Archive pour santé vaccins et eugénisme

Sénat, loi injection OGM scélérate… le retour

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, média et propagande, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 11 octobre 2021 by Résistance 71

stop_covax

Le sénat n’a toujours pas renoncé à l’injection obligatoire malgré le refus de la commission le 6 octobre, ils vont représenter leur proposition de loi le 13 octobre 2021

Anonyme 

11 octobre 2021

Le sénat n’a pas renoncé à la proposition de loi sur la vaccination obligatoire pour tous qui sera examinée en séance publique le 13 octobre prochain. Le sénateur Jomier a déposé son rapport qui vient d’être publié.

Contenu du rapport de style administratif et déshumanisé:

– des chiffres et des statistiques (telle catégorie de la population n’est pas suffisamment vaccinée, tel pays fait mieux)

– aucun fondement juridique exposé ( le caractère expérimental des vaccins, le code de Nuremberg, la convention d’Oviedo, loi Kouchner, le consentement libre et éclairé, la résolution européenne…il ignore tout, c’est poubelle) un sénateur qui ne s’encombre pas du droit !

– sa seule motivation est de dire : dans le passé , il est arrivé de vacciner toute la population par exemple contre le typhus, donc allons y ! et puis cela marche en Nouvelle Calédonie (l’hexagone doit-il suivre le droit coutumier Kanak?)

– il faut le vaxx obligatoire car c’est la seule solution ( hubris/toute puissance) et c’est ce que veulent l’académie de médecine, Larcher….

– il veut un pass vaccinal car un pass sanitaire ne sert à rien puisque les non vaccinés contaminants ont accès à des lieux sans pass.

– il a auditionné des témoins sans retranscrire leur témoignage, témoins de grande qualité : karine Lacombe! (sourire)

– les débats plats du 6 octobre en commission : le sénateur Savary  » quand la ceinture de sécurité a été rendue obligatoire, j’étais de ceux qui ronchonnaient devant ce que je regardais alors comme une entrave à ma liberté, puis la ceinture est entrée dans les mœurs et je m’y suis fait : la ceinture n’évite pas l’accident, mais sauve des vies, je pense que c’est comparable »

Le sénat compare donc les humains à des voitures !

Personne ne parle ni du droit applicable sur la nécessité du consentement libre et éclairé pour des vaccins expérimentaux, ni des effets indésirables et dévastateurs des vaccins, et encore moins des décès, des victimes ni des familles en deuil.

Les sénateurs vivent à l’écart dans leur tour d’ivoire, sous les ors de la république avec une bonne cantine, sans se préoccuper de ce qui se passe dans la vraie vie des français qu’ils méprisent.

https://www.senat.fr/rap/l21-028/l21-028.html

Aussi un truc révélateur:

Jomier admet dans ce PDF du Sénat présent dans le commentaire sous l’article ici https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2021/10/09/injection-moderna-lislande-dit-stop-jusqua-nouvel-ordre/?unapproved=193992&moderation-hash=6c748543138b07d3d63e1452cf894780#comment-193992 qu’il n’y a plus de nouvelles personnes volontaires pour se piqouzer depuis le 31 juillet

et il admet que les gens peuvent vivre sans le vaccin en bonne santé, puisqu’il a dit que cela prendra jusqu’en juillet 2022 pour piqouzer 70% de la population, donc cela veut dire que les gens peuvent vivre en très bonne santé l’hiver 2021, puisque selon ses dires, le chiffre de la population ne baissera pas pendant l’année 2021-2022, voilà pourquoi il calcule le nombre de français qui reste à piqouzer jusqu’en juillet 2022 à partir du nombre de la population actuelle.

Preuve qu’ils se foutent de notre gueule, et que leur but est bien de nous euthanasier avec leur piqouze.

voir article précédent

« M. JOMIER collabo qui veut la piqouze obligatoire a envoyé cette proposition de loi dès le 4 octobre 2021 au Sénat:

À compter du 1er janvier 2022, le refus de se soumettre ou de soumettre ceux sur lesquels on exerce l’autorité parentale ou dont on assure la tutelle à l’obligation de vaccination prévue au 12° du I est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe.

Cette contravention peut faire l’objet de la procédure de l’amende forfaitaire prévue à l’article 529 du code de procédure pénale. Si une telle infraction est verbalisée à plus de trois reprises au cours d’une période de trente jours, l’amende est celle prévue pour les contraventions de la cinquième classe. ». »

Objet

Cet amendement assortit la vaccination obligatoire d’une sanction contraventionnelle en cas de non-respect de cette obligation à compter du 1er janvier 2022, afin de donner à l’ensemble des personnes concernées le temps de s’y conformer.

Il est ainsi prévu que le non-respect de l’obligation vaccinale sera puni de l’amende forfaitaire prévue pour les contraventions de 4e classe, à savoir 135 euros. En cas de récidive au-delà de trois verbalisations en 30 jours, cette amende sera portée à 1 500 euros.

Proposition de loi

Vaccination obligatoire contre la maladie COVID provoquée par le coronavirus SRAS CoV 2

https://www.senat.fr/amendements/commissions/2020-2021/811/Amdt_COM-1.html

des médecins payés à 750 euros de l’heure pour piqouzer

https://www.ladepeche.fr/2021/04/15/des-medecins-payes-jusqua-750-euros-de-lheure-pour-vacciner-lassurance-maladie-met-fin-a-la-facturation-a-lacte-9490097.php

les médecins piqouzeurs exemptés d’impôts

https://resistance-mondiale.com/proposition-de-loi-no-4064-visant-a-exonerer-dimpot-sur-le-revenu-les-remunerations-des-professionnels-de-sante-dans-le-cadre-de-la-campagne-vaccinale-contre-la-covid-19

les médecins ont l’immunité judiciaire pour la piqouze

Quand un journal de l’académie de médecine se plaignait que nous sommes trop nombreux sur la planète (en plus de faire leur propagande du RCA bidon tout comme leur fausse pandémie avec tests truqués)

https://www.lequotidiendumedecin.fr/courriers-des-lecteurs/rechauffement-climatique-trop-de-monde-sur-la-planete »

https://resistance71.wordpress.com/2021/10/06/escroquerie-covid-crime-contre-lhumanite-et-dictature-technotronique-prospective-2022/

lineaqrcode

Mascarade et dictature sanitaire, variant Delta, tests PCR et dissonance COVID (F. William Engdahl)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, désinformation, guerres hégémoniques, média et propagande, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , on 31 août 2021 by Résistance 71

cocktail_bill
Bill « la piquouze » dans son labo…

Le variant “Delta”, les tests PCR et la dissonance Covid

F. William Engdahl

11 août 2021

source de l’article en français:
https://lesakerfrancophone.fr/le-variant-delta-les-tests-pcr-et-la-dissonance-covid

Pour paraphraser une célèbre boutade lancée par Bill Clinton, alors candidat à la présidence, lors d’un débat avec son adversaire républicain en 1992, « C’est le vaccin, idiot ! ». Le récit quotidien des médias grand public et du gouvernement dont le monde entier est inondé est déroutant pour la plupart, et c’est un euphémisme. Le variant dit Delta ou « indien » se propage comme la varicelle, nous dit-on, mais sans préciser ce que signifie cette « propagation ». Les personnes non vaccinées sont accusées de transmettre la COVID-19 à celles qui sont censées être vaccinées. Les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Union européenne mènent la danse avec ce confus et mortel récit.

Des responsables politiques poussent les enfants à se faire vacciner malgré les recommandations officielles de l’OMS et des autorités médicales nationales, comme le STIKO en Allemagne, qui préconisent d’attendre. Les tests PCR, qui définissent la politique mais qui ne disent rien sur la présence d’un virus spécifique chez une personne, sont traités comme le « Gold Standard » de l’infection. Pourtant, à ce jour, aucun laboratoire n’a réussi à isoler des échantillons purs du prétendu virus SRAS-CoV-2 qui serait à l’origine de la maladie COVID-19. Comment les tests PCR peuvent-ils être calibrés si l’agent pathogène revendiqué n’est pas clairement identifié ? Avec un peu de recul, il apparaît clairement que nous sommes soumis à une opération mondiale délibérée de dissonance cognitive dont les conséquences prévues pour l’avenir de notre civilisation nous sont cachées.

Résoudre la dissonance cognitive

Dissonance cognitive est un terme utilisé en psychologie pour désigner ce que ressent une personne vivant deux expériences contradictoires ou une expérience défiant sa logique ; cette incohérence vécue lui causant un grand stress. Ce stress est résolu par le cerveau qui utilise inconsciemment n’importe quel tour de passe-passe pour résoudre cette incohérence. Le syndrome de Stockholm en est un exemple. Dans le cas présent, le conflit est résolu en donnant toute sa confiance aux autorités – gouvernements, OMS, CDC, RKI, Bill Gates ou tout autre expert épidémiologique autoproclamé, souvent sans diplôme médical. Ces autorités imposent pourtant des mesures draconiennes de confinement, de port de masque et de restriction des déplacements qui ont rapidement tourné à une vaccination forcée de facto avec des vaccins non testés dont les effets indésirables se comptent désormais par millions dans l’UE et aux États-Unis.

Le cerveau ordinaire se dit : « Pourquoi les autorités voudraient-elles nous faire du mal ? Ne veulent-elles pas le meilleur pour nous et pour le pays ou le monde ? » Les expériences réelles des 18 derniers mois, depuis que l’Organisation mondiale de la santé a déclaré une pandémie à propos d’un prétendu virus identifié pour la première fois à Wuhan en Chine, suggèrent que soit les politiciens et les responsables de la santé du monde entier ont perdu la tête, soit ils sont délibérément mauvais, soit ils sont volontairement destructeurs, soit ils sont tout simplement corrompus. Pour résoudre cette effrayante contradiction, des millions d’entre nous acceptent de recevoir une concoction expérimentale faite à base d’ARNm génétiquement modifié et pensent qu’ils sont alors protégés contre l’infection et la grave maladie qu’entraine un prétendu virus pathogène et mortel appelé COVID-19. Certains attaquent même ceux qui, autour d’eux, résolvent différemment cette dissonance en refusant ce vaccin, par simple méfiance et prudence. Pourtant, même le Dr Fauci, l’omniprésent expert médical de Washington, admet que les nouveaux vaccins à ARNm n’empêchent pas de contracter la prétendue maladie ou d’être contaminant, mais qu’ils contribuent peut-être à en atténuer l’impact. Il ne s’agit donc pas d’un vaccin, mais de quelque chose d’autre.

Un variant Delta ?

À ce stade, il est utile d’examiner plusieurs faits avérés concernant ce coronavirus et son nombre apparemment infini de « variants ». La peur actuelle au Royaume-Uni, dans l’Union européenne et aux États-Unis est déclenchée par un variant, appelé Delta, du coronavirus. Le seul problème est que les autorités compétentes ne nous apprennent rien d’utile sur ce variant.

Étant donné que le prétendu variant Delta d’un nouveau coronavirus, prétendument identifié à Wuhan mais jamais scientifiquement prouvé, est utilisée pour justifier une nouvelle série de mesures draconiennes de confinement et de pressions en faveur de la vaccination, il est utile d’examiner le test permettant de déterminer si ce variant Delta est bien présent chez une personne testée à l’aide du test PCR standard recommandé par l’OMS.

En mai dernier, le variant Delta fut d’abord appelé variant indien. Il a rapidement été identifié dans 90 % des nouveaux tests positifs au COVID-19 au Royaume-Uni, qui compte également une importante population indienne. Ce que l’on ne dit pas, c’est qu’en deux mois seulement, les prétendus positifs au variant Delta en Inde ont chuté de façon spectaculaire, passant de 400 000 par jour en mai à 40 000 en juillet. Les symptômes ressemblant étrangement à ceux du rhume des foins ordinaire, l’OMS s’est empressée de le rebaptiser Delta, en se basant sur l’alphabet grec, afin de brouiller davantage les pistes. Des baisses similaires du variant Delta ont été observées au Royaume-Uni. Les « experts » ont prétendu que c’était parce que les Indiens terrifiés étaient restés chez eux, car seul un petit 1-3% de la population avait été vacciné. Au Royaume-Uni, les experts ont prétendu que c’est parce que beaucoup de gens étaient vaccinés que les cas de delta avaient tellement chuté. Si cela vous donne l’impression qu’ils inventent n’importe quelle explication pour alimenter le discours sur les vaccins, vous n’êtes pas le seul.

Et ce n’est pas tout. Pratiquement personne au Royaume-Uni, en Inde, dans l’Union européenne ou aux États-Unis n’a pu être testée positif au variant Delta avec un test spécifique au variant Delta, car un tel test n’existe pas. Des tests complexes et très coûteux sont censés exister, mais aucune preuve n’est apportée qu’ils sont utilisés pour affirmer des choses telles que « 90% des cas britanniques sont dus au Delta… ». Les laboratoires du monde entier se contentent d’effectuer des tests PCR standard, très imprécis, et les autorités sanitaires déclarent qu’il s’agit du « Delta ». Il n’existe pas de test simple pour le Delta ou tout autre variant. Si ce que je dis n’est pas vrai, le CDC ou l’OMS ou d’autres instituts de santé devraient expliquer en détail ces tests. Ils ne le font pas. Demandez aux « experts » de la santé concernés comment ils peuvent prouver la présence d’un variant Delta du virus. Ils ne le peuvent pas. Les laboratoires d’analyse aux États-Unis admettent qu’ils ne peuvent tester aucun variant.

RT-PCR1

Des tests PCR inutiles

Le test PCR ne permet pas de détecter un virus ou une maladie. Le scientifique qui a obtenu un prix Nobel pour avoir inventé le test PCR, le Dr Kary Mullis, est passé à la télévision pour attaquer nommément le chef du NIAID, Tony Fauci, en le qualifiant d’incompétent pour avoir prétendu que les tests PCR pouvaient détecter n’importe quel agent pathogène ou maladie. Il n’a pas été conçu pour cela, mais plutôt comme un outil d’analyse de recherche en laboratoire. Les tests PCR ne peuvent pas déterminer une infection aiguë, une infectiosité continue, ni une maladie réelle. Le test PCR n’a pas été conçu pour identifier une maladie infectieuse active, il identifie plutôt du matériel génétique, qu’il soit partiel, vivant ou même mort.

Un article publié le 21 janvier 2020 par deux Allemands, Corman et Drosten, a été utilisé pour créer le test PCR et immédiatement adopté par l’OMS pour devenir la norme mondiale de détection du nouveau coronavirus. À ce moment-là, six personnes seulement avaient été identifiées comme porteuses du nouveau coronavirus. En novembre 2020, un groupe de pairs scientifiques a examiné l’article de Drosten et a découvert un nombre incroyable de failles scientifiques majeures ainsi qu’un conflit d’intérêts flagrant de la part de Drosten et de ses collègues. Les scientifiques ont noté que la conception du PCR et l’article de Drosten souffraient de « nombreuses erreurs techniques et scientifiques, notamment une conception insuffisante des amorces, un protocole RT-qPCR problématique et insuffisant, et l’absence d’une validation précise du test. Ni le test présenté ni le manuscrit lui-même ne remplissent les conditions d’une publication scientifique acceptable. En outre, les graves conflits d’intérêts des auteurs ne sont pas mentionnés. Enfin… un processus systématique d’examen par les pairs n’a, jusqu’à maintenant, pas été effectué, ou alors il était de mauvaise qualité. » Pourtant, le modèle de PCR de Drosten a été immédiatement recommandé par l’OMS comme test pour le coronavirus.

Le test PCR amplifie le matériel génétique en utilisant des rotations jusqu’à ce qu’elles atteignent ce que l’on appelle le seuil de cycle (Ct), un nombre d’amplifications permettant de détecter le matériel génétique avant que l’échantillon ne devienne sans valeur. Mullis a dit un jour que si l’on amplifie par un grand nombre suffisant de rotation, on peut trouver n’importe quoi chez n’importe qui, car notre corps est porteur d’un grand nombre de virus et de bactéries différents, la plupart inoffensifs. Même le Dr Fauci, dans une interview de 2020, déclarait qu’un CT supérieur à 35 n’a aucune valeur. Pourtant, le CDC recommanderait aux laboratoires de tests d’utiliser un CT entre 37 et 40 ! A ce niveau-là, 97% des COVID positifs sont probablement faux.

Ni le CDC ni l’OMS n’ont rendu publiques leurs recommandations en matière de Ct, mais on rapporte que le CDC recommande désormais un seuil de Ct plus bas pour les tests des personnes ayant été vaccinées, de manière à minimiser les COVIDs positifs chez les personnes vaccinées, tout en recommandant un Ct supérieur à 35 pour les personnes non vaccinées, une manipulation criminelle si elle est avérée.

Pour ceux qui s’intéressent à l’évolution de la manipulation des tests PCR pour soi-disant diagnostiquer la présence spécifique d’une maladie, il faut se pencher sur l’histoire sordide qui a commencé dans les années 1980 lorsque Fauci et son subordonné de l’époque, le Dr Robert Gallo, au NIAID, ont utilisé la technologie PCR de Mullis pour affirmer, à tort, qu’une personne était séropositive, une entreprise criminelle qui a entraîné la mort inutile de dizaines, voire de centaines, de milliers de personnes.

Notamment, presque tous les éminents défenseurs du vaccin COVID, de Fauci à Tedros, le chef de l’OMS, viennent de cette glauque affaire VIH/SIDA et de ses faux tests PCR. L’ensemble des mesures de panique imposées depuis 2020 dans le monde entier sont basées sur la fausse prémisse qu’un test RT-PCR « positif » signifie que l’on est malade ou infecté par le COVID. La peur du COVID-19 qui a émané de Wuhan, en Chine, en décembre 2019, est une pandémie qui n’est due qu’aux tests, comme l’ont souligné de nombreux médecins. Il n’y a aucune preuve qu’un virus pathogène soit détecté par le test. Il n’y a pas non plus de valeur de référence prouvée, ou « étalon-or » pour déterminer la positivité. C’est purement arbitraire. Faites la recherche et vous verrez.

La promotion de vaccins expérimentaux

Si l’économie mondiale a perdu des milliers de milliards de dollars depuis le début de l’année 2020 et ruiné d’innombrables vies sur la base de tests PCR sans valeur et que maintenant la même fraude continue avec un prétendu variant Delta, la conclusion évidente est que certains acteurs très influents utilisent cette peur pour promouvoir des vaccins génétiques expérimentaux qui n’ont jamais été testés à grande échelle sur des humains ni sur des animaux.

Pourtant, le nombre officiel de décès liés aux vaccins dans l’UE et aux États-Unis continue de battre des records. À l’heure où nous écrivons ces lignes, selon la base de données officielle de l’UE pour l’enregistrement des conséquences liées aux vaccins, EduraVigilance, à la date du 2 août, 20 595 décès ont été signalés chez des personnes venant d’être inoculées avec ces vaccins à ARNm expérimentaux ! De tels chiffres n’avaient jamais été observés auparavant. En outre, 1 960 607 conséquences médicales ont été signalées, dont 50 % graves, notamment des caillots sanguins, des crises cardiaques, des irrégularités menstruelles, des paralysies, toutes consécutives à une injection d’ARNm COVID-19. Les données américaines de la base de données VAERS établie par le CDC sont ouvertement manipulées, mais elles montrent quand même plus de 11 000 décès post-vaccins ARNm. Les grands médias n’en parlent jamais.

Les autorités et les politiciens prétendent qu’il n’y a aucune preuve que les décès ou les conséquences médicales soient liés aux vaccins. Mais ils ne peuvent pas prouver ce qu’ils prétendent parce qu’ils interdisent aux médecins de pratiquer toute autopsie. Si l’on nous dit de faire confiance à la science, pourquoi les autorités sanitaires ordonnent-elles aux médecins de ne pas faire d’autopsie sur les patients qui sont morts APRÈS avoir reçu deux doses de vaccins ARNm ? Malgré ces milliers de décès liés à ces vaccins, une seule autopsie a été pratiquée, en Allemagne, et les conclusions furent terribles. La protéine de pointe ARNm s’était répandue dans tout le corps. Depuis le mois de mai, le CDC a cessé de répertorier les cas non graves de COVID-19 chez les personnes vaccinées. Pour cacher le nombre alarmant de vaccinés qui tombent malades.

Quelque chose ne va pas du tout lorsque des experts médicaux expérimentés et respectés sont bannis pour avoir suggéré des hypothèses alternatives pour expliquer ce drame COVID. Lorsque d’autres scientifiques, qui adhérent à la ligne officielle mais critiquent Tony Fauci ou d’autres médecins traditionnels du COVID, sont accusés de « crime de haine ». Ou lorsque des remèdes bon marché et éprouvés sont interdits en faveur des coûteux vaccins ARNm mortels dans lesquels le NIAID de Fauci détient un intérêt financier.

Les défenseurs des vaccins tels que Fauci parlent déjà de la nécessité d’injections de rappel et mettent en garde contre l’apparition d’un nouveau « variant Lambda ». Comment vont-ils l’identifier celui-là ? Ou devons-nous le croire sur parole parce qu’il ou elle est considéré(e) par CNN ou la BBC comme une « autorité respectée » ? Jusqu’à quand les citoyens sains d’esprit vont-ils permettre à cette dissonance cognitive de détruire nos vies ?

= = =

Lire notre analyse du 9 juillet dernier : « Variant indien/delta : une promesse d’Armaguédon qui fait pschiiiit !? »

Notre page « Coronavirus, guerre contre l’humanité »

peur-poubelle

monpassanitairedantonq

Escroquerie COVID : L’Injection OGM pseudo-vaccinale comme phase 1 de la grille de contrôle technotronique (Brandon Smith)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 28 août 2021 by Résistance 71

vax_domicile

Article intéressant auquel nous adhérons en bien des points, mais BS devrait cesser d’appeler ces injections OGM des “vaccins”, car elles ne le sont en rien.
A chaque fois que vous lisez dans cet article ou d’autres le mot “vaccin” ou “vacciné”, remplacez-le mentalement et compréhensivement par les mots “injection OGM” et “injecté”, car ceci est la RÉALITÉ de toute cette affaire de supercherie et de manipulation destructrices planétaires suivant un plan oligarchique néo-malthusien de longue date.
~ Résistance 71 ~

Pourquoi les globalistes et les gouvernements veulent-ils à tout prix un taux de vaccination de 100%

Brandon Smith

Juillet 2021

url de l’article en français:
https://lesakerfrancophone.fr/pourquoi-les-globalistes-et-les-gouvernements-veulent-ils-a-tout-prix-un-taux-de-vaccination-de-100

Je ne pense pas être la seule personne à l’avoir remarqué – Il y a eu un déluge soudain de propagande sur la vaccination Covid et sur le passeport vaccinal au cours du mois dernier, plus que ce que nous avons vu, je pense, depuis le début de l’année. Je parle des États-Unis en particulier, mais il est important de souligner qu’aux États-Unis, l’establishment réclame toujours désespérément un taux de vaccination beaucoup plus élevé. Dans des pays comme l’Europe, le Royaume-Uni et l’Australie, les taux de vaccination sont plus élevés et les gouvernements sont passés à la phase de passeport vaccinal de leur programme.

Certaines personnes peuvent être déconcertées par le fait que la plupart des pays s’engagent dans la voie des mandats et des restrictions en matière de vaccins. Comment est-il possible que presque tous les gouvernements de la planète soient d’accord sur le totalitarisme médical ? Eh bien, c’est assez facile à comprendre quand on sait que la majorité d’entre eux sont liés entre eux par des institutions globalistes comme le Forum économique global, qui a qualifié à plusieurs reprises la pandémie d’« occasion parfaite«  pour faire passer ses projets de « Grand Reset ».

Le « Grand Reset » est une usurpation idéologique à long terme de ce qui reste de la liberté individuelle et des économies de marché, et son objectif est l’imposition d’une dictature socialiste/communiste globale. Les globalistes enveloppent ces objectifs dans de jolis mots et des aspirations humanitaires, mais au fond, le « Reset » vise à mettre fin à la liberté telle que nous la connaissons. Ce n’est pas une exagération, c’est la réalité ; c’est ce que ces gens désirent par-dessus tout. Mais comment atteindre un tel objectif ?

Eh bien, de manière intéressante, le WEF et la Fondation Bill Et Melinda Gates ont décrit exactement comment ils prévoyaient de le faire au cours d’une « simulation » qu’ils ont organisée en octobre 2019, appelée « Event 201« . Au cours de cet événement, ils ont imaginé une pandémie massive de coronavirus, qui se propagerait soi-disant des animaux aux humains, ce qui faciliterait la nécessité de restrictions omniprésentes sur les libertés individuelles, les économies nationales ainsi que l’internet et les médias sociaux. Je suis sûr que tout cela n’est qu’une coïncidence, mais le même scénario que les globalistes du WEF ont joué pendant l’« Event 201 » s’est produit dans le monde réel seulement deux mois plus tard.

En tout cas, la pandémie elle-même a été une aubaine pour les globalistes. Nous n’avons pas vu une telle prise de pouvoir des gouvernements et des entreprises depuis la montée des national-socialistes en Europe et la propagation du communisme en Russie et en Chine il y a presque un siècle. En fait, je dirais que ce à quoi l’humanité dans son ensemble est confrontée aujourd’hui est bien pire que ce que ces misérables empires ont pu produire.

Il n’y a aucun doute : les institutions globalistes et leurs « partenaires » gouvernementaux sont les plus grands bénéficiaires de la crise Covid. Ils s’apprêtent à acquérir le pouvoir social et politique ultime si leur programme d’exploitation de la pandémie réussit.

Cela dit, il y a quelques obstacles dans leur plan, et c’est pourquoi je crois que nous assistons à une poussée de propagande agressive ces dernières semaines. Par exemple, comme je l’ai souligné avec de nombreuses preuves dans mon article « Le plan de Biden pour une force d’intervention en matière de vaccins pue le désespoir« , il apparaît que le taux de vaccination, en particulier aux États-Unis, est loin d’être aussi élevé que les élites le souhaiteraient.

Alors que l’administration Biden et le CDC revendiquent un taux de vaccination global de 67 %, de nombreuses autres statistiques, dont les chiffres de la carte des États de la clinique Mayo, indiquent que seuls quatre États américains ont un taux de vaccination supérieur à 65 % (pour une dose ou plus), et que la majorité des États ont des taux de 50 % ou moins. Même les États bleus à forte population, comme la Californie et New York, ne dépassent pas la barre des 65 %, et franchement, ces chiffres ne vont nulle part car les vaccinations sont en chute libre.

Si quelqu’un ne s’est pas présenté à ce jour avec des temps d’attente nuls et des doses abondantes partout, alors il est peu probable qu’il soit un jour vacciné.

Des statistiques contradictoires me laissent penser que Biden et le CDC gonflent leurs chiffres de vaccination pour créer l’illusion qu’une plus grande majorité d’Américains soutient le vaccin. Et si c’est le cas, cela explique pourquoi Biden, Fauci et les médias grand public gavent le public d’un battage publicitaire pro-vaccins qui contredit systématiquement les données scientifiques réelles. Ils n’obtiennent pas la peur et la conformité du public qu’ils espéraient.

Mais pourquoi veulent-ils une vaccination à 100 % ? Pourquoi veulent-ils à tout prix que chaque personne dans le monde reçoive le vaccin à ARNm ?

Après tout, le taux de mortalité moyen (IFR) de la Covid est de seulement 0,26 % des personnes infectées (c’est une statistique que les médias refusent systématiquement et délibérément de mentionner au public). Cela signifie que la Covid ne représente AUCUN risque pour 99,7% du public, qu’il soit vacciné ou non.

Les vaccins garantissent-ils de meilleures chances ? Eh bien, selon des statistiques récentes du Massachusetts, pas nécessairement, puisqu’elles font état de plus de 5100 infections et de 80 décès de patients entièrement vaccinés. Les médias ne cessent de nous dire que seuls les non-vaccinés meurent, mais c’est un mensonge, comme tant d’autres mensonges qu’ils colportent à propos de la Covid-19. Alors, quel est l’intérêt de prendre un vaccin expérimental si le taux de mortalité du virus est si faible et si le vaccin ne vous protège pas nécessairement ?

Il n’y a aucun intérêt. La science et les statistiques ne le soutiennent pas. Les vaccins ne peuvent même pas être crédités de la baisse des infections et des décès cette année ; les chiffres ont chuté en janvier – seuls 5% de la population étaient vaccinés en février. La seule explication à cela est que la population a atteint l’immunité collective il y a plusieurs mois. Rappelez-vous quand les gouvernements disaient qu’ils avaient besoin d’une immunité de troupeau ou d’une vaccination de 70% pour mettre fin aux blocages et aux mandats ? Les poteaux de but ont été déplacés plusieurs fois et la « science » du gouvernement change tous les mois. Aujourd’hui, ils prétendent que l’immunité collective n’a pas d’importance et exigent une vaccination à 100 %.

Nous devons à nouveau poser la question : pourquoi le gouvernement pousse-t-il sans relâche à une saturation totale en vaccins ? Cela ne sauve pas de vies, et les mandats restent inchangés, alors pourquoi ?

Je ne peux qu’émettre des théories basées sur les preuves disponibles, mais je pense qu’il est clair pour la plupart d’entre nous que les vaccins n’ont PAS pour but la santé publique ni de sauver des vies. Ils ont manifestement un autre objectif…

Comme de nombreux experts en virologie et en vaccins l’ont signalé au cours de l’année écoulée, la technologie expérimentale de l’ARNm présente un risque élevé d’effets secondaires nocifs pour la santé. Même l’un des créateurs des vaccins à ARNm a laissé entendre qu’il était dangereux de déployer ces cocktails de manipulation génétique sans effectuer davantage de tests. Il convient de noter les préoccupations concernant les troubles à long terme tels que les troubles auto-immunes et l’infertilité.

Les médias grand public et les globalistes soutiendront qu’il n’y a « aucune preuve » que les vaccins à ARNm provoqueront des effets secondaires mortels ou l’infertilité. Je répondrai qu’il n’y a AUCUNE PREUVE que ces vaccins sont sûrs. La plupart des vaccins sont testés sur une période de 10 à 15 ans avant d’être mis à la disposition du public. Les vaccins Covid ont été lâchés sur le public en quelques mois. Honnêtement, je n’ai pas l’intention de servir de cobaye pour un vaccin non testé.

Mais que faire si les élites savent exactement quels seront les effets secondaires ? Et si les vaccins étaient un élément central de leur « Grand Reset » ?

La question de l’infertilité, en particulier, suscite le plus de critiques de la part de l’establishment, et je voudrais souligner un récit particulièrement insidieux implanté dans les médias. Chaque fois que les gens remettent en question le risque de stérilité causé par les vaccins, les bureaucrates et les têtes parlantes des médias passent à l’attaque, puis disent : « Il n’y a aucune preuve que les vaccins causent la stérilité, mais la Covid-19 pourrait la causer… ». Il suffit de regarder ce récent discours du gouverneur de l’Arkansas où lui et son larbin médical ont presque été chassés du podium par un public en colère pour avoir colporté la même propagande :

Et voilà. Le décor est planté, à mon avis, pour un événement d’infertilité de masse, et la Covid-19 sera accusé à la place des vaccins expérimentaux. C’est pourquoi l’establishment a besoin d’un taux de vaccination de 100% ; les personnes non vaccinées seraient la preuve de leur crime. Laissez-moi vous expliquer…

Ce qui me préoccupe, c’est que le programme de Reset de Klaus Schwab est impossible à appliquer de manière permanente, à moins que la population humaine ne soit fortement réduite sur une courte période (une génération ou deux). Les globalistes parlent constamment de contrôle et de réduction de la population. Des élites comme Bill Gates sont célèbres pour cela. Faut-il s’étonner qu’ils conçoivent un plan pour l’instaurer ?

Et si, comme de nombreux experts l’ont suggéré, les effets secondaires des vaccins créaient cette condition de diminution de la population ? Et si c’était le cas ? Nous ne le saurons pas avec certitude avant quelques années au moins, car les troubles auto-immunes et l’infertilité mettent du temps à se manifester dans une population. Le délai moyen pour diagnostiquer un trouble auto-immune est de 4,5 ans. Le diagnostic de l’infertilité peut prendre de six mois à un an.

Si des millions de personnes ne sont toujours pas vaccinées au cours des deux prochaines années, elles constitueront un groupe de contrôle important et indéniable. Un groupe témoin est un groupe de sujets qui agit comme un échantillon pur, non touché par une expérience sur un médicament ou un vaccin. Si le groupe vacciné tombe malade ou meurt de maladies spécifiques et que le groupe témoin ne présente pas ces mêmes maladies, c’est un bon signe que votre vaccin ou votre médicament est un poison.

La moitié des Américains et des pourcentages plus faibles dans d’autres pays constituent un groupe de contrôle pour les vaccins expérimentaux. Si quelque chose ne va pas avec les vaccins, nous en serons la preuve. Je soupçonne que c’est ce dont les élites ont vraiment peur.

Ils doivent nous forcer à être vaccinés également – nous tous, de sorte qu’il n’y ait pas de groupe de contrôle et donc pas de preuve de ce qu’ils ont fait. Ils pourraient simplement imputer les troubles de santé généralisés à la Covid elle-même, ou à un autre faux coupable.

Si les vaccins sont un cheval de Troie qui provoque une maladie ou une stérilité généralisée, et que les globalistes se font prendre parce qu’il existe un groupe de contrôle, alors cela signifiera pour eux une rébellion pure et simple ainsi que des cordes et des lampadaires. Leur « Grand Reset » s’effondrera.

Bien sûr, cela pourrait se produire de toute façon. Les passeports vaccinaux sont la ligne dans le sable pour la plupart des gens. Nous assistons même à d’importantes manifestations et émeutes dans des pays comme l’Italie, la France, le Royaume-Uni et l’Australie à cause de ce régime de passeport draconien. Mais c’est aux États-Unis que le plus gros combat aura lieu, à mon avis. Nous avons une population armée, des millions et des millions de vétérans et de civils entraînés au combat, une armée composée d’environ 70 % de conservateurs et d’indépendants et une compréhension historique de la guerre asymétrique. Comme nous l’avons vu dans des endroits comme l’Afghanistan, les tanks, les avions à réaction, les missiles et les drones ne garantissent pas la victoire contre une force de guérilla.

Les passeports vaccinaux n’arriveront pas ici. Nous ne le permettrons tout simplement pas.

Les globalistes ont mis en place une fin de partie – Cela pourrait être une fin de partie pour nous, mais cela pourrait aussi être une fin de partie pour eux. Ils ont un calendrier strict. Ils doivent obtenir des taux de vaccination proches de 100% dans les deux prochaines années ou plus tôt. Ils doivent mettre en place leurs passeports vaccinaux dans les deux prochaines années ou plus tôt. Et ils doivent instaurer des conditions de confinement permanent à court terme pour étouffer la dissidence croissante. Nous sommes maintenant dans une sorte de course dans laquelle les globalistes doivent mettre en œuvre leur programme le plus rapidement possible, tandis que nous devons résister et les retenir jusqu’à ce que la vérité devienne évidente pour les masses ; la vérité que les confinements, les mandats et les vaccins n’ont jamais eu pour but la sécurité, mais le contrôle – du contrôle social au contrôle de la population.

Brandon Smith

Traduit par Hervé pour le Saker Francophone

= = =

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

lafranceretroussesesmanches

Passe-sanitaire et tutti quanti… Tout était prévu AVANT janvier 2020 !… (Claude Janvier)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, Internet et liberté, média et propagande, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 30 juillet 2021 by Résistance 71

BigPharma_credo

Ceci ne fait que confirmer ce que nous disons : la solution à la crise synthétique COVID n’est en rien médécale mais POLITIQUE, parce que tout ce qui a été entrepris dans ce domaine n’est que décision POLITIQUE reposant sur une science vaudou au mieux…
~ Résistance 71 ~

Passe sanitaire : preuve que tout était déjà prévu avant janvier 2020 !

Claude Janvier 

30 juillet 2021

C’est bête de faire des erreurs, surtout venant de Santé publique France. Surtout qu’ils n’en sont pas à leur coup d’essai. Dans leur rapport – Covid-19 : point épidémiologique hebdomadaire du 1er avril 2021 -, le nombre total des décès dus au virus est publié page 41: « Entre le 1er mars 2020 et le 30 mars 2021 : Total de 95 364 décès de patients Covid ». Puis, page 43, tableau 10 : « 14 471 décès imputés au Covid-19 seul, 27 031 décès imputés au Covid-19 mais avec une ou plusieurs comorbidités, donc un total de 41 502 décès ». Entre les deux totaux, une différence de 53 862 décès. Ah ! quand même…Le vrai total n’a donc plus rien à voir avec le bourrage de crâne politico/médico/médiatique. (1)

Que se passait-il en janvier 2020 ?

– 98 cas de Coronavirus dans le monde, pas de décès. (2)

– Le vaccin contre la Covid-19 avait fait l’objet de recherches alors que la pandémie coronavirus (Covid-19) n’avait pas commencé. Ainsi, le cofondateur de BioNTech a expliqué, le 20 novembre 2020, que son vaccin a été conçu en quelques heures dès janvier 2020. (Le Point du 12/12/2020 : … Et il n’aura pas fallu beaucoup plus de temps au cofondateur de BioNTech pour élaborer le précieux élixir. Ugur Sahin aurait en effet conçu le vaccin en quelques heures à la mi-janvier, selon The Journal, un podcast du Wall Street Journal…) (3)

– 13 janvier 2020 : en France, la « sinistre » de la santé du moment, Agnès Buzyn, et son directeur général de la santé, Jérôme Salomon, classe l’hydroychloroquine dans les substances vénéneuses. Étrange, car ce médicament, utilisé depuis plusieurs décennies, a fait ses preuves sur le marché. Commercialisé sous le nom de Plaquenil, il ne devient disponible que sur ordonnance.

Revenons au présent. Tout a commencé il y a quelques jours, lorsque mon épouse et moi, avions décidé de se prendre quelques jours de vacances en Bretagne, histoire de se changer les idées face à la morosité covidienne et aussi, d’en profiter un peu avant l’imposition du passe sanitaire liberticide.

Vendredi 23 juillet 2021 : nous étions devant l’entrée du château de Fougères, quand mon regard fut attiré par une affiche indiquant : « Pass Sanitaire Covid-19 ». Déjà ! Diantre, rapide comme l’éclair ce gouvernement. Pour augmenter le SMIC et les retraites, ça traîne, mais pour ce genre de choses, ça carbure. En plus, sabotage de la langue française. Pourquoi écrire « Pass » en anglais ? Pour avoir l’air branché ? Allô M. Blanquer ? Un commentaire ?

Je prends donc en photo la fameuse affichette que l’on va devoir subir dans notre champ de vision jour après jour et qui orne déjà toutes les entrées des sites et des établissements recevant du public. Peu de temps après, un ami me demande si j’ai regardé la date en bas à gauche du document. Je jette un œil, et je découvre avec stupeur ceci : W-0333-001-2003-20 janvier 2020. Suivi du logo ne pas jeter sur la voie publique.

En recherchant sur Google la référence ci-dessus et la date, je tombe directement sur Santé publique France. Organisme d’Etat. Notez au passage qu’ils ont reçu 3,831 milliards d’euros de subvention pour 2021 – oui, vous lisez bien – pour 625 agents. Déjà en 2020, cet organisme avait reçu une dotation exceptionnelle de 860 millions d’euros. (4). Tout cet argent pour pondre des rapports alarmants, soporifiques, souvent mensongers et des affiches Covid. Démentiel !

J’ai mis sur mon compte Twitter, https://twitter.com/JANVIERClaude1, ma photo de l’affiche. Beaucoup de rififi à ce propos sur le réseau, surtout de la part d’une quantité non-négligeable de trolls macronistes.

Florilège :

– C’est la loi concernant le fait de ne rien jeter sur la voie publique, loi 2003, modifiée en 2020.

– C’est la référence d’un papier utilisé en imprimerie, et je cite un commentaire : « ce marquage/logo a été imprimé en 01/2020 et depuis, il sert pour chaque nouvelle impression. »

– La photo est fausse.

– Vous avez retouché la photo avec l’ordinateur.

– Insultes diverses.

Sauf que, d’après mes recherches, cela ne correspond en rien :

– avec la loi de ne rien jeter sur la voie publique.

– avec une erreur de l’imprimerie nationale : parce que les affiches sont conçues en PDF virtuels avec la date indiquée dessus, donc des documents créés au fur et à mesure des événements par Santé publique France et téléchargeables pour qui veut.

– C’est une vraie photo : il suffit d’aller sur Google et de trouver avec le numéro cette affiche toujours disponible chez un bon nombre d’institutions départementales et régionales. (5)(6)

Cette affiche a été conçue par Santé publique France le 20 janvier 2020. Pas de doute possible. Or, à cette date, personne n’avait entendu parler du passe sanitaire, ni des confinements, ni du masque obligatoire, etc. A chacun d’en tirer des conclusions.

Toute cette coronafolie était donc bien prévue avant janvier 2020. Dur à avaler certainement pour beaucoup, mais le fait est là. Tout ce cinéma infernal afin de permettre à quelques labos d’empiler des milliards d’euros. Répugnant.

Il est plus que temps de faire le ménage, d’établir une véritable démocratie et de retrouver notre souveraineté.

Claude Janvier

Ecrivain, polémiste.

Co-auteur avec Jean-Loup Izambert du livre « Le virus et le président ». IS édition. https://www.is-edition.com/actualites/parution-le-virus-et-le-president-jean-loup-izambert-claude-janvier/

Notes :

(1) https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/infection-a-coronavirus/documents/bulletin-national/covid-19-point-epidemiologique-du-1er-avril-2021

(2) Source : OMS, Déclaration du Directeur général de l’OMS sur le Comité d’urgence du RSI sur le nouveau coronavirus (2019-nCoV), 30 janvier 2020.

(3) https://www.lepoint.fr/sante/covid-19-comment-le-cofondateur-de-biontech-a-concu-un-vaccin-en-quelques-heures-12-12-2020-2405471_40.php

(4) Tec hopital 24 février 2021 la dotation exceptionnelle de Santé publique France pour 2021 passe à 3,8 milliards d’euros pour la « prévention épidémique et la constitution de stocks stratégiques  » – …de caviar et de champagne peut-être car à ce tarif-là…

(5) https://museum.nantesmetropole.fr/files/live/sites/museum/files/06_Venir/Passe_Sanitaire_20210721.pdf

(6) https://www.gouvernement.fr/sites/default/files/affiche_a4_m1_0.pdf

covid-mettre-le-masque-et-la-plume

J’accuse ! Les « vaccins » ARNm sont mortels ! Vos gouvernements vous mentent ! (Collectif des Médecins pour l’Ethique COVID)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, média et propagande, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 27 juillet 2021 by Résistance 71

 

 

vaxxinepoison

 

« Les soi-disants vaccins à ARNm anti-COVID sont des armes biologiques. »
~ Dr Peter McCullough, cardiologue de renommée mondiale ~

A (re)lire et diffuser, notre communiqué du 14 juillet 2021 :
« La solution de la crise fabriquée du COVID n’est en aucun cas médicale mais politique »

-[]-

J’accuse !  Les “vaccins” ARNm sont mortels. Les gouvernements du monde entier vous mentent !

 

Médecins pour l’Ethique COVID

 

22 juillet 2021

 

Source :
https://www.mondialisation.ca/jaccuse-les-vaccins-arnm-sont-mortels-les-gouvernements-du-monde-entier-sont-des-menteurs/5658518

 

Lettre ouverte urgente pour l’information de :

Tous les citoyens de l’Union européenne (UE), de l’Espace économique européen (EEE) et de la Suisse

Tous les citoyens du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord (Royaume-Uni)

Tous les citoyens des États-Unis d’Amérique (USA)

À:

L’Agence européenne des médicaments (EMA)

L’Agence de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA)

La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis

Centres for Disease Control and Prevention (CDC) 

De:

Médecins pour l’éthique Covid (D4CE)

20 juillet 2021

Chers Messieurs/Mesdames,

Les sources officielles, à savoir EudraVigilance (UE, EEE, Suisse), MHRA (Royaume-Uni) et VAERS (États-Unis), ont désormais enregistré plus de blessures et de décès dus au déploiement du vaccin «Covid» que de tous les vaccins précédents combinés depuis le début des enregistrements.

UE/EEE/Suisse jusqu’au 17 juillet 2021 – 18 928 décès liés à l’injection de Covid-19 et plus de 1,8 million de blessures, selon la base de données EudraVigilance.

Royaume-Uni jusqu’au 7 juillet 2021 -1 470 décès liés à l’injection de Covid-19 et plus d’un million de blessures, selon le programme de carte jaune de la MHRA.

États-Unis jusqu’au 9 juillet 2021 – 10 991 décès liés à l’injection de Covid-19 et plus de 2 millions de blessures, selon la base de données VAERS.

TOTAL pour l’UE/Royaume-Uni/USA – 31 389 décès liés à l’injection de Covid-19 et près de 5 millions de blessures signalés à ce jour en juillet 2021.

Nota Bene : Il est important de souligner que les chiffres officiels ci-dessus (rapportés aux autorités sanitaires) ne représentent qu’un faible pourcentage des chiffres réels. De plus, des personnes meurent (et subissent des blessures) de manière quotidienne en raison des injections du vaccin et par conséquent les chiffres officiels sont évidemment plus élevés au moment de la rédaction – c’est-à-dire le 21 juillet 2021 qu’aux dates limites indiquées ci-dessus, à savoir le 7 juillet 2021 (Royaume-Uni), 9 juillet 2021 (États-Unis) et 17 juillet 2021 (UE/EEE/Suisse).

Cette situation catastrophique n’a pas été rapportée par les médias au grand public, bien que les chiffres officiels ci-dessus sont disponibles.

Le préjudice encouru par les victimes du vaccin ARNm est désormais incontestable, et  conformément aux normes éthiques universellement acceptées pour les essais cliniques,  Médecins pour l’éthique Covid (D4CE) exige que le programme de vaccin « Covid » soit immédiatement discontinué.

La poursuite de ce programme en toute connaissance de cause des dommages graves et de la mortalité en cours, tant pour les adultes que pour les enfants, constitue un crime contre l’humanité/génocide dont les personnes reconnues responsables ou complices seront tenues responsables.

MESSAGE AU PEUPLE : Les gouvernements du monde entier mentent à vous les citoyens  qu’ils sont censés servir.

Bien cordialement,

Médecins pour l’éthique Covid

= = =

Notre page : « Coronavirus, guerre contre l’humanité »

 

responsable

CoVax1

Injections OGM pour tous… Les affreux, sales et méchants covidistes persistent dans la connerie et le crime…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, média et propagande, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 12 juillet 2021 by Résistance 71

lafranceretroussesesmanches
Covidistes, allez tous vous faire…

Les pseudo vaccins, injections OGM à protéines spikes (qui mutent) sont  inutiles contre les variants et pourtant le gouvernement veut les rendre obligatoires sous prétexte de variant covid

Anonyme

12 juillet 2021

Cela crève les yeux que ces pseudo vaccins à protéines spikes seulement ne peuvent pas protéger contre les variants, parce que la protéine spike est celle qui mute le plus! 

source Pr Bossche qui a bossé chez Bill Gates

« La sélection de ces mutations se produit de préférence dans la protéine S car il s’agit de la protéine virale responsable de l’infectiosité virale. »

https://guyboulianne.com/2021/03/17/dr-geert-vanden-bossche-dmv-phd-a-tous-les-scientifiques-experts-et-autorites-du-monde-entier-a-lensemble-de-la-population-mondiale/

même un article officiel le reconnait!

il dit que Sinopharm est meilleur que les autres, car utilise un virus en entier alors que les autres utilisent la protéine spike (or on sait que la protéine spike mute)

https://www.thenationalnews.com/uae/science/sinopharm-vaccine-may-be-less-vulnerable-to-covid-19-variants-say-immunologists-1.1152392

explication ici pourquoi les vaccins à protéines sont inutiles pour les variants contrairement aux vaccins à virus entiers inactivés

https://www.brighteon.com/08bbfd91-18d4-4f7e-ac49-02a9ca8d3b44 (Pr Bossche)

sinon des sources montrent que les variants viennent des vax

https://www.brighteon.com/9a565b91-4791-430f-b47e-ebdaf806be9d (Pr Bossche)

https://americanbuddhist.net/2021/07/10/video-geert-vanden-bossche-on-covid-variants-developing-from-selective-pressure-brought-on-by-vaccines/

source 45:32 https://www.brighteon.com/8c90ed3c-192e-41f4-b014-089f4a8f426a (Pr Bossche)

https://www.brighteon.com/adb6254d-3363-46ff-82dd-5e75836aebd9 (Pr Bossche)

A top vaccine scientist named Geert Vanden Bossche, who has worked with numerous vaccine corporations and organizations including GAVI, is sounding the alarm over the mass vaccination of populations around the world with covid-19 vaccines, Mike Adams joins The Alex Jones Show to discus

https://www.brighteon.com/18bbdfaa-58f5-49dd-86e4-7d39aa1ca736

preuve que tous les pseudos vaccins validés par UE et la France utilisent la protéine spike dans cet article

https://resistance71.wordpress.com/2021/05/11/therapies-geniques-la-spike-proteine-du-sras-cov-2-repliquee-par-larnm-des-pseudo-vaccins-est-mortifere/

Hé covidiste !…

monpassanitairedantonq

COVID19, assassinat de masse, injections OGM , nanoparticules et oxyde de graphène

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , on 12 juillet 2021 by Résistance 71

vaxxinepoison

L’oxyde de graphène est utilisé dans la transfection des gènes donc pour faire des OGM

Anonyme

11 juillet 2021

https://pubs.rsc.org/en/content/articlelanding/2011/NR/c0nr00680g#!divAbstract (article  à enregistrer avant censure)

vu ici https://lilianeheldkhawam.com/2021/07/08/complements-dinfos-sur-les-vaccins-a-base-de-graphene-la-conductivite-electronique-et-les-telecommunications-a-vous-de-voir/ qui révèle que les labos utilisent le secret des affaires pour cacher la présence de graphène dans les vaccins

l’oxyde de graphène dans les vaccins PFIZER https://stateofthenation.co/?p=72807, Astrazeneca est découvert par le groupe de scientifique espagnol Columna 

https://stateofthenation.co/?p=72810

l’association scientifique espagnole « la Quinta Columna »  avec  2 de ses membres Ricardo Delgado et le docteur José Luis Sevillano qui ont révèlé l’oxyde de graphène dans un vaccin Pfizer se trouve coupé d’internet

http://coronafolie.unblog.fr/2021/07/05/magnetgate-coincidence-malheureux-hasard-%e2%80%8ela-localite-dou-la-quinta-columna-est-diffusee-subit-une-coupure-dinternet-par-tous-les-services-de-telecommunications%e2%80%8e-e/

vous pouvez contacter le rédacteur du site Ricardo Delgado ici 

ricardodelgado@laquintacolumna.net

vu sur https://www.laquintacolumna.net/ 

“Les vaccins COVID dans toutes leurs variantes, AstraZeca, Pfizer, Moderna, Sinovac, Janssen, Johnson & Johnson, etc., contiennent également une dose considérable de nanoparticules d’oxyde de graphène. C’est le résultat de leur analyse par microscopie électronique et spectroscopie, entre autres techniques utilisées par diverses universités publiques de notre pays.”

https://www.cielvoile.fr/2021/07/covid-19-et-l-oxyde-de-graphene.html 

Lire notre page: « Coronavirus, guerre contre l’humanité »

et « COVID19 du mythe aux statisttiques et des stats au scandale »

nbdecesvaxxins
Données mises à jour du 3 juillet 2021 : 17 503 morts + 1 687 527 effets secondaires
quasiment doublé les morts en deux mois…

Vidéo: Entretien avec le Dr Robert Malone, inventeur de la technologie d’injection ARNm « La protéine spike du SRAS-CoV-2 est cytotoxique, la FDA le savait » et elle nous est injectée…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, pédagogie libération, politique et lobbyisme, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , on 20 juin 2021 by Résistance 71

Vaccin-Covid

COVID19 : la protéine spike est très dangereuse, elle est cytoxique*

Entretien de Bret Weinstein (Ph.D en Biologie Évolutionniste) avec le Dr Robert Malone (inventeur de la technologie de vaccination ARNm) et Steve Kirsh (Entrepeneur)

Dark Horse Podcast

14 juin 2021

Ceci est la traduction du sous-titrage anglais de la séquence vidéo de 14 minutes par Résistance 71

La vidéo de la séquence sur YT est reproduite ci-dessous, elle est également visible sur Bitchute dans son intégralité (3h16):

https://www.bitchute.com/video/TH2HAmTp40xq/

(*) cytoxique : toxique pour les cellules envahie ou infectée.

BW : Steve j’ai pris connaissance de vous après avoir lu votre article sur le site Trial News de ce qui est en fait un article vivant qui est mis à jour à la lumière de ce qui vient à notre connaissance et je dois dire que je suis toujours un peu perdu dans cette utilisation du terme de “pilule rouge” pour des buts variés dont je ne pense pas qu’ils soient légitimes, mais cet article fonctionne vraiment comme une pilule rouge, si vous l’avez lu et pensez que soit quelque chose n’aille pas chez vous et que vous avez complètement mal interprété les données et il n’y a aucun problème et que quelque chose va vraiment mal chez vous ou alors que l’interprétation des données est vraiment telle que vous la présentez et cela est en fait très claire et absolument stupéfiant ; donc je vais juste dire que ce sur quoi vous avez mis le doigt est juste et le mot alarmant est juste une sous-estimation. Allez lire l’article par vous-même. […]

SK : Le retour que j’en ai est que les gens lisent pendant 30 secondes et disent qu’ils n’y croient pas et nous sommes en plein dans la dissonance cognitive, vous savez ces gens qui ont pris la pilule bleue et qui vivent dans la matrice là où tout est bon et bien et se disent que tout ceci ne peut pas être vrai et ils balaient ça de la main de suite mais ils ne peuvent pas citer une chose qui soit fausse et alors ils vont se résoudre à des attaques ad hominem et ils vont dire bah tout ça a été écrit par un ingénieur qui n’y connaît rien et pour moi cela est une victoire car ils ne peuvent rien contredire factuellement de ce que j’avance et la dernière chose qu’il leur reste c’est d’attaquer et attaquer une personne quand vous ne pouvez pas attaquer les arguments présentés et c’est ce que font les gens…

BW : Oui et même si de toute façon ce que vous avez écrit ratisse bien large, vous allez commettre quelques erreurs, c’est normal et obligé, mais disons que si même 50% de ce que vous dites est vrai, cela demeure particulièrement alarmant et la réponse devrait être la même à savoir que quelque chose s’est vraiment mal passé, qu’il y a un danger et que nous ne nous comportons pas de manière rationnelle. SVP, donnez-nous les 10 points clef de votre propos.

SK : C’est si difficile parce que c’est une histoire incroyable. Laissez-moi vous dire comment ça fonctionne. ça a commencé quand la personne qui vient nettoyer les tapis et moquettes chez moi est venue, portant un masque et se faisant vacciner pour pouvoir l’enlever et il m’a dit : “vous savez, j’ai juste reçu le vaccin Pfizer et j’ai fait une crise cardiaque deux minutes plus tard.” Il a donc passé la nuit à l’hôpital et me dit qu’il est toujours en train de récupérer de ça et il mentionna que sa femme aussi a commencé à sévèrement trembler après la vaccination et qu’elle ne peut plus tenir un verre sans renverser. elle n’avait rien auparavant et était en bonne santé. Donc je me retrouve avec ces deux personnes et peu de gens viennent chez moi en ce moment à cause du COVID et il y a aussi le gars de l’aquarium, la femme de ménage et le nettoyeur de tapis et donc rien que là dans un entourage très limité il y a déjà deux personnes touchées par des effets négatifs et si ces vaccins étaient vraiment sains, on ne verrait pas de choses comme ça, donc ça m’a titillé et puis j’ai participé à cette émission avec le Dr canadien Byram Brittle qui montra ces graphiques. Normalement quand vous vaccinez les gens, le vaccin est injecté dans l’épaule et il y reste et les anticorps sont fabriqués et ils attaquent cet antigène dans l’épaule et l’élimine. Le Dr Brittle a fait une demande FOIA au gouvernement japonais pour avoir quelques données et il s’est aperçu que cela ne reste pas dans l’épaule comme ça le devrait, mais que cela va dans tout le corps, le cerveau, le cœur…

BW : donc il y a deux problèmes, un est qu’il ne reste pas là où il est supposé rester et le second et cela est plus de votre expertise (le Dr Malone), est qu’est-ce que font ces vaccins, ils codent seulement la protéine spike de façon à ce que le système immunitaire apprenne à la reconnaître et la combattre. Mais maintenant nous savons que la protéine spike elle-même est dangereuse, elle est cytotoxique. Est-ce une bonne description ?…

RM : oui ça l’est et j’ai averti la FDA (Federal Drug Administration) à ce sujet et sur ce risque il y a des mois en arrière.

SK : Et pour être précis, la FDA n’a pas cru que la sub-unité s1 et la protéine spike étaient toxiques. La FDA savait au sujet de la bio-distribution et ce qui est très effrayant à ce sujet est que cette bio-distribution atteint son pic dans les ovaires des femmes.

NdR71 : la même équipe de Black Horse a fait une vidéo le 19 juin courant disant qu’une étude obtenue du japon par FOIA montre que les lipo-nanoparticules (celles qui délivrent le message ARN qui peut intégrer l’ADN par transcriptase inverse) se retrouvent en grande concentration à la fois dans les OVAIRES des femmes et dans la MOELLE OSSEUSE, ce qui n’est pas rien, ni sans doute “innocent”… N’oublions pas que tout ça est un “message génétique” exogène, une programmation introduite artificiellement dans le corps des soi-disants “vaccinés”, c’est à dire que rien n’arrive “par hasard”… Les gens qui ont mis ça au point savent PARFAITEMENT de quoi il retourne, c’est un crime contre l’humanité, rien n’est “accidentel”… L’humanité doit finalement comprendre qu’elle est sous attaque massive, la 3ème guerre mondiale a été déclenchée en phase active, il s’agit d’une guerre sans merci entre l’oligarchie étatico-capitaliste contre les peuples du monde. Il est grand temps d’ouvrir les yeux et de cesser de nier l’évidence.

RM : donc pour le dire clairement, ils savaient, ils savaient. Je leur ai envoyé la doc et ils ont pensé qu’il n’y avait pas suffisamment d’infos pour s’alarmer et penser que la protéine spike était biologiquement active.

SK : Ce fut la grosse erreur…

BW : Maintenant nous savons que la protéine spike est très dangereuse et biologiquement active et nous savons aussi, mais elle a fait ce que les brochures de ces vaccins disaient à savoir de se loger dans les membranes des cellules qui font la transcription et qu’elle serait moins destructive…

RM : Oui je pense que c’est juste. Ce n’est pas seulement la littérature des vaccins mais celle qui fut éditée et publiée par ceux qui ont développé ces clones. Ils étaient parfaitement au courant qu’il y avait un risque que la protéine spike soit biologiquement active et qu’elle aurait des effets adverses si elle ne restait pas collée aux cellules qui étaient transinfectées par l’ARN et ils ont utilisé une méthode d’ingénierie génétique pour lui mettre un domaine de transmembrane pour assurer son ancrage et qu’elle ne bouge plus. Et ils ont fait des études non-cliniques limitées pour dire elle ne bouge pas, nous l’avons faite pour qu’elle ne bouge pas et ils ont publié tout ça…

BW : c’est ça, c’est spécifiquement artificiellement créé…

RM : Mais en général cela n’est pas suffisamment bon dans les packages de données non-cliniques alors avant que nous ne lâchions le produit pour une utilisation humaine et normalement, quand nous ne sommes pas sous stress de temps, nous faisons de très sérieux tests sur des animaux. Et le fait que la protéine spike puisse se libérer et évoluer librement est quelque chose qui aurait du être observé, connu et compris bien avant que cela ne soit mis en pratique avec les humains. Je vais m’arrêter là.

BW : [récapitule en d’autres termes ce qui a été dit…]

RM : la vraie raison du pourquoi on utilise un vecteur d’adénovirus ou un messager ARN (ARNm) n’est pas pour juste fabriquer des anticorps mais ce qui il y a de profond dans ces données c’est la manière dont ils produisent la protection à savoir par une cytotoxicité (toxicité cellulaire) donc vous montez les ctls contre et c’est la raison pour utiliser cette technologie basée sur la génétique, ce n’est pas pour générer des anticorps mais pour générer une cytotoxicité des lymphocytes.

BW : Ok donc vous et moi sommes sur le point de descendre dans le terrier du lapin blanc… Vous venez de dire q’utiliser le vecteur ADN par l’ARN des vaccins ARN dont nous venons de parler…

RM : Je l’appellerais.. Ce n’est pas un vaccin ADN, c’est un vaccin à vecteur ADN…

BW : Correct

RM : Ce n’est pas un virus recombinant qui est un virus ADN, mais c’est la même idée, c’est une technologie de thérapie génique appliquée aux vaccins.

BW : OK, c’est la même technologie, et les choses en aval de la protéine spike c’est la même chose…

SK : Au fait, nous n’avons aucun problème avec les vaccins ARNm, mais juste de ce vaccin en particulier et de la protéine spike et aussi parce qu’elle se détache de la cellule et se balade dans tout le corps, dans votre cerveau, votre cœur, partout en fait et vous pouvez avoir tous ces symptômes qui sont si différents, que ce soit un gamin de 16 ans qui ne peut plus parler ou voir 48 heures après l’injection ou quelqu’un qui tremble de manière incontrôlée ou quelqu’un comme mon nettoyeur de tapis maintenant qui est dorénavant handicapé, il a perdu 30 000 US$ en frais hospitaliers et il va faire une épidurale parce qu’il souffre tellement. Les victimes de ces vaccins ne peuvent pas raconter leur histoire à la presse, comme Tim mon nettoyeur m’a dit que la presse ignore son histoire et tous ces groupes de personnes qui sont incapables d’attirer une quelconque attention sur leur sort.

BW : et il y a plein de gens qui ne peuvent pas attirer l’attention et qui en plus ont vu leur compte Facebook fermé, il y a vraiment un effort de…

SK : il y a plus de 200 000 personnes aux Etats-Unis qui se sont vus disparaître de la planète…

RM : Il y a une censure qui s’exerce depuis plus d’un an qui est très bien documentée et qui est sans équivoque. Mon avis est le suivant ; en mettant en place une censure, les signaux ne peuvent pas être détectés, la voix des gens affectés ne peut pas être entendue ; je pense que nous devons avoir une discussion des plus ouvertes et que nous devons dévoiler tous les risques encourus et quand vous censurez… vois ne pouvez pas avoir cela.

SK : cela change la façon de penser des gens… Les gens ne veulent simplement pas y croire. Quand un médecin voit un fœtus après une fausse couche couvert de sang, le cerveau divisé en deux et dit qu’il n’a jamais vu un truc pareil dans toute sa carrière et que la femme, la mère avait été vaccinée un mois auparavant et qu’elle est enceinte de 25 semaines, quand ce type de chose se passe, le docteur dit que ça ne peut pas être le vaccin parce que le vaccin est sûr, alors il dit, bon ça doit être une malformation génétique, il le rapporte comme tel et ne le rapporte même pas dans le système de données VERA, donc on ne voit jamais ces signaux de sécurité parce que tout le monde est formaté pour penser c’est sûr et que ça ne peut pas être à cause du vaccin.

BW : oui, c’est juste je pense que cela est un véritable problème. Voilà ce qu’ils vont dire et je veux expliquer comment cela fonctionne. Je peux prendre votre histoire : je suis Steve et j’ai reçu chez moi quelques personnes qui m’ont raconté leurs expériences particulièrement alarmantes, mais ceci et tout le monde à cette table sera d’accord, pourrait être interprété comme une erreur d’échantillonnage. Comment savoir si tout ça n’est pas une de ces erreurs, vous essayez de savoir ce que disent d’autres personnes… J’ai eu un autre type d’expérience, j’ai parlé à pas mal de gens de ma vie quotidienne, je leur demande s’ils ont été vaccinés, la plupart disent oui, je leur demande leur expérience et là je me rends compte que la vaste majorité de ces gens ont eu une expérience terrifiante à un niveau alarmant pour eux ou des gens de leur entourage, en fait je peux dire que les seules personnes  a qui j’ai parlé et qui n’ont pas eu d’effets négatifs à rapporter sont mes parents et la mère de Heather (NdT: l’épouse de Bret), le reste… des erreurs d’échantillonnage ? Peut-être l’âge, je ne sais pas… mais le fait est qu’il y avait des histoires dont je n’ai jamais entendu parlé avec des vaccins, des gens qui avaient une sensation de brûlure intense dans le bras pendant des semaines, des maux de tête infernaux qui ne partaient pas, de la fièvre…

RM : Je suis un professionnel de la régulation, je parle souvent à la FDA au sein de laquelle j’ai de bons amis qui sont à des postes très élevés. Ils étaient au courant lorsque nous faisions des tests cliniques randomisés que ces effets néfastes se produisaient, certains de ces effets étaient très retardés et très atypiques en ce qui concerne des essais cliniques de vaccins. Ceci est une technologie nouvelle et cela est le cœur de l’affaire. Je pense qu’un des problèmes est que nous pensons que tout cela est comme tous les autres vaccins et leurs effets que nous avons vus auparavant ; ce n’est pas le cas ceci est une technologie très très différente qui donne des symptômes des plus bizarres…

[Fin de l’extrait]

Comprendre et agir en masse contre la manipulation pseudo-vaccinale anti-COVID19 (PDF JBL1960)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, OGM et nécro-agriculure, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 13 juin 2021 by Résistance 71

 

CoVax1

 

Résistance 71

 

13 juin 2021

 

Dossier spécial : Comment dire NON ! en masse à l’injection transgénique (OGM) expérimentale anti-COVID19

Excellente compilation sur le sujet de Jo de JBL1960, incluant un très bon modèle de lettre de justification légale de refus individuel d’injection du poison transgénique (OGM) expérimental, ce quelle que soit la marque proposée.

A lire et à diffuser absolument sans aucune modération ! Dossier PDF à télécharger, imprimer et diffuser au grand large:

Dossier-pour-dire-non-a-linjection-transgenique-experimentale
Format PDF à télécharger

 

depopulation

Origine du SRAS-CoV-2 / COVID19 : le narratif officiel craque de toutes parts… La thèse de la création du virus en labo que nous avions expliquée en mars 2020 fait de plus en plus sens (Résistance 71)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 7 juin 2021 by Résistance 71

dictaturesanitaire

Résistance 71

7 juin 2021

Le narratif COVID19 craque de toute part, il devient intenable et les premiers fusibles de protection du système commencent à sauter : les Fauci, Bill Gates et consorts sont jetés sous le bus pour sauver ce qui peut encore l’être. Les merdias de masse envisagent le narratif pourtant il y a un an impossible : celui de la fabrication du virus SRAS-CoV-2 en laboratoire et sa « fuite » éventuelle… Tout cela, pour les observateurs avisés n’est que du réchauffé. Rappelons ici à nos lecteurs notre traduction / publication du 26 mars 2020, c’est à dire il y a près de 15 mois de cette information divulguée par Veterans Today et se validant depuis de jour en jour :

« Le SRAS-CoV-2 / COVID19 créé dans un laboratoire de l’université de Caroline du Nord pour mener une guerre biologique contre l’humanité, financée par la CIA et l’USAID, Trump blâmant la Chine »

Le texte en format PDF téléchargeable :
Creation_SRAS-CoV-2_Labo_Universite_Caroline_du_Nord

A lire et diffuser sans aucune modération. Une guerre biologique est menée par l’oligarchie eugéniste contre l’humanité et nous devons enfin collectivement comprendre qu’il n’y a pas de solution au sein du système et ne saurait y en avoir.
Nous devons penser et agir critiquement, ensemble, hors du moule… ou périr. Nous sommes toutes et tous engagés dans la survie de l’espèce humaine à plus ou moins long terme. Si on les laisse faire, ce sera bien pire !

Suivant cette traduction, le 6 avril 2020 nous publiions cet article:
« Coronavirus SRAS-CoV-2 / COVID19 une expérience d’ingénierie sociale planétaire, son but ? Puçage, eugénisme et dictature technotronique »

A lire également:
Affaire COVID19-OGM (pdf)
Notre dossier SRAS-CoV-2

= = =

Comprendre et transformer notre réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

vaccindanger
Mères du monde… Les laisserez-vous inoculer vos enfants
de leur saloperie transgénique ?

vaccinARNm