Archive for the sport Category

Société marchande: Everest plus haute poubelle du monde

Posted in actualité, altermondialisme, sport with tags , , , on 19 juin 2018 by Résistance 71

L’Everest, poubelle en haute altitude

 

Al Manar

 

17 juin 2018

 

url de l’article: http://french.almanar.com.lb/933000

 

Jusque sur le toit de la Terre, l’Homme laisse sa trace. Tentes fluorescentes, équipement d’escalade jeté, bouteilles d’oxygènes vides et même excréments: l’alpiniste de l’Everest qui pensait monter dans une neige immaculée en est pour ses frais.

« C’est dégoûtant, un spectacle répugnant », décrit à l’AFP Pemba Dorje Sherpa, un guide népalais qui a conquis 18 fois l’Everest. « La montagne a des tonnes de déchets. »

Depuis l’émergence des expéditions commerciales dans les années 1990, la fréquentation du sommet de 8.848 mètres d’altitude a explosé. Rien que pour la haute saison de printemps cette année, au moins 600 personnes s’y sont hissées.

Mais cette popularité a un coût. Les alpinistes, qui ont cassé leur tirelire pour s’offrir cette course emblématique, sont parfois peu regardants sur leur empreinte écologique. Et petit à petit, cordée après cordée, les détritus viennent consteller l’Everest.

Des efforts ont pourtant été faits. Depuis cinq ans, le Népal requiert une caution de 4.000 dollars par expédition, qui est remboursée si chaque alpiniste redescend au moins huit kilos de déchets.

Côté tibétain – l’Everest étant à cheval sur la frontière Chine-Népal -, moins fréquenté, les autorités requièrent la même quantité et infligent une amende de 100 dollars par kilogramme manquant.

En 2017, les alpinistes sur le versant népalais ont ainsi rapporté près de 25 tonnes de déchets solides et 15 tonnes de déchets humains, selon le Sagarmatha Pollution Control Committee (SPCC).

Cette saison, des quantités encore plus grandes ont été redescendues mais ne représentent toujours qu’une fraction de la pollution produite.

Seule la moitié des alpinistes redescend les montants requis, d’après le SPCC. La perte de la caution ne représente en effet qu’une goutte d’eau dans l’océan des dizaines de milliers de dollars déboursés par chacun d’entre eux pour une expédition sur l’Everest.

Pour Pemba Dorje Sherpa, le principal problème est l’insouciance des visiteurs. D’autant plus que des responsables officiels peuvent fermer les yeux contre un petit pot-de-vin, affirme-t-il.

« Il n’y a juste pas assez de surveillance dans les camps hauts (bivouacs situés à divers niveaux de la montagne au-dessus du camp de base, NDLR) pour s’assurer que la montagne reste propre », déplore-t-il.

Descendre les poubelles

La guerre des prix entre les différents opérateurs fait que l’Everest devient abordable pour de plus en plus d’alpinistes inexpérimentés. Les expéditions les moins chères proposent des forfaits à partir de « seulement » 20.000 dollars, quand les plus réputées peuvent facturer autour de 70.000 dollars.

Or cet afflux de personnes moins rompues à la haute montagne aggrave le problème de l’empreinte écologique, estime Damian Benegas, un vétéran de l’Everest.

Si les grimpeurs portaient autrefois eux-mêmes le gros de leur équipement, nombre de néophytes ne sont désormais pas en mesure de le faire. Une tâche qui retombe du coup sur les porteurs de haute altitude.

Les sherpas « doivent porter l’équipement du client, donc ils ne sont pas en mesure de descendre des poubelles », indique Damian Benegas, qui appelle les agences à embaucher davantage de travailleurs de haute montagne.

Les défenseurs de l’environnement craignent aussi que la pollution de l’Everest n’affecte les cours d’eau de la vallée en contrebas.

Actuellement, les excréments des alpinistes du camp de base sont transportés au village le plus proche à une heure de marche, où ils sont déversés dans des fossés.

« C’est ensuite emporté en aval durant la mousson et jusqu’à la rivière », explique Garry Porter, un ingénieur américain. Lui et son équipe envisagent la construction d’une structure de compost à proximité du camp de base, pour convertir ces excréments en engrais.

Selon Ang Tsering Sherpa, ancien président de l’Association d’alpinisme du Népal, une solution serait de monter des équipes dédiées à la collecte de détritus.

Son opérateur Asian Trekking, qui met en avant le côté écologique de ses expéditions, a ainsi ramené 18 tonnes de déchets au cours de la dernière décennie, en plus des 8 kilos par marcheur.

« Ce n’est pas un travail facile. Le gouvernement doit motiver des groupes à nettoyer et appliquer les règles plus strictement », dit-il.

 

Publicités

Sport spectacle, enfumage et scandale procédurier de l’exclusion des athlètes russes des JO de Rio… (vision mohawk)

Posted in actualité, altermondialisme, canada USA états coloniaux, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, résistance politique, sport, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 16 août 2016 by Résistance 71

“Le spectacle est le moment où la marchandise est parvenue à l’occupation totale de la vie sociale. No seulement le rapport à la marchandise est visible, mais on ne voit plus que lui: le monde que l’on voit est son monde. La production économique moderne étant sa dictature extensivement et intensivement.”

~ Guy Debord (1967) ~

“Partout où règne le spectacle, les seules forces organisées sont celles qui veulent le spectacle. Aucune ne peut donc plus être ennemie de ce qui existe, ni transgresser l’omerta qui concerne tout.”
~ Guy Debord (1988) ~

 

Rio les derniers Jeux Olympiques…

 

Mohawk Nation News

 

15 août 2016

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2016/08/15/rio-last-olympics/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Ces jeux seront les derniers jeux olympiques. Fini la compétition d’athlètes élitistes par des sports chers et élitistes que ne peuvent plus s’offrir que les grandes entreprises multinationales. Les nazis ont inventé le rituel olympique, utilisant l’aigle comme symbole principal. Les sports sont sélectionnés afin de mettre en avant l’image de la voie fasciste alors que la matrix entrepreneuriale ravage et estropie le monde. L’armée brésilienne jette les pauvres à la rue afin de faire de la place pour les infrastructures olympiques, mais la terre et l’eau sont laissées toxiques et putrides dans l’après jeux.

Les JO de Rio sont un désastre ! Les athlètes américains sont détroussés sous la menace d’armes (NdT: comme ce judoka belge agressé et détroussé sur Copacabana après sa breloque de bronze…). Des algues et des super-bactéries infestent les piscines olympiques et autres endroits de compétitions et de repos. Des athlètes souffrent de graves infections intestinales. Certains ne peuvent même pas entrer en compétition. La plupart des athlètes russes ont tiré leur révérence par bonheur, victimes du jeu du pouvoir politique.

Les racketteurs en chef du CIO sont cuits ! Les gens finalement voient la farce et l’escroquerie que sont en fait les Jeux Olympiques. Plus de propagande bien huilée, plus de prétention “d’unir les peuples”. L’”exceptionalisme américain” est une farce, une vaste fumisterie !

Les Brésiiens ne sont probablement pas triste de cela, eux qui ont la facture à payer. Les JO de Montréal [de 1976] ne sont toujours pas finis de payer et ne le seront jamais ! Toutes les guerres sont les guerres des banquiers et tous les JO sont les JO des banquiers. Le fascisme (NdT: dans la plus pure définition mussolinienne à savoir la “fusion de l’État et de la grosse entreprise”…) est en ferme contrôle des Jeux Olympiques. Les tribunes sont vides à Rio parce que très peu de gens peuvent se permettent les prix d’admission exhorbitants, ils ne peuvent même pas voir les athlètes pataugeant dans une eau verte des plus glauques. Ce spectacle est une farce.

De nouveaux véritables JO devraient être créés sur un modèle de durabilité environnementale. Le premier match/jeu de tewaraton [lacrosse] fut joué entre les animaux à quatre pattes et les animaux ailés. Aujourd’hui, un petit nombre se promeut et s’enrichit sur le dos du grand nombre.

Les Jeux Olympiques sont l’opium des masses (NdT: nous dirions la grande messe de la société du spectacle ayant atteint un stade de décrépitude avancé..).

=*=*=

 

 

Sport spectacle, enfumage et scandale procédurier de l’exclusion des athlètes russes des JO de Rio…

Posted in actualité, désinformation, ingérence et etats-unis, média et propagande, N.O.M, politique et lobbyisme, politique et social, presse et média, résistance politique, sport, terrorisme d'état with tags , , , , , , , on 16 août 2016 by Résistance 71

Scandale du dopage olympique russe: le rapport McLaren a impliqué des athlètes propres

 

Alexander Mercouris

 

8 août 2016

 

url de l’article original en français:

http://arretsurinfo.ch/scandale-du-dopage-olympique-russe-le-rapport-mclaren-a-implique-des-athletes-propres/

 

La presse australienne a rendu compte des profondes divisions apparues entre le CIO (Comité International Olympique) et l’AMA (Agence Mondiale Antidopage) sur le scandale du dopage russe. Deux articles ont été publiés sur le site web The Australian. Un des articles, dont l’accès est payant, rapporte des conversations confidentielles avec des responsables du CIO. L’autre article, en accès libre, donne la version du professeur McLaren. Il fait allusion à l’article payant et reproduit une partie du texte.

La chaîne internationale d’actualités RT cite l’article payant :

« …Il y a des membres au sein du Comité international olympique (CIO) qui croient que la publication du rapport McLaren à la veille des Jeux Olympiques a été conçu pour déclencher une sorte « d’option nucléaire » en émettant une interdiction de la Russie aux Jeux ».

Ceci est très similaire à ce que je disais dans un article que j’ai écrit il y a quelques jours. Je disais que la manière dont la campagne avait été menée ainsi que les dates de publication des rapports de l’AMA, montre que le but était d’obtenir l’expulsion des Jeux de l’ensemble des équipes russes. Voici ce que je disais :

« Le programme de la campagne anti-dopage contre la Russie est assez clair. Il semble que la décision d’expulser la Russie du mouvement olympique a été prise probablement à l’époque de l’échec de la campagne de boycott des Jeux olympiques d’hiver à Sotchi en 2014. Toutes les diverses allégations de dopage en Russie qui ont circulé depuis 2010, et même avant, ont ensuite été passées au crible pour monter une argumentation de toute pièce. Le tout a été mis dans un dossier et épicé avec des témoignages de gens comme Stepanova et Rodchenkov. Ensuite, une série d’articles malveillants et des documentaires ont été publiés dans les médias occidentaux, relançant ainsi les pires allégations. Une série de rapports de l’AMA a ensuite suivi en succession rapide à partir de l’automne 2015, juste à temps pour produire un impact maximum et laisser le moins de temps possible pour une vérification indépendante des faits ou pour toutes autres mesures à prendre avant le début des Jeux de Rio. De cette façon, les allégations ne pouvant pas être correctement et indépendamment évaluées, aucun arrangement équitable ne pouvait être conclu pour permettre l’admission des athlètes russes indiscutablement propres. Les Jeux de Rio étant sur le point de commencer, le CIO pouvait présenter sa demande pour une interdiction générale. »

Dans mon article, je disais aussi sur la base de certains commentaires faits par le président du CIO Thomas Bach, que le CIO était furieux contre l’AMA pour sa conduite de toute l’affaire. Encore une fois le résumé de RT le confirme :

« Une fois qu’il a été clairement établi que le CIO n’allait pas soutenir une interdiction complète, l’auteur du rapport, l’avocat canadien Richard McLaren, a remis les noms des athlètes russes cités dans son document aux 28 fédérations. Ces noms n’avaient initialement pas été publiés lorsque le rapport a été rendu public le 18 juillet. Cependant, les sources du papier auraient relaté que l’AMA a maintenant un problème car il n’avait pas suffisamment de détails pour justifier certaines sanctions contre les athlètes. »

« Ils se sont débrouillés pour améliorer le rapport et le rendre plus attractif, ce qui est « fou » parce que maintenant l’ensemble du rapport est sous supervision et je suis sûr ce rapport est tout à fait exact. Il met juste des points d’interrogation là où ils ne devraient pas y en avoir » a déclaré un fonctionnaire du sport.

Le président du Comité olympique australien, John Coates, qui est aussi un vice-président du CIO, aurait écrit au ministre australien de la Santé Susan Ley, en disant que le CIO avait un « manque de confiance dans l’AMA. »

« McLaren a dit qu’il y avait des preuves que 170 athlètes russes, la majorité d’entre eux sélectionnés pour Rio, avaient déjà eu des tests de dopage positifs et que ces tests avaient été détruits par le laboratoire de Moscou contre le dopage. Après de nouvelles analyses des échantillons effectués au laboratoire de Moscou, il a été constaté que les échantillons russes ont été divisés en quatre catégories distinctes de gravité. Une de ces catégories était pour les échantillons considérés comme peu ou pas graves du tout. »

« On nous a demandé de porter un jugement sur des concurrents russes sur la base du rapport McLaren, mais sans avoir aucun détail pour mieux comprendre ce qui les a amenés à être nommé dans ce rapport, » a déclaré un haut fonctionnaire du sport cité par The Australian. « Maintenant, pour ce qui est des quatre catégories différentes – pourquoi n’avons-nous pas été averti de cela au début ? C’est un gâchis et c’est la faute de l’AMA. »

La citation exacte de RT est confirmée par l’article en libre accès :

« Des responsables sportifs ont accusé l’AMA de ternir le cas des athlètes russes en remettant aux fédérations sportives les noms des concurrents alors qu’ils n’avaient aucune preuve contre eux et d’invoquer « l’option nucléaire » d’expulser la Russie des Jeux. Mark Adams, porte-parole du CIO, a déclaré hier que la confusion a montré les dangers de travailler avec un rapport inachevé : « Avoir quelqu’un qui n’a pas commis une infraction de dopage, mais le compter en tant que tel est une chose dangereuse. Nous encourageons le professeur McLaren à nous fournir un rapport complet avant que nous puissions prendre des décisions franches et définitives. »

Le rapport de McLaren étant « inachevé » et la nécessité d’un « rapport complet » fait référence à quelque chose d’autre comme je l’ai dit dans un autre article écrit que j’ai écrit il y a une semaine :

« Ce qui aurait dû se passer dans un monde rationnel lorsque les allégations de Rochenkov et Stepanova sont devenues publiques est qu’une enquête complète et adéquate auraient dû être mise en place, les témoins examinés et représentés par un avocat, et les preuves médico-légales examinés par un panel d’experts scientifiques, qui auraient pu être contre-interrogés et dont les rapports auraient été rendus publics. Puisque cela aurait pris du temps – un an au moins – des arrangements auraient dû être mis en place dans l’intervalle par le CIO pour s’assurer qu’il n’y avait pas de tricheries de la part des athlètes russes à Rio. Compte tenu de l’ampleur des allégations et des soupçons d’implication de l’Etat dans le dopage, les athlètes russes déjà soupçonnés de dopage auraient dû être retirés de la compétition à Rio. A la fin du processus, l’enquête aurait remis un rapport correct – pas comme le rapport défectueux fourni par McLaren – confirmant ou réfutant les allégations, et formuler des recommandations spécifiques pour éviter que le problème ne se reproduise. »

Le CIO est évidemment en droit de se plaindre puisqu’il a été invité à prendre une décision sur la base d’un rapport incomplet fourni seulement 2 semaines avant que les Jeux de Rio ne commencent. Toutefois, compte tenu de ses actions dans la préparation de son rapport et la façon dont il l’a présenté, le professeur McLaren est évidemment la mauvaise personne pour préparer un rapport complet.

L’article en libre accès dans The Australian montre la mesure dans laquelle McLaren et l’AMA ont été jetés sur la défensive. Il rend compte de McLaren se plaignant que :

« Le centre d’intérêt a été perdu et la discussion ne porte pas sur les laboratoires russes et les Jeux Olympiques de Sotchi, qui étaient sous la direction du CIO. Ce qui se passe maintenant est une chasse aux personnes censées s’être dopées, mais cet aspect de la question n’a jamais fait partie de mon travail, même si ça commence à le devenir. Mon rapport sur le dopage sponsorisé par l’état russe s’est transformé en une poursuite des athlètes. »

Je ne comprends pas comment le professeur McLaren peut penser qu’un rapport au sujet d’un soi-disant système de dopage financé par l’Etat ne devrait pas aussi se pencher sur les preuves de dopage des athlètes. Ce sont précisément les cas individuels de dopage qui sont la preuve qu’il y avait un système de dopage parrainé par l’Etat.

L’enquête menée par le professeur McLaren a duré 57 jours. De toute évidence, ce temps était trop court pour examiner correctement chaque allégation de dopage. Conduire une enquête appropriée dans un délai si court était impossible. Le professeur McLaren aurait dû l’admettre et demander plus de temps pour mener son enquête correctement, laissant à l’AMA et au CIO le soin de mettre en place les dispositions nécessaires pour empêcher une tricherie possible par les athlètes russes aux Jeux Olympiques de Rio. Ce n’est pas ce qu’il a fait. Au lieu de cela, il a livré un rapport incomplet et déficient et a exigé une interdiction générale des russes sur cette base. Le seul objectif du professeur McLaren était probablement de prouver la culpabilité des russes. A en juger par ce que les responsables du CIO auraient dit à The Australian, il semble que ce soit aussi leur opinion.

Une autre confirmation de cet objectif est fournie par la façon dont l’AMA essaie maintenant de se dissocier de la manière dont McLaren a « impliqué » des athlètes russes dans son rapport. Le directeur général de l’AMA, Olivier Niggli, est cité par The Australian dans ce que l’on peut appeler une explication plutôt tordue des faits.

« Chef de la direction de l’AMA, Olivier Niggli dit que la confusion a surgi parce que les responsables sportifs n’avaient pas compris ce que le mot « impliqué » voulait dire. Le professeur McLaren a donné, pour chaque sport, une liste des athlètes qui ont été impliqués. C’est le mot utilisé par le CIO. Maintenant, nous abordons la partie confuse. Il a donné aux fédérations internationales tout ce qu’il avait, chaque nom. Pour certains noms, il n’y avait pas d’information au sujet du dopage, mais les fédérations sportives ont pensé que les personnes qui portent ces noms étaient impliquées et qu’elles devraient retirer ces athlètes et, suivant les directives du CIO, ils devraient aussi les retirer de la compétition des Jeux olympiques. »

Ce professeur McLaren (qui est un avocat) a « impliqué » des athlètes de manière à jeter la suspicion sur eux ; ceci me semble franchement absurde. Maintenant, il commence à présenter ses conclusions de manière à créer l’impression qu’il y avait beaucoup plus de preuves au sujet des athlètes russes impliqués dans le dopage que ce qui était effectivement le cas.

Tout cela apporte de l’eau au moulin des avocats des athlètes russes. Certains auteurs de commentaires sur le fil de l’article dans lequel je discutais de ces affaires judiciaires doutent qu’ils auront beaucoup d’effet. Au contraire, c’est précisément parce que ces affaires judiciaires sont présentées devant une cour de justice que le CIO et l’AMA sont maintenant publiquement en désaccord les uns avec les autres. Ce que l’on peut voir dans ces échanges teintés de colère et de récriminations sont les étapes frénétiques des deux organes sportifs qui essaient désespérément de couvrir leurs positions en prévision des cas judiciaires qui viennent maintenant. En outre, dans tous les cas, il y a une obligation légale de divulgation complète que les athlètes russes peuvent utiliser pour exiger la présentation de toute la correspondance (y compris les transcriptions téléphoniques et les e-mails) qui ont conduit à la décision de les exclure. Je m’attend à ce que leurs avocats vont leur conseiller d’utiliser ce droit sans restriction. Cela commence à ressembler à une débâcle. Comme je l’ai dit avant, cette affaire n’est qu’à son début.

Par Alexander Mercouris, 5 août 2016

Article original: http://theduran.com/russian-olympic-doping-scandal-mclaren-report-sexed-implicated-clean-atheletes/

Traduit par Michael Rubin pour Arrêt sur Info

Source: http://arretsurinfo.ch/scandale-du-dopage-olympique-russe-le-rapport-mclaren-a-implique-des-athletes-propres/

JO de Rio… Les Indiens sacrifiés à l’autel du fric… La routine coloniale quoi !

Posted in actualité, altermondialisme, colonialisme, média et propagande, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, sport, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 13 août 2016 by Résistance 71

Les Indiens grands sacrifiés des JO de Rio

 

Le Monde Libertaire

 

12 août 2016

 

url de l’article original:

http://monde-libertaire.fr/?article=Les_Indiens_grands_sacrifies_des_jeux_de_Rio

 

Des indiens Guarani et des peuples autochtones du Brésil sont embauchés pour le folklore des JO de Rio. Après l’arrivée des Conquistadors et la destruction de leur environnement, 1 500 tribus ont disparu depuis 5 siècles ! Et ça continue : la plupart des stades ont été construits sur les terres des peuples indigènes. Tandis que le gouvernement du Brésil a consacré 10 milliards de dollars à l’organisation des Jeux Olympiques, le budget consacré à la Fondation Nationale de l’Indien est 73 fois inférieur… Il donne en plus, l’opportunité aux propriétaires fonciers, aux colons, aux spéculateurs de continuer à s’accaparer leurs terres et de détruire un peu plus la forêt amazonienne. Vive le sport !..

Discrimination coloniale: La Grande-Bretagne interdit de nouveaux une équipe sportive internationale iroquoise sur son territoire…

Posted in actualité, altermondialisme, colonialisme, démocratie participative, militantisme alternatif, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, sport, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 16 juillet 2015 by Résistance 71

Rejoignez le mouvement pour la répudiation des bulles papales colonialistes, plus nous mettrons de pression sur la hiérarchie cléricale jusqu’au Vatican et plus ces diktats papaux auront de chance à être répudiés.

— Résistance 71 ~

 

Ces merveilleuses femmes iroquoises !

 

Mohawk Nation News

 

15 Juillet 2015

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2015/07/15/those-wonderful-iroquois-women/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Note de Résistance 71:

 

Notre fière jeunesse a fait front au pouvoir en place. L’équipe Haudenosaunee (Confédération Iroquoise) de lacrosse fille de moins de 19 ans s’est retirée jeudi du championnat du monde féminin FIL des -19 ans qui aura lieu en Écosse à Edimbourg. Les corporatistes disent que les passeports délivrés par la confédération des nations Rotinoshonni (iroquoises) ne sont pas valides parce qu’is ne remplissent pas leurs standards entrepreneuriaux. Nous, peuple naturel de notre terre, avons soi-disant besoin d’un passeport colonial pour pouvoir voyager internationalement. Ceci est illégal et immoral puisque nous, Ongwe’honweh (peuples de l’Île de la Grande Tortue), ne sommes pas des occupants colons Canadiens, ni Etats-Uniens.

En 2010, la souveraineté Rotinoshonni s’est attirée une attention mondiale dans les médias lorsque le Royaume-Uni n’a pas voulu reconnaître l’équipe nationale de Lacrosse masculine, les Iroquois Nationals, qui venaient participer aux championnats du monde de Lacrosse à Manchester en voyageant sans passeports canadien ou Etats-unien. L’équipe s’est retirée de la compétition plutôt que d’acceoter de pénétrer le pays sous une méthode d’identification coloniale. En 2014, ils participèrent aux championnats du monde et y décrochèrent la médaille de bronze, parce que les championnats eurent lieu sur Onoware:geh (Île de la Grande Tortue).

Les colonialistes ne veulent pas que d’autres sachent que nous avions un système sophistiqué pour autoriser ceux qui voulaient entrer dans notre territoire et notre nation. Nous leur avions donné un nom spécial dans notre langage pour qu’il l’utilise lorsqu’ils traversaient nos territoires et demeuraient parmi nous. D’autres systèmes existaient pour ceux qui désiraient rester.

Les Rotinoshonni ont émis des passeports dès 1923 lorsque le Cayuga Deskaheh alla à Genève pour faire la demande d’intégration de la Ligue Iroquoise à la Société des Nations (SDN, prédecesseur de l’ONU). Le Canada, colonie britannique, n’a pas eu le droit de rejoindre la SDN en tant que membre. La Grande-Bretagne a mis une pression de derrière le rideau sur les neuf nations qui soutenaient notre candidature: l’Estonie, l’Irlande, la Perse, le Panama et quelques autres états souverains. La Grande-Bretagne a fait en sorte que tout à fait illégalement, tous les peuples indigènes du monde soient considérés comme des pupilles de l’entité coloniale occupant leur terre.

Ces “nations” entrepreneuriales ne reconnaîtront pas notre souveraineté parce que cela les détruirait et les rendrait tout à fait responsables de leurs crimes passés. Les entreprises commerciales que sont les Etats-Unis et le Canada ne veulent pas respecter les droits des peuples naturels, légitimes et non-entrepreneuriaux de notre terre. Notre mode d’identification (passeport) ne correspond pas aux requis corporatifs de la COURONNE/Vatican pour émettre les numéros de banques.

Le Canada est en violation flagrante d’un traité international en brisant la Grande Paix de Montréal de 1701, ce qui rend les occupants coloniaux illégaux sur notre terre. Tehiohateh (ou Guswenta), le traité wampum Deux Rangées, est la plus brillante invention diplomatique jamais conçue pour que les nations puissent vivre en paix à perpétuité.

Ces jeunes femmes ont pris la décision de rester libres, elles ont fait le choix de la liberté, de la dignité et de l’intégrité et sont ainsi de véritables modèles pour le monde.

Bob Marley, le voyageur international serait plein d’admiration pour ces jeunes femmes et ils chanterait: “Get up, stand up, stand up for your rights”.

 

Sport: Le mercenariat qatari appliqué

Posted in actualité, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, sport, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 30 janvier 2015 by Résistance 71

Résistance 71

 

30 Janvier 2015

 

Mise à jour du 31 janvier: La France jouera donc le Qatar et ses mercenaires en finale du championnat du monde. Le mercenariat sera t’il étendu à l’arbitrage pour l’occasion ou la France se couchera t’elle devant le pouvoir de l’entreprise Qatar/Rockefeller ? A suivre…

 

Ce billet nous a été inspiré par un évènement sportif se déroulant actuellement à Doha, capitale du petit pays qu’est le Qatar: le championnat du monde de Handball.

Nous apprenons par la presse que la France, grande nation du Hand s’il en est, est en demie-finale contre une autre grosse pointure du sport: l’Espagne. Jusqu’ici… rien à dire, la routine.

On s’enquiert de l’autre demie-finale et nous apprenons que la Pologne jouera… le Qatar, qui n’a jamais atteint un tel niveau dans ce sport et y parvient alors que la compétition se déroule chez lui. Mauvaise pensée immédiate: ayé, les milliardaires du gaz/pétrole paient les arbitres pour chouchouter leur équipe locale… M’enfin… la triche dans le sport de haut niveau ? c’est impensable ! Non ?

En essayant de comprendre un peu mieux et de manière amusé, nous nous rendons compte que les millions des pétrodollars n’ont pas agi sur les arbitres (quoi que, allez savoir…), mais certainement sur l’équipe “nationale” du Qatar.

Ce petit pays de 12 000 km2 (la superficie de l’Île de France) et aux 1,8 millions d’habitants (300 000 Qataris et 1,5 millions d’expatriés étrangers), partie de la péninsule arabique, absorbé dans l’empire Ottoman jusqu’en 1915, puis rattaché sous la forme d’un protectorat à la couronne britannique en 1916, devient indépendant en 1971. Il est membre du Conseil de Coopération du Golfe (CCG) et de la Ligue Arabe et est devenu un des pays les plus riches du monde. Son histoire moderne est toujours intimement liée à l’exploitation des hydrocarbures puisque dans les années 1930, la Standard Oil du New Jersey de la famille Rockefeller, qui deviendra par la suite Exxon-Mobil, s’y installe pour exploiter les gisements, avec ses comparses habituels de la BP (BP/Amoco depuis) et de la Royal Dutch Shell (intérêts des familles Rothschild et royale des Pays-Bas). Depuis le milieu des années 70, d’énormes investissements ont été faits dans ce petit pays, à tel point que la transnationale Exxon-Mobil des Rockefeller possède d’énormes parts de la Qatar Petroleum, l’entreprise d’état qatarie du gaz et du pétrole. Exxon-Mobil a créé de longue date sa filiale Exxon-Mobil Qatar qui est impliquée au plus haut niveau des relations commerciales internationales du Qatar. Des directeurs d’Exxon-Mobil ont siégé dans le Conseil du Commerce (chambre du commerce) du Qatar et si les autres géants du pétrole y sont représentés, Exxon-Mobil s’est taillé la part du lion au point que d’aucuns disent que le Qatar est le “jardin des Rockefeller”. En dehors des pétroliers usuels, la firme Northrop-Gruman (armement liée directement au Pentagone) siège au conseil.

Business is business nous direz-vous, certes, mais quand on a étudié l’influence et l’impact de la famille Rockefeller et ses “fondations” dans tous les domaines qu’elle touche, ll y a de quoi être potentiellement inquiet…

Il a été établie depuis au moins 2012 que le Qatar a été largement impliqué dans les évènements du “printemps arabe”, à la fois sur le plan du financement que du point de vue stratégique et militaire, puisque ses Mirages 2000 ont participé (entre autres) aux bombardements de la Libye pour renverser Kadhafi. Les fonds qataris (et saoudiens) ont financé et financent toujours les groupes salafistes takfiristes de la légion mercenaire “djihadiste” de l’OTAN et de l’empire anglo-américano-sioniste.

De plus Doha est la maison-mère d’Al Jazeera, la chaîne d’information moyen-orientale qui “révolutionna” la diffusion de l’information durant les guerres menées contre l’Irak. Néanmoins, un de ses directeurs de l’info, Wadah Khanfar, fut contraint de démissionner en Septembre 2011 suite aux révélations par Wikileaks de ses contacts (trop) étroits avec la CIA et les services de renseignements militaires des Etats-Unis (http://intelnews.org/2011/09/21/01-828/ ).

Al-Jazeera s’est révélée depuis plusieurs années n’être qu’un leurre au service des intérêts impérialistes.

Quel rapport avec le sport nous demanderez-vous ? Nous y venons… Le Qatar s’est impliqué depuis des années dans l’achat d’entreprises sportives comme le club de football du PSG en France (et maintenant le PSG Handball tiens donc…), a lourdement investi dans le sponsoring via ses filiales comme Qatar Airways (FC Barcelone) et on en passe…

En “récompense” de ses investissements dans le foot, le Qatar a reçu (acheté) les droit d’organisation de la Coupe du Monde de Football en 2022, donnant des milliards de dollars par contrat à de multiples entreprises de construction, de gestion, de conseil et autres fadaises inutiles. Les dégâts collatéraux se sont déjà fait sentir puisque le Qatar a déjà été montré du doigt pour sa gestion esclavagiste des travailleurs contractuels étrangers travaillant sur les sites de construction en préparation de la CM de 2022 et qui y meurent apparemment comme des mouches, au point que le pays se soit fait sérieusement rappeler à l’ordre.

Pour en revenir au Handball aprés ce tour d’horizon succint, nous apprenons par voie de presse, que l’équipe “nationale du Qatar ne comporte que 2 Qataris… tous les autres joueurs et entraineurs proviennent des grandes nations du Hand avec des joueurs qui ont pour la plupart (est-ce bien normal ?…) joué sous d’autres couleurs nationales comme … la France, l’Espagne, la Croatie etc… Tous ces joueurs et encadrement de l’équipe (l’entraineur en chef est l’ancien entraineur de Hand de Barcelone, plusieurs fois champion d’Europe des clubs) ont été indubitableemnt très grassement payés pour être les mercenaires du Handball qatari et jouer sous les couleurs d’une nation qui applique la loi religieuse de la sharia à la lettre, emprisonne la dissidence politique, finance le terrorisme djihadiste (même les supporteurs de foot corses l’ont affiché récemment dans le stade de Bastia en arborant une banderole d’une grande lucidité: “Le Qatar finance le PSG et le terrorisme”…), en cela ils ont rejoint la grande tradition du mercenariat tant en vogue de nos jours. Alors bien sûr, certains diront: “c’est du sport, pas de la politique…” Nous sommes désolés, tout est politique !

Notre question serait: Les mercenaires pseudo-qataris évoluant à Doha pour le prestige du Handball du Qatar savent-ils pour qui ils travaillent ? Si non, pourquoi ? S’ils le savent, alors la question est de savoir s’ils dorment bien la nuit, comment le peuvent-ils même ?.

Les médias occidentaux ont pourri la vie de la Russie avec leurs commentaires de bas étages permanents lors des Jeux Olympiques de Sotchi, mais ne trouvent rien à dire de la perversion du financement qatari et des pays du Golfe, financement qui s’avère gangréneux à tous les étages. Peut-on s’amuser des millions du mercenariat du handball qatari et ignorer ou faire semblant d’ignorer les millions de la même provenance nourrissant les mercenaires takfiris massacrant les populations civiles en Syrie et en Irak ?

Vous avez dit deux poids deux mesures ?…

Quand le sport demeure spirituel: Lacrosse une introduction (Iroquois Nationals)

Posted in actualité, altermondialisme, philosophie, sport with tags , , , , on 9 juillet 2014 by Résistance 71

Loin du mercantilisme du foot… Le championnat du monde de Lacrosse et quand un jeu peut conserver sa spiritualité, même au plus haut niveau.

— Résistance 71 —

 

Revue de l’équipe des Iroquois Nationals avant le championnat du monde de Lacrosse à Denver, Colorado

 

ICTMN

 

7 Juillet 2014

 

url de l’article original:

http://indiancountrytodaymedianetwork.com/2014/07/07/watch-preview-iroquois-nationals-action-155704

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Dans cette vidéo ci-dessous, Lax.com a visité le territoire iroquois Onondaga pour mieux comprendre l’importance du jeu de Lacrosse ou “jeu du créateur”, du point de vue autochtone.

Le reportage focalise sur deux des joueurs de l’équipe des Iroquois Nationals (NdT: Une sélection des meilleurs joueurs des 6 nations iroquoises rassemblés dans l’équipe des Iroquois Nationals) de la famille Thompson: Jeremy qui joue professionnellemet pour l’équipe des Edmonton Rush, son frère jerome et leur père Jérôme senior, qui est l’assistant entraineur de l’équipe nationale iroquoise.

Les membres de l’équipe nationale iroquoise sont arrivés à pied d’œuvre pour les prochains championnats du monde qui se dérouleront à Denver, Colorado. L’équipe qui fait partie du groupe Bleu, jouera son premier match le 11 Juillet a 20:00 contre l’Angleterre.

En 2010, les Etats-Unis ont remporté le championnat et sont encore favori pour gagner cette année, mais les Iroquois Nationals ont une très forte équipe pouvant sortir les Américains du tournoi.

Note du traducteur: Il est à noter qu’en 2010, les championnats du monde de Lacrosse se déroulèrent à Manchester en Angleterre. L’équipe nationale iroquoise, qui, conformémement à la règlementation internatiomale et à leurs droits, voyage avec des passeports iroquois (Haudenosaunee), s’est vu refuser l’entrée sur le territoire britannique, faute de passeport biométrique selon la raison officielle. L’équipe n’avait pas pu participer au tournoi. Ce fut la première fois de son histoire que les Haudenosaunee se virent refuser l’entrée d’un pays avec leur passeport dûment légal et internationalement reconnu. La polémique avait été conséquente et l’incident diplomatique, notoire.

Vidéo de l’équipe en stage à Onondaga:

http://www.youtube.com/watch?v=ULoxytcssrk

Calendrier des matches de l’équipe nationale iroquoise:

L’équipe nationale iroquoise jouera cinq matches de groupe avant les demies-finales. Retransmission sur la chaîne de sport ESPN, l’horaire indiqué est local:

Fri, July 11 • 8 p.m. • England vs. Iroquois • ESPN3

Sat, July 12 • 2 p.m. • Japan vs. Iroquois • ESPN3

Sun, July 13 • 8 p.m. • Iroquois vs. Canada • ESPNU

Mon, July 14 • 8 p.m. • Iroquois vs. Australia • ESPN3

Tue, July 15 • 5 p.m. • Iroquois vs. USA • ESPNU

Articles connexes:

Iroquois Nationals Receive Warm Welcome to the FIL Championships, Ranked in Top Division

 5 Native Players to Watch in the Lax World Championships

Notes sur le jeu de Lacrosse par Résistance 71:

Jeu/sport d’équipe inventé par les nations autochtones notemment les Iroquois, et joué sous parfois différentes formes au travers de l’Amérique du nord. Sa forme moderne se joue entre deux équipe de 10 joueurs. Il est très populaire en Amérique du nord. Qualifié par les Indiens de “jeu du créateur” et par ses adaptes de “jeu le plus rapide sur deux pattes”, il fut représenté aux JO de 1904 et 1908 et plusieurs fois par la suite en tant que sport de démonstration en 1928, 1932 et 1948.

Lacrosse fut nommé sport national canadien en 1859, mais devant l’engouement pour le hockey sur glace, devint sport national d’été canadien en 1994 tandis que le hockey devenait le “sport national d’hiver”.

Sport très populaire dans les universités nord-américaines, Lacrosse possède un très suivi championnat universitaire NCAA et une ligue professionnelle. Les meilleurs joueurs iroquois jouent pour l’université de Syracuse dans l’état de New York, qui est en territoire ancestral Onondaga.

Traditionnellement, un jeu de Lacrosse était souvent joué entre des parties en conflit afin de résoudre une dispute collective, sans guerre. Il est dit dans la tradition iroquoise que le créateur regarde tous les matches et que les esprits des ancêtres sont revigorés à la vision des matches disputés. Dans la culture iroquoise, il est de coutume de donner une “crosse” en bois, traditionnellement fabriquée à chaque nouveau né mâle le jour de sa naissance.

Jeu spectaculaire, physique et de contact qui se joue en plein air et en salle en hiver (terrain plus petit), il a gagné en audience au fil des ans et est devenu plus populaire en dehors de l’Amérique du nord comme par exemple en Angleterre et au Japon.

Vidéo promotionnelle de Lacrosse (extraits championnat NCAA 2012, sans parole, action et musique !!… durée: 4min):

http://www.youtube.com/watch?v=K_d63npr6Ss