Archive for the sciences et technologies Category

Contre la mafia covidiste et le crime SRAS-CoV-2 / COVID-19, continuons de diffuser la vérité (Dr Pascal Sacré)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, désinformation, guerre ukraine, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, presse et média, résistance politique, santé et vaccins, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 28 janvier 2023 by Résistance 71

ARNm_effets
… D’abord ne pas nuire…

Nous devons continuer à diffuser la vérité

Dr Pascal Sacré

25 janvier 2023

Url de l’article original :

https://www.mondialisation.ca/nous-devons-continuer-a-diffuser-la-verite/5674317

« Il ne suffit pas d’inscrire des droits dans une Constitution, 

Il faut que le Peuple éduqué puisse les lire, 

Les comprendre et les défendre. »

« En face », ils nous disent quoi penser, quoi dire.  « Eux », ils savent. 

« Eux », ils ont compris et nous expliquent ce qu’il faut penser et faire, et c‘est ainsi. Pas autrement.

Ils emploient les grands moyens, émissions télévisées remplies d’experts bardés de titres, articles dans la presse écrite « sérieuse », synthèses par des instituts officiels aux noms et acronymes très professionnels.

Les experts en question sont souvent bien habillés, ils ont des qualifications indiscutables sur le papier, ils parlent bien et les journalistes ou animateurs sont très gentils avec eux, boivent leurs paroles, et l’ensemble dégage une connivence, une évidence qui rend le message comme allant de soi.

  1. La vaccination ne se discute pas [1], elle a sauvé l’humanité [2], c’est la seule vraie solution face aux épidémies.
  2. Le climat, c’est un réchauffement et il est dû principalement au CO2 humain.
  3. L’Ukraine, c’est à cause d’un méchant dictateur sadique et fou qui défie le monde ou exploite son peuple (toujours la même excuse, de Cuba, du Venezuela, d’Irak, à l’Afghanistan, en passant par la Lybie, le Mali, le Yémen, la Syrie… c’est à chaque fois cette même histoire, un méchant dictateur sanguinaire fou qui veut détruire son peuple ou l’humanité, Castro, Chavez, Hussein, les talibans, Kadhafi, el-Assad…)

Ce sont les trois derniers dogmes en date.

Si nous émettons un avis contraire, ou nuancé [3], alors ils font semblant de ne pas l’entendre. 

Si nous insistons, surtout si nous sommes légitimes, alors ils nous traitent de tous ces termes peu flatteurs, disqualifiant :  complotiste, négationniste, sceptique, rassuriste, stupide, fou, incompétent, charlatan, antivax, antisémite, raciste…

« Ne pensez pas, nous pensons pour vous », voilà ce qu’ils prônent en face et ma foi, ils sont convaincants, ils ont les moyens médiatiques et institutionnels avec eux.

Premièrement, cela démontre ce que nous savions déjà : l’être humain, depuis qu’il est tout petit, depuis la nuit des temps, adore les histoires.  

Si celles-ci sont simples, avec un gentil et un méchant, un gentil très gentil et un méchant très laid et très méchant, c’est encore mieux.

Si elles ont des solutions toutes faites qui dépendent des autres, alors là, beaucoup d’êtres humains sont aux anges. Ils peuvent vaquer à leurs occupations quotidiennes en se disant que d’autres s’occupent de tout et surtout, que ces « experts » ont une solution toute faite et indiscutable.

Pratique, un dogme, il faut bien l’avouer. 

Pas besoin d’agir ni même de réfléchir.

Malheureusement, un dogme n’a rien à voir avec la vérité, il n’a même rien à voir avec la réalité.

Je sais que d’aucuns arrivent à vous dire que la réalité n’existe pas [4]. 

Ça, c’est fort et pourtant, c’est ainsi, des personnes tentent de vous en convaincre et beaucoup de gens s’y laissent prendre. Pourtant, si je vous brûle le bras, je vous assure que la douleur et la blessure vous convaincront que la réalité (la chaleur dans ce cas) existe.

Ne pas confondre « perception de la réalité », et « la réalité elle-même ».

Idem pour la vérité.  Ou pour le bien et le mal. 

Il y a le bien, qui ne veut pas dire perfection, et le mal. 

Souvent, on discerne le bien du mal non pas au niveau cérébral, mais au niveau des tripes, du cœur et de sa peau.

Le mal c’est par exemple torturer les animaux, maltraiter tout être vivant. 

Là où cela devient plus subtil, plus insidieux, c’est quand on a compris que le mal, c’est aussi laisser faire, laisser d’autres gens torturer les animaux, ou maltraiter un être vivant, sans rien dire, rien faire contre cela.

En sachant combien la plupart des animaux sont maltraités et c’est un euphémisme, continuer à en consommer fait de nous de facto des complices de cette maltraitance mondiale.

A ce moment très inconfortable sur les plans intellectuel et émotionnel, l’être humain va user d’artifices pour se trouver des circonstances atténuantes, détourner le propos, noyer le poisson, c’est le cas de le dire. 

Alors commencent les petits arrangements avec le mal, ces concessions qui laissent à penser que le mal, c’est relatif.

Non. 

Le mal est le mal. 

Le bien est le bien. 

Pour ma part, je ne tente pas de devenir végétarien que pour l’environnement ou la santé. 

Je le tente pour la seule raison qui se suffit à elle-même, sans avoir besoin d’aucune autre, pour cesser d’être complice d’un plus grand mal. 

Revenons à la vérité, dont le dogme est le pire ennemi.

Autrement dit, la vérité est la pire ennemie du dogme. 

C’est la raison principale pour laquelle les dissidents actuels sont autant diabolisés, discrédités, censurés, chassés par un système qui a un besoin vital de dogmes pour se perpétuer. Plus les dogmes sont rigides, intraitables, plus la violence envers toute dissidence est forte et brutale.

C’est la raison pour laquelle nous, les véritables lanceurs d’alerte, ceux qui bravent toutes les censures, nous devons continuer à éduquer de manière pédagogique et à diffuser la vérité.

Je parle de la vérité, à ne pas confondre avec la connaissance qui évolue sans cesse, beaucoup font cette confusion.

Il n’y a d’ailleurs pas de vérité scientifique, c’est une impossibilité. Il n’y a pas de vérité économique, géopolitique, etc.

Il y a des connaissances dans tous ces domaines, et celles-ci changent, évoluent en fonction du temps, des découvertes, du contexte, des actions et réactions des uns et des autres.

Un exemple parmi les plus connus est d’avoir cru un moment que la Terre était le centre de l’Univers. Aujourd’hui, on sait que la Terre est une planète parmi d’autres et qu’elle tourne autour du soleil.

Cette connaissance a évolué pour se conformer à la réalité.

La vérité, par contre, c’est la vérité.

Soit vous avez trompé votre femme, soit vous ne l’avez pas trompée. 

Soit vous étiez à cet endroit à cette heure-là, soit vous n’y étiez pas. 

Vous ne pouvez pas être « à moitié » quelque part, vous ne pouvez pas avoir trompé votre femme « au quart ». 

Et cette vérité-là ne changera pas, ni deux jours après, ni mille ans après.

C’est là que les problèmes commencent : quand on confond, sans le vouloir ou intentionnellement, vérité et connaissance.

La vérité est une et permanente.

La connaissance est évolutive et plurielle.

Dire que les vaccins ont sauvé l’humanité, ou qu’ils sont la meilleure arme contre les épidémies, c’est une connaissance qui évoluera en se confrontant aux faits. 

Elle doit être constamment vérifiée, comme toute autre connaissance scientifique du moment.

Dans le cas précis de la vaccination contre le Covid, tout est parti d’une supposition puisque on a commencé cette vaccination mondiale alors que toutes les études n’étaient pas encore terminées. 

Le problème majeur est d’avoir présenté au public profane cette connaissance-hypothèse comme une vérité à ne plus discuter.

C’est ce que tentent toujours de faire pas mal d’experts assermentés, adoubés par le Système, comme ce docteur Nicolas Dauby [5], un prototype de ce que j’entends par expert bardé de titres et coiffé d’une aura indiscutable, incontournable. Je vous encourage vraiment à lire toute la référence 5, un symbole de tout ce qui ne va pas dans ce monde opaque de l’expertise dépendante des lobbys.

Il y a des dizaines et des dizaines de « Nicolas Dauby » dans le monde entier. 

Un peu comme Anthony Fauci aux États-Unis ou Neil Ferguson en Grande-Bretagne. 

Peu importe que les prédictions et décisions de ces personnes se soient révélées fausses, mauvaises, influencées, ils conservent leur aura d’expert indiscutable, incontestable.

Fauci_EHA_DARPA
La science… c’est lui ! « Si vous doutez de moi, vous doutez de la science ! » (A. Fauci)

Cela ne peut se faire qu’avec le concours des médias principaux, ceux qui ont accès au plus large public profane.

Ces médias sont l’équivalent moderne des prêtres et docteurs de la loi d’antan, l’intermédiaire indispensable entre le public profane et les pouvoirs, avec leurs « débats » convenus d’avance et leurs fact-checkeurs (« vérificateurs » de faits) anonymes et partisans.

Experts adoubés et médias complices sont les outils indispensables d’un Pouvoir bâti sur des dogmes.

Je ne sous-entends pas que tous ces « experts » adoubés seraient incompétents ou forcément malhonnêtes. Pour la plupart, j’ignorais jusqu’à leur existence, avant cette crise.

Je parle du processus tacitement admis qui consiste à désigner un « expert » plus ou moins légitime sur le papier puis de ne plus écouter que cet « expert » en faisant abstraction de tous ses conflits d’intérêts, conflits d’intérêts qui vont forcément influencer ses convictions, ses propositions, ses décisions et ses actions.

Je parle de ce processus universel et tacite, principe à l’œuvre partout, dans toutes les démocraties, qui consiste à supprimer les débats contradictoires en enfermant les opinions et les messages dans un vase clos bâti sur des préceptes qu’on ne discute plus, ânonnés par quelques-uns.

Cela se retrouve dans les débats sur le climat qualifié de réchauffement alors que d’autres scientifiques également légitimes parlent de refroidissement, réchauffement dont la cause est le CO2 dû à l’activité humaine alors que d’autres scientifiques, d’autres experts sérieux parlent de multiples autres causes. 

Cela se retrouve dans les débats sur la guerre en Ukraine pour laquelle a été posé d’emblée en Occident le postulat inviolable selon lequel le dictateur Poutine est le seul responsable, sans plus pouvoir à un seul moment discuter, nuancer ce dogme (forcément, ce ne serait plus un dogme, sinon), comme l’a amèrement expérimenté Ségolène Royal [6].

Et cela s’était déjà produit lors des guerres au Kosovo, en Afghanistan, en Irak, en Syrie…

Pourquoi ?

Quel paradoxe !  

Tous ces scientifiques, tous ces journalistes, tous ces « experts » deviennent comme des équilibristes, autoproclamés spécialistes, factuels, dignes de foi alors que tous leurs discours sont finalement bâtis sur des dogmes. 

Cela se passe avec le concours zélé des médias principaux écoutés comme les prêtres d’antan par une partie de la population profane.

Un dogme n’est pas la vérité.

Un dogme est le socle pour raconter une histoire qui se travestit en vérité, s’habille en réalité seulement parce que chaque auditeur, chaque spectateur accepte d’y croire.

C’est ce qui fait la force d’une fiction réussie. 

On sait que c’est faux mais on a choisi tacitement, implicitement d’y croire, ce qui fait que le spectateur frissonne, sursaute, pleure, a peur, vibre avec son acteur fétiche.

Il est vrai que nous, les êtres humains, nous sommes ainsi faits.

Nous adorons les belles histoires, surtout les histoires simples, avec un gentil et un méchant bien identifiés, avec des solutions toutes faites, élaborées par d’autres à l’apparence crédible. 

L’apparence suffit.

Les lanceurs d’alerte, les diseurs de vérité viennent casser l’ambiance, mettre les points sur les i, les virgules à la bonne place, car si l’humanité préfère l’histoire à la vérité, à ce point de décalage, celle-ci sera très amère et brutale, alors qu’elle pourrait être mille fois plus formidable que la plus belle des fictions.

A condition de regarder la vérité bien en face et de la considérer telle quelle, sans travestissement.

Je vous dis l’inverse de ce qu’ils vous disent : pensez par vous-même. Soyez vous-même. Reprenez les rênes de votre esprit.

Je sais. Cela demande beaucoup d’efforts. C’est inconfortable. Au début.

Par contre, cela ne nécessite pas de l’intelligence, ni d’avoir fait de longues et savantes études. Ces derniers points peuvent même être des obstacles, des pièges.

La personne de bon sens, qui a les pieds bien en contact avec le sol, qui n’a jamais fréquenté les universités ou les grandes écoles, est souvent la mieux à même de discerner le vrai du faux, le réel de l’illusoire, le bien du mal.

Pensez par vous-même. Ou alors, soumettez-vous.

« Si nous ne sommes pas en mesure de poser des questions de manière sceptique, d’interroger ceux qui nous disent que quelque chose est vrai, d’être critique à l’égard de ceux qui détiennent l’autorité, alors nous sommes à la merci du premier charlatan, homme politique ou religieux, venu. »
Carl Sagan, scientifique et astronome américain, 1996

 Quelle que soit l’option choisie, ensuite, assumez-la.

Il n’a jamais été aussi vital, pour chaque être humain comme pour toute notre espèce, de penser par lui-même et d’arrêter d’être complice de l’illusion, du faux et du mal.

En attendant, nous les lanceurs d’alerte, ceux qui bravent toutes les censures, nous devons continuer à diffuser la vérité.

Dr Pascal Sacré

Notes :

[1] « La vaccination, cela ne se discute pas » estime Touraine | egora.fr

[2] Les vaccins ont-ils vraiment sauvé l’Humanité ? (collectif-federateur.org)

[3] Nous avons été fact checkés ! | Science, climat et énergie (science-climat-energie.be)

[4] La réalité n’existe pas | larecherche.fr

[5] BAM! News – Un expert indépendant ?

[6] Ségolène Royal met en doute les crimes de guerre commis en Ukraine, malgré les preuves (lemonde.fr)

= = =

Lire notre page constamment mise à jour depuis 2019 : « Coronavirus, guerre contre l’humanité »

« Le véritable A. Fauci, Bill Gates, Big Pharma et la guerre globale contre la démocratie et la santé publique », RFK Jr

« SRAS-CoV-2 / COVID19, l’attaque nano-techno-biologique contre l’humanité », Karen Kingston

Ne jamais oublier qu’

Il n’y a pas de solution au sein du système ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

5 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

Société des sociétés organique avec Gustav Landauer

vax_cercueil

COVID19 et autres turpitudes… Pour changer quoi que ce soit, encore faudrait-il que les populations cessent de participer à la malfaisance ambiante… (Karen Kingston)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, pédagogie libération, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 21 janvier 2023 by Résistance 71

malfaisance

Pourquoi participons-nous à la malfaisance ?

Karen Kingston

16 janvier 2023

Url de l’article original :

https://karenkingston.substack.com/p/why-do-we-agree-to-participate-in

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Vous êtes-vous déjà posé la question de savoir pourquoi participons-nous, pourquoi acceptons-nous de participer à la malfaisance ambiante ? Je veux dire prendre vraiment le temps de profondément comprendre que personne aujourd’hui sur cette planète est complètement innocent ou moralement pur.

Le professeur Jordan Peterson est connu pour avoir cité les vues du comportement humain de Carl Jung en regard du concept de l’ombre. Carl Jung pense que l’ombre est le côté sombre et malfaisant de chaque personne que nous devons observer individuellement et lutter contre. D’après Jung et Peterson, ceux qui refusent de reconnaître que le mal existe dans leur propre cœur et de profondément examiner comme ce mal peut influencer leur propre comportement, seront annihilés au même niveau de leur naïveté.

En d’autres termes, si vous ne pensez pas que réside une part de mal en vous, alors vous serez complètement aveugle du mal dans le monde et serez inconscient de quand vous serez manipulé par et en participant au mal alentour.

Nous pensons tous que nous savons ce que nous ferions si on nous demandait de participer au harcèlement physique d’adultes et d’enfants innocents. La plupart d’entre nous diraient “Je ne participerai JAMAIS à blesser un adulte ou un enfant innocent, même si vous mettiez un pistolet sur ma tempe.

Spécifiquement les médecins qui ont fait le serment d’Hippocrate et de NE PAS NUIRE.

Il serait bon pour les médecins et les personnels de santé qu’ils se demandent “Ai-je la volonté de retenir le consentement informé des patients et de leur nuire afin de conserver ma licence de pratiquer, mes revenus et un réseau de collègues ?” Puis de réfléchir et méditer sur les paroles et leurs actes ces deux dernières années

A part les personnels médicaux et para-médicaux, peut-être que quelques uns d’entre nous croient que “Je hurlerai depuis le sommet des montagnes, protesterait jusqu’ici’`a ce qu’on me jette en prison et sauverai les enfants moi-même de quelque endroit où on abuserait d’un enfant. Je ne pourrais jamais rester assis sans rien faire et être le témoin de la maltraitance d’un enfant.

En mars 2020, les gouverneurs des états aux Etats-Unis ont fait fermer les commerces, les écoles, les lieux publics et de culte à travers les Etats-Unis, ont dit aux résidents de demeurer en résidence surveillée, de rester chez eux (mis à part par l’essentiel) jusqu’à ce que ce soit doit nouveau “sûr” de pouvoir sortir.

Quand ce fut “sûr” pour nos enfants de retourner à l’école, ils ont dut être séparés d’une distance de 2m, porter des masques, manger dehors par des températures glaciales et certaines écoles installèrent des séparateurs en Plexiglas comme si nos enfants étaient des prisonniers de guerre étant mentalement harcelés dans des camps. Et nous avons accepté tout cela… Pourquoi ?…

Au fond de moi, je pense que les Américains ont su au bout de deux semaines de confinement que ceux-ci étaient une mascarade complète afin de détruire notre économie et de commettre des dégâts irréparables sur nos enfants. Et pourtant nous (moi inclue) avons accepté de ne rien faire et de regarder se dérouler ce théâtre COVID19. Très, très mauvaise idée…

Tous les points d’information sur la COVID19 du CDC / HHS furent non seulement de terribles idées, mais de fait parties d’un plan maléfique pour nous entraîner à ne pas questionner le mal qu’on nous fait et nous faire activement participer, nous et nos enfants en ces abus physiques, psychologiques et émotionnels. Pourquoi l’avons-nous fait ? Pour les églises y ont-elles aussi participé ? Et surtout, y participerons-nos encore ?…

Les deux dernières années et demie nous ont montré que nous ne nous connaissons pas nous-mêmes en tant qu’individus, communautés locales, nations, ou citoyens du monde. Quand nous acceptons de participer en des choses que nous désapprouvons ou de ne pas agir contre ce que nous savons être faux ou moralement mauvais, alors nous participons activement au mal répandu.

Pourquoi participons-nous parfois sans le savoir ou en toute connaissance de cause à la malfaisance ? Est-ce que les décennies de recherche des gouvernements sur les comportements humains basés sur la peur et la messagerie formulée par l’IA et le temps de réponse sur les médias sociaux ainsi que les réseaux de communication, nous connaissent mieux que nous-mêmes ? Comment nous arrêter de participer à la malfaisance de nouveau ?…

= = =

L’hypothèse du stress du parasite : vidéo Professeur Jordan Peterson :

https://www.youtube.com/watch?v=YXCYt7gvAsI

OMS_Organisation_Merdique_dela_Sante
OMS et institutionalisation de la malfaisance

Fauci_EHA_DARPA
association de malfaiteurs génocidaires

COVID-19, guerre biologique contre l’humanité : Comment mettre la pression de manière collective sur les pouvoirs « publics » ? (Résistance 71)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , on 19 janvier 2023 by Résistance 71

OMS_totalitarisme
Tyrannie sanitaire

Points de pression sur les services publics concernant les Injections ARNm anti-COVID19, armes nano-bio-technologiques

Résistance 71

19 Janvier 2023

Sur la base du système en place, leur boulot est de protéger la santé publique (le font-ils vraiment ? Est-ce vraiment leur objectif ?… On peut sérieusement se le demander au vu de l’ineptie ambiante à cet égard depuis 2020), notre boulot en revanche, est de les tenir pour RESPONSABLES de leurs actions envers le peuple et de leur mettre une énorme pression physique et légale dans et hors système.

Ainsi donc, mettons la pression et :

  • Demandons des réponses franches et directes, scientifiquement vérifiables sur le besoin de futurs “vaccins” anti-COVID19 pour tous les groupes d’âge alors que le taux moyen de mortalité des gens infectés par la maladie est de 0,034% dans la tranche d’âge de 0 à 60 ans. Ce qui veut dire que 99,966 % des personnes infectées survivent aisément à la maladie et que ceux qui en sont malheureusement décédés étaient déjà sujets à de nombreux facteurs de co-mortalité…
  • Ordonnons une justification de la continuation du programme des “rappels” pour un “vaccin” qui n’empêche ni la transmission, ni l’infection.
  • Partageons nos expériences personnelles et nos préoccupations au sujet de ces obligations vaccinales qui demeurent comme une épée de Damoclès au dessus de nos têtes et qui seront imposées une fois que le “vaccin” sera officiellement ajouté à la liste déjà bien longue des injections infantiles obligatoires…
  • Exigeons qu’ils arrêtent de donner la priorité aux bénéfices de Big Pharma, dont bien des pontes sont actionnaires, au détriment de la santé publique et des besoins réels des gens et de reconnaître que les décès et les nuisances dûs aux “vaccins” sont bien réels et ne sont en rien des faits rares et isolés…
  • Demandons leur d’expliquer les données en ce qui concerne les femmes enceintes et le très haut taux de fausses-couches (87,5% aux Etats-Unis par exemple) constaté parmi ces femmes dont le résultat final après injections de leur grossesse fut connu.
  • Insistons pour clamer à quel point il est désastreux d’autoriser l’utilisation d’un produit pharmaceutique complètement expérimental, qui n’a même pas passé des tests humains appropriés en bonne et due forme et qui est aussi destiné à des nourrissons et de jeunes enfants aussi jeunes que 6 mois d’âge…

Qu’on se le dise !…

Lectures complémentaires :

Notre page “Coronavirus, guerre contre l’humanité”, mise à jour constamment depuis 2019

“Le véritable Anthony Fauci, Bill Gates, Big Pharma et la guerre globale contre la démocratie et la santé publique” (notre traduction en PDF du livre de RFK Jr)

“SRAS-CoV-2 / COVID-19, attaque nano-bio-technologique contre l’humanité par parasite à IA” (compilation PDF de nos traductions des analyses de brevets / patentes de Karen Kingston, analyste biologique)

Et rappelons-nous toujours :

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

5 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

Société des sociétés organique avec Gustav Landauer

Alerte_Virus_Dangereux_Liberte

Chapeau bas et merci Dr Louis Fouché, promoteur de la société des sociétés organique dans un entretien avec Epoch Times France (vidéo)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, autogestion, coronavirus CoV19, crise mondiale, démocratie participative, gilets jaunes, guerres hégémoniques, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, santé, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 12 janvier 2023 by Résistance 71

DrLouisFouche1

Résistance 71

12 janvier 2023

Le Dr Louis Fouché est médecin réanimateur des hôpitaux, spécialiste en éthique de la santé, conférencier et écrivain. Il est un des membres fondateurs du Conseil Scientifique Indépendant (CSI) et de l’association ReinfoCOVID, qui ont vu le jour suite aux énormes erreurs (en était-ce vraiment ou est-ce un crime parfaitement planifié ?…) commises par les institutions lors de la crise COVID 19 en France, toujours pas terminée.
Le Dr Fouché et son épouse pharmacienne ont été suspendus sans salaires depuis plus d’un an du fait de leur refus de suivre le protocole d’injections ARNm que nous savons depuis un moment mortifère, imposé pour les personnels de la santé publique, entre autres. Dans cet entretien du 9 janvier 2023 « Tout s’effondre » de plus d’une heure accordé au média indépendant Epoch Times France, il livre les dessous de la turpitude entrepreneuriale hospitalière en France et nous livre son vécu dans et hors du système institutionnel hospitalier, informations des plus instructives.
Entretien à voir et diffuser alentour sans aucune modération, tant il préfigure l’avènement plus avant de ce qui se met déjà en place pas à pas devant l’adversité dans un premier temps et qui deviendra seconde nature sous peu : une société de communes indépendantes, libres, basée sur l’association libre et l’entraide. Une société qui remplace les relations sociales créant et maintenant l’État en place, par des relations humaines d’entraide et de coopération. Demain, nous publierons un PDF de compilation d’analyses et de textes originaux, expliquant ce que le Dr Louis Fouché relate de ses expériences hors système. En cela, cette vidéo entretien est une parfaite introduction aux écrits que nous replierons demain sous format PDF.
Il n’y a pas de solution au sein du système, le Dr Fouché l’a perçu et le clame maintenant à sa manière, écoutons ces voix de sagesse ancestrale, de cet esprit, ce « Geist », de notre humanité vraie qui ne demande qu’à revenir remplacer cette anomalie évolutionnaire que représente le système étatico-marchand qui nous domine depuis quelques 5000 ans de bifurcation.

La vidéo entretien du Dr Fouché sur Epoch Times France :

Lire notre page mise à jour depuis 2019 : « Coronavirus, guerre contre l’humanité »

« Le véritable A. Fauci, Bill Gates, Big Pharma et la guerre globale contre la démocratie et la santé publique » (RFK Jr, PDF)

« SRAS-CoV-2 COVID 19 et injections ARNm, attaque nano-bio-technologique contre l’humanité » (Karen Kingston, PDF)

DrLouisFouche

NON1

6 puissantes stratégies pour protéger la génération suivante de la dictature technotronique et ne pas laisser se mettre en place la grille de contrôle 5G / NanoTech / Smart Cities (Children Health Defense de RFK Jr)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, colonialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 11 janvier 2023 by Résistance 71

Alerte_Virus_Dangereux_Liberte

6 stratégies de non-conformité pour protéger enfants et adolescents en 2023

Association Children Health Defence

7 janvier 2023

Source de l’article en français : 

https://www.mondialisation.ca/6-strategies-de-non-conformite-pour-proteger-les-enfants-et-les-adolescents-en-2023/5673840

Depuis 2020, les parents doivent faire face à des efforts de plus en plus effrontés de la part des gouvernements, des écoles, des fondations, de Big Tech, de Big Pharma et d’autres pour détourner, blesser ou détruire l’esprit et le corps des enfants.

Loin d’être des réponses fragmentaires ou simplement opportunistes à une « pandémie » commode, ces agressions contre les enfants – et les adultes aussi – sont le reflet d’un programme de contrôle à long terme bien financé visant à la mise en œuvre des identités numériques, le scoring social et « la surveillance et le suivi complets de chaque être humain grâce aux mécanismes déjà en place ».

Lors du rassemblement « Defeat the Mandates » en janvier 2022, le président de la Children’s Health Defense et avocat en chef des litiges, Robert F. Kennedy Jr, a affirmé que « personne dans l’histoire de la planète n’a jamais réussi à se conformer pour échapper à un contrôle totalitaire » et a rappelé au public que « chaque fois que vous vous conformez, vous vous affaiblissez ».

M. Kennedy a également averti, « ils viennent pour nos enfants ».

Comme s’il s’agissait d’une confirmation, des nourrissons, des enfants de maternelle et des étudiants ont été harcelés tout au long de l’année pour recevoir des injections contre la COVID-19, qui leur ont causé des dommages atroces, malgré les preuves accablantes que ces vaccins devaient être retirés du marché de toute urgence.

Conscients de ces dangers et d’autres qui entourent leurs enfants, un nombre croissant de parents ont reconnu la nécessité de la non-conformité.

En gardant la non-conformité comme mot d’ordre pour 2023, voici quelques actions qui pourraient faire une réelle différence dans l’année à venir.

Choisir l’enseignement à domicile

Dans une série en neuf parties écrite au début de l’année, la journaliste Corey Lynn, de Corey’s Digs, a décrit les efforts globaux d’ingénierie sociale – « formation à l’obéissance » – déployés de manière coordonnée dans 110 pays, en partie par le biais de programmes scolaires d’ « apprentissage social et émotionnel ».

Mis en œuvre par des éducateurs, des conseillers et d’autres professionnels dans « les écoles publiques, les écoles à charte, les programmes extrascolaires, les camps d’été, les écoles virtuelles et l’enseignement à distance », l’objectif est, selon Lynn, « de former les esprits, de réguler les émotions, de contrôler les comportements, d’inculquer des croyances tordues et de constituer une main-d’œuvre obéissante ».

Comme le dit Anna L. Noble dans un article paru en avril 2022 dans The Defender, « les écoles constituent un terrain d’essai utile pour expérimenter des moyens de retenir l’attention des enfants, de développer des coups de pouce et de susciter des réponses comportementales souhaitables ».

La cinglante dénonciatrice de l’éducation Charlotte Thomson Iserbyt, ancienne conseillère politique principale du ministère américain de l’éducation, aujourd’hui décédée, a décrié « l’abrutissement délibéré de l’Amérique » et a retracé le passage du système éducatif « de l’académie à la modification du comportement » depuis au moins 1965.

Mme Iserbyt a fait remarquer que le ministère de l’éducation n’existait pas avant sa création en 1979 sous l’administration Carter, déclarant : « La constitution ne prévoit nulle part la création d’un ministère de l’éducation. »

Même les écoles privées, sous la coupe de l’Association nationale des écoles indépendantes [National Association of Independent Schools], semblent avoir perdu tout vestige d’« indépendance », les contrats d’inscription interdisant aux parents de « [voicing] désaccord profond avec la politique ou les programmes de l’école, sous peine d’expulsion ».

Au lieu de continuer à attendre quelque chose de différent d’un système éducatif « abusif », Mme Lynn suggère que l’enseignement à domicile peut être une forme puissante de non-conformité.

De nombreux parents sont apparemment d’accord : en réponse à l’imposition désastreuse par les écoles de mesures telles que l’apprentissage à distance et le masquage en 2020, un nombre record de ménages se sont tournés vers l’enseignement à domicile.

Avant COVID-19, environ 3,4 % des enfants d’âge scolaire étaient scolarisés à domicile, mais au début de l’année scolaire 2020-2021, l’estimation du Bureau du recensement des États-Unis était passée à 11,1 %.

L’enseignement à domicile est aujourd’hui la forme d’enseignement qui connaît la plus forte croissance aux États-Unis.

Karen_Kingston_videoVOSTF
Compilation Karen Kingston en PDF

Arrêtez l’empoisonnement

Au début du mois, plus d’un tiers des parents interrogés (35 %) – contre moins d’un quart (23 %) en 2019 – ont remis en question le mandat de vaccination scolaire,

Et ce n’est que le dernier d’une série de rapports traitant de l’ambivalence croissante des parentsà l’égard des vaccins infantiles « de routine ».

Ces tendances suggèrent qu’une masse critique de parents en vient à considérer les vaccins comme un « truc d’escroc », comprenant que les promesses de sécurité des vaccins étaient fausses et empreintes de conflits d’intérêts bien avant l’arrivée des vaccins contre la COVID-19 – et en fait, depuis le tout début des programmes de vaccination des enfants.

Les experts mondiaux en matière de vaccins ont concédé ce point de manière détournée lors d’un sommet mondial sur la sécurité des vaccins organisé par l’Organisation mondiale de la santé fin 2019, comme l’a fait à peu près au même moment la chercheuse danoise Christine Stabell Benn, initiée de longue date aux vaccins.

Mme Benn a déclaré: « Les opposants à la vaccination ont raison d’être inquiets [about safety] », ajoutant :

« Aucun vaccin n’a été étudié pour ses effets non spécifiques sur la santé globale, et avant de les avoir examinés, nous ne pouvons pas réellement déterminer si les vaccins sont sûrs. »

Le collègue de Mme Benn, Peter Aaby, a admis, également en 2019 : « La plupart d’entre vous pensent que nous savons ce que font tous nos vaccins ; ce n’est pas le cas. »

Au milieu de l’année 2021, Mme Benn et M. Aaby ont prudemment plaidé contre les injections contre la COVID-19 pour les enfants dans la très prestigieuse revue scientifique BMJ.

Compte tenu des probabilités choquantes de lésions vaccinales qui prévalaient déjà avant COVID-19 – estimées de manière prudente dans un rapport commandé par le gouvernement en 2010 à un vaccin sur 39 administrés – il n’est pas surprenant que le carnage des piqûres contre la COVID-19 vienne maintenant grossir les rangs des contestataires et des « ex-vaxxers ».

Cependant, la vaccination – même avec sa charge d’ingrédients toxiques connus et non divulguéset son apparente variabilité d’un lot à l’autre – est loin d’être le seul moyen d’empoisonner nos plus vulnérables.

Les parents désireux d’effectuer leurs propres recherches et de forger le propre parcours nutritionnel et sanitaire de leur famille constateront qu’il est peut-être à leur portée de réduire, voire d’éliminer complètement, l’exposition de leurs enfants à d’autres poisons courants tels que les additifs alimentaires, le glyphosate, les pesticides organochlorés et organophosphorés et les médicaments en vente libre comme l’acétaminophène, dont les dangers sont largement sous-estimés.

Réduire le temps passé devant l’écran

En 2006, l’auteur Richard Louv a inventé le terme « trouble déficitaire de la nature » dans le sous-titre de son livre « Last Child in the Woods », suggérant que la « génération branchée » d’aujourd’hui, avec la permission consciente ou inconsciente des parents, a imprudemment privilégié les écrans au détriment du temps passé dans la nature.

Avec l’aggravation des habitudes des enfants face aux écrans au cours des dernières années, le déficit de nature est devenu un « sujet brûlant ».

Des chercheurs inquiets décrivent également comment les écrans supplantent des « activités bénéfiques pour le développement » aussi fondamentales que le sommeil, l’activité physique, les interactions familiales et la lecture de livres.

Le problème connexe de l’addiction aux écrans ou aux médias sociaux – lié non seulement à l’insomnie mais aussi aux troubles de l’alimentation et à des conséquences comme le suicide – est devenu l’objet de poursuites judiciaires alléguant que les sociétés de médias sociaux déploient « agressivement » des algorithmes conçus pour rendre les enfants et les adolescents dépendants.

Découvrant le rôle majeur que les « influenceurs sociaux » semblent jouer dans le phénomène explosif de la « dysphorie de genre à apparition rapide » chez les filles, l’auteur Abigail Shrierrecommande dans son livre, « Irreversible Damage : The Transgender Craze Seducing Our Daughters », est de ne pas donner de smartphone à sa fille.

Comme l’explique Catherine Austin Fitts, de « Financial Rebellion » et du Solari Report, « les enfants sont la cible de certaines des personnes les plus puissantes et des technologies les plus dangereuses de la planète » , et c’est aux parents de « comprendre cela et de les protéger ».

spikeproteine_armebiologique_IA

Apprenez aux enfants à utiliser de l’argent comptant, pas du plastique

Fin 2020, le directeur général de la Banque des règlements internationaux, Augustín Carstens, a fait part de la vision hostile des banquiers centraux d’un système monétaire permettant le contrôle total de toutes les transactions par le biais des monnaies numériques des banques centrales [central bank digital currency (CBDC)] qui, de manière inquiétante, permettraient également aux banques centrales d’activer et de désactiver l’argent des gens à volonté.

Malheureusement, les jeunes générations se dirigent résolument vers cette vision dystopique. Selon une étude réalisée par Capital One en 2021, les milléniaux « délaissent de plus en plus les dépenses en espèces » au profit des systèmes de paiement numériques.

Dans un souci de commodité, certaines banques – qui semblent ignorer que les CBDC menacent leur propre avenir – font la promotion de l’agenda sans numéraire en proposant aux lycéens des cartes de débit qui font également office de carte d’identité scolaire, en disant aux parents qu’ils n’auront plus à « s’inquiéter de la perte de l’argent du déjeuner ».

Mme Fitts est une fervente partisane de la revitalisation de l’ utilisation de l’argent liquide.

Les parents peuvent aider en étant eux-mêmes des modèles d’argent liquide, mais aussi en faisant en sorte que leurs enfants « commencent à manipuler de l’argent liquide dès leur plus jeune âge ».

En 2015, la rédactrice en chef Janet Bodnar du Kiplinger’s Personal Finance a estimé que « l’utilisation d’argent comptant est le meilleur moyen d’amener les jeunes esprits à penser sagement à l’argent », y compris les adolescents plus âgés qui peuvent bénéficier de « la discipline de la gestion d’une réserve d’argent réel ».

Mme Bodnar a rejeté comme imparfait l’argument parental selon lequel le plastique peut enseigner aux enfants la « responsabilité financière ».

Un expert britannique en mathématiques a déclaré au Guardian en 2021 : « Être capable de manipuler de l’argent et d’acheter quelque chose soi-même est très spécial : cela renforce votre confiance avec l’argent. »

Ne tombez pas dans les pièges de la santé mentale

Au fil des ans, de nombreux parents ont appris à se méfier des recommandations émanant des Centers for Disease Control and Prevention (CDC), une agence tellement habituée aux conflits d’intérêts et à la fausse science qu’elle n’a pas honte de faire appel au même cabinet de relations publiques que Big Pharma.

Ainsi, les appels en faveur d’un dépistage accru de la santé mentale et d’un accès plus large aux « soins » – de la naissance au début de l’âge adulte – lancés par les CDC et les groupes de façadeCDC/pharma comme l’American Academy of Pediatrics méritent un examen minutieux.

Comme l’a récemment souligné The Defender, la surveillance psychiatrique du berceau à la tombe est un outil furtif de contrôle social, et risque également d’avoir des conséquences stigmatisantes et potentiellement mortelles comme le surdiagnostic, la surmédicalisation et la surmédication.

Les écoles servent de plus en plus de mécanisme de prestation de services pour le dépistage et les services de santé mentale, mais comme l’a fait l’organisation de la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme (CCDH) – un groupe de surveillance de la santé mentale – a prévenu dans une fiche d’information que les outils de dépistage de la santé mentale « subjectifs et non scientifiques » que les écoles utilisent sont « développés par des psychiatres ayant principalement des liens financiers avec l’industrie pharmaceutique ».

Selon la CCDH :

« Le dépistage de la santé mentale pose aux jeunes étudiants des questions embarrassantes, personnelles et potentiellement bouleversantes que les psychiatres ont formulées de telle manière qu’aucun étudiant ne pourrait échapper à l’étiquette de malade mental à un moment ou à un autre de sa scolarité. »

La CCDH ajoute : « Ces questionnaires peuvent déboucher sur une intervention psychologique ou psychiatrique dans la vie d’un enfant et de sa famille – souvent contre leur gré ou sous la menace. »

Pour les foyers qui ne pratiquent pas l’enseignement à domicile, le groupe de surveillance recommande aux parents de prendre conscience de ce qui se passe, de signer des formulaires d’exemption avant tout dépistage ou conseil en matière de santé mentale et de « s’unir pour faire expulser le dépistage psychiatrique des écoles ».

ATE

Cessez de financer l’ennemi

L’auteure et chercheuse Naomi Wolf a récemment bravé le froid devant son alma mater, l’université de Yale, pour démontrer que le vaccin contre la COVID-19 imposé par l’université transforme les étudiants en « otages médicaux » et constitue un trafic d’êtres humains.

Dans son compte rendu de la visite à Yale, Mme Wolf décrit les conversations avec les parents, qui ont déclaré que « leurs enfants les avaient suppliés de ne pas parler, de ne pas appeler le doyen, de ne pas plaider en leur faveur pour les protéger de ces injections, de quelque manière que ce soit », par crainte de représailles et d’expulsion.

Cependant, les parents ont le devoir de s’assurer que leurs jeunes comprennent ce qu’ils échangent contre le prestige – y compris, potentiellement, leur santé, leur fertilité future ou leur vie.

En outre, même si, comme le prétend Mme Wolf, les universités sont désormais plus redevables aux contrats gouvernementaux qu’à ceux qui paient les frais de scolarité, les étudiants et leurs parents représentent toujours un bloc économique puissant capable de voter avec ses pieds.

L’un des outils à la disposition des parents, suggère Mme Wolf, est de mettre les dons potentiels sous séquestre pour montrer aux universités les fonds qui leur échappent.

Mais les parents qui donnent à leurs étudiants actuels ou futurs la permission et le courage de fuir tout établissement d’enseignement supérieur qui se montre prêt à les empoisonner et à les priver de leurs libertés constitutionnelles peuvent offrir à leurs enfants une leçon de vie encore plus puissante.

Un lycéen qui a reconnu que « les mandats ne cesseront pas tant que nous participerons » a élaboré une lettre destinée aux bureaux d’admission des universités (disponible comme modèle pour d’autres) qui dit ceci :

« Pour l’instant, je n’envisage que les écoles, collèges et universités qui n’exigent pas de vaccin contre la Covid-19, c’est-à-dire la série initiale, les rappels éventuels et les exigences à venir pour être considéré comme « à jour ». La liberté médicale et l’autonomie corporelle sont ma priorité absolue. »

but_NOM
Le futur planifié pour nous en une photo-montage…

Dites non à la grille de contrôle

Bien que cet article se soit concentré sur les mesures visant à protéger les jeunes, la grille de contrôle – sous la forme d’interventions telles que les identifications numériques, les passeports vaccinaux et les CBDC – s’en prend également aux adultes.

Comme M. Kennedy l’a écrit dans la postface de son best-seller, « The Real Anthony Fauci », « Nous pouvons nous incliner et nous conformer… Ou nous pouvons dire non. Nous avons le choix, et il n’est pas trop tard. »

L’émission « Financial Rebellion » de la CHD.TV propose chaque semaine des suggestions sur la manière de ne pas se conformer.

Selon les mots de M. Kennedy :

« Nous pouvons dire non à la conformité avec les vaccins pour le travail, non à l’envoi des enfants à l’école avec des tests et des masques forcés, non aux plateformes de médias sociaux censurées, non à l’achat de produits des entreprises qui font faillite et cherchent à nous contrôler. Ces actions ne sont pas faciles, mais vivre avec les conséquences de l’inaction serait bien plus difficile. En faisant appel à notre courage moral, nous pouvons arrêter cette marche vers un État policier mondial. »

= = =

Il n’y a pas de solution au sein du système ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

AuroreSocieteEmancipee
Merci Jo…

SRAS-CoV-2 / COVID19 guerre biologique contre l’humanité : « Mort soudainement » documentaire de Stew Peters (vidéo VOSTF)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 7 janvier 2023 by Résistance 71

 

Raw-clot-samples-500

 

Résistance 71

7 janvier 2023

Le documentaire « Died Suddenly » ou «  »Mort soudainement » de Stew Peters en VOSTF. A voir, revoir et diffuser au grand large sans aucune modération. Il est grand temps pour le plus grand nombre de comprendre vraiment ce qu’il se passe et assimiler  et lutter contre ce fait qu’avec cette affaire SRAS-CoV-2 / COVID19, nous sommes toutes et tous victimes d’une guerre biologique contre l’humanité depuis la fin de 2019, attaque qui n’a aucun précédent dans notre histoire et que la pourriture élitiste néo-malthusienne, eugéniste du système étatico-marchand continuera la sale besogne entreprise jusqu’au bout SI NOUS LES LAISSONS FAIRE. Ils ont enclenché un processus duquel ils ne peuvent plus reculer. Désormais l’équation est simple : c’est eux ou nous ! Quel camp choisissez-vous ?… 2023 sera une année décisive de résistance ou de soumission et de mort.

A lire également en complément :

« SRAS-CoV-2 / COVID19 l’attaque nano-bio-technologique contre l’humanité » (Karen Kingston PDF compilation de nos traductions)

Le documentaire en VOSTF, durée : 68 minutes

2022 ou la fin d’un cycle de trois ans d’une attaque sans précédent sur l’humanité (Massimo Mazzucco)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, documentaire, guerres hégémoniques, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , on 4 janvier 2023 by Résistance 71

mazzucco1

2022 : un cycle de trois ans s’achève 

Massimo Mazzucco

2 janvier 2023

Version française reçue anonymement par courriel

NdR71 : Massimo Mazzucco est le réalisateur de l’excellent documentaire, sans doute le meilleur sur le sujet, “American Moon”, démontrant l’escroquerie des missions lunaires Apollo et avant cela d’un documentaire de plus de 4 heures : “11 septembre, le nouveau Pearl Harbor”, démontrant le faux-drapeau et les faiblesses narratives de la version officielle sur les attentats. Il fait partie de longue date de la résistance italienne au Nouvel Ordre Mondial.

Ce qui se termine le 31 décembre n’est pas l’année habituelle de 12 mois, mais une période de temps compacte et unie de trois ans. Pour être précis, de janvier 2020 (date de l' »arrivée » du covid dans le monde) à aujourd’hui.

Ces trois années ont été extrêmement difficiles, et seuls les esprits les plus forts et les plus équilibrés ont réussi à ne pas perdre complètement le sens de l’orientation.

Grâce à la panique qui a été créée, des résultats ont été obtenus qui auraient été impensables il y a seulement 10 ans :

1 – Des centaines de millions de personnes ont été contraintes d’introduire dans leur corps une substance expérimentale, les séduisant, d’une part, avec l’illusion d’une immunité qui n’a jamais existé, et les faisant chanter, d’autre part, avec la privation du droit au travail.

2 – Ces millions de personnes ont été contraintes d’accepter ce chantage sans qu’aucune entité ne soit responsable des éventuels effets indésirables : les entreprises pharmaceutiques qui produisent la substance expérimentale ne sont pas responsables, les agences du médicament qui l’autorisent ne sont pas responsables, et les médecins qui l’injectent ne sont certainement pas responsables. D’autre part – comble de la perversion – le citoyen DOIT également signer un papier dans lequel il assume, personnellement, la responsabilité de tout dommage subi.

3 – Grâce à cette obligation – imposée de manière lâche et fictive – tous les principes consacrant l’inviolabilité du corps humain et le droit au consentement LIBRE et éclairé ont été définitivement démolis (Constitution italienne, Traité d’Oviedo, Charte de l’Union Européenne, Déclaration des droits de l’homme, etc.) À partir d’aujourd’hui, l’État est maître de nos corps.

4 – Grâce à la complicité des hauts dirigeants européens, une escroquerie colossale a été perpétrée contre les citoyens de l’Union : plus de 90 milliards d’euros (manifestement surévalués) ont été versés à Pfizer pour nous fournir un sérum sans la moindre garantie quant à son efficacité, et sans que personne au sein de l’UE elle-même ne soit tenu responsable de ces actes. Les fameuses « conversations » entre Bourla et Von der Leyen n’ont jamais été rendues publiques, et les accords d’achat eux-mêmes restent secrets, ou ne sont que partiellement montrés au public, sous une forme scandaleusement obscure. Et lorsque Bourla lui-même refuse avec mépris de venir témoigner à Bruxelles, et que les dirigeants européens « oublient » curieusement de se scandaliser de ce refus, ils finissent par dénoncer implicitement leur collusion avec Big Pharma. Après le scandale du Qatargate, qui a révélé la corruption pour donner une meilleure image d’un État du Golfe, on ne peut qu’imaginer combien d’argent les sociétés pharmaceutiques ont investi pour corrompre tous les fonctionnaires européens impliqués dans le processus d’approbation et d’achat des sérums expérimentaux.

5 – Les syndicats italiens ont finalement jeté le masque, se révélant n’être qu’un outil aux mains du pouvoir : quand des millions de travailleurs sont empêchés de gagner leur vie s’ils n’acceptent pas de se faire vacciner, et que les  » dirigeants syndicaux  » sont d’accord et ne protestent pas contre cette abomination constitutionnelle, il est clair qu’ils ne sont que de misérables kapos aux mains du gouvernement. Ils reçoivent des salaires en or pour trahir leurs propres camarades qu’ils sont censés représenter.

6 – L’idée de pouvoir discriminer à tout moment les « bons » et les « mauvais » citoyens, sur la base de critères totalement aléatoires décidés par le gouvernement de temps à autre, a été écartée. Aujourd’hui, l’instrument s’appelle greenpass, demain il s’appellera autrement, mais peu importe : ce qui compte, c’est que l’État a sanctifié son droit de discriminer les citoyens sur la base de leur comportement, violant ainsi un autre des principes les plus sacro-saints de la constitution (art. 3). Cela ouvre bien sûr la porte à mille abus que nous devrons subir à l’avenir, dans lesquels nous devrons soit nous soumettre à la volonté des gouvernements, soit renoncer à une partie de nos libertés. Si ce n’est même l’indépendance économique, avec la menace du gel des comptes courants pour les citoyens « rebelles ».

7 – L’Etat a établi le principe de l’auto-absolution, lorsqu’il contrôle et détermine les décisions mêmes d’un tribunal qui est censé le juger. (Il s’agit des conclusions de la Cour constitutionnelle du 9 décembre dernier sur la vaccination obligatoire, dont nous attendons toujours de lire l’arrêt définitif). Lorsque parmi les juges, vous trouvez des personnes qui ont fait partie du même gouvernement que celui qui est jugé, il est très difficile de parler encore de séparation des pouvoirs.

trou_censure

Tout cela a été possible grâce à la complicité de 3 catégories de personnes : les journalistes, les médecins et les gens ordinaires.

JOURNALISTES – (à quelques très rares exceptions près) ce sont eux qui sont principalement responsables de cette dévastation civile. Si la classe des journalistes avait fait front contre ces violations flagrantes des droits individuels, rien de ce qui s’est passé n’aurait pu se produire. Au lieu de cela, lâches et obéissants, les journalistes italiens ont renoncé à leur mission de gardiens du pouvoir et se sont laissés utiliser pour valider la moindre tergiversation du gouvernement, afin de conserver leurs salaires et leurs emplois. Lorsqu’un Premier ministre prononce un anathème tel que « si tu ne vaccines pas, tu meurs », et qu’aucun journaliste n’ose s’y opposer, on a clairement affaire à une catégorie de mauviettes qui n’ont plus rien à faire dans la profession qu’elles ont choisie. Les journalistes sont une catégorie de travailleurs qui ont trahi toutes les autres catégories de travailleurs, par lâcheté et par intérêt personnel. Aucun processus révisionniste ne pourra jamais supprimer la responsabilité qu’ils portent sur leurs épaules pour les ravages sociaux qui ont résulté de leur comportement lâche et complaisant. Aucun journaliste ne pourra jamais dire « Je ne savais pas ».

MÉDECINS – De même, l’ensemble de la profession médicale (à quelques exceptions héroïques près) a choisi de soutenir une campagne d’inoculations fondée sur des preuves scientifiques clairement insuffisantes, voire inexistantes. Ils ont vendu aux patients une certitude de santé qu’ils ne pouvaient pas donner, sans offrir la moindre garantie personnelle en retour. Et puis il y a ceux qui sont passés à la télévision tous les jours : chaque « virostar » qui a personnellement garanti la sécurité des vaccins – sans disposer des données scientifiques ou de l’autorité pour le faire – est maintenant responsable des dizaines de milliers de décès et de réactions indésirables graves qui se sont produits dans tout le pays. Et si le silence des médias sur cette tragédie leur permet de se laver la conscience, il existe heureusement une cour bien plus élevée qui les jugera comme il se doit le moment venu. Profitez de vos Porsches et de vos villas en bord de mer tant que vous le pouvez encore.

PERSONNES NORMALES – Malheureusement, dans tout cela, des personnes normales, non préparées à discerner une tromperie d’une telle ampleur, se sont laissées emporter dans une guerre de haine qui a fait des victimes parmi leurs concitoyens et dans leurs propres familles. Au lieu de réagir de manière unie contre les abus de pouvoir, la majorité des gens se sont transformés en bourreaux de leurs semblables, devenant les outils dociles de ceux qui voulaient nous séparer pour mieux nous contrôler. Je n’impute pas de faute particulière à cette catégorie, parce que, contrairement aux médecins et aux journalistes, ils vivent dans l’ignorance et sont des proies faciles pour la propagande. Mais cela ne me laisse pas une seule goutte de sympathie pour eux.

C’est le tableau, tragique et déprimant, de ce qui s’est passé au cours des trois dernières années.

Et pourtant.

Et pourtant, malgré ce tableau, je vois une note positive, extrêmement encourageante : il y a plusieurs millions d’Italiens qui n’ont pas cédé au chantage, qui ont tenu bon, allant dans de nombreux cas jusqu’à perdre leur emploi, pour ne pas s’incliner. Ces personnes ont perdu une grande partie, voire la totalité, de leurs amitiés et, dans de nombreux cas, ont vu leurs liens familiaux se désintégrer en l’espace de quelques semaines.

Mais ils n’ont pas cédé. Pour eux, les principes sacro-saints et inviolables de la liberté individuelle demeurent. Pour chaque demi-douzaine de journalistes qui ont gardé leur cul au chaud en faisant comme si de rien n’était, il y a un millier de citoyens qui se sont exposés aux éléments de la vie pour ne pas renoncer à défendre les valeurs de la dignité humaine.

Je ne sais pas comment quantifier précisément ces personnes (5 millions ? 10 ? 15 ?) mais je sais avec certitude qu’elles sont plus que suffisantes en nombre pour ne pas être submergées lors d’une future opération de démolition sociale – que ce soit par une nouvelle « pandémie » ou par d’autres opérations similaires.

Ceux « qui ont compris » ne reviennent jamais. Vous ne pouvez pas ramener dans l’ignorance ceux qui ont atteint une certaine conscience. Ces quelques millions de personnes constituent désormais un bloc absolument insurmontable pour ceux qui veulent mettre en œuvre le programme de déshumanisation de la société.

Ce sera une bataille très difficile, car le pouvoir en place n’acceptera pas qu’il reste une trop grande poche de rebelles en son sein, et tentera par tous les moyens de nous faire plier.

Mais nous serons là, unis et solidaires comme jamais auparavant, parce que nous ne sommes pas unis par une simple croyance momentanée en une association, mais par la connaissance que nous sommes des êtres humains dotés de droits inaliénables, qu’aucun gouvernement ne nous a jamais « donnés » et qu’aucun gouvernement ne pourra jamais nous retirer.

Venez nous chercher, si vous en avez le courage.

Massimo Mazzucco »

https://luogocomune.net/28-opinione/6146-si-chiude-un-ciclo-di-tre-anni

= = =

Lectures complémentaires :

“Anthony Fauci, Bill Gates, Big Pharma et la guerre globale contre la démocratie et la santé publique” (RFK Jr, PDF)

“SRAS-CoV-2 / COVID19 et injections ARNm attaques biologiques contre l’humanité” (Karen Kingston, PDF)

« Bilan de trois ans de guerre biologique contre l’humanité » (Résistance 71, PDF)

N’oublions jamais :

Il n’y a pas de solution au sein du système ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

chasse_ordures

Par delà les systèmes obsolètes et criminels… La chance de l’humanité (Dr Pascal Sacré)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , on 28 décembre 2022 by Résistance 71

coercition
Debout !… et lutte !

La chance de l’humanité

Dr Pascal Sacré

25 décembre 2022

Source: https://www.mondialisation.ca/la-chance-de-lhumanite/5673639

« À l’intérieur du corps existe un agent inconnu 

Qui travaille pour le tout et pour les parties, 

Qui est à la fois Un et Multiple »

~ Hippocrate ~

*

Nous sommes à l’acmé de cette époque au cours de laquelle toutes les vérités ont été falsifiées, carrément inversées.

Nous y sommes, arrivés au dernier sommet du Kilimandjaro du mensonge travesti en vérité.

Cela ne pouvait marcher qu’en allant de pair avec l’infantilisation extrême de l’être humain, avec son abêtissement progressif qui lui aussi atteint son point culminant.

Tout a concouru à cette destruction de l’intelligence humaine et toutes ses parties, physique, rationnelle, émotionnelle, spirituelle.

Des tirs croisés nourris de bêtises habillées en évidences, de culot, d’arrogance, de mépris, de violences, de distractions, de saturations, de paradoxes, de terreur, de mauvaise foi, de corruptions, de paresse, d’inertie, de stimulations incessantes et de bruits constants…

  • La télévision.
  • L’école.
  • Les médias écrits.
  • La publicité.
  • Les modes de fonctionnement des entreprises, privées comme publiques.
  • La religion.
  • Les jeux vidéo.
  • Les outils numériques aussi nombreux que les sauterelles dans un nuage dévastateur [1].

L’esprit humain est maintenu en ébullition.

Toutes les disciplines ont été contaminées par cette maladie qui consiste à corrompre la vérité, parfois de manière évidente, visible, plus souvent de manière subtile comme un cancer qui épuise aussi lentement que sûrement les capacités de guérison de l’organisme violé à son insu.

Il s’agit d’une vaste coalition de programmes et de décisions, étalée sur plusieurs générations, ce qui, à lui seul, démontre l’intention malveillante organisée derrière cette entreprise de démolition contrôlée du potentiel humain.

En ce sens, que faire ?

Déjà, remarquer puis accepter cette évidence.

Combien tombent encore dans le piège de maintenir un dialogue avec les diffuseurs d’illusions, ces personnes adoubées par le système, autoproclamées tenants de LA vérité, dénommées « experts ». 

Comprenez-bien ce dont il s’agit : « Les experts ne se sont jamais trompés. Ils ont toujours menti. » 

C’est une grosse différence, une importante nuance. Je ne parle pas à un menteur patenté comme je le ferais avec quelqu’un qui se serait juste trompé.

D’ailleurs, je ne parle pas à un menteur patenté. Je démonte ses mensonges et tente, avec tact et douceur, d’alerter mes concitoyens trompés.

Alerte_Virus_Dangereux_Liberte

Il ne faut pas nécessairement être l’instigateur malveillant du système pour le défendre becs et ongles. D’ailleurs, ceux-là restent souvent en retrait, peu visibles voire invisibles pour la majorité des humains. Ils ont donné leurs ordres, distribué récompenses ou menaces, et assistent ensuite au spectacle.

Beaucoup des défenseurs du système de l’Illusion sont des personnes honnêtes et bienveillantes, trompées ou accrochées à leurs croyances, sans se rendre compte qu’en faisant cela, elles servent involontairement le système qu’elles pensent combattre.

Juddi Krishnamurti [2] est un sage hindou qui prônait l’indépendance totale vis-à-vis de tout système de pensée qui, aussi valable fut-il pendant un temps, finissait par enfermer ses adeptes dans une vérité devenue obsolète. Tôt ou tard, les tenants de toute école préfèrent ignorer les faits contraires, éviter les débats contradictoires, se focaliser sur ce qui confirme leur vision des choses et basculent obstinément dans la défense de leurs idées, plutôt que de poursuivre la quête de la vérité.

Car la vérité est un objectif inatteignable. C’est une recherche permanente, une remise en question perpétuelle.

La vérité figée en idée, en système de pensées, est comme un ruisseau qui se serait arrêté de couler, transformé en mare stagnante, morte.

Pas d’école.

Pas de système.

Effectivement, quiconque adhère à une école, à un système de pensées, encore plus s’il en est un fondateur, s’accrochera à son école, à son système, même alors que l’évolution des connaissances et de la maturité humaine l’ont rendu caduque, mensonger ou limitant.

L’histoire humaine le prouve.

À moins d’un effort de lucidité et de volonté énorme, il est très difficile de renoncer à des idées auxquelles nous nous sommes identifiés toute notre vie, pour lesquelles nous avons consacré notre vie.

C’est encore plus vrai pour les fondateurs, pour ceux qui gagnent leur vie grâce au mode de pensée qu’ils défendent et vendent, pour ceux qui en retirent pouvoir, renommée, récompenses.

Toutes les écoles de pensées quel que fût leur bienfondé, au début, deviennent des systèmes finis, limitant la vérité qui évolue sans cesse, deviennent des carcans confortables mais trompeurs.

À côté de cela, nous trouvons les imposteurs, les menteurs patentés, ceux qui trafiquent leurs études, volent les travaux des autres.

Le prototype est certainement Louis Pasteur, l’usurpateur, et son antithèse est Antoine Béchamp, véritable chercheur honnête, intègre, passionné, répétant ses travaux des dizaines de fois dans toutes les conditions, sur des années, avant de tirer des conclusions et de les publier, prêt à se remettre en question, comme l’a prouvé sa vie entière.

Pourtant, si vous demandez autour de vous qui connaît Antoine Béchamp, même parmi les médecins que vous connaissez, très peu vous diront oui. Encore moins sauront ce que cet homme tout à la fois extraordinaire et modeste, humble et rigoureux, a mis en évidence.

C’est bien simple.

Il vous invite à oublier complètement tout ce que vous avez cru savoir.

Il vous montre, vous prouve que la vie n’est pas du tout une guerre comme ces « experts » nous la présentent aujourd’hui, encore moins un conflit avec l’extérieur qui serait menaçant.

yin-yang-zenon

La vie est une harmonie puissante, yin et yang, entre l’interne et l’externe, maintenue depuis les tréfonds du corps humain lui-même.

Aujourd’hui, la crise du COVID, la guerre en Ukraine (éclipsant toutes les autres créées par l’Occident), les variations de climat utilisées comme alibi à plus de contrôle et d’austérité, les crises énergétiques fabriquées par certains hommes me font dire que si l’humanité ne saisit pas l’occasion, que si un nombre suffisant d’humains ne se lèvent pas non pas pour exiger la fin du système actuel (il se détruit de lui-même) mais pour reprendre le contrôle sur leur vie, leur santé, pour reprendre le chemin vers la vérité, alors, cette humanité aura laissé passer sa chance.

Repartons de vrais modèles de vertu, d’intégrité, de rigueur et de bienveillance.

Parmi ces modèles, Antoine Béchamp nous montre la voie.

Je suis confiant.

« Vous devez apprendre à désapprendre en permanence tout ce que vous avez appris »

Dr Pascal Sacré

Notes :

[1] Russie : des nuées de sauterelles déferlent sur toute une région – Vidéo Dailymotion

[2] Qui est Krishnamurti ? (krishnamurti-france.org)

= = =

Il n’y a pas de solution au sein du système ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

çavapeter

COVID-19, Nano Particules Lipidiques, ARNm, le monde de la technologie nanoparticules de Pfizer vu de l’intérieur (Karen Kingston)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, politique et lobbyisme, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 18 décembre 2022 by Résistance 71

 

spike_prot_usine1spike_prot_usine2

 

Une vue de l’intérieur du monde des nanoparticules lipidiques de chez Pfizer

La technologie NPL est une technologie de pointe. Chaque nanoparticule lipidique injectée est programmée pour pénétrer les cellules (par absorbtion) et de les reprogrammer via l’ARNm…

Karen Kingston

13 décembre 2022

Url de l’article original :

https://karenkingston.substack.com/p/are-lipid-nanoparticles-pfizers-proprietary

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Que vous soyez pour ou contre les vaccins ou que vous ne vous préoccupiez pas de ce que font les gens avec leur propre corps, nous pouvons au moins tous être d’accords sur le fait que les confinements COVID furent émotionnellement et mentalement très épuisants pour tout le monde. Nous désirions juste une solution rapide et facile pour pouvoir “revenir à la normale”.

Les “vaccins” COVID19 furent sélectionnés comme cette solution “simple et rapide” que beaucoup d’entre nous désirions. Pfizer explique comment les vaccins COVID19 à ARNm ne furent ni développés rapidement, ni ne furent et ne sont toujours une solution simple.

La nanotechnologie à Nano Particules Lipidiques (NPL) pour la COVID-19 existe depuis des décennies

Bien que beaucoup de personnes n’aient pris connaissance de cette technologie ARNm qu’à cause des vaccins anti-COVID, elle n’est en rien nouvelle pour la communauté scientifique. Pendant des décennies, des scientifiques ont étudié l’ARNm, recherchant des méthodes pour déverrouiller son potentiel pour empêcher et traiter les maladies. Alors que le mécanisme de l’action de la technologie ARNm est relativement simple, une fois dans les cellules, l’ARNm les instruit de construire des protéines. L’autorisation (d’urgence) des premiers vaccins COVID-19 basés sur l’ARNm fut un tournant scientifique, établissant cette technologie comme versatile et flexible.”

La technologie ARNm est sous le coup de recherches et a été développée depuis environ 40 ans, mais n’a jamais passé les standards de sécurité et d’efficacité de la FDA pour une utilisation sur l’humain, ce pas avant le 23 août 2021. Lorsque la FDA a approuvé le vaccin anti-COVID à base ARNm de Pfizer-BioNTech, ceci fut le tournant établissant l’ARNm comme technologie ; une technologie approuvée comme un VACCIN.

Les vaccins COVID-19 à ARNm sont-ils biologiques ou un outil technologique ?

Les injections COVID-19 à ARNm contiennent des NanoParticules Lipidiques (NPL), qui sont une technologie très avancée. Les NPL sont à la fois un système de livraison pour pénétration des cellules et un ARNm (c’est à dire un logiciel éditeur de transformation). Les ARNm sont les instructions ou les codes informatiques qui programment les NPL. Les injections ARNm ne contiennent pas de virus biologique ou quelque portion de virus que ce soit. Il n’y a absolument rien dans la technologie ARNm de Pfizer qui remplisse la définition de la FDA d’un vaccin.

Les injections COVID-19 à ARNm délivrent des NPL directement dans les cellules du corps humain. Comme vous pouvez le voir sur le site même de Pfizer (website,), les ARNm sont les instructions, les codes que les NPL utilisent pour transformer les cellules humaines en usines productrices de protéine spike.

Non seulement les séquences ARNm (les codes) peuvent instruire les NPL de transformer les cellules en usines à protéine spike, mais ces séquences ARNm peuvent aussi être écrites, programmées, pour “transformer votre corps en usines de production de médicaments”, toujours selon le site internet de Pfizer.

Moderna fait des affirmations similaires sur l’ARNm transformant le corps en usine de production médicinale, disant que “l’ARNm enseigne au corps de fabriquer ses propres médicaments.”

Je ne connais absolument personne qui ait signé pour voir son corps transformé en “usines à médicaments”, en “usines à protéine spike” ou quelque autre usine que ce soit du reste. Je pense que la très très vaste majorité des gens pensaient qu’ils allaient recevoir un “vaccin” qui contenait une portion synthétique d’un virus qui produirait des anti-corps et qui disparaitrait ensuite de leurs corps. Personne n’a formellement accepté d’avoir des usines de fabrication de protéine spike (toxiques), créant des maladies, installées dans leurs corps.

Pfizer affirme que l’ARNm ne reste pas dans votre corps et n’occasionne pas de changements permanents

Pfizer et Moderna tous deux affirment que l’ARNm ne demeure pas dans le corps et qu’il n’altère pas l’ADN. Bien que ces déclarations ne soient pas à 100% fausses, elles n’en sont pas moins trompeuses.

C’est la technologie NPL qui reste dans votre corps et altère votre ADN. L’ARNm ne fait que fournir des instructions sur le comment altérer l’ADN, mais c’est la technologie NPL qui fait la transformation génétique dans les cellules.

Le 7 octobre 2021, Pfizer a publié un article intitulé “”L’injection de toute une vie” (Shot of a Lifetime. ) L’article discute du besoin urgent de Pfizer de produire des quantités massives de quelque chose appelé “lipide cationique” pour les vaccins à ARNm. Le “lipide” cationique est une des quatre nanoparticules constituant les NPL injectées dans les injections COVID19 à ARNm.

Pfizer a déclaré : “Sans ces NPL il n’y aurait pas de vaccin ARNm Pfizer/BioNTech

D’après l’article de Pfizer (article, ) : “Le lipide Cationique… connu comme lipide fonctionnel, est en fait un des quatre lipides à nanoparticules qui sont dans les vaccins.

Cationique veut dire que ce “lipide” a une charge électronique positive. Il n’y a aucun lipide dans la nature qui peut être l’hôte d’une charge électronique.

Le lipide cationique n’est pas en fait un “lipide”. C’est une technologie de nanoparticule. C’est important de noter que d’après le site internet de Pfizer, le lipide cationique est une nanoparticule bio-synthétique qui peut avoir une charge positive, c’est à dire que c’est en fait un engin électronique, non biologique. Les vaccins sont supposés être composés de substances biologiques, par d’engins, d’outils à nanoparticules électroniques bio-synthétiques.

Pourquoi Pfizer appelle t’il des technologies à nanoparticules “lipides” ?

Pfizer réfère aux technologies bio-synthétiques à nanoparticules comme étant des “lipides” parce que cela fait bien moins peur de se faire injecter avec des lipides (qui sont des substances naturelles qu’on trouve dans le corps humain) que de se faire injecter avec des technologies à nanoparticules qui n’ont jamais été approuvées pour utilisation sur l’humain auparavant…

Ceci est une image 3D CGI de la technologie NPL utilisée dans les vaccins COVID19 à ARNm (Image from C&EN, March 2020)

NPL_ARNm

Une capture d’écran des ingrédients que contiennent les injections ARNm de Pfizer et qu’ils contiennent le lipide ionisable DSPC [1,2-distearoyl-sn-glycero-3-phosphocholine] et le lipide ALC-0159 PEGilisé.

L’ALC-0159 contient aussi du polyéthylène glycol 2000, connu aussi comme PEG-2000.

Pfizer_composition

Pfizer est-il le fabricant exclusif du DSPC et de l’AL-0159 ?

Malgré ce qu’ils affirment, Pfizer n’est pas le fabricant exclusif du DSPC. Au travers du Global Substance Registration System de la FDA, vous pouvez vous connecter à la base de données (database) de tous les fabricants d’ingrédients des produits agréés par la FDA, incluant les injections de Pfizer anti-COVID19 à ARNm.

BroadPharm est listée comme fabricant de DSPC (comme bien d’autres manufacturiers dans le monde).

Le DSPC est le lipide ionisable (nanoparticule électronique) listé comme ingrédient des injections ARNm COVID de Pfizer.

BroadPharm déclare que le DSPC est un réactif pour des objectifs de recherche seulement, ce qui veut dire qu’il n’est pas fait pour l’utilisation sur l’humain… 

DSPC_BroadPharm

spikeproteine_armebiologique_IA

Halte à la dictature sanitaire et la guerre biologique contre l’humanité : Nouvelles preuves pour refuser les injections OGM à ARNm, faux vaccins et vraies armes biologiques (JBL1960)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique française, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 17 décembre 2022 by Résistance 71

 

GreatResist

 

Résistance 71 et JBL1960

17 décembre 2022

Très bonne synthèse en format PDF de Jo sur la situation COVID et injections OGM ARNm mortifère, à lire et diffuser au grand large pour que cesse sans plus tarder cette ignominie de guerre biologique menée contre l’humanité par les larbins d’un système étatico-marchand arrivé au bout de sa logique auto-destructrice…

nouvelles-preuves-pour-refuser-la-vaccination-anti-covid
PDF

 

resume

Raw-clot-samples-500
Injectés ?… Inquiétez-vous de ce qui pousse en vous…