Archive for the N.O.M Category

Merdias, médias alternatifs et dissidence contrôlée, de Chomsky à Hedges et consorts, les masques tombent toujours plus…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, crise mondiale, guerres hégémoniques, ingérence et etats-unis, Internet et liberté, média et propagande, N.O.M, pédagogie libération, politique et social, résistance politique, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , on 18 mai 2022 by Résistance 71

controle_permaent
Dissidence contrôlée incluse !…

Cet article ci-dessous ne fait que confirmer ce que nous pensons et avons dit depuis bien des années concernant ces faux-nez de la “dissidence” bien contrôlée que sont des gens comme Noam Chomsky, Chris Hedges, Amy Goodman et toute la fine équipe du journalisme anglo-saxon soi-disant dissident de “gauche”. Ce n’est pas un hasard comme nous l’avons souvent dit, qu’aucun texte de Chomsky n’ait été repris, diffusé ou traduit sur Résistance 71… Cette pourriture, ce traître à la cause anarchiste, a atteint les sommets de l’ignominie il y a quelques mois, lors de ses remarques incitant au meurtre en regard des résistants à l’injection criminelle à ARNm OGM de Big Pharma et ses larbins de la politique. La crise fabriquée du COVID aura eu cet avantage : celui de faire tomber quelques masques supplémentaires. Celui de Chomsky est de ceux-là. Il est plus que temps ! Ceci dit, LGS ne va pas assez loin dans sa descente dans le terrier du lapin, nous expliquons pourquoi plus bas….
~ Résistance 71 ~

Les subtilités de la rhétorique gauchiste anti-russe

Edward CURTIN

16 mai 2022

Source :
https://www.legrandsoir.info/les-subtilites-de-la-rhetorique-gauchiste-anti-russe.html

Le fait déconcertant est que de nombreux intellectuels de gauche « respectés » sont en réalité les gardiens de l’empire. Opposition contrôlée. Chez de telles personnes, l’anticommunisme est profond et des demi-vérités sont habilement brandies pour prétendre à une impartialité élevée.

Chomsky : Maître de la demi-vérité. Il blâme et sauve souvent l’empire dans un même souffle. « Un fléau sur vos deux maisons » – tel que pratiqué par lui et d’autres personnes de stature publique similaire – reste une posture sournoise, typique des libéraux, et non des véritables anti-impérialistes.

Alors que les médias dits libéraux et conservateurs – tous à la solde des agences de renseignement – déversent la propagande la plus flagrante sur la Russie et l’Ukraine, si évidente qu’elle en deviendrait comique si elle n’était pas si dangereuse, les connaisseurs autoproclamés ingèrent également des messages plus subtils, souvent issus des médias alternatifs.

Une femme que je connais et qui est au courant de mes analyses sociologiques de la propagande m’a contacté pour me dire qu’il y avait un excellent article sur la guerre en Ukraine dans The Intercept, une publication en ligne financée par le milliardaire Pierre Omidyar que je considère depuis longtemps comme un exemple majeur de reportage trompeur où la vérité est mélangée à des mensonges pour véhiculer un récit « libéral » qui soutient fondamentalement les élites dirigeantes tout en semblant les combattre. Cela n’a rien de nouveau, bien sûr, puisque c’est le modus operandi de tous les médias institutionnels, chacun à sa manière idéologique et malhonnête, comme le New York Times, CBS, le Washington Post, le New York Daily News, Fox News, CNN, NBC, etc. depuis très longtemps.

Néanmoins, par respect pour son jugement et sachant combien elle se sent profondément concernée par toutes les personnes qui souffrent, j’ai lu l’article. Écrit par Alice Speri, son titre semblait ambigu – « La gauche en Europe fait face à la résurgence de l’OTAN après l’invasion de l’Ukraine par la Russie » – jusqu’à ce que je voie le sous-titre qui commence par ces mots : « L’invasion brutale de la Russie complique… » Mais j’ai continué à lire. Au quatrième paragraphe, il est devenu clair où cet article voulait en venir. Speri écrit que « En Ukraine, par contraste [avec l’Irak], c’était la Russie qui avait organisé une invasion illégale et non provoquée, et le soutien à l’Ukraine par les États-Unis était considéré par beaucoup comme crucial pour éviter des atrocités encore pires que celles que l’armée russe avait déjà commises. »

Alors qu’il s’agit ostensiblement de militants européens anti-guerre et anti-OTAN pris dans un dilemme, l’article poursuit en affirmant que si les États-Unis et l’OTAN se sont rendus coupables d’une expansion injustifiée pendant de nombreuses années, la Russie a été un agresseur en Ukraine et en Géorgie et est coupable de terribles crimes de guerre, etc.

Il n’y a pas un mot sur le coup d’État fomenté par les États-Unis en 2014, ni sur les mercenaires soutenus par la CIA et le Pentagone en Ukraine, ni sur leur soutien au bataillon néonazi Azov et aux années d’attaques de l’Ukraine dans le Donbass où plusieurs milliers de personnes ont été tuées. On suppose que ces actions ne sont pas criminelles ou ne sont pas des provocations. Et il y a ceci :

« La réponse hésitante des militants pacifistes européens est à la fois le reflet d’une invasion brutale et non provoquée qui a stupéfié le monde (sic) et celui d’un mouvement anti-guerre qui s’est réduit et marginalisé au fil des ans. La gauche, tant en Europe qu’aux États-Unis, a eu du mal à répondre à une vague de soutien à l’Ukraine qui va à l’encontre des efforts déployés depuis des décennies pour libérer l’Europe d’une alliance militaire dirigée par les États-Unis. »

En d’autres termes, l’article, couché dans une rhétorique anti-guerre, était une propagande anti-Russie. Lorsque j’ai fait part de mon analyse à mon amie, elle a refusé d’en discuter et s’est mise en colère contre moi, comme si j’étais donc un partisan de la guerre. J’ai constaté que c’est une réaction courante.

Cela m’a fait réfléchir à la raison pour laquelle les gens passent si souvent à côté des contre-vérités contenues dans des articles qui sont en grande partie véridiques et exacts. Je le remarque constamment. Elles sont comme de petites graines glissées dans l’article en espérant que personne ne s’en rende compte ; elles opèrent leur magie presque inconsciemment. Peu de gens les remarquent, car elles sont souvent imperceptibles. Mais elles ont leurs effets, sont cumulatives et sont bien plus puissantes au fil du temps que les déclarations fracassantes qui rebuteront les gens, surtout ceux qui pensent que la propagande ne fonctionne pas sur eux. C’est le pouvoir d’une propagande réussie, qu’elle soit intentionnelle ou non. Elle fonctionne particulièrement bien sur les personnes « intellectuelles » et très éduquées.

Par exemple, dans une interview récente, Noam Chomsky, après avoir été présenté comme un Galilée, un Newton et un Descartes des temps modernes, parle de la propagande, de son histoire, de Edward Bernays, de Walter Lippman, etc. Ce qu’il dit est historiquement exact et instructif pour quiconque ne connaît pas cette histoire. Il parle avec sagesse de la propagande des médias étasuniens concernant leur guerre non provoquée contre l’Irak et il qualifie avec précision la guerre en Ukraine de « provoquée ». Et ensuite, concernant la guerre en Ukraine, il lâche cette déclaration surprenante :

« Je ne pense pas qu’il y ait des « mensonges significatifs » dans les reportages de guerre. Les médias américains font généralement un travail très honorable en rapportant les crimes russes en Ukraine (sic). C’est précieux, tout comme il est précieux que des enquêtes internationales soient en cours en vue d’éventuels procès pour crimes de guerre. »

En l’espace d’un battement de cil, Chomsky dit quelque chose de si incroyablement faux qu’à moins de le considérer comme un Galilée des temps modernes, ce que beaucoup font, cela peut passer pour vrai et vous passerez sans problème au paragraphe suivant. Pourtant, c’est une déclaration si fausse qu’elle en devient risible. La propagande médiatique concernant les événements en Ukraine a été si manifestement fausse et ridicule qu’un lecteur attentif s’arrêtera tout de suite et pensera : est-ce qu’il vient de dire ça ?

resistance1

Chomsky considère donc maintenant que les médias, tels que le New York Times et ses semblables, qu’il a correctement fustigés pour avoir fait de la propagande pour les États-Unis en Irak et au Timor oriental, pour ne citer que deux exemples, font « un travail très honorable en rapportant les crimes russes en Ukraine », comme si, soudain, ils n’étaient plus les porte-parole de la CIA et de la désinformation étasunienne. Et il dit cela alors que nous sommes au milieu du plus grand blitz de propagande depuis la Première Guerre mondiale, avec sa censure, son Disinformation Governance Board (conseil de gouvernance de la désinformation) traquant les dissidents, qui frôlent la parodie de 1984 de Orwell.

Il est encore plus malin lorsqu’il affirme avec désinvolture que les médias font du bon travail en rapportant les crimes de guerre de la Russie, alors qu’il a déjà dit ceci à propos de la propagande :

« Ainsi, ça continue. En particulier dans les sociétés plus libres, où les moyens de violence de l’État ont été limités par l’activisme populaire, il est très important de concevoir des méthodes de fabrication du consentement et de s’assurer qu’elles sont bien assimilées, devenant aussi invisibles que l’air que nous respirons, notamment dans les cercles éduqués et structurés. L’imposition de mythes de guerre est une caractéristique régulière de ces entreprises. »

C’est tout simplement magistral. Expliquer comment la propagande atteint les sommets et comment s’y opposer, puis en glisser un soupçon dans son analyse. Et pendant qu’il y est, Chomsky s’assure de faire l’éloge de Chris Hedges, l’un de ses disciples, qui a lui-même récemment écrit un article – “ L’âge de l’auto-illusion ” – qui contient également des points valables faisant appel à ceux qui en ont assez des guerres, mais qui aussi contient les mots suivants :

« Le revanchisme de Poutine est égalé par le nôtre.

La désorganisation, l’inaptitude et le moral bas des conscrits de l’armée russe, ainsi que les échecs répétés du haut commandement russe en matière de renseignement, apparemment convaincu que la Russie écraserait l’Ukraine en quelques jours, révèlent le mensonge selon lequel la Russie est une menace mondiale.

« L’ours russe s’est effectivement dégonflé », écrit l’historien Andrew Bacevich.

Mais ce n’est pas une vérité que les faiseurs de guerre transmettent au public. La Russie doit être gonflée pour devenir une menace mondiale, malgré neuf semaines d’échecs militaires humiliants. »

Le revanchisme de la Russie ? Où ? Revanchisme ? Pour récupérer quel territoire perdu les États-Unis ont-ils jamais fait la guerre ? L’Irak, la Syrie, Cuba, le Vietnam, la Yougoslavie, etc. ? L’histoire des États-Unis n’est pas une histoire de revanchisme mais de conquête impériale, de saisie ou de contrôle de territoire, tandis que la guerre de la Russie en Ukraine est clairement un acte d’autodéfense après des années de provocations et de menaces EU/OTAN/Ukraine, ce que Hedges reconnaît. « Neuf semaines d’échecs militaires humiliants » ? – alors qu’ils contrôlent une grande partie de l’est et du sud de l’Ukraine, y compris le Donbass. Mais son faux message est subtilement tissé, comme celui de Chomsky, dans des phrases qui sont vraies.

« Mais ce n’est pas une vérité que les faiseurs de guerre communiquent au public. » Non, c’est exactement ce que les médias porte-parole des faiseurs de guerre – c’est-à-dire le New York Times (l’ancien employeur de Hedges, qu’il ne manque jamais de mentionner et pour qui il a couvert la destruction sauvage de la Yougoslavie par l’administration Clinton), CNN, Fox News, le Washington Post, le New York Post, communiquent chaque jour au public pour leurs maîtres. Des gros titres qui disent comment la Russie, tout en commettant des crimes de guerre quotidiens, échoue dans ses objectifs de guerre et que le héros mythique Zelensky mène les Ukrainiens à la victoire. Des propos selon lesquels « l’ours russe s’est effectivement dégonflé » présentés comme des faits.

Oui, ils gonflent le mythe du monstre russe, pour ensuite le percer avec le mythe de David battant Goliath.

Mais étant dans le domaine des jeux d’esprit (trop de cohérence conduit à la clarté et trahit le jeu), on peut s’attendre à ce qu’ils brouillent leurs messages de manière continue pour servir l’agenda étasunien en Ukraine et poursuivre l’expansion de l’OTAN dans la guerre non déclarée avec la Russie, pour laquelle le peuple ukrainien sera sacrifié. Orwell l’a appelé « double pensée » :

« La double pensée est au cœur même de l’Ingsoc, puisque l’acte essentiel du Parti est de recourir à la tromperie consciente tout en conservant la fermeté d’intention qui va de pair avec une honnêteté totale. Dire des mensonges délibérés tout en y croyant sincèrement, oublier tout fait devenu gênant, puis, lorsque cela devient nécessaire, le tirer de l’oubli juste le temps qu’il faut, nier l’existence de la réalité objective et, en même temps, tenir compte de la réalité que l’on nie – tout cela est indispensable… avec le mensonge toujours en avance sur la vérité. »

Révélant tout en dissimulant et en injectant des inoculations de contre-vérités qui n’obtiendront qu’une attention superficielle de la part de leurs lecteurs, les écrivains mentionnés ici et d’autres ont un grand attrait pour l’intelligentsia de gauche. Pour des gens qui vénèrent fondamentalement ceux qu’ils ont investis d’infaillibilité et de génie, il est très difficile de lire attentivement des phrases et de déceler l’arnaque. Le subterfuge est souvent très habile et fait appel au sentiment d’indignation des lecteurs face à ce qui s’est passé dans le passé – par exemple, les mensonges de l’administration de George W. Bush sur les armes de destruction massive en Irak.

Chomsky, bien sûr, est le chef de la meute, et ses disciples sont légion, y compris Hedges. Depuis des décennies, ils évitent ou soutiennent les versions officielles des assassinats de JFK et RFK, des attentats du 11 septembre 2001 qui ont directement conduit à la guerre contre le terrorisme et à tant de guerres d’agression, et de la récente propagande Covid-19 avec ses verrouillages et ses répressions dévastatrices des libertés civiles. Ils sont loin d’être des amnésiques historiques, bien sûr, mais considèrent manifestement que ces événements fondateurs n’ont aucune importance, car sinon ils les auraient abordés. Si vous attendez d’eux des explications, vous attendrez longtemps.

guerre_par_la_tromperie

-[]- NdR71 : A ce sujet, on intervient ici pour faire la même remarque au sujet de cette taupe de Julian Assange que pourtant LGS et toute la presse bobo protègent et défendent. Assange fait partie de la même clique que Chomsky, Hedges, Goodman etc… La position d’Assange sur le 11 septembre 2001 est effarante ! Toutes les infos « fuitées » par wikileaks sont approuvées / validées par l’entité sioniste et son service de renseignement dont Assange est un agent. Notre conseil ici au Grand Soir : quand on fait le boulot, faut le faire à fond et nettoyer dans les coins et quand on descend à la cave, dans le terrier du lapin blanc… faut aller au fond aussi et pas s’arrêter à mi-chemin…-[]-

Dans un article récent – “ How the organized Left got Covid wrong, learned to love Lockdowns and lost its Mind : an Autopsy ” – Christian Parenti écrit ceci à propos de Chomsky :

« La quasi-totalité de l’intelligentsia de gauche est restée psychiquement bloquée en mars 2020. Ses membres ont applaudi la nouvelle répression de la biosécurité et traité de menteurs, d’escrocs et de fascistes tous ceux qui n’étaient pas d’accord. Généralement, ils l’ont fait sans même s’engager sur des preuves et en évitant le débat public. Parmi les plus visibles, citons Noam Chomsky, l’anarcho-syndicaliste autoproclamé qui a appelé les personnes non vaccinées à « se retirer de la société » et a suggéré que l’on devrait les laisser mourir de faim si elles refusaient de se soumettre. »

La critique de Parenti sur la réponse de la gauche (pas seulement celle de Chomsky et Hedges) au Covid s’applique également aux événements fondateurs mentionnés ci-dessus, ce qui soulève des questions plus profondes sur la pénétration de la CIA et de la NSA dans les médias en général, un sujet qui dépasse le cadre de cette analyse.

Pour ceux, comme la femme libérale qui m’a renvoyé à l’article de The Intercept, qui diraient sans doute de ce que j’ai écrit ici : Pourquoi vous en prendre aux gauchistes ? ma réponse est très simple.

Les agendas pernicieux de la droite et des néoconservateurs sont évidents ; rien n’est vraiment caché ; on peut et on doit donc s’y opposer. Mais de nombreux gauchistes servent deux maîtres et sont beaucoup plus subtils. Ostensiblement du côté des gens ordinaires et opposés à l’impérialisme et aux prédations des élites à l’intérieur et à l’extérieur du pays, ils sont souvent les auteurs d’une rhétorique séduisante qui échappe à leurs partisans. Une rhétorique qui alimente indirectement les guerres auxquelles ils prétendent s’opposer.

= = =

Il n’y a pas de solution au sein du système ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

===

Deux communiqués sur la guerre en Ukraine à diffuser sans modération :

De_la_vie_des_marionnettes

Guerre en Ukraine : L’empire anglo-américain derrière le masque du fascisme + un général canadien capturé à Marioupol (VT et Réseau Voltaire)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, crise mondiale, guerre ukraine, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 4 mai 2022 by Résistance 71

AmAzNazflag

La Russie lutte contre le fascisme et le visage derrière le masque de Hitler est américain

Ian Greenhalgh

2 mai 2022

Url de l’article original :
https://www.veteranstoday.com/2022/05/02/russia-takes-on-fascism-and-the-face-behind-the-hitler-mask-is-american/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Les nazis ne furent rien de plus qu’une excroissance de la véritable superpuissance fasciste : les Etats-Unis d’Amérique. Hitler et les nazis furent emmenés au pouvoir par les machination financières des familles banquières et entrepreneuriales américaines. Rappelez-vous de la définition correcte de Mussolini concernant le fascisme comme étant la dictature des entreprises et demandez-vous quelle nation est la propriété et est gérée par ses entreprises ?

La machine de guerre nazie fut créée par les entreprises américaines, par exemple la Standard Oil des Rockefeller a fourni non seulement de grosses quantités de carburant via l’Espagne neutre jusqu’à au moins 1942, mais aussi cette technologie critique de l’hydrogénisation afin de transformer le charbon de Silésie en carburant liquide pour les panzers.

Les finances passèrent très largement de Wall Street et de banques telle celle de Prescott Bush (NdT : le père de Bush I et grand-père de Bush II) la Bank of America aux industriels allemands tels que Fritz Thyssen, ce qui montrait de l’extérieur que les nazis étaient financés par les industriels allemands. Le soi-disant miracle économique de Hitler ne s’est jamais produit, ce fut une illusion, créée par l’influence de vastes injections d’argent en provenance de la haute finance américaine. (NdT : lire à ce sujet notre traduction du remarquable ouvrage de l’historien Antony Sutton “Wall Street et la montée de Hitler”)

En ayant tout ceci présent à l’esprit au sujet des nazis, percevez-vous comment l’OTAN* est aussi un organe fasciste des Etats-Unis créée pour être utilisée afin de dominer et de contrôler l’Europe ?

Je discutais de la guerre en Ukraine avec mon père hier et nous en sommes venus à la conclusion que Poutine a été pris au piège de lancer une attaque contre l’Ukraine en pensant que les Ukrainiens ne voudraient pas vraiment se battre contre leurs frères russes et que tout cela sera fini en quelques jours : envoyer les troupes pour obtenir ce que les négociations n’ont pas pu faire ; les Russes considéraient vraiment cela comme une “opération militaire spéciale” plutôt qu’une guerre, mais ils se sont rapidement retrouvés confrontés à une véritable guerre.

Ceci est un piège qui a été tendu par l’OTAN et en réalité, les Russes se retrouveraient en train de se battre contre un grand nombre de mercenaires étrangers et des troupes de l’OTAN sous le couvert de mercenaires et de conseillers militaires ; des forces spéciales américaines ont été capturées au Donbass par exemple, des entreprises mercenaires polonaises ont été vues près de Kiev, le front des personnels de l’OTAN.

L’OTAN n’a pas fait qu’envoyer un grand nombre de personnels, elle a aussi très largement fourni des armes du dernier cri, comme par exemple les missiles anti-chars Javelin américains ou NLAW britanniques. Le plus souvent, les hommes qui utilisent ces armes contre les blindés russes ne sont as ukrainien, mais des spécialistes étrangers et des membres de forces spéciales commandos. Depuis 8 ans, les Ukrainiens ont été entraînés par l’OTAN et spécifiquement par les Britanniques, qui sont les leaders dans le monde pour l’envoi de conseillers militaires pour entraîner des troupes de pays lointains sur l7art et la manière d’utiliser l’armement britannique fourni.

Dans tous les sens possibles, la guerre en Ukraine est une guerre par procuration entre l’OTAN et la Russie, cela permet à l’OTAN de tester ses armes et de raffiner ses tactiques, ses techniques et son armement contre les Russes, tout en apprenant en même temps les tactiques de terrain russes, leurs méthodes et leur armement. Ceci est aussi particulièrement lucratif, pensez qu’un seul missile anti-char NLAW coûte 20 000 GBP ; la GB en fourni par milliers, ce qui crée des revenus de dizaines de millions, de bons bénéfices pour tous les actionnaires des grands fabricants d’armes comme Thales et BAE Systems.

NdT : l’actuel ministre de la défense du gouvernement Biden, Lloyd Austin n’est autre que l’ex-CEO de Raytheon Technologies (1922), un des fabricants d’armes, missiles and Co yankee… Elle est pas belle la vie ? Carnet de commandes plein ! Et que ceux qui crient au “conflit d’intérêts” soient marquées à jamais de la marque de l’infamie “conspi”.

Dans le même temps, l’Europe demeure toujours autant dépendante du gaz et du pétrole russes et elle est toujours fournie par la Russie. Bien que de manière plus discrète qu’avant la guerre. La Pologne par exemple, reçoit toujours gaz et pétrole russes, mais au lieu de l’acheter directement à la Russie, elle passe par l’Allemagne, qui l’achète à la Russie et le fournit à la Pologne. (NdT : pas gratuitement bien entendu…)

Donc quand le patron de l’OTAN Inc. Jens Stoltenberg dit que cette guerre va durer des années, il dit la vérité parce que c’est l’intention de l’OTAN, de meuler et de finalement affaiblir fatalement les forces armées russes en Ukraine afin d’amener l’effondrement du régime Poutine, un bis-repetita de la guerre en Afghanistan et de la stratégie US des années 80 lorsque les USA combattirent l’URSS dans cette guerre par procuration en Afghanistan, mais cette fois-ci au lieu d’utiliser des moudjahidines armés de missiles Stinger pour abattre les aéronefs russes dans les montagnes afghanes, ce sont des troupes européennes armées de missiles anti-chars javelin tirant sur les blindés russes dans les plaines ukrainiennes.

Poutine se retrouve piégé de la même manière que ses prédécesseurs marxistes. La guerre en Afghanistan a commencé à détruire l’URSS de l’intérieur lorsque les cercueils des soldats russes ont commencé à s’empiler et que les mères des jeunes conscrits commencèrent à se retourner contre le régime en place et c’est comme ça que Poutine sera attaqué et fragilisé, en retournant le peuple russe contre lui par le travail de sape opéré par le nombre de morts et de blessés au fur et à mesure que la guerre durera.

(*) O.T.A.N pour Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord

aiglevsour

=*=*=

Arrestation d’un général canadien à Marioupol

Réseau Voltaire

3 mai 2022

Url de l’article orignal : https://www.voltairenet.org/article216727.html

Les forces armées russes ont arrêté le général canadien Trevor Kadier à Marioupol, dans la nuit du 2 au 3 mai 2022. Il a été transféré à Moscou où il sera jugé.

Le général Trevor Kadier n’était apparemment pas en mission du gouvernement canadien, mais était le responsable du biolaboratoire n°1, où 18 personnes travaillaient sous ses ordres.

The National Pulse a révélé qu’Hunter Biden, le fils du président états-unien Joe Biden, et Christopher Heinz, le beau-fils de John Kerry, avaient organisé, via leur société Rosemont Capital, une sous-traitance de laboratoires de recherche militaires ukrainiens pour le compte de la Defense Threat Reduction Agency (DTRA), une agence du Pentagone.

Le ministère chinois des Affaires étrangères a révélé que les États-Unis entretiennent ainsi 336 laboratoires de recherche sur des armes biologiques et chimiques à l’étranger.

Le Conseil de sécurité a tenu une réunion à ce sujet, le 11 mars 2022.

zelensky

Azov_nazi_ukraine

otan_terro

Crise et tyrannie alimentaires : Refuser les fermes verticales citadines pour un retour à une agriculture traditionnelle…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, écologie & climat, économie, colonialisme, crise mondiale, documentaire, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, OGM et nécro-agriculure, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 3 mai 2022 by Résistance 71

Le sujet de l’alimentation devient particulièrement pertinent au fil du temps tyrannique qui s’écoule. L’information présentée ci-dessous est une partie du problème auquel nous devons faire face en tant que population mondiale, où une solution logique, naturelle et saine est apportée.
Les mêmes ordures qui nous ont amené le SRAS-CoV-2 et sa COVID19 et autre “plandémies” précédentes comme banc d’essai, les Bill Gates, Bezos et consort, sont en tain de mettre en place une crise alimentaire planétaire afin de parfaire leur contrôle de la population mondiale, en accord avec la doctrine Kissinger du contrôle absolu de l’énergie et de la nourriture (voir NSSM 200 de 1974). Gates a investi des milliards chez Monsanto et toute la fine équipe oligarchique se retrouve dans le plan de mise en place des “fermes verticales” hors sol et à OGM qui seront implantées dans les villes et les ceintures de villes pour soi-disant, “palier à la pénurie alimentaire”, qu’ils ont eux-même déclenchée dans la bonne logique dialectique du “problème-réaction-solution” en contrôlant tous les éléments de la chaîne.
Nous engageons nos lecteurs à en apprendre plus sur ce futur dystopique alimentaire qui se met en place et qui verra par exemple, notre énième injection COVID destructrice de notre système immunitaire, remplacée par la consommation d’une laitue OGM de ferme verticale citadine, qui produira dans ses feuilles, les substances “vaccinales” synthétiques nécessaires pour notre dose pathogène quotidienne. La technologie existe, suffit de la mettre sur le marché et quoi de mieux qu’une crise alimentaire de grande amplitude pour que la masse des gens accepte la “Frankenbouffe” OGM que les ordures ne nous voulant que du bien vont nous forcer à ingurgiter en nous supprimant le choix.
Tout ceci n’est pas de la science-fiction, c’est en train de se mettre en place, la technologie existe, bouffe OGM et de substitution synthétique… On est plus bien loin de “Soleil Vert”, ce film de Science-fiction qui marqua les année ’70. La réalité le plus souvent dépasse la fiction. Les psychoses en charge nous le rappelle chaque jour un peu plus. Pour arrêter tout ça : Compréhension Réflexion Intervention
~ Résistance 71 ~

« Nous ne faisons plus de l’agriculture, nous ne faisons que de la gestion de pathologie… »
~ Claude Bourguignon, agronome spécialiste des sols vivants ~

systeme_alimentaire_controle
Tyrannie alimentaire technotronique : les fermes verticales OGM
… bientôt dans votre voisinage !

L’ignorance des peuples citadins sur comment faire des potagers et biocomposts est le pouvoir de l’élite

Anonyme

2 mai 2022

Comment les peuples peuvent reconquérir l’autonomie alimentaire dans les villes et dans les campagnes. Les peuples citadins peuvent donner en masse leur biocompost aux agriculteurs pour leurs grands champs

si les gens des villes apprenaient à fabriquer du biocompost et le donnaient aux associations des jardins partagés et agriculteurs, on résoudrait le problème de manque d’engrais posé le nouvel ordre mondial

https://tous-au-potager.fr/le-rapport-carbone-azote-pour-composter/

d’où le fait que notre ignorance est leur pouvoir

1) vous pouvez planter des pots de légumes ou fruits sur les bétons, ou cultivez dans les mini espaces verts des villes,  c’est l’idée du mouvement « Incroyables Comestibles  » en Angleterre de planter des fruits et légumes partout dans les villes:

Bienvenue dans mon potager lancé par le mouvement « Incroyables Comestibles » en Angleterre et repris en France par le mouvement Colibris

Cultiver des salades ou des plants de tomates devant chez soi, dans des jardinières à disposition des passants, et y planter une pancarte « Food to share » (nourriture à partager)…

L’idée, née à Todmorden, près de Manchester, a pris racine dans de nombreuses villes du Royaume-Uni et dans le monde sous le joli nom d’ « Incroyables Comestibles«  

En 2008, afin de recréer du lien social dans leur cité industrielle sinistrée, Mary et Pam plantent des pieds de rhubarbe près d’un arrêt de bus. Une soixantaine d’habitants jouent le jeu et installent des bacs de fruits et légumes partout dans la ville. Aujourd’hui, le Festival des récoltes accueille des visiteurs venus de tous horizons.  

Des groupes d’ Incroyables Comestibles entretiennent le buzz et font pousser menthe, aubergines et salades sur les trottoirs d’Ile-de-France (Essonne, Seine-et-Marne, Paris, notamment devant le Moulin à café, bar associatif du XIVe arrondissement), encouragés par le mouvement Colibris fondé par Pierre Rabhi. « Planter partout, même dans de tout petits bacs, note Cyril Dion, directeur de Colibris, est un moyen de sensibiliser le plus grand nombre à cette nécessité de se relier par un acte fort à la terre qui nous nourrit. »

https://www.cotemaison.fr/plantes-fleurs/troc-de-plantes-nourriture-a-partager-jardin-a-cultiver_19298.html

Ce mouvement dérange le NWO puisque même poser des pots de fruits et légumes sur du béton faut demander un permis de planter…

2) essayer de cultiver un jardin via une association ou prêté par un particulier pour cultiver dans un jardin vous pouvez adhérer à une association locale propriétaire de jardins, appelée communément « association jardins partagés » (en gros, un jardin coupé en plusieurs mini jardins chacun cultivé par un membre de l’association) et qui est géré nationalement par l’association national « Le jardin dans tous ses états »

http://jardins-partages.org/spip.php?page=presentation

Voici un site qui recense les jardins partagés sur Paris 19 arrondissement

https://www.cheminsdejardins.com/

Pour connaitre les jardins partagés dans votre ville, tapez jardin partagé en mot clé plus le nom de votre ville sur le moteur de recherche internet

Sinon vous pouvez repérer un espace vert proche de votre immeuble et demander à votre bailleur d’immeuble la permission de le cultiver avec l’accord de vos voisins

« Le jardin partagé est créé à l’initiative d’habitants qui désirent jardiner ensemble dans un lieu convivial. Pour aider les porteurs de projet, le Centre ressource pour les jardiniers urbains anime des rencontres et des ateliers d’information. »

https://www.paris.fr/pages/les-jardins-partages-203/

Le nouvel ordre mondial a peur vu qu’il oblige les gens qui veulent cultiver des espaces verts en ville de lui demander l’autorisation et de se regrouper en associations, bref des tas de paperasse compliqués.

Sinon il y a des propriétaires qui vous prêtent leur jardin gratuitement  sur les sites leboncoin.fr (en tapant jardin et prix 0 euros), https://www.pretersonjardin.com/, https://www.plantezcheznous.com/, mais faut là aussi faire gaffe au  prêt gratuit ou payant car le contrat peut être bourré de pièges comme ici

https://www.pretersonjardin.com/images/stories/contrat-psj.pdf

Si par exemple le propriétaire vous donne oralement la permission pour planter des tomates, mais plus tard dit qu’il n’a jamais dit cela, et qu’il dit que  vous avez gâché son terrain avec les tomates, que les tomates ont attrapé une maladie mildiou ou autre,  il pourra vous demander une compensation financière…

ou même ne pas vous laisser récolter le nombre de fruits et légumes que vous avez espéré avoir le droit de récolter

Sur le bon coin.fr et d’autres sites, ils prêtent leur jardin gratuitement, mais faut jamais faire sans un contrat bien défini sinon ils peuvent vous demander des compensations financières pour chaque culture ratée sur leur terrain…

3) soutenir les associations ou agriculteurs sur le point d’être expropriés par les multinationales:

Le NWO attaque directement les jardins des associations avec des engins de chantier pour les voler de leurs jardins avec la bénédiction de l’état expropriateur pour les empêcher de distribuer gratuitement à plein de monde des fruits et des légumes bio gratuits comme ici

https://www.papayoux.com/fr/cagnotte/collectif-de-defense-des-jardins-ouvriers-d-aubervilliers

billgates_monsanto

Bill Gates : « Je veux juste que le monde soit sain,
c’est pourquoi j’ai acheté 500 000 actions de Monsanto… »

Apparemment cela passe mieux si l’association fait passer le jardin pour un lieu pédagogique d’apprentissage pour les enfants, vu que les enfants font des erreurs, ils peuvent gâcher les plantations ce qui explique pourquoi le NWO n’a pas attaqué ces jardins ci

https://www.papayoux.com/fr/cagnotte/jardins-partages-millery

https://www.colibris-lafabrique.org/les-projets/lecovillage-de-pourgues

4) échanger les graines et les pots de fruits et légumes ou vos biocomposts contre les graines, pots de fruits, légumes dont vous avez besoin.

L’échange des graines dérange le NWO vu qu’il a censuré 2 liens

https://www.trocvert.fr/ (source censuré)

https://seeddating.grainesdetroc.fr/ (source censuré)

Troc de plantes ou de pots de fruits ou de légumes ou de graines ou semis ou boutures

vous pouvez organiser des évènements trocs de plante sur ce site ou voir ceux organisés par les autres associations sur ces sites

https://www.troc-aux-plantes.com/

https://labouture.fr/FETE-DES-JARDINS-MOROGUES-10202.html

https://www.jardinature.net/page_echanges.htm

https://www.pretersonjardin.com/reseau.html

https://www.letrocjardins.fr/Les-annonces-du-troc-jardins#forum479

N’allez pas dans les évènements qui demandent votre inscription pour se rendre au troc  et font du fichage (voilà pourquoi sur les sites en même temps qu’ils parlent de troc de plantes, ils parlent aussi de bourses de plantes et disent que c’est la même chose).

Certains évènements sont organisés dans les mairies pour ficher les propriétaires restants et ensuite les exproprier dans le plan de Klaus Schwab.

Vous pouvez par contre aller dans des petits évènements organisés dans les rues sans inscription par des petites associations non big brother.

Un troc de plantes, comment ça marche ?

Un troc de plantes est une manifestation des amoureux des jardins et des plantes. Ce type d’événement a lieu, le plus souvent, deux fois par an, en début de printemps et d’automne. L’objectif est de réunir des jardiniers au même endroit et de faciliter ainsi les échanges entre les passionnés et les amateurs.

Participer à un troc aux plantes, c’est l’occasion :

  • d’échanger des plantes, des graines, des semis, des boutures, des bulbes et bulbilles, des rejets, des drageons… mais aussi des plantes dont vous ne voulez plus. Il est possible d’échanger des plantes contre des savoir-faire, concernant des techniques de jardinage par exemple. Parfois, on peut vendre ou acheter mais ce n’est pas dans la philosophie de la bourse aux plantes.
  • de rencontrer d’autres jardiniers passionnés et de passer un moment convivial,
  • de revenir avec des nouvelles plantes à moindre frais,
  • de partager des connaissances, des expériences de jardinage,
  • de découvrir de plantes inconnues ou oubliées,
  • de dénicher des plantes introuvables dans le commerce.

Ces événements sont organisés par des associations, des collectivités ou des particuliers et le plus souvent, c’est gratuit.

Voici quelques conseils pour bien échanger vos plantes et être prêt pour le jour J

Pour proposer des plantes à l’échange :

  • Prévoyez plusieurs types de plantes : des vivaces ou arbustes de culture facile, à la portée des débutants mais aussi des plantes moins courantes qui raviront les jardiniers expérimentés et constitueront une bonne monnaie d’échange avec les passionnés. Évincez celles qui, trop dynamiques, posent problème dans votre jardin (celles qui drageonnent beaucoup ou se ressèment à outrance), ce serait un cadeau empoisonné !
  • Anticipez et préparez les plantes à échanger plusieurs semaines voir plusieurs mois à l’avance pour que les plantes soient bien enracinées et offrent une bonne reprise. Pour ce faire, pensez à garder tous vos surplus, vos excédents de semis ou les semis spontanés, divisions, etc. Par contre, si vous voulez proposer des plantes en racines nues en automne, attendez le dernier moment pour les prélever.
  • Fournissez le maximum d’information : essayez de mettre les noms, en français et si possible en latin, avec le nom du genre, de l’espèce et de la variété, si vous la connaissez (cherchez sur Internet ou demandez de l’aide sur les réseaux sociaux ou les forums jardins) sur chaque godet ou pot (si vous n’avez pas d’étiquettes, découpez-en dans des bouteilles de lait et utilisez un marqueur à pointe fine indélébile pour écrire le nom). Pour échanger des graines, récoltez puis mettez en sachets étiquetés avec le nom et si possible la date et le lieu de récolte. Vous pouvez noter quelques informations sur la plante et quelques conseils pour le semis afin d’aider les jardiniers débutants. Si vous n’avez pas de sachets, vous pouvez les fabriquer en papier, très facilement, vous trouverez des tutoriels sur Internet. S’il s’agit de plantules issues de semis, notez la date du semis et la couleur si vous la connaissez.
  • Soignez le conditionnement et le transport : pour transporter des plantes en racines nues, des boutures racinées sans dommage, disposez-les dans du papier journal ou de l’essuie-tout, sans trop serrer et manipulez-les avec délicatesse. Si vous n’avez pas de godet ou de pot, recyclez des pots de yaourts ou de fromage blanc, le cul de bouteilles plastiques, des boîtes de conserve (tout cela percés pour que vos plantules ne s’y noient pas), des rouleaux de papier toilette, des barquettes ou des boîtes à œufs pour les semis. Arrosez vos godets avant de partir et prévoyez un petit pulvérisateur si la journée s’annonce très chaude (utile pour les boutures et les jeunes semis). Enfin, prévoyez des cagettes ou des cartons pour le transport à l’aller et au retour !
  • Pour adopter de nouvelles plantes en toute sérénité :
  • Prenez le temps de discuter avec les participants pour en savoir plus sur les besoins de la plante, son comportement… C’est souvent la meilleure façon de savoir si elle se plaira dans votre jardin mais aussi de se faire de nouveaux amis jardiniers !
  • Soyez vigilant et n’échangez pas de plantes maladives ou de mauvaises qualités  
  • Prévoyez un stylo, un bloc-note et des étiquettes à remplir sur place ! C’est toujours utile pour noter des noms de plantes ou des conseils.

https://www.promessedefleurs.com/conseil-plantes-jardin/ficheconseil/troc-ou-bourse-aux-plantes-nos-conseils-pour-sorganiser

NdR71 : des graines saines, naturelles et des idées sur le site de l’association Kokopelli :

https://kokopelli-semences.fr/fr/

Le blog Kokopelli :

https://blog.kokopelli-semences.fr

Nous avons relayé les écrits et informations du fondateur de Kokopelli Dominique Guillet depuis 2011 sur le blog Résistance 71. A lire ici 

MaJ 3 mai 2022 : Vidéo Greg Reese
« Big Pharma va contrôler l’alimentaire » :

fermes-verticales_GMO
Fermes verticales hors sols…

IA_agriculture
et IA : le cauchemar alimentaire dystopique de demain…

Guerre d’Ukraine : récapitulatif et mode d’emploi…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, crise mondiale, guerre ukraine, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , on 2 mai 2022 by Résistance 71

future_ukraine
La carte à venir de l’Ukraine…

Récapitulatif rapide pour ceux qui n’ont pas suivi ce qui se passe en Ukraine mais qui veulent comprendre la situation

Par Gonzalo Lira

Source : Twitter

Traduction : lecridespeuples.fr

Url de l’article:
https://lecridespeuples.fr/2022/04/28/ukraine-apres-deux-mois-de-guerre-un-recapitulatif-de-la-situation/

Le 24 février, les Russes ont envahi par le sud, le sud-est, l’est et le nord, dans une campagne éclair. Les Russes ont lancé 190 000 soldats dans l’offensive, contre 250 000 soldats ukrainiens.

Les forces russes ont placé 30 000 soldats près de Kiev, loin d’être suffisants pour prendre la ville, mais suffisants pour immobiliser quelque 100 000 défenseurs des forces armées ukrainiennes. Les forces russes ont également lancé plusieurs axes d’attaque, avec des renforts en attente (dont une célèbre colonne de chars de 40 km de long), pour voir où leur présence pourrait être requise.

Le blitz russe sur plusieurs axes a permis d’éviter un blitzkrieg ukrainien imminent. Les forces armées ukrainiennes étaient sur le point d’envahir le Donbass. C’était la motivation immédiate de l’invasion russe : les devancer et déjouer l’invasion imminente de l’Ukraine, ce qu’elle a fait.

En outre, en attaquant par le nord et le sud, les Russes ont perturbé la chaîne d’approvisionnement en armes de l’OTAN. Si les forces russes n’avaient attaqué qu’à l’est pour empêcher l’invasion du Donbass par les forces armées ukrainiennes, il y aurait eu un couloir ouvert pour le réapprovisionnement depuis l’ouest. Menacer Kiev a empêché cela.

L’armée principale ukrainienne est donc restée bloquée dans l’est de l’Ukraine, tandis que le reste des forces ukrainiennes était isolé et bloqué, sans possibilité de ravitaillement facile depuis l’ouest. Les forces russes ont ensuite frappé les liens de commandement/contrôle et de réapprovisionnement des forces armées ukrainiennes, les isolant et immobilisant davantage.

Les Russes ont bientôt contrôlé nominalement un territoire de la taille du Royaume-Uni en Ukraine, mais ce contrôle était ténu. Le sud de l’Ukraine était plus complètement sous l’emprise de la Russie. Autour de Kherson, l’armée ukrainienne s’est simplement dispersée. Marioupol est devenu un champ de bataille majeur, tout comme le Donbass proprement dit.

Ce que les Russes voulaient initialement était :

  • court-circuiter l’invasion imminente du Donbass, ce qu’ils ont fait.
  • forcer la main au régime de Zelensky pour qu’il négocie un règlement politique, ce qu’ils n’ont pas réussi à faire.

Kiev n’avait aucune intention de négocier un cessez-le-feu en raison des ordres qui lui ont été donnés par Washington : « Combattez la Russie jusqu’au dernier ukrainien ! » De plus, les milices néo-nazies qui entouraient Zelensky l’ont menacé s’il négociait et se rendait, car elles sont terrifiées par les Russes.

Zelensky a donc lancé une campagne massive de relations publiques et de propagande, principalement pour motiver les forces armées ukrainiennes à se battre jusqu’à la mort. Des mythes ont été créés (Fantôme de Kiev), des faux drapeaux ont été réalisés (Boutcha, Kramatorsk) et des fictions médiatiques ont été diffusées sans relâche.

Les Russes ont continué à négocier et à essayer de NE PAS détruire les infrastructures ukrainiennes. En fait, au début, ils essayaient même de minimiser les pertes des forces ukrainiennes. Les preuves en sont accablantes : l’armée russe n’a pas touché les infrastructures civiles telles que l’eau, l’électricité, le téléphone, les transports. Les Russes n’ont [initialement] pas touché les casernes, les centres de commandement, les bâtiments gouvernementaux, etc., des forces ukrainiennes.

La priorité initiale des Russes était un *règlement négocié*. Mais fin mars, ils ont compris que c’était impossible.

C’est pourquoi les forces russes se sont retirées de Kiev. Il était inutile de maintenir des hommes près de la ville alors qu’ils ne faisaient plus ce qu’ils étaient censés faire : exercer une pression politique sur le régime de Zelensky pour qu’il négocie. Ce retrait a été revendiqué comme une « victoire » dans la « bataille de Kiev » (à mourir de rire) !

À partir de la fin mars, les Russes se sont retirés et ont consolidé leur contrôle sur la zone qu’ils avaient capturée, cédant aux forces armées ukrainiennes des zones qu’il était inutile ou potentiellement trop coûteux de contrôler. La machine de propagande ukrainienne a qualifié toutes ces retraites de « victoires ».

Il y avait encore une lueur d’espoir que la guerre puisse se terminer par un règlement négocié, mais elle s’est éteinte début avril. Après les pourparlers d’Istanbul du 30 mars, la partie ukrainienne a accepté avec précaution certains compromis, mais dans la semaine qui a suivi, elle a publiquement désavoué ces concessions.

C’est alors que les Russes ont compris que le régime de Zelensky était incapable de conclure un accord : ses maîtres à Washington, Victoria Nuland et Anthony Blinken en particulier, ne permettront pas de paix. Ils veulent que cette guerre draine la Russie. C’est une guerre classique par procuration et l’Ukraine en paiera le prix.

Autre chose que les Russes ont compris : les sanctions. Elles ont fait mal, mais la Russie a rebondi avec une rapidité remarquable. Elles n’ont pas vraiment fait mal à la Russie. Mais le vol par l’Occident des 300 milliards de dollars de réserves de change de la Russie a fait mal, très mal. Les Russes ont réalisé qu’ils étaient en guerre totale avec l’Occident et que, puisque leurs réserves étrangères étaient perdues à jamais (probablement pour être pillées par des politiciens occidentaux corrompus), les Russes n’avaient plus rien à perdre. En volant ses réserves, l’Occident a perdu tout pouvoir sur la Russie.

Cela a scellé le sort de l’Ukraine : les Russes n’ont désormais aucune raison de renoncer à ce qu’ils ont conquis. Cela leur a coûté trop cher en termes d’hommes et de trésor. Et ils savent qu’ils ne peuvent pas négocier un cessez-le-feu. Le régime de Zelensky le romprait simplement plus tard.

Ce qui signifie ceci : les Russes ont l’intention de conquérir et d’annexer définitivement tout le sud et l’est de l’Ukraine [ou du moins d’en faire de Nouvelles Républiques indépendantes alliées]. C’est pourquoi leur stratégie sur le champ de bataille a radicalement changé : ils procèdent désormais à un lent et méthodique démantèlement et à la destruction des forces armées ukrainiennes.

Au cours des 30 premiers jours, la guerre n’était que vitesse, feintes, capture nominale de vastes étendues de territoire ukrainien, dans le but de faire pression sur le régime de Zelensky en vue d’un règlement négocié. Mais la rupture financière et politique totale de l’Occident avec la Russie signifie qu’elle n’a rien à perdre. Et elle a beaucoup à gagner : le Donbass est riche en minéraux, les terres agricoles réellement productives de l’Ukraine se trouvent à l’est et au sud, Kharkov est une grande ville industrielle, la mer d’Azov recèle d’innombrables réserves de gaz naturel.

Et en plus, les populations de ces régions sont majoritairement pro-russes. Pourquoi les Russes renonceraient-ils maintenant à ce prix durement gagné ?

Et ils *ont* gagné, ne vous y trompez pas. Demandez à n’importe quel militaire qui n’est pas un porc du système, il vous le dira : il n’y a aucun moyen pour les forces ukrainiennes de reprendre leur pays. Ils n’ont pas de blindés, pas de défense aérienne, pas de carburant, pas de communications. C’est fini.

La grande tragédie est que tant de MILLIERS de jeunes hommes vont mourir, et mourir INUTILEMENT, afin de repousser l’inévitable. Ces braves garçons auront combattu si vaillamment, et seront morts si jeunes, si cruellement, à cause du régime Zelensky malfaisant.

C’est la dure vérité.

Et au final, voici la carte qui restera, une image amère de l’avenir de l’Ukraine. La Russie va déverser des milliards sur ces territoires nouvellement acquis, qui vont prospérer et s’épanouir. Mais l’État croupion de l’Ukraine sera laissé pauvre, détruit et oublié.

Une véritable tragédie.

= = =

Notre dossier « Guerre en Ukraine »

ukr_neonazis4
Pourriture systémique…

ukraine_zelensky-marionnette
… dégénérescence politique

Nouvel Ordre Mondial eugéniste : des sabotages volontaires politiques mènent à une famine globale. La guerre en Ukraine n’en est que la courroie de transmission ( F. William Engdahl)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, crise mondiale, guerre ukraine, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, OGM et nécro-agriculure, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , on 29 avril 2022 by Résistance 71

Rappelons à nos lecteurs le National Security Special Memorandum 200 ou NSSM 200 de Henry Kissinger dans lequel il disait, entre autre, il y a plusieurs décennies qu’il était des plus important pour les Etats-Unis de contrôler deux choses dans le monde :  les ressources énergétiques (pétrole, gaz, uranium) et la nourriture. Contrôlez l’énergie disait-il en substance, vous contrôlez les pays, contrôlez la nourriture, vous contrôler les peuples. Les guerres, toutes énergétiques depuis plus de 40 ans (y compris celles d’Afghanistan et de Syrie sur toiles de fond de gazoduc refusé à l’empire par les régimes en place ) et la “révolution” génétique de l’agriculture (avec les OGM et produits affiliés), ont assuré à l’empire le contrôle global de ces deux ressources vitales. Aujourd’hui, l’oligarchie ferme les robinets, il n’a jamais été aussi facile d’affamer des milliards de personnes volontairement. Ils sont en train de le faire, ceci sera doublé de nouveaux confinements soit “sanitaire”, soit “climatique”, pour faire crever les gens chez eux en silence.
Tout ça bien sûr… SI ON LES LAISSE FAIRE !
La faim fait sortir le loup du bois dit le vieil adage… Nous disons que c’est triste d’en arriver là, on aurait pu résoudre tout cela en s’économisant bien des souffrances passées, présentes et surtout à venir. Une chose est sûre, l’étau oligarchique se resserre et notre marge de manœuvre s’amenuise car c’est bien plus compliqué de lutter efficacement et d’avoir les idées claires collectivement quand on a faim et froid. Les prendre de vitesse à ce stade est la meilleure des options, mais les réformistes sont les gardiens de l’oligarchie et le boulet des peuples à traîner. Ah oui, au passage… Poutine et Kissinger sont copains comme cochons…
~ Résistance 71 ~

HK_NSSM200_nourriture_arme
L’arme de la nourriture (Rapport Kissinger 1974)

Vers une catastrophe alimentaire mondiale provoquée par des actes de sabotage politique

Biden utilise cyniquement l’Ukraine pour couvrir le sabotage alimentaire

F. William Engdahl

28 avril 2022

Source de l’article en français:
https://www.mondialisation.ca/vers-une-catastrophe-alimentaire-mondiale-provoquee-par-des-actes-de-sabotage-politique/5667739

Il commence à sembler que certains mauvais acteurs prennent délibérément des mesures pour garantir une crise alimentaire mondiale à venir. Chaque mesure prise par les stratèges de l’administration Biden pour « contrôler l’inflation énergétique » endommage l’approvisionnement ou gonfle le prix du gaz naturel, du pétrole et du charbon dans l’économie mondiale. Cela a un impact énorme sur les prix des engrais et la production alimentaire. Cela a commencé bien avant l’Ukraine. Aujourd’hui, des informations circulent selon lesquelles les hommes de Biden sont intervenus pour bloquer le transport ferroviaire d’engrais au moment le plus critique pour les plantations de printemps. Dès cet automne, les effets seront explosifs.

Alors que les semis de printemps aux États-Unis sont dans leur phase critique, CF Industries de Deerfield, dans l’Illinois, le plus grand fournisseur américain d’engrais azotés ainsi que d’un additif vital pour les moteurs diesel, a publié un communiqué de presse indiquant que « Le vendredi 8 avril 2022, l’Union Pacific a informé CF Industries sans préavis qu’il demandait à certains expéditeurs de réduire le volume de wagons privés sur son chemin de fer avec effet immédiat ». Union Pacific est l’une des quatre grandes compagnies ferroviaires qui transportent ensemble quelque 80% de tout le fret ferroviaire agricole américain. Le PDG de la société CF, Tony Will, a déclaré : « Cette action de l’Union Pacific ne pouvait pas tomber à un pire moment pour les agriculteurs. Non seulement les engrais seront retardés par ces restrictions d’expédition, mais les engrais supplémentaires nécessaires pour effectuer les applications de printemps risquent de ne pas pouvoir être acheminés du tout aux agriculteurs. En imposant cette restriction arbitraire à une poignée d’expéditeurs seulement, l’Union Pacific met en péril les récoltes des agriculteurs et augmente le coût des aliments pour les consommateurs ». CF a lancé des appels urgents à l’administration Biden pour qu’elle remédie à la situation, sans qu’aucune action positive n’ait été entreprise jusqu’à présent.

Sabotage direct

CF Industries a fait remarquer qu’elle était l’une des trente entreprises soumises à cette mesure sévère, qui est indéfinie. Elle expédie ses produits via les lignes ferroviaires de l’Union Pacific, principalement à partir de son complexe de Donaldsonville en Louisiane et de son complexe de Port Neal en Iowa, pour desservir les principaux États agricoles, notamment l’Iowa, l’Illinois, le Kansas, le Nebraska, le Texas et la Californie. L’interdiction touchera les engrais azotés tels que l’urée et le nitrate d’ammonium et d’urée (NAU), ainsi que le fluide d’échappement diesel, le FED (appelé AdBlue en Europe). Le FED est un produit de contrôle des émissions exigé aujourd’hui pour les camions diesel. Sans lui, les moteurs ne peuvent pas fonctionner. Il est fabriqué à partir d’urée. CF Industries est le plus grand producteur d’urée, de NAU et de FED en Amérique du Nord, et son complexe de Donaldsonville est la plus grande installation de production de ces produits en Amérique du Nord.

Dans le même temps, la bande à Biden a annoncé un faux remède aux prix record de l’essence à la pompe. Washington a annoncé que l’Agence de Protection de l’Environnement des États-Unis (EPA) autoriserait une augmentation de 50% du mélange de carburant à base de biodiesel et d’éthanol de maïs pour l’été. Le 12 avril, le secrétaire à l’Agriculture a annoncé une initiative « audacieuse » de l’administration américaine visant à accroître l’utilisation des biocarburants à base de maïs et d’éthanol produits dans le pays. Le secrétaire d’État Tom Vilsack a affirmé que cette mesure permettrait de « réduire les prix de l’énergie et de lutter contre la hausse des prix à la consommation causée par la hausse des prix de Poutine (sic) en exploitant l’avenir solide et brillant de l’industrie des biocarburants, dans les voitures et les camions ainsi que dans les secteurs ferroviaire, maritime et aérien, et en soutenant l’utilisation du carburant E15 cet été ».

Seulement la « Hausse des Prix de Poutine » avec majuscule n’est pas le résultat d’actions russes, mais des décisions énergie verte de Washington d’abandonner progressivement le pétrole et le gaz. L’inflation des prix de l’énergie est également sur le point d’augmenter considérablement dans les mois à venir en raison des sanctions économiques américaines et européennes sur l’exportation du pétrole et du gaz russe. Cependant, le point central est que chaque acre de terre agricole américaine consacrée à la culture du maïs pour les biocarburants retire cette production de la chaîne alimentaire, pour la brûler comme carburant. Depuis l’adoption, en 2007, de la loi américaine sur les normes en matière de carburants renouvelables (Renewable Fuel Standards Act), qui imposait des objectifs de production de maïs destinés à la fabrication de mélanges d’éthanol augmentant chaque année, les biocarburants ont accaparé une part considérable de la superficie totale consacrée au maïs, soit plus de 40% en 2015. Cette évolution, imposée par la loi, vers la combustion du maïs comme carburant a entraîné une inflation majeure des prix des denrées alimentaires bien avant le début de la crise de l’inflation. Les États-Unis sont de loin le plus grand producteur et exportateur de maïs au monde. Le fait de rendre obligatoire une augmentation significative de l’éthanol de maïs comme carburant à un moment où les prix des engrais sont astronomiques et où les transports ferroviaires d’engrais sont bloqués, semble-t-il, par des ordres de la Maison Blanche, va faire exploser les prix du maïs. Washington le sait très bien. C’est délibéré.

Il n’est pas étonnant que le prix du maïs américain ait atteint son plus haut niveau depuis 10 ans à la mi-avril, alors que les exportations de la Russie et de l’Ukraine, sources majeures, sont désormais bloquées par les sanctions et la guerre. Outre l’utilisation inefficace du maïs américain pour l’approvisionnement en biodiesel, la dernière initiative de Biden sur l’éthanol ne fera qu’aggraver la crise alimentaire croissante tout en ne faisant rien pour faire baisser les prix de l’essence aux États-Unis. Le maïs fourrage américain est principalement utilisé pour l’alimentation du bétail, des porcs et de la volaille, ainsi que pour l’alimentation humaine. Cette commande cynique de biocarburants n’a rien à voir avec « l’indépendance énergétique » des États-Unis. Biden y a mis fin dès les premiers jours de son mandat par une série d’interdictions de forages pétroliers et gaziers et de pipelines dans le cadre de son programme « zéro carbone ».

rapport-kissinger-1974
La doctrine Kissinger : NSSM 200, 1974

Dans ce qui est clairement en train de devenir une guerre de l’administration américaine contre l’alimentation, la situation est aggravée de façon dramatique par les demandes de l’USDA aux éleveurs de poulets de tuer des millions de poulets dans maintenant 27 États, prétendument pour des signes d’infection par la grippe aviaire. Le « virus » H5N1 de la grippe aviaire a été révélé en 2015 comme étant un canular complet. Les tests utilisés par les inspecteurs du gouvernement américain pour déterminer la grippe aviaire sont maintenant les mêmes tests PCR non fiables utilisés pour le COVID chez les humains. Le test n’a aucune valeur à cet égard. Les responsables du gouvernement américain estiment que depuis que les premiers cas ont été « testés » positifs en février, au moins 23 millions de poulets et de dindes ont été abattus pour soi-disant contenir la propagation d’une maladie dont la cause pourrait être le confinement en cage incroyablement insalubre des CAFO (opération d’alimentation animale concentrée) de poulets industriels de masse. Il en résulte une forte augmentation du prix des œufs de quelque 300% depuis novembre et une grave perte de sources de protéines de poulet pour les consommateurs américains, à un moment où l’inflation générale du coût de la vie n’a jamais été aussi élevée depuis 40 ans.

Pour aggraver la situation, la Californie et l’Oregon déclarent à nouveau l’urgence en matière d’eau dans le cadre d’une sécheresse pluriannuelle et réduisent fortement l’eau d’irrigation des agriculteurs californiens, qui produisent la majeure partie des fruits et légumes frais américains. Cette sécheresse s’est depuis étendue à la plupart des terres agricoles situées à l’ouest du fleuve Mississippi, c’est-à-dire à une grande partie des terres agricoles américaines.

La sécurité alimentaire des États-Unis n’a jamais été aussi menacée depuis le Dust Bowl des années 1930, et le « programme vert » de l’administration Biden fait tout pour aggraver l’impact sur ses citoyens.

Dans des commentaires récents, le président américain Biden a fait remarquer, sans élaborer, que les pénuries alimentaires aux États-Unis « vont être réelles ». Son administration reste également sourde aux appels des organisations d’agriculteurs à autoriser la mise en culture de quelque 4 millions d’acres de terres agricoles dont on a ordonné l’abandon pour des « raisons environnementales ». Cependant, ce n’est pas la seule région du monde où la crise alimentaire se développe.

si-le-peuple-se-leve-le-jeu-est-fini

Un désastre mondial

Ces actions délibérées de Washington se déroulent à un moment où une série de catastrophes alimentaires à l’échelle mondiale crée la pire situation en matière d’approvisionnement alimentaire depuis des décennies, voire depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Dans l’UE, qui dépend largement de la Russie, de la Biélorussie et de l’Ukraine pour ses céréales fourragères, ses engrais et son énergie, les sanctions aggravent considérablement les pénuries alimentaires provoquées par le Covid. L’UE utilise son stupide programme vert comme excuse pour interdire au gouvernement italien d’ignorer les règles européennes limitant les aides d’État aux agriculteurs. En Allemagne, le nouveau ministre de l’Agriculture du parti vert, Cem Özdemir, qui veut éliminer progressivement l’agriculture traditionnelle, prétendument pour ses émissions de « gaz à effet de serre », a répondu froidement aux agriculteurs qui veulent cultiver davantage. L’UE est confrontée à un grand nombre des mêmes menaces désastreuses pour la sécurité alimentaire que les États-Unis et à une dépendance encore plus grande vis-à-vis de l’énergie russe, qui est sur le point d’être suicidairement sanctionnée par l’UE.

Les principaux pays producteurs de denrées alimentaires d’Amérique du Sud, en particulier l’Argentine et le Paraguay, sont en proie à une grave sécheresse attribuée à une anomalie périodique de La Niña dans le Pacifique, qui a paralysé les cultures dans cette région. Les sanctions contre les engrais de la Biélorussie et de la Russie menacent les cultures du Brésil, aggravées par les goulets d’étranglement dans le transport maritime.

La Chine vient d’annoncer qu’en raison de fortes pluies en 2021, la récolte de blé d’hiver de cette année pourrait être la pire de son histoire. Le PCC a également institué des mesures sévères pour inciter les agriculteurs à étendre leurs cultures à des terres non agricoles, sans grand effet. Selon un rapport d’Erik Mertz, observateur de la Chine, « dans les provinces chinoises de Jilin, Heilongjiang et Liaoning, les autorités ont signalé qu’un agriculteur sur trois ne dispose pas de suffisamment de semences et d’engrais pour commencer à planter pour la période optimale du printemps… Selon des sources dans ces régions, ils sont bloqués dans l’attente de semences et d’engrais qui ont été importés en Chine depuis l’étranger – et qui sont bloqués dans les cargos au large de Shanghai ». Shanghai, le plus grand port à conteneurs du monde, est soumis à une étrange quarantaine totale « Zéro Covid » depuis plus de quatre semaines, sans qu’aucune fin ne soit en vue. Dans une tentative désespérée du PCC d’« ordonner » une augmentation de la production alimentaire, les responsables locaux du PCC dans toute la Chine ont commencé à transformer des terrains de basket et même des routes en terres cultivables. La situation alimentaire en Chine oblige le pays à importer beaucoup plus à une époque de pénurie mondiale, ce qui fait grimper encore plus les prix mondiaux des céréales et des aliments.

L’Afrique est également gravement touchée par les sanctions imposées par les États-Unis et par la guerre qui met fin aux exportations de nourriture et d’engrais de la Russie et de l’Ukraine. Trente-cinq pays africains obtiennent de la nourriture de la Russie et de l’Ukraine. Vingt-deux pays africains importent des engrais de ces pays. Les alternatives font cruellement défaut alors que les prix s’envolent et que l’offre s’effondre. La famine est annoncée.

David M. Beasley, directeur exécutif du Programme alimentaire mondial des Nations unies, a déclaré récemment à propos des perspectives alimentaires mondiales : « Il n’y a pas eu de précédent, même proche, depuis la Seconde Guerre mondiale. »

Notamment, c’est le département du Trésor de Biden qui a dressé une liste des sanctions économiques les plus complètes contre la Russie et la Biélorussie, faisant pression sur une UE complaisante pour qu’elle suive consciencieusement, sanctions dont l’impact sur l’approvisionnement et les prix mondiaux des céréales et des engrais et de l’énergie était entièrement prévisible. Il s’agissait en fait d’une sanction contre les États-Unis et l’économie mondiale.

Ce ne sont là que les derniers exemples du sabotage délibéré de la chaîne alimentaire par le gouvernement américain dans le cadre du programme vert de Biden, du Forum économique mondial (FEM) de Davos, de Bill Gates et de la Fondation Rockefeller, dans le cadre de leur programme eugénique dystopique de la Grande Réinitialisation. L’agriculture traditionnelle doit être remplacée par un régime synthétique cultivé en laboratoire, composé de fausses viandes et de protéines provenant de sauterelles et de vers, dans le monde entier. Tout cela pour la gloire supposée de contrôler le climat mondial. C’est vraiment fou.

= = =

Lectures complémentaires :

Cette analyse du compagnon Anarchix datant de juin 2010 et publié en avant première à l’époque sur le blog du “Gaulois Déchaîné” : “Elite Globaliste, eugénisme et contrôle des populations”. Lisez tout, mais la conclusion fait froid dans le dos tant elle est “prémonitoire” neuf ans avant l’escroquerie COVID et la famine planifiée qui se prépare… William Engdahl, l’auteur de l’article ci-dessus est déjà cité par Anarchix en 2010 ! Tout ça ne date pas d’hier !…

En août 2016 nous publions cet article : « OGM, pour un contrôle planétaire totalitaire »

En février 2021 ceci : « Ce qui nous est promis », lisez attentivement ce que nous disions, le contrôle de la nourriture y est mentionné…

HK-NSSM-200a

votre-ignorance-est-leur-pouvoir.png

Dictature technotronique : la blockchain comme outil de la tyrannie à venir…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, guerres hégémoniques, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 15 avril 2022 by Résistance 71

BC4
La tyrannie blockchain existe déjà, outil de la 
dictature technotronique

Nous devons empêcher la dictature blockchain à tout prix en refusant de donner nos données biométriques aux services publics ou privés

Anonyme

15 avril 2022

la dictature blockchain a besoin de vos données biométriques pour fonctionner

voilà pourquoi l’état a créé une base nationale de données biométriques et l’UE a créé une base de données biométriques de tous les européens

https://www.francetvinfo.fr/internet/une-base-de-donnees-geante-compile-les-donnees-biometriques-de-tous-les-francais_1899031.html

https://www.euractiv.fr/section/economie/news/lue-prepare-une-base-de-donnees-biometriques-pour-les-controles-aux-frontieres-schengen/

si demain un pirate détruisait cette base de données biométriques, tout leur projet dictature blockchain tomberait à l’eau!

boycottez tout service qui réclame vos données biométriques.

Quand le blokchain sera en place, tout service biométrique connaitra toutes vos données car tous les services utilisant vos données biométriques se communiqueront l’un à l’autre.

De de même les drônes biométriques pourront vous poursuivre 24h 24 7j7 s’ils sont vos données biométriques dans leurs bases de données.

De la même façon, les caméras biométriques pourront vous traquer aussi s’ils ont vos données biométriques.

https://www.latribune.fr/technos-medias/electronique/la-reconnaissance-faciale-outil-de-tracage-prometteur-537258.html

https://www.forbes.fr/technologie/les-drones-avec-reconnaissance-faciale-sont-prets-a-voler-mais-le-monde-nest-pas-encore-pret/

https://mrmondialisation.org/les-cameras-de-surveillance-a-reconnaissance-faciale-arrivent-en-france/

Par exemple vous êtes à un coin de la rue, la caméra biométrique numéro X ayant vos données biométriques dans sa base de données vous suit immobiles en pivotant de droite à gauche pour vous garder dans son champ de vision

à partir de la direction que vous avez choisie, elle déduira vers quelle caméra vous allez vous diriger, elle lancera aussi l’info à la caméra vers laquelle vous vous dirigez et qui pivotera aussi pour vous garder dans son champs de vision en utilisant vos données biométriques dans sa base de données.

Si vous entrez dans un bâtiment, la caméra lancera l’info aux caméras biométriques du bâtiment, que vous allez entrer, et les caméras biométriques du bâtiment vous suivront des yeux de la même manière.

Ils peuvent aussi donner l’info à d’autres capteurs big brother ayant vos données biométriques de vous suivre.

si des microphones a les données biométriques de votre voix, et ont l’info que vous l’allez vous approchez d’eux grâce aux caméras biométriques, elles vont aussitôt se mettre en mode d’enregistrement de votre voix et communiquer vos paroles à la base de données nationales.

Si la banque a vos données biométriques, les microphones et caméras biométriques lui diront tout ce que vous avez fait de A à Z durant votre journée, grâce au traçage 24h/24 7j7 permis grâce aux capteurs big brothers ayant vos données biométriques.

Vos compteurs intelligents seront bientôt remplacés aussi par des compteurs intelligents ayant vos données biométriques, ainsi vos compteurs intelligents auront vos données bancaires et toutes les données contenues dans tous les services biométriques à laquelle vous avez eu affaire.

De même les meubles, les appareils électroménagers, radiateurs deviendront intelligents (vous ne pourrez les utiliser qu’en donnant vos données biométriques à ces appareils) et auront vos données biométriques qu’ils communiqueront à tous les services biométriques que vous avez affaire.

https://lentrepreneur.co/innovation/intelligence-artificielle/vetements-technologiques-miroirs-intelligents-et-biometrie-dans-chaque-piece-nos-maisons-en-2071-22062021

En Allemagne, une entreprise pirate les smartphones biométriques pour créer un
business : proposer son service aux personnes qui veulent surveiller leur conjoint en permanence https://www.zdnet.fr/actualites/sus-aux-adulteres-l-infidelite-e-
trackee-39362650.htm

page 9 https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/10/nouvelle-version-pdf-pour-dire-non-a-la-dictature-technotronique-enmarche-octobre-2019.pdf

Chaque service biométrique (banque, santé, Enedis, caméras biométriques, microphones biométriques, etc…) saura tout de vous, à cause de la connexion de tous les services biométriques entre eux.

et comme si ce n’était pas assez d’être dans le pire de George Orwell 1984, les données biométriques peuvent être volés,facilement, et quelqu’un peut donc facilement usurper votre identité, et donner de fausses informations sur vous à la base de données nationales biométriques. 

source à partir de page 10 de 

https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/10/nouvelle-version-pdf-pour-dire-non-a-la-dictature-technotronique-enmarche-octobre-2019.pdf

Ainsi à tout moment, si vous refusez la piqouze , les tests bidons, les masques, (carte vitale biométrique, caméras biométrique), la carte bancaire biométrique , le permis de conduire biométrique, votre carte d’employé ou étudiant biométrique, passeport biométrique, les services d’électricité biométriques,les caméras biométriques de la ville, les microphones biométriques de la ville, les drônes biométriques de la ville, etc… seront au courant aussitôt grâce à la communication des services biométriques entre eux et pourront vous mettre hors service et vous punir.

Et si quelqu’un tue en utilisant un masque de chair imprimé à partir de votre photo prise à votre insu https://sumsub.com/blog/learn-how-fraudsters-can-bypass-your-facial-biometrics/, ou des lunettes contenant la photo de vos iris,  la caméra biométrique croira que c’est vous, et c’est vous qui sera jugé à la place du criminel.

https://www.ai-cio.com/news/biometric-hacking-even-face-hackable/

https://www.darkreading.com/vulnerabilities-threats/researchers-hack-faces-in-biometric-facial-authentication-systems

https://www.allaboutcircuits.com/news/biometric-security-measures-can-be-hacked-easily/

https://worldbuilding.stackexchange.com/questions/11447/picking-a-biometric-lock

si un type utilise votre photo biométrique à l’extérieur, pendant que vous êtes obligé d’être en quarantaine à cause des tests 100% bidons qu’ils forcent sur les gens dès qu’ils sont cas contact d’un test bidon, la banque vous supprimera aussitôt  votre carte bancaire biométrique si le sénat réussit à faire passer sa loi en septembre 2022

https://resistancerepublicaine.com/2021/06/09/alerte-le-senat-propose-la-desactivation-de-votre-compte-bancaire-en-cas-de-violation-de-quarantaine/?print=pdf

https://www.newsbytesapp.com/news/science/researchers-just-bypassed-apple-s-face-id-security/story

https://sumsub.com/blog/learn-how-fraudsters-can-bypass-your-facial-biometrics/

1/3 des smartphones biométriques sont piratés grâce aux vols faciles des données biométriques

https://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-6542821/AI-creates-fake-fingerprints-realistic-hack-smartphones.html

Les entreprises privées volent vos données biométriques que vous mettez sur le net, par exemple, vos selfies sur les réseaux sociaux et envoient vos données biométriques aux caméras biométriques pour vous tracer en permanence

https://www.rtl.fr/actu/sciences-tech/coronavirus-vos-selfies-avec-un-masque-servent-peut-etre-a-ameliorer-des-logiciels-de-reconnaissance-faciale-7800535851

Le pirate peut aussi pirater la caméra et y donner de fausses vidéos en mettant votre visage à sa place dans la caméra pour vous faire accuser

preuve ici https://www.bbvaopenmind.com/en/technology/innovation/how-to-hack-a-face-from-facial-recognition-to-facial-recreation/

les pirates volent déjà vos données biométriques dans les services qui possèdent vos données biométriques

https://www.theguardian.com/technology/2019/aug/14/major-breach-found-in-biometrics-system-used-by-banks-uk-police-and-defence-firms

BC2

vos données biométriques est un marché big data de plusieurs milliards d’euros pour les multinationales

https://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-3706863/Could-identity-stolen-Experts-warn-permanent-damage-biometric-scanners-hacked.html

les injectés de graphène auront des données biométriques supplémentaires à fournir à la base de données avec les capteurs de graphène dans leur corps, le nouvel ordre mondial sait exactement quand vous vous endormez par exemple ou l’état physiologique de votre corps à tout moment de la journée.

https://truth11.com/2021/05/24/russian-hacker-found-a-database-that-shows-vaccinated-peoples-info-vital-signs-exact-gps-coordinates-whether-they-are-sleeping-or-awake-being-uploaded-in-real-time/

Voilà comment le blockchain pourra vous voler votre vie sans que vous vous en aperceviez ; il est urgent de détruire la base de données nationales biométriques une bonne fois pour toutes pour empêcher l’avènement du blockchain dictature dans nos vies

En septembre 2022, ils voudront créer un portefeuille biométrique numérique de chaque citoyen français, vos cartes (identité, bancaires, vitale, étudiant, employée, etc..) seront dans ce portefeuille numérique biométrique.

https://exoconscience.com/le-passe-vaccinal-bientot-integre-au-passeport-numerique-europeen-numerise-trace-et-bientot-puce/manipulations-gouvernance-mondiale/

vos données biométriques seront alors communiqués automatiquement à tous les capteurs biométriques de votre smart city, prêts à vous tracer en permanence. Les drônes biométriques pourront alors vous suivre, les caméras biométriques se communiquer quand vous passez près d’eux pour vous suivre dans leur champs de vision, les microphones biométriques communiqueront tout ce que vous raconterez, etc…

Opposez vous, car c’est leur première étape, avant de vous plonger dans la dictature de Blockhain biométrique 5G  qui vous traquera et punira à tout moment selon leurs fantaisies dictatures.

Leur deuxième étape c’est la fin du cash pour forcer à la piqouze

https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2022/04/06/allons-nous-bientot-basculer-vers-un-systeme-de-monnaies-digitales-de-banques-centrales-cbdc/

payez en cash ne payez plus en carte en bancaire, ne financez plus les blockchains avec la monnaie numérique, les transactions en ligne!

Empêchez les confinements qu’ils voudront recommencer pour accroitre les achats en ligne et fin du cash!

https://childrenshealthdefense.eu/eu-issues/catherine-austin-fitts-there-are-thousands-of-things-we-can-do-and-one-is-to-bring-transparency-brussels-january-23/

Le 27 janvier 2022, Catherine Austin Fitts, ancienne secrétaire adjointe au Logement et au Développement urbain des États-Unis, a pris la parole lors de la deuxième journée de l’événement « The Greater Reset », et a alerté sur les conséquences liberticides de la mise en place des passeports vaccinaux biométriques, portefeuilles digitaux biométriques  et monnaies numériques des banques centrales biométriques par les dirigeants de la planète. Son constat est sans appel : Ces outils convertiront nos communautés en camps de concentration biométriques numériques !

https://lactudissidente.com/catherine-austin-fitts-si-ces-outils-sont-mis-en-place-ils-convertiront-nos-communautes-en-camps-de-concentration-numeriques/

Catherine Austin Fitts: 

« On entrera dans un système d’esclavage dans lequel une poignée de personnes pourront nous dépouiller de nos biens, de nos enfants et contrôler chaque aspect de notre vie. »

https://vk.com/wall668411121_48343

CATHERINE AUSTIN FITTS À PROPOS DE L’IDENTITÉ NUMÉRIQUE biométrique

https://vk.com/video648585395_456239570

Ils préparent cette dictature blockhain depuis 2016 mais prétendront l’imposer pour sauver la crise économique (alors que leur système blockchain coute des milliards d’euros avec les milliards d’objets connectés connectés aux antennes 5G coutant des milliards d’euros qui utiliseront et communiqueront vos données biométriques entre eux pour vous punir…):

En 2016 le président de la Deutsche banque avait déclaré dans 10 ans l’argent liquide aura disparu, comment savait il, qu’on aurait une numérisation des données ?

https://www.zonebourse.com/cours/action/DEUTSCHE-BANK-AG-56358396/actualite/L-argent-liquide-aura-disparu-dans-10-ans-predit-on-a-Davos-21719331/

https://cv19.fr/2022/02/03/le-rapport-flexner-ou-les-debuts-de-la-medecine-moderne-rockefeller-carnegie/

http://cluster010.ovh.net/~koubi/IMG/pdf/Numerisation_de_l_argent_liquide___fin_du_cash___Argumentaire.pdf

tous les emballages contiendront du graphène d’ici 2030 et commencent déjà à l’avoir

https://info-du-continent.com/emballage-infuse-de-graphene-opportunites-daffaires-sur-le-marche-2021-2030/

les aliments vont être blockchainisés (graphène sur les emballages ironiquement au nom de l’écologie alors que le graphène est ultra polluant et toxique…https://www.usinenouvelle.com/article/plastique-un-emballage-biodegradable-contenant-du-graphene.N1194292), pour blockchainiser les clients à leur insu et leur interdire d’acheter les aliments qu’ils veulent ou la quantité qu’ils veulent pour fin 2022

https://www.lesechos.fr/pme-regions/innovateurs/connecting-food-assure-la-tracabilite-des-aliments-grace-a-la-blockchain-1398743

si vos données biométriques sont déjà prises par le nouvel ordre mondial, cachez votre visage pour empêcher les caméras biométriques de vous reconnaitre.

A Londres, un type a été arrêté pour avoir caché son visage face à une caméra biométrique. Preuve que cela les dérange vraiment et que cacher ses données biométriques, empêchent aux capteurs biométriques qui ont vos données biométriques de vous suivre.

https://www.gridam.com/2019/05/arrete-a-londres-car-il-evitait-les-cameras-de-reconnaissance-faciale/

Klaus Schwab: vous n’aurez rien et vous serez heureux sous le blockchain

« C’est un avenir dont beaucoup de puissants milliardaires se réjouiraient. « Bienvenue en 2030 », a écrit le Forum économique mondial. « Je ne possède rien, je n’ai aucune vie privée, et la vie n’a jamais été aussi belle. »

Maintenant, imaginez le revers de la médaille :

Vous vous réveillez et le réfrigérateur n’a pas été rempli de bonnes choses, parce que les capteurs dans vos chaussures et votre lit montrent que vous avez pris du poids et que vous ne faites pas assez d’exercice. Le gouvernement ne veut pas que vous mangiez plus. Le prix de votre assurance maladie vient d’augmenter pour la même raison. Le bus pour aller travailler ne vous laisse pas monter parce que vous avez besoin de faire de l’exercice, alors vous marchez sous la pluie.

Pendant ce temps, des capteurs, y compris des microphones, sont intégrés partout pour enregistrer ce que vous dites, où vous allez et comment vous vous comportez. Certains mots déclenchent automatiquement une amende, voire une intervention de la police, de sorte que vous ne pouvez pas parler librement. Une puce dans votre corps permet aux passants d’accéder à votre dossier social immuable qui est une blockchain et ne peut être modifié. Il enregistre tous vos petits délits, vos transgressions et vos bizarreries sociales, ce qui permet aux personnes que vous rencontrez de décider si vous méritez d’être fréquenté. Au travail, tout est enregistré et vous suit pour toujours. Il n’y a aucun répit dans le système car la connectivité du réseau est omniprésente »

https://www.gokhshteinmedia.com/article/5g-and-blockchain-a-bright-future-or-a-dystopian-hell-world.

BC1

science_de_la_manipulation
Construction… Déconstruction…

Illusion démocratique et mascarade électorale 2022 : La trahison de Mélenchon ! (OSRE)

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, crise mondiale, démocratie participative, désinformation, gilets jaunes, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, société des sociétés, syndicalisme et anarchisme, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 14 avril 2022 by Résistance 71

voter_ceder_ses_droits

La mascarade électorale n’a d’égale que la mascarade politique dont on nous abreuve du berceau au tombeau. L’illusion démocratique est tenace mais les peuples auront sa peau ! La Méluche n’est qu’un avatar de cette escroquerie « démocratique » ne servant de fait qu’à donner le change, à faire façade « honorable » de ce pseudo-processus démocratique qu’est la république représentative.
BOYCOTT de toute cette merdasse qui se moque du peuple depuis des lustres et changeons notre rapport aux institutions en les ignorant et en les remplaçant par les associations libres de l’entraide et de la complémentarité bien ordonnée. Tout le reste n’est que pisser dans un violon !
Tout le pouvoir aux ronds-points !…

~ Résistance 71 ~

La trahison de Mélenchon !

Rébellion / OSRE

14 avril 2022

Url d l’article original : https://rebellion-sre.fr/la-trahison-melenchon/

L’appel grotesque de Mélenchon quelques heures seulement après les résultats du premier tour aura un goût amer pour de nombreux électeurs sincères de La France Insoumise (LFI). Dire qu’il ne faut pas voter pour Marine Le Pen avec tant d’insistance revient à choisir la réélection la plus facile possible pour Emmanuel Macron. Autrement dit : le leader maximo de LFI appelle ses électeurs à se soumettre une fois de plus au « vote utile » et à supporter cinq ans de plus la mainmise du candidat de l’oligarchie. 

Selon Le Canard enchaîné, Macron et Mélenchon auraient échangé des SMS dès le dimanche soir du premier tour. Le message du leader « insoumis » est ainsi résumé : « J’ai clairement pris position contre Le Pen. À vous, maintenant, de donner des signes clairs à nos électeurs pour leur permettre de bouger. » Traduisons : pour permettre aux électeurs issus des milieux populaires d’aller voter pour celui qui s’applique depuis des années à détruire ce qui restait des acquis sociaux et du service public et à vendre à la découpe les entreprises d’Etat.

Cette consigne de vote n’est dès lors pas une faute, c’est une trahison ! La trahison des électeurs populaires qui ont cru sincèrement ce vieux routier des magouilles politiciennes. Faut-il rappeler que pendant 3 ans et demi, les opposants à Macron et à sa politique ont battu le pavé en réaction à sa politique : révolte des Gilets Jaunes d’abord puis réaction aux mesures liberticides liées prétendument à la crise covidienne (sans justification sanitaire) puis manifestation contre les suspensions des soignants non vaccinés. Et il voudrait que ces mêmes manifestants et leurs familles aillent voter pour celui qu’ils n’ont eu de cesse de combattre. La girouette mélanchonienne passée du trotskisme (lambertiste) à la social-démocratie centriste (rappelons au passage qu’il fut en 1992 un fervent partisan de Maastricht !), avant de muter en républicain souverainiste. Son ultime incarnation en porte-drapeau du wokisme néolibéral le plus abject achève une carrière sans autre cap que son ego de politicien professionnel. 

Comme les autres tenants de la Gauche, Mélenchon fait le choix du maintien du Système pseudo démocratique contre le Peuple. Sa trajectoire politicienne d’apparatchik parisien se termine donc par un ralliement logique à la figure du candidat de l’oligarchie  mondialiste. 

Mélenchon a, une fois de plus, choisi son camp dans la lutte des classes. Il a berné une partie des classes populaires pour les vendre à la bourgeoisie mondialiste et déracinée qui ne connaît ni frontières (morales tout comme nationales) ni attaches.

Le « cas de Mélanchon » révèle que leur démocratie dite « représentative » n’est rien d’autre qu’une ruse, la plus brillante, conçue pour légitimer le système oligarque qui divise et règne en France et dans le reste du monde. Les partis et les médias qui soutiennent le Système sont financés par les mêmes oligarques qui nous parlent de démocratie et méprisent toute révolte populaire faite au nom de la dignité du peuple !

Français n’écoutez donc plus les traitres patentés du Système (qu’ils soient de gauche ou de droite) ! Renvoyons ces politicards aux poubelles de l’Histoire ! Qu’un seul cri remplisse nos âmes : Révolution ! Sécession ! Socialisme !

La rédaction de Rébellion

= = =

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

===

Deux communiqués sur la guerre en Ukraine à diffuser sans modération :

voter-cest-abdiquer
Votards !… Vous n’avez aucun droit de vous plaindre,
votre action valide et cautionne le système de l’illusion
et enterre la souveraineté de tous !

Voilà quelque chose dont le monde avait bien besoin : Les Dr Gogole et Amazone vont s’occuper de nos santés…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, crise mondiale, guerres hégémoniques, ingérence et etats-unis, Internet et liberté, média et propagande, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, santé, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme with tags , , , , , , on 13 avril 2022 by Résistance 71

DrFrankenbezos
Le Dr Frankenbezostein vous attend…

… pour notre bien cela va sans dire. Toute pensée élitiste et eugéniste sur ce sujet est parfaitement déplacée et n’est que théorie conspirationniste, bien entendu. Voyons voir, les géants de Big Tech vont s’occuper de nos santés, qu’est-ce qui pourrait bien aller de travers hein ?… Mais rien mon adjudant-chef, 100% confiance de rigueur. Siri, Alexa et consorts vont s’occuper de notre santé ? Merde, vivement demain ! Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes… On se demande bien ce qui pourrait foirer hein ?
~ Résistance 71 ~

Que ton smartphone soit ton médicament : Google et Amazon poursuivent leur poussée dans le secteur de la santé

Children’s Health Defense (Association de Robert F. Kennedy Jr)

12 avril 2022

source de l’article en français :
https://www.mondialisation.ca/que-ton-smartphone-soit-ton-medicament-google-et-amazon-poursuivent-leur-poussee-dans-le-secteur-de-la-sante/5667214

Lorsque les grandes entreprises de technologie et de vente au détail se lancent dans le secteur des soins de santé, elles apportent des promesses de commodité et d’innovation qui, selon elles, profiteront aux consommateurs. Mais cette évolution soulève également des questions sur le pouvoir et l’influence toujours plus grands de ces entreprises et sur leurs véritables motivations à se lancer dans le secteur des soins de santé.

Ces derniers mois, Google et Amazon ont pris une série de mesures pour étendre leur présence dans le secteur des soins de santé par le biais de services tels que Google Health et Amazon Care.

Outre l’introduction d’innovations technologiques destinées à transformer les smartphones en appareils d’examen de santé personnels, les deux géants de la technologie ont également annoncé une nouvelle série d’acquisitions et d’embauches visant à étendre leur empreinte dans le domaine des services de santé.

Parallèlement, Walmart, mieux connu pour ses services de vente au détail, est également entré dans le monde des services de santé en ligne, en tirant parti de ses propres innovations technologiques.

Lorsque les grandes entreprises de technologie et de vente au détail pénètrent dans le secteur des soins de santé, elles promettent des avantages et des innovations qui, selon elles, profiteront aux consommateurs.

Mais ces initiatives soulèvent également des questions sur le pouvoir et l’influence toujours plus grands de ces entreprises et sur leurs véritables motivations à se lancer dans le secteur des soins de santé.

Ces entreprises collectent déjà des quantités massives de données personnelles sur les consommateurs. Se lancent-elles dans les soins de santé pour étendre leur accès aux données personnelles sur la santé ?

gogglehealth

Que ton smartphone soit ton médicament – Google transforme les smartphones en dispositifs médicaux

Lors d’un événement récent, « The Check Up », Google a esquissé un nouvel avenir pour les soins de santé, en utilisant des innovations technologiques telles que l’intelligence artificielle (IA) et de nouveaux partenariats avec des entreprises privées pour offrir un large éventail de nouveaux services de santé potentiels.

Lors de l’événement, organisé par Google, le géant technologique a annoncé des progrès dans le domaine de l’utilisation de l’IA et de l’« apprentissage profond » pour lutter contre diverses affections oculaires, et a expliqué le rôle que les caméras des smartphones pourraient jouer dans la détection et le traitement.

Selon Google :

« Nos recherches récentes portent sur la détection des maladies liées au diabète à partir de photos de l’extérieur de l’œil, en utilisant les caméras de table existantes dans les cliniques.

« Compte tenu des premiers résultats prometteurs, nous attendons avec impatience de mener des recherches cliniques avec des partenaires, dont EyePACS et l’hôpital Chang Gung Memorial, afin d’étudier si les photos prises par les appareils photo des smartphones peuvent également aider à détecter des maladies liées ou non au diabète à partir de photos d’yeux externes.

« Bien qu’il s’agisse des premières étapes de la recherche et du développement, nos ingénieurs et scientifiques envisagent un avenir où les gens, avec l’aide de leurs médecins, pourront mieux comprendre et prendre des décisions sur les conditions de santé depuis leur propre maison. »

Cette initiative fait suite à un projet connexe de Google, connu sous le nom d’évaluation automatisée des maladies rétiniennes(ARDA), qui fait appel à l’IA.

L’ARDA « utilise l’intelligence artificielle pour aider les professionnels de la santé à détecter la rétinopathie diabétique, avec des possibilités futures d’algorithmes d’IA pour aider les cliniciens à identifier d’autres maladies », a déclaré la société.

Google a déclaré qu’il procédait actuellement au dépistage de « 350 patients par jour, ce qui représente près de 100 000 patients dépistés à ce jour ».

Google prévoit d’étendre cette offre au niveau mondial :

« Notre solution est utilisée pour détecter la rétinopathie diabétique en Inde et en Thaïlande, et nous avons l’intention de nous développer également en Europe. Nous travaillons avec de multiples partenaires pour rendre cette solution disponible dans le monde entier, notamment dans les zones qui ont un accès plus faible aux soins spécialisés. »

Lors de la conférence « The Check Up », Google a également annoncé une autre façon de transformer un smartphone en un appareil de santé personnel, en transformant les smartphones en stéthoscopes capables de détecter les irrégularités circulatoires telles que les souffles :

« Notre fonction qui vous permet de mesurer votre fréquence cardiaque et votre fréquence respiratoire avec l’appareil photo de votre téléphone est désormais disponible sur plus de 100 modèles d’appareils Android, ainsi que sur les appareils iOS….

« Nos dernières recherches visent à déterminer si un smartphone peut détecter les battements de cœur et les souffles. Nous en sommes actuellement aux premiers stades de test des études cliniques, mais nous espérons que notre travail pourra donner aux gens les moyens d’utiliser le smartphone comme un outil supplémentaire d’évaluation de la santé accessible. »

Ces efforts s’inscrivent dans le cadre des « efforts déployés par Google à l’échelle de l’entreprise pour aider des milliards de personnes à être en meilleure santé » grâce à son initiative Google Health.

L’entreprise présente Google Health comme un moyen de promouvoir la santé et d’améliorer les soins de santé, tout en complétant sa mission « d’organiser les informations du monde ».

A dit Google :

« Nous développons des solutions technologiques pour permettre aux équipes soignantes de fournir des soins de meilleure qualité, plus rapides et plus connectés. « Nous travaillons sur des produits et des fonctionnalités visant à donner aux gens les moyens d’être en meilleure santé grâce aux informations, à l’assistance et aux connexions dont ils ont besoin pour agir sur leur santé.

« Et nous explorons l’utilisation de l’intelligence artificielle pour aider à diagnostiquer le cancer, prédire les résultats des patients, prévenir la cécité et bien plus encore. »

Google Health propose une gamme complète de services destinés aux consommateurs, aux soignants, aux chercheurs et aux « communautés saines ».

Ces services comprennent :

  • Les smartwatches Fitbit.
  • Google Fit, une application mobile qui collabore avec l’Organisation mondiale de la santé dans le cadre de l’objectif d’activité « Points de cœur ».
  • DermAssist, une application décrite comme « une application de recherche guidée sur la peau de Google Health qui vous aide à trouver des informations personnalisées sur vos problèmes de peau après quelques questions et trois photos rapides ».
  • Nest Hub, qui utilise un « mini radar ainsi que des microphones, des capteurs de température et des capteurs de lumière pour analyser vos habitudes de sommeil et vous proposer des suggestions pour améliorer votre sommeil ».
  • Care Studio, qui est décrit comme un « logiciel clinique permettant d’unifier les données relatives aux soins de santé ».
  • Récemment, Google a étendu les capacités de cet outil en faisant appel à l’intelligence artificielle, afin de résumer et de contextualiser les notes cliniques des médecins, et a intégré Care Studio à la plateforme de dossiers médicaux électroniques utilisée par Meditech, qui fournit des logiciels et des services aux prestataires de soins de santé.
  • Google Cloud pour les soins de santé et les sciences de la vie, qui offre des services d’informatique en plateforme cloud aux prestataires de soins de santé.
  • La recherche en génomique et le développement de DeepVariant, qui est« un outil d’appel de variants à code source ouvert utilisant un réseau neuronal profond pour appeler les variants génétiques à partir de données de séquençage d’ADN de nouvelle génération, améliorent considérablement la précision de l’identification des emplacements des variants, réduisant le taux d’erreur de plus de 50 %. »

Croissance par le biais de partenariats et d’acquisitions

Google développe également ses partenariats dans le domaine de la santé.

Par exemple, pendant « The Check Up », la société a annoncé un partenariat avec Northwestern Medicine pour développer une technologie d’IA qui lirait les échographies prénatales.

A dit Google :

« Nous travaillons sur des études de recherche fondamentales, en accès libre, qui valident l’utilisation de l’IA pour aider les prestataires à réaliser des échographies et des évaluations.

« Nous sommes ravis de nous associer à Northwestern Medicine pour développer et tester davantage ces modèles afin qu’ils soient plus généralisables à différents niveaux d’expérience et de technologies. »

La publication du secteur des soins de santé Becker’s Hospital Review rapporte que Google « ciblera les pays à revenu faible ou intermédiaire souffrant d’une pénurie de professionnels de la santé formés à la lecture des données d’imagerie ».

Cela s’ajoute aux investissements continus de Google dans les startups d’IA de santé.

Selon Becker’s, « [a]u travers de divers domaines de la biotechnologie, Google a réalisé le plus d’investissements et de partenariats stratégiques dans la recherche et le développement de médicaments depuis 2019, se taillant ainsi une place dans ce domaine. »

En 2021, « Google Ventures a participé à un tour de financement de 400 millions de dollars pour une startup de découverte de médicaments par apprentissage automatique, Insitro », suivi d’investissements dans quatre startups d’IA à ce jour en 2022.

Globalement, selon Becker’s, « Google Ventures a été l’investisseur le plus actifdans le domaine de la santé numérique en 2021, en concluant 22 opérations. »

Parmi ces initiatives, citons AlphaFold, qui cartographie les structures des protéines à partir de leurs acides aminés grâce à l’IA, et Isomorphic Labs, qui applique l’IA au processus de découverte de médicaments.

« Ces investissements », comme le rapporte Becker’s, « signalent que Google pousse à la pointe de l’IA de santé et des produits pharmaceutiques et, à en juger par leur modèle, ils ne sont pas près de s’arrêter. »

amcare
Qu’est-ce qui pourrait bien foirer hein ?…

Amazon promet des « soins virtuels » dans les 50 États américains

La fuite d’un enregistrement audio d’une réunion « toutes mains » chez Amazon en novembre 2021 a révélé que le PDG Andy Jassy décrivait Amazon Care – l’initiative de l’entreprise en matière de soins de santé – comme « l’une des « innovations » qui l’enthousiasment le plus. »

Au cours de la réunion, les dirigeants ont déclaré qu’Amazon Care « connecte les patients avec les médecins par texte et vidéo » et, dans certaines régions, « envoie les ordonnances par courrier et dépêche une infirmière au domicile des gens ».

La société a révélé qu’ elle prévoyait de fusionner Amazon Care avec ses services existants de pharmacie en ligne et de diagnostic de santé, et a déclaré qu’elle cherchait à développer son activité de soins primaires « par le biais de partenariats et de nouveaux services ».

Qu’est-ce que Amazon Care ? Caractérisé par l’entreprise comme « un nouveau type de soins de santé » qui est « construit autour de vous, de votre vie et de votre emploi du temps », Amazon Care a été présenté en septembre 2019.

La société, dont la mission est « d’être l’entreprise la plus centrée sur le client dans le monde », le décrit comme un effort visant à « apporter aux clients les soins de santé les plus centrés sur le patient, quand et où ils en ont besoin ».

La société a déclaré qu’Amazon Care « combine le meilleur des soins virtuels et des services en personne … alors que de plus en plus d’organisations recherchent des solutions de soins de santé pratiques, complètes et de haute qualité ».

Il propose des services tels que « des cliniciens à votre horaire » qui seraient disponibles en ligne, « des soins qui viennent à vous » via des visites de « suivi à domicile » pour « les analyses, les tests et les traitements », « des options de test pratiques » pour la COVID et « des équipes de soins spécialisées », en ajoutantqu’il « [t]ravaille en parallèle [emphasis added] avec nos clients pour répondre à leurs besoins croissants ».

Pour certains, le terme « travailler en parallèle » fait écho à un rapport de 2010 de la Fondation Rockefeller, intitulé « Scénarios pour l’avenir de la technologie et du développement international », prévoit quatre scénarios pour l’avenir, dont le scénario « Lock Step » (travail en parallèle), décrit comme « un monde où le gouvernement exerce un contrôle plus étroit et un leadership plus autoritaire, avec une innovation limitée et une opposition croissante des citoyens ».

Selon Amazon :

« Amazon Care » offre un accès immédiat à un large éventail de services de soins urgents et primaires, notamment des tests COVID-19 et de grippe, des vaccinations, le traitement de maladies et de blessures, des soins préventifs, la santé sexuelle, ainsi que des demandes et des renouvellements d’ordonnances.

« Lorsque les problèmes ne peuvent pas être résolus par vidéo, Amazon Care enverra une infirmière au domicile d’un patient pour des soins supplémentaires lorsque des soins en personne sont disponibles, allant des prises de sang de routine à l’écoute des poumons d’un patient. »

Amazon promet des « soins virtuels dans les 50 États de [U .S.] », marquant ainsi « la première fois qu’une grande entreprise technologique sera directement impliquée dans le secteur des services de santé ».

Amazon Care ne s’adresse pas seulement aux consommateurs, mais aussi auxemployeurs.

Silicon Labs, TrueBlue et Whole Foods Market (propriété d’ Amazon) ont rejoint la liste des entreprises qui proposent Amazon Care à leurs employés dans tout le pays.

Amazon Care est proposé « comme un avantage sur le lieu de travail » aux employeurs qui « cherchent désespérément une alternative » à « l’inflation galopante des coûts des soins de santé », et s’attaque à « une lacune critique dans les expériences de télésanté aujourd’hui : l’accès à un professionnel de la santé en 60 secondes ou moins ».

Ce faisant, Amazon Care place la barre plus haut pour les prestataires de soins de santé en place, en éliminant les « longs délais d’attente et les temps de déplacement » grâce à un service comparé à « Amazon Prime, la livraison le jour même sur des stéroïdes », selon Healthcare IT News.

Demander une assistance médicale à Alexa ?

À l’instar de Google Health, Amazon a recours à des partenariats pour offrir un grand nombre de ces services de santé.

Par exemple, elle travaille avec Care Medical, une équipe de cliniciens pour « répondre à vos besoins en matière de soins primaires et de soins urgents ».

« Les équipes de soins aident à gérer vos préoccupations en matière de soins primaires et de santé préventive. « Ils favorisent la santé et le bien-être par la prévention des maladies et aident à gérer les affections de longue durée.

« Les équipes de soins sont composées de cliniciens, issus de la médecine familiale, qui s’attachent à établir une relation avec vous pour vous fournir les soins dont vous avez besoin et comprendre vos objectifs de santé. »

Amazon a également annoncé un partenariat avec Teladoc, une société de télésanté qui « fournira des services de soins de santé virtuels par le biais d’Alexa d’Amazon », un autre exemple d’Amazon tirant parti de ses offres de produits – dans ce cas, son enceinte intelligente Echo et son assistant virtuel Alexa.

Selon Healthline, « [l]es consommateurs pourront demander à Alexa une assistance médicale non urgente et être mis en relation avec un professionnel de santé de Teladoc », ajoutant que « [e]ventuellement, la société dit qu’elle prévoit d’avoir des visites virtuelles par vidéo via Alexa ».

On estime que 40 millions de personnes aux États-Unis possèdent aujourd’hui un Amazon Echo, et comme l’indique Healthline, un identifiant Alexa sera nécessaire pour que les individus puissent accéder à ce service de télésanté.

Ce partenariat est décrit comme fournissant à chaque entreprise « quelque chose dont l’autre a besoin ».

Amazon Care s’associe également à Moving Health at Home, un « groupe de défense des soins à domicile » qui « vise à promouvoir les soins à domicile ».

Les services d’Amazon Care sont complétés par Amazon Pharmacy, un service qui, selon la société, « permet aux clients d’accéder plus facilement aux médicaments dont ils ont besoin à des prix abordables ».

Lancée en novembre 2020, la pharmacie Amazon est présentée comme étantun effort pour « construire la pharmacie la plus orientée client au monde dans un secteur souvent peu pratique et déroutant », visant à « faciliter l’accès des clients à leurs médicaments et leur paiement, et à offrir une expérience d’achat simple, aussi facile que tout autre achat sur Amazon ».

En s’appuyant sur les services offerts aux clients dans l’écosystème Amazon, tels que Amazon Prime, Amazon a déclaré que, par le biais d’Amazon Pharmacy, « certains médicaments sont disponibles pour les membres Prime pour aussi peu qu’un dollar par mois », avec des économies supplémentaires pour les clients qui utilisent la carte de réduction Amazon Prime.

Selon Huron Consulting Group, Amazon dispose de nombreuses options pour exploiter toute sa gamme de produits et de services dans le cadre de ses offres de soins de santé et pour surveiller de près les activités et les habitudes de ses clients :

« Alexa ou Echo pourraient faire gagner du temps aux médecins dans la commande des ordonnances en leur permettant de simplement énoncer les commandes plutôt que de les taper. » Le vaste réseau de la chaîne d’approvisionnement d’Amazon pourrait permettre aux patients d’accéder à leur ordonnance de différentes manières, notamment par la vente par correspondance traditionnelle, la livraison par correspondance en deux jours pour les membres Prime, la livraison Prime Now en deux heures dans certaines villes, et les points de retrait instantané dans les casiers Amazon ou dans les magasins Whole Foods – si les pharmacies sont installées.

« En outre, la fonction existante d’Amazon, Subscribe and Save, pourrait être utilisée pour automatiser les renouvellements d’ordonnances. » Les données relatives aux ordonnances peuvent être regroupées dans des profils Amazon, ce qui permet au détaillant de disposer de davantage de données sur ses clients et d’identifier les tendances entre les achats et les problèmes de santé.

« L’ampleur des ressources d’Amazon – notamment 450 magasins Whole Foods Market, des plateformes de données en ligne, un site de commerce électronique, des assistants personnels virtuels, une chaîne d’approvisionnement étendue et 80 millions de membres Amazon Prime – place le détaillant en position de perturber le secteur de la santé. »

Selon Huron, une fois qu’Amazon sera dans l’espace des soins de santé, les informations sur la santé – y compris les ordonnances, les rappels médicaux configurés sur Alexa ou Echo, et même les dossiers médicaux – pourraient ajouter des informations sur les consommateurs.

« En utilisant ces données, Amazon pourrait suggérer des aliments, des vitamines, des médicaments en vente libre et d’autres produits connexes qui pourraient aider les consommateurs à gérer leur santé », selon Huron.

« Dans certains cas, ces recommandations pourraient concerner des produits dont les clients ne savent pas qu’ils ont besoin. »

Amazon Pharmacy a également introduit récemment des fonctionnalités telles qu’un vérificateur de prix d’assurance, présenté comme un service qui permet « aux clients de trouver et de comparer plus facilement le prix des médicaments », et un « accès amélioré » pour les membres Amazon Prime « qui dépendent de l’insuline Lispro pour gérer leur diabète ».

Comme Amazon Care, Amazon Pharmacy est le fruit d’un partenariat – avec Inside Rx, un programme d’épargne pour les médicaments sur ordonnance.

Dans le cadre d’un autre partenariat récent, Amazon Pharmacy a mis au pointMedsYourWay, une carte d’épargne sur ordonnance destinée aux personnes assurées par « Horizon Blue Cross Blue Shield of New Jersey, Blue Cross Blue Shield of Nebraska, Blue Cross Blue Shield of Alabama, Florida Blue, et Blue Cross and Blue Shield of Kansas ».

bigtech_healthcare

Partenariat avec des sociétés d’extraction de données

Amazon étend également son emprise sur d’autres aspects des services de santé.

Par exemple, Amazon Web Services (AWS), la plateforme d’informatique en nuage de l’entreprise, a étendu ses partenariats avec de grandes entreprises et organisations de soins de santé dans le monde, notamment Moderna, le National Health Service du Royaume-Uni et le gouvernement de la Nouvelle-Galles du Sud (Australie).

Comme l’a rapporté le Defender en janvier, le système de gestion de l’administration des vaccins utilisé par les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies présente une « sécurité robuste partagée avec Amazon Web Services », tandis qu’AWS est également l’un des bailleurs de fonds de SMART Health Card, une initiative privée de passeport vaccinal adoptée par plusieurs pays et États américains.

Avec AWS, Google soutient également la SMART Health Card, via sa participation à la Vaccine Credential Initiative, l’entité qui soutient son développement et son déploiement.

En outre, en 2014, AWS a reçu un contrat de 600 millions de dollars de la CIA pour des services de cloud computing, tandis qu’en 2020, la CIA a attribué son contrat Commercial Cloud Enterprise à cinq entreprises : AWS, Google, IBM, Microsoft et Oracle.

À l’instar de Google, Amazon a également investi dans la technologie des vêtements personnels liés à la santé, en développant le Halo Band, qui « offre une variété de services, notamment l’analyse du sommeil, de la composition corporelle, de la nutrition et du suivi des activités ».

Amazon, par l’intermédiaire d’AWS, a également lancé un accélérateur de soins de santé, dont l’objectif déclaré est de « cultiver et promouvoir les solutions innovantes des startups qui atteignent le quadruple objectif d’amélioration de l’expérience du patient, de l’expérience du clinicien, de meilleurs résultats en matière de santé et de réduction du coût des soins ».

Via cet accélérateur, AWS décrit également son intention de travailler avec des entités de santé publique, en déclarant: « AWS soutiendra les entreprises de santé du secteur public pour accélérer leur transformation numérique. »

Soulignant l’importance des données, peut-être en tant que motivation principale de telles initiatives de soins de santé de la part d’Amazon et d’autres entreprises Big Tech, Amazon a également récemment développé un « laboratoire furtif », connu sous le nom de 1492, dont on sait peu de choses.

Le laboratoire serait en train de « développer des outils pour exploiter les données des dossiers médicaux électroniques, de nouvelles technologies de télémédecine et des applications de soins de santé pour ses produits existants ».

Une autre incursion d’Amazon et d’AWS dans les services de santé est le service de gestion des données Amazon Health Lake, qui permet aux organismes de santé « d’agréger les informations dans un lac centralisé et consultable [database] et de les normaliser à l’aide de l’apprentissage automatique et de FHIR[ressources d’interopérabilité rapide des soins de santé] ».

Walmart : de la grande distribution à la grande santé ?

Contrairement à Google et Amazon, Walmart exploitait déjà des pharmacies dans ses points de vente au détail de type « brique et mortier ». Aujourd’hui, il entre dans le domaine des services de santé en ligne.

Selon Becker’s, « [l]e secteur de la santé a été la branche de Walmart qui a connu la plus forte croissance au quatrième trimestre 2021, après avoir mis l’accent sur la télésanté et permis aux pharmaciens et aux techniciens d’exercer au sommet de leur licence ».

Un exemple des investissements de Walmart dans ce domaine est Epic, son service de dossiers médicaux électroniques pour les patients, qui est déjà utilisé dans plus de 2 000 hôpitaux et plus de 45 000 cliniques aux États-Unis.

[complimentary] John Furner, président et PDG de Walmart U.S., a déclaré lors d’une récente conférence téléphonique sur les résultats avec les investisseurs que « le secteur de la santé a été celui qui a connu la croissance la plus rapide au quatrième trimestre [the fourth quarter of 2021] », alors que le chiffre d’affaires de Walmart pour 2021 provenant de ces services était de 572,8 milliards de dollars.

Préoccupations concernant la concentration du marché, la censure et l’avenir des soins de santé

Natalie Schibell, analyste principale des soins de santé chez Forrester Research, a décrit l’évolution vers la télésanté comme une tendance qui a débuté pendant la pandémie :

« Ce que la pandémie a fait, c’est qu’elle a vraiment entraîné tout le monde à avoir tout à portée de main. Désormais, les entreprises du secteur de la santé doivent rester pertinentes et compétitives.

« C’est la tendance à venir… La conciergerie de soins au bout des doigts. »

Ahmed Banafa, professeur et expert en cybersécurité à l’université d’État de San Jose en Californie, a cité des facteurs tels que la pénurie généralisée de personnel et le vieillissement de la population américaine comme facteurs alimentant la croissance de la télésanté, ajoutant qu’elle « pourrait permettre aux hôpitaux et aux compagnies d’assurance d’économiser des tonnes d’argent en réduisant les visites en personne ».

Health Care IT News a fait l’éloge d’Amazon Care :

« Alors que le travail à domicile gagne du terrain, les employeurs qui cherchent à maintenir en bonne santé la main-d’œuvre occupée d’aujourd’hui pourraient trouver dans Amazon Care une combinaison attrayante de rapidité, de commodité et de tranquillité d’esprit. »

« Les soins de santé sont déjà perturbés sur les bords, alors que les entreprises du numérique étendent leur empreinte dans les soins primaires et urgents et que les consommateurs deviennent plus à l’aise avec la prestation de soins virtuels au lendemain de la pandémie.

« Les soins de santé en sont aux tout premiers stades d’une transformation vers un modèle de soins entièrement nouveau. Si Amazon est celui qui apporte la grande avancée que nous attendons, qu’il en soit ainsi. Quelqu’un doit faire quelque chose. »

De son côté, le partenariat entre Amazon et Teladoc a été décrit comme « faisant partie d’une tendance croissante vers les soins de santé virtuels ».

liberte_securite_vote

Mais tout le monde n’a pas une vision positive de l’incursion de Big Tech dans le domaine des soins de santé.

Brian Hooker, responsable scientifique de Children’s Health Defense, a déclaré au Defender :

« Je suis particulièrement préoccupé par le niveau de censure de Google, qui s’immiscerait dans le domaine des soins de santé, avec la possibilité de supprimer les informations sur les thérapies alternatives. »

Le Dr Madhava Setty, anesthésiste diplômé et rédacteur scientifique principal pour The Defender, a déclaré :

« Je vois les soins de santé de la même manière que je vois le marché des actions et le dollar américain. « Tout cela est extrêmement fragile et dépend de la confiance que les gens y mettent.

« Si ces grandes plateformes médiatiques les valident [big tech healthcare services], elles persisteront, avec tous leurs défauts (y compris l’énorme conflit d’intérêts au sommet), indéfiniment. « S’ils l’appelaient pour ce qu’il est, nous serions plongés dans une véritable crise. »

D’autres ont exprimé des préoccupations antitrust, en raison de l’important pouvoir de marché que des entreprises telles que Google et Amazon pourraient potentiellement atteindre dans le secteur des soins de santé et dans les diverses autres industries dans lesquelles elles sont actives.

Un article de Politico du 30 mars décrivant l’entrée d’Amazon sur le marché des soins de santé comme une « ruée vers l’or » citait Idris Adjerid, professeur de technologie de l’information commerciale à Virginia Tech, et Stacy Mitchell, défenseur de la législation antitrust et codirecteur de l’organisation à but non lucratif Institute for Local Self-Reliance.

Tous deux ont exprimé des réserves sur les projets d’Amazon dans le domaine de la santé en particulier.

Selon M. Adjerid, la capacité d’Amazon à intégrer des services dans ses multiples entreprises et domaines d’activité lui confère un avantage concurrentiel, ce qui est inquiétant si l’on considère que l’entreprise a toujours su tirer parti de son important pouvoir de marché.

M. Mitchell a déclaré que si Amazon réussit dans les domaines de la télésanté et des soins de santé de manière plus générale, il pourrait potentiellement utiliser son important pouvoir de marché pour créer une relation de confiance entre lui et les individus et les entreprises qui utilisent ses services, les désavantageant et violant potentiellement la loi antitrust.

M. Mitchell a ajouté qu’Amazon perd des sommes importantes dans ses projets de soins de santé, mais qu’il peut se le permettre, ce qui désavantage les concurrents disposant de moins de ressources.

Eleanor M. Fox, professeure de réglementation du commerce à la faculté de droit de l’université de New York, a déclaré au Defender dans une interview récente qu’il est difficile de réussir une affaire antitrust.

En effet, la loi ne fixe pas de limite au pouvoir de marché d’une entreprise, mais examine si les consommateurs ont été lésés et si les concurrents ont été activement exclus.

Mme Fox a expliqué :

« Dans presque toutes les juridictions, [antitrust law] ne dit pas que vous avez trop de pouvoir de marché. « Elle pourrait contrôler le comportement, par exemple, des grandes plateformes technologiques lorsqu’elles utilisent leur pouvoir de marché pour nuire à la concurrence et aux consommateurs.

« Si Google, par exemple, a le pouvoir et la puissance d’empêcher quiconque d’entrer sur le marché… ce serait illégal s’il bloque le marché, plutôt que de se battre sur ses mérites.

« Si Amazon, par exemple, a un pouvoir de monopole, un plaignant qui essaie de prouver cette affaire doit d’abord franchir cet obstacle. » Amazon a-t-il un pouvoir de monopole ? « Ils essaient de le faire dans quelques cas aux États-Unis, mais c’est un obstacle difficile à franchir et cela dépend de la façon dont on définit le pouvoir de monopole… Nous devons d’abord prouver le monopole [power]. »

« [If a company is] se développe de manière à répondre au marché, ce qui signifie donner aux gens ce qu’ils veulent. « Il leur donne donc plus de ce qu’ils veulent lorsqu’ils sont plus inventifs et il devient plus gros et peut même obtenir une part de monopole, ce qui est considéré comme une bonne chose par la loi antitrust.

« Mais si elle avait le pouvoir de décréter que personne d’autre ne peut (…) devenir son concurrent et qu’elle construise un blocus contre ce concurrent, ce serait illégal. »

Toutefois, des changements juridiques pourraient être en cours, car la législation proposée vise à renforcer les protections antitrust, a déclaré Mme Fox :

« Il y a beaucoup de lois en cours reconnaissant cette nature conservatrice de notre loi, essayant de l’étendre et de la rendre plus élastique et de couvrir plus d’actes, [such as] le projet de loi Klobuchar-Grassley [proposed October 2021] contre un petit groupe de grandes plateformes pour s’être préférées à tous leurs rivaux sur leurs plateformes. »

Sans surprise, « les grandes entreprises technologiques dépensent des milliards de dollars pour tenter d’empêcher l’adoption de la législation », selon Mme Fox.

= = =

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

===

Deux communiqués sur la guerre en Ukraine à diffuser sans modération :

Pfizer_SnakeOil
L’élixir du Dr Doxey bientôt sur Amazon et Google

Des mensonges de l’occident sur l’Ukraine : Faux-drapeau de Kramatorsk, le missile est ukrainien + des instructeurs de l’OTAN encadrant les nazis du bataillon Azov encerclés dans le chaudron de Marioupol (VT et Le Saker)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, colonialisme, crise mondiale, désinformation, documentaire, guerre ukraine, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 11 avril 2022 by Résistance 71

numerodeserie
#série du missile Tochka-U ukrainien tombé sur la gare…

Pensez bien que ce qu’on vous raconte sur les élections françaises présidentielles est du même niveau de mensonge que ce qu’on vous raconte sur l’Ukraine et les choses en cours… Voir ci-dessous.
~ Résistance 71 ~

Traduction du début du long article sur VT : Sitrep Opération Z

VT

10 avril 2022

Url de l’article orignal sur VT :
https://www.veteranstoday.com/2022/04/10/sitrep-operation-z/
https://thesaker.is/sitrep-operation-z-7/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

NdT : il y est question des cadres/officiers/instructeurs de l’OTAN coincés avec les nazis d’Azov dans le chaudron de Marioupol et de l’attaque faux-drapeau éventée sur la gare de la ville de Kramatorsk…

Commençons avec le plus gros scoop de la journée. Nous avons finalement une confirmation du plus haut niveau des officiels russes disant que des instructeurs, conseillers militaire de l’OTAN et des combattants étrangers sont en fait piégés dans le chaudron de Marioupol.

Le membre de la Douma russe (parlement) Adam Delimkhanov, dans un entretien avec la chaîne RT, a ouvertement déclaré qu’il estime à environ une centaine le nombre d’étrangers coincés à Marioupol et qu’ils sont en communication avec eux et que les rumeurs disant qu’ils essaient de négocier une libération et un couloir de sortie sont vraies. Ceci indique que toutes les rumeurs concernant Macron étaient justes.

Video: https://www.bitchute.com/video/72MTe5On9t9Y/

D’un autre côté, Igor Konachenkov confirme lui aussi qu’un nombre significatif de combattants d’étrangers sont sus être là-bas parce que les Russes peuvent les entendre geindre et se plaindre dans 6 langues différentes sur des interceptions d’appels radio.

https://sputniknews.com/20220408/radio-communications-indicate-significant-numbers-of-foreign-mercs-stuck-in-mariupol-russian-mod-1094598098.html

Il y a maintenant un rapport disant qu’ils essaient de briser le blocus en envoyant un bateau à la rescousse (ils doivent être à court d’hélicoptères je pense ?…) https://sputniknews.com/20220409/ukrainian-cargo-ship-tried-to-break-through-to-russian-black-sea-fleet-blocking-mariupol-port-mod-1094624584.html

Ceci ne fait donc plus partie du monde de la spéculation et de l’invention fantasmagorique.

Maintenant au sujet de la frappe de missile à Kramatorsk, elle a des objectifs multiples comme nous les avions analysés dans un précédent message, lorsque nous avons dit spécifiquement que l’Ukraine était maintenant en train de passer à un stade de guerre psychologique et de guerre de terreur exclusivement, pour la raison qu’elle ne peut pas gagner une guerre conventionnelle.

Les buts furent : de terroriser les civils pour les empêcher de fuir pour qu’ils demeurent ainsi des otages et boucliers humains dans ce qui va devenir le face à face de Kramatorsk, de faire blâmer le faux-drapeau sur la Russie pour les mêmes raisons que pour le “massacre de Boutcha”, pour continuer à extorquer la sympathie et les fonds de l’OTAN.

Ils l’ont habilement perpétré après l’annonce par la Russie de nouvelles mesures de frappes sur des chemins de fer, car ils savaient que cela apparaitrait comme juste un nouveau ciblage des Russes sur cette catégorie d’infrastructure. Mais ils se sont emmêlés les pinceaux lorsqu’Arestovitch et leur côté ont d’abord rapporté la frappe d’un missile Iskander russe, sans savoir qu’un projectile Tochka ukrainien serait découvert.

Une fois de plus, ceci est la preuve de ce que nous avions analysé il  a deux messages lorsque nous avions dit que l’Ukraine a été forcée au massacre de Boutcha pour essayer de rediriger le momentum hors de ce qui allait devenir la libération de Marioupol et que le faux-drapeau était en fait une preuve que Marioupol était en train de tomber, car ils savaient que le grand 501ème bataillon de fusiliers marins allait se rendre à tout moment.

[…]

MaJ 13 avril 2022: Preuve que le missile qui a touché la gare de Kramatorsk est ukrainien et non pas russe :

Source : https://www.voltairenet.org/article216416.html

Manlio Dinucci

Le numéro de série du missile Tochka-U qui a frappé la gare ferroviaire de Kramatorsk, le 8 avril 2022, est (en russe) Ш91579 ou (en anglais) Sh91579. Ce numéro de série marque le stock de missiles Tochka-U en possession de l’armée ukrainienne. Seules les Forces Armées Ukrainiennes ont des missiles Tochka-U. La Russie n’en a pas depuis 2019 : ils ont tous été désactivés. Les Républiques Populaires de Donetsk et Lugansk n’ont pas et n’ont jamais eu de Tochka-U. 

La direction du cône et de l’empennage (ou section de queue) du missile qui a atterri sur le terrain proche de la gare ferroviaire de Kramatorsk montre clairement qu’il été lancé par la 19eme Brigade de Missiles Ukrainienne, basée près de Dobropolie à 45 km de Kramatorsk.

Précédemment les Forces Armées Ukrainiennes ont utilisé des missiles Tochka-U de la même série comme des Ш915611, lancés sur Berdyansk et un Ш915516, lancé sur Melitopol. Les mêmes missiles ont été utilisés contre Donetsk et Lugansk.

Ukraine_neo-nazis
Répétons-le : pas de nazis en Ukraine !

Asov_nazi
Drapeaux (vrais ceux-là) : OTAN – AZOV et…
puisqu’on vous dit qu’il n’y a que deux drapeaux sur la photo…

Et pendant ce temps là… Yankland et l’empire fomentent un nouveau coup d’état… au Pakistan

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , on 9 avril 2022 by Résistance 71

ImranKhan

Pakistan : Les 6 pêchés d’Imran Khan

Al Manar et Press TV

5 avril 2022

Source: https://french.almanar.com.lb/2296516

« Le Premier ministre pakistanais, Imran Khan, a commis six péchés majeurs que les États-Unis ne peuvent pas pardonner et qui les ont poussés à conspirer pour le renverser : le premier péché est son refus absolu de cesser de soutenir les talibans afghans, accentuant ainsi la défaite des USA en Afghanistan.

Le deuxième est qu’il a pris le parti de la Chine, rejoint son initiative ‘Ceinture et Route’, et signé avec elle un traité de coopération économique, d’une valeur initiale d’environ 62 milliards de dollars.

Le troisième vient de son soutien à l’opération militaire russe en Ukraine ; tout au début de la crise, il s’est rendu à Moscou où il a été chaleureusement accueilli par le président russe Vladimir Poutine.

Le quatrième péché concerne ses relations stratégiques très fortes avec l’Iran pour briser le blocus américain ; il est aussi accusé (!) de l’aider à développer ses programmes nucléaires.

Le cinquième est son soutien absolu à la cause palestinienne, son refus de s’engager dans le processus de normalisation avec ‘Israël’ et dans les accords de normalisation.

Et le sixième péché vient du fait qu’il a rejeté toutes les demandes américaines d’établir des bases militaires au Pakistan qui partage une frontière commune avec la Chine. Il s’est opposé à la coopération de l’armée et des services de renseignement pakistanais, sous la direction américaine dans la lutte contre les talibans en Afghanistan ; il les a aidés par contre à s’aligner sur la Chine et prévenir tout acte terroriste à leur encontre », résume Abdel Bari Atwan, le rédacteur en chef du site Raï Al-Yom.

Tout comme son prédécesseur Trump, le président américain Joe Biden, lorsqu’il est arrivé au pouvoir, n’a pris aucun contact avec le Premier ministre pakistanais, Imran Khan, et l’écart s’est creusé lorsque les Pakistanais et les Afghans ont célébré de façon remarquable l’effondrement de l’occupation américaine, et son retrait chaotique d’Afghanistan.

Imran Khan était très clair lorsqu’il a averti le peuple pakistanais que les États-Unis voulaient renverser son gouvernement parce qu’il refusait de leur permettre d’établir des bases militaires au Pakistan.

La décision a été prise par l’État américain et sa mise en œuvre est devenue urgente après le succès de son bloc aux récentes élections législatives, sa visite à Moscou et son adhésion à l’alliance Chine-Russie-Iran-Corée du Nord contre les États-Unis, et la guerre en Ukraine.

Or, la plus grande « faute » qu’Imran Khan aurait commise aux yeux de l’Amérique a peut-être été son soutien absolu à la cause palestinienne et ses critiques publiques contre les pays arabes et musulmans qui n’ont pas réussi à affronter le projet sioniste raciste et à arrêter le massacre du peuple palestinien.

Il s’est même montré modeste en refusant de s’installer dans le palais républicain, qui comprend plus de 500 domestiques et femmes de chambre. Il a préféré vivre dans sa propre maison et ne coûter pas un centime à l’État.

Il ne possède pas d’usine ou des milliers d’hectares, n’a employé aucun de ses proches, comme le Premier ministre Nawaz Sharif et d’autres avant lui, l’avaient fait.

Il ne semble pas que la conspiration contre Imran Khan s’arrêtera là ; les USA pourraient recourir à l’armée et tenter un coup d’État qui plongerait le Pakistan dans le chaos… avec en toile de fond une emprise de Daech sur la région frontalière afghano-pakistanaise.

= = =

Les USA veulent la guerre civile au Pakistan : Imran Khan serait probablement évincé

Al Manar

7 avril 2022

Source : https://french.almanar.com.lb/2299090

Le politicien émergent Imran Khan, un homme qui voulait définir les politiques indépendantes pour le Pakistan, a très mal cédé le jeu à son adversaire. À ce propos, Hassan Hanizadeh, analyste iranien des questions régionales, a déclaré qu’Imran Khan avait perdu l’aide financière américaine à Islamabad en raison de son éloignement de Washington.

Depuis son arrivée au pouvoir en tant que Premier ministre du Pakistan, Imran Khan essaie d’opter pour une politique indépendante et d’établir un bon équilibre entre tous les courants, les partis et les ethnies tout en réduisant l’influence de l’Arabie saoudite et des États-Unis sur la ligne de conduite d’Islamabad.

Dans ce droit fil, Imran Khan a refusé de permettre aux Américains de construire une base militaire au Pakistan et a durci le ton, à plusieurs reprises, contre les frappes au drone américaines qui ont tué des milliers de Pakistanais dans les zones tribales du pays de 2007 à 2014.

Le Premier ministre pakistanais n’a pas hésité à réagir aux politiques du régime israélien dans la région et n’a même pas permis au Pakistan de poursuivre ses opérations au Yémen ; aucune de ces décisions n’a plu aux Américains.

En destituant Imran Khan, les Américains souhaitent diriger le Pakistan vers une vague d’émeutes et d’affrontements entre les différentes ethnies.

La motion de censure lancée contre Imran Khan au Parlement montre que pour les Américains, rester au pouvoir et rejeter les ingérences américaines sont deux choses qui ne vont pas ensemble. Tout gouvernement pakistanais qui cherche donc à réduire les tensions régionales et qui opte pour une politique de stabilité est voué à l’échec. En effet, la politique indépendante qu’Imran Khan essayait de suivre a fini par le conduire à l’éviction.

Étant donné que l’armée pakistanaise éprouve un attachement politique aux États-Unis et un attachement religieux à l’Arabie saoudite, Imran Khan pourrait très probablement se voir éliminé dans les prochaines élections.

En ordonnant la dissolution du Parlement pakistanais, Imran Khan a commis une erreur stratégique, car cela a entraîné un vide politique dont l’armée a bénéficié au maximum.

Pour des raisons historiques, l’armée pakistanaise ne pouvait pas se permettre un nouveau coup d’État. Au contraire, elle a bénéficié du mauvais calcul d’Imran Khan et est arrivée à prendre en main le contrôle de la situation, si bien qu’Imran Khan et son parti ne seraient probablement pas en mesure de remporter la majorité aux prochaines élections.

En d’autres termes, Imran Khan a facilement cédé le pouvoir, d’autant plus que la grande influence de l’Arabie saoudite sur certains généraux de l’armée empêche Imran Khan de se former une alliance au sein de l’armée.

Imran Khan projetait de diriger la politique du Pakistan vers une certaine indépendance et d’établir des relations stratégiques avec l’Orient ainsi qu’avec la République islamique d’Iran ; voilà une ambition n’ayant pas plu aux Américains qui n’ont pas hésité à ourdir sa chute.

frustrated-smiley-face