Archive pour vaccins et manipulation pharmaceutique

Cinq questions à poser à ceux qui veulent se faire vacciner contre le SRAS-CoV-2 / COVID-19

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , on 5 mars 2021 by Résistance 71

Cinq questions à poser à vos potes ou membres de famille qui envisagent de se faire vacciner contre le SRAS-CoV-2

Kit Knightly

15 février 2021

url de l’article original:
https://off-guardian.org/2021/02/15/5-questions-to-ask-your-friends-who-plan-to-get-the-covid-vaccine/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

5 mars 2021

Beaucoup d’entre nous ont des amis ou des membres de leur famille qui prévoient de se faire vacciner contre le COVID. Peut-être croient-ils vraiment qu’ils sont en danger. Peut-être pensent-ils qu’il vaut mieux prévenir que guérir. Ou peut-être veulent-ils simplement être capables d’aller de nouveau au bistrot.

Si vous connaissez quelqu’un qui veut se faire vacciner contre le SRAS-CoV-2, posez-lui simplement ces cinq questions. Assurez-vous qu’ils comprennent bien ce qu’ils demandent.

  1. Sais-tu que nous n’avons jamais créé de vaccins à succès contre n’importe lequel des coronavirus ?

Aucun vaccin qui marche contre n’importe quel coronavirus n’a jamais été fabriqué. Les scientifiques ont essayé de fabriquer un vaccin contre le SRAS et le MERS depuis des années sans aucun résultat tangible. En fait, quelques vaccins ratés contre le SRAS ont causé une hypersensibilité au virus du SRAS ; ce qui veut dire que les souris vaccinées pouvaient attraper la maladie de manière plus grave que les souris non vaccinées.

2. Sais-tu que cela prend en général entre 5 et 10 ans pour développer un vaccin complètement ?

Le développement et la fabrication de vaccins est un processus très lent et très laborieux. En général, de son développement jusqu’au OK final pour son déploiement public, il s’écoule des années. Les différents vaccins contre le COVID-19 ont été développés et APPROUVÉS en moins d’un an.

Tandis que les médias ont offert très rapidement une tonne d’explications et de marches à suivre, citant “prévision, dur labeur et chance” comme les raisons pour lesquelles nous avons si rapidement des vaccins anti-COVID “sans prendre de raccourcis”, les médias laissent pourtant de côté bien des informations clefs importantes.

A savoir qu’aucun des vaccins n’a été soumis à des tests réglementaires. Beaucoup ont sauté complètement les essais de début de procédure et les derniers tests sur humains n’ont soit pas été vérifiés par la communauté scientifique, soit aucune donnée n’a été publiée, soit l’évaluation va durer jusqu’en 2023 ou furent abandonnés après “de sévères effets secondaires néfastes”.

3. Sais-tu que les “vaccins” COVID sont basés sur une nouvelle technologie qui n’a jamais été approuvée pour être utiliser sur les humains auparavant ?

Alors que les vaccins traditionnels marchent en exposant le corps humain à un micro-organisme affaibli ou mort responsable de causer une maladie, ces nouveaux vaccins anti-COVID sont des vaccins à ARN messager ou ARNm (messager acide ribo-nucléïque), qui marchent en théorie en injectant de l’ARNm virale dans le corps où elle se multiplie dans nos cellules pour provoquer une réponse immunitaire de notre corps qui reconnaît une protéine “spike” du virus et produit des anti-corps. Ceci a été l’objet de recherches scientifiques depuis les années 1990, mais avant 2020, aucun vaccin à ARNm n’a été produit avec succès ni approuvé pour être utilisé sur le public.

4. Sais-tu que les laboratoires pharmaceutiques qui produisent ces vaccins ne peuvent pas être attaqués en justice si leurs vaccins endommagent ou tuent quelqu’un ?

Au printemps 2020, bien des gouvernements dans le monde ont accordé l’immunité judiciaire aux labos fabricants de ces vaccins et les ont exonérés de toute responsabilité civile ou criminelle soit en invoquant des lois déjà existantes, soit en en faisant voter de nouvelles.

La loi américaine sur la réponse à l’urgence publique (PREP), accorde l’immunité totale aux labos jusqu’à au moins 2024.

La loi de licence de produit de l’UE fait de même et il y a des rapports de clauses confidentielles de responsabilité dans les contrats signés par l’UE avec les labos producteurs de ces vaccins.

La Grande-Bretagne a même été plus loin, accordant l’immunité légale permanente au gouvernement et à tout fonctionnaire intervenant, pour tout dommage causé à un patient traité pour le COVID-19 ou “suspecté de l’avoir”.

5. Sais-tu que 99,8% des gens atteints survivent au COVID-19 ?

Le ratio de mortalité par rapport au nombre de cas enregistrés à l’infection du SRAS-CoV-2 a été un sujet de débat depuis des mois et des mois, mais il est sans aucun doute bien plus bas que ce que les modèles informatiques initiaux avaient “prévu”.

Ce ratio fut originellement massivement surévalué, l’OMS utilisant alors le chiffre de 3,4%.

Des recherches ont depuis trouvé que ce taux de mortalité est bien inférieur et dans certains cas, inférieur à 0,1%. Un rapport publié en octobre 2020 dans le bulletin de recherche de l’OMS elle-même a trouvee un taux de mortalité “de l’ordre de 0,23% et possiblement considérablement inférieur.

Ce qui veut dire que selon l’OMS, au moins 99,77% des gens infectés par le SRAS-CoV-2 donnant le COVID-19, vont y survivre.

*

Posez ces questions à vos amis et membres de votre famille. Donnez leur des réponses détaillés. Ceci constitue un vaccin rapidement développé, non testé, fabriqué en y incluant une technologie jusqu’ici jamais utilisée sur les humains, qui ne nous laisse aucun recours légal en cas de problème, ce pour traiter / prévenir d’un virus survécu par 99,8% des personnes infectées.

La seule question qui est alors importante est la suivante : au vu de ces données, veux-tu vraiment, as-tu vraiment BESOIN de prendre ce risque ?

-[]-

Note de R71 : de nombreux hyperliens sur l’article original renvoient aux sources de l’info présentée.

Notre page “Coronavirus, guerre contre l’humanité”

Ce qui nous est promis (Résistance 71)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, écologie & climat, économie, coronavirus CoV19, crise mondiale, gilets jaunes, guerres hégémoniques, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, OGM et nécro-agriculure, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, presse et média, réchauffement climatique anthropique, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologie, société des sociétés, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 24 février 2021 by Résistance 71

“Ce n’est plus un 1830 ni un 1848, [1871] c’est le soulèvement d’un grand peuple qui veut vivre libre ou mourir.”
~ Manifeste de la mairie du 18e, 1871 ~

“Temps futurs, vision sublime ! (Victor Hugo)

Ce qui nous est promis

Résistance 71

24 février 2021

Avec plus d’un an maintenant de recul possible sur cette “crise sanitaire” du SRAS-CoV -2 donnant ce qui a été appelé la COVID-19, acronyme pour COronaVIrusDisease-2019 en anglais, “disease” voulant dire “maladie”, que savons nous ?


Science COVID : Zo + Meu = Ga.ZoBu

Pour la partie sanitaire, nous savons que :

  • Le SRAS-CoV-2 n’est pas naturel et a été créé en laboratoire entre 2006 et 2015
  • La maladie qui en résulte est une infection aigüe sévère des voies respiratoires et des poumons qui peut avoir de graves conséquences chez les personnes infectées ayant une déficience immunitaire avérée naturelle (personnes âgées de plus de 70-75 ans) ou présentant de multiples facteurs dits de co-mortalité (plus d’une maladie connexe) ou les deux. Cette maladie est assez contagieuse mais très peu létale avec un taux de mortalité similaire à celui de la grippe saisonnière, essentiellement chez les personnes symptomatiques présentant les caractéristiques ci-dessus mentionnées
  • Certains médicaments existants et peu onéreux sont efficaces pour son traitement dans un protocole thérapeutique sous contrôle médical
  • La décision de l’OMS de déclarer la “pandémie” tient du fait de la prévalence actuelle de la science des modèles informatiques sur la science de l’observation des faits, c’est à dire sur une science de l’extrapolation mathématique chiffrée par algorithmes falsifiable à souhait, contre une science de l’observation naturelle et de l’analyse des faits empiriques. Ce travers vaut également pour toute la polémique (pseudo) scientifique sur le réchauffement climatique anthropique. La science des “modèles” est une science de la falsification, qui sert parfaitement l’agenda oligarchique selon ses besoins
  • Le test RT-PCR (Real Time Polymerase Chain Reaction) reconnu standard par l’OMS, n’est pas efficace dans le dépistage thérapeutique de surcroit au-delà de 20 cycles d’amplification, créant une masse potentielle de faux positifs à l’infection et rendant les chiffres officiels publiés du nombre de personnes infectées plus que suspicieux
  • Le port du masque généralisé aux plus de 99% de population saine est une mesure inutile et contre-productive
  • Jamais dans l’histoire de la médecine, une épidémie n’a été contrôlée par le confinement d’une population entière, mais par celui des malades et des proches infectés en les soignant
  • La priorité demeure le diagnostic et la pratique médicale, c’est à dire de SOIGNER les malades avec tous les moyens efficaces reconnus et disponibles. Pour ce faire il convient de laisser les médecins faire leur métier et de leur laisser la liberté de prescrire dans les stades précoces de la maladie, chose qui leur a été interdite de faire. A l’analyse, ceci constitue un crime contre l’humanité
  • En conséquence, il est inepte de se référer exclusivement à une méthodologie préventive sous la forme de la vaccination pour une maladie virale qui ne tue que 0,5% des personnes infectées et dont les causes virales sont connues pour être particulièrement aptes à l’adaptation par voie de mutation constante
  • La “solution” apportée se dévoile sous la forme d’une thérapie génique ou vaccin chimérique à ARN messager (ARNm) aux tests douteux voire quasi inexistants, technique qui n’a jamais auparavant été employée sous cette forme et à cette échelle et qui présente un sérieux potentiel de nuisance sur la santé publique à court, moyen et long termes
  • Il n’y a pas eu de “surmortalité” en 2020 en accord avec les chiffres de l’INSEE. Non seulement ça, mais aussi qu’une surmortalité dans la tranche d’âge des plus de 60 ans devient normal avec l’arrivée massive en fin de vie des “baby boomers”, ces personnes nées dans l’immédiat après seconde guerre mondiale, ce avec ou sans COVID
  • Il existe quelques variants / mutants de la maladie (notamment variants dits « anglais » et « sud-africain ») qui sont plus contagieux, mais moins létaux


Croque-mitaine : d’Al Qaïda à Bébert Corona

Pour la partie décisionnaire (politique) de la gestion de la “crise”, nous savons que :

  • Tout et son contraire a été dit et fait
  • Les voix de la raison médicale et scientifique ont été ignorées pour ne mettre en place qu’une vision biaisée de la situation et une doxa coercitivement maintenue en place
  • La politique de la peur a très vite pris le dessus sur la raison, ce suivant un agenda liberticide bien précis
  • L’imposition à la masse des populations de mesures “sanitaires” des plus contraignantes a plus d’effets néfastes que bénéfiques tant sur un plan physique que psychologique et social
  • Très tôt, seules les voix “d’experts” des gouvernements ont prévalu, “experts” qui le plus souvent se sont avérés être en conflit d’intérêt avec le bien et la santé publics
  • Il s’avère que l’organisme international qui a décrété la “pandémie” mondiale, l’OMS, est contrôlé (financièrement) par les “dons” d’un milliardaire de l’informatique et sa fondation omniprésente dans bon nombre de scandales vaccinaux dans le monde
  • Les mesures de restriction “sanitaire” planétaires ont contribué directement à l’effondrement de pans entiers de secteurs économiques comme le tourisme et autres industries de service et industriels dans le monde entier
  • La richesse en conséquence ne fait que se concentrer toujours plus en de moins en moins de mains et de vastes segments des populations des pays développés sont entrés en précarité critique
  • Il s’est instauré une véritable dictature sanitaire planétaire dont les cerbères sont les médias propriétés de grands groupes financiers et industriels associés à l’industrie pharmaceutique et ses lobbies
  • Nous sommes entrés dans une ère de nouvelle idéologie liant entre elles les idéologies de l’écologisme de désastre et du covidisme, nouvelle idéologie de la religion du catastrophisme induit et contrôlé
  • Cette idéologie est martelée sans cesse par les médias et la chasse est ouverte aux esprits et actions dissidents
  • La “crise sanitaire” COVID est fabriquée et présentée comme étant la responsable du marasme économique déjà préalablement existant et dû à la mort imminente du capitalisme, incapable de reproduire son propre modèle ayant tout vampirisé et succombant à ce que Marx avait prévu depuis les années 1860 : la baisse irrémédiable du taux de profit en phase de domination réelle du capital menant à son auto-destruction irrémédiable dans son incapacité à reproduire son propre modèle de la valeur marchande
  • La “crise sanitaire” n’en est pas une, elle est une décision politique d’en faire une “crise sanitaire”, tout comme l’idéologie réchauffiste est une idéologie politique et en rien scientifique
  • Les acteurs industrio-financiers via les forums usuels (Davos, G7 etc…) poussent pour la solution du “Great Reset” qui entérinera un monde néo-féodal géré par une dictature technotronique déjà partiellement mise en place et à laquelle la crise COVID donne le dernier petit coup de pouce de verrouillage de la grille de contrôle planétaire

Voilà donc la solution proposée à la mort programmée du capitalisme, masquée internationalement par une “crise sanitaire” fabriquée, pas au sens où le virus n’existe pas, mais au sens de la falsification des données pour générer la peur sans laquelle rien ne pourrait passer: sa mutation en une entité de fusionnement entre les états-nations devenus obsolètes et les grandes entreprises transnationales, GAFAM, Big Pharma et complexe militaro-industriel en tête, le tout géré par des moyens technotroniques (5G puis 6G, nanotechnologie, cybernétique etc…) de plus en plus envahissants et liberticides.

Dans ce monde, ce nouvel ordre mondial qui se profile, il n’y aura plus de places pour la vaste majorité des humains qui devront donc disparaître. Il y a une quarantaine d’années, dans l’état de Georgie aux Etats-Unis, furent mystérieusement érigées des stèles géantes dans une sorte de néo-Stonehenge post-moderne, sur lesquelles furent gravés des “commandements” pour un monde futur (jusqu’à ce jour, personne ne sait vraiment qui a commandité ces stèles géantes, même si une piste a mené un temps vers Ted Turner, le magnat de l’audio-visuel, propriétaire de Warner et autres médias). Un de ceux-ci stipule que la population de la Terre ne devra jamais excéder plus de 500 millions d’individus. Bon nombre des oligarques contrôlant le système depuis le haut de la pyramide systémique sont depuis bien longtemps des adeptes convaincus de l’idéologie néo-malthusienne du contrôle et de gouvernance et pour qui la “surpopulation” est un leitmotiv bien que touchant plus au mythe qu’à la réalité, ce qui les rend obsédés par la dépopulation et le contrôle de l’énergie et de la nourriture (cf. NSSM 220 d’Henry Kissinger des années 70).

Alors soit la crise COVID est exploitée en ce sens par l’oligarchie (dans l’optique connue de “ne jamais laisser perdre une bonne crise qui se présente”), soit elle a été créée de toute pièce pour adhérer à cet agenda. La seconde option n’est en rien délirante, de multiples précédents existent…

Quoi qu’il en soit, peu importe que cette situation soit volontaire ou non, tout est fait et mis en œuvre pour diriger le monde et sa population vers un cauchemar sociétal dont l’ampleur totalitaire sera sans précédent dans l’histoire de l’humanité. L’oligarchie aux manettes n’a pas le choix, il en va de sa survie de criminels privilégiés, pour elle, nous ne sommes que de la vermine inutile, des sans-dents, ceux qui n’ont rien et sont devenus inutiles pour leur monde technotronique où la machine sera reine et fusionnera avec l’humain dans un délire de fontaine de jouvence sauce transhumaniste.

Le capitalisme se meurt certes, mais il est en train de muter sous nos yeux en cette entité dictatoriale supra-nationale qui écrase, vampirise déjà tout et met en place une société néo-féodale ou le néo-servage verra quelques centaines de millions d’individus décérébrés faire fonctionner la machinerie et remplir la paperasserie nécessaire à son contrôle. Plus de 7 milliards de personnes doivent disparaître, cela se fera à la fois brutalement (l’euthanasie a déjà commencé), mais aussi par stérilisation de masse volontaire ou forcée qui, sur plusieurs générations, verra s’effondrer la démographie planétaire. Pour les sans-dents, ce sera la mort ou la mise en esclavage perpétuel post capitalisme.

Cette mutation est déjà en marche, nous vivons en ce moment même au sein de la chrysalide métamorphique, ce qui en sortira sera un véritable monstre tel que jamais vu auparavant. La plupart d’entre nous l’ignorons et sommes divertis par le spectacle encore marchand permanent qui nous aveugle et obscurcit l’esprit et l’entendement toujours plus avant.

Notre chance est de pouvoir détruire ce monstre en métamorphose depuis l’intérieur, de là où nous sommes, ensemble, unis, nous devons sortir de la torpeur hypnotique induite et agir pour restaurer l’esprit organique de notre humanité en devenir. C’est l’amour de la vie, de notre puissance vitale qui sauvera l’humanité de cette monstruosité en cours. La mise en commun de notre complémentarité naturelle sera l’élément crucial, c’est bien pour cela que depuis la mise en place du rapport dominant / dominé, oppresseur / opprimé il y a quelques 5000 ans, toutes les oligarchies du pouvoir qui se sont succédées n’ont eu de cesse que de maintenir les peuples divisés et ont gouverné coercitivement par la force et la peur. 

L’unification finale vers notre humanité émancipée et donc réalisée est donc ce qui terrorise l’oligarchie. Car cet évènement signera leur arrêt de mort et celui de leur système d’exploitation criminel et anti-naturel.

Ils ne peuvent réussir dans cette entreprise que si nous les laissons faire. C’est parce que nous consentons depuis des siècles que nous en sommes là. L’heure arrive de retirer notre consentement, de boycotter cette infamie totalitaire et de mettre en place la Commune Universelle hors État, hors marchandise, hors argent et hors salariat. Il suffit de dire NON ! en masse et c’est fin de partie pour les gugusses oligarques.

Mettons à bas et achevons capitalisme et État ; retrouvons l’esprit social organique qui fera de nous ce que nous sommes : des êtres vivants amoureux de la vie, de notre prochain, de notre capacité de transformation de notre réalité pour en faire une harmonie symbiotique par delà toutes les idéologies et les carcans des corps et des esprits.

Ce qui nous est proposé par la voie et la voix officielles est la Mort au sens propre comme au sens figuré.

Choisissons la Vie ! A tout jamais !… Il n’en tient qu’à nous et à personne d’autre de faire ce choix, individuellement dans un premier temps et simultanément collectivement. « Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux » disait déjà La Boétie au XVIème siècle, rien n’a changé, tout est une question de perspective et de volonté. Rien n’est inéluctable sauf la mort, pour l’heure…

Qu’on se le dise.

Dans l’esprit de Cheval Fou

“Commander, certainement pas, obéir, jamais !” (Friedrich Nietzsche)

Note : ne nous croyez pas sur paroles ! Faites vos propres recherches, analysez, critiquez, réfléchissez par vous-mêmes. Refusez de vous laisser dicter quoi et comment penser. Quasiment toute l’information qui provient de sources et d’organes officielles est fausse ou sévèrement trafiquée, biaisée pour influencer les peones que nous sommes à suivre la doxa sans poser de question. Rejetez cette attitude qui est une insulte à votre intelligence et votre souveraineté. Halte à l’exploitation sociale, intellectuelle et idéologique ! Comprenons une fois pour toute qu’il n’y a pas de solution au sein du système, qu’il n’y en a jamais eu et qu’il ne saurait y en avoir, ainsi agissons ensemble en conséquence.

Ci-dessous quelques lectures pointant dans la bonne direction, elles sont loin d’être les seules. 

Solidarité, Union, Persévérance, Réflexion, Action pour une S.U.P.R.A (r)évolution vers la société des sociétés et sa Commune Universelle.

A bas l’État ! A bas la marchandise ! A bas l’argent ! A bas le salariat !

Et si proche de son cent-cinquantenaire: Vive la Commune et l’esprit communard universel, cet esprit qui terrorise l’oligarchie !

Lectures complémentaires :

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

Notre page “Coronavirus, guerre contre l’humanité” régulièrement mise à jour au fil de l’actualité

“L’essentiel de Résistance 71 2010-2021” (PDF)

“COVID du mythe aux statistiques” (PDF)

Le masque comme rite de passage vers le Nouvel Ordre Mondial (Résistance 71, juillet 2020)

Gustav Landauer et la société organique

La fin de l’État

Textes fondateurs pour un changement politique

Tas-saisi-derniere-chronique-de-rien-ou-presque-du-24-fev-2021 (chronique de Rien, 24/2/21, PDF)


(R)évolution Sociale

Thérapie chimérique : Dire NON ! refuser les pseudo-vaccins expérimentaux (PDF JBL1960)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , on 10 février 2021 by Résistance 71

Dernier PDF de Jo :
Refuser_vaccins_COVID_experimentaux

Le grand cirque de la « vaccination » des ordures qui nous gouvernent… On nous prend de plus en plus pour des cons ! (vidéo)

Posted in actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, désinformation, guerres hégémoniques, Internet et liberté, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , on 23 janvier 2021 by Résistance 71

Resistance 71

23 janvier 2021

Le grand cirque de la « vaccination » Pfizer/BioNTech des zélites qui nous gouvernent…
Un coup y a pas d’aiguille, un coup le piston est déjà enfoncé sur une seringue vide, un coup le capuchon de sécurité est toujours sur l’aiguille, un coup l’aiguille est escamotable avec une infirmière qui la remet en position après la soi-disante « injection » sur le bras d’un fauteuil.

Admirez cette gigantesque escroquerie ! Toutes ces ordures savent-ils quelque chose que nous sommes supposés ignorer ?

Quand on voit tout ça, on se dit que ce sera dur d’échapper aux tribunaux révolutionnaires quand les peuples auront fait valser tous ces pitres…

Le grand cirque de la « vaccination » des zélites (vidéo) :

Thérapie génique COVID-19 : le futur des vaccins (vidéo James Corbett)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, documentaire, guerres hégémoniques, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 27 décembre 2020 by Résistance 71

Résistance 71

27 décembre 2020

Excellente analyse dans cette vidéo du toujours pertinent James Corbett. La transcription est sur son site, des sous-titres français seraient les bienvenus pour cette vidéo que nous considérons comme essentielle alors que nous entrons dans cette année décisive que sera 2021.

Les thèmes abordés dans cette vidéo :

  • La fabrication de la peur pandémique
  • Court historique des vaccins
  • Rappel de qui est Bill Gates
  • La nouvelle technologie de thérapie génique ARNm de Moderna et Pfizer / BioNTech
  • Le monde comme laboratoire d’une expérience d’ingénierie sociale
  • Le futur technologique immédiat des nouvelles technologies
  • La grille de contrôle planétaire sous couvert de l’urgence sanitaire

A voir et diffuser au plus large afin qu’un sous-titrage en français soit mis en place.

A lire aussi notre page « Coronavirus, guerre biologique contre l’humanité »

L’affaire du vaccin contre la COVID-19 n’est pas une affaire sanitaire mais celle de la normalisation de l’identité numérique (Philippe Guillemant, physicien CNRS)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, média et propagande, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , on 16 décembre 2020 by Résistance 71

 

 

Le principal but de la vaccination n’est pas d’ordre sanitaire

 

Philippe Guillemant*

 

Novembre 2020

 

Source:
https://www.mondialisation.ca/le-principal-but-de-la-vaccination-nest-pas-dordre-sanitaire/5651962

 

Le principal but de la vaccination est de parvenir à une normalisation du port d’identité numérique par chaque citoyen.

Il sera en effet permis que le contrôle de ses droits d’accès à différents lieux (restaurants, boutiques, gares etc.) se fasse de manière automatique, ce qui ouvrira un immense marché, celui des objets connectés, tellement savoureux qu’il est capable de transformer des informaticiens en virologues.

Cela permettra également l’introduction d’une monnaie numérique déjà préparée par la suppression progressive de l’argent liquide.

Il y a deux cas à considérer :

– Port d’identité numérique non intimement liée au corps : mobile, bracelet, montre, sac à main…

– Port d’identité numérique intimement liée au corps : bague, puce sous la peau, identification génique…

Dans le second cas il sera impossible, sauf opération chirurgicale, de se débarrasser de son identité.

Dans un premier temps, seul le premier cas est à considérer sérieusement.

Ce n’est que lorsque l’usage d’une identité numérique sera normalisé par l’habitude (de vivre autrement) que le second cas s’imposera naturellement pour renforcer la sécurité de l’usage.

Aujourd’hui, ce port d’identité numérique est déjà réalisé via nos mobiles, mais aucun usage n’en est fait, sauf marginal comme dans le cas de l’application TousAntiCovid.

Tout le monde a le droit d’entrer dans n’importe quelle boutique et de voyager sans être obligé d’avoir un portable.

D’autre part, le traçage des déplacements permis par un mobile est très grossier, sa précision étant comprise entre 1 et 10 mètres.

On peut considérer que pour l’instant, avoir un portable est inoffensif.

Tout cela pourrait changer avec le contrôle vaccinal automatisé et la généralisation des objets connectés via la 5G et même dès la 4G.

En particulier le traçage ne serait plus réalisé par GPS, mais par analyse et triangulation de signaux via les objets alentours et sera à terme 100 à 1000 fois plus précis, à mesure que la technologie évoluera.

Le port non lié au corps d’identité numérique, dans un environnement peuplé d’objets connectés (maisons, voitures, routes, villes…)

permettrait les recueils de données suivants par une I.A. :

– Vérification d’autorisation d’accès pour les vaccinés

– Contrôle de vitesse et stationnement (voiture connectée)

– Identification de toutes sortes d’infractions à la conduite

– Identification des personnes avec qui l’on déjeune

– Mémorisation de tous les déplacements

– Calcul de temps de travail ou temps de présence…

– Détection de déplacement inhabituel…

– Etc

Il convient de préciser qu’aucune loi ne pourrait empêcher l’implémentation des algorithmes correspondants, mais seulement en interdire l’usage. Toutefois, il serait extrêmement difficile de détecter qu’un tel usage n’est pas effectué.

Seule son exploitation pourrait être rendue visible, mais cela laisse une grande place à une exploitation inavouée, par exemple par une société d’assurance où le calcul des droits est déjà réalisé de façon informatique.

Considérons maintenant le deuxième cas, et allongeons la liste précédente :

– Maison intelligente (interactions, commandes, dialogues…)

– Analyse d’activités privées (dormir, lire, faire l’amour…)

– Surveillance de l’activité des enfants

– Analyse des interactions familiales

– Analyse de situation (repos, activité, chute…)

– Analyse de comportement (geste brusque, activité sportive…)

– Détection et mémorisation des habitudes

– Etc

J’en oublie certainement, sachant qu’il est difficile d’imaginer d’avance tout ce que la quatrième révolution industrielle pourrait nous inventer.

Je ne parle ici que d’un transhumanisme très doux, presque acceptable, sans faire référence à quoi que ce soit d’intrusif comme une puce dans le cerveau, des nanorobots dans nos veines ou une vision artificielle et connectée.

Mais il va de soi que l’acceptation de ces technologies intrusives est conditionnée à l’acceptation de l’usage d’identité numérique.

La question de savoir si nous allons effectivement rentrer dans ce nouveau monde, ou pas, va donc dépendre du niveau d’acceptation du vaccin.

Il est en effet peu probable que l’on oblige chaque citoyen à porter une identité numérique lors de ses déplacements si 50% de la population n’est pas vaccinée, car on ne va pas limiter à ce point la liberté de circulation. Par contre, si seulement 5% de la population n’est pas vaccinée, il est fort probable qu’on entrera dans ce nouveau monde.

La réalité sera évidemment bien plus complexe que cette simplification binaire, qui n’a d’autre but que d’éveiller aux véritables enjeux.

Donc, je le répète, nous ne sommes pas confrontés à un problème sanitaire avec le virus.

Ce problème-là est peanuts à coté du choix de société qui se trouve devant nous, qu’une politique de gouvernance mondiale semble avoir déjà fait à notre place.

Mais je le répète une fois de plus, mon avis est qu’on n’entrera pas dans ce nouveau monde.

(*)

Philippe Guillemant est un ingénieur physicien français diplomé de l’Ecole Centrale Paris et de l’Institut de Physique du Globe. Il est Docteur en Physique et Habilité à Diriger des Recherches. Il exerce son activité au CNRS (UMR 7343, laboratoire IUSTI de Polytech’ Marseille) où il est Ingénieur de Recherche Hors Classe.

Spécialiste d’intelligence artificielle, ses travaux ont débouché sur la création de deux entreprises innovantes licenciées par le CNRS: Synapsys et Uratek, qui lui ont valu plusieurs distinctions dont le Cristal du CNRS.

Son site : http://guillemant.net/

= = =

Lire notre page « Coronavirus, guerre contre l’humanité »

« Ce ne sont pas des vaccins mais de la thérapie génique » (Pr. Christian Perronne – Sud Radio)

Posted in actualité, coronavirus CoV19, guerres hégémoniques, OGM et nécro-agriculure, pédagogie libération, politique française, presse et média, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , on 2 décembre 2020 by Résistance 71

 


Zombification par vaccins OGM…

 

Résistance 71

 

3 décembre 2020

 

Propos des plus pertinents du Pr. Perronne hier sur Sud Radio :

 

 

Lire notre page « Coronavirus, guerre biologique entre l’humanité »

A lire : Raoult-torpille-le-vaccin-cov19

MaJ 3/12/20 Rappel vidéo: Dr Carrie Madej sur le vaccin anti-CoV19, le transhumanisme et l’humain 2.0 planifié: https://odysee.com/carriemadej:7

MaJ du 4/12/20 : Dr Alexandra Henrion-Caude sur Sud Radio au sujet des vaccins CoV19:

 

Coronavirus : Vaccin COVID19 nocivité et contrôle mondial de la population

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , on 6 octobre 2020 by Résistance 71


Avec Bill « la piquouze »
Big Pharma engrange le flouze

A aussi lire et regarder

Petits précis utiles sur le vaccin COVID19

Anonyme

6 octobre 2020

Les vaccins contre les coronavirus ont provoqué une inflammation pulmonaire et la mort

Voici pourquoi Bill Gates veut une indemnité… Êtes-vous prêt à prendre le risque ?

Au début, l’expérience semblait réussie car tous les animaux ont développé une réponse anticorps robuste au coronavirus. Cependant, lorsque les scientifiques ont exposé les animaux vaccinés au virus sauvage, les résultats ont été terrifiants. Les animaux vaccinés ont souffert de réactions hyper-immunes, notamment d’une inflammation dans tout leur corps, en particulier dans leurs poumons. Les chercheurs avaient observé cette même « réponse immunitaire renforcée » lors des essais sur l’homme des tests de vaccin anti-VRS qui avaient échoué dans les années 1960. Deux enfants sont morts.

Étude de 2012 : L’immunisation par les vaccins contre le coronavirus du SRAS conduit à une immunopathologie pulmonaire en défi avec le virus du SRAS.

« Toutefois, la provocation de souris ayant reçu l’un des vaccins a entraîné l’apparition d’une immunopathologie de type Th2, ce qui suggère une hypersensibilité aux composants du coronavirus du SRAS.

vidéo censuré

https://youtu.be/RzFP4yzZzII

Pourquoi les plus grands promoteurs de vaccins au monde, comme Paul Offit et Peter Hotez, nous mettent frénétiquement en garde contre les dangers uniques et effrayants inhérents au développement d’un vaccin contre les coronavirus ?

Les scientifiques ont tenté pour la première fois de mettre au point des vaccins contre les coronavirus après l’épidémie de SRAS-CoV de 2002 en Chine. Des équipes de scientifiques américains et étrangers ont vacciné des animaux avec les quatre vaccins les plus prometteurs. Au début, l’expérience a semblé réussie, car tous les animaux ont développé une réponse anticorps robuste au coronavirus. Cependant, lorsque les scientifiques ont exposé les animaux vaccinés au virus sauvage, les résultats ont été terrifiants. 

Les animaux vaccinés ont souffert de réactions hyper-immunes, notamment d’une inflammation dans tout leur corps, en particulier dans leurs poumons. Les chercheurs avaient observé cette même « réponse immunitaire renforcée » lors des essais sur l’homme des tests de vaccin anti-VRS qui avaient échoué dans les années 1960. Deux enfants sont morts.

Dans cette séquence vidéo censurée, Offit, Hotez et même Anthony Fauci (dans un moment non surveillé), avertissent que tout nouveau vaccin contre le coronavirus pourrait déclencher des réactions immunitaires mortelles « amélioration du vaccin » lorsque les personnes vaccinées entrent en contact avec le virus sauvage. Au lieu de procéder avec prudence, Fauci a fait le choix imprudent d’accélérer la mise au point de vaccins, partiellement financés par Gates, sans études critiques sur les animaux avant de passer à des essais cliniques sur l’homme qui pourraient fournir un avertissement précoce d’une réaction immunitaire fugitive.

M. Gates (dans la vidéohttps://youtu.be/RzFP4yzZzII CENSURE) est tellement préoccupé par le risque d’effets indésirables qu’il affirme que les vaccins ne devraient pas être distribués tant que les gouvernements n’auront pas accepté d’être indemnisés en cas de poursuites judiciaires. Le 4 février 2020, selon le site web des Centers for Disease Control (CDC), il n’y avait que 11 cas de CV actifs aux États-Unis, et pourtant les États-Unis ont discrètement fait adopter des réglementations fédérales donnant aux fabricants de vaccins contre les coronavirus une immunité totale contre toute responsabilité.

https://fort-russ.com/2020/04/the-gates-of-hell-proven-coronavirus-vaccines-caused-lung-inflammation-and-death/

Le nouveau vaccin n’a que 50% de chances de fonctionner car le virus est en train de disparaître, selon le Groupe Oxford soutenu par Bill Gates https://fort-russ.com/2020/05/failure-new-vaccine-has-only-50-to-work-because-virus-is-disappearing-says-bill-gates-backed-oxford-group/

Taux d’accidents de 100% chez les sujets ayant reçu le vaccin Covid-19 du groupe Vax au Royaume-Uni soutenu par Bill Gates

Le vaccin à protéines dopées de l’Oxford Vaccine Group (OVG) était sur une voie encore plus rapide que celle de Moderna. En mai, Melinda Gates a prédit qu’il serait prêt à l’emploi avant la fin de l’année 2020. Les responsables d’Oxford et du Royaume-Uni ont promis 30 millions de doses d’ici septembre.

POUR EN SAVOIR PLUS : CATASTROPHE : 20% des sujets humains testés sont gravement blessés par le vaccin contre le coronavirus de Moderna soutenu par Gates-Fauci https://fort-russ.com/2020/05/catastrophe-20-of-human-test-subjects-severely-injured-from-gates-fauci-coronavirus-vaccine-by-moderna/

Le 24 avril, les scientifiques de l’OVG ont annoncé que des études sur les macaques avaient prouvé l’efficacité du vaccin. L’OVG a rapidement recruté 510 volontaires sains pour des essais sur l’homme. Les données brutes publiées cette semaine révèlent que l’équipe de l’OVD a menti.

Tous les macaques vaccinés ont été malades après avoir été exposés au COVID-19. Eleanor Riley, de l’université d’Edimbourg, a déclaré à Forbes que le vaccin ne fournissait pas « suffisamment » d’anticorps pour prévenir l’infection et l’excrétion virale. Les singes vaxxés propagent la maladie aussi facilement que ceux qui ne sont pas vaccinés.

L’OVG est politiquement câblé. Le développeur principal, Andrew Pollard, jongle avec des conflits scandaleux qui lui permettent d’autoriser, d’enregistrer et de rendre obligatoires ses propres vaccins non testés pour les masses. Les contacts politiques d’Andrew Pollard lui ont permis de gagner 110 millions de dollars en subventions gouvernementales pour son vaccin.https://fort-russ.com/2020/05/second-disaster-100-injury-in-subjects-from-gates-backed-covid-19-vaccine-uk-vax-group-fails/

Des scientifiques parlent d’infecter délibérément des gens avec le covid avant de les faire participer au test des vaccins

C’est la preuve qu’il n’y pas de vrais positifs au covid, s’ils parlent de vouloir délibérément contaminer des gens

https://fort-russ.com/2020/05/scandal-uk-scientists-want-to-give-coronavirus-to-healthy-volunteers-in-vaccine-hunt-citing-too-few-real-cases/

Moins de 12 heures après la vaccination, Hayden a souffert de douleurs musculaires, de vomissements, a eu une fièvre de 103,2 et a perdu connaissance. Sa petite amie l’a rattrapé alors qu’il tombait. Son superviseur du procès Moderna a demandé à Haydon d’appeler le 911 et l’a décrit comme étant « le plus malade de sa vie ». Moderna a laissé croire à Haydon que la maladie n’était qu’une triste coïncidence sans rapport avec la piqûre. Moderna n’a jamais dit à Haydon qu’il souffrait d’un événement indésirable. « Le communiqué de presse de Moderna a été le premier que j’ai entendu parler des 3 EI dans le groupe à forte dose. » Haydon a avoué aujourd’hui sur Twitter, « Plus tard, une étude a confirmé que ce qui m’est arrivé était un événement indésirable. »

Tout en cachant cette vérité, Moderna a encouragé Haydon à apparaître à la télévision pour tromper le public et ses actionnaires en déclarant que les essais du vaccin COVID de Moderna étaient un succès retentissant.

Le 7 mai, M. Haydon a fait part de ses réactions à Sanjay Gupta (de CNN) lors d’une pré-interview. Les deux hommes ont convenu de garder cette mauvaise nouvelle secrète lorsqu’il est passé à l’antenne. Cet accord corrompu témoigne de l’état pathétique du journalisme à CNN.

Fauci et Gates poursuivent leur plan visant à canaliser un demi-milliard de dollars du contribuable dans leur projet de vanité téméraire pour créer 30 millions de doses d’ici novembre et 2 milliards en un an fabriquées aux États-Unis et en Suisse.https://fort-russ.com/2020/05/catastrophe-modernas-corona-vacc-test-subject-ian-haydon-suffers-major-illness/

Les « experts » américains en matière de pandémie affirment que même avec le vaccin, nous serons obligés de changer complètement notre mode de vie (garder la politique de confinement, distanciation, masque, tests), ce qui rend le développement du vaccin discutable. La question est de savoir pourquoi nous aurions même besoin d’un vaccin si le virus est là pour rester « pour toujours »?

https://fort-russ.com/2020/07/report-us-virus-experts-claim-even-with-vaccine-we-will-be-dealing-with-this-forever/

Le virus covid a plus d’affinité avec les humains qu’avec les animaux, c’est donc la preuve qu’il a bien été créé en laboratoire, et ne vient pas des animaux, comme le dit l’OMS qui a qualifié le coronavirus comme un virus zoonotic et veut confiner les humains dans les smart cities , les séparer de la nature des animaux, s’accaparer de 30% de la planète, chasser tous les indigènes qui vivent à côté des animaux à cause de ce mensonge

https://fort-russ.com/2020/05/major-researchers-uncover-new-evidence-showing-covid-19-was-lab-created/

Les 2 directeurs de Moderna vendent 30 millions de stock juste avant l’annonce médiatique que leur vaccin a causé 20% de blessés parmi des gens cobayes en très bonne santé

https://fort-russ.com/2020/05/crooks-two-moderna-executives-sold-30-million-of-stock-before-truth-about-vaccine-trial-failure-was-uncovered/

https://fort-russ.com/2020/05/catastrophe-20-of-human-test-subjects-severely-injured-from-gates-fauci-coronavirus-vaccine-by-moderna/

Les scientifiques n’osent pas risquer la vie des animaux avec les vaccins, alors ils veulent utiliser les humains directement comme cobayes à la place…

C’est la mentalité végan, la vie des animaux vaut mieux que les humains

Les humains peuvent être cobbayes des vaccins mais pas les animaux

https://www.statnews.com/2020/03/11/researchers-rush-to-start-moderna-coronavirus-vaccine-trial-without-usual-animal-testing/

= = =

Voir notre page « Coronavirus, guerre biologique contre l’humanité »

« Vaccin COVID, ARNm, Hydrogel et luciférase, cocktail transgénique ? »


Vaccin et eugénisme… La fine équipe aux manettes

Santé: Nouvel épisode de la dictature vaccinale…

Posted in actualité, altermondialisme, colonialisme, désinformation, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, politique et social, politique française, résistance politique, santé, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 9 décembre 2016 by Résistance 71

Lire notre dossier « santé et vaccins » sur Résistance 71

 

Vaccins le dernier coup de poignard de Marisol Touraine

 

Jean-Marc Dupuis

 

Décembre 2016

 

Source: Santé Nature & Innovation

 

 

Chère lectrice, cher lecteur,

 

Cette fois, je me suis dit que la folie s’était emparée des autorités de santé.

 

Mercredi dernier, le 30 novembre, après une année de pseudo « consultations démocratiques », le comité sur la vaccination a rendu son rapport, dans lequel il préconise de :

faire passer de trois à onze le nombre de vaccins obligatoires pour les nourrissons (plus les rappels) [1].

Cela ressemble au dernier coup de poignard de la ministre de la Santé, Marisol Touraine.

Ainsi, dans son esprit :

  • puisque les gens demandent le retour du bon vieux vaccin DT-Polio sans aluminium ;
  • puisqu’ils n’ont pas l’air contents qu’on injecte à la place à leurs bébés un super-vaccin avec aluminium et trois vaccins non obligatoires supplémentaires,

alors la solution la plus simple, selon elle, est de :

  • rendre obligatoires tous les vaccins présents dans le super-vaccin
  • et, tant qu’on y est, rendre obligatoires encore cinq vaccins supplémentaires (pneumocoque, méningocoque C et triple vaccin ROR).

Un tel abus de pouvoir paraîtrait déjà inimaginable.

Et pourtant, ce n’est pas tout.

Ce n’est pas tout

Pour nous « assaisonner » jusqu’au bout, le comité recommande de :

mettre à la charge de la collectivité (c’est-à-dire vous et moi) les inévitables accidents qui découleraient de la généralisation des vaccins, par un « régime d’indemnisation pris en charge par la solidarité nationale », plutôt qu’à celle de l’industrie pharmaceutique (voir page 32 du rapport) ;

« la mise en œuvre sans délai de l’ensemble de ces recommandations » afin de ne pas nous laisser le temps de réagir (page 32 du rapport) ;

envisager le « changement de statut » – c’est-à-dire rendre obligatoire- du très controversé vaccin contre le papillomavirus (contre le cancer du col de l’utérus), et même d’étendre la vaccination « aux jeunes garçons » (page 33 du rapport) !

Que cherchent-ils à faire ?

À mettre le feu aux poudres ?

À déclencher un sentiment d’injustice et de révolte, et perdre le peu de crédibilité qui leur reste ?

Une vaste mascarade

Déjà, la crédibilité de cette consultation prétendument « démocratique » sur les vaccins avait été ébranlée en février lorsqu’un haut fonctionnaire avait claqué la porte du ministère de la Santé.

Ancien diplômé de Sciences-Po Paris, secrétaire général de la Conférence nationale de santé (CNS), Thomas Dietrich a démissionné pour dénoncer la « vaste mascarade » que constitue la « démocratie en santé » [2].

Il dénonçait, en particulier, le fait que le débat public sur la vaccination ait été confié à un institut faussement démocratique, fondé en 2015 et géré par une des anciennes conseillères de Marisol Touraine, l’Institut pour la démocratie en santé.

« Il lui fallait s’assurer que la démocratie en santé serait à sa botte », a-t-il expliqué au sujet de Marisol Touraine, selon « la volonté de la ministre de cadenasser l’ensemble des moyens d’expression de la démocratie en santé ».

De son côté, le quotidien Libération s’étonnait que « l’élaboration de cette parole citoyenne s’est faite en l’absence de toute publicité [3] ».

Je vous le confirme : au cas où vous vous seriez posé la question, je n’ai pas eu la possibilité de participer à ces débats prétendument ouverts, et personne dans mon entourage non plus !

La voix de son maître

Je n’ai pas été surpris de constater que les conclusions de la « consultation citoyenne » sur les vaccins reflétaient dans les plus menus détails la position personnelle de la ministre Marisol Touraine, qui avait fameusement déclaré : « La vaccination, ça ne se discute pas [4]. »

Néanmoins, je ne m’attendais pas à une telle agressivité, une telle hâte d’aller à l’encontre de la volonté des citoyens, un tel manque de respect pour les légitimes préoccupations de la population.

(la suite ci-dessous)

 

Les remèdes que votre médecin ne vous propose pas…

Que ce soit par manque de formation ou par conviction, de nombreux médecins ne proposent pas toutes les solutions à leurs patients pour soulager leurs douleurs et soigner les maladies liées à l’âge. Il existe pourtant des solutions pour vous aider à vivre en bonne santé longtemps… Rendez-vous ici pour en savoir plus.

Suite de la lettre de ce jour :

Personne ne souhaite le retour des grandes épidémies. Personne ne souhaite exposer ses enfants à des maladies. Il est faux également de taxer de dangereux « antivaccins » les personnes qui interrogent la politique vaccinale française.

Nous nous rappelons tous que, lorsque nous avons demandé le retour du vaccin DT-Polio avec l’IPSN et le professeur Joyeux, les accusations « d’antivaccins » n’ont pas tardé à fuser.

Cela ressemblait à une tactique pour empêcher le débat. Pourtant, aucun acte médical n’est anodin et ce n’est pas un crime que de réfléchir et de débattre.

Au contraire, selon la loi Kouchner du 4 mars 2002, « aucun acte médical, ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne ».

Est-on encore libre si l’État vous menace de rétorsion, d’exclusion, de répression en cas de désaccord ?

Ce n’est pas ma définition de la liberté.

Il est logique, normal et sain de se poser des questions avant de vacciner contre l’hépatite B et le papillomavirus des petits enfants qui n’ont aucun risque d’attraper ces maladies.

Quant aux autres, c’est à voir au cas par cas. Dès qu’on aborde le sujet des vaccins, on agite le chiffon rouge du retour des grandes maladies infectieuses, des hécatombes. On oublie un peu vite que :

  • les pays qui n’ont aucune vaccination obligatoire n’ont pas plus d’épidémies que la France (l’Allemagne et l’Espagne notamment) ;
  • la fin de l’obligation de vacciner contre la tuberculose n’a donné lieu à aucune recrudescence de la maladie chez les enfants.

Dernier coup de poignard de Marisol Touraine : agissez pour l’en empêcher

La question est de savoir maintenant si Marisol Touraine va oser mener l’offensive jusqu’au bout pour faire passer dans la précipitation ces nouvelles obligations vaccinales.

Sachant que les élections sont dans six mois et qu’elles signeront de façon presque certaine la fin de son ministère, il est à craindre, en effet, qu’elle ne tente de passer en force.

D’un autre côté, cette affaire de « rapport sur les vaccinations » était certainement pour elle aussi un moyen de sonder l’opinion, et de tester les résistances.

C’est pourquoi nous devons nous mobiliser, chacun à son niveau, pour manifester haut et fort notre totale opposition à ces procédés indignes d’une démocratie.

Une immense mobilisation citoyenne doit avoir lieu pour protester contre ces mesures dangereuses et injustes. Je sais que l’Institut pour la protection de la santé naturelle est sur le coup. Ses pétitions ont régulièrement dépassé le million de signatures.

Mais il ne faut pas qu’il soit seul à réagir. Le mouvement doit être divers, solidaire, multiple, et atteindre si possible plusieurs millions de personnes, stoppant net ce dernier « coup de poignard » de Marisol Touraine.

J’appelle tous les citoyens à réagir. Montrons-lui que nous ne sommes pas des moutons. Et que nous sommes aussi nombreux que déterminés !

Envoyez-moi vos initiatives (rassemblements, lettres ouvertes, manifestations, pétitions) en cliquant ici. Je les relayerai auprès de tous les lecteurs de Santé Nature Innovation.

Je compte sur vous.

Tous ensemble, nous pouvons changer le cours de l’histoire !

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

Communiqué du Dr. Henri Joyeux au sujet de sa radiation abusive de l’ordre des médecins…

Posted in actualité, altermondialisme, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique française, résistance politique, santé, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 25 août 2016 by Résistance 71

Le Professeur Joyeux a notre soutien inconditionnel. S’il y avait plus de médecin comme lui, nous ne serions pas dans le marasme médical dans lequel nous nous trouvons. Le fait s’avère qu’au fil des années et de la généralisation des monopoles sur la recherche et la distribution pharmaceutiques, il est évident que le complexe industriel de la pharmacologie n’a aucun intérêt à véritablement soigner les gens ou prévenir les maladies. Il y a un gigantesque conflit d’intérêt a la racine de ce système pervers et mortifère.

— Résistance 71 ~

 

A propos de ma radiation de l’Ordre des Médecins : une extrême gravité 


Chers amis de la Santé,

J’ai appris par voie de presse ma radiation de l’Ordre des Médecins à compter du 1er décembre 2016. 

Les médias, dont ceux qui font la publicité des fabricants de vaccins, se sont chargés d’informer très largement le grand public.

Par cette décision du 8 juillet (prise par la chambre disciplinaire du Conseil Régional de l’Ordre des Médecins, Languedoc-Roussillon), on veut m’interdire d’exercer mon métier de médecin cancérologue.

Comme il ne m’est rien reproché sur le plan strictement professionnel mais qu’on me reproche de m’être exprimé publiquement, c’est qu’on cherche à me faire taire.

J’ai reçu un très grand nombre d’encouragements, par téléphone ou mails, de France comme de l’étranger, à la fois de collègues, de consœurs et confrères médecins et d’un très grand nombre de patients connus ou inconnus qui ne comprennent pas une telle décision disciplinaire.

Soyez-en ici très chaleureusement remerciés, car je n’ai pas pu le signifier à chacun par manque de temps d’autant qu’il m’a fallu préparer ma défense.

J’ai d’abord été conforté par la position immédiate du Conseil de l’Ordre des Médecins de mon département qui a décidé de faire appel face à la gravité de la sanction. Je remercie très chaleureusement toute l’équipe autour du président du Conseil de l’Ordre de l’Hérault à Montpellier.

Heureusement, l’appel auprès du Conseil national de l’Ordre des Médecins a un effet suspensif 

J’ai donc pu poursuivre des consultations bénévoles en différents endroits pendant l’été.

J’ai pris conseil et travaillé avec un avocat, étonné comme moi et mes collègues de Montpellier par la gravité de la sanction. Je conteste non seulement la sanction – la plus lourde qui soit à l’encontre d’un médecin, en principe réservée à des gens qui ont commis des faits pénalement répréhensibles -, mais avant tout je réfute le principe même de toute faute déontologique.

Etre mis au ban de la médecine comme si j’avais assassiné, volé, violé, comme si j’étais incompétent et dangereux, après 40 ans d’exercice de ce métier où j’ai tout fait pour donner et donner encore le meilleur de moi-même, être sans cesse au courant des découvertes les plus récentes, est insupportable tant pour ma personne, ma famille que pour mes nombreux élèves et les très nombreux patients que j’ai soignés, que je consulte et conseille encore régulièrement.

Je reste déterminé, car les accusations portées contre ma personne sont entachées de nombreuses erreurs. La plus importante est que je ne suis pas contre les vaccins, en particulier ceux qui sont obligatoires, mais lanceur d’alerte contre les abus consistant à imposer des vaccins non nécessaires à un nouveau né de 2 mois et même avant sa mise au monde.

Tout cancérologue doit bien connaitre le système immunitaire 

Je reconnais l’importance du système immunitaire pour comprendre et éviter les nombreuses maladies liés à des défenses immunitaires fortement perturbées, par bactéries, virus, champignons ou parasites dans telle ou telle partie du corps, et l’intérêt des thérapeutiques dites ciblées utilisées de plus en plus efficacement en cancérologie.

Je demande à ce que le carnet de vaccination soit revu de fond en comble, afin que l’allaitement maternel soit proposé en première intention et que les vaccinations dites recommandées restent de la responsabilité exclusive des médecins référents. Sollicités par les familles, contrôlés sans cesse par l’assurance maladie, poussés par les publicités, mes confrères et consœurs médecins sont parfois désorientés. Ils savent parfaitement que les vaccinations des nouveaux nés dépendent d’abord de la santé des parents et que le système immunitaire d’un enfant nouveau né en bonne santé a besoin de 1000 jours après sa conception pour être mature et fonctionnel, c’est à dire pas avant l’âge de 2 ans.

On cherche à médicaliser l’émotion dès la naissance ou même avant 

Ainsi peut-on proposer la généralisation des vaccinations sans tenir compte de l’état de santé des parents et en ne tenant aucun compte des effets délétères des vaccinations imposées si précocement à des nouveaux nés naturellement fragiles.

En dehors de cas très particuliers, la vaccination à 2 mois contre l’hépatite B et dès 9 à 12 ans contre les papilloma virus responsables de maladies sexuellement transmissibles, est totalement abusive et impose de résister à de fausses bonnes solutions car prises en dépit de certaines réalités et parfois du bon sens.

Je crains de ne pas être convoqué, par les responsables de la concertation citoyenne sur les vaccins (http://concertation-vaccination.fr), pour représenter un très grand nombre de personnes qui perdent chaque jour un peu plus confiance dans la médecine traditionnelle face aux excès thérapeutiques, en particulier avec la généralisation abusive des vaccinations.

A la mi-août, la pétition ”Vaccin obligatoire : les Français piégés par la loi et les laboratoires !” <http://petition.ipsn.eu/penurie-vaccin-dt-polioa été signée par un grand nombre de personnes, dépassant 1 million 74 000 signataires. Il faut continuer à la faire connaître.

J’ai décliné une pétition pour me soutenir, car j’ai pensé qu’il était plus important et urgent que les 1 million 74000 signataires soient entendus et qu’enfin soit annoncée la re-fabrication du seul vaccin obligatoire le DTP sans Aluminium, cet adjuvant dont on ne peut plus cacher les effets délétères, qui est ajouté pour stimuler une immunité encore immature.

A propos de la concertation citoyenne qui veut ”réconcilier les français avec la vaccination”

Sachez que je prépare un argumentaire étayé que j’enverrai à mes collègues nommés par la ministre de la Santé pour le débat sur la vaccination (http://concertation-vaccination.fr) qui a commencé, auquel je n’ai pas été convié. Ce débat citoyen a pour but ”de réconcilier les français avec la vaccination”.

Je crains surtout que ne soit recherchée la couverture vaccinale la plus large, dès la naissance, soi-disant contre le plus grand nombre de maladies. Et cela sans certitude d’efficacité, en utilisant le mot ”exigibilité” pour le plus grand nombre d’institutions (milieu scolaire en particulier) et de structures (crèches, maisons de retraite…).

Etre lanceur d’alerte auprès du grand public quand on n’est pas entendu par les responsables politiques est-il si répréhensible ?

Restant à votre service, toujours pour la meilleure santé de vos familles et de vos enfants, je souhaite à toutes et à tous une bonne fin de vacances et une bonne reprise pour celles et ceux qui sont déjà au travail.

Professeur Henri Joyeux