Archive pour coronavirus danger vaccins ARNm

Thérapies géniques : la « spike » protéine du SRAS-CoV-2 répliquée par l’ARNm ou des vecteurs viraux des pseudo-vaccins est mortifère

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologie, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , on 11 mai 2021 by Résistance 71

Vaccin-Covid
Faux-vaccin et vraie merde transgénique (OGM)

SRAS-CoV-2 / COVID-19 : Une étude scientifique montre que la protéine Spike est dangereuse, et pourtant les soi-disants “vaccins” ou thérapie génique ARNm ou à vecteur viral adénovirus injectent des milliards de protéines spike dans le corps en faisant fabriquer par les milliards de cellules qui le composent ces protéines mortifères

Anonyme

11 mai 2021

NdR71 : les traductions sont de l’auteur de l’article

« Le calcul bénéfice-risque est donc clair : les vaccins expérimentaux sont inutiles, inefficaces et dangereux. Les acteurs qui autorisent, contraignent ou administrent la vaccination expérimentale COVID-19 exposent les populations et les patients à des risques médicaux graves, inutiles et injustifiés. » Médecins pour l’éthique du Covid, 29 avril 2021

il existe maintenant des preuves solides que :

1. Le Covid-19 est principalement une maladie du système vasculaire (Le système vasculaire, également appelé système circulatoire, est constitué des vaisseaux qui transportent le sang et la lymphe dans le corps) et non du système respiratoire.

2. Le principal coupable est la protéine spike. (Protéine spike-« une glycoprotéine qui fait saillie de l’enveloppe de certains virus » Merriam-Webster « Comme une clé dans une serrure, ces protéines spike fusionnent avec des récepteurs à la surface des cellules, permettant au code génétique du virus d’envahir la cellule hôte, de prendre le contrôle de ses mécanismes et de se répliquer. » Bruce Lieberman)

En d’autres termes, si le Covid-19 est avant tout une maladie vasculaire et si le principal instrument des dommages physiques est la protéine spike, alors pourquoi injectons-nous aux gens des milliards de protéines spike ? »

https://www.cielvoile.fr/2021/05/une-nouvelle-etude-met-en-lumiere-le-culte-apocalyptique-des-vaccins.html

Tous les “vaccins” du pass sanitaire font produire par les cellules du corps( et le corps contient des milliards de cellules ce qui revient à injecter des milliards de protéines spike) la protéine spike:

-Pfizer citation: « The cell’s molecules read its sequence and build spike proteins.  »

https://www.nytimes.com/interactive/2020/health/pfizer-biontech-covid-19-vaccine.html

-Moderna citation: « The mRNA vaccines work by delivering genetic information that allows the body’s own cells to produce a viral protein—the spike protein  »

https://www.msn.com/en-us/news/technology/stanford-scientists-post-entire-mrna-sequence-for-moderna-vaccine-on-github/ar-BB1f5Yan

-Astrazeneca citation:  » cells infected with the ChAdOx1 vaccine produce spike proteins  »

https://www.news-medical.net/news/20210409/Oxford-AstraZeneca-COVID-vaccine-induces-cell-spikes-similar-to-SARS-CoV-2s.aspx

-Johnson Johnson du labo Janssen citation: « The Johnson & Johnson vaccine is based on the virus’s genetic instructions for building the spike protein »

https://cvvr.hms.harvard.edu/how-the-johnson-johnson-vaccine-works/

-Sputnik V citation: « Sputnik V is based on the virus’s genetic instructions for building the spike protein. »

https://www.nytimes.com/interactive/2021/health/gamaleya-covid-19-vaccine.html

-projet de vaccin ADN de Pasteur citation: »The principle is to inject a DNA fragment into human cells. These cells recognize the DNA fragment and transcribe it into an RNA fragment capable of inducing production of the SARS-CoV-2 spike protein. »

https://www.pasteur.fr/en/all-sars-cov-2-covid-19-institut-pasteur/research-projects/covid-19-dna-vaccine

or selon une étude scientifique apparu dans un magazine scientifique ahajournals, la protéine Spike seule sans le covid peut déjà endommager le système circulatoire, provoquer des caillots sanguins et autres…https://www.cielvoile.fr/2021/05/une-nouvelle-etude-met-en-lumiere-le-culte-apocalyptique-des-vaccins.html

« our data reveals that S protein alone can damage endothelium, manifested by impaired mitochondrial function and eNOS activity but increased glycolysis. It appears that S protein in ECs increases redox stress which may lead to AMPK deactivation, MDM2 upregulation, and ultimately ACE2 destabilization » a dysregulated renin-angiotensin system due to ACE2 reduction may exacerbate endothelial dysfunction, leading to endotheliitis.

traduction: « Nos données révèlent que la protéine S seule peut endommager l’endothélium, ce qui se manifeste par une altération de la fonction mitochondriale et de l’activité eNOS mais une augmentation de la glycolyse. Il semble que la protéine S dans les CE augmente le stress redox, ce qui peut conduire à la désactivation de l’AMPK, à la régulation à la hausse de MDM2 et, finalement, à la déstabilisation de l’ACE2 ». Un système rénine-angiotensine déréglé en raison de la réduction de l’ACE2 peut exacerber le dysfonctionnement endothélial, conduisant à l’endothéliite.

https://www.ahajournals.org/doi/10.1161/CIRCRESAHA.121.318902 (enregistrer la recherche avant censure)

https://www.salk.edu/news-release/the-novel-coronavirus-spike-protein-plays-additional-key-role-in-illness/

traduction française ici

https://www.cielvoile.fr/2021/05/une-nouvelle-etude-met-en-lumiere-le-culte-apocalyptique-des-vaccins.html

Docteur  Sherri Tenpenny dénonce que les 4 “vaccins” / thérapie génique aux USA transforment le corps en machine à produire des protéines Spike

https://www.cielvoile.fr/2021/04/dr-sherri-tenpenny-la-proteine-spike.html

Could Spike Protein in Moderna, Pfizer vaccines cause blood clots, brain inflammation and heart attacks? Dr. J. Patrick Whelan, a pediatric rheumatologist, warned the FDA in December

https://www.lifesitenews.com/opinion/could-spike-in-vaccines-cause-blood-clots-brain-inflammation-and-heart-attacks

L’architecte et cinéaste Robin Monotti Graziadei, nous informe des résultats d’une ne nouvelle étude réalisée par des chercheurs de l’Institut Salk sur le rôle de la protéine Spike. Cette étude jette le doute sur la série actuelle de “vaccins” à base de gènes, qui pourraient présenter un risque grave pour la santé publique. 

https://odysee.com/@MissRedPill:e/la-nouvelle-proteine-spike-vf-odysee:9

Docteur Pavleski : la protéine spike n’est pas une chose naturelle, c’est une arme fabriquée par l’homme, ce ne sont pas des vaccins, mais armes biologiques

https://odysee.com/@NeufdeCoeur:1/palevski:6

Ni les labos ni les médecins ne veulent être responsables des effets secondaires et ont déjà obtenu l’immunité juridique au cas où la victime du « vaccin » réclamerait des dédommagements

https://www.lci.fr/sante/vaccination-cette-note-qui-decharge-les-medecins-de-toute-responsabilite-penale-au-nom-de-l-urgence-2174286.html

les labos des “vaccins” AstraZeneca (NYSE: AZN), GlaxoSmithKline (NYSE: GSK), Janssen (NYSE: JNJ), Merck (NYSE: MRK), Novavax (NASDAQ: NVAX), Pfizer (NYSE: PFE), Sanofi Pasteur (NASDAQ) : SNY), Takeda (NYSE: TAK), Abbott (NYSE: ABT) et CureVac (NASDAQ: CVAC) , Moderna ont tous demandé à être exonérés de toute responsabilité sur les effets secondaires de leurs « vaccins  »

https://seekingalpha.com/news/3608810-coronavirus-vaccine-makers-seek-eu-liability-protections

https://www.cnbc.com/2020/12/16/covid-vaccine-side-effects-compensation-lawsuit.html

= = =

Lectures complémentaires sur Résistance 71 :

Nos pages :

« Coronavirus, guerre contre l’humanité » et « COVID-19 du mythe aux statistiques et des stats au scandale »

vaxbof

Alors… Faut-il se faire vacciner contre le COVID-19 ? Faits objectifs pour prise de décision avec la Dr Nicole Delépine

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , on 25 avril 2021 by Résistance 71


Turlututu chapeau pointu !…

Faut-il se faire vacciner ? A trancher sur les faits objectifs

Dr Nicole Delépine

20 avril 2021

url de l’article original:
https://www.mondialisation.ca/faut-il-se-faire-vacciner-a-trancher-sur-les-faits-objectifs/5655665

Faut-il se faire vacciner ?  Question médicale ou bien à débattre au café du Commerce ?

« Et avec quelle quantité d’illusions ai-je dû naître pour pouvoir en perdre une chaque jour ! » Émile Cioran (cité par T. Dietrich)

Faudrait-il pour cela qu’il existe encore des cafés !  Passons ! Il me semble toujours ahurissant que des médias et des plus nobles fassent des sondages « pour ou contre le vaccin », pour ou contre le confinement etc.  Ces sondages n’ont d’intérêt, me semble-t-il, que pour que les communicants puissent évaluer leur pouvoir d’intoxication du peuple.

Le consentement libre et éclairé doit être le préalable à tout acte médical.

Non, il ne faut pas être cobaye à moins d’être conscient de l’être et le vouloir ! Jouer à la roulette russe est un choix respectable si on en est averti. Mais la propagande pro-vaccinale actuelle dont Goebbels eut été jaloux ne vous permet pas ce consentement libre et éclairé.

Débattre d’un sujet aussi grave, engageant peut-être l’avenir de l’Humanité et en tous cas celui de nombreux terriens est grave et ne peut relever de la simple expression de « croyances » entre amis ou en famille, mais bien d’arguments reposant sur des faits établis.

la démocratie en santé et l’avis du citoyen

Les pseudo-enquêtes du gouvernement sur l’accord des Français pour la vaccination obligatoire des enfants rapidement après la naissance par onze vaccins (dont l’hépatite B qui ne s’attrape que par le sang ou le sexe ou la poliomyélite qui ne s’attrape que dans les pays sans eau potable, et qui ne sont pas sans risque), ou sur l’intérêt d’un passeport vaccinal sont des modèles du genre. Relisez avec attention le document de sortie du haut fonctionnaire en charge de l’enquête et dégoûté, Thomas Dietrich [1].

« S’il faut user d’une expression quelque peu triviale, j’emploierais celle de mascarade. J’en suis désormais convaincu : la démocratie en santé n’est qu’une vaste mascarade montée par les hommes et les femmes politiques pour faire croire à une certaine horizontalité de la décision publique en santé – alors qu’elle n’a jamais été aussi verticale. Et tout ceci au détriment des citoyens, dont on utilise les deniers pour mettre sur pied des instances consultatives qui, comble du cynisme, ne doivent à aucun prix remplir le rôle qui leur a été assigné par la loi. » T. D.

« La Démocratie sanitaire n’a pas pris le bon chemin, c’est une oriflamme en berne faute d’écoute et de respect des services ministériels »

« Ce fut un énième moulin contre lequel je brisais ma lance de plus en plus émoussée. Le 12 janvier 2016, la députée Sandrine Hurel remit son rapport sur la vaccination à Marisol Touraine.

 De l’avis de tous, ce rapport est une somme assez sidérante de lieux communs et ne contient aucune proposition d’envergure. Certains ne sont même pas loin de penser que ce rapport n’a été commandé qu’afin de faire patienter les citoyens en espérant que ceux-ci finissent par se désintéresser de la question.

Quoi qu’il en soit, dans la foulée de la remise de ce rapport, Marisol Touraine annonça la tenue d’un débat public calqué sur le modèle que je m’étais évertué à dénoncer et donc, faussement indépendant.

Plus audacieux encore, il fut annoncé ce même 12 janvier le nom du président du comité d’orientation du débat, à savoir le professeur d’immunologie pédiatrique Alain Fischer.

Selon les dires de la ministre, il se trouvait être une personnalité « indépendante » et « incontestable ». Une petite recherche internet suffit à détricoter la toile de Pénélope. Alain Fischer a été un membre éminent du comité de [2] campagne de Martine Aubry lors des primaires socialistes de 2011. Quand on sait les liens qui lient Martine Aubry et Marisol Touraine (également un de ses soutiens pendant les primaires), on imagine le caractère éminemment politique de ce choix. D’autant que ce n’est pas une première : l’actuel DGS, Benoît Vallet doit aussi sa nomination à sa proximité avec la maire de Lille.  

Résumons le tableau, qui ressemble de plus en plus à une vision de l’Enfer de Jérôme Bosch :

 – un débat public piloté par une agence sous tutelle de l’État et qui mène dans le même temps des campagnes de communication pro-vaccination,

 – un comité d’organisation de ce débat aux ordres de la ministre,

  – un comité d’orientation dirigé par un proche de Marisol Touraine et qui n’aura de fait aucune indépendance…

N’importe quel citoyen peut ici se rendre compte que tout est mis en œuvre pour que la concertation accouche de conclusions qui aillent dans le sens de la politique que veut mener ce gouvernement ; qu’importe l’opinion d’une part non négligeable de la population.

« En fait de débat public, c’est une véritable opération de propagande qui est menée pour inciter les Français à se vacciner, en occultant totalement toute réflexion sur la question de la balance bénéfices/risques.

 Machiavel en sortira sans doute grandi, mais non la démocratie en santé. L’état de santé des Français, non plus ».

Nous manipuler en nous racontant une belle histoire de démocratie… Trop facile et probablement un des chapitres les mieux enseignés à l’ENA ou dans les écoles de pub. C’est bien rodé au ministère de la Santé comme le texte de Thomas Dietrich le démontre s’il en était besoin. Et ce sont les mêmes, pleins d’objectivité et d’impartialité, qui viennent vous démontrer le caractère indispensable et sans risques du « vaccin » thérapie génique ou OGM totalement expérimental, dont on ne connaît en rien l’efficacité réelle et dont on commence à compter les victimes trop nombreuses pour une action « préventive » sur une maladie qui ne menace réellement qu’une fraction minime de la population.

La démocratie ne peut se résumer à des conversations sur des situations complexes.

Non, la démocratie n’est pas de juger de tout sur tout sans la moindre connaissance technique du problème. Si j’explique demain aux constructeurs de moteurs d’avion comment modifier leurs plans, monterez-vous dans l’avion si vous le savez ? Iriez-vous dans l’immeuble dont j’aurais modifié le modèle de l’architecte ?

La fabrique du consentement

Les médias dominants sont une extraordinaire entreprise de manipulation nous faisant croire à notre large savoir alors qu’ils appliquent une soigneuse politique de déculturation, voire d’acculturation.

Depuis toujours, les « avis » recueillis dans les émissions radio, comme les micros-trottoirs TV me semblent le modèle achevé de la célèbre mais oubliée Fabrique du consentement bien élucidée par Noam Chomsky.

Quand on interroge des mères pour savoir si elles souhaitent faire vacciner leur fille contre le cancer du col, comment peuvent-elles dire non ? Les a-t-on averties que cette vaccination, au lieu de prévenir un rare cancer du col vingt ou trente ans plus tard, favorise au contraire l’émergence précoce de cancers dans les années suivant la vaccination ? Les a-t-on informées des risques d’effets secondaires graves tels qu’en a témoigné la jeune Océane Bourguignon à travers son procès contre le fabricant ? Non ! ces mamans sincères auront été manipulées, intoxiquées par de fausses informations nichées au milieu de faits exacts, afin d’altérer leur méfiance.

Comme ici, avec l’extraordinaire saga du Covid déroulée avec maestria depuis janvier 2020 tant sur l’invention des tests PCR et de leur usage mondial et frauduleux que la contagiosité irréelle des « asymptomatiques » autrefois dits « bien-portants », de la gravité de l’épidémie équivalente aux grippes sérieuses (la grippe asiatique a fait proportionnellement plus de victimes directes) mais pas à la Peste comme nos gouvernants ont osé la comparer (la peste noire a tué 30 à 40 % de la population européenne de l’époque). La bataille des chiffres actuels sur le réel nombre de décès réellement liés au Covid-19 tant aux USA selon le CDC qu’en Angleterre [3] démontre bien que nous avons affaire à une gigantesque mascarade. Le dernier épisode est bien sûr le cirque des vaccins dont tout un chacun semble accepter l’idée et pour lesquelles les seules discussions seraient de trouver le meilleur ou le moins risqué !

Le passeport vaccinal refusé par le gouvernement fédéral des USA

Tout ça pour cela avec une létalité de 0,01 % d’âge médian 85 ans ! Comment les peuples peuvent-ils accepter ce scénario pour retrouver quelques libertés – croient-ils – sous prétexte d’un passeport sanitaire … Et pourtant s’ils regardaient de près au lieu de se noyer dans la peur, ils sauraient déjà que le gouvernement fédéral américain refuse toute idée de discrimination et de privation de liberté contraire à la Constitution américaine et donc de ce fameux passeport.

Comment les Européens peuvent-ils imaginer que l’agonisante UE qui a montré son inefficacité serait capable de nous imposer cette invraisemblable privation de liberté ?

Non, ce ne doit pas être une conversation aussi amicale que possible qui informe sur la tragédie des vaccins OGM et ARNm, mais bien des éléments concrets et vérifiables par tous dont nous rappelons ici une nouvelle fois les principaux éléments.

Les tentatives de vaccin anti-coronavirus précédentes ont toutes échoué

Dans l’essai vaccinal contre la péritonite féline, les chatons vaccinés sont morts plus rapidement que les non-vaccinés. Chez le furet,  le candidat vaccin a provoqué des hépatites. Chez la souris et chez le macaque rhésus chinois, les vaccins ont provoqué des lésions pulmonaires.

Dans le cadre des essais vaccinaux contre le MERS (MERS-CoV), chez des souris, un phénomène d’anticorps facilitants a été observé.  Aucun vaccin humain contre le MERS ou le SRAS n’a pu être mis au point malgré plusieurs années de recherche. Ces observations dans les essais vaccinaux contre le SRAS et le MERS sont à l’origine des inquiétudes des immunologistes vis-à-vis de la sécurité des vaccins contre la Covid-19 dont le virus est proche.

Les vaccins commercialisés à cette date (avril 2021) contre le coronavirus du Covid-19 sont tous expérimentaux

 Contrairement à ce qu’ont prétendu l’AFP et de nombreux médias, aucun des vaccins actuels n’a terminé ses essais phase 3. Les premiers résultats définitifs sont prévus pour janvier 2023 ! Il s’agit donc par définition de traitements expérimentaux qui ne bénéficient d’ailleurs que d’autorisation conditionnelle délivrée pour « raison d’urgence » en attendant les résultats définitifs.

Les errements des autorisations, des suspensions intermittentes, des modifications des recommandations témoignent d’ailleurs tous les jours qu’il s’agit de médicaments très mal et très partiellement évalués. Les résultats préliminaires des essais n’ont toujours pas permis d’établir le degré de protection qu’ils procurent contre la maladie, ni sa durée, ni s’ils empêchent la transmission de la maladie

Les seuls résultats dont on dispose actuellement sont ceux des premières campagnes de vaccinations et ceux-ci sont actuellement très inquiétants et non conformes au récit idyllique des médias et dont de nombreux internautes sont crédules.

Résultats angoissants des premières campagnes de vaccination

Les médias célèbrent le succès des campagnes de vaccination à l’aune du pourcentage des vaccinés, mais ne parlent presque jamais des seules choses qui importent pour les vaccinés, les bénéfices qu’ils peuvent en attendre et les risques qu’ils prennent en se vaccinant.

La Grande-Bretagne est le premier champion de la vaccination qui a commencé le 7 décembre 2020.

Au 11 avril 2021, 39 846 781 doses de vaccin avaient été administrées, plus de la moitié des Britanniques auraient reçu au moins une dose de vaccin, et la grande majorité des personnes âgées de plus 70 ans auraient reçu leurs deux doses. D’après les courbes OMS du 13 4 2021 [4], la vaccination commencée le 4 décembre a été suivie d’une augmentation considérable (+300 %) des contaminations journalières, leur nombre dépassant les pics de la vague précédente malgré un confinement strict.

Avant la vaccination et après neuf mois d’épidémie, le Royaume-Uni comptait 1 674 138 contaminations.

En quatre mois post-vaccination, ce chiffre est passé à 4 369 779.

Malgré le confinement, la vaccination a été suivie d’une augmentation considérable de la mortalité journalière. Le 4 décembre, après neuf mois d’épidémie, le Royaume-Uni comptait 60 113 morts attribuées au Covid-19. En quatre mois post-vaccination, ce chiffre a plus que doublé passant à 127 087 (+100 %). Surtout, lors de cette recrudescence de la mortalité, d’après un rapport gouvernemental, 70 % des décès ont touché des personnes qui avaient reçu leurs deux doses de vaccin [9].

Les Émirats arabes unis représentent le champion arabe de la vaccination avec 9 037 923 doses de vaccin administrées et plus de 45 % de sa population vaccinée au 2 avril 2021.

Avant la vaccination et après neuf mois d’épidémie, les ÉAU comptaient 195 818 contaminations. En trois mois post-vaccination, ce chiffre est passé à 489 485 (+150 %). Malgré le confinement, la vaccination a été suivie d’une augmentation considérable de la mortalité journalière. Le 23 décembre avant la vaccination, après neuf mois d’épidémie, les Émirats arabes unis comptaient 642 morts attribuées au Covid-19. Le 14 avril, ce chiffre a plus que doublé passant à 1 541 (+150 %). Le mois de février 2021 a établi le record mensuel de la mortalité (375), devançant celui de mars (271).

Israël représente actuellement le champion de la vaccination Pfizer.

Au 4 avril 2021, 10 096 213 doses de vaccin avaient été administrées et près de la moitié de la population vaccinée. La vaccination a été suivie d’une augmentation considérable des contaminations journalières pendant 2 mois, leur nombre dépassant les pics de la vague précédente malgré un confinement strict.

La mortalité a suivi la courbe des contaminations. Le mois de janvier a établi le record mensuel de la mortalité (1 427) depuis le début de l’épidémie dans ce pays et celui de février le second (774).

À Gibraltar (34 000 habitants) la vaccination a commencé le 9 janvier 2021.

À cette date l’État comptait 2 789 cas et 11 morts attribués au Covid-19.

Depuis ce jour, les contaminations ont été multipliées par 2 (4 277) et les morts par 8,5 (94).

Résultats globaux

Dans tous les pays largement vaccinés, l’évolution a été marquée pendant 4 à 6 semaines post-vaccinales par une augmentation sans précédent du nombre quotidien des contaminations et des décès, avant une stabilisation proche des chiffres d’avant vaccination. Ces évolutions très angoissantes ne correspondent absolument pas aux chiffres de protection annoncés par les communiqués de victoire des firmes.

Les accidents post-vaccinaux se multiplient

Certains effets secondaires sérieux des vaccins sont particulièrement fréquents. Ainsi la vaccination des soignants français a été suivie de 20 à 40 % de malaises obligeant les soignants vaccinés à arrêter de travailler un à plusieurs jours et la Haute Autorité de santé à conseiller de ne plus vacciner tout le personnel d’une équipe le même jour.

Des accidents rares, mais très graves ont été rapportés chez des jeunes en pleine santé qui ne craignaient rien du Covid-19 : un interne de médecine est mort à Nantes et un pompier du Var s’est retrouvé en réanimation. La possibilité de ces accidents graves explique la réticence croissante des soignants à se faire vacciner.

Chez les personnes très âgées, les effets secondaires des vaccins sont fréquents et la fragilité des pensionnaires d’Ehpad explique les conséquences dramatiques qu’ils peuvent entraîner.

Après 27 morts survenus dans ces établissements, l’agence norvégienne a d’ailleurs déconseillé de les vacciner [10] « Des effets indésirables courants peuvent avoir contribué à une évolution sévère chez les personnes âgées fragiles ». En Grande-Bretagne le décès du prince Philip et en France — les décès post- vaccinaux des plusieurs centenaires doyens de leur région et les suites post-vaccinales de la ministre Roselyne Bachelot nous rappellent la sagesse de cette recommandation.

Les chiffres officiels des effets secondaires graves et des décès reconnus liés à la vaccination par l’EMA (agence européenne du médicament), sont consultables sur la base de données EUDRAVIGILANCE.

(source http://echelledejacob.blogspot.com/2021/04/effets-secondaires-en-europe-sur-les.html )

Espérons que ces chiffres officiels enrichiront les conversations d’éléments concrets.

Nicole Delépine

Notes :

[1] Démocratie en santé : les illusions perdues, Contribution au rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (réalisé par madame Huguette Mauss) sur le pilotage de la démocratie en santé au sein du ministère des Affaires sociales et de la Santé Par Thomas Dietrich, responsable du secrétariat général de la Conférence nationale de santé (CNS) de mars 2015 à février 2016

[2]  http://sante.lefigaro.fr/actualite/2016/01/12/24483-marisol-touraine-lance-debat-public-sur-lobligation

[3] They’re lying to you – Official NHS data shows only 3.5K have died of COVID-19 – Daily Expose

[4] Consultables en tapant WHO Covid19 Dashboard

= = =

En lectures complémentaires, notre page « Coronavirus, guerre contre l’humanité »

et notre page « COVID-19 du mythe aux statistiques et des statistiques au scandale »

La reprise de justice Pfizer monopolise le marché européen du vaccin COVID-19 pour 1,8 milliards de doses… Sera t’elle reprise de justesse ?…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, économie, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, média et propagande, OGM et nécro-agriculure, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , on 24 avril 2021 by Résistance 71

 

chiffreEU_mortsVaxCov
Stats officielles, donc minimisées: au 13 mars 2021 (plus d’un mois)
3,900 morts et 162 000 effets secondaires graves dus aux vaccins
de la troïka de Big Pharma…

 

Un conglomérat pharmaceutique au casier judiciaire chargé : Pfizer s’empare du marché européen des vaccins soit 1,8 mililards de doses

 

Michel Chossudovsky

 

21 avril 2021

 

url de l’article en français:
https://www.mondialisation.ca/un-conglomerat-pharmaceutique-au-casier-judiciaire-charge-pfizer-sempare-du-marche-europeen-des-vaccins-soit-18-milliard-de-doses/5655722

 

« Des centaines de millions de personnes ont accepté de recevoir une injection qui introduit une molécule bio-réactive de « thérapie génique » dans leur corps, et ce, simplement à cause de la peur, de l’ignorance et du refus de considérer que les personnes qui font cette promotion … ont des arrière-pensées » ~ Edward Curtin, avril 2021

Introduction

Le 14 avril 2021, le président de la Commission européenne a confirmé que Bruxelles négocie un contrat avec Pfizer pour la production de 1,8 milliard de doses de vaccin à ARNm.

Ce chiffre astronomique représente 23% de la population mondiale. C’est exactement quatre fois la population des 27 États membres de l’Union européenne (448 millions, données 2020).

Il s’agit du plus grand projet de vaccination de l’histoire mondiale, qui s’accompagne de l’imposition d’un « calendrier » diabolique aux citoyens de l’Union européenne, consistant en des inoculations récurrentes d’ARNm au cours des « deux prochaines années et au-delà ».

L’ensemble du processus sera associé à une campagne de peur incessante et au passeport vaccinal numérique intégré, approuvé par le Parlement européen quelques semaines à peine avant l’annonce de l’UE.

Le passeport vaccinal numérique de l’UE qui sera mis en œuvre par Pfizer BioNTech fait partie du tristement célèbre projet ID2020 parrainé par l’Alliance mondiale pour les Vaccins et la Vaccination (GAVI) de Bill Gates « qui utilise la vaccination généralisée comme plateforme pour l’identité numérique ».

Si ce contrat européen avec Pfizer, qui s’étend jusqu’en 2023, devait être exécuté comme prévu, chaque personne de l’Union européenne serait vaccinée quatre fois sur une période de deux ans (2021-2023).

Et n’oubliez pas qu’à l’heure où nous écrivons ces lignes, l’ARNm de Pfizer (ainsi que ceux de ses concurrents, dont AstraZeneca, Moderna et J & J) sont légalement classés (aux États-Unis) comme « non approuvés » et « produits expérimentaux ». Ce sont des médicaments illégaux.

Aux États-Unis, la FDA, dans une déclaration ambiguë, a accordé une autorisation dite d’utilisation d’urgence (EUA) au vaccin Pfizer-BioNTech, à savoir « permettant l’utilisation d’urgence du produit non approuvé, … pour l’immunisation active… » (voir ci-dessous)

J’ai vérifié cette déclaration auprès d’un éminent avocat. Il est manifestement illégal de commercialiser un « produit non approuvé » (indépendamment des autorisations gouvernementales y afférentes).

Une aubaine de plusieurs milliards de dollars pour Pfizer BioNTech

Le même jour que la décision historique de l’UE du 14 avril 2021, Pfizer a annoncé que le prix de son vaccin a été porté à 23 dollars la dose.

Beaucoup d’argent pour Big Pharma. Le projet de vaccin de 1,8 milliard de doses coûtera 41 milliards de dollars, qui seront en grande partie financés par des emprunts. Le projet de vaccin contribuera ainsi à la spirale de la crise de la dette publique qui touche la plupart des pays européens et qui résulte des blocages survenus au cours des 14 derniers mois.

Entre-temps, Pfizer a étendu son marché mondial en grande partie au détriment de ses concurrents.

  • Un contrat pour fournir aux États-Unis jusqu’à 600 millions de doses,
  • au Brésil, environ 100 millions,
  • à l’Afrique du Sud, 20 millions de doses,
  • aux Philippines, 40 millions, etc.

Le moyen terme : 2021-2023 et « au-delà ». Pas de retour à la « nouvelle normalité » une fois vacciné

Ce qui est envisagé dans l’UE est un plan dit « à moyen terme » qui s’étend jusqu’en 2022/23. Ce calendrier « à moyen terme » implique-t-il une quatrième et une cinquième vague ?

Le projet « à moyen terme » sera réalisé en liaison avec le « Great Reset » proposé par le Forum économique mondial. Il sera très probablement accompagné de mesures de confinement et autres mesures restrictives. Aucun retour prévisible à la « nouvelle normalité » n’est envisagé :

« Mais laissez-moi [la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen] me concentrer également sur le moyen terme. … Il est clair que pour vaincre le virus de manière décisive, nous devrons nous préparer à ce qui suit : … nous pourrions avoir besoin de rappels pour renforcer et prolonger l’immunité ; … nous devrons développer des vaccins adaptés aux nouveaux variants ; et nous en aurons besoin rapidement et en quantité suffisante. Dans cette optique, nous devons nous concentrer sur les technologies qui ont fait leurs preuves. Les vaccins à ARNm en sont un bon exemple …

Sur la base de tout cela, nous entamons maintenant une négociation avec BioNTech-Pfizer pour un troisième contrat. Ce contrat prévoit la livraison de 1,8 milliard de doses de vaccin sur la période 2021-2023. Et il impliquera que non seulement la production des vaccins, mais aussi tous les composants essentiels, qui seront basés dans l’UE …

Les négociations que nous lançons aujourd’hui [14 avril 2021] – et que nous espérons conclure très rapidement – constituent une nouvelle étape importante dans la réponse de l’Europe à la « pandémie » …

Je tiens à remercier BioNTech-Pfizer. Cette société a prouvé qu’elle était un partenaire fiable. Pfizer a tenu ses engagements et il est à l’écoute de nos besoins. Les citoyens de l’UE en tirent un bénéfice immédiat » ~ président de la Commission européenne

Un partenaire fiable ? Le casier judiciaire de Pfizer

Il existe une autre dimension, une « boîte de Pandore » que l’UE ne veut pas ouvrir. Le plus grand projet de vaccin d’un « médicament non approuvé » doit être mis en œuvre par une grande entreprise pharmaceutique qui a un long passé de corruption de médecins et de responsables de la santé publique.

Pfizer a été un « contrevenant habituel », s’engageant de manière persistante dans des pratiques commerciales illégales et corrompues, soudoyant des médecins et supprimant des résultats d’essais défavorables. Depuis 2002, l’entreprise et ses filiales se sont vu imposer 3 milliards de dollars de condamnations pénales, de sanctions civiles et de récompenses par un jury. (Dr Robert G. Evans, National Institutes of Medicine)

De plus, Pfizer a un casier judiciaire aux États-Unis, car inculpé par le ministère américain de la justice en 2009 pour « marketing frauduleux ».

« Pfizer, la plus grande entreprise pharmaceutique du monde, a été frappée de la plus grosse amende pénale de l’histoire des États-Unis dans le cadre d’un accord de 2,3 milliards de dollars avec les procureurs fédéraux pour avoir fait la promotion abusive de médicaments et versé des pots-de-vin à des médecins complaisants » ~ Guardian

Dans une décision historique du Département américain de la justice en septembre 2009, Pfizer Inc. a plaidé coupable face à des accusations criminelles. Il s’agissait du « plus important règlement pour fraude dans le domaine de la santé » de l’histoire du Département américain de la Justice.

Comment pouvez-vous faire confiance à un conglomérat de vaccins Big Pharma qui a plaidé coupable face à des accusations criminelles portées par le Département américain de la Justice (DoJ), notamment en matière de « marketing frauduleux » et de « violation criminelle de la loi sur les aliments, les médicaments et les cosmétiques » ?

Dans le jugement rendu par le DOJ en 2009, Pfizer a été pour ainsi dire « mis en probation » pour une période de quatre ans. Il a été ordonné à Pfizer de conclure « un accord d’intégrité de l’entreprise » avec l’inspecteur général du Department of Health and Human Services (DHHS), agissant de facto comme un « agent de libération conditionnelle ». « Cet accord prévoyait « des procédures et des examens visant à … éviter et à détecter rapidement » les (futurs) écarts de conduite de la part de Pfizer, Inc.

Le « vaccin » tueur

L’intégrité de l’entreprise ? Le comportement de Pfizer BioNTech en matière de « commercialisation frauduleuse » prévaut en ce qui concerne les 1,8 milliard de doses prévues de son « vaccin » à ARNm COVID 19 Tozinameran, « non approuvé » et « expérimental », vendu sous la marque Comirnaty.

Nous avons affaire à la « commercialisation frauduleuse » de ce qui est décrit comme un « vaccin » mortel.

Mais en fait, le « vaccin » à ARNm qui modifie le génome humain « n’est PAS » un vaccin. Il est basé sur la thérapie génique combinée à un passeport vaccinal intégré.

Décès et effets secondaires graves résultant du « vaccin expérimental » à l’ARNm

La Commission européenne a-t-elle l’intention d’écarter AstraZeneca et J & J (au nom de Pfizer ??). Des déclarations officielles laissent entendre que Pfizer BioNTech finira par s’emparer de l’ensemble du marché européen des vaccins.

Début mars 2021, 18 pays européens dont la France, l’Italie, l’Allemagne et l’Espagne ont décidé de suspendre le vaccin à ARNm d’AstraZeneca. AstraZeneca était la cible des gouvernements nationaux de l’UE, de l’Agence européenne des Médicaments (EMA) ainsi que de la Commission européenne.

L’UE a maintenant confirmé qu’elle ne renouvellerait pas ses contrats avec J et J et AstraZeneca malgré le fait (selon les données de l’UE et du Royaume-Uni) que les décès et les effets secondaires graves résultant du « vaccin » Pfizer BioNTech sont beaucoup plus élevés que ceux de l’AstraZeneca.

Les données officielles de l’UE relatives aux décès et effets secondaires graves liés aux vaccins de Pfizer, Moderna et AstraZeneca font état de : 3 964 décès et 162 610 effets secondaires graves (27 décembre 2020 – 13 mars 2021).

La répartition (AstraZeneca, Pfizer, Moderna)

Total des réactions pour le vaccin expérimental AZD1222 (CHADOX1 NCOV-19) d’Oxford/AstraZeneca : 451 décès et 54 571 effets secondaires graves au 13/03/2021.

Nombre total de réactions pour le vaccin expérimental à ARNm Tozinameran (code BNT162b2, Comirnaty) de BioNTech/Pfizer : 2 540 décès et 102 100 effets secondaires graves au 13/03/2021.

Total des réactions au vaccin expérimental à ARNm mRNA-1273 (CX-024414) de Moderna : 973 décès et 5 939 effets secondaires graves au 13/03/2021.

Les données britanniques confirment également que les soi-disant effets secondaires du mRNA sont nettement plus élevés pour le « vaccin » Pfizer BioNTech (par rapport à AstraZeneca).

Voir le rapport choquant du gouvernement britannique sur les effets secondaires des vaccins Corona : Accidents vasculaires cérébraux, cécité, fausses couches.

Alors pourquoi les concurrents de Pfizer, à savoir Astrazeneka et J & J, sont-ils évincés du marché européen ?

Il y a une guerre au sein de Big Pharma.

Remarques finales

Comme c’est amplement documenté, le vaccin n’est pas nécessaire. Il n’y a pas de pandémie.

Et pourquoi la Commission européenne, qui représente 450 millions de personnes dans 27 pays, s’engagerait-elle à acheter 1,8 milliard de doses du « vaccin » à ARNm de Pfizer, dont on sait dès le départ qu’il a entraîné des décès et des effets secondaires graves, notamment des réactions auto-immunes, des anomalies de la coagulation sanguine, des accidents vasculaires cérébraux et des hémorragies internes.

Voir la réfutation de Doctors for Covid Ethics adressée à l’Agence européenne des Médicaments (EMA).

Dites NON au virus tueur. Le « vaccin » Pfizer parrainé par l’UE doit faire l’objet d’un mouvement populaire coordonné dans les 27 États membres de l’Union européenne, ainsi que dans le monde entier.

Les preuves scientifiques confirment amplement qu’un vaccin Covid-19 n’est PAS nécessaire. C’est plutôt le contraire.

Les estimations des soi-disant cas positifs au Covid-19 sont basées sur le test RT-PCR qui, selon la dernière déclaration de l’OMS (20 janvier 2021), n’est absolument pas fiable et qui a servi à gonfler les chiffres, tout en justifiant la nécessité d’un vaccin à ARNm, qui en fait n’est pas un vaccin.

Voir : L’OMS confirme que le test PCR Covid-19 est défectueux : Les estimations de « cas positifs » n’ont aucun sens. Le confinement n’a pas de base scientifique.

Alors que les médias mettent en avant le « virus tueur », avec des « preuves » maigres et contradictoires, ce qui est en jeu est mieux décrit comme « un vaccin tueur ».

Estimations trompeuses des décès dus au Covid

En outre, les estimations des décès dus au Covid utilisées pour justifier la nécessité d’un vaccin sont fausses. Aux États-Unis, les certificateurs ont reçu l’ordre d’indiquer que la « cause sous-jacente du décès » était le Covid-19 « le plus souvent possible ».

Voir Covid-19 et la falsification des certificats de décès : La clause « More Often Than Not » du CDC.

Pour une étude plus large, voir le livre électronique en dix chapitres de Michel Chossudovsky intitulé :

The 2020-21 Worldwide Corona Crisis: Destroying Civil Society, Engineered Economic Depression, Global Coup d’État and the “Great Reset” (« La crise mondiale de Corona 2020-21 : Destruction de la société civile, dépression économique artificielle, coup d’État mondial et “Great Reset” »).

= = =

En lectures complémentaires, notre page « Coronavirus, guerre contre l’humanité »

et notre page « COVID-19 du mythe aux statistiques et des statistiques au scandale »

 

COV_piquouze

OGMa

Guerre biologique et génétique contre l’humanité… Boycott de l’inoculation mortelle !

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, OGM et nécro-agriculure, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, Uncategorized, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 5 avril 2021 by Résistance 71

Boycott de la vaccination génétique !

Résistance 71

5 avril 2021

Stats OMS : taux de mortalité du SRAS-CoV-2 donnant le COVID-19 = 0,03%. De ces gens, la plupart décèdent de nombreux facteurs de co-mortalité et non pas du virus per se. La grippe saisonnière (dont vous remarquerez qu’elle n’existe plus… Hop ! disparue la bougresse, Bébert corona a le monopole…) fait plus de morts chaque année que le COVID-19. Regardez les stats de 2017 par exemple, grand cru classé de la grippe saisonnière par la grande faucheuse.
Donc, 99,97% des gens touchés par le virus survivent et récupèrent. Et les guignols à la solde de Big Pharma et des instances financières qui nous gouvernent veulent vacciner la population mondiale avec une merde génétique de « vaccins » OGM non seulement déjà inefficaces face aux variants (mutants) existants, mais qui auront aussi des conséquences dramatiques dans le futur sur les personnes « vaccinées », sans compter les multiples effets secondaires, parfois mortels, de ces cocktails chimico-génétiques non testés déjà éprouvés par un grand nombre des piquouzés.
Il suffit de regarder les statistiques « des décès COVID » dans les pays les plus vaccinés au monde: le Chili, Israël et les USA pour constater que le nombre de morts « COVID » a drastiquement augmenté après le début des campagnes de « vaccination ». La France est à moins de 10% de vaccination.. C’est encore 10% de trop !

Organisons le BOYCOTT de cette sauvagerie imbécile que sont les mesures de cette dictature sanitaire, PsyOp de la fabrication du consentement et de la mise en esclavage de l’humanité sous contrôle de mesures dictatoriales technotroniques à grand renfort d’OGM, de malnutrition, de nanotechnologie et de bains d’ondes mortifères 5G forcées sur les populations abasourdies et ne sachant plus que faire, oscillant sans cesse d’information en contre-information.

L’humanité est en guerre contre ses « élites » auto-proclamées, la 3ème guerre mondiale est cette guerre qui est en train de passer du stade de guerre larvée à celui de guerre ouverte. Ils sont 0,00001% de l’humanité mais possèdent et noyautent tout par le pouvoir acquis grâce à la corruption inhérente de ce système étatico-capitaliste fabriqué et contre-nature. Nous sommes 99,99999% de l’humanité, dépossédés et fourvoyés, mais nous avons le nombre de notre côté et surtout, plus nous avançons dans le contrôle dictatorial, moins nous avons à perdre et au contraire absolument TOUT à gagner à lâcher prise, foutre ce système et ses commanditaires par dessus bord et nous émanciper totalement de la dictature des institutions du petit nombre et de la marchandise en mouvement.

Qu’on se le dise !…

Simple et percutant, petit PDF de RIEN du tout à diffuser au grand large :
003-pour-cent

Lectures complémentaires :

Notre page « Coronavirus, guerre contre l’humanité »

En mai 2020, nous publiions ceci: L’affaire du SRAS-CoV-2 virus OGM

COVID-19 du mythe aux statistiques

COVID-19 des statistiques au scandale

COVID-19 et la fraude des tests PCR

COVID-19 5 questions à poser à ceux de votre entourage qui veulent se faire piquouzer

COVID-19 Non à l’inoculation !

COVID-19 Déclaration de responsabilité civile à faire signet au médecin ou personnel piquouzeur

Note d’expertise sur les vaccins ayant recours aux OGM

Quelques infos supplémentaires sur les vaccins ARNm et recombinant adénonovirus

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, média et propagande, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 27 mars 2021 by Résistance 71

vaxbof
Piquouze ou pas piquouze ?…

Preuve que les Vaccins à ARN  et Recombinants adénovirus sont des FAUX vaccins

Anonyme

27 mars 2021

Preuve que les Vaccins à ARN  et Recombinants adénovirus sont des FAUX vaccins

1) le vaccin à ARN vous transforme en machine à produire du covid:

“Lorsqu’on injecte un vaccin à ARNm à une personne, ses cellules utilisent l’information contenue dans l’ARNm pour produire une protéine : dans le cas qui nous intéresse, il s’agit d’une version de la protéine de spicule du coronavirus qui engendre la Covid-19”

https://theconversation.com/covid-19-voici-comment-fonctionnent-les-vaccins-a-arnm-de-pfizer-et-moderna-150494

“ RNA vaccines deliver genetic information that allows the body’s own cells to produce a viral protein.” ( traduction: les vaccins à ARN délivrent une information génétique qui permet aux cellules du corps humain de produire la protéine virale du covid elle même.)

https://news.mit.edu/2020/rna-vaccines-explained-covid-19-1211

les labos des vaccins à ARN  ont demandé à être exonérés de toutes responsabilités pour leurs faux vaccins

https://seekingalpha.com/news/3608810-coronavirus-vaccine-makers-seek-eu-liability-protections

2) le vaccin recombinant adénovirus vous transforme en machine à produire du covid:

En fait ce n’est pas seulement le vaccin à ARN qui  pousse votre corps à devenir une machine à produire du covid puisque le vaccin recombinant adénovirus pousse également le corps à produire des protéines covid comme le vaccin à ARN

source citations:

-“The body then produces that protein” htps://edition.cnn.com/2020/08/12/europe/russia-coronavirus-vaccine-what-we-know-intl/index.html (pour le  recombinant adénovirus russe Sputnik, et le recombinant adénovirus Astranezeca, puisque Astranezeca et Sputnik utilisent la même technologie recombinant adénovirus

Le vaccin russe Sputnik utilise la même technologie qu’Astrazenecas, à tel point, que vous pourrez prendre une dose d’Astrazenecas et dans les 28 jours, utiliser le vaccin russe à la place d’Astrazenecas , car les 2 firmes marchent ensemble : 

https://www.theguardian.com/world/2020/dec/11/oxford-covid-vaccine-to-be-combined-with-sputnik-jab-for-trial

http://stoplinky28.blogg.org/sputnik-ne-sera-pas-la-solution-de-rechange-a205114002)

htps://edition.cnn.com/2020/08/12/europe/russia-coronavirus-vaccine-what-we-know-intl/index.html

-« The Oxford-AstraZeneca COVID-19 vaccine uses a chimpanzee common cold viral vector known as ChAdOx1, which delivers the code that allows our cells to make the SARS-CoV-2 spike protein. »

traduction: l’Oxford- AstraZeneca utilise le vecteur viral adénovirus qui délivre le code permettant aux cellules humaines de produire la protéine du covid. donc le vaccin AstranZeneca transforme également le corps en machine à produire du covid

https://www.medicalnewstoday.com/articles/covid-19-how-do-viral-vector-vaccines-work

dictaturesanitaire

-“, the Janssen vaccine is an adenoviral vaccine that works by injecting a genetically-modified cold virus into your body.”

“it transports genetic instructions used to create the protein spikes that are found on SARS-CoV-2. Healthy cells can then use these instructions to make their own spikes” (pour le vaccin Janssen  fabriqué par le labo Johnson&Johnson)

https://www.sciencefocus.com/news/covid-19-janssen-vaccine/

http://stoplinky28.blogg.org/mise-en-garde-contre-le-vaccin-arnm-a205013700

les labos des vaccins recombinant adénovirus ont demandé à être exonérés de toutes responsabilités pour leurs faux vaccins

https://seekingalpha.com/news/3608810-coronavirus-vaccine-makers-seek-eu-liability-protections

Il existe une bonne façon de prouver que ces vaccins ARN et recombinant adénovirus sont des FAUX en effet, prenez l’exemple d’un coureur (on compare le système immunitaire à un coureur), on lui dit de porter des haltères pour se muscler, pour que ses muscles soient plus forts et qu’il puisse gagner la course, on lui dit qu’il doit porter les haltères une fois, se reposer, et ensuite courir. Cela c’est le vaccin traditionnel, le virus du vaccin ne reste pas dans l’organisme mais s’en va de l’organisme, permettant au système immunitaire de retourner à son repos original et d’être donc en pleine forme si le virus ou un autre apparait

mais dans le cas du vaccin à ARN  et  recombinant adénovirus, (là encore on compare le système immunitaire à un athlète), on dit à l’athlète de porter les haltères tout le temps, de ne jamais se reposer tout en lui disant que si il porte les haltères sans jamais se reposer, ses muscles seront plus forts que ceux des autres et il sera invincible

mais en réalité, comme il aura forcé ses muscles sans repos non stop 24H/24 7J/7, il va crever d’épuisement tout comme celui qui a fait le marathon non stop en Grèce pour annoncer la victoire d’une bataille en Antiquité

en effet les vaccins ARN et  recombinant adénovirus poussent toutes les cellules du corps à produire du covid à l’infini sans jamais s’arrêter 24h/24 7J/7, ses effets secondaires sont aussi infinis par conséquent, attaquant le système immunitaire non stop par plusieurs milliards, vu que les cellules du corps humains qui seront forcés par l’injection génomique de produire la protéine du covid du vaccin seront plusieurs milliards

le but donc des vaccins ARN et recombinant adénovirus c’est de surstimuler le système immunitaire jusqu’à son épuisement total donc sa destruction totale en mettant sans cesse pied sur l’accélérateur

voilà pourquoi les vaccins proposés sont des faux vaccins 

morts causés par les vaccins à ARN:

Marie CLaudine Fourier vaccinée en bonne santé le 30 janvier 2021

https://www.lejsl.com/sante/2021/01/30/la-doyenne-du-departement-vaccinee-et-en-bonne-sante

Mare CLaudine Fourier décède le 3 février 2021

https://www.lejsl.com/societe/2021/02/03/a-110-ans-la-doyenne-de-la-saone-et-loire-nous-a-quittes

https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2021/02/05/deces-de-marie-claudine-fourrier-doyenne-de-la-saone-et-loire/

voir la liste complète ici des morts causés par les vaccins à ARN

https://cv19.fr/2021/03/13/au-moins-6281-morts-suite-a-la-vaccination-covid-19/

morts causés par les vaccins recombinants adénovirus: 

voici la liste complète ici des morts causés par les vaccins d’Astrazeneca

https://cv19.fr/2021/03/13/au-moins-6281-morts-suite-a-la-vaccination-covid-19/

Le responsable de l’enquête norvégienne confirme que le vaccin d’AstraZeneca a provoqué des caillots sanguins rares (causant la mort) dus à une réaction immunitaire inattenduehttps://cv19.fr/2021/03/18/le-responsable-de-lenquete-norvegienne-confirme-que-le-vaccin-dastrazeneca-a-provoque-des-caillots-sanguins-rares-dus-a-une-reaction-immunitaire-inattendue/

« Le vaccin « Sputnik V » provoque des complications et des décès, il ne veut pas être utilisé même dans les médias russes

Le vaccin russe contre le coronavirus « Sputnik V » provoque la méfiance non seulement dans les pays occidentaux – il n’est pas prêt à utiliser même les russes eux-mêmes en raison des effets secondaires possibles et des décès.selon l’enquête « Levada-Center », 58% des russes ne sont pas prêts à se faire vacciner « Spoutnik V », même gratuitement. Fondamentalement, comme le dit le document, ils craignent les effets secondaires

, l’OSCE estime que le vaccin russe ne montre pas réellement d’efficacité, car après la vaccination, des cas répétés de maladies supplémentaires de patients atteints de COVID-19, y compris la forme sévère, ont été enregistrés », écrivent les auteurs.

La publication a également appelé la liste des problèmes qui se sont produits chez les personnes qui ont été vaccinées « Spoutnik-V »:

octobre 2020 – au cours de la phase 3 des essais cliniques post-vaccination, 10 personnes ont été infectées par le vaccin;

novembre 2020 (territoire de l’Altaï) – 3 travailleurs médicaux de l’un des établissements de santé, après avoir reçu la vaccination ont été infectés par le coronavirus;

novembre 2020 (région de Koursk) – le 17 novembre, 42 personnes du nombre des hauts dirigeants de la région de Koursk, de la police et du FSB de la Fédération de Russie ont été vaccinées. 10 d’entre eux sont immédiatement tombés malades-19, et 2 autres personnes de l’appareil du Gouverneur de la région de Koursk sont mortes.

À Moscou, des complications graves, des convulsions, des vertiges, etc., se sont produits lors de la vaccination des agents de la police anti-émeute.

En général, la Fédération de Russie parle de 5 décès parmi les travailleurs de la police anti-Émeute associés à la vaccination « Spoutnik-V ».

Dans la Crimée occupée, le marin Maxim tchourilov (18 ans), après avoir été vacciné pendant une longue période, a été réanimé à l’hôpital clinique naval de Sébastopol.

Le 4 janvier 2021, le chef du ministère des situations d’urgence, Sergei shakhov, après avoir été vacciné, est mort à l’hôpital pour les patients atteints de coronavirus.

« Le fonds russe d’investissement direct » a déclaré que le vaccin expérimental  » Sputnik V »  est prévu de tester sur les ukrainiens. » (ils admettent que le vaccin russe est expérimental tout comme les vaccins occidentaux )

https://news.obozrevatel.com/russia/vaktsina-sputnik-v-vyizyivaet-oslozhneniya-i-smerti-ee-ne-hotyat-ispolzovat-dazhe-v-rf-smi.htm

Le journal Lancet qui dit que la chloroquine est dangereuse et inefficace, fait de la pub pour le vaccin sputnik V

https://www.maire-info.com/coronavirus/annonces-du-chef-de-l’%C3%89tat-vaccins-nouveau-decret-le-point-sur-les-infos-covid-19-des-dernieres-24-heures-article-24971

https://www.letelegramme.fr/coronavirus/la-chloroquine-inefficace-voire-dangereuse-ce-que-dit-l-etude-de-the-lancet-23-05-2020-12555969.php

l’entreprise Sputnik avoue qu’un homme est décédé après son vaccin

« «Notre Version» a connu un cas de décès survenu deux jours après la vaccination. « 

https://versia.ru/vakcina-sputnik-v-stala-samoj-informacionno-zakrytoj

le vaccin de Janssen a déjà tué un cobbaye du vaccin

https://numidia-liberum.blogspot.com/2020/10/covid-le-grand-remplacement-de-la-grippe.html

htps://www.lesechos.fr/industrie-services/pharmacie-sante/coronavirus-lessai-du-vaccin-de-johnson-johnson-interrompu-1255061

le labo Janssen ou Johnson&Johnson avec les autres labos pharmaceutiques ont réclamé être exonérés de toute responsabilité sur les effets secondaires de leur faux vaccin covid

https://seekingalpha.com/news/3608810-coronavirus-vaccine-makers-seek-eu-liability-protections

e vaccin Janssen cause 20 maladies incurables, donc probablement 20 morts vu qu’on a aucune nouvelle d’eux depuis, lors des essais de leurs faux vaccins

https://thevaccinereaction.org/2020/10/20-volunteers-suffer-serious-reactions-to-johnson-johnsons-covid-19-vaccine/

= = =

Notre page « Coronavirus, guerre contre l’humanité »

Vaccin-OGM1

Cinq questions à poser à ceux qui veulent se faire vacciner contre le SRAS-CoV-2 / COVID-19

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , on 5 mars 2021 by Résistance 71

Cinq questions à poser à vos potes ou membres de famille qui envisagent de se faire vacciner contre le SRAS-CoV-2

Kit Knightly

15 février 2021

url de l’article original:
https://off-guardian.org/2021/02/15/5-questions-to-ask-your-friends-who-plan-to-get-the-covid-vaccine/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

5 mars 2021

Beaucoup d’entre nous ont des amis ou des membres de leur famille qui prévoient de se faire vacciner contre le COVID. Peut-être croient-ils vraiment qu’ils sont en danger. Peut-être pensent-ils qu’il vaut mieux prévenir que guérir. Ou peut-être veulent-ils simplement être capables d’aller de nouveau au bistrot.

Si vous connaissez quelqu’un qui veut se faire vacciner contre le SRAS-CoV-2, posez-lui simplement ces cinq questions. Assurez-vous qu’ils comprennent bien ce qu’ils demandent.

  1. Sais-tu que nous n’avons jamais créé de vaccins à succès contre n’importe lequel des coronavirus ?

Aucun vaccin qui marche contre n’importe quel coronavirus n’a jamais été fabriqué. Les scientifiques ont essayé de fabriquer un vaccin contre le SRAS et le MERS depuis des années sans aucun résultat tangible. En fait, quelques vaccins ratés contre le SRAS ont causé une hypersensibilité au virus du SRAS ; ce qui veut dire que les souris vaccinées pouvaient attraper la maladie de manière plus grave que les souris non vaccinées.

2. Sais-tu que cela prend en général entre 5 et 10 ans pour développer un vaccin complètement ?

Le développement et la fabrication de vaccins est un processus très lent et très laborieux. En général, de son développement jusqu’au OK final pour son déploiement public, il s’écoule des années. Les différents vaccins contre le COVID-19 ont été développés et APPROUVÉS en moins d’un an.

Tandis que les médias ont offert très rapidement une tonne d’explications et de marches à suivre, citant “prévision, dur labeur et chance” comme les raisons pour lesquelles nous avons si rapidement des vaccins anti-COVID “sans prendre de raccourcis”, les médias laissent pourtant de côté bien des informations clefs importantes.

A savoir qu’aucun des vaccins n’a été soumis à des tests réglementaires. Beaucoup ont sauté complètement les essais de début de procédure et les derniers tests sur humains n’ont soit pas été vérifiés par la communauté scientifique, soit aucune donnée n’a été publiée, soit l’évaluation va durer jusqu’en 2023 ou furent abandonnés après “de sévères effets secondaires néfastes”.

3. Sais-tu que les “vaccins” COVID sont basés sur une nouvelle technologie qui n’a jamais été approuvée pour être utiliser sur les humains auparavant ?

Alors que les vaccins traditionnels marchent en exposant le corps humain à un micro-organisme affaibli ou mort responsable de causer une maladie, ces nouveaux vaccins anti-COVID sont des vaccins à ARN messager ou ARNm (messager acide ribo-nucléïque), qui marchent en théorie en injectant de l’ARNm virale dans le corps où elle se multiplie dans nos cellules pour provoquer une réponse immunitaire de notre corps qui reconnaît une protéine “spike” du virus et produit des anti-corps. Ceci a été l’objet de recherches scientifiques depuis les années 1990, mais avant 2020, aucun vaccin à ARNm n’a été produit avec succès ni approuvé pour être utilisé sur le public.

4. Sais-tu que les laboratoires pharmaceutiques qui produisent ces vaccins ne peuvent pas être attaqués en justice si leurs vaccins endommagent ou tuent quelqu’un ?

Au printemps 2020, bien des gouvernements dans le monde ont accordé l’immunité judiciaire aux labos fabricants de ces vaccins et les ont exonérés de toute responsabilité civile ou criminelle soit en invoquant des lois déjà existantes, soit en en faisant voter de nouvelles.

La loi américaine sur la réponse à l’urgence publique (PREP), accorde l’immunité totale aux labos jusqu’à au moins 2024.

La loi de licence de produit de l’UE fait de même et il y a des rapports de clauses confidentielles de responsabilité dans les contrats signés par l’UE avec les labos producteurs de ces vaccins.

La Grande-Bretagne a même été plus loin, accordant l’immunité légale permanente au gouvernement et à tout fonctionnaire intervenant, pour tout dommage causé à un patient traité pour le COVID-19 ou “suspecté de l’avoir”.

5. Sais-tu que 99,8% des gens atteints survivent au COVID-19 ?

Le ratio de mortalité par rapport au nombre de cas enregistrés à l’infection du SRAS-CoV-2 a été un sujet de débat depuis des mois et des mois, mais il est sans aucun doute bien plus bas que ce que les modèles informatiques initiaux avaient “prévu”.

Ce ratio fut originellement massivement surévalué, l’OMS utilisant alors le chiffre de 3,4%.

Des recherches ont depuis trouvé que ce taux de mortalité est bien inférieur et dans certains cas, inférieur à 0,1%. Un rapport publié en octobre 2020 dans le bulletin de recherche de l’OMS elle-même a trouvee un taux de mortalité “de l’ordre de 0,23% et possiblement considérablement inférieur.

Ce qui veut dire que selon l’OMS, au moins 99,77% des gens infectés par le SRAS-CoV-2 donnant le COVID-19, vont y survivre.

*

Posez ces questions à vos amis et membres de votre famille. Donnez leur des réponses détaillés. Ceci constitue un vaccin rapidement développé, non testé, fabriqué en y incluant une technologie jusqu’ici jamais utilisée sur les humains, qui ne nous laisse aucun recours légal en cas de problème, ce pour traiter / prévenir d’un virus survécu par 99,8% des personnes infectées.

La seule question qui est alors importante est la suivante : au vu de ces données, veux-tu vraiment, as-tu vraiment BESOIN de prendre ce risque ?

-[]-

Note de R71 : de nombreux hyperliens sur l’article original renvoient aux sources de l’info présentée.

Notre page “Coronavirus, guerre contre l’humanité”

Le grand cirque de la « vaccination » des ordures qui nous gouvernent… On nous prend de plus en plus pour des cons ! (vidéo)

Posted in actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, désinformation, guerres hégémoniques, Internet et liberté, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , on 23 janvier 2021 by Résistance 71

Resistance 71

23 janvier 2021

Le grand cirque de la « vaccination » Pfizer/BioNTech des zélites qui nous gouvernent…
Un coup y a pas d’aiguille, un coup le piston est déjà enfoncé sur une seringue vide, un coup le capuchon de sécurité est toujours sur l’aiguille, un coup l’aiguille est escamotable avec une infirmière qui la remet en position après la soi-disante « injection » sur le bras d’un fauteuil.

Admirez cette gigantesque escroquerie ! Toutes ces ordures savent-ils quelque chose que nous sommes supposés ignorer ?

Quand on voit tout ça, on se dit que ce sera dur d’échapper aux tribunaux révolutionnaires quand les peuples auront fait valser tous ces pitres…

Le grand cirque de la « vaccination » des zélites (vidéo) :

Communiqué de presse de l’association Réaction 19 concernant la plainte pénale déposée contre l’utilisation des vaccins

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, guerres hégémoniques, Internet et liberté, média et propagande, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 5 janvier 2021 by Résistance 71

 

 


+ Moderna + AstraZeneca… L’humanité en péril

 

Association Réaction 19

 

4 janvier 2021

 

Communiqué de l’Association Réaction 19

4 janvier 2021

L’Association RÉACTION 19, co-présidée par Messieurs Carlo Alberto BRUSA et Riccardo MEREU, est une association loi 1901 qui compte aujourd’hui près de 40 000 adhérents et plus de 60 000 sympathisants, dont l’objet est de veiller au respect des libertés fondamentales, notamment dans le cadre de l’épidémie de la COVID-19.

L’Association RÉACTION 19 a, le 16 décembre 2020, déposé une plainte concernant les thérapies géniques Pfizer/BioNTech et Moderna, communément dénommées « vaccins ». Des chefs de :

  • mise en danger délibérée de la vie d’autrui ;
  • tromperie aggravée ;
  • abus de faiblesse ;
  • extorsion aggravée.

Déjà plus de 5 000 personnes ont déclaré s’associer à cette plainte, ce chiffre ne cessant de croître. Leurs interventions volontaires seront déposées auprès du Procureur de la République dans les prochains jours.

La plainte, enregistrée sous le numéro 20351000746, demeure entre les mains de la Justice et du Procureur de la République de Paris.

L’Association RÉACTION 19 a également adressé aux prescripteurs desdits « vaccins », notamment à l’ensemble des députés et sénateurs, au président de la République, au premier ministre, au ministre de la Santé et aux médecins, une déclaration d’engagement de responsabilité civile et pénale quant aux effets secondaires de ces « vaccins » pouvant aller jusqu’à la mort.

À ce jour, aucun des prescripteurs susdits n’a signé cette déclaration et n’a donc accepté d’engager sa responsabilité personnelle sur les conséquences de cette politique vaccinale.

Fait à Paris, le 30 décembre 2020.

Pour l’Association RÉACTION 19
Monsieur Carlo Alberto BRUSA
Président
63, rue la Boétie – 75008 PARIS
Mail : reaction19fr@gmail.com

= = =

Format PDF :

Communiqué-de-presse-relatif-à-la-plainte-pénale-rel-ative-aux-vaccins

 

Communiqué du Pr. Christian Perronne

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, média et propagande, militantisme alternatif, OGM et nécro-agriculure, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , on 31 décembre 2020 by Résistance 71

 

 

Communiqué du Pr. Christian Perronne

 

Décembre 2020

 

Chers amis,

La France, qui vit un cauchemar depuis des mois, se réveille.

Dans beaucoup de villes de notre beau pays, le peuple est en marche pour retrouver sa liberté, pour exiger le retour de la démocratie.

En tant que médecin, spécialiste des maladies infectieuses et ayant été président de nombreuses instances ou conseils de santé publique, y compris sur les vaccins, je mesure chaque jour les incertitudes générant la peur et le désarroi croissant de nos concitoyens. Je prends le risque d’être à nouveau qualifié de « complotiste » ou mieux de « rassuriste >>, termes désignant ceux qui critiquent ou challengent la pensée unique.

Je finis par être fier de ces appellations, mes propos exprimant la vérité n’ayant jamais changé depuis le début de l’épidémie. Je considère donc qu’il est de ma responsabilité de m’exprimer à nouveau ce jour sur l’ensemble du volet médical de la Covid-19 et en particulier sur le sujet vaccinal, désormais l’élément central et quasiment unique de la politique de santé de l’Etat.

Beaucoup de Français ont été hypnotisés par la politique de la peur. Depuis septembre 2020, on nous avait annoncé une deuxième vague terrible de l’épidémie, pire que la première.

Le Ministre de la Santé, le Dr Olivier Véran, le Président du Conseil scientifique de l’Elysée, le Pr Jean François Delfraissy, le Directeur Général de la Santé, le Pr Jérôme Salomon, l’Institut Pasteur nous ont annoncé des chiffres catastrophiques avec une augmentation exponentielle du nombre de morts. Les hôpitaux devaient être saturés et débordés.

Même le Président de la République, lors d’une allocution télévisée récente annonçant le reconfinement, nous a prédit pas moins de 400.000 morts, renchérissant sur les 200.000

morts estimés peu de temps auparavant par le Pr Arnaud Fontanet de Pasteur.

Ces chiffres irréalistes n’avaient qu’un but, entretenir la peur pour nous faire rester confinés, sagement masqués. Pourtant l’usage généralisé des masques en population générale n’a aucun intérêt démontré scientifiquement  pour enrayer l’épidémie de SARS-COV-2.

L’utilisation des masques devrait être ciblée pour les malades, leur entourage (surtout les personnes à risque) et les soignants au contact.

Or l’épidémie régresse et n’a entraîné aucune apocalypse. La dynamique de la courbe montrait depuis des semaines le profil d’un rebond épidémique saisonnier qui s’observe avec certains virus, une fois la vague épidémique terminée.

Cela témoigne de l’adaptation du virus à l’homme et est aussi le reflet de l’immunité collective qui progresse dans la population et qui nous protège naturellement.

Les souches de virus qui circulent actuellement ont perdu de leur virulence. Les autorités ne pourront pas dire que c’est grâce au confinement car la tendance à la baisse avait commencé avant même sa mise en place.

La régression de l’épidémie avait même commencé, dans certaines agglomérations, avant l’instauration du couvre-feu.

Malheureusement, il y a encore des décès qui surviennent chez des personnes très âgées, des grands obèses ou des personnes souffrant d’un diabète sévère, d’hypertension artérielle grave,de maladies cardiorespiratoires ou rénales déjà invalidantes.

Ces personnes à risque sont parfaitement identifiées. Les mesures sanitaires devraient donc être ciblées pour les protéger, les dépister et les traiter le plus tôt possible dès le début des symptômes par l’hydroxychloroquine et l’azithromycine dont l’efficacité et l’innocuité sont largement confirmées, si on donne le traitement précocément.

Beaucoup de décès auraient pu être évités. Or on a dissuadé les médecins généralistes et les gériatres de traiter.

Dans ce contexte, continuer à persécuter nos enfants derrière des masques inutiles reste incompréhensible.

Toutes ces mesures sont faites pour que les Français réclament un vaccin. Or quel est l’intérêt d’un vaccin généralisé pour une maladie dont la mortalité est proche de 0,05% ? Aucun. Cette vaccination de masse est inutile. De plus, les risques de la vaccination peuvent être plus importants que les bénéfices.

Le plus inquiétant est que de nombreux pays, dont la France, se disent prêts à vacciner dans les semaines qui viennent, alors que la mise au point et l’évaluation de ces produits se sont faites à la va-vite et qu’aucun résultat de l’efficacité ou de la dangerosité de ces vaccins n’a été publié à ce jour.

Nous n’avons eu le droit qu’à des communiqués de presse des industriels fabricants, permettant de faire flamber leurs actions en bourse.

Le pire est que les premiers « vaccins >> qu’on nous propose ne sont pas des vaccins, mais des produits de thérapie génique.

On va injecter des acides nucléiques qui provoqueront la fabrication d’éléments du virus par nos propres cellules.

On ne connait absolument pas les conséquences de cette injection, car c’est une première chez l’homme. Et si les cellules de certains « vaccinés » fabriquaient trop d’éléments viraux, entrainant des réactions incontrôlables dans notre corps ?

Les premières thérapies géniques seront à ARN, mais il existe des projets avec l’ADN. Normalement, dans nos cellules, le message se fait de l’ADN vers l’ARN, mais l’inverse est possible dans certaines circonstances, d’autant que nos cellules humaines contiennent depuis la nuit des temps des rétrovirus dits « endogènes >> intégrés dans l’ADN de nos chromosomes.

Ces rétrovirus « domestiqués » qui nous habitent sont habituellement inoffensifs

(contrairement au VIH, rétrovirus du sida par exemple), mais ils peuvent produire une enzyme, la transcriptase inverse, capable de transcrire à l’envers, de l’ARN vers l’ADN.

Ainsi un ARN étranger à notre corps et administré par injection pourrait coder pour de l’ADN, tout aussi étranger, qui peut alors s’intégrer dans nos chromosomes.

Il existe donc un risque réel de transformer nos gènes définitivement. Il y a aussi la possibilité, par la modification des acides nucléiques de nos ovules ou spermatozoïdes, de transmettre ces modifications génétiques à nos enfants.

Les personnes qui font la promotion de ces thérapies géniques, faussement appelées « vaccins » sont des apprentis sorciers et prennent les Français et plusgénéralement les citoyens du monde, pour des cobayes.

Nous ne voulons pas devenir, comme les tomates ou le mais transgéniques des OGM (organismes génétiquement modifiés). Un responsable médical d’un des laboratoires pharmaceutiques fabricants a déclaré il y a quelques jours qu’il espérait un effet de protection individuelle, mais qu’il ne fallait pas trop espérer un impact sur la transmission du virus, donc sur la dynamique de l’épidémie.

C’est bien là un aveu déguisé qu’il ne s’agit pas d’un vaccin. Un comble.

Je suis d’autant plus horrifié que j’ai toujours été en faveur des vaccins et que j’ai présidé pendant des années des instances élaborant la politique vaccinale.

Aujourd’hui, il faut dire stop à ce plan extrêmement inquiétant. Louis Pasteur doit se retourner dans sa tombe.

La science, l’éthique médicale et par-dessus tout le bon sens doivent reprendre le dessus.

= = =

Le problème majeur est que la science moderne, et pas seulement la médecine bien qu’elle en soit un superbe exemple avec son asservissement au cartel chimique dont font partie les labos de Big Pharma, n’est plus une science d’observation et d’analyse de faits dans ses grandes lignes, mais une science dérivée d’algorithmes et de projections informatiques pondues par des logiciels dont l’opacité des données qu’on leur fournit n’a d’égal que la perversité des objectifs se cachant derrière.
Pour que la conclusion du Professeur Perronne puisse se réaliser, nous devons avant tout sortir du système qui induit cette science tronquée, ce système étatico-capitaliste qui marchandise et vampirise tout ce qu’il touche pour le profit exclusif du plus petit nombre ; profit non seulement financier, mais aussi et surtout idéologique (eugénisme) et politique (mise en pratique de mesures sociales eugénistes, dictatoriales et totalement anti-naturelles). Ceci passe par la reprise du pouvoir, de la faculté et capacité de décider par et pour nous-mêmes, pour l’intérêt général véritable, en associations libres complémentaires.
Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne sautait y en avoir. Si cette « pandémie » SRAS-CoV-2 nous a démontré quelque chose, c’est bien cela. Il est temps, plus que temps de dire NON! Ensemble et d’œuvrer pour le bien de tous et de redonner à la science, entre bien d’autres choses, sa fonction et objectif véritables.
~ Résistance 71 ~

Notre page « Coronavirus, guerre contre l’humanité »

 


Êtes-vous prêts à devenir des OGM ?..
PAS NOUS !

Thérapie génique COVID-19 : le futur des vaccins (vidéo James Corbett)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, documentaire, guerres hégémoniques, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 27 décembre 2020 by Résistance 71

Résistance 71

27 décembre 2020

Excellente analyse dans cette vidéo du toujours pertinent James Corbett. La transcription est sur son site, des sous-titres français seraient les bienvenus pour cette vidéo que nous considérons comme essentielle alors que nous entrons dans cette année décisive que sera 2021.

Les thèmes abordés dans cette vidéo :

  • La fabrication de la peur pandémique
  • Court historique des vaccins
  • Rappel de qui est Bill Gates
  • La nouvelle technologie de thérapie génique ARNm de Moderna et Pfizer / BioNTech
  • Le monde comme laboratoire d’une expérience d’ingénierie sociale
  • Le futur technologique immédiat des nouvelles technologies
  • La grille de contrôle planétaire sous couvert de l’urgence sanitaire

A voir et diffuser au plus large afin qu’un sous-titrage en français soit mis en place.

A lire aussi notre page « Coronavirus, guerre biologique contre l’humanité »