Archive pour société état et démocratie

Crypto-monnaies + 5G = Dictature Technotronique (Dean Henderson)

Posted in actualité, altermondialisme, guerres hégémoniques, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, sciences et technologies, technologie et totalitarisme with tags , , , , , , , , , , , , , , on 19 octobre 2019 by Résistance 71


Crypto-monnaies + 5G = Dictature Technotronique

 

Bitcoin : la pierre de faîte 5G de l’élite mondialiste

 

Dean Henderson

 

18 octobre 2019

 

url de l’article original:

https://hendersonlefthook.wordpress.com/2019/10/18/bitcoin-illuminati-5g-capstone/#more-3982

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

La plus grande victime de cette époque post-réalité à laquelle nous sommes soumis par une élite globale et ses mignons lècheurs de bottes de son management avec l’avènement de ce qui est appelé “les données illimitées”, est en fait la vérité.

Ceux qui défendent la vérité se retrouvent purgés des médias sociaux en masse. Ceux qui expriment les plus gros mensonges reçoivent de plus grandes plateformes médiatiques pour diffuser leur diarrhée verbale. Alex Jones ne fut qu’un leurre. La véritable cible est la gauche révolutionnaire.

L’an dernier des centaines d’Iraniens furent virés de Facebook et de Twitter, tandis que les loyaux au Shah d’Iran, le groupe terroriste du MEK (L’Organisation des Moudjahidines du Peuple), financés depuis des décennies par le MI6 britannique, le Mossad et la CIA, a trouvé que les algorithmes sont très généreux à son égard lorsqu’il s’agit de répandre leurs mensonges aristocratiques.

L’internet, création du DARPA (Defense Avanced Research Program Agency, Pentagone), demeure fermement entre les mains du complexe militaro-industriel et de la sécurité et ils utilisent une opération massive de lavage de cerveau pour parvenir à un contrôle total au travers d’un processus qui consiste en transformer les mensonges en une sorte de consensus bisounours remplissant des “standards de communauté”. Wikipedia fait partie de cette sorcellerie élitiste New Age Wiccan.

Les mensonges sont le plus souvent vigoureusement défendus par les soi-disants “facts checkers” ou “vérificateurs d’info”, qui sont soit des agents du renseignement ou des étudiants de niveau C-, seuvrés d’affection par leurs parents. Cette dernière variété de mignon est la plus insidieuse des deux car ils n’auront jamais suffisamment d’attention et de tape sympathique sur l’épaule, ce qui fait de ces personnes de parfaits Stormtroopers impériaux à vie pour le ministère de la vérité.

Beaucoup de bonnes personnes, comme par exemple Max Keiser, ont même poussé, voire même ont pris le train en marche de la crypto-monnaie en la voyant comme le sauveur de l’humanité des griffes des huit familles banquières privées du cartel du système de la banque centrale.

Ceci est un autre mensonge.

Emmenées par la Bank of America, JP Morgan Chase et Goldman Sachs, les grosses banques des huit familles, sont en train d’acheter les crypto-monnaies comme s’il n’y avait pas de lendemain, tout en investissant des milliards de dollars dans la technologie du blockchain et des technologies d’encryptage et de chiffrage. La grande nouvelle sur Wall Street est que le blockchain va amener une 4ème révolution industrielle.

Plus tôt ce moi-ci, des rumeurs disant que Goldman Sachs avait suspendu ses plans de lancer un bureau d’échange de produits dérivés du Bitcoin a provoqué la chute de la valeur de la crypto-monnaie. Goldman a plus tard nié les faits. Mais pourquoi Goldman Sachs négocierait-elle avec une monnaie dont Keiser et toutes les pom-pom girls du Bitcoin disent qu’elle va remplacer le cartel des banques privées de l’oligarchie ?

Quand on parle d’opération bancaire, financière, il importe peu quel type de moyen d’échange est utilisé, que ce soit en papier, en métaux précieux, en crypto-monnaies ou en miches de pain. Ce qui importe est QUI émet la monnaie d’échange.

Depuis bien des années, une monnaie numérique mondiale a été le rêve des architectes banquiers du Nouvel Ordre Mondial. Voilà ce qu’est le Bitcoin. Les banquiers ont semé leur idée, ils la laissent développer par quelques petits génies de l’informatique, puis ils la récupéreront.

Ils la connecteront avec leur 5G qui vient, leur “internet des choses” et cela deviendra une micro-puce implantée dans le corps humain pour être une “monnaie intelligente”. Ceci sera accepté partout dans le monde, sera traçable et pourra facilement être éteinte si son propriétaire décide qu’il/elle en a assez du fascisme. Bitcoin peut facilement devenir ce qui a été appelé “la marque de la bête” dans le livre des révélations. Si ça l’est, alors cela voudra dire que l’internet sous sa forme d’Intelligence Artificielle, est la bête elle-même.

= = =

Lectures complémentaires:

Dossier-complet–pour-stopper-net-la-dictature-technotronique

Alerte_scientifiques_medecins_5G

dossier-complet-pour-refuser-le-tout-connecte-via-la-5g-la-smart-city-ou-ville-connectee

Agenda-oligarchique-de-depopulation-sarkozy-et-les-compteurs-intelligents

stop-linky-gazpar-5G

Dean Henderson NOM 4 cavaliers apocalypse pétrolière et familles banquières de l’oligarchie

 

 

Publicités

L’anarchat ennemi de la dictature étatico-marchande…

Posted in actualité, altermondialisme, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, société libertaire, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , on 16 octobre 2019 by Résistance 71

 

Le chat, ennemi naturel du libéralisme

 

OSRE

 

Août 2019

 

Source: http://rebellion-sre.fr/le-chat-ennemi-naturel-du-liberalisme/

 

Le chat est par essence un ennemi du système. Il est l’anti-efficacité, l’anti-productivité, l’anti-utilitarisme même. En un mot, c’est l’animal le plus anti-libéral qui soit. D’ailleurs la vie d’un chat ressemble à s’y méprendre à celle d’un chômeur d’aujourd’hui. Le chat dort en moyenne dix-sept heures par jour. Ce qui est considérable au vu du nombre d’insomniaques qui hantent la nuit noire de notre société. Il sort principalement la nuit. Comment pourrait-il alors se rendre efficace le jour comme tout bon homo oeconomicus qui se respecte? Le chat ne connaît ni les cadences infernales, ni la concurrence déloyale. Il ne supporte pas les foules anonymes. Il aime sa différence, sa liberté, son indépendance.

Le chat défend son territoire là où l’homme moderne se targue de n’en avoir aucun. Sans terre, sans patrie, sans racines, sans culture, sans identité, l’homo oeconomicus est un nomade sans foi ni loi. Il ne connaît aucune autre attache que celle de son compte en banque. Bassement matérialiste, l’homme mo-derne est un animal qui manque cruellement de grâce. Il est une bête féroce et égoïste. Le chat a quant à lui conservé toute sa malice ancestrale ainsi que sa grâce légendaire. Contrairement à l’homme moderne, le chat est un animal courageux. Pour assurer sa survie, il n’hésite pas à montrer ses griffes.

Même ses ennemis, les chiens, ne l’effraient pas, tout juste peuvent-ils le surprendre. Le chat privilégie le duel quand l’homme moderne se rue sur sa proie en bande impavide. Le chat est le remède naturel à notre société. Il soigne

les hommes de leurs dépressions et de leurs angoisses. Carresser un chat, c’est rependre goût à la vie. C’est se sauver soi-même du chaos libéral. C’est se soulager le corps et l’âme. L’ennemi du chat, le système libéral, ne s’y est d’ailleurs pas trompé. Partout où règne en maître le libéralisme, le chat est purement et simplement éradiqué. Pour ne prendre que quelques exemples parmi tant d’autres, Rome, la ville éternelle est devenue en quelques années la proie des promoteurs immobiliers. Elle a en conséquence été nettoyée de fond en comble. Si bien que le vieux forum Romain, refuge des chats s’il en est, s’est vidé brutalement de sa substance. Et c’est toute la ville impériale qui a brutalement vendu son âme au plus offrant.

Et que dire de Venise ? Plus aucun chat pour courir sur les ponts de la Sérénissime. De sombres individus à casquette éructant du globish à longueur d’années, les poches pleines de billets verts, les ont peu à peu remplacés. Lorsque les chats désertent les rues, le chaos ressurgit. Non pas le chaos qui précède l’ordre, mais bien plûtot le chaos informe qu’appelle de ses voeux le libéralisme triomphant. Ce chaos qui dévaste tout sur son passage. Privée de ses chats, la ville perd son âme. Elle renonce à son antique statut de cité enracinée. Elle se transforme en un vaste décor à l’usage des touristes ou pire en cité dortoir. Le petit peuple des rues s’efface à la suite de ses chats. Il est rejeté vers la grande banlieue, vaste no man’s land où s’achève toute Culture. A sa place, les bobos et leur pseudo civilisation hygiéniste surgissent de toute part : propreté, sécurité, fausse mixité. Le triptyque du néo-libéralisme se cale dans les cerveaux humains déjà trop abîmés pour pouvoir encore lui résister. Pour ses détracteurs, le chat est sale. Il porte en lui toutes les maladies de l’homme. Autrefois n’était-il pas brûlé en place publique, ce fier compagnon des sorcières, ce chat noir du paganisme antique?

Symbole d’une révolte totale contre le monde moderne, le chat s’oppose naturellement à la civilisation du bruit, de la vitesse et de la pollution. Il encourage la lecture, occupation devenue subversive aux yeux de la police de la pensée. Il ronronne rien qu’à cette harmonie subtile que ne connaissent plus les hommes pressés d’aujourd’hui. Ce n’est pas un hasard si le chat est l’animal fétiche de nos poètes, s’il accompagne toujours les éveilleurs de peuple dans leurs quêtes impossibles, s’il incarne encore de nos jours cette sagesse qui fait tant défaut à notre monde moderne et s’il demeure le pur symbole de notre Rébellion

 

 

Confédéralisme Démocratique du Rojava: De l’État à la démocratie… Anatomie d’un changement de paradigme 2ème partie

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, crise mondiale, démocratie participative, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, société des sociétés, société libertaire, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 15 octobre 2019 by Résistance 71

La seconde partie nous indique ce qu’est le Confédéralisme Démocratique et comment il s’applique sur le terrain, au Rojava et potentiellement ailleurs…
Pour que voit le jour la Société des Sociétés, à bas l’État ! A bas la marchandise ! A bas l’argent ! A bas le salariat ! Vive la confédération des communes libres volontairement associées !

~ Résistance 71 ~

En résultat [de la colonisation], la terre natale kurde fut divisée et les Kurdes furent forcés de se soumettre à des politiques d’états de déni et de diminution de leur volonté et pouvoir politique. Leurs réalités sociales furent divisées et bientôt ils se perdirent eux-mêmes. Pour subvenir à leurs besoins économiques, ils durent abandonner leur identité et furent démunis de statut légal et d’opportunités contemporaines d’éducation afin de récupérer leur existence idéologique et culturelle fondée sur leur identité. Ce déni d’identité tourna alors sur une question du fait qu’ils ne pouvaient pas vivre librement.
(Abdullah Öcalan)

“Les états sont maintenant des synonymes de chaos, de crise, de ruine et de malheur pour l’humanité. Nous devons nous libérer de cette calamité. Si vivre sous le joug de l’exploitation et de l’oppression n’est pas dans la nature de l’être humain, alors ni l’État, ni le drapeau qui le représente ne peuvent représenter le peuple et la société.”
(Commune Internationaliste du Rojava)

 


Réseau de Résistance & Rébellion International 

 

De l’État à la démocratie: anatomie d’un changement de paradigme

 

Komun

Commune Internationaliste du Rojava

 

Juin 2018

Source: https://komun-academy.com/2018/06/27/the-new-paradigm/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

1ère partie

2ème partie

 

De cette façon, depuis 2005, le PKK et toutes les organisations affiliées ont été restructurés sur la base d’un projet appelé KCK (Union des Communautés du Kurdistan ou Koma Civakên Kurdistan).

Le KCK est une organisation fondée sur la société et créée comme alternative à l’État, elle vise à s’organiser depuis la base sous la formes d’assemblées populaires.Le KCK est un mouvement qui lutte pour former sa propre démocratie, il ne voit pas les états existants comme un modèle, ni ne les voit comme un obstacle. 

Note de R71: Ce lâcher-prise de l’antagonisme est une excellente chose qui ne peut mener qu’à la synthèse politique adéquate, celle de la société des sociétés. Bien entendu, toutes les impostures et dictatures de la marchandise œuvrent et œuvreront contre…

Le but principal dans la formation du KCK est défini comme une lutte pour disséminer la démocratie radicale (fondamentale) sur l’organisation démocratique du peuple et sa capacité à prendre des décisions. La formation du KCK met en place un nouvel instrument qui surpasse la façon de voir étatique des relations sociales. En cela, le confédéralisme démocratique, qui constitue l’idée fondamentale du KCK et de son organisation, est valide partout dans la vie des Kurdes. Ceci inclut l’Irak, où les Kurdes vivent dans une structure d’état fédéral ayant des droits constitutionnels, incluant l’auto-gouvernement.

Il y a deux facteurs clefs dans le projet: une compréhension de la démocratie en tant que pouvoir du peuple, non pas une forme de gouvernement et que l’état et la nation doivent être laissés en dehors de cette compréhension.

Le confédéralisme démocratique est l’organisation du peuple, dans toutes les sphères non-étatiques de la vie. Il correspond à la diminution drastique de l’état existant dans le monde et de la tendance de la société à s’organiser en dehors de structures étatiques pour arranger sa propre vie sociale… Même si l’État fait obstacle, le mouvement de la liberté kurde exercera son droit légitime de s’organiser finalement démocratiquement. Il n’abandonnera définitivement pas ce but en disant: “l’état nous met des bâtons dans les roues”.

En définitive, tandis que la république démocratique est un projet de réforme d’un état, le confédéralisme démocratique et l’autonomie démocratique se situent au-delà de l’État et comprennent une idée politique sans État.

En conséquence, le projet de confédéralisme démocratique est lié au projet de république démocratique et d’après Öcalan, un Kurdistan libre ne peut exister que dans un Moyen-Orient démocratique. (a.g.e 34-5)

Nous avons mentionné que tout en suivant la ligne de développement de la pensée d’Öcalan, se situe l’importance centrale de ces trois concepts inter-reliés: la république démocratique, le confédéralisme démocratique et l’autonomie démocratique. Dans tous ces projets, le concept de démocratie est d’une importance capitale. La compréhension de ce terme a évolué vers plus de radicalité (NdT: une fois encore pris dans son sens de “racine”, d’ancrage profond dans la réalité et non pas dans le sens galvaudé usuel “d’extrémiste”, manipulation sémantique bien utile pour l’oligarchie…) depuis la contradiction entre les traditions démocratique et républicaine. Pour le PKK, la démocratie est un antidote à la structure centralisée de la république turque qui est fondée sur le concept d’état-nation et la version séculière française. L’idée la plus fondamentale de cette approche est que “la centralisation a tué la démocratie”.

Les différences principales entre le projet de république démocratique et le confédéralisme démocratique / autonomie démocratique sont que le point de focalisation de la première se situe sur la définition de l’état et de la citoyenneté tandis que les deux autres focalisent sur le développement d’une alternative à l’état et sur le peuple construisant sa propre organisation. Nous allons ici aborder le sujet du développement d’alternatives à l’État. Au lieu que les projets de confédéralisme et d’autonomie démocratiques ne soient vus comme potentiellement contradictoires vis à vis de l’organisation, il serait mieux de les considérer comme étant ensemble parties d’une stratégie d’harmonisation. Ils donnent une direction politique à la lutte d’aujourd’hui où que soit située l’action du PKK.

Le changement de paradigme qu’a vu le PKK au XXIème siècle a rendu une fière contribution aux vues politiques radicales en ce qui concerne une approche radicalement différente de ces trois aspects de la vie politique : l’état, la classe et le parti et “la politique non-étatique, l’organisation politique en dehors du parti et de thèmes politiques en dehors de la classe.” Du point de vue du PKK, ceci a impliqué une réforme de lui-même en amenant toute une série de transformations. Certaines de ces transformations du PKK et les changements radicaux effectués sur des points comme le droit à l’auto-détermination, la nation, la libération nationale, la violence et les femmes, sont particulièrement marquantes et frappantes.

Le principe d’auto-détermination des nations, qui fut soulevé dans le premier quart du XXème siècle, a laissé sa marque sur le siècle dernier. Les formes d’auto-détermination exprimées à la fois par le leader américain Woodrow Wilson et par le fondateur de l’URSS, Lénine, sont devenues un tremplin fondamental pour bien des luttes de libération et une partie inaliénable du droit international. Mais ce qui ne doit pas être oublié, est cette vérité que l’auto-détermination est en tout premier lieu, un principe d’action défini comme politique.

C’est pourquoi, lorsque le président Wilson a annoncé ce principe au congrès américain le 11 février 1918, il insista ouvertement sur le fait que : “L’auto-détermination n’est pas qu’une simple expression, c’est un principe impératif d’action que les hommes d’état ne pourront ignorer qu’à leur péril.” Ainsi, le PKK, du noyau de ce qui en a émergé dans les années 1970 et plus avant, adressa le principe d’auto-détermination comme principe impératif d’action puisque le peuple kurde avait été privé de tous droits fondamentaux et de libertés et condamnés sur leur terre même à un manque de statut, en retrait même du statut et de la règle coloniaux. Les territoires sur lesquels vivaient traditionnellement le peuple kurde furent divisés entre 4 états-nations (La Turquie, la Syrie, l’Irak et l’Iran) dans les années 1920 et les très nombreuses réglementations et politiques coloniales imposées par ces états menèrent le peuple kurde à la ruine. Abdullah Öcalan exprime cet état de fait de la façon suivante:

En résultat, la terre natale kurde fut divisée et les Kurdes furent forcés de se soumettre à des politiques d’états de déni et de diminution de leur volonté et pouvoir politique. Leurs réalités sociales furent divisées et bientôt ils se perdirent eux-mêmes. Pour subvenir à leurs besoins économiques, ils durent abandonner leur identité et furent démunis de statut légal et d’opportunités contemporaines d’éducation afin de récupérer leur existence idéologique et culturelle fondée sur leur identité. Ce déni d’identité tourna alors sur une question du fait qu’ils ne pouvaient pas vivre librement.” (A. Öcalan, Kurdish Question and Democratic Nation Solution, published in Turkish, p.226).

Dans un tel environnement, le PKK a adopté comme guide le droit à l’auto-détermination du peuple kurde comme principe d’action fondamental. Bien sûr, sa conception et son application de ce principe fut lourdement influencé par les caractéristiques idéologiques, politiques et sociales de la période. Après la seconde guerre mondiale, les luttes de libération nationale se déroulèrent dans un système bi-polaire, d’abord au Vietnam et en Algérie, ce qui mena à l’indépendance de bon nombre d’anciennes colonies. Ceci affecta grandement le monde des années 1970. a ce sujet, Öcalan dira ceci plus tard:

Dans cette période des années 50 à 70, lorsque les luttes de libération nationale arrivèrent à leur point culminant et qu’elles eurent pour résultat des états séparés, ceci devint presque le seul modèle valide… En fait, le principe du droit des nations à l’auto-détermination fut en premier lieu exprimé par le président américain Wilson après la 1ère guerre mondiale et fut très lié avec les politiques hégémoniques des Etats-Unis. Lénine, afin de ne pas être en reste devant Wilson et pour gagner le soutien de nations opprimées et des peuples colonisés, radicalisa le même principe et le réduisit au fait de fonder un état indépendant. Une course commença alors entre les deux systèmes.
(The Kurdish Question and the Democratic Nation Solution [Turkish], p. 271-2).

Le PKK a approché l’auto-détermination au sein d’un cadre de compréhension d’un socialisme déjà existant à cette époque, se faisant ainsi l’avocat du modèle de la création d’un état. Mais, à partir du début des années 1990, la critique d’Öcalan de, premièrement, la compréhension du socialisme existant et, plus tard, de l’idéologie même de l’état-nation dans les premières années du nouveau millénaire, ont démontré un renouveau radical de l’approche du PKK sur le sujet. Aujourd’hui, l’auto-détermination est toujours un principe impératif d’action, mais la façon de le mettre en pratique ne passe plus par l’État, mais de mettre ce principe d’auto-gouvernement en mouvement à chaque niveau de la société.

La compréhension de l’autonomie démocratique constitue le cadre principal de cet auto-gouvernement. Les résultats de cette ligne de conduite, basés sur les Kurdes déterminant leur propre destinée sur la base du principe d’auto-gouvernement sans incliner à créer leur propre état séparé, où qu’ils vivent, d’abord et en premier lieu en Turquie, en Irak, en Iran et en Syrie, ont clairement émergé avec les développements historiques en Irak et en Syrie, au cœur même du Moyen-Orient.

En conséquence, le PKK a renversé l’argument de Lénine qu’”il serait erroné d’amener une interprétation différente au droit d’auto-détermination que d’être le droit à un état séparé d’exister.”, disant qu’il serait tout aussi erroné et trompeur de ne voir le droit à l’auto-détermination que comme s’il ne contenait aucune autre signification que ce droit à un état séparé d’exister. Cette vision est aussi corroborée dans l’analyse historique de l’état moderne en tant que projet bourgeois. (Mustafa Karasu, Radical Democracy, 2009).

Une fois de plus, lié à cela, le concept de nation du PKK a aussi été radicalement renouvelé. Au milieu des années 70, lorsque le PKK fut formé, la plupart des mouvements socialistes et de libération nationale étaient sous l’influence de l’idéologie de l’état-nation avec la plus rigide des définitions de ce terme exprimée par Staline. Sa célèbre formule: “Les nations ont une langue, un territoire, une vie économique et une culture en commun”, fut aussi un point de départ pour le PKK. Avec le nouveau paradigme politique, Öcalan critiqua cette formule, développant la définition d’une nation démocratique:

D’abord il est nécessaire de montrer qu’il n’y a pas qu’une seule définition de la nation. Quand un état-nation est fondé, la définition la plus commune est justement d’être un “état-nation”. Si l’élément unificateur est l’économie, alors il est possible de l’appeler nation-marché… On ne peut pas faire la généralisation qu’une nation partage une langue, une culture, un marché, une histoire, ce qui veut dire qu’on ne peut pas rendre absolu une unique compréhension de ce qu’est une nation. Cette compréhension de nation qui fut adoptée par le socialisme existant est contraire à la notion de nation démocratique. Cette définition qui fut développée par Staline en particulier pour l’appliquer à l’URSS, fut en fait une des raisons principales de l’effondrement de celle-ci. Aussi longtemps que la définition de nation, qui est rendue absolue par la modernité capitaliste, n’est pas transcendée, la résolution des questions nationales restera dans une impasse. Le fait que se pose toujours la question nationale avec une intense gravité après 300 ans est intimement lié à cette définition inepte se voulant absolue.” (2012, p.432).

D’après Öcalan: “En ce qui concerne la nation démocratique, c’est une société mutualiste établie par la libre volonté, la libre association d’individus et de communautés. La force unificatrice de la nation démocratique est la volonté d’association libre des individus et des groupes qui décident d’être dans la même nation… a définition de la nation démocratique exprime une vie commune de solidarité de citoyens pluralistes, libres et égaux qui ne sont pas entravés par des frontières politiques rigides, une langue unique, une religion ou une interprétation de l’histoire. Une société démocratique ne peut se réaliser qu’avec un tel modèle de nation.”(p.432).

L’approche de la violence dont l’utilisation stratégique et tactique fut toujours une pierre angulaire de la lutte du PKK est aussi passée par un changement radical. Au départ, l’approche de la violence, “la sage-femme de la société nouvelle”, fut une approche marxiste classique. Dans le processus induit de la révolte, la violence, sous forme de méthode de combat de guérilla, fut une tactique fondamentale de la lutte. A terme, la violence prit même une dimension fanonnienne, gagnant une personnalité existentielle et le rôle de libérateur social et individuel. Mais dans le nouveau paradigme, le PKK n’envisage pas un rôle de la violence au-delà du cadre de la self-defense légitime.
(Legitimate Defence Strategy, 2004).

La plus sévère forme de domination

Aujourd’hui, à la fois l’État et sa version capitaliste moderne, l’état-nation, sont sérieusement mis en question. Il est reconnu que l’état-nation ne profite en rien aux peuples et à l’humanité et qu’il contient même en lui une caractéristique génocidaire qui prépare le terrain pour la disparition de différentes cultures et différentes identités. Dans les circonstances de la règle du profit maximum du capitalisme de l’état-nation et de la modernité capitaliste, tout comme cela mena à la grande douleur des deux guerres mondiales, il a commis autant de crimes contre l’humanité que tous ceux qui ont été commis au cours de l’histoire de l’humanité.

La plus grande preuve de ceci est la disparition, ou la mise au bord de l’extinction de groupes ethniques qui vivaient au Moyen-Orient jusqu’à il y a encore quelques 200 ans. Les peuples arménien et assyro-syrien ont été décimés à cause de cette mentalité. Les Kurdes ont aussi été amenés au bord de l’abîme de la destruction sous la domination incessante des états-nations. Les peuples Alevis, Yazidis, Druze et autres groupes de foi ont été chassés de leurs terres en résultat de cette compréhension du concept. La même chose est arrivée aux peuples circassiens qui furent expulsés des montagnes du Caucase.

Il est trop difficile de comptabiliser tous les maux engendrés par les états-nations ; mais quoi qu’il en soit, il ne s’agit pas seulement de l’état-nation de la modernité capitaliste, mais tous les États qui sont devenus une charge bien trop lourdes à supporter pour l’humanité. Les premiers problèmes sociaux ont commencé avec la domination masculine sur les femmes et avec ceux s’établissant hiérarchiquement plus haut que les autres, affirmant une domination sur d’autres segments sociaux pour mieux les exploiter. Après tout, l’État a été défini comme un instrument d’oppression des classes dirigeantes de la société. Ceci n’a en rien diminué avec le temps et est devenu une des pires formes de domination jusqu’à ce jour. De fait, l’État-nation est devenu la pire forme de domination.

L’état-nation a atteint la caractéristique d’être une sphère de domination et d’exploitation de la société entière, avec ses frontières, tout comme le patron d’une usine entouré de ses murs. tandis que dans le passé les états ne représentaient que la domination politique, dans l’époque capitaliste, ils se sont développés en une domination totalitaire qui cherche à dominer tous les aspects de la société et d’aller aussi loin que de dominer toutes les cellules de celle-ci.

Avec le système dirigeant de l’état intensifiant les problèmes sociaux, l’État et son gouvernement ont été amenés à être de plus en plus critiqués. Dans le passé, les anarchistes se sont opposés à l’État comme l’origine de tous les maux, graduellement développant des solutions politiques, idéologiques et de paradigme sur une base historique et systémique. Dans le présent, le zénith de l’analyse en ce qui concerne l’état et son gouvernement provient de ceux semblables à Abdullah Öcalan. La grande différence avec celui-ci résidant dans la profondeur de son analyse sur les femmes et l’État. Il a aussi soumis le capitalisme et l’état-nation à une analyse critique compréhensive. L’analyse d’Öcalan sur les femmes en particulier, est de très grande valeur dans la mesure où elle a apronfondi toutes les autres analyses et aidé à atteindre son véritable caractère.

Plus il y a de démocratie, moins il y a d’État : le système confédéral démocratique

Le gouvernement et l’État sont, par essence, une concentration et une intensification du pouvoir, une centralisation. A cet égard, ils sont des facteurs qui sont opposés au peuple. Il ne peut ainsi pas y avoir d’état et de gouvernement qui appartiennent au peuple. Le gouvernement et le peuple ne devraient pas être confondus. Un gouvernement populaire (NdT: de par et pour le peuple) est une démocratie. Ce n’est pas la concentration ni l’intensification du pouvoir, celui-ci étant donné à certains cercles particuliers, mais celui-ci allant à la base, au local, appartenant et retournant au peuple. La démocratie et l’État peuvent coexister pendant un certain temps dans une accommodation, mais ce sont des faits contradictoires par nature. Il y a une formule dialectique qui dit que plus il y a d’État et moins il y a de démocratie et plus il y a de démocratie et moins il y a d’État. Même aujourd’hui, dans l’âge moderniste, avec le capitaliste qui dirige les états, la diminution de l’État est en discussion.

Nous sommes maintenant dans une ère où on peut penser, envisager une vie sans l’État, une société sans (NdT; contre) l’État, sans vie politique, économique, sociale et culturelle dirigée par l’État. L’humanité doit trouver un système qui la libèrera de l’État qui la tyrannise. Nous sommes entrés dans l’ère où nous pouvons penser vivre sans État. Même si les gens peuvent s’accommoder de vivre avec l’Etat un peu plus longtemps, ils doivent atteindre un système politique, social, économique et culturel qui n’aura pas d’État. Ce n’est ni une obligation, ni une fatalité que de vivre sous un régime étatique, car la démocratie exprime la transcendance de l’État. Aujourd’hui, une alternative à l’État est un système confédéral démocratique fondé sur une société démocratique organisée. Le peuple peut se gouverner lui-même dans un système confédéral démocratique sans être exposé à l’oppression et à l’exploitation.

Un système démocratique peut mettre en place un système administratif démocratique où il n’y aura ni exploitation ni oppression. L’État et ses rouages appartiennent aux dirigeants, tandis que le confédéralisme démocratique est le système de fonctionnement du peuple, par le peuple et pour le peuple.

Les états sont maintenant des synonymes de chaos, de crise, de ruine et de malheur pour l’humanité. Nous devons nous libérer de cette calamité. Si vivre sous le joug de l’exploitation et de l’oppression n’est pas dans la nature de l’être humain, alors ni l’État, ni le drapeau qui le représente ne peuvent représenter le peuple et la société.

Öcalan a mis en place le confédéralisme démocratique en le fondant sur une société démocratique organisée comme une alternative viable à l’État et ce pour toutes les sociétés et non pas pour le peuple kurde uniquement. C’est un système qui par sa différence crée une identité unique contrairement à l’état-nation. Toute différence peut parvenir à la liberté avec sa propre identité au sein d’une confédération démocratique. A cet égard, le confédéralisme démocratique représente la vie libre pour tout peuple et toute communauté. Ceci peut aussi être appelé la démocratie complète réalisée. Il ne peut pas y avoir de démocratie dans un système étatique. Qui peut parler de démocratie véritable et complète là où il y a des dirigeants ?

Le temps des peuples

Le confédéralisme démocratique est une alternative viable à l’État. Si nous disons que le temps et l’ère des peuples arrive, cela veut dire que l’ère du confédéralisme démocratique pointe à l’horizon. Au sein d’un état il ne peut y avoir ni démocratie, ni socialisme. L’État ne peut pas être éradiqué en tant qu’état par un état. L’État ne peut être transcendé et mené à l’extinction que par le confédéralisme démocratique. Les peuples ne peuvent pas s’émanciper avec l’État ni atteindre une vraie liberté et une véritable vie démocratique. Les peuples seront libérés par le confédéralisme démocratique.

Ceci constitue la ligne politique et idéologique d’Öcalan, son paradigme politique. Ceci constitue sa compréhension de la démocratie, de la liberté et du socialisme. Il ne peut pas y avoir de gouvernement de par et pour le peuple en dehors du Confédéralisme Démocratique.

Partant de ce principe, il est impossible pour les peuples de défendre l’État.

= = =

Lectures complémentaires:

Longue vie au Rojava !… Le texte du Confédéralisme Démocratique

Paulo_Freire_La_pedagogie_des_opprimes

Pierre_Bance_Lheure_de_la_commune_des_communes_a_sonne

Chiapas-Feu-et-Parole-dun-Peuple-qui-Dirige-et-dun-Gouvernement-qui-Obeit

Ricardo_Flores_Magon_Textes_Choisis_1910-1916

James_C_Scott_L’art_de_ne_pas_être_gouverné

Appel au Socialisme Gustav Landauer

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

Abdullah-Ocalan-Confederalisme-democratique

Entraide_Facteur_de_L’evolution_Kropotkine

6ème_déclaration_forêt.lacandon

kaianerekowa Grande Loi de la Paix

 


Commune Internationaliste du Rojava

Nouvel Ordre Mondial et détournement de la science: la fraude du darwinisme social (Dean Henderson)

Posted in actualité, altermondialisme, militantisme alternatif, N.O.M, pédagogie libération, politique et social, résistance politique, sciences et technologies, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , on 14 octobre 2019 by Résistance 71

 

La fraude du darwinisme social

 

Dean Henderson

 

6 octobre 2019

 

url de l’article original:

https://hendersonlefthook.wordpress.com/2019/10/05/the-social-darwinism-fraud-2/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Il est important de comprendre la transition historique de la méthodologie employée par les “élites” dans leur quête sans fin du contrôle des gens et des ressources de la planète.

Très important est le glissement de la confrontation ouverte avec une suppression violente des mouvements de libération, vers des formes plus masquées de guerre psychologique et de déformation de l’information au travers des médias de masse.

La gestion de la perception est le nom de ce petit jeu.

Cette bataille engagée pour nos esprits peut prendre bien des formes, mais elle commence par l’insertion de pré-requis philosophiques clefs dans le consensus public. Une des formes les plus insidieuses est le darwinisme social, qui prêche “la loi, la survie du plus fort, du plus apte” et renforce le paradigme de la domination du haut vers le bas. Cette vision du monde frauduleuse, “luciférienne”, renforcée par des “recherches scientifiques” financées par de grandes entreprises, doit être démontée et discréditée si nous désirons vraiment progresser en tant qu’espèce.

L’expédition de Charles Darwin fut financée par la noblesse d’Europe. Il était lui-même franc-maçon. Malgré ce pédigré élitiste, sa recherche le mena à une conclusion des plus importantes et ce ne fut pas celle de la “survie du plus apte”, mantra que l’élite globaliste a déployé depuis pour tout justifier, du colonialisme à l’esclavage en passant par le système des banques centrales et du capitalisme monopoliste. Plutôt, la thèse centrale de Darwin fut que la survie d’une espèce était plus dépendante d’un haut degré de coopération au sein de cette espèce.

J’ai grandi dans un ranch de quelques 800 hectares et j’ai vécu à la campagne le plus clair de ma vie. J’ai chassé, pris au piège, pêché, élevé du bétail et eu des animaux domestiques. J’ai arpenté un nombre incalculable de kilomètres des pistes du Montana où j’ai rencontré des grizzlys, des bouquetins, des élans et des loups. Nous avons récemment visité avec ma femme le parc naturel de Krüger en Afrique du Sud. De toutes ces expériences, je n’ai jamais, jamais rencontré deux animaux sauvages s’affrontant dans un combat à mort. Ce que j’ai vu en revanche, c’est la coopération et ce à bien des niveaux différents, non seulement au sein de la même espèce, mais aussi entre les espèces. Et pourtant, si vous regardez un documentaire sur la vie sauvage de la Royal Geographic Society, le thème du conflit (NdT: et de la prédation, qui ne représente qu’une infime partie de la vie sauvage…) est omniprésent.

Allez marcher en forêt et vous entendrez le chants des oiseaux avertissant le renard que vous marchez dans sa direction. Observez des daims et vous verrez les membres en bonne santé sur le qui vive et attendre les jeunes, les vieux et les malades. Visitez Krüger et vous y verrez des phacochères rester près des zèbres. Les zèbres peuvent voir au dessus des herbes hautes de la savane et voir les lions approcher, tandis que le phacochère plus trapu et aux défenses acérées peut donner du fil à retordre suffisamment longtemps à un lion pour que les zèbres puissent se sauver d’une embuscade.

J’ai eu deux chiens pendant près de 15 ans. Buck , le plus grand, pliait à Milo, plus petit mais plus vieux et il le fit toute sa vie. Ils n’eurent jamais de confrontation physique. bien que Buck fut le plus physique et le plus fort des deux, il ne vit jamais un quelconque intérêt à “jouer à l’alpha”. Buck savait que la coopération était un chemin bien plus sécure et facile. A son tour, Milo n’a jamais poussé sa position respectée “d’ancien”.

Plus tard, j’ai adopté une famille de trois chats, mâles. Quand Bob attrapait une souris, il la donnait souvent à Loris. Quand Loris en attrapait une, il la donnait à Harvey. Nous avions pris l’habitude d’observer pour anticiper le fait qu’il pourrait se battre pour la souris, mais ils ne le firent jamais. Souvent ils opéraient en triangulation pour chasser, tout en demeurant très attentif au fait qu’il puisse y avoir d’autres prédateurs plus gros dans la zone.

Bien que se produisent des confrontations dans la communauté animale, le plus souvent durant les périodes de rut et de chaleur et quand la nourriture devient plus rare. Les garçons sont et seront des garçons. Tout être vivant doit manger. Mais pourquoi donc le média de gestion de la perception Tavistok se focalise t’il tant sur ces rares incidents et si peu sur la coopération bien plus prévalente au sein de la communauté naturelle ? Parce que le faire détruirait le mythe que le capitalisme monopoliste est un système économique suivant la loi naturelle.

La veulerie, la gourmandise ne sont en rien naturelles. La coopération en revanche l’est. Nous sommes de manière inhérente des êtres d’amour et de compassion.

L’élite globale a utilisé cette même fausse version du néo-darwinisme dans leur portrait des peuples indigènes. On nous raconte, souvent pour justifier une quelconque guerre du pétrole menée par Exxon-Mobil ou la City Bank, que “les Indiens étaient constamment en guerre entre eux (bla bla bla bla).” Pourtant, n’importe lequel anthropologue culturel honnête vous dira que les peuples amérindiens ne s’engageaient que très rarement dans des guerres inter-tribales/nations pendant les plus de 100 000 ans qu’ils ont passés avant tout contact avec les Européens.

Les nations pré-colombiennes n’avaient pas non de “chef alpha”. Ils avaient des conseils de clans et de tribus, qui consistaient en des assemblées d’anciens et d’anciennes, dont l’expérience de la vie était hautement respectée. Les jeunes chasseurs / guerriers (NdT: les mêmes, pas d’armées professionnelles chez les Indiens, la défense est prise en main par la communauté) étaient toujours attendus de respecter et de montrer de la déférence envers ces anciens. Parmi les Indiens Lakota (NdT: une des nations de la grande nation Sioux des grandes plaines), le chasseur qui avait tué l’animal mangeait toujours le dernier, renforçant ainsi la vertu d’humilité et décourageant toute arrogance. La force n’était en aucun cas le droit dans la société tribale. Le concept même de “chef” fut imposé aux peuples natifs par les colonisateurs de la “couronne” (City de Londres).

La noblesse européenne luciférienne a vu ce modèle tribal communiste comme une menace à son empire commercial et industriel grandissant. Alors elle s’alloua les services mercenaires de gens comme Albert Pike, fondateur de rite franc-maçon écossais aux Etats-Unis et du Ku Klux Klan, pour lancer les guerres indiennes.

Ces mercenaires ont aussi enseigné aux Indiens de scalper, leur payèrent des récompenses avant d’envoyer les scalps à leurs dégénérés européens pour en faire dieu sait quoi. La société secrète d’agents de la couronne Skull & Bones (NdT: dont le QG est à l’université de Yale, toujours aujourd’hui…) a été rapportée conserver le crâne de Geronimo après sa mort dans leur maison des horreurs à Yale.

Les sbires de Pike choisirent ensuite des “chefs” de tribus, ceux suffisamment veules pour pouvoir être achetés, souvent avec des armes et du whisky. Ces “chefs” pas à pas, remplacèrent les conseils traditionnels de tribus, signèrent des traités abandonnant de vastes territoires ancestralement tribaux et furent soudoyés pour attaquer d’autres tribus pour créer la division nécessaire aux élites afin de pouvoir détruire le modèle d’existence et de gestion des peuples originels fondé sur la nature et l’harmonie avec la terre, pour pouvoir mieux la voler et la piller.

Pike était un franc-maçon du 33ème degré et un agent de la “couronne” (City de Londres). Il amena la franc-maçonnerie aux Etats-Unis dans la ville de Charleston en Caroline du Sud dans les années 1870. Son livre “Morals and Dogma” sert toujours de bible aux franc-maçons américains aujourd’hui.. Dans son livre, Pike proclame le tournant satanique de la franc-maçonnerie épousant “La religion maçonnique qui par chacun d’entre nous initiés dans ses plus hauts degrés, devra être maintenue dans la pureté de la doctrine luciférienne.

Le néodarwinisme est un mode de penser le monde luciférien chargé de peur. C’est une réalité antinomique à la nature. Le paradigme de la domination qu’il justifie est une construction humaine industrielle occidentale mis en place pour donner une certaine logique à la subjugation passée, présente et à venir de la planète et des gens qui l’habitent par une “élite de sang” auto-proclamée “Illuminati”.

Dernière pensée: Si le contrôle de l’économie (et du pouvoir) mondial est aussi simple que le prétend la thèse de la “survie du plus apte/fort” et celle de la “domination du mâle alpha”, alors ne serait-ce donc pas Evander Holyfield (NdT: grand champion de boxe poids lourd) qui devrait être le proprio de la Bank of America, alors que le chétif gringalet CEO de la Goldman Sachs Lloyd Blankfein serait le locataire d’une baraque de Harlem infestée de cafards ?…

= = =

Lectures complémentaires:

Manifeste pour la Société des Sociétés

Entraide_Facteur_de_L’evolution_Kropotkine

Marshall-Sahlins-La-nature-humaine-une-illusion-occidentale-2008

Dean Henderson NOM 4 cavaliers apocalypse pétrolière et familles banquières de l’oligarchie

Paulo_Freire_La_pedagogie_des_opprimes

Charles_Mcdonald_Anthropologie_Conferences-Causerie-et-Analyses

 

Résistance au colonialisme: Le monde malade de l’ « owista », la maladie de l’argent (Mohawk Nation News)

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, démocratie participative, gilets jaunes, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, résistance politique, société des sociétés with tags , , , , , , , , , , , , on 12 octobre 2019 by Résistance 71


Les harpies colonialistes…

 

Remboursement

 

Mohawk Nation News

 

8 octobre 2019

 

url de l’article original: 

http://mohawknationnews.com/blog/2019/10/08/pay-back/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Otsinonwaksen okonha, l’entreprise coloniale du gouvernement du Canada et ses associés sont troublés. Les questions principales de leur débat électoral courant devraient être : “Comment pouvons-nous sortir de cette engrenage induit de justifier de toute la brutalité et du génocide que nous commettons envers onkwehonwe, le peuple originel et de toute vie sur l’Île de la Grande Tortue ?

Owista (la veulerie, maladie de l’argent) gouverne la société corporatrice coloniale. Leurs bouches disent “moi” au lieu de “nous”.

Les acteurs sont entraînés pour tromper le public de voir que l’entreprise coloniale est fondée sur les 51% de la règle majoritaire, la façon dont fonctionne le gouvernement entrepreneurial du Canada. Le corporatisme / fascisme dirige un état quasi policier sous les statuts de la loi de l’amirauté (britannique) sans aucun remède constitutionnel.

Le peuple originel, qui vit la voie naturelle avec toute vie, n’appartient en rien au système corporatiste colonial. Les immigrants sont en train de nous “réguler” hors d’existence. Si les citoyens de chaque municipalité développait une constitution municipale fondée sur Kaianerakowa, la Grande Loi de la Paix, et apprenait à obtenir un consensus de 100% d’accord sur tous les problèmes à discuter affectant la communauté, le Canada deviendrait un exemple rutilant pour le monde entier.

Les diktats des serpents étrangers à cette terre ne peuvent pas nous retirer de celle-ci. Tewatatawi est notre nature. Aujourd’hui, nous, onkwehonwe, sommes “retournés dans les collines” pour cicatriser et attendre le retour de la Grande Paix. Elle viendra.

Onkwehonwe veut dire que nous sommes le peuple originel pour toujours. Nous étions ici bien avant la “Canada”, bien avant l’Indian Act (loi scélérate sur les Indiens), avant l’église. Nous ne sommes pas arrivés sur l’Île de la Grande Tortue en bateau. la Nature/création, l’univers, nous a placé sur notre terre-mère, là où nous sommes.

Nous répandrons la paix autour du monde.

= = =

Lectures complémentaires:

Nous_sommes_tous_des_colonisés (PDF)

Pierre_Clastres_De l’ethnocide

Pierre_Clastres_Echange-et-pouvoir-philosophie-de-la-chefferie-indienne

Paulo_Freire_La_pedagogie_des_opprimes

Aime_Cesaire_Discours_sur_le_colonialisme

Manifeste pour la Société des Sociétés

TICEE_Operation_Rachat_2018

Comprendre-le-systeme-legal-de-loppression-coloniale-pour-mieux-le-demonter-avec-peter-derrico1

Comprendre-le-systeme-legal-doppression-coloniale-pour-mieux-le-demonter-avec-steven-newcomb1

La_voie_Lakota_et_Crazy_Horse

Effondrer le colonialisme

Meurtre par décret le crime de génocide au Canada

Un_manifeste_indigène_taiaiake_alfred

La Grande Loi du Changement (Taiaiake Alfred)

si-vous-avez-oublie-le-nom-des-nuages-vous-avez-oublie-votre-chemin

kaianerekowa Grande Loi de la Paix

 

Dictature technotronique: Stop au biométrique et sa dérive Big Brother !

Posted in actualité, altermondialisme, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique française, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 11 octobre 2019 by Résistance 71

 

Stop à tout ce qui est biométrique et électronique et ses antennes relais GSM

 

Anonyme

 

Reçu par courriel

 

11 octobre 2019

 

Israel, le leader mondial de la cybersécurité refuse de signer un contrat d’assurance pour sa base nationale de données biométriques, car Israel reconnaît que sa base de données biométriques peut être piraté

Citation :

« Un représentant de l’autorité de gestion de la base de données biométriques a admis mardi que la base de données de ses cartes d’identité n’était pas sécurisée, reconnaissant le risque de violation de la base de données lors d’un débat sur la question au sein du Comité de la constitution, du droit et de la justice de la Knesset
Le porte-parole du comité israélien , Shimon Malka, a déclaré que les autorités iraéliennes avaient confirmé: « Personne ne signera un formulaire d’assurance indiquant que la base nationale de données biométriques ne sera jamais piratée. » «

https://www.jpost.com/Israel-News/IDs-can-be-hacked-biometric-database-authority-reveals-448889

Toutes les technologies cybersécurité biométriques sont faites pour être hackées Avant la parution de chaque technologie, des hackers vérifient que le système peut être facilement hacké à distance ainsi que les données biométriques des utilisateurs.

Le permis de conduire biométrique, passeports biométriques électroniques, smartphones, cartes identités biométriques pourront être piratés à l’aide d’antennes GSM (ou imitateur GSM)

6 universités du Royaume-Uni délivrent des diplômes de cyber-espions pour voler les données biométriques des gens à distance pour ouvrir les objets connectés biométriques des gens à distance en usurpant leur identité, car les données biométriques des gens sont faciles à copier et à pirater par les espions pour ouvrir les smartphones biométriques des gens en utilisant leurs propres données biométriques, bref, le système biométrique c’est l’usurpation d’identité à vie par les espions du Royaume -Uni de la City de Londres.

Source http://security.onestopclick.com/technology_news/6-uk-universities-to-offer-%e2%80%98cyber-spy%e2%80%99-degrees_625.htm (article censuré bien entendu)

La NASA veut créer une base mondiale de données biométriques à votre insu la NASA veut exploiter vos données biométriques

https://thehackernews.com/2016/06/hacking-internet-of-things.html

6 raisons de vouloir stopper le système électronique biométrique et les antennes GSM :

  1. Le passeport biométrique et système biométrique électronique aux frontières que veut imposer Bruxelles de la commission européenne c’est pour empêcher Les militants des droits de l’homme de circuler en Europe et dans leur propre pays

https://www.zdnet.fr/actualites/bruxelles-veut-blinder-les-frontieres-de-l-ue-avec-la-biometrie-et-l-electronique-39378640.htm

Les élites utilisent déjà le système biométrique dans le monde pour interdire aux militants des droits de l’homme de voyager et de témoigner des corruptions des entreprises :

Egypte : militant des droits de l’homme interdit de voyage

https://www.lorientlejour.com/article/1031609/egypte-un-avocat-des-droits-de-lhomme-interdit-de-voyager.html

Egypte : militante des droits de l’homme interdit de voyage

https://consent.yahoo.com/collectConsent?sessionId=3_cc-session_2b86b73c-c75a-4cd9-a5cc-167afcefd3c3&lang=fr-ca&inline=false

La police égyptienne a arrêté mercredi une avocate et militante des droits de l’homme, Azza Soliman, après lui avoir interdit de voyager le mois dernier

https://www.lapresse.ca/international/afrique/201612/07/01-5048954-egypte-la-militante-des-droits-de-lhomme-azza-soliman-arretee.php?id=wcm:article:5048954

Israel utilise déjà le système biométrique en Palestine pour interdire aux palestiniens de voyager

http://www.info-palestine.eu/spip.php?article15059

L’Arabie Saudite utilise le système biométrique (passeport biométrique, visa biométrique, carte identité biométrique) pour traquer ses opposants touristes ou nationaux et les mettre en prison

Grâce à l’entreprise française néerlandaise américaine Gemalto

https://www.gemalto.com/govt/customer-cases/biometric-borders-saudi-arabia

Prison pour un militant des droits de l’Homme en Arabie Saoudite

Un militant des droits de l’homme a été condamné à six ans de prison mercredi en Arabie saoudite pour avoir écrit des tweets critiques envers le gouvernement

htps://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/02/28/97001-20180228FILWWW00373-arabie-saoudite-6-ans-de-prison-pour-un-militant-des-droits-de-l-homme.php

Un tribunal saoudien a condamné à de lourdes peines de prison deux défenseurs des droits de l’Homme :Mohammed al-Otaibi et Abdallah al-Attawi ont été condamnés respectivement à 14 et sept ans de prison, indique dans un communiqué l’organisation de défense des droits de l’Homme basée à Londres. « Ces condamnations sévères (…) viennent confirmer nos craintes que le nouveau leadership de Mohammed ben Salmane (le prince héritier, ndlr) est déterminé à museler la société civile et les défenseurs des droits de l’Homme dans le royaume »,

htps://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/01/25/97001-20180125FILWWW00251-arabie-saoudite-prison-pour-2-militants-des-droits-de-l-homme.php

On voit que les dictatures utilisent le système biométrique pour opprimer le peuple et faire taire toute sorte d’opposition et interdire tout voyage et circulation d’un individu

En Allemagne, une entreprise pirate les smartphones biométriques pour créer un business : proposer son service aux personnes qui veulent surveiller leur conjoint en permanence

https://www.zdnet.fr/actualites/sus-aux-adulteres-l-infidelite-e-trackee-39362650.htm

En 2007, Sarkozy a fait que la France dépense 45 millions d’euros pour installer le système biométrique, (carte identité biométrique, etc…)

https://www.zdnet.fr/actualites/l-agence-nationale-des-titres-securises-est-creee-39367417.htm

voir plus sur les lois big brother de Sarkozy dans l’article-blog pdf inclus dans le grand article sur la folie des ondes http://stoplinky28.blogg.org/la-folie-des-ondes-5g-a161753442

Sarkozy qui veut la réduction de la population https://www.24matins.fr/sarkozy-prefere-reduire-population-plutot-faire-de-lecologie-399410 a voté une loi en 2011 avec l’autorisation de la CNIL traitre pour annuler la loi informatique et libertés de 1978, en effet cette loi de 2011 de Sarkozy permet à l’Etat de récolter toutes les infos venant des compteurs intelligents big brother. 

voir source ici http://www.myprivacyspace.net/compteurs-intelligents-des-consequences-lourdes-a-la-consommation-denergie-excessive/ 

Et comme le montre ces 2 liens http://www.myprivacyspace.net/compteurs-intelligents-des-consequences-lourdes-a-la-consommation-denergie-excessive/ 

https://www.levif.be/actualite/belgique/controle-de-la-consommation-energetique-des-chomeurs-et-allocataires-sociaux/article-normal-388551.html?cookie_check=1553371141, 

les compteurs intelligents permettent de connaitre le moindre détail sur la vie privée des français, (le nombre d’occupants, leurs activités quotidiennes, 24h/24, 7j/7,etc…)

Les permis de conduire biométriques pourront vous tracer avec des drônes sur les routes

http://www.letempsdz.com/index.php/132-actualite/180260-permis-de-conduire-biom%C3%A9trique-ce-sera-pour-d%C3%A9cembre (article censuré bien entendu)

Peut-être même bientôt des bornes où passer son permis biométrique seront obligatoires, et le conducteur nécessitera une autorisation pour passer d’une ville à l’autre. Mais le pire est que ces permis de conduire biométrique peuvent être piratés et copiés.

Une américaine interdite de circuler dans son pays pour avoir créer un compte twitter critiquant le gouvernement américain. Cette américaine courageuse avait osé porté plainte contre le permis biométrique qui dit elle, viole les droits de l’homme les plus élémentaires. On avait essayé de lui imposer le permis biométrique lors de son renouvellement de permis de conduire, où on lui a demandé de faire un permis de conduire biométrique car elle ne supportait pas se faire enregistrer sa face et ses empreintes digitales et elle a appelé le système biométrique « la marque de la bête » et dénonce sur son site https://axiomamuse.wordpress.com/ et compte twitter https://twitter.com/AxXiom , les abus du système biométrique, les logiciels de recognition faciale, les drônes. source https://www.upi.com/Odd_News/2013/07/26/Mark-of-the-Beast-Woman-sues-over-drivers-license-biometrics/3921374840049/

2)Les permis de conduire biométrique, passeports biométriques électroniques, smartphones, cartes identités biométriques pourront être piratés à l’aide d’antennes GSM (ou imitateur GSM) :

« Les antennes IMSI catchers qui permettent à n’importe qui (hacker, criminel, gouvernement) d’intercepter des communications téléphoniques GSM en clair et bien sûr de les écouter. Cette antenne IMSI catcher imite une antenne GSM classique, et grâce à un signal un peu plus fort que celui de l’antenne officielle de l’opérateur, les téléphones portables aux alentours se connectent automatiquement dessus. » https://korben.info/comment-fonctionne-une-antenne-gsm-espionne.html

« Des reporters avaient entrepris de vérifier la fiabilité des nouvelles cartes d’identité biométriques allemandes, généralisées en novembre, et qui emploient les mêmes puces que le passeport français. Ce test fut réalisé avec des hackers informatiques du Chaos Computer Club (CCC), institution européenne implantée à Hambourg et célèbre pour ses attaques contre des serveurs gouvernementaux dans les années 1990. A l’aide d’un scanner de fréquences, d’une antenne émettrice et d’un ordinateur portable, les bidouilleurs ont réussi à intercepter et à stocker clandestinement les données enregistrées dans la carte d’identité d’un volontaire, qui marchait à quelques mètres d’eux. Cela ne prit que quelques clics et sans aucun contact avec la carte d’identité de la personne. D’autres expériences confirment ce résultat. Nous sommes ainsi entrés en relation avec le hacker qui passe pour le meilleur casseur de puces RFID en Europe, le Britannique Adam Laurie. Verdict : « Je peux confirmer que j’ai cassé plusieurs passeports biométriques, mais pas spécialement le passeport français. Mais tous relèvent des mêmes standards. » Le Conseil d’Etat a jusqu’au mois de décembre pour se prononcer sur le bien-fondé de ces dispositifs sécuritaires

https://www.lesinrocks.com/2010/11/07/actualite/actualite/le-passeport-biometrique-un-pretexte-au-fichage/

Les antennes GSM sont utilisés pour les compteurs intelligents, les cartes d’identité, les passeports, les permis de conduire, smartphones qui sont électroniques et biométriques. Donc toutes ces antennes ITSI catchers pourront pirater et copier à distance toutes ces infos. Sans compter que les antennes GSM sont cancérigènes https://www.robindestoits.org/ETUDE-UKRAINIENNE-LIEN-ENTRE-L-EXPOSITION-A-900-MHz-COMPTEUR-INTELLIGENT-ET-CELLULAIRES-ET-LE-CANCER-2013_a2115.html

3) Avec vos données biométriques volées avec le nouveau système électronique biométrique, on peut se faire passer pour vous à tout jamais à votre insu :

La cybersécurité électronique biométrique technologie va faciliter les usurpations d’identité. Plus besoin de se déplacer pour piquer vos documents à domicile, tout se fait par internet et iphone et carte d’identité biométrique, passeport biométrique etc… Usurpation d’identité moderne en seulement quelques minutes, toutes vos données biométriques peuvent vous être volées à tout jamais, et utilisés à votre insu.

« Un passeport et un passeport biométrique, les deux peuvent être volés. Seulement le passeport normal peut être changé, tandis que le passeport biométrique, c’est volé à vie, puisque ce sont vos données biométriques, et elles ne peuvent pas être changées » Cowan dit que dans un monde où tout peut être piraté, le coût du biométrique est trop élevé https://www.wgbh.org/news/post/biometrics-may-ditch-password-not-hackers

Et là, il s’agit des données biométriques, si elles sont volées, elles ne peuvent pas être changées. Si c’est un simple mot de passe qui est piraté, on s’en fout, on le change et point barre, on en parle plus. Mais si vos données biométriques sont collectées quelque part, et que quelqu’un s’en sert à de tristes fins, votre identité sera usurpée à vie et vous ne pourrez même pas vous défendre car personne ne voudra reconnaître que votre identité a été usurpée.

Des passeports biométriques de citoyens de plusieurs pays ont été piratés révélant des informations comme le visage, les empreintes digitales et l’iris. Donc les hackers ont volé et copié à distance les les visages, les empreintes digitales et l’iris pour ensuite usurper l’identité de leurs victimes et utiliser les copies des visages de leurs victimes pour pénétrer les systèmes à reconnaissance faciale, copier leurs empreintes digitales pour pénétrer les systèmes à reconnaissance empreinte digitale, copier leurs iris pour pénétrer les systèmes à reconnaissance iris

Un hacker montre que de faux passeports biométriques peuvent être créés en volant les données biométriques des gens, en piratant leurs passeports biométriques et en copiant leurs données biométriques de l’iris, de l’empreinte digitale, de la face à distance. citation: « Hi-tech biometric passports used by Britain and other countries have been hacked by a computer expert, throwing into doubt fundamental parts of the UK’s £415m scheme to load passports with information such as fingerprints, facial scans and iris patterns

Data can be transferred onto blank chips, which could then be implanted in fake passport »

https://www.theguardian.com/technology/2006/aug/07/hacking.security

Avec le système biométrique, c’est le piratage à gogo !!

Il suffit juste de quelques minutes pour que des passeports biométriques de citoyens du monde entier soient piratés et copiés ce qu’a révélé plusieurs tests

https://gizmodo.com/e-passports-can-be-hacked-and-cloned-in-minutes-5033923 

N’importe qui, dans n’importe quel pays peut pirater votre passeport biométrique.source

http://security.onestopclick.com/technology_news/biometric-passport-hacked_17448335.htm (article censuré bien entendu)

Imaginer que quelqu’un pirate votre passeport biométrique et fasse croire que vous avez voyagé dans des pays considérés comme terroristes par le gouvernement. (on peut imaginer que ce soit le gouvernement lui-même qui embauche un hacker pour mettre un pays dans la liste historique d’un opposant politique pour ensuite le faire accuser faussement d’avoir voyager dans un X ou Y pays). Comment rendre justice dans un monde où tout est trafiqué et vos données biométriques volées à tout jamais et utilisées sans que vous le sachiez ? Et Imaginer que quelqu’un pirate votre permis de conduire biométrique et fasse croire que vous ayez eu un accident à tel endroit comme c’est le cas ici http://atlanticfreepress.com/news/1/6065-driving-your-liberties-away-biometrics-and-enhanced-drivers-licenses-.html (article censuré)?

Voltaire a écrit : Il vaut mieux prendre le risque de sauver un coupable que de condamner un innocent.

Mais dans une société où tout est trafiqué, et où un individu est coupable jusqu’à preuve de son innocence, comment justice peut être faite surtout avec toutes ces fausses preuves que permettent le piratage des données biométriques ?

En effet, déjà, pirater les données de l’IRIS très facile à pirater tout comme pirater les données des empreintes digitales qui déjà très facile à faire. or les systèmes biométriques de l’IRIS sont très utilisés dans les aéroports et les buildings hautement sécurisés.

https://thehackernews.com/2015/03/iris-biometric-security-bypass.html

Toutes les données biométriques sont enregistrés dans les smartphones, que l’on sait être piratés continuellement par toutes sortes d’organismes, état et FBI pour raisons d’état d’urgence, entreprises de smartphone pour raisons commerciales et hackers dont certains n’hésitent pas également à vendre ces données à des organismes lucratifs. Les données biométriques sont à la base des données publics, tout le monde les voit, tout le monde peut les copier et les utiliser.

Il pirate l’empreinte digitale du premier ministre de défense allemand à partir d’une simple photo à partir d’une caméra standard. Donc il a copié l’empreinte digitale de son ministre et a ensuite utilisé l’empreinte digitale de son ministre pour ouvrir un smartphone biométrique.

Source pour voir tous les détails de sa technique de hackage, piratage et copiage, et usurpation d’identité https://thehackernews.com/2014/12/hacker-clone-fingerprint-scanner.html

Mais le hacker peut également directement avoir accès à vos données biométriques en piratant votre smartphone à distance, car les smartphones contiennent des caméras qui peuvent être hackées à distance, et le hacker peut copier et pirater votre visage, empreintes digitales, iris à travers le piratage de la caméra de votre smartphone à distance :

« Les applications de smartphone Iphone5s de Apple enregistrent vos empreintes digitales sans besoin d’interaction (camera intégrée) et sont accessibles aux hackers. La NASA veut créer une base mondiale de données digitales. (…) Est-ce que les utilisateurs d’Iphone 5S sont trompés par LA NASA et Apple ou ces hackers qui sont occupés à pirater les dernières technologies ont déjà été ordonnées pour nous espionner à notre insu ? »

https://thehackernews.com/2014/12/hacker-clone-fingerprint-scanner.html

Un hacker se vante d’avoir piraté plusieurs passeports biométriques de plusieurs pays européens. Donc il a usurpé l’identité de plusieurs européens en piratant et copiant les données biométriques des européens à distance et en fabriquant de faux passeports biométriques avec les données biométriques qu’il a volé aux européens visés

https://www.lesinrocks.com/2010/11/07/actualite/actualite/le-passeport-biometrique-un-pretexte-au-fichage/ (article à enregistrer avant la censure)

Un hacker peut déjà modifier vos propres messages sur votre propre compte facebook

https://thehackernews.com/2016/06/delete-facebook.html

la nouvelle carte d’identité biométrique britannique piratée (c’est à dire qu’il a volé les données biométriques de la personne puis ensuite créer une nouvelle carte d’identité biométrique de la victime avec les données biométriques de la victime pour usurper son identité)

https://www.numerama.com/magazine/13618-la-nouvelle-carte-d-identite-britannique-deja-piratee.html

Un hacker a piraté la carte d’identité biométrique britannique en seulement 12 minutes

https://www.lemonde.fr/blog/bugbrother/2009/08/06/la-carte-didentite-uk-piratee-en-12/

Les passeports électroniques belges piratés

https://www.zdnet.fr/actualites/la-securite-des-passeports-electroniques-belges-mises-en-defaut-39370005.htm

La nouvelle carte d’identité biométrique allemande piratée

https://www.numerama.com/magazine/16663-la-nouvelle-carte-d-identite-allemande-piratee-par-le-chaos-computer-club-maj.html

vidéo BBTV : carte biométrique allemande piratée https://youtu.be/vmajlKJlT3U Un groupe de hackers allemands ont piraté une empreinte digitale à partir de Apple Iphone 5 s et l’ont utilisé pour ouvrir le Iphone 5 s.https://www.zdnet.com/article/apples-advanced-fingerprint-technology-is-hacked-should-you-worry/#!

Iphone 6 s qui a été créé ensuite présente le même problème que l’Iphone 5s. Son système biométrique digitale peut être également piraté. Iphone 6 s qui permet d’utiliser Apple pay, a été piraté par des hackers qui ont copié une empreinte digitale.

https://www.zdnet.com/article/apples-advanced-fingerprint-technology-is-hacked-should-you-worry/

3) Le passeport électronique facilement piratable :

« Avec l’aide de Adam Laurie, un responsable de sécurité chez Bunker Secure Hosting, le Guardian a éprouvé le système de protection utilisé dans le nouveau passeport britannique. Conclusion : « Cracked it ! »*

Quand l’on sait que déjà 3 millions de citoyens anglais ont en leur possession ce nouveau passeport qui incorpore des puces microscopiques contenant les informations et la biométrie de son propriétaire, on est en droit de s’interroger sur les aptitudes décisionnelles des gouvernants et des ingénieurs informatiques britanniques.

Pour l’information, ces passeports « ultra sécurisés » (sic), ont été fabriqués en 2003 selon les critères de sécurité de l’aviation civile internationale (ICAO ou International Civil Aviation Organization). Ces spécifications ont par ailleurs été publiées sur le net. Ce qui relève de l’inconscience…

Tu me passes ta clé stp ’ En se rendant sur le site de l’ICAO, Adam Laurie s’est rendu compte que la puce incorporée n’était tout simplement pas cryptée. Afin d’avoir accès aux données stockées, il lui restait à démarrer une communication cryptée entre le lecteur et la puce d’identification du passeport.

Et, pour y arriver, il n’a fait qu’entrer les numéros qui figurent… sur le passeport lui-même !’ !! Ironiquement, l’opération a duré 48h car c’était le temps qu’a mis le pirate pour écrire quelques lignes de code qui ont donné sens aux données cryptées…

En bon citoyen qu’il est, Adam Laurie a révélé que malgré l’adoption de l’algorithme de cryptage militaire 3DES, le système demeure vulnérable dans la mesure où les informations nécessaires à la reconstruction de la clé sont accessibles au grand public.

Ainsi, le Guardian a montré que dupliquer un passeport à la perfection est donné à presque « tout le monde ». Alors, l’avenir appartient à la paranoïa aiguë ou aux pirates doués ’

* « Piraté, sauté, déverrouillé » »https://www.generation-nt.com/passeport-britannique-protection-securite-pirate-the-guardian-actualite-19193.html

Le système biométrique crée une société inégalitaire: Passer entièrement au numérique va créer deux catégories de personnes : Ceux qui passent leur vie à gagner de l’argent jusqu’à la dépression et raconter leur dépressive vie dans les réseaux sociaux, et ceux qui passent leur vie à hacker les cartes bancaires des autres, Bitcoin, les réseaux sociaux et créer des fausses preuves pour piquer de l’argent et des biens aux gens via la justice entraînant leur suppression économique et sociale totale. Source Hacking your money : Cloning credit cards, stealing bitcoin and spoofing Verified by Visa https://youtu.be/zgbGuZCm2ag

où sera l’égalité, quand le système biométrique permettra un monde d’exploités (les novices en informatiques) et d’exploitants ( les experts en informatique, pirates, hackers qui peuvent violer notre vie privée, usurper notre identité, voler notre argent, et vendre nos données) ? On sait déjà que le FBI a exigé d’Apple que les smartphones diminuent leur sécurité à cause d’un évènement majeur et a exigé de la sécurité américaine qu’elle en fasse une loi générale pour tous les smartphones pour que les smartphones puissent facilement être piratables à distance par le FBI. htp://www.lemonde.fr/pixels/article/2016/03/01/iphone-chiffre-qu-est-ce-que-le-all-writs-act-le-texte-de-loi-sur-lequel-s-appuie-le-fbi_4874376_4408996.html Or si les smartphones baissent leur sécurité, alors non seulement le FBI mais d’autres hackers pourront plus facilement accéder à nos données. Et que se passera-t-il puisque le smartphone est déjà considéré comme la carte bancaire biométrique du futur, la carte vital biométrique du futur ? http://www.atlantico.fr/decryptage/telephone-portable-carte-bancaire-futur-robin-rivaton-226366.html http://www.numerama.com/magazine/29531-samsung-simband-sami-medecine-big-data-sante-donnees.html Et que les entreprises de smartphones vendent les données de santé collectées ? (voir article tout en bas du message) La NSA surveille les transactions bancaires mondiales http://www.clubic.com/pro/it-business/securite-et-donnees/actualite-584968-nsa-surveillance-transactions-bancaires-snowden.html La NSA et le FBI ont déjà le projet de faire une base de donnée biométrique mondiale et collectent nos données à notre insu. htp://www.europe1.fr/international/vos-selfies-interessent-la-nsa-2139647 http://www.industrie-techno.com/biometrie-le-fbi-fiche-52-millions-de-visages.29490 Est-ce normal d’être contrôlé à ce point par des organismes anonymes et secrètes sur lesquelles on a aucun contrôle et qui prennent nos données les plus intimes (biométriques) sans notre autorisation ?

Une entreprise de sécurité informatique pirate ses propres clients htp://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2015/05/11/32001-20150511ARTFIG00003-une-entreprise-de-securite-informatique-aurait-pirate-ses-propres-clients.php

les failles de sécurité sont laissés exprès pour pouvoir contrôler et accéder aux données à l’insu de l’usager. Une société de contrôle. Car si c’était vraiment à notre service, alors pourquoi toute cette guerre du FBI contre Apple pour diminuer les sécurités dans les appareils technologiques ? Même l’ONU veut sa base mondiale de données biométriques d’ici à 2030, elle veut avoir les données biométriques de tous les humains sur terre. http://news360x.fr/loeil-de-lonu-dans-tous-ses-etats/

Apple a donc crée le smartphone biomérique pour que le FBI qui collecte toutes les données biométriques des gens de la planète à travers l’ONU puisse pirater les smartphones biométriques des gens du monde entier en usurpant leurs identités car ils utilisent les données biométriques des gens pour pirater leurs smartphones biométriques

En effet, le FBI n’arrive pas avant des années ou des mois à ouvrir dans certains cas les smartphones avec code PIN

https://matzav.com/fbi-cant-hack-into-dayton-shooter-connor-betts-phone/

Quand les technologies ne sont pas assez vulnérables à leur goût, le FBI fait un rappel à l’ordre : « le directeur du FBI a récemment demandé d’interdire le chiffrement des données sur smartphone » http://www.nikopik.com/2015/03/le-fbi-tente-de-faire-interdire-le-cryptage-des-smartphones.html

Mais avec les smartphones biométriques, le FBI peut pirater votre smartphone biométrique en quelques minutes

le smartphone biométrique c’est pour permettre le piratage de votre smartphone plus aisément en quelques minutes, alors que le smartphone avec code PIN prend des mois, voir des années dans certains cas comme ici https://matzav.com/fbi-cant-hack-into-dayton-shooter-connor-betts-phone/

  1. Si la carte bancaire est remplacée par la carte biométrique , la carte biométrique pourra éliminer des milliards d’êtres humains: Par le hackage informatique en leur enlevant tout leur argent et ou en détruisant toute leur réputation par de fausses preuves et les envoyer crever dans les prisons où les laboratoires du NVO empoisonnent les prisonniers avec le SIDA et l’hépatite
    https://www.vice.com/fr/article/xdb4nz/sida-hepatite-prisons-france-666

Une banque vole l’argent de son client en usurpant son identité en utilisant les données biométriques de son client. Donc la carte bancaire biométrique c’est pour permettre aux banques d’usurper l’identité de leurs clients et leur voler leur argent en utilisant les données biométriques de leurs clients

source à enregistrer en cas de censure de l’article http://www.india.com/technology/aadhaar-card-biometrics-duplicated-by-axis-bank-2-other-firms-uidai-files-criminal-complaint-with-cyber-crime-cell-1880994/

5) On doit avoir le droit à une vie privée pour notre protéger notre sécurité : Il serait temps de faire un boycott mondial pour exiger le retrait de tous ces compteurs intelligents, les antennes GMS (comme cela plus de risques avec les ITSI catchers), cartes d’identité biométrique, passeport biométrique, permis de conduire biométrique carte vitale biométrique, et les nouveaux smartphones de Google (Lenovo ou Phab2pro) qui mettent en danger la vie privée des autres en filmant tout le monde dans la rue à l’insu de l’utilisateur et violent le droit à l’image pour tous source

http://www.japantoday.com/category/technology/view/lenovo-google-unveil-phone-that-knows-its-way-around-a-room (article censuré bien entendu)

ainsi que Iphone 5 s et Iphone 6 s qui enregistrent vos empreintes digitales à votre insu, Et les smartphones de Docomo qui donnent les données de localisation de leurs utilisateurs sans leur autorisation au gouvernement japonais qui veut traquer ses citoyens avec les smartphones espions suivants : Les 5 modèles Android de Docomo sont : Xperia X Performance, Galaxy S7 Edge, the Aquos Zeta, Arrows SV , Disney Mobile, Galaxy S7 Edge .

https://www.japantimes.co.jp/news/2016/05/17/business/corporate-business/new-docomo-smartphone-models-will-covertly-trackable-japanese-authorities/#.XZ63lGcUmpf

6)

Le système biométrique nuit à la santé humaine car il requiert des antennes relais et des ondes partout pour son fonctionnement :

Ils ont censuré un lien http://rustyjames.canalblog.com/archives/2012/06/23/24559427.html qui contenait ceci:

« Alors que l’activité électromagnétique du corps était considérée par les chimistes comme un sous-produit biochimique, le bioélectromagnétisme s’impose comme une source de réaction puissante : – L’act … »

Une banque du Royaume-Uni a commencé le payement mobile qui utilise le battement de coeur comme système de sécurité biométrique (un mesureur de battement de cœur connecté qui est connecté au smartphone biométrique qui enregistre le battement de cœur pour confirmer l’achat en ligne)
même le système soit disant libre Ubuntu veut dans un lointain futur le battement de coeur comme système biométrique d’identification

http://www.planetbiometrics.com/article-details/i/2803/

Voilà pourquoi ils veulent connaitre les données biométriques des êtres humains (ils veulent même les données biométriques du battement de cœur pour ouvrir les banques et les portes des appart dans les smart cities et les voitures connectées http://www.alterinfo.net/Totalitarisme-technologique-Les-banques-veulent-votre-coeur-comme-moyen-de-paiement-biometrique-%E2%80%A8_a124734.html) pour essayer de détruire le bioélectromagnétisme de chaque être humain et en même temps voler leurs données biométriques pour usurper leur identité et les accuser à tort

Quand on sait que les ondes peuvent provoquer des attaques cardiaques. Donc avoir un mesureur connecté de battement de cœur peut causer des crises cardiaques chez les humains. Tout cela pour payer en banque. Pour l’instant, ils utilisent les données biométriques superficielles (empreintes digitales, iris, main, etc…), ensuite après les piratages, ils diront que pour plus de sécurité, ils voudront les données biométriques à l’intérieur des humains, (les veines des doigts, le battement de cœur), en sachant que tout est piratable, car les veines des doigts et battement de cœur sont enregistrés dans un ordinateur, et tout ce qui est à l’intérieur d’un ordinateur peut être recopié et être piraté.

En plus un type qui tombe malade du cœur à cause des ondes, ne pourra plus ouvrir son compte en banque qui ne s’ouvrira qu’à partir de ses battements de cœur enregistrés avant sa maladie.

C’est un moyen pour les banques de fermer les comptes et les rendre inaccessibles aux mourants. Après la spéculation sur la mort de leurs clients

https://www.francetvinfo.fr/economie/video-quand-les-banques-speculent-sur-la-mort_316453.html

en espérant qu’ils meurent au plus vite pour bénéficier de leur assurance décès au plus vite

https://fasozinfo.wordpress.com/2013/05/17/video-quand-les-banques-speculent-sur-la-mort-banquiers-ils-avaient-promis-de-changer-pieces-a-conviction-15-mai-2013/

, maintenant, ils voudront les battements de cœur comme moyen de paiement pour accélérer le génocide de la société et rendre le plus de gens mourants possibles. Cet article dénonçant le système biométrique par battement de coeur à l’essai dans certaines banques en Chine, USA, Canada, Grande Bretagne a été rendu inaccessible un certain temps, http://www.alterinfo.net/Totalitarisme-technologique-Les-banques-veulent-votre-coeur-comme-moyen-de-paiement-biometrique-%E2%80%A8_a124734.html

Ils veulent créer des Smartphones à identification biométrique avec battements de cœur. Mais ils savent qu’ils doivent procéder étape par étape. Alors ils commenceront à faire croire aux moutons que le smartphone peut être utilisé sans risque pour mesurer ses battements de cœur pour envoyer les données au médecin (télémédecine à distance).

En télé-médecine, le patient doit réaliser lui-même les données médicales avec le smartphone cancérigène biométrique tueur à petit feu avant de l’envoyer au médecin à distance qui analyse (évidemment, tous les patients en télé-médecine attraperont le cancer à cause du contact permanent avec le smartphone biométrique carte vitale collé sur le corps humain pour faire des mesures).

Cela permet aux lobbys du smartphone (Samsung, Apple, Lenovo. L’hôpital connecté by Samsung Business

https://youtu.be/LZLyO6wS5O0

en plus de tuer les patients, de faire du business avant leur mort prématuré causée par le cancer des Smartphones de la télémédecine, car ils rêvent de faire un bon big data sur les patients et ensuite de communiquer les données de santé (mort) des clients aux banques qui spéculent sur la mort.

Les lobbys du smartphone vont créer des tas d’application pour mesurer les données de santé du corps humain en obligeant l’humain à coller son smartphone sur son corps pour le tuer à petit feu plus aisément, car le cerveau en contact avec le portable chauffe déjà et peut causer le cancer dans le cerveau, donc coller le smartphone à une autre partie du corps reviendra au même, cela provoquera le cancer à une autre partie du corps.

La Télémédecine c’est pour tuer les patients au plus vite, en obligeant les patients à utiliser leurs Smartphones sur leur propre corps pour collecter des données sur eux sans savoir que le smartphone est la raison de la maladie de leurs corps et cancer. Les lobbys du smartphone veulent un big data des données médicales de tous les patients, Samsung, Apple investissent dans les hôpitaux connectés.

Après que le smartphone soit utilisé en carte vitale biométrique et pour les analyses médicales sur le corps humain ( ce qui provoquera bien sûr le cancer partout où le smartphone sera appliqué sur le corps humain), ils imposeront le smartphone par battement de cœur biométrique, en disant que vu que le smartphone a été utilisé pour mesurer les battements de cœur des patients, ils peuvent l’utiliser maintenant le battement de cœur comme authentification biométrique qui est bien sûr piratable comme toutes les données biométriques.

C’est la raison pour laquelle, les flics peuvent ouvrir tous les objets connectés biométriques avec vos données biométriques (battement de cœur compris) à votre insu, et la raison pour laquelle le NVO veut supprimer le mot de passe et code PIN pour le remplacer par le système biométrique pour supprimer la vie privée et pirater la vie privée de n’importe quel personne sur Terre.

Le cœur donc mourra plus vite, car il aura sans cesse le smartphone cancérigène sur lui (comme dans le monde de Death Note, où tout le monde crève de crise cardiaque), et la réduction de la population mondiale s’accéléra.

Les opposants au NVO auront leurs données biométriques piratés car toutes les données biométriques sont piratables, ils pourront usurper l’identité de n’importe quel opposant du NVO pour les accuser à tort.

Leur objectif est de supprimer le mot de passe ou code PIN car cela les bloque pour accéder aux portables des gens. Il y a même une loi qui veut obliger les gilets jaunes à donner leur mot de passe ou code PIN aux flics pour qu’ils puissent accéder aux portables des manifestants.

La preuve que le NVO ne peut pas accéder à un portable protégé par un code PIN, le NVO réclame le code PIN du portable dans la fin du site dans la section « objets trouvés »http://www.ville-cancale.fr/securite_reglementation.html. Donc quand la police trouve un portable, elle ne peut pas l’ouvrir si il est protégé par un code PIN, voilà pourquoi ils disent dans ce site, que si un individu veut récupérer son portable dans un poste de police il doit d’abord fournir son code PIN aux policiers pour qu’ils ouvrent son portable.

Donc le smartphone biométrique, c’est pour que les flics aient accès au smartphone sans avoir besoin de demander le code PIN aux français, CQFD.

En effet, avec le smartphone biométrique et la base nationale biométrique des français accessible à tout flic, les flics pourront accéder aux Smartphones biométriques des gilets jaunes sans avoir besoin de leur demander leurs données biométriques pour ouvrir, car les données biométriques de la population (battement de cœur, veine de doigt, empreinte digitale, main, iris..) seront dans la base de données nationales, donc même si le manifestant s’oppose, vu que le flic a toutes les données biométriques du manifestant, il ouvrira quand même le smartphone biométrique même si le manifestant ne veut pas.

Le smartphone biométrique est fait pour être piraté par le NVO et supprimer totalement la vie privée.

Voilà pourquoi ils veulent le smartphone biométrique car c’est beaucoup plus facile à pirater qu’un smartphone avec mot de passe ou code PIN qui peut être changé tout le temps et est impossible à deviner, alors que les données biométriques sont un mot de passe fixe connu par le NVO qui ne pourront jamais être changé et que le NVO peut alors utiliser les données biométriques d’un individu pour ouvrir les objets connectés de ce même individu et connaitre tout de sa vie privée de A à Z à son insu.

La preuve que le Code PIN et mot de passe sont impossibles à deviner et protége la vie privée des gens et que c’est la raison pour laquelle ils veulent imposer le système biométrique:

– Nancy : une loi antiterroriste utilisée contre le mouvement étudiant opposant à la loi ORE

À Nancy, un étudiant est poursuivi pour n’avoir pas donné le code PIN de son téléphone portable pendant sa garde à vue faisant suite à l’intervention de la police sur le campus le 3 mai

https://www.revolutionpermanente.fr/Nancy-une-loi-antiterroriste-utilisee-contre-le-mouvement-etudiant

– Obligation aux manifestants arrêtés en garde à vue de donner son code PIN de portable en garde à vue sous peine de 3 ans de prison

https://www.revolutionpermanente.fr/Obligation-de-donner-son-code-mobile-en-garde-a-vue-sous-peine-de-3-ans-de-prison

Voilà pourquoi ils veulent supprimer le code PIN des portables et rendre les portables biométriques à la place, c’est pour y accéder à souhait sans l’autorisation de l’individu

Encore une preuve que le NVO a peur du code PIN et que c’est pour cela qu’il veut remplacer par le système biométrique car plus facile à pirater:

-Aux USA, comme le FBI n’arrive pas à ouvrir les portables et ordinateurs des gens avec code PIN et mots de passe à leur entrée dans l’aéroport, ils réclament les mots de passe des ordinateurs et code PIN des portables aux voyageurs qui entrent aux USA.https://www.slate.fr/story/142820/etats-unis-telephone-mot-de-passe

Pareil le Canada est obligé de demander le mot de passe aux voyageurs pour accéder à leurs ordinateurs et portables aux aéroports

https://www.numerama.com/magazine/32417-vous-allez-au-canada-les-douanes-peuvent-exiger-vos-mots-de-passe.html

Voilà pourquoi l’ONU veut tout rendre biométrique, car sans mot de passe et avec uniquement les données biométriques pour accéder aux portables et ordi biométriques, les pays big brother pourront accéder aux portables et ordis biométriques de chaque individu de la planète sans difficulté

Voilà pourquoi les multinationales USA veulent du biométrique partout dans les portables et ordinateurs dotés de lecteurs biométriques ou scan biométrique, pour supprimer le mot de passe actuel changeable des gens dans les portables et ordinateurs actuels normaux anciens sans biométrique, et pouvoir accéder aux ordinateurs et portables devenus accessibles au FBI grâce au système biométrique qui est ultra facile à pirater quelques que soient les données biométriques. Voilà pourquoi le FBI veut le battement de cœur biométrique, la veine de doigt biométrique et autres… Pour pirater à souhait les objets connectés de n’importe quel individu opposant du NVO

Bientôt même les compteurs intelligents risquent d’être connectés aux données biométriques (ils changeront les compteurs intelligents tous les 20 ans en rendant à chaque fois le compteur intelligent plus big brother que le précédent)http://www.alterinfo.net/Le-FN-et-l-UMP-capitalistes-d-extreme-droite-et-droite-veulent-le-systeme-biometrique-un-marche-a-plusieurs_a128314.html . le compte du client sera connecté aux données biométriques pour ouvrir le compte et analyser la consommation. Quiconque piratera un linky, pourra pirater les données biométriques d’un individu et usurper son identité à vie à son insu.

Le smartphone biométrique est fait pour être piraté par le NVO et supprimer totalement la vie privée.

Voilà pourquoi ils veulent le smartphone biométrique car c’est beaucoup plus facile à pirater qu’un smartphone avec mot de passe ou code PIN qui peut être changé tout le temps et est impossible à deviner, alors que les données biométriques sont un mot de passe fixe connu par le NVO qui ne pourront jamais être changé et que le NVO peut alors utiliser les données biométriques d’un individu pour ouvrir les objets connectés de ce même individu et connaitre tout de sa vie privée de A à Z à son insu.

La preuve que le Code PIN et mot de passe sont impossibles à deviner et protègent la vie privée des gens et que c’est la raison pour laquelle ils veulent imposer le système biométrique:

– Nancy : une loi antiterroriste utilisée contre le mouvement étudiant opposant à la loi ORE

À Nancy, un étudiant est poursuivi pour n’avoir pas donné le code PIN de son téléphone portable pendant sa garde à vue faisant suite à l’intervention de la police sur le campus le 3 mai

https://www.revolutionpermanente.fr/Nancy-une-loi-antiterroriste-utilisee-contre-le-mouvement-etudiant

– Obligation aux manifestants arrêtés en garde à vue de donner son code PIN de portable en garde à vue sous peine de 3 ans de prison

https://www.revolutionpermanente.fr/Obligation-de-donner-son-code-mobile-en-garde-a-vue-sous-peine-de-3-ans-de-prison

Voilà pourquoi ils veulent supprimer le code PIN des portables et rendre les portables biométriques à la place, c’est pour y accéder à souhait sans l’autorisation de l’individu

Encore une preuve que le NVO a peur du code PIN et que c’est pour cela qu’il veut remplacer par le système biométrique car plus facile à pirater:

-Aux USA, comme le FBI n’arrive pas à ouvrir les portables et ordinateurs des gens avec code PIN et mots de passe à leur entrée dans l’aéroport, ils réclament les mots de passe des ordinateurs et code PIN des portables aux voyageurs qui entrent aux USA.https://www.slate.fr/story/142820/etats-unis-telephone-mot-de-passe

Pareil le Canada est obligé de demander le mot de passe aux voyageurs pour accéder à leurs ordinateurs et portables aux aéroports

https://www.numerama.com/magazine/32417-vous-allez-au-canada-les-douanes-peuvent-exiger-vos-mots-de-passe.html

Voilà pourquoi l’ONU veut tout rendre biométrique, car sans mot de passe et avec uniquement les données biométriques pour accéder aux portables et ordi biométriques, les pays big brother pourront accéder aux portables et ordis biométriques de chaque individu de la planète sans difficulté

Voilà pourquoi les multinationales USA veulent du biométrique partout dans les portables et ordinateurs dotés de lecteurs biométriques ou scan biométrique, pour supprimer le mot de passe actuel changeable des gens dans les portables et ordinateurs actuels normaux anciens sans biométrique, et pouvoir accéder aux ordinateurs et portables devenus accessibles au FBI grâce au système biométrique qui est ultra facile à pirater quelques que soient les données biométriques. Voilà pourquoi le FBI veut le battement de cœur biométrique, la veine de doigt biométrique et autres… Pour pirater à souhait les objets connectés de n’importe quel individu opposant du NVO

Bientôt même les compteurs intelligents risquent d’être connectés aux données biométriques

https://www.newstoprotect.axa/#x3LYiGmDoOJscfzi.99

(ils changeront les compteurs intelligents tous les 20 ans en rendant à chaque fois le compteur intelligent plus big brother que le précédent) http://www.alterinfo.net/Le-FN-et-l-UMP-capitalistes-d-extreme-droite-et-droite-veulent-le-systeme-biometrique-un-marche-a-plusieurs_a128314.html . le compte du client sera connecté aux données biométriques pour ouvrir le compte et analyser la consommation. Quiconque piratera un compteur intelligent linky, pourra pirater les données biométriques d’un individu et usurper son identité à vie à son insu.

= = =

Lectures complémentaires:

la-tele-medecine-cest-pas-bon-pour-la-sante

dossier-complet-pour-refuser-le-tout-connecte-via-la-5g-la-smart-city-ou-ville-connectee

Alerte_scientifiques_medecins_5G

Dossier-complet–pour-stopper-net-la-dictature-technotronique

 


Il suffit de dire NON !

Des anarchistes aux Gilets Jaunes… Retour aux lois scélérates, entretien avec l’avocat Raphaël Kempf (vidéo)

Posted in actualité, altermondialisme, documentaire, Internet et liberté, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, presse et média, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 6 octobre 2019 by Résistance 71

 

Résistance 71

 

6 octobre 2019

 

Excellent entretien de l’avocat des Gilets Jaunes (entre autre) Raphaël Kempf avec la journaliste Aude Lancelin pour Quartier Libre (vidéo ci-dessous), une des toutes dernières de cette profession qui pose encore des questions pertinentes mais surtout, surtout, qui laisse parler ses interlocuteurs sans les couper et sans réduire le débat à une bouillie inculte pré-digérée pour public infantilisé et dépolitisé de la société marchande.

Kempf, dans son dernier livre « Ennemis d’État, les lois scélérates des anarchistes aux terroristes » (La Fabrique, 2019) fait un juste parallèle entre ces lois anti-anarchistes de 1893 et 1894 et la dérive liberticide prise par les gouvernements français successifs depuis au moins Sarkozy. Sachons que la dernière de ces lois scélérates du 28 juillet 1894, interdisant tout prosélytisme anarchiste, ne fut officiellement abrogée qu’en décembre 1992, dans le second septennat de Mitterrand.

Il est grand temps de nous organiser pour mettre un terme à la dictature en marche qui se durcit semaine après semaine et ce n’est pas le dernier évènement sanglant récent de la préfecture de police de Paris qui va nous faire sortir de l’engrenage totalitaire pris depuis déjà un bon moment, c’est l’évidence même. Gageons que quelques projets de lois liberticides sont même déjà sous le coude, prêts à être passés par la fine équipe de clampins inutiles siégeant dans cette parodie, cette insulte, au concept même de démocratie, qu’est l’Assemblée Nationale, nid de parasites à la solde des intérêts particuliers du plus petit nombre.

Plus que jamais il n’y a pas de solutions au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir ! Qu’on se le dise !

A voir et à diffuser sans modération…

 

 

La 4ème de couverture du livre de R. Kempf:

« Le 9 décembre 1893, l’anarchiste Auguste Vaillant lance une bombe dans la Chambre des députés en pleine séance parlementaire, faisant quelques blessés légers. Deux jours plus tard, la même Chambre vote à la hâte la première des « lois scélérates » réprimant la presse et les opinions anarchistes, dont certaines dispositions – le délit d’apologie par exemple – sont promises à un long avenir. On doit à La Revue blanche d’avoir mené la bataille contre les lois scélérates de 1893-1894 en rassemblant dans une brochure éponyme les plumes de Francis de Pressensé (fondateur de la Ligue des droits de l’homme), d’Émile Pouget et d’un jeune juriste, Léon Blum.
Lecteur averti de ces textes, Raphaël Kempf revient sur l’élaboration et l’application de ces lois d’exception et nous en livre la formule : votées dans l’émotion, elles donnent un pouvoir extraordinaire à l’État, à la police et au ministère public pour réprimer des adversaires politiques, avant de cibler peu à peu tous les citoyens. De la loi « contre les menées anarchistes » au XIXe siècle, aux lois « anticasseurs » et « antiterroristes » d’aujourd’hui, ce sont là autant d’indices des scélératesses législatives. »

= = =

Entrevoir une solution et sortir de la dictature marchande:

Paulo_Freire_La_pedagogie_des_opprimes

Chiapas-Feu-et-Parole-dun-Peuple-qui-Dirige-et-dun-Gouvernement-qui-Obeit

James-C-Scott-Contre-le-Grain-une-histoire-profonde-des-premiers-etats

James_C_Scott_L’art_de_ne_pas_être_gouverné

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie