Archive pour dégradation sociale france

Notre Dame de Paris et Gilets Jaunes… de l’incendie contrôlé à l’incendie incontrôlé (Collectif Internationale In-contrôlable)

Posted in actualité, altermondialisme, gilets jaunes, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 17 avril 2019 by Résistance 71


Gilets Jaunes !… La lutte continue !

 

A propos du curieux incendie de Notre Dame de Paris

 

Internationale In-contrôlable

 

Avril 2019

 

Lorsqu’un très curieux incendie métaphorique vient cacher tout en le révélant un incendie historique in-maîtrisable et que finalement cela va dialectiquement toujours plus mettre le feu subversif au territoire de la vie asservie…

Notre Dame de Paris… Aux alentours de midi, le 16 avril 2019, le procureur de la République de Paris annonce au lendemain de l’incendie de la cathédrale que “la piste accidentelle est privilégiée” et que “rien ne va dans le sens d’un acte volontaire”alors même qu’il déclare simultanément : “A ce stade, les experts ne peuvent pas accéder à l’intérieur du site. Les investigations ne font que commencer”…

Ainsi, alors même qu’aucune recherche, enquête ou examen n’a encore commencé, le parquet de la République du Capital déclare officiellement qu’il existe une interprétation des faits qui doit être préférée et avantagée

Tandis que l’incendie social des Gilets Jaunes est en train de devenir totalement incontrôlable… L’incendie très bizarroïde de Notre Dame de Paris, haut lieu symbolique de la France d’avant le triomphe religieux du fétichisme absolu de la marchandise, a permis au déchu Macron de reporter sa prestation de fabulateur étatique telle était qu’initialement prévue pour le lundi 15 avril au soir… Cette dernière avait pour seul but illusoire de tenter d’asphyxier le mouvement social dans une nouvelle et pitoyable gesticulation politicienne mais elle était morte avant même que d’exister… Et elle ne pouvait évidemment fonctionner… Alors, le mardi 16 au soir, le locataire élyséen des décompositions infinies a essayé minablement d’appeler à l’unité, à l’intermède et à la lenteur pour essayer de casser cette lutte de classe qui ne cesse de monter… Il n’a rien à dire et les caisses de la crise de la pourriture capitaliste en dépression catastrophique sont vides … Faut-il y voir un là signe funeste du destin historique de la décadence capitaliste totale pour le règne du représentant de commerce de la merde marchande en déliquescence ? Assurément… Tous les mensonges, manipulations, tripotages et magouilles n’empêcheront pas la grande colère consciente des Gilets Jaunes d’aller au bout de leur lutte de classe contre l’argent et l’État…

Ni Macron, ni personne

 


Commune libre et Société des sociétés

 

Publicités

Gilets Jaunes 22ème round: Bilan et perspectives autour du mouvement comme manifestation novatrice de la lutte des classes en France (suite)

Posted in actualité, altermondialisme, gilets jaunes, militantisme alternatif, pédagogie libération, philosophie, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 13 avril 2019 by Résistance 71

 

Résistance 71

 

13 avril 2019

 

Suite à l’appel de la seconde Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes de St Nazaire du 7 avril dernier et la publication de « Bilan et perspectives autour du mouvement comme une manifestation novatrice de la lutte des classes en France dans la période 2018-2019 », nous pensons qu’il est temps de se regrouper, de penser et d’agir hors des clous. Notre NON ! doit s’étendre à tous les secteurs phagocytés par la marche du narcissisme marchand, imposant la dictature de la chosification.

Prenons le temps de nous retrouver, de dialoguer, de recréer des lieux de réunion populaire sur les ronds-points, dans les voisinages, les lieux de travail et partout où nos vies interagissent, pour décider ensemble de nos actions et court-circuiter le décisionnaire arbitraire et de plus en plus dictatorial de l’institutionnel.
Apprenons ensemble à lâcher-prise des antagonismes diviseurs factices et embrassons notre complémentarité pour qu’éclose enfin notre humanité vraie. A l’instar d’Albert Camus, reconnaissons « … qu’il n’y a pas encore eu de révolution dans l’histoire. Il ne peut y en avoir qu’une qui serait la révolution définitive… S’il y avait une seule fois révolution en effet, il n’y aurait plus d’histoire. Il y aurait unité heureuse et mort rassasiée. » (« L’homme révolté », 1951)

Pour que toutes et tous vivions enfin la vraie vie, dans l’équilibre et l’harmonie naturels, que nous avons sérieusement perturbés depuis les 5000 ans de notre fabrication et imposition de l’État comme garde-fou du rapport dominant/dominé artificiellement créé et consolidé dans la phase ultime du pouvoir coercitif par le capitalisme, contre-nature par essence, phagocytant tout sur son passage, lui compris.

Sept textes fondamentaux pour nous aider à  y parvenir, ensemble, à  lire, relire et diffuser sans aucune modération:

 

Appel de la seconde Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes de St Nazaire (5-7 avril 2019)

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, gilets jaunes, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 10 avril 2019 by Résistance 71

 

Communiqué de la seconde Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes

St Nazaire 5-7 avril 2019

Nous Gilets jaunes, constitués en assemblées locales, réunis à Saint-Nazaire, les 5, 6 et 7 avril 2019, nous adressons au peuple dans son ensemble.

À la suite de la première assemblée de Commercy, environ 200 délégations présentes poursuivent leur combat contre l’extrémisme libéral, pour la liberté, l’égalité et la fraternité.

Malgré l’escalade répressive du gouvernement, l’accumulation de lois qui aggravent pour tous les conditions de vie, qui détruisent les droits et libertés, la mobilisation s’enracine pour changer le système incarné par Macron.

Pour seule réponse au mouvement incarné par les Gilets jaunes et autres mouvements de lutte, le gouvernement panique et oppose une dérive autoritaire.

Depuis cinq mois partout en France, sur les ronds-points, les parkings, les places, les péages, dans les manifestations et au sein de nos assemblées, nous continuons à débattre et à nous battre, contre toutes les formes d’inégalité et d’injustice et pour la solidarité et la dignité.

Nous revendiquons l’augmentation générale des salaires, des retraites et des minima sociaux ; ainsi que des services publics pour toutes et tous.

Nos solidarités en lutte vont tout particulièrement aux neuf millions de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté.

Conscients de l’urgence environnementale, nous affirmons : “fin du monde, fin du mois, même logique, même combat.”

Face à la mascarade des grands débats, face à un gouvernement non représentatif au service d’une minorité privilégiée, nous mettons en place les nouvelles formes d’une démocratie directe.

Concrètement, nous reconnaissons que l’assemblée des assemblées peut recevoir des propositions des assemblées locales, et émettre des orientations comme l’a fait la première assemblée des assemblées de Commercy. Ces orientations sont ensuite systématiquement soumises aux groupes locaux.

L’Assemblée des assemblées réaffirme son indépendance vis-à-vis des partis politiques, des organisations syndicales et ne reconnaît aucun leader autoproclamé.

Pendant trois jours, en assemblée plénière et par groupes thématiques, nous avons tous débattu et élaboré des propositions pour nos revendications, actions, moyens de communication et de coordination.

Nous nous inscrivons dans la durée et décidons d’organiser une prochaine Assemblée des assemblées en juin.

Afin de renforcer le rapport de forces, de mettre les citoyens en ordre de bataille contre ce système, l’Assemblée des assemblées appelle à des actions dont le calendrier sera prochainement diffusé par le biais d’une plateforme numérique.

L’Assemblée des assemblées appelle à élargir et renforcer les assemblées citoyennes souveraines et à en créer de nouvelles.

Nous appelons l’ensemble des Gilets jaunes à diffuser cet appel et les conclusions des travaux de notre assemblée.

Les résultats des travaux réalisés en plénière vont alimenter les actions et les réflexions des assemblées.

Nous lançons plusieurs appels : sur les européennes, les assemblées citoyennes populaires locales, contre la répression et pour l’annulation des peines des prisonniers et condamnés du mouvement. (Voir les pdf ci-dessous.)

Il nous semble nécessaire de prendre un temps de trois semaines pour mobiliser l’ensemble des Gilets jaunes et convaincre celles et ceux qui ne le sont pas encore. Nous appelons à une semaine jaune d’action à partir du 1er mai.

Nous invitons toutes les personnes voulant mettre fin à l’accaparement du Vivant à assumer une conflictualité avec le système actuel, pour créer ensemble, par tous les moyens nécessaires, un nouveau mouvement social écologique populaire.

La multiplication des luttes actuelles nous appelle à rechercher l’unité d’action.

Nous appelons à tous les échelons du territoire à combattre collectivement pour obtenir la satisfaction de nos revendications sociales, fiscales, écologiques et démocratiques.

Conscients que nous avons à combattre un système global, nous considérons qu’il faudra sortir du capitalisme.

Ainsi nous construirons collectivement le fameux « toutes et tous ensemble » que nous scandons et qui rend tout possible. Nous construisons toutes et tous ensemble à tous les niveaux du territoire.

Le pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple. Ne nous regardez pas, rejoignez-nous !

L’assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes

7 avril 2019

Note: Ce texte est redescendu dans les assemblées locales pour validation et propositions d’amendement.

= = =

Textes en annexe du communiqué de St Nazaire:

AssDesAss-2-Appel-pour-des-assemblées-citoyennes

AssDesAss-2-Appel-pour-une-convergence-écologique

AssDesAss-2-Appel-pour-un-acte-national-pour-lannulation-des-peines

English translation by Resistance 71

 

Gilets Jaunes: Réflexions sur la violence politique et l’injonction du compromis avec le pouvoir…

Posted in actualité, altermondialisme, gilets jaunes, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 7 avril 2019 by Résistance 71

 

Pour une violence sans but : « les gilets jaunes exigent sans savoir quoi » ou l’injonction à faire un compromis avec le pouvoir

 

Paris Luttes-Info

 

6 avril 2019

 

url de l’article:

https://paris-luttes.info/pour-une-violence-sans-but-les-11931?lang=fr

 

Il ne s’agit pas de disqualifier l’action politique orientée vers un but, la révolution qui propose des revendications concrètes, mais de penser autrement la violence : la violence n’est jamais orientée vers un but.

Un mouvement si complexe – et tel qu’on ne peut pas si simplement dire « ils veulent le RIC » ou « ils veulent une VIe République » – nous impose de ne plus penser la violence par rapport à son but : la violence exprime un dégout (du capitalisme pourrait-on dire ?), elle ne propose rien.

L’idée selon laquelle le « mouvement des gilets jaunes » — toujours pensé comme une entité ordonnée et unique — avait au début des « revendications légitimes », qui se sont ensuite dissoutes dans une « violence gratuite » est devenue une constante répétée inlassablement dans les médias, et par leurs spectateurs.

Notez que l’expression « revendications légitimes » est toujours elliptique : les médias se contentent d’évoquer une légitimité, sans jamais préciser, même allusivement, le contenu de ces revendications — joli tour de passe-passe qui dispense ces médias de s’interroger sur le fond politique du mouvement, pour ne critiquer plus que sa forme.

Autrement dit, il faut se méfier de tous ceux qui utilisent l’expression « revendications légitimes » : il s’agit souvent, mais pas toujours, de disqualifier le mouvement, d’éviter toute pensée proprement politique. 

Raphaël Enthoven est un maître dans l’art : ses maximes occultent d’autant plus la nécessité politique du mouvement qu’elles sont toujours formulées dans une langue intellectuelle et bourgeoise.

La critique médiatique de la « violence gratuite » repose sur le présupposé que toute action est orientée vers un but représentable a priori, vers des revendications concrètes, et la légitimité de cette action est dès lors mesurée et jugée, non à sa cause, mais à son but. On analyse toujours la violence par rapport à son but, par rapport à ses revendications (au même titre que les désirs sexuels seraient orientés vers la reproduction). 

Conception occidentale, que partage une partie de la gauche, notamment la gauche léniniste : l’avant-garde révolutionnaire qu’envisage Lénine serait avant-garde en cela qu’elle s’autoriserait a priori une représentation claire des buts à atteindre par la révolution, faisant de la révolution un moyen ordonné à ces buts.

Essayons de penser une violence sans but, c’est-à-dire non une violence gratuite, parce qu’il y a des nécessités révolutionnaires qui relèvent de l’invivable, mais une violence qui ne « propose » pas, qui ne travestit pas son urgence dans le langage du droit, c’est-à-dire dans le langage du pouvoir. La violence ne propose pas, elle exprime : une colère, un dégoût, une détestation…

Cela ne disqualifie ni ne contredit pas ceux, à l’extrême gauche, qui proposent des modèles de gouvernement ; il ne s’agit pas de dire que les violents n’ont pas de revendications concrètes — certains en ont — il s’agit de dire que la violence n’est pas orientée vers ces revendications. 

Autrement dit, l’acte politique qui menace de destituer le pouvoir est l’acte sans but, qu’on appellera violence.

C’est à cette violence que s’intéresse le philosophe contemporain Giorgio Agamben, qui, dans la fin du Karman et dans Moyens sans fin (après une analyse historique du primat métaphysique et occidental accordé à l’action, ordonnée à un but) développe une éthique du « geste ». 

Pensé à la manière du geste du danseur, dont la signification n’est pas à trouver du côté d’un quelconque but (moins la danse classique que la danse contemporaine, du coup), le geste politique est un moyen sans fin. 

Il y a peut être quelque chose du geste dans la grève générale prolétarienne, que Walter Benjamin, dans Critique de la violence, oppose à la grève qui s’exerce dans le cadre du droit — et qui, en tant qu’elle s’exerce dans un cadre, est déjà l’acceptation d’un ordre des choses où cette grève aurait sa place, lui confisquant toute possibilité de contester cet ordre. Le véritable geste gréviste ne pourra être qu’une grève qui déborde le droit qu’on lui a accordé. 

Note de R71: ce qu’on peut appeler la “grève générale illimitée et expropriatrice”, où les travailleurs reprennent possession des entreprises pour organiser eux-mêmes n’ont pas la merde marchande, mais la production et la distribution selon les besoins de tous.

Il en est de même pour la manifestation : il y a la manifestation autorisée, institutionnalisée, avec son parcours, ses revendications ; et la manifestation sauvage, l’émeute. Le geste se joue hors de toute autorisation, il est toujours sauvage, là où toute revendication est déjà de l’ordre de l’acceptation du monde dans lequel on est. 

Ainsi, de nombreux collectifs de 68 affirmaient qu’il ne fallait pas revendiquer quoi que ce soit : « soyez réalistes, demandez l’impossible ». Ce geste pur, refus des règles du pouvoir, est toujours insupportable pour les autorités. C’est sa puissance destituante. 

Au contraire, les manifestations pacifistes et autorisées, avec leurs parcours et leurs revendications, sont toujours supportables, toujours confortables pour ceux qui exercent un pouvoir, par exemple un gouvernement. 

Pas de négociation avec le pouvoir. 

L’acte politique, par opposition au vote, c’est quand des gens s’invitent et font effraction dans un jeu institutionnel déterminé par le pouvoir.

C’est peut-être ça l’anarchisme : refuser les règles du jeu, ne rien attendre du pouvoir, renoncer à l’idée que le pouvoir va octroyer quoi que ce soit, se l’octroyer.

Grèves, blocages, manifs sauvages.

= = =

Six textes fondamentaux pour nous aider à  y parvenir, ensemble en minimisant la violence, à  lire, relire et diffuser sans aucune modération:

 

Gilets Jaunes: Compte Rendu de l’assemblée des assemblées de St Nazaire du 6 avril 2019

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, gilets jaunes, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 6 avril 2019 by Résistance 71


2ème Assemblée des Assemblées St Nazaire

 

Résistance 71

 

6 avril 2019

 

Nous avons suivi ce second jour de l’AdA se tenant à la Maison du Peuple de St Nazaire du 5 au 7 avril courant sur le direct retransmis depuis l’assemblée, dont nous saluons l’excellente initiative.

Nous ne ferons ici que mentionner les thèmes qui furent synthétisés par les portes paroles des groupes de travail et ne commenterons pas sur ce qui fut dit, ce n’est pas ici notre fonction.

Les représentants des groupes de travail ont synthétisé et parfois soumis à l’évaluation collective, le travail effectué sur les thèmes suivants:

  • Coordination et communication: interne et externe (régionale, nationale et internationale). Note faite sur le besoin de traductions
  • Refus de l’implication pour les élections européennes: le consensus étant non à l’UE, oui à l’union des peuples…
  • Nécessité d’un développement généralisé des Maisons du Peuple
  • Les revendications du mouvement: pas de consensus
  • Le municipalisme / communalisme populaire ou citoyen: choix de terminologie politique. Les assemblées sont les communes. Doit-on coopérer avec les maires ou entrer en désobéissance civile ?
  • Assemblées constituantes: une proposition (peu claire) fut déboutée en première évaluation
  • L’écologie
  • La session s’est terminée avec la présentation des synthèses de groupes sur les stratégies et actions pour le mouvement: à juste titre, ces synthèses de travail furent faites hors caméras et micros lors de cette phase initiale…

Demain dimanche 7 avril, d’autres synthèses déboucheront sur des votes des délégués et un communiqué officiel de cette Assemblée des Assemblées qui repartira dans les assemblées locales pour débat et vote de validation.

Nous l’avons dit et le répétons alors que Commercy dans un 1er temps et maintenant St Nazaire nous montrent la voie. Nous invitons le plus de personnes possibles à suivre ces débats en direct, pour ceux qui ne connaissant pas le principe et le fonctionnement d’une AG, c’est l’occasion de le découvrir de l’intérieur, ces retransmissions ont une fonction parfaitement éducative en plus de garantir la transparence du processus démocratique réellement en marche, RDV demain à partir de 09h00:

http://giletjaune44.livehost.fr/category/assemblee-des-assemblees/

 


Tout le pouvoir aux Ronds-Points !…

Assemblées Populaires partout, tyrannie nulle part…

Gilets Jaunes: 2ème assemblée des assemblées à la Maison du Peuple de St Nazaire…

Posted in actualité, autogestion, crise mondiale, démocratie participative, gilets jaunes, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 6 avril 2019 by Résistance 71

 

Résistance 71

 

6 avril 2019

 

Lien vidéo LIVE pour la seconde assemblée des assemblées se tenant à la Maison du Peuple de St Nazaire les 5, 6 et 7 avril 2019..

CR de la session du 6 avril 2019

 

 

 


VIVE LA COMMUNE !!…

Gilets Jaunes 21ème round… Plus que jamais tout le pouvoir aux Ronds-Points !…

Posted in actualité, altermondialisme, démocratie participative, gilets jaunes, guerres imperialistes, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 5 avril 2019 by Résistance 71

 

Gilets Jaunes !

Les quatre mois de lutte écoulés nous montrent on ne peut plus clairement qu’il n’y a pas de solutions au sein du système, qu’il n’y en a en fait jamais eu et qu’il ne saurait y en avoir !

Ceci se doit de devenir une évidence incontournable pour toutes et tous, membres de notre lutte organique pour une société enfin libre.

Ainsi, toute négociation avec l’État et les représentants de l’oligarchie est non seulement futile mais contre-productive. Ignorons-les !

Solidarité – Union – Persévérance – Réflexion – Action

Devenons S.U.P.R.A Gilets Jaunes !

Reprenons le pouvoir par les Assemblées Populaires et ainsi:

  • Boycottons les institutions
  • Boycottons l’élection et l’impôt absorbant l’intérêt de la dette odieuse
  • Boycottons les entreprises du CAC40 et des transnationales criminelles
  • Achetons et promouvons les produits locaux
  • Réaménageons nos campagnes et nos communautés agricoles
  • Rassemblons-nous en comités populaires de voisinage, de travail…
  • Restons incontrôlables et imprévisibles !

Tout le Pouvoir aux Ronds-Points !

Pour une société émancipée et donc libre !

Groupe Gilets Jaunes de _______________

Résistance 71

= = =

Six textes fondamentaux pour nous aider à  y parvenir, ensemble, à  lire, relire et diffuser sans aucune modération:


… Gilets Jaunes…

Dernier PDF de Jo:

Pierre_Kropotkine_L’anarchie-dans-l’evolution-socialiste-2eme-edition-1892