Archive pour santé vaccins et eugénisme

Réflexions sur la perversité du Conseil National de l’Ordre des Médecins à la botte de Big Pharma et ses pressions pour l’adoption de 11 vaccins et… du confinement total au coronavirus…

Posted in actualité, désinformation, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et social, politique française, presse et média, résistance politique, santé, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , on 24 mars 2020 by Résistance 71

 


Session au CNOM…

 

Le conseil national de l’ordre des médecins de Big Pharma a fait pression sur le conseil d’Etat pour qu’il impose les 11 vaccins aux adjuvants aluminium en 2019 et fait à nouveau pression sur le conseil d’Etat pour qu’il impose le confinement total de la population française avec la force armée en instaurant une loi martiale en 2020

 

Anonyme

 

24 mars 2020

 

Le conseil national de l’ordre des médecins de Big Pharma veut imposer les militaires qui mutilent les français (voir manifestations des gilets jaunes https://www.mediapart.fr/journal/france/061218/gilets-jaunes-ces-manifestants-blesses-ou-mutiles-par-la-riposte-policiere) plutôt que d’ouvrir de nouveaux hôpitaux

l’Etat donne 45 milliards d’euros aux multinationales https://www.liberation.fr/france/2020/03/17/l-etat-tire-un-cheque-de-45-milliards-pour-les-entreprises_1782026, 46 milliards d’euros au budget de l’armée https://fr.wikipedia.org/wiki/Budget_de_l%27%C3%89tat_fran%C3%A7ais_en_2020, mais à peine plus d’1 milliards pour le budget de la santé et les hôpitaux https://fr.wikipedia.org/wiki/Budget_de_l%27%C3%89tat_fran%C3%A7ais_en_2020

le conseil national de l’ordre des médecin ne dit rien à ce sujet, ce qui montre leur hypocrisie.

 Les militaires français recevront 12.000 nouveaux fusils d’assaut HK-416 (remplaçant du Famas), dont le nombre dans les forces s’élèvera à 41.300 d’ici fin 2020.

https://www.bfmtv.com/economie/budget-2020-le-ministere-des-armees-beneficie-de-la-plus-forte-hausse-1775099.html

L’État compte débourser 300 milliards d’euros pour rénover les équipements de l’armée jusqu’en 2022 https://www.lci.fr/france/l-etat-compte-debourser-300-milliards-d-euros-pour-renover-l-equipement-de-l-armee-budget-sentinelle-barkhane-2078167.html

Les gilets jaunes mutilés manifestent contre les violences policières

Rappel concernant les règles de confidentialité de YouTube, une filiale de Google

FR

https://www.youtube.com/watch?v=U-5i-XNkXeQ

Les gilets jaunes mutilés manifestent contre les violences policières

Les gilets jaunes mutilés manifestent contre les violences policières

Voilà, l’ordre nationale des médecins non seulement a fait pression sur le conseil d’Etat en 2019 pour qu’il impose les 11 vaccins en aluminium obligatoire pour les nourrissons, mais maintenant, font pression sur le conseil d’Etat en 2020, pour qu’ils imposent le confinement totale de la population française avec l’aide de l’armée. 

Donc ils préfèrent que le budget de l’Etat reste toujours à l’armée avec plus de 46 milliards d’euros, plutôt que de réclamer plus d’argent pour les hôpitaux qui n’ont eux que 1 milliards d’euros annuel, donc hypocrisie, l’ordre nationale des médecins soutient plus le budget militaire que le budget santé, puisqu’ils réclament la loi martiale de confinement de population, au lieu de plus de budget pour les hôpitaux.

Le conseil national de l’ordre des médecins le même qui a attaqué en justice le médecin Henri Joyeux pour critiquer les vaccins en aluminium, veulent un confinement totale de la population française Et veulent imposer les 11 vaccins en aluminium à la population 

effets secondaires des vaccins en aluminium http://initiativecitoyenne.be/article-les-taux-d-aluminium-des-vaccins-sont-dommageables-ouvrons-les-yeux-122357725.html 

Ils utilisent leur profession médicale pour imposer le totalitarisme totale de la population française (vaccination aluminium de masse et confinement totale de masse avec loi martiale ): 

Citation de l’article FranceTv (avec un troll au pseudo autoritaire pour appuyer l’article) des propos de l’ordre national des médecins lobbyfés par Big Pharma qui a déjà imposé les 11 vaccins en aluminium pour les nourrissons en 2019: 

« Devant le Conseil d’Etat, l’avocat du syndicat Jeunes Médecins a demandé la suppression de l’autorisation de sortie pour une activité physique individuelle, un couvre-feu national, une réduction drastique des transports en commun et la fermeture des marchés. » 

L’avocat du Conseil national de l’ordre des médecins s’est adressé au président de la section contentieux du Conseil d’Etat : « Aujourd’hui vous pouvez sauver des vies ! Vous pouvez aider le gouvernement à prendre la bonne décision maintenant ! » 

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-devant-le-conseil-d-etat-des-syndicats-de-soignants-reclament-un-confinement-total-en-france_3879513.html

l’ordre nationale des médecins voulaient même faire pression sur le conseil d’Etat pour que les gens soient interdits de sortir pour faire des courses, et qu’ils reçoivent à la place, les OGM pesticides nourriture radioactive radiative du TAFTA, CETA, JEFTA, MERCOSUR  fournis par drônes de l’Etat lobbyfié par les multinationales des OGM et des pesticides https://www.alterinfo.net/Les-multinationales-des-pesticides-Bayer-Monsanto-Dow-Dupont-Chemchina-Syngenta-etc-augmentent-leurs-profits-grace-au_a153779.html qui vous casseront la tête en vous tombant dessus https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/drones-explosion-des-incidents-recenses-en-2016-739530.html

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/pourquoi-gouvernement-et-conseil-d-etat-rejettent-l-idee-d-un-confinement-total_2121653.html

Ce qui montre leur hypocrisie c’est qu’au lieu de demander la fin de la loi Touraine votée depuis 2015 qui visait à réduire énormément la dépense réservée aux hôpitaux et de réduire le nombre des hôpitaux 

https://www.lagazettedescommunes.com/619846/sur-la-fermeture-des-hopitaux-emmanuel-macron-joue-sur-les-mots/ 

https://www.humanite.fr/hopitaux-de-proximite-la-loi-les-reduit-aux-soins-de-premier-secours-614687, et donc de réclamer plus du fric pour ouvrir plus d’hôpitaux, et d’arrêter de donner du fric au service militaire universel de Macron qui coute des millards d’euros https://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/03/18/emmanuel-macron-propose-le-retablissement-d-un-service-national-d-un-mois-obligatoire_5096848_4854003.html, les médecins de Big Pharma réclament un confinement total de la population. 

L’ordre nationale des médecins ne s’oppose pas non plus au TAFTA qui en France, réclame la fin des hôpitaux publics parce que cela concurrence de façon déloyale les hôpitaux privées des multinationales 

http://convergencesp37.over-blog.com/2016/04/assises-du-service-public-le-tafta-contre-l-hopital-public.html 

L’ordre nationale des médecins ne s’oppose pas à la loi Bachelot qui vise à la suppression des hôpitaux publics car les hôpitaux publics sont considérés comme une menace pour le profit des cliniques privées 

http://www.jean-luc-melenchon.fr/arguments/l%E2%80%99hopital-public-en-danger/ 

L’ordre nationale des médecins ne s’oppose pas à ce que la France réduise de 13% les frais de dépense de santé publique 

https://www.em-consulte.com/en/article/297783 

L’ordre nationale des médecins ne dit rien quand l’Etat cesse de donner de l’argent aux hôpitaux publics : 

« Un syndicat révèle que l’État a mis au régime forcé l’hôpital Camille-Guérin, privé de 4 millions d’euros cette année. » Le syndicat ne redoute pas tant cette restriction budgétaire imposée par la loi de finances de la Sécurité sociale 2013, et ce malgré « une croissance et une hausse de l’activité »,que les conséquences induites par cette amputation faite au budget. 

«  On craint un plan social déguisé  » 

« Ça se fait sur le dos du personnel. La direction a pris des mesures pour tenir le budget mais les conséquences sont terribles sur le personnel soignant et la qualité des soins. On n’a plus les budgets pour fonctionner correctement. 

https://www.lanouvellerepublique.fr/chatellerault/le-budget-de-l-hopital-ampute-de-4-millions 

La fermeture des hôpitaux de proximité a déjà commencé : 

« Ils s’étaient déjà rassemblés pour manifester leur opposition au projet de fermeturede 472 lits à la fin 2016 de l’hôpital Adelaïde-Hautval (ex Charles-Richet). Aussi pour défendre les maisons de retraite du Cèdre bleu (230 lits) à Sarcelles et Jacques-Achard (80 lits) à Marly-la-Ville. Samedi matin, le collectif de défense de l’hôpital, la CGT de l’établissement et le Front de gauche ont défilé pour la première fois en ville. 

Plus de deux cents personnes ont ainsi remonté les rues de Villiers-le-Bel, depuis la gare jusqu’à l’hôpital. 

« On n’arrêtera pas cette bataille tant qu’on n’aura pas obtenu un moratoire pour ouvrir la discussion », ont indiqué le chef de file du collectif, Henri Cukierman et Martine Da Luz, secrétaire de la CGT de l’établissement. Quelques jours plus tôt, le député-maire de Gonesse, Jean-Pierre Blazy (PS) avait essuyé un refus de ce moratoire, signé de la ministre de la Santé Marisol Touraine. 

Parmi les manifestants, des élus de Villiers-le-Bel, Gonesse et Marly-la-Ville portaient leur écharpe. « Il faut défendre le service public pour protéger nos aînés… », a insisté le conseiller régional Jean-Michel Ruiz (Front de gauche). 

Dider Vaillant (PS), ancien maire de Villiers-le-Bel, 1er vice-président de la communauté d’agglomération Roissy-Pays de France qui fut président du conseil de surveillance de l’hôpital pendant 15 ans, a fait part de son expérience personnelle : « C’est ici que mon père, victime d’un grave AVC (accident vasculaire cérébral), a été le mieux pris en charge pendant deux ans », a-t-il confié. Christian Peruti, secrétaire CGT de l’hôpital de Gonesse, a livré ses craintes, en cas de fermeture d’Adelaïde-Hauteval que certains des 750 salariés soient reclassés à Gonesse au détriment de personnel en contrat précaire. 

Le Dr Prudhommes, urgentiste à Bobigny en Seine-Saint-Denis a évoqué le risque plus global d’un « accueil des personnes âgées à deux vitesses dans des établissements privés, 1 000 € plus cher par mois que dans les hôpitaux publics fermés les uns après-les autres ». Un rendez-vous avec la ministre de la Santé va être demandé dans les jours qui viennent. » http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/villiers-le-bel-95400/ils-ont-defile-contre-la-fermeture-de-l-hopital-de-villiers-le-bel-30-04-2016-5757521.php 

Donc voilà l’ordre nationale des médecins au lieu de réclamer la fin des lois (Bachelot, Touraine) qui imposent la restruction budgétaire alloués aux hôpitaux publics la fermeture des hôpitaux de proximité, demandent à la place le confinement totale de la population. 

Hypocrisie quand tu nous tiens. Et l’ordre nationale des médecins de Big Pharma ne font aucune remarque sur le fait qu’en cette période, le fric alloué au budget militaire français ( plus de 46 milliards d’euros https://fr.wikipedia.org/wiki/Budget_de_l%27%C3%89tat_fran%C3%A7ais_en_2020 est largement supérieure au budget de santé français ( A peine plus de 1 milliards d’euros https://fr.wikipedia.org/wiki/Budget_de_l%27%C3%89tat_fran%C3%A7ais_en_2020. 

Pourquoi les médecins de Big Pharma ne font pas de remarque sur le fait qu’il y a plus de fric pour les militaires que pour les milieux hospitaliers ? 45 milliards d’euros de différence, c’est énorme tout de même. 

En ne faisant aucune remarque sur la différence de budget alloué au militaire et au milieu hospitalier, on voit donc que l’ordre nationale des médecins de Big Pharma préfèrent les militaires aux hôpitaux puisqu’ils disent qu’ils veulent la loi martiale militaire de confinement totale de population au lieu de réclamer plus de fric pour ouvrir plus d’hôpitaux. 

Hypocrisie quand tu nous tiens 

la réponse du conseil d’Etat sera ce soir. 

Espérons que la population française ne se laissera pas confiner totalement dans leurs logements, comme les coqs en cages. 

Ou alors, ils devront renier leurs ancêtres gaulois à 100% 

Après que en 2019, sous la pression de l’ordre nationale des médecins, le conseil d’Etat a validé 11 vaccins en aluminium toxique pour les français https://www.midilibre.fr/2019/05/07/le-conseil-detat-valide-11-vaccins-obligatoires-et-meme-ceux-avec-de-laluminium,8185802.php 

Agnès Buzyn refuse de reconnaître la nocivité de l’aluminium dans les vaccins 

https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/22338-Vaccins-Agnes-Buzyn-rappelle-l-innocuite-adjuvants 

En 2012, avant la nomination Yves Lévi mari de la ministre de la ministre de la santé Agnès Buzyn à la tête de INSERM en 2014, l’INSERM avait reconnu à l’année 2012 la nocivité de l’aluminium dans les vaccins: 

« Le sel d’aluminium présent dans la composition des vaccins pourrait avoir des effets néfastes pour la santé. Le métal s’accumulerait dans le système nerveux central et pourrait être à l’origine d’une maladie rare : la myofasciite à macropages provoquant des douleurs musculaires parfois intenses, des troubles cognitifs, une fatigue profonde … 

A l’Inserm, Romain Gherardi, chercheur Inserm au sein de l’unité 955 « Institut Mondor de recherche biomédicale (IRMB) » travaille sur ce sujet depuis plusieurs années. » 

http://presse.inserm.fr/la-presence-de-sels-daluminium-dans-les-vaccins-constitue-t-elle-un-danger/5840/ 

en 2010, l’INSERM avait reconnu le lien entre le vaccin à l’aluminium et l’autisme 

https://adventuresinautism.blogspot.fr/2010/06/vaccine-aluminum-associated-with-brain.html 

Un scientifique de l’Inserm en 2013 avait déclaré dans cette vidéo https://youtu.be/6ltgXNV9rDU, que l’aluminium dans les vaccins restait accumulé dans les cellules immunitaires car il est très bio-persistant, et n’était éliminé par l’organisme dans les urines comme les laboratoires le prétendent, et causait des lésions chroniques, myofasciite à macrophages, et atteignait le cerveau. 

Il déclare que chez les patients, ils ont détecté plusieurs années des particules d’aluminium d’origine vaccinale dans les cellules immunitaires qu’on appelle macrophages au site d’injection intramusculaire du vaccin, et que chez certains patients, les particules d’aluminium restaient présents dans les cellules immunitaires de très nombreuses années. 

Il déclare (à partir de source 1: 46 https://youtu.be/6ltgXNV9rDU, que les aluminiums présents dans les vaccins et restants dans les cellules musculaires après l’injection causent un syndrome associant des douleurs musculaires et articulaires chroniques, une fatigue chronique profonde, inexpliquée, des troubles de l’attention et de la mémoire et du sommeil 

Les scientifiques de l’Inserm de 2013 avaient également fait des tests avec des souris avec des vaccins à l’aluminium (à partir de source 2:51) le scientifique de l’Inserm de 2013 a déclaré que l’aluminium atteignait la rate et le cerveau de la souris, et ses dépôts d’aluminium étaient augmentés dans le cerveau jusqu’à 1 an après l’injection intra-musculaire. 

En quelques minutes, en quelques heures dit le scientifique de l’Inserm , après l’injection du vaccin à l’aluminium, les particules d’aluminium sont captés par les macrophages (les cellules immunitaires), une autre partie des particules d’aluminium vont rester sur place à l’intérieur des cellules musculaires du lieu d’interjection pendant des années, une autre partie des particules d’aluminium vont aller dans le cerveau et dans le système lymphatique. 

L’agence nationale du médicament a refusé de donner une subvention à ce scientifique de l’Inserm de 2013 pour qu’il puisse continuer ses recherches sur les effets secondaires du vaccin à l’aluminium ( source 4:12[ https://youtu.be/6ltgXNV9rDU]url: https://youtu.be/6ltgXNV9rDU) 

Un an après qu’un scientifique de l’INSERM a dénoncé les effets secondaires de l’aluminium des vaccins en 2013, Yves Lévi celui qui nie les effets secondaires de l’aluminium dans les vaccins a été nommé patron de l’INSERM en 2014 

https://www.lemonde.fr/sciences/article/2014/06/26/yves-levy-patron-de-l-inserm_4443887_1650684.html 

« Pendant ce temps, les médias évoquent sans rougir « l’indépendance de l’INSERM » [3] à présent sous la coupe du mari du ministre de la santé depuis 2014 https://www.lemonde.fr/sciences/article/2014/06/26/yves-levy-patron-de-l-inserm_4443887_1650684.html qui renie toutes les études de l’INSERM précédentes sur les vaccins pour donner du crédit à cette note de synthèse censée faire taire les opposants à l’obligation vaccinale. De qui se moque-t-on ? 

Comment ils ont détruit la réputation que l’INSERM se forgeait depuis 1964 ! 

Le premier argument avancé par l’INSERM de 2018 pour défendre les 11 vaccins à l’aluminium est celui de l’efficacité : 

Ils protègeraient les enfants contre la maladie à 90%… 

Cela laisse (au moins) 10% de risques, pour une pratique qui n’est pas anodine ! 

Rien de neuf ici : cet argument a déjà été avancé et réfuté [4]. 

L’INSERM reconnaît que « des effets indésirables mineurs sont communs à tous les vaccins injectables ». 

https://www.msn.com/fr-fr/health/other/les-11-vaccins-obligatoires-sont-s-c3-bbrs-rappelle-linserm/ar-BBH0VgG 

Il est question de douleurs musculaires ou articulaires, de fièvre, de rougeurs et de gonflements… ainsi que des cas d’allergies graves et imprévisibles qui nécessitent un traitement d’urgence. 

Au passage, les « experts indépendants » (hum…) de l’INSERM réaffirment qu’il n’existe aucun lien entre l’autisme et le vaccin contre la rougeole. 

Leur preuve n’a rien de scientifique, dans la mesure où aucune étude sérieuse n’a été conduite pour vérifier l’innocence du vaccin. C’est l’absence de lien avéré qui sert d’argument, ce qui ne constitue en rien une preuve ! 

Les médias s’empressent de souligner que l’auteur de l’étude qui suggérait un lien entre autisme et vaccin contre la rougeole a été radié de l’ordre des médecins britanniques et son article rétracté… 

On ne saura pas s’il s’agissait d’une fraude scientifique, ou d’une découverte qui dérangeait des intérêts trop puissants ? 

Les mêmes conclusions hâtives sont tirées concernant le lien entre sclérose en plaques et vaccination contre l’hépatite B. Bien sûr, personne ne donne aucun détail sur les études qui permettraient d’« éliminer tout lien » de causalité entre vaccination et sclérose en plaques. On n’en saura pas plus. 

L’aluminium, un adjuvant « inoffensif » ??? 

L’INSERM n’hésite pas à se discréditer pour protéger le projet gouvernemental. 

Dans leur note, les chercheurs de l’Institut affirment sans ciller que l’aluminium utilisé dans les vaccins pour irriter le système immunitaire et augmenter la production d’anticorps – est TOTALEMENT INOFFENSIF. 

Si nos défenses immunitaires lancent une contre-offensive dès qu’elles détectent de l’aluminium… comment l’INSERM peut-il déclarer l’aluminium inoffensif ??? 

Là encore, on est loin du raisonnement scientifique…https://www.alterinfo.net/Inserm-l-institut-publique-de-la-sante-est-sous-la-coupe-du-mari-du-ministre-de-la-sante-et-veulent-les-11-vaccins-a-l_a136026.html 

Voilà qu’en 2020, l’ordre nationale des médecins veulent mettre la pression sur le conseil d’Etat pour enlever toutes nos libertés fondamentales restantes sous le prétexte fallacieux de sauver des vies 

S’ils voulaient sauver des vies, ils n’imposeraient pas des vaccins en aluminium avec autres adjuvants dangereux pour les nourrissons, et ils demanderaient la fin de la loi Touraine votée en 2015 qui a lancé la fermeture des hôpitaux sous prétexte de réduire les dépenses publiques. Or on a vu que en 2018, Macron n’a pas hésité à jeter des milliards d’euros supplémentaires pour le service militaire obligatoire, ce qui montre que l’ordre nationale des médecins n’a rien contre le fait que l’argent qui devait être pour les hôpitaux est à la place pour les multinationales militaires françaises. 

On voit donc que l’ordre nationale des médecins est plus favorable au service militaire qu’au service hospitalier, dont ils sont censés pourtant être les représentants. 

Donc pétition pour la fin de la loi du groupement hospitalier de Touraine qui continue encore et toujours avec le soutien de l’ordre nationale des médecins de continuer à supprimer des hôpitaux 

« Pharma Papers » : les millions dépensés par les labos pharmaceutiques pour influencer médecins et députés 

les laboratoires les plus dépensiers en matière de lobbying (Sanofi et MSD) les confortables profits engrangés par les laboratoires pharmaceutiques sur le dos des systèmes de sécurité sociale, et les énormes moyens d’influence déployés pour préserver ces profits. 

https://multinationales.org/Pharma-Papers-les-millions-depenses-par-les-labos-pharmaceutiques-pour 

Pharma : les manoeuvres des labos pour influencer les médecins 

Les laboratoires pharmaceutiques déploient parfois les grands moyens pour séduire les médecins et les inciter à prescrire certains médicaments. 

https://www.allodocteurs.fr/se-soigner/politique-sante/lobby/pharma-les-manoeuvres-des-labos-pour-influencer-les-medecins_24303.html 

Quand les laboratoires pharmaceutiques gâtent les médecins 

Les laboratoires pharmaceutiques ont dépensé plus de 245 millions d’euros en cadeaux et plus encore au travers de quelque 230.000 contrats avec des professionnels de santé, surtout des médecin 

https://www.allodocteurs.fr/se-soigner/medicaments/quand-les-laboratoires-pharmaceutiques-gatent-les-medecins_8543.html 

Le lobbying des laboratoires pharmaceutiques s’intensifie en Europe 

Les 10 groupes les plus dépensiers consacrent plus de 15 millions d’euros par an en lobbying auprès de l’UE 

https://www.lepoint.fr/editos-du-point/anne-jeanblanc/le-lobbying-des-laboratoires-pharmaceutiques-s-intensifie-en-europe-20-05-2019-2313754_57.php 

Les laboratoires pharmaceutiques qui arrosent le plus les médecins… et les médecins les plus arrosés 

https://www.capital.fr/economie-politique/les-laboratoires-pharmaceutiques-qui-arrosent-le-plus-les-medecins-et-les-medecins-les-plus-arroses-1020396 

Le lobbying pharmaceutique représenterait 14 millions de liens d’intérêt avec divers professionnels de santé 

Ils ont, pour cela, dépensé trois milliards et demi d’euros depuis 2012. Cadeaux, nuits d’hôtel, formations : une vaste étude journalistique le dévoile. l’industrie du médicament inonde à la fois certains professionnels de santé et certains décideurs politique. Les journalistes ont épluché un site déjà existant, celui de Transparence-Santé, hébergé par le Ministère de la santé, qui recense théoriquement tous les « cadeaux » octroyés par les laboratoires aux professionnels. Il peut s’agir de nuits d’hôtels au moment d’un colloque, de repas, de transports mais aussi de formations organisées par des médecins. Tout cela repose sur une déclaration des laboratoires qui doivent théoriquement signaler ces liens d’intérêt. 

Par exemple, sur cinq endocrinologues qui ont soutenu la nouvelle formule du Levothyrox dans une Tribune du Monde en décembre dernier, quatre ont des liens d’intérêts avec le laboratoire Merck. 

Depuis 2012 les laboratoires pharmaceutiques semblent avoir tissé 14 millions de liens d’intérêts avec divers professionnels de santé. Le tout pour plus de 3 milliards et demi d’euros, 

https://www.franceculture.fr/emissions/journal-de-8-h/journal-de-8h-du-mardi-13-novembre-2018 

Lobbies pharmaceutiques et Commission européenne : l’amour fou 

https://www.lefigaro.fr/vox/politique/2015/09/06/31001-20150906ARTFIG00028-lobbies-pharmaceutiques-et-commission-europeenne-l-amour-fou.php 

Un pédiatre suspendu pour avoir voulu soigner l’autisme par homéopathie 

Le docteur Grandgeorge, pédiatre dans le Var, a été condamné par l’Ordre des médecins à trois mois d’interdiction d’exercer ses fonctions pour avoir fait la promotion d’un traitement homéopathique pour soigner l’autisme. 

https://www.francetvinfo.fr/sante/soigner/un-pediatre-suspendu-pour-avoir-voulu-soigner-l-autisme-par-homeopathie_3733059.html 

Le professeur Henri Joyeux qui réclamait des vaccins sans aluminium sans adjuvants chimiques ou métaux lourds a été radié par l’ordre nationale des médecins 

https://professeur-joyeux.com/dtp/ 

https://www.lemonde.fr/societe/article/2016/07/09/vaccination-henri-joyeux-radie-par-l-ordre-des-medecins_4966962_3224.html 

Le Pr Philippe Even a été radié de l’Ordre des médecins, a-t-on appris le 13 décembre, pour des propos tenus dans son dernier livre en septembre 2015, dans lequel il dénonce la collusion entre les laboratoires et certains médecins « leaders d’opinion ». 

Le Pr Even s’était déjà vu reprocher, avec le Pr Bernard Debré, « un manque de confraternité » en 2014 qui lui avait valu une sanction d’un an d’interdiction d’exercer la médecine dont six mois avec sursis par la chambre disciplinaire de première instance d’Ile-de-France de l’Ordre des médecins. Dans leur Guide des médicaments, ils s’en prenaient aux traitements par désensibilisation (introduction à petites doses de l’allergène, ndlr), accusant les praticiens de cette spécialité de l’allergie, d’être des « gourous » ou des « marchands d’illusion ». Ils fustigeaient aussi l’usage des statines. https://www.lanutrition.fr/les-news/le-pr-philippe-even-a-ete-radie-de-lordre-des-medecins 

100 médecins de l’ordre nationale des médecins réclament la fin du remboursement de l’homéopathie 

https://94.citoyens.com/2019/proces-en-diffamation-le-debat-sur-lhomeopathie-sinvite-au-tribunal-de-creteil,13-06-2019.html 

Pierre Dukan, médecin et inventeur d’une méthode controversée pour maigrir, a été définitivement radié de l’Ordre national des médecins. 

https://lasocietesolidaireetdurable.com/2014/02/03/dukan-inventeur-de-la-methode-pour-maigrir-radie-de-lordre-des-medecins/ 

Jean Pierre Raveneau radié de l’ordre des pharmaciens pour dire que 80% des maladies se soignent grâce aux plantes https://www.20minutes.fr/sante/1751351-20151215-paris-an-ferme-requis-contre-herboriste-pretendait-combattre-sida 

Marie-Noëlle médecin de méthodes naturelles radié de l’ordre nationale des médecins Marie-Noëlle Rives s’est engagée dans d’autres activités, autour des thérapies du bien-être. Phytothérapie, aromathérapie, oligothérapie notamment… Rien qui ne relève de l’exercice de la médecine. Elle y veille. Mais cela lui permet d’attendre. Et de tenir. https://www.sudouest.fr/2012/04/21/le-medecin-radie-ne-veut-pas-baisser-les-bras-694279-2277.php 

24 médecins radiés de l’ordre nationale des médecins en 2015 

https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/16672-Affaire-Henri-Joyeux-24-medecins-radies-de-l-Ordre-en-2015 

43 médecins radiés de l’ordre nationale des médecins en 11 ans 

https://www.lejournaldumedecin.com/actualite/43-medecins-radies-de-l-ordre-en-onze-ans/article-normal-28043.html?cookie_check=1584890976 

Un nutrionniste radié par l’ordre nationale des médecins 

https://www.francetvinfo.fr/societe/justice/le-nutritionniste-jean-michel-cohen-interdit-d-exercer-la-medecine-pendant-un-an-confirme-le-conseil-d-etat_2101885.html

Depuis plusieurs années, les condamnations menés par l’ordre des pharmaciens contre les herboristes et pharmaciens donnant des conseils de santé naturel se multiplient : 

•Jean-Pierre Raveneau, docteur en pharmacie, de l’herboristerie de la place de Clichy, condamné à un an de prison avec sursis en 2016. 

•Nicole Sabardeil, propriétaire de l’herboristerie de la rue Saint-André-des-Arts, condamnée à 2000€ d’amende et trois mois de prison avec sursis. 

•En 2013, c’était Michel Pierre, depuis cinquante ans à la tête de l’herboristerie du Palais Royal à Paris, qui était poursuivi par l’Ordre des pharmaciens et condamné en appel. 

À chaque fois, sous prétexte de vouloir protéger le grand public, l’Ordre des Pharmaciens agit pour protéger ses privilèges. 

En France, on continue de nous bourrer de médicaments chimiques au lieu de nous orienter sur des solutions naturelles et sans danger. 

Et pourtant, il suffit de regarder de l’autre côté de la frontière pour voir qu’il est possible de faire autrement. 

Les Belges, les Allemands, les Suisses peuvent se procurer librement des plantes médicinales dans leurs herboristeries. Là, on prend le temps de leur expliquer les effets thérapeutiques des plantes. On leur recommande les meilleures préparations. On leur indique les précautions d’usage. 

Car, dans ces pays, il existe un diplôme officiel d’herboriste. On assiste même à un vrai renouveau de la profession : de nombreux emplois sont créés et c’est tout le monde qui en profite. 

En France, on nous prive des bienfaits des médecines naturelles 

Pendant ce temps, en France, on continue de nous priver des bienfaits des plantes médicinales : 

•Seules 148 plantes sont en vente libre en dehors des pharmacies. 

•Aucun conseil ne peut vous être donné si vous achetez vos plantes ailleurs que dans une officine. 

•La France ne compte plus que 15 herboristeries contre 23.000 pharmacies. 

•Le diplôme d’herboriste a été supprimé par le régime de Vichy il y a 77 ans ! 

La France est un des pays les plus riches du monde pour sa flore, grâce à la diversité de ses terroirs et de ses climats. Nous sommes aussi le pays de l’herboristerie, avec une connaissance des vertus des plantes qui remonte aux druides celtiques, aux Romains, en passant par les monastères du Moyen-Âge et toutes les traditions locales de guérisseurs. 

Ce patrimoine gigantesque et irremplaçable, transmis à travers des centaines de générations, semblait perdu depuis les années 60 où nous sommes entrés dans le consumérisme et le monopole de la médecine dite « scientifique » mais qui est surtout « chimique » !!!! 

https://www.alterinfo.net/Petition-pour-le-retour-du-metier-d-herboriste-Le-certificat-d-herboriste-a-ete-supprime-le-11-septembre-1941-par-le_a142931.html 

http://initiativecitoyenne.be/2016/02/un-herboriste-victime-d-une-chasse-aux-sorcieres-mais-des-milliers-de-medecins-qui-desinforment-mortellement-sur-les-vaccins-laisses 

Corruption des médecins https://neuroleptiques.wordpress.com/2011/03/10/la-corruption-des-medecins/ 

les laboratoires pharmaceutiques qui « inventent des maladies ». 

https://www.entreprendre.fr/un-medecin-denonce-les-laboratoires-pharmaceutiques/ 

Il faut dire non au confinement totale voulu par les médecins achetés par Big Pharma:  La sédentarité et le manque de Soleil et le manque d’oxygénation imposé par l’ordre nationale des médecins est un danger pour notre santé :

– 6 raisons pour laquelle le sport à l’extérieur à l’air pur et au Soleil est meilleur que le sport à l’intérieur du logement sans soleil voir plus https://www.huffingtonpost.fr/2016/06/03/raisons-faire-sport-exterieur_n_10279920.html 

– L’exposition au Soleil est vitale pour notre santé 

La vitamine D est produite dans votre peau sous l’effet du soleil, et plus précisément sous l’action des rayons ultraviolets. Dans les pays du Nord de l’Europe, 75 % de la population souffre d’une carence en vitamine D pendant l’hiver. 

Or, manquer de vitamine D a des effets graves. Cette vitamine joue un rôle essentiel dans la régulation du métabolisme phosphocalcique (indispensable au bon fonctionnement musculaire, intestinal, neurologique et à la minéralisation des os) ; elle est aussi fortement impliquée dans la synthèse de l’insuline par le pancréas. Enfin, elle exerce des fonctions physiologiques de type hormonal sécostéroïde en exerçant de multiples effets sur l’expression des gènes. 

En effet, la vitamine D influence plus de 3000 gènes dans le corps dont, par exemple, les gènes qui contrôlent la lutte contre les infections, et qui produisent plus de 200 peptides anti-microbiens. 

Et ce n’est pas tout ! 

Les études scientifiques ont établi un lien incontestable entre le taux de vitamine D et l’état de santé : 

Selon une méta-analyse de 18 études en double aveugle randomisées, un taux élevé de vitamine D dans le sang réduit le taux de mortalité toutes causes confondues [1]. Une étude en double-aveugle, ou double insu, est une étude où des personnes suivent un traitement ou un placebo (faux médicament), sans que ni leur médecin, ni elles-mêmes, ne sachent si elles reçoivent le traitement ou le placebo. 

Une étude récente a montré que le nombre de décès au Canada pourrait être réduit de 37 000 annuellement, soit 16 % des décès du pays, si la population avait un taux de vitamine D plus éléve [2]. 

Une étude réalisée en commun par les universités de Graz (Autriche) et Heidelberg (Allemagne) est arrivée à des conclusions similaires, en février 2009 : 3200 hommes et femmes de 62 ans en moyenne ont été observés sur une période de sept années. 740 sont décédés entre temps. Parmi les personnes décédées, elles étaient deux fois plus nombreuses à avoir un taux de vitamine D réduit, qu’un taux de vitamine D élevé. 

Grâce à ses effets bénéfiques sur le système immunitaire, la vitamine D pourrait avoir un puissant effet de protection contre le cancer. Les chercheurs sur le cancer de l’hôpital Mount-Sinai de Toronto (Canada) ont comparé les habitudes alimentaires de 760 femmes ayant le cancer du sein à un groupe de 1135 personnes en bonne santé. Ils ont constaté que les personnes ayant un bon taux de vitamine D avaient 24 % de risques en moins de tomber malade. Des résultats similaires ont été observés pour le cancer de la prostate et du colon. 

Les chercheurs de l’Institut du Coeur de Kansas City (USA) ont également démontré un effet protecteur de la vitamine D sur le coeur et les artères. En décembre 2008, ils ont évalué les données concernant plus de 10 000 personnes test, sur une durée de dix-sept ans. Il s’est révélé qu’un taux réduit de vitamine D dans le sang doublait le risque d’infarctus. Une cause possible de cet effet protecteur est la capacité de la vitamine D à diminuer la pression sanguine. https://www.alterinfo.net/Pourquoi-tant-d-hostilite-contre-les-medecines-naturelles_a67207.html 

Choisir l’exercice en extérieur est un excellent moyen de récolter un peu de vitamine D supplémentaire. En plus, c’est gratuit! Une étude de 2011 suggère que l’exercice en extérieur est peut-être la raison pour laquelle le taux de vitamine D est plus élevé chez les férus d’exercice. 

Selon Everyday Health, cela pourrait notamment aider ceux qui ont quelques kilos en trop, vu que les personnes en surpoids ont presque deux fois moins de chances d’avoir un taux suffisant de vitamine D. 

https://www.huffingtonpost.fr/2016/06/03/raisons-faire-sport-exterieur_n_10279920.html 

– La sédentarité et le manque de Soleil et le manque d’oxygénation imposé par l’ordre nationale des médecins est un danger pour notre santé : 

-Faire du sport, absolument, mais le faire DEHORS ! 

S’entraîner en plein air c’est indispensable pour la santé. 

Le Dr Jacques Fricker, nutritionniste à l’hôpital Bichat, invité sur France Inter cette semaine, le confirmait en conclusion de ses conseils nutritifs : « Faire du sport, absolument, oui, mais le faire DEHORS ! » 

Le corps profite mieux d’un exercice cardio-vasculaire réalisé dehors qu’en salle, il est scientifiquement aberrant de courir sur un tapis quand on peut profiter de circuits en plein air. 

L’oxygénation élimine les toxines et augmente de 70% votre perte de poids. L’oxygène favorise l’absorption des nutriments stimulants le métabolisme, l’oxygène favorise la combustion des gras, l’oxygène élimine les toxines qui favorisent l’engraissement, les corps gras se combinent à l’oxygène pour être éliminés lors de la respiration, l’oxygène réduit le niveau de stress et diminue la production d’hormones favorisant l’accumulation de corps gras dans l’organisme https://www.lartdegarderlaforme.com/2014/04/15/pourquoi-il-faut-sentrainer-dehors/ 

– 7 bienfaits de la lumière du soleil 

1) Fortifier les os 

Sous l’effet des UVB, certaines cellules de la peau réagissent,, synthétisant de la vitamine D (cholécalciférol, ergocalciférol), essentielle pour fixer à la fois le calcium et le phosphore. Celle-ci prévient le rachitisme, ainsi que l’ostéoporose chez les personnes âgées, et favorise la croissance des enfants. En moyenne, sur l’année, 15 à 30 minutes d’exposition quotidienne suffisent. 

2) Réguler l’horloge interne 

Le plus puissant des synchronisateurs du rythme biologique est la lumière, nos yeux transmettant ce signal vers le cerveau qui commande notamment la sécrétion d’hormones spécifiques. Le fonctionnement de l’organisme (veille/sommeil, température, hormones, mémoire…) est ainsi soumis à un rythme biologique calé sur un cycle d’une journée de plus ou moins 24 heures. L’horloge interne – située dans les noyaux suprachiasmatiques du cerveau – est donc resynchronisée en permanence sur ce cycle précis. 

3) Synchroniser son sommeil 

La lumière perçue par la rétine est transmise directement aux noyaux suprachiasmatiques du cerveau qui relaient l’information jusqu’à une petite glande, l’épiphyse. Celle-ci sécrète en fin de journée la mélatonine, une hormone qui facilite l’endormissement. La luminosité extérieure peut stimuler ou diminuer sa production. L’exposition à la lumière, le soir, retarde la production de mélatonine, et donc l’endormissement. Une exposition lumineuse le matin va, au contraire, avancer l’horloge. 

4) Améliorer le moral 

En 1984, le psychiatre américain Norman Rosenthal a démontré le lien entre lumière et dépression. Depuis, des travaux ont postulé que cette action stimulante sur le moral agissait par l’intermédiaire de la sérotonine, un neurotransmetteur intervenant dans la régulation de l’humeur, du sommeil et de l’appétit. Le recours à la luminothérapie contre la dépression saisonnière a été validé en 2005. 

5) Diminuer l’hyperactivité 

Le manque d’intensité lumineuse pourrait expliquer un tiers des cas de troubles de l’attention et de l’hyperactivité (TDAH) chez l’enfant et jusqu’à 57 % chez l’adulte, selon les chercheurs du Research Institute Brainclinics (Pays-Bas). En effet, les cartes de prévalence du TDAH et celles de l’intensité solaire mesurée dans dix pays concordent. Les gens bénéficiant d’une haute intensité lumineuse seraient comme « protégées », grâce à de meilleurs rythmes de sommeil. 

6) Mieux apprendre 

La lumière constitue un stimulant puissant pour l’éveil et la cognition. Son impact sur les régions cérébrales nécessaires à la réalisation d’une tâche cognitive dépend de la couleur spécifique de la lumière reçue plus d’une heure auparavant. Selon l’université de Liège et l’Inserm. Une exposition préalable à une lumière orange aide à mieux réaliser une tâche qu’une lumière bleue, celle des ordinateurs notamment. Et ce par le photopigment (la mélanopsine) des noyaux suprachiasmatiques qui reçoit la lumière réagit différemment selon la couleur de celle-ci. 

7) Soigner les maladies de la peau 

Oui, la lumière soigne (photothérapie) 

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/7-bienfaits-de-la-lumiere-du-soleil_19492 

– Rester assis 7 heures par jour en moyenne augmente le risque de développer une maladie cardiovasculaire de manière significative. 

– Selon l’Observatoire national de l’activité physique et de la sédentarité (Onaps), le seul fait d’être assis plus de trois heures par jour est déjà responsable de 3,8 % des décès, toutes causes confondues et quel que soit le niveau d’activité physique en parallèle! Le problème est que ce seuil des trois heures assis est largement dépassé et ne cesse de croître: chez les quadragénaires, le temps passé sans bouge 

Pour compenser les seuls effets délétères de la sédentarité, il faut avoir au moins 1h30 à 2 heures d’activité physique par jour.» Et à cette sédentarité peut venir s’ajouter le problème de l’inactivité: selon l’OMS, en dessous de 150 minutes d’activité physique hebdomadaire modérée (soit 30 min par jour, cinq jours par semaine) ou de 75 min d’activité physique intense (25 min trois jours par semaine), on est considéré comme inactif. Rester debout toute la journée sans marcher augmente les problèmes de circulation veineuse. La sédentarité, comme facteur de risque collectif, est passée devant le tabagisme car elle touche davantage de monde. Le fait d’être sédentaire augmente les facteurs de risque cardiovasculaires classiques, comme le surpoids, le diabète, l’hypertension artérielle, les dyslipidémies», poursuit le Pr Galinier. 

Fait inquiétant, «la jeune génération est à haut risque car le temps d’activité sportive a fortement régressé ces dernières années. Il y a davantage d’enfants qui ne font rien, la facilité étant d’allumer la télévision, un écran d’ordinateur et pire, de grignoter dans le même temps». Conséquence: seulement un tiers des adolescents de 11 à 17 ans pratique au moins 60 minutes par jour d’activité physique comme le recommande l’OMS à cet âge. Pour le Pr Carré, «ceci est confirmé par la baisse de la capacité physique, meilleur marqueur d’espérance de vie en bonne santé, des collégiens. C’est d’autant plus dommage que l’activité physique n’est pas une perte de temps, au contraire: toutes les études retrouvent une relation positive entre niveau d’activité physique et qualité des résultats scolaires». 

Valoriser le sport auprès des enfants et des jeunes adultes 

Les solutions? «Pousser les enfants à sortir en allant à pied à l’école, en sortant les trottinettes ou les patins pour aller chercher le pain, etc. S’inspirer de pays d’Europe du Nord où en classe de primaire, des pauses de “gigotage” sont officiellement prévues à intervalles réguliers: pendant quelques minutes, les enfants sont invités à se lever de leur chaise et à courir, sauter, etc. Enfin, il y a urgence à arrêter de glorifier le corps de mannequins anorexiques au profit de celui de sportives, pour motiver les jeunes», propose le Pr Carré. 

«Autre problème: celui des études très prenantes (comme celles de médecine) qui font qu’en entrant en faculté 90 % des étudiants qui faisaient du sport auparavant n’en font plus du tout jusqu’à la fin de leurs études. C’est inacceptable.» Il serait pourtant possible d’intégrer le sport aux études comme cela se fait par exemple dans certaines écoles d’ingénieur (notamment à l’Institut national des sports appliqués, ou Insa): le sport y est valorisé et, pour preuve, des sportifs de haut niveau comme François Gabart ou Armel Le Cleac’h – deux marins d’exception – ont pu mener compétitions et études de front. 

» LIRE AUSSI – Vivre à côté d’une installation sportive est bon pour la ligne 

«Chacun d’entre nous a son avenir dans les mains (pour le tabac, l’alimentation) et dans les pieds, pour l’activité physique. Atteindre les niveaux d’activité physique recommandés est plus facile qu’on pourrait le croire car cette activité inclut tous les mouvements de la vie quotidienne, y compris ceux effectués lors des activités domestiques, de loisirs, de bricolage, de jardinage, de travail, etc. Le temps passé pour se rendre au travail doit être utilisé pour compenser le temps passé derrière les écrans. De même, se lever de sa chaise à raison de cinq minutes toutes les trente minutes pour se mettre debout ou marcher, est utile. Il est enfin possible de mixer différentes activités pour atteindre le niveau recommandé», rappelle le Pr Galinier. https://www.sciencesetavenir.fr/sante/7-bienfaits-de-la-lumiere-du-soleil_19492 

– Faire du sport dans la nature (dans un parc naturel ou aire naturel) est meilleur pour la santé : l’air frais de dehors peut en décupler l’effet. Une étude menée en 2009 par l’université de Rochester a montré que 20 minutes passées dehors suffisaient à vous donner autant d’énergie qu’une tasse de café, rapporte le Telegraph. 

Une petite étude menée par l’Université de l’Illinois à Urbana-Champaign a montré que des enfants atteints d’un trouble du déficit de l’attention arrivaient mieux à se concentrer après une promenade de 20 minutes dans un parc qu’après s’être baladés dans les rues d’une ville ou du quartier. Air frais, soleil, paysage, espace ouvert… De nombreux aspects de l’extérieur peuvent donner envie d’être plus actif, 

https://www.huffingtonpost.fr/2016/06/03/raisons-faire-sport-exterieur_n_10279920.html

 


Pour toute institution… merci de tirer la chasse !

Coronavirus19 : La région italienne la plus touchée a été récemment vaccinée contre la méningite !…

Posted in actualité, altermondialisme, désinformation, guerres hégémoniques, militantisme alternatif, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, santé, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , on 23 mars 2020 by Résistance 71

 


Attention… Vaccin !

 

Italie : la région vaccinée est la plus touchée

 

Paolo

 

23 mars 2020

 

source:

https://www.alterinfo.net/Italie-La-region-vaccinee-est-la-plus-touchee_a153831.html

 

« En Italie, de plus en plus de monde commence à penser à un lien entre le virus et les vaccins. Si c’est vrai, ça veut dire que l’Italie a été choisie pour servir de cobaye au reste du monde. »

La situation devient de plus en plus dramatique.

Des dizaines de personnes meurent chaque jour en Lombardie.

La belle ville de Bergame vit ses heures les plus sombres. Des camions militaires servent à transporter les cadavres vers les crématoriums à l’extérieur de la ville ; les médecins et les infirmières travaillent 20 heures par jour ; dans les hôpitaux, il n’y a plus de places dans les unités de soins intensifs ; le tri des gens pour choisir ceux qui peuvent être soignés, et par conséquent guéris, et ceux qui ne peuvent pas l’être parce que trop âgés ou malades, devient pratique courante.

Je suis néanmoins de plus en plus convaincu que le virus corona n’est qu’une colossale opération psychologique. Bizarre de dire ça au moment où les gens continuent de mourir. Mais je pense réellement que c’est une opération psychologique !

Dans les autres régions d’Italie où le système de santé est de mauvaise qualité, la situation semble relativement calme, même si le nombre de gens infectés augmente toujours ; L’ISS (Istituto Superiore della Sanità), une sorte d’institut national de santé, vient de publier un rapport dans lequel il est dit que le nombre de victimes effectives du virus corona est très faible ; les médias contribuent à attiser la panique en diffusant principalement des films de catastrophes et en informant les gens du caractère horrible de la situation et de la nécessité de rester chez soi…

Le virus corona a l’air d’être une très forte grippe avec un taux de mortalité s’élevant à 0,8% au lieu des 0,2% de la grippe ordinaire. Mais ces chiffres ne peuvent pas justifier la mise en quarantaine d’une nation entière.

Et en Lombardie le taux de mortalité est vraiment très supérieur, il est de 6% !

Qu’est-ce que ça signifie ? Pourquoi une telle différence dans le taux de mortalité ?

De toute évidence, il doit y avoir un élément exogène qui fait la différence, un élément faisant qu’il est devenu plus facile de mourir du virus corona en Lombardie que dans les autres régions d’Italie, bien que la Lombardie ait le meilleur système de soins de santé du pays.

Et que pourrait être cet élément exogène ? Je crains que cela puisse être l’énorme programme de vaccination qui a eu lieu ces derniers mois, justement dans les villes qui sont aujourd’hui les plus touchées par le virus corona.

Nous savons à présent que des dizaines de milliers de gens ont été vaccinées contre la méningite. La méningite a toujours été rare en Italie, mais malheureusement, ces dernières années, les cas se sont multipliés à cause des migrants africains arrivés en Italie sans contrôle médical.

Effrayées par la propagation de cette maladie, énormément de gens ont préféré se faire vacciner. Tout ceci pourrait expliquer pourquoi il y a actuellement très peu de cas chez les immigrants, même dans la diaspora chinoise. Ils n’ont pas été vaccinés !

En d’autres termes, le vaccin dégrade tellement les défenses immunitaires de notre organisme, que le virus peut frapper avec une virulence incroyable, qui serait impossible autrement.

Je ne puis évidemment pas prouver ce que j’avance. Mais de plus en plus de gens en Italie commencent à penser à un lien entre le virus et les vaccins. Si c’est vrai, cela signifie que l’Italie a été choisie pour être le cobaye du reste du monde.

Frapper une partie limitée de la nation et ensuite imposer la mise en quarantaine à tout le pays… Je pourrais qualifier cela de test de résistance. Le but est de vérifier à très grande échelle la réaction de la population, de voir le degré de facilité qu’il y a à faire accepter aux gens ce qu’ils n’accepteraient jamais autrement.

En conclusion, c’est juste une opération psychologique du nouvel ordre mondial.

Henry Makow, Paolo, 20 mars 2020

Original : Italy- Vaccinated Area is Hit Worst

Adaptation en français de Petrus Lombard

 

Notre dossier « Coronavirus »

 

 

 

Santé: Nouvel épisode de la dictature vaccinale…

Posted in actualité, altermondialisme, colonialisme, désinformation, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, politique et social, politique française, résistance politique, santé, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 9 décembre 2016 by Résistance 71

Lire notre dossier « santé et vaccins » sur Résistance 71

 

Vaccins le dernier coup de poignard de Marisol Touraine

 

Jean-Marc Dupuis

 

Décembre 2016

 

Source: Santé Nature & Innovation

 

 

Chère lectrice, cher lecteur,

 

Cette fois, je me suis dit que la folie s’était emparée des autorités de santé.

 

Mercredi dernier, le 30 novembre, après une année de pseudo « consultations démocratiques », le comité sur la vaccination a rendu son rapport, dans lequel il préconise de :

faire passer de trois à onze le nombre de vaccins obligatoires pour les nourrissons (plus les rappels) [1].

Cela ressemble au dernier coup de poignard de la ministre de la Santé, Marisol Touraine.

Ainsi, dans son esprit :

  • puisque les gens demandent le retour du bon vieux vaccin DT-Polio sans aluminium ;
  • puisqu’ils n’ont pas l’air contents qu’on injecte à la place à leurs bébés un super-vaccin avec aluminium et trois vaccins non obligatoires supplémentaires,

alors la solution la plus simple, selon elle, est de :

  • rendre obligatoires tous les vaccins présents dans le super-vaccin
  • et, tant qu’on y est, rendre obligatoires encore cinq vaccins supplémentaires (pneumocoque, méningocoque C et triple vaccin ROR).

Un tel abus de pouvoir paraîtrait déjà inimaginable.

Et pourtant, ce n’est pas tout.

Ce n’est pas tout

Pour nous « assaisonner » jusqu’au bout, le comité recommande de :

mettre à la charge de la collectivité (c’est-à-dire vous et moi) les inévitables accidents qui découleraient de la généralisation des vaccins, par un « régime d’indemnisation pris en charge par la solidarité nationale », plutôt qu’à celle de l’industrie pharmaceutique (voir page 32 du rapport) ;

« la mise en œuvre sans délai de l’ensemble de ces recommandations » afin de ne pas nous laisser le temps de réagir (page 32 du rapport) ;

envisager le « changement de statut » – c’est-à-dire rendre obligatoire- du très controversé vaccin contre le papillomavirus (contre le cancer du col de l’utérus), et même d’étendre la vaccination « aux jeunes garçons » (page 33 du rapport) !

Que cherchent-ils à faire ?

À mettre le feu aux poudres ?

À déclencher un sentiment d’injustice et de révolte, et perdre le peu de crédibilité qui leur reste ?

Une vaste mascarade

Déjà, la crédibilité de cette consultation prétendument « démocratique » sur les vaccins avait été ébranlée en février lorsqu’un haut fonctionnaire avait claqué la porte du ministère de la Santé.

Ancien diplômé de Sciences-Po Paris, secrétaire général de la Conférence nationale de santé (CNS), Thomas Dietrich a démissionné pour dénoncer la « vaste mascarade » que constitue la « démocratie en santé » [2].

Il dénonçait, en particulier, le fait que le débat public sur la vaccination ait été confié à un institut faussement démocratique, fondé en 2015 et géré par une des anciennes conseillères de Marisol Touraine, l’Institut pour la démocratie en santé.

« Il lui fallait s’assurer que la démocratie en santé serait à sa botte », a-t-il expliqué au sujet de Marisol Touraine, selon « la volonté de la ministre de cadenasser l’ensemble des moyens d’expression de la démocratie en santé ».

De son côté, le quotidien Libération s’étonnait que « l’élaboration de cette parole citoyenne s’est faite en l’absence de toute publicité [3] ».

Je vous le confirme : au cas où vous vous seriez posé la question, je n’ai pas eu la possibilité de participer à ces débats prétendument ouverts, et personne dans mon entourage non plus !

La voix de son maître

Je n’ai pas été surpris de constater que les conclusions de la « consultation citoyenne » sur les vaccins reflétaient dans les plus menus détails la position personnelle de la ministre Marisol Touraine, qui avait fameusement déclaré : « La vaccination, ça ne se discute pas [4]. »

Néanmoins, je ne m’attendais pas à une telle agressivité, une telle hâte d’aller à l’encontre de la volonté des citoyens, un tel manque de respect pour les légitimes préoccupations de la population.

(la suite ci-dessous)

 

Les remèdes que votre médecin ne vous propose pas…

Que ce soit par manque de formation ou par conviction, de nombreux médecins ne proposent pas toutes les solutions à leurs patients pour soulager leurs douleurs et soigner les maladies liées à l’âge. Il existe pourtant des solutions pour vous aider à vivre en bonne santé longtemps… Rendez-vous ici pour en savoir plus.

Suite de la lettre de ce jour :

Personne ne souhaite le retour des grandes épidémies. Personne ne souhaite exposer ses enfants à des maladies. Il est faux également de taxer de dangereux « antivaccins » les personnes qui interrogent la politique vaccinale française.

Nous nous rappelons tous que, lorsque nous avons demandé le retour du vaccin DT-Polio avec l’IPSN et le professeur Joyeux, les accusations « d’antivaccins » n’ont pas tardé à fuser.

Cela ressemblait à une tactique pour empêcher le débat. Pourtant, aucun acte médical n’est anodin et ce n’est pas un crime que de réfléchir et de débattre.

Au contraire, selon la loi Kouchner du 4 mars 2002, « aucun acte médical, ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne ».

Est-on encore libre si l’État vous menace de rétorsion, d’exclusion, de répression en cas de désaccord ?

Ce n’est pas ma définition de la liberté.

Il est logique, normal et sain de se poser des questions avant de vacciner contre l’hépatite B et le papillomavirus des petits enfants qui n’ont aucun risque d’attraper ces maladies.

Quant aux autres, c’est à voir au cas par cas. Dès qu’on aborde le sujet des vaccins, on agite le chiffon rouge du retour des grandes maladies infectieuses, des hécatombes. On oublie un peu vite que :

  • les pays qui n’ont aucune vaccination obligatoire n’ont pas plus d’épidémies que la France (l’Allemagne et l’Espagne notamment) ;
  • la fin de l’obligation de vacciner contre la tuberculose n’a donné lieu à aucune recrudescence de la maladie chez les enfants.

Dernier coup de poignard de Marisol Touraine : agissez pour l’en empêcher

La question est de savoir maintenant si Marisol Touraine va oser mener l’offensive jusqu’au bout pour faire passer dans la précipitation ces nouvelles obligations vaccinales.

Sachant que les élections sont dans six mois et qu’elles signeront de façon presque certaine la fin de son ministère, il est à craindre, en effet, qu’elle ne tente de passer en force.

D’un autre côté, cette affaire de « rapport sur les vaccinations » était certainement pour elle aussi un moyen de sonder l’opinion, et de tester les résistances.

C’est pourquoi nous devons nous mobiliser, chacun à son niveau, pour manifester haut et fort notre totale opposition à ces procédés indignes d’une démocratie.

Une immense mobilisation citoyenne doit avoir lieu pour protester contre ces mesures dangereuses et injustes. Je sais que l’Institut pour la protection de la santé naturelle est sur le coup. Ses pétitions ont régulièrement dépassé le million de signatures.

Mais il ne faut pas qu’il soit seul à réagir. Le mouvement doit être divers, solidaire, multiple, et atteindre si possible plusieurs millions de personnes, stoppant net ce dernier « coup de poignard » de Marisol Touraine.

J’appelle tous les citoyens à réagir. Montrons-lui que nous ne sommes pas des moutons. Et que nous sommes aussi nombreux que déterminés !

Envoyez-moi vos initiatives (rassemblements, lettres ouvertes, manifestations, pétitions) en cliquant ici. Je les relayerai auprès de tous les lecteurs de Santé Nature Innovation.

Je compte sur vous.

Tous ensemble, nous pouvons changer le cours de l’histoire !

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

Santé: Vaccination et dictature pharmaceutique… Les conseils pour la vaccination du Professeur Joyeux

Posted in actualité, militantisme alternatif, N.O.M, politique et lobbyisme, politique française, résistance politique, santé, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 24 décembre 2015 by Résistance 71

La lettre du professeur Joyeux

 

17 décembre 2015

 

La Lettre du Professeur Joyeux est un service d’information indépendant sur la santé, spécialisé dans la prévention des maladies auprès du grand public et des familles. Rendez-vous ici pour vous inscrire gratuitement

7 questions, et mes réponses au service de votre famille !

Vous êtes près de 770.000 à avoir signé la pétition pour dénoncer l’arnaque des laboratoires pharmaceutiques avec les vaccins et regretter la disparition du seul vaccin obligatoire, le DTP.

Sur ce sujet qui nous préoccupe tous, l’Institut pour la protection de la santé naturelle (IPSN) m’a posé sept questions qui reprennent la plupart de vos interrogations.

Voici mes réponses sur ce sujet qui inquiète beaucoup de familles, et sur lequel je reviendrai aussi sur la nouvelle plateforme destinée à vous tous : jeunesfamilles.org

  1. Que conseillez-vous aux jeunes parents à qui il est proposé de vacciner leurs enfants dès deux mois ?

Le meilleur conseil que l’on puisse donner à une maman – qu’elle ait accouché par voie naturelle, le plus souvent, ou par césarienne – c’est d’allaiter son enfant comme l’Organisation mondiale de la santé (OMS) le recommande : 6 mois intégralement, et une année matin et soir avant de partir au travail et au retour. C’est le meilleur vaccin pour le bébé !

Nous voulons que ce conseil soit inscrit en clair dans la première page du carnet de vaccination. Évidemment, cela ne va pas dans le sens des laboratoires fabricants des laits artificiels.

Si vous avez une place en crèche, celle-ci est obligée de prendre votre enfant. Il ne risque pas de transmettre la maladie aux autres enfants de la crèche puisqu’ils sont tous vaccinés. À partir de son entrée, vous avez légalement 3 mois pour le faire vacciner. Voir avec votre médecin homéopathe s’il le faut et n’accepter que le vaccin TRIVALENT, DTP contre Diphtérie-Tétanos-Polio SANS aluminium. Si votre pharmacien n’en a plus, demandez-lui de le commander auprès des fabricants qu’il connaît bien : Pierre Fabre ou Mérieux.

  1. Est-il encore possible de se fournir en vaccin DTP classique ? 

NON, en dehors de stocks dans le fond de quelques pharmacies. Il faut demander le vaccin sans aluminium. Nous nous battons pour le faire refabriquer afin que toutes les familles puissent le trouver facilement et puissent faire vacciner leur enfant selon ce qui est imposé par la loi, à savoir la vaccination seulement contre ces 3 maladies : diphtérie-tétanos-polio.

Les 3 autres valences ne sont pas imposées par la loi.

  1. Pourquoi l’aluminium dans les vaccins est-il dangereux ? 

L’aluminium n’est pas fait pour notre corps qui normalement l’élimine à presque 100 % quand il est consommé dans l’alimentation.

L’aluminium est ajouté dans le vaccin pour stimuler et booster le système immunitaire du nourrisson qui n’est pas encore mature, c’est-à-dire totalement efficace (il le sera 1000 jours après la conception, soit les 270 à 280 jours de grossesse plus deux années de 365 jours).

Les laboratoires ont compris qu’en médicalisant l’émotion des parents qui viennent d’avoir un bébé, on peut justifier la vaccination très tôt après la naissance.

En plus de l’aluminium, le vaccin peut contenir un virus vivant, certes atténué, mais, si l’immunité est faible, qui peut malgré tout créer une réaction proche de la maladie que l’on veut éviter.

  1. Quelles sanctions encourent les parents qui refusent de faire vacciner leur enfant avec des vaccins dangereux du fait de l’adjuvant aluminium ?

Les parents sont pris en otages par l’obligation de vacciner leurs enfants même lorsque la combinaison de certains vaccins ne devrait pas exister. Le lobby des laboratoires encouragé par la ministre de la Santé passe avant la santé de nos enfants. Pourtant, les effets délétères des vaccins risquent d’avoir des retentissements à moyen ou long terme sur leur santé.

Vous ne risquez rien si vous écrivez sur le carnet de vaccination que vous n’êtes pas contre la vaccination et que vous attendez le DTP sans aluminium, et encore moins si vous allaitez votre enfant, comme dit plus haut. L’Etat et les laboratoires essayent de vous faire peur, ils forcent la vaccination en médicalisant la peur. Il ne faut pas tomber dans leur piège.

  1. Il n’y a aucune réaction de la part des laboratoires et des autorités de santé. Pourquoi ? Est-ce compliqué de mettre en place un vaccin DTP sans aluminium ? 

Deux laboratoires français ont compris la situation et je suis certain qu’ils vont trouver la solution, d’autant plus qu’il y a une grande demande de la part des parents dans toute l’Europe.

  1. Plus généralement, quels sont les trois conseils que vous donneriez à de jeunes parents au moment de la naissance de leur enfant ?
  • Mon premier conseil : faire connaître l’intérêt (pour la santé de la mère et de l’enfant) de l’allaitement maternel pendant au moins 6 mois intégralement. C’est ce qu’il y a de mieux pour l’esthétique mammaire, et c’est un des éléments de la prévention des cancers du sein. De plus, les anticorps du lait maternel sont essentiels pour prévenir les infections précoces chez l’enfant.
  • Mon second conseil : obtenir de l’employeur 6 mois de congés pour l’allaitement intégral semestriel. Au delà, je conseille, comme le recommande l’OMS, de poursuivre un allaitement partiel pendant 1 an, matin et soir, avant de partir au travail et au retour.
  • Mon troisième conseil : préparer soi-même les repas de bébé dès qu’il a sa première dent, à partir d’aliments frais (fruits, légumes, poisson… le tout arrosé d’huile d’olive, de colza…), en évitant tout ce qui est industriel, trop cuit, et assaisonné d’additifs et de conservateurs.
  1. Pouvez-vous nous dire pourquoi la plateforme que vous créez pour les familles est importante ?

Au cours de l’été, j’ai reçu plus de 5000 mails de particuliers, de jeunes parents, de futurs parents, de grands-parents… Ils me posaient des questions sur la santé des familles, et elles étaient nombreuses à porter en particulier sur les vaccins. Cela m’a fait beaucoup réfléchir. Comment aider, servir tant et tant de familles ?

Avec 15 collègues de spécialités différentes, nous avons décidé de lancer une plateforme sur le net, totalement indépendante des publicités. Pour adhérer il faut payer par carte bleue, 15 euros pour l’année.

Nous répondons à vos questions sous forme de conseils de santé et de consommation pour votre famille. Ces conseils seront diffusés sur le site Internet, et tous les adhérents pourront poser leurs questions.

Dans un premier temps, les réponses seront générales et postées sur le site, et plus tard elles pourront être privées et individuelles.

5 euros servent à défendre chaque famille au niveau des pouvoirs publics et 10 euros permettent de construire la plateforme. Nous pourrons même proposer des achats groupés pour réduire les dépenses essentielles pour les familles.

Plus vous serez nombreux, plus nous pourrons vous guider pour être en meilleure santé.

Inscrivez vous rapidement sur jeunesfamilles.org

Belle semaine à tous dans l’attente de la belle nuit de Noël, fête de la petitesse, de la pauvreté et de la joie.

Professeur Henri Joyeux

Polémique santé publique: La réponse du Professeur Henri Joyeux au Conseil National de l’Ordre des Médecins…

Posted in actualité, altermondialisme, Internet et liberté, média et propagande, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 9 juillet 2015 by Résistance 71

Réponse au conseil national de l’ordre des médecins (cnom) qui porte plainte

Professeur Henri Joyeux

 

Juillet 2015

 

Une plainte et l’impossibilité de poursuivre ma mission de consultant à l’ICM de Montpellier

C’est le 18 juin 2015 que le CNOM s’est réuni à Paris pour examiner les 2 pétitions diffusées sur les réseaux sociaux concernant respectivement :

 

  • l’une la vaccination contre les cancers du col de l’utérus, que les laboratoires cherchent à généraliser dès l’âge de 9 ans chez garçons et filles,
  • l’autre la rupture de stock calculée par les fabricants du vaccin trivalent contre Diphtérie-Tétanos-Polio (DTP) obligatoire selon la loi ; ceci entraînant l’obligation pour les familles d’utiliser deux mois après la naissance un vaccin Héxavalent contre 3 maladies supplémentaires : l’hépatite B, la coqueluche ainsi que les maladies dues à l’Hémophilus Influenzae de type b. Une belle arnaque !

J’ai donc reçu une plainte du CNOM qui a décidé de saisir la Chambre disciplinaire de première instance du conseil de l’ordre de la région Languedoc-Roussilon à laquelle j’appartiens.

Simultanément, je recevais la consigne du directeur de l’Institut du Cancer de Montpellier (ICM) dans lequel je travaille depuis 1970, de stopper les consultations à partir du 7 juillet à l’issue d’un contrat d’une année qui ne sera donc pas renouvelé.

Ainsi, les patients déjà inscrits pour mes consultations des prochains mois seront vus par d’autres médecins, ce qui me rassure, car l’équipe de l’ICM est de très grande qualité.

Sur ordre de qui me direz-vous ? Probablement de la ministre, qui n’apprécie pas mes propos concernant les vaccins, alors qu’elle écrivait noir sur blanc la même chose sur les adjuvants lors de la dernière campagne présidentielle :

« De nombreuses études ont ainsi alerté sur le possible potentiel cancérigène et perturbateur endocrinien des sels d’aluminium. […] La nature des adjuvants utilisés dans leur fabrication doit faire l’objet d’une attention particulière et doit être communiquée aux familles afin qu’elles soient pleinement informées. Elles doivent également avoir le choix de faire procéder aux vaccinations obligatoires par des vaccins sans sel d’aluminium, d’autant plus que cela était le cas jusqu’en 2008. » [1]

Au lieu de reconnaître ses propres inquiétudes, auxquelles les miennes font écho, la ministre préfère dériver sur d’autres sujets sans rapport avec la vaccination pour tenter de me faire taire.

Que me reproche le CNOM ?

De publier sur des sites internet des articles à charge contre la politique vaccinale de l’État en particulier du haut conseil de santé publique. Voici les arguments :

« preuves scientifiques non établies, discours alarmistes », car « le médecin est au service de la santé publique » avec rappel des « principes de moralité et de probité », « nécessité de concourir à l’action entreprise par les autorités compétentes en vue de la protection de la santé des individus et de l’éducation sanitaire », « obligation de prudence et soucis de répercussions des propos auprès du public », « interdiction de déconsidérer la profession » selon un grand nombre d’articles du Code de la santé publique que je connais bien.

Pourquoi pas de réponses à ses questions et à celles de très nombreuses familles ?

La ministre, comme ses collaborateurs et subordonnés, cherche à me faire passer parmi les excessifs, activistes réactionnaires systématiquement contre les vaccins. Cela est entièrement faux et démontre qu’il s’agit d’un faux procès.

Leur seul objectif est de me faire taire par les moyens légaux afin que je rentre dans le moule de ceux qui leur proposent une vaste planification de santé publique imposée à tous, comme ce fut le cas au siècle dernier dans des dictatures bien connues, y compris au sujet des vaccinations. Et il est interdit de sortir du rang.

Ainsi la propagande médiatique très bien orchestrée économiquement peut diffuser sans discussion des informations quasiment publicitaires, destinées à faire peur aux familles pour imposer la vaccination généralisée, sans expliquer qu’il y a d’autres moyens qui ne coûtent rien pour éviter certaines de ces maladies.

C’est sans compter sur les réseaux sociaux qui ont le grand avantage d’informer très rapidement le maximum de personnes sans passer par les médias officiels ou qui ont pignon sur rue et sont fort gênés de donner des informations qui ne vont pas dans le sens de leurs ”sponsors”.

Alors je ne suis pas étonné de ne recevoir aucune réponse aux deux questions élémentaires qui se posent :

 

  • le vaccin contre les cancers du col de l’utérus est-il nécessaire dès 9 ans et sans dangers pour les enfants ?
  • pourquoi imposer à des nourrissons de 2 mois un vaccin Hexavalent qui n’est pas obligatoire et qui contient des adjuvants dangereux pour la santé ?

Mes premières réponses pour la santé publique 

Je maintiens que je ne suis pas opposé à la vaccination obligatoire DTP et que les laboratoires doivent fabriquer à nouveau ce vaccin sans adjuvant dangereux pour la santé. De très nombreuses familles l’attendent.

Je maintiens que les familles n’ont pas l’assurance d’absence de dangers immédiats ou plus tard liés à la vaccination contre les cancers du col de l’utérus et l’hépatite B. On ne tient pas à les faire connaître, ce qui fait le jeu des laboratoires et de lobbies ayant des intérêts financiers énormes.

Je maintiens qu’il n’est pas nécessaire de vacciner un enfant de 2 mois contre l’hépatite B à moins qu’un ou ses deux parents soient porteurs du virus.

Je maintiens que je continuerai à informer les familles qui ont droit à une information juste, prudente, car même si je respecte l’État comme citoyen, ma liberté d’expression reste entière pour informer clairement afin de que les décisions soient prises de manière libre, autonome et responsable.

Je connais parfaitement le serment d’Hippocrate qui engage le médecin à protéger le malade et sa famille, pour l’avoir prêté avec confiance en 1972. Sous aucun prétexte je n’en dévierai, sans n’avoir de leçon à donner à personne.

Je n’ai aucune leçon de moralité et de probité à recevoir, ayant toujours exercé mon métier de chirurgien cancérologue sans jamais avoir eu de relations financières avec les patients, et sans la moindre plainte d’aucun d’entre eux.

Quant au Conseil de l’ordre des médecins, je vois bien qu’il est plus aux ordres de l’État et des lobbies qu’au service des patients pour les informer loyalement et les protéger. Il ne faut donc pas s’étonner que la profession médicale soit de plus en plus contestée, voire décriée par l’État lui même quand ça l’arrange.

Le CNOM une des institutions représentant le corps médical, essentiellement responsable des sujets éthiques, a trop souvent défendu les intérêts de médecins influents. Il a malheureusement dans son histoire en plusieurs circonstances apporté son soutien et même couvert certains médecins sans scrupule et exploiteurs de situations de détresse humaine.

Je reste donc à la disposition des familles et des enfants pour leur meilleure santé

Pour l’instant, continuez à faire signer la pétition autour de vous, c’est la seule solution pour faire bouger les pouvoirs publics et les laboratoires très attentifs à leurs intérêts respectifs.

La pétition se trouve sur le site de l’Institut pour la Protection de la Santé Naturelle (IPSN) : Vaccin obligatoire : les Français piégés par la loi et les laboratoires !

Bien cordialement à tous,

Professeur Henri Joyeux

 

Source :

[1] Lettre du 20 avril 2012 pendant la campagne présidentiellede Mme la députée Marisol Touraine à Monsieur Didier Lambert administrateur de l’association E3M.