Archive for the N.O.M Category

« Dernier appel avant liquidation finale » (Rien)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 1 décembre 2022 by Résistance 71

faut-pas-enerver-le-bonze-de-rien-231122

1er décembre 2022

Sur une mise en page de Jo, à lire et diffuser au grand large :

Rien_Dernier-appel-avant-notre-liquidation-finale(PDF)

GreatResist

Dictature technotronique : rénovation HLM, 5G, internet des choses et contrôle des populations

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, colonialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 25 novembre 2022 by Résistance 71

heroisme
Résistance !

Rénovations HLMS, 5G et contrôle de la population

Les rénovations en cours dans les HLMS serviront à installer des objets connectés Big Brother énergivores en électricité pour la dictature du pass « carbone » pour fliquer le moindre aspect de votre vie et envoyer la Gestapo à domicile pour la prison de la piqouze forcée à l’insu de tous…

Anonyme

25 novembre 2022

Le grand comble de toute cette hypocrisie, c’est que l’Arctique bien loin de fondre, est bourré de leurs usines de forages gazières et pétrolières et ils veulent en construire d’autres en 2023, ce qui ne nous regarde pas bien sur, vu que les gueux seront interdits de voitures à pétroles dès 2025 de gaz dès 2023 si on croit la publicité qu’on voit sur internet.

https://greenhired.fr/gaz-russe-en-arctique/

et le deuxième grand comble, c’est que sous prétexte de contrôler notre consommation, ils nous obligent à consommer leurs objets connectés énergivores supplémentaires dont on devra payer la facture de notre poche.

(alors que leur graphène produit de l’électricité en illimité sur nous https://www.journaldugeek.com/2020/10/06/circuit-graphene-energie-indefiniment/ https://www.tomsguide.fr/un-circuit-a-base-de-graphene-produit-une-energie-propre-et-illimitee/ , nous transformant en générateurs d’ampoules https://www.bitchute.com/video/IfwkVSa8npmo/…) 

enfin n’oublions pas le plus grand comble,  que les compteurs linky , et leurs objets connectés big brother déjà énergivores sont connectés à des concentrateurs, antennes relais supplémentaires 5G (la 5G est 3.5 fois plus énergivore que la 4G https://resistance71.wordpress.com/2020/09/29/dictature-technotronique-le-passage-4g-5g-sera-extremement-energivore-et-plombera-les-budgets-en-plus-de-detruire-notre-peu-de-liberte-et-de-sante-restant/) et des Data centers ultra énergivores pour collecter toutes les données de vos objets connectés, ce qui montre bien que leur vraie objectif n’est pas la réduction de la consommation d’électricité mais le contrôle de votre vie pour vous empêcher de vivre, pour la dépopulation, car  leur vrai objectif c’est la réduction de la population, et ils ne s’en cachent même plus avec leur faux réchauffement climatique à la gomme.

(Sarkozy qui avait aussi avoué qu’il voulait la dépopulation dès 2011, avait lancé dès cet époque le projet des compteurs linky en expérimentation dans certaines zones https://resistance71.wordpress.com/2019/04/08/agenda-oligarchique-de-depopulation-sarkozy-et-compteurs-intelligents/)

https://www.lemonde.fr/idees/article/2022/11/09/reduire-la-population-contribuerait-a-l-attenuation-du-rechauffement-climatique_6149100_3232.html

https://resistance71.wordpress.com/2021/02/12/covid-escroquerie-du-rechauffement-climatique-anthropique-great-reset-ou-la-planification-neo-malthusienne-de-notre-mise-en-esclavage-echnotronique-finale-f-william-engdahl/

https://resistance71.wordpress.com/2021/04/19/compteur-linky-piratage-cpl-grille-de-controle-et-dictature-technotronique/

l’autre grand comble, c’est qu’ils envoient des fusées thermiques et satellites ultra énergivores dans l’espace avec des data centers énergivores alors qu’ils veulent interdire les gens d’utiliser leurs voitures thermiques et l’électricité

https://www.lessentiel.lu/fr/story/bientot-des-data-centers-dans-l-espace-932001769201

https://les7duquebec.net/archives/278512

NOM_demasque

ces tarés veulent mettre un capteur connecté sur notre frigidaire pour savoir combien de fois on ouvre la porte par jour et décider selon ces données s’ils peuvent se permettre de faire une visite à votre domicile.

Ils veulent aussi mettre un objet connecté dans nos pièces qui permet de diminuer la température à distance.

Et comme cet objet connecté mesure aussi la température de votre salon à distance, si vous faites de l’électricité à partir du compost ou du charbon ou du son ou des ondes ou tout autre alternative, la Guestapo aura l’info que la température de votre salon viole la loi du 19 degré qu’ils veulent nous imposer cet hiver, et viendra à votre domicile pour vous foutre une amende, et au bout de 3 représailles, la Suisse envoie les gens en taule pour 3 ans. Et on sait que leur programme sera dans tous les pays pareil.

en plus on sait que les compteurs linky et les objets connectés contiennent des piles en lithium qui peuvent causer des incendies, et comme par hasard, ils veulent imposer une porte connecté électrique qui empêchera les gens de sortir.

il y avait une famille qui est morte ans un incendie et n’a pas pu s’échapper car leurs volets étaient électriques donc inutilisables et bloqués au moment de l’incendie.

voilà la conséquence du tout connecté.

https://www.sudouest.fr/faits-divers/une-famille-piegee-dans-un-incendie-par-la-panne-des-volets-electriques-7728887.php

ils veulent mettre des capteurs de lumières qui indiquent les déplacements de la personne dans le logement. Là ils pourront fliquer le nombre de personnes, la distanciation sociale, et toute la dictature couillevid à l’intérieur des gueux.

tous leurs objets connectés sont en graphène et lithium, 2 poisons humains et environnementales.

https://resistance71.wordpress.com/2019/02/28/compteurs-gazpar-risques-averes-dexplosion/

https://resistance71.wordpress.com/2018/07/15/geo-ingenierie-et-nouvel-ordre-mondial-la-nasa-admet-les-epandages-de-lithium-dans-lionosphere/

https://resistance71.wordpress.com/2022/10/30/covid-19-crime-contre-lhumanite-un-parasite-nano-techno-biologique-injecte-sciemment-aux-populations-karen-kingston-article-video-entretien/

ils veulent se faire les champions de l’économie de l’eau avec un objet connecté en lithium dont l’extraction elle même de ce rare minéral toxique cause la pollution des nappes phréatiques et la pénurie d’eau.

Un beau foutage de gueule.

https://resistance71.wordpress.com/2022/10/25/mettre-au-jour-la-nouvelle-escroquerie-verte-le-lithium-et-ses-piles-batteries-super-polluantes-rendent-les-ve-smartphones-compteurs-linky-et-autres-ordinateurs-verts-armes-de-destruction/

« Le parc de logements du bailleur social Les Résidences Yvelines Essonne se

modernise progressivement. Les appartements rénovés intègrent des équipements qui permettent de gérer, avec ou sans smartphone, différentes fonctionnalités comme le chauffage, l’éclairage, les ouvertures ou même certains équipements ménagers

À terme, tous les logements seront équipés. Une porte d’entrée blindée que l’on peut ouvrir avec son smartphone, une tablette posée dans le salon qui règle la température, l’éclairage qui fait aussi capteur de

fuite d’eau… »

« . Il a expérimenté le capteur d’ouverture de porte qui, fixé sur le réfrigérateur par exemple, permet d’alerter si

la personne se nourrit moins. 

De même, le capteur de lumière entre la chambre et les autres pièces peut donner des informations sur les changements dans les heures de sommeil ou dans les déplacements de l’habitant : « Des signaux qui peuvent indiquer aux proches qu’il y a peut-être un problème », explique Adrien Rolland, responsable de l’Innovation chez le bailleur social. »

source page 23 du https://www.yvelines.fr/publication/magazine-novembre-decembre-2022/

et à la page 27, ils veulent faire un forage de 1500 mètres de profondeur pour la géothermie pour alimenter des immeubles, hôpitaux, écoles, ce qui va causer des pénuries d’eau, car la nappe phréatique va tomber dans leur trou de forage.https://www.yvelines.fr/publication/magazine-novembre-decembre-2022/

tour_antennes_5G
Les miradors modernes…

avec toutes les ondes 5G cancérigènes qu’ils nous bombardent à gogo ils ont de quoi chauffer tout le monde en convertissant les ondes en électricité. 

Surtout s’ils utilisent le graphène qui :

-crée l’électricité 

https://www.transitionsenergies.com/produire-graphene-electricite/ et multiplie l’électricité

http://www.inmesol.fr/blog/cest-demontre-le-graphene-multiplie-lelectricite-a-partir-de-la-lumiere, 

-crée des ondes 5G 

https://region-aura.latribune.fr/innovation/2019-10-30/sante-comment-le-graphene-pourrait-devenir-le-pansement-connecte-de-demain-831826.html

https://www.sciencesetavenir.fr/high-tech/apres-l-ampoule-une-antenne-en-graphene_35902 , 

-et convertit les ondes en électricité https://trustmyscience.com/dispositif-permet-transformer-ondes-wifi-energie-utilisable/. 

Pas étonnant que les  graphenisés sont des générateurs ambulants… et il n’y a pas que les injectés de la piqouze qui sont graphenisés, du graphène, il y en a partout (hydrogel, masque, écouvillons, boites de conserve, coca cola, certaines marques d’eau, etc…(emmenez un petit aimant avec vous et vous verrez comme dans ces vidéos https://www.bitchute.com/video/CbOuFnotNSET/ https://www.bitchute.com/video/oNtl7GyyiRJn/)

https://www.bitchute.com/video/IfwkVSa8npmo/

un mec non injecté raconte qu’il a été graphenisé à cause de la nourriture graphenisé qu’il a bouffé, que sa clé restait collée à sa poitrine, et que c’est en prenant de la NAC et du Zinc qu’il a pu chelater le graphène et se démagnétiser.

https://www.bitchute.com/video/DiI0K7HcRllT/

ils veulent aussi nous shampoonner au graphène, désinfecter au graphène, masquer au graphène, écouvilloner au graphène et éclairer au graphène https://www.sciencesetavenir.fr/high-tech/apres-l-ampoule-une-antenne-en-graphene_35902, nous panser au graphènehttps://region-aura.latribune.fr/innovation/2019-10-30/sante-comment-le-graphene-pourrait-devenir-le-pansement-connecte-de-demain-831826.html, traiter  l’eau potable au graphène https://trustmyscience.com/filtre-graphene-purifie-eau-contaminee-en-une-seule-etape/, nous faire du détartrage au graphène, nous nourrir au graphène, nous habiller au graphène, connecter les objets connectés  en graphène aux antennes 5G en graphène.

https://www.dentaire365.fr/actualites/graphene-le-desinfectant-du-futur

https://nouveau-monde.ca/le-graphene-outil-de-surveillance-de-la-sante-se-trouve-dans-les-masques-ecouvillons-et-les-vaccins-consequences-potentiellement-desastreuses-sur-la-sante-humaine/

https://www.flashmcclean.re/product-page/shampooing-au-graph%C3%A8ne-armor-suds

https://www.radiofrance.fr/franceinter/podcasts/la-une-de-la-science/transformer-l-eau-de-mer-en-eau-potable-grace-au-graphene-2897851

https://www.usinenouvelle.com/article/plastique-un-emballage-biodegradable-contenant-du-graphene.N1194292

https://www.modeintextile.fr/textiles-intelligents-graphene-vetements-rafraichissants/

Sans compter l’effet thermique que dégage les Data Centers ultra énergivores et qui est aussi suffisant pour chauffer tout le monde.

https://www.connaissancedesenergies.org/afp/en-finlande-la-chaleur-dun-data-center-de-microsoft-va-rechauffer-les-logements-220317

= = =

Il n’y a pas de solution au sein du système ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

Lire notre dossier « Dictature technotronique »

FEM_religion
Scientisme : religion du XXIème siècle

on-ne-se-soumettra-pas-r71

Prix Nobel de la Paix 2022 : plus c’est gros mieux ça passe… Foutage de gueule dans les grandes largeurs, mais qui peut encore être surpris ? (Résistance 71)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, crise mondiale, guerre ukraine, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , on 23 novembre 2022 by Résistance 71

Résistance 71

23 novembre 2022

Le prix Nobel de la paix 2022 va à une ONG de Kiev : le Center for Civil Liberties ou CCL, créée par George Soros et les Etats-Unis (NED / USAID c’est à dire la CIA) pour le coup d’état du Maïdan de 2014. ONG également financée par la Commission Européenne, qui a acheté et achète toujours des armes pour sa marionnette Zelensky.
Toute cette pourriture ne se cache même plus. Tout est fait à découvert au grand jour, suffit de savoir regarder.
Les faiseurs de guerre se votent eux-même le Nobel de la paix, la boucle est bouclée dans un cas orwellien d’école.

Soros-center-for-civil-liberties-US_NobelPeacePrize22

Progrès technotronique et marche programmée vers notre destruction : faits et solutions (Résistance 71) 2/2

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, crise mondiale, démocratie participative, documentaire, gilets jaunes, guerres hégémoniques, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, philosophie, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 19 novembre 2022 by Résistance 71

GJVH

I. Les faits

II. Les solutions :

La marche vers notre rédemption…
Si nous ne les laissons pas faire

Résistance 71

20 novembre 2022

Le texte complet en PDF dans une superbe réalisation de Jo en un temps record :

Marche_programmee_vers_notre_destruction_faits-et-solutions (PDF)

Nous l’avons dit en dernière instance dans notre analyse précédente : tout est une question d’attitude, de relation, de rapport, entretenus avec le système et ses institutions. Celui-ci perdure parce que nous l’acceptons, nous avons été persuadés individuellement et collectivement dans les grandes largeurs, sur une longue durée, par une puissante propagande ne servant qu’une caste élitiste qui a perduré au fil des siècles car si l’Homme crée le système, le système finit par créer les humains qui le perpétuent, Cette propagande nous explique dans les grandes largeurs que “l’humain est mauvais”, que nous “sommes incapables de nous gérer convenablement” et que la “seule gouvernance possible est celle de l’État, de ses institutions et de la production en mode capitaliste, seul chemin progressiste de l’humanité”, que la gouvernance de “quelques personnes meilleures, qui ‘savent’ mieux que nous ce qui est bon pour nous” et le mieux qu’on puisse faire… Nous avons été endoctrinés dans ce paradigme de la falsification à grand renfort  de déclarations péremptoires, d’abus d’autorité voire de mensonges tant politiques que scientifiques. L’ensemble institutionnel a brossé et maintient sous le paillasson tant que faire se peut, la réalité de l’histoire de l’humanité commencée il y a quelques 2 millions d’années et qui n’a vu les prémices du développement étatique institutionnel centralisé qu’il n’y a que quelques 5000 ans et encore, sporadiquement et dans des sociétés qui passèrent alternativement au cours de siècles, d’un mode de fonctionnement non coercitif à un mode de fonctionnement coercitif selon des circonstances le plus vraisemblablement géo-économico-politiques, ces faits ont été établis par les archéologues et anthropologues dans leurs recherches de ces dernières décennies. La “nature humaine” est complexe et ne se résume en rien au dicton hobbésien de “l’homme est un loup pour l’homme”, constat erroné si utile à la doxa oligarchique dominante en place en renfort des élucubrations darwinistes sociales qui cimentent jusqu’ici les murs de la tyrannie étatico-marchande, qu’on pourrait aisément penser qu’il fut créé sur mesure comme outil propagandiste idoine.

Pour en savoir plus sur ce sujet, nous vous invitons à (re)lire la compilation de nos deux essais de 2017 et 2019 : “Du chemin de la société vers son humanité réalisée”, qui résume et analyse les dernières conclusions archéologiques et anthropologiques sur 2 millions d’années de l’histoire de l’humanité et montre le chemin potentiel de notre (r)évolution sur un véritable chemin progressiste et non pas sur celui proposé par la fange sectaire qui perpétue le système en place de domination et de mise en esclavage final.

Volontairement ou involontairement, nous nous engageons quotidiennement dans une relation avec les institutions et le système en place. Le simple fait de nous rendre à notre travail, que souvent nous détestons, nous fait remplir la base du contrat social que nous avons avec la société telle qu’elle est agencée aujourd’hui. Nous passons notre vie à acquiescer à des choses que nous n’approuvons pas forcément, mais que nous faisons par mimétisme social et par souci de conformité de groupe. La “peur du gendarme” a créé des réflexes pavlovien du style, je vois un gyrophare, je lève le pied, même si je suis dans la limite… Toute notre vie sociale est construite de petites et plus grandes interactions sociales faisant de nous les maillons d’une chaîne sociale faisant fonctionner une société assimilée aux concepts modernes d’état-nations et leur réforme en cours d’avènement, qui verra leur fusion avec la grande entreprise et finance transnationales (concept du Nouvel Ordre Mondial aujourd’hui rebaptisé Grande Réinitialisation ou Great Reset, sous les auspices mercantiles tyranniques d’un scientisme débridé incarné par le Forum Economique Mondial / FEM / Davos de Klaus Schwab et consorts et leur idéologie totalitaire technocrate, qui ne font qu’exécuter au grand jour ce qui a été décidé en catimini parfois des années auparavant dans des réunions de type Bilderberg et autre). Ce système à géométrie variable allant de la social démocratie douce aux pires dictatures de “droite” comme de “gauche”, les deux systèmes financés et entretenus par les mêmes pouvoirs visant un contrôle absolu, ne perdure que par notre aveuglement et notre obéissance volontaire ou forcée, l’épisode de l’injection ARNm étant là pour nous faire comprendre cette réalité : j’obéis à l’injonction d’inoculation ou je me vois contraint de le faire sous de multiples pressions (perte d’emploi, refus d’accès, discrimination, ostracisation etc…). Là réside une croisée des chemins individuelle : obéissance ou désobéissance avec les conséquences que chaque choix implique.

Cela nous amène au point clef suivant : tout choix est avant tout INDIVIDUEL. Une personne décide de faire ou non quelque chose de son propre chef, forcée ou non est aléatoire, le choix (éclairé ou non) est individuel. Tout part de l’individu pour ensuite rayonner vers un groupe de pairs. Obéir ou désobéir est une décision personnelle, la prise de décision l’est, comment on en arrive à faire un choix peut être manipulé certes, mais le choix en lui-même est individuel.

Tout part de la décision individuelle et doit rayonner vers un groupe ayant un but commun, pour se faire, il faut se chercher, se trouver, communiquer. Obéir aux injonctions nous voit rejoindre une majorité où il est facile de se reconnaître, désobéir aux diktats dominants nous met derechef dans la minorité, il faut donc nous trouver et nous assembler, réfléchir et créer ensemble des zones de pensée et d’action libérées. Tout part de là et cela implique une recherche et une action locale, un épanouissement dans l’entraide, la coopération, à l’image de ce qu’il s’est produit sur les ronds-point Gilets Jaunes de 2018 à 2020, c’est cet esprit organique qu’il nous faut construire plus avant et faire rayonner à grande échelle dans les communautés / communes se développant horizontalement de manière interconnectées et gérant nos vies selon des critères altruistes et coopératifs. 

La solution à la pourriture étatico-marchande en phase terminale de dégénérescence tyrannique n’est pas unique, il y a une myriade de solutions locales mais toutes ont un point commun : la compréhension de l’obsolescence et de la toxicité finale de la société telle qu’actuellement agencée et la volonté individuelle et collective de mettre en place non pas une “réforme” du système qui est depuis bien longtemps au-delà de toute rédemption possible, mais un nouveau type de société fondée sur nos racines humaines profondes de solidarité, d’entraide, d’amour, d’action de bien commun pour un intérêt général bien compris de tous, hors caste, hors marchandise, hors valeur d’échange, hors argent et hors salariat. Une société organique de la complémentarité et non plus de l’antagonisme, une société dont l’esprit, l’âme, sera le bien-être de toutes et tous dans le respect mutuel des uns et des autres et de l’environnement de la Terre-Mère. Une société qui ne pensera plus “conquête”, “gains”, “profit”, “pouvoir”, “division”, “tromperie”, “mensonge” et “guerre de castes/classes”, mais qui pensera “bien-être”, “harmonie”, “entraide”, complémentarité”, “coopération”, “partage”, “commune”, “amour”, “sincérité” et “égalité”. Ce type de société a existé et existe toujours dans des conditions souvent plus précaires. Pensons à ce que nous pourrions réaliser, ce que la créativité humaine, non bridée par des dogmes de caste pourrait faire, avec les moyens technologiques que nous avons aujourd’hui. Car ne nous leurrons pas : la technologie per se est amorale, ni bonne, ni mauvaise, ce qui l’est, c’est l’usage qu’on en fait. Le monde de gestion technotronique actuel, cette dictature scientiste du privilège exacerbé, cette société de la réification absolue de tout et tout le monde, nous mène via un usage malfaisant et toxique de la technologie à la perte totale de notre humanité au profit d’une oligarchie hors sol possédant tous les leviers d’action pour mettre en place une dictature planétaire technotronique.

Ce système toxique et destructeur, eugéniste et génocidaire balancé par dessus-bord verra la société humaine retrouver ses racines profondes communes d’entraide et de solidarité, ces racines dormantes mais toujours bien présentes. L’homme n’est pas un loup pour l’homme, la guerre n’est pas dans la nature humaine. La violence est une construction sociale, elle perdure dans un environnement toxique créant des rapports et relations tout aussi toxiques et n’est en rien inéluctable. Dépasser les rapports antagonistes est une des clefs de la réussite. L’antagonisme est apparent, parfois factice, créé de toute pièce, parfois réel en apparence, mais de fait partie d’une complémentarité. Rien ne s’oppose, tout se compose… Voilà la base…

Ainsi, tout part de l’individu et à ce titre, chacun doit :

  • Réfléchir, remettre au goût du jour la pensée critique qui mène à l’action critique
  • Remettre en cause tout ce qui semble être acquis de notre connaissance institutionnalisée
  • Rechercher l’information depuis des sources alternatives ou officielles jetées aux oubliettes (il y en a plus qu’on le croit, des historiens comme Howard Zinn et Anthony Sutton firent leurs recherches et publièrent alors qu’ils étaient dans le système avant de devenir des “figures” de l’alternatif et de la dissidence…)
  • Comprendre que nous sommes dans une guerre de l’information contre un ennemi tout puissant parce qu’on le laisse manœuvrer à sa guise. Chacun doit se documenter et diffuser l’information autour de soi, même si on a l’impression parfois de prêcher dans un désert, notre expérience de plus d’une décennie nous a enseigné une chose certaine : personne ne peut savoir qui il touche en diffusant de l’info vitale pour la compréhension et le changement de notre réalité… Nous avons ouvert bien des esprits dans des endroits insoupçonnés, nous sommes loin d’être les seuls…
  • Ne jamais sous-estimer (ni sur-estimer bien sûr…) le pouvoir de l’individu. Tout part d’une personne ou de plusieurs personnes qui, concertées ou non, dit/disent NON ! Et ne recule plus sur tel ou tel sujet, tel Rosa Parks dans son bus qui le 1er décembre 1955, déclencha le mouvement des droits civiques afro-américain sans le savoir, parce qu’elle décida de son propre chef que la ségrégation au quotidien devait finir. Une personne, une décision, une action, un NON ! qui résonna dans le monde entier. Question : pourquoi croyez-vous que l’oligarchie dépense des milliards pour garder l’individu dans l’ignorance de tout ? Parce qu’elle est terrifiée à l’idée qu’un individu éveillé et conscient puisse s’associer librement à ses semblables pour changer à jamais la réalité sociale imposée et maintenue par la force par le plus petit nombre.
  • Ignorer le vieux monde, le vieux système et se consacrer à la création du nouveau.

De là s’ensuit :

  • La nécessité d’une action de recherche d’association libre. Chacun cherche et s’assemble avec ses semblables, quels semblables ? Seul critère : la recherche active et critique de la réalité vécue localement et la volonté individuelle et maintenant collective de la changer hors système, en association libre d’action politique et sociale horizontale avec pour seul objectif le bien commun…
  • Ceci peut se passer dans chaque village, ville, quartier, lieu de travail, lieu de loisir, université, centre de formation, trouver sans cesse l’opportunité de communiquer PHYSIQUEMENT avec l’autre et rechercher similarité et complémentarité…
  • Commencer collectivement des actions de changement en quelque domaine que ce soit, d’abord en restant dans les clous en s’appropriant les zones de flou, puis pas à pas en sortant du système sachant qu’à un moment donné, la désobéissance civile deviendra inévitable et qu’il faudra l’assumer et toujours refuser d’obéir et de plier aux diktats oligarchiques et ses forces de répression.
  • Un des buts devrait être la création de zones autonomes qu’elles soient temporaires ou définitives, fixes ou mobiles, zones accueillant toutes celles et ceux désirant fonctionner en association libre toujours en recherchant la connexion avec les zones autonomes créées ailleurs.
  • Créer un réseau horizontal, acéphale, impossible à infiltrer clandestinement en pensant sans cesse que le système ne peut pas décapiter un mouvement qui n’a pas de tête. En ce sens, le mouvement des Gilets Jaunes tenaient le bout bout => TOUT LE POUVOIR AUX RONDS-POINTS !
  • Rechercher à étendre les zones autonomes pour qu’elles deviennent des communes actives, productives, horizontales, associées librement à d’autres et produisant biens et services uniquement pour le bien commun sans passer par la case “marchandise et fric”, court-circuitant ainsi les rouages du système.
  • Comprendre et admettre qu’il n’y a pas de “solution unique”, de “balle d’argent” qui va tuer d’un coup le loup-garou étatico-marchand et que nous devons œuvrer pour des solutions à géométrie variable selon les besoins et les capacités locales tout en étendant le réseau de fonctionnement organique de manière exponentielle au fur et à mesure que l’effet boule de neige fait basculer toujours plus de gens dans la nouvelle réalité de la société des sociétés…
  • Communiquer, écrire, diffuser les expériences individuelles et collectives. Partager le savoir, le savoir-faire, l’expérience avec autant de personnes possibles. Utiliser les espaces communs gagnés sur la pourriture dégénérée pour produire de l’utile pour tous, en quelque domaine que ce soit.
  • Enseigner par l’exemple : c’est en voyant le succès que les cœurs et les esprits se gagnent, qu’un plus grand nombre se joint à l’effort collectif dans une prise de décision individuelle, comme cela se produisit dans les collectifs aragonais en 36.
  • Là encore, collectivement ignorer le vieux monde et se consacrer à développer notre nouvelle réalité. Œuvrer à faire sauter les verrous institutionnels qui empêchent la redilution du pouvoir dans le corps social, là où il est particulièrement soluble et efficace ; court-circuiter le système en le rendant définitivement obsolète par la superposition des associations libres sur les structures effritées de l’état-marchand.

En définitive, la croisée des chemins se présente et l’oligarchie est sans équivoque à ce sujet, leur choix est la destruction de l’humanité telle que nous la connaissons pour mener le monde dans une dictature religieuse scientiste technotronique transhumaniste. La crise COVID et la manipulation génétique à ARNm n’est qu’un outil de contrôle supplémentaire. 

L’autre chemin est celui de notre humanité enfin réalisée dans une société horizontale faite d’amour et  de coopération au sein d’un réseau planétaire d’associations et d’entraide libres et altruistes ayant vaincu les mirages de la pathologie étatico-marchande. Ce chemin est tout aussi réel, il convient de le débroussailler. Notre génération est la génération éclaireuse, pionnière de cette nouvelle réalité qui bourgeonne. Tournons le dos à l’abomination de la déchéance transhumaniste totalitaire et avançons sur le chemin de notre humanité enfin réalisée. Rejetons le laid, la perversion et la haine et embrassons la beauté, l’amour et l’harmonie naturelle qui nous tendent les bras depuis toujours. Retournons dans le sein de notre nature profonde véritable et rappelons-nous de ces sublimes paroles du grand Jacques qui nous disait juste avant de mourir : “Toi, toi si t’’étais le bon dieu, mais toi tu es beaucoup mieux… tu es un Homme !”

La croisée des chemins qui arrive nous propose deux directions très simples : d’un côté la mort… de l’autre la Vie ! C’est toujours une question de CHOIX  individuel d’abord et avant tout, collectif quasi simultanément ! Puisse t’il enfin être éclairé !

Résistance 71
19 novembre 2022

Lectures complémentaires :

“Du chemin de la société vers notre humanité réalisée” Résistance 71, 2019, PDF)

“Que faire ?” (Résistance 71, 2010, PDF)

« Petit précis sur la société et l’État », Résistance 71, PDF

“L’essentiel de Résistance 71 2010-2021”, PDF

Notre page “Coronavirus, guerre contre l’humanité” (mise à jour depuis 2019)

« Stopper la dictature technotronique », JBL1960, PDF

“L’art de ne pas être gouverné”, James C. Scott, PDF

« Appel à la vie contre la tyrannie étatique et marchande », Raoul Vaneigem, 2019, PDF

Et aussi

Il n’y a pas de solution au sein du système ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

Aa

citation_Marat

arbre_yinyang

Euthanasie légalisée : Société étatico-marchande = société de mort… Société des sociétés = société de vie… Le choix est-il si difficile ? (avec la Dr Nicole Delépine)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, crise mondiale, démocratie participative, guerres hégémoniques, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologie, société des sociétés, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 17 novembre 2022 by Résistance 71

Attali_euthanazi
Euthanasie ou état nazi ?…

Quand on lit l’arrogante prose du gourou ci-dessus, on ne peut s’empêcher de dire : à 80 balais Jacquou, qu’est-ce que t’attends pour mettre tes dires en pratique ?… ça débarrassera le plancher d’un coup !…
~ Résistance 71 ~

Légalisation de l’euthanasie et pulsion de mort de notre société

Dr Nicole Delépine

14 novembre 2022

Source :

https://www.mondialisation.ca/legalisation-de-leuthanasie-et-pulsion-de-mort-de-notre-societe/5672736

Et le maître de nos sociétés et mentor du président Macron :

« L’euthanasie sera un des instruments essentiels de nos sociétés futures dans tous les cas de figures.Dans une société capitaliste, des machines à tuer, des prothèses qui permettront d’éliminer la vie lorsqu’elle sera trop insupportable, ou économiquement trop coûteuse, verront le jour et seront de pratique courante. » (Jacques Attali, 1981)Lui, qui a 79 ans, ne recourt pas à l’euthanasie qu’il prône pour les « inutiles ».Et c’est encore lui qu’on écoute, qu’on invite sur le sévice public… C’est une obsession, et une nouvelle fois, ce chantier est imposé !« Ce devrait être l’un des chantiers du quinquennat. Une grande concertation a été lancée cet automne sur la fin de vie. Pilotée par le Conseil économique social et environnemental (CESE), elle associera un panel de citoyens avec l’objectif d’aboutir au printemps prochain »2.

Ne nous laissons pas instrumentaliser une énième fois pour aboutir à une décision déjà prise par le président au prétexte d’un retard sur la Belgique ou autre, pays dans lequel les dérives lourdes sont pourtant bien souvent signalées.

« La Belgique porte et portera toujours, d’une manière indélébile, cette tâche morale, ce péché de mensonges, cette trahison par omission qui, par effet de contagion, a déteint sur les autres pays européens.

Elle porte une immense responsabilité d’aveuglement collectif.

Elle s’est crevé les yeux – comme dans une tragédie grecque et je pense en particulier à Œdipe qui se crève les yeux quand il comprend qu’il a tué son père. Elle a cassé les indicateurs, les baromètres, les cadrans de vitesse et de surveillance préférant laisser l’euthanasie en roue libre, livrée à ses promoteurs et surveillée par ses thuriféraires »3.

Alors que les élections américaines se terminaient en ce soir du 9 novembre 2022, nous eussions aimé des commentaires pertinents sur les machines à voter, permettant l’élection d’un député démocrate mort depuis le 9 octobre4, sur les conséquences du changement de majorité au moins à la chambre des représentants, tant le pouvoir américain nous concerne, la France comme l’UE étant suiviste.

Curieusement ce fut l’annonce par le président Macron d’une nouvelle tentative d’imposer une légalisation de l’euthanasie pour faire plaisir à Line Renaud, semble-t-il, qui occupa l’antenne… Problème de l’heure, manifestement ou nouvelle diversion pour faire oublier le grotesque de la nouvelle COP sur le climat qui réunit les mêmes que les futurs spectateurs de la coupe du monde dans un stade climatisé en plein désert, ou l’accumulation des vrais problèmes des Français en ce nouveau jour de grève avec l’inflation, la pauvreté galopante dont témoignent les queues des étudiants aux distributions de repas, etc.. Non le sujet du jour est comment aider à mourir.

Et mensonge indigne des sondages au service du pouvoir

Neuf Français sur dix seraient d’accord avec une légalisation de l’euthanasie ! Ceci est faux, complètement faux, tout dépend de la façon de poser la question et évidemment la poser à un bien portant qui ne peut se projeter de fait dans sa mort imminente n’a rien n’a voir avec l’avis du mourant qui, lui, supplie souvent de lui préserver encore quelques jours, voire quelques instants pour écouter sa chanson préférée ou revoir le parent venu d’Afrique ou d’Asie… Que de mensonges sincères ou manipulatoires, comme souvent en cette période de déni de la réalité.

DISCOURS INDIGNE SUR LA DIGNITÉ !

Serait-ce indigne d’être malade, d’être blessé, d’être souffrant ? Un patient bien pris en charge dans son lit avec l’aide de soignants et de parents aimants qui l’accompagnent est-il indigne ? Impossible à regarder ? Seul est indigne ce regard méprisant sur un être qui souffre. Ce cinéma de la dignité bafouée, de la fausse compassion qui conduirait à faire disparaître un malade qui souffre alors qu’on peut le soulager par des médicaments à doses suffisantes est honteux. Il traduit seulement le désir parfois inconscient d’oublier notre condition humaine qui se termine constamment par la mort.

L’indignité est de laisser la malade abandonnée dans son lit, voire par terre avec des couches insuffisamment changées, des repas traînant sur la table de nuit, des vêtements sales non lavés ni changés.

L’INDIGNITÉ N’EST JAMAIS LE MALADE, MAIS SON ABANDON par le décadent système de soins qui n’effectue pas ce pour quoi il coûte encore 13% du PIB. Pour ne pas voir cette indignité majeure qui conduit à découvrir aux urgences un malade mort sur une chaise, doit-on TUER les patients en perte d’autonomie pour éviter qu’ils ne nous infligent ce spectacle insoutenable ? Notre société est moribonde, agonisante, devons-nous l’euthanasier ou tenter de la réanimer ?

Euthanasie : signifie faciliter la mort et donc provoquer la mort.

Dans une société dans laquelle le président ne cesse de répéter que nous sommes en guerre, et de le prouver en envoyant les quelques canons qui nous restent et des milliards d’euros en Ukraine, dans une société morte de peur depuis trois ans avec la terreur d’un virus assez inoffensif qui a conduit à la fermeture des écoles, et de tant de faillites, dans une société où la bizarre « mort subite » touche les jeunes, que les AVC et les Alzheimer se multiplient comme des petits pains, que les cancers flambent après les injections toxiques, le problème de l’heure est pour nos gouvernants l’euthanasie…

Alors que des patients meurent à l’hôpital aux urgences sur des brancards sans un mot et sans un verre d’eau pendant des heures et qu’une malade en attente de prise en charge d’une fracture de fémur pendant six jours meurt littéralement de faim, alors que des soignants suspendus se suicident ou abandonnent définitivement les carrières de soin, et que le nouveau ministre de la Santé s’enferme dans une posture intenable5, l’obsession du peuple serait le suicide assisté ou même la mort donnée par un soignant, légalisée ! L’obsession pour trop de Français est de fuir ce pays moribond et toxique et non de tuer ses ressortissants.

Est-ce vraiment l’urgence de bloquer des commentateurs sur ce sujet mille fois rediscuté, pesé, sous pesé, depuis vingt ans avec la succession de « l’amélioration » des lois Leonetti, puis Clays Leonetti, qui de fait donnent le feu vert (trop facilement) aux médecins pour donner la mort sans ennui médicolégal, par pose d’une perfusion létale prolongée sans réveil possible de l’endormi.

Culte de la mort d’une société décadente et agonisante

Alors pourquoi ce culte obsessionnel de nos « élites » de la mort ? Quelques illuminés écologistes pensent que la diminution du nombre d’humains sur terre, émettant comme les vaches trop de CO2, limiterait le réchauffement climatique et préserverait la planète bleue. Quelle prétention ! La terre a vécu avant nous et nous survivra et de vrais humains feraient mieux de s’occuper du bien être des vivants que d’un monde qui nous dépasse.

Nous avons déjà expliqué à plusieurs reprises le danger inhérent (et peut-être caché) à la légalisation de l’euthanasie, particulièrement dans une société de violence, de pauvreté, de pertes de repères, d’ensauvagement comme la nôtre depuis quelques décennies6,7.

Schwab_et_papa
Où a t’on déjà entendu tout ça papa Schwab?…

Aider un patient à mourir a toujours été vrai, mais dans le secret de la chambre du malade

Le seul rapport valable entre un malade et un médecin est le colloque singulier, sans témoin, qui a de tout temps permis à un médecin de famille de soulager un patient, quitte à accélérer le décès, mais dans la communion réelle entre le désir du malade et l’aide du médecin.

Mais la marchandisation de la mort avec renfort de publicité comme les cliniques suisses d’euthanasie n’a rien à voir avec la compassion, mais bien avec la manipulation de personnes fragiles et de leurs proches pour certains compatissants, pour d’autres complices.

Nous écrivions en mai 20228 que depuis des lustres et comme pédiatre oncologue et toute l’équipe, nous nous battions CONTRE cette nouvelle « théorie » qui consiste à éliminer les malades considérés comme incurables (par qui ?) et en particulier les enfants cancéreux qui furent probablement le terrain d’essai social de cette pratique immonde dès les années 2000.

Les propositions d’essais thérapeutiques usées, les familles se voient expliquer que la compassion de ces médecins chercheurs pour votre enfant les conduit à les « endormir » puisqu’on ne peut plus rien pour eux. En tous cas, ces équipes-là…

Ce fut ma première révolte évoquée dans la publication de « neuf petits lits au fond du couloir »9 en 2000, relatant quelques exemples d’enfants condamnés par les soi-disant sachants et auxquels la médecine classique individualisée avait finalement pu donner quelques mois ou années de survie en bonnes conditions, voire la guérison et un avenir professionnel et familial pour d’autres. Mais ils avaient dû quitter (grâce à leurs familles) le chemin déjà consensuel de la « recherche clinique » prioritaire et devenue toute puissante via la corruption de Big Pharma et l’hégémonie du plan cancer depuis les années 200010.

L’explication économique fut une des premières évoquées dans la période récente11.

« 3,1% des décès font suite à un acte visant délibérément à abréger la vie, par un arrêt du traitement ou une intensification de la sédation. Dans 0,8% des décès, des médicaments ont été administrés afin de donner la mort (dont 0,2% seulement à la demande du patient). Aujourd’hui illégale, l’euthanasie est pratiquée et dans un nombre significatif de cas sans la demande du patient, selon l’INED »12.

Mais ne nous y trompons pas, l’explication seulement financière était probablement naïve, vu l’évolution actuelle de la société occidentale, du Canada à la Belgique…

Elle doit être « progressiste » cette théorie qui consiste à « liquider des êtres embarrassants, inutiles et pesants », dirait Attali (toujours là, jamais suicidé malgré son âge avancé — ça ne vaut que pour les gueux), soit par leur grand âge, soit par leurs handicaps.

« La prescription du Rivotril a contribué à la Solution létale »

Le drame a de nouveau explosé avec le scandale du Rivotril et les fameuses instructions aux médecins en mars 2020 puis le décret du 28 mars 2020 permettant aux médecins d’injecter du Rivotril aux patients susceptibles d’être atteints du covid13.

L’euthanasie devenue une habitude pour certains

L’AP-HP (les hôpitaux de Paris) a mis en place des Groupes d’intervention rapide pour aller administrer du Rivotril dans toute l’Île-de-France. Or la fameuse « surmortalité » de mars-avril 2020 n’a quasiment eu lieu qu’en Île-de-France » dans la zone d’action de ces fameux groupes d’intervention rapide.

« L’euthanasie prend sa place dans les outils de gestion du grand âge ! »14

L’euthanasie comme moyen de réguler le coût des retraites et le grand âge redevient un sujet d’intérêt médiatique dans la mesure où le président réélu remet sur les rails une loi sur la fin de vie pour le début 2023.

L’euthanasie devient une « proposition sociale »

« Une liste de « choses concrètes » qui débute par « l’évocation d’une prime à l’adaptation de l’habitat, alignée non pas sur la prime à la casse, mais c’est plus délicat sur Ma Prime Rénov, pour la rénovation énergétique », ironise Erwan Le Morhedec dans son article du figaro.

« Puis, après d’autres propositions aussi peu ambitieuses et inventives les unes que les autres, vient l’euthanasie, souligne-t-il. Pour être concrète, l’euthanasie sera concrète, pour qui la subira ». Ainsi, « voilà l’euthanasie qui, dans les mentalités, prend sa place dans les outils de gestion du grand âge ! »

« Voilà que cette euthanasie — qui doit être demandée et que nul n’est jamais censé proposer — devient une proposition sociale ». « C’est la vulnérabilité de l’individu laissé à lui-même, dans un monde construit par les forts pour les forts »15.

3-lettres-et-tout-sarrete

Conditionnement et culpabilisation des personnes âgées et/ou handicapées

Alors on conditionne les gens âgés pour qu’ils se sentent de plus en plus surnuméraires d’autant que le mythe de notre responsabilité dans les changements du climat les conditionne à vouloir disparaître pour ne pas ruiner la sécu et sauver la planète !

Quelle vantardise, quelle prétention de croire que les pauvres humains vont interférer avec les périodes glaciaires ou chaudes ! Quoi que nous fassions, la planète survivra ! Seules les espèces vivantes, dont la nôtre, peuvent disparaître.

Depuis plusieurs décennies, les associations pour la « mort dans la dignité » ont fait un lobbying important auprès des politiques pour ancrer dans la population la notion de suicide assisté, voire d’euthanasie. Comme médecin cancérologue, pendant ces longues années, on a vu les demandes des familles augmenter alors que celles des patients restaient proches de zéro comme l’avait bien expliqué le Pr Lucien Israël dans « la vie jusqu’au bout » il y a plus de vingt ans.

Et le nouveau quinquennat devrait à nouveau tenter de faire passer une loi pour l’euthanasie, pour la culture de la mort et de la diversion. L’Ukraine, la variole du singe et le covid ne feraient-ils plus recette ?

« Les esprits ont été, de longue date, préparés à cette évolution, puisqu’il est convenu désormais que « l’on meurt mal en France ». Un slogan, à la signification obscure, qui suggère qu’il faudrait mourir mieux. Pour finir par mourir quand même. »

« Un contexte juridique nouveau » et ils reviennent encore et encore sur ce sujet morbide et malsain, et pourtant les Français n’en veulent pas16

Contrairement à leurs mensonges répétitifs sur radio pouvoir !

En 2005, la loi Leonetti a autorisé « l’arrêt des traitements qui n’ont pour seul effet que le maintien artificiel de la vie du patient ». En 2016, la loi Claeys-Leonetti y a associé « systématiquement » une sédation profonde et continue jusqu’au décès. Ce fut déjà une terrible escroquerie, sédation continue dont on ne vous réveille pas !! Qu’est-ce d’autre qu’une euthanasie sans l’accord véritable du patient ou de sa famille, une fantastique hypocrisie qui dure des toujours !

Et quand l’on sait que certains patients dans le coma « pensent » au moins par moments, par bribes, comme tant de survivants l’ont raconté dans des livres ou directement ! Combien d’entre eux se sont-ils sentis abandonnés et pendant combien de jours ? Pire qu’une euthanasie « habituelle » en quelques heures maximum. Une torture sûrement parfois.

Ce « contexte juridique nouveau » « a permis au Conseil d’État de juger légale la décision médicale de provoquer la mort par arrêt de l’hydratation et de l’alimentation artificielle d’un homme placé dans l’impossibilité d’exprimer ses volontés, et qui n’était pas en fin de vie », dénonce Jean-Marie Le Méné.

Ces lois Leonetti et Claeys-Leonetti de 2005 et 2016, relatives aux droits des malades et des personnes en fin de vie, ont créé une véritable rupture avec la loi du 9 juin 1999 visant à garantir le droit à l’accès aux soins palliatifs.

La loi Leonetti constitue le terreau qui permettra, demain, de légaliser le droit de se donner la mort, par injection/administration d’une substance létale avec l’aide du corps médical. Les pièges de cette loi sont multiples comme le souligne Emmanuel Hirsch en octobre 202017.

« Le parcours chaotique de M. Vincent Lambert dans les dédales médico-juridiques est exemplaire d’une déroute éthique et politique qui interroge nos valeurs de sollicitude et de solidarité ». « M. Vincent Lambert, dans sa mort même, nous interroge sur ce qu’est l’esprit de notre démocratie ».

Au regard des souffrances provoquées par l’arrêt de la nutrition et l’hydratation, la loi Claeys-Leonetti, votée dix ans après la loi Leonetti, l’a associé systématiquement à une sédation profonde et continue jusqu’au décès. Cette pratique vise incontestablement à accélérer voire à provoquer la mort du patient.

LA TRANSGRESSION DUE AU SERMENT D’HIPPOCRATE – « JE NE PROVOQUERAI JAMAIS LA MORT DÉLIBÉRÉMENT » est consommée. Il ne reste plus qu’à débattre de la méthode : une injection par le médecin ? Un comprimé à prendre soi-même ?

De surcroît, le médecin reste impliqué dans le processus, car il devra établir la recevabilité de la demande de suicide faite par son patient. Comment concilier cette perspective avec le délit de non-assistance à personne en danger, prévu et réprimé par l’article 223-6 du Code pénal ?

Rappelons-nous que « le médecin est fait pour se battre contre la mort. Il ne peut subitement changer de camp et se mettre du côté de la mort » (Dr Jérôme Lejeune).

Pour Jean-Marie Le Méné, « la seule manière efficace de combattre la légalisation de l’euthanasie est effectivement le développement des soins palliatifs, mais en excluant clairement de son contenu tout arrêt des soins ». Pour « rompre un continuum inexorable ». Les hommes politiques n’ont pas à imposer aux soignants « la mise en œuvre de lois sociétales qui n’ont rien à voir avec l’exercice de leur art »18.

« IL Y AURAIT POURTANT TANT À FAIRE, TANT À INVENTER POUR MIEUX S’OCCUPER DE NOS PARENTS ».

Alors « comment notre société et les « progressistes » ont-ils pu perdre ce réalisme et ce simple humanisme en l’espace de trente ans ?, interroge Erwan Le Morhedec. Parce que l’euthanasie répondrait au mouvement perpétuel d’émancipation qu’ils vénèrent ? » « Qu’ils réalisent donc qu’à terme, l’émancipation a pour nom isolement et solitude, interpelle l’avocat. C’est la vulnérabilité de l’individu laissé à lui-même, dans un monde construit par les forts pour les forts. Alors réveillons-nous, il y a tout un pays à remettre sur ses pieds, pour remettre la personne au centre »19 de nos préoccupations.

Rappelons une nouvelle fois À SITUATION EXCEPTIONNELLE SOLUTION PARTICULIÈRE, MAIS PAS DE LOI ! Cet article, pas plus que les précédents n’est pas un papier souhaitant interdire de soulager un malade en fin de vie qui n’en peut vraiment plus et ne peut pas se suicider lui-même. Ces situations exceptionnelles ont, du temps où la vraie médecine existait, et n’était pas polluée par les dérives médicolégales, médiatiques et autres, toujours été résolues dans le secret du cabinet en liaison par le colloque singulier médecin-patient20.

Mais légiférer est une aberration qui permet toutes les dérives

Le professeur Léon Schwarzenberg qui avait promu l’euthanasie CHOISIE pour les cancéreux au bout du rouleau et que j’ai connu dans les années 80 dans le service du Pr Mathé à Villejuif insistait beaucoup sur ce danger. Il nous disait se mettre en avant sur ce sujet pour protéger les médecins anonymes qui auraient « aidé » leur patient des poursuites juridiques qui commençaient à apparaître.

Rien n’est simple, mais il faut se garder de la manipulation médiatique de sujets aussi graves, par des personnes même bien intentionnées, mais loin des patients et du tragique du vécu des derniers moments, utilisés par des idéologues de la vie et de la mort et de la manipulation de certains espérant un poste ou quelques voix.

L’expérience du scandale du Rivotril a démontré que, même sans loi, les dérives sont rapides.

Ne jamais légiférer

Et si, par malheur l’autorisation de donner la mort devenait légale, comme l’ont fait en leur temps les nazis par l’aktion T421 je conseille à tous, mais surtout à ceux qui ont des ennemis où dont le patrimoine pourrait susciter des convoitises de bien choisir leur personne de confiance…

Une prudence complémentaire discutable, mise en cause de fait par l’avis du Conseil constitutionnel, les directives anticipées

Certains avaient l’illusion de leur propre protection par des « directives anticipées » dont néanmoins nous nous méfions beaucoup. La demande des « bien portants » qui donnent des directives anticipées ne correspond pas toujours au vécu du grand malade quand il arrive devant l’échéance. Ces directives anticipées sont aussi le plus souvent une manipulation psychique de celui auquel on fait signer « un papier » abstrait, administratif, sans lien avec la réalité qu’il aura à subir. Préparation aux documents qu’on signera bientôt aux assurances privées pour savoir si on veut la réa ou non comme aux USA (en cas de refus programmé de réa, vous bénéficiez d’une ristourne sur la prime d’assurance). Et le jour venu, on vous refusera l’entrée en réa ou la grosse opération, car votre prime d’assurance ne le prévoyait pas !

Damien Le Guay le résume très bien dans son Interview :

« Les Directives Anticipées (D.A.) deviennent de plus en plus indispensables dans les dispositifs législatifs. Les politiques les demandent. Les lois aussi. La solution, disent-ils tous, viendra de cette expression par avance des volontés. Or, cette expression est tout à fait impossible face à une situation inimaginable par avance. Nous ne savons pas ce que nous réserve l’avenir. Nous ne savons pas ce qu’est une maladie tant que nous n’y sommes pas. Penser est une chose, vivre en est une autre. Le sens de l’histoire, fait de ces D.A. des indications non contraignantes qui vont vite devenir contraignantes, qui restent encore à apprécier par les médecins et qui seront vite opposables au tiers. Or, les D.A. vont être, de plus en plus, la porte d’entrée de l’euthanasie. Et plus elles vont devenir contraignantes, plus elles vont mettre au grand jour leurs injonctions aussi contradictoires qu’impossibles. Plus elles vont solliciter des qualités morales qui auront été affaiblies par la « passion de l’égalité » et plus elles produiront des « volontés » qui seront soumises à l’opinion dominante. »

Mais finalement le médecin a le droit de ne pas respecter ces directives ! Avis du 10 novembre 20200

Et si on pensait être protégé par les fameuses directives anticipées, une décision du Conseil constitutionnel vient de tomber :

« Un médecin n’est pas contraint de respecter les directives anticipées (DA) d’un patient sur son maintien en vie, lorsqu’il les juge « manifestement inappropriées ou non conformes » à sa situation médicale. Et cela est bien conforme à la Constitution, notamment aux principes de sauvegarde de la dignité de la personne et de la liberté personnelle », confirme le Conseil constitutionnel dans une décision rendue ce 10 novembre »22.

Dre Nicole Delépine

Notes :

1.N’oubliez pas que « l’avortement » d’un bébé viable de 9 mois est maintenant autorisé par la loi dite de bioéthique…

2.« France – Pourquoi le gouvernement pousse-t-il à l’euthanasie ? », Nouveau Monde

3.Entretien Damien Le Guay : Quand l’euthanasie sera là…, publié aux éditions Salvator. Entretien avec l’auteur.

4.« Bien que nous soyons incroyablement attristés par la perte du représentant Tony DeLuca, nous sommes fiers de voir les électeurs continuer à lui témoigner leur confiance et leur engagement envers les valeurs démocrates en le réélisant à titre posthume », ont déclaré les démocrates de Pennsylvanie dans un tweet. » « Tony DeLuca : Le défunt législateur de Pennsylvanie est réélu un mois après sa mort », meaww.com

5.Di vizio et réintégration des soignants

6.« La pandémie d’euthanasie médico-économique (1/2) », Les 7 du Québec

7.« La pandémie d’euthanasie médico-économique (2/2) », Nouveau Monde

8.« L’euthanasie bientôt légalisée comme mesure progressiste ? Dérive humaine et sociétale », Nouveau Monde

9.Éditions Michalon N. Delépine 2000

10.« Le cancer, un fléau qui rapporte », éd Michalon, N. Delépine, 2013

11.« L’euthanasie, ou la réduction radicale des dépenses de santé », Nicole Delépine, publié sur Économie Matin

12.« Aide à l’euthanasie pour les pauvres au Canada. Vite la dépopulation ! », Nouveau Monde

13.« Décret Rivotril : compassion, euthanasie ou meurtre sur ordonnance ? Versus traitement prometteur par chloroquine, interdite ? », Nouveau Monde, publié le 6 avril 2020 dans Agoravox. Tout le monde savait, tous pouvaient savoir et refuser, tant médecins que citoyens… Mais quel silence !

14.« Nous avons ouvert la voie à une euthanasie qui virera sans le dire à la modalité de gestion du grand âge », Genethique

15.« Le glissement de la sédation profonde vers l’euthanasie est en marche, inéluctable », La Croix

16.ibid. 15

17.Emmanuel Hirsch : « L’affaire Vincent Lambert, « un échouement éthique et politique dont nous devrions tirer quelques leçons », Genethique. « Vincent Lambert, une mort exemplaire ? », publié aux éditions du Cerf, Emmanuel Hirsch, professeur d’éthique médicale de l’Université Paris-Saclay, rassemble cinq années de chroniques (2014-2019) qui retracent les étapes d’une procédure qui a pris le pas sur l’humain, sur la rencontre de l’autre tel qu’il est, dans ses limites et sa fragilité. Il répond aux questions de Gènéthique. La marche inexorable vers la légalisation de l’euthanasie. Publié le 7 avril 2022

18.sources : Le Figaro, Erwan Le Morhedec (18/03/2022) ; Le Monde, Béatrice Jérôme (18/03/2022)

19.https://www.lefigaro.fr/2022/03/18/erwan-le-morhedec-si-l-euthanasie-est-legalisee-elle-risque-de-devenir-un-outil-de-gestion-du-grand-age

20.Confidence d’un proche « Comme chirurgien cancérologue j’ai aidé, avec Léon Schwarzenberg, quelques malades en phase terminale à mourir dans un colloque singulier ou ils avaient plusieurs fois exprimé leur volonté irréversible et les raisons qui la motivaient ».

21.https://www.geo.fr/nazisme-aktion-t4-la-mise-a-mort-des-inutiles

22.« Le Conseil constitutionnel a été saisi par la famille d’un patient de 43 ans, plongé dans le coma depuis mai après un accident – patient qui, en juin 2020, avait rédigé des DA, précisant souhaiter être maintenu en vie « même artificiellement » en cas de coma.Deux mois après son arrivée au service de réanimation de l’hôpital de Valenciennes (Nord), et après des examens approfondis et la consultation de réanimateurs extérieurs à l’équipe comme le veut la procédure collégiale prévue par la loi Leonetti-Claeys de 2016, les médecins ont estimé « inutile et même disproportionnée » la poursuite des traitements de maintien artificiel de la vie. La décision d’arrêt des soins – une ventilation mécanique, avec nutrition et hydratation artificielles – est prise le 15 juillet. L’hôpital se réfère à l’article L. 1111-11 du Code de la santé publique, dont l’alinéa 3 prévoit que les directives anticipées s’imposent au médecin sauf lorsqu’elles « apparaissent manifestement inappropriées ou non conformes à la situation médicale » – pour passer outre la volonté du patient ». « Fin de vie : le médecin a bien une marge de manœuvre dans l’application des directives anticipées, confirme le Conseil constitutionnel », Le Quotidien du Médecin

= = =

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

Lagarde_euthanazi
Eh christine… à ton âge faut penser à faire quelque chose et fissa !
Ta disparition sera une salubrité publique !

narrative
Sortez de l’hypnose !… Embrassez la Vie !
société étatico-marchande = MORT
société des sociétés = VIE
Diantre ! Que choisir ?…

Progrès technotronique et marche programmée vers notre destruction : faits et solutions (Résistance 71) 1/2

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, colonialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, société des sociétés, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 11 novembre 2022 by Résistance 71

tuer-dans-loeuf

I. Les faits :

La marche vers notre destruction…

Si nous les laissons faire bien entendu…

Résistance 71

11 novembre 2022

II. Les solutions

Profitons de ce 104ème anniversaire de l’armistice de la 1ère guerre mondiale pour faire un bilan de ce que nous savons sur le “progrès” de l’humanité :

La relation étatico-marchande, dans sa phase capitaliste réelle aujourd’hui, celle des monopoles financiers et de la dette perpétuelle créés à dessein mais aussi résultant de l’inéluctabilité des rouages capitalistes mis en marche et de la baisse elle aussi inéluctable du taux de profit dans une gigantesque phagocytose du politique par un économique destructeur sous stéroïde, est à son comble de l’ineptie et de la dérive tyrannique qui lui sont inhérentes.

Nous savons que depuis au moins les guerres napoléoniennes et la 1ère révolution industrielle, que le système fonctionne par cycles de développement et de crise s’alternant et que lorsqu’une crise est trop importante, elle est résolu depuis 1870 dans l’ère moderne, par de grandes guerres qui détruisent et reconstruisent, annulent et recréent de la dette pour faire repartir la machine politico-économique sous contrôle marchand de la haute finance reine. Les crises sont fabriquées et gérées depuis la City de Londres, le kilomètre carré le plus riche de la planète et de sa succursale de Wall Street.

Ainsi nous avons eu la crise de 1929 en prélude de sa solution apportée de la seconde grande boucherie mondiale. Depuis 1945, le monde va de crise en crise, toutes gérées spéculativement par la haute finance transnationale, de la guerre froide avec une URSS créée dès le départ en 1917 par cette même haute finance pour développer et profiter d’un “marché captif” et une Chine maoïste mise en place par les mêmes, aux guerres impérialiste néo-coloniales post-Vietnam, outils de domination de l’empire anglo-américain prévalent depuis la fin de la seconde guerre mondiale, tout se tient dans un vaste tout de la dictature étatico-marchande en mouvement.

La chute de l’URSS en 1991 a mis en branle un système de domination et de contrôle planétaire unipolaire utilisant la toute puissance financière d’une oligarchie de l’ombre mais omniprésente et la toute puissance de l’armée américaine pour imposer via ses centaines de bases militaires dans le monde, une “pax americana” illusoire qui vampirise et vassalise tout, ou presque, sur son passage.

Depuis 2008 et la dernière super-crise financière d’un capitalisme hors sol suivant sa logique auto-destructrice, le monde est entré dans une phase propice à un nouveau conflit mondial salvateur pour le système. Mais depuis 1945, il y a un Hic de taille : la prolifération nucléaire. La course à l’armement nucléaire de la guerre froide fait que cet armement remplit aujourd’hui sa fonction principale : la dissuasion sous peine d’annihilation réciproque. Si les banquiers aujourd’hui veulent une guerre mondiale, le problème est le suivant : comment obtenir une belle boucherie tuant au moins un ou deux milliards de personnes sans atomiser la planète, parce que si cette pourriture désire nous éliminer, elle veut le faire tout en continuant à se balader en jet privé, à partouzer sur ses yachts et dans ses îles privées, bref à continuer sa Dolce Vita, sans avoir à passer les 20 000 prochaines années dans des bunkers à 100m sous terre pour se protéger de la contamination de surface générée par une guerre nucléaire totale. Si la guerre est impossible à grande échelle, alors quid d’une campagne de vaccination mortelle contre un “virus chimérique” bénin propagandisé en méchant super-bestiole tueuse ??…

Si la Chine est partie prenante de l’empire et de son projet de Nouvel Ordre Mondial / Grande Réinitialisation (son système de contrôle de la population étant même le modèle à étendre au monde), la Russie, après avoir touché le fond et échappé au dépeçage complet de l’ère Yeltsine de l’après 91, s’est relevée pour refuser l’ordre unipolaire imposé qui la verrait vassalisée à l’empire, se positionnant pour une option multipolaire ne remettant certes pas en cause le système, mais en l’accommodant pour qu’elle y ait une digne place entre “grandes nations”, chose devenue obsolète dans l’ère actuelle du capitalisme débridé monopoliste transnational . De mensonge en mensonge, du 11 septembre 2001 à la guerre en Ukraine réellement déclenchée en 2014 par le coup d’état de l’OTAN, bras armé de l’empire, à Kiev, en passant par le crime eugéniste contre l’humanité qu’est cette vraie fausse plandémie COVID19 et la fadaise montée de toute pièce du « réchauffement climatique anthropique », le monde glisse vers une tyrannie technotronique sur fond de 3ème guerre mondiale et de génocide planétaire dans un gigantesque “holocauste de l’injection à ARNm” dont nous n’avons vu que les préliminaires jusqu’ici.

abeilles

Ça c’est le tableau en place, l’enfumage global. La bonne nouvelle est que de plus en plus de gens, dans le monde entier prennent conscience de la véritable nature et de la guerre contre l’humanité qui a été engagée par une clique de psychopathes judicieusement positionnés aux manettes de contrôle du système.

La question est : qu’allons-nous faire ?… Allons-nous les laisser faire ? Comment devons-nous barrer le navire une fois le vaisseau sous le contrôle des peuples ?

Tout est une question d’attitude… Nous y reviendrons bientôt en complément de cet écrit.

A suivre donc…

= = =

Lectures complémentaires :

“Du chemin de la société vers notre humanité réalisée” Résistance 71, 2019, PDF)

“Que faire ?” (Résistance 71, 2010, PDF)

« Petit précis sur la société et l’État », Résistance 71, PDF

“L’essentiel de Résistance 71 2010-2021”, PDF

Notre page “Coronavirus, guerre contre l’humanité” (mise à jour depuis 2019)

« Stopper la dictature technotronique », JBL1960, PDF

“L’art de ne pas être gouverné”, James C. Scott, PDF

« Appel à la vie contre la tyrannie étatique et marchande », Raoul Vaneigem, 2019, PDF

Et aussi

Il n’y a pas de solution au sein du système ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

NOM_demasque

humain_gardien_nature

Google, Facebook, Microsoft, Amazon sous contrôle israélien. L’espionage en tout et pour tout est tout azimut. Dormez-en paix braves gens, Sion veille sur vous…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, crise mondiale, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, Internet et liberté, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 8 novembre 2022 by Résistance 71

pegasus

En quelle langue faut-il le dire que cette pourriture électronique est l’outil de notre asservissement. Arrêtez de vous gargariser de ce « progrès » qui n’est que notre prison dont les barreaux sont les illusions de la consommation et du « rêve » marchands.
Pas de solution au sein du système. A bas l’État, à bas la marchandise, à bas l’argent et à bas le salariat !
~ Résistance 71 ~

D’anciens espions israéliens occupants des postes importants chez Google, Facebook et Microsoft

Al Manar et Press TV

2 novembre 2022

Url de l’article original : https://french.almanar.com.lb/2475607

Selon une étude publiée le 31 octobre sur le site MintPress, des centaines d’anciens agents de l’organisation d’espionnage israélienne, Unité 8200, ont obtenu des postes d’influence dans plusieurs des plus grandes entreprises technologiques du monde, notamment Google, Facebook, Microsoft et Amazon.
L’Unité 8200 de l’armée israélienne est connue pour avoir surveillé les Palestiniens, amassant des kompromat (des documents compromettants) sur des individus à des fins de chantage et d’extorsion.
Espionnant les riches et les célébrités du monde entier, l’Unité 8200 a fait la une des journaux l’année dernière, après l’éclatement du scandale Pegasus.*
D’anciens officiers de l’Unité 8200 ont conçu et mis en œuvre un logiciel qui espionnait des dizaines de milliers de politiciens et contribuait probablement au meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi.
Selon le site LinkedIn, il y a actuellement au moins 99 anciens vétérans de l’Unité 8200 qui travaillent pour Google.
Cependant, ce nombre sous-estime certainement l’ampleur de la collaboration entre les deux organisations.
Ce chiffre ne compte pas les anciens employés de Google, non plus ceux qui n’ont pas de compte LinkedIn, ou ceux qui y ont un compte, mais qui n’ont pas divulgué leurs affiliations antérieures avec l’unité de surveillance israélienne de haute technologie.
Il s’agit probablement d’un nombre considérable, car il est expressément interdit aux agents de révéler leur affiliation à l’Unité 8200.
Ainsi, le chiffre de 99 ne représente que le nombre d’employés actuels (ou récents) de Google, qui bafouent la loi militaire israélienne en incluant l’organisation dans leurs profils.
À noter que Google semble non seulement accepter les anciens agents de l’Unité 8200 à bras ouverts, mais recrute activement les membres actuels de l’organisation d’espionnage israélienne.
L’Unité 8200 est en partie une organisation d’espionnage et d’extorsion qui utilise son accès aux données pour faire chanter et extorquer les opposants au régime d’apartheid d’Israël.
Que cette organisation ait autant d’agents (littéralement des centaines) à des postes clés dans de grandes entreprises technologiques auxquelles le monde confie ses données les plus sensibles (médicales, financières, etc.) devrait être une grave préoccupation.

(*) Note de R71 : L’opération Pégase a été menée par le groupe israélien de l’entreprise NSO (2010), entreprise d’espionage israélienne qui collecte des données de téléphonies et contrôle les micros des téléphones. L’espionage a eu lieu sur au moins 189 journalistes et plus de 600 politiciens dans le monde incluant E. Macron, au moins 65 hauts cadres d’entreprises et 85 activists des droits de l’Homme. Ce qui est étonnant est la divulgation du fait que des journalistes d’Al Jazeera, AP, Reuters, CNN, Wall Street Journal, Le Monde et le Financial Time ont été espionnés.. Question : pourquoi espionner des journaux et agences de médias déjà à la soldes des services de renseignement israéliens et autres ?… Peut-être n’étaient-ils que des cobayes pour tester le système, tandis que d’autres étaient sous réelle surveillance.

= = =

Norman Finkelstein sur Benjamin Netanyahou : (vidéo)

https://www.youtube.com/watch?v=yoFEnGeNGVQ&t=169s

Transhumanism1
Homo electronicus debilitus

A l’image de l’OTAN, l’Ukraine cette « grande démocratie », interdit tous les partis d’opposition à la pourriture néo-nazie aux manettes (Réseau Voltaire)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, guerre ukraine, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 26 octobre 2022 by Résistance 71

ukr_neonazis2
Bandéristes « nationalistes intégraux » ukes

L’Ukraine interdit le dernier parti d’opposition

Réseau Voltaire

12 octobre 2022

Source : https://www.voltairenet.org/article218299.html

La Cour de cassation ukrainienne a terminé d’interdire les 12 partis politiques d’opposition. Le dernier était le Parti socialiste d’Ukraine.

Il est reproché à ces formations d’avoir agi en respectant les Accords de Minsk (2015), reconnus par le Conseil de sécurité des Nations unies (résolution 2202).

En mars le Conseil de sécurité ukrainien avait décidé d’interdire ces formations. Une loi a été votée par la Rada, le 3 mai, puis signée par le président Zelensky, le 14 mai. La Fédération de Russie ayant décidé d’intervenir pour protéger les victimes des violations des Accords de Minsk, toute référence à ces Accords est considéré comme une « haute trahison ».

Seul l’oblast de Transcarpathie (proche de la Hongrie) refuse de démettre les élus locaux issus des partis politiques interdits.

Selon l’Otan, l’Ukraine est une« grande démocratie » (sic).

= = =

Notre dossier « Guerre en Ukraine »

ukr_neonazis3
La famille tuyau de poële uke néo-nazie de base…

ukr_neonazis4
Ukraine über alles soutenue par L’OTAN…
Cette Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord

Les femmes harpies du pouvoir étatico-marchand sont-elles pires que les hommes ?… Tout le démontre à travers le spectre politique planétaire…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, guerres hégémoniques, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , on 22 octobre 2022 by Résistance 71

UEnazie
La femme marchandise étatique

A foutre par dessus bord avec l’ensemble du système et ses zélotes de tout poil !
Résistance 71

Ça alors, les femmes au pouvoir sont aussi pires que les hommes !..

Dominique Muselet

18 octobre 2022

Url de l’article original :
https://www.mondialisation.ca/ca-alors-les-femmes-au-pouvoir-sont-aussi-pires-que-les-hommes/5672041

La convergence de la guerre en Ukraine et de l’arrivée au pouvoir de plusieurs représentantEs de la classe dirigeante toutes plus bellicistes les unes que les autres provoque une forme de prise de conscience et de libération de la parole.

Deux articles sortent pratiquement en même temps sur le sujet. Femmes au pouvoir de Salvatore Bravo paru originellement sur le site italien Sinistra en Rete d’extrême gauche et sur le site Le grand soir, dans une traduction française qui ne lui rend pas justice, et L’incroyable insignifiance du personnel politique français de WD paru sur le site Profession gendarme qui selon Libération « relaie fréquemment des thèses complotistes ou des fake news », vous êtes prévenus !

On nous avait juré, expliquent en substance ces deux auteurs que, si les femmes étaient au pouvoir, elles se conduiraient comme des anges, à la différence des hommes, connus pour leur nature perverse et agressive. Et patatras, que constate-t-on, maintenant que grâce à la parité de nombreuses femmes ont accédé aux plus hautes fonctions ?  Eh bien, que « Les grands noms de cette gent féminine sont d’un bellicisme absolu. Une qui est prête à appuyer sur le bouton nucléaire, l’autre à abolir la liberté d’expression. La chef suprême de la commission européenne veut la guerre, et les autres, en France comme en Italie, courbent l’échine du poids de la soumission. Nous faisons abstraction des positionnements des femmes aux USA tant le délire va-t-en-guerre est à son comble. Pour des pacifistes, les femmes se posent là, sur le trône de la malveillance ! »

Finalement, donc, à l’usage, les femmes politiques ne vaudraient pas mieux que les hommes politiques… Ça alors ! 

Pour ce qui est des causes, WD se contente de dénoncer « la corruption et les prises d’intérêt frauduleux » de toute cette « clique politique » plus ou moins « maffieuse », mais Salvatore Bravo pousse plus loin la réflexion. À qui profite le crime ? se demande-t-il. Quelles sont les raisons de l’arrivée des femmes au pouvoir et de leur brutalité surprenante ? Elles sont de trois sortes, économiques, politiques et spirituelles.

Pour lui, « Les femmes au pouvoir sont le spot publicitaire du pouvoir néolibéral ». Il s’agit pour un pouvoir « profondément fasciste », au sens d’« autoritarisme hiérarchique et raciste », de dissimuler son entreprise de transformation des êtres humains en esclaves consentants d’oligarques tout puissants « derrière le voile de l’inclusion », du progressisme et du féminisme. La ploutocratie occidentale veut détruire la concurrence que représentent principalement la Russie, la Chine, pour s’approprier leurs ressources, car les Etats-Unis n’en ont jamais assez et l’Europe n’en a pas du tout.

Albright
Madeleine « 500 000 enfants irakiens morts en valait la peine » Albright

« Le but caché de cette sensiblerie obscène, et mortelle pour les Ukrainiens et pour les Russes, est d’intimider l’Est et de faire des affaires avec les Etats-Unis qui nous vendront généreusement du gaz au prix du marché qu’ils auront établi » ajoute Salvatore Bravo qui fait allusion au deuxième aspect de cette lutte à mort, à savoir « l’extraordinaire opportunité » dixit Antony Blinken, de détruire en même temps la concurrence européenne. L’Occident, par la voix des femmes au pouvoir, pleurniche sur le sort de l’Ukraine tout en se vautrant allègrement dans les torrents de sang principalement ukrainien que sa soif de pouvoir et de profit fait couler en Ukraine.  L’hypothétique renversement de Poutine vaut sûrement la peine de sacrifier jusqu’au dernier Ukrainien aux yeux de nos vampires féminines, tout comme le renversement du dictateur Saddam Hussein pour piller l’Irak justifiait la mort de 500 000 enfants irakiens pour la furie sanguinaire Madeleine Albright [sur la photo ci-dessus à droite].

On connait le sort que les élites occidentales réservent aux populations sous leur contrôle, surtout que, depuis la réussite de l’opération Covid qui les a rendues fous d’orgueil, elles ne s’en cachent plus. Leur projet pour l’humanité s’étale en long et en large sur le site du Forum économique mondial : Vous n’aurez rien, et vous serez heureux de travailler pour nous comme les esclaves des plantations de coton, sur le dos desquels s’est édifiée une grande partie de la richesse étasunienne. D’autant plus heureux que l’alternative sera sans doute l’euthanasie.

Et pourquoi les femmes seraient-elles meilleures ?

Donc les femmes de la classe dominante occidentales ont été catapultées aux postes de commande par les oligarques qui tirent les ficelles pour donner une apparence de douceur maternelle aux exactions tous azimut de l’Empire étasunien fascisant et de ses larbins européens. D’accord, mais pourquoi se sentent-elles obligées de faire mieux que les hommes en matière de cynisme, de bêtise, d’hypocrisie ? Pourquoi ont-elles à cœur de se montrer plus royalistes que le roi ? Se sentent-elles forcées de donner des gages de leur cruauté à la ploutocratie de peur de perdre leurs privilèges et leurs postes ou de décevoir les puissants réseaux qui les ont placées là ? Ou ne valent-elle finalement pas mieux que les hommes ?

Et pourquoi devrions-nous être meilleures ? La biologie répartit les rôles des hommes et des femmes dans la société primitive. Les femmes font et élèvent les enfants, se chargent des petits travaux et régentent le domaine familial. Les hommes font la guerre, vont à la chasse et protègent la tribu. La maladie de la comparaison et de la classification n’avait pas envahi ces sociétés. Il ne venait à personne l’idée de comparer un homme et une femme. Un homme était un homme et une femme était une femme. Ils avaient des points communs et des différences, mais rien ne rendait l’un des deux sexes supérieur à l’autre. Les bouddhistes ont conservé cette attitude saine et se méfient des comparaisons.

Aujourd’hui nous voulons échapper à tous les déterminismes, la race, le sexe, l’âge, la santé, la naissance, pour être libre. Le malheur, c’est qu’un tel refus d’appartenance laisse l’individu sans port d’attache. S’il n’a pas une solide colonne vertébrale, fruit d’une authentique vie intérieure et d’une profonde confiance en soi, consolidée par l’étude et la méditation, il se retrouve comme une coquille de noix balloté par les eaux déchaînées de la vie et n’a d’autre choix que de se précipiter dans le giron rassurant de la majorité, dont les opinions, les aspirations et les actes sont modelés par le pouvoir en place.

Si nous tombons dans tous les pièges de l’oligarchie, si nous croyons à toutes leurs narratives  (comprendre mensonges), si nous nous laissons impressionner par leurs prétentions et leurs menaces, si nous courbons la tête et nous laissons abuser, maltraiter, esclavagiser, c’est parce que nous n’avons plus de « fondement métaphysique universel » comme dit Salvatore Bravo, à cause du « nihilisme identitaire qui hante l’Europe ». C’est un fait que nous n’avons plus de socle spirituel ni individuel ni commun, à la différence des Amérindiens et des gens du Moyen Age.  Les Amérindiens que les blancs à la langue fourchue appelaient sauvages, étaient des êtres profondément spirituels. La spiritualité n’est pas la croyance éthérée en un Dieu lointain et arbitraire, ni son culte formel. La spiritualité c’est quelque chose de très concret. C’est le fait de se sentir relié à soi-même, aux autres, à l’univers, de se sentir partie prenante de la création, et non pas au-dessus ou hors de la création. C’était au départ l’ambition de notre religion de nous y aider, puisque religion vient de religare, relier, mais elle a échoué. Actuellement il faut mieux aller en Inde pour comprendre tout cela. Quoique les Evangélistes fassent une percée en France mais je n’en sais pas plus.

Chapas1
Le pouvoir de la loi naturelle…

Lorsqu’on  est conscient d’être une composante de la nature et de ne faire qu’un avec les autres et le monde, lorsqu’on est conscient qu’on ne peut pas survivre sans les autres et sans la nature, lorsqu’on en est profondément conscient, je ne parle pas d’une connaissance superficielle, non, mais quand tout notre être est imprégné de cette évidence, alors notre cœur se remplit d’amour, de reconnaissance et d’émerveillement, et on n’a plus, mais plus du tout, envie de dominer qui ou quoi que ce soit et encore moins de leur nuire. Les Amérindiens, quand ils faisaient un trou dans la terre pour arracher une plante médicinale le rebouchaient en s’excusant de l’avoir blessée. Voilà ce que cela signifie de se sentir partie prenante de l’univers.

Hommes, femmes ou enfants, on ne peut être manipulés par le pouvoir secondé par les médias, les écoles, les parents, que si nous sommes coupés de nous-mêmes, des autres et de la nature. Si nous renonçons à nous-mêmes et à tout ce qui fait de nous des humains pour un plat de lentilles comme le pauvre Esaü de la Bible, nous ne valons pas mieux que les oligarques de Triangle of sadness le savoureux film de Ruben Östlund, oscarisé par les bons soins de notre Vincent Lindon national. D’ailleurs, on le voit bien dans le film, Abigaël a beau être une femme pauvre et d’origine asiatique, dès que les circonstances lui donnent un peu de pouvoir, elle reproduit, à son profit, la hiérarchie sociale dont elle était victime, et on sent bien que le pouvoir va vite tuer en elle le peu de sensibilité que toute une vie d’exploitation et de mépris social n’avait pas réussi à éradiquer. Et c’est normal, car nous ne connaissons pas autre chose. La compétition, la guerre de tous contre tous, l’idée que tout se résout par la force, tout cela nous est inculqué tout petit et devient vite une seconde nature. C’est pourquoi les sociétés amérindiennes se méfiaient du pouvoir et de la richesse. Leurs chefs n’avaient aucun pouvoir, comme le montre Pierre Clastres. Ils étaient chargés de la cohésion de la tribu et du respect des traditions et c’est tout. Et ils étaient pauvres car on attendait d’eux qu’ils partagent tout ce qu’ils avaient.

C’est pourquoi le sexe, l’âge, la race et la naissance n’ont rien à voir avec la qualité humaine. On perd son humanité lorsque, coupé de la création et de tout ce qu’elle contient (soi y compris), on devient une créature du système pétrie de son idéologie, de ses préjugés et de ses réflexes et qui hurle en cadence avec les loups. Notre éducation, ou plutôt notre conditionnement fait de nous des êtres  avides, cyniques, agressifs, vaniteux, manipulateurs, lâches, peureux, frivoles et mesquins qui se prennent pour la mesure de toutes choses, sauf rares exceptions. C’était tout le contraire des  Amérindiens qui s’efforçaient de développer chez leurs enfants le respect, la reconnaissance, l’émerveillement, la droiture, la fraternité, l’authenticité, la bravoure.

La bonne nouvelle, c’est qu’on peut redevenir humain à chaque instant, en prenant conscience du mal qu’on fait à soi-même et aux autres en se servant au lieu de servir.

Les abus inouïs, les excès insupportables, les inégalités délirantes, la propagande insensée, l’hystérie galopante, le bellicisme irresponsable, la fureur sans frein de la bien-pensance, de la censure et du conformisme, la misère qui s’installe à cause, notamment de la perte volontaire des ressources bon marché et fiables de la Russie, tout cela devrait entraîner, en Occident, la salutaire prise de conscience que le capitalisme, plus ou moins débridé selon les époques mais toujours toxique, qui sévit depuis cinq siècles, nous mène à notre perte, qu’il faut cesser de se prendre pour des surhommes, et qu’il est temps de faire un retour sur nous-mêmes et de songer à bâtir une société à taille humaine, égalitaire et juste.

= = =

Et surtout comprendre une bonne fois pour toute qu’ :

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir !
(Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

FAI-CNT1
¡Mujerere libres !

contre

harpies_davos
Les harpies du système étatico-marchand…
Y a pas photo…

Empire anglo-americano-sioniste, doctrine Leo Strauss, neo-nazisme, Ukraine et guerre permanente… Ordo ab chao et le Nouvel Ordre Mondial en marche (Thierry Meyssan)

Posted in 11 septembre, 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, canada USA états coloniaux, colonialisme, crise mondiale, documentaire, guerre ukraine, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 21 octobre 2022 by Résistance 71

leostrauss
Leo Strauss (1899-1973)

Analyse vitale de Thierry Meyssan pour bien comprendre les enjeux géopolitiques en Ukraine, qui n’est qu’un “terrain de jeu” pour des intérêts stratégiques de portée mondiale. Les Russes ne s’y trompent pas. La solution a tout ce marasme est de refuser de jouer ce jeu criminel à grande échelle, de reprendre notre pouvoir de décision et d’agir hors État, hors marchandise, hors argent et hors salariat, les 4 piliers de la tyrannie.
~ Résistance 71 ~

A quoi jouent les Etats-Unis en Allemagne ?

Thierry Meyssan

18 octobre 2022

Url de l’article original : https://www.voltairenet.org/article218261.html

Sous nos yeux, l’Allemagne, qui vient de perdre son approvisionnement en gaz russe et ne pourra en obtenir au mieux que le sixième en Norvège, s’enfonce dans la guerre en Ukraine. Elle devient la plaque-tournante des actions secrètes de l’Otan qui agit, en définitive, contre elle. Le conflit actuel est particulièrement opaque lorsque l’on ignore les liens entre les straussiens US, les sionistes révisionnistes et les nationalistes intégraux ukrainiens.

La guerre en Ukraine agit comme un leurre. Nous ne voyons qu’elle et avons oublié le conflit majeur dans laquelle elle se situe. Du coup, nous ne comprenons pas ce qui se passe sur le champ de bataille, ni ne percevons correctement la manière dont le monde se réorganise et particulièrement la manière dont le continent européen évolue.

Tout a commencé avec l’arrivée de Joe Biden à la Maison-Blanche. Il s’est entouré d’anciens collaborateurs qu’il avait connus durant sa vice-présidence : les straussiens [1]. Cette petite secte varie de couleur politique, soit républicain, soit démocrate, selon le parti du président en exercice. Ses membres, presque tous juifs, suivent l’enseignement oral de feu Leo Strauss. Ils sont convaincus que les hommes sont méchants et les démocraties faibles. Plus : elles n’ont pas été capables de sauver leur peuple de la Shoah et ne le seront pas plus la prochaine fois. Ils pensent qu’ils ne pourront survivre qu’en constituant eux-mêmes une dictature et en conservant le contrôle. Dans les années 2000, ils avaient constitué le Project for a New American Century. Ils avaient appelé de leurs vœux un « Nouveau Pearl Harbor » qui choquerait tant les esprits des États-uniens qu’ils parviendraient à leur imposer leurs vues. Ce furent les attentats du 11 septembre 2001.

ukr_neonazis4

Ces informations sont choquantes et difficiles à admettre. Il existe pourtant quantités d’ouvrages considérés comme sérieux sur ce sujet. Surtout, la progression des Straussiens depuis 1976, date de la nomination de Paul Wolfowitz [2] au Pentagone, jusqu’à aujourd’hui confirme largement les pires inquiétudes. En Europe, les Straussiens ne sont pas connus, mais les journalistes qui les soutiennent le sont. On les qualifie de « néo-conservateurs ». Il faut reconnaître que jamais les intellectuels juifs n’ont soutenu cette minuscule secte juive.

Reprenons notre récit. En novembre 2021, les straussiens ont envoyé Victoria Nuland sommer le gouvernement russe de se ranger derrière eux. Mais le Kremlin leur a répondu en proposant un Traité garantissant la paix, c’est-à-dire en contestant non seulement le projet straussien, mais aussi la prétendue politique de sécurité des États-Unis [3]. Le président Vladimir Poutine a remis en cause l’extension de l’Otan à l’Est, qui menace son pays, et la manière dont Washington ne cesse d’attaquer et de détruire des États, notamment au « Moyen-Orient élargi ».

Les straussiens ont alors délibérément provoqué la Russie pour la faire sortir de ses gonds. Ils ont encouragé les « nationalistes intégraux » ukrainiens à bombarder leurs compatriotes du Donbass et à préparer une attaque simultanée du Donbass et de la Crimée [4]. Moscou, qui n’avait aucune confiance dans les Accords de Minsk et se préparait, depuis 2015, à un affrontement mondial, a jugé que le moment était venu. 300 000 soldats russes sont entrés en Ukraine pour « dénazifier » le pays [5]. Le Kremlin considère à juste titre que les « nationalistes intégraux « , qui avaient fait alliance avec les nazis durant la Seconde Guerre mondiale, en partagent toujours l’idéologie raciale.

Là encore, ce que j’écris est choquant. Les livres de référence des nationalistes ukrainiens n’ont jamais été traduits dans les langues occidentales, y compris le Nationalisme de Dmytro Dontsov. Si personne ne sait ce que Dontsov a fait durant la Seconde Guerre mondiale, tout le monde connaît les crimes de ses disciples, Stepan Bandera et Iaroslav Stetsko. Ces gens furent tout dévoués au chancelier Adolf Hitler. Ils favorisèrent et parfois supervisèrent l’assassinat d’au moins 1,7 millions de leurs compatriotes, dont 1 million de juifs. Au premier abord, il paraît difficile de les croire alliés aux straussiens et au président juif Zelensky comme l’a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov. En effet, le Premier ministre israélien, Naftali Bennett, a immédiatement pris position contre eux [6]. Il conseilla même au président Zelensky d’aider les Russes à en nettoyer son pays. Le rapport de force est tel que son successeur, Yaïr Lapid, tout en partageant les idées de Bennett et en refusant de fournir des armes à l’Ukraine, tient un discours atlantiste. Cependant, nous nous souvenons que Paul Wolfowitz présida à Washington un important congrès avec des ministres ukrainiens. Il s’y engagea à soutenir le combat des nationalistes intégraux contre la Russie [7].

sionisme

Pourtant les liens entre les « nationalistes intégraux » ukrainiens et les « sionistes révisionnistes » de l’Ukrainien Vladimir Jabotinsky sont historiques. Ils négocièrent un accord, en 1921, selon lequel ils s’uniraient contre les Bolchéviques. Compte tenu de la longue succession de pogroms que les « nationalistes ukrainiens » avaient déjà perpétrés, la révélation de cet accord, une fois que Jabotinsky eut été élu au Comité directeur de l’Organisation sioniste mondiale, provoqua un rejet unanime de la diaspora juive. Le Polonais David ben Gourion, qui reprit en main la milice de Jabotinsky en Palestine, le qualifia de « fasciste « et de « peut-être nazi ». Par la suite, Jabotinsky s’exila à New York où il fut rejoint par un autre Polonais, Bension Netanyahu, le père de Benjamin Netanyahu, qui devint son secrétaire particulier [8].

Après la Seconde Guerre mondiale, le maître à penser Dontsov et les deux assassins en chef, Bandera et Stetsko, furent récupérés par les Anglo-Saxons. Le premier fut exilé au Canada, puis aux États-Unis malgré son passé d’administrateur de l’institut Reinhard Heydrich en charge de la coordination de la « solution finale »[9], tandis que les deux autres le furent en Allemagne pour travailler sur la radio anticommuniste de la CIA [10]. Après l’assassinat de Bandera, Stetsko devint le co-président (avec Tchang Kaï-chek) de la Ligue anticommuniste mondiale dans laquelle la CIA réunit ses dictateurs et criminels préférés, dont Klaus Barbie [11].

Revenons à notre propos. Les straussiens n’ont que faire de l’Ukraine. Ce qui les intéresse, c’est la domination du monde et donc l’abaissement de tous les autres protagonistes : de la Russie [de la Chine] et des Européens. C’est ce que Wolfowitz écrivait en 1992 en qualifiant ces puissances de « compétiteurs », ce qu’elles ne sont pas [12].

Les Russes ne s’y trompent pas. C’est pourquoi il ont envoyé fort peu de troupes en Ukraine. Trois fois moins que l’armée ukrainienne. Il est donc stupide d’interpréter leur lenteur comme une déconvenue alors qu’ils se réservent pour l’affrontement direct avec Washington.

bidenNS

Aujourd’hui, les straussiens ont poussé au sabotage des gazoducs Nord Stream. Contrairement à ce que prétendent certains, il ne s’agit pas de casser l’économie russe, qui a d’autres clients, mais l’industrie allemande qui ne peut pas s’en passer [13]. Normalement Berlin aurait dû réagir face au crime de son suzerain. Que nenni ! C’est tout le contraire. Dès l’arrivée d’Olaf Scholtz à la Chancellerie, son gouvernement a mis en place un vaste système visant à « harmoniser les nouvelles » [14]. Il est supervisé par la ministre de l’Intérieur, la sociale-démocrate Nancy Faeser. Tous les médias russes s’adressant à un public occidental ont été interdits par les « démocraties » à partir du 24 février 2022, c’est-à-dire à partir de l’application par l’armée russe de la résolution 2202 du Conseil de sécurité. Désormais, en Allemagne, citer cette résolution et partager l’interprétation russe est assimilé à de la « propagande ». Il est très étonnant de voir les Allemands saborder eux-mêmes leurs institutions. Au XX° siècle, l’Allemagne qui avait été le phare des Sciences et des Techniques avant la Première Guerre mondiale est devenue en quelques années un pays aveugle qui a commis les pires crimes. Au XXI° siècle, alors que son industrie était la plus performante au monde, l’Allemagne s’aveugle à nouveau sans raison. Les Allemands entérinent eux mêmes leur chute au profit de la Pologne, celle de l’Union européenne au profit de l’Initiative des trois mers (Intermarium) [15].

De leur côté, les straussiens utilisent leurs privilèges en Allemagne. Les bases militaires US y disposent d’une extra-territorialité complète et le gouvernement fédéral n’a pas le droit de limiter leur activité. Ainsi, lorsque en 2002, le chancelier Gerhard Schröder s’opposa à la guerre des straussiens au Moyen-Orient, il ne put pas empêcher le Pentagone d’utiliser ses installations en Allemagne comme bases arrières de son invasion et de sa destruction de l’Iraq.

C’est à Ramstein (Rhénanie-Palatinat) que le Groupe de contact de Défense de l’Ukraine s’est réuni. Les délégués de la cinquantaine d’États invités, après avoir été racketés pour doter Kiev d’une multitude d’armes ont eu droit à des explications sur le Concept du fonctionnement de la Résistance (Resistance Operating Concept — ROC). Il s’agit de réactiver pour la énième fois les réseaux stay-behind mis en place à la fin de la Seconde Guerre mondiale [16]. À l’époque, ils furent d’abord créés par la CIA états-unienne et le MI6 britannique, avant d’être intégrés dans l’Otan. Les anciens nazis et les « nationalistes intégraux » ukrainiens en furent la principale composante.

otan_terro

Le réseau stay-behind actuel est coordonné depuis 2013 par l’Otan sur sa base de Stuttgart-Vaihingen (Bade-Wurtemberg) où résident les Forces spéciales US pour l’Europe (SOCEUR). Il s’agit de créer un gouvernement en exil et d’organiser des sabotages sur le modèle de ce que firent le général Charles De Gaulle et le préfet Jean Moulin durant la Seconde Guerre mondiale. Otto C. Fiala y a ajouté les manifestations non-violentes testées par le professeur Gene Sharp dans le bloc de l’Est, puis lors des « révolutions colorées » [17]. Rappelons que, contrairement à ce qu’il prétendit, Gene Sharp a toujours travaillé pour l’Alliance atlantique [18]. La première manifestation du Stay-behind ukrainien a eu lieu le 8 octobre avec le sabotage du pont de Crimée, sur le détroit de Kertch.

UEnazie

[1] « Vladimir Poutine déclare la guerre aux Straussiens », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 5 mars 2022.

[2] « Paul Wolfowitz, l’âme du Pentagone », par Paul Labarique, Réseau Voltaire, 4 octobre 2004.

[3] « La Russie veut contraindre les USA à respecter la Charte des Nations unies », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 4 janvier 2022.

[4] Les plans de cette attaque ont été révélés par le ministère russe de la Défense. On peut les trouver ici sur notre site.

[5] « Une bande de drogués et de néo-nazis », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 5 mars 2022.

[6] « Israël abasourdi par les néo-nazis ukrainiens », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 8 mars 2022.

[7] « Ukraine : la Seconde Guerre mondiale ne s’est jamais terminée », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 26 avril 2022.

[8] Cf. Voltaire, actualité internationale, n°8, p.4, 30 septembre 2022.

[9] Ukrainian nationalism in the age of extremes. An intellectual biography of Dmytro Dontsov, Trevor Erlacher, Harvard University Press (2021).

[10] Stepan Bandera : The Life and Afterlife of a Ukrainian Nationalist : Facism, Genocide, and Cult, Grzegorz Rossoliński-Liebe, Ibidem Press (2015).

[11] « La Ligue anti-communiste mondiale, une internationale du crime », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 12 mai 2004.

[12] « US Strategy Plan Calls For Insuring No Rivals Develop » Patrick E. Tyler and « Excerpts from Pentagon’s Plan : « Prevent the Re-Emergence of a New Rival » », New York Times, March 8, 1992. « Keeping the US First, Pentagon Would preclude a Rival Superpower » Barton Gellman, The Washington Post, March 11, 1992.

[13] « Les États-Unis déclarent la guerre à la Russie, l’Allemagne, les Pays-Bas et la France », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 4 octobre 2022.

[14] « Dokumenten-Leak : Wie die Bundesregierung an einer „Narrativ-Gleichschaltung“ zum Ukraine-Krieg arbeitet », Florian Warweg, NachDenkSeiten, 29. September 2022.

[15] « La Pologne et l’Ukraine », « Le sabordage de la paix en Europe », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 14 et 28 juin 2022.

[16] Sur le réseau Stay-behind en général, lire : Les armées secrètes de l’Otan, Daniele Ganser, Demi-Lune. Sur le stay-behind en France, lire : « Stay-behind : les réseaux d’ingérence américains », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 20 août 2001.

[17] Resistance Operating Concept (ROC), Otto C. Fiala, Joint Special Operations University Press, 2020.

[18] « L’Albert Einstein Institution : la non-violence version CIA », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 4 juin 2007.

Schwab_et_papa
Schwab père et fils… l’origine du FEM/Davos

AmAzNazflag
A (re)lire : « Wall Street et la montée d’Hitler », A. Sutton