Archive pour covidisme ideologie

Le véritable Anthony Fauci, Bill Gates, Big Pharma et la guerre globale contre la démocratie et la santé publique Robert F Kennedy Jr (chapitre 12 3ème et dernière partie – Fin de notre traduction -)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, documentaire, guerres hégémoniques, ingérence et etats-unis, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 7 avril 2022 by Résistance 71

RFK_RealFauci

Merci à tous nos lecteurs d’avoir suivi cette traduction par épisode, vous avez été très nombreux à lire et partager, ça ne s’arrête pas là, Jo très bientôt mettre la touche finale à un superbe PDF regroupant l’ensemble de notre traduction en un document illustré à télécharger GRATUITEMENT pour (re)lecture et diffusion massive. Les salopards qui ont mis au point cette dernière mouture pseudo-pandémique doivent payer pour leurs crimes contre l’humanité passés et présents. Cette affaire est loin, très loin d’être terminée.
Nous n’oublierons ni ne pardonnerons jamais à ces ordures de la pseudo-science et aux politicards, journalopes inféodés au système étatico-marchand qui se meurt et complices de ce crime contre l’humanité en bande organisée.
A commencer les dimanche 10 et 24  avril 2022, faisons de cette classique mascarade électorale pseudo démocratique la plus grande victoire du premier parti politique de France, bien réel : celui de l’abstention politique. Refusons de jouer leur jeu truqué et reprenons la barre du bateau ivre pour une société existant pour et par le peuple ! Qu’on se le dise !

HALTE A L’ILLUSION DEMOCRATIQUE ! IL SUFFIT DE DIRE NON ! et donc NON ! au vote illusoire !

L’intégrale de cette traduction en format PDF ici :
Robert-F-Kennedy-jr-le-veritable-Anthony-Fauci

~ Résistance 71 ~

Le véritable Anthony Fauci, Bill Gates, Big Pharma et la guerre globale contre la démocratie et la santé publique

Larges extraits

Robert F. Kennedy Jr

Skyhorse Publishing, novembre 2021, 450 pages

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Avril 2022

La présentation de ce projet de traduction (Résistance 71)

Introduction

Chapitre 1

Chapitre 2

Chapitre 3

Chapitre 4

Chapitre 5

Chapitre 6

Chapitre 7

Chapitre 8

Chapitre 9

Chapitre 10

Chapitre 11

Chapitre 12 Jeux de germes

Jeux de guerre : la génèse de l’état de bio-sécurité

[1] [2] [3]

[3]

[…]

Le 18 avril 2018, Bill Gates fit un discours au sommet mondial sur le paludisme à Londres, avertissant qu’il y aurait une nouvelle maladie mortelle dans cette décennie et que celle-ci “prendra le monde par surprise”, se répandant partout et tuant des dizaines de millions de personnes. Il fit allusion à une augmentation de la coordination entre les fonctionnaires de la santé et les militaires et réitéra : “le monde doit se préparer contre les pandémies de la même manière qu’il se prépare à la guerre.” Les simulations de Gates invoquent le concept de “guerre totale”, ce qui veut dire la mobilisation de populations entières, le sacrifice de l’économie mondiale et l’annihilation des institutions démocratiques et des droits civils.

[…]

Gates construisit simultanément des ponts avec les magnats des médias sociaux, incluant le patron d’Amazon Jeff Bezos, car il aura besoin de leur soutien pour réaliser son plan majeur. Comme tous les totalitaires, l’aventure de Gates demandera quelques autodafés et Bezos sera là pour y veiller. Dès mars 2020, Amazon allait bannir ou retarder les livraisons de catégories entières de livres et de vidéos questionnant les orthodoxies officielles, incluant ceux mettant en doute le fondement du confinement, ce qui multipliera la fortune de Bezos de plusieurs dizaines de milliards de dollars. Dans la plus pure tradition de l’Operation Mockingbird, le Washington Post de Bezos s’y est aussi mis, en incluant un tract de propagande éhontée ayant pour titre “Bill Gates appelle les Etats-Unis à mener la guerre contre une pandémie qui pourrait bien tuer 33 millions de personnes [aux Etats-Unis]…” Le même mois, Gates annonça un partenariat avec la famille du fondateur de Google, Larry Page, dans un “grand Défi” de 12 millions de dollars, pour accélérer le développement d’un vaccin universel contre la grippe. L’entreprise géante et parente de Google, Alphabet, investissait déjà lourdement dans des start-ups de fabrication de vaccins et avait signé un partenariat de 76 millions de dollars avec GSK. Anticipant apparemment de gros retours sur investissements sur l’industrie Big Tech de la politique de confinement qu’il allait orchestrer, Gates fut alors parmi les plus gros actionnaires d’Amazon, de Google et bien sûr de Microsoft.

[…]

Peter Daszak agissait comme conduit par lequel Tony Fauci, Robert Kadlec, le Pentagone et sa DARPA et l’USAID, ex-vitrine de la CIA et aujourd’hui sous le contrôle du Conseil National de la Sécurité (NSC), pouvaient blanchir tout le fric nécessaire de financement des expériences de gain de fonction, incluant celles menées au laboratoire P4 de Wuhan en Chine. En 2018, le gouvernement français avait averti les hauts-fonctionnaires du gouvernement américain que le laboratoire de Wuhan, que les Français avaient aidé à construire, était sujet à un pauvre entretien et n’avait pas le personnel adéquat pour maintenir la sécurité. Par exemple, l’entreprise française de BTP, BioMérieux, qui avait construit le labo, avait négligé de bien terminer le système de circulation d’air à pression négative, une pièce maîtresse de l’infrastructure d’un tel bâtiment pour empêcher les fuites de virus volontairement rendus plus virulents pour créer des pandémies. Le dr Fauci ignora l’avertissement.

Lorsqu’en mai 2021 j’ai envoyé un courriel à l’ex-CEO de BioMérieux (de 2007 à 2011), Stéphane Bancel, pour lui demander s’il savait que son entreprise avait violé son contrat de fournir un équipement fonctionnel, il ne m’a pas répondu. Bancel à cette époque, était le CEO de Moderna et un associé de Bill Gates et d’Anthony Fauci, opérant et dirigeant une entreprise qui allait essentiellement bénéficier de la fuite du labo, faisant très rapidement des 9% d’actions de Bancel un portefeuille valant plus de 1 milliard de dollars et plus au jour le jour. En mars 2019, soient 9 mois avant que la COVID-19 ne commence à circuler, Bancel avait refait une demande de brevet de la technologie ARNm pour le vaccin de Moderna.

[…]

Entre les jeux de germes, Gates continua son tour du monde de la dissémination de la panique de masse et la promotion de réglementations totalitaires.

[…]

Puis le 15 mai 2018, dans la grande salle de danse de salon de l’hôtel Mandarin Oriental de Washington, il introduisit un “nouvel exercice de préparation à une pandémie de guerre biologique” hébergé par Le Johns Hopkins Center for Health Security (l’ancienne institution que Gates et le NIH financèrent), exercice a nom de code : Clade X 2018 qui “simulait une réponse à la dissémination d’un pathogène chimérique pour lequel il n’existait aucun remède ni vaccin.” Espérant réduire la population mondiale, un culte élitiste avait lâché dans la nature leur bestiole chimérique trafiquée génétiquement depuis un labo de Zurich. Dans le scenario, la maladie s’´étendit d’abord à l’Allemagne et au Venezuela et ensuite aux Etats-Unis, tuant plus de 100 millions de personnes dans le monde alors que “les systèmes de santé s’effondraient, la panique se diffusait et les bourses dévissaient…”

[…]

L’exercice insistait grandement sur des réponses militarisées à la pandémie et explorait des stratégies de contrôle des médias et des réseaux sociaux. Ce fut un exercice pratique de préparation des officiels de la politique, de la bureaucratie, de l’armée et des services de renseignement et de sécurité à soutenir un véritable coup d’état contre la démocratie américaine et la constitution des Etats-Unis.

[…]

Il est important de noter ici qu’aucune des simulations de J Hopkins ne contemple l’efficacité de médicaments reciblés (comme l’ivermectine ou l’hydroxychloroquine) pour atténuer ou arrêter la pandémie. Et aucune d’elles ne permet une profonde réflexion sur l’abolition des droits constitutionnels et de la destruction totale des systèmes politiques et judiciaires des Etats-Unis en faveur de la mise en place d’une junte militaire médicale tyrannique. Aucune d’elles ne reconnaît qu’il n’y a pas une “exception pandémique” dans la constitution des Etats-Unis. Au lieu de cela, ils étaient bien trop occupés à mettre en place un jeu de guerre et une trahison de la démocratie américaine.

[…]

Chaque simulation mettait en valeur le soi-disant “besoin” pour la quarantaine et l’isolation des gens en bonne santé, de censurer toute critique de la vaccination Gates/Fauci et de forcer coercitivement la population à recevoir des injections précipitées à la distribution, en opposition à toute logique, tout bon sens et toutes pratiques préalables de santé publique.

[…]

Un objectif stratégique très clair de Gates et Fauci fut la répétition incessante du message qu’une pandémie mondiale était inévitable et que seuls des vaccins obligatoires pour tous pourraient éviter la catastrophe et que pour ce faire, l’annihilation des droits civils était de rigueur. Le plus impressionnant fut leur capacité à mobiliser des médias mondiaux serviles à avaler sans critique la couleuvre et à faire la promotion de ces propositions en complète contradiction de toute science et histoire préalablement acceptées en ce domaine.

[…]

Pour le dire simplement, au travers de ce rapport sponsorisé, Gates dit que nous avons rapidement besoin de mettre en place une stratégie de vaccination de masse afin de prévenir, d’anticiper la propagation accidentelle ou délibérée de ce type de pathogènes chimériques avancés que son associé de boulot, le dr Fauci, finançait au labo de Wuhan sous le prétexte d’une recherche vaccinale.

[…]

Plus tard en mai 2018, avec l’aval de l’OMS et de la Banque Mondiale, Gates créa une sorte de comité permanent appelé le Global Preparedness Monitoring Board (GPMB), qui incluait quelques uns des plus gros pontes de la santé publique mondiale, pour institutionnaliser les leçons tirées de toutes ces planifications de scenarios.

[…]

Le comité directeur du GPMB inclut tout un panthéon de technocrates dont le pouvoir cumulé pour dicter les politiques de santé publique mondiale est virtuellement irrésistible, jugez plutôt : Anthony Fauci, Jeremy Farrar du Wellcome Trust, Christ Elias de la FBMG, le directeur du CDC chinois George Gao, la ministre russe de la santé Veronika Skvorsova, le directeur de la santé à l’OMS Michael Ryan, son ancien directeur Gro Harlem Brundtland, son ancien directeur de la programmation Ilona Kickbusch et Henrietta Holsman Fore de l’UNICEF, ex-directrice de l’USAID, qui fut longtemps une devanture de la CIA.

[…]

TOPOFF 2000-2007

En faisant des recherches pour écrire ce livre, j’ai découvert qu’à commencer en 2000, les agences de sécurité, police, militaire et du renseignement avaient mis en place d’autres simulations de masse sous le nom de code TOPOFF, programme dont le public est quasi ignorant. Chacune de ces simulation a fonctionné en tant qu’exercice d’entrainement pour l’imposition d’un verrouillage dans un totalitarisme global. Bon nombre de ces exercices ont impliqué des dizaines de milliers de personnels locaux de police, de personnels de la santé et des services d’urgence à travers les Etats-Unis, le Canada, le Mexique et l’Europe. Des représentants du FBI, du ministère des affaires étrangères et des agences de renseignement ainsi que des entreprises privées des secteurs de la pétrochimie, de la chimie, de la finance, des télécommunications et de la santé, furent aussi impliqués.

[…]

Le premier de ces exercices TOPOFF eut lieu en mai 2000 sur le modèle d’attaques biochimiques sur les villes de Denver (Colorado) et Portsmouth (New Hampshire), explorant les possibilités de mettre en quarantaine un état entier comme celui du Colorado.

[…]

Le Department of Homeland Security (DHS) sponsorisa le second exercice TOPOFF en mai 2003, incluant plus de 8000 participants dans les villes de Seattle et de Chicago, ainsi qu’une importante participation du gouvernement canadien.

TOPOFF 3 en avril 2005 simula des attaques chimiques et biologiques dans le New Jersey et le Connecticut, impliquant plus de 20 000 participants de plus de 250 agences fédérales, d’entreprises privées, de groupes de bénévoles et d’organisations internationales. Le Canada et la Grande-Bretagne coordonnèrent des exercices simultanés sur leurs sols.

TOPOFF 4 se déroula du 15 au 24 octobre 2007 avec plus de 23 000 participants du gouvernement, du secteur privé, simulant des attaques sur Guam, Portland (Oregon), et Phœnix (Arizona). A Washington D.C le ministère des affaires étrangères / State Department activa une Force Spéciale et participa à des réunions au sommet avec d’autres ministères et décisionnaires de l’énergie, incluant les ambassades américaines de Canberra (Australie), Ottawa (Canada) et Londres (GB).

“Ce furent des exercices propagandistes”, dit l’ancien agent de la CIA et lanceur d’alerte Kevin Shipp. “En ayant tous ces fonctionnaires de la santé publique et des forces de l’ordre participer à la mise à bas des droits civils de la constitution des Etats-Unis avec ces exercices, vous avez en fait obtenu leur consentement préalable au torpillage de la constitution afin de renverser la démocratie. Ils savent qu’aucun de ces participants ne va fondamentalement se poser de profondes questions lorsqu’un évènement non simulé se produira. La CIA a passé des décennies à analyser comment contrôler exactement de larges portions de la population en utilisant ce type de techniques.” Puis il ajoute : “Nous sommes maintenant tous des sujets manipulés d’une vaste expérience de Milgram à l’échelle de la population complète avec le dr Fauci qui joue le rôle de l’autorité en blouse blanche nous instruisant d’ignorer nos vertus et notre conscience et d’oblitérer la constitution.

Event 201 : Octobre 2019

[…]

Ce jeu de guerre a consisté en quatre simulations de salle d’une pandémie mondiale de coronavirus. Les participants incluaient une brochette de pontes de la Banque Mondiale, du Forum Economique Mondial (FEM/Davos), du Bloomberg/John Hopkins University Populations Center, du CDC, de plusieurs grosses maisons médiatiques, de représentants du gouvernement chinois, d’un ancien directeur de la CIA et de la NSA, du fabricant de vaccins Johnson & Johnson, le plus gros labo pharmaceutique au monde, des cadors de la finance et de l’industrie de la biosécurité et le président de la firme Edelman, la plus grosse firme mondiale en Relations Publiques (propagande). Les critiques prônes à la théorie conspirationniste étiquette cette cabale comme “l’État profond”. Le directeur du FEM a quant à lui, baptisé leur agenda : la “Grande Réinitialisation” ou le “Great Reset”. 

L’Event 201 fut un exercice signal, mais il fut aussi comme nous allons le voir, une répétition générale pour un “gouvernement en attente”. Ses principaux acteurs allaient très vite bouger dans des positions clef afin de gérer la réponse pandémique quelques mois plus tard.

[…]

Les participants simulèrent des scenarios fictifs de contagion mondiale par coronavirus, qui focalisaient sur la promotion de la peur, une couverture de censure, une propagande de masse et des stratégies d’état policier culminant dans des mesures d’injections de masse obligatoires.

[…]

L’Event 201 était mené au plus près possible d’une simulation “en temps réel”.

[…]

Le thème de l’exercice était qu’une telle crise donnerait une opportunité de promouvoir de nouveaux vaccins et de resserrer les contrôles sur l’information et les comportements a travers de la propagande, de la censure et de la surveillance. Le script de Gates anticipe une grande résistance à la vaccination déclenchée par l’obligation et alimentée par la communication sur internet.

[…]

Une de leur fixation centrale était de savoir comment réduire au silence des “rumeurs” disant que le coronavirus avait été créé en laboratoire. La 4ème simulation de l’Event 201 anticipa la manipulation et le contrôle de l’opinion publique et le muselage de toute discussion au sujet de pathogènes artificiellement développé. Tout le monde émit des préoccupations quant à ce que les autorités étouffent instantanément et discréditent toute spéculation disant que quelqu’un aurait pu délibérément ou par accident relâcher la bestiole d’un labo. Ce segment est le plus révélateur pour sa prédiction sans faille de la crise actuelle sévissant dans nos démocraties. L’assomption fondamentale de tous les participants fut que la censure et la propagande sont des facultés légitimes du pouvoir fédéral qui doivent être exercées. Les participants discutèrent des mécanismes pour minimiser et botter en touche la “désinformation” et la “mauvaise information” en “inondant” les médias de propagande et donc de “bonne information”, imposant des pénalités pour la dissémination de fausses informations (en tant cas jugées comme telles) et porter le discrédit sur toute dissidence comme par exemple sur le mouvement anti-vaccination.

[NdT : s’ensuit ici sur 4 pages une liste des personnes impliquées et leurs propositions sur ces sujets, à lire dans le bouquin. Mentionons simplement ici que la liste comprend : le directeur du CDC chinois, des universitaires, une ancienne ministre australienne de la santé et des finances et membre du conseil d’administration de l’ANZ Bank, un chercheur de chez Apple et Google, le directeur des opérations de la firme de RP Edelman, un amiral de la marine des Etats-Unis, un vice-président de chez Johnson & Johnson, l’ancienne directrice adjointe de la CIA, le CEO de la firme Edelman, le directeur du Johns Hopkins Center pour la sécurité de la santé, des conseillers en communication, le ministre des finances de Singapour, le directeur du bureau de New York de l’ONU…)

[…]

Le jeu de guerre de Bill Gates Event 201 a rapidement démontré qu’il atteignait et endoctrinait ses audiences ciblées : les décideurs du plus haut niveau au monde.

[…]

En novembre 2020, l’agence espionne britannique du MI6 annonça que ses agents allaient surveiller les étrangers dans le monde entier (aussi sans aucun doute les Américains qui ont questionné les orthodoxies officielles au sujet des “vaccins” anti-COVID-19), déclarant une “opération cybernétique offensive pour perturber la propagande anti-vaccinale.

L’agence promit alors de déployer le même arsenal de contrôle, de harcèlement et de coups bas qu’elle réservait auparavant aux terroristes. D’après le journal “The Times”, l’agence d’espionnage utilise une trousse à outil développé pour stopper la désinformation et le recrutement mis en place par l’État Islamique / Daesh.

[…]

La loi fédérale américaine interdit aux agences d’espionnage du pays de placer domestiquement les citoyens américains sous surveillance ; mais les bureaucraties occidentales travaillent en collaboration les unes avec les autres et la CIA emploie souvent des agences d’espionnage britannique, canadienne, européenne ou israélienne comme sous-traitants pour contourner les lois américaines.

En août 2020, après que je fusse apparu comme discoureur invité devant une foule estimée à 1,2 millions de personnes, supporteurs de la démocratie et des droits civils de toutes les nations européennes qui protestaient contre les restrictions des droits due au COVID lors d’une grande manifestation populaire pour la paix et la justice à Berlin, les services internes de renseignement allemand (contre-espionnage) ont annoncé qu’ils allaient commencer à contrôler les leaders du groupe qui m’avait invité. L’agence d’espionnage accusa les manifestants anti-mesures COVID d’essayer de “minimiser de manière permanente la confiance populaire en les institutions étatiques et leurs représentants.”, d’après l’agence de presse AFP. “Maintenant, la définition du terrorisme est si vaste.” a déclaré l’ancien agent de la CIA Kevin Shipp, “que toute mention du vaccin anti-COVID vient sous leur revue.

[…]

Le satellite de GSK, le Wellcome Trust, a joué un rôle central dans le mariage  de Big Pharma et des agences d’espionnage occidentales. De 2015 à octobre 2020, la chaire du Wellcome Trust, la version britannique de la FBMG, était tenue par l’ex-directrice du MI5 britannique, l’agence de contre-espionnage, Dame Eliza Manningham-Buller, une ancienne de 35 ans des services de contre-espionnage qui a aussi fonctionné comme officier de liaison entre les agences britannique et américaine du renseignement. Les courriels du dr Fauci révèlent que le directeur du Wellcome Trust, Jeremy Farrar, a travaillé directement avec lui pour orchestrer la couverture et le maquillage de la preuve de la fuite du labo de Wuhan, assignant une équipe de cinq employés pour gérer la fraude.

Dame Manningham-Buller a servi comme chaire à l’Imperial College de Londres depuis 2011. Anthony Fauci et les officiels occidentaux de la santé ont largement cité l’Imperial College et ses projections incorrectes et exagérées pour la COVID-19, tout ça mis en scène et en page par le fameux épidémiologiste du Wellcome Trust, Neil Ferguson, afin de justifier les politiques mondiales draconiennes de confinement. Les projections à la louche de Ferguson ont surestimé le taux de mortalité de la maladie d’un facteur perforant le plafond. Il fit la même chose auparavant avec la maladie de la vache folle et autres maladies du jour. L’espion du MI6 Christopher Steele est un leader de l’organisation britannique “Independant SAGE”, un collectif nébuleux mais pourtant influent de scientifiques sociaux, de psychologues et de propagandistes professionnels qui utilisent les informations des médias pour mettre sans relâche la pression sur le gouvernement britannique à chaque fois qu’il hésite à déployer l’autoritarisme nécessaire pour parvenir au ration “zéro COVID”.

[…]

Dès 1977, le journaliste du Watergate Carl Bernstein documenta le contrôle de la CIA sur plus de 400 journalistes et institutions américaines influents, incluant le New Your Times et le Time magazine. La longue et pervasive domination de la CIA sur le Washington Post via l’opération Mockingbird, à commencer avec ses propriétaires Katherine et Phil Graham et ses journalistes, reporters. et rédacteurs en chef, est très bien documentée. Il n’y a que très peu de preuve que son nouveau propriétaire le milliardaire Jeff Bezos d’Amazon, se soit détaché de ces influences corruptrices. Le Post et le Times ont été les pom-pom girls médiatiques pour une réponse draconienne à la pandémie.

[…]

Le camp d’été des milliardaires ou la “fête des moguls” de 2021 incluait Bill Gates, le CEO d’Apple Tim Cook, Mark Zuckerberg de Facebook, Jeff Bezos d’Amazon, Mike Bloomberg, les fondateurs de Google Larry Price et Sergueï Brin, Warren Buffett, le CEO de Netflix Redd Hastings, le patron de Disney Robert Iger, le patron de Viacom/CBS Shari Redstone et un des plus célèbres propagandistes du confinement Anderson Cooper, qui a reconnu avoir répondu à une annonce de recrutement de la CIA alors qu’il était étudiant à Yale et travailla quelques étés ensuite à Langley le QG de la CIA.

[…]

Dès ce moment, les milliardaires américains étaient en route pour augmenter leur fortune collective de quelques 3800 milliards de dollars sur un an, tout en annihilant la classe moyenne américaine, qui perdit dans le même temps… la même somme d’argent. Ces magnats de la technologie et des médias, qui ont multipliés leurs milliards sur le dos des confinements, sont les mêmes qui utilisèrent ces mêmes médias et technologies pour censurer les plaintes et les critiques contre les confinements, alors même qu’ils remplissaient leurs coffres à les faire péter.

Chacun de ces pourceaux ont aidé à graisser les rouages de l’effondrement de la démocratie constitutionnelle américaine. Les droits civils étaient suspendus pour une durée indéterminée.

[…]

Après 20 ans d’exercices sur modèle, la CIA, travaillant avec des technocrates médicaux comme le dr Fauci et les magnats milliardaires de l’internet, a réussi un coup d’état ultime : quelques 250 ans après la révolte américaine contre une oligarchie retranchée et une règle autoritaire, l’expérience américaine d’auto-gouvernement était terminée L’oligarchie était restaurée et ces hommes et leurs maître-espions ont équipé leur technocratie montante de nouveaux outils de contrôle inimaginables pour le roi George d’Angleterre ou quelque autre tyran au cours de l’histoire.

[…]

Avec toutes ces préparations pour une réponse militarisée coordonnée avec une profonde implication des agences de renseignement, cela ne peut pas être une surprise de voir que la réponse du gouvernement au COVID-19 émergea très rapidement comme un projet militaire.

Le 28 septembre 2020, le journaliste scientifique Nicholas Florko publia dans STAT un schéma organisationnel fuité exposant le projet de l’opération Warp Speed d’une valeur de 10 milliards de dollars comme étant une campagne hautement structurée du ministère de la défense ayant une “très vaste implication militaire”.

[…]

Warp Speed a des contrats secrets avec six laboratoires pharmaceutiques majeurs développant les vaccins COVID-19. Le conseiller en chef de l’opération est Moncef Slaoui un ancien de chez GSK, qui était patron du comité directeur de Moderna avant l’opération, la collaboration Fauci/Kadler/Gates qui serait la première bénéficiaire de Warp Speed.

[…]

Ceci devrait être une opération médicale et non pas militaire,” m’a dit la survivante de l’holocauste et avocate d’éthique médicale Vera Sharav. “C’est un problème de santé publique. Pourquoi l’armée et la CIA sont-elles si lourdement impliquées ? Pourquoi tout est-il tenu secret ?, Pourquoi ne pouvons-nous pas savoir les ingrédients contenus dans les produits injectés et qui ont été financés par l’argent des contribuables ? Pourquoi tous ces courriels sont-ils maquillés ? Pourquoi ne pouvons-nous pas voir les contrats en vigueurs avec les fabricants de vaccins ? Pourquoi nous oblige t’on à suivre un traitement qui est toujours expérimental dans sa technologie et ce avec un minimum de test ? Puisque la COVID-19 n’infecte gravement que moins de 1% des gens, quelle est la justification pour exposer 100% de la population à un risque ? Nous devons enfin reconnaître que tout ceci n’est qu’une vaste expérience à l’échelle de l’humanité, au moyen d’une technologie qui n’a en rien fait ses preuves, menée par des espions et des généraux qui sont essentiellement formés à tuer des gens et non pas à sauver des vies.

Qu’est-ce qui pourrait donc bien mal fonctionner ?…

FIN 

-[]-[]-[]-[]-[]-

Note de fin :

Résistance 71 et les traducteurs désirent dédier cette traduction au Professeur Luc Montagnier (1932-2022), virologiste français, prix Nobel de médecine et lanceur d’alerte sur cette escroquerie doublée d’un crime contre l’humanité en bande organisée qu’est cette pandémie COVID-19.
En janvier 2022, peu de temps avant sa mort, le professeur participa avec Robert F. Kennedy Jr à la grande manifestation anti-dictature COVID de Turin où il prononça un profond discours de mise en garde. Durant son allocution, il prononça cette phrase, arrangée par le traducteur simultané mais qui eut son approbation immédiate :
“Les non-vaccinés sont les gardiens de l’humanité.”
Cette affaire SRAS-CoV-2 / COVID-19 n’en a pas fini de ses ramifications sanitaires et légales. A ce titre l’auteur du livre que nous venons de traduire, Robert F. Kennedy Jr annonce que son livre n’est en rien la fin de l’histoire, chaque jour amenant toujours son flot de nouvelles informations et de chiffres. Ainsi RFK Jr continue à écrire des chapitres au fur et à mesure que les lecteurs peuvent lire sur le site internet de son association:

ChildrensHealthDefense.org/fauci-book

ou

childrenshd.org/fauci-book

Montagnier_nonvax_gardienshumanite

La France de Maocron… Pays du goulag levant et camps de « placement » des non-injectés OGM ou le grand bond en arrière

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres imperialistes, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 27 décembre 2021 by Résistance 71

Quand on parlait de goulag planétaire ce n’était que du “complotisme”, mais maintenant que ça se met en place, c’est quoi ?… de la voyance ou du réalisme ? Pas de boule de cristal, suffit de lire et d’ouvrir ses oreilles, toutes ces ordures expliquent depuis des lustres leur projet, c’est expliqué dans le détail dans bien des documents. Suffit d’éplucher les documents émanant des think-tanks, ces rouages de la communication oligarchique, tout ou presque y est dit et expliqué.
Le projet est un goulag planétaire et une réduction de la population mondiale de l’ordre de 90-95%. Alors qui va vivre ? Qui va mourir ? Et aussi au passage… Qui décide de qui meurt et qui vit ?…
Certaines questions ne peuvent plus être éludées.
Dans l’article ci-dessous, nous voyons comment la France pense établir son goulag. On n’est plus dans la supputation là, on est déjà dans le “projet de loi”. C’est à dire, c’est pour demain.
Ouvrez les yeux ! Réflexion Organisation Action (directe) Rébellion
Que le tigre de cette année 2022 rugisse (R.O.A.R)… enfin.

Illustration choc: dans le film “La liste de Schlinder” a un moment donné, les nazis raflent des juifs dans un ghetto, un officier nazi et un bidasse contrôlent un groupe et les font allonger à plat ventre par terre. L’officier nazi met une balle dans la tête de chacun des gars. Au dernier, son flingue s’enraye, il le manœuvre pour le faire fonctionner… Le public qui assiste à la scène dans la salle de cinéma est estomaqué et se dit “va y avoir un deus ex machina, quelque chose va sauver le type, ou il va se barrer, ou se lever de rage et foutu pour foutu va se jeter sur les ordures et jouer son va-tout, de preference sur le bidasse dont l’arme fonctionne, profiter de l’effet de surprise, l’instinct de survie quoi… » que nenni, le type reste allongé, le nazi arrange son flingue et lui colle une balle dans la tête, les trouffions s’en vont… fin de la scène qui laisse le public scotché, effet garanti…
Question et sans doute question que Spielberg veut que le public se pose à ce moment au delà de l’horreur de la scène : qu’est-ce qui fait que le type reste allongé et attend la mort, résigné ; chaque être vivant possède un instinct de survie, en quoi celui-ci peut-il être éradiqué ?
Notre question : Sommes-nous devenus comme ce pauvre gars, si résigné qu’il est tétanisé et ne fait rien et se laisse flinguer sans broncher, sans aucune réaction ? Ou allons-nous réagir ? Allons-nous nous laisser mener au goulag et abattre sans broncher ? Ou comprendre, réfléchir, nous unir et réagir en conséquence ?… La vaste majorité de l’humanité aujourd’hui est couchée. Le restera t’elle ? Ceux et celles qui sont prêts à mourir debout en luttant pour les générations futures auront quand même besoin d’un petit coup de main le moment venu. Ceux qui lisent ces lignes sont déjà debout. Votre boulot est que vous en fassiez se lever un ou deux dans votre entourage.
L’oligarchie ne reculera plus, elle est déjà allée trop loin. C’est elle / le système ou nous. A Résistance 71, nous avons déjà choisi et nous aidons d’autres à le faire. C’est le boulot de chacun, de chacune d’entre nous.

On ne peut pas être neutre dans un train en marche, y a même des moments où le train… vaut mieux le louper… mais quand on est dedans, on est tous dans la même galère, mieux vaut pédaler dans le même sens, ça aide grandement.
Pas de solution au sein du système : A bas l’État, A bas la marchandise, A bas l’argent et A bas le salariat, tout le reste n’est que pisser dans un violon !

Dans l’esprit de Cheval Fou
Pour un 2022 de rébellion organisée et émancipatrice.

Hoka Hey !

~ Résistance 71 ~

obeissance_cauchemar

Castex autorise un projet de loi autorisant le “placement” des non-injectés

Arnaud de Brienne

24 décembre 2021

Source:
https://arnauddebrienne.wordpress.com/2021/12/24/urgent-castex-depose-un-projet-de-loi-autorisant-le-placement-des-non-vaccines/ 

Le « placement » des non-vaccinés, c’est-à-dire leur installation forcée dans un lieu qui ne serait pas leur domicile, fait partie des mesures prévues par le projet de loi nº 3714 instituant un régime pérenne de gestion des urgences sanitaires. Ce texte hallucinant, déposé le 21 décembre à l’Assemblée Nationale, utilise le prétexte sanitaire pour transformer ce pays en véritable dictature. Il autoriserait le gouvernement à prendre des décrets qui nous font basculer dans un régime qui ne s’appelle plus la démocratie. Le texte sur le passe sanitaire devrait être un leurre pour cacher des dispositions qui constituent une rupture majeure avec la logique républicaine.

https://www.slideshare.net/slideshow/embed_code/key/mDbX4hTYWyhIPW Projet de loi passe vaccinal from Société Tripalio

Installer des non-vaccinés dans des lieux d’hébergement loin de leur domicile ? Oui, ce sera possible avec le projet de loi instituant un régime pérenne de gestion des urgences sanitaires, que le gouvernement a déposé au Parlement selon le dispositif de la procédure accélérée, qui limite les débats parlementaires.

Il faut absolument lire ce texte pour comprendre quelle rupture il introduit dans nos traditions démocratiques.

Un projet de loi préparé de longue date

Bien entendu, ce texte n’est pas né avec le variant O Micron et la panique simulée qui l’entoure. Il est préparé de longue date, et cherche à inscrire dans les textes les pouvoirs d’exception que le gouvernement a demandé depuis un an et demi pour gérer la crise avec le brio que l’on connaît.

L’essentiel du texte, qui tient en cinq articles, vise à créer un régime de “crise sanitaire” et un autre “d’urgence sanitaire” qui donneraient des pouvoirs exceptionnels au gouvernement. 

Dans ces pouvoirs exceptionnels, il faut surtout comprendre qu’il s’agit d’autoriser le gouvernement à violer gravement les libertés sans aucun contrôle parlementaire.

Nous vous proposons ici une présentation “panoramique” de ce texte pour en comprendre les enjeux.

Un régime pérenne d’urgence…

Premier point qui en dit long sur les véritables intentions du texte : il s’agit de créer un “régime pérenne” en matière d’urgences sanitaires. Sous-entendu : d’autres épidémies sont à venir, et il faut désormais disposer d’un appareil juridique qui permette d’y faire face.

Ceux qui accusaient le gouvernement de vouloir faire durer les épidémies pour s’arroger des pouvoirs exceptionnels ont été régulièrement taxés de complotisme. 

Ce texte qui comporte 92 pages avec son intéressante étude d’impact montre qu’ils étaient plutôt fine mouche.

L’invention burlesque de l’état de crise sanitaire

Première innovation estomaquante : le gouvernement propose de créer un “état de crise sanitaire”.

Cet état serait proclamé de la façon suivante :

L’état de crise sanitaire peut être déclaré sur tout ou partie du territoire métropolitain ainsi que du territoire des collectivités mentionnées à l’article 72‑3 de la Constitution en cas de menace ou de situation sanitaire grave aux fins de prévenir ou de limiter les conséquences de cette menace ou de cette situation. Il peut également être déclaré, à l’issue de l’état d’urgence sanitaire prévu à l’article L. 3131‑5, afin de mettre fin à la catastrophe sanitaire ou d’en réduire les conséquences sanitaires.

« L’état de crise sanitaire est déclaré par décret motivé pris sur le rapport du ministre chargé de la santé.

Autrement dit, lorsque le gouvernement considérerait qu’il existe une crise sanitaire, il prendrait un décret pour s’arroger des pouvoirs exceptionnels.

Mais qu’est-ce qu’une crise sanitaire  “grave” ? Le texte ne le dit pas, et prend bien garde de ne surtout pas le définir.

Voilà qui s’appelle un chèque en blanc donné au gouvernement pour prendre le prétexte de n’importe quelle grippe pour suspendre les libertés.

rambo-vs-virus-rien-17-12-21

Les pouvoirs exceptionnels en cas de crise sanitaire

En cas de “crise sanitaire”, des pouvoirs exceptionnels sont confiés au gouvernement :

  1. le Premier Ministre peut fixer les prix
  2. le Premier Ministre peut réquisitionner des biens et des personnes
  3. le ministre de la Santé peut décider “le placement et le maintien en isolement des personnes affectées ou contaminées, au sens de l’article 1er du règlement sanitaire international de 2005, ou la mise en quarantaine des personnes susceptibles d’être affectées ou contaminées
  4. le ministre de la Santé peut prendre “toute mesure permettant la mise à la disposition des patients de produits de santé”
  5. le ministre de la Santé peut prendre “toute autre mesure relative à l’organisation et au fonctionnement du dispositif de santé”

On mesure ici l’étendue des pouvoirs exceptionnels accordés au Premier Ministre et au ministre de la Santé.

On notera en particulier que celui-ci aura la faculté de “placer” toute personne susceptible d’être contaminée… Cette violation sans contrôle des libertés est tout simplement hallucinante.

L’état d’urgence sanitaire…

L’état d’urgence sanitaire est une sorte de degré supérieur dans la crise sanitaire. Il est prononcé “en cas de catastrophe sanitaire mettant en péril, par sa nature et sa gravité, la santé de la population”.

Cet état d’urgence serait déclaré par décret en conseil des ministres… “Les données scientifiques disponibles sur la situation sanitaire qui ont motivé la décision sont rendues publiques.”

On ne pouvait imaginer de forme plus simple et plus “dépouillée” pour prendre des décisions de ce genre.

Rappelons que, en l’état actuel des choses, l’urgence sanitaire suppose une loi. On comprend quelle dégradation démocratique le projet gouvernemental introduit.

Les pouvoirs exceptionnels en cas d’urgence sanitaire

En cas d’urgence sanitaire, le gouvernement dispose des pouvoirs exceptionnels de la “crise sanitaire”, et de quelques pouvoirs supplémentaires :

  1. le Premier Ministre peut “réglementer ou interdire la circulation des personnes et des véhicules et réglementer l’accès aux moyens de transport et les conditions de leur usage”
  2. le Premier Ministre peut aussi “interdire aux personnes de sortir de leur domicile, sous réserve des déplacements strictement indispensables aux besoins familiaux ou de santé”
  3. le Premier Ministre peut “ordonner la fermeture provisoire et réglementer l’ouverture, y compris les conditions d’accès et de présence, d’une ou plusieurs catégories d’établissements recevant du public ainsi que des lieux de réunion, en garantissant l’accès des personnes aux biens et services de première nécessité”
  4. le Premier Ministre peut encore “limiter ou interdire les rassemblements sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public ainsi que les réunions de toute nature, à l’exclusion de toute réglementation des conditions de présence ou d’accès aux locaux à usage d’habitation”
  5. le Premier Ministre peut aussi “prendre toute autre mesure limitant la liberté d’entreprendre”…
  6. le Premier Ministre peut enfin “subordonner les déplacements des personnes, leur accès aux moyens de transports ou à certains lieux, ainsi que l’exercice de certaines activités à la présentation des résultats d’un test de dépistage établissant que la personne n’est pas affectée ou contaminée, au suivi d’un traitement préventif, y compris à l’administration d’un vaccin, ou d’un traitement curatif”

On mesure là encore l’étendue des pouvoirs exceptionnels que le gouvernement peut s’accorder sur simple décret lorsqu’une “catastrophe sanitaire” survient, dont on ne mesure pas bien la définition ni les éléments objectifs de déclenchement.

nazisme-covidisme

Des mesures définitivement liberticides

Le chapitre sur les “dispositions communes” concernant la crise sanitaire et l’urgence sanitaire en disent long sur l’implosion prévisible de la démocratie une fois ce texte adopté.

Ainsi, la loi prévoit cette mesure scélérate : “Sous réserve des obligations résultant du droit international et du droit de l’Union européenne, les projets d’actes réglementaires pris sur le fondement des dispositions du présent chapitre sont dispensés de toute consultation préalable obligatoire prévue par une disposition législative ou réglementaire, à l’exception de celles prévues par ce chapitre”.

Autrement dit, les corps intermédiaires ne sont plus consultés lorsque la crise sanitaire arrive. Le gouvernement décide seul.

En outre, les Préfets sont autorisés à prendre eux-mêmes les mesures liberticides que le gouvernement est autorisé à prendre au niveau national.

Les éléments d’une véritable dictature sous couvert de menace sur la santé publique sont posés.

L’inquiétant “placement” des dissidents

Un paragraphe mérite d’être lu très attentivement. Il s’agit du futur article L 3131-12 du Code de la Santé Publique, qui précise le régime du “placement” des personnes.

Cette mesure est prononcée “par décision individuelle motivée du représentant de l’État dans le département sur proposition du directeur général de l’agence régionale de santé”.

Le texte précise que le placement peut “se dérouler, au choix des personnes qui en font l’objet, à leur domicile ou dans des lieux d’hébergement adaptés.”

Le texte apporte deux précisions importantes sur les interdictions qui peuvent être faites aux personnes placées :

« 1° Ne pas sortir de son domicile ou du lieu d’hébergement, sous réserve des déplacements qui lui sont spécifiquement autorisés par l’autorité administrative. Dans le cas où un isolement complet de la personne est prononcé, il lui est garanti un accès aux biens et services de première nécessité ainsi qu’à des moyens de communication téléphonique et électronique lui permettant de communiquer librement avec l’extérieur ;

« 2° Ne pas fréquenter certains lieux ou catégories de lieux.

Enfin, la loi ajoute :

“Lorsque la mesure impose à l’intéressé de demeurer dans le lieu où la quarantaine ou l’isolement se déroule plus de douze heures par jour, elle ne peut se poursuivre au‑delà d’un délai de quatorze jours sans que le juge des libertés et de la détention, préalablement saisi par le représentant de l’État dans le département, ait autorisé cette prolongation.”

Autrement dit, le gouvernement s’arroge le droit de “confiner” strictement les personnes susceptibles d’être contaminées dans des lieux d’hébergement, pendant deux semaines, sans que le juge des libertés ne soit saisi.

Pouvoirs “informatiques” exceptionnels

Enfin, le texte du gouvernement a cette formulation curieuse dont on finit par se demander ce qu’elle vise au juste :

En cas de situation sanitaire exceptionnelle ou pour tout événement de nature à impliquer de nombreuses victimes, notamment les accidents collectifs, les informations strictement nécessaires à l’identification des victimes et à leur suivi, notamment pour la prise en charge de leurs frais de santé, sont recueillies dans un système d’identification unique des victimes.

Mais quels accidents collectifs le gouvernement a-t-il en tête ?

En tout cas, on voit que “l’urgence sanitaire” a bon dos. Elle constitue un véhicule idéal pour faire passer des mesures de fichage très variées, que la CNIL refusait jusqu’ici.

Une rupture avec la démocratie

Dans le principe, utiliser la crise sanitaire pour créer le précédent d’un régime où le gouvernement peut décider, sans autorisation du Parlement (même si nous avons bien conscience de la faiblesse de ce Parlement), de s’octroyer des pouvoirs liberticides de cette importance, en dit long sur l’instrumentalisation du COVID.

Beaucoup, depuis mars 2020, répètent en boucle (et c’est notre cas), que le COVID est le prétexte à autre chose, en particulier à une marginalisation du processus démocratique au profit de la caste mondialisée.

= = =

RAPPELEZ-VOUS TOUJOURS :

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

Lire notre page « Coronavirus, guerre contre l’humanité »

guignolsdelintox

BonBrutetTuand

Transcription / traduction de la vidéo analyse de la prédiction début novembre d’un nouveau variant COVID par l’ex-conseiller à la sécurité yankee, le général Michael Flynn (Banned Vidéo)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, chine colonialisme, colonialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, documentaire, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 29 novembre 2021 by Résistance 71

MF

Excellente analyse d’Alex Jones, qui retrouve son talent de 2007 lorsqu’il produisit ce remarquable documentaire, sans doute son meilleur : « End Game, Blueprint for Global Enslavement » (existe toujours sur la toile en VOSTF pour ceux qui ne l’ont pas encore vu car toujours malheureusement on ne peut plus d’actualité…)
~ Résistance 71 ~

Quand le général Michael Flynn, ex-conseiller à la sécurité des USA, prédisait le variant Omicron plus de deux semaines avant sa découverte

Transcription annonce vidéo d’Alex Jones

27 novembre 2021

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Vidéo: 13 minutes

https://banned.video/watch?id=61a198d9aaac246c59ab3d76

Alex Jones :

Il y a deux semaines aujourd’hui, je m’entretenais sur les ondes avec le Gen. Michael Flynn, ancien conseiller à la sécurité de Président Trump. Il était venu pour annoncer au monde qu’il avait vu tous les signes avant-coureurs de la mise en place d’un nouveau variant du virus COVID, ceci pour créer toujours plus de peur, de contrôle de l’ONU et de mener à bien une sorte de dépression économique et nous voyons maintenant tout cela se dérouler quelques 12 jours après son allocution. Il a fait cette déclaration sur notre antenne et depuis, nous voyons l’ONU, l’UE, Israël, le parti démocrate ici aux Etats-Unis, déclarer qu’ils veulent plus de confinements à cause de ce soi-disant nouveau variant COVID.

[Clip vidéo d’une responsable de l’UE faisant une déclaration sur le nouveau variant]

Comment est-ce que des individus comme le général Flynn, moi-même et autres personnes, peuvent prédire ce qu’il va se passer des semaines, des mois, voire des années en avance ? Parce que les grandes corporations multinationales au travers de leurs think tanks comme celui de la Fondation Rockefeller et l’opération “Lock Step” il y a 12 ans, établissent des scénarios dans lesquels elles prennent contrôle de la planète. Et maintenant, ils avancent leur variant, leur COVID21 par lequel ils vont instaurer une tyrannie mondiale au moyen d’une grille de contrôle “intelligente” (smart grid) et du passeport vaccinal. Mais avant que nous exposions tout ceci, voici le clip de la prédiction, vérifiée depuis, du général Flynn sur la venue d’un nouveau variant COVID, prédiction faite il y a juste deux semaines.

[clip du gen. Flynn sur le plateau d’InfoWars le 12 novembre 2021]

Comment est-ce que le gen. Flynn est-il capable de faire encore et toujours des prédictions qui s’avèrent justes et précises ? Il était un des généraux au Pentagone il y a 10 ans qui disait que la Chine est en train de jouer double jeu avec nous et il fut prouvé qu’il disait vrai il y a quelques années… Comment diable le savait-il ? Parce qu’il faisait sa recherche interne et lisait les documents chinois disant ce qu’il faisaient. Il y a 20 mois en arrière, Pfizer disait que tout ceci serait un excellent business, qu’il y allait avoir des piqures de rappel en plus des vaccins, qu’il y aura toujours de nouveaux variants forçant les gens à se refaire injecter tous les 6 mois, que cette nouvelle thérapie ARNm allait nous débarrasser du système immunitaire des gens, qu’il y aura une douzaine de nouveaux vaccins par an, pas seulement pour le COVID, mais aussi pour les rhumes, les grippes, les pneumonies etc. Ceci est un plan de prise de contrôle mondial via une ID numérique mise sous forme de passeport vaccinal sur lequel viendra se rattacher une taxe carbone et un système de crédit social mondialisés ; tout ceci verra les états-nations devenir totalement serviles non pas seulement à l’ONU, mais surtout aux grandes entreprises transnationales comme Pfizer et Moderna qui ont forcé des douzaines de nations dans le monde y compris les Etats-Unis, à signer des documents secrets résignant toute souveraineté, droits et aussi mettant des terres publiques en garanties pour ces entreprises en échange de quoi, elles nous donneront cet élixir miracle qui va nous protéger de cette si terrible et horrible pandémie. Quand on regarde les véritables chiffres de 2020, on se rend compte que pas plus de gens ne sont morts que d’une grippe normale, mais maintenant nous voyons en 2021 des records de décès dus aux “vaccins”. Il y a cette information très importante émanant d’Afrique du Sud où il est confirmé que les 4 premières personnes infectés par le variant omicron de la COVID, sont des gens ayant reçu deux injections ARNm et ce sont les mêmes types d’information concernant les “vaccinés” en provenance d’Israël, de GB, du Canada, de Gibraltar, de Singapour, disant que la vaste majorité des patients hospitalisés sévèrement malades et mourant sont des patients qui ont reçu deux injections anti COVID. Il y a aussi ces informations en provenance d’Allemagne et de GB, chiffres officiels du gouvernement, montrant qu’il y a le double de personnes vaccinées mourant de conditions COVID que de personnes non vaccinées. Cette simple information est déjà explosive en elle-même, mais la plus grande des prédictions faite par Flynn ne fut pas celle du nouveau variant impliquant plus de confinements, mais qu’ils allaient utiliser tout ça pour faire chuter les cours boursiers dans le monde, ce qui permettra une clique d’initiés de venir tout racheter pour une bouchée de pain. Ceci constitue la guerre moderne, ceci constitue ce qu’ils appellent “la grande réinitialisation”, où les globalistes vont contrôler l’ensemble de nos sociétés et plus nous acquiesçons plus nous acceptons, plus nous acceptons ces passeports vaccinaux et au plus de pouvoir nous donnons à ces groupes criminels, qui ont un historique de produire et de balancer dans la nature des virus auparavant, qui ont un historique dans la pratique d’expérimentation secrète sur le public, qui ont un historique d’avoir diffusé sur le marché des médicaments qui ne marchaient pas et étaient dangereux, ils ne payèrent que quelques amendes sur les immenses profits qu’ils engrangèrent.

[clip d’un officiel israélien parlant du nouveau variant en Af’sud et de la préparation d’Israël à cette situation]

N’est-il pas intéressant qu’Israël ait mené un exercice il y a quelques semaines pour étendre leur loi martiale en fonction d’un nouveau variant, n’est-ce pas un super timing de la chose ? Si nous prenons du recul et regardons la situation, nous savons ce qu’il s’est passé : un conglomérat d’entreprises multinationales qui ont créé l’ONU avec la Fondation Rockefeller, a travaillé en utilisant Anthony Fauci, Bill Gates et autres, pour développer des armes biologiques au laboratoire de Wuhan en Chine, ils créèrent de nouvelles formes de vie, des espèces différentes de virus combinées ensemble et ont disséminé ces nouveaux organismes, ces créatures étrangères crées en laboratoire. Les entreprises qui les ont créées détiennent maintenant les brevets de ces inventions ce qui leur permet dans le futur de développer des vaccins eux-aussi patentés et ces vaccins ne sont pas des vaccins mais des thérapies géniques qui induisent le corps à produire des variants et de sérieux syndromes en effets secondaires. Ce furent Fauci et Gates et quelques autres qui ont travaillé ensemble et qui ont transféré du laboratoire de Chapel Hill en Caroline du Nord, leurs trouvailles au laboratoire de Wuhan, dans un endroit neutre, où rien ne pourrait être blâmé sur l’ONU ou sur l’UE ou sur les Etats-Unis ni sur les Chinois, personne ne pourrait être blâmé sans avoir à blâmer les autres groupes. Ainsi, ce projet de gouvernement mondial a pu le lâcher dans la nature afin de contrôler le monde via une ID numérique mondialisée, un passeport vaccinal, la taxe carbone, la grille de surveillance, la peur, la dépopulation, ils vont obtenir tout le contrôle qu’ils veulent. Voilà ce qu’est la guerre du XXIème siècle, la prise de pouvoir mondial et comment j’ai pu prédire durant toutes ces années que ceci allait se produire, parce que dans leurs documents internes, ceux de la John Hopkins U, de Davos, de la Bill & Melinda Gates Foundation, la Fondation Rockefeller, la Fondation Carnegie, ils sont obsédés par la création de virus et de les utiliser pour contrôler le monde. Ils ont commencé à se vanter de tout cela dans les années 90, aussi il y a quelques années sur C-Span, qu’un nouveau virus en provenance de Chine pourrait éradiquer le système de santé. Tout a été fait pour amener la nouvelle technologie ARNm afin de pouvoir mettre en place un système de dictature planétaire, ce qui représente le fer de lance d’un système de pouvoir corporatiste fasciste. Mesdames et messieurs, tout ceci a été pondu dans un laboratoire de haute sécurité P4 multinational. Ceci a été mis en gestation dans le plus horrible des régimes communistes que le monde ait jamais vu : la Chine communiste. Ceci fut lâché sur le monde avec la complicité de nos institutions, de l’UE autoritaires corrompues, ceci pour créer un climat de peur absolue propice au contrôle des esprits ; en ayant même le Pentagone, l’armée britannique, canadienne, australienne et autres, utilisant des opérations psychologiques interdites sur le public pour l’amener à la soumission et lui faire accepter cette forme de loi martiale mondiale, une loi martiale sanitaire dont ils disent qu’ils vont pousser sur le virus puis mettre en place des confinements anti-carbone routiniers pour couper les émissions de CO2 et “sauver la planète”, mais tout cela ne fait qu’augmenter la technocratie qui voit votre téléphone portable vous donner l’autorisation de sortir de votre maison ou pas, vous devenez des prisonniers de votre propre maison alors que le monde entier devient un gigantesque camp de concentration à ciel ouvert. 

Pour résumer : ceci constitue une prise de contrôle corporatiste multinational mondialisé où ils utilisent la peur et le virus pour engranger des dizaines de milliers de milliards de dollars chaque trimestre, ils utilisent ce fric pour acheter les infrastructures et faire passer sur nous le coût de l’inflation. Ils utilisent tout ceci comme prétexte pour amener le monde vers une dépression économique fabriquée qu’ils pourront blâmer sur le COVID19 qu’ils ont eux-mêmes créé pour ensuite se poser en “sauveurs” en nous menant pas à pas vers un niveau de tyrannie toujours plus oppresseur et répressif. Ils répètent simplement ce processus encore et encore et encore… Je vous ai dit cela il y a 10 ans déjà, il y a 20 mois quand tout ceci a commencé et que ce ne sera pas une question de deux semaines pour “aplatir la courbe”. Je vous l’avais dit : le plus dur dans ces deux semaines pour “aplatir la courbe”, ce sont les deux premières années… Bientôt, ce sera les 10 premières années, ceci est le grand coup du Nouvel Ordre Mondial, ceci est l’agenda de dépopulation généralisée. Ils essaient maintenant d’imposer le second confinement mondial qui sera plus intense que le dernier. Nous sommes dans le processus de serrage de vis, desserage de vis, serrage de vis,,, puis les globalistes vont larguer de vrais virus bien mortels sur les populations affaiblies pour une grande dépopulation. Ce n’est qu’en nous éveillant à cette réalité et en la refusant que nous avons encore un futur. Accepter, toujours accepter plus ne vous aide pas ni vous ni votre famille, cela ne vous protège pas. Il est certain que vous et votre famille serez lentement affamés et finalement tués.

Je suis Alex Jones, la balle est maintenant dans votre camp, que dieu vous garde et bonne chance.

= = =

A lire notre page « Coronavirus, guerre contre l’humanité »

AJIW1

Fraude et crime COVID en bande organisée : résumé et perspective hors système (Résistance 71)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, gilets jaunes, guerres hégémoniques, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, société des sociétés, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 27 septembre 2021 by Résistance 71

Kokopelli_affiche-droit-de-CHOISIR

Fraude COVID : résumé et perspective mars 2020 – septembre 2021

Résistance 71

27 septembre 2021

Nous couvrons, comme bien d’autres médias alternatifs, cette “pandémie” au virus SRAS-CoV-2 depuis le départ. Nous avons republié, relayé traduit et publié un certain nombre de textes, d’analyses, de documents en provenance de nombreuses sources, françaises et étrangères (anglophones). Nous avons suivi et analysé un grand nombre d’informations (pas toutes publiées sur ce blog loin s’en faut…), pour en arriver à la conclusion inévitable que tout ceci n’est qu’une vaste fumisterie criminelle dont l’objectif n’est en rien la lutte contre un nouveau coronavirus (fabriqué dans les laboratoires états-uniens entre 2006 et 2015 puis récupéré par le Pentagone pour en faire une arme biologique de dissémination), mais dont l’objectif est l’injection massive de la population mondiale avec une substance transgénique permettant la mise en place de tout un système de contrôle technotronique dictatorial planétaire sous couvert d’ “urgence sanitaire”, ce afin de faire passer la pilule de la mutation organisée du système étatico-capitaliste déjà dictatorial en lui-même et au bout de son rouleau, car finalement incapable de se reproduire et de progresser dans son développement historique, en une hydre tentaculaire dystopique de contrôle absolu des populations, dans un délire eugéniste néo-malthusien, savant mélange de “1984”, de “Brazil”, du “Meilleur des mondes”, de “Minoriry Report”, “Blade Runner” et “Gatacca” à la sauce bolchévico-stalino-hitléro-maoïste et fadaise supplémentaire nécessaire à sa survie et à celle de son cénacle de privilégiés lui permettant de se perpétrer.

Depuis plus d’un an et demi, nous tenons régulièrement à jour une page intitulée depuis mai 2020 : “Coronavirus, guerre contre l’humanité”. Titre sciemment choisi pour ne pas être anodin. Nous encourageons nos lecteurs à la visiter régulièrement pour y suivre ses mises à jour et surtout pour la diffuser au grand large, en tant que lien, dans sa totalité afin que le plus grand nombre ait accès aux informations vitales pouvant nous rassembler pour résister le plus efficacement possible, hors système, à cette tyrannie finale mise en place par la société du spectacle marchand dont nous sommes tous victimes à des degrés divers.

Sur cette page, nous couvrons dans l’ordre chronologique du déroulement de ce crime contre l’humanité en bande organisée :

  • La création du SRAS-CoV-2 dans les laboratoires américains de l’université de Caroline du Nord
  • La fraude des tests PCR
  • Les dangers des faux vaccins, vraies injections OGM à ARNm
  • La falsification des données chiffrées de la “pandémie” grâce à la fraude des tests PCR
  • La relation COVID-Biosécurité-dictature technotronique et le Nouvel Ordre Mondial en devenir via ce qui est appelé le “Grand Reset”
  • Mythe et statistiques du COVID19
  • Questions très importantes à poser aux “pro-vax”, aux promoteurs du cauchemar du programme en cours de l’injection OGM
  • Les injections OGM ARNm comme arme biologique
  • La création d’une fausse crise sanitaire planétaire purement à des fins de contrôle POLITIQUE
  • Comment dire NON à l’injection OGM
  • La fraude pandémique et les patentes, le gros business sous-jacent
  • Les chiffres du crime pseudo-vaccinal
  • Big Pharma, science et casseroles
  • Pourquoi cette obsession “vaccinale” ?…

De plus, nous attirons votre attention sur nos écrits sur le sujet depuis plus d’un an et demi, articles à également lire et diffuser sans modération afin que cela rejoigne toujours un peu plus, ce ruisseau devenu rivière de l’information alternative cherchant non seulement à mettre les projecteurs sur les très nombreuses zones d’ombre de toute cette affaire, mais aussi participer à la mise en place de solutions réfléchies, radicales (profondément ancrées à la racine de notre Être), à la tyrannie marchande maintenant en phase de mutation totale vers son apothéose finale, vers ce “Nouvel Ordre Mondial” dystopique de la dictature technotronique néo-malthusienne, en cela réalisant jusqu’au bout sa logique interne inhérente et historiquement irrémédiable.

Ce qui se passe sous nos yeux, résulte de la logique interne inéluctable d’un système dont les rouages se sont mis en branle au fameux néolithique, lorsque le pouvoir (la capacité décisionnaire et la prise de décision inhérentes à toute société, jusqu’ici diluée dans le corps social qui décidait collectivement, sachant  qu’il n’y a pas et ne saurait y avoir de société sans pouvoir…) s’est retrouvée séparée du substrat collectif où il est particulièrement soluble, pour être maintenu séparé du corps social, menant à la dérive inévitable du contrôle du pouvoir par une caste de privilégiés l’exerçant au détriment de la vaste majorité ne l’exerçant plus, ceci menant par effet boule de neige et de circonstances, à la mise en branle de facteurs “économiques” de domination qui bientôt, alliés aux facteurs religieux et politiques, parachèveront la division du corps social et la mise en place d’un système institutionnel de contrôle : l’État, et de rouages économiques débouchant, à terme, sur le capitalisme, dernière forme en date de la tyrannie politico-marchande et arrivant à son terme historique (plus de détail sur le cheminement historique dans notre “Manifeste pour la société des sociétés”). Nous incluons sous cet article quelques textes essentiels pour bien comprendre de quoi il retourne afin de ne pas se tromper d’objectif dans notre lutte terminale pour l’avènement du seul antidote possible au marasme proposé : la société de la Commune Universelle de notre humanité enfin réalisée.

Nos écrits en relation avec la fraude sanitaire en cours et sa relation avec la dictature technotronique de l’imposture étatico-capitaliste se trouvent sur notre page “Articles de Résistance 71”, mais nous encourageons à lire et diffuser plus précisément ces articles répertoriés ci-dessous dans l’ordre chronologique de leur publication, le premier datant du 17 mars 2020, il y a donc un an et demi :

Merci de (re)lire et de diffuser ces informations et analyses vitales au plus grand large possible. L’heure est à l’union, halte aux guéguerres de clochers politiques et à la division. C’est unis que nous vaincrons et divisés que nous perdrons. L’oligarchie le sait et dépense des milliards en propagande pour nous maintenir divisés depuis quelques 5000 ans et ce sur toutes les lignes de fractions possibles et imaginables. Il est plus que grand temps d’y mettre un terme et de reprendre la main, il ne s’agit plus de survivre mais de VIVRE, enfin !

La balle est dans notre camp, depuis un bon moment déjà !

A nous, les peuples, de jouer et de mettre à bas cette escalade du crime contre notre humanité qui se déroule sous nos yeux et dont la farce de la crise sanitaire actuelle n’est qu’un avatar supplémentaire de la falsification et de l’imposture programmées de la dictature étatico-capitaliste.

Rappelons-nous en toute circonstance qu’:

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir !

Lectures complémentaires et toutes aussi vitales :

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

A lire aussi et à diffuser sans modération, notre bibliothèque de plus de 260 PDF en téléchargement gratuit.

resistance1

monpassanitairedantonq

Requête spéciale…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, pédagogie libération, politique et social, politique française, presse et média, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 14 septembre 2021 by Résistance 71

CoVmonde

Nous demandons expressément que le coronavirus SRAS-CoV-2 donne une conférence de presse en mondovision (sans POM-POM girls si possible…) afin qu’il explique aux peuples du monde comment il va nous sauver des gouvernements étatiques marionnettes du grand cirque marchand et de la dictature sanitaire et technotronique qui se met en place à travers la planète.

Bébert, l’heure est venue de nous expliquer tout ça…

Résistance 71
14 septembre 2021

500M
« Maintenir l’humanité sous les 500 000 000 de personnes
en équilibre perpétuel avec la nature… »
~ 1er 
commandement gravé dans la pierre des Georgia Guidestones
dans l’état de Georgie, USA ~

Ce qui correspond à une réduction de la population mondiale de l’Ordre
de 93% ce qui pose 2 questions essentielles :
– Qui va vivre et mourir ?
– Question corollaire : qui va décider de qui vit et qui meurt ?

Ne nous leurrons pas : La « grande Réinitialisation », c’est ça !
et les injections OGM mortifères COVID sont un des moyens !…

La dictature sanitaire en BD… Rions-en tant qu’on le peut encore…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, militantisme alternatif, N.O.M, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , on 5 septembre 2021 by Résistance 71

vax_BD

Restons précis, correction chiffre de R71 : la létalité est de 0,03% des gens infectés
En clair : 99,97% des gens infectés GUÉRISSENT !…

Pandémie bidon… Tests bidons… Piqouzes bidons (mais mortifères)… Va t’on vers une vraie-fausse / fausse-vraie cyberattaque sauce Schwab / FEM en juillet ?…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , on 2 juillet 2021 by Résistance 71

apres-lige-je-suis-au-sous-sol

Allons nous vers une cyber-attaque cet été quand le virus sera mort et qu’il n’y aura plus de grippe à faire passer pour la covid, pour empêcher l’arnaque de se dévoiler, d’empêcher les gens de voir les morts causés par les faux vaccins sur les réseaux sociaux, et imposer la piqouze par la force en empêchant les gens de se communiquer entre eux et se rassembler via internet pour la riposte mondiale contre les élites ?

Anonyme

2 juillet 2021

Comme dans cette affaire de 2017 : » ce que l’on sait de Petrxrap virus qui se sévit depuis le 27 juin

L’entreprise de cybersécurité russe, Kaspersky Labs, a révélé qu’il s’agissait d’un nouveau ransomware, qui n’a jamais été vu jusqu’ici. 

Le virus utilisé intégrerait un code connu sous le nom d’Eternal Blue. Plusieurs spécialistes de cybersécurité pensent qu’il pourrait avoir été dérobé à la NSA, l’agence américaine de sécurité nationale. » (ouais comme d’hab, le NSA est toujours innocent…)

dans cet article, Microsoft fait croire qu’il est l’une des premières victimes, or il y a de fortes chances que ce soit eux mêmes à l’origine, vu que Microsoft est partenaire de la NSA, ils se sont sans doute entrainé sur leur propre entreprise avant de l’appliquer à grande échelle

voir sur les pays, villes et entreprises touchés par le virus Petrxrap ici

https://www.lci.fr/international/cyberattaque-mondiale-ce-que-l-on-sait-de-petrwrap-virus-qui-se-sevit-depuis-mardi-27-juin-2056904.html

En ce moment c’est l’été, il n’y a plus de grippe que l’élite pourrait faussement faire passer pour le covid.

Les gens se réveillent et constatent la fausse pandémie plus clairement, d’autant plus que les décès causés par les faux vaccins s’accumulent sur internet et les réseaux sociaux.

Or le Nouvel Ordre Mondial veut piqouzer 80% de la population mondiale cet été, en piqouzant 80% de la population dans chaque pays https://www.ladepeche.fr/2021/05/26/covid-19-faut-il-rendre-la-vaccination-obligatoire-9567669.php . Pour cela, ils doivent agir, avant que la population réveillée ait le temps de se rassembler, et de contre attaquer pour sa liberté.

« Le Centre pour la sécurité sanitaire de Johns Hopkins, en partenariat avec le Forum économique mondial et la Fondation Bill et Melinda Gates, a organisé l’événement 201, un exercice de pandémie de haut niveau, le 18 octobre 2019, à New York (NY). »

Source officielle https://centerforhealthsecurity.org/event201/

Donc l’institut Hopkins, le forum économique mondial de Klaus Schwab, et la fondation Bill et Melinda Gates ont fait leur simulation de fausse pandémie le 18 octobre 2019

Klaus Schwab du forum Economique Mondial rêve de mettre des puces dans votre cerveau, veut imposer le passeport zanitaire de la piqouze, et vous que vous n’ayez rien

https://fr.wikipedia.org/wiki/Klaus_Schwab 

https://leblogalupus.com/2020/12/10/grand-reset-vous-ne-possederez-rien-et-vous-serez-heureux-le-grand-reset-et-les-plans-pour-une-guerre-mondiale-contre-lepargne/  )

Durant la simulation, ils ont discuté comment faire la censure de ceux qui disaient le contraire d’eux, comment créer des chômages massifs grâce aux confinements, etc… voir plus ici

https://www.rethinkingthedollar.com/prepping-for-a-cyber-pandemic-cyber-polygon-2021-to-stage-supply-chain-attack-simulation/

un document de 2018 de l’institut John Hopkins, de « auto-spreading vaccines », ce qu’on peut traduire par vaccins auto-diffusants.

Le document original en question faire part de la mise au point de cette sorte de « vaccins », qui permettent d’infecter un « non-vacciné » par simple contact avec un « vacciné ».

https://odysee.com/@Jean-Jacques-Crevecoeur:f/infoenquestions47:a

l’institut Hopkins et l’OMS de Bill Gates prédisait une fausse pandémie dès 2018

https://www.lemonde.fr/blog/fredericjoignot/2020/04/07/nous-savions-en-2018-le-john-hopkins-center-et-loms-alertaient-sur-une-possible-maladie-x-ou-un-risque-biologique-catastrophique-global/

Bill Gates prédisait une fausse pandémie en 2018

https://www.cnbc.com/2020/01/27/bill-gates-in-2018-world-needs-to-prepare-for-pandemics-just-like-war.html

l’institut Hopkins fait le traçage des faux positifs du covid à travers la planète

htps://www.bfmtv.com/sante/coronavirus-qu-y-a-t-il-derriere-l-universite-johns-hopkins-experte-en-tracage-des-patients_AN-202003260160.html

Parce que la population mondiale est maintenant réveillée et  refuse en masse les faux vaccins mortifères, l’institut Hopkins  a préparé en avril 2021 des tests PCR qui peuvent vous inoculer le vaccin à travers le nez à votre insu

https://tapnewswire.com/2021/04/johns-hopkins-university-confirms-you-can-be-vaccinated-with-a-pcr-test-even-without-knowing/

https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/un-vaccin-nasal-contre-le-covid-19-en-cours-d-elaboration-a-tours-1619025580

le labo Pasteur qui fait les faux test PCR positifs en profitera pour faire ses faux vaccins nasaux

https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=covid-19-est-vaccin-voie-nasale-linstitut-pasteur

https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/madagascar/coronavirus-polemique-a-madagascar-sur-un-diagnostic-de-faux-positifs-au-virus_3969991.html

Un docteur en Israel dit qu’ils sont déjà en train de vacciner les gens à travers les tests PCR

https://odysee.com/@decentraleyes:2/Red-Alert!-Cows-Are-Vaccinated-With-a-Swab-in-the-Nose-%E2%80%93-Dr.:d

l’ARN de Pfizer et Moderna  est englobé dans des nanoparticules avec Polyéthylène glycol

https://www.franceculture.fr/emissions/les-idees-claires-le-podcast/covid-19-les-vaccins-peuvent-ils-modifier-ladn

(« selon l’ancien directeur de recherche de Pfizer, 70 % des personnes développent des anticorps contre cette substance Polyéthylène glycol — cela signifie que de nombreuses personnes peuvent, suite à cette vaccination, développer des réactions allergiques mortelles. »

https://resistance71.wordpress.com/2020/12/08/lancien-directeur-de-la-recherche-en-pneumologie-du-labo-pfizer-demande-un-arret-immediat-des-etudes-sur-le-vaccin-pour-raison-de-securite-sait-il-quelque-chose-quon-ne-dit-pas/)

or 

« Les chercheurs synthétisent des protéines de virus et les stockent dans des nanoparticules, qui sont délivrées plus efficacement en se fixant sur la muqueuse nasale. »

https://www.lesechos.fr/pme-regions/innovateurs/le-vaccin-anti-covid-par-voie-nasale-teste-par-biomap-1311266

ainsi une étude scientifique a déjà montré qu’ils ont mis des nanoparticules sur les écouvillons de tests PCR

https://tsg-referendum.ch/fr/le-test-pcr-covid-19-une-dose-de-nanoparticules-pour-votre-cerveau/

Tous les faux vaccins à base de gènes peuvent provoquer des troubles de la coagulation sanguine et de la coagulation

https://resistance71.wordpress.com/2021/05/28/lex-vp-de-pfizer-michael-yeadon-garantit-des-effets-indesirables-graves-et-de-nombreuses-morts-via-les-injection-arnm/

Ainsi vous mourrez suite au test PCR, ils diront que c’est le variant et pas le vaccin, en cachant le fait que vous avez été vacciné, et feront ainsi faussement croire à une pandémie plus pire, alors que ce ne sera rien d’autre qu’un meurtre massif par inoculation de poison par le nez

et ils vous forceront les tests PCR dans les lieux de quarantaine qu’ils choisisent eux mêmes pour mieux vous forcer la piqouze

https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b4105_projet-loi#D_Article_4

fausse pandémie 

– tests bidons trafiqués

(les médecins français gagnent une prime pour chaque cas faux positif ainsi que la découverte des contacts de contacts de faux positif

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vrai-ou-fake-covid-19-un-medecin-gagne-t-il-de-l-argent-en-declarant-qu-un-patient-a-ete-teste-positif-comme-le-dit-christian-perronne_4144267.html https://www.ameli.fr/medecin/actualites/les-medecins-au-coeur-du-circuit-de-contact-tracing-des-patients-covid-19 ils peuvent donc devenir millionaires grâce aux faux positifs partout, le retrotracing de 10 jours va bien remplir la cagnotte pour acheter une villa en Côte d’Azur… )

https://resistance71.wordpress.com/2021/06/21/dictature-sanitaire-en-marche-non-au-tracage-aux-injections-geniques-et-aux-centres-de-retention-pseudo-sanitaires-il-suffit-de-dire-non-ensemble/

– mise en quarantaine des gens faux positifs en les privant d’eau et de nourriture (preuve que le vrai but c’est la dépopulation car si c’était des vrais malades on ne les priverait de rien)

les lieux de quarantaine où les gens sont privés de boire et de nourriture de qualité comme les Ehpad, où les vieux sont privés de boire et de manger, résultat, dans un Ehpad d’ontario, les vieux ne sont mêmes pas morts du covid mais de déshydratation (manque d’eau)

https://www.cielvoile.fr/2021/05/canada-des-residents-de-maisons-de-retraites-morts-de-deshydratation-pas-du-covid-en-ontario.html

« dans les hôtels de quarantaine, Il nous faut plusieurs heures – six ou sept heures – avant d’avoir quelque chose à manger ou à boire. » (donc vous crevez de soif? Attendez 6H d’attente, sauf si vous crevez de déshydratation d’ici là…)

https://www.euronews.com/2020/02/25/covid-19-spanish-hotel-on-lockdown-as-virus-confirmed

Une femme en quarantaine forcée se plaint de l’absence de nourriture

on lui prélève de force de l’argent pour la loger de force dans un lieu de quarantaine sans nourriture

https://thepostmillennial.com/watch-footage-shows-long-waits-no-food-at-trudeau-covid-quarantine-camps/

http://stoplinky28.blogg.org/pass-sanitaire-on-nous-met-dans-un-enclos-numerique-a207692446

-avortement voté jusqu’à 9 mois pour les femmes enceintes en juin 2020

htps://www.lefigaro.fr/vox/societe/img-jusqu-au-9e-mois-pour-detresse-psychosociale-le-danger-d-un-motif-imprecis-20200812

si c’était une vraie pandémie, ils n’auraient pas besoin d’avorter les femmes, le virus ferait le boulot tout seul

on peut se demander comment des mères positives au covid peuvent donner donner à des bébés en excellente santé? Si cela attaque les poumons, comme le bébé a pu développer des poumons dans son ventre? 

Après tout le bébé dans son ventre n’a aucun système immunitaire pour se défendre 

donc comment expliquer que les mères positives au covid puissent donner naissance à des bébés en excellente santé ? 

N’est-ce pas la preuve que le test est bidon et que c’est une excuse pour arracher les bébés à leurs mères? 

https://indianexpress.com/article/cities/chandigarh/covid-positive-woman-delivers-healthy-baby-6552509/

La grande supercherie des tests PCR, 90% des cas positifs ne sont pas malades ni contagieux 

http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/la-grande-supercherie-des-tests-pcr

-une loi pour autoriser le glyphosate de Monsanto (or les pesticides abiment les poumons)

htps://www.ouest-france.fr/environnement/glyphosate/glyphosate-l-assemblee-refuse-d-inscrire-l-interdiction-de-l-herbicide-dans-la-loi-5789451

les hôpitaux reçoivent du fric pour mettre des cas covid ou morts covid partout

la CDC admet que des morts d’une autre cause que le coronavirus ont été classés coronavirus pour augmenter les chiffres 

https://canadafreepress.com/article/the-cdc-confesses-to-lying-about-covid-19-death-numbers 

un hôpital admet qu’un mort a été faussement classé ayant eu le coronavirus alors qu’il ne l’a jamais eu et est mort d’une autre cause 

https://www.camer.be/79580/11:1/cameroun-un-deces-faussement-attribue-au-covid-19-a-douala-cameroon.html 

après accusation, un docteur s’excuse pour avoir utilisé un test covid bidon qui a donné un faux positif au patient 

https://www.cbc.ca/news/canada/north/covid-19-nunavut-false-positive-1.5554545 

Man received false positive from Rite Aid COVID-19 test 

https://youtu.be/fNH59PvUY8c

un laboratoire fait un test faussement positif sur un client 

https://eu.usatoday.com/story/opinion/voices/2020/07/01/coronavirus-testing-false-positive-negative-covid-19-column/3278625001/ 

le président de Tanzanie montre l’arnaque des faux tests positifs 

https://www.npr.org/2020/05/11/854115407/tanzanias-president-blames-fake-positive-tests-in-the-spike-in-coronavirus-cases

Un docteur avoue que les mourants sont diagnostiqués coronavirus sans même faire de tests pour faire exprès de faire croire qu’ils sont morts avec le coronavirus https://youtu.be/_ecceh_AYGs

http://stoplinkyvarest.canalblog.com/archives/2020/08/30/38505818.html

On sait que la protéine Spike ressemble à la protéine virale  Syncytine présente naturellement dans le corps humain (l’ADN humain est composé de 8% de virus) et indispensable pour le fonctionnement de la reproduction humaine

https://resistance71.wordpress.com/2020/12/12/vaccin-cov19-et-sterilisation-des-populations-des-elements-plus-que-troublants/

par conséquent le gène de la protéine spike ressemble aussi à la protéine virale syncytine

or le test PCR est chargé de détecter le gène de la protéine spike, mais il peut se tromper et détecter le gène de la syncytine 1 à la place en faisant l’amplification maximale

https://www.quora.com/Why-cant-the-PCR-test-detect-the-spike-protein-since-its-part-of-the-virus-What-parts-of-the-virus-does-the-PCR-test-look-for?share=1

par conséquent, on a un lanceur d’alerte qui dit que le test PCR peut donner des faux positifs à tous en se basant sur une séquence du chromosome 8 du corps humain

https://www.finalscape.com/covid-19-des-tests-pcr-completement-bidons-completely-false-tests/

– mise au chômage grâce au quarantaine, donc créer des morts grâce à la famine

– interdire le soin dans les hôpitaux à ceux qui refusent le test bidon PCR qui peut provoquer la méningite et des dommages au crane (une partie du crane est au fond de la fosse nasale, c’est la lame criblé d’où passent les nerfs olfactifs) https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2021/04/10/tests-covid-des-lesions-peuvent-etre-a-lorigine-de-meningites-academie-de-medecine/ et couper les nerfs olfactifs au fond de la fosse nasale s’il est mal manipulé ce qui provoque des saignements de nez abondants 

https://inshorts.com/en/news/baby-dies-after-nose-bleed-following-covid19-swab-test-mother-files-complaint-1598609886138

une américaine a eu une fuite de son liquide rachidien à cause d’un écouvillon PCR

https://www.lci.fr/sante/un-test-pcr-provoque-une-fuite-de-liquide-cephalo-rachidien-chez-une-americaine-2166157.html

les tests PCR peuvent donc tuer, et ils le mettront sur le compte du covid

preuve que les tests PCR ont des morgellons, des nanoparticules nocives pour la santé

voir les liens sur l’article https://resistance71.wordpress.com/2021/06/21/dictature-sanitaire-en-marche-non-au-tracage-aux-injections-geniques-et-aux-centres-de-retention-pseudo-sanitaires-il-suffit-de-dire-non-ensemble/

https://odysee.com/@Jean-Jacques-Crevecoeur:f/FDDLP-entrevue01:7

https://odysee.com/@YellowFlagsInfos:e/DOCUMENTAIRE-D’ERIC-DAOUST:4

des médecins attestent que les tests PCR actuels sont 100% faux!

https://odysee.com/@LifeMoneyTech:5/Another-biggest-proof-Doctors-Explain-the-COVID-19-Models-Are-False-COVID-Tests-Are-Falsely-Calibrated-PLANDEMIC:7

La Fraude des Tests RT PCR permet la mise en place de la Dictature Sanitaire – Version PDF N° 224 de 18 pages ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/12/dossier-special-fraude-tests-rt-pcr.pdf

BBC Undercover Reporter EXPOSES The PCR TEST FRAUD.

contamination possible à l’intérieur des entrepots où sont posés les écouvillons PCR après les prélèvements

https://odysee.com/@Truthspreader:3/Alright-Then,-…—Look-At-The-Clouds—THIS-IS-FAIR-USE-UNDER-COPYRIGHT-RIGHT-LAW:3

une association québécoise a déjà commencé son procès contre le test PCR

https://www.cielvoile.fr/2021/06/debriefing-avec-l-avocat-quebecois-me-dominic-desjarlais.html

un tribunal portugais a déjà invalidé les tests PCR

https://cv19.fr/2020/11/21/un-tribunal-portugais-juge-que-les-tests-pcr-sont-peu-fiables-et-contraires-a-la-loi-pour-mettre-les-personnes-en-quarantaine/

https://resistance71.wordpress.com/2021/06/21/dictature-sanitaire-en-marche-non-au-tracage-aux-injections-geniques-et-aux-centres-de-retention-pseudo-sanitaires-il-suffit-de-dire-non-ensemble/

Citation du Docteur Pascal Sacré:

« En France, Le Centre National de Référence (CNR), la Société Française de Microbiologie (SFM) continuent de pousser les Ct à 37 et ne recommandent aux laboratoires de ne plus utiliser qu’un seul gène du virus comme amorce.

Je rappelle qu’à partir de Ct 32, il devient très difficile de cultiver le virus ou d’en extraire une séquence complète, »

le Centre National de Référence en France n’évalue que la sensibilité des kits réactifs mis sur le marché, non la spécificité : des doutes sérieux persistent sur la possibilité de réactivité croisée avec d’autres virus que le SRAS-CoV-2, comme les autres coronavirus bénins du rhume.(donc les tests ne font aucune différence entre les virus grippaux de la famille coronavirus dont certains sont tout à fait bénins)

au-delà de Ct 30, le test RT-PCR positif ne veut rien dire.

Arrêtons cette débauche de tests RT-PCR aux Ct trop élevés

https://resistance71.wordpress.com/2020/10/16/voix-de-la-raison-cov19-et-tests-rt-pcr-comprendre-le-comment-de-lenfumage-general-permettant-de-maintenir-un-etat-de-terreur-accepte-du-plus-grand-nombre-et-de-dire-non-a-la-dictature-sanitair/

Avocat Fuellmich: « Notons également que cette affirmation selon laquelle il existerait des infections sans symptômes dites « asymptomatiques » est une thèse que Monsieur Drosten a également soutenue. 

Or, comme l’a montré récemment une étude menée auprès de 10 millions de participants à Wuhan, en Chine, à la fin de l’année dernière, il n’existe aucune infection asymptomatique.

Donc résumons : Ces deux affirmations fausses – l’affirmation selon laquelle il existe des infections asymptomatiques et l’affirmation selon laquelle le test PCR de Drosten peut détecter les infections – proviennent toutes deux de Drosten lui-même. 

Il les a publiées au début de l’année 2020 dans deux documents qui ne répondent même pas aux normes scientifiques reconnues. 

D’ailleurs, au sujet de ces tests PCR, 22 scientifiques de renommée internationale se sont accordés pour le faire savoir dans leur soi-disant retraction paper « document de rétractation ».

Monsieur Drosten, outre de graves conflits d’intérêts financiers, a un tout autre problème de crédibilité. En effet, des doutes planent sur sa thèse de doctorat, et s’il a en fait le droit de porter ce titre de docteur. À ce sujet, une action en justice est en cours. »

https://textup.fr/553088Vs

Maintenant on comprend pourquoi les fabricants de tests PCR ont l’immunité juridique

https://www.phe.gov/emergency/events/COVID19/COVIDvaccinators/Pages/PREP-Act-Immunity-from-Liability-for-COVID-19-Vaccinators.aspx

Fauci l’avoue, les asymptomatiques ne donnent pas de virus

https://cdn.lbryplayer.xyz/api/v4/streams/free/4012/96d32b61989679965ed33eee9c2705c69812c028/b1fd72

https://odysee.com/@Abracadabra:3/En-aucun-cas-une-e%CC%81pide%CC%81mie-ne-peut-e%CC%82tre-provoque%CC%81e-par-une-personne-asymptomatique:a

Une étude de Wuhan sur 10  millions de personnes asymptomatiques prouve qu’ils ne donnent pas de virus

https://www.presseteam-austria.at/fr/Une-%C3%A9tude-prouve-que-la-quarantaine-asymptomatique-non-contagieuse-n%27est-pas-tenable/

le but du pass sanitaire biométrique: mettre les faux positifs dans la liste des terroristes avec leur empreintes biométriques et ADN (collectés via les tests PCR bidons), au royaume uni, ils le font déjà

https://www.intellihub.com/uk-government-to-retain-fingerprints-and-dna-profiles-of-covid-19-infectees-under-national-security/

et ensuite visualiser plus facilement ceux qui refusent la piqouze et les ficher comme terroristes, Klaus Schwab qui impose le pass zanitaire a dit que ceux qui refusaient la piqouze seraient classés comme terroristes

https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2021/04/10/klaus-schwab-les-personnes-non-vaccinees-sont-une-menace-pour-lhumanite/

http://stoplinkyvarest.canalblog.com/archives/2020/09/14/38533480.html

 » ce que l’on sait de Petrxrap virus qui se sévit depuis le 27 juin 2021

L’entreprise de cybersécurité russe, Kaspersky Labs, a révélé qu’il s’agissait d’un nouveau ransomware, qui n’a jamais été vu jusqu’ici. 

Le virus utilisé intégrerait un code connu sous le nom d’Eternal Blue. Plusieurs spécialistes de cybersécurité pensent qu’il pourrait avoir été dérobé à la NSA, l’agence américaine de sécurité nationale. » (ouais comme d’hab, le NSA est toujours innocent…)

dans cet article, Microsoft fait croire qu’il est l’une des premières victimes, or il y a de fortes chances que ce soit eux mêmes à l’origine, vu que Microsoft est partenaire de la NSA, ils se sont sans doute entrainé sur leur propre entreprise avant de l’appliquer à grande échelle

voir sur les pays, villes et entreprises touchés par le virus Petrxrap ici

https://www.lci.fr/international/cyberattaque-mondiale-ce-que-l-on-sait-de-petrwrap-virus-qui-se-sevit-depuis-mardi-27-juin-2056904.html

Si les élites veulent imposer leur génocide la piqouze, ils n’ont pas d’autre choix que de faire une cyberattaque mondiale cet été, car l’été il n’y a aucun virus qui traine, , afin d’empêcher les gens de se rassembler et de résister, après qu’ils voient qu’il n’y a pas de virus cet été, afin d’accomplir leur plan de piqouzer 80% de la population mondiale cet été 2021 

Si c’est le cas, alors la soit disant simulation cyberattaque mondiale de Klaus Schwab ou les attaques de virus en cours utilisant le code de virus de la NSA ne serait évidemment pas une véritable simulation mais une vraie cyberattaque secrètement mené par le couple NSA/Microsoft de Bill Gates pour imposer la piqouze au monde entier en empêchant les gens de se réunir et s’informer via internet, ou de couper les approvisionnements pour mettre les populations à genoux car sans électricité, pas de transport de nourriture dans les magasins, boite de conserve uniquement disponible sur ticket de rationnement, qui sera donné qu’à ceux qui acceptent la piqouze, comme par hasard, le 24 juin 2021, la sécu a déjà contacté les centres de distribution alimentaire pour qu’ils puissent faire la campagne de la piqouze à leurs pauvres, et a organisé le fichage des non vaccinés dès cette semaine, et le nouvel ordre mondial invente une nouvelle vague pour imposer la piqouze de Bill Gates mortifère

https://actu.orange.fr/france/le-ralentissement-de-la-campagne-de-vaccination-inquiete-le-gouvernement-et-laisse-presager-une-quatrieme-vague-magic-CNT000001C6u53.html

ils veulent accélérer leur programme de piqouze, vu qu’ils veulent injecter 70% des français adultes pour fin juillet

https://www.la-croix.com/Monde/70-dadultes-vaccines-Europe-dici-juillet-est-realisable-2021-04-24-1201152508

les preuves de danger de la piqouze mortifère

https://resistance71.wordpress.com/2021/06/21/dictature-sanitaire-en-marche-non-au-tracage-aux-injections-geniques-et-aux-centres-de-retention-pseudo-sanitaires-il-suffit-de-dire-non-ensemble/

 » ce que l’on sait de Petrxrap virus qui se sévit depuis le 27 juin 2021

L’entreprise de cybersécurité russe, Kaspersky Labs, a révélé qu’il s’agissait d’un nouveau ransomware, qui n’a jamais été vu jusqu’ici. 

Le virus utilisé intégrerait un code connu sous le nom d’Eternal Blue. Plusieurs spécialistes de cybersécurité pensent qu’il pourrait avoir été dérobé à la NSA, l’agence américaine de sécurité nationale. » (ouais comme d’hab, le NSA est toujours innocent…)

dans cet article, Microsoft fait croire qu’il est l’une des premières victimes, or il y a de fortes chances que ce soit eux mêmes à l’origine, vu que Microsoft est partenaire de la NSA, ils se sont sans doute entrainé sur leur entreprise avant de l’appliquer à grande échelle

voir sur les pays, villes et entreprises touchés par le virus ici

htps://www.lci.fr/international/cyberattaque-mondiale-ce-que-l-on-sait-de-petrwrap-virus-qui-se-sevit-depuis-mardi-27-juin-2056904.html

et en mai 2021, ils prévoyaient déjà des cyber attaques comme par hasard:

« Face à cette menace d’une paralysie totale des paiements par carte en Occident, les banques centrales réagissent comme elles peuvent. Elles s’appuyent aujourd’hui largement sur le forum de Davos pour préparer leur riposte. Ce forum réfléchit à la meilleure façon de contrer les risques à travers l’exercice Cyberpolygon.

Nul ne sait ce qui sortira de cet exercice, mais une chose est sûre : les élites mondiales ne seront pas prises au dépourvu dans l’hypothèse où ce simple exercice préfigurerait un véritable virus mettant en danger les paiements mondiaux. C’en serait fini, au moins pour plusieurs jours ou plusieurs semaines, des cartes Visa ou Mastercard. »

https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/05/03/great-reset-cette-cyberattaque-mondiale-et-destructrice-que-le-forum-de-davos-anticipe/

on sait que le code du virus du 27 juin 2021 qui attaque le monde et n’est toujours pas contrôlé vient de la NSA

on sait que Mastercard et Visa sont contrôlés par la NSA par espionnage donc piratage

https://www.01net.com/actualites/la-nsa-espionne-aussi-les-reseaux-visa-et-mastercard-603118.html

on sait que Microsoft et la NSA sont partenaires

https://www.blog-nouvelles-technologies.fr/171242/microsoft-corrige-vulnerabilite-securite-nsa-sous-windows-10/

donc c’est sans doute Microsoft et la NSA en ce moment qui piratent le monde entier et qui accomplissent sans doute le plan de cyber attaque mondiale de Klaus Schwab forum économique mondiale qui recrutait des hackers sur son site weforum depuis des mois et qui prétendait vouloir faire une simulation de cyberattaque mondiale pour le 9 juillet 2021 ici 

https://www.weforum.org/projects/cyber-polygon

, et faut dire que le plan de Bill Gates de Microsoft c’est d’imposer la piqouze, et couper internet et la nourriture aux gens, c’est un bon moyen pour à la fois créer des morts de la famine, et à la fois empêcher les gens de s’alerter des victimes de la piqouze, et de venir en aide à ceux qui sont raflés pour la piqouze forcé

et le meilleur moyen d’imposer la fin du cash en supprimant les cartes bancaires, et la remplaçant par la monnaie numérique de l’application biométrique au doigt et à la rétine dans le smartphone (pass électronique) qui sera plus tard fusionné avec le pass sanitaire pour faire le chantage de la piqouze et de couper le fric à ceux qui refusent la piqouze.

-vidéo Klaus Schwab du WE (Word Economic Forum) parle d’une cyberpandémie (cyber attaque mondiale)

https://youtu.be/B09-z5G3JAw (vidéo à enregistrer avant censure)

-sous prétexte de vérifier les failles de sécurité, Klaus Schwab va faire une simulation de cyber attaque mondiale le 9 juillet 2021

source site officiel https://cyberpolygon.com/

-et Klaus Schwab recrute des hackers pour sa simulation de cyber attaque mondiale du 9 juillet 2021 ici

https://www.weforum.org/projects/cyber-polygon

‘Le Polygone Cyber en 2021

Au cours de l’exercice technique, les participants affineront leurs compétences pratiques en atténuant une attaque ciblée de la chaîne d’approvisionnement sur un écosystème d’entreprise en temps réel.

L’événement se déroulera en ligne le 9 juillet 2021. Les candidatures des organisations souhaitant participer à la formation sont ouvertes. Plus de détails sur le site officiel. »

il y a même l’email de forum économique mondiale sur le lien »

https://www.weforum.org/projects/cyber-polygon

et ces gu gus s’entrainnent déjà sur certaines villes

-Liège : une cyberattaque paralyse les services, les citoyens sont désemparés

Tous les services administratifs de la ville de Liège sont à l’arrêt forcé. La deuxième ville wallonne fait l’objet d’une cyberattaque de grande ampleur. Les systèmes de sécurité n’ont rien pu y faire.

https://www.rtbf.be/info/regions/liege/detail_liege-une-cyberattaque-paralyse-les-services-les-citoyens-sont-desempares?id=10789054&utm_source=rtbfinfo&utm_campaign=social_share&utm_medium=twitter_share

Cyber-Attaque sur un Oléoduc aux Etats-Unis !

https://odysee.com/@Tony:44/cyber-attaque-sur-un-ol%C3%A9oduc-aux-etats:c?

-Selon les experts , la nouvelle cyberattaque de mardi 27 juin

pourrait être plus importante en raison d’un logiciel plus complexe.

htps://www.lci.fr/international/cyberattaque-mondiale-ce-que-l-on-sait-de-petrwrap-virus-qui-se-sevit-depuis-mardi-27-juin-2056904.html

Cyberattaque mondiale : ce que l’on sait de « Petrwrap », ce virus qui sévit depuis mardi 27 juin 2021

SÉCURITÉ – Mardi, les premiers signaux d’une cyberattaque d’ampleur mondiale ont été donnés en Ukraine et en Russie. Plusieurs pays d’Europe occidentale ont été touchés. Que s’est-il passé ? Qui a été affecté ? LCI fait le point.

Une nouvelle cyberattaque d’ampleur mondiale a visé mardi plusieurs grandes entreprises et institutions publiques dans plusieurs pays, notamment européens. A l’instar du rançongiciel (ransomware) Wannacry, qui avait notamment touché le système de santé britannique au mois de mai, de nombreuses entreprises ont été victimes d’une nouvelle tentative de rançon. En France, plusieurs grands groupes ont été particulièrement affectés. 

Que s’est-il passé ?

Une cyberattaque du nom de « Petrwrap » s’est répandue mardi en Europe occidentale et a également touché les États-Unis.

Les premières alertes ont été lancées par l’Ukraine et la Russie mardi en fin de journée. À Kiev, les écrans de l’aéroport affichaient un message inquiétant : une demande de rançon numérique. D’autres institutions publiques, y compris le réseau informatique du gouvernement, ont été touchées. À Tchernobyl, certains contrôles de radiation ont dû être effectués manuellement. Selon Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État au numérique, cette attaque est d’une ampleur « sans précédent ». La France, le Danemark, le Royaume-Uni, la Norvège, et les Pays-Bas ont également été affectés.

Lire aussi

Quelle est la nature de cette attaque ?

Cette cyberattaque a été rendue possible grâce à un « rançongiciel », également appelé « ransomware ». Selon les informations de plusieurs médias, un logiciel malveillant a pris le contrôle des ordinateurs de plusieurs grandes entreprises afin d’exiger une rançon pour débloquer leurs données personnelles. 

Ces dispositifs infectent aussi bien les PC que les smartphones et les tablettes, et peuvent toucher les particuliers, les institutions publiques, ainsi que les sociétés privées.

L’entreprise de cybersécurité russe, Kaspersky Labs, a révélé qu’il s’agissait d’un nouveau ransomware, qui n’a jamais été vu jusqu’ici. 

Le virus utilisé intégrerait un code connu sous le nom d’Eternal Blue. Plusieurs spécialistes de cybersécurité pensent qu’il pourrait avoir été dérobé à la NSA, l’agence américaine de sécurité nationale. 

Selon Microsoft, ce virus pourrait se propager en exploitant une faille qui a déjà fait l’objet d’un correctif lors d’une mise à jour de sécurité proposée en mars dernier. L’entreprise a affirmé qu’elle enquêtait toujours afin de pouvoir prendre les mesures appropriées. Plusieurs experts informatiques affirment par ailleurs que le logiciel de comptabilité ukrainien MeDoc aurait servi de vecteur au ransomware à la suite d’un piratage lors d’une mise à jour dont la signature n’a pas été vérifiée. Plusieurs entreprises européennes touchées utilisaient ce logiciel de comptabilité, dont le transporteur danois Maersk.

Lire aussi

Quelles conséquences en France ?

Plusieurs grandes entreprises comme Auchan, la SNCF ou encore Saint-Gobain ont été touchées par cette cyberattaque.

Le distributeur français a assuré que les systèmes informatiques qui avaient été infectés avaient été isolés, permettant de contenir le problème.

Dans une des sociétés du groupe Saint-Gobain, on parlait néanmoins d’ « énorme crise ». En Picardie, un des sites a vu s’afficher un message sur ses écrans d’ordinateur demandant 300 dollars afin de récupérer ses données. La plupart des collaborateurs ont été invités à rentrer chez eux, et une partie des salariés a été mise en RTT pour la journée de mercredi. Un des cadres de l’entreprise a affirmé auprès de l’AFP que la direction était très inquiète. « Nous n’avons plus accès à l’approvisionnement, aux livraisons, aux tarifs », a-t-il affirmé. Une intervention sur plusieurs centaines d’ordinateurs sera sans doute nécessaire pour rétablir complètement le système.

Le parquet de Paris a décidé de l’ouverture d’une enquête pour « accès, maintien frauduleux dans un système de traitement automatisé de données (STAD), introduction frauduleuse de données dans un STAD, entrave au fonctionnement d’un STAD, extorsion et tentative d’extorsion ». L’investigation a été confiée aux policiers de l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLCTIC).

En mai dernier, le rançongiciel WannaCry avait infecté quelque 300 000 ordinateurs dans 150 pays. Le système de santé publique britannique, le National Health Service, avait particulièrement été touché, ainsi que le constructeur français Renault. Finalement, c’est un jeune Britannique de 22 ans, passionné d’informatique qui avait réussi à tuer le virus en achetant pour 12 euros le nom de domaine auquel WannaCry tentait sans succès de se connecter. Selon les experts cependant, la nouvelle cyberattaque de mardi 27 juin

pourrait être plus importante en raison d’un logiciel plus complexe.

https://www.lci.fr/international/cyberattaque-mondiale-ce-que-l-on-sait-de-petrwrap-virus-qui-se-sevit-depuis-mardi-27-juin-2056904.html

La cyberattaque du mardi 27 juin a bloqué des terminaux informatiques dans le monde entier. Ce « rançongiciel » (ramsonware en anglais), exige le versement d’une rançon en échange du débloquage des ordinateurs.

Les ransomwares sont des virus qui se déploient par le biais d’un logiciel malveillant, installé à l’insu de l’utilisateur. Ce virus chiffre les données de l’ordinateur et bloque l’accès à des fichiers. Il demande ensuite à sa victime de payer pour rendre les données à nouveau lisibles ou débloquer certaines fonctionnalités de l’ordinateur.

L’entreprise de construction Saint-Gobain a été une des premières entreprises françaises à annoncer avoir été touchée par le virus. « C’est arrivé entre midi et deux, a détaillé à l’AFP un chef de service travaillant dans une société du groupe, et qui a requis l’anonymat. Certains de mes collègues ont vu s’afficher des choses étranges, puis l’écran noir et le message nous demandant 300 dollars pour récupérer nos données. » Le message était en anglais.

Aussi concerné par ce virus, la SNCF, qui a affirmé que la menace était « contenue » mardi soir 

Aux Pays-Bas, le port de Rotterdam s’est aussi annoncé comme victime d’une attaque. La Pologne et l’Italie ont également été touchés dans une moindre mesure, selon Costin Raiu, chercheur au laboratoire russe de sécurité informatique Kaspersky.

voir plus sur les entreprises touchés ici 

https://www.francetvinfo.fr/internet/securite-sur-internet/cyberattaques/cyberattaque-mondiale-quels-sont-les-pays-touches_2257993.html

-Australie victime d’une cyberattaque mondiale

htps://www.lepoint.fr/monde/l-australie-victime-d-une-vaste-cyberattaque-19-06-2020-2380746_24.php

« Un médecin vient de me faire parvenir le plan de rockefeller… Privation de gaz, nourriture…. Ca correspond à ce que Macron met en place »

https://magazinelavoixdedieu.wordpress.com/2020/11/06/un-medecin-vient-de-me-faire-parvenir-le-plan-de-rockefeller/

===  Cyber Polygon ===

… Mais avant le déploiement à découvert de l’Agenda 21,

les prédateurs ont prévu ça, très bien résumé par le résistant Harry Vox : il décrypte au pas de charge la simulation Cyber Polygon à venir le 9 juillet et je recommande de regarder et transmettre, c’est très court et concis, mais COMPLET.

MAINTENANT OU JAMAIS : HARRY VOX RELANCE L’ALERTE

June 21st, 2021

https://odysee.com/@Pigeon_Pige-TouT_Traduction:6/MAINTENANT-OU-JAMAIS:f

résumé de la vidéo: Harry vox prédit

-coupure d’eau, électricité, internet, toute communication pendant des mois pour créer une vraie panique

– le but empêcher les gens de voir que des millions meurent suite à la fausse vaccination via internet ou téléphone

un internaute qui écoute une chaine privée, dit que les tickets de rationnements sont déjà prêts

citation « J’ai écouté J.J. Crèvecoeur ce matin. Concernant la pénurie alimentaire, il a reçu une info d’un membre de l’armée selon laquelle des « tickets de rationnement » seraient prêts. Alors faites vos stocks sans tarder. Le 9 juillet approche à grands pas…

Vous pouvez écouter sa CDL du jour sur sa chaîne privée. »

commentaire de l’internaute vu sur https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2021/06/27/matt-hancock-suite/

« Une cyberattaque mondiale qui bloquerait les échanges internationaux et mettrait en péril le système financier est-elle à craindre ? Klaus Schwab, fondateur du forum de Davos, en tout cas, y croit, et il n’est pas le seul. Cette crainte d’une attaque massive inspire les travaux du « cyberpolygon », qui doit simuler une attaque mondiale cet été. « 

« Une cyberattaque mondiale à laquelle tout le monde s’attend. Selon toute vraisemblance, et après les multiples attaques dont plusieurs sites comme Microsoft ont fait l’objet, une cyber-attaque mondiale devrait faire mouche et mettre Internet hors de combat pour un temps relativement long. Si ce n’est en 2021, ce sera en 2022 ou en 2023. »

L’une des manifestations de cette attaque devrait se traduire par des ralentissements, voire des « neutralisations » des systèmes de paiement déployés par les banques. Des faillites devraient ou pourraient s’en suivre. Cette hypothèse est au coeur des travaux menés par de nombreuses banques centrales, dont la Réserve Fédérale américaine.

Autant dire que cette cyberattaque, peu prise au sérieux en Europe, est jugée essentielle dans l’ordre internationale. Elle est précédée par de nombreuses attaques de taille mondiale, dont celles visant Microsoft.

Une chose est sûre : personne ne pourra dire qu’il ne savait pas.

Cyberpolygon, l’exercice grandeur nature de Davos

Face à cette menace d’une paralysie totale des paiements par carte en Occident, les banques centrales réagissent comme elles peuvent. Elles s’appuyent aujourd’hui largement sur le forum de Davos pour préparer leur riposte. Ce forum réfléchit à la meilleure façon de contrer les risques à travers l’exercice Cyberpolygon.

Nul ne sait ce qui sortira de cet exercice, mais une chose est sûre : les élites mondiales ne seront pas prises au dépourvu dans l’hypothèse où ce simple exercice préfigurerait un véritable virus mettant en danger les paiements mondiaux. C’en serait fini, au moins pour plusieurs jours ou plusieurs semaines, des cartes Visa ou Mastercard.

https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/05/03/great-reset-cette-cyberattaque-mondiale-et-destructrice-que-le-forum-de-davos-anticipe/

(commentaire: ils veulent remplacer les cartes bancaires par le passeport électronique pour mettre fin au cash et imposer la monnaie numérique, Thierry Breton de la commission européenne prépare ce passeport électronique biométrique (application biométrique passeport sur smartphone) depuis des mois

htps://www.lefigaro.fr/conjoncture/un-portefeuille-numerique-obeissant-au-doigt-et-a-l-oeil-dans-toute-l-europe-20210601

et sera fusionné par la suite au passeport sanitaire, comme cela ils pourront faire le chantage de couper le fric à ceux qui refusent la quarantaine, les tests PCR, les faux vaccins, le Sénat a déjà fait une loi pour couper à distance le fric et les titres de transports à ceux qui refusent la quarantaine basé sur leurs tests PCR bidons 100% faux https://www.nexus.fr/actualite/news/cartes-comptes-bloques/, et imposer la monnaie numérique sans possibilité de retrait du cash, est le meilleur moyen pour eux de faire le plus de pression et de dictature, on peut dire que ce sont eux qui sont le plus impatient de mettre fin aux cartes bancaires qui permettent le retrait du cash et empêchent le controle totale de la dictature zanitaire)

D’ici là on notera que l’exercice doit avoir lieu le 9 juillet 2021, et devrait permettre d’isoler les points faibles de la riposte occidentale à une éventuelle cyberattaque (venue de Chine, puisque telle est la tendance). »( commentaire: Klaus Schwab et ses copains hackers qu’il recrute sur Weforum vont faire eux mêmes cette cyber attaque mondiale et accuser la Chine pour se laver les mains)

https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/05/03/great-reset-cette-cyberattaque-mondiale-et-destructrice-que-le-forum-de-davos-anticipe/

le but de ces cyber attaques c’est d’empêcher les gens de voir que les vaccinés meurent comme des mouches ( car avec internet coupé comment alerter ou s’informer?)

en effet, en même temps que la cyber attaque du 27 juin qui a touché Auchan, et d’autres entreprises de transport de marchandise comme la SNCF, on a également eu la news qu’ils s’apprêtent à ficher les non vaccinés.

Alors vont ils faire une cyberattaque pour que les magasins ne fonctionnent plus, les paiement par carte bancaire ne marchent plus ni la réception des salaires, pour que les français dépendent des tickets de rationnements? La Sécu qui distribue vaccins et tests bidons a déjà contacté les réseaux de distribution alimentaire:

Fichage de tous les non vaccinés en France dès la semaine prochaine

« En parallèle, les médecins libéraux recevront la semaine prochaine la liste de leurs patients non vaccinés »

https://actu.orange.fr/france/le-ralentissement-de-la-campagne-de-vaccination-inquiete-le-gouvernement-et-laisse-presager-une-quatrieme-vague-magic-CNT000001C6u53.html

les centres de distribution alimentaire vont proposer le vaccin à ceux qui viennent chercher leur nourriture:

« la Sécu va renforcer ses « partenariats » avec les associations de malades chroniques et les centres de distribution alimentaire » »

https://actu.orange.fr/france/le-ralentissement-de-la-campagne-de-vaccination-inquiete-le-gouvernement-et-laisse-presager-une-quatrieme-vague-magic-CNT000001C6u53.html

ils veulent accélérer leur programme de piqouze, vu qu’ils veulent injecter 70% des français adultes pour fin juillet

https://www.la-croix.com/Monde/70-dadultes-vaccines-Europe-dici-juillet-est-realisable-2021-04-24-1201152508

Ils veulent la piqouze à tout prix pour 90% de la population française et feront le chantage de la quarantaine à ceux qui refusent la vaccination https://www.lanceurdalerte.info/2021/05/23/vaccination-en-anneau-vaccine-ou-enferme/ . Ils leur donneront de faux positifs pour prolonger la quarantaine au maximum.

Et pour que la quarantaine soit impossible à vivre, ils dépriveront les gens d’eau et de nourriture et d’électricité pendant la quarantaine en les raflant dans des endroits clos où ils ne peuvent pas s’approvisionner, ou en faisant une cyberattaque dans les quartiers où les gens refusent en masse la piqouze (voilà pourquoi ils sont en train de ficher les non piqouzés et les localiser leurs adresses en même temps) tout en prolongeant la quarantaine avec de faux tests positifs de covid ou de variant selon leur fantaisie.

l’installation des compteurs intelligents linky, des compteurs intelligents d’eau, des compteurs intelligents  de gaz pour l’année 2021 c’était en préparation de cette cyberattaque pour mettre les peuples à genoux et les affamer, les affaiblir, pour que des gens meurent de famine, comme cela ce sera plus facile pour eux de piqouzer de force les survivants restants.

en particulier le CPL du linky qui permet le piratage à distance via les antennes relais et donc peuvent être piratés à partir de n’importe quel point du globe

il suffira pour le hacker de pirater le CPL du concentrateur, pour que les CPL de linky du quartier liés à celui ci, tombent, et fin de l’électricité et d’internet pour tous.

Et là, ils pourront organiser une piqouze forcé dans le quartier, sans que les gens du quartier pourront alerter au monde le génocide dont ils sont victimes car isolés du monde

https://resistance71.wordpress.com/2021/04/19/compteur-linky-piratage-cpl-grille-de-controle-et-dictature-technotronique/

https://resistance71.wordpress.com/2019/04/08/agenda-oligarchique-de-depopulation-sarkozy-et-compteurs-intelligents/

On a vu comment à Bordeaux (source commentaire t sous https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2021/05/22/jean-marie-bigard-tres-en-colere-contre-le-vaccin-bidouille-qui-ne-protege-de-rien-et-le-passeport-sanitaire-comparable-a-letoile-jaune/) ils ont voulu piqouzer tout un quartier à partir de faux tests bidons de variants, où tout le monde était en bonne santé et personne n’était à l’hôpital

Mais comme il y a eu des plaintes, et que même des politiciens ont eu le courage de s’indigner de l’affaire sur les réseaux sociaux, alors, ils vont utiliser la méthode discrète de faire une cyberattaque quartier par quartier, pour imposer de la piqouze forcé quartier par quartier sans que personne ne soit au courant des victimes des faux vaccins, et des décès qui ont lieu suite à ceux ci.

Ils veulent piqouzer 70% de la population française d’un coup pour le mois de juillet, donc cela fera des millions de victimes d’un coup, et ils ne pourront plus dire que c’est juste une coincidence d’après la vaccination , alors leur seul moyen c’est d’utiliser une cyberattaque pour empêcher les gens de se mettre au courant des millions de victimes des faux vaccins sur internet.

Les coups d’Etat militaire se font par cyberattaque.

Le piqouzage forcé est un coup d’Etat militaire sur la population, et bien sur nécessitera d’une cyberattaque.

ils ont bloqué internet pour faire un coup d’état militaire avec succès en Birmanie et créer l’Etat d’urgence

https://fr.wikipedia.org/wiki/Coup_d%27%C3%89tat_de_2021_en_Birmanie

Klaus Schwab va utiliser cette tactique très utile

Klaus Schwab qui veut déposséder la population de tous ses biens et la piqouzer via son pass sanitaire de traçage qui vient d’être voté à l’assemblée nationale a aussi préparé sa cyberattaque mondiale pour 2021, où il prédit que les gens seront en manques de provisions dans les magasins mais comme par hasard, ne seront jamais en manques de doses dans les centres de piqouze…

https://cv19.fr/2021/02/12/simulation-de-cyberpandemie-cyber-polygone-2021/

extrait d’un officier de la CIA John Coleman de son livre intitulé comité des 300:

4 milliards de mangeurs inutiles seront éliminés d’ici 2050

De temps en temps, il y aura des pénuries organisées de nourriture et d’eau et des soins médicaux pour rappeler aux masses que leur existence même dépend de la bonne volonté du comité des 300

https://stoplinkyblc.blogspot.com/2021/04/qui-sont-ces-intrus-dans-les-masques-et.html

https://jamesfetzer.org/2021/05/susan-bradford-rothschild-dynasty-is-seeking-to-fulfill-kalergi-depopulation-agenda/

et voici à quoi ressemblera l’après cyber attaque mondiale, contrôle totale de la population, fin du cash, tout est rassemblé dans un portefeuille biométrique utilisant votre doigt et votre rétine dans une application pour smartphone, qu’ils appelleront passeport électronique

« L’identité numérique est une composante majeure de l’agenda de la grande remise à zéro du WEF (qui organise la simulation de cyber attaque mondiale comme l’a vu ici https://www.weforum.org/projects/cyber-polygon) , car elle est liée aux technologies transformatrices qui alimentent la quatrième révolution industrielle.

Une identité numérique garde une trace de tout ce que vous faites en ligne, y compris ce que vous partagez sur les médias sociaux, les sites Web que vous visitez et la géolocalisation de votre smartphone, et elle peut contenir toutes les informations d’identification que vous trouveriez normalement dans un portefeuille physique, comme votre permis de conduire, votre carte d’assurance et vos cartes de crédit. »

Les conversations issues du Cyber Polygone 2021 s’avéreront-elles aussi prophétiques pour le monde numérique qu’Event 201 ( fait par Bill Gates le 18 octobre 2019 https://centerforhealthsecurity.org/event201/) et Clade X l’ont été pour le monde physique ? »

https://www.rethinkingthedollar.com/prepping-for-a-cyber-pandemic-cyber-polygon-2021-to-stage-supply-chain-attack-simulation/

Pas de réseau wifi public sans le pass électronique biométrique ( le pass électronique est une application biométrique au doigt et à la rétine sur smartphone)  de Thierry Breton

source  »

un des objectifs de cette nouvelle identification numérique, explique au Figaro un porte-parole de la commission, est de pouvoir accéder par exemple à un réseau Wi-Fi public (donc ils vont utiliser le  pass électronique pour chantage pour accéder à internet !)

https://www.lefigaro.fr/conjoncture/un-portefeuille-numerique-obeissant-au-doigt-et-a-l-oeil-dans-toute-l-europe-20210601

Quelques conseils pour la résistance:

-si vous pouvez, acheter des arbres fruitiers et plantez les partout dans les espaces verts

– vous pouvez cultiver des fruits et légumes bio à partir de morceaux de légumes bio que vous achetez, il y a des astuces d’agriculteurs  sur comment faire sur youtube, par exemple cette vidéo sur les tomates

https://www.youtube.com/watch?v=zdYS2QdE658

sur la salade

https://www.youtube.com/watch?v=znLIJCyuyUk

pour voir d’autres vidéos choisisser comme mots clés  » faire repousser (le nom du légume ou fruit que vous souhaitez)

vous pouvez cultiver des fruits et légumes partout sur les espaces verts

mais veillez à le faire discrètement car selon la loi il est interdit de planter sur les espaces publiques sans autorisation, et vos plantations seront arrachés, si c’est le cas, laissez tomber, mais si vous êtes dans une zone sans collabos du NVO, alors profitez en, pour créer des zones de survie pour la population en cas de cyberattaque

leur but c’est de faire mourir les gens de faim en masse (d’où les confinements et quarantaine de faux positifs permettant la privation d’eau, de nourriture dans les lieux de quarantaine, et les chomages entrainant famine), afin de pouvoir facilement maitriser la population restante et la piqouzer de force (les tests PCR  via le cas contact via contacts de contacts de retrotracing de 10 jours ce sera aussi pour vous vaxassiner à votre insu via les nanoparticules sur les écouvillons PCR contenant l’ARN de Pfizer et Moderna)

– enregistrer dès maintenant tous les articles de décès suite à la vaccination, vidéos de preuves des morgellons sur tests PCR https://odysee.com/$/search?q=morgellons%20PCR , ainsi de suite

https://stoplinkyblc.blogspot.com/2021/04/qui-sont-ces-intrus-dans-les-masques-et.html

https://odysee.com/@DentyAndShaz:8/COVID-PCR-Test-Swabs,-Metals-And-Ethylene-Oxide:1

https://odysee.com/@MKWhiteRabbit:3/Morgellons-sur-TESTS-PCR:c

les élites censurent déjà, et s’ils font une cyberattaque, ils ne remettront que leurs sites officiels de propagande, les sites des résistants ou leurs vidéos seront détruits à jamais https://stoplinkyblc.blogspot.com/2021/06/les-vaccins-contiennent-du-graphene.html et ne pourront plus être sauvés sur d’autres sites alternatifs comme avant, car la cyberattaque aura rasé tout le web à zéro, et seuls les puissants qui avaient déjà prédit la cyberattaque auront sauvé tout leur contenu sur leur clé USB

– distribuer des tracts ou coller des affiches pour l’entraide ou dénoncer l’arnaque des tests ou les dangers et arnaque de la piqouze ( car leur but avec cette politique de tracing de faux positif, c’est de foutre en taule (lieu de quarantaine où on prive les gens d’eau et de nourriture bio) en premier et piqouzer en premier les gens qui s’occupent des charités et des pauvres, et qui ont plus d’humanité que les autres…)

-distribuer des tracts anti 5G ou coller des affichers citant les dangers 5G sur les panneaux d’affichage public, abribus, ou autre (mettez une casquette, lunette de soleil pour ne pas vous faire ficher par les caméras de reconnaissance faciale connecté à la 5G)

– acheter des lampes solaires 

– consulter les sites de survivalisme sur internet, communiquer vos savoirs faire ou poser des questions sur des forums

de toute façon, le seul moyen d’échapper à la dictature du système, c’est de ne plus être dépendant du système en n’étant plus vulnérable aux chantages du système!

leur but c’est de supprimer le cash avec la monnaie numérique Euro numérique que la banque européenne prépare depuis des mois, afin de trouver des cas contacts partout de faux positifs en remontant à 10 jours, afin de trouver toute la population faussement positive, la piqouzer de force avec Pfizer, Moderna, Astrazneca, et les autres, et les envoyer dans l’au delà, avec un bon AVC ou inflammation cérébrale comme ici 

htps://www.fr24news.com/fr/a/2021/01/un-medecin-mexicain-hospitalise-apres-avoir-recu-le-vaccin-covid-19-de-pfizer.html (aucun article a dit que cette médecin a guéri, alors que cet article date du mois de janvier, doncc elle a sans doute décédé, et ils ont caché la nouvelle)

https://www.midilibre.fr/2021/03/22/astrazeneca-un-etudiant-en-medecine-de-24-ans-decede-10-jours-apres-sa-vaccination-une-enquete-ouverte-9443545.php

ou myocardites comme ici

https://fr.businessam.be/myocardite-chez-les-jeunes-et-vaccins-a-arnm-pfizer-et-moderna-les-etats-unis-rendent-leur-verdict/

https://franceliberte.tv/vclipscit/un-pompier-lyonnais-temoigne-des-cas-davc-et-de-morts-dans-les-15-jours-suivant-la-vaccination/

avec immunité juridique pour les labos et médecins qui piqouzent

https://resistance71.wordpress.com/2021/05/30/lacademie-de-medecine-francaise-refuse-toute-responsabilite-dans-les-effets-nefastes-des-injections-geniques-anti-covid-en-violation-du-serment-dhippocrate-et-pousse-a-lobligation-vaccinale/

Quand un journal de l’académie de médecine se plaignait que nous sommes trop nombreux sur la planète (en plus de faire leur propagande du RCA bidon tout comme leur fausse pandémie avec tests truqués)

https://www.lequotidiendumedecin.fr/courriers-des-lecteurs/rechauffement-climatique-trop-de-monde-sur-la-planete

… pas étonnant qu’ils veulent absolument imposer leur piqouze mortifère en plus de réclamer l’immunité jurdique

Origine du SRAS-CoV-2 / COVID19 : le narratif officiel craque de toutes parts… La thèse de la création du virus en labo que nous avions expliquée en mars 2020 fait de plus en plus sens (Résistance 71)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 7 juin 2021 by Résistance 71

dictaturesanitaire

Résistance 71

7 juin 2021

Le narratif COVID19 craque de toute part, il devient intenable et les premiers fusibles de protection du système commencent à sauter : les Fauci, Bill Gates et consorts sont jetés sous le bus pour sauver ce qui peut encore l’être. Les merdias de masse envisagent le narratif pourtant il y a un an impossible : celui de la fabrication du virus SRAS-CoV-2 en laboratoire et sa « fuite » éventuelle… Tout cela, pour les observateurs avisés n’est que du réchauffé. Rappelons ici à nos lecteurs notre traduction / publication du 26 mars 2020, c’est à dire il y a près de 15 mois de cette information divulguée par Veterans Today et se validant depuis de jour en jour :

« Le SRAS-CoV-2 / COVID19 créé dans un laboratoire de l’université de Caroline du Nord pour mener une guerre biologique contre l’humanité, financée par la CIA et l’USAID, Trump blâmant la Chine »

Le texte en format PDF téléchargeable :
Creation_SRAS-CoV-2_Labo_Universite_Caroline_du_Nord

A lire et diffuser sans aucune modération. Une guerre biologique est menée par l’oligarchie eugéniste contre l’humanité et nous devons enfin collectivement comprendre qu’il n’y a pas de solution au sein du système et ne saurait y en avoir.
Nous devons penser et agir critiquement, ensemble, hors du moule… ou périr. Nous sommes toutes et tous engagés dans la survie de l’espèce humaine à plus ou moins long terme. Si on les laisse faire, ce sera bien pire !

Suivant cette traduction, le 6 avril 2020 nous publiions cet article:
« Coronavirus SRAS-CoV-2 / COVID19 une expérience d’ingénierie sociale planétaire, son but ? Puçage, eugénisme et dictature technotronique »

A lire également:
Affaire COVID19-OGM (pdf)
Notre dossier SRAS-CoV-2

= = =

Comprendre et transformer notre réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

vaccindanger
Mères du monde… Les laisserez-vous inoculer vos enfants
de leur saloperie transgénique ?

vaccinARNm

Contrôle, achat, vente d’influence, gestion de la pensée unique, covidisme et manipulation par la dictature marchande… Qui construit la doxa du COVID ?

Posted in actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, désinformation, documentaire, guerres hégémoniques, ingérence et etats-unis, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, presse et média, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , on 24 février 2021 by Résistance 71

 

 

 

Qui construit la doxa du COVID ?

 

22 février 2021

 

Source:
https://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2021/02/22/qui-construit-la-doxa-du-covid-313137.html

 

Commentaire d’un ami journaliste au sujet de la publication qui suit, adressant la question posée en titre :

« Une excellente analyse fouillée et pointue de Laurent Mucchielli sur son blog de Médiapart du rôle hallucinant des médias dans la fabrique du consentement, leur liens avec le politique (subventions) et le business (rachat des titres, publicité) :

   1) une pandémie menace la survie de l’humanité entière,

   2) il n’existe aucune thérapeutique pour guérir les malades,

   3) il faut confiner les populations,

   4) la délivrance viendra uniquement d’un vaccin.

La stratégie de l’OMS est bien décortiquée : « écarter les rumeurs et fausses informations » et se faire référencer en tête des moteurs de recherche avec la complicité de Google.

Pour comprendre comment une désinformation planétaire a été imposée, faisant exploser les repères éthiques, déontologiques et intellectuels des médias, des gouvernements et des autorités sanitaires.

Une contribution de haut vol d’un des grands sociologues contemporains, qui met le doigt là où le drame actuel se joue.

—————————————————————

Qui construit la doxa du Covid ?

Lien vers l’article original sur le blog de Laurent Mucchielli.

La crise de la Covid a été l’occasion d’un processus historiquement inédit de contrôle de l’information à l’échelle mondiale. Quatre types d’acteurs y ont des intérêts convergents : 1) les gouvernements occidentaux libéraux, 2) le tandem que forment l’OMS et son grand financeur Bill Gates, 3) les « géants du numérique » qui contrôlent les réseaux sociaux mais aussi et de plus en plus 4) les médias.

Dans les démocraties, la plupart des questions de sociétés font l’objet de débats publics contradictoires plus ou moins intenses et plus ou moins polémiques. Pourtant, si elle monopolise les commentaires dans les médias, la « crise sanitaire » ouverte par l’épidémie de coronavirus au début de l’année 2020 se caractérise par une fermeture inédite du débat public, une absence de véritable débat contradictoire, des phénomènes de censure et d’ostracisation pour le moins inhabituels. En France, tout se passe comme si le discours du gouvernement ne pouvait souffrir aucune contradiction majeure, toute personne se risquant à énoncer de telles contradictions étant renvoyée vers des catégories stigmatisantes dont la principale est le « complotisme » (1). Chose particulièrement étonnante : tandis que les journalistes devraient être les premiers organisateurs de tels débats contradictoires, beaucoup se révèlent au contraire être devenus des sortes de policiers de la pensée traquant les alternatives pour mieux les rejeter hors de l’espace légitime de discussion. Quant à Internet et aux réseaux sociaux, sensés initialement constituer une avancée dans la démocratie d’expression (2), ils accompagnent désormais pleinement ce mouvement de fermeture et illustrent quotidiennement des formes de nouvelles censures. Comment comprendre une telle situation de fait ?

La fabrique du consentement

Dans Manufacturing Consent. The Political Economy of the Mass Media, paru en 1988, Noam Chomsky et Edward Herman expliquent comment les principaux médias (radios, télévisions et presse écrite) participent désormais activement à la propagande des élites politiques et économiques dont ils sont devenus très largement dépendants (3). La démonstration des auteurs s’appuie principalement sur l’analyse de la couverture médiatique des mouvements de contestation internes ainsi que des guerres menées par les Etats-Unis durant la seconde moitié du 20ème siècle. Ils montrent la dépendance croissante des journalistes envers des sources gouvernementales qui leur facilitent le travail (communiqués de presse, dépêches, dossiers documentaires, etc.) et leur incapacité à engager de véritables investigations toujours longues et coûteuses. Ils soulignent également que les médias ont perdu peu à peu leur indépendance financière. D’une part, beaucoup appartiennent désormais à des grands groupes industriels et/ou des milliardaires, ou bien ne survivent que grâce aux publicités que ces groupes leur payent. D’autre part, ils reçoivent d’importantes subventions gouvernementales. Dans cette double dépendance, les médias ont perdu toute capacité à représenter un « quatrième pouvoir ». Ils sont, au contraire, structurellement sous influence des puissances économiques et politiques dont ils relayent de fait la vision du monde et les intérêts. Enfin, Herman et Chomsky étudient la manière dont opèrent cette production d’informations et cette diffusion de messages à destination de la population. Ils montrent que si le mécanisme de base est le contrôle de la diffusion des informations à destination des journalistes, une autre dimension majeure consiste à contrôler et utiliser toute une série d’« experts » faussement indépendants, qu’ils soient de simples « consultants », des journalistes spécialisés, des animateurs de think tanks ou même des universitaires dont les recherches sont financées par ailleurs par le gouvernement ou les industriels (4). Ces « experts » se comportent alors comme des « influenceurs » comme l’on dit de nos jours.


Qui est derrière ?…

Contrôle des médias et police de la pensée numérique

La situation française correspond en grande partie à ce modèle de double dépendance des médias. D’un côté, on retrouve des processus de concentration et de rachat qui font que la plupart des journaux, des radios et des télévisions sont aujourd’hui la propriété de quelques milliardaires (Vincent Bolloré, Bernard Arnault, Claude Perdiel, François Pinault, Xavier Niel…) et autres « grandes familles » (Bouygues, Dassault, Baudecroux, Baylet, Bettencourt, Lagardère…) (5). Ce processus de concentration est tel que dix sociétés contrôlent 90% de la presse écrite, 55% des parts d’audience de la télévision et 40% des parts d’audience de la radio (6). De l’autre côté, outre le maintien d’un ensemble de médias audio-visuel publics (Radio France et France Télévision), l’État finance également les entreprises de presse qui, ainsi, en dépendent. En 2017 (dernière donnée disponible), le ministère de la Culture publiait ces montants d’aides directes à la presse : 8,3 millions d’euros pour Aujourd’hui en France, entre 5 et 6 millions pour Libération, Le Figaro et Le Monde, entre 4 et 5 millions pour La Croix, Ouest-France et L’Humanité et entre 1 et 2 millions pour une petite dizaine de titres de la presse quotidienne régionale ainsi que pour Le Parisien et le Journal du Dimanche (7). Par ailleurs, dans son rapport de 2013, la Cour des comptes proposait un inventaire de ces aides et attirait notamment l’attention sur le cas de l’Agence France Presse (AFP), énorme entreprise de fabrication d’informations à destination de la totalité des médias français et étrangers, qui a un statut juridique d’établissement public autonome et dont l’État est à la fois une des instances dirigeantes et le premier client (assurant environ 40% des recettes de l’agence) (8). On remarque enfin que la presse a été largement bénéficiaire des aides exceptionnelles de l’État liées à la crise actuelle, avec près d’un demi-milliard d’euros annoncés dans le plan de relance en août 2020 (9).

L’ensemble de ces données dessinent les contours d’un tissu de relations et de liens d’intérêts entre le monde économique (les propriétaires des médias), le monde politique (leur subventionneur) et les rédactions en chef des médias. Nombre de journalistes ont d’ailleurs décrit de l’intérieur ces liens (10). Mais à cela s’ajoute désormais l’entrée en jeu des multinationales du numérique que sont en particulier Google et Facebook.

Sous la menace d’un lourd redressement fiscal en 2012, Google a eu l’idée de créer l’année suivante un « fonds d’aide au développement de la presse écrite » en France, afin de « soutenir un journalisme de qualité grâce aux technologies et à l’innovation ». C’est ainsi que, en 2019, 21 médias français ont reçu des subventions à hauteur de 6,4 millions d’euros. Ont alors fleuri sur les sites Internet des principaux médias quantités d’infographies, d’analyses de type « big data » ainsi que les rubriques de « fact check », traque des « fake news » et sites « complotistes » (11). Une des réalisations les plus connues en France est le « Decodex » du journal Le Monde, qui prétend établir un classement de la fiabilité de tous les sites Internet d’information.

Google n’est pas la seule multinationale numérique à exercer cette sorte de police de la pensée sur Internet. Facebook le fait aussi depuis 2017, toujours par le biais de la chasse aux « fake news » (12). « Nous, on travaille pour Facebook, comme un certain nombre de médias en France travaillent pour Facebook. On est rémunéré pour faire le ménage dans les contenus qui circulent », déclare ce journaliste de Libération le 30 décembre 2017 (13). De fait, huit médias français ont ainsi signé un partenariat avec Facebook : les quotidiens Libération, Le Monde et 20 Minutes, l’hebdomadaire l’Express, la chaîne de télévision BFMTV ainsi que l’AFP et le service public de l’audiovisuel à savoir le groupe France Télévisions (inclus France Info qui est à la fois une chaîne de télévision, une radio et un important site Internet) et France médias monde (qui regroupe la chaîne de télévision France 24, Radio France Internationale et détient une participation dans TV5 Monde). Pour les financer, Facebook achète au prix fort des espaces publicitaires, de même qu’il diffuse des contenus vidéos de ces médias via des applications pour smartphones dont Facebook garde le contrôle et partage les profits générés par les publicités (14).

En France comme dans d’autres pays (notamment aux États-Unis après l’élection de Donald Trump en 2016, marquée par des soupçons d’ingérence de la Russie, faisant trop vite oublier le scandale Cambridge Analytica impliquant directement Facebook [15]), ces opérations ont été activement soutenues par l’État. Dans ses vœux à la presse, en janvier 2018, Emmanuel Macron annonçait une loi pour lutter contre la diffusion des fausses informations sur Internet en période électorale. Ce sera la loi du 22 décembre 2018 « relative à la lutte contre la manipulation de l’information », adoptée malgré l’opposition du Sénat et avec des réserves d’interprétation du Conseil constitutionnel. Cette loi, toutefois, ne concerne pas que l’information en contexte électoral. Elle donne de nouveaux pouvoirs de censure au Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) et organise la coopération avec les géants d’Internet (Facebook, Google, YouTube, Twitter) afin de lutter contre toute production d’informations qui serait susceptible de « troubler l’ordre public » (16). Cette nouvelle forme de censure d’Etat, et les dangers potentiels pour la liberté d’expression et d’information qu’elle porte, furent à l’époque critiqués en vain par le Syndicat National des Journalistes (SNJ), Reporters Sans Frontières (RSF), le Syndicat de la presse indépendante d’information en ligne (SPIIL), des associations de défense de la liberté numérique comme la Quadrature du Net et des chercheurs spécialisés (17).

Remarquons que cette nouvelle avancée dans la société de contrôle de l’information repose sur une justification très fragile car les recherches sociologiques ne confirment pas cette centralité des fake news dans l’évolution d’un débat public, et encore moins d’une élection (18). Le développement majeur de cette façon de faire du journalisme (le fact checking) a donc d’autres raisons. Inventé au départ pour vérifier la véracité des discours politiques (19), ce style de journalisme fait partie d’une tentative de reconquête de crédibilité des médias traditionnels lors même qu’il se situe à l’opposé du journalisme d’investigation puisqu’il permet de s’affranchir de toute démarche d’enquête sur le terrain (les articles pouvant s’écrire entièrement depuis son bureau à l’aide d’un ordinateur et d’un téléphone). Le fake checking est peu coûteux. Subventionné par les géants d’internet, il devient même rentable économiquement.

Les nouveaux habits de la censure

La lutte contre la propagande terroriste et les « contenus haineux » d’extrême droite a été au cœur du développement de nombreuses techniques de censure développées par ces géants d’Internet en collaboration avec les Etats. Puis, elle s’est étendue peu à peu à d’autres formes de censure de contenus plus politiques, au point d’exercer une véritable police de la pensée : « les grandes plateformes du web, de par leur position oligopolistique sur le marché de l’information, exercent ce pouvoir à trois niveaux distincts. En mettant à disposition des outils de prise de parole, elles les contraignent en même temps qu’elles les rendent possible, en leur appliquant un format. Leurs algorithmes, ensuite, ordonnent ces prises de parole disparates en distribuant la visibilité dont elles ont besoin pour toucher leur public. Enfin, leurs dispositifs de modération, qui articulent détection automatique et supervision humaine, exercent des fonctions de police en définissant ce qui peut ou non être dit, et en punissant les discours (ou les images) qui contreviennent aux règles » (20).

Cela étant, la censure n’est que le versant le moins présentable de processus de contrôle de l’information plus globaux. Comme le disait déjà Roland Barthes (Sade, Fourier, Loyola, 1971), « la vraie censure ne consiste pas à interdire (à couper, à retrancher) […] mais à étouffer, engluer dans les stéréotypes […] à ne donner pour toute nourriture que la parole consacrée des autres, la matière répétée de l’opinion courante » (21). Désormais, « la censure ne doit plus être seulement pensée comme le résultat de pressions directes et concrètes exercées sur les différents maillons de la chaîne de sens par les détenteurs identifiés de l’autorité d’État ou d’Église, mais comme le processus toujours et partout à l’œuvre de filtrage des opinions admises. Bien plus, cette ‘nouvelle censure’ […] passerait moins par l’interdit jeté sur la parole dissidente que par la promotion d’une parole conforme aux intérêts des institutions et des groupes qui les dominent » (22). La censure, au sens sociologique large comme au sens juridique réduit, est donc inséparable de la doxa qu’elle sert.


Bill la piquouze

L’OMS et la Fondation Bill Gates : deux puissances supranationales qui joignent leur influence

Les géants de l’Internet ne sont pas les seuls à s’immiscer dans le contrôle de l’information par le biais du financement des médias. C’est aussi le cas de la super-puissance que constitue la Fondation Bill & Melinda Gates. Le fondateur de Microsoft et Windows est devenu la personnalité la plus riche du monde au milieu des années 1990 (il a été récemment détrôné par le propriétaire d’Amazon, Jeff Bezos). Avec une fortune personnelle approchant les 100 milliards de dollars, il est plus riche que la plupart des pays du monde et, entre autres investissements, il finance de nombreux médias. En France, il subventionne en particulier Le Monde (2,13 millions de dollars pour l’année 2019) (23). Cette fondation consacre par ailleurs une partie très importante de ses dons (défiscalisés) à la santé, avec un prisme techno-industriel précis : « dans le domaine de la santé, la Fondation mène des actions de grande ampleur contre le sida, la tuberculose et le paludisme, traduisant son obsession pour la technologie par un intérêt tout particulier pour les vaccins, au mépris de solutions moins industrielles et potentiellement tout aussi efficaces » (24). En outre, la fondation de Bill Gates est devenue extrêmement influente au sein de l’OMS dont elle est le premier des contributeurs privés du budget avec 455 millions de dollars en 2019. Dans le classement général des financeurs, la Fondation est encore dépassée de peu par la Grande-Bretagne (464 millions de dollars en 2019) et surtout les États-Unis (853 millions de dollars en 2019) (25). Toutefois, le quatrième financeur dans ce classement (avec 389 millions de dollars en 2019) n’est autre que l’Alliance GAVI (Global Alliance for Vaccines and Immunization), organisation internationale de promotion des vaccins dont la Fondation Gates est également le principal financeur. Enfin, le neuvième et le dixième plus importants financeurs de l’OMS (respectivement 168 et 116 millions de dollars en 2019) sont deux associations caritatives internationales basées aux États-Unis : le Rotary International et le National Philanthropic Trust. Et la Fondation Bill Gates est aussi l’un des premiers financeurs de ces deux associations par le biais des dons défiscalisés. Dès lors, si l’on additionne les principaux quatre financements dans lesquels elle est impliquée (et ce ne sont pas les seuls), il apparait que la Fondation de Bill Gates est devenue en réalité le premier financeur de l’OMS.

L’OMS a joué un rôle particulièrement actif dans la tentative de maîtriser la communication sur l’épidémie de coronavirus. Depuis le classement de la Covid-19 en « urgence de santé publique internationale » le 30 janvier 2020, son directeur tient des conférences de presse quasi quotidiennes. L’organisation a mis par ailleurs en place tout un système de communication afin de contrer ce qu’elle appelle une « infodémie » qui se caractériserait par la multiplication de « rumeurs et fausses informations ». Son directeur général, Tedros Adhanom Ghebreyesus estimait même que « Notre plus grand ennemi à ce jour, ce n’est pas le virus lui-même. Ce sont les rumeurs, la peur et la stigmatisation » (26). Pour faire prédominer ses messages, l’OMS a mis sur pieds une stratégie de communication mondiale supervisée par Sylvie Briand, directrice du Département des pandémies et épidémies, et pilotée par Andrew Pattison, responsable des « solutions numériques », en lien avec une équipe de six personnes au siège de Genève. Un accord a d’abord été passé avec un partenaire ancien, Google, « pour faire en sorte que les personnes recherchant des informations sur le coronavirus voient les informations de l’OMS en tête de leurs résultats de recherche ». Ensuite, l’équipe de communication s’est assurée le concours des principaux réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest, Tencent, Tik Tok) et mêmes de sociétés comme Uber et Airbnb afin qu’ils diffusent les « bons messages » (27). Enfin, l’OMS et ses partenaires ont recruté des « influenceurs » ou relais d’opinion (28), afin de s’assurer du contrôle des réseaux sociaux et de YouTube, leader mondial de la vidéo en ligne (plus de deux milliards d’utilisateurs mensuels en 2020) et propriété de Google (29).

Conquérir le monopole de l’information légitime

La crise sanitaire ouverte par l’épidémie de Sars-CoV-2 aura été l’occasion d’une tentative historiquement inédite de contrôle de l’information à l’échelle mondiale, d’autant plus importante à comprendre que cette épidémie a fait l’objet d’une couverture médiatique sans précédent dans l’histoire (30). Dans cet article, nous avons passé en revue les composantes de ce processus international de normalisation éditoriale visant à assurer ce que Bourdieu appelait « le monopole de l’information légitime » (31). Ce système de contrôle est destiné à assurer la prédominance médiatique, et derrière le consentement des populations, à l’égard du contenu d’un message général qui pourrait être résumé ainsi : 1) une pandémie menace la survie de l’humanité entière, 2) il n’existe aucune thérapeutique pour guérir les malades, 3) il faut confiner les populations, 4) la délivrance viendra uniquement d’un vaccin.

Par ailleurs, la doxa n’est pas seulement la pensée dominante et présentée comme légitime par les élites de la société à un moment donné. Elle est aussi une vision du monde qui concourt à protéger l’ordre social et politique établi (32). Elle contient en effet une deuxième prémisse qui consiste à penser en substance que « le gouvernement fait ce qu’il peut », « il n’y a pas grand-chose d’autre à faire », voire même à en déduire que « c’est une obligation morale que de soutenir l’action du gouvernement dans ce moment exceptionnellement difficile ». Et autres variantes. La doxa prend alors la dimension de ce que Bourdieu appelait une sociodicée : « Max Weber disait que les dominants ont toujours besoin d’une ‘théodicée de leur privilège’, ou, mieux, d’une sociodicée, c’est-à-dire d’une justification théorique du fait qu’ils sont privilégiés » (33). En l’occurrence, il s’agit de faire accepter « une philosophie de la compétence selon laquelle ce sont les plus compétents qui gouvernent » (34).

Pour que la sociodicée fonctionne, il est ainsi crucial de contrôler l’information. Dans cet article, nous avons argumenté l’hypothèse selon laquelle quatre ensembles d’acteurs ont, de fait, des intérêts convergents à organiser ce contrôle et s’assurer du succès du message qu’ils ont choisi de faire passer. 

Le premier est représenté par le tandem désormais indissociable que forment l’OMS et son nouveau grand financeur la Fondation Bill Gates, dont le programme de vaccination mondiale constitue la pierre angulaire de la pensée sanitaire. Le second ensemble est constitué par la plupart des gouvernements occidentaux de type libéraux, qui ont été incapables de penser une autre stratégie que le confinement général, qui redoutent à présent les conséquences électorales et juridiques de leur gestion de la crise sanitaire et veulent donc s’assurer que leur version de l’histoire ne sera pas fondamentalement remise en question. Le troisième ensemble d’acteurs est constitué par les médias traditionnels qui sont confrontés de façon croissante à une crise de confiance majeure dans les populations (35), et pour qui le contrôle et si possible l’exclusivité de la diffusion de l’information légitime sur la crise sanitaire constitue presque une question de survie. Enfin, le quatrième type d’acteurs sont les « géants du numérique » qui contrôlent de nos jours non seulement les réseaux sociaux mais aussi et de plus en plus les médias traditionnels, et qui profitent de la crise sanitaire pour accroître encore leur emprise sur la vie numérique (36), ainsi que leurs profits publicitaires (37).

Il resterait cependant à investiguer plus en détail les liens entre ces quatre acteurs, les supposés « experts » dont ils s’entourent et les industries pharmaceutiques, premières concernées financièrement par la gestion de la crise du Covid, et dont les stratégies de lobbying et de trafic d’influence sont connues par ailleurs (38).

Références

(1) L. Mucchielli, « Le complotisme pour les nuls (à l’occasion d’un récent documentaire) », Mediapart. Le blog, 16 novembre 2020 [en ligne].

(2) P. Flichy, « Internet et le débat démocratique », Réseaux, 2008, 4, p. 159-185.

(3) E. Herman, N. Chomsky, La fabrication du consentement. De la propagande médiatique en démocratie, Marseille, Agone, 2008.

(4) Voir aussi D. Frau-Meigs, « Le journalisme aux États-Unis : une profession sous influences », Parlement[s], Revue d’histoire politique, 2004, 2, p. 64-79.

(5) « Médias français : qui possède quoi ? », Le Monde Diplomatique, décembre 2020.

(6) A. Rousseaux, « Le pouvoir d’influence des dix milliardaires qui possèdent la presse française », Basta Mag, 7 avril 2017.

(7) Ministère de la Culture, « Tableaux des titres et groupes de presse aidés en 2017 » [en ligne].

(8) Voir le rapport de la Cour des comptes, Les aides de l’Etat à la presse écrite, Paris, 2013, p. 45sqq.

(9) F. Schmitt, « La presse obtient à son tour un plan de relance », Les Echos, 27 août 2020.

(10) S. Halimi, Les nouveaux chiens de garde, Paris, Raisons d’Agir, 1997 ; F. Ruffin, Les petits soldats du journalisme, Paris, Les Arènes, 2003 ; P. Merlant, L. Chatel, Médias. La faillite d’un contre-pouvoir, Paris, Fayard, 2009 ; A. Ancelin, Le Monde libre, Paris, Les liens qui libèrent, 2016 ; L. Mauduit, Main basse sur l’information, Paris, Don Quichotte, 2016.

(11) D.-J. Rahmil, « Google finance les médias et dessine les nouvelles tendances du journalisme », L’ADN, 2 avril 2019.

(12) G. Pépin, « ‘Fake news’ : Facebook va rémunérer des éditeurs français et fait sa publicité dans la presse », NextInpact, 26 avril 2017 ; voir aussi Le Canard enchaîné, 3 janvier 2018.

(13) Lors du Journal de 13h de France Inter.

(14) L’Observatoire du journalisme, « Tout ce que les éditeurs perdent, Facebook et Google le gagnent », 21 janvier 2018 [en ligne : https://www.ojim.fr%5D. On sait que le modèle économique de Facebook est tout entier basé sur la publicité : cela a représenté 98% de ses recettes en 2019 (R. Badouard, Les nouvelles lois du web, Op.cit., p. 73).

(15) I. Bokanovski, Internet. Une plongée dans le web de l’influence, Paris, Balland, 2020, p. 61sqq.

(16) En ce qui concerne le CSA, un exemple de cette nouvelle forme de censure est survenu au tout début du mois de janvier 2021 lorsque cette agence a sanctionné la radio RMC pour avoir invité en août 2020 le professeur Christian Perronne à s’exprimer lors même que « cet invité était le seul membre du corps médical présent en plateau » et que « ces déclarations n’ont pas fait l’objet d’une contradiction suffisante ». « Dès lors, l’éditeur ne peut être regardé comme ayant fait preuve d’honnêteté et de rigueur dans la présentation et le traitement de l’information sur la pandémie » (« Le CSA met en demeure RMC pour une émission avec le professeur Perronne », 20 minutes, 6 janvier 2021). On notera toutefois que l’ensemble des médias passent leur temps à inviter des médecins depuis le mois de mars dernier et que le CSA n’a jamais relevé une absence de « contradiction suffisante » lorsque ces médecins expriment des propos qui coïncident avec le discours gouvernemental. Il s’agit d’une part d’un « deux poids, deux mesures » flagrant, et d’autre part d’un acharnement sur un médecin qui venait d’être démis de sa chefferie de service par le directeur de l’AP-HP (AFP, 17 décembre 2020).

(17) L. Haéri, « Loi contre les fake news : chasse aux fausses informations ou nouvelle censure ? », Le Journal Du Dimanche, 7 juin 2018. L’article interviewe notamment le sociologue Romain Badouard, auteur de Désinformation, rumeur et propagande, Limoges, FYP éditions, 2017.

(18) Y. Benkler, R. Faris, H. Roberts, Network Propaganda. Manipulation, Disinformation, and Radicalization in American Politics, Oxford, Oxford University Press, 2018.

(19) L. Bigot, Fact-checking vs fake news. Vérifier pour mieux informer, Paris, INA Éditions, 2019.

(20) R. Badouard, Les nouvelles lois du web. Modération et censure, Paris, Seuil, 2020, p. 12.

(21) Cité par P. Roussin, « Liberté d’expression et nouvelles théories de la censure », Communications, 2020, 1, p. 26.

(22) L. Martin, « Censure répressive et censure structurale : comment penser la censure dans le processus de communication ? », Questions de communication, 2009, 15, p. 71.

(23) « Le quotidien Le Monde a reçu plus de 4 millions de dollars de la fondation de Bill Gates », Covidinfos, 11 mai 2020 [en ligne : https://covidinfos.net/].

(24) L. Astruc, L’art de la fausse générosité. La Fondation Bill et Melinda Gates, Arles, Actes Sud, 2020, p. 12.

(25) https://www.who.int/fr/about/planning-finance-and-accountability/how-who-is-funded

(26) Cité par I. Mayault, « La rumeur, l’autre épidémie qui préoccupe l’OMS », Le Monde, 6 mars 2020. (27) M. Richtel, « W.H.O. Fights a Pandemic Besides Coronavirus: An ‘Infodemic’ », New York Times, 6 février 2020 ; cf. aussi F. Magnenou, « Comment l’OMS s’efforce de contenir l’infodémie qui entoure l’épidémie », France TV Info, 8 février 2020.

(28) Parmi ces influenceurs, côté francophone, on peut citer par exemple Lê Nguyên Hoang (près de 200 000 abonnés sur sa chaîne YouTube « Science4All », Thibaud Fiolet (et son site « Quoi dans mon assiette »), le groupe « Osons causer » (près de 300 000 abonnés sur YouTube et près d’un million sur Facebook) ou encore Jérémy Descoux, (98 000 abonnés sur sa chaîne « Asclépios », président du Collectif « FakeMed », un réseau de médecins militants souvent très virulents, qui s’est fait connaître par sa lutte contre l’homéopathie). Certains de ces influenceurs apparaissent dans une vidéo intitulée « Coronavirus : chaque jour compte », postée sur YouTube le 14 mars 2020, et dont la liste des intervenants est en ligne : https://docs.google.com/document/d/1x-euHB-V72ipNttBj1KP6O_aEBGK0qKafqphMRBZK1I/edit#heading=h.3bjrhorulj7v Il est probable que Facebook « sponsorise » certains influenceurs dans sa stratégie de promotion de contre-discours (R. Badouard, les nouvelles lois du web, Op.cit., p. 97), mais on ignore lesquels.

(29) Sur ce phénomène typique des années 2010-2020, cf. D. Frau-Meigs, « Les youtubeurs : les nouveaux influenceurs ! », Nectart, 2017, 5 (2), p. 126-136.

(30) A. Bayet, N. Hervé, « Information à la télé et coronavirus : l’INA a mesuré le temps d’antenne historique consacré au Covid 19 », INA. La revue des médias, 24 mars 2020 [en ligne] ; N. Hervé, « Coronavirus. Etude de l’intensité médiatique », Working paper, 30 juin 2020 [en ligne : http://www.herve.name/coronavirus].

(31) P. Bourdieu, Sur la télévision, Paris, Seuil, 1996, p. 82.

(32) P. Bourdieu, La Distinction. Critique sociale du jugement, Paris, Minuit, 1979, p. 549-550.

(33) P. Bourdieu, « Le mythe de la ‘mondialisation’ et l’Etat social européen », repris dans Contre-feux, Paris, Raisons d’agir, 1998, p. 49.

(34) Ibid., p. 48.

(35) De la dernière enquête Kantar/La Croix, il ressort un niveau inégalé de défiance vis-à-vis des journalistes, 68 % des personnes interrogées considérant qu’ils ne sont pas assez indépendants des pouvoirs politiques, et 61 % qu’ils ne sont pas assez indépendants vis-à-vis des « pressions de l’argent » (A. Carasco, « Baromètre médias : pourquoi 4 Français sur 10 boudent l’information », La Croix, 15 janvier 2020).

(36) S. Zuboff, L’âge du capitalisme de surveillance, Paris, Zulma, 2020. Sur la banalisation des technologies de surveillance de masse pendant la « crise sanitaire », cf. O. Tesquet, Etat d’urgence technologique. Comment l’économie de la surveillance tire parti de la pandémie, Paris, Premier Parallèle, 2021.

(37) R. Vitt, « Vacciné contre la Covid-19, Google bat tous les records en 2020 », Presse Citron, 27 décembre 2020 ; « En pleine crise, les GAFA affichent des profits flamboyants », Frenchweb, 30 octobre 2020 en ligne]

(38) L. Mucchielli, « Trafic d’influence : le rôle de l’industrie pharmaceutique dans la controverse sur le traitement médical de la Covid », Les Cahiers du CEDIMES, 2021, 16, p.76-86.

= = =

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

 


Police de la pensée et de l’info
BOYCOTT !

Covidisme : 10 cagades du dogme…

Posted in actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, Internet et liberté, média et propagande, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, presse et média, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , on 10 février 2021 by Résistance 71

COVID19 : Debunkage du narratif de propagande

Annes Bouria

4 février 2021

url de l’article original:
https://www.kairospresse.be/article/covid19-debunkage-du-narratif-de-propagande/

Dans cet article, Annes Bouria, qui observe d’un œil attentif ce qu’il se passe depuis le début de la crise sanitaire, nous propose 10 points de débunkage(1) à propos du narratif officiel de la crise sanitaire et des croyances du grand public autour du covid.

1) LE «  CORONAVIRUS  » EST UN VIRUS EXTRÊMEMENT DANGEREUX

Les coronavirus sont une famille de virus à laquelle appartient le Sars-cov2, agent de la maladie appelée covid19. Cette dernière est une pneumonie atypique potentiellement dangereuse pour certaines catégories de la population, tout comme les autres infections respiratoires par ailleurs… Sinon, pas tant que ça. Du moins, pas autant que ce que l’on a cru au début. Le taux de létalité réel (nombre de morts par personnes infectées) est évalué entre 0,27 et 0,65 %(2). C’est 5 à 15 fois moins que les 3 % donnés en début de pandémie. C’est du même ordre de grandeur que le taux de létalité de la grippe saisonnière (0,1- 0,5 %) et bien loin des taux de létalité des virus les plus mortels comme Ebola ou la variole qui dépassent largement les 20 %.

De plus, la mortalité par tranche d’âge est éloquente(3) : seules les personnes âgées payent, malheureusement, un lourd tribut à cette maladie. Dans les données statistiques belges, il n’y a aucune surmortalité dans les tranches d’âges inférieures à 65 ans pour l’année 2020. En Belgique(4), près de la moitié des décès « covid » ont eu lieu en maison de repos(5).

Le fait est qu’une très grande majorité de « morts covid », 92 % selon un rapport Sciensano (6), sont des décès de patients ayant un ou plusieurs facteurs de risques appelés comorbidités. Beaucoup de victimes étaient donc malheureusement déjà très faibles lorsqu’elles ont été contaminées. Aussi, on peut se demander à quel point le virus a joué un rôle dans la mort de ces personnes ?

Les cas graves chez les personnes en dessous de 45 ans et en bonne santé sont pratiquement anecdotiques ! En tout et pour tout, on observe une large proportion d’asymptomatiques ou peu symptomatiques(7) (l’équivalent d’un rhume ou d’un état grippal), moins de 5 % des « cas covid » doivent être hospitalisés, avec environ 1 % de cas graves nécessitant un passage en soins intensifs(8) qui sont en grande partie des personnes âgées et/ou fragiles.

Quant aux séquelles du covid, elles sont difficiles à évaluer, mais semblent réversibles et concernent surtout des fatigues ou des pertes de l’odorat. Seuls 20 à 30 % des patients hospitalisés (eux même très minoritaires) présenteraient encore des séquelles majeures 60 jours après rémission(9).

Avec jusqu’à 75 % d’asymptomatiques, une maladie qui épargne quasi totalement les enfants et une médiane des décès à plus de 80 ans(10)…Sans minimiser la douleur ou la souffrance des victimes et de leurs familles, on peut objectivement trouver pire comme affection.

2) C’EST UN VIRUS TRÈS CONTAGIEUX

Là encore, il n’a rien d’exceptionnel. La contagiosité du Sars-cov2 est du même ordre que la plupart des infections respiratoires virales, un peu plus contagieuses que la grippe, sans plus.

On peut calculer théoriquement la contagiosité d’une maladie grâce à une formule mathématique appelée R0 ou «  taux de reproduction  ». Celui du covid19 varie, selon la littérature, entre 2 et 4(11). Le R0 de la grippe saisonnière est d’environ 2, celui des oreillons est de 4 à 7, la rubéole de 5 à 7, la diphtérie 6 à 7, la varicelle de 10 à 12 la coqueluche de 12 à 17, et la rougeole de 12 à 18…(12)

Donc, contrairement à ce que l’on nous fait croire, le Sars-cov2 n’est pas plus contagieux que ses cousins, les autres coronavirus, responsables des rhumes qui ont des R0 qui se situent aussi aux alentours de 3.

3) IL N’Y A PAS DE TRAITEMENTS

Faux ! L’orthodoxie méthodologique protocolaire des milieux académiques acoquinés au monde de l’industrie pharmaceutique, s’attache aux essais cliniques randomisés en double aveugle comme seule valeur de preuve. Mais ni la science ni la médecine ne peuvent se résumer à ce type de mesures statistiques. La médecine, c’est soigner les gens, quant à la science elle consiste principalement en l’observation… Et dans ce domaine, les observations faites par les praticiens de terrain à travers le monde ont mis en évidence plusieurs thérapeutiques qui donnent de bons résultats(13). Nous ne reviendrons pas sur la polémique de l’Hydroxychloroquine, mais cette dernière est utilisée dans beaucoup de pays avec des résultats satisfaisants selon leurs autorités sanitaires, le Maroc, la Grèce, l’Inde… Pour ne citer qu’eux(14). L’Azithromycine, un antibiotique fréquemment utilisé dans les infections respiratoires, est aussi plébiscitée par de nombreux médecins généralistes, car il semble éviter les formes graves, à condition d’être administré tôt dans l’infection. Utilisée en Afrique, l’Artemisia annua semble aussi avoir une efficacité contre la covid(15). Sans parler de l’Ivermectine, un antiparasitaire dont l’efficacité est aujourd’hui largement démontrée.

En prophylaxie (en prévention), le zinc et la vitamine D pourraient permettre de réduire drastiquement l’incidence des cas graves. Aux stades plus avancés, on peut recourir aux corticoïdes comme la dexaméthasone, les anticoagulants pour éviter les phénomènes de thromboses, ou encore l’oxygénothérapie.

L’intubation des patients en soins intensifs est surtout due au fait qu’ils arrivent à l’hôpital à des stades très avancés de la maladie. Chose qui se produit logiquement lorsqu’on choisit de ne pas soigner les gens en leur disant de rester chez eux et de ne prendre que du paracétamol…

4) NOUS AVONS ASSISTÉ À UNE «  DEUXIÈME VAGUE  »

Le concept de «  vague  » ne repose sur aucun modèle épidémiologique d’infections virales. Il s’agit d’une terminologie de novlangue anxiogène qui ne reflète absolument pas la dynamique des épidémies virales.

Les modèles épidémiologiques viraux observent des constantes(16) : un pic épidémique où l’infection est très virulente, puis s’estompe. Ensuite, soit le pathogène disparaît, soit il mute, s’adapte à son hôte et devient cyclique/saisonnier (comme c’est le cas de la grippe et d’autres virus endémiques). Il semblerait que ce soit le deuxième chemin que le Sars-cov2 ait emprunté.

Aujourd’hui, on nous parle de 3ème vague comme si l’hypothétique pic de covid à venir et l’épisode d’automne étaient issus du même phénomène épidémique que le premier épisode de mars 2020. Il n’en est rien, car ce sont des variants différents du virus qui se sont propagés(17). La «  deuxième vague  » était une épidémie différente de la première, et n’était pas un «  rebond  » de la première voire un phénomène prévisible ou inexorable. Sinon, pourquoi n’y a-t-il pas eu de «  deuxième vague  » en extrême orient…  ?

Tout ce que nous pouvons faire ce sont des observations, car nous ne savons pas de quoi l’avenir est fait, en revanche, les spéculations catastrophistes vont bon train !

5) LES VARIANTS OU MUTANTS SONT NÉCESSAIREMENT PLUS DANGEREUX

Encore une fois, c’est une idée reçue largement véhiculée par les médias sensationnalistes. Tous les micro-organismes mutent, surtout les virus. Et la catégorie à laquelle appartient le Sars-cov2, les virus à ARN, mute énormément(18). Les virus responsables de la grippe mutent également. Chaque année, ce sont des mutants différents de l’an dernier qui donnent les épidémies hivernales. Le but d’un virus n’est pas de tuer ses hôtes, mais de s’y adapter pour survivre et se multiplier. C’est pourquoi, généralement, un virus mutant peut être plus contagieux sans être plus mortel.

Depuis le début de la pandémie, on a recensé 12.000 mutations de ce Sars-cov2, seules quelques-unes ont eu un impact sur la dynamique de la pandémie(19)… de quoi relativiser donc  !

6) IL Y A UNE AUGMENTATION DES « CAS » ET DES «  CONTAMINATIONS  »

Il ne s’agit pas de « cas » ou de « contaminations » au sens clinique du terme. Ce qu’il se passe c’est que les autorités, ainsi que la presse, recensent des tests PCR protocolaires où l’on détermine si un individu est porteur du virus. Mais cela ne signifie pas nécessairement que la personne soit malade ni contagieuse(20). D’autant qu’une majorité de positifs sont asymptomatiques, cela signifie, au pire qu’ils sont en période d’incubation, ou au mieux que leur système immunitaire a géré le virus et que le patient est potentiellement immunisé.

Sans compter que les tests PCR sont très sensibles et font sortir des faux positifs. Selon certaines études, jusqu’à 90 % des tests PCR positifs n’ont aucune signification clinique lorsqu’ils sont réalisés de manière aussi large au sein d’une population(21).

Seuls des indicateurs comme les hospitalisations, l’occupation en soins intensifs et la mortalité ont une signification quant à la gravité de l’épisode épidémique. Et là encore, tout n’est pas fiable à 100 %, car ces indicateurs se basent aussi sur des tests PCR…

7) IL FAUT IMPOSER DES RÈGLES À TOUT LE MONDE POUR PROTÉGER LES PERSONNES VULNÉRABLES

Il s’agit du sophisme sur lequel repose toute la politique sanitaire coercitive si l’on tient compte des données épidémiologiques par tranche d’âge.

Oui, les personnes âgées et/ou présentant des facteurs de risque sont invitées à se protéger. Mais le reste de la population n’a pas à maintenir toutes ces règles sanitaires étant donné qu’elle présente peu de risques et est donc potentiellement un vivier pour construire l’immunité collective de la population. Et cette immunité collective, c’est réellement le meilleur moyen de protéger les personnes à risque à moyen terme(22).

Au début de l’épidémie, on a imposé toutes les mesures sanitaires, car on n’avait pas encore d’immunité collective, aujourd’hui les mesures qui sont prises empêchent de l’atteindre. Comme pour l’affaire des masques, déconseillés, puis obligatoires, c’est à n’y rien comprendre  !

8) LE VACCIN EST LA PANACÉE, NOTRE « SEULE CHANCE » DE VENIR À BOUT DU VIRUS

Tout d’abord, La vaccination est un OUTIL sanitaire, pas une « baguette magique ». Or, on assiste littéralement à un dogmatisme vaccinaliste sans précédent, qui relève davantage de la foi que de la démarche scientifique ! Cette stratégie consiste à miser sur l’immunité collective artificielle obtenue grâce à une vaccination massive. Cette dernière n’étant, en réalité, qu’une « imitation » de l’immunité collective naturelle, mais sans les inconvénients sanitaires comme les cas graves et les décès. Du moins, en théorie…

Pour l’instant, seuls deux (bientôt trois) vaccins sont disponibles en Belgique. Et ces deux premiers vaccins impliquent une nouvelle technologie à ARN messager pour laquelle nous n’avons aucun recul chez l’homme à une si grande échelle.

Les seules données dont nous disposons pour évaluer l’efficacité et la sécurité de ces vaccins sont les publications des firmes pharmaceutiques sur leurs essais cliniques de phase III, réalisés sur un laps de temps inédit. Autrement dit, contrairement à ce qu’affirme péremptoirement cette gigantesque propagande vaccinaliste, on nage dans le flou. Aucune certitude sur les risques réels à long et moyen terme, qui demeurent inconnus. Rien n’indique avec certitude que cette campagne de vaccination sera efficace pour réduire l’incidence des cas graves. Surtout lorsqu’on nous affirme que nous ne savons pas si les personnes vaccinées seront toujours contagieuses ni combien de temps durera l’immunité hypothétique conférée par les vaccins, ou si ces derniers seront efficaces face aux nouveaux variants(23).

Quand bien même, quel intérêt y a-t-il à vacciner toute une population pour une affection aussi peu létale dans les tranches d’âges qui correspondent à la population active ?

Selon le principe de la balance bénéfice/risque, ces vaccins devraient être réservés aux personnes à risque exclusivement. Mais l’imposer ou le conseiller à l’ensemble de la population, à ce stade, il est légitime de considérer que c’est une ineptie !

9) LE CONFINEMENT ET LE PORT DU MASQUE OBLIGATOIRE SONT DES SOLUTIONS EFFICACES

Le confinement et l’obligation du port du masque sont des mesures politiques et non médicales. Elles ne reposent sur aucune preuve scientifique d’efficacité tant sur la dynamique épidémique que sur la mortalité. ABSOLUMENT RIEN ! C’est d’ailleurs ce à quoi a abouti l’investigation scientifique du plus éminent épidémiologiste au monde, le Professeur Ioannidis de l’université de Stanford, dans une étude minutieuse parue dans la revue European Journal of Clinical Investigation(24).

Par simple observation, les pays n’ayant imposé aucune de ces mesures (la Suède, la Biélorussie, l’Estonie) ou de manière locale ou allégée (Allemagne, Pays-Bas, Croatie) ont peu ou prou les mêmes courbes épidémiques(25), sans surmortalité significative, et s’en sortent même mieux que les pays qui ont imposé ces règles de manière drastique (Belgique, France, Italie, Espagne et Royaume-Uni)(26) !

Souvenez-vous de la raison pour laquelle on a imposé le 1er confinement  : aplanir la courbe des hospitalisations afin de ne pas saturer les lits de réanimation. Cet aplanissement de la courbe n’a JAMAIS été scientifiquement démontré, et le narratif officiel s’attache à confondre coïncidence et causalité lorsqu’il prétend que les «  lock-down  » sont suivis d’une chute de l’incidence des cas. Le confinement aurait soi-disant servi à éviter la saturation d’un système hospitalier déjà sous tension depuis 20 ans et très sont souvent surchargées lors des pics épidémiques de grippes(27).

Que l’on soit clair :

Il y a une différence entre dépister, isoler et traiter des malades contagieux (comme il s’est toujours fait en matière d’épidémie), et confiner aveuglément l’ensemble de la population sans discernement et sans prise en charge de proximité. Certaines études ont même montré l’effet inverse de celui escompté(28), sans parler de la mortalité secondaire (suicides, maladies non dépistées) ainsi que des conséquences sociales et économiques catastrophiques.

Il y a aussi une différence entre porter CORRECTEMENT, de manière hygiénique, un masque de protection type FFP2 ou chirurgical, dans les lieux clos et bondés en phase de pic épidémique, lorsque le risque de contagion est grand surtout, si l’on est une personne à risque, et imposer de porter des bouts de tissus ou des masques chirurgicaux mal utilisés, sans règles d’hygiène préalables, y compris en extérieur et en dehors d’une période de pic épidémique par-dessus le marché. Ça, c’est de la grosse foutaise, pardon !

Non, il est légitime de penser que le confinement aveugle et le port du masque obligatoire entraînent plus d’inconvénients que d’avantages escomptés.

10) LES AUTORITÉS SAVENT CE QU’ELLES FONT

Il est dans certains esprits peu subversifs l’idée que la classe dirigeante a le pouvoir parce qu’elle le mérite ou qu’elle a une capacité à diriger. Il n’y a rien de plus faux. Le système politique et le pouvoir hiérarchique des instances autoritaires en général, fonctionnent par médiocratie et cooptation. C’est-à-dire que les hauts dirigeants choisissent à des postes subalternes des individus médiocres, mais obéissants et reconnaissants.

Dans ce contexte, les personnes qui cherchent à obtenir des postes de pouvoir et de responsabilité sont rarement compétentes, honnêtes ou bienveillantes. Ce sont des gens qui avouent rarement leurs erreurs, persistent dans leurs fourvoiements et n’ont que leur ambition carriériste comme objectif. Sans parler de leurs conseillers technocrates, souvent en conflits d’intérêts, qui ont des visions totalement déconnectées des réalités et agissent plus par idéologie que pragmatisme. Un sacré cocktail !

C’est pourquoi, en conclusion, il est urgent de mettre fin à cette hystérie politico-médiatique ainsi qu’aux mesures sanitaires contre-productives, antidémocratiques et sans fondements médicaux ni scientifiques.

  1. Démystification.
  2. https://www.who.int/bulletin/online_first/BLT.20.265892.pdf
  3. https://datastudio.google.com/embed/reporting/c14a5cfc-cab7-4812-848c-0369173148ab/page/QTSKB
  4. https://statbel.fgov.be/fr/propos-de-statbel/que-faisons-nous/visualisations/mortalite
  5. https://covid-19.sciensano.be/sites/default/files/Covid19/COVID-19_Daily%20report_20210124%20-%20FR.pdf
  6. https://covid-19.sciensano.be/sites/default/files/Covid19/COVID-19_THEMATIC%20REPORT_COVID-19%20HOSPITALISED%20PATIENTS_FR.pdf
  7. https://www.sciensano.be/fr/coin-presse/analyse-covid-19-75-des-personnes-positives-au-sars-cov-2-etaient-asymptomatiques-au-moment-du-test# :~:text=Parmi%20ceux%2Dci%2C%203%20%25,encore%20tout%20%C3%A0%20fait%20clair.
  8. https://datastudio.google.com/embed/reporting/c14a5cfc-cab7-4812-848c-0369173148ab/page/uTSKB
  9. https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2774380
  10. https://lameuse.sudinfo.be/555970/article/2020-05-07/voici-les-vrais-chiffres-de-la-mortalite-du-coronavirus
  11. https://www.rtbf.be/info/societe/detail_sous-haute-surveillance-pour-le-deconfinement-comment-calculer-et-influer-sur-le-taux-de-reproduction-du-coronavirus?id=10495753
  12. https://www.sante-sur-le-net.com/r0-virus-le-plus-contagieux/
  13. https://www.amjmed.com/article/S0002-9343(20)30673-2/fulltext?fbclid=IwAR3dgQqVr_AzbGNscCWeyR8BCRlv4ALzg51IUaIFUcyeyDuD6SNYFziP-7w
  14. https://www.sciencepresse.qc.ca/actualite/covid-19-depister-desinfo/2020/10/28/hydroxychloroquine-fini-probablement
  15. https://www.rtbf.be/info/societe/detail_l-artemisia-une-plante-antipaludeenne-efficace-contre-le-coronavirus?id=10570600
  16. https://www.virologie-uclouvain.be/fr/chapitres/transmission-epidemiologie/comportement-du-virus-dans-la-population
  17. https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/coronavirus-coronavirus-variante-espagnole-virus-origine-deuxieme-vague-meurtriere-europe-80914/
  18. https://www.sciencesetavenir.fr/sante/les-mutations-un-mode-d-adaptation-normal-des-virus_140746
  19. https://www.nature.com/articles/s41467-020-19818-2
  20. https://www.rtbf.be/info/societe/detail_coronavirus-vous-avez-un-test-pcr-positif-et-vous-ne-l-etes-peut-etre-pas-ou-vous-n-etes-pas-contagieux?id=10578123&fbclid=IwAR3p8ZO6P6PYfiRAtGflBjoA5k3GrHjkTXnjmE_yRY7DNSRB_7jbkF_KTVE
  21. https://www.nytimes.com/2020/08/29/health/coronavirus-testing.html?fbclid=IwAR3p8ZO6P6PYfiRAtGflBjoA5k3GrHjkTXnjmE_yRY7DNSRB_7jbkF_KTVE
  22. https://www.grippe65plus.fr/histoires/immunit%C3%A9-collective-prot%C3%A9ger-les-membres-vuln%C3%A9rables-de-la-communaut%C3%A9?fbclid=IwAR3p8ZO6P6PYfiRAtGflBjoA5k3GrHjkTXnjmE_yRY7DNSRB_7jbkF_KTVE
  23. https://www.levif.be/actualite/sante/vaccins-covid-un-arsenal-elargi-mais-des-questions-en-suspens/article-news-1376777.html
  24. https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/eci.13484?fbclid=IwAR3_Qsf8AdtBqEwkrkwRwbRvCFmCN5AQLlFMz7IVMlI5YZx77CdwxDI9Cbc#.YBVB3WnhhoY.facebook
  25. https://www.worldometers.info/coronavirus/
  26. https://www.euromomo.eu/graphs-and-maps/
  27. https://www.legeneraliste.fr/actu-medicale/la-grippe-provoque-lengorgement-de-certains-hopitaux
  28. https://meteopolitique.com/Fiches/Epidemie-Pandemie/analyse/confinement/Absence-de-base-probante-pour-soutenir-le-confinement-general-de-la-population-du-Canada.pdf?fbclid=IwAR3p8ZO6P6PYfiRAtGflBjoA5k3GrHjkTXnjmE_yRY7DNSRB_7jbkF_KTVE