Archive pour crise globale mondiale

Société occidentale en phase terminale de cancer: Le capitalisme de pillage et la mort annoncée du système (Paul Craig Roberts)

Posted in actualité, altermondialisme, crise mondiale, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 6 décembre 2017 by Résistance 71

L’analyse de PCR est bonne, mais une fois de plus, pas de solution apportée si ce n’est le cynisme. Pour entrevoir la porte de sortie…

Manifeste de la societe des societes

~ Résistance 71 ~

 

Le capitalisme de pillage

 

Paul Craig Roberts

 

4 décembre 2017

 

url de l’article:

http://www.informationclearinghouse.info/48341.htm

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Je fustige l’exonération d’impôts qu’a passée le congrès. Ce n’est pas une politique économique de coupe dans les impôts et cela n’a absolument rien à voir avec une économie dite du ruissellement (NdT: l’idiotie qui dit que si on taxe moins les riches… le fric disponible va redescendre vers le bas… cette imposture était un des piliers des “Reaganomics” dont PCR fut un des chantres dans les années 1980, il revient de loin…). Le but est de faire croître le prix des équités boursières (equity) en offrant à leurs propriétaires plus de gains sur capital et plus de dividendes. En d’autres termes, c’est une législation qui va rendre les propriétaires d’équités plus riches, polarisant toujours plus avant la société vers une vaste zone de pauvreté et de quasi-pauvreté pour la masse tandis qu’une fraction des 1% va se gorger de milliards de dollars… A moins que nos maîtres ne puissent continuer à contrôler le narratif explicatif, cette (nouvelle) exonération d’impôts pour les plus riches nous rapproche encore plus d’une révolution qui résultera du rejet et du manque total de confiance dans le gouvernement.

La nouvelle législation fait chuter le taux d’imposition sur les entreprises à 20%. Ceci veut dire que les entreprises/corporations mondialistes, transnationales enregistrées aux Etats-Unis vont payer moins d’impôts sur le revenu qu’une infirmière diplômée qui fait 50 000 US$ par an. L’Infirmière, si elle est célibataire, va payer en 2017, à un taux marginal de 25% pour tout revenu supérieur à 37 950 US$ par an.

Un(e) célibataire est imposé(e) à un taux de 33% sur tous les revenus s’ils dépassent 191 651 US$ par an. 33% était la tranche maxime d’imposition tirée des serfs médiévaux et approche la taxe sur les esclaves aux Etats-Unis au XIXème siècle. Un tel revenu de classe moyenne supérieurs de 191 651 US$ paraît extraordinaire pour la plupart des Américains qui sont loin de gagner cela, mais c’est toujours très très loin des multi-millions annuels des riches. En Amérique (NdT: et pas seulement…), c’est la classe moyenne, fondant comme beurre au soleil, qui porte le fardeau de l’impôt. Les riches avec leurs gains sur capital réalisés sur leur détention d’equity ne sont taxés eux, qu’à 15%.

Même les personnes célibataires qui gagnent entre 1 et 9325 US$ par an sont imposés à 10% sur leur pitance.

Les économistes néo-libéraux qui sont les faire-valoir des riches, de Wall Street et des banques “trop importantes pour se planter”, affirment de manière totalement erronée qu’en diminuant l’impôt d’entreprise à 20%, plein de bénéfices maintenus offshore (NdT: à l’étranger ou dans des paradis fiscaux) seront ramenés aux Etats-Unis et que cela aura pour résultat un boum économique et une augmentation des salaires. Ceci est un non-sens total. L’argent ne reviendra pas, parce qu’il est investi à l’étranger où le coût du travail est moindre, s’il est même investi au lieu de racheter les actions de l’entreprise ou d’acheter celles d’autres entreprises. Après 20 ans de délocalisation de l’industrie et des techniques professionnelles vendables ainsi que les revenus à l’avenant, qui va investir aux Etats-Unis ? La population américaine n’a absolument aucun revenu avec lequel acheter les biens et les services en provenance d’un nouvel investissement, de plus les cartes de crédit de la population sont à leur maximum d’endettement.

Il va se produire la chose suivante: Wall Street va calculer le plus bas taux d’imposition au plus haut prix d’équité (equity). Wall Street peut le faire sans avoir à rapatrier un sou du fric investi ou planqué à l’étranger. Ainsi d’un seul coup, ceux qui possèdent ces titres vont faire l’expérience d’une croissance de leur richesse, à moins que cette croissance n’ait déjà eu lieu en anticipation de la manne à venir.

Les républicains, concernés par le déficit, ont mis dans cette loi du Enhancement of the Rich’s Wealth, des coupes drastiques dans les services sociaux afin de “protéger les travailleurs de plus hauts taux d’intérêt émanant des déficits budgétaires”. Ceci représente toujours plus de malhonnêteté. Si la Fed laisse les vrais taux d’intérêt augmenter de manière signifiante, les dérivatifs vont dévisser et la Fed va devoir créer, de l’air du temps, des milliers de milliards de dollars juste pour maintenir leur escroquerie en place. Le déficit qui résulte de la coupe d’imposition sera couvert par la Fed qui va acheter de la trésorerie et non pas augmenter les taux d’intérêt.

Ce à quoi nous assistons aux Etats-Unis et en fait dans tout le monde occidental est ni plus ni moins que l’échec total du capitalisme. Celui-ci n’est plus maintenant qu’exclusivement une machine à piller. Le secteur financier ne fournit plus de capital pour la production depuis belle lurette. Ce que le secteur de la finance fait est de transformer le revenu du consommateur à discrétion en intérêt et en frais bancaires.. La demande générale ne peut augmenter que par l’expansion de la dette et les consommateurs atteignent un point où ils ne peuvent plus étendre leur dette. (Ndt: comme nous l’avons dit à maintes reprises, le capitalisme arrive au bout du bout du banc…)

Le capitalisme, se cachant derrière le “mondialisme”, qui est mal représenté comme étant une bonne chose alors qu’il ne représente que la mort elle-même, localise la production là où le travail est le meilleur marché, privant ainsi le monde industrialisé des bons salaires et des opportunités de carrière, le mettant ainsi sur la voie de la tiers-mondisation. Les hauts bénéfices à court terme et les dividendes à payer aux CEOs et autres membres des conseils d’administration des entreprises ainsi que les récompenses en stock options, sont maximisés au prix de la destruction du marché de la consommation domestique.

Le capitalisme de pillage privatise aussi le plus possible le secteur public, comme l’armée, si possible, ce qui a pour effet de booster le budget du Pentagone. Les travaux qui étaient accomplis par les soldats eux-mêmes, sont donnes à des entreprises privées connectées au système. Ce qui était connu avant sous le vocable de la Patrouille de Cuisine (KP pour “Kitchen Patrol”, la bonne vieille cantine) est maintenant sous-traité à une firme privée. Les services de mercenaires sont loués par le Pentagone, ceux-ci collectent plus en un mois de service qu’un soldat sur un an. Je ne suis pas sûr que l’armée possède encore ses régiments de logistique (NdT: l’équivalent des régiments de commandement et de soutien de l’armée française) ou une organisation privée de soutien logistique en contrat avec le Pentagone (NdT: genre Halliburton, chère à Dick Cheney et Donald Rumsfeld… et autres). La sécurité sociale du Medicare et du Medicaid sont les prochains à être privatisés. La coupe dans l’imposition aura pour conséquence un déficit et une course aux plus hauts taux d’intérêt et ces mensonges seront utilisés pour sauver les travailleurs d’un plus haut taux d’intérêt sur leurs emprunts fonciers, sur la dette de leur carte de crédit et des emprunts étudiants en réajustant ou en privatisant la sécurité sociale et assurances maladies.

L’environnement et les terres publiques seront sacrifiés pour les profits privés dans les domaine du bois, de l’exploitation minière et des entreprises d’énergie. Les ours grizzly et les loups sont en train de perdre leur protection en tant qu’espèces en voie de disparition afin que les états puissent vendre des licences de chasse à trophée à des hommes qui doivent prouver leur “virilité” en tuant un animal avec un puissant fusil depuis une distance garantissant toute la sécurité nécessaire a ces grands courageux.

Ce à quoi nous assistons est le pillage total de l’Amérique et du monde occidental dans son entièreté. Tandis que le monde occidental s’effondre, le peuple soumis et insouciant est assis à sucer son pouce tandis que sa ruine est en cours.

Il n’y a plus rien en occident si ce n’est le pillage à l’œuvre.

Cette loi sur l’impôt des entreprises est une abomination, un acte de pillage brutal et sans vergogne. Ses promoteurs devraient être sur le champ passés au goudron et aux plumes et expulsés des villes à cheval sur un rail (NdT: merde !… PCR a lu Lucky Luke…), sinon pendu haut et court au premier réverbère venu.

Publicités

Résistance politique: quoi de neuf sur le front… national ?

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, économie, démocratie participative, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, société libertaire, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 17 novembre 2017 by Résistance 71

La seule grève valide et efficace dont la simple perspective fait trembler l’oligarchie dans ses loques: La grève générale illimitée et expropriatrice… Tout le reste n’est que pisser dans un violon. Le but de cette grève doit être le changement radical de société pour parvenir enfin à la société des sociétés, finalité émancipatrice de l’humanité.

~ Résistance 71 ~

A lire et diffuser sans modération:

Manifeste de la societe des societes

L’anarchie pour la jeunesse

Errico_Malatesta_écrits_choisis

Exemple_de_charte_confederale_Bakounine

La Morale Anarchiste de Kropotkine)

petit_precis_sur_la_societe_et_letat

Appel au Socialisme (PDF)

 

Le capital décide, l’État exécute

 

Groupe Anarchiste Salvador Ségui

 

14 novembre 2017

 

Source: https://salvador-segui.org/2017/11/14/16-novembre-loi-travail/ 

 

 

Si d’aucuns n’y ont pas cru pendant les élections, il est aujourd’hui plus difficile de nier que la politique de ce gouvernement est une politique de classe. De la bourgeoisie, par la bourgeoisie, pour la bourgeoisie. Depuis cet été, les mesures proposées et votées s’attaquent aux plus fragiles (hausse de la CSG et baisse des APL, facilitation des licenciements, précarisation des relations de travail) et sont favorables aux plus riches (baisse de l’ISF). De plus, la systématisation du gouvernement par ordonnance, parfaitement légale, émaille quelque peu le vernis démocratique de la République.

Non content de creuser les inégalités et d’étaler son mépris – sous le principe très paternaliste que ceux qui ont le pouvoir l’auraient acquis de par leurs qualités naturellement supérieures, ce qui leur donnerait à la fois le droit de le garder au détriment des autres, mais également le devoir de l’exercer (au détriment des autres) –, Macron se moque ouvertement de ses administrés, « qui ne sont rien », sinon « des fainéants et des cyniques », ceux qui « foutent le bordel ».

Mais ce qui est encore plus caractéristique de cette dynamique de fond, c’est l’attaque simultanée et intraitable de toutes les solidarités, sur la lancée des politiques des gouvernements précédents.

C’est l’individualisation et la mise en concurrence des carrières professionnelles et des droits des travailleurs à travers la casse du Code du travail, laissant le salarié seul dans un un rapport très inégal face à son employeur. C’est l’affaiblissement des derniers garde-fous contre la délinquance patronale (conseils de prud’hommes, DS, DP, CHSCT, etc.). C’est l’attaque financière et morale des services publics (éducation, santé, transports). C’est une vision élitiste de l’éducation, au service des intérêts capitalistes. C’est la baisse des prestations sociales et la culpabilisation de ceux qui en bénéficient, quand ce n’est pas leur suppression pure et simple. C’est la mise en péril des associations, par la baisse des financements publics et la fin des contrats aidés, alors même que l’action sociale de proximité se décharge de l’État vers les associations. C’est la remise en question du droit syndical, en réduisant les possibilités de contestation et en ne laissant la place qu’à des structures d’accompagnement. C’est l’exacerbation d’un patriotisme nationaliste et militariste.

C’est, enfin, la criminalisation des mouvements sociaux de protestation, que ce soient les grèves, les manifestations ou les dénonciations de violences policières, où des militants sont jugés et condamnés très lourdement sous des prétextes mis en scène. Par ailleurs, la récente loi « sécurité intérieure et lutte contre le terrorisme » vient appuyer la répression policière, dont les exactions jouissent au contraire d’une relative impunité.

La seule réponse que nous pouvons opposer est de renforcer nos liens, à la base, et sans attendre une aide providentielle de l’État ou du sort.

Si la confédération syndicale semble aujourd’hui l’organisation de classe la plus indiquée pour parvenir à un rapport de force susceptible de défendre les acquis sociaux et en obtenir de nouveaux, par la construction d’une grève généralisée et reconductible, encore faut-il que les syndicats se ressaisissent des principes de la charte d’Amiens : d’une part l’indépendance vis-à-vis des organisations politiques, d’autre part le double objectif d’amélioration immédiate des conditions de travail et d’ouverture à des perspectives révolutionnaires d’expropriation capitaliste et d’autogestion, sans quoi nous nous condamnerions à subir sans fin les attaques d’une classe dirigeante.

Par ailleurs, les axes et les collectifs de luttes sont multiples. La faiblesse dont ils font preuve à cause de leur éclatement, ainsi que la force dont ils font preuve malgré cet éclatement, doit nous pousser aujourd’hui à reconsidérer et confronter nos pratiques militantes pour œuvrer ensemble à la construction d’un mouvement social conséquent et cohérent, pour l’émancipation de toutes et tous.

Groupe anarchiste Salvador-Seguí

Paris, le 14 novembre 2017

La décrépitude de l’empire vue de l’intérieur (VT le jour des anciens combattants)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, canada USA états coloniaux, CIA et traffic de drogue, colonialisme, documentaire, guerre Libye, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, presse et média, résistance politique, sciences et technologies, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 13 novembre 2017 by Résistance 71


« Les soldats ne sont pas les protecteurs
de la liberté, ils sont les marionnettes
des intérêts entrepreneuriaux et
d’État afin d’augmenter profit et pouvoir
aux dépends de la sécurité physique et 
financière du contribuable. »

 

L’information en ce 11 novembre 2017

 

Gordon Duff

 

11 novembre 2017

 

url de l’article original:

https://www.veteranstoday.com/2017/11/11/intel-drop-november-11-2017/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le faux narratif, le prosélytisme religieux et Hollywood n’ont pas seulement changé la réalité de la guerre, mais ont défini le service militaire moderne. Pendant les années 1920-30, les Marines (NdT: fusiliers marins, corps d’élite de l’armée impérialiste yankee) opéraient dans toute l’Amérique latine et centrale en tant que porte-flingues pour les banques, les compagnies pétrolières et l’agro-industrie.

Ils étaient l’équivalent des voyous de Pinkerton et de leurs meurtres dépeints dans les nouvelles séries télévisées comme “Damnation”, ce d’après Smedley Butler. Le général de l’USMC Butler est bien entendu dépeint par les instructeurs des Marines comme le père du coprs des Marines moderne. Butler a reçu cinq fois la médaille d’honneur du congrès et il fut une fois candidat à la présidence des Etats-Unis, il fut toujours un puissant activiste social et était pleinement socialiste.

En 1934, Wall Street, aidée par l’extrême-droite et la bien anti-américaine “American Legion”, un groupe d’anciens combattants dont les origines les amenèrent en partenariat avec le renouveau du Ku Klux Klan des années 1920, reçurent pour mission de décapiter le gouvernement Roosevelt.

Voyez-vous, la légion, qui louaient régulièrement les services de voyous et de briseurs de grèves durant la grande dépression, admirait profondément Adolf Hitler et avait endossé le manteau de “nativiste” comparable aux mouvements anti-immigrants réapparaissant aujourd’hui. Ce fut Smedley Butler qui les arrêta. Il fut secrètement demandé de commander le coup d’état, mais au lieu de cela, il alla voir Roosevelt et le congrès.

A un moment donné et cela vous en dira bien plus sur le véritable Américain que quoi que ce soit d’autre, Butler, en tant que commandant du corps des Marines, fut assigné à résidence. Il avait apparemment offensé l’élite servile des banksters de Washington en racontant une histoire au cours d’un dîner au sujet de Benito Mussolini qui avait renversé un enfant en voiture et continua son chemin en rigolant. Ceci était vrai, une histoire absolument authentique. Pas une de ces histoires qu’on lit dans les livres. Pas comme une de ces fausses infos d’aujourd’hui.

Mais attendez, il semble que je suis en train de voler des répliques du “Faucon Maltais”. Les ennemis de l’Amérique ont toujours été de l’intérieur. Madison nous avait déjà averti, ainsi que Thomas Jefferson et Lincoln puis J.K Kennedy et d’autres plus récemment. “Ceux” d’aujourd’hui sont virés des chaînes de télévision et d’information, des réseaux journalistiques, virés des universités, leurs sites internets sont bloqués par Google et ils sont toujours accusés de “détester les juifs”. Si vous trouvez cela bizarre, surtout considérant que la majorité de ces diseurs de vérité et dissidents sont probablement juifs eux-mêmes, alors vous commencez à comprendre.

Nous allons commencer aujourd’hui avec l’histoire du comment le corps des Marines a perdu son chemin et pas pour la première fois. Il y a une raison de la mort de 19 000 Marines au Vietnam. J’y étais. Je vais le dire simplement. Les Marines passaient des mois sur le front ou derrière les lignes ennemies, si tant est que cela existait. Les blessés n’étaient que très rarement évacués et mourraient d’hémorragies là où ils étaient tombés et dans les moments critiques, la nourriture, l’eau potable et les munitions étaient inexistantes.

Les conditions décrites par Richard Tregaskis dans son livre de 1943, “Journal de Guadalcanal”, conditions endurées pendant de courtes semaines, laissant les Marines comme des squelettes ambulants, étaient la norme au Vietnam. Les Marines combattants survivants quittèrent le Vietnam sous effet de malnutrition chronique, de conditions de santé constamment dégradées par les effets a posteriori de l’Agent Orange (NdT: défoliant chimique fabriqué par Dow Industry et dont les épandages fréquents causèrent d’énormes dégâts sur la santé humaine des Vietnamiens et de la bidasserie yankee au sol…), qui finirent par les tuer, pour beaucoup dans les quelques années qui suivirent leur retour avec en cadeau le stress post-traumatique.

Le corps des Marines avait lu le bouquin de Tregaskis et avait décidé que comme très peu de ceux qui dirigent le corps avaient de fait expérimenter le combat, ils construiraient leur guerre autour d’un bouquin qui, franchement, était largement un livre de fiction. C’était de la fiction de la seconde guerre mondiale oui, à la John Wayne (NdT: grand militariste et propagandiste de l’extrême-droite yankee, qui néanmoins refusa de s’enrôler pour la guerre tout en incitant les autres bien entendu à le faire… Au delà de la légende, une des plus belles ordures d’Hollywood), qui mena le corps des Marines vers son histoire d’abus de ses recrues et de ses charges à la baïonnettes désespérées, qui devinrent sa tactique commune au Vietnam.

Fiction dans la réalité, falsification de tout, c’est ce qui a mené l’armée américaine, et ce certainement depuis la Corée. Dire que l’armée américaine aujourd’hui est en lambeaux est une vérité qui est devenue un de nos secrets le mieux gardé. Une armée qui tourne sur son corps de sous-officiers d’expérience et de déploiements sans fin pour protéger les champs de pavot d’Afghanistan ou pour jouer un côté contre l’autre en Irak pour le bénéfice d’une politique étrangère menée par Israël, ont rendu une carrière dans l’armée tout a fait intenable. S’ajoutant à tous ces problèmes bien entendu, fut celui de notre déplorable corps d’officiers, une clique de fils à maman, pas différents des dizaines de milliers que le général George Marshall avait extirpé en 1940 er 1941. 30 000 officiers passèrent à la caisse et furent remerciés. Laissée à elle-même, l’armée américaine, menée par les académies militaires, gravite autour de l’extrémisme de droite et la corruption, Quand vous y ajoutez aujourd’hui la religion bidon, celle “de la fin des temps, de l’apocalypse” que professe ces frapadingues de la bible, ceci se transmet dans le corps et dans le curriculum des trois services militaires (NdT: Terre, Air, Mer) et cela devient de la pure trahison.

Obama, aidé par Hagle et Dempsey, a viré les pires d’entre eux, retirant des centaines de chefs militaires incompétents et dangereux, prévenant du reste un coup d’état qui allait impliquer une attaque nucléaire sur l’Iran perpétrée par ces barjots du Strategic Air Command qui étaient parvenus à éviter toutes les sécurités. C’est le même groupe que Trump est en train de ramener pour sa guerre planifiée contre la Corée, tous ces frapadingues du missel qui répondent désormais à Steve Bannon.

Nous allons maintenant passer à autre chose. Nous avons déjà secoué pas mal d’illusions comme cela. Il était grand temps d’admettre que l’armée américaine est aussi bidon que les infos d’aujourd’hui. Lorsque les Américains se sont réveillés et ont réalisé qu’ils soutenaient Al Qaïda et l’EIIL, et personne de mentalement sain ne doute plus de cela aujourd’hui, lorsqu’ils se sont réveillés plus avant et ont réalisé que l’Arabie Saoudite et Israël sont des amis depuis plus de 60 ans et non pas des ennemis comme ils ont prétendu l’être, alors le monde aurait dû clairement identifier qu’il marchait sur les mains.

Ceci veut bien évidemment dire que la guerre de 1973 fut une guerre bidon (NdT: même si de véritables personnes y sont mortes, mais pour des raisons établies comme bidon…), que l’embargo sur le pétrole n’était qu’une mascarade, tout autant que le bombardement du Liban par la Marine et les attentats du 11 septembre, ainsi que tous les mensonges qui aidèrent à mettre en place l’invasion de l’Irak en 2003, la totalité.

Pendant que tout cela se déroule, l’Amérique est systématiquement détruite. Nous avons certainement établi comment l’armée fut mise hors de combat. Nommez un général d’aujourd’hui, ou un amiral, n’importe lequel de ces chefs militaires, qui ne parle pas comme un clown. Nommez-en un, essayez de penser à l’un d’entre eux, essayez plus fort. Aussi pourris qu’il ait été, Petraeus au moins n’était pas fou et vous avez vu ce qu’ils lui ont fait. Ils ont eu aussi McCrystal.

Puis ils ont eu le journaliste du magazine Rolling Stone qui l’a épinglé, Michael Hastings, éliminé. (NdT: Hastings est mort dans un accident de la route des plus suspicieux en juin 2013…). Au fait, jetez un œil sur toutes les histoires au sujet de la mort de Hastings et notez qui est arrivé en premier sur la scène de l’accident supposé. J’en ai assez dit.

C’est une nouvelle fois le jour des anciens combattants (11 novembre) et VT est littéralement bombardé d’histoires, certaines de la part des idiots utiles, d’autres de gens qui essaient de faire une différence. Tout le monde ici passe pas mal à la télé simplement parce que nous sommes une organisation avec le mot d”ancien combattant dans son nom et qu’il est assumé que nous ne sommes pas aussi indépendants que nous le sommes.

Regardons la réalité en face, quand les Américains voient le mot “ancien combattant”, le mot “idiot” vient aussi à l’esprit, tout comme radoteur et cartoonesque. Les anciens combattants sont supposés être des racistes totalitaires, sans esprit, idiots, institutionnalisés et égoïstes. Ce n’est pas comment le public américain les voit vraiment, mais c’est comme ça que les voit le congrès, les politiciens, ce qui explique pourquoi VT a débuté il y a toutes ces années et pourquoi nous continuons de lutter.

L’opération “Tempête du Désert” est un autre fiasco. La première invasion de l’Irak, pas celle qui est toujours en cours. Celle qui n’a pris que 96 heures [en 1991]. Les hommes et les femmes qui ont combattu cette guerre de 96 heures on commencé à mourir nombreux d’une mystérieuse maladie appelée “Le Syndrome de la Guerre du Golfe”. Etait-ce dû aux vaccins expérimentaux ? A l’utilisation de munitions à uranium appauvri par les Etats-Unis sur le champ de bataille ? Ce ne fut certainement pas à cause des incendies des puits de pétrole. Les Etats-Unis ont-ils utilisé des armes chimiques et bactériologiques sur la garde républicaine de Saddam Hussein ? Restons une minute là dessus. L’utilisation d’armes chimiques et biologiques de la part de quiconque n’étant pas un allié des USA, surtout Israël, est une ligne rouge à ne pas franchir. Par ligne rouge nous entendons une chose qui amènera une riposte des Etats-Unis sur toute nation, et ce sans avoir besoin de preuves d’utilisation et aussi bien entendu aussi loin que cette nation n’est pas capable de se défendre. Le gouvernement syrien n’a jamais utilisé de gaz de combat sur son peuple. Encore et toujours, ces attaques au gaz [sarin] en Syrie furent tracées jusqu’aux alliés secrets des Américains, à savoir:

  • Les usines de production chimique secrètes à Tbilissi en Georgie
  • Des groupes sous-traitants privés paramilitaires, incluant le Google Idea Groups/Google Jigsaw
  • Le régime fasciste de Kiev et ses alliés et amis en Turquie et en Israël
  • Des containers d’argent liquide saoudien
  • Les “casques blancs” de George Clooney
  • L’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme (OSDH, NdT: une opération d’intox du MI5 britannique basée à Londres)
  • Les agences et réseaux de presse Reuters et Al Jazeera

C’est un véritable who’s who du soutien des organisations terroristes que nous avons maintenant étalées des côtes marocaines jusqu’aux Philippines. Les armées par procuration des agences de sécurité dont vous connaissez si bien les noms, à commencer avec la CIA, le Mossad qui font le sale boulot que Smedley Butler a si bien décrit comme “Le racket de la guerre” (NdT: le titre de son livre du reste…)

Cette semaine, ce jour des anciens combattants, l’EIIL/daesh est vaincu. Le reste du monde a appris que l’Arabie Saoudite avait kidnappé le premier ministre libanais Saad Hariri dans une tentative de commencer une nouvelle guerre, après que la dernière en date ait échoué. Si l’EIIL et Al Qaïda sont des organisations terroristes, pourquoi donc des milliers de personnes, de l’Arabie Saoudite, des princes al Saoud, jusqu’aux think tanks du Potomac à Washington, peuvent être crédités de l’aide qui leur est accordée pour être disséminées à travers le monde.

Voila les questions qui attaquent dans le bois dur. Donc, nous revenons aux institutions. Qui va protéger la vérité ? Google et Facebook, tous deux très intimement liés aux banksters, manipulent tout sur l’internet. Leur rumeur d’une IA lisant chaque recherche en ligne, chaque courriel, chaque post sur les réseaux sociaux, chaque discussion de forum, qui enregistre chaque achat fait et crée des algorithmes prédiseurs afin de fabriquer un niveau de contrôle global au-delà de l’imagination même d’un George Orwell.

Les institutions, la presse, le gouvernement, la religion, nos écoles, ont tous été systématiquement détruits. Le plan a été simple: guerre, pauvreté, pestilence et mort sont le business de tous les businesses et les gouvernements ne sont rien de plus que des gérants intermédiaires servant un syndicat du crime organisé planétaire, celui sur lequel on tombe systématiquement à chaque fois qu’on regarde ce qu’il se passe derrière le rideau.

Là où les armées ne servent pas, elles sont remplacées par des contractants militaires privés (CMP, mercenaires). Au Moyen-Orient aujourd’hui, incluant l’Afghanistan, il y a sur le terrain de manière effective 200 000 CMP. Il y en a plus de 20 000 qui se battent actuellement au Yémen, payés par l’Arabie Saoudite, la moitié sous le drapeau de l’EIIL et d’Al Qaïda. Près de 50 000 sévissent en Afghanistan, un chiffre que même leurs propres gouvernements n’ont aucune idée.

Ajoutons un fait étrange à tout cela, dès 2004, deux organisations clef ont été privatisées par l’administration Bush. Ces groupes menaçaient de prendre en charge des fonctions du renseignement US au moyen d’éléments contrôlés par Israël, amenés dans le gouvernement américain après les élections truquées de 2000. Au fait, il s’agit du même groupe qui a truqué les élections de novembre 2016. Ce sont des organisations qui furent privatisées et qui sont: l’Agence Centrale du Renseignement (CIA) et le JSOC ou Joint Special Operations Command (NdT: Etat-Major des Opérations Spéciales, EMOS)

Nous avons ensuite ceci:

L’instructeur militaire des Marines Joseph Felix a été condamné à 10 ans de prison pour abus de pouvoir et violences sur de jeunes recrues, des recrues musulmanes. Il faisait partie d’un gang, celui des Christian Evangeslista, qui a fait vœux de garder l’armée américaine libre de tous juifs, musulmans et catholiques. Au centre d’entrainement de Parris Island, la torture des recrues fait partie du programme depuis des décennies. Il y a eu des douzaines de recrues décédées depuis les années 1960 et les instructeurs militaires, certains anciens combattants victimes du Syndrome de Stress Post-Traumatique, voient comme partie de leur boulot de rendre la vie des jeunes recrues un enfer sur terre. Ceci fut toujours la base de l’entrainement des Marines.

Les recrues ont toujours été régulièrement battues, humiliées et même sexuellement agressées. Les instructeurs du corps des Marines font un des plus durs boulots de quelque armée que ce soit. C’en est devenu une plaisanterie dans le show télévisé “Saturday Night Live”, que de dire que les Navy SEALs, les forces spéciales commandos et toute la litanie des opérations spéciales et leurs mecs “glamour”, ne sont rien d’autres que de faux Marines.

Et puisque c’est le jour des anciens combattants, laissons-nous aller à un autre cliché: est-ce que les Marines d’aujourd’hui sont des Marines par les mêmes standards que ceux qui ont combattu durant la guerre du Vietnam ? Tant que nous y sommes, nous allons couvrir ici quelques faits. Les Marines du Vietnam étaient villipendés par leurs compatriotes de la seconde guerre mondiale pour être trop mous et apathiques. Mais en fait, c’est l’opposé qui est la réalité. Il y a eu trop de temps écoulé entre la seconde guerre mondiale et la guerre du Vietnam. La guerre de Corée n’a jamais vraiment affecté l’entrainement de l’armée américaine et elle fut combattue essentiellement avec des rempilés de la seconde guerre mondiale et des conscrits.

Le corps des Marines était énorme durant la seconde guerre mondiale, un million d’hommes et les débarquements étaient typiquement renforcés par de grandes unités de l’armée de terre et dans la plupart des cas, à l’exception de Guadalcanal, les Marines étaient relevés de la zone de combat les jours suivant le débarquement. Pourtant, le corps d’un million d’hommes a perdu 17 000 membres durant la seconde guerre mondiale. Pendant cette guerre, les unités de débarquement des Marines tournaient entre la Nouvelle-Zélande, Hawaii et la Californie, parfois parquées pendant plus d’un an avant d’être sélectionnées pour un nouveau débarquement quelque part.

Ainsi, en moyenne, un Marine de la seconde guerre mondiale a vu environ un quart des combats qu’un Marine a vu durant la guerre du Vietnam. Au Vietnam, 19 000 Marines furent tués au combat, alors que l’effectif de ce corps ne fut que de quelques 20% de celui de la seconde guerre mondiale. Les taux de mortalité pour les 10% du corps des Marines, ceux qui étaient le fer de lance des combats, ont atteint des niveaux de folie avec bon nombre d’unités souffrant jusqu’à 100% de perte et retournant au combat à taux plein de substitution…

Que sommes-nous en train de dire ? Que des entreprises privées, la plupart des sbires corrompus arrosés de fric émanant de “caisses noires” du blanchiment d’argent sale, ont créé un réseau de firmes sous-traitantes privées qui analysent le renseignement, filtrent toute l’information sur les menaces existantes à destination du gouvernement américain et de concert avec l’EMOS, planifient et exécutent des opérations spéciales secrètes dans le monde entier.

Depuis des années, les plus capables et professionnels de l’armée américaine ont quitté le service qu’il soit militaire ou d’opérations clandestines  et ont  commencé à servir des maîtres outre-mer qui leur sont inconnus mais que nous connaissons. Protégés par tout un réseau d’agences de presse, par la législation qui classifie “secret défense” toute l’information et compartimentalise l’affaire pour bien masquer la vérité. C’est ce que nous voyons aujourd’hui dans le monde, en Lybie, Ukraine, Irak, Afghanistan, Syrie, au Yémen, des continents entiers précipités dans une guerre durant des décennies.

Le mariage est simple. Tous les médias sous contrôle, éventuellement Google seul gèrera et les services de renseignement du monde et les gouvernements s’aligneront comme nous l’avons si bien vu en 1914 et si souvent depuis. Ce que nous avons aujourd’hui est ce qui fut auparavant, simplement à bien plus grande échelle. La science, la théorie du chaos et la guerre psychologique, depuis les années 1980, ont rapidement appris que le contrôle est basé sur la distillation d’un sentiment de désespoir, le sentiment “qu’on ne peut rien faire”.

Les flingages publics de masse et les attaques terroristes, l’un après l’autre et pire encore, les théories de la conspiration des suppléants de Google et leur Intelligence Artificielle (IA), maintiennent le public en général ferré à l’appât, troublé, dépassé et à la recherche de boucs émissaires.

Le plan d’action pour aujourd’hui est de SORTIR DES MEDIAS SOCIAUX, rappelez-vous bien ce que nous avons écrit aujourd’hui, partagez-le avec d’autres et RESISTEZ.

Résistance politique: Le discours du barbier (Charlie Chaplin 1940)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, démocratie participative, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, philosophie, politique et social, résistance politique, société libertaire, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 11 novembre 2017 by Résistance 71

En ces temps de plus en plus troubles, que ces paroles universelles d’un des génies artistiques de l’humanité, portent aux confins les plus reculés de notre planète. Il est grand temps pour nous, les peuples, comme l’avait déjà si bien senti et exprimé Chaplin dans cette scène finale de son chef-d’œuvre « Le Dictateur » (1940), de reprendre la barre du bateau ivre et de nous ramener à la bonne destination, terminus bonheur.

Chaque paragraphe doit être lu lentement et analysé. Chaplin glisse dans ce discours sa vision du monde, une vision de pouvoir retourné au peuple et s’exerçant de manière non coercitive. Il avait tout compris. Nous le rejoignons dans le grand tout universel.

~ Résistance 71 ~

 

 

Le discours du barbier

 

Charlie Chaplin

 

Transcription du discours final du film “Le dictateur” (1940)

voir la vidéo du discours sous la traduction

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Source:

https://www.charliechaplin.com/en/articles/29-The-Final-Speech-from-The-Great-Dictator- 

 

Je suis désolé, mais je ne veux pas être empereur. Ce ne sont en rien mes affaires. Je ne veux ni régner sur ni conquérir quiconque. J’aimerais si possible aider tout le monde, juif, gentil, homme noir, homme blanc. Nous voulons tous nous aider les uns les autres. L’humain est fait de la sorte. Nous voulons vivre avec le bonheur de l’un l’autre et non pas de la misère de chacun. Nous ne voulons pas nous haïr et nous mépriser les uns les autres. Dans ce monde, il y a de la place pour tous. Et la bonne terre est riche et peut fournir abondamment pour tous. Le mode de vie peut être libre et merveilleux, mais nous avons perdu le chemin.

La veulerie a empoisonné les âmes des humains, a barricadé le monde dans la haine, nous a fait marcher au pas de l’oie dans la misère et l’effusion de sang. Nous avons développé la vitesse, mais nous nous sommes bridés. La machinerie qui nous donne l’abondance nous a laissé en plan. Notre connaissance nous a rendu cyniques. Notre intelligence durs et méchants. Nous pensons trop et n’éprouvons pas assez. Plus que de la machinerie, nous avons besoin d’humanité. Plus que d’intelligence, nous avons besoin de gentillesse et de douceur. Sans ces qualités, la vie sera violente et tout sera perdu…

L’avion et la radio nous ont rapproché. La nature profonde de ces inventions demande la bonté de l’Homme, implore notre fraternité universelle, pour l’unité de tous. Ma voix en ce moment parvient à des millions de personnes à travers le monde, des millions d’hommes, de femmes et de petits enfants désespérés, victimes d’un système qui fait que l’Homme torture et emprisonne des innocents.

A tous ceux qui peuvent m’entendre, je dis: Ne désespérez pas. La misère qui nous enveloppe n’est que le passage de la veulerie, l’amertume des Hommes qui ont peur du progrès humain. La haine des Hommes passera, les dictateurs meurent et le pouvoir qu’ils ont dérobé aux peuples retournera aux peuples. Et tant que les Hommes meurent, la liberté ne périra jamais…

Soldats ! Ne vous livrez pas aux brutes, à ces gens qui vous méprisent, qui vous réduisent en esclavage, qui régimentent vos vies, vous disent ce qu’il faut faire, ce que penser et ce que ressentir ! Qui vous dressent, vous restreignent, vous traitent comme du bétail, vous utilisent comme de la chair à canon. Ne vous livrez pas à ces hommes anti-naturels, hommes machine dotés d’esprits de machine et aux cœurs de machine ! Vous n’êtes pas des machines ! Vous n’êtes pas du bétail ! Vous êtes des humains ! Vous avez l’amour de l’humanité dans vos cœurs ! Vous ne haïssez pas ! Seuls ceux qui ne sont pas aimés haïssent, les sans amour et les soldats anti-nature ! Ne vous battez pas pour l’esclavage ! Battez-vous pour la liberté !

Au psaume 17 de l’évangile de St Luc il est dit: “Le royaume de dieu est en l’Homme”, pas en un seul homme, pas en un groupe d’humains, mais dans tous les Hommes ! En vous-mêmes ! Vous les gens du peuple avez le pouvoir, le pouvoir de créer des machines. Le pouvoir de créer le bonheur ! Vous, le peuple, avez le pouvoir de rendre cette vie libre et merveilleuse, de faire de cette vie une superbe aventure. Alors, au nom de la démocratie, utilisons ce pouvoir, Unissons-nous. Combattons pour un monde nouveau, un monde décent qui donnera aux hommes une chance de travailler, qui donnera à la jeunesse un futur et aux anciens une sécurité. Par la promesse de ces choses, des brutes sont arrivées au pouvoir. Mais ils mentent ! Ils ne tiennent aucunement cette promesse. Ils ne la tiendront jamais.

Les dictateurs se libèrent mais réduisent en esclavage le peuple ! Maintenant, battons-nous pour que se réalise cette promesse ! Combattons pour libérer le monde, pour abattre les barrières nationales, pour éradiquer la veulerie, la haine et l’intolérance. Battons-nous pour un monde de raison, un monde où la science et le progrès mèneront les Hommes vers le bonheur. Soldats ! au nom de la démocratie, unissons-nous !

= = =

Vidéo du discours du barbier (Le Dictateur, Charlie Chaplin, 1940)

 

Piqûre de rappel antiétatique pour la société des sociétés…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, crise mondiale, démocratie participative, documentaire, Internet et liberté, militantisme alternatif, pédagogie libération, philosophie, politique et social, politique française, résistance politique, société libertaire, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 5 novembre 2017 by Résistance 71

Résistance 71

5 novembre 2017

Devant la folie vaccinale qui s’empare de la France en particulier, nous proposons une inoculation indolore, naturelle, sans adjuvants et prouvée efficace contre l’épidémie d’étatisme capitalisto-oppressif dont souffre l’humanité depuis plus de 5000 ans au moyen du:

Manifeste de la societe des sociétés

Version PDF gratuite

 

A lire et diffuser sans aucune modération !…

Résistance politique: Veterans Today contre Google Jigsaw et Oxford… Qui est VT ?..

Posted in actualité, altermondialisme, désinformation, documentaire, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 29 octobre 2017 by Résistance 71

Nous nous sommes rendus compte en commençant à analyser et commenter cette traduction de l’article de VT ci-dessous, que cela prendrait en fait plus de temps et de développement qu’un simple paragraphe de présentation. Nous vous présentons donc cette article tel quel et le commenterons très bientôt, car il soulève quelques commentaires d’évidence. A suivre donc, mais n’hésitez néanmoins aucunement à le commenter dans la section prévue à cet effet tant il est plus que probable que nous parvenions tous et toutes aux mêmes conclusions.

~ Résistance 71 ~

 

Une vitrine de propagande d’Oxford attaque Veterans Today… La chasse aux sorcières néocon commence

 

Gordon Duff

 

22 octobre 2017

 

url de l’article original:

https://www.veteranstoday.com/2017/10/23/neo-oxford-propaganda-front-attacks-veterans-today-the-neocon-witch-hunt-begins/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Un “flinguage” en règle basé sur une “étude d’Oxford” au sujet d’une obscure publication connue sous le nom de Veterans Today (VT), a été récemment publié par la presse de droite américaine.

Moscou: la publication, certainement obscure et inconnue partout sauf dans les cercles du renseignement et militaire a été accusée d’être financée et gérée par la Russie afin d’influencer les généraux de pointe des Etats-Unis, d’adoucir la politique américaine en Syrie et de promouvoir la coopération militaire avec la Russie.

Il est confirmé que les deux présidents, Trump et Poutine, sont des lecteurs de VT tout comme les meilleurs planificateurs du Kremlin et du Pentagone. Et pourquoi cela ? Ce qui n’est pas demandé en revanche, est qui a financé cette “enquête” ? Un examen très rapide a rapidement montré que Google Jigsaw, le bras du “changement de régime” de la corporation Google, un groupe paramilitaire opérant à travers le Moyen-Orient et l’Afrique, est derrière cette étude d’Oxford.

Bizarrement, VT avait exposé Google Jigsaw ou plutôt son prédécesseur “Google Idea Groups”, comme suppléant d’armes, de renseignement et de services de propagande pour le groupe terroriste de l’EIIL et Al Nosra/Al Qaïda pour des clients au sein des services de renseignement israélien et saoudien. Un des informateurs de VT, Serena Shim, une journaliste née a Detroit et opérant en Turquie, a été assassinée après l’exposition initiale par publication du Google Idea Groups.

Ce groupe est, d’après VT, une couverture pour une opération militaire commandée par l’ancien patron du conseil des opérations clandestines du conseil national à la sécurité de la Maison Blanche, Jared Cohen, un planificateur militaire formé par les Israéliens. Ceci n’a jamais été contesté. Commençons…

La date est le 9 octobre 2017. Oxford, dans ce cas-ci, le Computational Media Project, avec des publications comme The Hill et le McClatchy papers. pubie une étude qui, disent-ils, prouve que VT est une vitrine propagandiste russe. Nous, à Veterans Today, savions que ceci allait se produire. Nous étions préparés.

Tout ce qui est dit au sujet de VT est faux. “VT” ou Veterans Today a commencé en 2003 et non pas en 2013 et il fut amorcé par des personnels des forces spéciales de l’armée américaine en tant que blog privé afin de discuter de problèmes militaires autrement “non autorisés” par le pentagone. S’ajoutant à ce groupe s’en vint un autre groupe en provenance d’AOL, qui travaillait avec l’History Channel. Ce groupe était mené par le colonel David Hackworth, le militaire le plus décoré de l’histoire de l’armée américaine, écrivain réputé et ancien combattant de la seconde guerre mondiale, des guerres de Corée et du Vietnam ; il fut viré par le président Lyndon Johnson pour avoir dit que le guerre au Vietnam n’était pas gagnable. Avec Hackworth, vint aussi le colonel Ted Guy, pilote as des as de deux guerres et ancien prisonnier de guerre au Vietnam. Guy fut l’Officier commandant l’actuel sénateur John McCain tandis que McCain était prisonnier de guerre. Le colonel Guy a demandé l’arrestation de McCain pour trahison dès son rapatriement, présentant une liste détaillée d’accusations contre ce depuis lors devenu célèbre sénateur (NdT: nouveau con va t’en guerre, une des pires ordures que le système yankee ait produit…), l’accusant de trahison et de collaboration avec l’ennemi sur des centaines de faits, témoins à l’appui.

Guy fut totalement ignoré et McCain reçût un pardon présidentiel secret, chose que nous avons eue confirmée de plusieurs sources internes. Même l’auteur à succès et ancien exorciste du Vatican Malachi Martin a passé du temps à VT. Ses théories conspirationistes ont été romancées plusieurs fois et peuvent être maintenant vues sur la chaîne Fox dans la seconde saison de “L’exorciste”

“Du groupe original, seul Gordon Duff, un ancien combattant fusilier marin qui a servi au Vietnam, est resté. Il dirige le comité directeur qui inclut plusieurs dignitaires militaires de plusieurs nations. Duff fut un caporal mais “commande” un comité où figurent des généraux et une mixture de sources militaires en provenance du Pakistan, de la Serbie, de la Syrie, d’Irak, d’Iran, de Russie, de Grande-Bretagne, d’Israël et d’une douzaine d’autres nations. Derrière tout cela se trouvent, d’après la rumeur, des anciens patrons à la retraite d’une douzaine de services de renseignement, ainsi qu’une flopée d’analystes, d’universitaires et aussi, comme le reconnaît parfaitement VT, quelques “barjots conspis”.

Comme Duff l’a dit dans certains entretiens: “sans les conspis, nous n’aurions pas le volume de lectorat nécessaire, c’est notre façon d’honorer Fox News et la presse tabloïde, après tout est-ce que tout le monde n’aime pas lire au sujet d’extra-terrestres à deux têtes de temps en temps ?” (NdT: Il est à noter que cette stratégie d’attraction de lectorat est identique sur des organes de presse russes comme Pravda et Sputnik News, chose que nous nous sommes toujours refusés à faire sur R71, même si nous connaissons l’astuce, c’est un choix…)

La réalité n’en est pas moins que la vaste majorité de ce qui est produit par VT est de l’info sèche, la plupart des articles académiques dévorés par le Pentagone et Langley (CIA), le plus souvent la seule information détaillée et précise sur l’Afghanistan ou les affaires politiques internes en Syrie, Irak ou une douzaine d’autres pays. VT a réussi à maintenir un panel d’écrivains bénévoles et de qualité “sur le terrain” dans près de 3 douzaines de pays “très difficiles à pénétrer”, là où bien d’autres sources telle la CIA, ont échoué.

Oui, cela rend VT vital, et fait qu’il est lu au Pentagone et attirent les coups de téléphones nocturnes que souvent VT reçoit ainsi que les offres d’autres organisations comme l’America’s Defense Intelligence Agency, qui veut salarier tout le personnel de VT. VT a refusé. Ils n’acceptent aucune publicité, aucun don, ils s’auto-financent dans un modèle qui en a troublé plus d’un.

Au sein de VT réside un personnel d’arrière-plan constitué d’exécutifs de haut niveau de la défense, très connu au Pentagone et qui sont très proches de gouvernements africains et moyen-orientaux. Lorsque le FBI a eu besoin d’aide au Nigéria, ils sont venus demander à VT. D’autres agences sont venues demander à VT pour une aide aux Emirats Arabes Unis, au Qatar, en Syrie, en Turquie, au Kenya, au Ghana, en Lybie, certainement au Pakistan, ceci a été fait à maintes reprises.

Ce qu’Oxford a loupé est ceci: VT est et a été “l’entrée des artistes” de la politique américaine vers Moscou et bien d’autres endroits, où la communication entre Israël et le Hezbollah peut se produire, sans agenda, et, jusqu’à ce que nous publions le présent article, inconnu de tous.

Les rumeurs répandues disant que VT a fait éviter plusieurs guerres mondiales et qui circulent un peu trop librement, est probablement vrai.

Derrière tout cela, il y a d’autres anomalies au sujet de VT. Ils ne semblent pas avoir de position politique. Duff est un démocrate libéral et soutien d’Obama. D’autres sont des centristes, quelques uns sont de l’extrême droite. VT est multi-culturel avec une palette de juifs, de musulmans, d’afro-américains, de femmes, si rien d’autre, VT est le dernier bastion de la liberté d’expression.

Un autre point clef de VT, comme le dit souvent l’éditeur Jim Hanke, officier du renseignement militaire à la retraite, général 2 étoiles de la 3ème armée et ancien attaché en Israël: “Quand vont-ils commencé à payer des salaires ?”

Hanke comprend parmi ses proches amis, le premier ministre israélien Netanyahou. Nous avons aussi à VT, le physicien nucléaire Jeff Smith, ancien enquêteur pour l’Agence Internationale pour l’Energie Atomique (AIEA). Les narrations de Smith au sujet du trafic clandestin d’armes nucléaires ont été étiquetées “théories conspi” par Oxford, sont corroborées par des scientifiques nucléaires américains et un paquet de documents que Smith a conservé du temps de son travail pour l’ONU, enquêtant sur la possibilité de sites de production d’armes nucléaires dans des pays comme Israël, la Syrie et l’Iran depuis plus de 20 ans. Smith affirme également avoir enquêté sur les attentats du 11 septembre 2001 et possède les documents avec lui prouvant ses dires.

Une autre membre du comité directeur de VT est Gwyneth Todd, ancienne conseillère du président Clinton et Bush 43, membre du conseil national à la sécurité. Le Washington Post et la chaîne ABC ont rapporté sur les tentatives de la maison blanche de Bush de la réduire au silence, y compris des tentative d’enlèvement et d’assassinat. Il y a aussi Lee Wanta, éditeur de VT, ancien coordinateur du renseignement à la Maison Blanche pour le président Reagan. Une visite rapide à la bibliothèque Reagan soulignera le nombre d’heures que ces deux là passèrent ensemble à planifier la chute de l’URSS.

Aller à la base réelle de VT et de ce qu’ils font est simple. En 2013, le comité éditorial a reconnu un besoin de rapporter des infos à la fois des médias russes et iraniens. Cette relation s’est développée à double sens, formant des relations mais aussi publiant de vastes critiques depuis du matériel de pauvre qualité ainsi que de la propagande.

VT a trouvé de l’info publiée nulle par ailleurs, mais aussi quelque chose d’autre. VT a commencé à tracer de l’info bizarre dans Press TV, Moscow Times et autres organisations, de la propagande oui, mais de la propagande américaine. Ce que VT a mis à jour fut une route de l’argent depuis la CIA au travers d’un contractant Booz Allen Hamilton, pour blanchir de faux journalistes qui ont travaillé auparavant à Radio Liberty et autres vitrines de propagande américaine. Ces écrivains et diffuseurs, secrètement employés par des agences de renseignement américaines, étaient les responsables de la pire des pires de la propagande russe et iranienne.

Des enquêtes plus poussées trouvèrent que c’est la CIA elle-même qui a “blanchi” de la propagande au travers des sbires en Russie et en Iran, utilisant des agents américains au sein des réseaux majeurs ou de sites comme Breitbart et Newsmax, pour ensuite mettre en place des groupes comme celui de l’enquête d’Oxford pour couvrir leurs traces lorsqu’ils étaient pris la main dans le sac.

Les experts de VT pensent que l’élection présidentielle de 2016 a été truquée, ils ont fait le boulot, en Russie et en Israël, en Ukraine, en Serbie, en Macédoine, là où la plupart du travail clandestin fut fait et là où seul VT à les “sources de terrain”.

Et ce ne fut pas le Kremlin qui fut trouvé derrière tout ça, mais bien plutôt le renseignement israélien et une tierce partie, des groupes mafieux du crime organisé composés d’anciens membres du KGB, du Mossad, travaillant semble t’il avec des groupes comme l’Heritage Foundation, the Atlantic Council, the American Enterprise Institute et des groupes renégats de la sécurité de la patrie (DHS), du FBI, de la CIA et du renseignement militaire.

Si une publication mineure a pu faire cela, relier tout cela nettement, que pourrait alors fair des organisations comme le FBI et la CIA s’ils le voulaient ? Ensuite l’autre question fut aussi posée, ces organisations existent-elles toujours ou, comme y a fait allusion le président Trump à plusieurs reprises, sont-elles en fait elles-mêmes infiltrées ? Si l’info est fausse, le FBI et la CIA bidons, comme l’a déjà dit à plusieurs reprises Trump, a t’il raison ? VT dit sans aucun plaisir: “il semblerait.”

VT n’est pas spécifiquement enthousiaste sur ce qu’a fait jusqu’ici le président Trump, comment il gère la diplomatie et ce qu’il dit, mais note que Trump sait quand on lui ment et le FBI et la CIA n’ont pas fait grand chose d’autre que de mentir au président Trump, particulièrement sur les fausses enquêtes qui essaient de lier le président avec la Russie et les élections truquées.

Comme d’habitude, VT survivra ces attaques d’officines comme the Hill, le Washington Post ou Politico. Sans être inféodé au fric de la publicité et sans salaires à payer, il n’y a pas de vulnérabilité. Le gros échec du groupe Oxford fut d’observer VT à la surface et sous la surface.

Il y a quelques années, Un film devenu très populaire intitulé “Fight Club” (NdT: David Fincher, 1999) raconta une histoire. Voyez-vous, “fight club” étaient une organisation où les “sous-fifres”, les serveurs, les éboueurs, les gens qui font le véritable travail, se rassemblaient. Sans eux, ces gens qui s’occupent des poubelles, qui font la sale boulot de nettoyer la merde, qui se battent dans les guerres, il n’y a pas de réalité.

VT est comme le “Fight club”. Quand de l’héroïne est chargée dans un avion par un ancien Navy SEAL travaillant pour une entreprise privée importante dans un petit aéroport près, disons juste de Gwadar, une ville du Pakistan, ce SEAL peut très bien être un ami proche de Jim Dean ou de Gordon Duff ou Mike Harris ou Jim Hanke ou de quelqu’un d’autre à VT. Des photos et des vidéos peuvent très bien être prises…

Lorsque des obus au gaz sarin sont fabriqués dans une usine chimique à côté de l’aéroport de Tbilissi en Georgie et transportés par des officiers de la sécurité ukrainienne en Turquie puis en Syrie, des amis de VT peuvent très bien charger les camions… Il se peut même qu’ils conduisent ces camions vers leur destination…

Lorsque le candidat à la présidentielle d’alors John McCain a visité la Syrie et a rencontré le leader de l’EI/Daesh al Baghdadi, qui croyez-vous leur servait le thé ? Etait-ce un ami de VT ? VT a t’il publié les photos ? Vous pouvez être sûrs que ce fut fait.

Lorsqu’un juge, membre de la Cour Suprême des Etats-Unis meurt mystérieusement lors d’une partie de chasse et que 33 personnes passent devant la police qui avait tourné le dos, 4 d’entre eux étant des sénateurs du congrès des Etats-Unis, n’ont-ils pas vu ce jardinier latino prenant une vidéo au travers de son chapeau troué ? Où est cette vidéo maintenant ? Existe t’elle ?…

En remontant le temps, lorsque les sénateurs Ted Kennedy et Paul Sarbanes ont mis en place des organisations bancaires à Astoria dans le Queens et à Manhattan, était-ce l’Alpha Bank qui lava plus blanc des milliards volés à l’URSS au travers d’un développeur de New York en faillite qui est maintenant supposé être le président des Etats-Unis, quel éditeur de VT présidait à cette réunion ?

Y avait-il à la table un ancien directeur de la CIA d’origine grecque avec ses deux cousins, l’un étant l’ancien directeur financier de la campagne présidentielle de Mike Dukakis ? Que valent ces photos d’après vous ? De cette réunion où la mafia russe fut créée et où un empire immobilier fut accepté et validé ?

Il y a toutes ces petites choses, petites choses que les petites gens ont vu, des gens comme Lee Wanta et ses réunions avec Oussama Bin Laden au Metropolitan Club de Washington tandis que la CIA le traquait au Soudan et en Afghanistan. Nous pouvons non seulement affirmer cela, mais nous pouvons vous dire tous ceux dans la pièce qui participèrent à cette réunion, et vous donner une transcription mot à mot de ce qui y fut dit, de cette discussion et de centaines… de milliers d’autres…

Un de ces incidents a impliqué un “tsar” de la Maison Blanche fournissant un paquet de secrets nucléaires à un leader étranger. Non seulement cette entrevue a eu un témoin, mais le FBI a une vidéo de toute l’affaire et a été forcé de mettre tout ça au placard. Combien de nations dans le monde ont des armes nucléaires à cause de cela ? Je peux vous assurer que c’est bien plus que vous ne le pensez. Nous pouvons ajouter bien des histoires, comme l’a si bien dit le comédien Jimmy Durante: “J’en ai un million de ces histoires”. Et celle là ? Combien de personnes savaient-elles que l’Afrique du Sud (NdT: du temps de l’apartheid) a construit des armes nucléaires et a procédé à un test le 22 septembre 1979 ? Ils en ont construit 10, mais d’après un ancien membre des services britanniques, 3 d’entre elles furent volées. Voici ce que sait VT à ce sujet: l’entreprise qui a construit les containers et les caisses pour transporter les armes nucléaires, appartient à un contributeur de VT. Il a fait charger les nukes sur un bateau à Durban il y a quelques décennies. Qu’une de ces armes ait fini sa course en Corée du Nord, emmenée là-bas par un sous-marin de fabrication allemande de modèle Dauphin, battant pavillon israélien, est une autre histoire. Il se trouve que les satellites espions américains peuvent reconnaître depuis leur orbite, la signature de l’uranium, si par exemple le rafinement et l’enrichissement de l’uranium kantangais fut fait par la centrale Pelandaba en Afrique du Sud. Dois-je en dire plus ?…

Allez, encore une… Considérez celle-là comme la “chanson gratuite” de l’album. Comment croyez-vous que l’EI/Daesh soit entré en possession de 12 000 camions citernes ? Autant de camions citernes n’ont jamais existé dans tout le Moyen-Orient. Le parc de camions de contrebande de Saddam Hussein était petit: 500 camions et pour la plupart des poubelles. Une entreprise de Houston, Texas, devenue célèbre pour avoir construit des bases militaires américaines, une entreprise dont le nom commence par la lettre “B” a acheté des camions aux Etats-Unis et au Canada. Elle a envoyé de Houston directement en Turquie et de là vers l’Irak et la Syrie, vendus à une entreprise propriété de la famille de leaders politiques connus (NdT: dont Erdogan…). Plus tard, l’aviation russe a détruit ces camions, 12 000 camions au tas, de ces camions qui avaient parcourus les réseaux routiers de l’Amérique du Nord. Allez, assez de ragots bon marché…

Que disons-nous ? Qu’il y a les théories conspi et qu’il y a la réalité. Les gouvernements ne disent rien, la presse n’apprend rien, rien n’est imprimé, publié, rien n’est admis et le narratif populaire qui va de la fausse info à la fausse histoire n’est que pour la consommation publique seulement.

L’université d’Oxford, ou pour être plus honnête, Google Jigsaw, ne réduira pas VT au silence. VT a un rôle, celui d’opérer comme une soupape de sécurité, de bâtir de la confiance là où aucune n’existe, de trouver ceux au caractère trempé et au sens de l’humour, même plus rarement, lorsque ces gens entrent dans les couloirs du pouvoir.

Pourquoi est-ce qu’une entreprise informatique de moteur de recherche qui fait plein de fric en répandant des logiciels malfaisants dans le monde entier et en espionnant les courriers électroniques et correspondances des gens, emploie une armée de 20 000 mercenaires ? Peut-être pouvons-nous commencer à trouver quelqu’un ayant le cran, l’autorité quelque part pour poser cette question. Jusqu’à ce que cela se produise, attendons et observons…

[notre analyse et commentaires sur cet article à suivre…]

Résistance au colonialisme: De l’assassinat de masse à la résurgence (Mohawk Nation News)

Posted in actualité, altermondialisme, colonialisme, démocratie participative, documentaire, France et colonialisme, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 25 octobre 2017 by Résistance 71

Lectures complémentaires:

Manifeste de la societe des societes

Meurtre par décret le crime de génocide au Canada

Un_manifeste_indigène_taiaiake_alfred

kaianerekowa Grande Loi de la Paix

La Grande Loi du Changement (Taiaiake Alfred)

si-vous-avez-oublie-le-nom-des-nuages-vous-avez-oublie-votre-chemin

 

Assassiner est un boulot

 

Mohawk Nation News

 

23 ocobre 2017

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2017/10/22/murder-is-work/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

L’Amérique du Nord est un état humilié d’immigrants. Eux et leurs complices se battent pour voler notre terre et nos ressources, engendrant une matrix de haine et d’assassinat. Ils fabriquent des règlements corporatistes qui nous disent: “Arrêtez de résister et circulez y a rien à voir. Oubliez ce génocide que nous avons commis.”

Il y a quelque chose d’autre dans l’immigrant (européen). De l’extérieur, ils disent avoir peur de dieu et nous sourient, essayant de paraître des anges ne pouvant faire de mal à une mouche ; de l’intérieur, ce sont des monstres qui ont vicieusement massacré nos ancêtres, fait disparaître leurs corps et développé une amnésie générale à ce sujet. On ne peut pas croire que de tels personnes existent vraiment. Leur malfaisance est contagieuse. Ce sont des psychopathes qui tuent pour voler sans aucun remord.

La voie de la création/nature est sken-nen, kari-wiio, kasa-stensera et atonwa-kowa (paix, rectitude, force, liées ensemble). Elles sont les instructions originelles de la création de toute vie, la formule de la paix.

Le massacre de masse de 100 millions de personnes de nos peuples (NdT: chiffre avancé par les anthropologues pour le nombre total de morts autochtones sur le continent des Amériques du fait de l’invasion occidentale depuis 1492) a été méticuleusement plannifé par ces créatures grotesques. Le cercle indien géré par l’armée émet les droits de tuer aux représentants des intérêts des colons et leurs familles, ce qui est de nos jours appelé “programmes sociaux”. Le meurtre de nouveaux nés, d’enfants, de femmes et d’hommes doit être final, sans laisser de traces.

Maintenant, les rats qu’ils ont entretenus les mordent en retour, leurs plaies purulentes et gangrénées sont apparentes. Nos tombes se trouvent sous leurs villages et leurs villes, partout. Ils sont formatés à l’obéissance et pour ne voir que ce que les oligarques décident. La dévastation économique, météorologique et sociale devient désespérée. Leurs défenses artificielles s’effondrent. Le monde les voit pour ceux qu’ils sont, des va t’en guerre ; leurs peurs les rongent. Ils se souviennent de ce que leurs ancêtres immigrants ont volé et que le véritable peuple naturel de l’endroit fut massacré afin de pouvoir leur donner ce qu’ils ont aujourd’hui.

La vérité à notre sujet est leur pire ennemi. Toujours plus de meurtres, de disparitions, de viols et d’abus en tout genre continuent de se produire. Les victimes observent.

Notre résistance est étiquetée “terrorisme”. Nous sommes forcés de vivre sous des conditions tiers-mondistes sur nos terres. Les gouvernements entrepreneuriaux sont basés sur des escroqueries mortifères. Notre mère observe. Notre terre doit être débarrassée et nettoyée d’eux et de leurs détritus, de leur folie et de leurs mensonges au sujet de leur cruauté. Déverser du béton ou construire des oléoducs sur leur horrible vérité ne cachera pas leurs crimes.

Aucun des immigrants ne s’est mis en travers des flingues qui nous visaient. Ils ont commis le plus grand génocide de l’histoire de l’humanité, orchestré par les oligarques européens. Les immigrants (NdT: colons établis) et leurs marionnettistes n’appuient plus sur la gâchette mais profitent grassement des fruits de ce crime.

Le fait qu’ils ne fassent pas face à leur crime est la preuve de leur couardise et de leur fuite. Nous devons sauver notre race coûte que coûte et par tous les moyens.

= = =

Immigrants en voie de disparition !

 

Mohawk Nation News

 

23 octobre 2017

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2017/10/22/vanishing-immigrants/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

En 1946, au premier jour d’école à Kahnawake, les missionnaires nous dirent que bientôt les INDIENS allaient disparaître. Un livret bleu imprimé de lettres blanches fut distribué, livret intitulé “L’Américain en voie de disparition”, livret que nous devions emmener à la maison pour que nos familles le lisent également. Un de nos pères s’écria: “C’est un mensonge ! Mais vous devez aller à l’école sinon je vais aller en prison. Passez les tests mais n’apprenez pas.” Ils nous racontaient au sujet de ce faux dieu qu’ils avaient inventé. Il disait: “Toute vie est dieu en accord avec la création.”

Le système patriarcal est une escroquerie cruelle fondée sur la croyance en une entité assoiffée de sang appelée “dieu”. Le temps passa, et nous apprîmes que les oppresseurs contrôlaient en fait les deux côtés des disputes.

Les femmes sont les kohti-hontia-kwennio, les détentrices du titre, les gardiennes de la terre comme mis en place par la nature. Les immigrants doivent donc tuer ou faire disparaître les femmes pour prendre le contrôle d’onowa’regeh ou l’Île de la Grande Tortue.

Ces envahisseurs blancs (NdT: chrétiens et européens) ont inventé des histoires pour masquer le génocide à leur propre peuple. Notre manière d’apprendre à notre sujet est fondée sur les images mentales invoquées par nos langues. La vérité de notre existence y est décrite et inscrite, ainsi nous pouvons nous en faire une représentation.

La fausse histoire a supprimé notre existence même.

Ainsi les Etats-Unis et le Canada pouvaient continuer en toute quiétude leur braquage de la terre et le véritable peuple naturel de cette terre devait être totalement éliminé. Le plus grand assassinat de masse de l’histoire de l’humanité fur minutieusement préparé et mis en œuvre.

Des sociétés secrètes maintiennent ces mensonges en réseaux du mensonge et de la falsification. Les Etats-Unis dirigent les guerres dans le monde entier. Des groupes sont entrainés et payés pour nous tuer. Leurs grotesques actions ont mené à terme, à la mort de plus de 100 millions de personnes.

L’occupation de nos terres viole la loi internationale. Nous sommes parqués dans des camps de prisonniers de guerre appelés des “réserves” et ce sur nos propres terres. Les entités entrepreneuriales coloniales contrôlent tous les côtés des guerres et l’ONU est leur arbitre.

Les conseils de bandes (Canada) et de tribus (USA) entrepreneuriaux, créés par les états colonisateurs et oppresseurs, ainsi que leurs flics militairement et lourdement armés sont les croquemitaines et les porte-flingues qui font le sale boulot. Ils sont équipés afin de pouvoir mettre en application la loi martiale dès que celle-ci sera ordonnée. Les colons ne peuvent en aucun cas mener des négociations légitimes parce qu’ils n’ont de fait absolument rien a négocier. Les produits qu’ils veulent sont tous possessions du véritable peuple naturel de la terre, qu’ils appellent des terroristes.

Avec le taux de fertilité de la race blanche en perte de vitesse de 60%, qui est en train de disparaître ? Nous sommes encore loin de notre nombre originel. Attendez un peu…