Archive for the sciences et technologies Category

Technologie et Nouvel Ordre Mondial… Les nouveaux « smartphones » super espions à l’insu de votre plein gré que nous amènent la CIA/NSA et la Chine (Lenovo)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, canada USA états coloniaux, chine colonialisme, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologie, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 27 août 2016 by Résistance 71

C’est officiel, la Chine et la CIA travaillent ensemble pour surveiller la population mondiale et pouvoir accuser faussement n’importe quel habitant sur terre.

 

Par un correspondant anonyme

 

Juillet 2016

 

Article connexe: Chine et OGM pour un contrôle planétaire

 

 

Danger : Avec le Smartphone Tango, fabriqué par la Chine et la CIA, on pourra vous accuser à tort de n’importe quel crime !

Il faut empêcher la vente des smartphones de la série Tango de Google/CIA et de Lenovo/Chine ! Danger pour les droits de l’homme et le droit à l’image, l’usurpation d’identité et la vie privée!

Le premier smartphone Tango de Google qui s’appelle Lenovo Google Tango Phab 2 pro qui fera son entrée aux USA en août 2016 et dans le monde entier à partir de mi-septembre 2016.

L’armée française est déjà sous la surveillance de la Chine par sa multinationale Lenovo.
 Elle avait de la technologie américaine (serveurs IBMs pour être plus précis) , mais comme celui-ci a vendu une grosse partie ensuite au Chinois Lenovo, l’armée française est à présent sous surveillance chinoise !


Source http://www.lemonde.fr/pixels/article/2014/06/10/craintes-d-espionnage-chinois-sur-des-systemes-informatiques-sensibles-de-l-armee_4435651_4408996.html

En plus de l’armée française, et le département d’état américain, Lenovo va pouvoir espionner tous les ordinateurs et appareils technologiques qui sont sous serveur IBM

http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/01/23/le-chinois-lenovo-rachete-les-ordinateurs-d-ibm_4353000_3234.html

Mais maintenant ce n’est plus l’armée française ni le département d’état américain que Lenovo/ Chine pourra espionner et usurper l’identité des personnes, mais les habitants de la planète toute entière !

Tous les Smartphones de la série Tango de Google répondent au même objectif: filmer en temps réel chaque habitant du monde entier à distance, utiliser leurs corps en mouvement grâce à des capteurs de mouvements biométriques pour les mettre dans des scènes fabriqués et pouvoir les accuser de n’importe quoi grâce à des fausses vidéos d’eux.

Cela va permettre de discréditer n’importe quel militant des droits de l’Homme sur terre.

Ils pourront capturer les mouvements d’un militant des droits de l’Homme en train de faire du jogging et capturer son corps en mouvement avec le smartphone biométrique pour le mettre dans une autre scène où au lieu de faire son jogging dans la scène initiale, il se trouve à courir dans une autre scène fabriqué par le smartphone.

Ils pourront envoyer ces fausses vidéos dans les caméras de surveillance.

Et le fait que Lenovo ait aidé Google à faire son premier smartphone Tango, révèle qu’ils vont recevoir en communs des renseignements sur les habitants du monde entier.Ce sera la première fois de l’histoire que les services de renseignement de la Chine et des USA travaillent ensemble main dans la main pour surveiller la population mondiale dans sa sphère privée la plus intime.

Si un informaticien utilise le smartphone de Lenovo et Google pour le pire, car le smartphone de la série Tango possède des capteurs de mouvement et des logiciels de mouvements

source :

http://www.japantoday.com/category/technology/view/lenovo-google-unveil-phone-that-knows-its-way-around-a-room

Il pourra créer des vidéos de crime réalistes avec des personnes prises au hasard dans la rue en captant leurs corps en mouvement, les enregistrer, les mettre hors de leurs scènes initiales où les corps en mouvement ont été captés, et les mettre dans un décor entièrement différent, ainsi que filmer, espionner les gens en restant simplement chez lui si les gens qu’il espionne possède un smartphone Tango.

Ainsi une banale personne se penchant pour ramasser un paquet de chips tombé dans un magasin pourra être vu à la place en train de ramasser son arme sur une scène de crime pour le même mouvement avec cette technologie et être accusée faussement parce que prise dans une vidéo trafiquée de Lenovo Google Tango Phab 2 Pro.

Ce smartphone peut déjà permettre de faire une vidéo d’ un dinosaure en train de bouger de façon très réelle sur votre table de cuisine source 6 minutes 15 de la vidéo

https://youtu.be/yrkfQP4HOcg

et ouvre la voie pour les développeurs de développer toutes sortes d’applications.

Il y a déjà des capteurs biométriques de mouvement de tapement sur clavier que des robots sont capables de reproduire

Source :

http://www.slate.com/articles/technology/future_tense/2015/02/future_crimes_excerpt_how_hackers_can_steal_fingerprints_and_more.html

http://www.foxbusiness.com/features/2014/07/25/new-ways-can-be-hacked.html

Maintenant, ils ne se contentent plus de l’usurpation d’identité avec les vols de données biométriques des yeux, de l’iris, des empreintes digitales, du visage

Source:

http://mai68.org/spip/spip.php?article10925

mais de la personne en entier et de ses mouvements, ce qui risque de falsifier les caméras de surveillance. Si jamais les caméras de surveillance sont hackées et que de fausses scènes sont mises à la place ?

C’est cela le projet de Tango de Google et dont Lenovo a collaboré à faire le premier de la série. Augmenter l’impression de réalité au maximum. Et ce smartphone n’est que le premier de la liste, il y aura d’autres smartphones Tango de plus en plus performants. Plus cela ira, plus les smartphones pourront créer des scènes de film réalistes à partir de personnes prises dans l’espace public ou chez eux, en piratant les smartphones Tango de ces personnes.

A partir de mi septembre 2016, le premier smartphone Tango va marquer l’entrée de la société truquée, des scènes truquées, et de l’espionnage des gens 24h/24, 7j/7 en film direct, avec image, mouvement, pièce et tout.

Si des gens achètent ce smartphone, vous serez également filmés à votre insu en vous promenant dans la rue, dans les espaces publics ainsi que vos amis. Plus besoin de caméras de surveillance, chaque citoyen deviendra à lui seul à son insu un outil d’espionnage de Google . Ce smartphone fera son entrée aux USA cet été et en Europe pendant septembre.

Les espions de la NSA, FBI, Google pourront tranquillement surveiller les moindres gestes des citoyens que ce soit dans leur maison ou dans les espaces publics en mangeant des pop-corns ou des paquets de chips, comme s’ils regardaient une salle de cinéma grâce aux gens qui se baladeront avec les smartphones Tango dans les espaces publics et filmeront les gens à leur insu, car les caméras seront activés à distance par des hackers.

Lenovo est une entreprise multinationale technologique chinoise qui soutient le projet Tango de Google (augmenter au maximum l’impression de réalité) et dont le smartphone Lenovo Google Tango Phab 2 Pro est le premier gadget de ce projet et a été présenté à la Silicon Valley.

Et plus besoin d’embaucher d’acteurs pour réaliser un film, on capte des gens et on les met dans le film qu’on souhaite réaliser, comme cela, à part les acteurs principaux, plus besoin de dépenser d’argent pour les personnages décors de l’histoire. Avec les smartphones Tango, ils pourront changer l’habit d’une personne comme les poupées, les faire bouger.

Comment peut-on manipuler une vraie personne ainsi à son insu pour son propre bénéfice ?

Que cela soit à des fins lucratives ou pour des fins plus tristes, on ne devrait pas pouvoir utiliser une personne, son image, ses mouvements comme cela !

Le smartphone Tango pourra aussi être utilisé dans les manifestations par des délateurs espions qui veulent se faire de l’argent de poche et dénoncer le maximum de gens avec ce smartphone qui filme tout le monde à 360 degrés avec précision.

S’il est rendu obligatoire, n’importe quelle entreprise de commerce en vous téléphonant, verra la pièce où vous êtes, les amis avec qui vous êtes. Nul besoin de Skype, l’espionnage par caméra est automatique, il suffit de décrocher le combiné et on voit celui qu’on appelle, à quoi ressemble la pièce où il est, ceux qui y sont, etc…

Mais nul besoin pour Big Brother de téléphoner pour espionner puisque de toute façon, le smartphone Lenovo ou Phab 2 pro est un produit de la boutique de Google donc tous les smartphones de Google sont piratés par les services de renseignement des Five Eyes:

« 
Les services de renseignements des cinq pays de l’alliance « Five eyes » (Etats-Unis, Canada, Royaume-Uni, Nouvelle-Zélande, Australie) ont échafaudé un plan pour pirater la boutique d’applications de Google et Samsung et espionner les smartphones, ont rapporté jeudi plusieurs médias. »

http://www.7sur7.be/7s7/fr/4133/Multimedia/article/detail/2332387/2015/05/21/Le-plan-de-5-pays-pour-espionner-les-smartphones-via-Google-Play.dhtml

Et d’autres hackers pourront tout savoir sur vous, soit en piratant votre smartphone Tango, soit en piratant le smartphone Tango d’une personne à côté de vous car c’est un smartphone qui a les mêmes capacités qu’une vidéo surveillance.

Dans aucune vidéo de démonstration sur Lenovo Google Tango Phab 2 pro , ils précisent que l’interlocuteur qui a Lenovo Google Tango Phab 2 pro peut espionner l’intérieur de la pièce de celui qu’il l’appelle Lenovo Google Tango Phab 2 pro donc voir tous ceux avec qui il est dans la pièce aussi, la description exacte de la pièce et de la personne.

Aucune démonstration d’appel téléphonique, et pourtant c’est un téléphone !
 Ils font des démonstrations sur tout, sauf sur les appels téléphoniques ! 
A croire que le smartphone ne sert pas à téléphoner!

Le seul article qui en parle est cet article (à enregistrer au cas où il disparaisse) :

http://www.japantoday.com/category/technology/view/lenovo-google-unveil-phone-that-knows-its-way-around-a-room

(Note de résistance 71: cet article est déjà offline, “expiré” comme ils disent… Il ne reste que le titre et quelques commentaires)

En effet, ils souhaitent qu’on n’en sache pas trop sur les capacités de ce smartphone car beaucoup de liens qui en parlaient trop à ce sujet ont été supprimés comme celui-ci :

http://hqcomoxvalley.com/2016/06/meet-lenovo-phab-2-pro-the-1st-smartphone-waltz-with-google/

Ce smartphone est seulement vanté comme possible outil éducatif pour faire des photos truqués avec dinosaure ou comme outil idéal dans les Arts plastiques 3D ou pour jeux ou pour déménagement de meubles pour faire des simulations très réalistes et créer des applications.

source vidéo

Il est doté d’un senseur de doigt biométrique au dos de l’appareil comme le phab 2 plus sans doute pour prouver que vous êtes bien le propriétaire

http://gadgets.ndtv.com/mobiles/news/lenovo-phab2-pro-tango-smartphone-with-4-cameras-64-inch-display-launched-847304?site=classic

Sachant que les empreintes peuvent déjà être piratés à partir de simples photos ou piratage de smartphone à distance

http://mai68.org/spip/spip.php?article10925

Si l’école, le lycée, l’université oblige les enfants à avoir ce smartphone pour les études, Google pourra espionner les chambres des enfants à souhait, toute la vie familiale à l’intérieur des pièces où le smartphone Big Brother sera présent.

Source http://www.japantoday.com/category/technology/view/lenovo-google-unveil-phone-that-knows-its-way-around-a-room

traduction française (Note de R71: traduction de l’auteur et non pas de R71) :
« Un smartphone Lenovo a été dévoilé jeudi, sera assez intelligent pour saisir votre environnement physique – telles que la taille de la pièce et la présence d’autres personnes – et potentiellement transformer la façon dont nous interagissons avec e-commerce, l’éducation et les jeux.

Les smartphones d’aujourd’hui peuvent suivre l’emplacement par GPS et les tours cellulaires, mais cela ne fait guère plus que de dire des applications où vous êtes. Le projet de 3 ans Tango de Google, le nouveau Pro téléphone Phab2 utilisera des logiciels et des capteurs pour suivre les mouvements et cartographier l’intérieur des bâtiments, y compris l’emplacement des portes et des fenêtres.

C’est une étape cruciale dans la nouvelle frontière prometteuse dans la «réalité augmentée», ou la projection numérique des images et des données réalistes dans un environnement réel.

Si Tango remplit sa promesse, les acheteurs de meubles pourront l’utiliser pour télécharger des modèles numériques de canapés, des chaises et des tables basses pour voir comment ils auraient l’air dans leurs salles de vie réelles du Phab2 Pro. Les enfants qui étudient l’ère mésozoïque seraient en mesure de placer un Tyrannosaurus virtuel ou Velociraptor dans leur maison ou en classe – et même se prendre en selfies avec un. La technologie saurait même quand pour afficher des informations sur un artiste ou d’une scène représentée dans un tableau en vous promenant dans un musée.

Tango sera en mesure de créer des cartes internes des maisons et des bureaux à la volée. Google ne sera pas nécessaire pour construire une base de données cartographiques à l’avance, comme il le fait avec les services existants comme Google Maps et Street View. Néanmoins, Tango pourrait soulever de nouvelles inquiétudes au sujet de la vie privée si les contrôles ne sont pas assez strictes pour empêcher les cartes sur la volée d’être partagée avec les applications non autorisées ou par des hackers informatiques.

Lenovo nommé le Phab2 Pro se vendra pour 500 $ quand il commence l’expédition vers les États-Unis en Août. Le dispositif devrait être disponible dans le monde entier d’ici la mi-Septembre, à l’avance prévue de la libération d’Apple de l’iPhone 7.

Dans un autre effort pour mettre une nouvelle tournure sur les smartphones, Lenovo a également les nouveaux modèles dans sa gamme Moto, qu’il a acheté de Google il y a deux ans.

Le Moto Z et Moto Z force seront à la fois sur un équipement supplémentaire appelé « Mods » à l’arrière des téléphones. Les premiers Mods comprennent un haut-parleur pour amplifier la musique, un projecteur pour afficher des photos et des vidéos à partir du téléphone et d’un bloc d’alimentation qui fournit 22 heures d’autonomie supplémentaire. Les téléphones seront disponibles exclusivement dans le États-Unis pour Verizon cet été avant une sortie mondiale à l’automne.

Les nouveaux téléphones sortent alors que les ventes de téléphones ralentissent. Les gens ont tenu des rabais sur les mises à jour, en partie parce qu’ils n’ont pas obtenu assez de satisfaction au sujet des types d’avancées technologiques qui frappent le marché au cours des dernières années. Les Téléphones offrant une nouvelle technologie intrigante tels que Tango pourraient aider à stimuler davantage de ventes.

Mais la technologie salle de cartographie de Tango est probablement encore trop abstrait pour gagner l’appel de masse tout de suite, dit Ramon Llamas, analyste au groupe de recherche IDC.

« Pour la plupart des gens, il y a encore quelques étapes avant de ce qu’ils peuvent leur fixer toute leur attention, donc je pense qu’il va y avoir une longue période de gestation», dit Llamas.

Autres smartphones prometteurs en sauts quantiques ont floppé. Rappelez-vous le téléphone Fire d’Amazon a publié en grande pompe il y a deux ans? Ce téléphone gonflée en vedette avec quatre caméras orientés vers l’avant et un gyroscope de sorte que certaines images peut être vu en trois dimensions. Le dispositif a également offert un outil appelé Firefly qui pourrait être utilisé pour identifier des objets et des sons. Mais le feu fait long feu, et Amazon ne vend même plus le téléphone.

Le Phab2 Pro semble aussi impressionnant, avec un écran d’affichage de 6,4 pouces et quatre caméras pour aider à accomplir sa magie. Lenovo possède des capteurs du téléphone qui peuvent capturer environ 250.000 mesures par seconde.

Malgré tout le matériel de fantaisie, la clé du succès du téléphone Tango est susceptible de dépendre de l’étendue des applications convaincantes que les gens trouvent utile dans leur vie quotidienne.

Google a précédemment publié des dispositifs expérimentaux de Tango conçus pour les programmeurs informatiques, les incitant à construire environ 100 applications qui devraient fonctionner avec le Phab2 Pro. Amélioration de l’habitat détaillé, Lowe publie une application qui permet aux utilisateurs Phab2 Pro pour mesurer les espaces avec le téléphone et tester la façon dont les répliques des appareils et autres décors numériques regarderaient autour d’une maison.

Les deux grandes et petites entreprises de haute technologie font le pari que la réalité augmentée, ou AR, prendra son envol plus tôt que tard. Microsoft a vendu un prototype de 3000 $ de son casque HoloLens AR. D’autres, comme Oculus et Samsung Facebook, sont avec la réalité virtuelle, ou VR, dispositifs. Google a un venant aussi bien à travers son projet de Daydream. Alors que AR essaie de mélanger l’artificiel avec votre environnement réel, VR plonge ses utilisateurs dans un cadre qui est entièrement fabriqué.

L’AR et les périphériques VR jusqu’à présent nécessitent invariablement aux utilisateurs de porter un casque ou des lunettes. Dans de nombreux cas, ils doivent également être attachés à plusieurs puissants ordinateurs personnels, ce qui limite la capacité de se déplacer.

Rien de tout cela est nécessaire avec le Phab2 Pro. Au lieu de cela, vous obtenez un look augmentée à votre environnement grâce à l’écran du téléphone.

« Cela a une chance de devenir omniprésente, car il est intégré dans un dispositif que vous avez déjà avec vous tout le temps», dit Jeff Meredith, vice-président de Lenovo qui a supervisé le développement de l’appareil Tango. «Tu ne vas pas avoir à marcher autour d’un mail portant un casque. » »

Les nouveaux smartphones de Google (Lenovo ou Phab2pro) mettent en danger la vie privée des autres en filmant tout le monde dans la rue à l’insu de l’utilisateur et violent le droit à l’image pour tous

http://mai68.org/spip/spip.php?article10923

et augmentent le risque d’avoir des scènes truqués sur le net.
 L’Iphone 5 s et Iphone 6 s enregistrent vos empreintes digitales à votre insu,

Les smartphones de Docomo qui donnent les données de localisation de leurs utilisateurs sans leur autorisation :

Les 5 modèles Android de Docomo sont : Xperia X Performance, Galaxy S7 Edge, the Aquos Zeta, Arrows SV , Disney Mobile, Galaxy S7 Edge .

http://www.japantimes.co.jp/news/2016/05/17/business/corporate-business/new-docomo-smartphone-models-will-covertly-trackable-japanese-authorities/#.V10x0mfoupe

Et les premiers portables à système de sécurité biométriques qui permettent le piratage digital des citoyens à leur insu: G500, G900 de Toshiba

http://www.zdnet.fr/actualites/la-biometrie-fait-son-apparition-sur-les-telephones-portables-39367047.htm

article en anglais pour ceux qui souhaitent refaire une meilleure traduction en français

Source http://www.japantoday.com/category/technology/view/lenovo-google-unveil-phone-that-knows-its-way-around-a-room

Organismes Génétiquement Modifiés pour un contrôle totalitaire planétaire

Posted in actualité, altermondialisme, écologie & climat, chine colonialisme, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, OGM et nécro-agriculure, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 26 août 2016 by Résistance 71

Ou la métamorphose chinoise de l’empire anglo-américain

 

Résistance 71

 

26 août 2016

 

“Si vous contrôlez le pétrole, vous contrôlez les nations ; si vous contrôlez la nourriture, vous contrôlez les peuples.”

~ Henry Kissinger ~

 

“Nous possédons environ 50% de la richesse mondiale, mais nous ne représentons que 6,3% de la population… Notre véritable tâche dans la période à venir est de mettre en place un système de relation qui nous permettra de maintenir cette position de disparité sans détriment à notre sécurité nationale. Pour ce faire nous devrons nous départir de tout sentimentalisme et de tout rêve éveillé et nous devrons concentrer toute notre attention sur nos objectifs nationaux. Nous ne devons pas nous tromper et penser que nous pouvons nous permettre aujourd’hui le luxe de l’altruisme et de faire bénéficier le monde.”

~ George Kennan, planificateur en chef du ministère des affaires étrangères des Etats-Unis, 1948 ~

 “En fait, l’histoire des OGM est celle de l’évolution du pouvoir aux mains d’une élite déterminée quel qu’en soit le prix, à amener le monde sous sa coupe.”

~ F. William Engdahl ~

=*=

Les choses ces derniers mois, se sont particulièrement accélérées en faveur de l’oligarchie mondialiste en quête d’avènement de son Nouvel Ordre Mondial fasciste supra-national ; de sa grille de contrôle gérée via la structure (provisoire) existante de l’ONU et de l’OTAN, pour une fusion des états impérialistes (USA, UE et affiliés) avec la grande entreprise transnationale (industrielle et financière), remplissant ainsi la pure définition du fascisme édictée par Mussolini.

Nous avons publié en détail le cheminement de la doctrine eugéniste depuis plus d’un siècle à plusieurs reprises et surtout à l’occasion de cet exposé (publié en premier lieu sur le blog du “Gaulois Déchaîné” en Avril 2010): “L’élite globaliste, l’eugénisme et le contrôle des populations”. Cet article fournit un grand nombre de détails et nous encourageons nos lecteurs à lire ou relire cette analyse pour mieux comprendre ce qui suit. Nous n’entrerons plus ici dans les détails, mais dans le vif du sujet.

La génétique est le nouveau terme de l’eugénisme et il devrait-être alarmant pour tout le monde de voir que ce secteur particulier de la science est totalement sous contrôle d’une clique de milliardaires qui jouent en ce moment au très dangereux jeu de l’apprenti sorcier. Que des Rockefeller, Bill Gates, et autres fondations, banques et grosses entreprises industrielles de l’agro-business et de la chimie, issues des crimes de capitalistes monopolistes forcenés au fil du temps, puissent contrôler le patrimoine génétique de la planète, devrait être quelque chose placardé en une de tous les journaux possibles et imaginables, les peuples demandant de sérieux comptes à ces psychopathes mégalomaniaques aux mains sales et… bien trop libres.

L’eugénisme, domaine appliquée de “l’amélioration génétique de l’espèce humaine et le contrôle de la population” (sous des critères le plus souvent totalement arbitraires édictés par une pseudo-élite qui a acheté la science pas à pas depuis le début du XXême siècle) n’est pas une chose récente. Il a toujours existé depuis qu’une soi-disante élite (auto-proclamée) sévit, mais il a pris un essort particulier depuis la seconde moitié du XIXème siècle et l’avènement du darwinisme-social mâtiné de malthusianisme, deux doctrines pseudo-scientifiques fondamentalement erronées.

Ainsi donc, au travers de la recherche génétique s’est établi un nouveau dogme de “perfectionnement” du vivant dans l’intérêt particulier du plus petit nombre.

Dans cette course effrenée au contrôle du vivant par sa génétique, course au profit et par delà, à la main mise sur les ressources alimentaires de l’humanité pour une mise sous tutelle des plus totalitaires du vaste nombre, l’empire hégémonique qui a émergé de la seconde guerre mondiale pour devenir l’empire anglo-américain, pesant sur le terrain de tout son poids coercitif pour ses maîtres banquiers de la City de Londres et de sa banque d’Angletrre/Vatican, est en train de fusionner avec son modèle structurel de contrôle: la Chine, supposée “communiste”, marxiste et donc capitaliste d’état.

L’empire donne accès à la Chine à de vastes zones géographiques d’exploitation minière, énergétique (1er élément de la doctrine Rockefeller/Kissinger) en Afrique et au Canada par exemple et maintenant met en place une convergence d’intérêt sur le contrôle des ressources alimentaires chimériques et mortifères que sont les OGM.

Les Fondations Rockefeller, Gates, Carnegie, Ford possèdent des stocks de graines naturelles planqués dans des dépôts en zones froides et de gros investissements dans les géants des OGM, de la chimie et de l’agro-business tels Monsanto, Dow Chemical, Dupont de Nemours et viennent de permettre une collaboration avec la Chine, dont la vaste entreprise capitaliste d’état China Chem, vient d’acquérir en début d’année, le géant suisse des OGM: Syngenta pour plus de 43 milliards de dollars.

Tout comme l’industrie de l’énergie pétrolière et gazière est partagée entre quatre cavaliers de l’apocalypse (Exxon-Mobil, Chevron-Texaco, intérêts Rockefeller, BP-Amoco, Rockefeller/Rothschild et Royal Dutch-Shell, intérêts Rothschild), l’apocalypse des OGM possède aussi ses quatre cavaliers de la désolation:

  • Monsanto de St Louis dans le Missouri est le leader mondial des semences génétiquement modifiées et producteur du poison herbicide universellement répandu dans le monde, le glyphosate, appelé commercialement le RoundUp. Le PDG de Monsanto a établi une stratégie globale en 1999 qui est de fusionner les trois plus grosses industries au monde: l’agriculture, l’alimentaire et la chimie, qui jusque là opérait en trois entités séparées. Monsanto, fondée en 1901, manufacturier de produits chimiques comme l’acide sulfurique à échelle industrielle, a produit la quasi totalité des Polychlorinated Biphenyls ou PCBs, responsables de dégâts cérébraux multiples, d’infirmités de naissance et de cancers. Bardé de ces exploits criminels, comme son association dans la productin du tristement célèbre “Agent Orange”, défoliant utilisé durant la guerre du Vietnam, Monsanto est entré dans l’ère de la transformation génétique et se moque comme d’une guigne de la santé humaine et publique…
  • DuPont (de Nemours) Pioneer Hi-Bred International Inc. a émergé à la fin des années 1990 dans le monde de la génétique. DuPont à cet effet, fusionna avec un protégé des Rockefeller: Pioneer Hi-Bred, fondé dans les années 1930 par Henry Wallace, qui devint un collaborateur des Rockefeller et leur fondation dans la criminelle “révolution verte” des années 1960. Pioneer Hi-Bred fut racheté par DuPont (Delaware) en 1999. A cette époque, Pioneer Hi-Bred était propriétaire de la plus grande banque de graines au monde. L’entreprise se spécialisait dans les graines de maïs. Pioneer s’engagea dans la recherche génétique dans les années 1980. Dès 1999, DuPont créa un complexe industriel chimique de graines investissant dans la recherche génétique.
  • Dow AgroSciences est le 3ème géant de la génétique, conglomérat à la valeur de 3,5 milliards de dollars actif dans 66 pays du monde. Créé en 1997 après l’achat par Dow Chemical du labo pharmaceutique Dow Elanco. Dow Chemical est la seconde industrie chimique au monde au chiffre d’affaire modial de 24 milliards de dollars (chiffre du début des années 2000) et opérant dans 168 pays.
    A l’instar de ses alliés dans le crime planétaire Monsanto et DuPont, Dow possède une triste réputation en ce qui concerne la santé publique. Dow est le responsable de nombreuses pollutions et intoxications à la dioxine, un des pires composants chimiques jamais utilisé pas l’Homme. La dioxine est présente en grande quantité dans l’agent orange (défoliant) utilisé en quantité industrielle lors de la guerre du Vietnam. Dow est à l’origine de la création du napalm, utilisé à profusion contre des populations civiles au Vietnam et pour la première fois dans l’histoire dans le bombardement de la ville de Royan en France par les alliés (et oui) en 1945 (cf le témoignage de l’historien Howard Zinn qui fut un des personnels navigant des bombardiers durant la guerre en mission au dessus de la ville..).
    Dow AgroSciences a pour mission avec les OGM de “protéger les cultures de manière innovative, ainsi que les semences et d’apporter des solutions biotechnologiques au service de la croissance de la population mondiale…
  • Enfin, le 4ème cavalier de l’apocalypse génétique est le géant suisse de Bâle Syngenta, qui s’est développé à partir de la fusion en 2000 des divisions agricoles de la firme Novartis et d’AstraZeneca, pour devenir un complexe agro-chimique de 7 milliards de dollars. En 2005, Syngenta était la plus grosse entreprise agrochimique et la 3ème entreprise semencière au monde. Bien que basée en Suisse, Syngenta était en bien des aspects comtrôlée depuis le Royaume-Uni, son PDG et ses directeurs exécutifs venant de ce pays. Syngenta est devenue tristement célèbre suite à l’affaire en 2004 du maïs génétiquement modifié Bt-176, qui fut inventé pour produire une toxine du Bacille thuringiensis (Bt), avéré mortel pour bien des insectes (dont les abeilles). Le maïs Syngenta Bt-176 fut responsable de la contamination de bétail en Allemagne à partir de 1997. Une longue procédure judicaire s’en est suivie.
    En 2005, Syngenta commença à développer des semences dites “terminator”, empêchant les agriculteurs de collecter les graines pour semences alors que celles-ci s’auto-détruisaient par induction génétique. Syngenta est impliqué dans la production OGM des riz dits “riz dorés” et Syngenta siège comme membre consultant du Consultative Group on International Agricultural Research (CGIAR).
    [Source: “Seeds of Destruction”, F. William Engdahl, Global Research, 2007]

En mars 2016 donc, China Chem a acheté Syngenta pour un peu plus de 40 milliards de dollars… La Chine est donc entrée de plein pied dans la production et le contrôle des OGM en devenant propriétaire du second semencier OGM au monde, d’aucuns disent aujourd’hui, le premier.

Ainsi, l’industrie des OGM, contrôlée mondialement par quelques entreprises multi-milliardaires, œuvrant la main dans la main avec leurs commanditaires tout aussi milliardaires des fondations de tout poil, et maintenant de l’entreprise capitaliste d’état chinoise China Chem/Syngenta, a pour mission eugéniste extrême, le contrôle de la population mondiale, par l’orchestration de famines, le pouvoir de décision du plus petit nombre de qui mangera et qui ne mangera pas, c’est à dire de qui vivra et qui mourra. De ceux qui seront autorisés à vivre, ce ne sera que pour remplir les fonctions assignés par les “maîtres” de céant et au prix d’une lente agonie dûe aux ingestions répétées de produits génétiquement modifiées hautement toxiques et carcinogènes à terme. Ceci est un autre sujet, mais il est intéressant de noter la courbe exponentielle galopante de la pandémie mondiale de cancers en relation avec la malbouffe générée par l’agro-business dopé aux OGM.

Si nous devions gérer le danger de l’intérieur du monde occidental en mettant sous pression les géants criminels de l’agro-génétiques les plus connus, aujourd ‘hui donc, un des cavaliers de l’apocalypse OGM est chinois avec Syngenta, c’est à dire que cela échappe totalement au relatif contrôle encore en possession des peuples occidentaux en la matière. Une fois les traités criminels oligarchiques et monopolistes transatlantique et transpacifique signés et mis en application, China Chem-Syngenta et Monsanto vont inonder de plus belle et sans restriction désormais, le marché mondial de leurs saloperies transgéniques mortifères, sans que nous n’ayons plus aucun recours légal tant les corporations dicteront leur loi dans les tribunaux administratifs prévus à cet effet et contrôlés par elles-mêmes, éradiquant de facto tout pouvoir légal des états-nations devenus définitivement obsolètes.

Pour terminer cette analyse des plus alarmantes s’il en est, laissons la parole à l’excellent William Engdahl qui écrivait en 2007 déjà:

La poursuite sans relâche du contrôle global sur le pétrole a été la marque de fabrique du gouvernement Bush-Cheney. Peu ont réalisé que la poursuite du second objectif de la doctrine Kissinger, le contrôle sur la nourriture, était déjà bien avancé et à un point devenu dangereux pour le futur de la population mondiale. Peut-être que l’outil le plus efficace dans l’effort de cette élite arrogante derriere l’expansion des OGM par l’agro-business , était leur calcul du mythe dangereux que la “science” dans l’absolu, est toujours un “progrès”. La croyance populaire naïve dans l’idée du progrès scientifique comme axiome du progrès en général, a été un des outils essentiels dans le processus de prendre le contrôle sur la nourriture mondiale alors que la première décennie de ce nouveau millénaire touche à sa fin… La réduction de la population et les cultures génétiquement modifiées font partie de la même large stratégie: une réduction drastique de la population mondiale comme objectif principal, un génocide, l’élimination systématique de groupes entiers de la population, ceci est le résultat d’une politique volontariste, promulguée sous le vocable de la ‘résolution du problème de la faim dans le monde.’… Rappelons-nous des mots de Kissinger: ‘contrôlez le pétrole et vous contrôlez une terre, contrôlez la nourriture et vous contrôlez les peuples.”…

Monsanto/USA + Syngenta/Chine = Grand Bond en Avant

Vraiment ? Qui peut-y croire ? Surtout quand on nous fait miroiter la “rivalité” entre les USA et la Chine. Poudre aux yeux et mascarade. Copains comme cochons…

En 1980, à Elbert County dans l’état de Georgie aux Etats-Unis, à 140km à l’Est de la ville d’Atlanta, furent érigées par un ou des anonymes, des pierres guides sur lesquelles 10 commandements furent gravés. Le premier de ces commandements lit:

Maintenir l’humanité à une population de moins de 500 millions de personnes en état d’équilibre avec la nature.

Ceci représente une réduction de plus de 90% de la population mondiale actuelle… De là à penser aux OGM comme arme de destruction super-massive, il n’y a qu’un pas.

Y a t’il un psychopathe dans la salle ?

… de nombreuses mains se lèvent…

(Rideau)

=*=*=

“Quel que soit le prix de la révolution chinoise, elle a été manifestement remplie de succès pas seulement en produisant une administration plus efficace et plus motivée, mais aussi en poussant haut le moral et en accomplissant un objectif de communauté. L’expérience sociale en Chine sous la conduite du président Mao est une des plus importantes et réussies de l’histoire de l’humanité.

~ David Rockefeller, New York Times, 1973 ~

 

Note de Résistance 71: David Rockefeller envoya son protégé et homme de terrain géopolitique Henry Kissinger dès 1971 en Chine pour préparer la reconnaissance officielle de la RPC par l’admnistration Nixon. Cet évènement (la visite officielle de Nixon en Chine) vint à point pour entériner ce que l’empire avait aidé à créer, puisque les Etats-Unis larguèrent les nationalistes de Chang Kaï Chek (Kuomintang) en rase campagne vers 1946, lui laissèrent Formose (Taïwan) pour refuge et le fric du traffic de drogue dont le Kuomintang était responsable pour l’OSS (prédécesseur de la CIA), les Etats-Unis soutinrent Mao et la révolution d’état, voyant un plus grand potentiel pour le futur impérialiste. Ceci ne devrait surprendre personne, car étant dans la continuité du financement de la révolution bolchévique en Russie (Lénine et Trotsky) par la City de Londres et sa succursale de Wall Street (cf. les recherches de l’historien Antony Sutton).

La réalité, que bon nombre refuse toujours aujourd’hui par dissonnace cognitive, est la suivante: les banquiers, les grandes familles de la finance ont toujours financé les régimes dictatoriaux et les dictateurs, des monarques européens au XVIIIème siècle aux pires dictateurs du XXème siècle (Lénine, Trotsky, Staline, Mussolini, Hitler, Mao, Pinochet, Videla, Pol Pot, monarchies rétrogrades du Golfe, en passant par l’entité sioniste, nos pseudo-démocraties libérales, dictatures douces, se durcissant à volonté pour faire place au totalitarisme monopoliste étatico-industrio-financier, le véritable fascisme répondant à la définition même émise par Mussolini.

La Chine ne fait que suivre le cursus que lui a imposé la City de Londres depuis les deux guerres de l’opium du XIXème siècle, qui l’ont dévastée. Elle a été érigée en modèle pour l’infrastructure de contrôle des populations à étrendre à l’humanité. L’ingénierie sociale élitiste et eugéniste est une fois encore à l’œuvre derrière le “modèle” chinois.

Cela ne veut bien évidemment pas dire que l’ensemble du peuple chinois est derrière ce projet comme l’ensemble du peuple américain n’est pas derrière le projet du Nouvel Ordre Mondial hégémonique ; mais l’ensemble de ces populations est suffisamment distrait, suffisamment endoctriné, pour ne pas vraiment se rendre compte de ce qui se passe et de ne réagir que par “patriotisme” pavlovien..

Espérons pour l’humanité que la Chine finisse par s’éveiller… dans le bon sens…

Communiqué du Dr. Henri Joyeux au sujet de sa radiation abusive de l’ordre des médecins…

Posted in actualité, altermondialisme, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique française, résistance politique, santé, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 25 août 2016 by Résistance 71

Le Professeur Joyeux a notre soutien inconditionnel. S’il y avait plus de médecin comme lui, nous ne serions pas dans le marasme médical dans lequel nous nous trouvons. Le fait s’avère qu’au fil des années et de la généralisation des monopoles sur la recherche et la distribution pharmaceutiques, il est évident que le complexe industriel de la pharmacologie n’a aucun intérêt à véritablement soigner les gens ou prévenir les maladies. Il y a un gigantesque conflit d’intérêt a la racine de ce système pervers et mortifère.

— Résistance 71 ~

 

A propos de ma radiation de l’Ordre des Médecins : une extrême gravité 


Chers amis de la Santé,

J’ai appris par voie de presse ma radiation de l’Ordre des Médecins à compter du 1er décembre 2016. 

Les médias, dont ceux qui font la publicité des fabricants de vaccins, se sont chargés d’informer très largement le grand public.

Par cette décision du 8 juillet (prise par la chambre disciplinaire du Conseil Régional de l’Ordre des Médecins, Languedoc-Roussillon), on veut m’interdire d’exercer mon métier de médecin cancérologue.

Comme il ne m’est rien reproché sur le plan strictement professionnel mais qu’on me reproche de m’être exprimé publiquement, c’est qu’on cherche à me faire taire.

J’ai reçu un très grand nombre d’encouragements, par téléphone ou mails, de France comme de l’étranger, à la fois de collègues, de consœurs et confrères médecins et d’un très grand nombre de patients connus ou inconnus qui ne comprennent pas une telle décision disciplinaire.

Soyez-en ici très chaleureusement remerciés, car je n’ai pas pu le signifier à chacun par manque de temps d’autant qu’il m’a fallu préparer ma défense.

J’ai d’abord été conforté par la position immédiate du Conseil de l’Ordre des Médecins de mon département qui a décidé de faire appel face à la gravité de la sanction. Je remercie très chaleureusement toute l’équipe autour du président du Conseil de l’Ordre de l’Hérault à Montpellier.

Heureusement, l’appel auprès du Conseil national de l’Ordre des Médecins a un effet suspensif 

J’ai donc pu poursuivre des consultations bénévoles en différents endroits pendant l’été.

J’ai pris conseil et travaillé avec un avocat, étonné comme moi et mes collègues de Montpellier par la gravité de la sanction. Je conteste non seulement la sanction – la plus lourde qui soit à l’encontre d’un médecin, en principe réservée à des gens qui ont commis des faits pénalement répréhensibles -, mais avant tout je réfute le principe même de toute faute déontologique.

Etre mis au ban de la médecine comme si j’avais assassiné, volé, violé, comme si j’étais incompétent et dangereux, après 40 ans d’exercice de ce métier où j’ai tout fait pour donner et donner encore le meilleur de moi-même, être sans cesse au courant des découvertes les plus récentes, est insupportable tant pour ma personne, ma famille que pour mes nombreux élèves et les très nombreux patients que j’ai soignés, que je consulte et conseille encore régulièrement.

Je reste déterminé, car les accusations portées contre ma personne sont entachées de nombreuses erreurs. La plus importante est que je ne suis pas contre les vaccins, en particulier ceux qui sont obligatoires, mais lanceur d’alerte contre les abus consistant à imposer des vaccins non nécessaires à un nouveau né de 2 mois et même avant sa mise au monde.

Tout cancérologue doit bien connaitre le système immunitaire 

Je reconnais l’importance du système immunitaire pour comprendre et éviter les nombreuses maladies liés à des défenses immunitaires fortement perturbées, par bactéries, virus, champignons ou parasites dans telle ou telle partie du corps, et l’intérêt des thérapeutiques dites ciblées utilisées de plus en plus efficacement en cancérologie.

Je demande à ce que le carnet de vaccination soit revu de fond en comble, afin que l’allaitement maternel soit proposé en première intention et que les vaccinations dites recommandées restent de la responsabilité exclusive des médecins référents. Sollicités par les familles, contrôlés sans cesse par l’assurance maladie, poussés par les publicités, mes confrères et consœurs médecins sont parfois désorientés. Ils savent parfaitement que les vaccinations des nouveaux nés dépendent d’abord de la santé des parents et que le système immunitaire d’un enfant nouveau né en bonne santé a besoin de 1000 jours après sa conception pour être mature et fonctionnel, c’est à dire pas avant l’âge de 2 ans.

On cherche à médicaliser l’émotion dès la naissance ou même avant 

Ainsi peut-on proposer la généralisation des vaccinations sans tenir compte de l’état de santé des parents et en ne tenant aucun compte des effets délétères des vaccinations imposées si précocement à des nouveaux nés naturellement fragiles.

En dehors de cas très particuliers, la vaccination à 2 mois contre l’hépatite B et dès 9 à 12 ans contre les papilloma virus responsables de maladies sexuellement transmissibles, est totalement abusive et impose de résister à de fausses bonnes solutions car prises en dépit de certaines réalités et parfois du bon sens.

Je crains de ne pas être convoqué, par les responsables de la concertation citoyenne sur les vaccins (http://concertation-vaccination.fr), pour représenter un très grand nombre de personnes qui perdent chaque jour un peu plus confiance dans la médecine traditionnelle face aux excès thérapeutiques, en particulier avec la généralisation abusive des vaccinations.

A la mi-août, la pétition ”Vaccin obligatoire : les Français piégés par la loi et les laboratoires !” <http://petition.ipsn.eu/penurie-vaccin-dt-polioa été signée par un grand nombre de personnes, dépassant 1 million 74 000 signataires. Il faut continuer à la faire connaître.

J’ai décliné une pétition pour me soutenir, car j’ai pensé qu’il était plus important et urgent que les 1 million 74000 signataires soient entendus et qu’enfin soit annoncée la re-fabrication du seul vaccin obligatoire le DTP sans Aluminium, cet adjuvant dont on ne peut plus cacher les effets délétères, qui est ajouté pour stimuler une immunité encore immature.

A propos de la concertation citoyenne qui veut ”réconcilier les français avec la vaccination”

Sachez que je prépare un argumentaire étayé que j’enverrai à mes collègues nommés par la ministre de la Santé pour le débat sur la vaccination (http://concertation-vaccination.fr) qui a commencé, auquel je n’ai pas été convié. Ce débat citoyen a pour but ”de réconcilier les français avec la vaccination”.

Je crains surtout que ne soit recherchée la couverture vaccinale la plus large, dès la naissance, soi-disant contre le plus grand nombre de maladies. Et cela sans certitude d’efficacité, en utilisant le mot ”exigibilité” pour le plus grand nombre d’institutions (milieu scolaire en particulier) et de structures (crèches, maisons de retraite…).

Etre lanceur d’alerte auprès du grand public quand on n’est pas entendu par les responsables politiques est-il si répréhensible ?

Restant à votre service, toujours pour la meilleure santé de vos familles et de vos enfants, je souhaite à toutes et à tous une bonne fin de vacances et une bonne reprise pour celles et ceux qui sont déjà au travail.

Professeur Henri Joyeux

Nouvel ordre mondial et guerre cybernétique… Le logiciel Tor est-il vraiment ce qu’il dit être ?

Posted in actualité, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, Internet et liberté, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, politique et social, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 24 août 2016 by Résistance 71

Le Projet Tor (The Onion Router) est un logiciel initialement développé par la marine des Etats-Unis (le cybercommand de la force militaire yankee échoit à la marine…), qu’elle a aussi utilisé. Ce système permet par cryptage et par utilisation de multiples couches de serveurs et de routage de l’information (comme un oignon) de masquer correspondances et provenances des communicants. Du moins est-ce de cette façon qu’est promu Tor.

Question: Peut-on vraiment faire confiance à un système créé par les services cybernétiques de l’armée impérialiste moderne par excellence ? Nous vous laisserons seuls en décider… Quoi qu’il en soit, la controverse sur le projet Tor est toujours bien vivace et des informations fuitent de plus ne plus.

L’information présentée ci-dessous est courte et digne d’un certain intérêt à notre sens… A suivre donc…

— Résistance 71 —

 

A-2016-00041
Le travail de la Communication Security Establishment Canada-CSEC-sur le logiciel Tor

William Chen

21 août 2016

url de l’article:
https://ejanic.com/communications-security-establishment-canadas-csec-work-on-tor/

Via Cryptome: https://cryptome.org/ (23 août)

La Fondation Wubim a récemment fait une requête d’accès à l’information (NdT: via le FOIA ou Freedom of Information Act, loi sur la liberté de l’information) avec la Communications Security Establishment Canada (CSEC), fréquemment considérée comme l’équivalent canadien de la NSA, demandant qu’ils donnent tous les documents de niveau exécutif directorial en relation avec le Projet Tor durant une période relativement récente.

Résumé de la requête:

“Toutes les notes de briefings, de réunions, les memoranda, outils de présentation et rapports fournis au niveau directorial exécutif de la CSE (niveau directeur de service et au dessus) et en relation avec le Projet Tor et sujets liés à Tor, Tor navigateur, Navigateur internet Tor, Tor Network (réseau), the Darknet, the Dark Web, The Onion Router, toute coopération avec des agences étrangères en relation avec le Projet Tor, Operation Onymous et Onion Routing. Période: du 1er janvier 2013 au 20 juin 2016. Exclure suivi médiatique.”

Nous avons reçu une foule de communications lourdement rédigée et des présentations qui confirment très largement ce qui est connu publiquement depuis longtemps. Quoi qu’il en soit, je publie ces documents reçus pour le bénéfice du grand public.

[Le document en anglais en format .pdf est téléchargeable depuis le site source.]

Quelques observations:

  • Il y a eu coopération sur un sujet non divulgué entre la CSEC et le GCHQ* en ce qui concerne le Projet Tor. (de manière évidente, je suis au courant…)
  • La CSEC fait un travail intéressant sur le Projet Tor, travail suffisamment bon pour que des patrons du GCHQ soient intéressés.
  • La NSA et le GCHQ ont des capacités qui pourraient être ultimement avancées avec l’aide de la CSEC.

La CSEC possède une diapo non classifiée portant un Q géant, juste pour les questions.

Note (*):

GCHQ = Governement Communications Head Quarters ou Quartier Général des Communications du Gouvernement (britannique)

=> l’organe central du renseignement britannique, responsable du chiffrage et de l’analyse cryptographique. Créé en 1919, il est localisé dans la banlieu de la ville de Cheltenham.

Vers un Nouvel Ordre Mondial eugéniste nucléaire + OGM d’un empire fusionné américano-chinois ?…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, écologie & climat, économie, chine colonialisme, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, OGM et nécro-agriculure, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, réchauffement climatique anthropique, résistance politique, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , on 22 août 2016 by Résistance 71

Nous avons reçu cet exposé/analyse d’un correspondant anonyme qui soulève quelques points particulièrement intéressants. Nous pensons également que la Chine est partie prenante du projet de Nouvel Ordre Mondial crypto-fasciste en cours de développement, il suffit de regarder les mouvements financiers, de suivre le fric, pour constater qu’il s’opère une fusion anglo-américano-chinoise au plus haut niveau et que le fameux « pivot vers l’Asie » amorcé par l’administration Obama n’est en rien ce pseudo pivot militaire de façade qu’on étale dans toute la pressetituée à la botte, mais bel et bien un « pivot financier » de convergence et de domination à terme, le tout géré par la City de Londres et sa succursale de Wall Street.

Dans cet imbroglio, l’affaire des OGM est cruciale, car selon la doctrine Kissinger, pour contrôler le monde il faut deux choses:

  1. Contrôler l’énergie (pétrole, gaz, nucléaire pour l’heure)
  2. Contrôler la nourriture (agro-business mondial)

Observons bien ce qui se passe depuis plusieurs décennies… Nous y reviendrons sous peu, car l’achat du géant suisse des OGM Syngenta par la Chine n’est pas un hasard…

— Résistance 71 —

 

Les USA et la Chine veulent une guerre nucléaire mondiale pour que les peuples soient dépendants de Monsanto/USA et Syngenta/Chine



 

Source: Correspondant anonyme

 

21 août 2016

 

Ils sont en train de préparer cette guerre nucléaire mondiale en prévoyant d’installer des réacteurs nucléaires à proximité de chaque ville pour 2021.



Bill Gates en plus de sa propre entreprise de nucléaire TerraPower investit aussi dans le nucléaire chinois, il a signé le contrat avec l’entreprise publique chinoise en présence du lieutenant-gouverneur de l’État de Washington

https://reporterre.net/Bill-Gates-investit-dans-le-nucleaire-chinois




Pour deux puissances USA/Chine prêtes à déclencher une guerre nucléaire mondiale, cela paraît bizarre de les voir ainsi s’entraider l’un l’autre dans leurs entreprises nucléaires respectives.

voir plus sur https://resistance71.wordpress.com/2016/08/18/totalitarisme-technologique-pour-un-nouvel-ordre-mondial-emmene-par-la-chine-et-sous-controle-de-la-city-de-londres/#comments

Les compteurs intelligents initiés par l’ONU dirigé par les USA et la Chine seront utilisés pour manipuler les réacteurs nucléaires à distance et les faire exploser dans n’importe quelle ville qu’ils souhaitent. 
Ainsi toute l’agriculture des paysans libres étant détruite, seuls Syngenta et Monsanto resteront pour fournir la population mondiale.

Monsanto et Syngenta ont déjà créé ensemble une banque commune de graines venant du monde entier dans une île en Arctique!

 Bill Gates, Monsanto des USA, Syngenta acheté récemment par la Chine, Rockfeller, le président de Norvège ont construit une banque des semences mondiales appelé Banque de Spitzberg dans l’archipel arctique de Svalbard, sur l’île de Spitzberg, à environ 1.000 kilomètres du pôle Nord, une « Arche de Noé »

http://www.arte.tv/sites/robin/2008/09/03/la-banque-de-semences-de-spitzberg-norvege-1/

Et pour atteindre leur objectif, ils vont commencer à partir de 2021 en complicité avec d’autres puissances nucléaires Royaume-Uni, Corée du Sud, Argentine, Japon, Russie, Canada, France à implanter des réacteurs nucléaires à proximité de chaque ville du monde entier!

Ces réacteurs nucléaires seront connectés aux compteurs intelligents qui auront déjà été installés par la COP21 ! (COP21=2021)

Que les peuples du monde entier s’unissent tous pour lutter contre le nucléaire et les compteurs intelligents! La fin immédiate du nucléaire civile est une question de survie pour l’humanité pour arrêter leur complot de destruction de l’agriculture libre des semences mondiales!

 Le peuple Chinois a compris et ont commencé à se battre contre les projets nucléaires de la Chine

http://www.lemonde.fr/energies/article/2016/08/09/violentes-manifestations-en-chine-contre-un-projet-nucleaire-d-areva_4980341_1653054.html

Le peuple britannique a compris et a commencé à se battre contre les projets nucléaires des puissances France, Royaume-Uni, Chine

http://www.lesechos.fr/23/08/1995/LesEchos/16966-029-ECH_les-anti-nucleaires-britanniques-lancent-une-campagne-contre-le-vin-francais.htm

http://www.rfi.fr/europe/20160227-royaume-uni-manifestation-bouclier-anti-missiles-nucleaires-trident

la Chine veut être le leader mondial du brevet des semences en achetant Syngenta


 »La Chine vient d’acquérir la société suisse Syngenta, l’un des leaders mondiaux des pesticides et des plantes génétiquement modifiées, pour la somme astronomique de 46 milliards de dollars. Cet achat, réalisé via l’entreprise publique China National Chemical Corp est le plus grand de toute l’histoire de la Chine. »

https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201602081021580142-chine-nourriture-syngenta/



http://mai68.org/spip/spip.php?article11116

http://www.les7duquebec.com/actualites-des-7/la-chine-imperialiste-et-les-brevets/

voir les sources aussi sur:

https://resistance71.wordpress.com/2016/08/18/totalitarisme-technologique-pour-un-nouvel-ordre-mondial-emmene-par-la-chine-et-sous-controle-de-la-city-de-londres/#comments

la Chine a fait de nombreux partenariat avec Monsanto, Bayer, et Dupont Corporation.

http://www.novethic.fr/empreinte-terre/agriculture/isr-rse/la-chine-controle-t-elle-ses-ogm-135819.html

CHINE – Nouvelle loi sur les semences, plus ouverte sur le privé

http://www.infogm.org/5830-Chine-developpement-marche-semence

Chine : sanctions plus sévères pour la violation de brevets

http://french.xinhuanet.com/2015-12/02/c_134878154.htm

Ils attendent un cataclysme nucléaire pour que tous les paysans du monde dépendent d’eux!

 Les compteurs intelligents lancés mondialement dans tous les pays du monde entier (Europe, Amérique, Chine, Russie, Inde, Afrique, etc.) c’est pour soutenir l’industrie nucléaire mondiale.

« Par ailleurs, en France, Linky a aussi pour objet de « lisser » les violents pics de consommation générés par l’option absurde « centrales nucléaires + chauffages électriques », de façon à prolonger la main mise de l’industrie nucléaire sur la production française d’électricité, aggravant continuellement le risque d’un Fukushima français et la quantité de déchets radioactifs produits. » 
http://www.robindestoits.org/Compteurs-Linky-et-Gazpar-pretendus-intelligents-pour-berner-les-citoyens-Observatoire-du-nucleaire-02-12-2015_a2356.html

C’est le représentant de la Chine, Houlin Zhao, qui est directeur de l’Union Internationale des télécommunications (UIT)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Union_internationale_des_t%C3%A9l%C3%A9communications

 

et qui est à l’origine du lancement du smart grid planétaire et des compteurs intelligents.

 « L’Union internationale des télécommunications (UIT) dirigé par le Chinois Houlin Zhao , agence chapeautée par l’ONU, vient de lancer le 18 Janvier 2016 un site communautaire World Smart City qui s’est fixé pour objectif de soutenir et accompagner les différents acteurs urbains dans le développement des « smart cities ».

Le concept de « smart city » permet de réunir les moyens technologiques et stratégiques nécessaires pour honorer les ambitions écologiques définies par la communauté internationale, notamment lors de la COP21. 

« La prise en compte du potentiel des villes intelligentes va de pair avec la prise de conscience suivante : introduire des éléments d’intelligence dans une ville existante, ou encore créer à partir de rien une ville intelligente.

C’est une tâche complexe qui nécessite de renforcer la coopération et d’harmoniser la prise de décision entre les différents acteurs de la ville et les organismes internationaux de normalisation […]. », déclare Houlin Zhao, secrétaire général de l’UIT, par voie de communiqué.
»

http://www.les-smartgrids.fr/innovation-et-vie-quotidienne/18012016,l-onu-lance-un-site-collaboratif-pour-developper-les-smart-cities-,1362.html

Pour l’Organisation du développement industriel dirigé par le représentant de la Chine Li Yong chargé de la promotion du développement industriel dans les pays en développement et les économies en transition, pour la réduction de la pauvreté et le développement durable

https://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation_des_Nations_unies_pour_le_d%C3%A9veloppement_industriel

http://www.delegfrance-onu-vienne.org/ONUDI-965:

« Le nucléaire est une énergie qui émet très peu de CO2, l’un des principaux gaz à effet de serre à l’origine du changement climatique.

Elle est particulièrement prisée des grands pays émergents, comme la Chine ou l’Inde, mais elle a aussi retrouvé les faveurs de certains dirigeants en Europe. Les autorités britanniques ont indiqué fin février qu’elles devraient donner leur feu vert provisoire à l’utilisation de la technologie EPR pour la construction de nouveaux réacteurs nucléaires. En Allemagne, la chancelière Angela Merkel a, elle, décidé en 2009 de prolonger la durée de vie des centrales nucléaires alors que son prédécesseur voulait les fermer au plus tard vers 2020. »

En savoir plus sur:

http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/03/13/les-anti-nucleaires-donnent-de-la-voix-apres-l-accident-de-fukushima_1492556_3244.html#Ki5aVf4VsY9sxlfX.99

Rosa Koire déclare que les compteurs intelligents ne sont que l’arbre qui cache la forêt ; que l’objectif c’est de chasser les ruraux et ceux qui vivent encore dans les campagnes pour obliger tout le monde à vivre dans les villes où ils seront surveillés 24H/24, 7 jours sur 7. Sous prétexte que les campagnes doivent être des zones protégés sauvages où les humains seront interdits. 

Si les compteurs intelligents ont fini d’être installés, ils vont ensuite créer des appareils ménagers munis de puces qui ne pourront fonctionner que si vous avez vos compteurs intelligents ou puces intelligentes.

Tout sera doté de puce RFID. (les compteurs intelligents Linky contiennent la puce RFID aussi). Les gens se dénonceront également les uns les autres. Pas un seul geste, même le plus anodin n’échappera à Big Brother.


Source https://youtu.be/Gy4jB21sNnM



« Rosa Koire est une légiste commercial évaluateur d’immbolier spécialisée dans l’évaluation du domaine. Au court d’une contestation juridique, Koire a pris connaissance de la source de révolution de la planification qu’elle avait observé depuis plus de 10 ans: l’agenda 21.

http://www.coasttocoastam.com/guest/koire-rosa/59617

La Chine , lors du COP21, s’est posé en chef des nations à travers son président chinois Xi Jinping qui a dit: “Les pays développés devraient honorer leur engagement à mobiliser 100 milliards d’euros chaque année d’ici 2020 et fournir ensuite un soutien financier plus fort aux pays en voie de développement, a-t-il déclaré.

Faire face au changement climatique ne devrait pas revenir à nier les besoins légitimes des pays en voie de développement de réduire la pauvreté et d’améliorer le niveau de vie des gens.“

http://fr.euronews.com/2015/11/30/cop-21-la-chine-rappelle-les-pays-developpes-a-leurs-devoirs/

Google est content de la COP 21 de l’ONU et travaille déjà comment exploiter les compteurs intelligents à distance et investit en Chine dans les industries de recherche de technologie Chinoises

https://www.roboticsbusinessreview.com/google_invests_in_chinese_ai_company/




Google saura et connaîtra chacun des gestes de tous les citoyens du monde à chaque seconde près grâce aux compteurs intelligents, et tous les objets intelligents qui suivront remplis de pleins de mouchards intelligents (vidéo intégré, micro intégré).

En savoir plus:

http://www.piecesetmaindoeuvre.com/IMG/pdf/nous_sommes_le_gibier_linky_le_filet-2.pdf

« La Chine tire le marché des compteurs d’électricité intelligents
. Selon ABI Research, la base installée de compteurs intelligents devrait atteindre 780 millions d’unités à l’horizon 2020. Notamment grâce à une forte implantation en Chine.

Dans une récente étude, ABI Research évalue à 780 millions le nombre de compteurs électriques intelligents qui seront déployés en 2020, contre 210 millions d’unités en 2014.

Selon le cabinet d’analystes, avec près de 65% de la base installée, la région Asie-Pacifique, essentiellement la Chine, sera à l’origine de cette forte croissance.

Mais l’Europe devrait aussi tirer son épingle du jeu et arriver en seconde position, devant l’Amérique du Nord.

 Pour l’heure les technologies par courants porteurs en ligne (CPL), telles que PLAN, Prime et G3-PLC, sont dominantes.

Elles ont en effet été précocement adoptées dans des pays comme l’Espagne, l’Italie et la Chine pour le déploiement des compteurs intelligents. »
http://www.electroniques.biz/component/k2/item/54350-la-chine-tire-le-marche-des-compteurs-d-electricite-intelligents

La Russie a le projet de déployer les compteurs intelligents pour tous ses habitants Russes dans tout son pays de la Russie d’ici à 2030.

source page 11:

http://www.rvo.nl/sites/default/files/Final%20report%20DNV%20KEMA%20Market%20scan%20smart%20grids%20and%20smart%20meters%20in%20Russia.pdf

et elle invite des multinationales américaines sur son territoire pour installer ses compteurs intelligents.

Les USA et la Russie ne sont – ils pas en guerre froide en ce moment? Pourquoi la Russie fait confiance aux Etats-Unis pour installer les compteurs intelligents chez elle, c’est magique tout d’un coup, tout le monde est copain quand il s’agit des compteurs intelligents?

 La Russie commande 80 000 compteurs intelligents supplémentaires de l’entreprise des Etats-Unis Echelon

http://www.automatedbuildings.com/releases/jun08/080612115205echelon.htm

le gouvernement Russe a signé un partenariat avec une entreprise des Etats-Unis pour installer le réseau des compteurs intelligents en Russie !

http://earthtechling.com/2011/04/russian-smart-meter-project-announced/

La Russie fait un contrat avec l’entreprise des Etats-Unis Waviot pour installer des compteurs intelligents d’eau en Russie

http://waviot.com/newsroom/in-the-web/mete.html

Everspin la multinationale des Etats-Unis a elle aussi eu l’autorisation de la Russie pour y déployer ses compteurs intelligents : « RIM 3-phase smart meters are GOST 52320-2005 certified in Russia, specified to deploy for 30 years »

http://www.everspin.com/smart-energy

« 
A cet égard, des pirates informatiques allemands, Dario Carluccio et Stephan Brinkhaus, sont parvenus non seulement à intercepter mais également à modifier les données émises par un compteur appartenant à un fournisseur d’énergie américain Discovergy. Ils ont pu à cette occasion constater la précision des informations relayées par le boitier en question, puisqu’il était possible d’identifier jusqu’à la chaine de télévision visionnée. »

http://www.myprivacyspace.net/notre-vie-privee/

N’Est-ce pas bizarre que la Russie accepte les compteurs intelligents américains sachant que les compteurs intelligents sont des outils d’espionnages et que les multinationales américaines peuvent espionner le peuple Russe ainsi?

 Saft l’entreprise française a déjà fabriqué des batteries en lithium pour les compteurs intelligents de gaz et d’eau en Chine


« Saft wins major lithium battery orders for smart gas and water meter projects in China »

http://www.saftbatteries.com/press/press-releases/saft-wins-major-lithium-battery-orders-smart-gas-and-water-meter-projects-chi-0

Les compteurs intelligents de chauffage de la multinationale allemande ISTA obligatoires à partir de 31 décembre 2016. »

https://www.ista.com/fr/solutions/repartition-des-frais-de-chauffage/



ISTA l’entreprise allemande de compteurs intelligents est présent en Chine, en Russie, en France, en Europe, en Thailande, au Danemark, aux émirats arabe unis dans 24 pays au total

https://www.ista.com/corporate/company/what-we-do/?et_cid=1&et_lid=1&et_sub=/corporate/ 



Elster , la multinationale allemande des compteurs intelligents, outre l’amérique du nord et du sud a aussi conquis la Russie et la Géorgie dans le marché des compteurs intelligents

http://www.elster.com/en/elster-grouphttp://www.elstersolutions.com/en/smart-metering-for-residential

Bon, là encore cela dérange pas la Chine et la Russie de laisser leur population être surveillée par les entreprises allemandes ISTA ou Elster.

Alors que l’Allemagne joue le jeu des USA.

 C’est la multinationale Russe Gazprom entre autres qui est chargé d’installer les compteurs intelligents de gaz en France:

« Gazprom, après avoir installé ses compteurs intelligents de gaz au Royaume-Uni, c’est au tour de la France de tester les compteurs intelligents de Gazprom.

Depuis le 23 octobre 2010, Gazprom marketing & Trading France (GM&T), l’une des filiales de Gazprom, procède à l’installation de compteurs intelligents AMR (Automated Meter Reading) sur le territoire français.

http://selectra.info/Gazprom-lance-l-installation-de-compteurs-intelligents-en-France.html

Bon, là, la France est censée être russophobe mais cela ne la dérange pas de laisser sa population être surveillée par des entreprises russes au moyen des compteurs intelligents.

Pourquoi, avec les compteurs intelligents, tout le monde devient soudain copain?

Gazprom travaille avec GDF Suez et autres entreprises de gaz dans toute l’Europe

http://sputniknews.com/voiceofrussia/news/2013_06_21/Gazprom-and-GDF-SUEZ-to-study-the-possibility-of-expanding-the-Nord-Stream-6543/

En plus selon le Centre de recherche et d’informations indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques CRIIREM reconnu par le gouvernement lui-même qui lui a demandé un rapport

http://questions.assemblee-nationale.fr/q14/14-58435QE.htm

les compteurs intelligents à gaz sont les plus dangereux car ils peuvent être considérés comme des bombes à retardement explosives !

Source citation du CRIIREM : « Les compteurs à gaz équipés de télérelevés sont à déconseiller, car les lieux où ils seront installés doivent être considérés comme des zones à atmosphère explosive (zones ATEX) en cas de fuite de gaz. De plus, l’installation de ces compteurs va encore entrainer la mise en place d’équipements supplémentaires, en antennes de réception et en répéteurs dont les émissions ne feront qu’augmenter le niveau de champ électromagnétique global dans les lieux de vie. »

http://www.criirem.org/autres-emetteurs/compteurs-telereleve-radioreleve

Et pour les compteurs intelligents d’électricité en France, c’est la partenaire de la Russie, Toshiba qui s’occupe de construire les compteurs intelligents Linky ! 

Toshiba a acheté Landys-Gyr en 2011

http://www.landisgyr.com/careers/a-brighter-future-brought-to-you-by-landisgyr-and-toshiba/?redirected=1

« la filiale nucléaire public Russe Atomenergoprom a fait une grande alliance avec la filiale public japonaise Toshiba. »

http://www.lesechos.fr/21/03/2008/LesEchos/20136-140-ECH_nucleaire—toshiba-negocie-avec-la-russie-pour-rivaliser-avec-areva.htm

Et c’est ce cher Toshiba qui est chargé de construire nos compteurs intelligents Linky espions en France pour fliquer notre consommation d’électricité ! 

 »A l’issue d’un appel d’offre, Landis+Gyr, filiale du groupe Toshiba, a été choisie par ERDF pour fabriquer les compteurs Linky destinés à la première étape du déploiement en France. »

http://www.constructioncayola.com/reseaux/article/2014/09/05/94449/-toshiba-fabriquera-les-compteurs-linky-.php

Toshiba et Hitachi cachent leurs responsabilités de Fukushima

http://www.greenpeace.org/international/en/news/Blogs/makingwaves/how-can-the-nuclear-industry-profit-from-nucl/blog/44192/

Nucléaire: Toshiba et Tepco actionnaires

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/02/10/01011-20090210FILWWW00389-nucleaire-toshiba-et-tepco-actionnaires.php

En 2015 avant le Brexit, La Chine et le Royaume-Uni ont signé à Londres une série d’accords sur le nucléaire

http://reinformation.tv/chine-royaume-uni-accords-nucleaire-romee-44658/

AREVA jamais sans la Chine

http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/05/04/areva-jamais-sans-la-chine_4626952_3234.html

Les actionnaires anglo-saxons ont des intérêts dans l’entreprise publique Chinoise qui a acheté Syngenta. Et ils se fichent si les intérêts viennent des impôts des citoyens Chinois.


https://www.letemps.ch/economie/2016/02/03/syngenta-choisi-se-vendre-aux-chinois




A partir de 2021 après l’installation de tous les compteurs intelligents, voici l’ étape suivante de leur agenda:

 Une usine de petits réacteurs nucléaires à proximité de chaque ville du monde entier!

Les industries nucléaires sont en train de dépenser des centaines de milliards depuis 2015 pour préparer ce projet.


Maintenant la COP21 veut construire des centrales nucléaires à proximité de chaque ville !

Les puissances du monde, les Etats-Unis, la Chine, la Russie, le Royaume-Uni, la France, l’Argentine font la course pour vendre leurs centrales nucléaires à travers le monde.

 Et ils vont tous construire leurs centrales nucléaires au Royaume-Uni, car le Royaume-Uni a une main d’oeuvre qualifié et une chaine d’approvisionnement longue pour le nucléaire.

Les puissances nucléaires (USA, Chine, Royaume-Uni, Russe, France, Japon, Argentine, Corée du Sud, etc…) sont en train de faire la recherche car ils veulent lancer une nouvelle génération de réacteurs nucléaires.

Les petits réacteurs nucléaires qui seraient selon eux moins coûteux et moins longs à construire et ils pourront le transporter par camion, par bâteau, par avion, pour les placer dans les villes du monde entier.

Et pourtant ils reconnaissent qu’un petit réacteur nucléaire fournira moins d’électricité qu’un grand.

Et ils reconnaissent qu’il faudra plusieurs petits réacteurs nucléaires pour fournir l’équivalent d’un seul grand réacteur nucléaire et que déjà il faut plusieurs grands réacteurs nucléaires pour fournir de l’énergie à la ville.

Ils reconnaissent que plusieurs petits réacteurs nucléaires présentent un risque plus élevé d’accident, car il faudrait encore plus de personnel de sécurité et de soutien que pour les grands réacteurs nucléaires, et comme les entrepreneurs ont justement choisi les petits réacteurs à cause de leur faible coût de construction, ils seront tentés par la même occasion de réduire le personnel de sécurité et de soutien aux réacteurs nucléaires et par conséquent, sinon l’énergie électrique ne serait plus rentable pour eux, et par conséquent, ils vont causer inévitablement des accidents.

Et cette fois-ci ce sera pire que les grands réacteurs nucléaires, car ils veulent à tout prix planter leur groupement de petits réacteurs nucléaires à proximité des villes, car selon eux c’est le seul moyen pour réduire les coûts d’électricité et augmenter la rentabilité de l’énergie.

Et pour faire accepter ces petits réacteurs nucléaires dangereux à la population, ils disent que ces réacteurs peuvent également se combiner avec de l’énergie renouvelable ! 

Alors qu’on voit que ce sont que des journaux nucléaires qui les promeuvent, et les industries nucléaires qui les fabriquent !

 Et de toute façon, quand on veut zéro nucléaire, on ne construit pas de réacteur.

Faire accepter le nucléaire en disant qu’il y aura un peu d’énergie renouvelable est un piège pour faire accepter aux écologistes le nucléaire sans que ceux-ci s’en aperçoivent.

 La Chine soutient les programmes nucléaires de France et du Royaume-Uni en avançant toujours l’argent dans les projets.



En 2013, Pour le Premier ministre français, Jean Marc Ayrault, le nucléaire est une «aventure industrielle commune» entre la France et la Chine.

http://www.leparisien.fr/international/ayrault-vante-le-nucleaire-en-chine-06-12-2013-3383061.php

« Pékin devient actionnaire du nucléaire français »

http://www.francetvinfo.fr/economie/entreprises/areva-pekin-devient-actionnaire-du-nucleaire-francais_1158175.html

Alors qu’EDF allait laisser tomber le projet d’Hinkley Point qui était crucial pour continuer son programme nucléaire, la Chine l’a sauvée de justesse en décidant de prendre de 30 à 40 % du projet d’EDF.

EDF ne peut plus fonctionner sans l’aide de l’investissement chinois :

Hinkley Point est vital pour la survie du nucléaire Français

http://www.liberation.fr/futurs/2016/07/29/hinkley-point-le-quitte-ou-double-d-edf_1469379

la Chine va investit de 30 à 40% dans le projet de centrales nucléaires d’EDF au Royaume-Uni dont Hinkley Point

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-economie/nucleaire-un-pied-au-royaume-uni-la-chine-vise-l-international-24-10-2013-3255247.php

« le patron d’EDF Energy a répondu avec une tranquille assurance. « Nos équipes sont prêtes pour construire Hinkley Point C selon le calendrier et le budget prévus, a-t-il déclaré. Je suis confiant et fier car le projet correspond aux besoins britanniques d’une électricité abordable et bas-carbone. »

A ses côtés, Zhu Minhong, directeur de la filiale du groupe chinois CGN qui cofinance le projet, a manifesté la même confiance : « Notre partenariat avec EDF date de trente ans », a-t-il insisté. »
En savoir plus sur:

http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/03/23/edf-tente-de-rassurer-les-deputes-britanniques-sur-l-avenir-de-la-centrale-d-hinkley-point_4888823_3234.html#Z3ipIRfZtoyecgEx.99

C’est donc la Chine qui va sauver le lobby nucléaire Français. Et donc le plan d’installer des réacteurs nucléaires à côté de chaque ville de France!

 Pour le programme nucléaire du Royaume-Uni, elle a avancé l’argent pour la construction de ses centrales nucléaires.

Un an avant le Brexit, Le Royaume-Uni n’ayant plus de fonds publics pour assurer son programme nucléaire invite la Chine à produire ses centrales nucléaires chez elle.

« Le gouvernement conservateur du Royaume-Uni compte sur les investissements chinois pour suppléer les carences de l’Etat en matière de grands équipements. Il souhaite aussi faire de la City la tête de pont financière chinoise en Occident. »

En savoir plus sur:

http://www.lemonde.fr/economie-mondiale/article/2015/10/20/grande-pompe-a-londres-pour-xi-jinping_4792770_1656941.html#FT1IDJxYDxmiQVcR.99

Le Brexit n’affecte pas le projet Hinkley Point, assure Londres

https://fr.news.yahoo.com/le-brexit-naffecte-pas-le-093047140.html



« Nucléaire: un pied au Royaume-Uni, la Chine vise l’international »

La Chine n’a pas choisi le Royaume-Uni par hasard, Le Royaume-Uni ayant des exigences les plus strictes d’Europe en matière de nucléaire, les réussir à implanter ses centrales nucléaires, lui permet au niveau mondial d’acquérir une crédibilité qui lui permet d’acquérir tous les marchés pour des prix peu chère, la Chine proposant les centrales nucléaires, les moins chères, tous les pays l’invitent pour installer des centrales nucléaires chez eux.

Son objectif après l’Europe et l’Afrique, c’est le Moyen-Orient et l’Amérique du Sud :

« En accumulant des expériences hors de leur pays, les entreprises chinoises gagnent en crédibilité pour entrer en lice sur d’autres marchés » au Moyen-Orient ou en Amérique du sud, a abondé Zhou Xizhou, expert basé à Pékin d’IHS Global Insight. »

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-economie/nucleaire-un-pied-au-royaume-uni-la-chine-vise-l-international-24-10-2013-3255247.php

« Huit réacteurs made in China pourraient être exportés d’ici 2020, selon les plans du gouvernement chinois.

« A ce rythme, la Chine pourrait rapidement devenir le premier constructeur mondial de centrales, assure George Borovas, responsable des dossiers nucléaires au cabinet PWSP. La puissance financière et industrielle de la Chine en fait un acteur incontournable pour les pays en développement. »

En savoir plus sur:

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/09/14/le-nucleaire-chinois-a-la-conquete-de-l-afrique_4756877_3212.html#wdWqcuAw0y3A3IuP.99

Qu’on aime ou pas, Etats-Unis, Royaume-Uni, Chine, Russie, Argentine, etc… les puissances sont toutes les mêmes, quand elles ont du fric, la première chose qu’elles font c’est pour financer le nucléaire et tant pis pour les populations.

Maintenant, comme vous pouvez le constater, soutenir une puissance mondiale économique quel qu’elle soit, c’est comme inviter généreusement un groupe de réacteurs nucléaires multiples de s’installer près de votre ville.



Article d’un journal pro-nucléaire publié le 24 novembre 2015
source en anglais

https://www.theguardian.com/environment/2015/nov/24/mini-nuclear-reactors-answer-to-climate-change-crisis



« Les petits réacteurs nucléaires une solution au changement climatique ?

« Le Royaume-Uni pourrait être le centre mondial d’une nouvelle industrie nucléaire composée par des mini-réacteurs dont chacune serait transportée par camion et installée dans une ville de n’importe quel pays, votre ville par exemple pour pouvoir faire chauffer votre eau, ou livrer à tout pays qui veut brancher ces petits réacteurs dans leur réseau d’électricité à partir du quai.

Le Chancelier George Osbone a révélé mercredi que 250 millions de dollars seront dépensés d’ici à 2020 dans un programme ambitieux pour faire positionner le Royaume-Uni en tant que leader mondial des technologies nucléaires.

Les SMR (small reactor) visent à capturer les avantages de l’énergie nucléaire-toujours en service, énergie à faible émission de carbone- tout en évitant les problèmes, principalement le grand coût et le temps pour construire les grandes centrales nucléaires.

Les centrales nucléaires en cours comme le projet franco-chinois d’Hinkley Point dans le Sommerset prévu doivent être construits sur place, une tâche assimilée à « la construction d’une cathédrale dans une cathédrale ».

Au lieu de cela, les petits réacteurs nucléaires (SMR) seraient gérés par une douzaine d’employés dans l’usine, puis transportés vers des sites (villes) pour être branchés au réseau d’électricité de la ville, ce qui les rendraient en théorie moins cher.

Les entreprises du monde entier, y compris en Russie, en Corée du Sud et en Argentine tentent maintenant de transformer cette théorie en pratique et beaucoup cherchent à construire leurs petits réacteurs nucléaires à partir de chez leur ami nucléaire le Royaume-Uni.

En effet, il y a beaucoup de choses qui font que le Royaume-Uni est un lieu idéal pour n’importe quel entreprise au monde pour y construire des petits réacteurs nucléaires, la nouvelle génération de la nouvelle technologie nucléaire. Du point de vue législatif, le gouvernement voit dans le nucléaire une solution pour réduire l’effet de serre, et il a un héritage substantiel et pré-éminent pour ses lois sur les opérations nucléaires et de plus il a une main d’œuvre qualifiée et capable ainsi qu’une chaîne d’approvisionnement en source nucléaire bien organisée.

Un rapport financé par le laboratoire national nucléaire du gouvernement du Royaume-Uni en décembre 2014 a suggéré qu’il y avait potentiellement un marché « très important » pour des centaines de SMR (65-85 gigawatts) d’ici 2035, avec une douzaine de SMR (75W) situés au Royaume-Uni.

Le marché pourrait rapporter 250 à 400 milliards de dollars d’après les estimations du laboratoire national nucléaire disant que cela représenterait une opportunité économique pour le Royaume-Uni.

Les SMR sont des réacteurs qui produisent de 300MW (0.3GW) en électricité ce qui est beaucoup moins que les 1000 MW (1GW) produits par la plupart des centrales nucléaires existantes.

En plus, l’avantage est que les SMR (petits réacteurs nucléaires) peuvent varier la nature de leur production, ce qui signifie qu’ils pourraient être utilisés pour équilibrer le vent intermittent et l’énergie solaire à la différence des grandes centrales nucléaires. »


source en anglais https://www.theguardian.com/environment/2015/nov/24/mini-nuclear-reactors-answer-to-climate-change-crisis

article d’un journal pro-nucléaire publié le 12 avril 2016
source en anglais

http://www.climatechangenews.com/2016/04/12/are-small-nuclear-reactors-the-answer/

« Les petits réacteurs nucléaires une solution pour une énergie propre ?

Les entreprises nucléaires du monde entier se réunissent pour discuter des licences sur les réacteurs modulaires controversés devant coûter des milliards de dollars et être construits à proximité des villes.



Les préoccupations sont soulevés au sujet des milliards de dollar consacrés à la recherche pour construire des petits réacteurs nucléaires pour la production d’électricité.

Les grandes puissances de ce monde font la course pour construire une nouvelle génération de technologie nucléaire, les petits réacteurs modulaires nucléaires (SMR) qui, selon eux, pourraient se combiner avec les énergies renouvelables pour créer un avenir faible en carbone pour la planète.



Les petits réacteurs modulaires (SMR) sont à peine entendus parlés par le public, mais plusieurs milliards de dollar sont en train d’être dépensés aux Etats-Unis, en Chine, en Russie, au Royaume-Uni, en France, pour la recherche et le développement.

L’industrie nucléaire mondiale estime que les premiers réacteurs pourraient être déployés dès 2025, et le plan pour eux est de les installer à proximité des villes pour produire l’alimentation électrique locale.

Cette semaine, les dirigeants d’entreprises nucléaires du monde entier se réunissent à Atlanta, en Géorgie, pour évaluer les progrès sur les prototypes et répondre à la question cruciale sur la licence de ces nouveaux modèles pour la sécurité.

Le gouvernement américain a déjà placé 217 millions de dollars dans un seul design commercial et offre des milliards de dollars en garanties de prêts pour les autres pays.

Le gouvernement du Royaume-Uni vient d’annoncer un concours mondial pour obtenir le meilleur design de SMR et a mis 250 millions de dollars pour financer la recherche et le développement en cours des 5 prochaines années.

Les designs préférés seront choisis lors du concours mondial et le Royaume-Uni prévoit d’être le leader mondial dans la technologie et l’exportation des petits réacteurs à travers le monde, selon le ministère de l’Energie et du changement climatique.

L’industrie nucléaire affirme que les plus petits réacteurs pourraient être produits sur une ligne de production en usine et transportés en masse par des camions et que les plus grands pourraient être produits en tant que composants pré-fabriqués à assembler sur place.

Cela réduirait considérablement les coûts de construction et le temps de construction.

Dans un éditorial, le journal de l’Energie Nucléaire Insider exprime son enthousiasme pour la stratégie, mais appelle à « davantage de ressources pour accélérer le développement et l’approbation des conceptions design des SMR (Small modular reactor) afin que les consommateurs puissent bénéficier de coûts inférieurs et aussi permettre la renaissance du nucléaire au Royaume-Uni qui sera ainsi cimenté.

Les SMR(small modular reactor) multiples peuvent effectivement présenter un risque plus élevé qu’un seul grand réacteur, surtout si les propriétaires des centrales tentent de réduire les coûts en réduisent le personnel de soutien ou de sécurité par réacteur.

Les nouveaux réacteurs nucléaires de la nouvelle génération peuvent avoir une capacité de production de 10 à 300 mégawatts selon que la ville est grande ou petite.

Ils seront fabriqués selon les besoins prévus en énergie pour la ville, selon si la ville est grande ou petite.

Pour être rentables, les petits réacteurs nucléaires doivent être placés à proximité des villes, là où la production en électricité est nécessaire.

Ce que la population locale va dire d’avoir une centrale nucléaire au milieu de leur cadre de vie est difficile à dire- les parcs éoliens en Grande Bretagne ont soulevé une telle opposition que le gouvernement a permis aux gens d’utiliser le droit de veto.

Les critiques disent que si les petits réacteurs nucléaires (SMR) sont connus pour fonctionner car ils sont déjà utilisé dans le secteur militaire, les coûts ne sont pas connus, car dans le secteur militaire l’économie concernant le nucléaire n’est pas pris en considération.

Les membres du parlement britannique de la chambre des communes de l’énergie et le comité des changements climatiques sont enthousiastes sur les SMR.

 Leur rapport d’enthousiasme est que les SMR sont conçus d’une manière qui leur permettent d’être pré-fabriqués dans une usine, puis ensuite transporté par camion sur le site choisi et assembler les modules ce qui pourrait selon eux, améliorer l’efficacité de fabrication et les coûts de financement.

En revanche, l’Union des Scientifiques Concernés des Etats-Unis souligne les difficultés pour la mise en place des petits réacteurs à proximité des centres de population et les doutes qu’ils ont sur les capacités de ces réacteurs à produire de l’énergie à plus faible coût que les grands réacteurs. 
Il souligne que les réacteurs commerciaux qui existent actuellement sont obligés de devenir sans cesse plus large et plus grand pour produire une énergie électrique de bon marché à grande échelle.

La plupart des scientifiques acceptent les dires de l’industrie nucléaire qui affirme que les petits réacteurs (quand ils ne sont pas rassemblés en étant plusieurs au même endroit) sont moins dangereux que les plus grands mais déclarent : « Si cela est vrai en revanche, elles seront moins rentables, car les petits réacteurs produiront moins d’électricité que les plus grands lesquels sont plus nécessaires pour répondre aux besoins d’énergie électrique de la population. »

Commentaire : Le rapport dit qu’un groupe de petits réacteurs nucléaires au même endroit est plus dangereux qu’un seul réacteur. 

Qu’un seul petit réacteur est moins dangereux qu’un seul grand réacteur. 

Mais un petit réacteur fournit moins d’électricité qu’un grand réacteur.


Donc pour fournir la même production d’électricité qu’un grand réacteur, ils seront obligés de produire plusieurs petits réacteurs au même endroit.

Donc leur projet va foirer et causer des accidents nucléaires dans tous les endroits où ils installeront leur groupement multiple de petits réacteurs nucléaires.



Comme c’est à proximité des villes qu’ils installeront leurs petits réacteurs nucléaires multiples personne n’y échappera.

 Et avec le réseau intelligent sur lesquels ces réacteurs seront branchés, n’importe quel hacker peut couper l’électricité de toute une ville ou pire planter un virus car les réacteurs nucléaires sont tous liés à des programmes informatiques avec les réseaux intelligents et les compteurs intelligents, et donc c’est la catastrophe assuré.

 »Peur atomique sur l’Allemagne : les ordinateurs d’une centrale nucléaire infectés par un virus »

https://francais.rt.com/international/19688-allemagne–virus-dordinateur-trouve



Conclusion : Arrêter les compteurs intelligents, réseaux intelligents et le nucléaire.



Suite de l’article du journal pro-nucléaire d’avril 2016

http://www.climatechangenews.com/2016/04/12/are-small-nuclear-reactors-the-answer/:

« Les petits réacteurs modulaires (SMR) multiples peuvent effectivement présenter un risque plus élevé qu’un seul grand réacteur, surtout si les propriétaires des centrales tentent de réduire les coûts en réduisant le personnel de soutien ou de sécurité par réacteur.

Leur rapport conclut : « A moins qu’un certain nombre d’hypothèses optimistes des industriels se réalisent, les petits réacteurs modulaires (SMR) ne sont pas susceptibles d’être une solution viable face aux problèmes économiques et de sécurité rencontrés par l’énergie nucléaire »

http://www.climatechangenews.com/2016/04/12/are-small-nuclear-reactors-the-answer/

Agriculture, semences et Nouvel Ordre Mondial… Vol organisé et mise hors-la-loi des semences paysannes…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, crise mondiale, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, OGM et nécro-agriculure, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 19 août 2016 by Résistance 71

« Il n’y a plus d’agriculture, il n’y a plus que de la gestion de pathologie végétale… »
~ Claude Bourguignon ~

Nous paierons très cher les ignominies que nous laissons commettre envers la Nature et notre terre-mère. Le fric, physique ou virtuel, ne se mange pas. Les générations non nées ont besoin que nous disions ¡Ya Basta! ici et maintenant, ensemble, ce n’est plus une option, c’est un devoir !

~ Résistance 71 ~

 

Avec de nouveaux accords commerciaux, le vol organisé par les multinationales est légalisé et les semences paysannes deviennent illégales

GRAIN

16 août 2016

url de l’article original:

https://www.grain.org/fr/article/entries/5523-avec-de-nouveaux-accords-commerciaux-le-vol-organise-par-les-multinationales-est-legalise-et-les-semences-paysannes-deviennent-illegales

Depuis 2001, GRAIN assure un suivi des méthodes employées par les soi-disant accords de libre-échange (ALE), le plus souvent négociés dans le secret hors de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), sont utilisés pour aller au-delà des normes internationales existantes en matière de brevetabilité du vivant. Nous fournissons dans ce rapport des informations actualisées sur les ALE qui sont en train de légaliser le vol organisé par les entreprises et de menacer la possibilité pour les agriculteurs de conserver, produire et échanger des semences dans le monde entier.

Signé en 1994, l’Accord de l’OMC sur les aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce (ADPIC) a été le premier traité à imposer des normes mondiales sur la propriété intellectuelle ou la propriété juridique des végétaux, des animaux ou des micro-organismes en s’appuyant sur un mécanisme d’application. Des représentants de l’industrie américaine des semences et des biotechnologies ont soulevé la question dans le cadre des discussions commerciales. Leur objectif ? Obtenir que des entreprises comme Monsanto, Dow et Pioneer, qui dépensent de l’argent dans la sélection végétale pour mettre de nouvelles semences sur le marché, puissent rentabiliser leur investissement et faire des profits en empêchant les agriculteurs de réutiliser ces semences et en les obligeant à acheter chaque année des semences auprès de ces entreprises.

La brevetabilité du vivant est âprement contestée depuis des décennies. Pour les agriculteurs, les brevets augmentent le coût des semences et du bétail et leur retirent le droit de les reproduire librement. Ils ramènent aussi la vie et la culture au statu de marchandise que les entreprises peuvent posséder et contrôler. Si l’accord de l’OMC a autorisé les pays à exclure les végétaux et les animaux autres que les micro-organismes de leurs lois sur les brevets, il exige qu’ils assurent une certaine forme de protection de la propriété intellectuelle sur les variétés végétales (les semences que sèment les agriculteurs) sans spécifier la façon de le faire. Selon les représentants de l’industrie qui ont participé à la rédaction de ce texte, les entreprises américaines ont obtenu 95 % de ce qu’elles voulaient dans le cadre de cet accord ADPIC.[1]

Télécharger les nouvelles bases de données (mises à jour de juin 2016) :

Les accords commerciaux qui privatisent la biodiversité en dehors de l’OMC et Situation des pays vis-à-vis des divers accords relatifs aux semences

Un vol légalisé

Les ALE négociés en dehors du cadre de l’OMC vont même plus loin et aident les entreprises américaines et européennes à obtenir ce qu’elles n’ont pas pu avoir avec l’ADPIC. Ces accords exigent souvent que les pays :

1) permettent aux entreprises de déposer des brevets sur les végétaux et les animaux ;

2) adoptent les règles de l’Union internationale pour la protection des obtentions végétales (UPOV) qui accordent aux obtenteurs des droits similaires à ceux des brevets, et

3) adhèrent au Traité de Budapest sur la reconnaissance des dépôts de micro-organismes en vue d’une protection par brevet. Ces mesures donnent des pouvoirs monopolistiques à l’agro-industrie, aux dépens des petites communautés agricoles autochtones. Par exemple, l’UPOV et les lois sur les brevets rendent illégal pour les agriculteurs le fait de conserver, échanger ou modifier les semences des soi-disant variétés protégées. Il s’agit d’une terrible injustice dans la mesure où les agriculteurs et les populations autochtones sont à l’origine de ces semences. Les entreprises prennent les semences dans les champs des agriculteurs, les bricolent un peu et revendiquent ensuite des droits de propriété sur ces « nouvelles » variétés.

Et surtout, les variétés vantées par les entreprises comme plus « modernes » que les semences traditionnelles, finissent par remplacer la diversité présente dans les champs des agriculteurs. Cette uniformité génétique rend extrêmement vulnérable l’approvisionnement alimentaire mondial, tout particulièrement dans le contexte d’un chaos climatique en progression constante.

Les principaux pays qui font pression en faveur de ces mesures grâce à des accords commerciaux bilatéraux et régionaux sont l’Australie, l’Europe, le Japon et les États-Unis, l’Europe et les États-Unis étant de loin les plus offensifs. Cette situation est logique, puisqu’ils accueillent les plus grandes multinationales semencières du monde. À elles seules, les entreprises américaines représentent plus de 51 % des ventes de semences commerciales dans le monde.[2] Washington défend la ligne la plus dure : la brevetabilité quand et où elle peut être obtenue, l’UPOV en deuxième choix. L’Union européenne, l’Association européenne du libre échange, l’Australie et le Japon poussent les pays à rejoindre l’UPOV. De ce fait, notre liste (voir Annexe 1) de ceux qui ont été forcés de rejoindre l’UPOV ou d’autoriser des brevets sur le vivant dans le cadre d’accords commerciaux hors OMC est en train de s’allonger.

Dernières nouvelles

Une quantité d’accords de commerce et d’investissement bilatéraux et régionaux ont été signés l’année dernière, et un certain nombre d’autres sont actuellement en cours de négociation.

L’Accord économique et commercial global (AECG) entre l’Union européenne et le Canada a été signé en septembre 2015 et il doit maintenant être ratifié par les parlements canadien et européens. La version finale de l’AECG ne change finalement pas le niveau des droits pour les entreprises semencières au Canada ou dans l’Union européenne, mais elle leur donne des outils plus puissants pour faire appliquer leurs droits contre les agriculteurs, grâce à des saisies et des injonctions basées sur de simples soupçons d’infraction, y compris pour la conservation des semences. Préoccupés par les restrictions croissantes qui portent sur les semences de ferme, des groupes des deux côtés de l’Atlantique, dont l’Union nationale des fermiers du Canada et les membres européens de la Vía Campesina, se battent résolument contre la ratification de l’AECG.[3]

Au Chili, des étudiants, des agriculteurs et des consommateurs ont réussi à empêcher le sénat d’adopter une « Loi Monsanto » qui obligerait le pays à adhérer à l’UPOV 1991, ce que le TPP rendrait obligatoire. (Photo : Biodiversidadla.org)

Au cours de l’année dernière, l’Union européenne a réussi à parapher ou signer des accords de libre échange « provisoires » avec la plupart des pays africains. Aujourd’hui, ces nouveaux Accords de partenariat économiques (APE) ne permettent pas aux entreprises semencières européennes d’obtenir ce qu’elles veulent, c’est-à-dire la conformité obligatoire avec l’UPOV 1991. Mais ils engagent tous les signataires à une clause de « rendez-vous » stipulant qu’ils se rencontreront à nouveau dans un proche avenir pour s’entendre sur des normes sur la propriété intellectuelle qui devraient inclure la privatisation des semences.

Le gouvernement des États-Unis, dans le même temps, fait régulièrement pression sur ses partenaires commerciaux pour qu’ils respectent leurs engagements en matière de propriété intellectuelle. Dans son dernier Rapport spécial 301 (un rapport préparé chaque année par le Représentant américain au commerce (USTR) en application de la Section 301 de la Loi sur le commerce de 1974), le Représentant critique le Chili et la Colombie de n’avoir pas adopté l’UPOV 1991 comme ils avaient accepté de le faire dans le cadre de leurs accords commerciaux bilatéraux de 2003 et 2006 avec Washington.[4]

En ce qui concerne le Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement entre les États-Unis et l’Union européenne, le public n’a pas accès au texte de négociation et aucune fuite concernant le chapitre portant sur la propriété intellectuelle n’a permis à la société civile de l’examiner de façon détaillée.

Le TPP et le RCEP sont les deux menaces les plus importantes

Actuellement, les deux menaces les plus importantes pour la maîtrise des petits agriculteurs sur leurs semences sont le Partenariat transpacifique (TPP) et le Partenariat économique global régional (RCEP).

Le TPP a été signé en février 2016 par 12 pays : l’Australie, le Brunei, le Canada, le Chili, les États-Unis, le Japon, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour et le Vietnam. Le TPP stipule que toutes les parties signataires doivent adhérer à l’UPOV 1991. Cela signifie que le Brunei, le Chili, la Malaisie, le Mexique et la Nouvelle-Zélande devront changer leurs lois actuelles.[5] Ces changements réduiront la possibilité pour les agriculteurs de conserver les semences de variétés protégées, élargiront les droits des obtenteurs à toutes les espèces et étendront la mainmise des entreprises sur des variétés similaires ainsi que sur la récolte. Même si les législateurs des pays membres du TPP décident d’autoriser les agriculteurs à conserver des semences de variétés contrôlées par les semenciers, les agriculteurs devront maintenant payer pour ce « privilège » chaque année.

Le TPP exige aussi que tous ses membres autorisent les brevets sur les inventions « dérivées des végétaux ». Cette formulation n’est pas très explicite et ce flou est certainement délibéré.[6] Au minimum, cela semblerait signifier que les gènes des végétaux et les cultures cellulaires, et tous les produits qui en sont dérivés, y compris les végétaux, seront brevetables dans tous les pays du TPP. L’industrie américaine des semences et des biotechnologies pense ainsi ouvrir la porte aux brevets sur les végétaux de façon plus générale.[7] Il n’est donc pas surprenant que le Représentant américain au commerce qualifie le TPP de « plus grand outils » pour imposer des normes plus élevées de propriété intellectuelle non seulement en Asie mais dans le monde entier.[8]

En Malaisie, des organisations comme l’Association des consommateurs de Penang et des membres de la Société nationale des droits de l’homme demandent instamment au gouvernement d’empêcher la mise en place de ces changements.[9] Ces groupes ne veulent pas que la loi nationale sur la Protection des variétés végétales (PVP), qui protège les droits des agriculteurs à reproduire les semences, soit touchée. Au Chili, la poursuite de la privatisation des semences dans le cadre du TPP est un problème majeur pour les mouvements sociaux qui se battent contre la ratification de l’accord. Au cours des dernières années, des étudiants, des agriculteurs et des consommateurs ont réussi à empêcher le sénat d’adopter ce qu’ils appellent une « Loi Monsanto » qui obligerait le Chili à adhérer à l’UPOV 1991, ce que le TPP rendrait obligatoire. Un certain nombre de campagnes nationales visent actuellement à ce que les parlements rejettent la ratification du TPP.[10]

Les agriculteurs thaïlandais et philippins sont aussi inquiets de la perspective d’accorder un plus grand pouvoir sur les systèmes semenciers locaux à des multinationales agrochimiques comme Monsanto. Les gouvernements de ces deux pays ont manifesté un vif intérêt en faveur d’une adhésion au TPP, ce qui signifierait adhérer à l’UPOV. Comme la Malaisie, les deux pays possèdent des lois sur la protection des variétés végétales qui assurent actuellement une plus grande protection que l’UPOV 1991 aux droits des agriculteurs d’échanger et de vendre des semences. En Thaïlande, des agriculteurs, des chercheurs, des anciens responsables gouvernementaux et des défenseurs des droits de l’homme ont dénoncé les implications du TPP pour les semences, notamment l’augmentation de leurs prix. Selon BioThai, un groupe de la société civile, et le Conseil national des agriculteurs, les prix des semences en Thaïlande augmenteraient de 60 à 100 % si le pays adhérait à l’UPOV.[11]  Le mouvement paysan philippin KMP qualifie à juste titre les changements politiques sur lesquels le TPP déboucherait – pas seulement pour les semences mais aussi les terres et d’autres ressources – de « fin du monde tel que nous le connaissons ».[12]

Outre la Thaïlande et les Philippines, les gouvernements de Corée du Sud, de Taïwan, de Colombie et d’Indonésie essayent aussi de rejoindre le TPP. Un grand nombre d’autres pays, du Sri Lanka jusqu’à l’Argentine, envisageraient également d’y adhérer. En Amérique latine, beaucoup voient dans la nouvelle « Alliance du Pacifique », d’inspiration néolibérale, un tremplin vers l’intégration dans le TPP.[13] S’il est ratifié, le TPP pourra effectivement beaucoup contribuer au renforcement du pouvoir des grandes entreprises sur les semences et l’approvisionnement alimentaire.

Alors que la lutte contre le TPP fait rage, un nouveau combat s’ouvre contre le RCEP, un nouveau méga-accord commercial régional entre l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est et six de ses partenaires commerciaux : l’Inde, la Chine, la Corée, le Japon, l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Du point de vue du nombre des personnes affectées, le RCEP aura une plus grande ampleur que le TPP. Et comme il inclut plusieurs pays signataires du TPP, on peut s’attendre à ce qu’il y ait des pressions en faveur d’une harmonisation du RCEP avec le TPP, au moins sur certaines questions comme les brevets sur les semences.[14] Bien que les textes de négociation soient secrets, les dernières fuites montrent que la Corée et le Japon préconisent que le RCEP exige que tous les pays membres adhèrent à l’UPOV 1991.[15] Cela signifie que les agriculteurs et les mouvements sociaux d’Asie doivent se battre sur deux fronts : le TPP et le RCEP.

Où en est-on maintenant ?

Deux tableaux figurent en annexes de ce rapport. L’Annexe 1 fournit des éléments sur ce que ces accords commerciaux imposent aux pays en termes de brevetabilité du vivant. Il est clair que la pression visant à mettre en place de nouveaux pouvoirs pour l’industrie des semences et des biotechnologies provient principalement d’un petit groupe de pays (États-Unis, Europe, Japon) et concerne un petit groupe de bénéficiaires (les grandes entreprises de plus en plus concentrées basées dans ces pays). Le tableau de l’Annexe 2 donne une liste indiquant où en sont les pays en terme d’adhésion aux différents traités liés aux semences.[16] Même si la stratégie des multinationales gagne clairement du terrain, il n’est pas trop tard pour stopper un certain nombre de ces méga-accords avant qu’ils ne causent des dégâts.

Télécharger le rapport

Télécharger l’Annexe 1: Les accords commerciaux qui privatisent la biodiversité en dehors de l’OMC (Mise à jour de juin 2016)

Télécharger l’Annexe 2: Situation des pays vis-à-vis des divers accords relatifs aux semence (Mise à jour de juin 2016)

[Note de R71: les téléchargements des documents en anglais peuvent s’effectuer sur l7article original en anglais]

 

[1] Cité dans : Susan K. Sell, Private power, public law : the globalization of intellectual property rights, Cambridge University Press, 2003, p. 55.

[2] ETC Group, « Breaking bad », décembre 2015, http://www.etcgroup.org/sites/www.etcgroup.org/files/files/etc_breakbad_23dec15.pdf

[3] Voir : NFU, « Six points about CETA », http://www.nfu.ca/issue/six-points-about-ceta et Gallen Simmons, « NFU hosts European farmers in Brodhagen », Mitchell Advocate, 1er mars 2016, http://www.mitchelladvocate.com/2016/02/29/nfu-hosts-european-farmers-in-brodhagen

[4] USTR, « Special 301 Report », Washington DC, 27 avril 2016, https://ustr.gov/issue-areas/intellectual-property/Special-301

[5] Le Chili, le Mexique et la Nouvelle-Zélande sont membres d’une version précédente de l’UPOV (1978) qui n’est pas aussi pénalisante pour les agriculteurs. La Malaisie n’est pas membre de l’UPOV. Le Brunei ne dispose même pas d’une loi sur la protection des variétés végétales.

[6] Voir : Alex Press, « The Trans-Pacific Partnership will hurt farmers and make seed companies richer », The Nation, 10 juin 2016, https://www.thenation.com/article/the-trans-pacific-partnership-will-hurt-farmers-and-make-seed-companies-richer/

[7] Voir : « Report of the Industry Trade Advisory Committee on Intellectual Property Rights (ITAC-15) », Washington DC, 3 décembre 2015, https://ustr.gov/sites/default/files/ITAC-15-Intellectual-Property.pdf, p. 10.

[8] Michael Froman, Représentant américain au commerce, intervenant devant le Conseil américain des relations extérieures, 20 juin 2016, http://www.cfr.org/trade/future-us-trade-trans-pacific-partnership-conversation-michael-froman/p37973

[9] Voir : Mohammed Idriss, « Save our seeds from corporate control », Malaysiakini, 15 octobre 2015, https://www.malaysiakini.com/letters/314296 et Karina Yong, « The TPPA : trading human rights ? », Malay Mail, 20 décembre 2015, http://www.themalaymailonline.com/malaysia/article/the-tppa-trading-human-rights.

[10] Voir : « Chile : Miles en las calles rechazan TPP y Ley Monsanto », Servindi, 26 janvier 2016, http://www.biodiversidadla.org/Principal/Secciones/Noticias/Chile_Miles_en_las_calles_rechazan_TPP_y_Ley_Monsanto et Lucía Sepúlveda Ruiz, « El TPP, un acuerdo de las transnacionales contra los movimientos sociales », Diario U Chile, 27 mai 2016, http://radio.uchile.cl/2016/05/27/el-tpp-un-acuerdo-de-las-transnacionales-contra-los-movimientos-sociales

[11] Witoon Lianchamroon, communication personnelle, 21 juin 2016.

[12] KMP, « Farmers’ ‘October Protests’ to highlight broad people’s opposition to global land grabbing and plunder », Quezon City, 7 octobre 2015, http://kilusangmagbubukidngpilipinas.com/?p=1004

[13] L’Alliance du Pacifique est une communauté économique composée du Chili, de la Colombie, du Mexique et du Pérou, avec le Costa Rica et le Panama qui sont en cours d’adhésion. L’Argentine est l’observateur officiel le plus récent.

[14] Voir : GRAIN, « New leaked chapter of Asia trade deal shows RCEP will undercut farmers’ control over seeds », 24 mai 2016, https://www.grain.org/e/5498.

[15] La Corée n’est pas membre du TPP mais elle est membre de l’UPOV 1991. Le gouvernement souhaite effectivement rejoindre le TPP.

[16]. Ces bases de données sont un travail en cours de réalisation. Si vous souhaitez proposer des ajouts ou des corrections, veuillez nous contacter à l’adresse grain@grain.org.

Totalitarisme technologique pour un Nouvel Ordre Mondial emmené par la Chine et sous contrôle de la City de Londres…

Posted in actualité, altermondialisme, économie, chine colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 18 août 2016 by Résistance 71

Nous avons reçu cet article d’un correspondant anonyme désirant le demeurer. Nous respectons son désir. Nous sommes d’accord sur les grandes lignes de ce qui est avancé, mais nous prenons ici l’opportunité de réitérer ce qui nous semble des plus important: Le cœur même de cette affaire du Nouvel Ordre Mondial, se trouve à la City de Londres et sa Banque d’Angleterre/Vatican, le km2 le plus riche de la planète, qui dirige cette manipulation planétaire depuis le XIXème siècle. La Chine est assujettie à la City de Londres tout comme elle le fut déjà par deux fois lors des deux guerres de l’opium qui la dévastèrent. L’alliance de la finance occidentale criminelle et eugéniste avec la finance chinoise issue des guerres mafieuses toujours en cours sera, si on la laisse se produire, un cataclysme pour l’humanité.

Guy Debord disait déjà en 1988: « Autrefois, on ne conspirait jamais que contre l’ordre établi. aujourd’hui, conspirer en sa faveur est un nouveau métier en grand développement (note: 1988 rappelons-le !!). Sous la domination spectaculaire, on conspire pour la maintenir et pour assurer ce qu’elle seule pourra appeler sa bonne marche. Cette conspiration fait partie de son fonctionnement même. »

Seuls les peuples émancipés des dogmes colonialistes et capitalistes peuvent mettre fin à l’hégémonie du petit nombre. La solution est en nous, avec nous, les peuples et en aucun cas dans les institutions et les états criminels fusionnant les uns après les autres avec la grande entreprise transnationale ayant pour objectif l’avènement d’un fascisme supra-national.

Nous l’avons dit il y a longtemps et le redirons sans cesse: la balle est dans notre camp depuis un bon moment, mais beaucoup ne le savent même pas…

— Résistance 71 —

 

Les banques veulent votre cœur comme moyen de paiement biométrique !


 

Écrit reçu d’un correspondant anonyme

 

18 août 2016

 

Monsanto/USA et Syngenta/Chine ont aussi créé une banque des semences en Norvège pour mettre les agriculteurs du monde entier à genoux en prévision de la guerre nucléaire entre les USA et la Chine!

Non à tous les impérialismes ! Canada, USA,, Norvège, UE, Chine, Japon ! Oui à l’union des peuples !

Aujourd’hui, tout le monde pense qu’ils ont connu le pire avec l’impérialisme des Etats-Unis du fait de son histoire jusqu’à présent.
Mais d’autres impérialismes sont en train de se mettre en marche pour mettre les peuples du monde en esclavage.

 On a jusqu’à alors très peu entendu parler d’eux, mais ils ne tarderont à se faire bientôt connaître.
Mais il y a pire que la concurrence des impérialismes entre eux car concurrence n’empêche pas l’alliance et c’est l’alliance mondiale de tous les impérialismes USA, Chine, Canada, Union Européenne, Japon, Royaume-Uni, Corée du Sud, etc… qui commencent déjà à se faire qui met tous les peuples du monde sont en danger !

Plus personne ne pourra alors échapper à la dictature mondiale!

Nos chaînes seront par le système biométrique par battement de cœur par les banques et les semences contrôlés par Monsanto/US et Syngenta/Chine, Bill Gates et Rockefeller.
Le futur des paiements sans contact pourraient être votre rétine, votre battement de coeur et vos veines


Mastercard a récemment lancé le premier essai européen de la carte biométrique en Norvège et en Pologne, avec des cartes comportant un capteur intégré des veines du doigt lui permettant de vérifier la personne qui l’utilise.


Cela ne veut pas la seule technologie qui est à l’essai, comme l’explique le chef du groupe Mastercard . « C’est juste un moyen de valider l’utilisateur de la carte.


« Nous expérimentation toutes sortes d’autres choses.

Par exemple au Canada, nous avons examiné la reconnaissance du rythme cardiaque, alors qu’en Afrique du Sud, nous avons testé de scanners rétiniens.

« 
http://www.techradar.com/news/world-of-tech/the-future-of-contactless-payments-may-be-in-your-retina-heart-beat-and-veins-1272596

« le président de la Banque mondiale est désigné par le gouvernement américain »

« le directeur du FMI est désigné par les gouverneurs européens »
https://fr.wikipedia.org/wiki/Banque_mondiale



La banque mondiale des Etats-Unis, le FMI de l’Union Européenne, la banque asiatique d’investissement créé par la Chine, l’Inde et Singapour travaillent ensemble pour régner sur le Nouvel Ordre Mondial.
La directrice du Fond monétaire international, Christine Lagarde, a déjà déclaré que le FMI et la Banque mondiale étaient prêts à coopérer avec la BAII.( banque asiatique d’investissement)

https://fr.sputniknews.com/economie/201506291016764208/




« Le FMI salue la création de la banque asiatique d’investissement
Christine Lagarde avait déjà indiqué dimanche que le FMI serait « ravi » de coopérer avec cette nouvelle banque de développement, selon l’agence Chine nouvelle. »

http://www.xchange-madagascar.com/actualites/index.php/le-fmi-salue-la-creation-de-la-banque-asiatique-dinvestissement/

Remarquez que Washington a un droit de veto au FMI. 
https://fr.sputniknews.com/international/201512181020395085-lagarde-fmi-russie-top/



Donc Washington a accepté que le FMI accepte le dollar (les USA), le yen (le Japon), le yuan (la Chine), l’euro (l’Union Européenne) , le sterling (le Royaume-Uni) 

Donc Washington a invité le Japon, le Royaume-Uni, l’Union Européenne, la Chine à diriger le Nouvel Ordre Mondial avec lui.

Dollar vs Yuan: Bill Gates mise sur la monnaie chinoise

https://fr.sputniknews.com/economie/201505071015994369/




Les banques de toutes les puissances impérialistes coopèrent les unes avec les autres ;
Ils ne servent donc pas de contre-pouvoir, ils sont alliés pour supprimer l’argent liquide et réduire tout le monde à la puce RFID en passant par votre coeur!
Mastercard qui utilise le battement de coeur comme identification de rythme cardiaque a déjà comme partenaires DBS Bank (banque de Singapour) China Construction Bank, OCBC Wing Hang (Chine), Dah Sing Bank, Fubon Bank, Bank of East Asia Hang Seng Bank (Hong Kong/Chine), etc…

http://www.scmp.com/tech/enterprises/article/1959543/mastercard-looks-boost-adoption-app-mobile-payment-services-hong

Donc les membres fondateurs de la banque asiatique d’investissement des BRICS travaillent déjà avec Mastercard qui veut utiliser le battement de cœur comme système d’authentification biométrique.


 « une jeune entreprise canadienne appelée Bionym crée des dispositifs informatiques portables qui permettent de vérifier l’identité des personnes en mesurant un signal biométrique moins connu par le public: un électrocardiogramme (ECG), qui est un enregistrement et l’interprétation de l’activité bioélectrique du coeur. La nouvelle technologie devrait pré-lancement cet été pourrait éventuellement être utilisé pour débloquer des applications bancaires et des entreprises mobiles. »

Selon Bionym, qui a émergé de la recherche menée à l’Université de Toronto, chaque personne produit un signal unique de rythme cardiaque, même pendant l’élévation de la fréquence cardiaque lors des activités comme l’exercice physique. Le rythme cardiaque est destiné à décrire la forme des ondes ECG. La forme, la taille et la position du coeur dans le corps d’une personne, ainsi que sa forme générale du corps et la taille sont quelques-uns des facteurs qui font que chaque ECG est unique. 


HeartID (la technologie de base de l’entreprise) est conçu pour capturer le signal d’une manière qui crée une représentation de distinguer un individu de l’autre, dit Martin.
Plus de détails opérationnels du système seront annoncés en Juillet


Lors de son lancement, la société prévoit pour les consommateurs à utiliser nymi pour ouvrir les voitures (le bracelet est livré avec un capteur de mouvement) et débloquer les smartphones et les tablettes.
«Qui est juste le terrain de lancement», dit Martin. « Les Opportunités pour le produit sont infinies. … Nous faisons du matériel pour authentifier. Le reste est logiciel. »

http://www.americanbanker.com/issues/178_103/first-look-startup-readies-heartbeat-based-authentication-1059445-1.html

Nymi marque l’histoire avec le premier payement biométrique par battement de coeur :

 Avec un peu d’aide de TD et MasterCard, la société a terminé le système biométrique comme identification sécurisé, pour le paiement par carte de crédit ou portable , en utilisant une bande nymi qui peut identifier le rythme cardiaque de l’utilisateur.
La bande nymi fonctionne en identifiant un utilisateur en fonction de leur rythme cardiaque unique (électrocardiogramme) grâce à la technologie HeartID exclusive de la société. Pour l’essai pilote, nymi développé une version NFC de la bande nymi qui peut relier l’utilisateur à MasterCard.

http://mobilesyrup.com/2015/08/11/nymi-first-biometric-wearable-mobile-payment/

MasterCard a lancé un projet d’essai avec Bionym pour le système de battement de coeur comme identification biométrique

http://venturebeat.com/2014/11/03/mastercard-and-bionym-will-test-wrist-based-mobile-payments-no-phone-required/

Le battement de coeur pourra remplacer un jour l’empreinte digitale dans le système d’identification biométrique

https://www.washingtonpost.com/news/innovations/wp/2014/11/21/the-heartbeat-vs-the-fingerprint-in-the-battle-for-biometric-authentication/




La Chine ne pourra malheureusement pas nous protéger du plan des USA d’étiqueter biométriquement toute l’humanité par ses empreintes digitales, IRIS, battement de coeur, etc…


« La Chine championne du monde du sans contact et du RFID. »

http://www.reseaux-telecoms.net/actualites/lire-la-chine-championne-du-monde-du-sans-contact-et-du-rfid-17784.htmlhttp://www.centrenational-rfid.com/veille-archives-fr-ruid-49.html?id=4717689

Les chercheurs en Chine ont trouvé un moyen d’améliorer les performances du système biométrique en concevant un système conçu pour reconnaître les personnes basées sur le son de leur battement de coeur.

http://www.planetbiometrics.com/article-details/i/1480/

http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-2100566/Scientists-create-security-recognises-users-heartbeats.html

A l’appel de Apple, Visa, MasterCard, Discover, Alibaba, and PayPal se lancent dans la biométrie.
 Apple veut également convaincre les banques des USA et du monde entier d’accepter le système biométrique


https://www.quora.com/Will-Apple-convince-banks-in-the-US-and-around-the-world-that-secured-biometrics-TouchID-can-substitute-for-a-PIN?share=1




Alipay la filiale de Alibaba et le plus large système paiement de Chine se lance dans le système biométrique d’identification

http://www.pymnts.com/news/2014/alipay-embraces-biometrics/

Alipay dit que 80 % des payements par mobile en Chine passent par lui et avoir 100 millions d’utilisateurs

https://www.quora.com/Will-Apple-convince-banks-in-the-US-and-around-the-world-that-secured-biometrics-TouchID-can-substitute-for-a-PIN?share=1




Aider et soutenir le peuple Chinois à se libérer est donc une étape importante tout comme la libération du peuple américain contre leurs gouvernements autoritaires pour permettre la libération du peuple mondiale. 

On pourra alors être enfin libre et sans laisses.

Faut pas attendre d’être pucé comme des chiens, avant de se dire, ils nous ont tous bien eu, car là, il sera trop tard !
Et ne confondez pas le peuple chinois avec le gouvernement chinois ni le peuple américain avec le gouvernement américain!

Pas de représailles sur les peuples!

Seuls les gouvernements sont responsables!

Et les peuples des gouvernements impérialistes sont les premières victimes de celui-ci!

Les puissances commencent déjà à coopérer pour le système biométrique bancaire mondiale

http://www.reseaux-telecoms.net/actualites/lire-mwc-2013-les-grands-operateurs-mobiles-asiatiques-cooperent-sur-les-services-nfc-25732.html

Les smartphones biométriques initiés par les USA remplaceront avec la suppression de l’argent liquide les cartes bancaires.

http://www.slideshare.net/jwtintelligence/jwt-the-future-of-payments-currency

Une banque du Royaume-Uni a commencé le payement mobile qui utilise le battement de coeur comme système de sécurité biométrique 
même le système libre Ubuntu commence à trouver intéressant le battement de coeur comme système biométrique d’identification

http://www.planetbiometrics.com/article-details/i/2803/

Le paiement sécurisé en 3D par octogone déjà présent sur 90 % des sites marchands en ligne qui consiste à donner son numéro de portable à la banque et que le payement en ligne exige de donner son numéro de portable à la banque pour finaliser le payement est déjà un commencement du remplacement du portable par la carte bancaire qui ne suffit déjà plus.
Le smartphone pour remplacer la carte bancaire au distributeur de billet

http://www.leparisien.fr/high-tech/le-smartphone-pour-remplacer-la-carte-bancaire-au-distributeur-de-billet-21-02-2016-5565405.php

Il y aura 471 millions de smartphones biométriques d’ici 2017

https://www.washingtonpost.com/news/innovations/wp/2014/11/21/the-heartbeat-vs-the-fingerprint-in-the-battle-for-biometric-authentication/




Bill Gates travaille avec nous pour mener des recherches sur un nouveau type de réacteur nucléaire et pour que nous le développions ensemble”, a déclaré le 2 décembre Sun Qin, directeur général de China National Nuclear Corporation (CNNC), la société d’Etat qui supervise le développement du nucléaire civil et militaire.
Le fondateur de Microsoft se rendra en Chine courant décembre pour poursuivre avec CNNC les discussions engagées depuis 2009, révèle le quotidien de Hong Kong South China Morning Post

http://www.courrierinternational.com/article/2011/12/08/bill-gates-se-branche-sur-le-nucleaire

Le milliardaire globaliste, George Soros, a déclaré lors d’une interview avec le Financial Times, que la Chine supplantera les Etats-Unis en tant que leader du Nouvel Ordre Mondial et que l’Amérique ne devrait pas résister au déclin du pays alors que le dollar s’affaiblit, le niveau de vie chute, et qu’une nouvelle devise globale est en train d’être introduite.

Interrogé sur quel sujet Obama devrait discuter lors de sa visite en Chine le mois prochain, Soros a affirmé, « Il serait temps parce que je pense que vous avez vraiment besoin d’inclure la Chine dans la création d’un Nouvel Ordre Mondial et d’un ordre financier mondial, » ajoutant que la Chine était un membre réticent du FMI, qui n’a pas assez contribué. 

« Je pense que vous avez besoin d’un Nouvel Ordre Mondial que la Chine doit faire partie du processus de sa création et ils doivent en payer le prix, ils doivent le posséder comme les Etats-Unis possèdent… l’ordre actuel, » a déclaré Soros, ajoutant que le G20 était un pas dans cette direction.
Soros a dit qu’il y avait un envol des devises à l’étranger, et c’est pourquoi le prix des produits, notamment l’or et le pétrole, étaient généralement en hausse. Il a également déclaré qu’un déclin orchestré du dollar était « souhaitable » et que le système entier a besoin d’être reconstitué sur une devise globale.
« Vous avez besoin d’un nouveau système de devise et en fin de compte les Special Drawing Rights (SDRs) vous donnent les éléments pour le construire et je pense qu’il est peu réfléchi de la part des Etats-Unis de résister à l’utilisation plus large des Special Drawing Rights, ils pourrait être très utile maintenant quand vous avez un déficit global de la demande, vous pourriez en fin de compte créer à l’international une devise par les Special Drawing Rights, » a dit Soros, expliquant que c’était déjà en cours après que le FMI ait injecté une attribution de Special Drawing Rights (SDRs) équivalents à $250 milliards dans l’économie globale.


Soros a également déclaré que les pays plus riches transféraient déjà leur richesse à des pays plus pauvres par l’intermédiaire des SDRs, avec le FMI payant la moitié des coûts de transaction.


Soros a dit que le monde devra passer par « un ajustement douloureux » après le déclin du dollar et l’introduction d’une devise globale.
Lisant entre les lignes, il a essentiellement menacé de tuer complètement le dollar si les Etats-Unis n’adhéraient pas à la devise globale. 


Soros prédit que la Chine deviendra le nouveau moteur de l’économie globale, remplaçant les États-Unis, et que ceci ralentira la croissance économique et réduira les niveaux de vie. Soros a caractérisé les Etats-Unis comme une entrave à l’économie globale en raison du dollar en baisse.
Voici la vidéo de l’interview de Soros: 

  https://youtu.be/ZyKYYm1JVMw



Soros: China Must Be Part Of The New World Order 

Soros : la Chine doit être partie au Nouvel Ordre Mondial. 


La Chine a accepté l’invitation puisque maintenant elle fait partie d’un des plus grands actionnaires du FMI, celui-là même qui ruine les pays avec les dettes.

En 2014, la directrice de FMI a même envisagé que le jour viendra où le siège du FMI se trouvera à Pékin alors que la Chine était la troisième puissance

https://www.lenouveleconomiste.fr/siege-du-fmi-pekin-23201/



La Chine renforce son influence en Europe
Le système bancaire Européen dépendra de plus en plus de la Chine

.
L’entrée de la Chine dans la bourse des valeurs de Francfort avec les titres libellés en yuans a augmenté le poids de la monnaie chinoise.

 La demande des titres d’un montant de 1 milliard de yuans (environ 120 millions d’euros) a largement dépassé l’offre.

Cette introduction a eu lieu en mai. Deux mois plus tôt, lors de la visite du président chinois Xi Jinping en Allemagne, la Bundesbank et la Banque populaire de Chine ont signé un accord en vertu duquel Francfort devient la deuxième plaque-tournante du yuan en Europe, la première étant Londres.
La France s’apprête à se joindre à cette liste. Selon l’expert Vladislav Belov, le yuan a aidé la bourse de Francfort:

 «Ayant placé les titres en yuans, la bourse de Francfort a augmenté son prestige aux yeux de ses principaux concurrents. Notamment de Londres.
La Chine est depuis longtemps une puissance économique mondiale. Elle s’attache à transformer le yuan en une monnaie internationale. Il est vrai qu’à présent le montant des titres en yuans négociables en Europe est peu important. Mais les opérations avec ces titres rapportent un avantage commercial et créent une réputation dans les milieux financiers».
La conversion directe yuan-euro permettra aux milieux d’affaires chinois et européens d’abaisser les frais de conversion inévitables quand on passe par l’intermédiaire du dollar.

Les règlements bancaires des transactions commerciales seront eux aussi simplifiés. A cet effet les experts n’excluent pas de nouvelles absorptions par des sociétés chinoises des entreprises européennes de marque. 

Cette tendance gagne en ampleur sur fond d’une crise des dettes durable en Europe.
De nombreux leaders européens de la sidérurgie, de la construction automobile, de l’électronique et de l’industrie légère ne parviennent pas à soutenir la concurrence et se voient obligés de vendre leurs actifs à la Chine.

https://fr.sputniknews.com/opinion/20141002202592940/

La Chine s’impose parmi les principaux pays créateurs d’objets quotidiens connectés à l’internet, mais elle génère ainsi de gigantesques failles sécuritaires exploitables par des pirates informatiques, a prévenu mardi John McAfee, créateur américain du logiciel antivirus portant son nom.
S’exprimant devant une conférence spécialisée à Pékin, M. McAfee a cité des précédents, dans lesquels des pirates sont parvenus à distance à prendre le contrôle de coffres-forts, de systèmes de chauffage, mais aussi d’ordinateurs de bord d’automobiles ou d’aéroplanes.

À l’instar de Xiaomi, fabricant de téléphones intelligents ayant élargi son offre dans l’électroménager «intelligent», nombre d’entreprises chinoises intègrent désormais une connexion wi-fi à des produits variés, des autocuiseurs pour riz aux purificateurs d’air, permettant aux usagers de les allumer à distance depuis leur téléphone.
De telles connexions créent de graves failles qui accentuent les vulnérabilités de leurs réseaux, selon John McAfee.

http://techno.lapresse.ca/nouvelles/internet/201608/16/01-5010911-objets-connectes-john-mcafee-met-en-garde-la-chine-contre-les-failles-de-securite.php

Les maisons intelligentes du futur auront également un système d’identification par battement de coeur. Pour pouvoir entrer chez vous, plus de clés, un système biométrique à l’entrée identifiera votre battement de coeur et décidera ou non s’il doit vous laisser passer.

http://www.wired.com/insights/2014/10/smart-homes-of-the-future/

Les voitures intelligentes identifieront aussi le battement de coeur de leur utilisateur

http://www.electronics-eetimes.com/news/heartbeat-car-displays-drivers-pulse-biometric-bodywork

Les ordinateurs s’ouvriront par l’identification de votre battement de coeur

http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-2100566/Scientists-create-security-recognises-users-heartbeats.html

Les peuples quand à eux sont pris en otage, qu’ils soient chinois, américains, européens, on se retrouve tous dans la même merde et on doit s’entraider !
Et une autre raison pour laquelle l’entraide mondiale de tous les peuples est nécessaire, c’est qu’ils sont en train de préparer un cataclysme climatique pour mettre en otage les paysans des semences libres du monde entier.


Bill Gates, Monsanto des USA, Syngenta acheté récemment par la Chine, Rockfeller, le président de Norvège ont construit une banque des semences mondiales appelé Banque de Spitzberg dans l’archipel arctique de Svalbard, sur l’île de Spitzberg, à environ 1.000 kilomètres du pôle Nord, une « Arche de Noé »

http://www.arte.tv/sites/robin/2008/09/03/la-banque-de-semences-de-spitzberg-norvege-1/

Syngenta racheté par la Chine
https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201602081021580142-chine-nourriture-syngenta/



« En Février, l’acquisition de Syngenta par Chemchina entreprise publique du gouvernement Chinois mettrait Pékin dans le contrôle de certaines des plus grandes marques d’OGM dans le monde, y compris ceux pour le maïs et le coton.
Syngenta a déclaré dans un e-mail au Wall Street Journal que la décision de commercialiser des OGM repose sur le gouvernement chinois. «Nous croyons que les agriculteurs chinois devraient avoir accès à la suite complète de technologies pour améliorer la productivité, ce qui peut inclure des cultures génétiquement modifiées», a déclaré Andrew McConville, la tête basée à Singapour de la société des affaires corporatives en Asie.
Dans l’air rare de la haute technologie, de l’intelligence artificielle à l’exploration spatiale, la Chine a souligné maintes et maintes fois qu’elle veut se joindre à la course mondiale, mais à ses propres conditions.

 Ainsi, la Chine s’est joint avec les USA dans la course mondiale pour les OGM.
La Chine a longtemps cherché la technologie, en poussant la recherche dirigée par l’Etat dans le domaine dès les années 1980, et le déploiement de spécialistes du gouvernement aux universités et aux entreprises américaines au cours de ces décennies dans un effort pour développer leur propre savoir-faire.
Mais comme les entreprises américaines et européennes ont couru d’avance, la Chine a semblé reculer, ressassant comment il allait se rattrapper dans la technologie.

À l’automne 2014, le président chinois Xi Jinping a exposé ses priorités. La Chine, a- t-il dit, doit posséder ses OGM.
«Nous devons nous lancer hardiment dans la recherche et l’innovation, dominer les points forts de techniques OGM, et ne peut pas laisser les entreprises étrangères dominent le marché des OGM, » at-il dit. »

http://blogs.wsj.com/chinarealtime/2016/04/14/syngenta-within-reach-china-signals-speed-on-gmos/

« Les actionnaires anglo-saxons qui ont déstabilisé Syngenta au printemps dernier pour obtenir une forte plus value en cas de fusion avec le concurrent historique Monsanto sont contents. 
Ils perdent leur qualité d’actionnaires puisque Syngenta disparaîtra de la bourse suisse, mais ils touchent le jack-pot.
L’argent n’a pas d’odeur. Peu leur importe qu’une grande partie des milliards promis par ChemChina proviendra de fonds d’investissements gouvernementaux chinois. »

https://www.letemps.ch/economie/2016/02/03/syngenta-choisi-se-vendre-aux-chinois



En cas de guerre nucléaire, de catastrophe climatique, les semences libres du monde entier seront détruits et alors le monde entier sera obligé par force et contrainte de dépendre de Monsanto, Syngenta, Bill Gates, Rockfeller pour les semences qu’elles soient biologiques ou OGM, car Syngenta et Monsanto s’intéressent et brevètent les deux.

Monsanto se met au bio pour augmenter ses bénéfices

http://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/10736/monsanto-se-met-au-bio-augmenter-ses-benefices

L’Office Européen des Brevets ( OEB) à Munich a accordé un autre brevet à la multinationale semencière suisse Syngenta. Ce brevet concerne le poivron biologique et son utilisation en tant que « produit frais, comme produit fraîchement coupé, ou pour une transformation telle que par exemple la conserverie.” (EP 2 166 833 B1).
Le brevet couvre également les plantes, leurs culture, récolte et semences. Les plantes, développées pour produire des poivrons sans graines, sont issues de procédés de sélection conventionnelle, utilisant la biodiversité existante. Aucune ingénierie génétique n’a été utilisée dans le processus.

http://www.semencespaysannes.org/brevet_delivre_syngenta_utilisation_poivron_c_115-actu_278.php

Et curieusement à propos de catastrophe climatique on voit que Bill Gates investit dans l’ingénierie sur le changement climatique (géo-ingénierie) :
« Le milliardaire Bill Gates a aussi injecté des millions dans un projet de géo-ingénierie par aérosols, en lien avec le groupe d’Harvard, qui doit débuter cette année. Le département de l’ARM (Atmospheric Radiation Measurement, Mesures des Radiations Atmosphériques) possède une liste des projets en cours d’aérosols »

http://www.geopolintel.fr/article748.html

Bill Gates en plus de sa propre entreprise de nucléaire TerraPower investit aussi dans le nucléaire chinois, il a signé le contrat avec l’entreprise publique chinoise en présence du lieutenant-gouverneur de l’État de Washington

https://reporterre.net/Bill-Gates-investit-dans-le-nucleaire-chinois



Pour deux puissances prêtes à déclencher une guerre nucléaire mondiale, cela paraît bizarre de les voir s’entraider l’un l’autre dans leurs entreprises nucléaires respectives.
La guerre nucléaire qui se passera sans doute principalement sur les terres agricoles du monde entier, c’est la complicité des puissances pour mettre à genoux les agriculteurs du monde entier par un cataclysme nucléaire, pour que seuls Syngenta/Chine et Monsanto/USA deviennent les fournisseurs de l’alimentation mondiale avec leurs semences prélevés et brevetés du monde entier qui auront été stockés préalablement dans une banque coffre-fort en articque .

Utiliseront-ils la guerre nucléaire ou une catastrophe climatique pour mettre les paysans du monde entier à genoux et imposer la dictature mondiale de Monsanto et Syngenta ? 

Cela nul ne le sait encore.


En tout cas Bill Gates a investit dans les deux (nucléaire et géo-ingénierie) et chez les deux puissances susceptibles de déclencher la guerre mondiale pour le nucléaire.


« La CIA s’apprête à financer, à hauteur de 630.000 dollars, une étude scientifique visant à déterminer comment les hommes peuvent utiliser la géo-ingénierie – ou manipulation délibérée du climat – dans le but de modifier l’environnement terrestre, notamment pour réduire le réchauffement climatique.
Cette recherche, qui se déroulera sur 21 mois, veut poser les bases scientifiques, éthiques et légales, d’une discipline qui, mal maîtrisée, pourrait avoir de lourdes conséquences.

Les scientifiques se pencheront notamment sur le contrôle des rayons solaires. En effet, s’ils parvenaient à limiter, ne serait-ce que très faiblement leur intensité – en envoyant par exemple des miroirs réfléchissants dans l’espace – cela entraînerait une baisse des températures sur Terre.
Un tel refroidissement pourrait ralentir le réchauffement climatique, assurent les scientifiques qui participeront à l’étude.

« Devons-nous être préoccupés par le fait que la Chine agisse unilatéralement ? » David Keith, chercheur en géo-ingénierie

Cet intérêt du gouvernement américain à modifier le climat ne date pas d’hier, explique le bimestriel américain Mother Jones.

Car ce sujet n’intéresse pas seulement les États-Unis. 

Lors des Jeux Olympiques de 2008 par exemple, le « bureau du changement climatique » chinois avait essayé d’ensemencer des nuages dans la banlieue de Beijing, afin de faire tomber la pluie ailleurs que sur les stades olympiques, poursuit Mother Jones.
Toucher au climat : un jeu dangereux

Pour Béatrice Marticorena, du Laboratoire inter-universitaire des systèmes atmosphériques, la mode de la géo-ingénierie est synonyme de dommage collatéral. Elle explique que toute action sur le climat risque d’avoir « des conséquences inattendues ailleurs, allant à contre-courant des objectifs. Ce ne peut donc pas être un substitut à l’action politique volontaire pour réduire les émissions de gaz à effet de serre », prévient la chercheuse. »

http://www.geopolintel.fr/article748.html

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 556 autres abonnés