Résistance politique: propositions de l’EZLN pour un Réseau de Résistance et de Rébellion international contre la société marchande…

Résistance 71 se joint à la proposition de l’EZLN du Chiapas d’internationaliser et de coordonner les mouvements de résistance à la dictature de la marchandise qui croît de jour en jour dans sa répression et sa violence systémique partout dans le monde. 

Nous traduirons, publierons et agirons en accord avec le Réseau de Résistance et de Rébellion et participerons à notre humble niveau à l’éveil de la conscience politique du plus de personnes possible dans nos entourages et au-delà. 

Nous avons dit et avons répété depuis bien longtemps que l’avenir de l’humanité passe par la prise de conscience définitive occidentale de la criminalité du système qu’elle a contribué à mettre en place et à faire perdurer au fil des siècles, pour que “l’Homo occidentalis” se tienne enfin main dans la main avec ses compagnons natifs opprimés, afin d’œuvrer dans la complémentarité culturelle et mettre en place une société des sociétés seule capable de servir l’intérêt général en éradiquant  la possibilité d’existence même d’une société politiquement divisée et donc intrinsèquement inégalitaire et oppressive.

Il n’y a pas de solutions au sein du système, il n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir, c’est devenu une évidence. Agissons en conséquence, ensemble, au-delà de la division et de l’antagonisme induits et entretenus par l’oligarchie transnationale du culte de la marchandise.

Nous sommes tous inter-reliés et complémentaires dans le fonctionnement du grand tout naturel planétaire. L’heure est à l’Union et au lâcher-prise de l’illusion étatico-capitaliste qui ne fait que nous diviser et ne pourra que continuer à nous diviser !

~ Résistance 71 ~

« En point de départ, je suggèrerais de conceptualiser ce qu’on pourrait appeler l’anarcho-indigénisme […] Le mot indigène qui évoque l’enracinement spirituel et culturel dans cette terre et la lutte pour la justice et la liberté d’Onkwe’hon:weh ; combiné au mouvement politique et philosophique qui est fondamentalement anti-institutionnel, radicalement démocratique et dévoué à prendre action afin d’amener le changement: l’anarchisme. »
~ Taiaiake Alfred, professeur de science politique, Université Victoria, 2005 ~

“Sur le continent des Amériques et en Europe, l’oppression que nous subissons est la même.
Les couleurs, les langues et les cultures varient, mais l’oppression est constante.
C’est pour cela que nous, Zapatistes, sommes avec vous aujourd’hui.
C’est pour cela que vous êtes avec nous aujourd’hui.
Parce que nous ne voulons plus de ce type de monde.
Nous ne voulons plus que le crime soit célébré.
Nous ne voulons plus que le mensonge soit traité somme une vertu.
Parce que nous ne voulons plus que d’autres nous imposent leur façon d’être et leur mode de pensée.
Nous voulons être libres.
Et le seul moyen de l’être est de l’être ensemble. Voilà pourquoi nous voulons de la liberté dans la solidarité…
Nous ne nous en irons pas.
Nous ne serons plus silencieux.
Nous nous tiendrons debout.
Nous lutterons.
Nous construirons un autre monde.
Bien meilleur.
Bien plus vaste.
Un monde dans lequel tous les mondes trouveront leur place.
Rebelles, frères et sœurs d’Europe…
Nous sommes heureux de marcher avec vous aujourd’hui.
Nous vous remercions de l’espace et de la voix que vous donnez aux Zapatistes.
Le pont que vous avez construit de vos cœurs a franchi l’océan…
Vos rêves sont entendus bien loin d’ici.
Nous nous en faisons l’écho, tous ceux en lutte et en rébellion s’en font l’écho.
Parce qu’à travers le monde, tous les partagent.”
~ SCI Marcos, septembre 1997 ~

 

 

Pour un Réseau de Résistance et Rébellion 

propositions de l’EZLN

 

EZLN

 

mardi 25 septembre 2018, par EZLN, SCI Galeano, SCI Moisés

 

Source en français:

https://www.lavoiedujaguar.net/Pour-la-construction-d-un-Conseil-qui-integre-les-luttes-de-tous-les-opprimes

 

Lors de la Rencontre des réseaux d’appui au Conseil indigène de gouvernement, dans le caracol de Morelia, en août 2018, l’EZLN a présenté un long texte en trois parties développant une analyse de la situation au Mexique et dans le monde. Dans sa partie finale, il formule des propositions de portée internationale pour poursuivre et amplifier le processus engagé avec le Conseil indigène de gouvernement.

C’est cet extrait qui est traduit ici.

(…)

Nous pensons que nous devons continuer aux côtés des peuples originaires.

Peut-être que certains parmi les réseaux [d’appui au Conseil indigène de gouvernement (CIG)] pensent encore que nous apportons un appui aux peuples originaires. Ils vont se rendre compte, à mesure que le temps va passer, que c’est le contraire : ce sont eux qui vont nous aider avec leur expérience et leurs formes d’organisation, c’est-à-dire que c’est nous qui allons apprendre. Car si quelqu’un est expert en matière de tourmentes ce sont bien les peuples originaires — ils ont été attaqués de tant de manières et ils sont toujours là, ou plutôt, nous sommes toujours là.

Mais nous pensons aussi — et vous le disons très clairement, compañer@s — que cela ne suffit pas, que nous devons intégrer à notre horizon l’ensemble de nos réalités avec leurs douleurs et leurs rages, c’est-à-dire que nous devons cheminer vers l’étape suivante : la construction d’un Conseil qui intègre les luttes de tous les opprimés, ceux qui sont traités comme des déchets, les disparues et les assassinées, les prisonniers politiques, les femmes agressées, l’enfance prostituée, de tous les calendriers et de toutes les géographies qui tracent une carte impossible pour les lois des probabilités, les enquêtes et les votes : la carte contemporaine des rébellions et des résistances sur la planète entière.

Si vous et nous, ensemble, allons défier la loi des probabilités qui dit qu’il n’y a aucune chance, ou très peu, que nous réussissions, si nous allons défier les enquêtes, les millions de votes, et tous ces chiffres que le Pouvoir accumule pour que nous nous rendions ou pour que nous nous évanouissions, alors nous devons faire que le Conseil devienne plus grand.

Pour le moment, ce n’est qu’un point de vue que nous exprimons ici, mais nous voulons construire un Conseil qui n’absorbe ni n’annule les différences, et qui au contraire permette de les renforcer dans le cheminement avec d’autres qui partagent le même effort.

Selon un tel raisonnement, ces paramètres ne devraient pas avoir pour limite la géographie imposée par les frontières et les drapeaux : il faudrait donc viser qu’il devienne international.

Ce que nous proposons, c’est non seulement que le Conseil indigène de gouvernement cesse d’être indigène, mais aussi qu’il cesse d’être national.

C’est pourquoi, nous les zapatistes — hommes, femmes et différents — proposons de soumettre à une consultation, outre l’ensemble des propositions formulées durant cette rencontre, ce qui suit :

1. Réaffirmer notre appui au Congrès national indigène et au Conseil indigène de gouvernement.

2. Créer et maintenir des canaux de communication ouverts et transparents entre nous qui nous sommes connus durant le cheminement du Conseil indigène de gouvernement et de sa porte-parole.

3. Commencer ou continuer l’analyse-évaluation de la réalité dans laquelle nous nous mouvons, en produisant et en partageant ces analyses et évaluations, ainsi que les propositions d’action coordonnées qui en découlent.

4. Nous proposons le dédoublement des réseaux d’appui au CIG afin que, sans abandonner l’appui aux peuples originaires, notre cœur s’ouvre aussi aux rébellions et résistances qui émergent et persévèrent là où chacun se trouve, dans les campagnes ou dans les villes, sans qu’importent les frontières.

5. Commencer ou continuer la lutte qui vise à rendre plus grandes les revendications et la nature du Conseil indigène de gouvernement, de façon à ce qu’il ne se limite pas aux peuples originaires et incorpore les travailleurs des campagnes et des villes, ainsi que tous ceux qui sont traités comme des déchets mais qui ont une histoire et une lutte propres, c’est-à-dire une identité.

6. Commencer ou continuer l’analyse et la discussion qui vise à faire naître une coordination ou une fédération de réseaux, qui évite toute direction centralisée et verticale, et qui fortifie l’appui solidaire et la fraternité entre ceux qui la forment.

7 et dernier. Célébrer une réunion internationale de réseaux, quelle que soit la façon dont ils s’appellent — quant à nous, nous proposons que, pour le moment nous nous appelions Réseau de Résistance et Rébellion… et, à la suite, chacun son nom —, en décembre de cette année, après avoir analysé et évalué ce que décideront et proposeront le Congrès national indigène et le Conseil indigène de gouvernement (lors de leur réunion, en octobre prochain) et aussi afin de connaître les résultats de la consultation à laquelle la présente réunion appelle. Pour cette rencontre, nous mettons à disposition, si cela vous paraît pertinent, un espace dans l’un des caracoles zapatistes.

Notre appel n’est pas seulement adressé aux peuples originaires, mais à toutes celles, à tous ceux et à toutes celleux qui se rebellent et résistent dans tous les recoins du monde. À ceux qui défient les schémas tout faits, les règles, les lois, les préceptes, les chiffres et les pourcentages.

(…)

Depuis les montagnes du Sud-Est mexicain,
sous-commandant insurgé Moisés, sous-commandant insurgé Galeano
Mexique, août 2018.

Lectures complémentaires:

Marshall-Sahlins-La-nature-humaine-une-illusion-occidentale-2008

James_C_Scott_L’art_de_ne_pas_être_gouverné

Manifeste pour la Société des Sociétés

L’anarchisme-africain-histoire-dun-mouvement-par-sam-mbah-et-ie-igariwey

Comprendre-le-systeme-legal-doppression-coloniale-pour-mieux-le-demonter-avec-steven-newcomb1

Que faire ?

Effondrer le colonialisme

40ans_Hommage_Pierre_Clastres

Un_manifeste_indigène_taiaiake_alfred

6ème_déclaration_forêt.lacandon

petit_precis_sur_la_societe_et_letat

Païens en terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte

Appel au Socialisme Gustav Landauer


SCI Marcos/Galeano

 

Publicités

18 Réponses to “Résistance politique: propositions de l’EZLN pour un Réseau de Résistance et de Rébellion international contre la société marchande…”

  1. Puissant et profond…

    Excellent point de départ (Tep Zepi/Zep Tepi) dont les peuples originaires de Kanaky pourraient se saisir, assurément pour s’émanciper de l’empire colonial français, mais sans retomber dans un système étatique.

    Je le relaie dans ce sens.

    Parce qu’effectivement, c’est l’EZLN qui nous a démontré que demain se plante aujourd’hui précisant, d’expérience, à notre adresse que ► il faut se préparer à porter plus efficacement et plus extensivement le boulot de nous gouverner nous-mêmes, parce qu’au pire, le Système capitaliste va revenir nous chercher.

    Le mal et ceux qui le porte ont un nom, une histoire, une origine, un calendrier, une géographie ; C’est le Système capitaliste.

    Depuis des centaines d’années,

    nous vivons sous les 4 roues de ce Système ;

    L’Exploitation, la Répression, la Dépossession et le Mépris…

    C’est eux qui nous ont démontré que NOUS tous étions LA solution, personne d’autre, et surtout que c’était l’affaire de toutes et tous…

    Profond et puissant, donc !

  2. […] joins ma voix, modestement, mais en conscience, à celle de Résistance 71 qui traduit et publie sans faille depuis toujours les appels à résister de l’EZLN du […]

  3. L’heure du réveil des peuples a sonné !

    Tout ce que nous avons à faire, c’est d’éclairer, de nos petites flammes intérieures, la VOIE qui est déjà là… Depuis des millénaires ; Elle n’attend plus que d’être empruntée ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/09/27/propositions-de-lezln-pour-un-reseau-de-resistance-et-de-rebellion-international-contre-la-societe-marchande/

  4. le NVO créé des bébés difformes avec les pesticides Says:

    Résistance contre les pesticides:
    Dans les campagnes, les viticulteurs utilisent 20% de pesticides de plus que les autres agriculteurs.
    Résultat, dans ces régions de pesticides, le taux de naissance de bébés sans bras ou sans pied est supérieur à la moyenne

    N’achetez jamais rien de ce qui vient de l’Ain!

    – « Le Coteaux de l’Ain du village de Duillat est un label viticole européen »
    http://www.vin-vigne.com/commune/Druillat-01160.html

    – Druillat.
    La statistique est aussi étrange qu’effrayante : autour de Druillat, petit village de l’Ain, la concentration de bébés nés sans bras ou sans mains est… 58 fois supérieure à la normale!
    Tous habitent ou ont grandi dans un rayon de 17 kilomètres autour de Druillat, une petite commune rurale de l’Ain. Autre point commun entre eux, beaucoup plus triste, tous souffrent de graves malformations congénitales. Certains ont les bras atrophiés. D’autres sont dépourvus de mains…

    Quelle est la cause de ce mal mystérieux? Médecins et chercheurs s’interrogent mais hélas, la plupart ne se font guère d’illusions…
    https://www.lenouveaudetective.com/druillat-bebes-sans-mains-brasmalformations-congenitales-pesticides/

    Pourquoi les chercheurs s’interrogent de la cause, alors que les villageois eux non diplômés en connaissent la cause?

    citation: « La pulvérisation de pesticides ou d’engrais toxiques pourrait-elle expliquer cette recrudescence de malformations à la naissance? L’hypothèse fait son chemin dans la tête des habitants de la région. »https://www.lenouveaudetective.com/druillat-bebes-sans-mains-brasmalformations-congenitales-pesticides/

    Les chercheurs et les médecins savent que des engrais toxiques et des pesticides sont utilisés largement dans ce village de Duillat de l’Aisne, mais refusent donc déliberemment de faire le lien entre ce désastre écologique avec la naissance de bébés sans mains ni pieds.

    En gros un non diplômé en sait plus qu’un diplômé sur un désastre écologique, quelle ironie…Car Tous les villageois de Druillat de l’Aine savent que leur village est un village labelisé par Bruxelles qui produit de la vigne avec des pesticides et des engrais toxiques qui polluent les nappes phréatiques et les plantations environnantes, et l’air respirable et l’eau potable.

    Et on sait que les pesticides peuvent se propager loin par évaporation de l’air. Un type qui asperge son champs de pesticides, si le pesticide est ultra volatile, vous pouvez être sur qu’il va contaminer tout le village et des milliers de kilomètres à la ronde, comme le Dicamba de Monsanto
    http://www.alterinfo.net/Petition-contre-le-Dicamba-le-nouvel-herbicide-de-Monsanto-DuPont-BASF-qui-tue-toutes-les-plantes-sauf-les-OGM-pour_a136768.html

    Les pesticides polluent également les nappes phréatiques, et donc l’eau potable…Or la contamination à l’eau potable peut engendrer des déformations chez les femmes enceintes.

    Dans l’Ain, il y a aussi la pollution nucléaire qui pourrait être à l’origine de la déformation. »Ain : la centrale nucléaire d’EDF du Bugey accusée de fuites de tritium dans les nappes phréatiques »
    http://www.leparisien.fr/societe/ain-la-centrale-nucleaire-du-bugey-accusee-de-fuites-de-tritium-07-03-2018-7595502.php

    Les nappes souterraines polluées par les pesticides
    http://www.lefigaro.fr/sciences/2006/05/19/01008-20060519ARTFIG90069-les_nappes_souterraines_polluees_par_les_pesticides.php

    Donc Ain; pesticides, engrais toxiques et fuites radioactives qui polluent l’environnement et l’air, et les nappes phréatiques. Et après on a des médecins et des chercheurs qui « s’interrogent » sur la naissance de bébés malformés à ce village de campagne pollué.
    Bon, ils ont résolu la question en décidant d’arrêter d’enquêter sur ce phénomène, faute de moyen. Après, le « je ne sais pas, aucune idée », on a « on part, on a plus de sou pour chercher sur la question »:
    « Remera, organisme qui recense et surveille les malformations dans la région Auvergne-Rhône-Alpes pourrait bientôt disparaître faute de subventions suffisantes. »https://www.lenouveaudetective.com/druillat-bebes-sans-mains-brasmalformations-congenitales-pesticides/

    On comprends pourquoi ils ne veulent plus recenser les malformations dans cette région. C’est trop simple de faire le lien entre pollution environnementale et malformation des bébés.
    Ces multinationales des pesticides, des engrais chimiques ou des centrales nucléaires auront à compte à rendre au jugement dernier pour crime contre l’humanité et déformation des humains.

    Quand on pense que tous les Etats sont pour le nucléaire, et polluent les campagnes avec les déchets nucléaires. « Rosatom nucléaire russe s’allie avec Engie et EDF nucléaire français pour construire des centrales nucléaires dans le monde
    https://www.lesechos.fr/25/05/2018/lesechos.fr/0301710119237_la-russie–une-piste-pour-relancer-le-nucleaire-francais.htm

    A bas tous les Etats du monde et vive l’anarchie!

    • un peu hors sujet non sur cet article de la déclaration de l’EZLN ??… 😉

      • le lobby nucléaire= Etat, le respect de l'environnement= anarchie Says:

        Pour motiver un peu plus les gens à entrer dans la résistance anarchique justement. Les gens ne se tournent pas vers l’anarchie, car ils croient qu’il y a une solution au sein du système. Alter info par ex vient de publier un article parmi la liste des articles prioritaires à regarder (donc toujours présent en première ligne sur la page d’accueil) qui fait croire que Donald Trump est un héros contre le Nouvel Ordre Mondial et il y a déjà 41 partages Facebook sur cet article à la con. Les gens se font avoir comme des pieds. Il n’y a que si ils voient la pourriture profonde du système jusqu’à la moelle des os dans toutes ses parties alternatives (comme dans Hercule, l’Hydre change de tête à chaque fois) qu’ils se mettront à bouger et entrer dans des mouvements de résistance anarchique.

    • D’autant, qu’en lisant en miroir la Sexta de l’EZLN et la Grande Loi du Changement, du Pr. T. ALFRED, on trouve des solutions concrètes au problème que vous soulevez ; voici ce qu’explique le Pr. T. Alfred dans son PDF La Grande Loi du Changement ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/02/pdftalfred2014.pdf

      L’autosuffisance individuelle et collective doit-être vue comme une nécessité absolue. C’est une situation qui voit notre dépendance économique être un atout majeur de contrôle utilisé par l’oppresseur colonial pour contrôler notre peuple (NdT : et par extension… Le peuple colon, lui-même colonisé au sein de son système, du moins du système de domination qu’il cautionne…).[…]

      “Ils nous ont offert beaucoup de choses, de l’argent, des projets, de l’aide et quand nous avons tout rejeté, ils se sont mis en colère et nous ont menacé. C’est ainsi que nous avons compris qu’en refusant d’accepter l‘aide du gouvernement, en résistant, nous mettions les puissants en colère et il n’y a rien de mieux pour un combattant zapatiste que de mettre les puissants en colère. Alors, avec une joie singulière, nous sommes nous dédiés à résister, à dire NON, à transformer notre pauvreté en une arme, l’arme de la résistance.” […]

      Une fois que le charme de la loi, de la moralité et de la fiction culturelle est brisé et que les gens peuvent voir par eux-mêmes que la seule chose sous-jacente de la relation de contrôle des colons sur Onkwehonwe est la force brute, il n’y a alors plus aucune légitimité envers l’entière entreprise coloniale. À partir de là. Il n’y a plus loin à aller pour un changement total de relation. […]

      Il y a des réalités pratiques incontournables comme celles de se nourrir, de se loger, de s’habiller et de soutenir les gens qui sont impliqués dans le mouvement de manière indépendante ou du moins sans le financement du gouvernement ou d’entités commerciales. Tant que nous ne pourrons pas mettre de la nourriture dans nos bouches, nous héberger, nous vêtir, nous fournir en médicaments de manière indépendante sans être obligés de dépendre de nos adversaires, nous n’aurons pas de véritable mouvement de liberté et d’émancipation. […]

      Cette affirmation du Pr Alfred se trouve confirmée en tout point par le texte de Zénon « Regards croisés » qui témoigne qu’une résistance se met en place dans les territoires français ; Puissante, profonde, et assez silencieusement pour le moment, et on comprend très bien pourquoi ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2018/07/regards-croisc3a9s-nouvelle-de-zc3a9non.pdf

      Voilà bien pourquoi ces propositions sont ad hoc pour se gérer HORS ÉTAT et ses INSTITUTIONS de suite !

      Plus la peine d’attendre pour voir = Parce que c’est tout vu, non ?

  5. […] nous amène à reformuler, en accord avec un Réseau de Résistance et de Rebellion international, la nécessité absolue de coordonner nos efforts au-delà des frontières fictives, pour que […]

  6. […] nous amène à reformuler, en accord avec un Réseau de Résistance et de Rébellion international, la nécessité absolue de coordonner nos efforts au-delà des frontières fictives, pour que […]

  7. […] joins ma voix, modestement, mais en conscience, à celle de Résistance 71 qui traduit et publie sans faille depuis toujours les appels à résister de l’EZLN du Chiapas […]

  8. […] nous amène à reformuler, en accord avec un Réseau de Résistance et de Rébellion international, la nécessité absolue de coordonner nos efforts au-delà des frontières fictives, pour que […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.