Archive for the sciences et technologies Category

Santé et Nouvel Ordre Mondial: Le virus Zika propriété de la Fondation Rockefeller depuis 1947…

Posted in actualité, guerres hégémoniques, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, résistance politique, santé, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies with tags , , , , , , , on 6 février 2016 by Résistance 71

« La priorité absolue du monde développé doit être le contrôle de la population des pays du tiers monde. »
~ Henry Kissinger ~

 

A qui profite le virus Zika ?

Guillaume Kress

5 février 2016

url de l’article en français:

http://www.mondialisation.ca/a-qui-profite-le-virus-zika/5505787

Ce lundi 1er février, l’Organisation Mondiale de la Santé a déclaré que les cas récents de microcéphalie et autres troubles neurologiques signalés au Brésil –  symptômes liés au virus Zika – constituent une urgence de santé publique de portée internationale (USPPI). L’organisation n’a pas fourni plus d’informations sur ce virus. En attendant plus de précisions sur le sujet, signalons ici que le virus fut découvert en 1947. Nous savons aujourd’hui qu’il est d’une part transmis sexuellement et d’autre part qu’il est mis sur le marché mondial par deux sociétés: LGC Standards (siège social en Angleterre) et ATCC (siège social aux États-Unis).

Le Groupe LGC est:

“…l’institut désigné en Grande Bretagne comme le National Measurement Institute pour les mesures chimiques et bioanalytiques, leader international dans les services de laboratoire, les normes de mesure, les matériaux de référence, la génomique, et les marchés de tests d’aptitude.”

L’une de ses branches, LGC Standards, se définit comme:

“…un producteur et distributeur mondial des matériaux de référence et des systèmes d’essais d’aptitude. Basée à Teddington, Middlesex, Royaume-Uni, l’entreprise dispose de 30 années d’expérience dans la distribution de matériaux de référence et d’un réseau de bureaux de vente dédiés dans 20 pays, 5 continents. Ces produits et services de haute qualité sont essentiels pour la mesure analytique précise et le contrôle de qualité, ce qui permet d’assurer que les bonnes décisions sont prises en fonction d’une base de données fiables. Nous produisons un nombre inégalé de matériaux de référence accrédités par le Guide ISO 34 dans des installations sur 4 sites à travers le Royaume-Uni, les États-Unis et l’Allemagne.”

LGC Standards a formé un partenariat avec ATCC, se définissant pour sa part comme:

“…la ressource et l’organisme qui normalise des matériaux biologiques mondiaux de premier plan dont la mission se concentre sur l’acquisition, l’authentification, la production, la conservation, le développement et la distribution de micro-organismes classiques de référence, des lignées cellulaires, et d’autres matériaux. Tout en conservant les matériaux traditionnels de collecte, l’ATCC développe des produits de haute qualité, des normes et des services pour soutenir la recherche et les développements scientifiques qui améliorent la santé des populations mondiales » .

Le partenariat ATCC-LGC vise à faciliter:

“la distribution des cultures d’ATCC et des produits bio à des chercheurs en sciences de la vie à travers l’Europe, l’Afrique et l’Inde et […] à rendre plus facilement accessibles les ressources importantes d’ATCC aux communautés scientifiques européennes, africaines, et indiennes en détenant localement des stocks de plus de 5000 articles de culture particulière soutenus par notre réseau de bureaux locaux qui délivrent le plus haut niveau de service au client et de support technique.”

Cela dit, qui détient le brevet pour le virus? La Fondation Rockefeller!

Pourquoi la question de la propriété des brevets du virus Zika n’a-t-elle pas fait l’objet d’une couverture médiatique?

Rappelons-nous les paroles prononcées par David Rockefeller à une réunion de la Commission Trilatérale en Juin 1991:

“Nous sommes reconnaissants au Washington Post, au New York Times, Time Magazine et d’autres grandes publications dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion depuis presque 40 ans. Il nous aurait été impossible de développer nos plans pour le monde si nous avions été assujettis à l’exposition publique durant toutes ces années. Mais le monde est maintenant plus sophistiqué et prêt pour un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est assurément préférable à l’autodétermination nationale pratiquée dans les siècles passés”.

L’appropriation du virus Zika par la Fondation Rockefeller, ne ferait-elle pas partie  d’un tel projet de domination, au prétexte de la lutte contre la maladie?

De plus, il est important de noter que le virus Zika est une marchandise qui peut être achetée en ligne via le site de l’ATCC-LGC pour 599.00 euros. Les redevances vont à la Fondation Rockefeller.

 

Guerres impérialistes au Moyen-Orient: Quand le Hezbollah dame le pion aux services de renseignement anglo-américains (dès 1997) en pénétrant dans le système des drones israéliens…

Posted in actualité, colonialisme, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, politique et social, résistance politique, sciences et technologies, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 31 janvier 2016 by Résistance 71

« Ici réside l’importance de l’unité. Elle appelle en partie à la coordination des efforts et des potentiels au travers des réunions et des discussions afin de délimiter les méthodes de soutien, la composition d’un point de vue unifié et l’identification des idées essentielles. Tout cela en prenant en considération les circonstances des participants, leurs potentiels, l’étendue de leurs intérêts et de leurs priorités, tout cela est d’importance capitale. Cette « unité de coordination » demande un contact direct entre les différentes ailes, que ce soit des contacts intenses ou intermittants. Une autre forme d’unité est démontrée au travers de l’expression de la position politique, un pas personnel ou subjectif dérivé des convictions et des priorités sans coordination avec les autres, mais alignés avec quoi que ce soit qui puisse servir la cause palestinienne. Voilà ce que nous appelons ‘l’unité pratique’.
Le Hezbollah a lancé son champ d’activités de confrontation avec Israël au travers de la résistance islamique fondée autour du principe et de la priorité fondamentaux d’expulser l’occupation israélienne. Bien des résultats obtenus au Liban furent le reflet de la réalité palestinienne. Le Hezbollah a aussi exprimé sa croyance en la libération de toutes les parties de la Palestine et a entrepris à cet effet des mesures politiques, opérationnelles et de mobilisation pour remplir cet objectif, ainsi s’alliant de facto avec l’Intifadah dans le cadre même de cette unité pratique. »

« Le terrorisme est le mot commun employé pour référer à toute contradiction à la politique des Etats-Unis. »

~ Naïm Qassem, SG adjoint du Hezbollah, 2005 ~

 

Avant les Américains et les Britanniques le Hezbollah avait infiltré le système des drones israéliens

Al Manar

30 janvier 2016

url de l’article original:

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=282511&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=23&s1=1

 

« Un séisme chez les services de renseignements israéliens », c’est ainsi que les médias israéliens ont commenté la révélation selon laquelle les Américains et les Britanniques ont espionné pendant plus de 18 années le dispositif de drones israéliens et toutes ses activités dans la région depuis une base militaire à Chypre.

Selon l’ancien employé des services de renseignements américains Edward Sonwden, toutes les informations liées aux activités des drones, à leurs bases militaires, aux ordres de bombardements de sites ou encore aux images reçues de partout, sont aux mains des renseignements américano-britanniques. 

Pourtant la nouvelle ne devrait pas être si surprenante, compte tenu de la supériorité avérée des Occidentaux sur les Israéliens en matière de technologies d’espionnage.

Mais elle devrait l’être lorsqu’on sait que le Hezbollah a été le premier à perforer ce dispositif de drones israéliens d’espionnage, et ce depuis 19 années.

En 1997, la Résistance Islamique avait avorté une descente d’un commando israélien par voie maritime dans un village libanais sur le littoral, Ansariyyeh, et avait éliminé tous ses membres.

Le Yediot Aharonot a rappelé cet événement indiquant qu’une douzaine de soldats israéliens de l’unité y avait été tués. Il rappelle aussi que les milieux israéliens avaient tourné en dérision la déclaration du secrétaire général du Hezbollah qui s’en est suivie, lorsqu’il a affirmé que l’embuscade n’a rien d’un fait fortuit, mais est le fruit d’un travail minutieux de renseignements. 

Mais quelle a été leur surprise, constate le Yediot , lorsque sayed Nasrallah a, plus tard, en aout 2010 plus précisément  « exposé avec son sourire jaune, lors d’une conférence de presse, les images d’un drone israélien qui explorait cette région, les semaines qui ont précédé l’opération » avortée.

C’est alors que l’armée israélienne s’est finalement vouée à l’évidence que ces images étaient tout à fait bonnes,  et qu’elles ont été prises au moment où l’appareil scrutait  l’endroit où le commando israélien comptait effectuer son opération.

Le Yediot aharonot avait conclu à cette époque : «  Cette conclusion veut dire que la catastrophe du commando marin est due à l’interception de renseignements secrets par le Hezbollah, et ce contrairement aux conclusions de la commission militaire dirigée par le général Ofir laquelle avait alors affirmé que la contre attaque du Hezbollah était le fruit une embuscade fortuite parmi tant d’autres ».

Un véritable séisme!

= = =

La présence du Hezbollah en Syrie a sauvé le Liban de la présence de Daesh

 

Sahar TV

 

31 janvier 2016

 

url de l’article original:

 

http://francophone.sahartv.ir/infos/moyen_orient-i22324-la_présence_du_hezbollah_en_syrie_a_sauvé_le_liban_du_danger_de_daech

 

Si le Hezbollah ne s’était pas installé dans les régions frontalières syriennes, certaines régions frontalières du Liban auraient été occupées aujourd’hui par le groupe takfiri sioniste Daech, a affirmé le secrétaire général adjoint du Hezbollah libanais.

« Nous sommes constamment prêts à combattre les groupes terroristes et l’ennemi israélien et faire subir au régime sioniste un échec plus lourd que celle de 2006 », a affirmé le Cheikh Naïm Qassem, lors d’une cérémonie, samedi, au Sud de Beyrouth. «

Ceux qui sont mécontents de l’arme de la résistance dans la région doivent savoir que c’est exactement l’arme de la résistance qui les protègent, eux et leurs familles », a ajouté le secrétaire général adjoint du Hezbollah, en allusion à l’implication d’Israël dans tous les accrochages dans la région.

« Certains ne sont pas contents que nous soyons présents en Syrie, mais si nous n’y étions pas allés, Daech aurait occupé les régions frontalières du Liban », a-t-il précisé.

Escroquerie du réchauffement climatique anthropique: Bidouillage et falsification des données… La grande saga du mensonge climatique continue !

Posted in actualité, altermondialisme, écologie & climat, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, politique française, réchauffement climatique anthropique, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , on 26 janvier 2016 by Résistance 71

Dites au monde que 2015 est l’année la plus chaude depuis… 2010 !

 

JoAnne Nova

 

22 janvier 2016

 

url de l’article original:

http://joannenova.com.au/2016/01/hottest-shattering-year-since-the-last-one-five-reasons-it-was-not-hot-and-not-relevant/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Note de R71: Chaque point mentionné dans l’article ci-dessous a ses graphes propres. Consultez-les sur l’article original en anglais.

Tout le cinéma fait au sujet de points décimaux contestés dans des sets de données de températures hautememt ajustés de facteurs inutiles ne fait que montrer Ô combien non-scientifique est le débat public. Ce n’était probablement pas l’année la plus chaude de ces 150 dernières et même si cela était, quelle importance ? Cela ne nous dit rien sur la cause. (vous rappelez-vous lorsque la corrélation de cause à effet avait encore une importance pour un scientifique ?). Les forces naturelles comme le soleil et les nuages peuvent provoquer également des années chaudes. Même si elle était la “plus chaude” d’un court segment à bruits de fond, le monde a été plus chaud auparavant (et la vie sur terre resplendissait…) et les modèles (informatiques) du climat sont toujours faux. Si le CO2 était un gros facteur d’influence du climat, 2015 aurait dû être bien plus chaude.

  1. Ce n’était pas l’année la plus chaude. Les satellites ont une bien meilleure et plus vaste couverture de données, pratiquement sur la planète entière (au lieu de parkings, de pistes de décollages et comme les thermomètres de surface dûment sélectionnés). Les satellites disent que 1998 et 2010 furent plus chaudes. En tout cas, ces pinaillements sur des différences de “bruits de fond” ne sont juste que les signes que la route ne mène plus nulle part, ce qui est important est la tendance sur le long terme et les prédictions des modèles climatiques informatiques. (si les modèles fonctionnaient, les “scientifiques” n’auraient pas besoin d’aller faire un futile gala pour la galerie eh ?)
  2. 2015 fut un échec pour les alarmistes – pas assez chaude… Comparé à 1998, les modèles climatiques reconnus et utilisés par le GIEC disent tous que ce devrait être bien plus chaud que cela ne le fut. Nous avons eu un autre El Niño en 2015 et depuis 1998, les humains ont émis plus d’un tiers de toutes les émissions de CO2 de leur histoire dans l’atmosphère et pourtant 2015 fut plus fraîche que 1998 et 2010. Le CO2 ne pilote pas le climat.
  3. Il a fait bien plus chaud avant et pendant des milliers d’années, C’est normal. Même si 2015 avait été l’année la plus chaude des archives modernes (qui ont commencé en 1850), le monde a été plus chaud à plusieurs reprises ces 10 000 dernières années. L’Antarctique n’a pas fondu. La Grande Barrière de Corail a survécu ainsi que les ours polaires et les pingouins. Un climat chaud n’est pas une apocalypse et ce ne fut pas causé par le CO2.

Comprenez la façon dont les températures ont augmenté et ont chuté au Gröenland (voir le graphique sur l’article original). Les températures actuelles sont probablement similaires à la période chaude médiévale. Les pointes ici ne représentent que le Groënland, pas le monde entier, et ce qui se passe maintenant n’est pas du tout inhabituel.

  1. Où sont la cause et l’effet ? La dernière fournée de réchauffement climatique a commencé bien avant que le CO2 ait commencé à augmenter. Aucun des scientifiques ne peut expliquer pourquoi le réchauffement climatique a commencé près de 200 ans avant la première centrale électrique à charbon. Soit le charbon affecte le continuum de l’espace-temps, ou peut-être lisent-ils mal dans le marc de café ?
  2. Comme nous sommes dans une projection de réchauffement de 300 ans, il est inévitable que les données “les plus chaudes” en archives seront battues. Durant la seconde guerre mondiale nous aurions pu avoir les mêmes manchettes. Si vous étiez au monde de 1938 à 1948, vous auriez pu entendre parler d’environ cinq de ces records battus.
  3. Brisés? Quel sorte de scientifique est brisé parce que ce fut 1/10 de degré plus chaud que le dernier record ajusté, homogénéisé de zone moyenne ? Ils devraient être brisés de ne toujours pas pouvoir expliquer la pause dans le réchauffement, la période chaude médiévale (NdT: celle qui fut éliminée du fameux graphe tronqué de la “crosse de hockey”…), le petit âge glacier ou le hot spot manquant (inexistant).

Le professeur du MIT Richard Linzen dit que ces affirmations d’”année la plus chaude” sont une “pirouette sur du vent”

Thanks to Climate Depot:

“Et la preuve que l’incertitude est de l’ordre de 1/10 de degré est les ajustements qui sont en train d’être effectués. Si vous pouvez ajuster la température de 2/10 de degré, cela veut dire qu’il n’y avait pas de certitude à 2/10 de degré”, a t’il ajouté.

“Les 70% de la surface de la planète sont constitués d’océans, nous ne pouvons pas mesurer très bien ces températures. Elles peuvent être fausses de la moitié d’un degré, d’un quart de degré. Même 2/10 de degré de changement serait peu mais 2/100 est ridicule. Quiconque commence à croasser au sujet de ces chiffres montre qu’ils pirouettent le truc sur rien du tout.”

Les choses que les médias ne nous dirons pas

 Joe Bast, Heartland Institute

Bast:

“La grande nouvelle ne dit rien de l’enquête en cours du congrès sur la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration), prouvant que la NOAA a falsifié ses données de températures. Aucune mention que les données de station de surface ne sont actuellement pas globales et sont connues pour exagérer la tendance au réchauffement. Elle sont contredites par les véritables données satellites globales, qui sont à leur tout validée par les données recueillies par les ballon sondes. Dire que “l’archivage des données fiables globales a commencé en 1880”, met le début de la collection des données juste à la fin du petit âge glaciaire, n’est-ce pas bien utile ? James Taylor de Heartland Institute a essayé d’immuniser la presse du virus en provenance de la NOAA avec un article la semaine dernière dans le magazine Forbes.com “2015 n’était même pas de près la plus chaude année en archive.”

Guerre impérialiste: Retour sur l’affaire des deux vedettes de la marine américaines interceptées en Iran le 12 janvier dernier…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et social, résistance politique, sciences et technologies with tags , , , , , , , , , on 23 janvier 2016 by Résistance 71

Cette info est largement passée sous le radar des merdias inutiles occidentaux colporteurs des dépêches du ministère de la propagande de l’empire, surtout lorsque celui-ci est ris en flagrant délit de malversation et qu’il repart comme le cabot qu’il est: la queue entre les pattes.
Le 12 janvier 2016 donc, deux vedettes rapides de la marine américaine furent interceptées dans les eaux territoriales iraniennes près de l’île stratégique de Farçi. Les équipages furent faits prisonniers et transportés sur l’île où ils furent détenus, leurs navires, armement et systèmes de communication étudiés. Bien traités, nourris, avant d’être relâchés quelques heures plus tard dans les eaux internationales, l’affaire aurait pu (dû ?) être bien plus grave. Nous avions émis quelques hypothèses lorsque nous avions relayé l’info le 14 janvier.

Or, une nouvelle hypothèse se fait jour, nous la communiquons ci-dessous… Intéressant, où est la vérité ?…

— Résistance 71 —

 

Pourquoi les deux vedettes rapides de la marine américaine sont elles tombées en panne en Iran ? False flag avorté ?

 

Al Manar

 

22 janvier 2016

 

url de l’article original:

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=280828&cid=86&fromval=1&frid=86&seccatid=28&s1=1

 

C’est ce qui est arrivé le 12 janvier aux deux vedettes US supposément tombés en panne dans les eaux territoriales iraniennes fait toujours parler de lui.
Pour de nombreux observateurs, dont le site américain The Saker, la version officielle véhiculée par Jane Psaki  sur la CNN  n’est pas convaincante.

«  Ils avaient dérivé jusque dans les eaux très sévèrement gardées qui entourent une base iranienne de l’île de Farçi, et c’est alors qu’un des deux bateaux a été victime d’une panne mécanique et que la Navy a perdu tout contact avec lui », a-t-elle avancé.

 Or The Saker s’arrête surtout sur les raisons de cette panne fortuite et lui fournit une explication : «  ayant appris qu’il existait un plan consistant à utiliser deux vedettes rapides US comme appât pour provoquer un nouveau Pearl Harbor au beau milieu du Golfe Persique, l’aviation russe, qui se trouvait dans les environs, a fait usage de sa mystérieuse capacité à rendre inopérants les systèmes électriques, électroniques et autres des vedettes rapides US. Et pendant qu’elle y était, elle a fait de même, apparemment, à un sous-marin israélien qui passait lui aussi par là », écrit le site.

Selon lui, des gens qui disent que les deux bateaux accomplissaient – volontairement ou non – une mission suicide. Le sous-marin israélien se trouvait à proximité pour les couler tous deux, avec chacune sa douzaine et demie de marines âgés de 20 à 22 ans. 
« C’est, comme on le sait, chez les Israéliens, une habitude déjà ancienne de faire des cartons sur des bateaux US. Mais était-ce, cette fois, avec l’assentiment des États-Unis eux-mêmes ? On ne sait pas », poursuit-il.

L’explication de toute cette manœuvre, toujours selon The Saker :
Il est vrai que, juste au moment où ils viennent de lever les sanctions contre l’Iran, les USA auraient eu là une excellente excuse pour faire monter la mayonnaise des indignations de tout bord, contre l’« acte d’agression » de ces salauds d’Iraniens, qui auraient coulé – dans leurs eaux, mais qui ne s’est jamais égaré en mer ? – deux malheureux petits bateaux certes armés jusqu’aux dents, mais, bon… Et en avant pour la « der des der » après laquelle tant on soupire par-la-faute-des-Iraniens-pas-la-nôtre !

Le site s’interroge si les jeunes marines ont compris le sort auquel ils étaient voués. 
« Toujours est-il que les Iraniens les trouvèrent en pleurs, persuadés qu’on allait au moins les torturer et sans doute les mettre à mort avec des raffinements de cruauté orientale inouïs, dans quelque Guantanamo du cru », constate-t-il.

Sachant qu’ils ont été relâchés assez vite, en dehors des eaux territoriales iraniennes, après perquisition de leurs bateaux.

Et The Saker  de conclure avec assurance, qu’à l’évidence, le gouvernement iranien avait été prévenu de cet imminent « false flag ».

Santé: Ambiance délétère et omerta de la mafia pharmaceutique et des merdias sur les questions pressantes de la vaccination…

Posted in actualité, économie, désinformation, média et propagande, N.O.M, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, santé, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , on 22 janvier 2016 by Résistance 71

Chers amis de la Santé,

Je vous envoie cette semaine ma tribune « Vaccinations : santé publique ou business ? » proposée aux journaux Le Monde et Le Figaro il y a déjà une semaine.

A ce jour, je n’ai reçu aucune nouvelle.

Ne trouvez-vous pas cela étonnant, pour un sujet qui touche des millions de familles ? Auraient-ils peur de déplaire à la ministre Marisol Touraine ? Ou aux laboratoires pharmaceutiques qui paient des pages de publicité dans de nombreux médias ?

Une chose est sure, personne ne peut vous censurer.

Vous êtes plus de 550 000 à recevoir ma lettre chaque semaine. Ensemble, nous pouvons toucher des millions de personnes.

Professeur Henri Joyeux

 

Vaccinations : santé publique ou business ?

Professeur Henri Joyeux

22 janvier 2016

Enfin un vrai débat citoyen sur les vaccins ! La pétition signée par près de 800 000 personnes a réveillé les responsables politiques, les médecins, mais peu les fabricants qui attendent.

Contrairement à ce qui a été diffusé, les pétitionnaires ne refusent pas la vaccination obligatoire selon la loi, contre Diphtérie-Tétanos-Polio. Ils ne veulent pas que leur soit imposée une vaccination dont leurs enfants en pleine santé n’ont pas besoin. Les familles ont compris l’arnaque des fabricants qui ont organisé la pénurie, sans avertir personnes, avec des prétextes pseudo-scientifiques pour proposer un vaccin 7 fois plus cher.

De plus en plus de familles ne veulent donc pas imposer à leurs enfants la vaccination contre les 3 maladies supplémentaires qu’on cherche à rendre obligatoire. Ce sont la coqueluche qu’on peut développer plusieurs fois malgré la vaccination, l’hémophilus inflenzae b responsable de méningite chez des enfants en mauvaise santé et l’hépatite B. Ce virus de l’hépatite, on peut l’attraper si on travaille dans les milieux de la santé, si on se drogue ou si on multiplie les partenaires intimes.

Vacciner à deux mois c’est trop tôt

En plus ce n’est pas sans danger, car le système immunitaire du bébé n’est pas mature. C’est pour stimuler l’immunité immature du bébé que l’on a introduit un adjuvant avec des arguments plus émotionnels que scientifiques. Un des premiers adjuvants fut le mercure sous la forme du thiomersal désormais interdit, car il peut s’accumuler dans différents organes du corps. Il a donc été remplacé par l’aluminium qui n’a rien à faire dans notre corps et n’est pas sans aucun risque. Cet adjuvant est si dangereux dans les vaccins animaux qu’il vient d’être retiré par le laboratoire Merial, – le plus sérieux producteur de vaccins vétérinaires -, pour éviter certaines tumeurs cancéreuses, des sarcomes, chez les chats surtout et les chiens.

Les familles dans toute l’Europe et plus largement, attendent donc avec impatience le DTP sans aluminium

Elles n’ont pas à écouler les stocks de vaccins hexavalents que proposent médecins et pharmaciens poussés par l’industrie et la publicité. La loi qui impose le DTP, n’impose pas les autres valences. Cette vente forcée, ”liée” justifie une requête devant le Conseil d’Etat.

Récemment les chercheurs ont identifié chez les nouveaux nés un profil immunitaire associé aux risques d’allergies alimentaires. Ils n’évoquent pas évidemment les vaccinations excessives, mais il y a de quoi y penser quand on connaît bien le système immunitaire. Celui d’un nouveau né n’est pas mature avant sa deuxième année. Son immunité se construit en 1000 jours depuis la conception, très progressivement in utero, puis lors de l’accouchement par voie naturelle et grâce au lait maternel, qui contient les immunoglobulines et les anticorps protecteurs de sa mère.

Le carnet de vaccination doit être revu et donner des conseils aux jeunes mamans

Les laboratoires sont parvenus en médicalisant l’émotion, à obtenir la vaccination dès deux mois après la naissance. Or le meilleur vaccin, c’est l’allaitement maternel comme le recommande l’OMS, 6 mois intégralement et 1 année matin et soir avant de partir et au retour du travail. Evidemment, ce n’est pas l’intérêt des lobbies des ”meilleurs laits infantiles” aux publicités douteuses. Le prochain carnet électronique de vaccination devra donc donner des conseils de prévention santé et ne peut être conçu par les fabricants de vaccins.

Les 59 maladies microbiennes et l’efficacité douteuse du vaccin contre la grippe

J’ai recensé 59 maladies infectieuses dues à des bactéries ou bacilles (23), des virus (26), des parasites (8), des champignons (2). Certains illusionnistes rêvent de nanos vaccins, qui en une seule injection, nous immuniseront contre toutes ces maladies. Déjà, des spécialistes cherchent à imposer la vaccination des enfants dès 9 ans (en CM1-CM2), garçons et filles contre les papillomas virus transmissibles par voie sexuelle, responsables de cancers du col de l’utérus ou de la zone ORL. Les complications sont si importantes avec ces vaccins que plusieurs pays d’abord très enthousiastes les ont interdits.

Quant à la vaccination contre la grippe, dont l’efficacité est mise en doute par les spécialistes, elle est offerte par la ministre pour 536 millions d’euros aux 10 millions de personnes de plus de 65 ans. C’est du gaspillage pour au moins 8 millions de personnes en bonne santé. Cet argent de nos impôts doit être réservé aux familles de réfugiés qui peuvent en avoir vraiment besoin.

Les familles, les mères surtout sont particulièrement attentives à la santé de leur bébé. Elles sont de plus en plus compétentes en matière de santé et posent les bonnes questions. Elles voient bien les allergies de plus en plus fréquentes dont sont atteints leurs enfants. Elles connaissent les maladies auto-immunes dans leur famille ou leur entourage. Or c’est le système immunitaire qui réagit comme jamais dans le passé.

Lutter contre la défiance vaccinale comme le souhaite la ministre, c’est d’abord assurer la transparence scientifique. Ce n’est pas aux politiques à décider mais au médecin dûment formé qui est prescripteur et responsable de ses actes.

Professeur Henri Joyeux

= = =

Note de R71: Nous mettons en section commentaire un excellent entretien du pharmacien Serge Rader sur TV Liberté concernant la vaccination et le scandale de la pénurie organisée des vaccins trivalents obligatoires (DT Polio) et autres affaires scandaleuses… A voir et diffuser sans aucune modération !

Résistance politique: l’histoire comme moteur de l’esprit de rébellion (Howard Zinn)

Posted in actualité, colonialisme, démocratie participative, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, sciences et technologies, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 15 janvier 2016 by Résistance 71

L’esprit de rébellion

 

Howard Zinn

 

Colonne parue dans le Boston Globe du 4 Juillet 1975

 

Source: http://howardzinn.org/spirit-of-rebellion/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

En écrivant un article qui paraîtrait pour l’édition du 4 Juillet 1975 (NdT: 4 juillet est la fête nationale des Etats-Unis, la fête de leur “indépendance”…) du quotidien du Boston Globe, je voulais me démarquer complètement des célébrations traditionnelles de ce jour d’indépendance, dans lequel l’esprit de ce document, incluant son appel à la rébellion et à la révolution, manquait le plus souvent. L’article fut publié sous le titre “Le pont de Brooklyn et l’esprit du Quatre”.

A New York, une petite armée de policiers, virés et en colère, bloquaient le pont de Brooklyn et les éboueurs laissent les déchets s’amonceler dans les rues. A Boston, quelques jeunes à Mission Hill occupent illégalement une maison abandonnée pour protester contre la démolition d’un voisinage. Et des anciens, retraités, pouvant à peine survivre de leurs maigres revenus, sont en lutte contre la maison Edison de Boston dans une tentative d’empêcher une augmentation du prix de l’électricité.

Donc, tout çà à l’air d’un bon 4 Juillet, avec un esprit de révolte propre à la déclaration d’indépendance.

La déclaration, adoptée il y a 199 ans aujourd’hui dit (bien que ceux hauts-placés n’aiment pas qu’on leur rappelle…), que le gouvernement n’est pas sacré, qu’il est mis en place pour donner au peuple un droit égal à la vie, à la liberté et à la poursuite du bonheur et que s’il échoue à le faire, nous, le peuple, avons “le droit de le changer ou de l’abolir.”

La Déclaration de l’Indépendance devint un embarassement pour les pères fondateurs des Etats-Unis presqu’immédiatement. Quelques soldats de George Washington n’aimaient pas les riches de New York, de Boston et de Philadelphie, ceux qui profitaient grassement de la guerre. Lorsque le congrès continental en 1781 vota le demi-salaire à vie pour les officiers de la révolution et rien pour les soldats enlistés, il y eu des mutineries dans les rangs militaires dans le New Jersey et en Pennsylvanie. Washington ordonna que deux jeunes mutins soient fusillés “pour l’exemple”. Les pelletés de terre ensevelissant leurs corps enterrèrent aussi les mots de la Déclaration, qui n’avait que cinq ans et qui ignorait déjà que “tous les hommes sont créés égaux.”

Les esclaves noirs de Boston prirent aussi ces mots très aux sérieux et pendant la révolution, pétitionnèrent le Tribunal Général du Massachussetts pour obtenir leur liberté ; mais la révolution de l’indépendance n’était pas de combattue pour eux.

Elle ne semblait pas être combattue pour les pauvres fermiers blancs non plus, qui, après avoir servi dans les rangs de l’armée durant la guerre, faisaient maintenant face à des impôts très élevés, à la saisie de leur bétail et de leurs maisons pour non paiement. Dans le Massachussetts occidental, ils s’organisèrent, bloquant les portes des tribunaux pour empêcher les expropriations et les saisies. Ce fut la rébellion de Shay. La milice finalement les mis en fuite et les pères fondateurs se dépéchèrent d’aller à Philadelphie pour y écrire la Constitution, pour mettre en place un gouvernement qui pourraient contrôler de telles rébellions.

Argumentant pour la Constitution, James Madison déclara qu’il briderait “une rage pour l’argent papier, pour une abolition des dettes, pour une division égale de la propriété ou tout projet impropre et tordu…

La Constitution des Etats-Unis prit alors la phrase directrice du document de la déclaration: “… le droit à la vie, la liberté et la poursuite du bonheur” et la changea en “.. le droit à la vie, la liberté et la propriété.” La Déclaration d’Indépendance n’était qu’un document historique, la Constitution devint la loi de la terre. (NdT: Notons que la DDHC, y compris celle de 1793 qui reconnaît le droit et la légitimité de se rebeller contre l’État tyrannique, fait aussi état de la propriété comme “droit inaliénable”… On reconnaît bien là la priorité de la bourgeoisie aux commandes…)

Les deux documents furent écris par des blancs. Beaucoup d’entr’eux étaient des propriétaires d’esclaves. Tous étaient des hommes. Les femmes se rassemblèrent en 1848 à Seneca Falls, New York, et adoptèrent leur propre déclaration: “Nous tenons ces vérités pour êtres évidentes d’elles-mêmes à savoir que les hommes et les femmes sont créés égaux…

La Constitution fut écrite par les riches, qui mirent en place une forme de gouvernement pour protéger leur propriété. Gerald Ford est toujours en train de le faire. Ils disent “c’est un bon gars”. Il a certainement été bon pour les affaires. Il a fait en sorte que les prix de l’essence et les factures de chauffage augmentent pour que les majors du pétrole engrangent un maximum de bénéfices. Il a mis son veto sur une loi permettant un taux d’intérêt pour les propriétaires de maison à 6% tandis que les 10 plus grosses banques de la nation ont engrangé plus de 2 milliards de dollars de bénéfices l’an dernier. Le chômage, les prix de la nourriture, des loyers augmentent, mais 7 milliards de dollars d’exonération d’impôt sont allés vers 160 000 personnes déjà bien riches l’an dernier d’après un rapport du congrès.

Pas étonnant du tout que l’esprit de révolte monte. Pas étonnant que même la police, payée pour être gardienne de la loi et de l’ordre et rendue au chômage une fois qu’elle a servie son but, attape un peu de cet esprit.

C’est parfaitement dans le ton pour ce 4 juillet, cet anniversaire de la Déclaration d’Indépendance.

Sur l’échiquier de la guerre du gaz… Les pièces bougent dans l’indifférence générale…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, crise mondiale, guerre iran, guerre Libye, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et social, sciences et technologies, technologie et totalitarisme with tags , , , , , , , , , , , , , , on 12 janvier 2016 by Résistance 71

Et la guerre du gaz continue… L’Iran met les bouchées doubles pour recoller aux échappés Russie/Qatar, tandis que tout est mis en œuvre pour effondrer (enfin) le royaume archaïque et criminel des Al Saoud… Comme d’habitude, ce seront les peuples qui morfleront dans les effondrements à venir, parce que bien évidemment, le remodelage ne se fera pas sans crimes ni douleur pour les innocents pris dans l’engrenage économico-géopolitique.

Rien ne changera tant que nous laisserons notre destin dans les mains de tyrans et de « délégués » tyrans en devenir, comme nos chers baltringues de dirigeants français de « gauche » comme de droite, qui trahissent le peuple en long en large et en travers.

— Résistance 71 — 

 

Inauguration de deux nouvelles phases du champ gazier de Pars Sud en Iran

 

Sahar TV

 

11 Janvier 2016

 

url de l’article original:

http://francophone.sahartv.ir/infos/commentaire-i17958-deux_nouvelles_phases_du_champ_gazier_pars_sud_inaugurées

 

«L’inauguration des phases 15 et 16 de Pars Sud, (province de Bouchehr, dans le Sud), signifie que le complot des sanctions ne porte pas la moindre atteinte à la volonté de la grande nation iranienne, face aux grandes puissances», a affirmé le président iranien.

Ce lundi, le Président iranien, Hassan Rohani, a participé à la cérémonie d’exploitation des phases 15 et 16 du champ Pars Sud, un progrès, dans lequel M. Rohani voit «la ferme volonté de la grande nation iranienne, pour le progrès, le développement et la prospérité du pays», selon ses propres termes.

Les travaux d’opérationnalisation des phases 15 et 16 du champ gazier Pars Sud, dans les trois secteurs du forage, offshore et des raffineries, ont été lancés, il y a presque dix ans ; toutes les étapes d’accomplissement de ces deux nouvelles phases ont été réalisées, grâce à la persévérance des ingénieurs iraniens. Le développement des phases 15 et 16 du champ gazier Pars Sud permettra de produire, quotidiennement, 56,6 millions de mètres cubes de gaz naturel, 75.000 barils de liquéfactions gazières, 400 tonnes de soufre, avec une production annuelle de 1,05 millions de tonnes de gaz liquide, (butane et propane), et un million de tonnes d’éthane, pour approvisionner les unités pétrochimiques. L’inauguration de ces phases augmentera de 20 millions de dollars, par jour, les revenus en devises de l’Iran. Selon le ministre du Pétrole, Bijan Namdar Zangeneh, 6 phases du champ gazier Pars Sud, avec une capacité de production, d’environ, 150 millions de mètres cubes, ont été inaugurées, et cela a réduit la consommation du carburant liquide, dans les centrales du pays. «Les productions en liquéfactions gazières vont parvenir, ainsi, à presque un million de barils, par jour», ajoute le ministre. En allusion à l’application, d’ici quelques jours, du plan global d’action commune, Namdar Zangeneh a émis l’espoir que cela réduise les frais de l’industrie pétrolière et aide, ainsi, au secteur de production.

Le champ gazier Pars Sud est le plus grand champ gazier du monde et il se situe, dans le golfe Persique, dans les eaux territoriales de l’Iran et du Qatar. Sur fond de chute du prix de pétrole, le développement des champs de production et d’exportation du gaz et des liquéfactions gazières semble être d’une grande importance, en tant que politique stratégique de la RII, visant à réduire la dépendance vis-à-vis des revenus pétroliers.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 518 autres abonnés