Archive pour crimes de guerre

Résistance politique contre le Canada et son système de justice coloniale…

Posted in actualité, altermondialisme, canada USA états coloniaux, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 17 février 2018 by Résistance 71

Restez sur le chemin rouge

 

Mohawk Nation News

 

14 février 2018

 

url de l’article: http://mohawknationnews.com/blog/2018/02/14/stay-on-the-red-road/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le sport des dictateurs appelé “les Jeux Olympiques” endoctrine quiconque sur le comment suivre la règle de la soumission à l’homme blanc. Les tricheurs peuvent y laisser tout le monde admirer comment ils font. Seul l’argent crée les champions. Les pays pauvres n’ont aucune chance. Les jeux olympiques originaux du combat d’animaux contre des gens devant une foule de spectateurs provient de la Grèce antique. C’était et c’est toujours un sport sanguinaire. http://mohawknationnews.com/blog/tag/1936-olympics/

La ministre de la justice canadienne Raybold, rappelez-vous, vous travaillez pour l’ennemi. Elle dit en substance au Canada “Nous devons protéger ce que nous avons volé des nations natives et toutes les atrocités que nous avons commises depuis plus de 500 ans.” Le système judiciaire est le sport sanguinaire du Canada qui a besoin de condamner et d’éliminer les populations indigènes.

Quelques autochtones disent qu’il doit y avoir des changements au sein de la machine de torture et d’exécution qu’est le système judiciaire corporatiste colonial. Une des fascistes en chef, la juge Raybold est très nerveuse. Beaucoup voient le meurtre du jeune Colten Boushie par Gerald Stanley comme le microcosme du traitement que le Canada nous réserve et veut nous faire subir.

La préoccupation de la santé mentale des membres du jury veut dire qu’ils sont au courant de l’instabilité animant les blancs qui sont sélectionnés pour remplir les fonctions de jurés. Ils ont bien plus de chances de condamner des autochtones que des blancs. On ne veut pas de nous parce que nous sommes perçus comme des gens au bon sens commun. Nous ne faisons pas partie de leur système inhumain qui nous réduit en pièces et ruine nos vies. Nos esprits demeureront libres à tout jamais.

Ils ne veulent pas changer ce qui sert leurs intérêts. Ils ont créé un système judiciaire qui est injuste envers nous. Il est fait par et pour les immigrants. Nous ne faisons aucune confiance au Canada, qui est constitué de voleurs, d’assassins et de menteurs ! De nouvelles menaces et crimes seront créés pour maintenir notre ennemi en position de pouvoir afin qu’il puisse continuer de garder ce qu’ils ont déjà volé et voler toujours plus de nous autres.

Le système judiciaire fasciste est fait pour maintenir le désespoir parmi onkwehonwe, le véritable peuple de la terre. Les immigrants sont soulagés de voir l’angoisse et la détresse de notre peuple en résultat de siècles d’oppression et d’abus. Nous voir pleurer une nouvelle mort d’un de nos enfants est leur récompense. “Super, on fait un bon boulot!” se disent-ils.

Notre seule sécurité contre ce ramassis de sociopathes est nous-mêmes. Nous avons tous les droits naturels de nous défendre de ces prédateurs. Les armes sont essentiellement dans les mains de l’entreprise coloniale et de ses entités de contrôle. Ils infligent la peur, puis ils tirent, tuent, ne posent pas de questions. Ils savent très bien que rien ne leur arrivera.

La cause première de ces immigrants nous chassant est notre terre, nos ressources naturelles, l’eau, l’air, toute l’Île de la Grande Tortue et nos vies. Ils se concentrent sur leur protection sur notre terre et de tout ce qu’ils nous ont volé.

La sport favori du fermier du Saskatchewan est de tuer l’Indien sans hésitation. Cela fait 500 ans que ces colons sont brutaux et dépravés. Les règles de “justice” sont faites par et pour la préservation de ces psychopathes corrompus.

He les gars, c’est fini !

Publicités

Résistance au colonialisme: La réalité de la justice coloniale…

Posted in actualité, altermondialisme, canada USA états coloniaux, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 12 février 2018 by Résistance 71

Arrêtez de tuer nos enfants

 

Mohawk Nation News

 

9 février 2018

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2018/02/09/stop-killing-our-children/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistsance 71 ~

 

Aujourd’hui, les assassins de deux de nos enfants, Tina Fontaine et Colten Boushie, font face au système judiciaire.

Aujourd’hui nous n’attendons aucune justice. Le système de la loi de l’amirauté est fait pour travailler en faveur des colonisateurs. La justice est une affaire privée avec ses tribunaux, ses prisons et une multitude de petites mains entraînées pour nous accuser et nous traduire devant leur “justice”. Le système judiciaire ennemi rend des jugements contre le vrai peuple naturel placé en cet endroit par la Nature.

D’après Teiohateh ou le wampum deux rangées, accord passé notre peuple et les envahisseurs, nous ne jugeons pas les criminels. Nous envoyons une demande formelle à leur gouvernement d’enquêter et de trouver ce qui a été fait de mal. Leur gouvernement a le devoir de corriger les torts causés et de compenser les parties lésées. Ils décident de la punition. Nous n’avions pas de prisons, pas d’avocats, pas de maisons pour les pauvres, d’orphelinats, de maisons pour personnes âgées ou d’asile psychiatrique. Nous utilisons nos cerveaux et notre raison en accord avec la Grande Loi de la Paix.

TRAITE DE CANADAIGUA DE 1794 ARTICLE 7: 

En accord avec Teiohateh, la relation wampum deux rangées entre nous et nos amis, alliés et toute le monde sur l’Île de la Grande Tortue, une plainte est formellement adressées contre le gouvernement de la partie accusée pour que celui-ci enquête sur le mal causé contre notre peuple et décide de la punition à administrer à leurs propres gens si reconnus coupables et aussi décide de la compensation appropriée pour les parties lésées.  

Eux- aussi feront de même. Nous enquêteront et si les accusés sont reconnus coupables, nous puniront et compenseront en accord avec l’accord passé. Notre but est que la justice règne entre nous, autrement, cela causera la guerre.

Le Traité “Entre les Etats-Unis d’Amérique et les tribus indiennes appelées les Six Nations: – Que la paix durable et l’amitié maintenant établies soient interrompues par la mauvaise conduite d’individus, les Etats-Unis et les Six Nations s’accordent sur le fait que les blessures et dommages occasionnés par les individus, de part et d’autre ne seront l’objet d’aucune vengeance ou représailles personnelles mais qu’en lieu et place une plainte officielle soit adressée par les parties lésées ou une des 6 nations au président des Etats-Unis [premier ministre du Canada] ou à son superintendant nommé ou toute autre personne nommée par le président [ou le premier ministre] et que ceux-ci envoient toute plainte aux chefs principaux des 6 nations ou de la nation à laquelle appartient le contrevenant.
Tous désaccords, mauvaises conduites ou malveillances sont gérés de la sorte.”

Nous, peuple naturel, devons agir en accord avec kaianerekowa, la Grande Loi de la Paix, qui couvre toute l’Île de la Grande Tortue. Nous sommes maintenant criminalisés ou appelés des terroristes parce que nous essayons de protéger toute vie sur l’Île de la Grande Tortue.

Les ennemis doivent RESPECTER le véritable peuple naturel de l’endroit et toute vie ici ou alors ils doivent retourner d’où ils viennent.

La résistance au colonialisme passe par le refus d’acquiescer…

Posted in actualité, altermondialisme, canada USA états coloniaux, colonialisme, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 9 février 2018 by Résistance 71

… Aux enfumades de l’État parce que de fait, en amont comme en aval, « nous sommes tous des colonisés ! »

~ Résistance 71 ~

Extorsion d’impôts aux autochtones du Canada

 

Mohawk Nation News

 

7 février 2018

 

Url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2018/02/07/extorting-taxes-from-natives/

 

~ Traduit de l7anglais par Résistance 71 ~

 

Les entreprises coloniales que sont le Canada et le Québec et leur “comité colonial de la loi sur les Indiens” (colonial Indian Act Committee) connu sous le nom de “conseil de bande” (NdT: conseil de tribu aux Etats-Unis sour la loi fédérale indienne), essaient de pousser plus avant le génocide contre tekentiokwenhoksteh, ou les 49 familles originelles de l’îie de la Grande Tortue. Notre droit de naissance n’est pas à vendre. Toute l’île de la Grande Tortue (NdT: Amérique du Nord) est une zone franche, exempte de tout impôt…

Les traîtres ne sont pas kanion-ke-haka/Mohawks. Ils ne sont que des collecteurs d’impôts et de taxes pour l’entreprise coloniale Canada.

Le comité de la loi sur les Indiens est l’agent du gouvernement canadien, déguisé en kanien-ke-haka-onwe (Mohawk) de la confédération iroquoise. Pour nous avoir vendu, ils n’ont aucun droit de clan, de nom, de famille, de terre et de nation en promettant d’imposer les lois illégales étrangères de nos ennemis par la force sur nous et notre territoire.

Tous les distributeurs de carburant sauf trois ont signé pour permettre au Canada et au Québec et au comité sur la loi indienne de gérer une entreprise privée dans notre communauté pour percevoir des impôts et les transmettre à l’entreprise coloniale “Canada”. Toute l’île de la Grande Tortue est une zone franche, exempte d’impôt !

En aidant l’ennemi, le comité de la loi sur les Indiens s’est aliéné avec la signature de l’accord sur les affaires fiscales en rapport avec le tabac, le pétrole (carburant) et l’alcool en 1999. Les gens ont objecté à cette fraude totale. Ce comité du gouvernement n’a absolument aucune autorité ni aucune juridiction pour faire et imposer des lois, réguler le commerce ou quoi que ce soit d’autre en regard du vrai peuple naturel de la terre.

Le comité prévoit d’administrer par ses entreprises privées toutes les affaires et commerces natifs sous “un système à source unique de distribution” qui sera sous son contrôle. Ils achèteront, distribueront les produits et paieront pleinement les impôts à nos ennemis. Ils mettront en place un système de pénalités pour ceux qui ne sont conforment pas à leurs ordres. Cette conspiration de tout nous voler sera mis en place dans nos communautés. Le BON INDIEN qui obéit pourra faire des affaires. Ceux qui n’obéissent pas seront contraints à fermer boutique. Les quelques traîtres en place ne parlent en aucun cas pour le grand nombre. Chaque onkwehonwe doit être consulté, doit recevoir une information complète et donner son consentement. Le comité de la loi indienne est une entité propriété du gouvernement canadien. Ils décideront de la marge de profit sur leur programme de “solution finale”  afin de nous annihiler. Nous sommes un peuple libre placé sur l’Île de la Grande Tortue par la Nature/création afin d’accomplir nos devoirs envers notre terre-mère et toute la vie terrestre.

Ceux du comité qui ont signé sont: Joe Norton, Martin Leborgne, Kenneth McComber, Rhonda Kirby, Gus Sky-Deer, Carl Horn, Clinton Phillips, William Diabo, Christine Deom,  Robert Patton Jr., Gina Deer and Arlene Jacobs.

Ceux qui ont signé l’accord sont: Derek White of Old Malone Gas, Countryside, OCR Gas Bar, Lee Jacobs of Get N Go, Donna McComber of Khanata’s Gas Bar, Brian Goodleaf of Goodleaf Gas Bar, John Rice of JR’s Gas Bar, Daryl Paul of Central Station, T. Thomas of First Choice, Robert Stacey of Hurricane Fuel,  Sylvia Thomas of Wolfco Rte. 138 & 207, Leah Diome of Big Bear Trading, Sheila Lazare of Gas Bar 207, and Merrick Goodleaf of Country Peddlers.

Mohawk Nation News kahentinetha2@yahoo.com for more news, to donate and sign up for MNN newsletters, go to mohawknationnews.com More stories at MNN Archives.  Address: Box 991, Kahnawake [Quebec, Canada] J0L 1B0

HELP US: TELL THEM WHAT YOU THINK! Prime Minister Hon. Justin Trudeau, 80 Wellington St. Ottawa ON K1A 0A2 justin.trudeau@parl.gc.ca; Premier of Quebec Hon.; Philippe Couillard Edifice Honre-Mercier 3e etage 835 boul Rene-Lesvesque Est Quebec, Qc G1A1B4 cpm@mce.gouv.qc.ca 1-418-643-5321 1-514-873-3411; US President Donald Trump 1600 Pennsylvania Ave. NW Washington, DC 20500 USA 1-202-456-111, 1-202-456-1414 whitehouse.gov

Contact SKARONIATI, P.O Box 370 Kahnawake gestionbg@hotmail.com Call 514-917-0700

-[]-[]-<I>-[]-[]-

A lire:

Que faire ?

effondrer le colonialisme

Meurtre par décret le crime de génocide au Canada

Un_manifeste_indigène_taiaiake_alfred

kaianerekowa Grande Loi de la Paix

La Grande Loi du Changement (Taiaiake Alfred)

si-vous-avez-oublie-le-nom-des-nuages-vous-avez-oublie-votre-chemin

Païens en terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte

Manifeste de la societe des societes

 

Financement du terrorisme impérialiste… Le cimentier Lafarge champion de la nage en eau glauque…

Posted in actualité, colonialisme, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , on 9 février 2018 by Résistance 71

Le cimentier Lafarge en Syrie: le rôle de la diplomatie française en question

 

Sophie Deveillerie

 

8 février 2018

 

Source: 

https://www.legrandsoir.info/lafarge-en-syrie-le-role-de-la-diplomatie-francaise-en-question.html

 

Un ex-responsable du cimentier affirme que l’ambassadeur de France « était au courant du racket ».

– Lafarge est suspecté d’avoir versé entre 2011 et 2015 plus de 12 millions d’euros à des groupes armés en Syrie, dont l’État islamique (EI), pour garder ouverte sa cimenterie de Jalabiya (nord), malgré la guerre. Photo d’illustration Jacques Démarthon/AFP

L’enquête sur le groupe cimentier Lafarge, soupçonné d’avoir financé l’organisation État islamique pour rester en Syrie, peut-elle impliquer la diplomatie française ? Un ex-responsable du cimentier affirme que l’ambassadeur de France « était au courant du racket », ce que dément le diplomate.

Dans cette affaire hors norme, où pour la première fois de grands patrons français sont soupçonnés d’avoir financé le terrorisme, Lafarge est suspecté d’avoir versé entre 2011 et 2015 plus de 12 millions d’euros à des groupes armés en Syrie, dont l’État islamique (EI), pour garder ouverte sa cimenterie de Jalabiya (nord), malgré la guerre.

Certains responsables du groupe, dont l’ex-directeur général adjoint Christian Herrault, ont reconnu avoir été soumis à « une économie de racket ».

Que savaient les autorités françaises ? « Ont-elles poussé Lafarge à se maintenir pour préparer l’après Bachar el-Assad, quitte à mettre en danger les salariés syriens, restés seuls sur le site à partir de 2012 ? Des diplomates étaient-ils au courant de versements délictueux ? Si c’est le cas, ont-ils tardé à tirer la sonnette d’alarme ? », détaille une source proche du dossier.

Le 9 janvier, une confrontation a été organisée entre Christian Herrault et l’ex-ambassadeur de France en Syrie, Eric Chevallier, a appris l’AFP de source proche de l’enquête. Arrivé en 2009 à Damas, ce dernier a fermé l’ambassade en mars 2012. Il a ensuite été ambassadeur « pour la Syrie », basé à Paris, jusqu’à l’été 2014.

Chevallier « était au courant du racket » et disait « +vous devriez rester, les troubles ne vont pas durer+ », a affirmé M. Herrault devant les magistrats, assurant avoir rencontré plusieurs fois l’ambassadeur. Ce dernier a rétorqué ne « pas avoir de souvenir de ces rencontres ».

Les investigations ont toutefois mis en lumière des réunions entre Lafarge et l’ambassade, notamment une « réunion MAE (ministère des affaires étrangères, ndlr) Syrie » le 29 janvier 2013 à Paris.

Le directeur de la cimenterie de Jalabiya, Bruno Pescheux, a aussi évoqué « des contacts » avec l’ambassade tandis que le directeur de la sûreté de Lafarge, Jean-Claude Veillard, a relaté avoir fait remonter des informations sur la situation dans la région aux services de renseignement français.

Autre élément troublant pour les enquêteurs, une note de M. Herrault sur la situation en Syrie de 2012 à 2015. « Nous avons toujours été encouragés à rester (et) la seule préoccupation exprimée (par les autorités françaises, ndlr) était de ne rien faire qui puisse +irriter+ les Turcs », écrit-il.

« Nous tentions de dire que les Turcs étaient les alliés objectifs sur le terrain des islamistes les plus radicaux qui sont devenus Daesh (acronyme arabe de l’EI), mais cela n’était pas audible à Paris, au moins à l’époque », ajoute-t-il.

« Un mensonge total » pour M. Chevallier qui relève que le ministère a émis dès 2012 des consignes pour les particuliers et les entreprises de quitter la Syrie.

’Pas de consigne écrite’

« Elles ne s’appliquaient qu’aux collaborateurs français, d’ailleurs rapatriés en 2012. Jamais il n’a été demandé de fermer l’usine. Sinon, cela aurait été fait », affirme Solange Doumic, avocate de Christian Herrault.

Ce que disait Laurent Fabius des takfiristes d’Al-Nosra, à cette époque – Le Monde : 12 décembre 2012 – note du Comité Valmy

Certains courriers diplomatiques auraient-ils dû alerter au plus haut niveau du ministère des affaires étrangères ? Ainsi cette note de septembre 2014 d’un conseiller qui évoque le « jeu d’équilibriste entre régime de Damas, forces kurdes et État islamique » auquel est soumis Lafarge, tout en relevant que le patron de la cimenterie indique « ne rien verser » à l’EI.

« Démontrer une éventuelle implication des autorités françaises est difficile car il n’y a jamais eu de consigne écrite. Mais il faut que Paris assume les positions prises à l’époque », estime Me Doumic.

L’association Sherpa, partie civile dans ce dossier, a demandé l’audition de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères de 2012 à 2016. « On nous dit que Lafarge n’a pas été évoqué avec lui. Il est étonnant qu’il ne se soit pas intéressé à la seule entreprise française dans ce pays stratégique », relève l’avocate.

Le quai d’Orsay n’est « aucunement mis en cause » dans cette enquête qui a conduit à la mise en examen de six responsables du cimentier, dont son ex-patron Bruno Lafont, souligne une source diplomatique. « Aucune forme de collusion avec des groupes terroristes n’est admise, en Syrie comme partout dans le monde », ajoute-t-elle.

Résistance au colonialisme: Mise en demeure du Canada, du Québec et du CMK par le conseil des femmes mohawk (Mohawk Nation News)

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, canada USA états coloniaux, colonialisme, démocratie participative, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 3 février 2018 by Résistance 71

Accusations de vol en association pour la Canada, Québec et la Conseil Mohawk de Kahnawake (CMK)

 

Mohawk Nation News

 

1er février 2018

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2018/02/01/grand-theft-charges-against-canada-que-mck/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

 

Une mise en demeure d’objection a été envoyée au Canada, à la province du Québec et au Conseil Mohawk de Kahnawake (NdT: comme souvent mentionné ici, ne jamais oublier que les conseils de bandes au Canada ou de tribus aux Etats-Unis, ne sont que des entités gouvernementales, créées par l’état colonial pour gérer sa domination dans les territoires autochtones. Ces “conseils” n’ont absolument aucune légitimité au sein de la gouvernance traditionnelle des nations premières. Ils fonctionnent selon le modèle de représentation étatique, inconnu et refusé par le mode traditionnel ; en l’occurrence pour les Mohawks, les Iroquois et leurs amis et alliés, seule Kaiainerekowa ou la Grande Loi de la Paix fait référence, tout le reste n’est qu’usurpation organisée…), qui ont lancé une attaque afin de forcer la main d’onkwehonweh (peuple de l’île de la Grande Tortue) à payer des impôts illégaux. Ils sautèrent de joie lorsque tous sauf deux abandonnèrent leur droit de naissance.

Par courrier recommandé avec A/R

Notification d’objection – Feb. 1, 2018.
Aux : Entreprises privées du Canada, Québec et leur sous-fifre du CMK
Référence: Saisie illégale de biens et destruction de commerces de skaroniati de la communauté Kanion-ke-haka (mohawk) de Kahnawake au sein de kanien-keh aussi connu sous le nom de rotino-shonni-onwe (peuple de la confédération iroquoise)
De: kenonhontsa-kwenio  (les femmes) sont les véritables progénitrices naturelles du sol de notre peuple. (Chaque onkwehonweh (personne naturelle) a le devoir de soutenir la volonté du peuple, personnalisée dans les 49 familles originales et leurs alliés et amis de l’iile de la Grande Tortue.

Ceci est une tentative de vol et d’extorsion de ressources absolument illégale de la part des entreprises privées coloniales que sont le “Canada” et la “province du Québec”.

Kaianerekowa (la Grande Loi de la Paix) et teioheteh (le wampum deux rangées) qui protègent le droit de naissance original des peuples véritables de l’île de la Grande Tortue sont violés. Ces transgressions criminelles commettent des crimes et essaient de détruire la viabilité des peuples en essayent de les taxer illégalement. Les peuples originels sont exonérés de tout imposition.

Objection: A tout empiètement par des entités entrepreneuriales coloniales sur un quelconque de nos territoires. Les squatteurs corporatistes essaient de manière flagrante de voler nos fonds et produits au travers de menaces, de mensonges et de subterfuges pour nous retirer notre libre utilisation et plaisir d’être sur nos terres, Nous, onkwehonwe avons lutté pour maintenir à flot notre propre économie. Le NAFTA (NdT: traité de libre-échange en Amérique du Nord entre les USA, le Canada et le Mexique) prétend avoir le droit de libre-échange mais nie aux peuples originels notre droit de naissance d’être auto-suffisants et auto-gérés. (NdT: ceci est un arrangement entre les entités coloniales régissant au nom de la “couronne” les Etats-Unis, le Canada et le Mexique, ces trois états-nations nient et refusent aux peuples autochtones originels tout droit à l’auto-détermination et à la complète souveraineté. La loi coloniale affirme que si souveraineté il y a eu, elle fut automatiquement oblitérée par l’assertion de souveraineté des couronnes britannique et espagnole… Elle est pas belle la vie sous le soleil du christianorum dominorum ??…)

Le CMK ne fait que représenter la volonté des entités coloniales que sont le Canada et le Québec et non pas celle de Kanionkehaka. (NdT: peuple mohawk)

Bases d’action:

Alors que kenonhontsa-kwenio sont les véritables nourrices de la terre, de l’eau et de l’air d’Onowareke (Île de la Grande Tortue) depuis le début.

Alors que la Déclaration des Droits des Peuples Indigènes (DDPI) de l’ONU de laquelle le Canada est signataire, affirme que toutes les entreprises coloniales doivent obtenir notre consentement et notre permission pour empiéter sur nos terres, le Canada, le Québec et leurs sbires des conseils ne peuvent pas nous forcer, nous menacer et nier notre existence sur nos terres.

Ainsi Onkwehonwe ordonne à ces entreprises privées de se désister de leur carnage. Cette imposition sur nous n’est en rien une “réconciliation”, ce n’est de fait que la continuation de leur programme de génocide.

NOUS, les kenonhontsa-kwenio des rotino-shonni-onwe, faisons remarquer cette objection comme étant juste et de plein droit et que:

Le Canada, le Québec et leurs sbires sont donc expressément ordonnés de cesser immédiatement et de se désister de leur carnage perpétré sur notre terre-mère et sa progéniture.

Nos droits humains, spirituels, politiques et économiques doivent être respectés. Toutes ces entités doivent communiquer avec nous au travers des voies diplomatiques pour discuter ce qui sera notre arrangement entre nos deux peuples.

Pour les raisons présentées ci-dessus, NOUS, les kenonhontsa-kwenio déclarons ce qui suit:

Si ces entreprises et leurs entités devaient briser notre droit de naissance, des mesures nécessaire devront être prises. Vous êtes prévenus.

Kanion’ke:haka de rotino’shonni:onwe (peuple Mohawk de la confédération Iroquoise):

Peuple passé, présent et futur.

rotiniahton ronathhion-ni rotiskare:wake

= = =

Lectures connexes:

Manifeste de la societe des societes

effondrer le colonialisme

Meurtre par décret le crime de génocide au Canada

Un_manifeste_indigène_taiaiake_alfred

kaianerekowa Grande Loi de la Paix

La Grande Loi du Changement (Taiaiake Alfred)

petit_precis_sur_la_societe_et_letat

Païens en terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte

Voie Lakota et Crazy Horse ou de l’universalité de la Résistance…

Posted in actualité, altermondialisme, canada USA états coloniaux, colonialisme, démocratie participative, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, pédagogie libération, philosophie, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 2 février 2018 by Résistance 71

Résistance 71

2 février 2018

 

La force, même cachée, induit la résistance, nous dit le proverbe Lakota. Chaque nation a eu, a ou aura son « Vercingétorix », les grands résistants des peuples autochtones du continent des « Amériques » à l’invasion, l’occupation et la domination euro-chrétienne sont nombreux, parmi les principaux, le leader Crazy Horse ou Cheval Fou est dans une catégorie à part. Il est entré vivant dans la légende.
Depuis sa mort en septembre 1877, son esprit vit dans les générations qui ont suivi et au-delà du cercle de la tradition orale de son peuple Lakota.
Pour comprendre l’essence de la résistance à toute oppression, nous avons choisi de traduire de larges extraits de deux livres de Joseph M. Marshall III, historien et conteur Lakota qui nous illumine la voie Lakota de la vie et de la mort pour mieux nous présenter ce grand héros de la résistance au colonialisme occidental que fut Tasunke Witko, Son Cheval est Fou.

Comme d’habitude, Jo de JBL1960 nous a fait un superbe pdf de ce résumé de notre traduction d’extraits de deux des livres de Marshall: « La voie Lakota » et « L’aventure Crazy Horse ». C’est à leur lecture que l’on se rend compte de l’universalité profonde de toute voie fondée sur la loi naturelle et de toute résistance à l’oppression, quelle qu’elle soit et d’où qu’elle vienne…
Il est temps de nous rendre aussi compte que nous sommes tous inter-reliés parce que de fait… Nous sommes bien tous des colonisés !…

« La voie Lakota » & « L’aventure Crazy Horse »
Traduction d’extraits de Résistance 71
Version pdf de Jo:

La_voie_Lakota_et_Crazy_Horse (Joseph Marshall III)

 

Résistance au colonialisme: impérialisme et fierté de tuer et d’annihiler « l’autre » (Mohawk Nation News)

Posted in actualité, altermondialisme, canada USA états coloniaux, colonialisme, crise mondiale, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 1 février 2018 by Résistance 71

Halte à l’escroquerie !

 

Mohawk Nation News

 

29 janvier 2018

 

url de l’article original:
http://mohawknationnews.com/blog/2018/01/29/monkey-business-to-end/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Nous sommes des prisonniers de guerre politique sur nos propres terres, victimes de la guerre pérenne, de l’incendie, de la terreur, du flinguage et de l’assassinat par des étrangers prédateurs qui refusent de quitter notre terre. Leur stratégie du viol et du harcèlement sexuel est maintenant mise au grand jour. La stratégie du viol entrepreneurial colonial a pris nos vies, notre identité et nos possessions. Nos femmes sont ciblées.

[“Moccasin Makers War Breakers”]  http://www.fire.or.cr/feb03/notas/moccasin.htm

La paix ne reviendra que lorsque ces étrangers retrouveront une conscience et partiront. On nous torture pour aimer notre peuple et notre terre et pour notre soif inextinguible et profonde de liberté.

Les envahisseurs sont fiers de tuer. Ils améliorent sans cesse leur armement de destruction massive et leur entraînement militaire pour tuer les gens. Maintenant ils ont la tronche dans le mur et une moitié des leurs attaque l’autre. La stratégie du harcèlement sexuel est terminée. Les cadavres des victimes des prédateurs sexuels jonchent la terre. Leur système de contrôle entrepreneurial colonial fondé sur l’abus des femmes et des enfants se retourne contre eux, laissant dans son sillage des monstres qui devraient être castrer pour leurs crimes contre les enfants.

Le monde naturel poursuit sa route. Nos familles, nos clans et notre peuple sont un. Notre voie est d’endurer de résister. Pour toujours, n’a pas de limites, ni d’espace. Nous regardons au-delà des yeux des tyrans, parce que la Nature a toujours raison !

Cette dictature pathétique et éhontée va mourir, “onwe” veut dire le peuple de la voie pour toujours. La Nature/création nous a montré l’auto-préservation fondée sur les réalités de la terre et de toute vie. Wasase veut dire de ramener le vie sur le droit chemin.

= = =

Lectures connexes:

Manifeste de la societe des societes

kaianerekowa Grande Loi de la Paix

Meurtre par décret le crime de génocide au Canada