Archive pour résistance politique

Pathocratie : Sortir les clowns psychopathes du pouvoir et le reprendre par et pour nous-mêmes…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, colonialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, démocratie participative, gilets jaunes, guerres imperialistes, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, société des sociétés, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , on 2 février 2021 by Résistance 71

Nous avons traduit cet article parce que nous avons trouvé intéressant qu’un avocat spécialisé en droit constitutionnel en arrive à cette analyse, vu qu’il est dans le système et en dépend. Il est intéressant de noter qu’une fois de plus, si on peut s’accorder sur l’analyse faite, c’est sur certaines des solutions proposées que l’on peut toujours diverger, ce qui nous amène à la question essentielle après lecture d’une telle analyse : comment quelqu’un d’intelligent et ayant une bonne dose d’humanité (l’auteur n’est manifestement pas un des psychopathes qu’il décrit…), peut-il encore croire à une quelconque viabilité de la fonctionnalité du système, comment ne peut-on pas voir aujourd’hui comme le nez au milieu de la figure, qu’où que ce soit : il n’y a pas de solution au sein du système et ne saurait y en avoir, qu’il faut en sortir et œuvrer ensemble hors état, hors marchandise, hors argent et hors salariat ?.. Ceci constitue aujourd’hui une évidence irréfutable dont il faut impérativement tenir compte si nous voulons sortir durablement du marasme étatico-capitaliste dans lequel nous nous sommes laissés enfermer.

~ Résistance 71 ~


L’asile armé aux manettes… partout en occident

Nous, le peuple, devrions prendre les décisions

John Whitehead*

Novembre 2020

url de l’article original:
https://americanfreepress.net/we-the-people-should-call-the-shots/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Il y a vingt ans, un journal posait la question dans une manchette : “Qu’elle différence y a t’il entre un politicien et un psychopathe ?” La réponse alors et aujourd’hui demeure la même : Aucune. A mon avis, il n’y a aucune différence entre les psychopathes et les politiciens (NdR71 : Nous serons un peu plus nuancés : depuis la fin de la seconde guerre mondiale, on peut dire que si tous les politiciens ne sont pas des psychopathes, tous les politiciens qui ont eu et ont une influence notamment en géopolitique, l’ont été ou le sont aujourd’hui, c’est même sans aucun doute un pré-requis pour arriver au sommet de la pyramide politique… Un exemple d’actualité parmi tant d’autres : Klaus Schwab, patron de Davos, si grande gueule de nos jours, est un élève de Kissinger, le plus grand psychopathe, criminel de guerre toujours en vie actuellement… On sait donc où cette ordure veut emmener le monde pour le seul bien du système à l’agonie et les autres exemples de cet accabi sont nombreux). Il n’y a pas non plus beaucoup de différence entre le chaos imposé sur les masses innocentes par une clique de criminels parasites, égoïstes, sans scrupules, irresponsables et déjantés et les élus passant leur vie à mentir à leurs concitoyens, échanger des faveurs politiques contre des fonds de campagnes électorales, faire semblant de ne pas entendre les plaintes de leurs électeurs, escroquer les contribuables de leurs impôts payés de leur labeur, favoriser les élites entrepreneuriales, et renforcer le complexe militaro-industriel, sans penser outre mesure aux conséquences dramatiques qu’ont et auront sur les citoyens sans défense leurs actions intempestives et toutes leurs législations liberticides passées à la hâte.

Les psychopathes et les politiciens ont tous deux une forte tendance à l’égoïsme, au narcissisme, à l’exploitation sans vergogne d’autrui, à l’irresponsabilité, au mensonge pathologique, à être des escrocs sans aucun remord. Les politiciens charismatiques, tout comme les criminels psychopathes, démontrent la propention à ne jamais accepter la responsabilité de leurs actions, ont une très haute opinion d’eux-mêmes, sont chroniquement instables, ont des styles de vie socialement déviants, ont besoin d’une stimulation constante, ont un style de vie parasitique et s’affublent d’objectifs irréalistes.

Cela n’a aucune importance de savoir si on parle de “démocrates” ou de “républicains” ; tous ces psychopathes politiques sont issus du même moule, souvent enjolivés d’un semblant de charme facile et d’esprits calculateurs inaltérables. De tels leaders créent éventuellement des pathocraties, sociétés totalitaires enclines au pouvoir, au contrôle, à la destruction de la liberté de manière générale et de ceux qui mettent ces libertés en pratique. Une fois les psychopathes au pouvoir, le résultat est généralement une forme de gouvernement totalitaire ou pathocratie. “A ce point, le gouvernement opère contre les intérêts de son propre peuple mis à part certains groupes privilégiés,” explique James G. Long. 

En d’autres termes, élire un psychopathe dans une fonction publique revient à pratiquer un hara-kiri national, cet acte ritualisé d’auto-destruction suicidaire.Cela signale la mise à l’écart de toute velléité démocratique et fournit la base pour un régime totalitaire légaliste, militariste, inflexible, intolérant et inhumain. Pourquoi donc le faisons-nous encore et encore ? Incroyablement, malgré la preuve évidente des dégâts qui ont déjà été causés à cette nation et à ses citoyens par des hauts-fonctionnaires gouvernementaux psychos, les électeurs continuent d’élire des psychopathes aux plus hautes fonctions de l’État.

En fait, il y a une bonne raison pour laquelle la capitale de cette nation, Washington D.C, est au sommet de la liste des régions peuplées de psychopathes. Lorsque notre propre gouvernement ne nous regarde plus comme des êtres humains ayant une dignité et une valeur, mais comme des choses, des marchandises à manipuler, manœuvrer, à pomper les données, à être molestées par la police, trompées à croire qu’ils ont notre meilleur intérêt à cœur, pour finalement nous maltraiter et nous jeter en prison si nous osons sortir du sentier battu, pour être punis sans aucun remord, tout ça en refusant simultanément de prendre responsabilité de leurs échecs, alors nous ne fonctionnons plus du tout dans une république constitutionnelle (NdT: ici l’auteur ne voit pas que le concept même de “république constitutionnelle” est un leurre et une vaste supercherie… Il a encore un petit bout de chemin à faire…).

Au lieu de cela, nous faisons l’expérience d’une pathocratie : la tyrannie aux mains d’un gouvernement psychopathe, qui “opère contre les intérêts de son peuple à l’exception d’un groupe privilégié.” Pire, la psychopathologie n’est pas confinée à ceux œuvrant en haut lieu au sein de gouvernement. Elle peut se propager comme un virus dans la population (NdT: c’est une construction sociale à ce niveau, construite méticuleusement au moyen de certains rouages du système…). Comme l’a conclu une étude sur la pathocratie : “La tyrannie ne fleurit pas parce que les perpétrateurs sont ignorants de leurs actions. Elle fleurit parce que certaines personnes s’identifient avec ceux qui font la promotion d’actes malfaisants les faisant passés pour vertueux.

L’objectif de l’état corporatiste entrepreneurial moderne est évident : promouvoir, cultiver et intégrer un sens d’identification partagée parmi les citoyens. A cette fin, l’expression “Nous, le peuple” est devenue “nous, l’état policier”. Nous devenons très rapidement des esclaves sous le joug d’une machine gouvernementale bureaucratique, totalitaire, sans nom et sans visage, qui érode sans relâche nos libertés au moyen de lois innombrables de statuts et d’interdictions en tout genre. Toute résistance à un tel régime dépend de la force d’opinion et des esprits de ceux qui résistent, de ceux et celles qui répondent et luttent contre la coercition. Écrivant pour Think Progress, Zach Beauchamp suggère qu’ “un des meilleurs remèdes contre les mauvais leaders pourrait bien être la démocratie politique”.

Mais qu’est-ce que cela veut dire en termes pratiques ? Cela veut dire tenir les politiciens pour responsables de leurs actions et des actions de leurs personnels en utilisant tous les moyens à notre disposition comme le journalisme d’enquête (ce qu’on avait l’habitude de nommer le quart d’état), qui informe et illumine, par les lanceurs d’alerte qui exposent la corruption systémique, par les actions en justice qui mettent à mal les mauvaises actions et par les manifestations et les actions politiques de masse qui rappellent au “pouvoir en place” que “Nous, le peuple” sommes ceux qui prennent les décisions.

NdR71 : Vraiment ? c’est sa solution ? Réformer le système une énième fois ? Il a encore un bout de chemin à faire pour comprendre qu’il n’y a pas de solution au sein du système et ne saurait y en avoir. Y viendra t’il ? ou est-il un autre de ces sempiternels cas de naïveté désespérée et désespérante ?…

Rappelez-vous que l’éducation précède l’action. Les citoyens doivent faire le dur boulot de s’éduquer au sujet de ce que fait le gouvernement et sur le comment le tenir pour responsable. Ne permettez pas de n’exister que dans une caisse de résonance restreinte aux vues auxquelles vous adhérez. Exposez votre analyse à plusieurs points de vue dans des sources médiatiques variées, des sources mainstream et indépendantes, et pensez par vous-mêmes. En cela, peu importe quel est votre penchant politique, ne laissez pas votre jugement partisan tromper les principes qui servent de base à notre république constitutionnelle (NdT: qui est une ineptie en elle-même, incapable de démocratie puisque, comme toute république, elle n’est qu’une aristocratie du pouvoir délégué à une coterie de privilégiés, de surcroit ssujettie à la dictature marchande toute puissante. Rien ne pourra jamais changer tant que le pouvoir demeure séparé du corps social…).

Ceci dit, si nous permettons que ce ne soit que le vote qui soit notre seul moyen de résister à l’état policier, alors la bataille est perdue d’avance. La résistance demandera une citoyenneté désireuse d’être active au niveau local. Si vous attendez pour agir qu’une équipe du GIPN défonce votre porte, que votre nom ne soit mis sur une liste de surveillance terroriste, jusqu’à ce que vous soyez dénoncé pour de telles activités hors-la-loi que de collecter de l’eau de pluie ou de laisser vos enfants jouer dehors sans supervision, alors il sera trop tard.

Voici le peu que je sache : Nous ne sommes pas des numéros administratifs sans visages. Nous ne sommes pas des rouages d’une machine. Nous ne sommes pas des esclaves. Nous sommes des êtres humains et pour le moment, nous avons l’opportunité de demeurer libres, c’est à dire, si nous clamons nos droits sans relâche et résistons à chaque tournant contre chaque tentative du gouvernement de nous enchaîner. Les fondateurs de la nation avaient compris que nos libertés ne découlent pas du gouvernement. Elles ne nous furent pas données pour nous être reprises par la simple volonté de l’État. Elles sont inhérentes à nous et de la même manière, le but de la fonction du gouvernement n’est pas de menacer ou de diminuer nos libertés, mais de les protéger et de les sauvegarder.

Tant que nous ne reviendrons pas à cette façon de penser, tant que nous ne rappellerons pas à nos compatriotes ce que c’est que d’être libres et tant que nous ne dresserons pas fermement de les menaces exercées sur nos libertés, alors nous seront toujours traités comme des esclaves sous le joug d’un état policier bureaucratique piloté par des politiciens psychopathes.

(*) Avocat constitutionnel et écrivain, John W. Whitehead est le fondateur et président de l’Institut Rutherford, ses livres Battlefield America: The War on the American People et A Government of Wolves: The Emerging American Police State 

= = =

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie


Déconnectons Hal… maintenant !

L’heure est à la désobéissance civile universelle (Stratégika 51)… et à l’union solidaire vers la société des sociétés (Résistance 71)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, démocratie participative, gilets jaunes, guerres hégémoniques, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 11 janvier 2021 by Résistance 71

 

Convergence des luttes, de LA lutte, la seule possible, celle pour notre émancipation totale et définitive du système étatico-capitaliste totalitaire, oppresseur et moribond. Comme bien dit dans cet article / appel à a désobéissance civile universelle. 
Nous devons agir ENSEMBLE, par delà les divisions factices “politiques”, culturelles, religieuses etc… Nous sommes UN sur cette planète, un équipage de ce magnifique vaisseau spatial qu’est la planète Terre et un équipage forme une équipe solidaire fait de tolérance, de compassion, d’entraide pour un but commun : une saine navigation ; le meilleur des équipages n’a aucunement besoin de coercition, il fonctionne de manière organique, comme une seconde nature, il est plus que la somme de ses individualités.
Nous rejoignons totalement l’équipe de Strategika 51 dans leur analyse et leur appel à une désobéissance civile universelle, mais si cela constitue bien entendu un excellent point de départ, ce n’est pas suffisant bien entendu, nous devons penser collectivement sur la manière de gérer notre équipage et agir en ayant toujours présent à l’esprit ce qui doit toujours être évident pour le plus grand nombre :
Il n’y a pas de solution au sein du système et ne saurait y en avoir !
Il est grand temps de grandir politiquement et de cesser les enfantillages et la “politique” de bac à sable qui nous mine depuis quelques 5000 ans. Une société émancipée est une société adulte.
Pour ce faire, quelques saines lectures sous l’appel de Strategika 51…
Oui vive la résistance ! Vive la Commune Universelle de notre humanité enfin réalisée !  Entretenons, développons ce Réseau de Résistance et Rébellion International

Solidarité ! Union ! Persévérance ! Réflexion ! Action !

Devenons ce que nous sommes : S.U.P.R.A. humain !

~ Résistance 71 ~

 


Dans l’esprit de Cheval Fou…

 

Mode : Désobéissance civile universelle

 

Strategika 51

 

10 janvier 2021

 

url de l’article original:
https://strategika51.org/2021/01/09/mode-desobeissance-civile-universelle/

 

Voici venu le temps de la résistance universelle…

Le monde de 2021 ne peut pas revenir, comme par magie et au mépris du temps, à l’état dans lequel il se retrouvait en 1992.

Cette régression envisagée par l’État profond contrôlant directement ou indirectement plus de 160 pays de la planète vise à préserver un ancien statu quo intenable basé sur le mensonge et la propagande la plus crasse.

L’échec total des médias mainstream de l’appareil de propagande universel et sa décrédibilisation auprès des opinions publiques laisse la place à ceux qui se coient les vrais maîtres du jeu pour utiliser leurs outils de contrôle de masse que sont les géants des technologies du net. Les agissements criminels de compagnies écran comme Facebook inc., Twitter, WhatsApp, Instagram, Snapchat et d’autres tous issus de l’État profond sont désormais dévoilés au plus grand nombre. Ces compagnies écran disposent d’un pouvoir exorbitant dépassant de loin celui des États-Nation et confirment la disparition définitive de toute forme de concept lié à celui de la souveraineté. Les souverainistes sont de très grands utopistes totalement déconnectés de la réalité. Quand une compagnie comme Twitter s’arroge le droit « souverain » de clouer le bec au président en exercice des États-Unis d’Amérique et de censurer le guide suprême de la Révolution iranienne, c’est que les élites transnationales pour lesquelles ces grandes compagnies travaillent se foutent de tout concept de souveraineté, d’État-Nation ou autres notions apparentés. Si le monde est toujours partagé par des Etats-Nation, ce n’est que pour mieux garder le bétail humain de plus en plus décérébré dans des enclos en attendant la mise en place d’autres moyens plus subtils de répression et de contrôle.

Dans les faits, le monde issu du Traité de Westphalie n’existe plus. Celui du lendemain de la Conférence de Yalta en 1945 s’effondre. La souveraineté n’existe pratiquement nulle part.

Les élites tirant les ficelles du système financier mondial n’ont plus d’imagination et manquent cruellement d’esprit d’innovation. Sinon elles n’auraient jamais ramené un cacique corrompu comme un Joe Biden pour le mettre dans le rôle purement symbolique de président des États-Unis. Ce poste est devenu un véritable simulacre pour amuser la populace dans le sens de la pensée d’un brillant auteur de science-fiction comme Philip K. Dick. Les magiciens d’Oz ont ainsi réduit l’ensemble des dirigeants jetables du monde dit libre, c’est-à-dire enslavé, à des rôles de pantins exécutant des directives à orientation unique avec objectif apparent l’aliénation de l’espèce humaine et le transhumanisme. Mais au final c’est la pire mise en esclavage de l’espèce depuis le commencement des premiers groupes humains.

Le premier réflexe d’un individu normalement constitué est de refuser l’esclavage. Ce refus peut prendre plusieurs formes variables allant de la désapprobation silencieuse à l’action violente. Or nous vivons tous dans des enclos surveillés et sommes tous esclaves de systèmes socio-économiques à peu près standardisés en dépit de la résistance de certains pays ou sociétés à cette mise au pas.

La prochaine étape est la pire de toutes. S’y opposer est non seulement un réflexe de survie mais une obligation absolue pour éviter l’instauration d’une ère esclavagiste souriante et totalitaire. Peu importe la nationalité, la religion, l’origine ethnique, la langue, l’idéologie, l’ascendance, la confession ou le talent, nous ne sommes que des « produits » d’un fermage et des numéros de série pour les plus chanceux d’entre-nous.

La révolte est un réflexe de survie sain. Face à cette régression, la révolution est un sentier saint. Nous ne sommes plus des guerriers exaltés aux plantes hallucinogènes mais nous savons encore créer un mouvement d’inertie entravant l’avancée du rouleau compresseur. Dans le cas présent, le temps est venu d’entrer en mode de désobéissance civile intelligente et de savoir dire non avec constance. C’est l’ère du refus. Cela ne dissuadera pas le système et ses sous-systèmes de continuer la répression en frappant là où ça fait mal. Mais cela leur montrera qu’il reste encore des gens (Gens) éveillés et rétifs à leur propagande. Il viendra le jour où viendront ceux qui prendront les armes pour nous libérer de ces forces du mal et du désordre sur la planète terre.

Qu’ils nous accusent de conspirationnistes et qu’ils associent ce terme au terrorisme. Les pires comploteurs c’est ceux qui nient tout complot et se cachent derrière une fausse réalité imposée par les mass médias et la propagande. Ils nous auront pas. Nous vaincrons!

La révolution mondiale est un sacrifice inévitable.

Nous ne sommes plus de simples observateurs et d’ailleurs nous ne pouvons plus nous offrir ce luxe d’observer notre mise en esclavage par des tarés corrompus et déshumanisés. Nous sommes la résistance.

Vive la Résistance !

= = =

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

Lire aussi notre page « Anthropologie politique », elle est hautement éducative pour ce qui vient !

 


Non à la pensée unique !…


Tout le pouvoir aux ronds-points !

2021 : Chant universel pour résistance universelle…

Posted in actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, gilets jaunes, guerres hégémoniques, Internet et liberté, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , on 4 janvier 2021 by Résistance 71

 

 

Résistance 71

 

4 janvier 2021

 

En cette année de cent-cinquantenaire de la Commune de Paris (1871-2021), ce chant devenu universel, traduit dans de nombreuses langues, écrit par Joseph Kessel et Maurice Druon.
Un hymne à la résistance, un hymne à notre résistance qui commence contre la tyrannie marchande arrivée en phase finale et décidée par ses décideurs et manipulateurs, d’éradiquer la plus grande partie de l’humanité pour réduire le reste en esclavage technotronique perpétuel.

A ce chant peut s’ajouter un refrain bien connu, lui aussi devenu universel:

« C’est la lutte finale
Groupons-nous et demain
L’Internationale sera le genre humain… »

Complémentarité ! Solidarité ! Union ! Entraide !  Fraternité ! Égalité ! Liberté !

C’est dans cet ordre que ça se produira… Dans le même temps :

Le Chant des partisans

Maurice Druon
Joseph Kessel

1943

Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?
Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne ?
Ohé, partisans, ouvriers et paysans, c’est l’alarme.

Ce soir l’ennemi connaîtra le prix du sang et les larmes.
Montez de la mine, descendez des collines, camarades !
Sortez de la paille les fusils, la mitraille, les grenades.

Ohé, les tueurs à la balle et au couteau, tuez vite !
Ohé, saboteur, attention à ton fardeau : dynamite…
C’est nous qui brisons les barreaux des prisons pour nos frères.

La haine à nos trousses et la faim qui nous pousse, la misère.
Il y a des pays où les gens au creux des lits font des rêves.
Ici, nous, vois-tu, nous on marche et nous on tue, nous on crève…

Ici chacun sait ce qu’il veut, ce qu’il fait quand il passe.
Ami, si tu tombes un ami sort de l’ombre à ta place.
Demain du sang noir séchera au grand soleil sur les routes.

Chantez, compagnons, dans la nuit la Liberté nous écoute…
Ami, entends-tu ces cris sourds du pays qu’on enchaîne ?
Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?

Oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh… 

 

Superbe interprétation de Marc Ogeret :

 


Tout le pouvoir aux ronds-points !

Mise à jour de « L’essentiel de Résistance 71 de 2010 à 2020 » (PDF)

Posted in actualité, autogestion, coronavirus CoV19, crise mondiale, gilets jaunes, guerres hégémoniques, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , on 3 janvier 2021 by Résistance 71

Résistance 71

3 janvier 2021

Une mise à jour de Jo de l’essentiel de nos publications 2010-2020 en format PDF, qui comprend quelques écrits / publications supplémentaires d’août 2020 au 1er janvier 2021.

Resistance71_L_essentiel_2010-2020_MaJanv-2021
(format PDF)

Les PDF à lire et diffuser sans modération…

2021 au-delà de l’information, la résistance active contre la dictature technotronique qui referme sa grille de contrôle oligarchique violente sur le monde…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, gilets jaunes, guerres hégémoniques, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, société des sociétés, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , on 2 janvier 2021 by Résistance 71

 

 

Le temps n’est plus celui de l’information mais celui de la résistance

 

Jean-Yves Jézéquel

 

31 décembre 2020

 

Source:
https://www.mondialisation.ca/le-temps-nest-plus-celui-de-linformation-il-est-devenu-celui-de-la-resistance/5652395

 

Le discours politique est destiné à donner aux mensonges l’accent de la vérité, à rendre le meurtre respectable et à donner l’apparence de la solidarité à un simple courant d’air.

« Dans des temps de tromperie généralisée, le seul fait de dire la vérité est un acte révolutionnaire. »

(Georges Orwell)

Le jeudi 31 décembre 2020 –  A l’heure actuelle et compte tenu de tout ce que nous découvrons chaque jour à partir de la propagande de l’État, clairement incohérente, mais répondant à une autre logique dont il n’est jamais fait directement allusion, celle du programme détaillé du Forum Économique Mondial qui a théorisé le « Great Reset » [Grande réinitialisation ou Grande remise à zéro], dont chacun sait désormais l’objectif, nous avons compris pourquoi et comment se sont constitués les deux groupes de personnes qui de l’incompatibilité, sont sur le point de passer à l’affrontement … 

1 – Le premier groupe est constitué des « pro vaccins ». Dans ce groupe on trouve tous les gens qui approuvent sans réserve le vaccin pour la simple raison qu’il faut sortir coûte que coûte de cette crise coronavirus et parce qu’il n’y a pas d’autre solution pensent-ils. C’est une sorte de « conviction » s’acheminant vers la « certitude », fabriquée par lassitude et qui l’emporte sur toute raison et esprit critique.

Par facilité, ces personnes ont adopté la croyance en la légitimité de cette stratégie des pouvoirs qui obéissent pourtant à un programme défendu de fait par un nouvel ordre mondial… Ce groupe a été sensibilisé à travers la propagande assurée inlassablement par les médias collabos du système. Le psittacisme journalistique est venu à bout de la résistance intellectuelle de ce groupe dont l’importance varie avec la culture politique et les traditions des pays concernés de l’Occident judéo-chrétien.

En France nous avons un groupe qui gravite autour des 30%, alors qu’en Espagne nous avons le contraire, un groupe qui gravite autour des 70% ! Ce qu’il faut retenir de ce groupe des « pro vaccins », c’est qu’il est dans le confort de la « croyance » permettant d’éviter la responsabilité de la « conscience ».

Les « pro vaccins » vont absorber tous les messages de la propagande, même les messages contradictoires ou incohérents ; ils seront sensibles à tout ce qui va entretenir la peur, tout ce qui va évoquer le danger de mort et toutes les initiatives autoritaires imposées par le Pouvoir, même la cascade des lois liberticides qui vont faire de la vie sociale un cauchemar et provoquer une régression spectaculaire de la civilisation…

Ce monde miné par le capitalisme sous sa forme ultra libérale avait certes besoin d’être bouleversé, mais pas au détriment des plus défavorisés, comme c’est le cas dans le scénario actuel du « Great Reset ».

Enfin, nous devons joindre à ce premier groupe, toutes les personnes qui depuis le début de la crise, ont censuré l’information pour se protéger, car la réalité manipulée et exposée à chaque instant devenait insupportable. Ceux-là ont cultivé une sorte d’indifférence face aux discours pro ou contre « vaccins ». Pour ces gens-là, l’important c’est de ne plus entendre parler du « coronavirus » et de ses effets collatéraux… La stratégie est alors celle de « disqualifier » les avis d’où qu’ils viennent afin de les stériliser en les rendant inopérants.

Ainsi, par exemple, l’évidente non fiabilité des tests PCR créant des « faux positifs » déclarés « contaminés » et « contaminants », sans symptômes, sans morts et sans malades, ne parvient plus jusqu’à la raison raisonnante de ces personnes comme si elles avaient switché un contact spécifique du cerveau, le coupant de la lumière naturelle de la rationalité… C’est une sorte d’autisme provisoire qui s’installe alors dans ce groupe comme si l’extrême priorité devenait exclusivement celle de mettre fin à une insupportable maltraitance ou nuisance subie du matin au soir. 

Ce comportement spécifique du premier groupe se base donc sur la croyance en la parole de la révélation politique de l’État Pontife, détenteur du savoir sur ce que sont les véritables intérêts du bien commun ! 

Toutes les démonstrations, les arguments vérifiés, les expériences professionnelles, les témoignages, la compétence scientifique, les analyses élaborées, objectives, minutieuses, les reportages extrêmement fouillés et détaillés, les études et informations confrontées les unes avec les autres, les résultats indiscutables abondamment documentés se référant à toute opinion contraire, ne sont plus audibles par ce groupe ! La raison n’est plus d’actualité chez les « pro vaccins », c’est la foi en la parole révélée des dieux qui nous gouvernent ! 

Vous pouvez dire tout ce que vous voulez, cela ne change plus rien à la pensée dogmatique ayant scellé la croyance de ceux qui mettent leur foi en la parole sacrée de l’État Pontife infaillible. Tout discours d’opposition est donc vécu par ce groupe comme un blasphème, une pensée hérétique qui doit être châtiée non seulement par l’enfermement, coupant la parole à ceux qui osent encore la prendre, mais plus : par le martyre de ceux qui ont été les porteurs de l’hérésie, des professeurs de médecine, scientifiques de renom, internés en psychiatrie pour un lavage de cerveau approprié destiné à éveiller la conversion et une adhésion confessée publiquement en la parole divine et indiscutable de l’État détenteur de la vérité révélée sur le bien et le mal du peuple… Ce que disent les gouvernants au pouvoir est la vérité, tout le reste n’est que « complotisme », « populisme », « irresponsabilité » et « menace » pour les citoyens obéissants, exemplaires, se préoccupant du bien commun en acceptant la fin de toutes les libertés individuelles et collectives. Voilà le nouveau credo proclamé par les « pro vaccins »… !

2 – Le second groupe est constitué de « délinquants », les détracteurs du vaccin, ceux qui ont un esprit critique et l’usage de leur raison, ceux qui se penchent objectivement sur la réalité en cause, ceux qui sont conscients des raisons, autres que sanitaires, inspirant la stratégie de l’aristocratie stato-financière au pouvoir, les serviteurs du nouvel ordre mondial appliquant scrupuleusement le plan du « Great Reset … »

Ce deuxième groupe a échappé à la manipulation pour ne pas dire au matraquage médiatique intensif, à son pilonnage quotidien du discours de la peur. Les anti vaccins (qui ne sont pas opposés au principe du vaccin en soi mais à la « thérapie génique » qui est en cause dans cette histoire de la Covid-19), sont très informés et ils sont capables d’avancer les arguments intelligents de l’observation rationnelle ; ils se sont documentés hors des circuits verrouillés par les agents du totalitarisme médical ayant fait allégeance à Big Pharma tout acquis à la cause des objectifs du FEM (Forum Économique Mondial) !

Les agents de la promotion des campagnes en faveur des ARNm inoculés massivement aux populations dressées par un chantage stratégique faisant de la « non obligation » déclarée, une authentique obligation de fait, sont des inquisiteurs imbus de leur dogme et au service exclusif du nouvel ordre mondial qui a organisé cette opportunité « coronavirus » pour enfin s’imposer une bonne fois pour toutes aux peuples récalcitrants ! Dénoncer une telle vérité est insupportable au système et conduit tout droit l’hérétique « complotiste » à l’internement agrémenté d’une rééducation psychiatrique…

Dans la même veine, la veille de Noël, on a vu déposé sur les tables de l’Assemblée Nationale française, par cet homme sans charisme affublé du titre de premier ministre, un projet de lois prévoyant l’interdiction faite aux médecins de prendre la parole en matière de médecine, lorsque leur parole publique contredit celle de l’État Tout-Puissant et détenteur de la vérité non contestable !

L’État de droit est définitivement un vieux souvenir : il n’y a plus de Constitution puisque ses principes fondamentaux ont été minutieusement et radicalement épurés, niés en règle par les nouveaux dictateurs qui semblent n’avoir plus aucun compte à rendre à personne. Les médecins ne sont plus autorisés à parler de médecine !

Seul l’État Pontife détient la vérité et seul il peut prononcer une parole que tous doivent religieusement accueillir en silence et à genoux sous peine de répression ou d’internement en hôpital psychiatrique : les Guantanamo de la nouvelle modernité du Régime Orwellien ou la nouvelle colonie pénitentiaire de Kafka désormais inaugurée en France…

Ce deuxième groupe des anti vaccins reste pourtant attentif et sensible aux réalités de leur environnement : il veille particulièrement à ne pas se retrouver avec des services hospitaliers saturés. Il veille également à ce que le nombre de morts soit comparable à celui des années précédentes. Il constate si des mesures sont disproportionnées et n’ont pas de lien avec la réalité du terrain. Il observe si la liquidation des droits fondamentaux coïncide avec l’absence de justification valable … 

De plus, les anti « vaccins » ont également bien compris que l’injection de ce cocktail d’ARNm en question, ne changerait rien aux mesures de distanciation sociale, aux confinements répétitifs, au port du masque… Ils ont parfaitement compris que la convivialité est morte pour de bon parce qu’elle n’est pas compatible avec les prétentions des dictateurs du bouvel ordre mondial. Le contrôle absolu des peuples est la condition sine qua non de ce nouvel ordre mondial ne pouvant exister que par et dans l’arbitraire. La vie privée ne peut plus exister puisqu’elle présuppose une liberté individuelle. Or, la liberté individuelle est anachronique puisque la liberté collective est interdite… Le nouvel ordre mondial ne peut en aucun cas se prévaloir de démocratie ! Accepter le discours officiel des « pro vaccins ARNm » c’est renoncer objectivement à la légitimité démocratique et à toutes les formes de la liberté. Si les partisans « pro vaccins ARNm » ne savaient pas encore cela, c’est dire à quel point leur aveuglement s’avère incurable !

Le temps n’est plus à l’information car ces deux positions incompatibles ne peuvent plus bouger. Argumenter ne peut plus atteindre les dociles à la propagande. Argumenter et démontrer ne peut plus convaincre, ne peut plus modifier les positions. La manipulation s’est incrustée dans les cerveaux qui ont donné raison à la croyance en condamnant la conscience. La lucidité rationnelle a été remplacée par la foi en ce nouvel ordre établi.

Peu importe les arguments avancés, le scandale des conflits d’intérêts dénichés les preuves irréfutables apportées, la vérité sera noyée dans un récit psychotique jouant sur la sidération des personnes qui seront chassées de l’intérieur d’elles-mêmes et enfermées à l’extérieur d’elles-mêmes, ainsi rendues incapables de faire la différence entre ce qu’elles vivent à l’intérieur et ce qu’elles vivent à l’extérieur ! Cette aliénation sera impossible à dénoncer et toute tentative de le faire sera qualifiée de « complotiste ». Les mots du système vont remplacer la réalité, ils seront utilisés à contre-courant et à contre-sens ; ils deviendront porteurs d’idées en rupture complète avec les faits objectifs. Il sera impossible de s’y retrouver et la psychiatrie sera la seule solution proposée, elle qui jouera le rôle du purgatoire de la nouvelle inquisition !

Les Agents inconditionnels du N.O.M. n’hésiteront même plus à avouer publiquement leurs mensonges et les peuples soumis les acclameront parce qu’ils seront devenus incapables de remettre en cause les intentions criminelles de leurs bourreaux appelés bienfaiteurs, faisant acte de foi en leur innocence de gouvernants éclairés et au service des vrais intérêts de l’humanité. Les États sont innocents et au-dessus de tout soupçon. Celui qui remet cette croyance en cause est un blasphémateur, un hérétique et un danger à éliminer par une déportation expiatrice dans la colonie pénitentiaire de Kafka…

Le temps n’est plus à la publication de résultats d’études, des preuves démontrant l’efficacité incontestable de l’hydroxychloroquine/azithromycine ou de l’Ivermectine, ni à la condamnation des mensonges insupportables sur les Remdésivir et autres supercheries de Gilead ; le temps n’est plus à élaborer des courbes démontrant le caractère dérisoire des risques sanitaires et du délire devenu incontrôlable des réactions irrationnelles de la peur/sidération. Surdité, mutisme et aveuglement sont devenus la règle aujourd’hui, pesant de tout son poids sur des gens conditionnés, formatés à la compatibilité sanitaro-totalitaire et privés de tout jugement, devenus incapables d’admettre que des faits objectifs puissent venir démentir la nouvelle réalité qu’ils ont construite pour une survivance inintéressante.

3 – Les Agents inconditionnels au service du nouvel ordre mondial désormais installé à l’occasion de cette « pandémie providentielle », N.O.M. approuvé de plus par le Pape François ayant fait récemment allégeance à ses représentants les plus hauts placés, vont très certainement saisir l’opportunité actuelle qui se présente d’opposer les deux groupes que nous avons identifiés. Cette opposition entre les deux groupes permettra de mettre en place la nouvelle organisation sociale qui opposera les bons et mauvais citoyens, les gens sains, les « croyants » en la légitimité des agents du pouvoir, les dociles, ceux qui obéissent et se soumettent, ceux qui seront qualifiés de « responsables et vaccinés » et les autres, les condamnés, les délinquants, les gens toxiques, les rebelles, les égocentriques et les inconséquents, les  «non vaccinés», les pestiférés à isoler dans un enfer des parias de la société. Le règne de la délation va commencer, la mesquinerie va éclater triomphalement et l’intolérance va installer un nouvel obscurantisme détestable mais aussi la fin de cette civilisation de la répression. Nous devons nous attendre à de grandes violences inévitables dans les temps qui viennent.

Nous sommes nombreux à savoir que cette « vaccination » est totalement inutile sur le plan sanitaire, mais essentielle sur le plan totalitaire. Nous sommes nombreux à savoir que la toxicité de ce produit à ARNm de Pfizer n’a pas été évaluée, raison pour laquelle le Laboratoire s’est défaussé de toute responsabilité en cas de prévisibles problèmes majeurs à venir ! Les États totalitaires seront donc responsables du massacre prévisible à venir !? La validité de cette thérapie génique n’est pas démontrée ; son utilité n’est pas non plus démontrée ; sa nocivité est inconnue ; ses conséquences sur l’humain n’ont pas été démontrées, mesurées, testées… Nous sommes face à une expérimentation mondiale sur les humains considérés comme des cobayes pris en otages au cœur même de la société transformée à cette occasion en un immense laboratoire ! Nous sommes dans un délire collectif, comme nous avons eu déjà l’occasion de l’expliquer. (Cf., article posté dans mondialisation.ca du 31 août 2020 : « Coronavirus : un délire collectif ? »)

Avec le délire, toute logique ou rationalité perd son sens. Le nouvel ordre mondial qui est derrière toute cette mise en scène est intrinsèquement sectaire. L’énorme sacrifice imposé aux peuples est présenté comme salvateur de l’humanité. Il s’agit de se sauver de la catastrophe, du mal, du menaçant virus qui veut

notre extermination. Les nouveaux prédicateurs de cette Église nouvelle disent que ceux qui acceptent les conditions de la survie, échapperont à la fin du monde, à l’Apocalypse. En réalité, il s’agit justement d’être marqués du chiffre de la Bête dont parle l’Apocalypse ! Macron n’avait-il pas prophétisé la venue de la Bête : « Je crois que notre génération doit savoir que la Bête de l’événement est là. » (Cf., Entretien qui a eu lieu le mardi 14 avril 2020 entre Emmanuel Macron et Roula Khalaf, rédactrice en chef du « Financial Times », et Victor Mallet, chef du bureau parisien du FT.)

Cet encodage par nanotechnologie modifiant l’ADN du Sapiens sapiens permettra aux nouveaux esclaves de se déplacer, de voyager, de travailler, de se nourrir, de se divertir sous contrôle… 

En relisant le psychiatre, Dr Jean-Marie Abgrall : « Tous manipulés, tous manipulateurs », éditions First 2003, on retrouve dans ce tableau sur la situation actuelle des hommes, les énumérations traditionnelles concernant la technique courante de la manipulation par les sectes :  il faut isoler les individus en les coupant de leurs liens sociaux et familiaux ; il faut rendre les gens totalement dépendants en les privant de leurs moyens de subsistance habituels ; il faut propager un discours univoque martelé en permanence par les médias collabos de service ; il faut écarter et éliminer toute pensée divergente et tout divergent ; il faut présenter les opposants comme des personnes nuisibles qui ne comprennent ni leur propre intérêt, ni l’intérêt du bien commun supérieur. Nous croyons que l’État Pontife est infaillible et ne veut que notre bien, tous les opposants sont le Mal…

CONCLUSION

Maintenant que les agents de ce pouvoir ont fait tout ce qu’ils pouvaient pour imposer cette vision de l’existence humaine, il n’est plus possible de revenir en arrière, revenir à des positions plus raisonnables et de bon sens. La limite a été franchie et pour combattre ceux qui resteront rebelles, refuseront de se soumettre, il faudra mettre en scène de nouvelles méthodes de répression encore plus radicales. Ce massacre mondial a jeté des millions de personnes dans le camp des pauvres absolus, des déshérités, du chômage de masse, des « inutiles » des parias, des « non essentiels » ! Les suicides ont explosé, la psychiatrie est envahie par ces contingents de nouveaux malades, le « Conseil scientifique », qui n’a rien de scientifique, célèbre sa messe quotidienne à la face d’une population en proie au délire.

A la première alerte de crise « d’incroyance », un nouveau virus, réel ou fictif, sera lâché pour semer la terreur chez les mécréants, renégats ou apostats qui accepteront de se faire « vacciner » à nouveau afin de retrouver l’illusion d’une liberté confondue avec ce nouvel esclavage. Les populations « vaccinées » resteront ad vitam aeternam positives, contagieuses, masquées, confinées, maltraitées. La supercherie est sans complexe puisque les serviteurs de ce nouvel ordre mondial savent déjà à quel moment va venir la « nouvelle vague » de l’attaque virale ; puisque ces gourous au service de la « Bête » ont déjà annoncé les reconfinements successifs à venir ! La science pas plus que les raisons sanitaires n’ont rien à voir là-dedans : le seul motif valable qui apparaît est bien celui d’un dressage enfin absolu réalisé à échelle mondiale sur une population maltraitée à souhait ! La science a été disqualifiée, conjurée même et nous sommes revenus à l’obscurantisme idéal pour un règne sans partage du pouvoir absolu ayant pris pour nom le nouvel ordre mondial !

Les « complotistes » avaient précisément annoncé tout cela. Si les « Hold Up » et autres « Covid-19 : Mal Traités » ont été si violemment attaqués et censurés de partout, leurs auteurs menacés de mort, persécutés, harcelés par tous les moyens coercitifs aux mains des États, c’est précisément parce qu’ils disaient vrai et aujourd’hui nous découvrons à quel point ils représentaient en effet, une menace extrême, le sabotage systématique du programme en marche ! 

L’humanité est en danger. L’isolement des personnes est générateur de mort. La destruction des lieux de convivialité fait partie de ce plan du « Great Reset ». L’homme est aussi un « animal sociable », disait Montesquieu. Installer comme norme et nécessité la « distanciation sociale », le « confinement », le contrôle des rencontres, les échanges et leurs motivations, c’est commettre la pire des violences volontaires contre la nature humaine en étant certain de la faire mourir assurément. Qui veut tuer à ce point l’humanité ? Qui veut piller ce qui la rendait unique en ce monde ? Qui veut prendre sa place ?  

Le temps présent n’est plus à l’information, aux arguments en béton armé, aux démonstrations imparables contre la supercherie mondiale en cours, le temps présent est devenu celui de la résistance acharnée, de la rébellion et de la contre-attaque sans tergiversations ni doute possible… Le temps présent est venu de risquer sa vie pour cette part d’humanité qu’on aime !

Bonne année 2021, santé et liberté, convivialité, solidarité !

= = =

Voir notre page « Coronavirus, guerre contre l’humanité » et ses mises à jour régulières…

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir !

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

 

SRAS-CoV-2 et dictature sanitaire… Décryptage d’une « pandémie » annoncée et critique de la critique officielle du documentaire « Hold Up »…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, gilets jaunes, guerres hégémoniques, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 22 novembre 2020 by Résistance 71

Ite missa est ! La “pandémie” COVID19 enfin décryptée

Jean-Yves Jézéquel

18 novembre 2020

url de l’article original:
https://www.mondialisation.ca/ite-missa-est-la-pandemie-covid-19-enfin-decryptee/5651204

Voilà, la Messe est dite ! Maintenant nous savons clairement, tout ce que nous supputions, depuis le début de cette « crise » provoquée, volontaire, en nous posant bien des fois la même question : « Mais à qui donc profite ce désastre sans nom, cette hécatombe programmée, ce massacre organisé détruisant tous les secteurs de la vie économique, politique, sociale, individuelle, sans proposer une autre manière de vivre en harmonie avec la Terre ? »

L’ensemble des articles publiés dans Mondialisation.ca sur toutes les questions gravitant autour de la COVID-19, représente un dossier exhaustif, détaillé, exceptionnel, de données, d’informations et d’analyses qui, dès le début, de cette « crise », voyait juste, quant aux « non-dits » de cette affaire, quant à la partie immergée de l’iceberg qui venait soudainement saborder la vie politique, économique et sociale de tout l’Occident, en achevant sans scrupules les acquis de la liberté pour les peuples.

[Note de R71: voir aussi notre page « Coronavirus, guerre contre l’humanité »]

Relevons que cette tentative de meurtre voulait en tout premier lieu entraîner avec elle la Chine et la Russie. Il faut souligner aujourd’hui, que ce bloc de l’Est a su mettre vigoureusement en échec la destruction programmée pour l’imposition d’un Nouvel ordre mondial dont le programme a si bien été détaillé par le FEM (Forum Économique Mondial). Bien évidemment, nous trouvons les chiens de garde habituels qui, assumant leur mission, n’ont pas manqué de décrier les méthodes « dictatoriales » de la Chine et de la Russie, mais sans savoir vraiment ce que font la Chine et la Russie dans le secret de leur résistance à l’hégémonie occidentale, autour de la question COVID-19. C’est un autre sujet à lui tout seul, qui mériterait une enquête de fond…

( Cf., Le Forum économique mondial (FEM) vient de publier (octobre 2020) un livre blanc intitulé « Resetting the Future of Work Agenda – in a Post-Covid World” (Réinitialiser l’agenda du travail de demain – dans un monde post-covidien). En français voir : Le Sommet pour la réinitialisation de l’emploi – FEM )

Tout ce que nous avons découvert dans le film « Hold-Up », coréalisé par Pierre Barnerias et Christophe Cossé, présenté comme une synthèse sur l’histoire de ce « massacre coronavirus », a été accusé avec une violence inouïe, de « reportage complotiste » et censuré sans ménagement dans tous les médias qui sont aux mains des quelques patrons milliardaires de l’aristocratie stato-financière au pouvoir, fondamentalement engagée dans ce « coup d’État sanitaire » pour le triomphe indiscutable de la société Orwellienne enfin presque advenue. 

Lorsqu’un grand homme, au-dessus de tout soupçon, Arnaud Mercier, professeur en sciences de l’information et de la communication à l’Université Panthéon-Assas, commente le fait « indubitable » de la « Fake news complotiste » dans ce reportage construit sur « les règles du journalisme authentique », il souligne indirectement le fait que, seule la « factualité » est la règle de la « vérité journalistique » et que ce reportage, en quelque sorte, pèche gravement en se référant beaucoup plus à « l’existentialité » ! Arnaud Mercier dit : « Plus le système, que ce soit le monde politique, les scientifiques ou les médias, cherche à s’opposer à la factualité, plus certains vont y voir la preuve que ce que dit le documentaire est digne d’intérêt ou digne de foi. »

En réalité il traite de « rumeur » le contenu même de ce reportage et par définition, une « rumeur » est mensongère ! Je renvoie le lecteur à mon article « Coronavirus : un délire collectif », posté le 31 août 2020 sur ce même média indépendant, qui montrait justement que la « rumeur » était le fondement du délire collectif engendré par les décisions unilatérales du pouvoir macronien en France, avec la complicité de ses motivations conscientes et inconscientes de volonté de puissance. Précisément, la « rumeur » n’est pas applicable à ce reportage authentiquement anti-complotiste, mais justement à ce qui a permis les incohérences volontaires des mesures gouvernementales toutes prises à huis-clos, sans concertation aucune avec les autres instances du pouvoir et des contre-pouvoir! 

Puis, notre professeur d’Assas explique le fait d’une adhésion massive à ce reportage par la question de la « croyance idéologique ». Les gens adhèrent à cette démonstration parce que ce discours « correspond » à ce qu’ils ont envie de « croire » ! La « factualité » est donc relativisée selon cette présentation des choses et par le fait même c’est « l’existentialité », la réalité existentielle qui est clouée au pilori. Car, dans notre monde, il n’y a de place qu’à la réalité factuelle dite par le seul autorisé à la proclamer : le pouvoir. Chacun doit se poser la question : « Qui décide ce qui relève du factuel et ce qui relève de l’existentiel ? »

Aucun journaliste, quel qu’il soit, ne peut prétendre à la pure objectivité : tout récit journalistique passe par le filtre existentiel, le vécu, le ressenti de la personne humaine qui fait son travail d’informateur. L’objectivité pure et simple d’un discours « factuel » au-dessus de tout soupçon, n’existe pas, (il est d’ailleurs inintéressant en soi) et le fait de le prétendre tranquillement en regardant de haut les pauvres « croyants complotistes », donne la certitude que le « politiquement correct », la « pensée unique », « la vérité révélée du pouvoir médiatique en place », via, dans ce cas un professeur de l’Université – qui elle, vous le savez, est garante du dressage étatique – sont les pires mensonges que même la « rumeur » est incapable d’égaler ! L’Université représente le pouvoir de la pensée contrôlé par l’État. Ses serviteurs sont donc conformes à son projet de formatage des intelligences et des consciences. Or, tout pouvoir se prévaut d’une « innocence », sans quoi il ne serait pas pouvoir. Tout pouvoir se dit « innocent », « le vrai et le bien », faute de quoi personne ne pourrait se soumettre à lui. Comment peut-il prétendre à une telle « vertu » ? En se basant implicitement, sans le dire, sur une matrice théocratique fantasmatique lui donnant sa « légitimité » indiscutable. (Cf., sur l’analyse d’Arnaud Mercier,  voir ladepeche.fr, le 16 novembre 2020)

On peut donc adresser la même critique aux commentateurs zélés défendant les « élites » de la bien-pensance, en les renvoyant à leur « complotisme » spécifique : celui de la vérité révélée par le pouvoir impliquant une transcendance, celle de l’État qui est le « Pontife infaillible » de la société laïque. 

Conclusion : entre la « réalité factuelle » et la « réalité existentielle », c’est la réalité existentielle qui l’emporte, car c’est elle qui traduit précisément le vécu des personnes qui sont confrontées à la réalité. La « réalité factuelle » n’a aucun intérêt en soi, car elle ne dit rien à personne, elle est figée, parole morte dans le discours des sectateurs du dogme de la « révélation » étatique. Ce n’est pas ce que « dit le pouvoir » qui est important, c’est ce que vivent les personnes réelles qui est important ! Voilà pourquoi « Hold Up » l’emporte sur le discours officiel des « élites » qui s’agitent avec violence contre le « complotisme imposteur » des insoumis et des contestataires de la parole sacrée de l’État Pontife. Les serviteurs dévoués du pouvoir, considèrent ainsi logiquement ce reportage « Hold-Up » comme blasphématoire et réagissent avec fanatisme !

Voilà aussi pourquoi, dans les médias collaborateurs des « autorités », on a eu le droit à une avalanche de menaces, de censures intempestives, de condamnations, et d’une volonté de criminaliser la parole critique, le ressenti des personnes, ressenti accusé d’être « rumeur », mensonge, c’est-à-dire hérésie au regard du dogme tout puissant de la révélation étatique et donc passible de la répression inquisitoriale et du bûcher, lynchage médiatique et persécution moderne du récalcitrant ! On a appris que Pierre Barnerias était non seulement censuré et rejeté de partout, mais harcelé par les limiers de Bercy et subissant tous les tracas administratifs classiques lorsque l’on veut faire crever rapidement un empêcheur de tourner en rond ou un lanceur d’alertes… Cet acharnement du système contre un journaliste indépendant ne peut être pris que pour un aveu confirmant toujours plus la vérité de ce qui a été dénoncé… 

Edgar Morin disait : « Toute contestation d’une affirmation officielle ou d’une croyance largement répandue est désormais considérée comme « complotiste » . (Edgar Morin, sur Twitter, le 14/11/2020)

Faisant partie des « élites » qui, selon Laurent Alexandre, fondateur de Doctissimo, doivent éliminer purement et simplement les « inutiles », les réactionnaires violents de LREM et les commis d’office de la « bien-pensance », se sont mobilisés pour hurler au scandale, pour écumer de rage contre ce reportage insurrectionnel, et débiter les mesures de répression qui seront prises contre tous ceux qui se laisseront aller à rejeter le conditionnement de la peur ; contre tous ceux qui oseront n’avoir pas peur ou plus peur ; contre tous ceux qui seront considérés comme criminels ayant osé penser autrement que les dieux qui nous gouvernent !

(Nota Bene : Selon Emmanuel Todd, ces « inutiles » dont parlent les « élites », sont constitués de tous ceux qui font partie de la classe des professions intermédiaires : de certains intellectuels et professions indépendantes, les artisans et les ouvriers qualifiés, paysans et employés qualifiés. Cette catégorie sociale n’a pas la conscience d’exister en tant que classe, car elle est informelle et très diversifiée dans ses structures. Puis, le prolétariat, l’essentiel des Gilets jaunes (composé aussi d’un grand nombre de personnes de la classe précédente), regroupant les ouvriers et les employés non qualifiés, avec leur fraction importante d’immigrés. Ce prolétariat se pense très clairement ouvrier, défavorisé, opprimé, Français mais exclu. C’est surtout dans ces deux classes sociales maudites que se « recrutent » les « complotistes » et « inutiles » ou « hérétiques » pour la bien-pensance. Les Bobos et l’aristocratie stato-financière ne représentent que 28% de la population. Le problème majeur qui se pose aux « élites » c’est que les « complotistes » se recrutent majoritairement dans le groupe le plus important de la société : 72% !) 

C’est ce qui explique en bonne partie pourquoi les défenseurs de la classe au pouvoir se mettent dans tous leurs états pour essayer de discréditer ceux qui osent n’avoir plus peur en encourageant un grand nombre de leurs concitoyens à ne plus répondre aux injonctions de la peur et à une salutaire et résolue désobéissance civique !

Nous avons désormais en mains, tous les critères qui nous permettent de comprendre cet acharnement et comment les « élites » sont tout à fait prêtes à aller jusqu’à construire des camps dits de « quarantaine et d’isolement » pour les positifs de la COVID-19 et qui sont donc ouvertement des « camps de concentration » pour « l’isolement » des contestataires, comme il en est déjà question au Canada. Le parlementaire Randy Hillier a posé des questions claires et précises sur l’appel d’offres du Gouvernement fédéral pour les « camps d’isolement/quarantaine » en Ontario. (Cf., https://www.youtube.com/watch?v=AzWLlfwfD4Y )

En France on a entendu parler d’un « Guantanamo » français qu’il faudrait construire et qui devrait servir à mater toute rébellion contre les autorités politiques, sanitaires et « scientifiques » ! C’est, même au simple stade de l’évocation d’une éventualité, quelque chose de sidérant et de réellement abject !

Nous voyons surgir de ces « élites » une pensée typiquement « nazie » et des réflexes typiquement « nazis » de répression et d’élimination… Il est vrai que c’est parfaitement inquiétant d’entendre un Laurent Alexandre, déjà cité, affirmer publiquement et devant une assemblée de jeunes étudiants, future « élite » de la France : « Il faut éviter la multiplication des Gilets jaunes, ce sont des êtres inutiles et substituables ! »

La formulation est odieuse et si nous souhaitons, en effet, qu’il n’y ait plus de Gilets jaunes, parce que tous auraient les mêmes chances et les mêmes droits dans une solidarité, une liberté, une justice et une fraternité, la motivation du fondateur de « Doctissimo » est tout autre : elle est criminelle, elle exprime l’élimination de gens qui sont inutiles et que l’on peut remplacer par des robots par exemple ! L’être humain est humilié dans ce discours et l’arrogance représentative de cette « élite » est insupportable. Le mépris est destructeur, il est meurtrier !

Chacun doit prendre conscience que cette espèce de « renouveau » d’un « eugénisme » de classes s’est réveillée et que les « élites » ont organisé un monde dans lequel il n’y a plus de place pour les pauvres, pour ceux qui ont moins reçu que d’autres, pour le partage et la solidarité…

Comme il est difficile de faire entendre à beaucoup de ceux qui seront impitoyablement éliminés, à quel point ils se bercent d’illusions. Souvenez-vous que beaucoup de Juifs ont répété à quel point un certain nombre d’entre eux ne cherchait pas à se cacher ou à fuir tant qu’il en était encore temps, tellement ils se trouvaient dans l’impossibilité d’imaginer qu’ils pouvaient faire partie d’un plan génocidaire de masse. On a l’impression d’être revenus à cette époque et à ce genre d’éventualité inconcevable pour nous, mais cette fois à l’adresse du plus grand nombre : les « inutiles » !

« Hold-Up » est un révélateur en quelque sorte. Ce film démontre à quel point l’humanité occidentale a régressé ; à quel point la violence des dominants sur les dominés a été exacerbée ; à quel point le pouvoir et l’argent sont la plaie de ce monde…

« Vous ne réalisez pas à quel point il est difficile d’exposer la vérité dans un monde rempli de gens qui ne sont pas conscients de vivre dans le mensonge. » (Edward Snowden)

= = =

A voir, dernière analyse du Pr. Raoult sur la chute brutale de l’épidémie à Marseille ainsi que la fumisterie du Redemvisir, médicament inutile et dangereux, poussé à la vente par des intérêts bien particuliers:

Notre page “Coronavirus, guerre biologique contre l’humanité”

Visionner le documentaire Hold Up:

https://odysee.com/@laileastick:4/HOLD-UP-Le-film-documentaire-en-version-intégrale:8

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir !

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie


Esprit Gaulois…Esprit de Cheval Fou
Hoka Hey !

Résistance politique : Quand la radicalité (la racine des choses) nous connecte au plus profond

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, coronavirus CoV19, crise mondiale, démocratie participative, gilets jaunes, guerres hégémoniques, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 19 novembre 2020 by Résistance 71

 

 

“Qu’est-ce que l’État ? C’est le signe achevé de la division dans la société, en tant qu’il est l’organe séparé du pouvoir politique: la société est désormais divisée entre ceux qui exercent le pouvoir et ceux qui le subissent. La société n’est plus un Nous indivisé, une totalité une, mais un corps morcelé, un être social hétérogène… »
~ Pierre Clastres ~

“Oui, il a été inventé là une mort pour les multitudes, une mort qui se vante d’être la vie: en vérité un fier service rendu à tous les prédicateurs de mort. J’appelle État le lieu où sont tous ceux qui boivent du poison, qu’ils soient bons ou méchants… État le lieu où le lent suicide de tous s’appelle… la vie.”
“Là où cesse l’État, c’est là que commence l’Homme, celui qui n’est pas superflu : là commence le chant de ce qui est nécessaire, la mélodie unique et irremplaçable. Là où cesse l’État — regardez donc mes frères ! Ne les voyez-vous pas, l’arc-en-ciel et les ponts du surhumain ?”
~ Friedrich Nietzsche, “De la nouvelle idole” ~

“La division majeure de la société, celle qui fonde toutes les autres, y compris sans doute la division du travail, c’est la nouvelle disposition verticale entre la base et le sommet, c’est la grande coupure politique entre détenteurs de la force, quelle soit guerrière ou religieuse et les assujettis à cette force. La relation politique du pouvoir précède et fonde la relation économique d’exploitation. Avant d’être économique, l’aliénation est POLITIQUE, le pouvoir est avant le travail, l’économique est une dérive du politique, l’émergence de l’État détermine l’apparition des classes.
~ Pierre Clastres ~

 


Dans l’esprit Gilets Jaunes… Aouh ! Aouh ! Aouh !

 

La radicalité nous connecte au fond des choses

 

Camille Mordelynch

 

Tiré de la revue “Rébellion” no89 (octobre 2020), organe de communication de l’Organisation Socialiste Révolutionnaire Européenne (OSRE)

 

Reproduction du texte : Résistance 71

 

La révolte des Gilets Jaunes s’inscrit dans l’histoire des luttes de classe et participe d’un mouvement historique d’abolition des structures d’asservissement, que ce soient celles de l’État, de l’argent, ou de la marchandise. Cette dynamique générale et émancipatrice de la tyrannie capitaliste n’a jusqu’à présent pas aboutie, et la révolution, si nous hâtons son avènement, reste un horizon encore indépassable. Mais comment l’envisageons-nous ?

Tout d’abord selon une nécessité historique, tout mode de production étant limité dans le temps, et donc voué à mourir, la révolution n’aura lieu que lorsque la volonté humaine d’émancipation rencontrera les conditions réelles et objectives de déliquescence du capital, c’est à dire lorsque le capitalisme sera incapable de se régénérer et d’étouffer la protestation. En parlant du socialisme comme dépassement nécessaire du capitalisme parvenu à sa fin (c’est à dire miné par ses contradictions), Rosa Luxembourg écrit :

“Le socialisme ne découle donc pas automatiquement et en toutes circonstances de la lutte quotidienne de la classe ouvrière. Il naîtra de l’exaspération des contradictions internes de l’économie capitaliste et de la prise de conscience de la classe ouvrière, qui comprendra la nécessité de les abolir au moyen de la révolution sociale.”

La révolution adviendra donc lorsque la conscience révolutionnaire parvenue à maturité rencontrera la conjoncture économique favorable à sa mise en application. A un stade suffisamment avancé de décrépitude du capital, le prolétariat conscient de lui-même sera donc en mesure de triompher de la classe détentrice des moyens de production. Il est important de noter qu’à ce moment là, en mettant fin à sa domination, le prolétariat (*) s’auto-abolira en tant que classe exploitée.. Cette finalité plus que cruciale, différencie le vrai du faux : la conscience révolutionnaire authentique veut la suppression de sa propre condition de prolétaire. Le prolétariat affranchi de son aliénation n’est déjà plus le prolétariat.

A l’inverse, les contre-révolutionnaires et en premier lieu les syndicats, ont brillé en janvier dernier par l’endiguement des aspirations à la grève générale. Présents dans la rue pour défendre leurs avantages catégoriels, désireux de négocier des aménagements concernant la réforme des retraites, la bureaucratie syndicale compte soutirer quelques miettes au gouvernement pour mieux reconduire l’aliénation du travailleur. Il n’est pas question de supprimer l’exploitation, mais de la rendre plus supportable. Le syndicalisme, ayant vendu son autonomie au profit des subventions étatiques, ne peut se situer que dans le compromis et le réformisme, tandis que la révolution se trouve au-devant de la radicalité. La révolution, en tant qu’elle bouleverse en profondeur l’ordre établi, ne peut qu’être radicale, a contrario d’un réformisme prisonnier de sa tempérance. Et si l’on en croit son étymologie (radix, la racine), la radicalité nous connecte au fond des choses. : il s’agit de s’en prendre à la racine du problème et non d’en aménager les effets. Le révolutionnaire ne cherche pas à adapter le capital mais à l’anéantir. Il vise un absolu : la libération totale du travailleur et plus généralement celle du genre humain, car c’est effectivement l’affranchissement de l’Homme, reprenant prise avec lui-même, qui est en jeu dans ce combat contre la tyrannie de l’Avoir.

La radicalité révolutionnaire naît de l’intransigeance d’un vouloir vivre : nous sommes guidés par une pulsion d’ordre vitale, par la volonté de VIVRE enfin pleinement. Nous ne voulons plus nous résigner à l’errance imposée par la vaste simulation de notre société moderne. En son sein, le mal-être y est diffus, la perte de sens y est générale. N’y a t’il pas ici la preuve d’une inadéquation ontologique entre ce qui constitue notre humanité, et la vie factice à laquelle cette société nous résout ? Le malaise ambiant témoigne du fait que quelque chose d’inaltérable en nous résiste à un capitalisme qui, dans son expression thanatique et sa logique mécaniste, participe à l’extinction du vital en chosifiant le vivant, le réel, les corps. Ainsi, le capital culmine dans la marchandisation généralisée de tout de qui Est (jusqu’à la procréation, menacée aujourd’hui de tomber sous le joug des lois mercantiles). Mais pour contrer cette conséquence mortifère, l’humanité subversive nichée en notre Être demande à jaillir. De son jaillissement, tous les verrous y seront pulvérisés, avec au bout du chemin,  la création d’une communauté humaine fraternelle, débarrassée de l’égoïsme marchand. C’est ce a quoi aspire le fond d’humanité en chacun de nous, ce fond qui anime la lutte et la fait vibrer : cette vibration d’où résonne l’appel viscéral d’une reconnexion avec le réel par l’autre, par la nature, par la spiritualité. Mais cela implique de tout détruire pour tout reconstruire. Les débris du capitalisme devront s’en tenir à devenir les tombeaux de l’histoire, sans quoi rien de véritablement sain et durable ne pourra germer. La révolution ne se poursuivra qu’en bâtissant quelque chose de radicalement nouveau, faisant de nous les architectes d’un monde à inventer. Autant dire qu’en voulant aller au bout des choses, on ne sait pas bien vers quoi on s’avance, mais l’important est d’avancer toujours plus ! Même si le sens de l’Histoire nous dépasse, il revient à nous de l’écrire.

Notre tâche, que ce soit celle de la révolution ou de ce qui devra suivre, s’annonce colossale. Et si les Gilets Jaunes ont prouvé que la bravoure et l’ardeur révolutionnaires ne sont pas mortes, il nous reste à consolider le caractère offensif de nos esprits pour être à la hauteur des enjeux à venir. Les ateliers révolutionnaires que nous avons récemment mis en place sont une tentative d’œuvrer modestement en ce sens. Ces groupes de partage de connaissances ont été créés dans l’optique de nous nourrir des pensées empreintes de lutte radicale. A nous, héritiers, de les rendre vivantes afin de nous ériger en révolutionnaires radicaux, adroits et instruits, capables de porter le coup fatal au système… par amour de l’humanité !

(*) Note de R71 : précisons ici ce que constitue le prolétariat, qu’est-ce qu’un prolétaire ? C’est quelqu’un qui ne possède que sa force de travail à vendre pour pouvoir vivre en société capitaliste et reproduire par le biais de l’exploitation, les schémas capitalistes de cette exploitation. La société humaine aux XXème et XXIème siècles est constituée de 99% + de prolétaires. Il est important de ne pas assimiler un “prolétaire” à un seul “ouvrier” comme bien des gens le font. Un paysan / agriculteur, un petit patron de PME et un gérant d’agence bancaire sont des prolétaires tout comme l’ouvrier, qu’ils le sachent et l’admettent ou non, là parfois réside le problème… 
Tout salarié est prolétaire car dépendant de son salaire, nouvel forme d’esclavage, pour (sur)vivre. Seuls les grands rentiers, spéculateurs du capital, qui ne travaillent pas et ne vivent que de rentes spéculatives, fictives ou réelles dans un système où l’argent lui-même est devenu une fiction, constituent la “classe capitaliste”, tout le reste est prolétaires assemblés dans un vaste prolétariat mondial, corvéable à souhait. Certes il existe des strates dans le prolétariat, comme par exemple ce qu’on appelle les “classes moyennes”, “inférieures” et “supérieures”, mais ces strates artificielles ne sont en rien des “classes” sociales, il n’y a que deux classes sociales: les “capitalistes” qui vivent richement de spéculation sans travailler (sans doute moins de 1% aujourd’hui de la population mondiale), sans avoir à vendre leur force de travail et les “prolétaires” stratifiés mais qui tous dépendent de revenus salariaux et constituant quelque 99% ++ de la population mondiale.

= = =

“L’Etat, cet instrument de coercition aux mains de minorités privilégiées dans la société, dont la fonction est de mettre les larges masses sous le joug de l’exploitation économique et de la tutelle intellectuelle, est l’ennemi juré de tous les rapports directs des hommes entre eux ; il cherchera toujours à ce que ceux-ci ne s’établissent que par l’intermédiaire de ses médiateurs.
Aussi l’histoire de l’Etat est celle de la servitude de l’homme…”
~ Rudolph Rocker, 1919 ~

« La machine de l’État est oppressive par sa nature même, ses rouages ne peuvent fonctionner sans broyer les citoyens, aucune bonne volonté ne peut en faire un instrument du bien public ; on ne peut l’empêcher d’opprimer qu’en le brisant. »
~ Simone Weil ~

“La vaste majorité des humains est déconnecté de la terre et de ses produits, de la terre et des moyens de production, de travail. Ils vivent dans la pauvreté et l’insécurité. […] L’État existe afin de créer l’ordre et la possibilité de continuer à vivre au sein de tout ce non-sens dénué d’esprit (Geist), de la confusion, de l’austérité et de la dégénérescence. L’État avec ses écoles, ses églises, ses tribunaux, ses prisons, ses bagnes, l’État avec son armée et sa police, ses soldats, ses hauts-fonctionnaires et ses prostituées. Là où il n’y a aucun esprit et aucune compulsion interne, il y a forcément une force externe, une régimentation, un État. Là où il y a un esprit, il y a société. La forme dénuée d’esprit engendre l’État, L’État est le remplaçant de l’esprit.”
~ Gustav Landauer, 1911 ~

= = =

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir !

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

 


« Ça suffit ! »

Ingénierie sociale et manipulation…

Posted in actualité, crise mondiale, média et propagande, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , on 1 octobre 2020 by Résistance 71

 

 

Le démon

Dans les jours où étaient nouvelles pour moi
Toutes les impressions de l’Être —
Et les regards des jeunes filles,
Et le bruissement des forêts,
Et le chant du rossignol la nuit, —
Où les hauts sentiments,
La liberté, la gloire et l’amour,
Et l’inspiration des arts
Troublaient mon sang si fort,
Un mauvais esprit vint me trouver en secret,
Ombrageant d’une mélancolie soudaine
Les heures d’espoirs et de plaisirs.
Ces rencontres étaient tristes :
Son sourire mystérieux,
Ses paroles cyniques,
Versaient un poison glacé dans mon âme.
Par ses mensonges perpétuels
Il bravait le destin ;
Il appelait illusion le Beau ;
Il méprisait l’inspiration ;
Il ne croyait ni en l’amour ni en la liberté —
Il regardait la vie en se moquant
Et rien dans la Nature ne trouvait grâce à ses yeux.

Alexandre Pouchkine, 1823

Oligarchie, ploutocratie et mythologie du « mérite »… L’harmonie de la complémentarité de notre diversité est le seul antidote viable à l’arrogance élitiste en place

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, coronavirus CoV19, crise mondiale, gilets jaunes, guerres hégémoniques, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 30 septembre 2020 by Résistance 71

 

 

« Ce n’est pas avec la désobéissance civile que nous avons un problème, il me semble plutôt que c’est avec l’obéissance… »
~ Howard Zinn ~

 

La ploutocratie occidentale a t’elle raison de mépriser le peuple ?

 

Dominique Muselet

 

28 septembre 2020

 

url de l’article original:

https://www.salaireavie.fr/post/la-ploutocratie-occidentale-a-t-elle-raison-de-mépriser-le-peuple

 

Le président LR du département du Loir-et-Cher, Nicolas Perruchot, a été enregistré à son insu lors d’une réunion des élus de sa majorité. Florilège :

« Ne l’oubliez jamais quand vous allez refaire campagne, la plupart des gens, pardonnez-moi, sont cons. Une très grande majorité, au moins 80%, pas 30. Sachez-le, ils sont d’un niveau éducatif très moyen, et de plus en plus moyen, et malheureusement ils sont bêtes. »

« Nous avons, nous, une information qu’il faut essayer de donner de la manière la plus simple ou simpliste possible. Moi, je le dis souvent, n’oubliez pas qu’on s’adresse à des CE1 ou des CE2, quoi ».

Nicolas Perruchot, a été immédiatement unanimement condamné sur les plateaux de TV par ses pairs. Dans leur indignation, certains l’ont même traité de con. C’est bien vrai que Perruchot est con d’avoir dit tout haut ce que presque tous les nantis et autres privilégiés pensent mais se gardent bien de dire, vu que leur fonds de commerce dépend de la connerie des gens. La ploutocratie parasitaire croit, avec Goebbels, que sa prospérité repose sur la destruction de toute velléité, de toute capacité de penser chez le petit peuple.

Goebbels et la Novlangue

Jean-Paul Fitoussi, interviewé par Xerfi canal, nous rappelle opportunément que Goebbels disait : « Nous ne voulons pas convaincre les gens de nos idées, nous voulons réduire le vocabulaire de telle façon qu’ils ne puissent plus exprimer que nos idées* ». Cette réduction du langage, que Fitoussi appelle la Novlangue, est la norme aujourd’hui. Il raconte, avec un demi-sourire désabusé, comment il en a pris conscience, il y a une dizaine d’années, lorsque le présentateur d’une émission de TV à laquelle il allait participer, lui a dit : « Surtout soyez simple ! Ils ne comprennent pas ! » Sur le moment il a pensé : « Ils prennent les gens pour des cons ! » Puis il a pensé à Goebbels : appauvrir le langage, c’est appauvrir la pensée…

Réduire et détourner le langage, vecteur de la pensée, sont les deux mamelles de la propagande. On sait maintenant que lorsqu’un pouvoir brandit un étendard, c’est pour faire tout le contraire. Jean-Paul Fitoussi l’explique à propos de la réforme des retraites : « qui fait miroiter l’égalité pour entériner la plus grande des inégalités, qui est l’inégalité devant la mort. On dit : pour chaque euro cotisé on aura la même retraite, mais en réalité on ne meurt pas au même âge. Et donc, avoir le même rendement par euro cotisé est d’une injustice absolue, selon que vous vivez 65 ans ou 80 ans. On se moque du monde ! »

Il en est de même des sacro-saints droits humains et autres valeurs démocratiques et sociétales, dont on se gargarise sur les plateaux de TV, et qui, dans la vraie vie, servent à cautionner les plus grands crimes et les pires injustices.

Des mots et des actes

Partout, en Occident, les mots ont remplacé les actes, le réel. Le social qui exigeait des actes concrets a été remplacé par le sociétal qui se satisfait de belles promesses. Le féminisme, par exemple, bien qu’hégémonique, n’a même pas réussi à obtenir que les femmes soient payées au même tarif que les hommes. La situation des femmes a même empiré. Le combat contre les inégalités de genre se réduit aux violences faîtes aux femmes. Ça ne remet pas le système capitaliste en question, ça ne coûte rien et ça fait de l’effet.

Paradoxe des paradoxes, mais la vie est faite de paradoxes, ces mêmes mots qui ne veulent plus rien dire quand ils sortent de la bouche des puissants, sont maintenant réprimés et sanctionnés, plus que les actes mêmes, quand ils sortent de la bouche des gens qui n’ont pas de fortune, ni de réseaux.

 Ainsi, le racisme est considéré comme un des plus grands crimes de notre époque. Pire que le viol ou la pédophilie ! La preuve, DSK poursuit une carrière tout à fait convenable : « À la tête de la société Parnasse international, un cabinet de conseil basé au Maroc, il a réalisé près de 21 millions d’euros de bénéfices en cinq ans, indiquait récemment le magazine L’Obs. Une somme exonérée d’impôts grâce à son installation dans la zone franche de Casablanca. Matzneff vient tout juste de se voir privé des aides d’état qui lui ont permis jusqu’ici de se vanter, dans de médiocres romans, de ses exploits pédophiles. Et Polanski jouit de tous les honneurs en France où il s’est réfugié pour échapper à la justice de son pays après avoir violé de manière ignoble une gamine de 13 ans. Il a reçu un Oscar l’année dernière et est toujours membre des Césars. On a assisté dernièrement à l’apothéose du simulacre sociétal lorsque la pseudo-féministe Caroline Fourest est venue défendre le pédéraste Polanski à la TV, devant un Gérard Miller passablement choqué, dans une alliance contre-nature dictée par de simples intérêts de classe (elle est aussi membre des Césars).

Par contre, Gallieno, qui n’a jamais violé personne mais a proféré des injures raciales et antisémites en état d’ivresse, a été irrémédiablement détruit, tout comme Dieudonné, Soral, Garaudy et tant d’autres, accusés à tort ou à raison de ce délit verbal.

Un racisme de classe ?

Tout excès, toute disproportion doit interroger. Les réactions excessives sont toujours le signe d’un dysfonctionnement. On va peut-être m’accuser de faire de la psychologie de bazar, mais, je l’ai constaté personnellement, on a tous tendance à ne pas tolérer, chez les autres, le reflet de nos tares et perversions, surtout quand elles sont inconscientes. Il me semble que si la ploutocratie capitaliste réprime avec la dernière violence le racisme ordinaire, c’est en partie parce qu’il existe dans les hautes sphères, un racisme bien-pensant, un racisme de classe. La sortie de Perruchot, après d’innombrables autres** en témoigne et si personne sur le plateau ne le pointe, c’est parce qu’ils le partagent tous. Ils croient tous qu’ils sont là parce qu’ils le méritent, parce que, quelque part, ils valent mieux que les autres, leur sont intrinsèquement supérieurs. Alors que nous avons compris depuis longtemps que, s’ils sont là, c’est juste parce qu’ils promeuvent la Pensée unique, qui est au cœur de la propagande du système qui nous régit, soit qu’ils y aient intérêt, soit qu’ils acceptent de le faire moyennant des avantages et de privilèges.

Leur racisme n’a pas la même origine que le racisme ordinaire, souvent issu de la peur ou de la méconnaissance de l’autre. Le racisme de classe est plutôt l’héritier du racisme scientifique des planteurs de coton et des colons. Le système capitaliste a évolué. Il ne repose plus sur l’esclavage des noirs comme aux Etats-Unis, ou l’exploitation des pays vaincus comme au bon vieux temps de la colonisation.

Aujourd’hui, comme l’explique Xavier Ricard Lanata « les forces capitalistes se retournent contre les anciennes métropoles et les traitent comme des colonies ». On assiste à : « la généralisation, à l’échelle de la planète toute entière de l’entreprise coloniale, de l’entreprise de mise en exploitation et d’asservissement et de mise au travail du vivant pour l’objectif ultime d’accumulation du capital. » Ce n’est plus sur les peuples lointains, de couleur différente, que le Grand Capital doit jeter l’anathème pour justifier leur asservissement et leur exploitation, c’est sur nous.

[Note de Résistance 71 : A ce sujet, lire notre analyse de 2013: “Nous sommes tous des colonisés !” et son pendant: “Effondrer le colonialisme”, 2013, que nous mettons en liens sous cet article. Croire que nous vivons dans un monde “post-colonial” est bien naïf, voire complice de l’oppression oligarchique  ploutocrate (à savoir que tout ploutocrate est un oligarque mais tout oligarque n’est pas forcément ploutocrate, quoi qu’en phase terminale réelle capitaliste, les deux deviennent synonymes, mais pas par nature…). Il suffit de dire NON ! et de refuser de jouer ce jeu truqué depuis le départ.]

L’effet boomerang du mépris

Le mépris de la classe dirigeante envers nous, son arrogance, suinte par tous ses pores. Mais cela s’est retourné contre elle, si l’on peut dire. On le voit à la TV officielle. En écoutant les élites, censées façonner l’opinion publique, on comprend, avec François Bégaudeau (Histoire de ta bêtise), que la bourgeoisie, à force de vouloir nous rendre cons, à force de nous prendre pour des cons, est devenue elle-même irrémédiablement conne. Tous les discours, les débats, les interviews sont d’une bêtise, d’une pauvreté, d’une étroitesse de vue, d’un parti-pris, incroyables. A force d’avoir voulu nous abrutir, nous infantiliser, à force d’avoir cru nécessaire de se mettre à notre niveau, ils sont devenus plus cons que nous.

De plus, comme Emmanuel Todd le fait remarquer dans une de ses conférences, autrefois la bourgeoisie ouvrait ses rangs aux intelligences venues d’en bas, ce qui lui apportait du sang neuf et privait en même temps le peuple de ses meilleurs éléments. Mais désormais elle s’est refermée sur elle-même et s’est entièrement coupée de la population. Les intelligences populaires ne peuvent plus monter l’échelle sociale et nous avons donc à nouveau des leaders et des intellectuels populaires.

Enfin, de plus en plus de gens ont pris conscience de l’illégitimité et de la nocivité d’un pouvoir qui nous emmène droit dans le mur. L’épisode du Coronavirus en est une illustration formidable. La gestion de l’épidémie, erratique, décalée, anxiogène, coercitive, mensongère, injuste, contradictoire, revancharde, culpabilisante, destructrice, incohérente, arbitraire, punitive, très onéreuse et clairement contre-productive, devrait ouvrir les yeux à ceux qui croyaient encore que la démocratie capitaliste bourgeoise était un moindre mal, et que la technocratie bourgeoise, bien que cupide et corrompue, était encore capable de nous diriger. 

Même nos médias officiels sont obligés de reconnaître que la gestion occidentale du Coronavirus est un fiasco total, à part peut-être pour la la Suède, qui a suivi une ligne claire, a préservé le lien social, l’économie, la confiance de la population en ses dirigeants, et a finalement moins de morts que l’Italie ou l’Espagne. C’est savoureux d’entendre une présentatrice de TV parler, avec un brin de provocation dans la voix, histoire de montrer qu’elle n’est pas entièrement aux bottes du pouvoir, du « fiasco des masques » et du « fiasco des tests ».

Le réel est prié de s’effacer devant le mythe

Mais tout cela n’a aucune importance, puisque « nous vivons une époque où le réel est prié de s’effacer devant ce qui doit être », comme dit Slovadan Despot. Il n’y a plus aucun rapport entre les paroles et le réel, les décisions et la réalité. « Le décalage entre les mesures et la réalité est révoltant », s’indigne inutilement le Professeur Tobiana. Et le professeur Toussaint n’est pas de taille en face d’une présentatrice qui, pour réfuter ses affirmations que « le virus actuel ne nécessite pas de prendre, comme à Marseille, des mesures d’effondrement sociétal » lui répond que, elle, elle a « des projections ».

Une élite à la ramasse, des populations conscientisées confrontées à la folie destructrice de leurs dirigeants, le précipice devant nous… et pourtant rien ne bouge : pas de révoltes, pas de désobéissance, à peine quelques procès. Les Gilets jaunes ont disparu et la dictature sanitaire règne partout sans encombre.

Mais pourquoi ?  Pourquoi nous laissons-nous mener comme des moutons à l’abattoir ? Comment des élites autoproclamées, dont l’incompétence et la déconnexion ne font plus aucun doute, parviennent-elles à nous maintenir dans une impuissance telle que nous n’essayons même plus de nous battre pour inverser le cours des choses ? 

La mythologie de la séparation

Charles Eisenstein se pose la question et propose une réponse : « Qu’est-ce qui fait que la grande majorité de l’humanité se conforme à un système qui conduit la Terre et le genre humain à la ruine ? Quelle puissance nous tient dans ses griffes ? Il n’y a pas que les théoriciens du complot qui sont captifs d’une mythologie. La société dans son ensemble l’est aussi. Je l’appelle la mythologie de la Séparation : moi séparé de vous, la matière séparée de l’esprit, l’Humain séparé de la Nature ». Ce mythe qui justifie toutes les formes d’exploitation auxquelles nous nous livrons, engendre, selon lui, une mentalité de guerre et un autre mythe : l’idée que le contrôle peut tout résoudre. C’est ce qui explique le délire de contrôles que nous subissons aujourd’hui.

Pour Xavier Ricard Lanata, aussi, la seule manière de s’extraire de ce système, « la seule manière de refuser la condition d’asservi et de refuser de prêter sa vie à l’objectif ultime d’accumulation du capital », c’est de « réinterroger nos représentations, en essayant de voir si, le point de vue que nous avons adopté et qui semble universel à nos yeux, ne serait pas qu’une illusion », un mythe, le mythe de la séparation. 

La seule solution, c’est «d’habiter la terre en terrestres et de s’assigner comme objectif d’accroître en intensité et diversité ses liens avec toutes les autres formes de vie. C’est un objectif vital et moral plus élevé et totalement contradictoire et antagonique avec celui du capitalisme. »

Et de conclure : « On est parvenu à un moment où il faut débarrasser la modernité de ce qui a été un leurre, l’autonomie entendue comme démultiplication des capacités  de puissance à l’échelle de l’individu, indépendamment de ce que ses capacités de puissance doivent à notre condition terrestre qui est éminemment et par nature relationnelle. Voilà ! »

Oui, voilà ! Les bouddhistes enseignent l’interdépendance, les Amérindiens se sentent tellement partie prenante du monde naturel qu’ils rebouchaient, autrefois et peut-être encore, les trous qu’ils faisaient dans la terre pour ne pas la blesser, et nous nous vivons sous l’emprise de la croyance délétère, du mythe destructeur de la séparation. Il nous emprisonne plus sûrement que la propagande, le mépris de classe, la répression, la culpabilisation, la précarité, la névrose. Ce mythe, nous le partageons tous en Occident, exploiteurs comme exploités. Il nous englobe et nous dépasse, et il fera notre malheur, et celui d’une bonne part de l’humanité, tant qu’il présidera à notre vision des choses.

Changer de lunettes

C’est là que, nous, les opposants et les perdants de ce système, les sans voix, sans pouvoir, sans importance, nous avons un rôle à jouer. Notre situation étant plus critique que celle de ceux qui en profitent, nous sommes plus susceptibles d’accepter de changer de lunettes et de remettre en question les dogmes, les croyances, les mythes que nous avons ingurgités avec le lait de notre mère. Nous savons désormais qu’il est inutile d’attaquer le système de front. Il est bien verrouillé, avec la pensée unique, les médias de propagande, la collusion des pouvoirs, la police militarisée et la dispersion de la responsabilité. Nous l’avons vu, les grèves et les manifestations ne servent plus à rien. 

Mais le système d’exploitation capitaliste a une faiblesse, il est bâti sur notre croyance dans les mythes qui le fondent, et, par conséquent, nous pouvons provoquer son effondrement et sa transformation en cessant tout simplement d’y croire, en cessant notamment de croire que nous sommes des entités séparées, et en renouant des liens vitaux pour notre bonheur et notre équilibre, avec tous les autres terrestres.

[Note de Résistance 71 : Nous avons analysé en profondeur cet état de fait et avons publié notre analyse en deux temps, compilés dans notre PDF de 10ème anniversaire: « Du chemin de la société vers son humanité réalisée », à lire et diffuser sans aucune modération, en complément du texte phare d’analyse et de compréhension de notre réalité pour mieux radicalement la changer, « La pédagogie des opprimés » de Paulo Freire, que nous avons retraduit et republié en français dans son intégralité, car indisponible depuis … 1983, censure oblige. Texte essentiel à faire circuler de toute urgence.]

Et rien ne nous empêche d’appliquer, en même temps, la recommandation de Geoffroy de Lagasnerie : « La combinaison de l’action directe et de la production d’espaces sur l’exemple du sanctuaire de @269_LA, sorte d’utopie réalisée où les animaux libérés des abattoirs par l’action directe par l’association vivent et d’où est absente toute logique de l’exploitation animale » ou sur l’exemple des Gilets jaunes avec les occupations de péages et les mises à l’arrêt de radars, par ex, et la création d’espaces de délibération et de convivialité.

Notes

* Il semble que ces paroles aient été attribuées à tort à Goebbels. Voir ici

** La manière dont la Macronie ose expliquer ses échecs est particulièrement révélatrice : ils sont dus, selon elle, à la pensée trop complexe de son leader, ou à sa trop grande intelligence (Le Gendre). Dernièrement Sibeth Ndiaye a même osé dire devant le Sénat « on a souffert d’un défaut d’acculturation scientifique de la population française ». On se souvient aussi de ceux qui ne sont rien, les exemples sont légion.

= = =

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir ! (Résistance 71 )

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

5 textes pour comprendre et éradiquer le colonialisme

« Païens en terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte », Steven Newcomb, 2008

« Comprendre le système de l’oppression coloniale par mieux le démonter », Steven Newcomb

« Comprendre le système de l’oppression coloniale pour mieux le démonter », Peter d’Errico

« Effondrer le colonialisme », Résistance 71

« Nous sommes tous des colonisés ! », Résistance 71

 


Vers la société des sociétés


Changement radical ne veut pas dire « extrémiste »
comme le veut la sémantique de l’oppression, 
mais changement profond en retournant aux racines

Si tu ne sais pas où tu vas, arrête-toi, retourne-toi et regarde d’où tu viens
(proverbe africain)

Dictature technotronique : Le passage 4G – 5G sera extrêmement énergivore et plombera les budgets en plus de détruire notre peu de liberté et de santé restant…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, crise mondiale, guerres hégémoniques, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 29 septembre 2020 by Résistance 71

 

 

Avec la 5G, fin de l’internet gratuit illimité même pour ceux qui utiliseront encore la 4G, Bluetooth, 3G etc…car la facture d’électricité de la super énergivore 5G se répercutera également sur la 4G, Bluetooth et la 3G

 

Anonyme

 

28 septembre 2020

 

Un peu comme l’électricité est déjà surfacturé pour les couts du nucléaire et les couts du compteur linky 

le compteur linky  surfacture https://stoplinky76320.wordpress.com/2017/11/04/video-et-explication-de-la-hausse-des-consommations-avec-le-linky-next-up/  https://www.youtube.com/watch?v=93MCGsmq3rs , l’ADEME reconnaît que le compteur linky est très énergivore, car demande l’utilisation de répéteurs, 700 000 nouveaux émetteurs, la pose d’antennes, pour assurer la liaison entre les concentrateurs et le réseau de téléphonie mobilehttps://actu.fr/occitanie/montcuq-en-quercy-blanc_46201/lot-linky-compteur-rassemble-envers-contre-lui-montcuq_20384541.html,

la 5G sera surfacturé car trop consommatrice d’électricité, 

car tout comme le compteur linky, elle nécessite énormément d’antennes relais énergivores en électricité et de l’installation de cellules intelligentes partout pour son fonctionnement

 » Les coûts en électricité de la 5G sont plus importantes en raison du besoin d’un plus grand nombre d’antennes et d’une couche plus dense de petites cellules. Les installations de calcul de pointe nécessaires pour prendre en charge le traitement local et les nouveaux services de l’internet des objets (IoT) augmenteront également la consommation d’énergie globale du réseau.

Les estimations exactes diffèrent selon les sources, mais MTN affirme que le consensus du secteur est que la consommation d’énergie de la 5G doublera, voire triplera, pour les opérateurs de téléphonie mobile, une fois que les réseaux 5G auront atteint leur taille maximale.

.https://www.fiercewireless.com/tech/5g-base-stations-use-a-lot-more-energy-than-4g-base-stations-says-mtn

et que les opérateurs perdraient de la tune s’ils n’augmentaient pas à la fois le prix de leurs tarifs 5G, 4G, 3G bluetooth, etc… donc voilà pourquoi ils veulent la fin de l’internet gratuit illimité quand ils auront fini d’installer la 5G

avec la fin de l’internet gratuit illimité viendra la dictature car avec la 5G viendra l’intelligence artificielle totalitaire car l’intelligence artificielle a besoin de la 5G pour fonctionner 

source citation:

«  La 5G va être un ballon d’oxygène pour l’intelligence artificielle. L’IA a besoin de beaucoup de données pour vous répondre et un réseau comme la 4G n’est pas suffisant. Il faut la 5G. »

https://www.businessinsider.fr/samsung-investit-22-milliards-dollars-en-intelligence-artificielle-5G-2018 (article à enregistrer avant censure, car un article montrant que l’intelligence artificielle utilise la 5G a déjà été censuré https://www.gigalight.com/fr/community/5g-network-is-driving-the-evolution-of-artificial-intelligence/ (article censuré))

le mouvement d’alerte mondiale contre la dictature de l’intelligence artificielle et la 5G, il faut le faire avant la fin de l’installation de la 5G, parce que les téléphones fixes dépendent des box internet maintenant, et comme après l’installation de la 5G, ils vont mettre la fin de l’internet illimité gratuit.« La 5G (La 5ème génération de standard pour la téléphonie mobile) est susceptible de mettre fin à la connexion « gratuite » à Internet » 

https://www.wedemain.fr/Comment-la-5G-va-nous-faire-basculer-dans-le-monde-de-l-internet-des-objets_a1857.html

Il sera impossible de téléphoner à sa famille (donc non seulement les gens seront interdits de sortir voir leurs proches, mais ne pourront plus jamais communiquer avec leurs familles avec le téléphone fixe connecté à la box) ni d’aller sur le net (à moins d’avoir un très gros portefeuille). 

Officiellement ils diront qu’ils voudront la fin de l’internet illimité gratuit pour raisons écologiques, mais ils n’avoueront jamais que c’est à cause de la 5G qui provoque une surconsommation d’électricité, ces hypocrites 

https://www.fiercewireless.com/tech/5g-base-stations-use-a-lot-more-energy-than-4g-base-stations-says-mtn

https://www.scmp.com/abacus/tech/article/3098964/5g-towers-are-consuming-lot-energy-so-china-unicom-putting-some-them

https://www.lalibre.be/planete/environnement/le-lourd-poids-environnemental-et-energetique-de-la-5g-5f59061b9978e2322faffd69

https://www.liberation.fr/checknews/2020/07/17/la-5g-est-elle-extremement-consommatrice-d-energie-comme-l-affirme-julien-bayou_1793102

l’équipementier chinois Huawei dévoile que les stations de base 5G peuvent consommer jusqu’à 3,5 fois plus d’énergie que leurs équivalentes 4G.

https://fr.businessam.be/en-chine-la-5g-consomme-tellement-denergie-quon-la-coupe-la-nuit/

Sauf cet article qui a bien avoué que la fin de l’internet illimité c’est bien à cause de la 5G 

https://www.wedemain.fr/Comment-la-5G-va-nous-faire-basculer-dans-le-monde-de-l-internet-des-objets_a1857.html 

Quand la 5G (démarrée en 2017

https://www.demainlaville.com/larrivee-de-la-5g-une-bonne-nouvelle-pour-les-villes/  et officiellement lancé sans l’accord des habitants à partir du 23 mars 2020

https://collectif-accad.fr/site/la-5g-et-lordonnance-du-25-mars/ ) sera installée partout, ils mettront fin à l’internet gratuit illimité que nous connaissons tous et comme tous les téléphones , fixes y compris (reliés à la box par le fil) dépendent de l’abonnement internet, il sera impossible de téléphoner à ses proches pendant le confinement.

Un moyen pour que les gens soient raflés sans que leur famille soit au courant ou qu’ils soient coupés d’électricité sans que personne ne soit au courant et qu’ils ne pourront plus le dénoncer sur le net en vidéo, car internet sera trop cher pour eux 

http://stoplinky28.blogg.org/ignoble-enedis-coupe-l-electricite-a-une-famille-qui-refuse-le-linky-a202053432

Stéphane Lhomme nous informe ce jour que, grâce à la vidéo que le propriétaire victime a fait circuler, et aux milliers d’internautes qui qui l’ont relayée, Enedis est venu ventre à terre remettre l’électricité à cette famille ! Voilà une bonne nouvelle qui montre bien que NOUS pouvons être forts, ensemble. La famille nous remercie.  

Avec la 5G, tous les tarifs 4G, bluetooth, wifi changeront aussi et aussi deviendront chers (parce que la 5G surconsomme l’électricité, les opérateurs reporteront le cout de la facture d’électricité de la 5G sur les autres tarifs, 4G, bluetooth, 3G etc.. et on sait que comm la 5G consomme 3.5 fois plus d’électricité que la 4G

https://fr.businessam.be/en-chine-la-5g-consomme-tellement-denergie-quon-la-coupe-la-nuit/ et que le compteur linky  surfacture https://stoplinky76320.wordpress.com/2017/11/04/video-et-explication-de-la-hausse-des-consommations-avec-le-linky-next-up/  https://www.youtube.com/watch?v=93MCGsmq3rs , l’ADEME reconnaît que le compteur linky est très énergivore, car demande l’utilisation de répéteurs, 700 000 nouveaux émetteurs, la pose d’antennes, pour assurer la liaison entre les concentrateurs et le réseau de téléphonie mobilehttps://actu.fr/occitanie/montcuq-en-quercy-blanc_46201/lot-linky-compteur-rassemble-envers-contre-lui-montcuq_20384541.html, les tarifs de la 5G, 4G, wifi, bluetooth , etc… vont tous être des forfaits limités et très chers. ) , 

donc personne ne pourra avoir internet sans être riche, et donc ne pourra pas téléphoner car le téléphone fixe est lié à la box avec la destruction de la ligne RTC pour 2022 https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/09/24/abandon-du-rtc-2022-aux-arbres-citoyens/

source citation :

« La 5G (La 5ème génération de standard pour la téléphonie mobile) est susceptible de mettre fin à la connexion « gratuite » à Internet que permet aujourd’hui le Wifi, par exemple. Le bluetooth, le Wi-Fi, la 4G, la 3G… Tout serait fusionné en un seul réseau, dont l »accès, évidemment, serait tarifé. » 

https://www.wedemain.fr/Comment-la-5G-va-nous-faire-basculer-dans-le-monde-de-l-internet-des-objets_a1857.html


STOP 5G !…

– 6 actions  pour s’opposer à la 5G:

1) refuser de s’abonner à la fibre optique qui est là pour nous envahir de la 5G à domicile à notre insu et faire passer les symptômes de la 5G pour du covid

(ils utiliseront ensuite cette même fibre optique pour nous imposer la 6G à notre insu)

https://resistance71.wordpress.com/2020/09/14/fibre-optique-5g-6g-et-dictature-technotronique/

2)  refuser également toute gouvernance à l’intelligence artificielle  qui sera imposé sous prétexte de raisons de santé ou de sécurité (ils vont nous envahir d’objets big brother d’intelligence artificielle pour scruter nos visages, nos comportements nos achats, nos dossiers médicaux, nos géolocalisations, nos dossiers scolaires, CV, espionnage des chômeurs, etc..), robots policiers, caméras reliées à l’intelligence artificielle https://www.lavoixdunord.fr/714622/article/2020-02-24/les-cameras-de-roubaix-reliees-l-intelligence-artificielle-demele-le-vrai-du car l’intelligence artificielle ne peut pas fonctionner sans la 5G, cela veut dire que tous les objets technologiques fonctionnant avec l’intelligence artificielle seront des émetteurs de la 5G! 

«  La 5G va être un ballon d’oxygène pour l’intelligence artificielle. L’IA a besoin de beaucoup de données pour vous répondre et un réseau comme la 4G n’est pas suffisant. Il faut la 5G. »
https://www.businessinsider.fr/samsung-investit-22-milliards-dollars-en-intelligence-artificielle-5G-2018  

(https://www.businessinsider.fr/samsung-investit-22-milliards-dollars-en-intelligence-artificielle-5G-2018  est un article à enregistrer avant censure, car un article montrant que l’intelligence artificielle utilise la 5G a déjà été censuré 

https://www.gigalight.com/fr/community/5g-network-is-driving-the-evolution-of-artificial-intelligence/(article censuré))

Intelligence artificielle = 5G donc luttons contre l’intelligence artificielle et tous ses utilisations dans les objets connectés (caméras, logiciels, smartphone, robots, etc…)!

Aussi l’intelligence artificielle entrainera une augmentation des impôts, car l’intelligence artificielle utilise la 5G, et la 5G consomme énormément d’électricitéhttp://stoplinkyvarest.canalblog.com/archives/2020/09/01/38510534.html, donc les habitants paieront encore plus dans les impôts à chaque fois que les dirigeants installeront des objets de l’intelligence artificielle pour diriger nos vies (sous prétexte de santé ou de sécurité)  

(voilà pourquoi ils ont fait en 2019 le prélèvement d’impôt à la sourcehttp://www.frico-racing.com/2017/06/l-arnaque-du-prelevement-de-l-impot-a-la-source.html, pour piller sans mesure dans les comptes des citoyens pour payer les factures d’électricité de la 5G à Enedis, électricité qui coute déjà cher à cause du compteur linky qui surfacture https://stoplinky76320.wordpress.com/2017/11/04/video-et-explication-de-la-hausse-des-consommations-avec-le-linky-next-up/  https://www.youtube.com/watch?v=93MCGsmq3rs , l’ADEME reconnaît que le compteur linky est très énergivore, car demande l’utilisation de répéteurs, 700 000 nouveaux émetteurs, la pose d’antennes, pour assurer la liaison entre les concentrateurs et le réseau de téléphonie mobilehttps://actu.fr/occitanie/montcuq-en-quercy-blanc_46201/lot-linky-compteur-rassemble-envers-contre-lui-montcuq_20384541.html. et émet des ondes cancérigènes https://www.youtube.com/watch?v=QHkOdoDx-0c https://resistance71.wordpress.com/2020/04/23/5g-sante-carence-en-oxygene-une-piste-a-suivre/#comments  )

3)  boycotter la 4G, car elle peut facilement être converti à distance en 5G

https://venturebeat.com/2020/07/14/nokia-5g-software-can-upgrade-5-million-4g-tower-radios-without-climbs/

« , il sera possible de déployer la 5G sur les fréquences aujourd’hui occupées par la 4G »             https://www.silicon.fr/bouygues-telecom-se-prepare-a-la-5g-avec-ericsson-170314.html

https://resistance71.wordpress.com/2018/05/12/technologie-et-nouvel-ordre-mondial-les-antennes-4-et-5g-nanotechnologie-et-puce-rfid/

la 5G peut utiliser le réseau 4G en convertissant les ondes 4G en 5G

https://www.cnet.com/news/no-5g-isnt-going-to-make-your-4g-lte-phone-obsolete/

« une antenne intelligente convertira la 4G en 5G ► https://www.nextinpact.com/news/106103-orange-trois-nouvelles-experimentations-5g-en-2018-prototype-dantenne-4g-et-5g.htm

voir plus sur 

https://resistance71.wordpress.com/2020/09/14/fibre-optique-5g-6g-et-dictature-technotronique/

4) empêcher l’abattage des arbres dans votre quartier pour s’opposer à la 5G et sauver vos sources végétales d’oxygènes:

les arbres fournissent 50% de l’oxygène sur terre à part le plancton marin de l’océan qui fournit également 50% de l’oxygène sur terre (perso je pense que c’est plus de 50%e car vu le nombre de villes qui ont déjà tous leurs arbres abattus par nos lobbys 5G , les gens seraient déjà morts privés d’oxygène, si le plancton marin n’avait pas produit plus de  50% de l’oxygène de la planète)  https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/plancton-le-deuxieme-poumon-de-la-terre_16036 que l’oligarchie veut supprimer les arbres dans nos villes pour la 5G

Chaque année, un arbre adulte rejette en moyenne 15 à 30 kg de surplus d’oxygène. Une personne adulte en consomme annuellement 200 à 300kg en respirant, soit la production d’environ 12 arbres !!!https://www.explic.com/educatif/un-arbre-produit-de-l-oxygene-pour-faire-vivre-combien-de-personnes/

Heureusement le plancton marin et les algues dans les océans produisent la majorité de l’oxygène dans l’atmosphère (je dis majorité parce que sinon vu le nombre de villes qui ont déjà tous leurs arbres abattus, les gens seraient déjà morts privés d’oxygène, si le plancton marin n’avait pas produit plus de  50% de l’oxygène de la planète)

https://www.explic.com/educatif/un-arbre-produit-de-l-oxygene-pour-faire-vivre-combien-de-personnes/ ce qui explique pourquoi on respire encore de l’oxygène malgré cet abat massif des arbres sur toute la planète

Mais cela n’empêche pas les arbres d’être une source d’oxygène indispensable

la 5G entraîne une carence en oxygène pour 2 raisons:

– elle nécessite l’abattage des arbres qui sont des sources d’oxygène indispensables dans les villes 

sauvons les arbres de nos villes. Il s’agit d’une course contre la montre contre le Nouvel Ordre Mondial qui veut instaurer sa dictature de l’intelligence artificielle le plus tôt possible, et essaye de nous distraire avec des politiciens faux anti systèmes qui évitent ce sujet.

Quand ils commenceront abattre les arbres, ce sera le signe qu’ils commenceront à déployer la 5G dans votre quartier. Donc pour empêcher la 5G, empêchons l’abattage des arbres!

Pour lutter contre la 5G, Aux Arbres Citoyens! Il est temps qu’on nous que l’on crée des zones blanches pour demain!

http://www.alterinfo.net/Pour-lutter-contre-la-5G-Aux-Arbres-Citoyens-Il-est-temps-qu-on-nous-propose-des-zones-blanches-pour-demain_a141623.html (source censurée)

Grenoble coupe les arbres pour installer la 5G

http://www.stop-linky.fr/stoplinky/index.php/8-blog/174-grenoble-on-coupe-les-arbres-pour-experimenter-la-5g

Plusieurs villes françaises ont coupé des arbres pour installer la 5G

Cliquer pour accéder à Pourquoi-on-abat-des-arbres-la-5G.pdf

Les arbres gênent la 5G Devinez la suite

https://youtu.be/p7rMgAdX6uY

La vidéo source est en faveur de la 5G. Aux Etats- Unis et au Royaume-Uni, des arbres ont été coupés pour installer la 5G. Les manifestants ont été qualifiés de » dangereux ! »

http://stoplinkymtp.over-blog.com/2018/05/les-arbres-genent-la-5g.devinez-la-suite.html

. La technologie 5G utilise des micro-ondes de taille millimétrique facilement bloquées par des obstacles comme les feuilles des arbres

L’emprise de l’industrie des télécommunications sur les gouvernements fédéraux est telle que le déploiement du réseau 5G-IdO est imposé et bafoue les droits des des individus.Dans 1984 de Georges Orwell, le gouvernement contrôlait l’information. Avec les outils 5G-IdO de 2018, les entreprises contrôleront les choses. À moins d’une révolution, il sera difficile de récupérer les droits et libertés ainsi cédés.https://maisonsaine.ca/sante-et-securite/electrosmog/reseau-5g-et-internet-des-objets-un-cheval-de-troie.html

La Corrèze a lancé le massacre des arbres pour développer la fibre optique 5G qui doit remplacer le téléphone fixe

https://reporterre.net/La-Correze-a-lance-le-massacre-des-arbres

-la 5G et les compteurs intelligents (linky, gazpar, Veolia,etc..) abiment les globules rouges chargés de transporter l’oxygène

https://resistance71.wordpress.com/2020/04/23/5g-sante-carence-en-oxygene-une-piste-a-suivre/#comments

le but du NVO c’est de diriger l’humanité avec l’intelligence artificielle

l’intelligence artificielle c’est la 5G

la 5G c’est l’abattage des arbres

Ces hypocrites censurent un article disant que l’intelligence artificielle utilisera la 5G

https://www.gigalight.com/fr/community/5g-network-is-driving-the-evolution-of-artificial-intelligence/ (article censuré)

-Un article qui n’a pas encore été censuré prouve que l’intelligence artificielle ne peut pas fonctionner sans la 5G :

« La 5G va être un ballon d’oxygène pour l’intelligence artificielle. L’IA a besoin de beaucoup de données pour vous répondre et un réseau comme la 4G n’est pas suffisant. Il faut la 5G. »

https://www.businessinsider.fr/samsung-investit-22-milliards-dollars-en-intelligence-artificielle-5G-2018

La population na pas le temps d’écouter les discours soporifiques des politiciens pendant que l’oligarchie en profite pour couper des arbres tous les jours pour implanter ses antennes 5G, le peuple doit protéger ses arbres qui se font couper tous les jours par l’oligarchie pour implanter ses antennes 5G, qui sont à la fois sa source d’oxygène mais également son seul rempart contre l’intelligence artificielle la marque de la bête 5G

https://www.alterinfo.net/Abandon-du-RTC-2022-Aux-Arbres-Citoyens-_a141638.html (source censuré)

https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/09/24/abandon-du-rtc-2022-aux-arbres-citoyens/

Les micro antennes relais 5G seront incrustés dans le milieu urbain

Voilà pourquoi on garde l’urbain mais on détruit les arbres

source citation:

» Pour être efficace, la 5G devra être associée à de petites antennes, tous les 100-200 mètres, là où celles d’aujourd’hui émettent sur de vastes étendues. Les “small cell ” pourraient aussi être une réponse à cette difficulté technique. Installées dans le mobilier urbain, ces petites antennes de télécommunication pourraient assurer la couverture régulière de la ville

la 5G permettra de contrôler sa maison à distance

http://www.wedemain.fr/Comment-la-5G-va-nous-faire-basculer-dans-le-monde-de-l-internet-des-objets_a1857.html

« Voici un schéma qui montre comment les nouvelles antennes relais 5G seront fabriqués et installés dans les villes 

http://arxiv.org/pdf/1506.09109.pdf

On mettra les antennes relais 5G à l’intérieur des bâtiments, ou on créera des murs intelligents, du béton intelligent pour faire passer la 5G

https://journals.openedition.org/netcom/2869

Un français montre des photos de dissimulation de la 5G

https://latromperieducodejustinien.wordpress.com/2018/04/09/une-histoire-5g-de-ma-ville-a-votre-ville-et-au-dela/

Le béton intelligent a été créé pour faire passer la 5G

http://www.varmatin.com/conso-shopping/le-beton-devient-intelligent-avec-360-smart-connect-152916 (article censuré bien sûr)

Des murs intelligents pour faire passer la 5G et espionner les habitants

https://www.stuffi.fr/wall-mur-intelligent-analyser-activite-piece/

Tout va être rendu intelligent pour faire passer la 5G partout.

Et comme les arbres ne peuvent être rendus intelligents et empêchent la 5G de se propager, alors on les abat.

En attendant, les murs intelligents qui amplifieront les ondes 5G

https://www.pourlascience.fr/sd/telecommunications/un-mur-intelligent-pour-mieux-controler-les-ondes-12013.php , on plante déjà des antennes relais 5G à l’intérieur des immeubles car avec la 5G, les micro antennes relais doivent être proches des récepteurs, donc la distance des antennes relais et les humains seront plus réduites que jamais, ce sera le cancer explosion à volonté https://journals.openedition.org/netcom/2869

la preuve que l’abat des arbres c’est pour la 5G:

– la ville de Besançon abat 900 bouleaux et 2.800 platanes qui sont parfaitement sains

http://lechodelaboucle.fr/2018/04/21/allergies-au-pollen-la-ville-de-besancon-abat-900-bouleaux-et-2-800-platanes/

– Besançon, future « Ville intelligente » !

http://actucomtoise.info/besancon-demonstrateur-de-smart-city/

– mars 2018, Lyon va détruire tous les grands platanes

https://lacroixroussienne.com/2018/03/15/la-place-colbert-va-perdre-ses-grands-platanes/

– Lyon va lancer la 5G à partir de juin 2018

https://news.itu.int/france-prepares-5g-pilots/

– septembre 2018; Bordeaux veut détruire les grands arbres parfaitement sains, les gens s’accrochent aux arbres pour empêcher qu’on les coupe, (le NVO veut supprimer tous les grands arbres dans les villes et les remplace par des petits de quelques centimètres, car ce sont surtout les grands arbres qui empêchent la propagation de la 5G)

https://www.20minutes.fr/bordeaux/2330279-20180904-bordeaux-enchainent-arbres-eviter-coupes

– Bordeaux a été retenu pour installer la 5G en 2018

https://news.itu.int/france-prepares-5g-pilots/

– Janvier 2018, Nantes lance l’abattage des arbres

https://www.20minutes.fr/nantes/2206771-20180123-video-nantes-metamorphose-parvis-gare-commence-abattage-60-arbres

– Nantes a été retenu pour installer la 5G en 2018

https://news.itu.int/france-prepares-5g-pilots/

– Juin 2018, Lille lance l’abattage d’arbres

https://www.20minutes.fr/lille/2289927-20180616-lille-trop-arbres-abattus-verts-disent-stop

-Lille a été retenu pour installer la 5G en 2018

https://news.itu.int/france-prepares-5g-pilots/

– Mars 2018, le Havre lance l’abattage des arbres

https://www.paris-normandie.fr/actualites/societe/au-havre-des-riverains-favorables-a-l-abattage-des-arbres-AO12497034

– Le Havre a été retenu pour installer la 5G en 2018

https://news.itu.int/france-prepares-5g-pilots/

-mai 2018, Saint-Etienne lance l’abattage des arbres

https://www.leprogres.fr/loire-42/2018/05/24/saint-etienne-les-riverains-sideres-par-l-abattage-des-arbres-place-villeboeuf

– Saint-Etienne a été retenu pour installer la 5G en 2018

https://news.itu.int/france-prepares-5g-pilots/

– mai 2018, Douai lance l’abattage des arbres

http://www.lavoixdunord.fr/381297/article/2018-05-22/operation-de-taille-pour-les-arbres-du-square-du-dauphin?noCookies=1

http://www.lavoixdunord.fr/archive/recup%3A%252Fregion%252Fdouai-l-abattage-des-arbres-de-la-rue-d-albergotti-emeut-ia16b0n2812626?noCookies=1

– Douai a été retenu pour installer la 5G en 2018

https://news.itu.int/france-prepares-5g-pilots/

– un manifestant proteste contre l’abattage des arbres à Montpellier

https://www.change.org/p/m-philippe-saurel-maire-de-montpellier-et-pr%C3%A9sident-de-m%C3%A9tropole-sauvons-les-1050-arbres-du-parc-montcalm-de-montpellier

Janvier 2018, Montpellier abat des arbres

https://www.francebleu.fr/infos/societe/les-riverains-de-la-place-candolle-a-montpellier-partages-sur-le-sort-du-micocoulier-bicentenaire-1517057915

9 mai 2018 le maire de Montpellier lance un nouvel abattage d’arbres

https://www.francebleu.fr/infos/politique/tensions-entre-la-region-occitanie-et-le-maire-de-montpellier-autour-d-une-coupe-sauvage-d-arbres-1525879059

– Montpellier a été retenu pour installer la 5G en 2018

https://news.itu.int/france-prepares-5g-pilots/

– Juillet 2017, Grenoble abat tous ses arbres, les riverains exigent la démission du maire

http://grenoble-le-changement.fr/2017/07/06/tous-les-arbres-abattus-rue-lesdiguieres-piolle-demission/

– Grenoble a été retenu pour installer la 5G pour l’année 2017-2018

https://news.itu.int/france-prepares-5g-pilots/

Au niveau du sol entre les antennes relais 5G et les utilisateurs se trouve une source perturbatrice : Les arbres qui font obstacles au bon rendement des faisceaux radiatifs de la 5G.

En conséquence il est constaté dans certains pays et en France l’abattage massif d’arbres en ville justifiés souvent sous couvert d’informations fallacieuses.

Si vous constatez un abattage d’arbres en zone urbaine, merci d’avertir immédiatement l’organisation.

Next-up : contact@next-up.org

http://avcparcours1combattant.over-blog.com/2018/05/communique-de-l-association-next-up-sur-le-scandale-de-la-5g.html

https://resistance71.wordpress.com/2018/09/15/technologie-et-nouvel-ordre-mondial-la-5g-et-la-grille-de-controle-planetaire-dean-henderson/#comments

5) Refusez le système biométrique pour s’opposer à la 5G, (caméras de reconnaissance faciale, smartphone biométrique, passeport biométrique, permis de conduire biométrique, carte bancaire biométrique, carte vitale biométrique, carte d’identité biométrique, covid pass biométrique,  etc..) car tous les objets biométriques utilisent la 5G

https://www.biometricupdate.com/201912/facial-recognition-5g-powered-glasses-enhanced-biometric-passports-and-interpol-border-updates-from-asia

https://www.gearbrain.com/5g-biometric-wearables-for-cows-2634660978.html

https://findbiometrics.com/galaxy-z-flip-5g-sports-side-mounted-biometric-sensor/

https://findbiometrics.com/5g-samsung-phone-features-goodix-biometric-tech-042009/

« La 5G est déjà pensée pour les objets connectés (notamment via son mode mMTC pour massive machine type communication), avec la possibilité de prendre en charge jusqu’à un million d’objets connectés ou machines connectés par km². En 6G Samsung veut multiplier la mise par 10 pour arriver à 10 millions d’objets connectés ou machines connectés par km². »

https://www.nextinpact.com/article/30405/109167-samsung-pense-deja-a-6g-et-ses-usage-ondes-terahertz-hologrammes-et-realite-etendue

Veulent faire crever les gens avec leurs 11 millions émetteurs 5G-6G au km2

chaque km2 sera un four à micro ondes bombardant les gens de 5G et 6G

chaque km2 sera un four à lasers qui tuent les yeux, vu que les caméras lasers projettent les lasers à une distance de 1 km

http://stoplinky28.blogg.org/fake-news-des-lasers-pour-traquer-les-gens-non-masques-a202244456

6) Refusez la fin de la neutralité du net pour s’opposer à la 5G, car les opérateurs ont dit qu’ils installeront la 5G à condition que les gouvernements acceptent la fin de la neutralité du net (c’est à dire la censure du net)

https://www.zdnet.fr/actualites/5g-les-operateurs-europeens-mettent-la-neutralite-du-net-dans-la-balance-39839620.htm

 


Danger ! Dictature Technotronique en marche…