« Le véritable Anthony Fauci, Bill Gates, Big Pharma et la guerre globale contre la démocratie et la santé publique » de Robert F. Kennedy Jr (Introduction)

RFK_RealFauci

Le véritable Anthony Fauci, Bill Gates, Big Pharma et la guerre globale contre la démocratie et la santé publique

Larges extraits

Robert F. Kennedy Jr

Skyhorse Publishing, novembre 2021, 450 pages

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Décembre 2021

La présentation de ce projet de traduction (Résistance 71)

Chapitre 1
Chapitre 2
Chapitre 3
Chapitre 4
Chapitre 5
Chapitre 6
Chapitre 7
Chapitre 8
Chapitre 9
Chapitre 10
Chapitre 11
Chapitre 12

Introduction

“La première étape est d’abandonner cette illusion que le but principal de la recherche médicale moderne est d’améliorer la santé des Américains de la manière la plus efficace. De notre opinion, le but principal d’une recherche clinique financée commercialement est de maximiser le retour financier sur investissement et non pas la santé publique.”
– John Abramson, Docteur en médecine, Harvard Medical School –

J’ai écrit ce livre pour aider les Américains et les citoyens du monde entier, à comprendre le sous-jacent historique de ce cataclysme sauvage qui a commencé en 2020. En cette singulière annus horribilis, la démocratie libérale s’est effectivement effondrée dans le monde entier. Ces régulateurs gouvernementaux de santé publique, ces éminences des médias sociaux et les entreprises médiatiques sur lesquels des populations idéalistes et naïves se reposaient comme champions de la liberté, de la santé, de la démocratie, des droits civils et sur une politique publique fondée sur la preuve, ont semblé pivoter collectivement dans un assaut à l’unisson contre la libre-parole et les libertés individuelles.

Brutalement, ces institutions de confiance ont semblé agir de concert pour générer la peur, faire la promotion de l’obéissance aveugle, décourager l’esprit critique et canaliser sept milliards de personnes à fonctionner de la même manière, le tout culminant dans des expériences de santé publique de masse avec une nouvelle technologie [l’ARNm], quasiment pas testée et improprement étiquetée, technologie à si haut risque que les fabricants refusèrent de la produire à moins que chaque gouvernement de la planète les protègent de toute forme de responsabilité légale.

Dans les nations occidentales, des citoyens abasourdis ont fait l’expérience de toutes les tactiques bien usitées d’une montée du totalitarisme, propagande de masse et censure, la promotion organisée et orchestrée de la terreur, la manipulation de la science, la suppression du débat contradictoire, la diabolisation du désaccord et de la dissidence et l’utilisation de la force pour prévenir des manifestations. Les objecteurs de conscience qui ont résisté à ces interventions médicales expérimentales, non voulues et à zéro responsabilité, firent face à une campagne de haine, de marginalisation et d’ostracisation savamment orchestrée.

[…]

Au centre de tout ce chaos, les mains en toute confiance sur la barre du navire, se tenait une figure dominante. En tant que visage public de confiance de la réponse du gouvernement des Etats-Unis à la crise COVID, Le Dr Anthony Fauci mit la barre sur ce cap périlleux et vendit le public américain une nouvelle destination pour notre démocratie.

[…]

Mes quarante années de carrière en tant qu’avocat pour l’environnement et la santé publique m’ont permis d’obtenir une compréhension unique des mécanismes de corruption de ce qui est appelé “la capture régulatrice”, ce processus par lequel le régulateur devient lié, phagocyté, par l’industrie qu’il est censé réguler. J’ai passé quatre décennies à attaquer en justice l’Agence de Protection de l’Environnement gouvernementale (APE) et autres agences et exposer et remédier à leur relation amoureuse corrompue qui bien souvent met dans le même lit les régulateurs et les industries pollueuses qu’ils régulent. […] Je pensais tout savoir au sujet de la capture régulatrice et que je m’étais suffisamment abrité derrière une armure de cynisme. J’ai eu tort sur toute la ligne. Dès le moment où je suis rentré, un peu forcé, dans le débat sur les vaccins en 2005, je fus particulièrement étonné de réaliser Ô combien intrusive est l’implication du financement profond entre Big Pharma, le gouvernement et ses agences régulatrices. Tout ce système a mis la capture régulatrice sous stéroïdes ! Le Center for Disease Control (CDC) par exemple, possède 57 brevets de vaccins et dépense 4,9 milliards de dollars sur ses 12 milliards de budget annuel (en 2019) à acheter et distribuer des vaccins. L’Institut National de la Santé Publique (NIH) possède des centaines de brevets de vaccins et fait souvent des bénéfices de la vente de produits qu’il est supposé réguler. Des hauts-fonctionnaires, incluant Fauci reçoivent des dividendes annuels allant jusqu’à 150 000 dollars en paiement de commissions sur des produits qu’ils ont aidés à développer puis ont ensuite accompagné dans le processus de reconnaissance officiel et de validation. La Food & Drug Agency, FDA [agent régulateur des produits alimentaires et des médicaments aux Etats-Unis] reçoit 45% de son budget annuel de l’industrie pharmaceutique, avec ce qui est appelé du doux euphémisme de “primes d’utilisation”. Lorsque j’ai appris ce fait extraordinaire, l’état désastreux de la santé des Américains ne fut plus du tout un mystère. Je me demande bien à quoi ressemblerait l’environnement si l’EPA fédérale recevait 45% de son budget de l’industrie minière du charbon…

[…] Dans ce livre, je traque la montée d’Anthony Fauci depuis le début de sa carrière en tant que jeune chercheur fonctionnaire et médecin jusqu’à sa métamorphose en ce puissant technocrate qui aida à orchestrer et à mettre en action ce coup d’état historique de 2020 contre la démocratie occidentale. J’explore la militarisation et la monétisation méticuleusement planifiées de la médecine qui a laissé la santé publique américaine en bien piteux état et sa démocratie éparpillée aux quatre vents. Je fais la chronique du rôle bien trouble des médias si concentrés en si peu de mains, des barons voleurs de la grosse industrie technologique, des communautés de l’armée et du renseignement et de leurs profondes et anciennes alliances avec Big Pharma et les agences de santé publique. L’histoire bien glauque qui s’en dégage n’a jamais été dite et bon nombre de personnes au sein  du pouvoir ont travaillée d’arrache pied pour empêcher que le public n’ait connaissance de tout cela. Le personnage principal de cette histoire est Anthony Fauci.

[…]

Dr Fauci a encouragé sa propre canonisation et cette inquisition perturbante contre ses critiques vus comme blasphémateurs. Dans un entretien du 9 juin 2021 “je suis l’état”, il affirma que les Américains qui remettent en question ses déclarations étaient des “anti-science” per se. Il expliqua sans sourciller que “toute attaque contre moi, franchement, est une attaque contre la science.” Le sentiment qu’il exprimait alors nous rappelait qu’une confiance aveugle en l’autorité est la fonction d’une religion et non pas de la science. La science, tout comme la démocratie, fleurit du scepticisme envers ses orthodoxies officielles…

[…]

Anthony Fauci ne semble pas avoir considéré que sa mesure sans précédent de mettre en quarantaine les gens sains tuerait bien plus de personnes que le COVID, que cela annihilerait l’économie, plongerait des millions de gens dans la pauvreté et la banqueroute et blesserait à mort la démocratie constitutionnelle dans le monde entier.

[…] Alors que la politique de quarantaine du Dr Fauci se mettait en place dans le monde, quelques 300 millions de personnes tombèrent dans la pauvreté, l’insécurité alimentaire et la famine. […] D’après Associated Press (AP), durant l’année 2020, 10 000 enfants sont morts chaque mois à cause de malnutrition due aux confinements liés au virus. […] De plus, des traitements différés pour cancers, maladies rénales et diabètes ont tué des centaines de milliers de personnes et créé une véritable épidémie de maladies cardio-vasculaires et de cancers non diagnostiqués.

[…]

Les fermetures des commerces du Dr Fauci ont pulvérisé la classe moyenne américaine et ont mis en place le plus grand transfert d’argent et de richesse du bas vers le haut de toute l’histoire humaine. En 2020, les travailleurs ont perdu 3700 milliards de dollars tandis que les milliardaires eux gagnaient 3900 milliards de dollars. On a compté 493 milliardaires de plus et 8 millions d’Américains en plus sont tombés sous le seuil de pauvreté. Les grands gagnants de la politique Fauci furent les barons voleurs, ces mêmes entreprises qui se sont faites les pom-pom girls du confinement Fauci et de la censure de ses critiques. Big Tech, Big Data, Big Pharma, Big Telecom, Big Finance, Big Medias et tous les titans internet de la Silicon Valley, les Jeff Bezos, Bill Gates, Mark Zuckerberg, Eric Schmidt, Sergey Brin, Larry Page, Larry Ellison et Jack Dorsey.

[…]

Le catastrophique échec du Dr Fauci d’obtenir un résultat bénéfique sur la santé publique durant la crise COVID19 est consistant avec le déclin désastreux de la santé publique aux Etats-Unis durant son demi-siècle de gestion du NIAID. Pour quiconque pensait encore que les bureaucrates publics et fédéraux survivent et sont promus au vu de leurs résultats à améliorer la santé publique (NdT: les doux rêveurs de la “méritocratie”…), la longévité du Dr Fauci au NIAID est un bien triste réveil à la réalité. En tout point, il a échoué de manière consistante sans coup férir.

Le “J.Edgar Hoover de la santé publique” (NdT : référence faite au bien glauque patron du FBI pendant des décennies, entre 1924 et sa mort en 1972…) a présidé au déclin cataclysmique de la santé publique de ce pays, incluant une explosion des maladies chroniques, ce qui a fait de la “génération Fauci”, ces enfants nés après l’arrivée de Fauci à la timonerie du NIAID en 1984, la génération la plus malade de l’histoire des Etats-Unis et a rendu les citoyens américains parmi les moins sains au monde. Sa soumission obséquieuse aux entreprises de Big Agriculture, Big Pharma, et Big Food a laissé nos enfants se noyer dans une infâme soupe toxique de résidus de pesticides, de sirops de maïs, de malbouffe industrielle, tout en servant aussi de coussin à 69 doses obligatoires de vaccins entre la naissance et 18 ans ; aucune d’elles proprement testée pour leur sécurité.

Lorsque le Dr Fauci a pris ses fonctions, l’Amérique était toujours au sommet des populations les plus saines au monde. En août 2021, une étude du Commonwealth Fund a positionné le système de santé des Etats-Unis dernier sur la liste des nations industrialisées, avec le plus haut taux de mortalité infantile et l’espérance de vie la plus basse.

[…]

Sous le leadership du Dr Fauci, les maladies auto-immunes, chroniques et les allergies que le congrès des Etats-Unis a expressément chargé le NIAID de contrôler et de prévenir ont bourgeonné pour affliger quelques 54% des enfants de ce pays, le taux était de 12,8% lorsqu’il prit ses fonctions de patron du NIAID en 1984.

[…]

Quelques 80 maladies auto-immunes, comme le diabète juvénile, l’arthrite rhumatisante, les maladies de Graves et de Crohn, qui étaient pratiquement inconnues avant 1984, sont soudain devenues comme épidémiques depuis sa prise de fonction. L’autisme, que bien des scientifiques considèrent maintenant comme une maladie auto-immune a explosé avec entre 2 et 4 / 10000 Américains touchés par la condition avant que Fauci n’arrive au NIAID, à 1/34 aujourd’hui ! Les maladies neurologiques comme les désordres de l’attention, de la parole, du sommeil, la narcolepsie, les tics faciaux et le syndrome de Tourette sont devenus très communs chez les enfants américains. Les coûts humains, en santé et économiques des maladies chroniques dominent de très loin ceux des maladies infectieuses aux Etats-Unis. A la fin de cette décennie, l’obésité, le diabète, les pré-diabètes sont en route pour détruire la santé de quelques 85% des Américains. Le pays est parmi les 10 pays au monde les plus obèses Les impacts de ces épidémies sur la santé publique, qui affectent beaucoup de jeunes, éclipsent même les impacts les plus exagérés de la COVID19.

Qu’est-ce qui cause ce cataclysme ? Puisque les gènes ne causent pas d’épidémies, cela doit être des toxines environnementales. Beaucoup de ces maladies ont pris cette tendance épidémique à la fin des années 1980, après que les fabricants de vaccins eurent reçu du gouvernement une protection contre la responsabilité légale, ce qui eut alors pour conséquence une accélération de la production de nouveaux vaccins. Les inserts des fabricants sur les 69 doses de vaccins obligatoires font la liste des maintenant si communes maladies, quelques 170 au total, comme effets secondaires des vaccins. Donc les vaccins sont un coupable potentiel, mais pas seulement eux. D’autres possibles perpétrateurs ou complices, qui correspondent au critère désirable, avec des effets prenant la proportion d’une épidémie vers 1989 sont, le sirop de maïs, les retardants chimiques de combustion ou PFOA (mis dans les vêtements synthétiques), la nourriture industrielle inondée de produits chimiques, les ondes émanant des téléphones cellulaires et les ondes magnétiques, les choloropyrifos, les ultrasons et les pesticides néo-nicotinoïdes.

La liste est limitée et il serait assez simple de mettre en place des recherches sur chacun de ces composants.

[…]

Est-il juste de blâmer Fauci pour tout cela ?…  De part ses accès politiques dans les agences gouvernementales variées, son autorité morale, sa tendance autoritaire, Tony Fauci a plus de pouvoir que n’importe quel autre haut-fonctionnaire pour diriger les énergies des pouvoirs publics vers les solutions s’il le désirait vraiment. Il a fait tout le contraire. Il a en fait utilisé systématiquement et délibérément son grand pouvoir administratif sur la recherche scientifique fédérale, les facultés de médecine, les journaux et magazines médicaux et les carrières de scientifiques, pour faire dérailler et faire obstruction à toute recherche qui pourrait trouver des réponses à ces graves questions de santé publique.

[…]

En tant qu’avocat pour la santé publique, une science robuste et des agences régulatrices indépendantes, libres de toute corruption et de magouilles financières avec Big Pharma, j’ai combattu le Dr Fauci durant des années. Je le connais personnellement et l’impression que j’ai de lui est très différente de celle de mes compagnons démocrates, qui l’ont d’abord rencontré comme la star chaleureuse, humble et affable des conférences de presse COVID de la Maison Blanche médiatique. Le Dr Fauci a joué un rôle d’architecte essentiel et primordial dans la capture d’agences, la saisie par le gros business de l’industrie pharmaceutique des agences de santé publique des Etats-Unis.

De manière bien lamentable, l’échec total du Dr Fauci de remplir les buts de santé publique durant la pandémie COVID19 n’est en rien une série d’erreurs représentant une anomalie, mais bel et bien consistant avec un certain schéma récurrent de sacrifice de la sécurité et de la santé publique à l’autel des profits de l’industrie pharmaceutique et donc de ses intérêts personnels. Il a toujours donné la priorité aux profits de l’industrie plutôt qu’à la santé publique. Les lecteurs de ce livre vont apprendre comment en exaltant la médecine des brevets, le Dr Fauci a, au travers de sa longue carrière, falsifié la science de manière routinière, menti au public et aux scientifiques, aux médecins et menti au sujet de la sécurité et de l’efficacité. Les malfaisances du Dr Fauci détaillées dans ce livre incluent ses crimes contre des centaines de jeunes orphelins afro-américains et hispaniques et placés en famille d’accueil, qu’il a soumis à des expériences médicamenteuses dangereuses et son rôle, avec Bill Gates, dans la transformation de centaines de milliers d’Africains en rats de laboratoire pour des essais cliniques bon marché sur des médicaments dangereux, qui, une fois approuvés, demeuraient hors de portée financière des Africains quoi qu’il en soit. Vous allez apprendre comment le Dr Fauci et Bill Gates ont transformé le continent africain en une décharge pour des médicaments inefficaces, dangereux et expirés. La plupart de ces médicaments ayant été interdit en Europe et aux Etats-Unis pour raisons de sécurité.

Vous apprendrez comment le Dr Fauci et son étrange fascination et investissements avec les expériences de soi-disant “gain de fonction”, expériences qui fabriquent des super-bestioles à pandémies virales, ce qui laisse la possibilité ouverte que le Dr Fauci ait pu jouer un rôle dans le déclenchement d’une contagion mondiale que deux présidents des Etats-Unis l’avaient laissé gérer. Vous lirez également au sujet de sa stratégie sur deux décennies de promotion de fausse pandémie comme schéma de promotion de nouveaux vaccins, de nouveaux médicaments pour le profit de l’industrie pharmaceutique. Vous apprendrez au sujet de ses actions pour cacher la vaste contamination dans le sang et les vaccins, ses vendettas destructrices contre les scientifiques qui défient le paradigme de Big Pharma, son sabotage délibéré de remèdes aux brevets expirés qui traitent les maladies infectieuses, du VIH au COVID, afin de graisser la patte à des “remèdes” bien moins efficaces mais surtout plus profitables. Vous apprendrez au sujet du nombre grotesque de cadavres qui se sont accumulés au fil de sa motivation pour travailler de sang froid aux bénéfices de l’industrie, ce au détriment de la santé publique. Toutes ses stratégies au fil de la crise COVID, falsification de la science pour amener sur le marché des médicaments inefficaces et dangereux, supprimant et sabotant les produits concurrents qui ont une marge de profit bien plus basse et ce même si le coût en est de prolonger la pandémie et de sacrifier des milliers de vies, tout ceci partage un but commun : une dévotion myope à Big Pharma. Ce livre va vous démontrer qu’Anthony Fauci ne fait pas de la santé publique ; c’est un homme d’affaire, qui a utilisé sa position officielle pour enrichir ses associés de l’industrie pharmaceutique et étendre l’influence qui a fait de lui le docteur le plus puissant et le plus despotique de l’histoire de l’humanité. Pour certains lecteurs, parvenir à cette conclusion va demander qu’ils traversent quelques ponts, mais bien des lecteurs savent intuitivement qui est le véritable Anthony Fauci et n’ont besoin en fait que de voir les faits exposés et organisés sous les feux de la rampe.

J’ai écrit ce livre pour que les Américains, à la fois démocrates et républicains, puissent comprendre le rôle pernicieux du Dr Fauci qui a permis aux entreprises pharmaceutiques de dominer notre gouvernement et de subvertir notre démocratie et aussi de faire une chronique du rôle clef qu’a joué le Dr Fauci dans le coup d’état en cours contre la démocratie.

FIN DE L’INTRODUCTION DU LIVRE

Note de Résistance 71 :

Nous tenons ici à préciser certaines choses avant d’aller plus avant dans la traduction et la publication pour le grand public francophone de larges extraits de ce remarquable ouvrage de recherche de RFK Jr.
Si nous pensons bien entendu que toutes les informations présentées dans ce livre sont excellentes et déterminantes, nous ne voulons pas non plus tomber dans le piège de la facilité. Expliquons-nous.
Il serait facile d’utiliser ces informations pour accuser et faire tomber le moment venu des boucs-émissaires, Fauci, Gates et quelques autres collabos de l’industrie, mais tout ceci n’est que l’arbre qui cache la forêt et il convient d’en être parfaitement conscient… Si indéniablement Fauci et Gates sont des ordures qui devront payer pour leurs crimes contre l’humanité, il faut aussi bien comprendre que ces deux énergumènes existent parce qu’un certain système de fonctionnement, que nous appelons étatico-capitaliste marchand, leur a permis de fonctionner, mieux même de fleurir sous le régime proposé. Fauci et Gates, s’ils ont des prédispositions psychologiques aux rôles qu’ils endorsent, sont aussi de purs produits du système de la marchandisation et de la phagocytose à outrance.
Ainsi donc, faire tomber quelques têtes ne changera rien à terme, car le système en place produit continuellement ses nouveaux leaders. C’est l’ensemble qu’il faut abattre, pour que nous, les peuples, reprenions les rênes de notre destinée et puissions enfin achever notre évolution historique.
Certains parlent déjà d’un Nüremberg 2.0 qui fera suite à cette ignominie planétaire qu’est cette fausse pandémie COVID tentant de mettre en place une dictature sanitaire de contrôle planétaire. Ceci est limitateur. Se contenter d’un tel projet, c’est dire : “réformons le système, scions les branches pourris et sauvons ce qui peut l’être…” Ceci est un leurre. Il doit maintenant devenir évident pour le plus grand nombre qu’il n’y a pas de solution au sein du système, qu’il n’y en a jamais eu et qu’il ne saurait y en avoir.
Nous pensons que l’intention de RFK Jr, qui part d’un bon sentiment bien évidemment, et de montrer du doigt la pourriture du système, pour mieux le sauver. Il n’a pas compris ou ne veut pas comprendre que ce système est inique et coercitif de manière inhérente, le totalitarisme planétaire ne peut qu’en être le but final, le système ne fait que réaliser son inexorable devenir. Il est au delà de toute rédemption depuis sa création même. Nous devons en sortir et changer radicalement de paradigme POLITIQUE, le reste suivra. Ne faisons pas De Fauci, Gates et quelques autres pantins mégalos des boucs émissaires de convenance pour sauver ce qui ne peut pas l’être.

A bas l’État, à bas la marchandise, à bas l’argent, à bas le salariat !

Vive les associations libres de la Commune Universelle de notre humanité enfin réalisée, celle de la société des sociétés !

Le reste n’est que pisser dans un violon ! Qu’on se le dise !

vax_tagueule

Resistance71_slogan

23 Réponses vers “« Le véritable Anthony Fauci, Bill Gates, Big Pharma et la guerre globale contre la démocratie et la santé publique » de Robert F. Kennedy Jr (Introduction)”

  1. […] les paysans mènent à leur victoire contre un gouvernement mondialiste fasciste (CrimethInc) « Le véritable Anthony Fauci, Bill Gates, Big Pharma et la guerre globale contre la dém… […]

  2. Le Sudiste Says:

    Le catastrophique échec du Dr Fauci !
    Il voulait faire bien, il a bossé comme un dingue jour et nuit, il a vu tous les plus grands spécialistes et il a pas réussi. C’est que ça devait être compliqué alors.
    Il s’excusera après, là il essaie de rattraper le coup, faudra juste reprendre 3 doses.
    Après c’est bon, on aura repris le contrôle. Plus de masque, plus de pass, houlala! Fini tout ça! Retour à la vidavan!
    3 doses après régularisation du traitement en cours évidement puisqu’il faudra avoir un schémas complet avant d’avoir accès à ces trois doses gratuites! N’oubliez pas les 3 doses « omicron spécial green booster », il faudra les avoir aussi… et les gosses faut les piquer pour la grippe sinon ils vont assassiner mamie.
    On recevra les doses magiques en 2024, d’ici là, suivez le schémas. Si vous ressentez des douleurs c’est bon signe, votre système neuronal transmet un signal que reconnait votre cerveau, c’est bon signe, ça fonctionne encore. La douleur c’est normal, c’est Spike, le produit magique fait son effet, il faut attendre un petit peu et en reprendre de temps en temps. Spike c’est une protéine, c’est bon pour la santé les protéines! Y’en a dans les Big Mac!
    Si vous avez un doute, regardez la télé, des docteurs vont vous parler!

    Dans chaque pays européen il y a plusieurs Fauci qui échouent.
    Quesse qui croivent les gens?
    Que c’est facile?

    Fauci on le voit dans une vidéo indispensable à voir et surtout à comprendre, une vidéo de plus de cinq heures. Alors c’est en anglais mais il y a beaucoup d’images, c’est très bien illustré et documenté, c’est une mine de références.
    Fauci y apparait à 22 minutes 30 sec pendant quelques secondes. C’est amplement suffisant d’ailleurs.
    Pour bien cerner le contexte, je vous renvoie direct à la partie la plus simple, pour les nuls! Il faut d’abord aller à 44 minutes et regarder plusieurs minutes le diaporama. Quand on a bien compris, on peut aller voir les images de Fauci, vaillant soldat qui aura grandement contribuer à l’effort. La vidéo devrait démarrer un peu avant 44 minutes pour profiter de quelques phrases de JFK bien connues!

    Ce n’est pas les thèmes du site, je sais, c’est pour ça que je vous trouve le top à regarder! Pour gagner du temps, celui qui a fait cet énorme travail est un ex-chanteur issu de la télé australienne, puis vedette, showbiz et le reste. Là c’est un peu l’explication d’une partie du reste.

    • avec ce qu’on est en train de traduire sur cette ordure de Fauci narré par RFK Jr dans son bouquin, aussi un boulot de titan à compiler avec toutes les sources, il va être rhabillé pour l’hiver le Fauci et plus encore… 😉

  3. Tenez, un rabio de ce soir de RIEN qui devrait vous plaire ;

    • Au format PDF ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/12/nuremberg.pdf

      Y’a plus encore dans la page dédiée que j’ai mise à jour et dont je vous remets le lien, ci-dessous ;

    • Le Sudiste Says:

      Un petit aperçu du travail militaire concernant notamment l’utilisation de bio-technologie à l’échelle nanométrique, l’utilisation d’ondes électromagnétiques pour s’attaquer directement au corps humain et plus spécifiquement au cerveau d’un individu ciblé ou d’un groupe, d’une population…

      Ce sont 5 minutes d’extraits traduits d’une intervention du Dr James Giordanno à West Point sur les neurosciences. L’intégralité de la conférence est disponible. Ce ne sont donc pas les « dernières » capacités ou avancées militaires qui sont présentées. Mais ce qu’il présente en terme de technique en 2018 donne une petite idée des capacités nouvelles qui existent depuis quelques années. Des outils que le pouvoir n’a jamais eu.
      Et au delà de la technique, il y a son utilisation, la vocation qu’on lui donne, l’utilité recherchée.

      • Oui, et pour avoir eu la chance de réaliser le PDF en français grâce à R71 qui a partiellement traduit le CR à la CV&R = Meurtre Par Décret – Le crime de génocide dans les Pensionnats pour Indiens de 1840 à 1996, nous avons pu constater que les Natifs furent les premiers cobayes des armes virologiques, biologiques mais aussi des expériences de ce type et raison pour laquelle nous avons toujours dit, conjointement, que les Amériques (Ame rica signifiant aussi = ceux qui aime la richesse) étaient là où les psychopathes aux manettes avaient conduits les colons de papier = aux meurtres, viols, vols, dols même depuis 1492 sur ces terres en tout cas ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2021/12/10/en-exceptionnalistan-aussi/

  4. […] n’est pas question de se limiter à un NUREMBERG 2.0 car nous sommes bien d’accord avec R71 sur ce point ; Certains parlent déjà d’un Nuremberg 2.0 qui fera suite à cette ignominie […]

  5. […] n’est pas question de se limiter à un NUREMBERG 2.0 et nous sommes bien d’accord avec R71 sur ce point ; Certains parlent déjà d’un Nuremberg 2.0 qui fera suite à cette ignominie […]

  6. […] n’est pas question de se limiter à un NUREMBERG 2.0 et nous sommes bien d’accord avec R71 sur ce point ; Certains parlent déjà d’un Nuremberg 2.0 qui fera suite à cette ignominie […]

  7. […] comme il n’est pas question de se limiter à un NUREMBERG 2.0 et nous sommes bien d’accord avec R71 sur ce point ; Certains parlent déjà d’un Nuremberg 2.0 qui fera suite à cette ignominie […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :