotronique/

Refusez le système biométrique pour s’opposer à la 5G, (caméras de reconnaissance faciale, smartphone biométrique, passeport biométrique, permis de conduire biométrique, carte bancaire biométrique, carte vitale biométrique, carte d’identité biométrique, covid pass biométrique, etc..) car tous les objets biométriques utilisent la 5G

https://www.biometricupdate.com/201912/facial-recognition-5g-powered-glasses-enhanced-biometric-passports-and-interpol-border-updates-from-asia

https://www.gearbrain.com/5g-biometric-wearables-for-cows-2634660978.html

https://findbiometrics.com/galaxy-z-flip-5g-sports-side-mounted-biometric-sensor/

https://findbiometrics.com/5g-samsung-phone-features-goodix-biometric-tech-042009/
https://resistance71.wordpress.com/2020/09/29/dictature-technotronique-le-passage-4g-5g-sera-extremement-energivore-et-plombera-les-budgets-en-plus-de-detruire-notre-peu-de-liberte-et-de-sante-restant/#comments

refuser l’appropriation des colonnes montantes de votre immeuble par Enedis, la date limite pour contester est jusqu’au 22 novembre 2020, faire une assemblée des copropriétaires de votre immeube auprès du syndic , afin de réclamer la propriété de la colonne montante de votre immeuble, sinon Enedis et les opérateurs 5G s’approprieront la colonne montante à vos frais, et installent la 5G et les compteurs intelligents à vos frais aussi dans la colonne montante de l’immeuble

http://www.cielvoile.fr/2020/10/hold-up-sur-les-colonnes-montantes.html

dans mon immeuble, où il y a une caméra de surveillance à l’extérieur et à l’intérieure du hall, ils ont mis une affiche disant que les habitants doivent porter des masques dans l’immeuble (hall et ascenseur) pour créer des idiots car le masque entraine une carence en oxygène source e sous https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/09/27/le-but-des-masques-faciaux-nest-pas-de-proteger-les-humains-mais-de-diminuer-lhumanite-de-voler-aux-gens-leur-ego-leur-identite-et-leur-autonomie/ https://resistance71.wordpress.com/2020/10/10/dictature-sanitaire-une-neurologue-allemande-avertit-la-privation-doxygene-cree-des-dommages-neurologiques-irreversibles/ et respecter les 1 mètre de distance ( on est le 6 novembre, le lancement de la 5G c’est le 18 novembre http://stoplinky28.blogg.org/quel-rapport-entre-l-arrivee-de-la-5-g-et-les-nouveaux-symptomes-du-co-a204122590 (les moutons vont pouvoir s’abonner à la 5G à partir de cette date pour crever de cancer à distance et bien sur ce sera reporté faussement sur le covid pour faire augmenter faussement les statistiques et créer la fausse deuxième vague  https://kulturegeek.fr/news-210633/orange-5g-18-novembre-reseau-100-4g-fin-2020, bon remarque, il y a pas mal d’opposants à la 5G, vu que Orange ne s’attend pas à beaucoup de clients sur la 5Ghttps://letempsinfos.com/2020/11/06/orange-ne-sattend-pas-a-vendre-beaucoup-de-forfaits-5g-cet-hiver/, sans doute pour cela qu’ils veulent l’imposer dans les immeubles à la place avec la technologie big brother utilisant la 5G, ansi que les drônes 5G à l’extérieurhttp://stoplinky28.blogg.org/la-surveillance-globale-en-marche-a204077918, à défaut de clients, ce seront les entreprises qui utiliseront la 5G pour fliquer les gens à leur insu par des objets connectés volants ou fixes cachés (caméras de reconnaissance facale 5G) ou imposés sur le corps ou logement de l’individu (bracelets de traçage 5G, compteurs intelligents 5G, covid pass connecté 5G car le covid pass est biométrique, et la biométrique fonctionne avec la 5G ) , la 5G s’installera dans les immeubles à partir du 23 novembre sauf opposition avant le 22 novembre http://stoplinkyvarest.canalblog.com/archives/2020/10/06/38574720.html, donc les 1m de distance c’est sans doute pour empêcher les gens de se communiquer entre eux, et de faire une assemblée générale pour empêcher la 5G dans l’immeuble)

Cette affiche de masque obligatoire dans le hall et ascenseur de l’immeuble c’est juste 2 jours après que Castex dit qu’il faut porter des masques chez soi

https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/11/02/porter-le-masque-a-la-maison-et-pourquoi-pas-un-portrait-de-jean-castex-dans-le-salon/

En plus avec la caméra de surveillance dans le hall, lls pourront coller des amendes sans contacts à ceux qui n’ont as de masque, un bon moyen de se faire du fric tout en affaiblissant le système immunitaire des gens et les intoxiquer de CO2 , comme si la 5G et les compteurs Intelligents dont les ondes tuent les globules rouges chargés de transporter l’oxygène imposé dans les immeubles ne suffisaient pas
https://interetpourtous2.blogspot.com/2020/04/important-une-explication-coherente-sur.html
https://resistance71.wordpress.com/2020/04/23/5g-sante-carence-en-oxygene-une-piste-a-suivre/

La fausse crise sanitaire met en place la grille de contrôle de la dictature technotronique 5G cancérigène à l’échelle planétaire

http://stoplinky28.blogg.org/la-surveillance-globale-en-marche-a204077918, vient nous le rappeler sans coup férir.

http://stoplinky28.blogg.org/quel-rapport-entre-l-arrivee-de-la-5-g-et-les-nouveaux-symptomes-du-co-a204122590

https://resistance71.wordpress.com/2020/09/29/dictature-technotronique-le-passage-4g-5g-sera-extremement-energivore-et-plombera-les-budgets-en-plus-de-detruire-notre-peu-de-liberte-et-de-sante-restant/#comments

https://resistance71.wordpress.com/2020/09/14/fibre-optique-5g-6g-et-dictature-technotronique/

http://stoplinky28.blogg.org/la-surveillance-globale-en-marche-a204077918

https://resistance71.wordpress.com/2020/10/27/hiver-2020-21-cov19-5g-chomage-famine-et-depopulation-programmee/

http://stoplinky28.blogg.org/les-microcellules-5g-arrivent-dans-nos-batiments-a203885234

http://stoplinky28.blogg.org/curieux-hasard-couvre-feu-dans-des-villes-couvertes-par-la-5-g-a203508434

https://resistance71.wordpress.com/2020/04/23/5g-sante-carence-en-oxygene-une-piste-a-suivre/
http://stoplinky28.blogg.org/5-g-et-les-nouveaux-symptomes-covid-lien-avere-a204126328

George Orwell 1984

Yankland état des lieux : guerre civile en cours (Pepe Escobar)

Posted in actualité, crise mondiale, média et propagande, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 15 novembre 2020 by Résistance 71


Illusion Démocratique

Où en sommes-nous aujourd’hui : une guerre civile en cours

Pepe Escobar

11 novembre 2020

Source:
https://www.mondialisation.ca/ou-nous-en-sommes-aujourdhui-une-guerre-civile-en-cours/5650930

La gigantesque opération psychologique est en cours. Tous ceux qui connaissent le Transition Integrity Project (TIP) savaient comment cela se passerait. J’ai préféré – de manière diplomatique – l’encadrer comme un exercice de groupe réflexion dans mon article « Banana Follies », qui connaît un énorme succès aux États-Unis. Il s’agit d’un exercice en direct. Pourtant, personne ne sait exactement comment il va se terminer.

Tout le monde dans les services de renseignements américains est au courant des cas bien documentés de fraude électorale. L’acteur clé est l’État Profond, qui décide de la suite des événements. Ils ont pesé le pour et le contre d’avoir un sénile, au stade 2 de la démence, néoconservateur va-t-en guerre extorqueur (avec son fils) comme « leader du monde libre ». L’optique est peut-être quelque peu terrible – mais pas encore assez pour annuler une élection truquée.

Le Parti Républicain (GOP) est dans une position très confortable. Il a conservé le Sénat et pourrait prendre jusqu’à 12 sièges à la Chambre. Ils savent également que toute tentative de Biden-Harris de légiférer par le biais de décrets sera vouée à l’échec.

L’angle Fox News/NY Post est essentiel. Pourquoi soutiennent-ils soudainement Cadavre ? Parce que Murdoch a clairement fait savoir qu’il a toutes sortes de dossiers compromettants sur la famille Biden. Ils feront donc tout ce qu’IL veut. Murdoch n’a plus besoin de Trump.

Tout comme le GOP, en théorie. Il y a de sérieuses manigances en coulisses entre les membres du GOP et le gang Biden-Harris. Des compromis. Contourner Trump – que la plupart du GOP déteste avec véhémence. L’homme le plus important à Washington sera en fait le leader du GOP au Sénat, Mitch McConnell.

Néanmoins, un recomptage des votes serait absolument nécessaire dans les six États contestés – Wisconsin, Michigan, Pennsylvanie, Géorgie, Nevada et Arizona. Par un comptage manuel. Un par un. Le Département de la Justice (DoJ) devrait agir sur ce point, immédiatement. Cela n’arrivera pas. Les recomptages coûtent énormément d’argent. Rien ne prouve que l’Équipe Trump – en plus de manquer de fonds et de personnel – pourra convaincre l’agent de Papa Bush, William Barr de s’y atteler.

Les grands médias et Big Tech ont déclaré un « vainqueur » – tout en diabolisant Trump pour avoir répandu « un torrent de désinformation » et « essayé de saper la légitimité des élections américaines ». Seules les personnes en phase terminale de mort cérébrale achètent ce scénario.

Ce qui compte VRAIMENT, c’est la lettre de la loi. Les LÉGISLATURES D’ÉTAT décident quels électeurs se rendent au Collège Électoral pour nommer le Président.

Voici – Article II, Section 1, Clause 2 : Chaque État désigne les électeurs « de la manière que la législature de l’État peut ordonner ».

Cela n’a donc rien à voir avec les gouverneurs. C’est aux législatures des états du GOP d’agir en conséquence. Le drame peut se prolonger pendant des semaines. Et il se peut que le Congrès doive certifier et prendre la décision finale en janvier.

Pendant ce temps, des discussions sur une Nouvelle Résistance se répandent comme une traînée de poudre.

Le Trumpisme, avec plus de 71 millions de voix, est établi comme un mouvement de masse. Personne au sein du GOP ne commande ce genre d’appel populaire. En mettant de côté le Trumpisme, le GOP commettra le seppuku.

Mon cher ami Alastair Crooke, toujours indispensable, fait mouche dans un puissant essai :

En fonction de la suite des événements, les Déplorables deviendront les Incontrôlables.

Alastair fait référence à un parallèle crucial évoqué par l’historien Mike Vlahos dans l’article

Vlahos note que l’actuelle saga américaine reflète bien la Rome antique au dernier siècle de la République, opposant l’élite romaine aux Populaires – qui est aujourd’hui l’Amérique Rouge (Trumpiste) :

« C’était un monde nouveau, dans lequel les grands propriétaires terriens, avec leurs latifundia [la source de richesse des terres esclavagistes], qui avaient été les « Grands » à la tête des différentes factions pendant les guerres civiles, sont devenus les archontes sénatoriaux qui ont dominé la vie romaine pendant les cinq siècles suivants – tandis que le peuple, les Populaires, ont été réduits à un élément passif – non pas impuissant – mais généralement dépendant et non participant du gouvernement romain : Cela a sapé la vie créative de Rome, et a finalement conduit à son éclatement ».

Que fera donc le Grand Capital impérial ?

L’Occident dans son ensemble est au bord d’un double précipice : la pire dépression économique jamais connue, associée à des explosions imminentes, innombrables et incontrôlables de rage sociale.

L’État Profond pense donc qu’avec Cadavre – ou, beaucoup plus tôt que tard, la Commandante Kamala – le chemin s’adoucira vers la Grande Réinitialisation de Davos, tout en maintenant le plan B en mode « prêt, feu, partez » : un déchaînement mondial pour satisfaire le complexe militaro-industriel, qui a choisi Cadavre en premier lieu parce qu’il n’est qu’une figure en carton.

= = =

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir !

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

Dictature en marche : le reconfinement islamo-sanitaire

Posted in actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, gilets jaunes, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, société des sociétés, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 31 octobre 2020 by Résistance 71


« Tronche de premier de la classe »…

Résistance 71

31 octobre 2020

Quand un médicament est franchement mauvais à avaler pour un gamin, que fait-on  le plus souvent ? On le mélange à quelque chose qui le fera mieux passer. Ainsi va l’infantilisation perpétuelle de la société étatico-capitaliste suivant ce modèle éculé mais efficace.
Le Gaulois couine à être reconfiné devant cette « seconde vague » ou mutation totalement fabriquée du méchant SRAS-COV-2 alias Bébert Corona ? Qu’à cela ne tienne, on va faire passer la pilule en créant une seconde menace faisant (espérons-le) oublier la première, nous avons nommé les barbus islamistes ressortis des placards en bons petits soldats d’un système bien huilé. L’opération psychologique est savamment menée depuis l’attentat nucléaire de Beyrouth, qui vit Micronus 1er aller en visite officielle au Liban afin de faire son numéro commandité d’arrogance primaire, faisant la « morale » aux Libanais sur le droit à la liberté d’expression, à la critique lèse-majesté et… au blasphème. Le décor était planté.
Quelques semaines plus tard, on ressort la pitrerie provocatrice de « Charlie Hebdo » et de ses caricatures du prophète de l’islam, cette fois au travers d’un fait divers qui voit un enseignant en histoire de bahut les montrer à ses élèves au nom de la liberté d’expression, colère de parents d’élèves musulmans, ce qui devrait s’arrêter à une polémique locale tourne au drame horrifique avec l’assassinat en plein jour, au couteau et en pleine rue dudit prof par un jeune tchétchène, suite à une « fatwah » délivrée par un obscur groupe « affilié à Al Qaïda » c’est à dire Al CIAda comme cela est connu depuis bien longtemps (AQ est la création en Afghanistan d’une armée moudjahidine contre l’URSS, par Robert Gates de la CIA et l’omniprésent Zbigniew Brzezinski, conseiller en sécurité à la Maison Blanche), d’attaquer individuellement les intérêts de la France, le tout surenchérit par le gugusse frère musulman de service : Erdogan, facilitateur de terrain de Daesh pour la guerre par procuration en Syrie. Nous l’avons dit de longue date, si les fifrelins de terrain sont des zombies religieusement intoxiqués agissant au doigt et à l’œil pour leurs maîtres, leur hiérarchie a un certain moment, se confond dans la nébuleuse des services occidentaux de renseignement et de barbouzerie en tout genre, mais essentiellement sioniste.
Dernier évènement tragique pour faire passer cette pilule bien amère et mortifère du reconfinement / couvre-feu, signant l’arrêt de mort de bien des activités économiques faisant bouillir la marmite de millions de gens, le massacre à l’arme blanche de trois paroissiens d’une église niçoise, attentat se produisant chez le bien sioniste mafieux Estrosi qui a confié la sécurité de sa ville, aéroport et autre à des entreprises sous-traitantes israéliennes (voir l’affaire de l’ap « Reporty » israélienne qui permet de filmer et de géolocaliser les gens dans Nice etc…). L’égorgeur niçois migrant serait passé au travers de toute cette sécurité renforcé ? Vraiment ?
La nébuleuse islamo-wahabite est pilotée de l’intérieur comme de l’extérieur par les services barbouzes sionistes. Cela n’est même plus un secret de nos jours avec la « normalisation » tout azimut des relations entre les royaumes wahabites du Golfe et l’entité sioniste, tout est finalement exposé au grand jour. Mais ceci est une autre histoire…
Ainsi donc, sous la double menace de Bébert Corona renforcé par Boubou le barbu, la France se retrouve reconfinée et probablement sera sous loi martiale avant Noël.
Nous pensons à Résistance 71, que la France a été choisie par l’oligarchie pour être le cœur de la mise en place de la grille de contrôle technotronique du Nouvel Ordre Mondial oligarchique et la raison en est assez simple : si le système arrive à mettre au pas et à briser la volonté des Gaulois réfractaires qui ont récemment donné le mouvement des Gilets Jaunes, mouvement qui couve toujours sous la cendre et ne demande qu’à repartir de plus belle et mettre à bas la merdasse systémique qui nous dirige, alors ce sera beaucoup plus facile de faire passer la pilule et à l’imposer aux autres contrées occidentales. L’oligarchie veut faire un exemple et la France est son champ de bataille. Toute la clique politique macronesque clownesque a été mise en place à cet effet. Les Gilets Jaunes leur ont donné des sueurs froides pendant un moment, mais Bébert Corona a mis un frein à tout ça, pour l’heure…

Il est important pour nous de comprendre que tout cela est mis en scène, nous vivons dans un grand théâtre permanent animé par la société marchande et sa dictature nécessaire à sa perpétuelle reproduction sous une anesthésie générale de la conscience politique individuelle et surtout collective.
Nous vivons dans un bain permanent d’illusion, de mensonge, de tromperie, de corruption et de conflits d’intérêt servant à perpétuer le système et à consolider le pouvoir en le moins de mains possible tout en enrichissant ceux par qui cela peut se produire, sacrifiant à l’autel du profit et du pouvoir les 99,9% d’une humanité dont la servitude volontaire acquise permet la perpétuation de la supercherie.

Une des toutes meilleures visions de cet état de fait de l’illusion marchande dictatoriale a été mise à l’écran en 2001 (l’année du 11 septembre…) par le réalisateur controversé David Lynch dans son remarquable film à tiroirs psychologiques « Mulholland Drive ».
Tout y est, du rêve au cauchemar, de l’illusion (affirmée comme telle dans un cabaret nommé « Silencio ») à la destruction (dépression, psychose, assassinat et suicide), sur toile de fond schizophrénique hollywoodienne, symbole de la société marchande et extensible à souhait au monde de la vie quotidienne de nos sociétés délétères, jusqu’à l’injonction même donné par un cow-boy à l’héroïne de « se réveiller », en passant par le « complot » sur personnes et situation. Comme impliqué dans la vision de ce film également, les clefs pour en sortir, ne sont pas dans le système.

Alors, temps de se réveiller et de bannir illusion, mensonge et manipulation de nos vies ?
Soyons-en persuadés !…

2021, les tribulations d’un zapatiste en zapatie… le monde et la vie ! (SCI Galeano)

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, crise mondiale, démocratie participative, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 19 octobre 2020 by Résistance 71

 


« On ne peut pas être neutre dans un train en marche »
~ Howard Zinn ~

 

Pour la vie, les Zapatistes parcoureront les 5 continents
“Le regard et la distance à la porte”


SCI Galeano


Octobre 2020


Source en français:
https://www.lavoiedujaguar.net/Cinquieme-partie-Le-regard-et-la-distance-a-la-porte


Supposons qu’il soit possible de choisir, par exemple, le regard. Supposons que vous pouvez vous libérer, ne serait-ce qu’un moment, de la tyrannie des réseaux sociaux qui imposent non seulement ce qu’on regarde et ce dont on parle, mais aussi comment regarder et comment parler. Donc, supposons que vous relevez les yeux. Plus haut : de ce qui est local à ce qui est régional ou à ce qui est national ou à ce qui est mondial. Vous regardez ? Oui, un chaos, un fouillis, un désordre. Alors supposons que vous êtes un être humain, enfin, que vous n’êtes pas une application numérique qui, à toute vitesse, regarde, classifie, hiérarchise, juge et sanctionne. Alors vous choisissez ce que vous regardez… et comment regarder. Il se pourrait, c’est une supposition, que regarder et juger ne soient pas la même chose. Ainsi, vous ne faites pas que choisir, vous décidez aussi. Changer la question « ça, c’est mal ou bien ? » en « qu’est-ce que c’est ? ». Bien sûr, la première question conduit à un débat agréable (il y a encore des débats ?). Et ensuite au « ça, c’est mal — ou bien — parce que je le dis ». Ou, peut-être, il y a une discussion sur ce qu’est le bien et le mal, et de là, des arguments et des citations avec notes de bas de page. C’est vrai, vous avez raison, c’est mieux que de recourir à des « likes » et des « pouces en l’air », mais je vous ai proposé de changer de point de départ : choisir la destination de votre regard.

Par exemple : vous décidez de regarder les musulmans. Vous pouvez choisir, par exemple, entre ceux qui ont perpétré l’attentat contre Charlie Hebdo ou ceux qui marchent maintenant sur les routes de France pour réclamer, exiger, imposer leurs droits. Vu que vous êtes arrivé jusqu’à ces lignes, il est très probable que vous penchiez pour les « sans-papiers ». Bien sûr, vous vous sentez aussi dans l’obligation de déclarer que Macron est un imbécile. Mais, omettant ce rapide coup d’œil ver le haut, vous regardez à nouveau les plantons, campements et manifestations des migrants. Vous vous demandez leur nombre. Ils vous semblent beaucoup, ou peu, ou trop, ou assez. Vous êtes passé de l’identité religieuse à la quantité. Et alors vous vous demandez ce qu’ils veulent, pourquoi ils luttent. Et là, vous décidez si vous recourez aux médias ou aux réseaux pour le savoir… ou vous les écoutez. Supposons que vous pouvez leur demander. Vous leur demandez quelle est leur croyance religieuse, combien ils sont ? Ou vous leur demandez pourquoi ils ont abandonné leur terre et décidé d’arriver à des terres et des cieux où il y a une autre langue, une autre culture, d’autres lois, d’autres façons ? Il se peut qu’ils vous répondent d’un seul mot : guerre. Ou peut-être qu’ils vous détaillent ce que ce mot signifie dans leur réalité à eux. Guerre. Vous décidez d’enquêter : guerre où ? Ou mieux : pourquoi cette guerre ? Alors ils vous submergent d’explications : croyances religieuses, disputes territoriales, pillage des ressources ou, purement et simplement, stupidité. Mais vous ne vous en tenez pas là et vous demandez à qui profite la destruction, le dépeuplement, la reconstruction, le repeuplement. Vous trouvez des références à plusieurs corporations. Vous enquêtez sur ces corporations et découvrez qu’elles sont dans différents pays et qu’elles fabriquent non seulement des armes, mais aussi des autos, des fusées interplanétaires, des fours à micro-ondes, des services de livraison, des banques, des réseaux sociaux, du « contenu médiatique », des vêtements, des portables et des ordinateurs, des chaussures, des aliments bio et non bio, des compagnies maritimes, des ventes en ligne, des trains, des chefs de gouvernement et de cabinets, des centres de recherche scientifique et pas scientifique, des chaînes d’hôtels et de restaurants, des fast food, des lignes aériennes, des centrales thermoélectriques et, bien sûr, des fondations d’aide « humanitaire ». Donc vous pourriez dire que c’est l’humanité ou le monde entier qui est responsable.

Mais vous vous demandez si le monde ou l’humanité ne sont pas responsables, aussi, de cette manifestation, de ce planton, de ce campement de migrants, de cette résistance. Et vous en venez alors à conclure que, peut-être, c’est probable, éventuellement, le responsable est un système intégral. Un système qui produit et reproduit de la douleur à ceux qui l’infligent et à ceux qui la subissent.

Maintenant vous tournez votre regard vers la manif qui parcourt les chemins de France. Supposons qu’ils soient peu, très peu, que c’est seulement une femme qui porte son pichito. Ça vous importe, maintenant, sa croyance religieuse, sa langue, ses habits, sa culture, ses façons ? Ça vous importe que ce soit seulement une femme qui porte son pichito dans ses bras ? Maintenant oubliez la femme un moment et centrez votre regard seulement sur le bébé. Est-ce que ça importe si c’est un garçon ou une fille ou un·e autre ? La couleur de sa peau ? Peut-être découvrez-vous, maintenant, que ce qui importe, c’est sa vie.

Maintenant, allez plus loin, après tout vous êtes déjà arrivé jusqu’à ces lignes, alors quelques-unes de plus ne vous feront pas de mal. Enfin, pas beaucoup de mal.

Supposez que cette femme vous parle et que vous avez le privilège de comprendre ce qu’elle dit. Vous croyez qu’elle exigera que vous lui demandiez pardon de la couleur de votre peau, de votre croyance religieuse ou non, de votre nationalité, de vos ancêtres, de votre langue, de votre genre, de vos façons ? Vous vous hâtez de lui demander pardon de ce que vous êtes ? Vous attendez qu’elle vous pardonne pour retourner à votre vie ayant réglé le problème ? Ou qu’elle ne vous pardonne pas pour vous dire : « bon, au moins j’ai essayé et je me repens sincèrement d’être qui je suis » ?

Ou vous craignez qu’elle ne vous parle pas, qu’elle vous regarde seulement en silence, et que vous sentiez que ce regard vous demande : « Toi, qu’est-ce que tu veux ? »

Si vous arrivez à ce raisonnement-sentiment-angoisse-désespoir, alors, désolé, vous êtes incurable : vous êtes un être humain.

Une fois établi que vous n’êtes pas un bot, répétez l’exercice dans l’île de Lesbos, au détroit de Gibraltar, dans le Pas-de-Calais, à Naples, au Río Suchiate, au Río Bravo.

Maintenant tournez votre regard et cherchez Palestine, Kurdistan, Euskadi et Wallmapu. Oui, je sais, ça fait un peu tourner la tête… et ce n’est pas tout. Mais dans ces endroits il y a des gens (beaucoup ou peu ou trop ou assez) qui luttent aussi pour leur vie. Mais il s’avère qu’ils conçoivent la vie comme inséparablement liée à leur terre, à leur langue, leur culture, leurs façons d’être. À ce que le Congrès national indigène nous a appris à appeler « territoire », et qui n’est pas seulement un morceau de terre. N’avez-vous pas envie que ces personnes vous racontent leur histoire, leur lutte, leurs rêves ? Oui, je sais, ce serait peut-être mieux pour vous de recourir à Wikipédia, mais ça ne vous donne pas envie de l’entendre directement et d’essayer de le comprendre ?

Revenez maintenant à ce qui est entre le Río Bravo et le Río Suchiate. Approchez-vous d’un endroit qui s’appelle « le Morelos ». Un nouveau zoom de votre regard sur la commune de Temoac. Approchez-vous maintenant de la communauté d’Amilcingo. Vous voyez cette maison ? C’est la maison d’un homme qui de son vivant se nommait Samir Flores Soberanes. Devant cette porte, il a été assassiné. Son crime ? S’opposer à un mégaprojet qui signifie la mort pour la vie des communautés auxquelles il appartient. Non, je ne me suis pas trompé dans ma phrase : Samir est assassiné parce qu’il défendait non sa vie individuelle, mais celle de ses communautés.

Qui plus est, Samir a été assassiné parce qu’il défendait la vie de générations auxquelles on ne pense pas encore. Parce que pour Samir, pour ses compañeras et compañeros, pour les peuples originaires regroupés dans le CNI et pour nous autres, femmes, hommes, femmes-hommes zapatistes, la vie de la communauté n’est pas quelque chose qui se passe seulement dans le présent. C’est, surtout, ce qui viendra. La vie de la communauté est quelque chose qui se construit aujourd’hui, mais pour l’avenir. La vie dans la communauté est quelque chose qui se lègue. Vous croyez que le compte est réglé si les assassins — intellectuels et matériels — demandent pardon ? Vous pensez que sa famille, son organisation, le CNI, nous tous·toutes, nous serons satisfaits si les criminels demandent pardon ? « Pardonnez-moi, je l’ai montré aux tueurs pour qu’ils procèdent à son exécution, je n’ai jamais su tenir ma langue. Je tâcherai de me corriger, ou pas. Je vous ai demandé pardon, maintenant retirez votre planton et on va terminer la centrale thermoélectrique, parce que sinon, on va perdre beaucoup d’argent. » Vous supposez que c’est ce qu’ils espèrent, ce que nous espérons, que c’est pour ça qu’ils luttent, que nous luttons ? Pour qu’ils demandent pardon ? Pour qu’ils déclarent : « Excusez, oui, nous avons assassiné Samir et, au passage, avec ce projet, nous assassinons vos communautés. Allez, pardonnez-nous. Et si vous ne nous pardonnez pas, eh bien, ça nous est égal, le projet doit se réaliser » ?

Et il s’avère que ceux-là mêmes qui demanderaient pardon pour la centrale thermoélectrique sont les mêmes du Train mal nommé « maya », les mêmes du « couloir transisthmique », les mêmes des barrages, des mines à ciel ouvert et des centrales électriques, les mêmes qui ferment les frontières pour empêcher la migration provoquée par les guerres qu’eux-mêmes alimentent, les mêmes qui persécutent le Mapuche, les mêmes qui massacrent le Kurde, les mêmes qui détruisent la Palestine, les mêmes qui tirent sur les Afro-Américains, les mêmes qui exploitent (directement ou indirectement) les travailleurs dans n’importe quel coin de la planète, les mêmes qui cultivent et glorifient la violence de genre, les mêmes qui prostituent l’enfance, les mêmes qui vous espionnent pour savoir ce qui vous plaît et vous le vendre — et si rien ne vous plaît, alors ils font que ça vous plaise —, les mêmes qui détruisent la nature. Les mêmes qui veulent faire croire, à vous, aux autres, à nous, que la responsabilité de ce crime mondial en marche est la responsabilité de nations, de croyances religieuses, de résistances au progrès, de conservateurs, de langues, d’histoires, de modes de vie. Que tout se synthétise en un individu ou une individue (ne pas oublier la parité de genre).

Si vous pouviez aller dans tous ces coins de cette planète moribonde, que feriez-vous ? Bon, nous ne le savons pas. Mais nous, femmes, hommes, femmes-hommes zapatistes, nous irions apprendre. Bien sûr, nous irions aussi danser, mais une chose n’exclut pas l’autre, je crois. Si cette opportunité se présentait, nous serions prêt·e·s à tout risquer, tout. Non seulement notre vie individuelle, mais aussi notre vie collective. Et si cette possibilité n’existait pas, nous lutterions pour la créer. Pour la construire, comme s’il s’agissait d’un navire. Oui, je sais, c’est une folie. Quelque chose d’impensable. À qui viendrait à l’esprit que le destin ce ceux qui résistent à une centrale thermoélectrique, dans un tout petit recoin du Mexique, pourrait concerner la Palestine, le Mapuche, le Basque, le migrant, l’Afro-Américain, la jeune environnementaliste suédoise, la guerrière kurde, la femme qui lutte autre part sur la planète, le Japon, la Chine, les Corées, l’Océanie, l’Afrique mère ?

Ne devrions-nous pas plutôt aller, par exemple, à Chablekal, au Yucatán, au local de l’Equipo Indignación, et leur reprocher : « Eh ! Vous avez la peau blanche et vous êtes croyants, demandez pardon ! » ? Je suis presque sûr qu’ils répondraient : « Pas de problème, mais attendez votre tour, parce que pour l’instant nous sommes occupé·e·s à accompagner ceux qui résistent au Train maya, ceux qui subissent des spoliations, la persécution, la prison, la mort. » Et ils ajouteraient :

« De plus nous devons répondre à l’accusation du pouvoir suprême que nous sommes financés par les Illuminati dans le cadre d’un complot interplanétaire pour bloquer la 4T [1]. » Ce dont je suis sûr, c’est qu’ils utiliseraient le verbe « accompagner », et non les verbes « diriger », « commander », « mener ».

Ou nous devrions plutôt envahir les Europes au cri de « rendez-vous, visages pâles ! », et détruire le Parthénon, le Louvre et le Prado et, au lieu de sculptures et de peintures, remplir tout de broderies zapatistes, en particulier de masques zapatistes — qui, soit dit en passant, sont efficaces et très jolis —, et, au lieu de pâtes, de fruits de mer et de paellas, imposer la consommation de maïs, cacaté et yerba mora, au lieu de vins et de bières, pozol obligatoire, et pour ceux qui sortent dans la rue sans passe-montagne, amende ou prison (oui, au choix, car il ne faut pas non plus exagérer), et nous écrier : « Et vous, les rockers, marimba obligatoire ! Et dorénavant rien que des cumbias, pas question de reggaeton (c’est tentant, pas vrai ?). Et toi, Panchito Varona et Sabina, les autres aux chœurs, démarrez avec Cartas Marcadas, et en boucle, même si “nos den las diez, las once, las doce, la una, las dos y las tres…” [2] et vite, parce que demain faut se lever tôt ! Tu entends, toi, un autre toi, ex-roi poudre-d’escampette, fiche la paix à ces éléphants et mets-toi à cuisiner ! Soupe de courge pour toute la cour ! » (je sais, ma cruauté est exquise) ?

Maintenant, dites-moi : vous croyez que le cauchemar de ceux d’en haut, c’est qu’on les oblige à demander pardon ? Ce qui peuple leurs rêves de choses horribles, ce ne serait pas qu’ils disparaissent, qu’ils n’importent plus, qu’on n’en tienne pas compte, qu’ils soient rien, que leur monde s’effrite presque sans faire de bruit, sans que personne ne s’en souvienne, ne leur érige de statues, de musées, de cantiques, de jours de fête ? Ce ne serait pas que la possible réalité les fasse paniquer ?

C’est une des rares fois où feu le SupMarcos ne s’est pas servi d’une métaphore cinématographique pour expliquer quelque chose. Parce que, vous n’êtes censés le savoir ni moi vous le raconter, mais le défunt pouvait évoquer les étapes de sa courte vie chacune en référence à un film. Ou accompagner une explication sur la situation nationale ou internationale d’un « comme dans tel film ». Bien sûr, plus d’une fois il a dû arranger le scénario pour qu’il colle avec la narration. Comme la plupart d’entre nous n’avaient pas vu le film en question, et qu’on ne captait pas avec des portables pour consulter Wikipédia, ben, on le croyait. Mais ne sortons pas du sujet. Attendez, je crois qu’il l’a laissé écrit sur un de ces papiers qui saturent le coffre aux souvenirs… Il est là ! Voici :

« Pour comprendre notre détermination et la taille de notre audace, imaginez que la mort est une porte qu’on franchit. Il y aura des spéculations multiples et variées sur ce qu’il y a derrière cette porte : le ciel, l’enfer, les limbes, le rien. Et des dizaines de descriptions de ces options. La vie pourrait alors être conçue comme le chemin menant à cette porte. La porte, la mort, quoi, serait ainsi un point d’arrivée… ou une interruption, l’impertinente coupure de l’absence blessant l’air de la vie.

On arriverait à cette porte, donc, du fait de la violence de la torture et de l’assassinat, de l’infortune d’un accident, de la pénible entre-ouverture de la porte lors d’une maladie, de la fatigue, du désir. C’est-à-dire que, bien que la plupart du temps on arrive à cette porte sans le désirer ni le vouloir, il serait aussi possible que ce soit un choix.

Chez les peuples originaires, aujourd’hui zapatistes, la mort était une porte qui surgissait presque au début de la vie. Les enfants s’y confrontaient avant l’âge de cinq ans et la franchissaient entre fièvres et diarrhées. Ce que nous avons fait le 1er janvier 1994, ça a été d’essayer d’éloigner cette porte. Bien sûr il fallait être disposé à la franchir pour y arriver, bien que nous ne le désirions pas. Depuis, tout notre effort a consisté, et consiste à éloigner cette porte le plus possible. “Allonger l’espérance de vie”, diraient les spécialistes. Mais d’une vie digne, ajouterions-nous. L’éloigner jusqu’à la mettre sur le côté, mais beaucoup plus loin sur le chemin. C’est pour ça que nous avons dit au début du soulèvement : “pour vivre, nous mourons”. Parce que si nous ne léguons pas la vie, c’est-à-dire le chemin, alors pourquoi vivons-nous ? »

Léguer la vie.

C’est précisément ce qui préoccupait Samir Flores Soberanes. Et c’est ce qui peut synthétiser la lutte du Front des peuples en défense de l’eau et de la terre du Morelos, de Puebla et de Tlaxcala dans sa résistance et sa rébellion contre la centrale thermoélectrique et le soi-disant « Projet intégral Morelos ». À leur exigence d’arrêter et d’annuler un projet de mort, le mauvais gouvernement répond en argumentant qu’on perdrait beaucoup d’argent.

Là, dans le Morelos, on a la synthèse de la confrontation actuelle dans le monde entier : argent versus vie. Et dans cet affrontement, dans cette guerre, aucune personne honnête ne devrait être neutre : ou avec l’agent, ou avec la vie.

[Note de R71 : Rappelons ici la phrase si puissante d’Howard Zinn et titre de son autobiographie en anglais : « On ne peut pas être neutre dans un train en marche… » Clin d’œil de Marcos/Galeano ?]

Ainsi, nous pourrions conclure, la lutte pour la vie n’est pas une obsession chez les peuples originaires. C’est plutôt… une vocation… et une vocation collective.

D’accord. Salut et que nous n’oublions pas que pardon et justice ne sont pas la même chose.

Depuis les montagnes des Alpes, où il se demande qu’envahir en premier : l’Allemagne, l’Autriche, la Suisse, la France, l’Italie, la Slovénie, Monaco, le Lichtenstein ? Nan, c’est une blague… ou bien pas ?

Le SupGaleano, qui s’exerce à son gribouillis le plus élégant.

Mexique, octobre 2020.

= = =

Lectures complémentaires :

6ème déclaration zapatiste de la forêt de Lacandon

Ricardo Flores Magon, textes choisis 

Chiapas, feu et parole d’un peuple qui dirige et d’un gouvernement qui obéit

Du Chiapas aux Gilets Jaunes…

James C. Scott « L’art de ne pas être gouverné »