Archive for the politique française Category

Thérapies géniques : la « spike » protéine du SRAS-CoV-2 répliquée par l’ARNm ou des vecteurs viraux des pseudo-vaccins est mortifère

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologie, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , on 11 mai 2021 by Résistance 71

Vaccin-Covid
Faux-vaccin et vraie merde transgénique (OGM)

SRAS-CoV-2 / COVID-19 : Une étude scientifique montre que la protéine Spike est dangereuse, et pourtant les soi-disants “vaccins” ou thérapie génique ARNm ou à vecteur viral adénovirus injectent des milliards de protéines spike dans le corps en faisant fabriquer par les milliards de cellules qui le composent ces protéines mortifères

Anonyme

11 mai 2021

NdR71 : les traductions sont de l’auteur de l’article

« Le calcul bénéfice-risque est donc clair : les vaccins expérimentaux sont inutiles, inefficaces et dangereux. Les acteurs qui autorisent, contraignent ou administrent la vaccination expérimentale COVID-19 exposent les populations et les patients à des risques médicaux graves, inutiles et injustifiés. » Médecins pour l’éthique du Covid, 29 avril 2021

il existe maintenant des preuves solides que :

1. Le Covid-19 est principalement une maladie du système vasculaire (Le système vasculaire, également appelé système circulatoire, est constitué des vaisseaux qui transportent le sang et la lymphe dans le corps) et non du système respiratoire.

2. Le principal coupable est la protéine spike. (Protéine spike-« une glycoprotéine qui fait saillie de l’enveloppe de certains virus » Merriam-Webster « Comme une clé dans une serrure, ces protéines spike fusionnent avec des récepteurs à la surface des cellules, permettant au code génétique du virus d’envahir la cellule hôte, de prendre le contrôle de ses mécanismes et de se répliquer. » Bruce Lieberman)

En d’autres termes, si le Covid-19 est avant tout une maladie vasculaire et si le principal instrument des dommages physiques est la protéine spike, alors pourquoi injectons-nous aux gens des milliards de protéines spike ? »

https://www.cielvoile.fr/2021/05/une-nouvelle-etude-met-en-lumiere-le-culte-apocalyptique-des-vaccins.html

Tous les “vaccins” du pass sanitaire font produire par les cellules du corps( et le corps contient des milliards de cellules ce qui revient à injecter des milliards de protéines spike) la protéine spike:

-Pfizer citation: « The cell’s molecules read its sequence and build spike proteins.  »

https://www.nytimes.com/interactive/2020/health/pfizer-biontech-covid-19-vaccine.html

-Moderna citation: « The mRNA vaccines work by delivering genetic information that allows the body’s own cells to produce a viral protein—the spike protein  »

https://www.msn.com/en-us/news/technology/stanford-scientists-post-entire-mrna-sequence-for-moderna-vaccine-on-github/ar-BB1f5Yan

-Astrazeneca citation:  » cells infected with the ChAdOx1 vaccine produce spike proteins  »

https://www.news-medical.net/news/20210409/Oxford-AstraZeneca-COVID-vaccine-induces-cell-spikes-similar-to-SARS-CoV-2s.aspx

-Johnson Johnson du labo Janssen citation: « The Johnson & Johnson vaccine is based on the virus’s genetic instructions for building the spike protein »

https://cvvr.hms.harvard.edu/how-the-johnson-johnson-vaccine-works/

-Sputnik V citation: « Sputnik V is based on the virus’s genetic instructions for building the spike protein. »

https://www.nytimes.com/interactive/2021/health/gamaleya-covid-19-vaccine.html

-projet de vaccin ADN de Pasteur citation: »The principle is to inject a DNA fragment into human cells. These cells recognize the DNA fragment and transcribe it into an RNA fragment capable of inducing production of the SARS-CoV-2 spike protein. »

https://www.pasteur.fr/en/all-sars-cov-2-covid-19-institut-pasteur/research-projects/covid-19-dna-vaccine

or selon une étude scientifique apparu dans un magazine scientifique ahajournals, la protéine Spike seule sans le covid peut déjà endommager le système circulatoire, provoquer des caillots sanguins et autres…https://www.cielvoile.fr/2021/05/une-nouvelle-etude-met-en-lumiere-le-culte-apocalyptique-des-vaccins.html

« our data reveals that S protein alone can damage endothelium, manifested by impaired mitochondrial function and eNOS activity but increased glycolysis. It appears that S protein in ECs increases redox stress which may lead to AMPK deactivation, MDM2 upregulation, and ultimately ACE2 destabilization » a dysregulated renin-angiotensin system due to ACE2 reduction may exacerbate endothelial dysfunction, leading to endotheliitis.

traduction: « Nos données révèlent que la protéine S seule peut endommager l’endothélium, ce qui se manifeste par une altération de la fonction mitochondriale et de l’activité eNOS mais une augmentation de la glycolyse. Il semble que la protéine S dans les CE augmente le stress redox, ce qui peut conduire à la désactivation de l’AMPK, à la régulation à la hausse de MDM2 et, finalement, à la déstabilisation de l’ACE2 ». Un système rénine-angiotensine déréglé en raison de la réduction de l’ACE2 peut exacerber le dysfonctionnement endothélial, conduisant à l’endothéliite.

https://www.ahajournals.org/doi/10.1161/CIRCRESAHA.121.318902 (enregistrer la recherche avant censure)

https://www.salk.edu/news-release/the-novel-coronavirus-spike-protein-plays-additional-key-role-in-illness/

traduction française ici

https://www.cielvoile.fr/2021/05/une-nouvelle-etude-met-en-lumiere-le-culte-apocalyptique-des-vaccins.html

Docteur  Sherri Tenpenny dénonce que les 4 “vaccins” / thérapie génique aux USA transforment le corps en machine à produire des protéines Spike

https://www.cielvoile.fr/2021/04/dr-sherri-tenpenny-la-proteine-spike.html

Could Spike Protein in Moderna, Pfizer vaccines cause blood clots, brain inflammation and heart attacks? Dr. J. Patrick Whelan, a pediatric rheumatologist, warned the FDA in December

https://www.lifesitenews.com/opinion/could-spike-in-vaccines-cause-blood-clots-brain-inflammation-and-heart-attacks

L’architecte et cinéaste Robin Monotti Graziadei, nous informe des résultats d’une ne nouvelle étude réalisée par des chercheurs de l’Institut Salk sur le rôle de la protéine Spike. Cette étude jette le doute sur la série actuelle de “vaccins” à base de gènes, qui pourraient présenter un risque grave pour la santé publique. 

https://odysee.com/@MissRedPill:e/la-nouvelle-proteine-spike-vf-odysee:9

Docteur Pavleski : la protéine spike n’est pas une chose naturelle, c’est une arme fabriquée par l’homme, ce ne sont pas des vaccins, mais armes biologiques

https://odysee.com/@NeufdeCoeur:1/palevski:6

Ni les labos ni les médecins ne veulent être responsables des effets secondaires et ont déjà obtenu l’immunité juridique au cas où la victime du « vaccin » réclamerait des dédommagements

https://www.lci.fr/sante/vaccination-cette-note-qui-decharge-les-medecins-de-toute-responsabilite-penale-au-nom-de-l-urgence-2174286.html

les labos des “vaccins” AstraZeneca (NYSE: AZN), GlaxoSmithKline (NYSE: GSK), Janssen (NYSE: JNJ), Merck (NYSE: MRK), Novavax (NASDAQ: NVAX), Pfizer (NYSE: PFE), Sanofi Pasteur (NASDAQ) : SNY), Takeda (NYSE: TAK), Abbott (NYSE: ABT) et CureVac (NASDAQ: CVAC) , Moderna ont tous demandé à être exonérés de toute responsabilité sur les effets secondaires de leurs « vaccins  »

https://seekingalpha.com/news/3608810-coronavirus-vaccine-makers-seek-eu-liability-protections

https://www.cnbc.com/2020/12/16/covid-vaccine-side-effects-compensation-lawsuit.html

= = =

Lectures complémentaires sur Résistance 71 :

Nos pages :

« Coronavirus, guerre contre l’humanité » et « COVID-19 du mythe aux statistiques et des stats au scandale »

vaxbof

SRAS-CoV-2 et COVID-19 : guerre biologique contre l’humanité, les effets de la « vaccination » ARNm sur les non-vaccinés

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, guerres hégémoniques, média et propagande, militantisme alternatif, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , on 10 mai 2021 by Résistance 71

pinocchiovid

Bombe humaine : les effets de la “vaccination” ARNm sur les personnes non-vaccinées

Enquête sur le phénomène le plus alarmant mettant en danger toute l’humanité

Theara Truthnews

7 mai 2021

Source:
https://www.mondialisation.ca/la-bombe-humaine-effets-de-la-vaccination-arnm-sur-les-personnes-non-vaccinees/5656131

Des centaines, des milliers de personnes NON « VACCINEES « rapportent avoir des « effets secondaires  » des vaccins Pfizer et Moderna , mais SANS être vaccinées .

  • Avril 2021, États-Unis :des milliers de femmes rapportent avoir des problèmes de saignements , de menstruations anormales, de fausse couches, très graves.
  • le FAIT EST QUE ces femmes ne SONT PAS « VACCINEES « mais ont été en contact avec des personnes “ vaccinées’ . D’autres personnes rapportent des péricardites, maladies auto immunes, zona, thromboses, paralysie de Bell après contact étroit avec des ‘ vaccinés» .

INTRODUCTION:

L’ex président de Pfizer Michael Yeadon avait déjà prévenu il y a quelques mois avec ‘précaution’, que la spike protéine injectée par le Vaccin ARN messager, Pfizer comme Moderna , a une affinité de nature et d’accroche, avec les protéines du placenta et des systèmes reproductifs féminins et masculins et pourrait créer des dommages dans ces systèmes ainsi que d’autres effets secondaires graves.

Il a récemment écrit que cette massive injection de technologies « géniques » était folle, contraire à la Science et présentait des risques incalculables pour l’ Humanité. (theredelephants.com)

Ici un médecin américain explique très bien TOUS les risques de l’injection de SPIKE protéine sars cov 2 ARN messager dans l’organisme humain.

Il parle des risques pour des personnes qui PRENNENT cette injection, et aussi à la fin de la vidéo, des risques pour les autres :

Vidéo en français :

https://cogiito.com/societe/dr-pavleski-la-proteine-spike-nest-pas-une-chose-naturelle-cest-une-arme-fabriquee-par-lhomme/?fbclid=IwAR1OXnZQQpuSxlLNX9hFsUhnmuoN7FAo7qv4aX8LWGBO2grz36TWzbam62Y

Vidéo en anglais :

https://rumble.com/vg2s47-doctor-explains-why-you-should…

C’est deja confirmé: le « vaccin » mRNA à spike protéine synthétique + Hydrogel nanotechnologique, produit de nombreux cas d’effets secondaires sur le système reproductif féminin, plus des milliers d’autres cérébraux, cardiaques, neurologiques, neuro musculaires, caillots sanguins, thromboses, des milliers de décès aussi, à présent que la « vaccination « s’est amplifiée dans le monde .

Les courbes de la ‘ pandémie ‘ et les statistiques montrent que le nombre de personnes soi disant malades de « covid nouveaux variants » (selon la propagande officielle ) est en explosion dans tous les pays qui ont ‘vacciné’ massivement comme Israel, Bresil, Inde, USA, Monaco, etc.

La liste d’ effets secondaires sur les systèmes reproductifs féminin et masculin est répertoriée de manière officielle (pour les personnes qui SONT « VACCINEES  » ) avec seulement 1% des cas reportés (thetruedefender.com).

The U.K.’s government vaccine adverse event system registered more than 2,200 reports of reproductive disorders due to receiving the jab. Among the consequences were excessive bleeding, absent and delayed bleeding, vaginal hemorrhaging, miscarriages, and stillbirths.

The Yellow Card * Adverse Event also registered 2,233 reports of reproductive and breast disorders due to the AstraZeneca and Pfizer vaccines.

Also, 1,465 were registered involving reproductive systems and 19 miscarriages, five premature labors, and two stillbirths linked to the AstraZeneca vaccine.

The reports have:

  • 255 cases of abnormal uterine bleeding
  • 242 reports of unusual breast pain and swelling
  • 182 women who experienced absent or delayed menstruatio
  • 175 cases of heavy menstrual bleeding

Traduction :

Le gouvernement britannique a enregistré, dans le cadre de son système de signalement des effets indésirables des vaccins, plus de 2 200 rapports faisant état de troubles de la reproduction dus à l’administration du vaccin. Parmi les conséquences, citons des saignements excessifs, des saignements absents ou retardés, des hémorragies vaginales, des fausses couches et des mortinaissances.

Le Yellow Card * des effets indésirables a également enregistré 2 233 rapports de troubles de la reproduction et du sein dus aux vaccins d’AstraZeneca et de Pfizer.

En outre, 1 465 ont été enregistrés concernant les systèmes reproducteurs et 19 fausses couches, cinq accouchements prématurés et deux mortinaissances liés au vaccin AstraZeneca.

Les rapports comportent :

255 cas de saignements utérins anormaux

242 rapports de douleurs et de gonflements inhabituels des seins

182 femmes ayant eu des menstruations absentes ou retardées

175 cas de saignements menstruels abondants

Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator

[Le Yellow Card Scheme est le système britannique de collecte d’informations sur les effets indésirables suspectés des médicaments. Le programme permet de surveiller la sécurité des médicaments et vaccins qui sont sur le marché.]

A Propos de L’ HYDROGEL nano technologique qui ‘enrobe’ la protéine Spike » dans les injections mRNA Pfizer et Moderna : il n’est pas lui même quelque chose d’anodin, cela n’a jamais été utilisé dans des « vaccins « pour l’Homme, pas plus que la technologie ARN messager .

Voici un lien avec analyses, et un PDF avec photos au microscope fait par des médecins slovaques, sur la nature et les propriétés de cet hydrogel présent aussi bien dans les tests naso pharyngés que dans les ‘ vaccins’ ARN:

From Slovakia Hospital – COVID PCR Tests Found to be Tool for Genocide (Hôpital de Slovaquie – Les tests PCR de COVID se révèlent être un outil de génocide).

Voir la vidéo sur le site Odysee en cliquant ICI

LA BOMBE HUMAINE

Selon des rapports US faits en avril 2021:

  • Des centaines ,des milliers de personnes NON VACCINEES rapportent avoir des « effets secondaires  » des vaccins Pfizer et Moderna , mais SANS être vaccinées .
  • Avril 2021 , USA :des centaines de femmes rapportent avoir des problèmes de saignements, de menstruations anormales, de fausses couches , très graves.

Le FAIT EST QUE ces femmes ne SONT PAS VACCINEES.

On note sur les réseaux sociaux, dont Telegram (posts aussitôt censurés ) des centaines de témoignages venant de femmes non « vaccinées », qui déclarent avoir des effets secondaires comme ceux du vaccin sur leur système génital , effets graves ou gravissimes, (règles énormes, caillots sanguins, ET fausses couches ) mais elle ne SONT PAS VACCINEES . Elles déclarent qu’elles ont juste été en contact proche avec des gens vaccinés:

https://www.banned.video/watch?id=607883e137494025d4bda2ae

Rapidement, des médecins américains s’interrogent sur comment des personnes non vaccinées pourraient  » attraper’ des effets secondaires du vaccin m RNA à protéine Spike affectant le système génital et reproductif notamment, en étant juste ‘autour’ de gens vaccinés, sans relation sexuelle pour autant.

De graves effets sur le système génital féminin, affectant à présent des centaines de femmes, et d’enfants de sexe féminin ou de femmes déja ménauposées : pertes de sang, règles débordantes, fausses couches, caillots , saignements, y compris chez des fillette . Problèmes aussi pour des hommes pour leurs organes génitaux (hommes non vaccinés)

Unvaccinated Women Claim Unusual Menstrual Cycles & Miscarriages After Being Near Recently Vaccinated Individuals (Des femmes non vaccinées affirment avoir des cycles menstruels et des fausses couches inhabituels après avoir côtoyé des personnes récemment vaccinées.)

ICI, REGARDEZ ATTENTIVEMENT :

Une vidéo originale des 4 ou 5 médecins américains (ces médecins font des hypothèses très élaborées, mais n’ont pas encore de réponse sure et certaine sur le « comment cela se produit » )

VIDEO : https://www.bitchute.com/video/QjLh2lVsvsZa/

Un EXTRAIT de cette vidéo en français :

https://odysee.com/@NeufdeCoeur:1/Northrup-impact-des-personnes-vaccin%C3%A9es-sur-les-autres:1

Cette vidéo est le premier extrait doublée de cet échange entre 5 médecins le 22 avril 2021 autour des conséquences de la vaccination ARNm sur les personnes non vaccinées. En effet, depuis que des rapports ont fait surface ces derniers jours selon lesquels des personnes qui ont choisi de NE PAS recevoir les injections expérimentales de COVID-19, mais ont été exposées à ceux qui les ont reçues et ont souffert de ce qui semble être des infections provenant de ces personnes entièrement «vaccinées», affectant principalement les femmes qui ont signalé des problèmes de menstruation, des saignements abondants, des fausses couches et une réduction du lait maternel…

29 avril 2021 : USA. la BOMBE MÉDIATIQUE : la pire inquiétude pour toutes les femmes et l’Humanité.

Les preuves s’ajoutent jour après jour. En France, et dans les pays francophones, il n’y a aucune information.

Une bombe sort sur INFOWARS et dans des médias alternatifs de grande qualité aux USA sur ce qui serait l’explication POSSIBLE de cette ‘ fuite’ vers les non vaccinés de « quelque chose, » (la PROTÉINE SPIKE synthétique injectée?) (MRNA spike protein sars cov 2 enrobée dans hydrogel NANO ) ,qui serait « communiqué » à des personnes non vaccinées par des personnes vaccinées ) et la preuve en est trouvée dans le document de PFIZER :

Publication internet 2 = vidéo d’Infowars, avec des documents de la société Pfizer : banthis.tv

Publication internet 3 = vidéo sur le même thème : banthis.tv

Publication internet 4 : blazingpress.com

DOCUMENT de PFIZER /pages 67, 68, 69. Extrait:

« A female is found to be pregnant while being exposed or having been exposed to study intervention due to environmental exposure. Below are examples of environmental exposure during pregnancy:

•A female family member or healthcare provider reports that she is pregnant after having been exposed to the study intervention by INHALATION or skin contact. »

8.3.5.3.Occupational ExposureAn occupational exposure occurs when a personreceivesunplanned direct contact with the study intervention, which may or may not lead to the occurrence of an AE.Such persons may include healthcare providers, family members, and other roles that are involved in the trial participant’s care.The investigator must report occupational exposureto Pfizer Safety within 24 hours of the investigator’s awareness, regardless of whether there is an associated SAE. The information must be reported using the VaccineSAE Report Form.

A female is found to be breastfeeding while being exposed or having been exposed to study intervention (ie, environmental exposure).An example of environmental exposure during breastfeeding is a female family member or healthcare provider who reports that she is breastfeeding after having been exposed to the study intervention by INHALATION or skin contact. »

Traduction :

» On constate qu’une femme est enceinte alors qu’elle est exposée ou a été exposée à l’intervention de l’étude en raison d’une exposition environnementale. Voici des exemples d’exposition environnementale pendant la grossesse :

-Un membre féminin de la famille ou un prestataire de soins de santé signale qu’elle est enceinte après avoir été exposée à l’intervention de l’étude par INHALATION ou par contact avec la peau. »

8.3.5.3.Exposition professionnelleUne exposition professionnelle se produit lorsqu’une personne reçoit un contact direct non planifié avec l’intervention de l’étude, qui peut ou non conduire à la survenue d’un EI.Ces personnes peuvent être des prestataires de soins de santé, des membres de la famille et d’autres rôles qui sont impliqués dans les soins du participant à l’essai.L’investigateur doit signaler l’exposition professionnelle à Pfizer Safety dans les 24 heures suivant sa prise de conscience, qu’il y ait ou non un EI associé. L’information doit être communiquée à l’aide du formulaire de rapport sur les effets indésirables des vaccins.

Une femme allaite alors qu’elle est exposée ou a été exposée à l’intervention de l’étude (c’est-à-dire une exposition environnementale). Un exemple d’exposition environnementale pendant l’allaitement est une femme membre de la famille ou un fournisseur de soins de santé qui signale qu’elle allaite après avoir été exposée à l’intervention de l’étude par INHALATION ou par contact cutané.

Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator

Voici des exemples d’exposition environnementale pendant la grossesse:
• Une femme membre de la famille ou un professionnel de la santé déclare qu’elle est enceinte
après avoir été exposée dans le cadre d’une intervention de l’étude par inhalation ou par contact avec la peau.

• Un membre masculin de la famille ou un professionnel de la santé qui a été exposé à une intervention liée à l’étude par inhalation ou par contact avec la peau expose alors sa partenaire féminine avant ou à peu près au moment de la conception.

Voir le document de PFIZER en cliquant ICI

Les essais, appelés à tort vaccination, ont donc lieu partout dans le monde sous l’égide des représentants de la haute finance internationale. Et ces produits posent eux-mêmes de gros soucis, ce qui a fait dire à certains que nous avons dorénavant à gérer un double problème: la pandémie d’une part et les conséquences de la vaccination d’autre part.

Est-ce que des ‘vaccins’ (de biotechnologie)peuvent être technologiquement réalisés pour se ‘ disséminer’ dans les populations? (Were COVID-19 Vaccines Made To “Self-Spread” To Non-Vaccinated People?)

La science moderne dit OUI: en tout cas, cela se fait pour les ANIMAUX. Et la faisabilité en a été discutée pour les humains en 2018 au centre John Hokins, dont Bill Gates fait partie.

Des documents émanant de Pfizer, Johns Hopkins et d’autres organismes évoquent la possibilité que les vaccins COVID-19 se « propagent » aux personnes non vaccinées qui entrent en contact avec une personne récemment vaccinée.

John Hopkins Document 2018

Je cite :

“Self-Spreading Vaccines: Self-spreading vaccines are genetically engineered to move through populations like communicable diseases, but rather than causing disease, they confer protection. The vision is that a small number of individuals in a target population could be vaccinated, and the vaccine strain would then circulate in the population much like a pathogenic virus, resulting in rapid, widespread immunity. »

Traduction :

« Vaccins auto-diffusants » : Les vaccins auto-diffusants sont génétiquement conçus pour se déplacer dans les populations comme les maladies transmissibles, mais plutôt que de provoquer une maladie, ils confèrent une protection. La vision est qu’un petit nombre d’individus dans une population cible pourrait être vacciné, et la souche du vaccin circulerait ensuite dans la population comme un virus pathogène, ce qui entraînerait une immunité rapide et généralisée ».

Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator

Source :  www.infowars.com

ATTENTION : un document scientifique , parle de la possibilité de  transfection passive’ par RNA INHALE :

https://www.researchgate.net/publication/346643240_Passive_inhaled_mRNA_vaccination_for_SARS-Cov-2

« Messenger RNA (mRNA) as a means for PASSIVE mmunization has been extensively studied for years. Early studies since the 1990s showed that exogenous mRNA could direct protein expression in vivo, cementing mRNA as a promising drug platform technology. Several studies later demonstrated the utility of mRNA in vaccine development and conferring protection against cancers and infectious diseases. Moreover, passive mRNA immunization also experiences fewer safety issues due to its non‐integrative and transient nature, the latter of which contributes to better and/or easier control of protein expression.The potential role of mRNA vaccination in the fight against SARS-CoV-2 is evidenced by ongoing COVID-19 Phase I vaccine trials conducted by several pharmaceutical companies, including Moderna Therapeutics’ mRNA-1273 vaccine, which has promising results.The feasibility of INHALED RNA for PASSIVE TRANSFECTIONas also been proven in a number of studies. On a mechanistic level, the inhaled RNA may lead to s PASSIVE SYNTHESISof non-infectious SPIKE PROTEINSsing cell transfection machinery, hence leading to immunization of the individual. »

L’ARN messager (ARNm) comme moyen d’immunisation passive a été largement étudié pendant des années. Les premières études depuis les années 1990 ont montré que l’ARNm exogène pouvait diriger l’expression des protéines in vivo, cimentant l’ARNm en tant que technologie de plate-forme médicamenteuse prometteuse. Plusieurs études ont démontré par la suite l’utilité de l’ARNm dans le développement de vaccins et conférant une protection contre les cancers et les maladies infectieuses. De plus, l’immunisation passive à l’ARNm rencontre également moins de problèmes de sécurité en raison de sa nature non intégrative et transitoire, cette dernière contribuant à un meilleur et / ou un contrôle plus facile de l’expression des protéines. Le rôle potentiel de la vaccination à l’ARNm dans la lutte contre le SRAS-CoV-2 est mis en évidence par les essais de vaccin COVID-19 de phase I en cours menés par plusieurs sociétés pharmaceutiques, y compris le vaccin ARNm-1273 de Moderna Therapeutics, qui a des résultats prometteurs. La faisabilité de l’ARN INHALE pour la TRANSFECTION PASSIVE a également été prouvée dans un certain nombre d’études. Sur le plan mécaniste, l’ARN inhalé peut conduire à une SYNTHESE PASSIVE de protéines de pointe non infectieuses à l’aide de la machinerie de transfection cellulaire, conduisant ainsi à l’immunisation de l’individu.

Et ils s’en vantent !!

On touche le fond de la folie humaine et du risque émergent de ELE par bio technologie ‘ vaccinatoire’.

Post 6 : autre preuve que des techniques d’inhalation de vaccins RNA messager existent déjà, ce qui peut être ou non relié à cette affaire :

https://news.mit.edu/2019/inhalable-messenger-rna-lung-disease-0104?fbclid=IwAR2sjAtPRjEFrdxJv1A1G0axjvKSCdpEzmkInjPFefGwF0sxmqqnmtq_68M

Mis à jour le 2 mai 2021 : cette vidéo est le deuxième extrait doublé de cet échange entre 5 médecins USA 22 avril 2021 autour des conséquences de la vaccination ARNm sur les personnes non vaccinées.

Dr. Carrie Madej nous fait part de ses réflexions et de ses inquiétudes concernant la présence de particules de nanolipides dans les vaccins Pfizer et Moderna.

https://odysee.com/@BobTremblay:6/2932:5

Hydrogel réactif aux Ondes EMF artificielles??

Darpa a développé une ‘substance ‘ insérable sous la peau , qui ne soit pas rejetée par le corps et contient des ‘ sensors’: https://www.youtube.com/watch?v=jzOeY2DVHyE

Voir également les liens suivants :

https://childrenshealthdefense.org/child-health-topics/military-vaccines/microchips-nanotechnology-and-implanted-biosensors-the-new-normal/

https://www.darpa.mil/program/in-vivo-nanoplatforms

https://profusa.com/injectable-body-sensors-take-personal-chemistry-to-a-cell-phone-closer-to-reality/

L’ « innocent » hydrogel du vaccin ARN messager est une substance pour  envelopper l’ARN messager dans une couche de polymères nanos et nano particules lipidiques, de sorte que cela ne soit pas considéré par le système immunitaire comme un élément étranger et que l’ARN messager parvienne jusque à la cellule: (statnews.com)

« A nanocarrier system made up of lipid or POLYMERIC nanoparticles can bring mRNA into cells to instruct them to make antigens and stimulate the immune system to make antibodies against SARS-CoV-2. These lipids and polymers are designed to escape enzymes that might rapidly degrade the mRNA or limit how well cells take it up. » (dovepress.com)

« Un système de nanocarrier composé de nanoparticules lipidiques ou POLYMERIQUES peut amener l’ARNm dans les cellules pour leur donner l’ordre de fabriquer des antigènes et stimuler le système immunitaire pour qu’il fabrique des anticorps contre le SRAS-CoV-2. Ces lipides et polymères sont conçus pour échapper aux enzymes qui pourraient dégrader rapidement l’ARNm ou limiter son absorption par les cellules. »

Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator

N ‘oublions pas que le rêve du Great Reset du World Economic Forum (La Grande Réinitialisation du Forum économique mondial) est d’injecter la terre entière avec ces ‘vaccins’ bio tech ( Klaus Schwab, Gavi alliance , Bill Gates ) et que chaque etre humain aie un ID numérique lié à la « vaccination».

https://id2020.org/digital-identity

https://id2020.org/alliance

De mixer l’Homme avec le computer, la smart Grid 5G, et la Nano technologie :

https://www.scientificamerican.com/article/the-internet-of-things-goes-nano/?fbclid=IwAR3Vb_NCegpsXuh276JRQWKkMU5fZBYtn2roC1m1tcDT1y8fkNsk3ZWkZag

Aussi nous ne pouvons qu’enquêter davantage sur le fait que la ‘transmission’ puisse être aussi favorisée ou amplifiée par des fréquences, par des ‘ bio sensors’ injectés, par la smart Grid 5G et la nano technologie .

TRANSHUMANISME :

https://reseauinternational.net/reset-de-la-medecine-par-la-nanotechnolgie-transhumanisme-en-vue/

Le 5 mai 2021, l’info est également sorti sur des sites français  tel que cogiito.com.

Theara Truth news

Le 1 er mai 2021

Sources et références :

  • USA :Médecins et épidemiologistes américains
  • Chaines et médias de sauvetage de l’information : Rumble. Odysee, wordpress.infowars
  • Témoignages par les réseaux sociaux de milliers de femmes
  • Malades qui témoignent
  • Articles scientifiques
  • Document dePfizer
  • Darpa

= = =

Lectures complémentaires sur Résistance 71 :

Nos pages :

« Coronavirus, guerre contre l’humanité » et « COVID-19 du mythe aux statistiques et des stats au scandale »

approchez_pas_si_vaccines

Non à l’instinct de mort (état et capitalisme) oui à la vie (société organique) avec Raoul Vaneigem

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, crise mondiale, démocratie participative, gilets jaunes, guerres hégémoniques, média et propagande, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, sciences et technologies, société des sociétés, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , on 9 mai 2021 by Résistance 71

covid-mettre-le-masque-et-la-plume

Vivre et en finir avec le mépris de la vie

Raoul Vaneigem

Avril 2021

Source: https://www.lavoiedujaguar.net/Vivre-et-en-finir-avec-le-mepris-de-la-vie

Retour parodique au passé

Le crime contre l’humanité est l’acte fondateur d’un système économique qui exploite l’homme et la nature. Le cours millénaire et sanglant de notre histoire le confirme.

Après avoir atteint des sommets avec le nazisme et le stalinisme, la barbarie a recouvré ses falbalas démocratiques. De nos jours, elle stagne et, refluant comme un ressac dans une passe sans issue, elle se répète sous une forme parodique.

C’est ce ressassement caricatural que les gestionnaires du présent s’emploient à mettre en scène. On les voit nous convier benoîtement au spectacle d’un délabrement universel où s’entremêlent goulag sanitaire, chasse à l’étranger, mise à mort des vieux et des inutiles, destruction des espèces, étouffement des consciences, temps militarisé du couvre-feu, fabrique de l’ignorance, exhortation au sacrifice, au puritanisme, à la délation, à la culpabilisation.

L’incompétence des scénaristes attitrés ne diminue en rien l’attrait des foules pour la malédiction contemplative du désastre. Au contraire ! Des millions de créatures rentrent docilement à la niche où elles se recroquevillent jusqu’à devenir l’ombre d’elles-mêmes.

Les gestionnaires du profit sont arrivés à ce résultat auquel seule une réification absolue aurait pu prétendre : ils ont fait de nous des êtres apeurés par la mort au point de renoncer à la vie.

La propagation d’une mentalité carcérale

Au nom du mensonge que la propagande appelle vérité, on laisse un traitement politique et policier se substituer au traitement sanitaire que requiert le simple souci du bien commun. Nul n’est dupe du tour de passe-passe : les gouvernants dissimulent et cautionnent ainsi la mise à mal des hôpitaux publics à laquelle la cupidité les enjoint de recourir.

Colère et indignation n’ont pas fait varier la pression étatique qui expérimente le degré d’abjection auquel la servilité des populations peut tomber sans se rompre. Les misérables au pouvoir se moquent bien de quelques coups de gueule corporatistes et syndicaux. L’insulte et l’exécration ne sont-elles pas une façon de les reconnaître, sinon de leur faire allégeance ?

Tandis qu’analystes et sociologues débattent du capitalisme, les ubuesques mafias du profit et leurs palotins étatiques poursuivent en toute légalité la mise à mort rentabilisée du vivant. En attendant la prochaine alerte épidémique, les petits fours de l’hédonisme sont servis à ceux qui ont pris le risque de se faire vacciner avec des produits dont la seule efficacité avérée tient à la cotation boursière et aux bénéfices concurrentiels. Louons les citoyens qui sont entrés courageusement dans la lice des lessives émérites, où un blanc lave plus blanc que l’autre. Il est vrai que n’avoir pas peur n’a pas le même sens selon qu’à longueur d’incarcération les populations acceptent de s’exposer à des radiations et à des poisons qui les tuent. Ou si, au contraire, elles s’insurgent contre les nuisances, les éradiquent et passent outre aux décrets qui les légalisent.

La pensée du pouvoir est une pensée morte, elle vole au ras des tombes. Son odeur de charogne est l’odeur de l’argent. Elle nous suffoquera tant que nous la combattrons dans ses cimetières au lieu d’édifier des lieux de vie et d’y entretenir une guérilla avec des armes qui ne tuent pas — et dont, en conséquence, nos ennemis ignorent la portée.

Comment tolérer plus longtemps que la peur de mourir d’un virus nous empêche de vivre ?

Avec ses hauts et ses bas, l’existence quotidienne ne démontre-t-elle pas que rien ne restaure mieux la santé que la fête et la jouissance ? Le plaisir du corps attentif aux saveurs, aux caresses, aux ambiances chaleureuses stimule les défenses immunitaires de l’organisme. Il prémunit contre les cris d’alarme que la douleur pousse dans l’urgence, quand il est trop tard, quand le mal est fait. Il ne faut pas être grand clerc pour le savoir.

Jamais le crime contre le vivant n’a été glorifié avec un tel cynisme, avec une telle stupidité goguenarde. Tout a été et est mené à rebours. À l’instar de la fameuse dette sans fond et sans raison, le gouffre de la pandémie engloutit tout ce qui passe à portée. Ravages de la dégradation climatique, effets meurtriers de la pollution et des nourritures empoisonnées, cancers, infarctus, agressivité suicidaire, troubles mentaux, allez hop, passez muscade !

La vérité du système économique dominant est le mensonge qui fait du monde à l’envers la norme et la réalité. Les masques voilent le sourire, étouffent la parole, sidèrent les enfants confrontés à un familier qui leur devient étranger.

La malédiction du travail est devenue une hantise, les enseignants sont trop préoccupés de gestes sécuritaires pour enrichir leur savoir et celui des autres. Nos sociétés sont lentement gangrenées par la banalisation d’un comportement obsidional, ainsi que l’on nomme l’angoisse agressive qui s’empare des habitants d’une ville assiégée. Le repli terrifié, la défiance et la paranoïa s’inventent alors des ennemis intérieurs à pourchasser.

En l’occurrence, le principal ennemi est clairement identifié, c’est la vie et son insolente liberté.

Certes, nous sommes accoutumés de longue date aux pratiques de la jungle sociale, puisque nous y sommes confinés dès notre naissance. Toutefois, les pires époques d’obscurantisme et de despotisme absolu gardaient une fenêtre ouverte sur une réalité autre. Si illusoire qu’il fût, le principe d’espérance galvanisait les velléités de révolte.

La réclusion à perpétuité à laquelle la glaciation du profit nous condamne a prévu des barreaux qui emprisonnent nos rêves. Foutriquets écologistes, avez-vous pensé à ce paradigme ?

CoVax1

Le grand renversement

Privés du droit à la vie que le privilège même de l’espèce humaine a rendu imprescriptible, nous n’avons d’autre choix que de le restaurer et de lui assurer une souveraineté à laquelle nous n’avons jamais cessé d’aspirer.

Le principe « rien n’est vrai, tout est permis » a, pendant des millénaires, répondu à la préoccupation majeure du Pouvoir hiérarchisé : favoriser un chaos où le rappel à l’Ordre vînt justifier et affermir son autorité. Rien de tel que le spectre de l’an-archie, du non-pouvoir, de la chie-en-lit, pour nous protéger des voyous en nous poussant dans les bras sécuritaires de l’État-voyou.

Cependant, renversé et saisi dans une perspective de vie, le même propos marque une détermination radicalement différente. Il exprime une volonté de tout reprendre à la base, de tout réinventer, de tout rebâtir en nous désencombrant d’un monde figé par la glaciation du profit.

Aucune baguette magique ne brisera les chaînes que notre esclavage a forgées mais j’aimerais assez que l’on inclue dans le poids excessif qu’on leur attribue la croyance — transmise et affermie de génération en génération — qu’elles sont irréfragables, qu’aucun effort ne peut les briser.

Un véritable effet d’envoûtement accrédite la fable d’une impuissance native de la femme et de l’homme. Il contrecarre au départ les tentatives d’émancipation qui jalonnent l’histoire. Cela fait des siècles que les victoires de la liberté célèbrent leurs défaites, que le culte des victimes honore la vocation sacrificielle et flétrit nos sociétés en les militarisant.

Briser l’envoûtement ne ressortit pas du « Que faire ? » léniniste, il ne procède pas d’un défi insurrectionnel. À quoi tient la cohérence et la paradoxale rationalité de cet ensorcellement universel ? À une gestion des êtres et des circonstances, que le Pouvoir a longtemps attribuée à une intervention surnaturelle. La fable d’un mandat céleste délivré par des dieux prêtait à une brute rusée et tyrannique les traits redoutables d’un extraterrestre, jeteur de foudre et de sorts.

La décapitation de Dieu et de Louis le seizième, dernier monarque de droit divin, a mis un terme non au Pouvoir mais à la peur d’être agrippé par lui à la moindre velléité contestataire.

Si meurtrière qu’elle demeure, l’autorité étatique a perdu ce qui lui restait de prestance, tant l’accable le ridicule de ses incontinences. À quoi s’ajoute la fronde des femmes qui, de leur doigt inexorable, crèvent le « mauvais œil » que le patriarcat s’obstine à darder sur elles.

Ce qui s’annonce a contrario d’un tel délabrement n’est pas moins évident. Un irrésistible mouvement de bascule s’amorce partout dans le monde. Il a son rythme et ses conditions propres. La renaissance du vivant marque les premiers pas de l’être humain sur une terre dont il a été spolié. Ce renouveau n’a que faire de prophètes, de Cassandre, d’aruspices. Le défi l’indiffère, la résistance lui suffit.

Le capitalisme apocalyptique et le catastrophisme anticapitaliste forment les deux pôles contraires d’où s’apprête à jaillir, tel un arc électrique, un fulgurant retour à la vie.

Sous la résignation de millions d’existences condamnées à la répression et à l’ennui (ce grand dissolvant des énergies), une force insurrectionnelle s’accumule qui, dans le temps non mesurable d’un éclair, va balayer nos petites luttes corporatistes, politiques, concurrentielles, sectaires.

Une révolution larvée, morcelée, parcellaire, émiettée cherche confusément le point de jonction où, dans une colère commune, l’individu et le collectif retrouveront la lucidité et leur unité.

La lourdeur du mensonge et de sa crédibilité avaient à l’époque de Goebbels le poids d’une vérité à laquelle la mystique nationaliste et le dynamisme du capitalisme prêtaient une cohérence illusoire.

Qu’en est-il aujourd’hui ? Le dynamisme du capitaine d’industrie — que la focalisation financière et spéculative du capitalisme a laissé pour compte — n’alimente plus la moindre espérance d’amélioration sociale. Les multinationales brisent dans l’œuf les politiques protectionnistes, nationalistes, souverainistes.

La faillite avérée des grandes vérités scientifiques gangrenées par le profit a entraîné dans la débâcle l’idée de progrès, longtemps perçue comme bénéfique, en raison du confort qu’elle procurait à la survie.

Les héritiers des experts qui jurèrent que le nuage de Tchernobyl avait évité le beau ciel de France ont discrédité irrémédiablement le milieu des savants en général et de la médecine en particulier. Je ne sais si l’autodéfense sanitaire ira jusqu’à l’automédication assistée mais il n’est pas douteux que la relation entre patient et aide-soignant prendra un tour moins mécanique, moins mercantile, plus humain, plus affectif.

À l’encontre des sondages, des baromètres statistiques et autres officines d’opinions préfabriquées, l’innovation et l’inventivité se donneront libre cours, explorant de nouveaux territoires, essaimant pêle-mêle aberrations et créations de génie. L’intelligence sensible triera, affinera, reconnaîtra les siens comme elle en use en recueillant les dons que la nature prodigue, sans réserve ni discernement. L’intelligence sensible est la nouvelle rationalité.

Miser sur l’autonomie individuelle et collective

Oui, je fais confiance à cette intelligence sensible qui fut si longtemps occultée et discréditée par l’intelligence intellectuelle. Comme le révèle l’effritement progressif de la pyramide hiérarchique, l’intellectuel n’a jamais été que l’instrument de la classe supérieure, l’esprit du maître régnant sur le corps et sur les parties inférieures de la société.

Sa fonction dirigeante s’exerce jusque dans la corrosion critique dont il infeste le vieux monde pour lequel il travaille. Le mépris dont il a accablé dès sa naissance, en France, ce mouvement de « rustauds incultes et incontrôlables » que sont censés rester les gilets jaunes est révélateur du malaise qui le ronge. Tandis qu’une part de l’homo intellectualensis tente de rattraper sa bévue initiale et de se faire pardonner en agitant le drapeau mité des « convergences de luttes », la part de la conscience en éveil dévoile en lui, comme en chacun de nous, le drame de la pensée séparée de la vie, de l’abstraction qui nous exile de notre substance vivante. Car l’intellectualité est une tare aussi commune à tous et à toutes que la division du travail et l’invariable statut d’exploité et d’exploiteur.

Quand j’appelle au retour du vivant, à l’unité du moi et du monde, c’est cette part de conscience que j’invoque, car elle participe du devenir humain et elle a de tout temps été la lumière qui nous guidait.

La conscience humaine est ce fond de pensée universelle qui est la réalité la mieux partagée et la plus refoulée de notre histoire. Ce qui la frappait d’interdit se délite, ce qui va l’embraser — voire l’illuminer, à tous les sens du terme — n’est guère plus qu’une étincelle, mais elle ne s’éteint pas. Dès lors, pourquoi ne pas miser sur la combustion qui brasille au cœur de nos désirs ?

La renaissance de la terre et du corps fait partie de mes rêves. J’en revendique la folie subjective. Je m’autorise à en vouloir réaliser les desseins, tant se multiplient en nous et autour de nous les jeux du possible et de l’impossible.

Les militants de l’espérance et de la désespérance sont fondés, j’en conviens, à taxer d’optimisme, de chimère, de fantasme, nombre de mes idées qui contribueraient à les nourrir s’ils ne les ingéraient pas comme une pure tambouille intellectuelle.

L’éveil du vivant est une menace pour les petits marquis de l’idéologie. Les coups de pied au cul décochés au Pouvoir les atteignent au fondement.

SlogBD6

La vie est une fête, faisons fête à la vie

J’incline à penser qu’une conscience éveillée ébranle plus aisément le monde que le déferlement de l’enthousiasme grégaire. La radicalité est un rayonnement attractif, un raccourci qui coupe les voies ordinaires de la réflexion laborieuse.

Créer mon bonheur en favorisant celui des autres s’accorde mieux à ma volonté de vivre que les lamentations de la critique-critique, dont le mur obture ou, du moins, assombrit nos horizons.

Il est des flambées d’impatience où je crierais volontiers : « Lâchez tout ! Balayez vers l’égout les thuriféraires de l’argent ! Brisez les amarres du vieux monde, prenez à bras-le-corps la seule liberté qui nous rende humains, la liberté de vivre ! »

Je n’ignore pas que recourir aux mots d’ordre et aux objurgations accorde plus d’importance à la chape d’inertie qu’à la conscience qui la fissure et la brisera en son temps. Mais rien ni personne ne m’empêchera de me réjouir à la pensée de n’être pas seul à appeler de mes vœux une tornade festive qui nous délestera, comme d’une mauvaise colique, des morts-vivants qui nous gouvernent. Le retour de la joie de vivre se moque de la vengeance, du règlement de compte, des tribunaux populaires. Le souffle des individus et des collectivités passe outre aux structures corporatistes, syndicales, politiques, administratives, sectaires, il évacue le progressisme et le conservatisme, ces mises en scène d’un égalitarisme de cimetière, qui est désormais le lot des démocraties totalitaires. Il ouvre à l’individualiste, aigri par le calcul égoïste, les voies d’une autonomie où se découvrir comme un individu, unique, incomparable, offre la meilleure garantie de devenir un être humain à part entière.

L’individu prend conseil mais refuse les ordres. Apprendre à rectifier ses erreurs le dispense des reproches. L’autonomie s’inscrit dans le dolce stil nuovo voué à supplanter le règne de l’inhumain.

Laisser pourrir ce qui pourrit et préparer les vendanges. Tel est le principe alchimique qui préside à la transmutation de la société marchande en société vivante. N’est-ce pas l’aspiration à vivre en dépassant la survie qui met partout en branle l’insurrection de la vie quotidienne ? Il y a là une puissance poétique dont aucun pouvoir ne peut venir à bout, ni par force ni par ruse. Si la conscience tarde à s’ouvrir à une telle évidence, c’est que nous sommes accoutumés à tout saisir par le petit bout de la lorgnette, nous interprétons nos luttes quotidiennes en termes de défaites et de victoires sans comprendre que c’est l’anneau dans le nez qui nous conduit à l’abattoir.

À errer entre dépérissement et renouveau, nous avons acquis le droit d’esquiver et de quitter une danse macabre, dont nous connaissons tous les pas, pour explorer une vie dont nous n’avons eu, hélas, à connaître que des jouissances furtives.

La nouvelle innocence de la vie retrouvée n’est ni une béatitude ni un état édénique. C’est l’effort constant que réclame l’harmonisation du vivre ensemble. À nous de tenter l’aventure et de danser sur le sépulcre des bâtisseurs de cimetières.

Raoul Vaneigem

Le 21 avril 2021

= = =

Raoul Vaneigem (PDF) :

L’essentiel de R. Vaneigem

Appel à la vie contre la tyrannie marchande (extraits)

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

SlogBD7

Mise en place d’une unique ligne de fracture planétaire pour la division sur fond de pandémie fabriquée COVID-19 et de « vaccination »

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, OGM et nécro-agriculure, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, société des sociétés, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , on 5 mai 2021 by Résistance 71

diviser3

Résistance 71

5 mai 2021

Il a de longue date été analysé que tout système coercitif et à plus forte raison le système étatico-capitaliste de domination et d’exploitation prévalent depuis un peu plus de deux siècles, ne peut survivre et se maintenir qu’en possédant le monopole de la coercition et de la violence d’un côté et de maintenir une division des masses de l’autre, afin que le premier élément de coercition soit efficace. C’est le sempiternel « diviser pour mieux régner » toujours recommencé.
Ainsi, l’oligarchie en charge du système de gestion de notre société humaine a constamment créé des liens de division entre les gens de façon à nous maintenir occupés aux guerres de clochers, celles-ci étant une excellente diversion empêchant les gens de penser et d’agir pour leur unification. Le pire cauchemar de l’oligarchie et du système étant de nous voir unis par delà les contraintes créées à cet effet diviseur.
Ainsi, au fil des siècles, nous nous sommes vus imposer des luttes fictives sur des divergences fabriquées et des manipulations idéologiques. Ceci est simple à constater, l’histoire parle d’elle-même : la « civilisation » contre « les barbares », les « chrétiens » contre les « musulmans », les catholiques contre les protestants, une « nation » contre une autre, les blancs contre tout ce qui ne l’est pas, l’homme contre la femme, le riche contre le pauvre (continuez la liste vous-même…)… Ceci marche, des millions et millions de gens se sont entretués et ont maintenus les fossés de la division sur ces lignes de fractures totalement fabriquées et n’ayant aucun lieu d’être. Mais ce système a ses limites. En effet, si un natif apache ou lakota est concerné par les effets dévastateurs de la colonisation sur le continent américain, il ne se sent pas (forcément) concerné, même si c’est lié, par les guerres et destruction occasionnées par l’Occident au Moyen-Orient et les résultats de cette fabrication néo-conservatrice qu’est le soi-disant « choc des civilisations ».
L’humanité demeure divisée mais sur des lignes de fracture éparses et non universellement rassembleuses.

Aujourd’hui, et pour la première fois dans le monde moderne, nous voyons émerger sous nos yeux et grâce à une nouvelle idéologie de la peur, le covidisme, la création d’une ligne de fracture qui, si nous laissons le processus se dérouler, va devenir une ligne de fracture planétaire si pas « universelle », au-delà des guéguerres habituelles induites et factices entre races, religions et classes sociales : la ligne de fracture planétaire qui est en train d’être fabriquée par l’oligarchie entre d’un côté les « vaccinés » contre la COVID-19 (elle même une « pandémie » fabriqué de toute pièce) et de l’autre les « non-vaccinés »…
Cette ligne de démarcation qui est pas à pas créée sera planétaire et fera fi de toute race, religion et condition sociale. Le but est de dresser les uns contre les autres, à l’échelle planétaire, les bons « vaccinés » contre les méchants et dangereux « non-vaccinés ». On peut parfaitement imaginer la facilité déconcertante à manipuler les animosités entre les deux parties au profit d’un agenda de promotion et de mise en place de la dictature technotronique nécessaire au passage du système étatico-capitaliste moribond et au bout de son rouleau, vers un Nouvel Ordre Mondial totalitaire, délire eugéniste et transhumaniste d’une petite coterie de psychopathes certes riches et puissants, mais néanmoins dégénérés, une fois cette ligne de fracture établie.

Ceci est le projet en marche, comme tout projet, il est soumis à des aléas, l’un de ceux-ci et non des moindres est la capacité des peuples à la lutte, à la résistance, à la résilience contre l’adversité, ici issue d’un non-sens total. Un projet peut avoir du succès ou échouer et il ne tient qu’à nous en fait de faire échouer celui-là (comme les autres du reste…) en simplement articulant individuellement et collectivement un retentissant NON ! à cette vaste supercherie de vouloir vacciner la planète entière contre un virus dont le taux de mortalité chez les gens infectés est, selon l’OMS (financée par l’eugéniste criminel Bill Gates ne l’oublions pas et dont les chiffres furent en première lieu falsifiés à dessein pour générer la peur nécessaire…), de 0,03%, ce qui veut dire que 99,97% des malades guérissent de la maladie et que les fatalités de la maladie ont impliqué essentiellement des personnes de plus de 80 ans et déjà affectées de multiples facteurs pathologiques. Il est donc logique de se poser la question du pourquoi ?  Y a t’il quelque chose qu’on ne nous dit pas ? Cherchez et vous trouverez, répondre à ces questions n’étant pas le but de cet article. Nous l’avons fait par ailleurs (cf notre page « Coronavirus, guerre contre l’humanité »)

Le problème est le suivant : au plus de gens se laissent fallacieusement convaincre de se faire piquouzer (cessons aussi d’appeler ce cocktail ARNm mortifère « vaccin », ça n’en est pas un, c’est une thérapie génique) et plus la division va grandir et le déséquilibre se créer entre les deux camps que l’oligarchie veut monter l’un contre l’autre.
Nous vivons aujourd’hui des moments cruciaux pour l’humanité. Tout le monde est concerné. Et le but est de mener ce que les oligarques considèrent « le troupeau » à l’abattoir du Nouvel Ordre Mondial et écraser toute résistance. Pour ce faire, une fois de plus, ils utilisent la « peur », non plus du boche casque à pointe, du communiste couteau entre les dents ou du barbu islamiste planqué sous nos lits, mais d’une menace invisible, sournoise et mortelle, celle d’un virus (préalablement fabriqué en laboratoire) se répandant partout, faisant « des millions de morts », grâce à des chiffres bidouillés, pour lequel il n’y a pas de médicaments (à la trappe hydroxychloroquine, azithromicine et autre ivermectine) et dont seul un vaccin OGM, fabriqué en moins d’un an et mis sur le marché à titre expérimental en ayant court-circuité les mesures requise de tests et de sécurité, par quelques entreprises pharmaceutiques au passé plus que douteux (Pfizer and co…), serait la balle d’argent venant à bout de Bébert Corona, nouveau croquemitaine loup-garou de l’escroquerie systémique dominante.
Devant cette nouvelle imposture étatico-capitaliste, allons-nous les laisser faire ? Allons-nous nous laisser mener à l’abattoir et contrôler nos vies puis nos morts ? Et surtout allons-nous nous laisser enfermer une fois de plus dans une dichotomie fabriquée servant une fois de plus le sempiternel agenda du toujours diviser pour mieux régner ?
Réfléchissez bien avant de vous faire piquer avec cette merde transgénique, parce qu’une fois injectée, c’est fini, vous ne pourrez plus retirer le produit injecté de votre corps.
Nous avons encore et toujours le pouvoir de dire NON ! Cessons d’obéir, arrêtons de volontairement servir le système et la clique de psychos qui le dirige.
Contre tous les mensonges et impostures d’un système à la dérive totale dans son désir de contrôle et de puissance, l’heure est venue de nous unir et de foutre toute cette ineptie meurtrière par dessus-bord.
Oligarques, rendez-vous vous êtes cernés !

A bas l’État ! A bas la marchandise ! A bas l’argent ! A bas le salariat !
Pour que vive la société des sociétés de notre humanité enfin réalisée !

Dans l’esprit de Cheval Fou

« Coronavirus : du mythe aux statistiques et des stats… au scandale »

diviser2

Tentation et réflexion sur le RIEN des choses de la vie

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, gilets jaunes, guerres hégémoniques, militantisme alternatif, pédagogie libération, philosophie, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, société des sociétés, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , on 4 mai 2021 by Résistance 71

Résistance 71

4 mai 2021

Dernière chronique de RIEN en date… A diffuser sans aucune modération

Rien_Les_ILS_de_la_tentation
PDF

Que nous accompagnerons de quelques citations concordantes, dans l’air du temps et de notre réalité :

« Renverser des idoles, j’appelle ainsi toute espèce d’idéal, c’est déjà bien plutôt mon affaire… Le mensonge de l’idéal a été jusqu’à présent la malédiction suspendue au dessus de la réalité. L’humanité elle-même, à force de se pénétrer de ce mensonge, a été faussée et falsifiée jusque dans ses instincts les plus profonds, jusqu’à l’adoration des valeurs opposées à celles qui garantiraient le développement, l’avenir, le droit supérieur à l’avenir. »

« On me demandera peut-être pourquoi j’ai raconté toutes ces petites choses insignifiantes selon les jugements traditionnels… Je répondrai que toutes ces petites choses, nutrition, lieu et climat, récréation, toute la casuistique de l’amour de soi, sont à tous les points de vue beaucoup plus importantes que tout ce que l’on a considéré jusqu’ici comme important. C’est là précisément qu’il faut commencer à changer de méthode. Tout ce que l’humanité a évalué sérieusement jusqu’à présent, ce ne sont même pas des réalités, ce ne sont que des chimères, plus exactement des mensonges, nés des mauvais instincts de natures maladives et foncièrement nuisibles ; toutes les notions telles que « dieu », « l’âme », « la vertu », « le péché », « l’au-delà », la « vérité », la « vie éternelle ». Mais on y a cherché la grandeur de la nature humaine, sa « divinité »… Toutes les questions de politique, d’ordre social, d’éducation, ont été faussées à l’origine, parce qu’on a pris les hommes les plus nuisibles pour de grands hommes, parce que l’on a enseigné à mépriser les « petites choses », je veux dire les affaires fondamentales de la vie.
[…] ces prétendus hommes de « première importance » je ne les compte même pas parmi les hommes, ils sont pour moi le rebut de l’humanité, produits de la maladie et de l’instinct de vengeance Ce ne sont que des monstres néfastes et profondément incurables, qui veulent se venger de la vie. Je veux être à l’opposé de ces gens là. »

~ Friedrich Nietzsche, « Ecce Homo », 1888 ~

Après avoir lu ces deux extrait ci-dessus, pensez à ce qui est assimilable à cela dans le contexte actuel… Tout ?… Sans aucun doute, qu’attendons-pour foutre toute cette fange du mensonge, de l’exploitation et de la division fictive par dessus bord ?

Dans l’esprit de Cheval Fou

De l’antagonisme à la complémentarité : Nietzsche et la tradition anarchiste 1ère partie

Posted in actualité, altermondialisme, gilets jaunes, militantisme alternatif, pédagogie libération, philosophie, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , on 3 mai 2021 by Résistance 71

“Nietzsche a manqué le coche du socialisme. Lui seul, pourtant, est en mesure de barrer la route au nihilisme et de construire le rêve du philosophe : la surhumanité. Il faut dire oui à ce qui élève la vie mais contester ce qui l’abaisse.”
~ Albert Camus ~

Nietzsche et la tradition anarchiste

Extrait du livre de Max Leroy “Dionysos au drapeau noir”, ACL, 2014 (p.45-52)

Compilé par Résistance 71, mai 2021

Max Leroy

1ère partie
2ème partie

Nous avons découvert, au fil de nos recherches, un essai publié aux Etats-Unis en 2004, “I am not a man, I am dynamite”, sous-titré “Friedrich Nietzsche and the anarchist tradition” (introuvable en français, NdR71 : nous en traduisons certains passages en ce moment même pour combler ce vide… du moins en partie). Il semblerait fort qu’il n’existe aucune autre ouvrage sur le sujet.

[…] Le concept de transvaluation de toutes les valeurs (NdR71 : en fait le terme de Nietzsche est “transmutation de toutes les valeurs”) n’est pas seulement compatible avec le projet anarchiste, il en est un élément intégral, tout comme l’idée d’une philosophie au marteau sous-tend l’engagement anarchiste en faveur d’une transformation sociale radicale.

[…] Revenons vers le Vieux Monde. Et penchons-nous brièvement sur ces figures du mouvement anarchiste qui manifestent leur attachement sinon leur admiration pour Friedrich Nietzsche. Cette liste n’a pas, on l’imagine, la prétention d’être exhaustive.

Louise Michel (1830-1905), communarde déportée en Nouvelle-Calédonie, déclara: “Nous voulons la conquête du pain, la conquête du logement et des habits pour tout le monde… Alors le rêve superbe de Nietzsche, qui prophétisait l’avènement du surhomme se réalisera.”

E. Armand (1872-1963), fils de communard et partisan des “milieux libres”, s’inspira de l’individualisme nietzschéen pour forger sa pensée. Il célébra l’homme en marge, le solitaire contre le vent, l’âme ardente qui brûle loin des cendres de la société, le séditieux et l’insoumis face aux troupeaux consentants ; bref l’en-dehors. Son mot d’ordre ? “Défendre l’individu contre l’Homme”, cet indécrottable suiveur, incurable superficiel et éternel grégaire. Son “Petit manuel anarchiste individualiste”, rédigé en 1911 (NdR71: la même année que “L’appel au socialisme” de Gustav Landauer), rappelait ainsi que “l’anarchiste va, semant le révolte contre ce qui opprime, entrave, s’oppose à a libre expansion de l’être individuel”. Les maux du monde ne procèdent pas seulement de la propriété privée et du système capitaliste ; l’espèce humaine endosse la plus lourde responsabilité et les esclaves n’existent qu’en ce qu’ils acquiescent à leurs maîtres. A quoi bon une révolution ? Les tyrans se passent le mot, par-delà les régimes et les structures politiques. Resta à suivre sa route, sans horizons radieux ni Grand Soir, sans pratiquer l’exploitation ni la subir.

L’historien allemand Rudolph Rocker (1873-1958) traduisit “Ainsi parlait Zarathoustra” en yiddish et cita Nietzsche à quatre reprises dans son ouvrage le plus célèbre “Nationalisme et culture”. Il y salua ses analyses sur le déclin culturel allemand, se joignit à son rejet de l’appareil d’État mais déplora son “individualisme exorbitant” et regretta que le “déchirement intérieur” du philosophe (tiraillé entre ses penchants autoritaires et ses inclinations libertaires) l’ait empêché d’approfondir sa critique du pouvoir.

Albert Libertad (1875-1908), créateur des “causeries populaires”, présentait l’œuvre de Nietzsche lors des conférences qu’il animait. Celui qui fut incarcéré pour avoir crié “A bas l’armée!” déclamait son amour acharné de la vie et sa haine des pensées efflanquées.

Le peintre Salvador Segui (1886-1923), secrétaire général de la CNT catalane, était engagé dans le mouvement ouvrier depuis ses quinze ans. Il fut dans sa jeunesse un fervent partisan de Nietzsche, au point selon un article de “L’humanité” en 1932, qu’il n’était pas rare de l’entendre discuter du philosophe immoraliste aux terrasses des cafés ouvriers. Une organisation monarchiste proche du patronat l’abattit dans une rue de Barcelone un jour du mois de mars 1923.

Federica Montseny (1905-1944)m milita auprès de la CNT avant de devenir durant la guerre civile espagnole, la première femme à accéder au poste de ministre. Elle dût fuir le franquisme et s’installa à Toulouse. Nietzsche, qu’elle vénérait (avec Stirner, Ibsen et Reclus) l’avait amenée à célébrer le volontarisme, l’élan vital et la primauté de l’individu sur la masse.

Le poète Léo Ferré (1916-1993) affirma également avoir été influencé par Nietzsche, que l’on retrouve dans ses textes “Les poètes” et “Le chemin de l’enfer”. Ennemi autoproclamé du pouvoir, fut-il de gauche ou “socialiste”, des partis, des syndicats et des gouvernements, le chanteur ne cessa d’étriller les révolutionnaires professionnels (Robespierre, Lénine, Trostky, Castro, Mao, Debray) au profit de la révolte et de l’insurrection permanente.

L’essayiste et poète Alain Jouffroy (né en 1928) autoproclamé “anarchiste modéré” car non-violent, réhabilita Nietzsche dans son ouvrage phare “De l’individualisme révolutionnaire” (essai qui propose de réconcilier a notion d’individu à celle de révolution collective, par delà les cloisonnements idéologiques : “se révolutionner soi-même à travers les autres et grâce à eux” – NdR71 : cela dit-il quelque chose à nos lecteurs ? Que disons-nous depuis bien des années… sans connaître Jouffroy ?…) et lui consacra un ouvrage plus littéraire “Caffe Fiorio, une heure avant l’effondrement de Nietzsche”.

L’écrivain belge Marcel Moreau (né en 1933), activiste du corps, poète du cœur et pourfendeur de la Raison reine et roide, éleva le père de Zarathoustra au rang de professeur. Moreau exhorte à respirer les grands airs dionysiaques et nietzschéens. L’homme renvoie dos à dos les démences collectives du socialisme scientifique et l’ignominie marchande du libéralisme. […]

Le poète Christian Erwin Andersen (né en 1944) revendique sans détour son nietzschéisme. […]

L’essayiste Daniel Colson, professeur de sociologie à l’université de Saint-Etienne et libraire anarchiste à ses heures, s’active, au fil de ses textes, à intégrer la pensée nietzschéenne au corpus anarchiste. Il publie en 2001 un portrait du penseur allemand sur la couverture de son “Petit lexique philosophique de l’anarchisme”, aux côtés de Proudhon, Bakounine, Louise Michel et Nestor Makhno, puis évoque en 2004, un “Nietzsche émancipateur” et “la nature des affinités entre Nietzsche et les mouvements libertaires” dans “Trois essais de philosophie anarchiste”. Un an plus tard il commit l’article “Nietzsche et l’anarchisme” dans la revue A contretemps.

[…] L’auteur rebondit sur le concept nietzschéen de l’éternel retour pour avancer l’idée que la perception du temps, envisagé à l’aune de l’anarchisme, n’est pas linéaire, quoi qu’aient pu dire Kant, Hegel ou Marx, l’Histoire n’a ni début ni fin, ni attente ni espérance, ni signification ni évolution, ni sens ni but. L’Histoire est chaos et l’on se berne en croyant que l’on pourra, un jour, par la maîtrise technique, soumettre le cosmos à la volonté de l’humain…Comment croire encore que demain sera mieux qu’hier après qu’un B-29 a lâché 64 kilogrammes d’uranium 235 sur la ville d’Hiroshima ? Comment croire encore à l’amélioration de l’espèce humaine après les expériences médicales réalisées sur les Tziganes du camp de Sachsenhausen ? Comment croire encore que l’étape suivante sera qualitativement supérieure à la précédente après les bombardements au phosphore blanc sur la population de Gaza ? C’est ce que demande Colson, sans le formuler ainsi, lorsqu’il définit le progrès comme une “illusion née au XIXème siècle et morte dans les désastres du siècle suivant.L’éternel retour, entendu dans une perspective libertaire, oblige à penser le présent et l’instant qui l’accompagne. […]

Notons enfin que Michel Perraudeau consacra une page à Nietzsche dans son “Dictionnaire de l’individualisme libertaire” (2011) ; le philosophe allemand y est présenté comme un penseur luttant contre les aliénations “étatiques, religieuses, politiques, laborieuses, familiales.

[…]

NdR71 : la suite du livre se penche sur la relation de huit penseurs avec la pensée de Nietzsche. Nous publierons sur certains d’entre eux comme Emma Goldman, Gustav Landauer, Hakim Bey et le plus méconnu : Renzo Novatore, dont nous avons découvert la pensée avec grand intérêt dans le bouquin de Leroy… Pour se faire nous utiliserons ce livre ainsi que l’autre cité en anglais “I am not a man, I am dynamite” dont nous traduirons certains passages. 

A suivre donc…

= = =

Friedrich Nietzsche sur Résistance 71
L’intégrale en PDF

Nous conseillons de lire cette analyse avant même d’entreprendre la lecture de Nietzsche :

Albert Camus : Réflexion sur la philosophie de Nietzsche

et celle du grand spécialiste et traducteur de Nietzsche Georges-Arthur Goldsmidt :

G.A Goldsmidt : Analyse de la philiosophie de Nietzsche et de son « Ainsi parlait Zarathoustra »

Lecture complémentaire :

Du chemin de la société vers son humanité réalisée (Résistance 71)

Michel Bakounine, l’essentiel en PDF

Posted in actualité, altermondialisme, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, société libertaire, terrorisme d'état with tags , , , , on 2 mai 2021 by Résistance 71

bakounine_wide

Résistance 71

2 mai 2021

Suite à la publication de notre dernière traduction d’un texte inédit de Bakounine, Jo nous a fait ce superbe PDF compilant l’essentiel des écrits du géant anarchiste.

Voir aussi notre page « Michel Bakounine ». Bonne lecture !

L’essentiel-de-Bakounine
PDF

resistanceA

Covid-19 en France : anarque et enfumage… 100 000 morts vraiment ? Regardons les chiffres (vidéo)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, documentaire, guerres hégémoniques, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , on 1 mai 2021 by Résistance 71

Résistance 71

1er mai 2021

vidéo à diffuser sans aucune modération


Bouh !…

Invasion zapatiste de l’Europe, rencontres rebelles fructifiantes… Que la fête commence !

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, crise mondiale, gilets jaunes, guerres hégémoniques, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , on 30 avril 2021 by Résistance 71

“L’invasion zapatiste” commence !

Jérôme Baschet

27 avril 2021

Source: https://www.lavoiedujaguar.net/L-invasion-zapatiste-commence

Cela avait été annoncé il y a six mois ; maintenant, nous y sommes.

Le voyage zapatiste vers l’Europe a commencé.

La « conquête inversée » a bel et bien débuté.

Lorsque, le 5 octobre 2020, les zapatistes ont publié leur communiqué « Une montagne en haute mer », la surprise fut considérable, à l’annonce d’une tournée de l’EZLN (Ejército Zapatista de Liberación Nacional) sur les cinq continents, en commençant par l’Europe.

Il faut dire que, si les zapatistes n’ont pas été avares d’initiatives tant au Chiapas qu’à l’échelle du Mexique (avec par exemple la Marche de la couleur de la terre, il y a tout juste vingt ans), c’est presque la première fois (à une petite exception près en 1997) qu’ils sortent des frontières de leur pays.

Puis, le 1er janvier dernier, ils ont écrit et cosigné avec des centaines de personnes, collectifs et organisations une « Déclaration pour la vie » exposant les raisons de ce voyage : contribuer à l’effort pour que les luttes contre le capitalisme — qui sont indissociablement des luttes pour la vie — se rencontrent dans la pleine conscience de leurs différences et loin de toute volonté d’homogénéisation ou d’hégémonie.

Au cours de ces six derniers mois, un ample processus d’organisation s’est mis en place à l’échelle européenne, mais aussi dans chaque pays ou « géographie », selon la terminologie zapatiste. Une coordination francophone a ainsi vu le jour, puis, en son sein, huit coordinations régionales fédérant collectifs et initiatives locales. Dans le même temps, l’EZLN a confirmé que se préparait une ample délégation composée de plus d’une centaine de ses membres, aux trois quarts des femmes, et qu’elle serait en outre accompagnée par des membres du Congrès national indien – Conseil indien de gouvernement, qui regroupe des luttes indiennes de tout le Mexique, ainsi que par une délégation du Front des peuples en défense de l’eau et de la terre de Morelos, Puebla et Tlaxcala, s’opposant à la mise en service d’une double centrale thermoélectrique qui menace de détourner les ressources en eau indispensables aux paysans de la région [1].

Le 10 avril dernier — anniversaire de l’assassinat d’Emiliano Zapata — était annoncé le départ de la première partie de la délégation zapatiste, destinée à faire le voyage par la voie maritime. On s’attendait à la voir sortir, ce jour-là, du caracol [2] de Morelia, où ses membres se préparaient depuis des mois. Il y eut bien alors un rituel en bonne et due forme, avec musique traditionnelle, encens et gestes de purification (limpia), sur la réplique d’une proue de navire ; mais la montagne ne s’est pas pour autant déplacée [3]. En effet, il a été annoncé que la délégation se plaçait en quarantaine pendant quinze jours afin d’être assurée de ne pas quitter les territoires zapatistes en étant porteuse d’un autre virus que celui de la rébellion — un choix qui réitère la décision de l’EZLN de prendre (par soi-même et loin de toute injonction étatique) toutes les mesures de précaution sanitaire requises pour éviter la propagation du SARS-CoV-2, ce qui l’avait conduit à déclarer, dès le 15 mars 2020, une alerte rouge et à fermer l’accès à tous les caracoles zapatistes.

On apprit aussi que cette délégation maritime avait été baptisée « Escadron 421 », parce qu’elle est composée de quatre femmes, de deux hommes et d’une personne transgenre (« unoa otroa », dans le lexique zapatiste), présenté·e·s individuellement dans un communiqué du sous-commandant Galeano [4]. Après une nouvelle fête de départ, le dimanche 25, avec exposition de nombreuses peintures et sculptures, paroles d’encouragement du conseil de bon gouvernement et bal populaire [5], ce lundi 26 avril est donc le jour de leur départ effectif de Morelia. De là, ils rejoindront un port mexicain où les attend le bateau dénommé « La Montagne » et, le 3 mai, largueront les amarres pour la traversée de l’Atlantique. L’Escadron 421 sera alors soumis aux impondérables océaniques, sous la compétente conduite de l’équipage du navire. Il devrait arriver en vue des côtes européennes dans la seconde moitié du mois de juin (le pays ne sera connu que plus tard).

Parallèlement, ces derniers jours, de petites fêtes étaient organisées au son des tambours et des encouragements de toutes sortes pour accompagner le départ d’autres membres de la délégation zapatiste qui quittaient leurs villages de la forêt Lacandone, parfois dans des pirogues permettant de descendre les rivières de cette région tropicale, proche de la frontière du Guatemala [6]. Elles et eux feront partie des groupes de la délégation zapatiste qui, en avion cette fois, rejoindront le vieux continent à partir du début juillet.

Commenceront alors des mois d’intenses activités, de rencontres et d’échanges dans toute l’Europe, puisque les zapatistes ont annoncé avoir reçu et accepté des invitations émanant de très nombreuses « géographies » : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Catalogne, Sardaigne, Chypre, Croatie, Danemark, Slovénie, État espagnol, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Pays basque, Pologne, Portugal, Royaume-Uni, Roumanie, Russie, Serbie, Suède, Suisse, Turquie, Ukraine.

Ce sont des centaines de rencontres et d’activités qui ont été proposées aux zapatistes et sont actuellement en cours de préparation. Les collectifs et organisations concernés les feront connaître le moment venu. Il est possible qu’il y ait des rassemblements amples, impliquant toutes les luttes de la période actuelle, des Gilets jaunes aux ZAD et autres résistances territoriales contre les grands projets destructeurs, des collectifs féministes à toutes les formes de soutien aux migrants, des luttes contre les violences policières à celles qui visent à défaire les dominations coloniales, des réseaux d’entraide dans les métropoles aux régions rurales où s’esquissent d’autres manières de vivre, sans oublier la mobilisation prioritaire à laquelle nous obligent, comme le soulignent les zapatistes, les sanglots tragiques de notre planète blessée. La liste est longue (et ici incomplète) au sein de la galaxie des rébellions contre tous les aspects de la barbarie capitaliste et des résistances pour faire émerger d’autres mondes plus désirables.

Surtout, les zapatistes ont expliqué qu’ils venaient pour échanger — c’est-à-dire pour parler et, plus encore, pour écouter — avec toutes celles et ceux qui les ont invités « pour parler de nos histoires mutuelles, de nos douleurs, de nos rages, de nos réussites et de nos échecs » [7]. Des rencontres à petite échelle, pour prendre le temps de se connaître et commencer à apprendre les un·e·s des autres. Cela fait bien longtemps que les zapatistes insistent sur le fait que nos luttes ne peuvent rester isolées les unes des autres, soulignant la nécessité de construire des réseaux planétaires de résistance et de rébellion. Il est inutile de rappeler ici toutes les rencontres internationales qu’ils ont organisées au Chiapas, depuis la Rencontre intercontinentale pour l’humanité et contre le néolibéralisme (dite « Intergalactique »), en 1996, jusqu’au séminaire « La pensée critique contre l’hydre capitaliste », en 2015 [8]. Mais on peut noter qu’en août 2019, au moment d’annoncer une nouvelle avancée de l’autonomie, avec la création de quatre nouvelles communes autonomes et de sept nouveaux conseils de bon gouvernement, ils avaient précisé qu’ils ne proposaient plus d’organiser de grandes rencontres, mais plutôt de faire des « réunions avec les groupes, collectifs et organisations qui travaillent [luttent] dans leurs géographies » [9]. Il n’était pas alors question de voyage sur les cinq continents, mais celui-ci pourrait être — en plus d’autres raisons d’entreprendre un tel périple — une manière d’engager ce processus. Mais, si une telle perspective peut résonner avec le besoin que beaucoup ressentent de tisser davantage entre les luttes existantes, il est clair qu’elle a pour préalable non seulement l’échange qui permet d’identifier ce qui est partagé sans dénier différences et divergences, mais aussi et surtout la rencontre qui crée une interconnaissance réelle.

Le voyage pour la vie sera donc l’occasion pour un nombre bien plus important de personnes de rencontrer les zapatistes et d’en apprendre davantage sur cette expérience d’autonomie et de dignité qui persévère contre vents et marées, depuis plus d’un quart de siècle. Et, espérons-le, de se laisser gagner par la contagion rebelle dont les zapatistes sont de virulents porteurs. Souhaitons donc que toutes celles et ceux qui se reconnaissent dans la Déclaration pour la vie et pour qui l’autonomie zapatiste brille fort dans le ciel de nos aspirations (et inspirations) soient prêt·e·s à les accueillir, à soutenir leur initiative itinérante (par exemple en contribuant et en faisant circuler la plate-forme de crowdfunding mise en place à cet effet), à participer, de la manière qui conviendra à chacun·e, au VOYAGE POUR LA VIE [10].

Mais revenons à l’Escadron 421. Depuis le début de l’annonce du voyage vers l’Europe, les zapatistes suggèrent qu’il s’agit de refaire à l’envers le processus de la conquête. Ils s’amusent à l’idée d’une invasion inversée (et, cette fois, consentie). C’est de l’humour, bien sûr (mais en est-on bien sûr ?) [11]. En tout cas, ils ont annoncé qu’ils seraient, le 13 août 2021, à Madrid pour célébrer à leur manière les cinq cents ans de la conquête de Mexico-Tenochtitlan par l’armée de Hernan Cortés. Les Indiens du Chiapas, comme ceux de tout le continent américain, éprouvent depuis cinq siècles dans leur chair ce que signifient la colonisation et toutes les formes de colonialisme interne et de racisme qui en sont la prolongation. Mais les zapatistes ont clairement dit qu’ils ne se rendraient pas à Madrid pour exiger que l’État espagnol ou l’Église catholique leur demande pardon. Ils refusent tout autant la condamnation essentialisante d’un « Occident » diabolisé et tout entier assimilé aux colonisateurs que l’attitude consistant à enfermer les colonisés dans la position de victimes. Au contraire, ils entendent dire aux Espagnols « qu’ils ne nous ont pas conquis [et] que nous sommes toujours en résistance et en rébellion ». Refaire le voyage à l’envers, c’est déjouer une histoire toute faite, qui assigne des positions figées et univoques aux vainqueurs et aux vaincus. Il s’agit d’ouvrir par effraction la possibilité d’une autre histoire.

Lorsque la délégation maritime zapatiste touchera terre en un point encore inconnu du continent européen, c’est Marijose, « unoa otroa » de l’Escadron 421 qui débarquera en premier. Voici comment le sous-commandant Galeano décrit par avance la scène, en une inversion du geste par lequel Christophe Colomb — qui pourtant n’a pas débarqué, le 12 octobre 1492, en conquérant ni même en découvreur, puisqu’il ne cherchait au contraire qu’à retrouver les terres déjà connues du Japon et de la Chine — s’est empressé de planter sa croix et d’imposer le nom de San Salvador à l’île de Guanahaní :

Ainsi, le premier pied à se poser sur le sol européen (bien sûr, si on nous laisse débarquer) ne sera ni celui d’un homme ni celui d’une femme. Ce sera celui d’un·e autre.

Dans ce que le défunt SupMarcos aurait décrit comme « une gifle avec un bas noir pour toute la gauche hétéropatriarcale », il a été décidé que la première personne à débarquer sera Marijose.

Dès qu’elle·il aura posé les deux pieds sur le sol européen et se sera remis·e du mal de mer, Marijose criera :

« Rendez-vous, visages pâles hétéropatriarcaux qui persécutez ce qui est différent ! »

Nan, je plaisante. Mais ça serait bien qu’il·elle le dise, non ?

Non, en descendant à terre, l@ compa zapatiste Marijose dira d’une voix solennelle :

« Au nom des femmes, des enfants, des hommes, des anciens et, bien sûr, des zapatistes autres, je déclare que le nom de cette terre, que ses natifs appellent aujourd’hui “Europe”, s’appellera désormais : SLUMIL K’AJXEMK’OP, ce qui signifie “Terre rebelle”, ou “Terre qui ne se résigne pas, qui ne défaille pas”. Et c’est ainsi qu’elle sera connue des habitants et des étrangers tant qu’il y aura ici quelqu’un qui n’abandonnera pas, qui ne se vendra pas et qui ne capitulera pas. »

Bienvenue, compañeroas, compañeras y compañeros zapatistas, dans les diverses géographies du continent bientôt renommé Slumil K’ajxemk’op.

Paris, 25-26 avril 2021

Jérôme Baschet

Source : LundiMatin

26 avril 2021.

P.-S.

[mise à jour : le communiqué « La route d’Ixchel », publié ce 26 avril après la parution du présent article, précise que « La Montaña » doit quitter le Mexique depuis Isla Mujeres, pour arriver en vue des côtes européennes à Vigo (Galice)]

Notes

[1] « Au Mexique, les zapatistes du Chiapas s’opposent aux grands projets nuisibles ».

[2] Escargot, en espagnol. Nom des centres régionaux où siègent les « conseils de bon gouvernement » de l’autonomie zapatiste et où ont lieu notamment les rencontres nationales et internationales organisées par l’EZLN.

[3] « En route vers l’Europe… ».

[4] « Escadron 421 ». On y apprend aussi que cette délégation maritime devait être composée de vingt personnes, mais que les autres n’ont pas réussi à vaincre les obstacles mis à l’obtention de leur passeport. NB : L’Escadron 201 est une unité aérienne mexicaine ayant participé à la Seconde guerre mondiale.

[5] « Réveillez-vous ! » et « Escuadrón 421, la delegación Zapatista : “¡Semillas llevamos, semillas dejamos, semillas germinarán !” ».

[6] « Et pendant ce temps, dans la selva Lacandone… »

[7] « En route vers l’Europe… ».

[8] Voir : « Zapatisme ».

[9] « Et nous avons brisé l’encerclement », voir aussi : « Ici, le peuple dirige, le gouvernement obéit » : au Mexique, le zapatisme est bien vivant.

[10] Les coordinations régionales peuvent être contactées aux adresses suivantes :

Centre Val de Loire : zapatista-centrevaldeloire@siberry.fr

Coordination Nord : zalig@herbesfolles.org

Coordination Nord-Est : zapat-est@riseup.net

Coordination Nord-Ouest : coordnordouest@lists.riseup.net

Coordination Île-de-France : comcomzap-idf@riseup.net

Coordination Auvergne – Rhône-Alpes : zap21_auv_rhon_alp@lists.riseup.net

Coordination PACA : pacaz@riseup.net

Coordination Sud-Ouest : contact-coordSudOuest@riseup.net

La coordination francophone à cette adresse : zap_2021_fr_contact@lists.riseup.net

Et pour la Belgique francophone : razb@collectifs.net

[11] Lors de la fête du 25 avril, à Morelia, des maquettes de bateaux ont été exposées, avec des noms faisant ironiquement référence aux caravelles de Christophe Colomb : « Santa Maria – La Revancha » ; « No soy Niña »…

= = =

Lecture complémentaire :

Du chemin de la société vers son humanité réalisée (Résistance 71)

Nous sommes tous des colonisés (Résistance 71)

6ème déclaratoin zapatiste de la forêt de Lacandon

Ricardo Flores Magon, textes choisis

Chiapas, feu et parole d’un peuple qui dirige et d’un gouvernement qui obéit

Rencontre au sommet…


Gilets Jaunes…


Zapatistes….

Alors… Faut-il se faire vacciner contre le COVID-19 ? Faits objectifs pour prise de décision avec la Dr Nicole Delépine

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , on 25 avril 2021 by Résistance 71


Turlututu chapeau pointu !…

Faut-il se faire vacciner ? A trancher sur les faits objectifs

Dr Nicole Delépine

20 avril 2021

url de l’article original:
https://www.mondialisation.ca/faut-il-se-faire-vacciner-a-trancher-sur-les-faits-objectifs/5655665

Faut-il se faire vacciner ?  Question médicale ou bien à débattre au café du Commerce ?

« Et avec quelle quantité d’illusions ai-je dû naître pour pouvoir en perdre une chaque jour ! » Émile Cioran (cité par T. Dietrich)

Faudrait-il pour cela qu’il existe encore des cafés !  Passons ! Il me semble toujours ahurissant que des médias et des plus nobles fassent des sondages « pour ou contre le vaccin », pour ou contre le confinement etc.  Ces sondages n’ont d’intérêt, me semble-t-il, que pour que les communicants puissent évaluer leur pouvoir d’intoxication du peuple.

Le consentement libre et éclairé doit être le préalable à tout acte médical.

Non, il ne faut pas être cobaye à moins d’être conscient de l’être et le vouloir ! Jouer à la roulette russe est un choix respectable si on en est averti. Mais la propagande pro-vaccinale actuelle dont Goebbels eut été jaloux ne vous permet pas ce consentement libre et éclairé.

Débattre d’un sujet aussi grave, engageant peut-être l’avenir de l’Humanité et en tous cas celui de nombreux terriens est grave et ne peut relever de la simple expression de « croyances » entre amis ou en famille, mais bien d’arguments reposant sur des faits établis.

la démocratie en santé et l’avis du citoyen

Les pseudo-enquêtes du gouvernement sur l’accord des Français pour la vaccination obligatoire des enfants rapidement après la naissance par onze vaccins (dont l’hépatite B qui ne s’attrape que par le sang ou le sexe ou la poliomyélite qui ne s’attrape que dans les pays sans eau potable, et qui ne sont pas sans risque), ou sur l’intérêt d’un passeport vaccinal sont des modèles du genre. Relisez avec attention le document de sortie du haut fonctionnaire en charge de l’enquête et dégoûté, Thomas Dietrich [1].

« S’il faut user d’une expression quelque peu triviale, j’emploierais celle de mascarade. J’en suis désormais convaincu : la démocratie en santé n’est qu’une vaste mascarade montée par les hommes et les femmes politiques pour faire croire à une certaine horizontalité de la décision publique en santé – alors qu’elle n’a jamais été aussi verticale. Et tout ceci au détriment des citoyens, dont on utilise les deniers pour mettre sur pied des instances consultatives qui, comble du cynisme, ne doivent à aucun prix remplir le rôle qui leur a été assigné par la loi. » T. D.

« La Démocratie sanitaire n’a pas pris le bon chemin, c’est une oriflamme en berne faute d’écoute et de respect des services ministériels »

« Ce fut un énième moulin contre lequel je brisais ma lance de plus en plus émoussée. Le 12 janvier 2016, la députée Sandrine Hurel remit son rapport sur la vaccination à Marisol Touraine.

 De l’avis de tous, ce rapport est une somme assez sidérante de lieux communs et ne contient aucune proposition d’envergure. Certains ne sont même pas loin de penser que ce rapport n’a été commandé qu’afin de faire patienter les citoyens en espérant que ceux-ci finissent par se désintéresser de la question.

Quoi qu’il en soit, dans la foulée de la remise de ce rapport, Marisol Touraine annonça la tenue d’un débat public calqué sur le modèle que je m’étais évertué à dénoncer et donc, faussement indépendant.

Plus audacieux encore, il fut annoncé ce même 12 janvier le nom du président du comité d’orientation du débat, à savoir le professeur d’immunologie pédiatrique Alain Fischer.

Selon les dires de la ministre, il se trouvait être une personnalité « indépendante » et « incontestable ». Une petite recherche internet suffit à détricoter la toile de Pénélope. Alain Fischer a été un membre éminent du comité de [2] campagne de Martine Aubry lors des primaires socialistes de 2011. Quand on sait les liens qui lient Martine Aubry et Marisol Touraine (également un de ses soutiens pendant les primaires), on imagine le caractère éminemment politique de ce choix. D’autant que ce n’est pas une première : l’actuel DGS, Benoît Vallet doit aussi sa nomination à sa proximité avec la maire de Lille.  

Résumons le tableau, qui ressemble de plus en plus à une vision de l’Enfer de Jérôme Bosch :

 – un débat public piloté par une agence sous tutelle de l’État et qui mène dans le même temps des campagnes de communication pro-vaccination,

 – un comité d’organisation de ce débat aux ordres de la ministre,

  – un comité d’orientation dirigé par un proche de Marisol Touraine et qui n’aura de fait aucune indépendance…

N’importe quel citoyen peut ici se rendre compte que tout est mis en œuvre pour que la concertation accouche de conclusions qui aillent dans le sens de la politique que veut mener ce gouvernement ; qu’importe l’opinion d’une part non négligeable de la population.

« En fait de débat public, c’est une véritable opération de propagande qui est menée pour inciter les Français à se vacciner, en occultant totalement toute réflexion sur la question de la balance bénéfices/risques.

 Machiavel en sortira sans doute grandi, mais non la démocratie en santé. L’état de santé des Français, non plus ».

Nous manipuler en nous racontant une belle histoire de démocratie… Trop facile et probablement un des chapitres les mieux enseignés à l’ENA ou dans les écoles de pub. C’est bien rodé au ministère de la Santé comme le texte de Thomas Dietrich le démontre s’il en était besoin. Et ce sont les mêmes, pleins d’objectivité et d’impartialité, qui viennent vous démontrer le caractère indispensable et sans risques du « vaccin » thérapie génique ou OGM totalement expérimental, dont on ne connaît en rien l’efficacité réelle et dont on commence à compter les victimes trop nombreuses pour une action « préventive » sur une maladie qui ne menace réellement qu’une fraction minime de la population.

La démocratie ne peut se résumer à des conversations sur des situations complexes.

Non, la démocratie n’est pas de juger de tout sur tout sans la moindre connaissance technique du problème. Si j’explique demain aux constructeurs de moteurs d’avion comment modifier leurs plans, monterez-vous dans l’avion si vous le savez ? Iriez-vous dans l’immeuble dont j’aurais modifié le modèle de l’architecte ?

La fabrique du consentement

Les médias dominants sont une extraordinaire entreprise de manipulation nous faisant croire à notre large savoir alors qu’ils appliquent une soigneuse politique de déculturation, voire d’acculturation.

Depuis toujours, les « avis » recueillis dans les émissions radio, comme les micros-trottoirs TV me semblent le modèle achevé de la célèbre mais oubliée Fabrique du consentement bien élucidée par Noam Chomsky.

Quand on interroge des mères pour savoir si elles souhaitent faire vacciner leur fille contre le cancer du col, comment peuvent-elles dire non ? Les a-t-on averties que cette vaccination, au lieu de prévenir un rare cancer du col vingt ou trente ans plus tard, favorise au contraire l’émergence précoce de cancers dans les années suivant la vaccination ? Les a-t-on informées des risques d’effets secondaires graves tels qu’en a témoigné la jeune Océane Bourguignon à travers son procès contre le fabricant ? Non ! ces mamans sincères auront été manipulées, intoxiquées par de fausses informations nichées au milieu de faits exacts, afin d’altérer leur méfiance.

Comme ici, avec l’extraordinaire saga du Covid déroulée avec maestria depuis janvier 2020 tant sur l’invention des tests PCR et de leur usage mondial et frauduleux que la contagiosité irréelle des « asymptomatiques » autrefois dits « bien-portants », de la gravité de l’épidémie équivalente aux grippes sérieuses (la grippe asiatique a fait proportionnellement plus de victimes directes) mais pas à la Peste comme nos gouvernants ont osé la comparer (la peste noire a tué 30 à 40 % de la population européenne de l’époque). La bataille des chiffres actuels sur le réel nombre de décès réellement liés au Covid-19 tant aux USA selon le CDC qu’en Angleterre [3] démontre bien que nous avons affaire à une gigantesque mascarade. Le dernier épisode est bien sûr le cirque des vaccins dont tout un chacun semble accepter l’idée et pour lesquelles les seules discussions seraient de trouver le meilleur ou le moins risqué !

Le passeport vaccinal refusé par le gouvernement fédéral des USA

Tout ça pour cela avec une létalité de 0,01 % d’âge médian 85 ans ! Comment les peuples peuvent-ils accepter ce scénario pour retrouver quelques libertés – croient-ils – sous prétexte d’un passeport sanitaire … Et pourtant s’ils regardaient de près au lieu de se noyer dans la peur, ils sauraient déjà que le gouvernement fédéral américain refuse toute idée de discrimination et de privation de liberté contraire à la Constitution américaine et donc de ce fameux passeport.

Comment les Européens peuvent-ils imaginer que l’agonisante UE qui a montré son inefficacité serait capable de nous imposer cette invraisemblable privation de liberté ?

Non, ce ne doit pas être une conversation aussi amicale que possible qui informe sur la tragédie des vaccins OGM et ARNm, mais bien des éléments concrets et vérifiables par tous dont nous rappelons ici une nouvelle fois les principaux éléments.

Les tentatives de vaccin anti-coronavirus précédentes ont toutes échoué

Dans l’essai vaccinal contre la péritonite féline, les chatons vaccinés sont morts plus rapidement que les non-vaccinés. Chez le furet,  le candidat vaccin a provoqué des hépatites. Chez la souris et chez le macaque rhésus chinois, les vaccins ont provoqué des lésions pulmonaires.

Dans le cadre des essais vaccinaux contre le MERS (MERS-CoV), chez des souris, un phénomène d’anticorps facilitants a été observé.  Aucun vaccin humain contre le MERS ou le SRAS n’a pu être mis au point malgré plusieurs années de recherche. Ces observations dans les essais vaccinaux contre le SRAS et le MERS sont à l’origine des inquiétudes des immunologistes vis-à-vis de la sécurité des vaccins contre la Covid-19 dont le virus est proche.

Les vaccins commercialisés à cette date (avril 2021) contre le coronavirus du Covid-19 sont tous expérimentaux

 Contrairement à ce qu’ont prétendu l’AFP et de nombreux médias, aucun des vaccins actuels n’a terminé ses essais phase 3. Les premiers résultats définitifs sont prévus pour janvier 2023 ! Il s’agit donc par définition de traitements expérimentaux qui ne bénéficient d’ailleurs que d’autorisation conditionnelle délivrée pour « raison d’urgence » en attendant les résultats définitifs.

Les errements des autorisations, des suspensions intermittentes, des modifications des recommandations témoignent d’ailleurs tous les jours qu’il s’agit de médicaments très mal et très partiellement évalués. Les résultats préliminaires des essais n’ont toujours pas permis d’établir le degré de protection qu’ils procurent contre la maladie, ni sa durée, ni s’ils empêchent la transmission de la maladie

Les seuls résultats dont on dispose actuellement sont ceux des premières campagnes de vaccinations et ceux-ci sont actuellement très inquiétants et non conformes au récit idyllique des médias et dont de nombreux internautes sont crédules.

Résultats angoissants des premières campagnes de vaccination

Les médias célèbrent le succès des campagnes de vaccination à l’aune du pourcentage des vaccinés, mais ne parlent presque jamais des seules choses qui importent pour les vaccinés, les bénéfices qu’ils peuvent en attendre et les risques qu’ils prennent en se vaccinant.

La Grande-Bretagne est le premier champion de la vaccination qui a commencé le 7 décembre 2020.

Au 11 avril 2021, 39 846 781 doses de vaccin avaient été administrées, plus de la moitié des Britanniques auraient reçu au moins une dose de vaccin, et la grande majorité des personnes âgées de plus 70 ans auraient reçu leurs deux doses. D’après les courbes OMS du 13 4 2021 [4], la vaccination commencée le 4 décembre a été suivie d’une augmentation considérable (+300 %) des contaminations journalières, leur nombre dépassant les pics de la vague précédente malgré un confinement strict.

Avant la vaccination et après neuf mois d’épidémie, le Royaume-Uni comptait 1 674 138 contaminations.

En quatre mois post-vaccination, ce chiffre est passé à 4 369 779.

Malgré le confinement, la vaccination a été suivie d’une augmentation considérable de la mortalité journalière. Le 4 décembre, après neuf mois d’épidémie, le Royaume-Uni comptait 60 113 morts attribuées au Covid-19. En quatre mois post-vaccination, ce chiffre a plus que doublé passant à 127 087 (+100 %). Surtout, lors de cette recrudescence de la mortalité, d’après un rapport gouvernemental, 70 % des décès ont touché des personnes qui avaient reçu leurs deux doses de vaccin [9].

Les Émirats arabes unis représentent le champion arabe de la vaccination avec 9 037 923 doses de vaccin administrées et plus de 45 % de sa population vaccinée au 2 avril 2021.

Avant la vaccination et après neuf mois d’épidémie, les ÉAU comptaient 195 818 contaminations. En trois mois post-vaccination, ce chiffre est passé à 489 485 (+150 %). Malgré le confinement, la vaccination a été suivie d’une augmentation considérable de la mortalité journalière. Le 23 décembre avant la vaccination, après neuf mois d’épidémie, les Émirats arabes unis comptaient 642 morts attribuées au Covid-19. Le 14 avril, ce chiffre a plus que doublé passant à 1 541 (+150 %). Le mois de février 2021 a établi le record mensuel de la mortalité (375), devançant celui de mars (271).

Israël représente actuellement le champion de la vaccination Pfizer.

Au 4 avril 2021, 10 096 213 doses de vaccin avaient été administrées et près de la moitié de la population vaccinée. La vaccination a été suivie d’une augmentation considérable des contaminations journalières pendant 2 mois, leur nombre dépassant les pics de la vague précédente malgré un confinement strict.

La mortalité a suivi la courbe des contaminations. Le mois de janvier a établi le record mensuel de la mortalité (1 427) depuis le début de l’épidémie dans ce pays et celui de février le second (774).

À Gibraltar (34 000 habitants) la vaccination a commencé le 9 janvier 2021.

À cette date l’État comptait 2 789 cas et 11 morts attribués au Covid-19.

Depuis ce jour, les contaminations ont été multipliées par 2 (4 277) et les morts par 8,5 (94).

Résultats globaux

Dans tous les pays largement vaccinés, l’évolution a été marquée pendant 4 à 6 semaines post-vaccinales par une augmentation sans précédent du nombre quotidien des contaminations et des décès, avant une stabilisation proche des chiffres d’avant vaccination. Ces évolutions très angoissantes ne correspondent absolument pas aux chiffres de protection annoncés par les communiqués de victoire des firmes.

Les accidents post-vaccinaux se multiplient

Certains effets secondaires sérieux des vaccins sont particulièrement fréquents. Ainsi la vaccination des soignants français a été suivie de 20 à 40 % de malaises obligeant les soignants vaccinés à arrêter de travailler un à plusieurs jours et la Haute Autorité de santé à conseiller de ne plus vacciner tout le personnel d’une équipe le même jour.

Des accidents rares, mais très graves ont été rapportés chez des jeunes en pleine santé qui ne craignaient rien du Covid-19 : un interne de médecine est mort à Nantes et un pompier du Var s’est retrouvé en réanimation. La possibilité de ces accidents graves explique la réticence croissante des soignants à se faire vacciner.

Chez les personnes très âgées, les effets secondaires des vaccins sont fréquents et la fragilité des pensionnaires d’Ehpad explique les conséquences dramatiques qu’ils peuvent entraîner.

Après 27 morts survenus dans ces établissements, l’agence norvégienne a d’ailleurs déconseillé de les vacciner [10] « Des effets indésirables courants peuvent avoir contribué à une évolution sévère chez les personnes âgées fragiles ». En Grande-Bretagne le décès du prince Philip et en France — les décès post- vaccinaux des plusieurs centenaires doyens de leur région et les suites post-vaccinales de la ministre Roselyne Bachelot nous rappellent la sagesse de cette recommandation.

Les chiffres officiels des effets secondaires graves et des décès reconnus liés à la vaccination par l’EMA (agence européenne du médicament), sont consultables sur la base de données EUDRAVIGILANCE.

(source http://echelledejacob.blogspot.com/2021/04/effets-secondaires-en-europe-sur-les.html )

Espérons que ces chiffres officiels enrichiront les conversations d’éléments concrets.

Nicole Delépine

Notes :

[1] Démocratie en santé : les illusions perdues, Contribution au rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (réalisé par madame Huguette Mauss) sur le pilotage de la démocratie en santé au sein du ministère des Affaires sociales et de la Santé Par Thomas Dietrich, responsable du secrétariat général de la Conférence nationale de santé (CNS) de mars 2015 à février 2016

[2]  http://sante.lefigaro.fr/actualite/2016/01/12/24483-marisol-touraine-lance-debat-public-sur-lobligation

[3] They’re lying to you – Official NHS data shows only 3.5K have died of COVID-19 – Daily Expose

[4] Consultables en tapant WHO Covid19 Dashboard

= = =

En lectures complémentaires, notre page « Coronavirus, guerre contre l’humanité »

et notre page « COVID-19 du mythe aux statistiques et des statistiques au scandale »