Archive pour coronavirus fondation bill gates vaccin dépopulation

Entretien avec le Dr Carrie Madej sur le vaccin CoV19

Posted in actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, militantisme alternatif, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, santé, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , on 9 novembre 2020 by Résistance 71

Traduction de la transcription d’un entretien avec le Dr Carrie Madej, médecin interne des hôpitaux sur la situation et vaccination CoV19

Novembre 2020

voici une autre vidéo de Carrie Madej qui a été retranscrite en anglais https://www.kla.tv/17427

maintenant des gens commencent à retranscrire ses vidéos car ils savent que ses vidéos font peur et se font censurer très vite.

voici la traduction de la transcription de l’entretien avec le Dr Carrie Madej https://www.kla.tv/17427:

Le Dr Carrie Madej, médecin en médecine interne et ostéopathie, a dirigé pendant dix-neuf ans deux cliniques dans l’État de Géorgie, aux États-Unis. Très tôt, elle a été fascinée par les vaccinations, en particulier par le vaccin antitétanique, qui faisait l’objet d’une forte publicité. Étonnée et troublée par le fait qu’elle n’ait pas pu trouver un collègue qui ait réellement vu un « cas de tétanos », elle a commencé ses recherches. À sa grande surprise, elle a trouvé un additif dans le vaccin qui cause la stérilisation des femmes. [www.kla.tv/16254]

Son scepticisme à l’égard des vaccins s’est accru et le Dr Madej a entrepris de plus en plus de recherches dans le domaine de la vaccination. Ses recherches approfondies l’ont amenée à découvrir une technologie innovante dans les nouveaux vaccins contre le COVID-19 ; elle a donc tiré la sonnette d’alarme.

Le Dr Madej est devenue une dénonciatrice, mettant ses connaissances à la disposition du grand public sous forme de conférences, d’interviews et de vidéos. Sa vidéo : « Human 2.0 : Wake Up Call To The World » [voir en anglais ici : https://banned.video/watch?id=5f4d56c5838dfb0597dd8187%5D, s’est répandue comme une traînée de poudre sur Internet – jusqu’à ce qu’elle soit censurée par YouTube et d’autres sites similaires.

Le Dr Madej n’hésite pas à dévoiler sans relâche leurs intentions cachées.

Elle expose actuellement les objectifs que les gouvernements poursuivent, main dans la main avec l’industrie pharmaceutique et les géants technologiques tels que Google et Microsoft, afin de vacciner le plus rapidement possible l’ensemble de la population mondiale.

Notre correspondant Kla.TV a pu joindre le Dr Madej pour une interview. Ce qu’elle révèle dans cette interview est à la fois choquant et alarmant.

Mais voyez par vous-même quelles technologies et méthodes sont mises en place avec le vaccin contre COVID-19. Ses découvertes laissent supposer qu’une guerre massive touchant l’ensemble de l’humanité est en train de se dérouler, ce qui est incontestable.

Dan : Bonjour, Dr. Madej, merci d’avoir accepté l’interview !

Dr. Madej : Merci de m’avoir invité, Danny, c’est un plaisir d’être ici avec vous !

Dan ( faisant semblant d’être mouton qui croit à la propagande) : D’accord. Disons que je crois complètement à la maladie Covidienne et que je suis d’accord avec tous les protocoles qu’ils ont mis en place, je porte mon masque partout où je vais, j’ai une distance sociale. Et je suis d’accord avec les mesures de confinement, mais ils ont investi des milliards dans ce nouveau vaccin, de nombreuses entreprises sont en concurrence les unes avec les autres pour produire le plus sûr et le plus efficace. Je dis que nous devons prendre le vaccin et revenir à la normale. Qu’en dites-vous ?

Dr. Madej : Eh bien, je dis aux gens que nous devons vraiment faire une pause et y réfléchir très sérieusement, parce que ce vaccin ne ressemble à aucun autre vaccin ou médicament du passé qui fait l’objet d’une procédure accélérée.

Nous sautons les essais d’innocuité, nous sautons les essais sur les animaux, et les gens doivent savoir que ce n’est pas un vaccin sûr, qu’il n’a pas été prouvé qu’il est sûr.

Et moi, ainsi que mes autres collègues, nous nous demandons pourquoi ils sautent les essais sur les animaux.

La raison en est que les tentatives précédentes, au cours des vingt dernières années, d’essayer un vaccin similaire – parce que celui-ci est très différent – ont échoué dans les études sur les animaux.

Par exemple, dans le passé, lorsqu’ils ont administré ce type de vaccin à ARN messager modifié ou à ADN modifié, les animaux semblaient très robustes avec leur système immunitaire au début. Ça avait l’air d’être un succès ! Les taux d’anticorps ont augmenté dans les échantillons de sang et la réponse des cellules T s’est améliorée. C’est génial !

Mais, dans les études sur les animaux, ils font ce qu’on appelle un test de provocation. Ce n’est pas éthique dans les tests sur l’homme, mais seulement sur les animaux, ce qui signifie qu’après avoir obtenu un bon résultat avec les échantillons de sang, ils donnent aux animaux le virus ou la bactérie ou ils les exposent au virus ou à la bactérie. Et c’est à ce moment-là que nous avons vu beaucoup de problèmes se produire. À chaque fois, les animaux ont eu une réaction cytokine, une réaction inflammatoire, ce qui signifie que leur réaction s’est aggravée lorsqu’ils ont été exposés au virus ou à la bactérie. Ils étaient plus malades, ils avaient plus d’inflammation pulmonaire, plus de problèmes de foie, et plus de morts se produisaient. Donc, si cela se produisait, presque à chaque fois dans les précédents types de vaccins de cette nature, nous pourrions nous attendre à ce que cela arrive à celui-ci, celui-là même qu’ils essaient de nous introduire.

Alors, disons qu’ils nous donnent des vaccins : Au début, tout semble aller bien pour tout le monde, c’est vrai. Et puis, s’ils sont exposés au rhume, à la grippe, au CV 20 ou à tout ce qu’ils veulent, quelque chose de semblable au désastre qui s’est passé avant. Et je m’attends, tout comme mes collègues, à ce que les gens voient plus de décès, plus de morbidité, plus de problèmes – et, je le soupçonne, ils ne rejetteront pas la faute sur le vaccin, car les fabricants de vaccins n’ont aucune responsabilité pour le moment, ils se contenteront de dire : Eh bien, c’est la nature de ce nouveau virus qui est sorti. C’est la nature de ce nouveau virus qui est sorti. Ils le blâmeraient pour cela. Nous devons être très prudents car ce vaccin n’est pas sûr, sur la base des données dont nous disposons déjà, rien que cela !

(les conséquences du vaccin 2020 seront blamés sur un faux bouc émissaire, un nouveau virus 2021 mutant imaginaire dangereux)

De plus, ce vaccin est tout nouveau pour la race humaine. Il n’a jamais été dévoilé auparavant. Ils jouent avec l’ADN, l’ARN, le génome, les gènes, ce sont tous les mêmes types de mots à utiliser sur la même chose. Le génome est ce qui nous rend humains. C’est le modèle humain pour nous. Ce qui nous fait grandir, ce qui nous fait nous reproduire, ce qui nous fait évoluer, ce qui nous fait guérir, c’est tout ce dont le corps a besoin pour savoir quoi faire, d’accord.

Donc, lorsqu’ils manipulent cela de quelque manière que ce soit – un tout petit changement peut avoir un résultat désastreux. Il peut en résulter des cancers, des mutagenèses, des mutagènes et des troubles auto-immuns. Il pourrait donc en résulter des effets à long terme. C’est tout nouveau.

Or, les études ne sont pas faites correctement. Elles sont accélérées. Nous devons également nous pencher sur des études à long terme, dont aucune ne sera terminée avant octobre 2021. Cela signifie donc que, techniquement, nous serons tous au milieu d’une grande expérience lorsqu’ils lanceront le vaccin.

Tout d’abord, c’est incroyable. Cela nous ramène au code de Nuremberg de la Seconde Guerre mondiale. Nous ne devrions pas être soumis à des expériences sans notre consentement. Les gens doivent savoir : Nous sommes en plein milieu d’une expérience.

Dan : C’est vrai, et même en octobre 2021, ce serait assez rapide. Combien de temps faut-il généralement pour qu’un vaccin soit testé et que son innocuité soit prouvée ?

Dr. Madej : Une bonne étude – de bonnes études devraient durer dix à quinze ans. Maintenant, ils disent cinq ans. D’accord, mais quand même, cinq ans, c’est trop tôt, mais laissons-leur le bénéfice du doute. Même cinq ans, ce n’est pas ce que nous faisons. Nous le faisons en moins d’un an.

Dan : Moins d’un an. Et vous pouvez probablement parier qu’ils vont commencer à utiliser les militaires comme cobayes pour faire d’autres tests. Je me demande qui va recevoir ce vaccin en premier et s’ils vont commencer à l’exiger pour les voyages en avion et ainsi de suite.

Dr. Madej : C’est ça le problème ! Maintenant, nous sommes tous au milieu d’une grande expérience, nous ne savons pas ce qui va se passer, et j’aimerais rappeler aux gens que ce type de vaccin utilise une technologie appelée « Transfection ».

Et quand ils le font, c’est la même technologie qu’ils ont utilisée pour les organismes génétiquement modifiés.

Ainsi, les fruits et les légumes, les gens s’en rendent probablement compte, sont stériles – ils ne reproduisent généralement pas leurs propres graines – ce qui pourrait arriver à un humain.

De plus, ces légumes ne sont pas aussi sains, ils n’ont pas la composition nutritive qu’un fruit et un légume biologique normal et sain possède .

Si vous regardez les animaux génétiquement modifiés, ils ne vivent pas aussi longtemps, ils ont une durée de vie très courte

Donc, cela nous rendrait en fait génétiquement modifiés d’une certaine manière.

Et nous pourrions nous attendre aux mêmes choses, vous pouvez extrapoler cela aux humains. Nous devons vraiment nous arrêter et regarder cela.

L’excuse pour l’utilisation de ce type de vaccin est qu’ils peuvent le fabriquer très rapidement, le produire en masse et l’envoyer. C’est vraiment la raison, la seule raison qu’ils donnent pour l’utilisation de ce type de vaccin.

Dan : Eh bien, ils partent également du principe que le Covid lui-même est incroyablement dangereux. Êtes-vous d’accord que c’est – comme j’ai parlé à un ami il y a peu de temps et il a dit : « Oh, c’est dix fois plus mortel que la grippe ». Je ne vois pas ce chiffre, même dans les chiffres officiels.

Dr. Madej : Non, toutes les données vous montrent que ce n’est pas du tout aussi mortel. Le CDC, l’Organisation mondiale de la santé – tous ces groupes admettent qu’elle n’est pas aussi mortelle. Nous pouvons le mettre au même niveau que la grippe H1N1 et nous n’avons pas fermé le monde pour cela, n’est-ce pas ?

Et aussi, vous savez, les données sont très manipulées…

Dan : C’est vrai.

Dr. Madej : … et il y a beaucoup de faux chiffres qui circulent ici et avec autant d’erreurs, je ne pourrais pas dire que ce n’était pas… je crois : C’est intentionnel. C’est intentionnel d’augmenter les chiffres parce que lorsque vous avez – par exemple – l’État de Floride, qui a plus de 300 laboratoires (=laboratoires), qui ont rapporté 100% de résultats positifs – ce n’est pas une erreur, ce sont des laboratoires individuels. Et puis ils ont fait une enquête et ils ont trouvé que moins de 10 % étaient en fait positifs, et non 100 %. Il y a quelque chose qui se passe là-bas. Cela a été reproduit, non seulement aux États-Unis dans d’autres États, mais aussi dans d’autres pays du monde entier ! Attendez une minute, qu’est-ce qui se passe ici ? Nous voyons que tout se reflète dans le monde entier, d’accord, donc, il y a quelque chose de plus important qui se passe ici.

Vous savez, ce n’est pas seulement la manipulation des données, vous regardez comment les élltes ont investi beaucoup d’argent dans ce domaine. Il y a beaucoup d’argent à gagner. Et ce sont eux qui font pression pour ce vaccin, bien sûr ce sont les élites qui vont gagner de l’argent.

Et aussi, les gens doivent savoir que pources vaccins, nous n’avons aucun recours judiciaire légal si quelque chose nous arrive.

Ils n’ont aucune responsabilité, une responsabilité zéro.

Si vous mourez, si quelqu’un meurt, si quelqu’un est mutilé, si quelqu’un a des effets secondaires ou des maladies à long terme, tant pis : vous ne pouvez rien y faire.

Ils continuent à gagner tout leur argent, tout leur argent, et nous souffrons. En quoi est-ce juste, en quoi est-ce correct, en quoi est-ce bien ?

Pensez que vous avez eu l’autonomie de fabriquer n’importe quel produit que vous avez toujours voulu, vous n’avez pas à faire la recherche et le développement correctement, vous n’avez pas à faire les tests de sécurité, vous le mettez simplement sur le marché et vous pouvez gagner tout l’argent que vous voulez et rien ne vous arrive.

Imaginez cela !

Nous n’achèterions jamais une voiture [comme ça], mais vous feriez cela à votre corps ? Notre corps est plus précieux qu’une marchandise, qu’un produit.

Dan : C’est vrai. J’ai écouté votre entretien avec le Dr Kaufman (Dr Andrew Kaufman = docteur en médecine, licencié en biologie) hier et pourriez-vous nous le dire : Qu’est-ce que c’est que ce truc appelé luciférase et aussi, quel est le brevet de Bill Gates qui porte le numéro de la Bête ?

Dr. Madej : Oui… c’est ce qui m’énerve vraiment plus que le vaccin dont je parlais. C’est la technologie qui y est associée. Et donc, quand ils parlent de ce vaccin, ils sont tellement déterminés à faire en sorte que nous soyons tous vaccinés dans le monde.

Bill Gates a même dit qu’il voulait qu’au moins 7 milliards de personnes – c’est-à-dire le monde entier – soient vaccinées avant que nous puissions passer à la « nouvelle normalité ».

Pour s’en assurer, il ne fait pas confiance aux médecins ou à l’establishment médical. Il ne vous fait pas confiance, en disant que vous avez le vaccin. Vous allez devoir le prouver. Ils veulent te marquer, t’identifier avec un tatouage invisible qui va sous ta peau et qui pourrait être lu avec une application spéciale sur ton téléphone ou un autre appareil.

Et cela vous donnerait un identifiant unique.

D’accord ?

Donc pour moi, c’est comme si on vous marquait comme une vache.

Et ce n’est pas différent de ça.

Et cet identifiant contiendrait votre carnet de vaccination, votre dossier médical et d’autres informations.

Et ce qu’ils utilisent pour s’assurer que votre corps ne le rejette pas, c’est l’hydrogel et la nanotechnologie.

Il s’agit d’une invention très spéciale de la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency), une entité du ministère de la défense appelée « DARPA ». Et elle n’est pas rejetée par l’organisme. Et elle fait beaucoup de choses différentes.

Mais ils ont décidé de le breveter afin de pouvoir gagner plus d’argent, bien sûr, lorsqu’ils le breveteront. Et ils appellent cette ID « luciférase ». C’est une enzyme qui s’allume, ok. C’est donc le nom qu’ils lui ont donné : la luciférase. Je n’aime pas ce nom et je pense que c’est un nom terrible. Et ce serait votre marque, ce serait votre identifiant. Le problème avec ça, c’est qu’il y a beaucoup de choses.

Non seulement vous allez avoir cette marque, mais ils ont introduit, par hasard, le 26 mars 2020 ils ont introduit un brevet international et devinez qui a fait ça ? Bill Gates – c’est sa société Microsoft qui l’a introduit. Vous voyez les mêmes noms encore et encore.

Non seulement il peut faire de l’argent avec ce vaccin, mais il ne peut pas faire de l’argent juste avec cette luciférase.

Il peut faire de l’argent avec le brevet de cette luciférase – le numéro est 060606 – un brevet international dans le monde entier.

Et cela permettrait de connecter cette nanotechnologie, cet hydrogel, cette luciférase – qui vous connecterait au cloud, au 5G.

Cela fonctionnerait par le biais de votre smartphone et cela irait jusqu’au cloud.

Une fois dans le cloud, ces données sont accumulées. En fait, toutes vos données biométriques s’accumulent. Et ce numéro ID « lucféras », ces données seraient reliées à la monnaie cryptée.

Ainsi, votre corps deviendrait essentiellement leur marchandise.

Plus d’argent liquide, plus de cartes de crédit.

Vous voyez, comme c’est dangereux !

Parce que vous pouvez vous faire pirater n’importe quoi.

Nous savons que nos téléphones ont des problèmes, nos ordinateurs ont des problèmes.

N’importe quel appareil électronique peut être piraté.

Qui a dit qu’on ne pouvait pas se faire pirater notre corps à ce stade ?

Et si vous faites quelque chose que le gouvernement n’aime pas que vous fassiez, par exemple vous vous opposez à quelque chose ou vous êtes un fauteur de troubles. Peut-être qu’on vous retirera votre monnaie cryptée .

Dan : Cela semble trop fantasque pour être vrai. Mais le brevet sur la technologie 060606 existe. Il existe vraiment, il n’y a rien de conspiratoire là-dedans.

Dr Madej : Oui, et pas seulement cela, si vous regardez l’Afrique,

ils ont commencé à tester les adultes et les enfants avec cette technologie.

Mastercard et la Fondation Gates sont derrière tout cela.

Ils utilisent les données biométriques et l’identification de ces personnes, au moment où nous parlons, pour la vaccination.

Il ne s’agit donc pas d’une fantaisie, ils sont déjà en train de la lancer en Afrique.

Dan : Maintenant, je suppose que vous connaissez la résolution 6666 de la Chambre des Représentants, la loi Trace ?

( commentaire non lié à l’interview entre Dan et 

Madej: House Resolution 6666. TRACE ACT. Covid-related bill passed to allow government to remove members of your household (your kids, spouse, grandparents… you) if suspected sick… get ready for #HR6666 and #FalsePositives to start trending. https://t.co/7SBGSQPCwLhttps://twitter.com/drbuttar/status/1258927073407586305 HR6666 will allow them into your home to force test and then take you or your kids. when are you going to have on people that will speak out against this insanity! you have over 8 million subscribers! what are you waiting for!? https://t.co/GmQi8DQ11O

On May 1, 2020 the US House introduced H.R. 6666. US House Introduces HR 6666 for forced Covid-19 testing in residences by contact tracers. This bill is intended to:

Authorize the Secretary of Health and Human Services to award grants to eligible entities to conduct diagnostic testing for COVID-19, and related activities such as contact tracing, through mobile health units and, as necessary, at individuals’ residences, and for other purposes.

This bill, should it become law, will give contact tracers the full legal right to come to your home and demand a test if you are shown to have come across any individual who has tested positive for COVID-19.

If you weren’t aware, your phone is being tracked to determine if you have been in the vicinity of anyone who has tested positive.

Should you test positive for coronavirus, even with the countless false positives being reported, you will be force-quarantined and potentially have your children removed from your home.)

Dr. Madej : Oui, oui !

Dan : Tu sais, si j’étais, si j’étais… Disons que c’est 1995, et que je suis un cadre d’Hollywood et que nous sommes au bureau, nous pensons à un scénario de film, et nous allons faire un film de science-fiction sur le futur où c’est une dystopie, où tout le monde est contrôlé tout le temps, et nous allons mettre en place un système appelé luciférase, qui va vous connecter à un cloud avec un identifiant à trois chiffres, et de plus, pour s’assurer que tout le monde fait cela et est suivi, nous allons ajouter quatre autres six.

C’est bizarre. Qu’est-ce qui se passe ? Cela devrait nous faire réfléchir.

Dr. Madej : En fait, si je lis le scénario, je dirais, oh c’est trop fou, personne ne va acheter ce film. Je ne considérerais même pas ce film ou ce scénario, comme si vous deviez le rendre un peu plus vague ou un peu plus intéressant.

Dan : crédible ?

Dr. Madej : Oui, exactement. Mais ils le font sous nos yeux et vous savez, je suis un enfant de Dieu, je crois, je suis un croyant de Jésus-Christ, je crois en Dieu, ok, et je crois aussi, et moi – nous – il y a des preuves, il y a des gens, qui sont des adorateurs sataniques, ils croient en Satan, ils croient en 666, ils croient au symbolisme. Et je crois, qu’ils pensent, qu’ils doivent nous dire ce qu’ils font avant de le faire.

Il y a quelque chose qui ne se passe pas seulement dans le domaine physique, mais aussi dans le domaine spirituel, je le crois.

Et si vous regardez autour de vous, vous verrez le symbolisme partout si vous choisissez de regarder cela. Quelles sont les coïncidences de l’utilisation de ces chiffres, quelles sont – je ne crois pas que ce soit une simple coïncidence. Pourquoi cela se produit-il dans le monde entier, pas seulement dans un pays, vous pourriez dire, il y a de la corruption dans un pays, mais cela se produit dans le monde entier. Et si vous regardez les mêmes noms qui reviennent sans cesse, la Fondation Gates, Bill Gates à chaque fois, c’est lui qui profite de nous. Et en Afrique, en Inde, il est connu pour avoir paralysé et/ou tué environ 500 000 enfants. Il l’a fait sans consentement éclairé, il leur a menti, et il s’en est quand même tiré, il ne lui est rien arrivé.

Pourquoi pensez-vous qu’il ferait quelque chose de différent pour nous, pour les autres ?

Il croit aussi à la dépopulation, il croit à l’eugénisme, il vient de cette lignée familiale.

Il pense que nous sommes trop nombreux, il veut réduire le troupeau.

Les gens, réveillez-vous ! Cet homme ne veut pas que nous vivions tous sur la terre !

Il l’a dit à de nombreuses reprises et de différentes manières, ses antécédents l’ont prouvé, et il n’est pas un scientifique, il n’est pas un médecin, il n’est pas un épidémiologiste.

Pourquoi lui donnons-nous ce pouvoir ? Il a tout à gagner et nous avons tout à perdre.


Bill « la piquouze » engrange le flouze…

Dan : C’est vrai. Il y a un point sur les tests que j’ai oublié de demander et je veux y revenir. Je suis un peu confus sur ce qu’est une lecture faussement positive, etc. Mais ce qui me frappe, c’est ceci : nous avons ces courbes qui ont commencé à descendre en avril ou mai et le taux de mortalité est descendu à près de zéro ; c’est comme si nous étions au-dessus de zéro, c’est vrai. Soit les tests sont légitimes et les cas sont en augmentation. Cela signifie que le nombre de cas augmente, que le taux de mortalité est stable et très faible, que le virus lui-même est moins mortel chaque jour, ce qui est une bonne chose. Soit il s’agit de faux positifs, ce qui signifie que nous n’avons pas vraiment de cas. Donc, d’un côté comme de l’autre, n’est-ce pas une victoire pour : revenons à la normale ?

Dr. Madej : Oui, vous faites preuve de bon sens, et je suis tout à fait d’accord avec vous. Il n’y a pas lieu de prendre des mesures d’urgence pour le moment.

Pourquoi sommes-nous toujours en état d’urgence, techniquement nous le sommes toujours. Pourquoi est-ce que cela se produit ?

Non, il n’y a pas de raison d’agir en urgence.

Il y a beaucoup d’avocats qui essaient de porter cela devant les tribunaux, parce que nous ne devrions pas être en état d’urgence.

Et je dois dire que le test PCR n’a jamais eu pour but de diagnostiquer qui que ce soit. Il ne prenait qu’un minuscule morceau d’ADN et vous l’amplifiez. En fait, vous le rendez plus nombreux afin de pouvoir l’analyser et l’examiner. Ainsi, ce que vous regardez n’est qu’un minuscule morceau – cela signifie que ce morceau peut provenir de beaucoup de choses différentes : il peut provenir du rhume, il peut provenir de la grippe.

Et nous avons vu que cette séquence provient du chromosome 8 du corps humain, ce qui signifie que si vous l’amplifiez suffisamment, je suppose que nous serons tous positifs.

Et chaque laboratoire effectue un type d’amplification différent. Il n’y a pas de processus standardisé ici.

C’est de la folie. Donc techniquement, il faut être un scientifique pour le réaliser ou le comprendre, si vous utilisez un test PCR d’une certaine manière, techniquement, presque tout le monde peut devenir positif.

Cela ne signifie pas vraiment qu’ils sont positifs pour cette infection, ok – parce que ce n’est qu’un tout petit morceau qu’il prend.

C’est donc très préoccupant. Tant de médecins et de scientifiques ont pris la parole et ils sont censurés et étouffés. Ce n’est pas de la bonne science, ce n’est pas de la bonne médecine que nous pratiquons en ce moment.

Dan : Avez-vous vu la citation d’Elon Musk l’autre jour, c’était hier.

Dr. Madej : Non, qu’a-t-il dit ?

Dan : Vous savez, je ne sais pas quoi penser de Elon Musk. Parfois, je pense qu’il fait partie de ce mouvement transhumaniste. D’un autre côté, il dit des choses très raisonnables de temps en temps. Au début, il a exprimé, il pensait que c’était une réaction excessive, tout le truc du COVID était une réaction excessive. Il a dit qu’il n’y avait aucune raison de fermer l’économie, de mettre en quarantaine, etc. Et puis, il en est arrivé au point où l’interviewer a dit « Ok, bien, il semble que nous ayons une réponse à tout cela. Il y aura un vaccin qui sortira », et il (Elon Musk) dit : « Je ne le prends pas ! ». Et l’interviewer, elle est choquée, c’est vrai. Je ne pense pas que l’interview était censée se dérouler de cette façon. Et il dit : « Non, je ne le prends pas et je ne le donne pas à ma famille ». Elle dit : « Pourquoi pas ? », et il répond : « Aaa parce que ce n’est pas assez dangereux pour moi et certainement pas assez dangereux pour mes jeunes enfants ». J’ai pensé que c’était un signe positif.

Dr. Madej : Oui, il m’embrouille aussi, je suis d’accord avec vous. Parce qu’il dit cela ; et d’un autre côté, il croit en la transhumanisation, que nous devrions fusionner avec les cyborgs, et ne faire qu’un avec l’IA (intelligence artificielle). Mais aussi, peut-être que c’est une question financière qui l’a poussé à dire cela. À cause de ses usines. Il perd de l’argent dans ses usines en ce moment : elles ne fonctionnent pas à pleine capacité. J’ai donc le sentiment que cela pourrait avoir un rapport avec son gain monétaire. Mais j’ai entendu dire qu’il s’est lui aussi lancé récemment dans l’industrie des vaccins. Il est donc contradictoire, vous savez. Je ne sais pas quoi faire de lui.

Dan : Moi non plus. Mais j’ai récemment vu une photo de lui aux côtés de Ghislaine Maxwell, et c’est suffisant pour que je l’oublie presque, vous savez ?

Dr. Madej : Oui, je ne lui fais pas confiance.

Dan : Non, oui.

Eh bien, cela a été très instructif et informatif et… oh ! Une chose que je voulais vous demander avant que nous terminions, c’est Qu’est-ce que la loi sur la protection civile ?

Dr. Madej : Oui. Cette loi a donc été adoptée, je pense, vers février 2020. Et celle-ci a donné l’immunité aux fabricants de vaccins contre toute responsabilité. Parce qu’ils voulaient les encourager à produire leurs vaccins le plus rapidement possible et ne pas avoir peur des répercussions des effets néfastes du vaccin, parce que, vous savez, si des gens tombaient très malades et mouraient, ils ne voulaient pas perdre d’argent.

Et donc pour les protéger, ils les ont couverts avec cela. C’était donc une partie de l’acte.

Dan : Je pensais qu’en 1986, d’après ce que j’ai entendu de RFK. Junior qu’il y avait déjà une immunité pour les vaccins. Qu’est-ce que c’était ? C’était juste un pas de plus ?

Dr. Madej : C’est pour les protéger vraiment. C’était un langage très fort, d’accord, c’était comme faire double emploi. Parce qu’avec la loi de 1986 – au sein du système judiciaire – vous avez reconnu qu’il y avait des problèmes liés aux blessures causées par les vaccins, alors ils ont donné un peu, une cour spéciale pour eux. D’accord, donc, dans ce tribunal spécial, vous pouvez toujours poursuivre et obtenir de l’argent pour les dommages causés par le vaccin. Cependant, cette loi d’urgence supprimerait également ce tribunal.

Dan : D’accord. C’est vrai. Bien, je suppose que j’ai une dernière question pour vous. Je pense que je connais la réponse, mais faites comme si c’était un de vos amis, ou votre mère, ou je ne sais pas qui. Et elle me dit : « Eh bien, Carrie, vas-tu te faire vacciner ?

Dr. Madej : Absolument pas. En fait, je ne vais pas me faire vacciner. Je n’ai pas du tout confiance en eux. Pas à ce stade.

Nous avons perdu toutes nos mesures de sécurité, nos freins et contrepoids ont disparu.

Absolument pas. J’accorde trop d’importance à mon corps et à ma souveraineté.

Dan : Maintenant la deuxième fausse vague arrive, nous le savons, ils vont faire du battage médiatique sur chaque affaire qui se présente, ils vont essayer de nous fermer à nouveau, c’est mon opinion. Avez-vous un dernier mot à dire aux gens : À quoi devrions-nous penser à l’approche de la saison automnale de la grippe ?

Dr. Madej : Je refuserais également le vaccin antigrippal ordinaire parce qu’il contient des ingrédients qui n’ont pas été testés pour être sûrs. Et par le passé, lorsque les gens se faisaient vacciner contre la grippe, lorsqu’ils étaient confrontés à une souche étrange comme le H1N1, la grippe porcine, le Covid 19, leur réaction s’est aggravée, ils ont en fait fait pire que la personne qui n’avait pas été vaccinée. Je ne leur fais pas du tout confiance et nous avons des études qui montrent que c’est vrai. J’aimerais dire aux gens que tant que nous n’aurons pas une enquête indépendante menée par des scientifiques et des médecins internationaux du monde entier sur les vaccins eux-mêmes, je ne leur ferai pas confiance.

Dan : Vous avez donc très peu confiance dans le vaccin contre la grippe, et encore moins dans le prochain vaccin Covid ?

Dr. Madej : Absolument, c’est exact.

Dan : D’accord. Dr. Madej, je vous remercie beaucoup d’avoir pris votre temps aujourd’hui, pour nous parler et j’espère que nous pourrons nous revoir un jour.

Dr. Madej : Danny, merci de m’avoir reçu. C’est un plaisir.

https://www.kla.tv/17427

= = =

Notre page : « Coronavirus, guerre biologique contre l’humanité »


L’eugénisme en marche…

Bill « la piquouze », vaccin COVID19, labo Moderna et corruption généralisée…

Posted in actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , on 5 novembre 2020 by Résistance 71


Je suis votre salut bande d’ignares !

Bill Gates, corruption des labos pharmaceutiques et labo Moderna qui nous sort la merde du vaccin COVID19

Anonyme

5 novembre 2020

Le labo Moderna a aussi un lien avec Bill Gates, et il sera également exonéré de toutes responsabilités des effets secondaires de ses vaccins transhumanistes OGM car il sait que ses vaccins covid sont toxiques

https://resistance71.wordpress.com/2020/10/09/dictature-technotronique-en-marche-vaccin-covid-arnm-hydrogel-enzyme-luciferase-cocktail-modificateur-genetique/

le labo Moderna est financé par Bill Gates

https://fort-russ.com/2020/05/exposed-bill-gates-funding-partnerships-and-moderna-americas-tangled-vaccine-web/

Astranezeca (également financé par Bill Gateshttps://www.businessinsider.fr/us/bill-gates-backing-boosts-2-billion-doses-astrazeneca-coronavirus-vaccine-2020-6?op=1)  a 7,7% d’actions sur Moderna

https://www.marketwatch.com/story/astrazeneca-made-a-bet-on-moderna-back-in-2013-heres-what-its-worth-now-2020-05-20

https://www.thetimes.co.uk/article/astrazeneca-investment-in-moderna-hits-2bn-as-vaccine-hopes-soar-pjt3x3lpl

et le vaccin d’Astranezeca a causé un mort

https://edition.cnn.com/2020/10/21/health/covid-19-vaccine-trial-brazil-astrazeneca-death-bn/index.html

Moderna ne prend que des gens en bonne santé comme cobbayes de ses vaccins et même une personne en bonne santé à failli mourir à cause de ses vaccins (fièvre 103.2 degrés, douleurs musculaires, évanouissement nécessitant une  réanimation dans la salle d’urgence de l’hôpitalhttps://fort-russ.com/2020/05/catastrophe-modernas-corona-vacc-test-subject-ian-haydon-suffers-major-illness/)

https://www.forbes.com/sites/greatspeculations/2020/05/21/what-if-modernas-covid-19-vaccine-fails/

80%  ont des effets secondaires du vaccin Moderna et une douleur au site de l’injection

https://elmoudjaweb.com/people-harmed-by-vaccines-will-have-little-recourse-jaweb/

le vaccin covid du labo Jonhson Jonhson filiale du labo janssen  qui est acheté par l’UE avant sa création pour l’envoyer à 400 millions de personnes dans le tiers monde utilise la même technologie qu’Astranezeca dont le vaccin a déjà causé la mort d’un cobbaye

https://www.sowetanlive.co.za/news/world/2020-10-09-eu-secures-johnson-johnson-covid-19-vaccine-for-400-million-people/

ils ont peur que la population mondiale détruise les vaccins, alors ils vont stocker leurs poisons vaccins dans des endroits gardés comme des coffres forts

https://www.dailymail.co.uk/news/article-8864015/COVID-19-vaccines-stored-secret-locations-prevent-theft.html

= = =

Voir notre page « Coronavirus, guerre biologique contre l’humanité »


Silence… On tourne !…

Supercherie et dictature sanitaires… Liens entre la polio, le vaccin, Rockefeller, le DDT et Bill Gates (F.William Engdahl)

Posted in actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, média et propagande, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 13 octobre 2020 by Résistance 71


Ayez confiance vous dit-on !…


Un informaticien geek, pilleur de logiciels, fils d’un cadre de l’entité eugéniste américaine Planned Parenthood, sans lien aucun avec le monde médical, devenu milliardaire et sponsor #1 de l’OMS et engrangeant de larges bénéfices sur ses investissements Big Pharma à moyens et longs termes, demande aux peuples du monde de lui faire confiance quant à la vaccination planétaire qu’il met en place… Vraiment ?…

~ Résistance 71 ~


Le vaccin de Bill Gates propage la polio à travers l’Afrique


F. William Engdahl


6 octobre 2020


Source:
https://www.mondialisation.ca/le-vaccin-de-gates-propage-la-polio-a-travers-lafrique/5649902

Le fondateur de Microsoft, Bill Gates, est devenu le tsar mondial des vaccins, sa fondation dépense des milliards pour la diffusion de nouveaux vaccins dans le monde. Alors que l’on a accordé beaucoup d’attention au rôle de Gates derrière l’OMS corrompue dans la promotion de vaccins radicaux non testés contre le coronavirus, le bilan de la Fondation Gates qui a fait circuler un vaccin oral contre la polio à travers l’Afrique donne une preuve plus sérieuse que tout ce que Gates dit et fait n’a rien à voir avec de la véritable charité humaine. Les Nations Unies viennent d’admettre que de nouveaux cas de paralysie infantile ou de polio ont été causés en Afrique par le vaccin oral contre la polio développé avec le soutien de la Fondation Bill et Melinda Gates. Ce vaccin reflète ce qui s’est passé aux États-Unis dans les années 1950. Cela vaut la peine d’y regarder de plus près.

Les vaccins qui causent la polio

L’industrie des vaccins aime à citer le développement des vaccins dans les années 1950 comme étant le seul responsable de l’éradication de ce qui était une grave maladie paralytique qui a atteint un pic aux États-Unis après la Seconde Guerre Mondiale, ainsi qu’en Angleterre, en Allemagne et dans d’autres pays européens. Aujourd’hui, bien qu’aucun nouveau cas de « poliomyélite sauvage » n’ait été détecté dans toute l’Afrique depuis 2016, la Fondation Bill & Melinda Gates et leurs alliés de l’OMS ont proclamé que la campagne de vaccination africaine de 4 milliards de dollars menée par Gates sur dix ans, à l’aide d’un vaccin oral contre la polio, avait enfin permis d’éliminer cette redoutable maladie. C’était à la fin du mois d’août.

Une semaine plus tard, le 2 septembre, l’OMS a été contrainte de faire marche arrière et d’admettre que les nouvelles flambées de polio au Soudan étaient liées à une série de nouveaux cas de polio au Tchad et au Cameroun. Selon l’OMS, de nouveaux cas de polio ont été enregistrés dans plus d’une douzaine de pays africains, dont l’Angola, le Congo, le Nigeria et la Zambie. Mais ce qui est choquant, c’est que toutes ces flambées seraient causées par le vaccin oral contre la polio soutenu par Gates.

Dans un commentaire révélateur, un virologiste du CDC impliqué avec l’OMS et la Fondation Gates dans la campagne de vaccination de masse contre la polio en Afrique, qui fait partie de ce qu’on appelle l’Initiative Mondiale pour l’Éradication de la Polio, admet que le vaccin crée beaucoup plus de cas de paralysie due à la polio que la maladie faussement appelée « polio sauvage ». « Nous avons maintenant créé plus de nouvelles émergences du virus que nous n’en avons arrêté », a admis le virologiste Mark Pallansch des Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies des États-Unis. L’Initiative Mondiale pour l’Éradication de la Polio (GPEI) est un effort combiné de l’OMS, de l’UNICEF, des CDC américains, de la Fondation Bill & Melinda Gates et du Rotary International.

Bill Gates aurait été à l’origine de la campagne visant à développer le vaccin oral liquide contre la polio et à l’administrer massivement aux populations d’Afrique et d’Asie malgré la quasi-absence de cas de « polio sauvage ». Selon l’un des partenaires de l’initiative Gates contre la polio du Rotary International, « Gates a personnellement dirigé le développement d’un nouveau vaccin contre la polio qui est maintenant en phase finale de test. Lorsque l’idée a été avancée, à peu près à l’époque du dernier cas de polio en Inde, beaucoup pensaient que le vaccin ne jouerait aucun rôle important dans l’éradication, mais Gates a insisté ». Lorsque quelqu’un lui a demandé pourquoi la polio, qui avait pratiquement disparu dans le monde entier, Gates a répondu : « La polio est une maladie terrible ».

Cette réponse semble curieuse, car il existe des maladies mortelles bien plus répandues, comme le paludisme ou la diarrhée chronique due à une eau insalubre, ainsi qu’un mauvais assainissement en Afrique qui entraîne la mort par déshydratation, une mauvaise absorption des nutriments ou des complications infectieuses. Je dirais que ces deux phénomènes sont également « terribles ». En 2016, la diarrhée chronique a été classée par l’OMS comme la deuxième cause de décès chez les enfants de moins de cinq ans dans le monde. En Afrique, elle a causé près de 653 000 décès, mais Gates et ses amis semblent s’intéresser à d’autres choses.

L’insistance de Gates pour pousser à la vaccination massive d’un nouveau vaccin oral contre la polio, que sa fondation a soutenu à un moment où la polio est pratiquement inexistante, même dans les pays pauvres d’Asie et d’Afrique, devrait sonner l’alarme. Si son objectif est d’aider davantage d’enfants africains à mener une vie saine, de simples projets de traitement de l’eau permettraient de sauver bien plus de vies. Ou bien y a-t-il quelque chose dans le vaccin contre la polio dont on ne nous parle pas ? Y a-t-il de l’aluminium comme adjuvant dont on sait qu’il est un paralysant du système nerveux central ? Ou d’autres toxines ?

La Fondation Gates a dépensé près de 4 milliards de dollars pour développer et administrer le vaccin oral contre la polio dans les pays les plus pauvres du monde à partir de 2018. Et ce malgré le fait que l’OMS ait déclaré que les cas de polio au Pakistan et en Afghanistan sont passés d’environ 350 000 par an à 33 en 2018. Il n’y a pas eu un seul cas en Amérique ou en Europe Occidentale depuis le lancement du projet Gates de lutte contre la polio il y a des années.


Lucky Bill…
L’homme qui pique plus vite que son ombre

De quoi est-il question ?

Il s’agit ici de jeux linguistiques très suspects de la part de l’OMS, de Gates et de ses collaborateurs. Ils tentent de couvrir leurs actes en prétendant que la plupart des cas de polio sont en fait ce qu’ils ont décidé d’appeler une Paralysie Flasque Aiguë (PFA). Il s’agit d’une maladie débilitante dont le tableau clinique est pratiquement identique à celui de la polio. Mais cela fait baisser le nombre de cas de « polio ». Selon le CDC américain, il y a eu plus de 31 500 cas documentés de paralysie flasque aiguë dans seulement 18 pays en 2017. Cela s’ajoute à ce qu’ils appellent la paralysie due à la poliomyélite associée au vaccin (VAPP). Pourtant, du point de vue des symptômes cliniques, la polio dérivée d’un vaccin, la polio sauvage et la paralysie flasque aiguë sont identiques, tout comme la myélite flasque aiguë (MFA), un sous-type de PFA. Avec cette prolifération de noms à consonance médicale grave pour décrire ce qui produit les mêmes symptômes médicaux, nous avons un énorme terrain de manipulation.

Un article rédigé par Neetu Vashishi et Jacob Puliyel et publié dans l’Indian Journal of Medical Ethics en 2012 parle de l’effort de vaccination de masse contre la polio par voie orale mené par Gates, le CDC et l’OMS : « … alors que l’Inde est exempte de polio depuis un an, on a constaté une augmentation considérable des cas de paralysie flasque aiguë non liés à la polio (NPAFP). En 2011, il y a eu 47 500 nouveaux cas supplémentaires de paralysie flasque aiguë non poliomyélitique (PFANP). Cliniquement impossible à distinguer de la paralysie due à la polio, mais deux fois plus mortelle, l’incidence de la PFANP était directement proportionnelle aux doses de polio reçues par voie orale. Bien que ces données aient été recueillies dans le cadre du système de surveillance de la polio, elles n’ont pas fait l’objet d’une enquête… »

Les années 50

La définition des cas de poliomyélite ou de paralysie infantile, comme on l’appelait pendant l’épidémie aux États-Unis après la Seconde Guerre Mondiale, remonte aux années 1950 et aux scandales mortels qui ont éclaté depuis lors à propos du premier prétendu vaccin contre la polio mis au point par Jonas Salk. Considéré aujourd’hui comme un héros de la médecine, la vérité de Salk était tout sauf héroïque.

La recrudescence des cas de ce que l’on appelait alors la poliomyélite ou la paralysie infantile aux États-Unis a commencé à exploser littéralement vers 1946. Il est important de noter qu’une toxine cumulative très dangereuse, un insecticide désormais interdit connu sous le nom de DDT, était présentée par le gouvernement américain comme un moyen « sûr » de contrôler les moustiques et les mouches qui seraient les « porteurs » du virus de la polio. Ce qui a depuis été pratiquement effacé des archives du gouvernement est la correspondance précise entre le nombre de cas d’enfants présentant des symptômes de poliomyélite aiguë et le degré de pulvérisation de DDT, ainsi que le déclin tout aussi précis des cas de poliomyélite humaine de la fin des années 1940 aux années 1950, après une forte diminution de l’utilisation du DDT. En 1953, un médecin du Connecticut, Morton S. Biskind, a affirmé en public que « l’explication la plus évidente de l’épidémie de polio : les maladies du système nerveux central… comme la polio sont en fait les manifestations physiologiques et symptomatiques de l’inondation actuelle de la population mondiale par des poisons pour le système nerveux central, parrainée par le gouvernement et l’industrie ».

Le vaccin anti-polio de Salk a été déployé pour la première fois en 1955, soit deux ans après le déclin spectaculaire des cas de polio enregistrés. Ce fait a été commodément oublié lorsque l’on a annoncé que le nouveau vaccin éradiquait à lui seul la redoutable polio.

Des preuves sérieuses ont été présentées par des médecins et d’autres personnes au Congrès américain, selon lesquelles il existait un lien évident entre les épidémies estivales de polio et les pesticides à base de métaux lourds utilisés l’été, comme le DDT. Ces preuves ont été ignorées. La promotion du DDT en tant qu’insecticide inoffensif était si répandue que les enfants suivaient les camions pulvérisant les rues et les piscines étaient aspergées de DDT, le croyant inoffensif. Des campagnes publicitaires très émotionnelles proclamaient que la polio mortelle était mystérieusement transmise par les insectes et que le DDT protégerait. Les agriculteurs ont été invités à pulvériser leurs vaches laitières à plusieurs reprises avec du DDT pour éloigner les dangereux insectes. Le DDT a ainsi contaminé la réserve de lait. L’utilisation du DDT a explosé à la fin des années 1940 dans l’ensemble des États-Unis. Comme l’a décrit une personne, « des parents inquiets sont allés plus loin pour protéger leurs enfants. Ils craignaient le virus invisible comme s’il chassait leurs enfants. Ils ont transformé leurs maisons en zones stériles en pulvérisant constamment des insecticides et en lavant les murs avec des désinfectants ». Cela me semble familier.


La pétrochimie Rockefeller qui achète la médecine…


Salk et Rockefeller

La recherche sur les vaccins de Jonas Salk ainsi que de son rival, Albert Sabin, a été financée par la Fondation Nationale pour la Paralysie Infantile, connue plus tard sous le nom de Marche of Dimes. En 1954, Salk a convaincu les autorités sanitaires américaines que son vaccin contre la polio ne contenait que du virus inactif (VPI) et qu’il était absolument sûr. Il a réussi à convaincre les autorités réglementaires qu’il fallait renoncer aux « procédures coûteuses et difficiles qui avaient été suggérées pour la détection d’un éventuel virus vivant résiduel » dans son vaccin. Les essais sur le terrain du vaccin de Salk en 1954 ont été exposés par le Journal of the American Statistical Association : « …59% de l’essai était sans valeur en raison du manque de contrôles adéquats… » Ce rapport a été ignoré par le Département de la Santé américain et la Fondation Nationale a proclamé le vaccin Salk prêt à être distribué en masse au printemps 1955.

En 1955 déjà, des résultats alarmants du vaccin de Salk étaient apparus. Son vaccin, fabriqué par Cutter Laboratories, a été administré à plus de quatre cent mille personnes, pour la plupart des écoliers. En quelques jours, des rapports de paralysie ont commencé à faire surface. En l’espace d’un mois, le programme de vaccination de masse contre la polio a dû être suspendu. En juin 1956, les cas de polio ont commencé à augmenter fortement à Chicago chez les enfants qui avaient reçu le vaccin de Salk. La Fondation Nationale a envoyé une lettre urgente à ses membres les invitant à « donner l’assurance que le vaccin Salk actuel est sûr et efficace aux patients, aux parents et aux autres membres de votre communauté qui en doutent encore inutilement… »

Le vaccin de Salk avait causé 70 000 cas de faiblesse musculaire, 164 cas de paralysie grave et 10 décès. Les trois quarts des victimes sont restées paralysées en permanence. Le Secrétaire du Département de la Santé, de l’Éducation et des Affaires Sociales et le Directeur du NIH ont démissionné. L’incident Cutter a rapidement été minimisé par le gouvernement et les vaccinations ont repris après 21 jours de pause, en utilisant des vaccins de Wyeth Labs. Ces derniers ont également provoqué des cas de paralysie.

Entre 1923 et 1953, avant l’introduction du vaccin de Salk, le taux de mortalité de la polio aux États-Unis avait diminué de 47% ; l’Angleterre avait observé un schéma similaire. Après l’utilisation du vaccin de Salk entre 1955 et 1963, les cas de polio aux États-Unis ont augmenté de 50% de 1957 à 1958, et de 80% entre 1958 et 1959. Cette évolution a été masquée par un changement de définition de la polio par le gouvernement américain, comme le font aujourd’hui l’OMS et les CDC en Afrique. Les maladies qui étaient auparavant regroupées sous le terme de « polio » ont commencé à être déclarées comme des maladies distinctes. L’une d’entre elles était la méningite aseptique ou virale, une maladie infectieuse difficile à distinguer du poliovirus, ou la myélite transverse – une inflammation rare de la moelle épinière, ou le syndrome de Guillain-Barré. Tout cela est-il le résultat de toxines très répandues utilisées dans le vaccin ? Le gouvernement et l’industrie du vaccin ne voulaient pas savoir ou en parler.

Finalement, en 1963, le gouvernement américain a remplacé le vaccin IPV de Salk par un vaccin oral atténué contre la polio (OPV) développé par Albert Sabin. En tant que vaccin à virus vivant, il était et est encore capable de donner à ses destinataires la polio ou des symptômes de la polio. Salk a déclaré devant une sous-commission du Sénat en 1977 que le vaccin oral Sabin avait causé la plupart des cas de polio aux États-Unis depuis le début des années 1960.

L’eugénisme de Rockefeller ?

La Fondation Nationale pour la Paralysie Infantile, qui a financé à la fois Salk et son rival Sabin pour le développement de vaccins contre la polio dans les années 1950, était dirigée par deux médecins de l’Institut Rockefeller pour la Recherche Médicale : le Dr Henry Kumm qui avait passé 23 ans avec l’Institut Rockefeller, et le Dr Thomas Rivers.


John D. Rockefeller III
Patriarche ange de la mort

Henry Kumm est passé à la Fondation Nationale en 1951, au plus fort de l’épidémie de polio. En mai 1953, Kumm est devenu directeur de la recherche sur la polio à la NFIP. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, Kumm a notamment été consultant civil auprès du chirurgien général de l’armée américaine en Italie, dirigeant des études de terrain pour l’utilisation du DDT contre les moustiques porteurs de malaria.

Dès 1922, Thomas Rivers a dirigé le service des maladies infectieuses de l’Institut Rockefeller pour la Recherche Médicale, dont il est devenu le directeur en 1937. En tant que Président des comités de recherche et de conseil sur les vaccins de la Fondation Nationale pour la Paralysie Infantile, il a supervisé les essais cliniques du vaccin de Jonas Salk par le groupe du Dr Kumm. On pourrait dire que la Fondation Nationale était un masque pour un projet massif de Rockefeller sur le vaccin contre la polio.

David Oshisky, chercheur sur la polio, a déclaré : « En vérité, la polio n’a jamais été l’épidémie rageuse décrite dans les médias, pas même à son apogée dans les années 1940 et 1950. Dix fois plus d’enfants mourraient dans des accidents au cours de ces années-là, et trois fois plus mourraient du cancer. Le statut particulier de la polio est dû, en grande partie, aux efforts de la Fondation Nationale pour la Paralysie Infantile, plus connue sous le nom de « March of Dimes », qui a utilisé les dernières techniques de publicité, de collecte de fonds et de recherche motivationnelle pour transformer une maladie horrible mais relativement peu commune en l’affliction la plus redoutée de son époque. Le génie de la Fondation Nationale pour la Polio réside dans sa capacité à attirer l’attention sur la polio, la faisant paraître plus inquiétante que d’autres maladies ». Cette Fondation Nationale était dirigée par les médecins de Rockefeller. C’est en grande partie ce que fait la Fondation Gates avec son vaccin oral contre la polio en Afrique où la polio avait presque disparu avant la campagne de vaccination de masse de l’OMS et de Gates.

Ici, le lien de dévouement à l’eugénisme et aux vaccins dangereux semble unir les Rockefeller et Bill Gates, qui, à bien des égards, n’est que l’héritier et la continuation du travail d’eugénisme mortel des Rockefeller. Tout cela devrait faire réfléchir avant de considérer les déclarations de Bill Gates sur le coronavirus et ses vaccins préférés comme la bonne vérité scientifique.


Bill « la piquouze » engrange le flouze

= = =

Lectures complémentaires :

Gary_Allen_Le-dossier-Rockefeller

HistoriqueCartelPharmaceutique

LaFabriqueACancer

SARS-CoV_UCN

Dossier-coronavirus-cov19-experience-ingenierie-sociale

Affaire CoV19 OGM

Masque_Non-au-muselage-sanitaire

Bill-la-piquouze-Gates-et-son-empire-mondial-de-la-sante

Tract aux covidiots de la terre (Jo)

Bas le masque ! Tract

Reprise 10 : Coronavirus : Une analyse sur l’organisation minutieuse d’un massacre…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, média et propagande, N.O.M, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 10 septembre 2020 by Résistance 71

 

 

Coronavirus : Une organisation minutieuse du massacre ?

 

Jean-Yves Jézéquel

 

30 août 2020

 

url de l’article original :

https://www.mondialisation.ca/coronavirus-une-organisation-minutieuse-du-massacre/5648789

 

On peut tourner dans tous les sens la question de savoir, à qui peut donc profiter cette hystérie collective d’un COVID-19 menaçant nos vies alors que tous les indicateurs commentés par des épidémiologistes de renom nous disent que rien ne justifie ces « mesures » délirantes prises par les « gouvernants » !

A première vue, dans ce jeu stupide que le monde entier est en train de jouer, tout le monde est perdant ! Si tout le monde est perdant, qui donc peut être gagnant, puisque l’hystérie est entretenue à dessein et les « autorités » persistent et signent ! C’est quoi l’objectif au-delà des apparences selon lesquelles tout le monde serait perdant ?

Reprenons un à un les éléments de cette hystérie collective.

1 – La « distanciation sociale » !

Le sens de la « distanciation » dite « sociale », n’est explicable que si l’on comprend l’importance pour les prédateurs de l’aristocratie stato-financière – à l’origine de ces mesures qu’ils se permettaient ouvertement de ne pas respecter eux-mêmes sachant parfaitement que cette opération de grande envergure n’avait rien à voir avec un souci sanitaire – de creuser davantage le fossé entre les classes « favorisées » et la masse du peuple des « défavorisés ». Cette « distanciation » toujours en vigueur a pour effet immédiat et efficace, la division, l’opposition, la confrontation et l’ensauvagement qui s’en suit. 

« L’autre » se transforme alors en porteur sain mais coupable a priori. « L’autre », c’est celui-là qui ne respecte pas les règles. « L’autre », c’est celui-là qui n’est pas patriote et qui se permet donc de remettre en cause la version officielle de la vérité, puisque le pouvoir est obligatoirement « innocent ». « L’autre » c’est celui qui est moins propre que « moi », le discipliné, le bon citoyen, le « responsable ». « L’autre » c’est celui qui est dans la dissidence, dans la révolte, dans la contestation, dans la rébellion ou la délinquance et qui est incapable de se montrer respectueux des règles, adulte discipliné. « L’autre » c’est celui qui est irresponsable. « L’autre » ne se soucie guère de la bonne santé de tous, c’est un « égocentrique ». « L’autre » est donc un ennemi qu’il faudra dénoncer, chasser, harceler, poursuivre, persécuter et abattre. 

« La distanciation sociale » crée un comportement qui oblige chacun à considérer « l’autre » comme son ennemi ! Chacun peut donc devenir le tueur de l’autre. Chacun est placé d’office dans cette posture d’abord « inconsciente », mais qui ne peut que se transformer en folie furieuse dès que le coup de sifflet du maître chanteur aura été donné…

2 – Le masque par précaution sanitaire !

Chacun de nous peut se demander, pourquoi dois-je porter un masque quasi en permanence dans la vie réelle de tous les jours, alors que je ne suis pas malade !?

Réponse officielle : parce que, étant discipliné et responsable je me soucie de la santé des autres, tout en me protégeant moi-même.

Mais si chacun se sait non malade, comment peut-il contaminer l’autre sans être d’abord malade et comment tous les autres qui ne sont pas plus malades que moi pourraient-ils me contaminer sans être eux-mêmes malades au préalable ? Je suis donc invité à penser que tous ces gens qui portent le masque sont forcément malades et donc menaçants !

Le masque est clairement une absurdité sur le plan sanitaire, car de plus, il n’est plus à démontrer que le masque, porté dans les conditions quotidiennes qui sont les nôtres, ne protège ni soi-même ni les autres de quoi que ce soit : le motif sanitaire est parfaitement bidon.

Non seulement le masque est inutile sur le plan sanitaire, mais il est même tout le contraire : il est nuisible, il constitue en soi une menace sanitaire pour celui qui le porte.

Puisque les « autorités » l’ont elles-mêmes répété à foison « que le masque ne servait à rien, qu’il était inutile d’en porter, puis qu’il était interdit d’en porter », jusqu’à infliger des amendes et de la prison à ceux qui en portaient, à l’époque où commençait cette hystérie nommée par une étude du ministère de l’Intérieur allemand, « une fausse alerte de pandémie », il faut donc bien comprendre que le but du port du masque obligatoire n’est pas du tout une mesure sanitaire, mais une mesure politique destinée à placer chacun dans la position d’être l’ennemi de l’autre : tout est prêt pour s’entretuer… J’ai moi-même déjà été insulté et menacé dans la rue par des gens ordinaires, « non assermentés » et faisant pourtant le travail de la police, parce que je ne portais pas le masque. La délation est déjà en route et cette mentalité détestable est toujours vivante chez un nombre incroyable de demeurés.

3 –  Le « confinement » dit sanitaire !

On se souvient, je l’espère, de l’insurrection des Gilets Jaunes et de tous les autres mouvements sociaux engagés partout dans le monde face à une oligarchie aux abois, se sentant menacée par la montée de la rébellion des peuples.

Face à une telle détermination des populations les plus défavorisées, il allait de soi que la répression violente des Etats, (les violences policières et judiciaires, toutes les horreurs des injustices administratives, la perte de toutes les libertés publiques, cet ensemble de violences gratuites que nous avons dénoncées depuis 2018), ne pourrait pas éviter à un moment donné, l’escalade de cette violence, encouragée d’ailleurs par des privilégiés du « camp » des préfet Lallement, des Cohn Bendit, des Luc Ferry, des BHL et d’un certain nombre de journalistes Kapos, jusqu’à la nécessité d’une organisation d’un massacre, parfaitement logique et inévitable pour un pouvoir contesté et menacé à ce point.

Ce moment crucial du « massacre » était venu : il fallait faire quelque chose pour briser cette révolte coûte que coûte.

Les maîtres du monde avaient vu venir ce moment et déjà depuis l’expérience du H1N1, ils en avaient tiré les leçons, sachant désormais ce qu’il fallait faire et ce qu’il ne fallait pas faire. 

Dans cette organisation du dressage, l’idée d’une pandémie bien préparée était géniale, machiavélique, car elle pouvait légitimer une « assignation à résidence » appelée « confinement », imposée d’office à toutes les populations du globe. En un quart de tour, toutes les révoltes, manifestations, insurrections ont été bâillonnées ; nous avons tous été considérés comme des criminels placés sous les verrous (cela s’est fortement ressenti davantage pour les citadins sans jardin ni terrasse, comme cela a été le cas de beaucoup d’Espagnols en particulier, l’Espagne ayant été le pays qui a expérimenté le confinement le plus radical) en nous persuadant de nous enfermer nous-mêmes et en culpabilisant tout « irresponsable » qui ne se plierait pas à cette consigne, elle aussi absolument absurde, puisque l’on sait scientifiquement aujourd’hui que ce sont ceux qui ont le moins « confiné » qui ont été les moins affectés par ce délire hystérique sur le coronavirus orchestré par les prédateurs au pouvoir… (Cf.,  Intervention de la Généticienne Alexandra Henrion-Caude, chercheur à l’INSERM, sur TVL du 31 juillet 2020 ; Cf., l’intervention radiodiffusée (SUD-RADIO) du professeur de médecine J-F Toussaint de l’Université de Paris, qui ose dénoncer l’activité louche de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Il a pointé précisément la manipulation occulte des grandes puissances économiques dans l’affaire de l’hystérie populiste pandémique et il y qualifie le confinement « d’arme de destruction massive ».

Le Professeur Jean-François Toussaint récidivait sur le plateau de CNEWS le 18 août 2020 en disant que « Nous sommes actuellement dans l’instrumentalisation, l’utilisation des indicateurs qui vont influencer les membres du Conseil Scientifique en charge d’adapter les comportements de la société, mais plus en relation avec la réalité, avec le risque réel de pandémie, mais en relation avec une volonté explicite d’imposer aux gens d’autres schémas de pensée ».

Il faut également dire et redire, répéter en insistant sur les chiffres qui sont aujourd’hui à notre disposition, que la courbe de la pandémie a été exactement la même dans les pays qui n’ont pas confiné que dans les pays qui ont confiné. Le confinement a été une arme de destruction massive un point c’est tout, et tous ceux qui persistent à dire que le confinement a limité le nombre de morts, sont parfaitement malhonnêtes ou idiots, puisque nous pouvons consulter les chiffres aujourd’hui à notre disposition, disait encore le Professeur J-F Toussaint qui renvoyait les auditeurs aux publications à travers le site de la Santé Publique Française.

On se demande qui sont ces gens qui mettent si longtemps à ouvrir les yeux et quels sont leurs problèmes personnels pour qu’ils puissent encore croire aveuglément à l’innocence du pouvoir et se fier à sa parole sans aucun esprit critique ! Je pensais ces temps révolus, mais ce n’est pas le cas. Des millions de personnes à travers le monde attendent comme le « messie » le vaccin salvateur qui va les délivrer de ce cauchemar ! Même des docteurs en médecine, universitaires, sont capables d’un tel comportement en étant « sincèrement » persuadés que le système ne peut ni se tromper ni les tromper ! Un troupeau de moutons peut marcher silencieusement vers l’abattoir sans chercher à s’échapper !

La seule explication que je trouve à ce mystère de la défaillance de l’intelligence, c’est la question de la croyance. Lorsque la croyance est en cause, la raison n’a plus rien à dire, même si les gens qui affirment sincèrement leur « croyance » restent persuadés d’être dans une pensée rationnelle ! Toucher à une croyance entraîne aussitôt une intolérance, un jugement, une condamnation prononcée contre l’incroyant et son exécution est aussitôt organisée considérant que la fin justifie tous les moyens : le discrédit, la raillerie, le lynchage, les accusations arbitraires de « délire », de « complotisme » ou de « populisme », le discours moralisateur, donneur de leçons, les menaces de répression, bref, des accusations traditionnelles de l’inquisition qui permettent de ne rien remettre en cause sur sa croyance. La croyance maintient toujours le croyant dans une forme ou l’autre de l’arriération mentale puisque toute croyance exclut d’emblée la place essentielle de la raison critique : c’est la raison pour laquelle on l’appelle « croyance ».


Avec Bill « la piquouze »
Big Pharma engrange le flouze

 4 – La vaccination but final de la « libération » des peuples maltraités !

Concernant la vaccination, c’est la cerise sur le gâteau !

Le Pr Toubiana chercheur à l’INSERM expliquait sur BFMTV le 26 août 2020 qu’il n’y avait pas d’épidémie infectieuse, à sa connaissance il n’avait observé qu’une épidémie d’angoisse généralisée à travers le monde, alimentée et entretenue par l’OMS. Il expliquait qu’une épidémie sans malades ne peut pas exister. Qu’il y ait eu confinement ou pas confinement la courbe épidémique était exactement la même concernant la période qui a vu venir cette nouvelle forme de grippe. La courbe de la Suède qui n’a pas confiné est exactement la même que celle de l’Espagne, de l’Italie ou de la France qui ont confiné.

Il rappelait également que aucun test actuellement existant n’est fiable en ajoutant que le SARS-COV-2, n’a jamais été identifié par aucun test. De plus les morts soi-disant « par coronavirus » n’ont jamais été autopsiés car l’autopsie a été interdite ! Par qui a-t-elle été interdite et pourquoi a-t-elle été réellement interdite ? Les spécialistes comme le Pr Toubiana, le Pr Perronne, le Pr Raoult, le Pr J-F Toussaint, en France ; le Pr Yoram Lass en Israël ; le Dr Luis de Benito de l’Hôpital El Escorial de Madrid dénonce à la télévision la manipulation honteuse qui est faite sur les chiffres des morts par « coronavirus » ; le Dr Nicole Delépine, en France ; le Dr Carrie Madej , aux Etats-Unis ; Le Dr Larry Palevsky à la Commission Européenne lors d’une audition publique, le 19 février 2020, expliquait déjà que le système immunitaire ne faisait plus la différence entre ce qu’il devait éliminer et ce qui lui appartenait, il était donc question d’une immunodéficience; le Dr Roberto Patrella, en Italie ; le physicien David Mendels dans une interview sur Le Média du 9 juin 2020… disent les uns et les autres dans les écrits ou commentaires, interviews sur les télévisions ou sur Youtube, que 90% des personnes testées seront forcément positives puisque c’est la normalité : nous sommes tous porteurs sains de plusieurs formes de coronavirus. Quelqu’un déclaré positif n’est pas automatiquement un malade, dans le cas contraire, nous serions au moins 90% de malades.

Le COVID-19 n’est pas le nom du virus c’est le nom du plan international de contrôle et de réduction des populations. L’objectif est un dépeuplement massif de 80% de la population mondiale. 


Avec Henry et Bill
le génocide facile…

Henry Kissinger dans une conférence sur l’eugénisme à l’OMS, le 25 février 2009 disait : « Une fois que le troupeau a accepté la vaccination obligatoire, la partie est gagnée ! Ils vont alors accepter n’importe quoi, ‘pour le plus grand bien’. On pourra modifier génétiquement les enfants ou les stériliser – ‘pour le plus grand bien’. Contrôler le mental du mouton et vous contrôlez le troupeau. Les fabricants de vaccins peuvent s’attendre à faire des milliards, et plusieurs d’entre vous, êtes dans cette salle des inventeurs. C’est un énorme jeu gagnant-gagnant ! On diminue le troupeau et le troupeau nous paie pour leur fournir des services d’extermination. » 

NdR71 : Cette citation de Kissinger est hautement controversée et serait une « légende urbaine ». Kissinger a dit un tas de saloperies, mais ça en public, est sans doute un peu poussé. De plus, il n’y a pas de « conférence sur l’eugénisme » à l’OMS, rappelons que depuis la seconde guerre mondiale, ce terme a été remplacé, le plus souvent par « génétique »… Il n’y a pas d’archive de cette déclaration, ceci dit, l’avait-il fait en privé, rien d’étonnant, mais improuvable. Ceci dit Kissinger et Bill Gates sont comme cul et chemise, donc…

Le 25 août 2020, sur fr.sott.net, le Dr Carrie Madej explique dans le détail le danger de la nanotechnologie utilisée dans le vaccin COVID-19. Chacun peut aller voir cette vidéo instructive, s’il a envie de savoir !

Pour finir, nous allons regarder ce que contiennent ces fameux vaccins qu’on nous prépare et qu’on voudrait rendre obligatoires !

Le Pr J.B. Fourtillan, le Dr Serge Rader, le Dr C. Tal Schaller se sont penchés sur la question. Dans une vidéo qui est diffusée sur www.verite-covid19.fr, on peut trouver les références de tout ce qui est détaillé dans cette analyse.

On découvre tout d’abord le Brevet W0 2020.060606A1 du 26 mars 2020 déposé par Microsoft dans quasi tous les pays du monde. Ce brevet concerne la « cryptocurrence ».

Ce sont des nanoparticules qui sont ajoutées dans le flacon des vaccins. Les nanoparticules sont donc injectées avec le vaccin et il est impossible de s’en débarrasser : elles habiteront le corps du vacciné jusqu’à sa mort.

N’importe quel téléphone portable pourra communiquer avec ces nanoparticules et chaque vacciné sera sous surveillance permanente grâce à son téléphone ou à n’importe quel téléphone passant à proximité.

On trouve donc dans ce vaccin : 4 fragments du VIH1 : ceux-ci entraînent une immunodéficience et ses conséquences…

On y trouve également des séquences d’ADN du germe de la Malaria ; 157 séquences ADN et des protéines sous le brevet US8,243,718B2 : ni leur présence ni leur rôle ne sont expliqués dans ce vaccin… Enfin, on y trouve donc des nanoparticules qui permettront comme on l’a dit une surveillance permanente des individus. 

Un autre vaccin : le ChAdOx1 n-CoV-19 contient lui le covid-19 porté par le vecteur du virus ChAdOx1.

Les nanoparticules décrites dans le brevet Microsoft PCT/US2019/038084, sont présentes dans ce vaccin à partir duquel un contrôle sera possible et permanent grâce à la technologie 5G.

On y trouve également des désinfectants : le Thimerosol ou Formaldehyde et des antibiotiques. La création forcée d’une immunodéficience entrainera l’impossibilité de se défendre naturellement contre toute maladie virale.

5 –  Les morts « par coronavirus »

Tous les chiffres sur les morts « par coronavirus » sont faux, partout dans le monde. Une falsification volontaire est réalisée partout dans le monde : un médecin généraliste de Lille, en France, Bruno Vermesse, écrivait au ministère de la santé et au responsable de la santé en demandant l’autorisation de faire les contrôles qui s’imposaient pour en avoir le cœur net sur le soi-disant virus mortel. On lui répondait que les procédures auxquelles il voulait avoir accès étaient interdites ! Pourquoi étaient-elles interdites ? Pas d’explication du ministère de la santé…

« Je demandais de pouvoir faire une sérologie chez tous patients avec PCR positif pour détecter les faux positifs… Pas le droit !!! En clair… les PCR positifs ne sont jamais symptomatiques et les symptomatiques n’ont jamais de PCR positif… Si on teste massivement, évidemment qu’on va trouver des PCR positifs chez les gens guéris…

Rappelons que, en revanche, avec tout cela ce sont des avalanches de dépressions, des suicides en masse et des prises en charge catastrophiquement retardées pour des maladies graves…

Cette épidémie a été dix fois moins grave que celle de la grippe de 2017/2018… »

Si une falsification explicite n’est pas faite délibérément, elle est réalisée en faisant une confusion volontaire entre « mort avec le covid-19 » et « mort à cause du covid-19 »… 

Le ministre de la santé en Grande-Bretagne a demandé aux services de santé de revoir intégralement leur manière de compter les morts par covid-19, car « de toute évidence, les calculs étaient largement inexacts », disait-il récemment.

Des milliers de kits de test ont été découverts déjà pré-contaminés au covid-19. (Cf., Dr Carrie Madej, sur Youtube du 27 juillet 2020)

Je recommande encore la lecture du dossier « coronavirus » publié par www.mondialisation.ca, car il est très fouillé, très complet et très documenté. Les meilleurs spécialistes s’y expriment et chacun peut se faire une idée précise sur une campagne dans laquelle la confusion a volontairement régné à tout moment pour maintenir les gens dans la pétrification de la peur, ennemi numéro un de la raison.


C’est notre projeeeeeeeet !…

CONCLUSION

La seule réponse possible à la question « à qui profite cette hystérie collective du covid-19 », c’est un programme de contrôle et de réduction des populations. Les gens de la classe stato-financière, les « élites » du monde qui font la pluie et le beau temps sur la planète vont-elles se faire vacciner avec ces vaccins ? Elles ont déjà déclaré ouvertement qu’il n’en était pas question. C’est le peuple des plus modestes et des plus défavorisés, ceux qui protestent, qui contestent, qui se révoltent, qui ne sont plus « utiles » pour le monde des profiteurs d’en haut. Ce sont eux qu’il faut « éliminer » ou contrôler. C’est pourquoi, cette campagne criminelle du massacre coronavirus est intolérable et il serait bien possible qu’elle puisse entraîner la fin de la vie humaine sur Terre. Nous allons au-devant de grandes violences…

= = =

Notre page « Coronavirus, guerre biologique contre l’humanité »

Dire NON ! à la dictature technotronique

Bill « La piquouze » Gates et som empire mondial de la santé

Masque : non au muselage sanitaire !

Le cas SRAS-CoV-2 comme OGM

 

Vaccin CoV19 et passage à l’humain 2.0… Un avertissement du Dr Carrie Madej (vidéo)

Posted in actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 30 août 2020 by Résistance 71

 


Vaccin CoV19 et transhumanisme

 

Résistance 71

 

30 août 2020

 

A voir et diffuser sans modération… Message vidéo (VOSTF) du Dr Carrie Madej, interne des hôpitaux à Forest Park dans l’état de Georgie (USA). Doctorat de médecine à la faculté de médecine de l’université de médecine et de biosciences de Kansas City, au sujet du vaccin CoV19 à venir.
Membre de l’American Osteopatic Association (AOA) et de l’American College of Physicians (ACP).
Le mécanisme du vaccin, l’utilisation de la nanotechnologie, de procédure d’altération et de modification génétique et l’utilisation d’un enzyme de marquage appelé « Luciferase ». Des trucs pareils ça ne s’invente pas !

 

Message vidéo du Dr Carrie Madej (durée 21min VOSTF) :

 

Transcription du texte de la vidéo pour diffusion :

« passer de l’homme 1.0 à l’homme 2.0 a quelque chose à voir avec le transhumanisme
Il s’agit de prendre les humains tel que nous les connaissons et de les mélanger avec l’intelligence artificielle

En étudiant le projet vaccin COVID-19, j’ai découvert que nous devons prendre une décision à ce sujet et c’est mon cri d’alarme au monde.

Vous devez être informé car ce nouveau vaccin n’est pas comme votre vaccin anti-grippe habituel . Ce qui me fait peur. C’est très différent C’est tout à fait nouveau.

C’est complètement expérimental sur la race humaine.

Et ce n’est pas seulement un vaccin différent. Il existe des technologies qui sont introduites dans ce vaccin et qui peuvent changer très rapidement notre façon de vivre, qui nous sommes et ce que nous sommes.

Vous connaissez peut être Elon Musk fondateur de Space X et Tesla automobile et Ray Kurzweil l’un des dirigeants de Google. Ce sont des transhumanites autoproclamés. Ils pensent que nous devrions aller vers l’humain 2.0, ce sont de très grands partisans de cette idée

Il y a beaucoup de transhumanistes de cette idée humain 2.0 qui sont impliqués dans ce projet vaccin covid 19 renseignez vous

La façon la plus simple de vous expliquer cela c’est de regarder l’un des principaux partisans du vaccin et de faire un peu d’histoire, vous dire comment ils veulent fabriquer le vaccin.

Je pense que cela en dira long ; par exemple Moderna est l’un des principaux fabricants du vaccin COVID 19, vous devez savoir que Moderna a été fondé par une personne de Harvard, Derek Rossi, et que le chercheur Derek Rossi a réussi à créer et prendre de l’ARN modifié et à pouvoir reprogrammer une cellule souche dans le corps pour en modifier la fonction.

Il a génétiquement modifié la cellule souche dans le corps. Il a donc prouvé que l’on peut modifier génétiquement quelque chose en utilisant de l’ARN modifié. Il a donc fondé la société Moderna sur ce concept.

Moderna n’existe pas depuis longtemps. Elle n’a encore jamais fabriqué de vaccin ni de médicament pour l’homme. Ce vaccin COVID 19 sera son premier produit.

Vous devez savoir que Moderna a récemment fait la une des journeaux, parce qu’elle a vraiment accéléré le processus , comme les autres entreprises, elle accélère le vaccin, elle passe de la phase 1 à la phase 2 très rapidement, en fait elle est passée de la phase 1 à la phase 3 dans ses expériences depuis mars 2020.

C’est incroyable. Cela passe généralement de 5 à 6 ans. Comment peuvent-ils faire cela avec les données de sécurité et d’efficacité dont nous avons besoin ?

Sachez que dans la phase 2, lls n’utilisent que 30 ou 45 humains , dans l’étude test de Moderna, il y avait 45 humains, avec le groupe de vaccins à forte dose, 100% des personnes ont développé des effets secondaires systémiques à court terme.

Et pour le vaccin à faible dose, 80% des personnes ont développé des effets secondaires systémiques à court terme.

Et nous ne connaissons pas les effets secondaires à long terme du vaccin , il nous faudra plus de temps, peut être des années. Mais nous savons d’après des études sur des animaux que si vous utilisez cette technologie, vous allez constater une augmentation du taux de cancer , des mutations génétiques, de la mutagénèse et des réactions auto-immunes .

Par exemple, dans certaines études sur les furets qui ont été vaccinés , on a constaté qu’en contact avec le virus dont on essayait de les protéger par les vaccins, la réponse immunitaire était exagérée. Les furets souffraient.

Ils avaient plus d’inflammation pulmonaire , de liquide pulmonaire, des problèmes hépatiques.

Le vaccin leur a fait du mal, la réponse immunitaire était moins bonne : ce sont des effets secondaires à plus long terme et ça pourrait être observé avec ce vaccin dont nous ne connaissons pas encore les données et qui n’est pas sans risque.

Et comment font-ils cela ? Ils suggèrent d’utiliser une plateforme, je vais vous expliquer comment ils administreraient ce vaccin. Il y a une idée appelée plateforme à micro-aiguilles (microneedle platform) .

Elle a été développée par le MIT. Ils ont dit qu’elle pourrait être produite en masse très facilement. Voilà pourquoi ils proposent cette technologie. Des millions pourraient être fabriqués rapidement. Ils pourraient également être auto-administrés. Cela ressemble à un pansement que l’on achète en pharmacie. Il peut vous être expédié par Amazon, UPS ou autre service d’expédition,il est fait pour que le mettiez sur votre main comme ceci puis vous enlevez l’autocollant et voilà vous avez été vacciné. Comment vacciner à travers un autocollant est possible ? Il y a de petites spicules minuscules , de petites aiguilles, ça été conçu d’après le modèle d’ une morsure de croc d’une vipère, donc cette plateforme à micro-aiguilles, c’est des petites morsures de serpents.

Dans ces minuscules spicules dont ils prétendent que vous ne le sentirez pas vraiment , ll y a un peu d’hydrogel, dans ce matériau appelé « HYDROGEL » il y a une enzyme appelée « luciférase » ainsi que le vaccin lui-même.

Alors qu’est-ce que tout cela signifie ?
Tout d’abord vous recevez le vaccin, c’est de l’ARN modifié ( invention de MODERNA) ou ADN modifié

Prenons Moderna et son ARN modifié, l’idée est que les micro-aiguilles vont percer les membranes de vos cellules. Et ce morceau synthétique modifié d’ARN est un code pour la partie du virus.

Ou bien ils pourraient utiliser de l’ADN modifié synthétique pour coder la parte du virus qui entrerait dans le noyau. Votre corps commencerait à le transcrire, il commencerait à le lire, et à fabriquer davantage de cette partie du virus.

Pourquoi voudrait-on que le corps fabrique plus de virus ou une partie du virus ?

L’idée est que votre corps s’habituerait à le voir, saurait comment fabriquer les anticorps et aurait une meilleure réponse des cellules T. Et l’idée est lorsque votre corps le verra à l’avenir, ll saurait comment le combattre et sa réponse serait meilleure. C’est l’idée.

Mais le problème c’est qu’ils utilisent un procédé appelé TRANSFECTION et la transfection est un moyen couramment utilisé pour créer des organismes génétiquement modifiés.

Je pense que vous connaissez ces fruits et légumes OGM. Ils ne sont pas aussi sains que les fruits et légumes sauvages normaux . Ils pourraient donc extrapoler cela sur l’homme. Si nous devenons génétiquement modifiés, nous ne seront peut-être pas en aussi bonne santé qu’avant. Nous n’avons pas d’ étude à long terme sur le sujet . C’est incroyable.

Les fabricants de vaccin ont déclaré « le vaccin ne modifiera pas notre ADN, notre génome »
Je ne les crois pas du tout, je dis que ce n’est pas vrai, parce que si nous utilisons ce processus TRANSFECTION pour fabriquer un organisme génétiquement modifié, pourquoi ne ferait-il pas la même chose à un être humain ?

Je ne sais pas pourquoi les fabricants des vaccins disent cela que cela ne modifie pas l’ADN.

Si vous regardez la définition de transfection, la définition vous dira qu’il s’agit d’un changement temporaire dans la cellule, et je pense que c’est sur quoi les fabricants des vaccins misent, c’est temporaire, mais il y a une possibilité pour elle de devenir stable, d’être absorbée dans le génome, si stable qu’elle commencera à se répliquer lorsque le génome se répliquera, elle sera une partie permanente de votre génome. C’est un risque que nous prenons.

Il peut donc être temporaire ou permanent. Et nous ne le saurons pas pendant des années, honnêtement. Alors nous y voilà.
Nous avons quelque chose qui peut modifier notre génome. C’est une possibilité.

Et une autre chose encore, s’ils modifient le génome, quels en seraient les effets ?

Je vous ai déjà parlé de certains effets secondaires, mais nous devons aussi savoir, qu’il s’agit d’un morceau d’ADN ou ARN synthétique (modifié) . Il est synthétique, il ne vient pas de la nature. Et s’il est ajouté dans le génome d’un humain…
Si vous regardez l’arrêt de la Cour suprême sur l’ADN synthétique ou les gènes synthétiques, il peut être breveté. Or les brevets ont des propriétaires.

Qu’est-ce que cela signifie pour nous ? Et si cet ADN ou ARN synthétique breveté se trouve dans notre génome ? Est-ce que ça signifie que Moderna ou la fondation de Bill et Melinda Gates ou le ministère de la défense américaine , tous ces gens impliqués dans les brevets, vont posséder une partie de notre génome ?

C’est une possibilité, il faut le savoir.
Ce n’est qu’une partie de ce système de livraison.

Passons à la partie suivante :

C’est une enzyme appelée LUCIFERASE . La LUCIFERASE est une enzyme synthétique brevetée.
Je n’aime pas ce nom. Ils l’ont appelé LUCIFERASE parce qu’elle a des propriétés bioluminescentes. Elle peut produire une lumière ou être source de lumière. Tout ça se trouverait sous votre peau et vous ne pouvez pas le voir. L’idée de la LUCIFERASE est qu’ils veulent s’assurer que vous êtes vaccinés. Ils ne font pas confiance aux dossiers médicaux. Ils ne vous font pas confiance. Ils veulent s’assurer que cela été bien réussie, une TRANSFECTION bien réussie, une modification génétique réussie.

Lorsque vous recevez l’enzyme LUCIFERASE, si vous avez un Iphone ou une application sur Iphone, vous pouvez scanner la zone de votre corps qui a eu le vaccin et un code numérique ou une empreinte numérique ou un modèle numérique apparaitra sur l’Iphone, quelque chose qui identifiera que vous avez été vacciné . l’enzyme LUCIFERASE contient votre carnet de vaccination , il vous donne également une identification , un numéro, un code-barre, une marque, quelque soit le nom que vous lui donnez, un tatouage, c’est la même chose. Vous devenez alors un « produit ». Donc il y a ça.

La troisième chose que j’ai mentionné est l’HYDROGEL. l’HYDROGEL est l’invention de la DARPA, l’agence américaine des projets de recherche avancé, c’est une sorte de groupe de science fiction du département de la défense américaine au Pentagone, du gouvernement américain .
Profusa l’une des entreprises de la DARPA et HYDROGEL est aussi une des entreprises de la DARPA.
HYDROGEL est de la nanotechnologie. La nanotechnologie HYDROGEL , les robots microscopiques, ces petits robots je sais que cela parait fou, c’est toujours fou pour moi, mais c’est possible.
Ces petits robots microscopiques peuvent désassembler, réassembler, assembler et faire différentes choses. Cet HYDROGEL c’est vraiment de la nanotechnologie . C’est quelque chose de robotique ou d’intelligence artificielle. L’HYDROGEL peut se connecter avec l’Intelligence Artificielle.
Cela signifie qu’un humain HYDROGEL peut se connecter directement et peut recueillir des informations de son corps et rassembler ces informations et les relier à son smartphone au Cloud ou à un autre appareil intelligent, et une fois que c’est fait, c’est 24h par jour, 7 jours par semaine, 365 jours par an, pensez-y , pensez à l’effet que cela aurait sur notre vie privée.
Cela peut immédiatement changer notre autonomie. Immédiatement changer nos libertés. Cela peut recueillir des données comme votre glycémie, votre saturation, votre tension artérielle. Cela a l’air génial. Mais cela peut recueillir aussi beaucoup d’autres choses . Cela peut recueillir, disent-ils vos émotions, ou votre cycle menstruel, votre activité, si vous êtes tombé, les nutriments dans votre corps, si vous avez pris un médicament, si vous avez pris des drogues, il est possible de voir presque tout ce qui se passe dans votre corps.
Et où vont toutes ces informations? Cela n’a pas été abordé
Qui protège ces informations ? A quoi servent-elles ? C’est vraiment sérieux. On propose de mettre tout ça dans le prochain vaccin.
Il faut aussi savoir qu’avec cette NANOTECHNOLOGIE HYDROGEL, qui marche avec l’intelligence artificielle , la connexion tout comme vous envoyez un SMS avec votre smartphone, vous pouvez aussi en recevoir. Cela signifie que notre corps peut recevoir des informations avec la connexion avec l’intelligence artificielle (objets connectés) .

Quelles informations nous reviendraient ? Est-ce que cela affecterait notre humeur, notre comportement ? Est-ce que cela affecterait notre façon de penser, nos souvenirs ?

Si vous n’avez pas regardé le film Matrix, vous pourriez le faire, je pense qu’il y a des vérités dans ce film.
Je vois tellement de mauvaises choses dans ce vaccin et je vois que l’on en parle pas dans les grands médias.

Et j’ai le sentiment que ces entreprises de vaccins nous mentent lorsqu’elles disent que le vaccin ne peut pas affecter notre ADN .

Parce que selon toutes les définitions
qu’elles utilisent, cela peut affecter notre ADN.

Donc j’ai fait cette courte vidéo pour faire passer le message. Maintenant à vous de faire vos propres recherches.
Maintenant que nous voyons que les risques sont nombreux, nous devons vraiment savoir si l’on veut vraiment passer de l’humain 1.0 à 2.0 , contrairement à ce que l’on croit, ce n’est pas la fantaisie que l’on voit dans les films de superpouvoirs
Et laissez moi vous dire qu’il y a de grands noms derrière ces vaccins !
– Le département de la défense du gouvernement américain
– – la DARPA : pourquoi l’armée est-elle impliquée dans la fabrication de nos vaccins ?
– – la fondation Bill et Melinda Gates (si vous regardez vous verrez presque toujours ce nom derrière un vaccin COVID https://www.businessinsider.fr/us/bill-gates-factories-7-different-vaccines-to-fight-coronavirus-2020-4?op=1)
Revenons à la fondation Bill et Melinda Gates, je veux que vous connaissiez les antécédents de Bill Gates, ce que c’est homme représente. Sa famille est issue d’une famille d’EUGENIQUES. EUGENIQUE signifie contrôle de la population, cela signifie que Bill Gates pense qu’il y a trop de monde . Bill Gates a déclaré dans une vidéo https://www.youtube.com/watch?v=PAJ3YhlUegk qu’il pense qu’avec un très bon nouveau vaccin, nous pourrions faire baisser la population de la planète de 10 à 15%. Qui va rester et qui va partir ? Et qui doit décider qui va rester et qui va partir ? Bill Gates n’a pas de formation médical, ni formation épidémiologique, ni formation scientifique. Il n’est pas médecin, il est informaticien. C’est ce qu’il est.
J’aimerais que vous réalisiez que je regarde toujours qui a un intérêt direct. Quelles sont leurs motivations ? Alors que nous connaissons son milieu familial.
Ce qui me préoccupe beaucoup, c’est que la DARPA , cette agence militaire, ainsi que la fondation Bill et Melinda Gates s’intéressent beaucoup à la technologie appelée GENE DRIVE ou la technologie GENE EXTINCTION et c’est exactement ce que cela semble être. En utilisant des mutations génétiques, par exemple, par TRANSFECTION, vous pouvez exterminer une espèce entière de la planète. Ils proposent de l’utiliser pour les moustiques en Afrique par exemple, mais notre écosystème est délicat, qui a dit qu’il fallait éliminer une espèce ? Si vous détruisez une espèce, vous pouvez affecter tout un écosystème. Lorsque vous exterminerez une espèce entière, vous affecterez l’écosystème en entier. C’est un équilibre très délicat. Et qui peut dire qui va rester et qui va partir ? Pourquoi n’en parlons pas ? Si on peut faire le GENE EXTINCTION (produire une progéniture infertile donc fin de la descendance) à un insecte par TRANSFECTION via une injection, alors on peut le faire à un animal, on peut le faire à un humain (injection= vaccin). Je soulève ce point . Car si les agences derrière le vaccin défendent également cette idée , leur faites-vous confiance pour la santé ? Leur faites-vous confiance pour votre famille ? Leur faites-vous confiance pour vos enfants ?
Ils se précipitent pour la fabrication de ce vaccin. Quelle est la motivation derrière cela ? Nous devons y réfléchir. J’ai déclaré dans le passé, que nous devons savoir qu’il existe du moins aux Etats-Unis, des mandats qui font que les fabricants des vaccins n’ont aucune responsabilité , responsabilité 0 pour tout dommage causé par un vaccin à un être humain. Si des personnes sont tuées, blessées, paralysées, mutilées à vie, ça n’a pas d’importance , vous n’avez aucun recours et ils font quand même du profit. Ils n’ont donc aucune raison de rendre le vaccin sûr. Sachez aussi que l’un des mandats , la loi sur la protection civile, dit qu’ils peuvent nous imposer un vaccin. Ils ne peuvent pas nous imposer un vaccin s’il existe un traitement viable pour la COVID 19. Et sachez que les médecins du monde sont censurés en ce qui concerne les options de traitement ou de prévention du COVID 19 . Parce que s’il existe un traitement, ils ne peuvent pas nous imposer ce vaccin.
J’aimerais aborder ce sujet. Quelle est la motivation de ce vaccin COVID 19 ? Est-ce vraiment pour notre santé ? En tant que médecin, je ne vois pas en quoi cela concerne la véritable santé du monde. Il y a une autre motivation, un autre programme en cours. Plus j’examine la question, plus cela saute aux yeux. Je vous laisse donc avec cela, je veux faire court et simple pour que vous puissiez digérer tout cela et réfléchir.
Nous devons nous rassembler et unir nos voix parce que les personnes en position de pouvoir qui s’occupent « de notre santé » ne suivent pas notre intérêt. Mais ensemble, nous avons le pouvoir.
Ensemble, Unis, notre voix est forte. Je vous encourage à faire preuve d’esprit critique. Faites vos propres recherches. Rejoignez des groupes dans votre Etat des USA. Allez à la législature de votre Etat, et dites leur NON. NON à ces expériences sur les êtres humains. NON à l’invasion de la vie privée, NON à la censure. Nous sommes des âmes humaines souveraines et nous devons reprendre nos droits.
Merci de m’avoir écouté. Je fais toujours mes vidéos avec le plus grand amour et la plus grande paix. Je vous remercie.

fin de la transcription vidéo

 

 

Coronavirus et tutti quanti… L’empire de la « santé » de Bill « La piquouze » Gates (PDF)

Posted in actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, média et propagande, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, sciences et technologie, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 25 juillet 2020 by Résistance 71

 


Bill « la piquouze »… Permis de tuer

 

Résistance 71

 

25 juillet 2020

 

Après le masque... la vaccination… le passeport vaccinal (Pass-COVID) et le cerise sur le gâteau oligarchique… le (nano)puçage de la planète pour refermer la grille de contrôle oligarchique sur nos museaux dans une dictature technotronique planétaire.

Grand artisan de cette ignominie à venir, Bill « La piquouze » Gates et sa fondation Bill & Melinda qui finance, trempe dans tout, a étendu ses tentacules poissardes eugénistes dans le monde de la « science » et de la « médecine » bidouillées et sous contrôle.

Sachez en plus sur le motto: « Avec Bill la piquouze, Big Pharma engrange le flouze », sans compter les milliards que ratisse Bill et sa fondation en retour d’investissement sur ce qu’il a investi dans Big Pharma. Retour d’ascenseur en plus de satisfaire un agenda eugéniste de toujours… A lire et diffuser de toute urgence et sans aucune modération…

Bill-la-piquouze-Gates-et-son-empire-mondial-de-la-sante
Version PDF

 


Il est l’or, monsaignor…


Big Pharma = Corruption + Dictature Sanitaire

CoV19 passeport vaccinal, dictature sanitaire, Commission Européenne et OMS… des documents bien suspicieux dont (presque) personne ne parle…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , on 1 juillet 2020 by Résistance 71

 

 

Horizon 2022, un passeport de vaccination… l’UE rase les murs au sujet de documents bien suspicieux

 

Daniele Pozzati

 

28 juin 2020

 

url de l’article original:

https://www.strategic-culture.org/news/2020/06/28/2022-vaccination-passport-eu-keeps-quiet-over-suspicious-documents/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

(*) merci à Bernardo pour avoir posté le lien de l’article original anglais, l’article valait la peine d’être traduit.

 

Surprise, surprise, la Commission Européenne (CE) avait un “projet cartographié de vaccination” prêt des mois avant que ne se déclenche la pandémie du CoV19 (NdT: en fait le SRAS-COV-2 “Caroline du Nord”…). Ce projet devrait mener à une “proposition de commission pour une carte  / passeport de vaccination commune pour les citoyens de l’UE dès 2022.”

Dernièrement mis à jour dans le 3ème quart de l’année 2019, le document de 10 pages (10-page document) le 12 septembre par un “sommet de la vaccination globale” conjointement organisé par la CE et l’OMS.

Sous le titre “Dix actions vers la vaccination pour tous, tout le monde devrait être capable de bénéficier du pouvoir de la vaccination”, le manifeste du sommet se plaint que:

“Malgré la disponibilité de vaccins efficaces et sans danger, le manque d’accès, la pénurie, la désinformation, le laxisme envers les risques de maladie, diminuant la confiance publique en la valeur des vaccins et augmentant la perte d’intérêt à leur encontre, mine le taux de vaccination dans le monde entier.”

Et avec ça, les bénéfices des compagnies pharmaceutiques sans aucun doute.

En juillet 2017 par exemple, l’Italie a rendu 12 vaccins obligatoires pour les enfants. Il s’ensuivit une augmentation du prix des vaccins de 62%, passant de l’ordre de 14 euros à 23 euros la dose.

La marché mondial de la vaccination pèse aujourd’hui environ 27 milliards de dollars par an. D’après les estimations de l’OMS, il devrait passer la barre des 100 milliards de dollars en 2025.

Comme le sommet mondial sur la vaccination de la CE-OMS a aussi discuté un agenda d’immunisation rénové pour 2030, les actionnaires de Big Pharma ne doivent pas s’inquiéter de la performance de leurs avoirs sur le long terme.

On ne doit vraiment pas “toucher au taux de vaccination mondial”.

Le manifeste de ce sommet de la vaccination mondiale liste “10 leçons et actions nécessaires pour la vaccination de tous.”

Chaque “leçon” est un bijou de ce que le philosophe néo-marxiste italien Diego Fusaro appelle “le capitalisme thérapeutique”.

Le phrasé est péremptoire et ne laisse aucune marge pour la nuance ou le débat. Des adjectifs comme “tous”, “tout le monde”, “indiscutable”, abondent. Les déclarations au mode conditionnel sont absentes.

Plus qu’un plan d’action prudent, inspiré scientifiquement et ouvert au doute et au scepticisme, le ton donné de “protéger tout le monde, partout”, de “ne laisser personne derrière”, est messianique de manière tout à fait inappropriée.

Qu’en est-il de ceux et celles qui ne voudraient pas être “protéger” de cette façon ? Simplement en Allemagne, au moins 10% de la population est strictement contre une vaccination contre le coronavirus, ce qui représente au moins 8 millions de personnes

Mais voyons ce que nous pouvons apprendre si on veut, de ces “leçons”.

La leçon #1 commence par : “Promouvoir le leadership politique mondial et l’implication dans la vaccination”, il semble que c’est ce dont nous sommes témoins maintenant, avec les gouvernements dans le monde suggérant que les masques et la distanciation sociale resteront en place jusqu’à ce qu’on ait trouvé un vaccin contre le SRAS-COV-2.

Quid des politiciens qui sont contre la vaccination ?

Dira t’on aux gens qui votent pour eux, comme le fit tristement le commissaire au budget de la CE Gunther Oettinger avec les électeurs de la Liga italienne en 2018, en leur disant que “les marchés leur enseigneront de voter pour les bonnes choses” ?

Y aura t’il une nouvelle pandémie pour apprendre aux gens à voter pour la bonne chose ?

Leçon 4, “Frapper à la racine de l’hésitation vaccinale, augmenter la confiance dans la vaccination”, ceci a tout l’air d’un modèle pour une campagne de propagande, une qui prévoit, d’après la lecture du programme de vaccination de l’UE, le “développement de modules de formation électronique ciblant les médecins généralistes et les fournisseurs de soin de santé, focalisant sur l’amélioration des techniques pour gérer les populations hésitantes et promouvoir un changement de comportement.

Leçon 5, “Rassembler le pouvoir des technologies numériques afin de renforcer le contrôle de la performance des programmes de vaccination”, ceci soulève en cette période d’ap de traçage et de bracelets électroniques, des préoccupations légitimes sur la main mise toujours plus avant de la technologie sur nos vies et sur nos corps.

De quelles technologies numériques parle t’on ? Peut-être d’une puce électronique sous-cutanée, comme celle qui fut récemment patentée sous le numéro assez satanique de 060606 par la Fondation Bill & Melinda Gates ? (satanic-sounding number 060606 )

Leçon 9, elle est pour le journaliste alternatif et pour la liberté d’expression en général, des plus menaçante :

Donner le pouvoir aux professionnels de la santé à tous les niveaux aussi bien que les médias, pour donner une information transparente, objective et efficace au public et pour lutter contre la fausse information et la désinformation, incluant la lutte contre des plateformes de médias sociaux et d’entreprises technologiques.

Nous y sommes : le combat contre les soi-disantes fake news est de retour. Plus de boulot pour la horde de “fact checkers” auto-proclamés de Facebook.

Le terme Fake News est bien entendu un terme de novlangue orwellienne pour toute information non alignée [sur la pensée unique], quelque soit son contenu, son origine ou le fait qu’elle soit vérifiable.

En fait, le manifeste pour la vaccination globale ne fournit aucune définition de ce que serait une “information objective” ni du reste de ce que serait une “fausse information ou une désinformation.”

Si les vaccins sont aussi sûrs que l’affirment l’UE et l’OMS sans en apporter l’ombre d’une preuve, pourquoi donc le gouvernement américain a t’il créé déjà dans les années 1980, un corps appelé le “Programme National de Compensation pour les Dommages dus aux Vaccins” (National Vaccine Injury Compensation Program (VICP) ) ?

On lit ceci du site internet officiel du VICP : “une alternative sans faille au système légal traditionnel pour résoudre les plaintes résultant des dommages vaccinaux”.

Avec pas mal de succès semble t’il…

Dans la période entre le 1er octobre 1988 (début du paiement de compensations) et le 1er juin 2020 (dernières données disponibles), le VICP a attribué pour un total de quelques 4,4 milliards de dollars en compensations financières.

Ce chiffre exclut toute compensation résultant de poursuites judiciaires abouties, notamment des attaques en justice collectives contre Big Pharma.

Mais, comme l’explique très bien le réalisateur de documentaires Massimo Mazzucco, les autorités américaines ne se sont pas arrêtées là pour protéger Big Pharma des actions en justice. En 2010, une décision importante de la Cour Suprême des Etats-Unis a cité le U.S. Code Title 42 ainsi :

“”La loi élimine la responsabilité des fabricants concernant les effets secondaires adverses inévitables des vaccins”.

La même décision élabore plus loin :

“Aucun fabricant de vaccin ne peut être tenu pour responsable dans une action légale civile pour des dommages étant survenus de dommages liés aux vaccins ou à un décès associé à l’administration d’un vaccin après la date du 1er octobre 1988… Si la blessure ou la mort a résulté d’effets secondaires qui étaient inévitables alors même que le vaccin a été adéquatement préparé et a été accompagné des directions adéquates et des avertissements d’usage.”

1988 fut évidemment l’année où le VIPC commença à attribuer des compensations aux victimes de dommages par vaccins, économisant de graves et violents maux de tête à Big Pharma dans le processus.

Comme la biologiste de système Dr Shiva Ayyadurai le souligne, l’impossibilité d’attaquer en justice les labos pharmaceutiques au sujet des vaccins, combinée avec la perte de bénéfices sur les ventes de médicaments, a fait que les vaccins sont devenus le nouveau modèle d’affaire de Big Pharma. Et maintenant l’UE et l’OMS financée par la Fondation Bill & Melinda Gates emboîtent le pas.

Karl Marx écrivit ceci dans son “Manifeste du Parti Communiste” (1848) :

L’exécutif de l’état moderne n’est rien d’autre qu’un comité de gestion des affaires communes de toute la bourgeoisie.

Si Marx était vivant aujourd’hui, il aurait pu conclure que la gouvernance par une organisation internationale n’est rien d’autre qu’un comité de gestion des affaires communes de l’élite mondialiste.

= = =

Lectures complémentaires :

Affaire CoV19 OGM

Dossier-coronavirus-cov19-experience-ingenierie-sociale

Dossier_special_CoV19_ingenierie_sociale_et_dictature_technotronique

Notre dossier « Coronavirus, guerre contre l’humanité »

Entrevoir la solution au marasme politico-social :

Résistance 71-Du-chemin-de-la-société-vers-son-humanité-realisée

 

Pandémie, dictature et répression… L’avertissement du discours de V (James McTeigue et Alan Moore)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, gilets jaunes, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 31 mai 2020 by Résistance 71

 

 

Résistance 71

 

31 mai 2020

 

« Derrière ce masque, il y a plus que de la chair, il y a une idée et les idées sont à l’épreuve des balles… »
~ V ~

 

Le monde occidental s’enferme pas à pas dans la dictature et la répression absolue. Le monde dystopique d’aujourd’hui qui s’avance fait certes de plus en plus penser au récit signal d’alarme de George Orwell « 1984 » (publié en 1948), à tel point que cela en devient tristement un cliché, mais il fait aussi penser à un autre récit futuriste, celui d’Alan Moore et de David Lloyd publié en GB en 1982 et 1983 sous forme de bande dessinée (roman graphique), reprise en 1988 par DC Comics aux Etats-Unis : « V for Vendetta ».
L’histoire fut portée à l’écran en 2005 par James McTeigue et est devenue depuis un de ces films « cultes ». Une des scènes les plus marquantes du film et qui fait référence et celle du piratage de la station de télévision par V le résistant et la diffusion de son allocution aux habitants de la ville de Londres et du Royaume-Uni, devenu une abominable dictature. Dans ce discours diffusé par piratage de la chaîne, V secoue les consciences et incite à la révolte.

Le discours de V mis à l’écran en 2005 a été adapté de l’original d’Alan Moore datant de 1982 sur toile de fond de GB thatchérienne et le rendant plus « moderne ». Ci-dessous la vidéo du discours de V dans le film de McTeigue et sous la vidéo les deux textes traduits par nos soins, le premier, transcription du discours filmé, le second du discours du livre.

Écoutez et lisez ce que dit V, où est la fiction et où est la réalité ? Il est aussi à rappeler que l’avènement, dans le récit, du haut chancelier Adam Sutler, a fait suite à une.. épidémie provoquée par la contamination volontaire au moyen d’un virus mortel, de la population de Londres et de la Grande-Bretagne, épidémie répandue et ayant fait plus de 100 000 morts…
Où va t’on ?…

A voir, lire et diffuser sans aucune modération.

 

Le discours de V * « V for Vendetta » (2005)

 

 

Transcription / traduction des discours du film et du livre:

 

Intervention télévisée de V

 

Traduit de l’anglais par Résistance 71

 

Juin 2020

 

Transcription du discours du film (2005) :

“Bonsoir Londres. Permettez-moi d’abord de présenter des excuses pour cette interruption. J’apprécie comme vous tous, les petits conforts de la vie routinière quotidienne, la sécurité du familier, la tranquillité de la répétition. Croyez-moi, je l’aime comme tout à chacun. Mais dans l’esprit de la commémoration, où ces évènements importants du passé habituellement associés avec la mort de quelqu’un ou la fin de quelque lutte horrible et sanguinaire, sont célébrés avec un bon jour férié. J’ai pensé que nous pouvions marquer ce 5 novembre, jour qui ne fait plus malheureusement partie du souvenir, en prenant un peu congé de nos vies quotidiennes afin de nous assoir ensemble et d’avoir une petite conversation. Il y a bien sûr ceux qui ne veulent pas que nous parlions. Je suspecte même que maintenant, des ordres ont été donnés, hurlés dans le téléphone et des hommes en armes seront bientôt en route. Pourquoi ?

Parce que bien la trique puisse être utilisée au lieu de la conversation, les mots vont toujours retenir un certain pouvoir, une certaine puissance. Les mots offrent les moyens de la signification et pour ceux qui écoutent, l’annonce de la vérité. Et la vérité est qu’il y a quelque chose de terriblement dérangé dans ce pays n’est-il pas ? Cruauté et injustice, intolérance et oppression ; et là où vous aviez la liberté de ne pas être d’accord, de penser et d’exprimer ce que vous pensiez, vous avez maintenant des censeurs et des systèmes de surveillance qui vous imposent une conformité et sollicite votre soumission. Comment cela s’est-il produit ? Qui est responsable ? Et bien certes, il y en a qui sont plus responsables que d’autres et ils seront mis devant leur responsabilité, mais une fois de plus, pour dire vrai, si vous voulez vraiment rechercher les coupables, vous n’avez qu’à regarder dans un miroir. Je sais pourquoi vous l’avez fait. Je sais que vous aviez peur. Qui n’aurait pas peur ? Guerre, terreur, maladie.

Il y a eu une myriade de problèmes qui ont conspiré pour corrompre votre raison et vous voler de votre bon sens commun. La peur a triomphé de vous et dans votre panique, vous vous êtes tournés vers le Haut Chancelier, Adam Sutler. Il vous a promis l’ordre, la paix et tout ce qu’il vous demandait en retour était votre silence, votre consentement asservi. La nuit dernière j’ai voulu mettre fin à ce silence. La nuit dernière j’ai détruit Old Bailey pour rappeler à ce pays ce qui est oublié. Il y a plus de 400 ans, un grand citoyen [Guy Fawkes] a voulu incruster à tout jamais le 5 novembre dans nos mémoires. Son espoir était de rappeler au monde que l’équité, la justice et la liberté sont au delà des mots, qu’elles sont des perspectives. Alors si vous n’avez rien vu, si les crimes de ce gouvernement vous demeurent inconnus, alors je vous suggère de laisser passer ce 5 novembre comme si de rien n’était. Mais si vous voyez ce que je vois, si vous ressentez ce que je ressens et si vous recherchez ce que je recherche, alors je vous demande de vous dresser à mes côtés dans un an  soirée pour soirée, juste devant le parlement et ensemble nous leur donnerons un 5 novembre qui jamais au grand jamais ne sera oublié.”

Du livre DC Comics USA (1990) première publication Vertigo GB (1982-83) :

Cette traduction provient de l’édition Vertigo (GB) dans une réédition datant de l’année du film en 2005, p.112-118 (traduction, Résistance 71 )

“Bonsoir Londres. J’ai pensé que nous devions avoir une petite discussion. Êtes-vous assis confortablement ? Très bien, je vais donc commencer… Je suppose que vous vous demandez pourquoi je vous ai convoqué ce soir. Et bien voyez-vous, je ne suis pas entièrement satisfait de votre performance récemment… et j’ai bien peur que nous ayons pensé à vous virer.

Oh, je sais, je sais, vous êtes avec l’entreprise depuis très très longtemps maintenant, presque… Attendez voir, oui, presque 10 000 ans ! Nom de nom que le temps passe !… Cela me semble être hier. Je me souviens quand vous avez commencé le boulot à l’entreprise, descendant de votre arbre, tout fringant et nerveux, un os agrippé dans votre poing velu… “Où est-ce que je commence monsieur ?” avez-vous demandé d’une voix lancinante. Je me rappelle de mes mots exacts de réponse : “Il y a une pile d’œufs de dinosaures là-bas gamin” dis-je en souriant paternellement… “Commencez à sucer”. Il y a un moment depuis ce temps n’est-ce pas ? et oui, oui, vous avez raison, de tout ce temps vous n’avez pas manqué une seule journée. Excellent, bon et fidèle serviteur.

Aussi s’il vous plaît, ne pensez pas que j’ai oublié les super choses que vous avez entreprises ou toutes ces inestimables contributions que vous avez faites à l’entreprise comme le feu, la roue, l’agriculture, liste impressionnante vieille branche, une superbe liste impressionnante, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, mais… bon, pour être parfaitement franc, nous avons eu nos problèmes également, impossible d’en sortir sans le mentionner. Savez-vous d’où je pense que tout cela provient ? Je vais vous le dire… C’est votre mauvaise volonté fondamentale de vous entendre au sein de l’entreprise, vous ne semblez pas vouloir prendre quelque vraie responsabilité que ce soit ou d’être votre propre patron. Pourtant, vous avez eu beaucoup d’opportunités. Nous vous avons offert une promotion encore et encore et à chaque fois vous l’avez refusée. “Je n’ai pas pu faire le boulot, gouverneur, je sais où est ma place..” avez-vous pathétiquement dit. Franchement, vous n’essayez même pas n’est-ce pas ?… Voyez-vous, vous êtes demeurés sur place bien trop longtemps, vous stagnez, et ça commence à vraiment se voir dans votre performance et ajouterai-je, dans votre attitude générale. Le pinaillage incessant dans l’usine ne m’a pas échappé, le désordre récent à la cantine du personnel et puis bien sûr il y a… je ne voulais vraiment pas aborder ce sujet, mais j’ai aussi entendu des rumeurs assez perturbantes sur votre vie personnelle. Non, non, pas de nom, je ne vous dirai pas qui m’a dit… Je comprends que vous êtes incapables de vous entendre avec votre époux(se), on me dit que vous vous disputez sans cesse, que vous hurlez votre violence. Je suis informé de manière fiable sur le fait que vous blessez toujours ceux que vous aimez, de fait, ceux à qui vous ne devriez jamais faire aucun mal… Et les enfants ? Ce sont toujours eux qui souffrent comme vous le savez sans nul doute. Pauvres chérubins, que vont ils faire et devenir ? Que vont-ils devenir après vos abus, votre désespoir, votre couardise et toutes vos bigoteries bien manigancées. Ce n’est pas assez n’est-ce pas ? Et rien ne sert non plus de blâmer la baisse des standards de travail sur la gérance non plus… Bien que, soyons persuadés que la gestion de l’affaire est particulièrement mauvaise. De fait, ne mâchons pas nos mots… La gestion est pathétique ! Nous avons eu toute une série de charlatans, de fraudeurs, de menteurs et de barjots psychos qui ont pris toute une série de décisions particulièrement catastrophiques, ceci est un fait établi et bien réel, mais qui les a élus ? qui les a amenés au pouvoir ? Vous ! C’est vous qui avez mis ces personnes au pouvoir, vous qui leur avez donné le pouvoir de prendre toute décision pour vous ! Alors, je veux bien admettre que tout le monde puisse faire une erreur une fois, mais continuer à répéter cette même erreur létale siècle après siècle, cela me semble en fait être quelque chose de parfaitement délibéré. Vous avez encouragé ces incompétents malfaisants qui ont réduit vos vies de tous les jours à la misère et au pathétisme actuel ; vous avez accepté sans questions leurs ordres insensés. Vous les avez autorisés à remplir votre espace de vie et de travail  de machines dangereuses et sans fondement réel. Vous auriez pu les arrêter. Tout ce que vous aviez à faire était de dire NON ! Vous  n’avez pas de couilles, pas de fierté, vous n’êtes plus un membre de valeur de cette entreprise. Mais je serais néanmoins généreux. Vous aurez deux ans pour me montrer une amélioration dans votre travail. Si à la fin de cette période vous n’êtes toujours pas capables ou vous ne voulez toujours pas allez de l’avant, vous serez virés. Ce sera tout, vous pouvez retourner à vos travaux. Le service régulier reprendra dès que possible…”

 

Coronavirus: A Yankland, la Fondation Rockefeller présente son « plan de contrôle du virus »…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, neoliberalisme et fascisme, OGM et nécro-agriculure, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , on 21 mai 2020 by Résistance 71

 

 

« Ce n’est pas avec la désobéissance civile que nous avons un problème,
mais avec l’obéissance civile… »

~ Howard Zinn ~

 

Plan USA : contrôle militarisé de la population

L’art de la guerre

 

Manlio Dinucci

 

19 mai 2020

 

Source de l’article en français (originellement en italien) :

https://www.mondialisation.ca/plan-usa-controle-militarise-de-la-population/5645633

 

La Fondation Rockefeller a présenté le “Plan d’action national pour le contrôle du Covid-19”, en indiquant les “pas pragmatiques pour ré-ouvrir nos lieux de travail et nos communautés”.

Mais il ne s’agit pas, comme il apparaît dans le titre, simplement de mesures sanitaires. Le Plan -auquel ont contribué certaines des plus prestigieuses universités (Harvard, Yale, Johns Hopkins et autres)— préfigure un véritable modèle social hiérarchisé et militarisé.  Au sommet : le “Conseil de contrôle de la pandémie, analogue au Conseil de production de guerre que les États-Unis créèrent dans la Seconde guerre mondiale”.

 Il serait composé de “leaders du monde des affaires, du gouvernement et du monde universitaire” (ainsi listé par ordre d’importance, avec au premier rang non pas les représentants gouvernementaux mais ceux de la finance et de l’économie). Ce Conseil suprême aurait le pouvoir de décider productions et services, avec une autorité analogue à celle conférée au président des États-Unis en temps de guerre par la Loi pour la production de la Défense. Le Plan prévoit qu’il faut soumettre au test Covid-19, hebdomadairement, 3 millions de citoyens étasuniens, et que le nombre doit être porté à 30 millions par semaine en six mois. L’objectif, à réaliser en une année, est celui d’atteindre la capacité de soumettre à des tests Covid-19 30 millions de personnes par jour. 

Pour chaque test on prévoit “un remboursement adéquat à un prix de marché de 100 dollars”. Il faudra donc, en argent public, “des milliards de dollars par mois”. 

La Fondation Rockefeller et ses partenaires financiers contribueront à créer un réseau pour la fourniture de garanties de crédit et la signature des contrats avec les fournisseurs, c’est-à-dire avec les grandes sociétés productrices de médicaments et équipements médicaux. Selon le Plan, le “Conseil de contrôle de la pandémie” est aussi autorisé à créer un “Corps de réponse à la pandémie” : une force spéciale (non fortuitement nommée “Corps” comme celui des Marines) avec un personnel de 100-300 mille membres. Ils seraient recrutés parmi les volontaires des Peace Corps et des Americorps (créés par le gouvernement USA officiellement pour “aider les pays en voie de développement”) et parmi les militaires de la Garde Nationale. 

Les membres du “Corps de réponse à la pandémie” recevraient un salaire moyen brut de 40.000 dollars annuels, pour lequel est prévue une dépense publique de 4-12 milliards de dollars annuels. Le “Corps de réponse à la pandémie” aurait surtout la tâche de contrôler la population avec des techniques de type militaire, à travers des systèmes digitaux de traciation et identification, dans les lieux de travail et d’étude, dans les quartiers de résidence, dans les locaux publics et dans les déplacements. Des systèmes de ce type -rappelle la Fondation Rockefeller- sont réalisés par Apple, Google et Facebook. 

Selon le Plan, les informations sur les personnes individuelles, relatives à leur état de santé et à leurs activités, resteraient réservées “autant qu’il est possible”. Elles seraient cependant toutes centralisées dans une plate-forme digitale cogérée par l’État Fédéral et par des sociétés privées. 

Sur la base des données fournies par le “Conseil de contrôle de la pandémie”, serait décidé tour à tour quelles zones seraient soumises au confinement et pour combien de temps.  Ceci, en synthèse, est le plan que la Fondation Rockefeller veut opérer aux États-Unis et ailleurs. S’il était réalisé même partiellement, se produirait une ultérieure concentration du pouvoir économique et politique dans les mains d’élites encore plus restreintes, au détriment d’une majorité croissante qui se verrait privée des droits démocratiques fondamentaux. 

Opération conduite au nom du “contrôle du Covid-19”, dont le taux de mortalité, d’après les données officielles, est jusqu’à présent inférieur à 0,03% de la population étasunienne. Dans le Plan de la Fondation Rockefeller le virus se trouve utilisé comme une véritable arme, plus dangereuse encore que le Covid-19 même.

= = =

Lectures complémentaires:

Gary_Allen_Le-dossier-Rockefeller

Dossier-coronavirus-cov19-experience-ingenierie-sociale

Affaire CoV19 OGM

Stop_Linky_gazpar_5G_etCie

 


Avec Bill la piquouze…
Big Pharma engrange le flouze

En liaison avec le Coronavirus… L’industrie pétrochimique, Big Pharma et les dossiers Rockefeller (PDF)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, politique et lobbyisme, résistance politique, santé, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 13 mai 2020 by Résistance 71

 


Business et eugénisme, la formule 2 en 1

 

Resistance 71

 

13 mai 2020

 

En 2011 nous traduisions et publiions ces larges extraits du livre de Gary Allen de 1976: « The Rockefeller’s Files ». Suite à une récente republication concernant le coronavirus CoV19, nous avons demandé à Jo de nous en faire un PDF, ce qu’elle a obligeamment fait de son coup de patte habituel.

Voici donc dans sa version PDF 2020, notre traduction partielle mais substantielle des « Dossiers Rockefeller » (1976) :

Gary_Allen_Le-dossier-Rockefeller

A lire et diffuser sans aucune modération en ces temps de manipulation au CoV19 et pour que le plus de gens comprennent que le pire reste à venir : son soi-disant VACCIN…

 


Les cavaliers de l’apocalypse sanitaire…

Avec Bill « la piquouze ».
Big Pharma pompe le 
flouze.