Archive pour sciences et nouvel ordre mondial

Lettre au président Macron des professeurs Fourtillan et Joyeux au sujet de la toxicité de l’aluminium dans le corps humain…

Posted in actualité, militantisme alternatif, N.O.M, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique française, résistance politique, santé, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences, sciences et technologie, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 14 juin 2018 by Résistance 71

 

Résistance 71

 

14 juin 2018

 

Ci-dessous le lien du document pdf de la lettre ouverte des professeurs Jean-Bernard Fourtillan, ingénieur chimiste et pharmacologiste et Henri Joyeux, médecin, cancérologue et ancien des hôpitaux de Paris au sujet de la haute toxicité de l’aluminium dans le corps humain.

Cette lettre est bien entendu en direct rapport avec la haute négligence (au bas mot) des laboratoires pharmaceutiques qui continuent à inclure l’aluminium comme adjuvant dans les vaccins mais aussi dans bon nombre de médicaments dont les cicatrisants gastriques tels le Maalox et autres.

Ce sujet est de la plus haute importance dans l’intérêt de la santé publique dont les laboratoires pharmaceutiques se foutent de plus en plus tant leur importe plus encore le profit.

Quand on voit la main mise de certains labos sur la production de certaines molécules et quand on voit les ramifications financières et d’investissements des dits labos dans bon nombre d’aventures touchant la production chimique et le développement génétique dont ils ont un quasi-monopole, on peut légitimement se demander si la santé publique est toujours leur préoccupation majeure ; l’a t’elle jamais été en fait ?…

Posons donc ces simples questions: au vu des profits faramineux générés par la vente tous azimuts de molécules dûment patentées, guérir un patient, quelque soit la maladie, est-il toujours dans l’intérêt de l’industrie pharmaceutico-chimique ? Quel est plutôt son intérêt ?…
Cette industrie ne serait-elle pas en fait dans la gestion de la pathologie humaine à des fins à la fois lucratives et eugénistes ?

Juste des questions comme ça, à propos…

La lettre des professeurs Fourtillan et Joyeux:

https://professeur-joyeux.com/wp-content/uploads/2018/06/Version-finale-de-lInterdiction-totale-de-lAluminium-dans-tous-les-médicaments.-2.pdf

 

 

Publicités

11 septembre nucléaire: introduction à une histoire secrète des mini armes nucléaires (VT)

Posted in 11 septembre, 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, documentaire, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 14 mai 2018 by Résistance 71

Lectures complémentaires sur le 11 septembre nucléaire:

Au sujet d’un 11 septembre nucleaire

 

 

L’histoire secrète des mini armes nucléaires

 

Introduction par Gordon Duff, Senior Editor avec Jeff Smith de l’AIEA et VT

 

3 mai 2018

 

Source: https://www.veteranstoday.com/2018/05/03/488735/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Depuis des documents en quelque sorte déclassifiés de l’AIEA:

Notes de l’éditeur de VT:

On nous a donné des bribes de matériaux en provenance de bon nombre d’enquêtes ; la plupart de ces infos mettent littéralement “le monde à l’envers”. Ceci provient de sources multiples, tout n’a pas les mêmes réponses. Nous avons observé que l’enquête originale sur les attentats de 11 septembre 2001, la vraie, fut un “préliminaire”, donné à la Maison Blanche, aux leaders du congrès des Etats-Unis, au Pentagone et à des juges clef. Lorsque le suivi de l’enquête fut fait, tout fut stocké pour ne pas être publié ni présenté. Ils ont voulu enterrer ce “11 septembre nucléaire” le plus profond possible.

Aujourd’hui, nous réécrivons l’histoire. Chaque article est un tout, certains furent écrits et publiés, d’autres pris de dossiers clefs et d’autres… comment dire, furent “officieusement” déclassifiés”. Nous avons établi et prouvé les thèses de physique et elles ont survécu à de multiples défis, nous avons aussi établi la vaste présence et existence d’un terrorisme nucléaire d’état, essentiellement centré autour d’Israël. Nous nous rapprochons également d’une explication plus “multinationale” des actions d’Israël alors que nous les voyons coopérer avec d’autres comme les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France dans le domaine de la technologie de l’armement.

Il a été établi il y a longtemps que ces trois nations ont injecté non seulement de la technologie, mais aussi des matériaux nucléaires, en Israël. Nous avons montré exactement qui l’a fait et comment ce fut fait et ce comme personne ne l’avait fait auparavant. A la fin, cette série, publiée en mon nom avec quelques articles de Veterans Today, devraient être lus et commentés par des universitaires et des scientifiques, des experts en sécurité qui prennent vraiment leur travail au sérieux. Nous avons rendu facile l’accès à de l’information qu’on ne trouve nulle part ailleurs. Pour certaines personnes, naviguer dans l’entourage de VT n’est pas facile. Nous ne sommes pas dans le business de la vente de bouquins ni dans celui des remèdes miracles pour charlatans. J’ai déjà été informé par des “instances supérieures” que nos infos ont déjà changé le monde et que le terrorisme nucléaire n’est plus aussi attirant pour beaucoup depuis qu’il n’est en fait plus secret.

A cette occasion, je désire remercier tous ceux qui se sentent horriblement offensés par la vérité et les dégâts irréversibles que nous avons occasionnés à leur campagne de mensonge et de maquillage des faits. Ils ont fait avancer la cause de la reconnaissance de qui sont nos ennemis véritables et ce de manière dont ils n’ont probablement même pas idée…

= = =

“Ce ne fut pas long pour les scientifiques de réaliser qu’en créant le minuscule “noyau de l’armement” pour la bombe à hydrogène, ils créèrent aussi une micro arme nucléaire très légère qui pourrait être transportée par un simple soldat et ayant de multiples emplois possibles contre des cibles de haute valeur stratégique ceci incluant des centrales électriques et des ponts.

Moins de deux ans plus tard, la première des SADM [Special Atomic Demolition Munition] montrée en photo en haut du présent article fut mis en service opérationnel. La SADM “standard” qui en sorti, avait un noyau de Plutonium 239 dans un coffrage métallique d’uranium 238 non-fissile connu pour être un “réfléchisseur à neutron”.

Le Plutonium et le napalm brûlent sous forme de flash à la détonation, mais pouvez-dire qui est quoi ?

Lors du point critique de la détonation d’une munition de 10t équivalent TNT d’une SADM, cela bien entendu créait bien moins de radiations que l’énorme mal nommé “Little Boy” largué sur Hiroshima, mais produisait quand même un haut niveau de radiations résiduelles dangereuses. La majorité d’entre elles provenaient du “sale” réfléchisseur en uranium 238 de la SADM, qui, avec le noyau de Plutonium 239, explosaient en millions de particules une fois arrivés au point critique.

Ce même uranium 238 non-fissile produit toujours de dangereuses maladies aujourd’hui après avoir été tiré par les chars et les avions américains et leurs obus ou têtes de missiles à l’uranium appauvri sous-critique. Demandez voir aux gens en Irak ou au Kosovo à quel point cette saloperie peut vous rendre malade. Les années passèrent et des projets top-secrets furent mis en place aux Etats-Unis et en Israël pour remplacer les vieilles SADM et leur radioactivité excessive, culminant avec le développement et test réussis à la centrale nucléaire de Dimona en 1981, de “nouveaux micros engins nucléaires”. Utilisant une physique nucléaire avancée, les scientifiques trouvèrent le moyen de faire exploser les nouveaux engins “valises” sans utilisation d’uranium 238 comme réflecteur et enrichirent le noyau de plutonium 239 à 99,78%.

Ces mesures permirent la réduction considérable à la fois de la taille et du poids de l’engin, de cette nouvelle SADM, qui avait aussi un énorme avantage. Cette nouvelle micro arme nucléaire de Dimona fut la première arme critique qui pouvait être utilisée de manière “anonyme”. Disparu le sale réflecteur à neutron à l’uranium 238 et plus de pureté dans l’enrichissement du noyau de plutonium 239.

Le plutonium n’émet que des radiations alpha, qui sont de manière bien pratique, “invisibles” au compteur Geiger standard et en contraste avec ses cousines mortelles du rayonnement beta et gamma, alpha ne voyage qu’à quelques mètres de sa source et ne peut pas pénétrer la peau humaine. Rappelez-vous qu’une micro arme nucléaire est une petite arme en terme de masse critique ayant ses particules en nombre limité distribuées sur un grand secteur.

Vous devrez être dans une zone de l’ordre de 1m50 pour détecter une simple particule. Bien que les particules alpha ne puissent pas pénétrer la peau humaine, une telle radiation est extrêmement dangereuse si elle est inhalée parce que le Plutonium est la substance la plus dangereuse connue sur terre. Si vous en respirez une pleine bouche immédiatement après la détonation, vous serez mort en moins d’une heure, peut-être même en quelques minutes.

La preuve qui suit montre clairement qu’une mini bombe nucléaire semi-pure à l’hydrogène existait en 1958 et qu’elle a eu une bonne quarantaine d’années pour être raffinée. Le graphique dans le coin en haut à droite (cf article original) montre le seul diagramme publié d’une bombe atomique pour lequel la connaissance générale du public en matière d’armement nucléaire est connue. Ce n’est pas le type de bombe qu’on utiliserait pour la démolition des tours du WTC. Elle représente une bombe à hydrogène de seconde génération.

La bombe H montrée n’est pas une bombe à hydrogène pur qui est en fait très proche de la “bombe à neutron” déjà développée. En réalité, cette bombe H de seconde génération n’est rien de plus qu’une bombe à fission utilisée comme mise à feu avec la fusion d’hydrogène utilisée pour plus de puissance. Cette bombe produit le résultat connu du public, grosse puissance, radiations et des millénaires de dévastation radioactive. Elle est au moins vieille de 30 ou 40 ans, dernier modèle de technologie de seconde génération d’armes nucléaires qui a été mise au rencard pour des armes atomiques de 3ème génération à charge moins importante qui ont une plus longue demie-vie, un entretien plus facile et une source d’énergie incorporée.

Notez l’utilisation d’uranium appauvri dans l’armement. L’UA est utilisé dans l’enveloppe et comme container pour la réaction de fusion qui devient partie du matériau fissible. C’est important dans la pratique actuelle internationale de la bombe H de 3ème génération et de la bombe hybride à fusion. D’abord on a cru que l’enveloppe à l’UA et le container de fusion en UA ne feraient sûrement pas partie des armes de fin de 3ème et de 4ème générations qui furent le type d’armes utilisées pour la démolition des tours du WTC car elles sont trop sales (résidus radioactifs de longue durée) pour la bombe à hydrogène pur dont on avait besoin. Quoi qu’il en soit, des informations subséquentes des analyses de poussières, de fusion hybride, les vieux faits bien connus des bombes à fusion pure, les premières têtes nucléaires moins puissantes semi-pures, les bombes à neutron et la connaissance que les débris seraient retirés rapidement et l’information maintenue classifiée secret défense, rend n’importe lequel des scenario plausibles.

D’après Howard Morland dans son article “The Holocaust Bomb”, les bombes atomiques de seconde génération débutèrent en 1950 et devinrent standard en 1956 avec l’annonce par Eisenhower d’une bombe à 95% propre. En 1958, la bombe Mk-41C fut testée avec une charge de de 9,3 Mt, 4,8% de l’énergie résultait de la fission et 95,2 de la fusion. Des bombes H moins radioactives ou plus “propres”, demies-propres (moins d’énergie fissile et plus d’énergie de fusion) étaient alors connues et ne furent utilisées que pour des objectifs de test. Les bombes plus puissantes à fission nucléaire furent déployées pour usage avec la connaissance et la volonté d’infliger le plus de destruction possible aux “ennemis” sur des générations et sans aucune pensée pour les conséquences sur le reste du monde. Parmi quelques autres types de têtes nucléaires à hydrogène, fut développé l’arme atomique W54 en 1961. La W54 était une micro arme nucléaire qui pesait 23 kg et qui pouvait être tirée depuis une arme portable ressemblant à un bazooka modifié. Il y a eu différentes versions de la W54 allant de 0,01 Kt à 1 Kt (NdT: pour référence, la bombe d’Hiroshima faisait 20 Kt…). Entre le milieu des années 1950 et les années 1970 les deux types d’armes (grosse charge sale et petite charge propre) à hydrogène de seconde génération furent améliorés.

Des explosions nucléaires focalisées furent envisagées dès 1959. Samuel Cohen avait déclaré qu’une bombe à neutron de petite charge pouvait être construite pour diriger l’énergie et proposa ce concept il y a déjà plus de 35 ans. Une détonation souterraine de l’arme provoque aussi la possibilité de diriger le faisceau énergétique dégagé.

Vers 1960, La bombe H relativement pure fut modifié pour avoir des effets sélectifs créant ainsi la toute première arme nucléaire de 3ème génération: la bombe à neutron ou bombe à tête nucléaire avancée, essentiellement une bombe à fusion nucléaire. L’énergie déployée par une bombe à neutron était essentiellement le résultat d’une fusion utilisant du deutérium/tritium avec seulement un tout petit composant fissile pour déclencher la réaction de fusion nucléaire.

Les bombes à neutron sont faites pour relâcher au moins 85% de leur énergie sous forme de neutrons aux dépends du souffle de l’explosion et de la chaleur dégagée en comparaison avec les têtes nucléaires précédentes à fission-fusion. L’existence de bombes à neutron fut notée il y a environ une quinzaine d’années Ce fut durant cette période qu’un procès impliquant une affaire d’espionnage chinois força des révélations sur la bombe à neutron.

Peu de temps après, Reagan a déployé les W70 (des W54 améliorées), une version ayant une zone de puissance de 0,8 à 1,6 Kt. Au moins deux ans après le développement de la bombe à neutron, son test, déclassé de mai 1963, montre “le simple fait que les Etats-Unis soient “intéressés dans la recherche” d’un programme pour déterminer les caractéristiques d’une arme à radiation optimisée ou bombe à neutron”. La politique standard semble avoir été de développer l’arme, d’informer le congrès de son développement puis d’informer le public après qu’il ait été informé qu’il y avait un besoin pour cette arme.

Très peu a été dit sur les raffinements sélectifs des armes de 3ème et 4ème générations dans les 40 années suivant leur développement initial. Le fait que leur amélioration eut lieu est prouvé par l’existence de la bombe à neutron. Les effets des Pulsions Electro-Magnétiques (PEM ou EMP en anglais) ont été un autre sujet de préoccupation et de perfectionnement tandis que ces effets furent notés durant les tests nucléaires des années 1950, il y eut un intérêt plus marqué sur ces effets en 1962 avec la détonation en haute altitude produisant un massif effet PME. En novembre 1972, la phrase suivante fut déclassifiée des documents secrets: “L’existence d’armes à effets spécifiques comme par exemple à haute émission de rayons X, neutron ou gamma avec lesquels nous améliorons notre armement dans la zone haute,  sont utilisés pour endurcir les armes nucléaires contre les rayons X à haute énergie.”

A quel point une réaction nucléaire peut-elle être réduite ? Par des expériences hydrodynamiques pour déclencher la fusion, de petites explosions nucléaires ont été réalisées ayant une amplitude de quelques kilos de TNT équivalent. Comme nous l’avons noté ci-dessus, en 1961 fut réalisée une arme de 0,01 Kt (NdT: la référence en la matière est la bombe larguée sur Hiroshima en 1945 qui avait une puissance de 20 Kt c’est à dire une puissance équivalente à la détonation de 20 000 tonnes de TNT. 1Kt = 1000t de TNT, donc une arme de 0,01 Kt = 10t de TNT). En 1956 fut déclassée l’info sur Tamalpais ayant une charge de 0,072 Kt.

Avant la démolition des tours du WTC en 2001, le plus grand bâtiment qui fut implosé en démolition contrôlée a été la grande galerie marchande de l’Hudson qui faisait environ 205 000 m2 sur 33 étages et qui demanda une charge explosive répartie de 1,2t.

Les bâtiments du WTC étaient bien plus grands et résistants que le bâtiment de l’Hudson, mais il est douteux qu’une bombe de plus de 0,01Kt ait été nécessaire pour vaporiser les 47 colonnes centrales faites pour soutenir un poids total bien supérieur à celui du bâtiment entier.

Voici la liste (partielle) des informations que ce programme de développement d’une charge nucléaire de 0,01Kt a produit:

  • Rayon maximum de la boule de feu: 25,4m
  • Temps maximum de la pulsion lumineuse: 0,011 seconde
  • Rayon maximum d’explosion aérienne de la boule de feu: 10,6m
  • Temps maximum de la température maximum: 0,0032s
  • Superficie de l’exposition aux radiations: 0,35km2
  • Effets de l’onde de choc: 0,35kg/cm2
  • Détonation souterraine: diamètre de 17m donnant une magnitude de 3,52 sur l’échelle de Richter.

La portée des dégâts dûe à la radiation thermique est considérablement réduite par les nuages, la fumée ou toute autre matériau obscurcissant. Les détonations de surface sont connues pour réduire de moitié la radiation thermique. Une bombe à neutron produit bien moins d’énergie de souffle et thermique qu’une bombe à fission de la même charge en étendant son énergie par l’augmentation de la production de neutrons. Même les plus vieux modèles de bombe à neutron produisent très peu de retombées radioactives de long terme, mais ont produit une radiation induite considérable lors de détonation terrestre. La demie-vie induite des radiations est très courte et est mesurée plutôt en jours qu’en années.

Résumons l’information connue: on a à faire avec une explosion souterraine d’une bombe à hydrogène pur ou semi-pur d’une charge de 0,01Kt à radiation dirigée et à résidus minimum ayant une dispersion radioactive améliorée, le plus probablement à neutron, car cette radiation serait absorbée par le sol et le bâtiment et qui diminuerait les effets d’onde de choc et de température.

En 1993, Joe Vialls expose certains faits au sujet d’explosions simples qui étaient très similaires à celles des explosions du WTC en 2001. L’article intitulé “Micro Nukes in London” ou “Mini armes nucléaires à Londres”, note l’utilisation soudaine d’explosions massives dans les districts d’affaire par l’IRA avec la mention brève de l’explosion du WTC de 1993. Dans le supposé premier attentat à la bombe par l’”IRA”, un témoin oculaire déclara: “Le sol trembla sous nos pieds. Il y eut un flash très intense et une très haute colonne de fumée verticale.”

Information importante sur la SADM de classe W54

Tandis que le gouvernement parlait aux médias de l’utilisation d’une bombe conventionnelle, il y eut un filmage accidentel d’une équipe d’enquêteurs en complète tenue anti-radiation sur les lieux de l’attentat. La description du cratère créé par la seconde explosion révèle un trou de 18m de diamètre et de 12m de profondeur. Les dires des physiciens Galen Winsor, John McPhee et Theodore Taylor sont prophétiques dans l’utilisation de micro armes nucléaires. Taylor spécifiquement note l’utilisation future d’un micro nuke comme celui du WTC dès 1973. Un autre cratère de 7m de diamètre et d’1m50 de profondeur est noté dans l’article “Bali Micro Nuke, the lack of radiation confuses experts”. Dans les 48 heures qui suivirent, le gouvernement de Bali trouva des traces d’explosif C4. Puis s’en vint la version révisée des explosifs juchés sur des bonbonnes de gaz. Après avoir échoué d’expliquer les faits notés, la théorie suivante fut celle d’explosifs au napalm.

L’explication finale de Londres citait une source fiable qu’un type mélangé de bombes de l’IRA fut utilisé. Pourtant demeuraient d’importants problèmes à élucider avec cette théorie que l’IRA avait fait exploser plus de 500kg de cette mixture et qu’il n’y avait aucun cratère d’explosion. La bombe américaine BLU-82 utilisée pour créer des clairières dans la jungle vietnamienne pour que les hélicoptères se posent, contient 6,3t d’explosif militaire hautement raffiné avec un additif d’aluminium pour l’augmentation de chaleur, mais qui ne provoque pas de cratère. L’explosif contenu dans un container d’1cm d’épaisseur est parachuté sur la zone et est mis à feu à environ 50cm du sol. Quelques 40 personnes se trouvant suffisamment proches de l’explosion se retrouvèrent vaporisées sans laisser de traces. Des analyses de la bombe israélienne de 0,01Kt produite à Dimona sont aussi produites dans cet article. D’après les informations présentées, la bombe utilise un Plutonium 239 hautement enrichi, pur à 99,78% qui n’émet que des radiations alpha qui sont invisibles sur la plupart des compteurs Geiger.

Un autre article de Vialls parlant du supposé attentat à la voiture piégé de l’ambassade australienne de Djarkarta “Zionists Nuke the Australian Embassy in Indonesia,” révèle plus d’informations signifiantes sur les attributs nucléaires de cette explosion. Une caméra de surveillance a enregistré l’explosion nucléaire souterraine et est inclue dans l’article. Il y a des photos du champignon résultant de l’explosion en comparaison avec un champignon nucléaire typique. Le cratère laissé par l’explosion était de 6m de diamètre et près de 3m de profondeur. Des photos et de l’information sur la mise à feu par les forces spéciales américaines de deux camions chargée de plus de 500kg de composés de gasoil et de nitrate d’amonium sont montrées. Bien des liens de la couverture spéciale de Vialls sur des attentats à la bombe “terroristes” à travers le monde sont inclus à la fin de l’article.

Toute attaque terroriste à la bombe ayant une capacité de moins de 6,3t d’explosifs et qui crée un cratère est une explosion thermonucléaire jusqu’à preuve du contraire.

——————

“Il est pratiquement impossible d’obtenir une fission nucléaire avec l’U-238 sauf sous un gros flux de neutrons, qui est, sous conditions normales, un matériau à fission mais non fissile ; les matériaux fissiles appartenant à une certaine classe capable de fission spontanée sous certaines augmentations quantitatives et cinétiques de densité et autres considérations, comme cela est possible avec l’U-235 et le Plutonium 239 traditionnels.

Quoi qu’il en soit, l’U-238, aussi appelé uranium appauvri (UA), en l’occurence l’U-238 qui a pas mal suinté de son contenu fissile U-235, est sujet à la fission nucléaire sous un lourd flux de neutrons, qui le fait passer en plutonium 239 lorsqu’il est délibérément utilisé dans l’emballage de l’ensemble de fusion d’une arme thermonucléaire (bombe H).

Les armes nucléaires A FAIBLE CHARGE, produisant une faible énergie (entre quelques tonnes et quelques centaines de tonnes d’équivalent TNT), combinées avec une implosion électro-magnétique utilisant de lourds champs (électro-magnétiques) générés par des Générateurs de Compression de Flux (explosif), peuvent même produire de minuscules quantités de fission au Pu-239 et sont aussi beaucoup plus efficaces dans le pourcentage de matériau de matériel fissile qu’elles parviennent à fissionner lorsqu’elles sont mises en action ; ainsi les retombées radioactives sont faibles et la “bombe à neutron” qui est une sorte de mini arme nucléaire, produit un flux de neutrons à haute densité qui peut pénétrer les blindages ainsi que les endroits sous-terrains fortifiés. Ce sont ces armes qui ont vraisemblablement tué les soldats irakiens dans leurs bunkers souterrains au Koweït avant qu’ils ne soient ensevelis au bulldozer.

Afin de détruire le WTC de New York, il fallait contrôler l’effet, la charge énergétique et l’expansion de l’angle d’explosion. En octobre 2001, un tremblement de terre de magnitude 3 fut enregistré au Pakistan occidental (près des champs de batailles de l’Afghanistan) et il fut rapporté par plusieurs médias comme la possibilité de l’explosion d’une arme nucléaire tactique sous la forme d’une bombe démollisseuse de bunker. Des bombes classiques ne peuvent pas provoquer ce type d’onde de choc ; mais il n’y eut aucun enregistrement d’un plus haut niveau radioactif dans les zones avoisinantes.

Ainsi, ce fut attribué à la détonation concomitante des bombes sous-terre. Cela peut causer un choc enregistrable de 3 sur l’échelle de Richter et ne jamais causer une augmentation du niveau de radiations dans le voisinage de la zone. Si vous avez déjà réussi la bombe dans un briseur de bunker, vous pouvez utiliser le même type d’arme dans l’attaque du WTC. Vous pouvez faire exploser la bombe vers le haut au lieu de vers le bas. Des bombes conventionnelles briseuses de bunkers sont déjà développées et leurs effets et expansion énergétique peuvent parfaitement être contrôlés. Si vous utilisez une mini bombe nucléaire au lieu d’une ordinaire, alors vous pouvez utiliser un mini nuke pour démolir le WTC de manière profondément secrète.

Escroquerie scientifique et totalitarisme: le cas de l’origine du pétrole…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, écologie & climat, économie, colonialisme, crise mondiale, désinformation, documentaire, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, pédagogie libération, politique et lobbyisme, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 7 mai 2018 by Résistance 71

 

Résistance 71

 

7 mai 2018

 

Nous replions ci-dessous  la compilation en version pdf de nos traductions datant de 2011 des articles du membre de l’académie des sciences de Moscou, J.F Kenney concernant la théorie russo-ukrainienne de l’origine abiotique profonde du pétrole et de fait de tout hydrocarbure plus lourd que le méthane.
Une fois de plus une guerre se trame au Moyen-Orient, guerre qui visera à détruire l’Iran pour s’accaparer ses ressources énergétiques, cette guerre a pour origine un conflit larvé qui fait pourtant rage depuis des années dans la région: la guerre du gaz et aussi du pétrole, guerre pour son appropriation mais aussi son transport.
Pour mieux comprendre l’absurdité de toute cette affaire criminelle de pillage en règle pour le profit du plus petit nombre, il convient de s’attacher à sa racine: que sont pétrole et gaz naturel ? Y a t’il une raison quelconque pour que l’humanité en manque et en rapport à cela, les fluctuations du prix de ces produits sont-elles normales ou artificiellement induites ?
Réponses ci-dessous pour ceux qui le découvriraient… préparez-vous à un choc. Nous vous demandons de bien lire notre article d’introduction qui explique en détail le fait que nous ne sommes en aucun cas « pro pétrole » et « payés par le lobby pétrolier » et questionnons la problématique de son remplacement, nous envisageons aussi le fait que tout n’est pas si simple dans la mesure où le pétrole n’est pas seulement une source énergétique, en fait il est PARTOUT dans nos vies, sous forme de produits dérivés, est-ce bien ? Bien sûr que non. Cela pollue t’il ? Bien sûr que oui. Commençons donc par la science derrière le produit pour y découvrir la supercherie et de là, lâcher-prise de cette  saloperie qui nous pourrit la vie.

En dédicace des articles qu’il publie sur son site internet, l’ingénieur Kenney (Ph.D) nous dit ceci:

« Ces articles sont dédiés en première instance à la mémoire de Nikolaï Alexandrovitch Koudriatsev, qui a le premier énoncé en 1951 ce qui est devenu la théorie moderne russo-ukrainienne des origines abiotiques profondes du pétrole et des hydrocarbures. Après Koudriatsev, tout le reste a suivi.
Ces articles sont aussi dédiés plus généralement au nombre de géologues, de géochimistes, de géophysiciens et d’ingénieurs pétroliers de l’ancienne URSS, qui, durant le dernier demi-siècle, ont développé la science pétrolière moderne. Ce faisant, ils ont sorti leur nation de ce qu’elle était en 1946, une nation pauvre en matière de production énergétique pétrolière pour l’amener à la plus grande nation productrice et exportatrice de ces produits dans le monde d’aujourd’hui.
Ces articles sont aussi spécifiquement dédiés à feu l’académicien des sciences Emmanuil Bogdanovitch Chekaliouk, le plus grand statisticien thermodynamiste qui ait jamais tourné son formidable intellect vers le problème de la génèse pétrolière et gazière. Durant l’été 1976, des profondeurs de la guerre froide entre l’Est et l’Ouest et au prix d’un danger incommensurable, l’académicien Chekaliouk a choisi de répondre, au travers d’un gouffre hostile, à une lettre non sollicitée d’un PDG américain d’une petite entreprise pétrolière basée à Houston au Texas. Depuis et pour maintenant près de 15 années, l’académicien Chekaliouk a été mon professeur, mon mentor, mon collaborateur et mon ami.
~ J.F. Kenney (http://www.gasresources.net ) ~

Bonne Lecture !

Dossier « pétrole abiotique » (version PDF) :

Théorie Russo Ukrainienne de l’Origine Profonde Abiotique du Pétrole

 

Guerre impérialiste en Syrie, guerre du gaz, guerre coloniale… (Dean Henderson)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, écologie & climat, canada USA états coloniaux, colonialisme, guerre iran, guerre Libye, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, résistance politique, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 6 mai 2018 by Résistance 71

Voir notre dossier sur la guerre du gaz en Syrie et au Moyen-Orient

Lecture complémentaire pour ne pas oublier (ou apprendre) que cette affaire pétrolière est une vaste escroquerie qui commence par l’enfumage total sur l’origine réelle du pétrole et de tout hydrocarbure plus lourd que le méthane:

Théorie Russo Ukrainienne de l’Origine Profonde Abiotique du Pétrole

 


Les 4 cavaliers de l’apocalypse pétrolière

 

Le jeu des Rothschild avec le pétrole syrien

 

26 avril 2018

 

Dean Henderson

 

url de l’article:

https://hendersonlefthook.wordpress.com/2018/04/25/rothschilds-syria-oil-play/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

En février 2013, gardé par ses très bien payés mercenaires de l’EIIL/Daesh, l’entreprise du New Jersey Genie Energy reçût un droit d’exploration pétrolière sur les plateaux du Golan du sud-syrien, plateaux occupés par Israël.

le 31 octobre 2011, alors que le cartel banquier de la City de Londres lançait sa guerre par procuration contre le président syrien élu Bachar al-Assad, Genie Energy fut éjectée de son entreprise parente IDT Telecom.

Genie  reçu son permis de forer dans le Golan du gouvernement israélien en claire violation de l’annexe de la 4ème convention de Genève. L’entreprise opère sur le Golan par le truchement de sa succursale israélienne Afek Israel Oil & Gas.

Le président de Genie Oil, Efraïm Eitam, fut instrumental dans l’accomplissement de ce braquage du pétrole du Golan. Il est général dans la FDI et diplômé du London’s Royal College of Defence Studies.

Eitam a dit une fois: “Nous ne pouvons pas rester avec tous ces Arabes et nous ne pouvons pas abandonner la terre parce qu’on a déjà vu ce qu’ils y font. Certains pourront rester sous certaines conditions, mais la plupart devront partir.

Les patrons d’Eitam eux-mêmes sont une clique de barbares plus qu’intéressante.

Le comité de conseil stratégique de Genie Energy inclut le propriétaire de la Royal Dutch/Shell, Lord Jacob Rothschild, l’ancien VP des Etats-Unis Dick Cheney, le PDG de Newscorp (Fox News & Wall Street Journal) Rupert Murdoch, l’ancien ministre du trésor et des finances des Etats-Unis Lawrence Summers, l’ancien ministre de l’énergie Bill Richardson, l’ancien patron de la CIA et membre de Dyncorp (NdT: entreprise de mercenariat) James Woosley et l’ancienne sénatrice pour la Louisiane Mary Landrien.

Ils sont aussi tous des investisseurs et actionnaires de Genie Energy.

Un document fuité de la CIA datant de 1983 révèle le plan des Rothschild pour la Syrie. Le document, écrit par l’officier de la CIA Graham Fuller, argumente que l’occident devrait “être plus musclé contre la Syrie” en renversant le président [d’alors] Haffez al Assad, le remplaçant par une marionnette des banquiers coupant ainsi la route d’approvisionnement en armes depuis l’URSS. 

Ceci ferait la route pour un oléoduc/gazoduc contrôlé par la City de Londres qui prendrait sa source du Qatar (NdT: lui-même propriété littérale d’Exxon-Mobil / Rockefeller). Exxon-Mobil possède une très grosse part de Qatar Gas, dont le champ gazier offshore du North Pars contient plus de gaz naturel que tout autre champ gazier au monde. (NdT: champ gazier partagé entre le Qatar et l’Iran, c’est pourquoi un changement de régime s’étant avéré impossible, une guerre contre l’Iran est forcément de mise pour l’empire et il s’y emploie non-stop depuis un bon moment…) Ceci explique pourquoi le maintenant ex-ministre des affaires étrangères américain et longtemps CEO d’Exxon-Mobil, Rex Tillerson, penche vers le Qatar dans la dispute qui l’anime envers l’Arabie Saoudite.

Cet oléoduc/gazoduc doit passer au nord au travers du Bahreïn, de l’Arabie Saoudite et de la Jordanie avant de traverser en Syrie et d’entrer en Turquie sur la route de l’Europe. Un tel volume de gaz aiderait les banquiers à mettre fin à la main mise russe sur les imports de gaz de l’Europe.

La Russie, l’Iran, l’Irak et la Syrie font quant à eux, la promotion d’une route bien différente qui aurait son origine dans le champ gazier voisin du South Pars du Golfe Persique, propriété de l’Iran. Le gazoduc passerait par le nord à travers l’Iran, puis à travers l’Irak et la Syrie et le port de Homs d’où le gaz serait soit transporter dans un gazoduc sous-marin à travers la Méditerranée ou transporté en Europe par vaisseaux gaziers.

Même avant 1983. les agences de renseignement occidentales avaient soutenu la confrérie des Frères Musulmans syrienne dans une guerre clandestine pour virer Assad père du pouvoir. (https://hendersonlefthook.wordpress.com/2014/11/25/the-muslim-brotherhood-subsidiary/)

En 1982, les frères musulmans avaient pris le contrôle de la ville de Hama avant que d’être bombardés et forcés à se soumettre, par l’aviation d’Assad. Être membre de la confrérie est passible de la peine de mort en Syrie parce que le parti Baath au pouvoir insiste sur l’unité tandis que les frères musulmans ont toujours travaillé avec ses “frères” franc-maçons de Londres afin de semer la division et la discorde au sein des nationalismes arabes.

Avec Genie Oil qui fore sur les plateaux occupés du Golan et la course à la construction de ce gazoduc contrôlé par la City de Londres s’étant intensifiée, on peut être certain que malgré l’avantage de terrain regagné par Assad et ses alliés russes, iraniens et du Hezbollah, Rothschild et ses mignons vont trouver toujours plus de prétextes pour maintenir un président Trump fatigué de la guerre à continuer de guerroyer pour l’empire en Syrie.

C’est en fait au peuple américain de soutenir la volonté du président de se retirer de Syrie et hurlant haut et fort qu’il est temps pour les Etats-Unis de quitter la Syrie mais aussi de sous le joug des banksters de la City de Londres.

Technologie et totalitarisme: le marquage RFID encore et toujours…

Posted in actualité, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, Internet et liberté, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, politique et social, politique française, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologie, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 6 mai 2018 by Résistance 71

Nous avons reçu cette compilation d’informations inquiétantes sur le marquage des populations afin de verrouiller cette grille de surveillance planétaire si chère aux ordures du Nouvel Ordre Mondial. Ci-dessous, les dernières nouveautés en stock de Big Brother…
~ Résistance 71 ~

 

La City de Londres vient en aide à Macron pour la manifestation du 1er mai et propose son traceur chimique via son entreprise SmarWater l’entreprise britannique qui a déjà vendu ses traceurs chimiques de 3500 euros l’unité à tous les pays européens et aux USA

 

Anonyme

 

6 mai 2018

 

Une organisation demandait déjà sous Hollande à augmenter les taxes des citoyens pour que l’Etat paye lui même ces traceurs chimiques et les fournissent aux entreprises pour qu’elles tracent les citoyens. 

https://www.nouvelobs.com/societe/20131025.AFP0023/le-traceur-chimique-derniere-arme-de-dissuasion-contre-les-braquages.html

Il y a toujours de l’argent pour le flicage et la marque de la bête, par contre, il y a un milliards d’euros de moins pour financer les hôpitaux https://www.revolutionpermanente.fr/Hopitaux-Malgre-les-promesses-de-Macron-pres-d-un-milliard-de-coupe-budgetaire-a-venir

http://leblogducastor.hautetfort.com/archive/2018/05/03/1-milliard-en-moins-pour-l-hopital-1-milliard-en-plus-pour-l-6048329.html, donc les malades dûs aux traceurs chimiques ne pourront même pas soigner leur peau contaminé par le traceur chimique.

C’est fou le nombre d’épandages chimiques qui se répandent sur les français :

les chemtrails, épandages chimiques répandus dans le ciel qui retombent sur le sol et qui créent la maladie des morgellons aux gens passant dessous

http://www.stopsprayingcalifornia.com/Morgellons_Disease_&_Chemtrails.php (article censuré)

les pesticides répandus par les drônes

https://www.newstarget.com/2016-08-26-faa-approved-monsantos-airborne-poison-spraying-pesticide-drones.html

Les traceurs chimiques pour tracer les clients des magasins à la sortie et faire un Big Data de vente des données personnels des clients (évidemment ils disent au début que c’est pas tout le monde qui est concerné, juste les braqueurs, mais on sait que les entreprises qui tracent gagnent de l’argent en traçant les gens et vendent les données à Google et compagnie, et qu’ils vont généraliser les traceurs chimiques cancérigènes à toute la population) et la totale, ce sont les compteurs d’eau intelligents pour empêcher les gens de se laver, maintenant, on sait à quoi servent les compteurs d’eau intelligents c’est pour empêcher ceux qui ont leurs corps contaminés par erreur par les traceurs chimiques de les enlever, et d’attraper une maladie de peau, afin que Big Pharma puisse sauter de joie.

Voici la publicité que les Echos fait de Smartwater le traceur de population (évidemment, ils disent que c’est uniquement contre les méchants voyous qu’ils veulent utiliser ce traceur chimique, pour que les français laissent ces marques de la bête s’installer): 

« Asperger les braqueurs d’une solution liquide contenant un traceur chimique et indélébile pour les retrouver et les confondre, même plusieurs mois après leur forfait. Baptisée SmartWater, cette technologie britannique équipe depuis quelques jours tous les accès et points de passage stratégiques du centre commercial Grand Littoral, au nord de Marseille. En cas de braquage, les opérateurs de vidéosurveillance peuvent actionner à distance les buses d’aspersion sur le parcours des malfaiteurs en fuite. Le liquide vaporisé, inodore, est composé d’eau et de 1 % de terres rares. Sa signature est unique : « Chaque site dispose ainsi de son propre traceur chimique », explique Didier Cottin, directeur de l’entreprise en France.

Le produit se fixe plusieurs semaines sur la peau, des mois sur les capillaires (cheveux, barbe, poils) et plus de cinq ans sur tous les effets personnels (vêtements, casque, cagoule, bijoux, armes…). Pour confondre les suspects, la police n’a besoin que d’une lampe UV, qui fait apparaître des traces jaunes fluorescentes. Leur analyse chimique, réalisée en France par l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale, permet d’apporter une preuve de présence sur le lieu du forfait. 

Une efficacité qui séduit 

Adopté depuis les années 2000 en Angleterre, l’équipement de SmartWater, annoncé à renfort de signalétique, a réduit de plus 90 % le nombre de délits dans les 2 millions de sites déjà équipés en Grande-Bretagne, en Belgique, aux Pays-Bas, au Brésil, en Espagne et aux Etats-Unis. Présente en France depuis deux ans, l’entreprise a déjà séduit 150 commerces à risque, entrepôts, casinos de jeux, sociétés de transports…

Proposé à 3.500 euros dans sa version de base, le dispositif promet de séduire « des milliers d’exploitants », selon Didier Cottin. Le groupe Corio, gestionnaire de Grand Littoral, va équiper les 18 autres centres commerciaux qu’elle gère en France. »

https://www.lesechos.fr/28/01/2014/LesEchos/21614-109-ECH_marseille-teste-l-eau-avec-traceur-qui-fait-peur-aux-malfaiteurs.htm

En plus Smart Water est le copain de Coca Cola et veut privatiser l’eau, la vendre cher aux français

https://www.usinenouvelle.com/article/coca-cola-veut-concurrencer-nestle-danone-et-neptune-sur-le-marche-de-l-eau-francais.N678679

SmartWater : l’ADN chimique de marquage arrive en France 

(le mec couvert du traceur chimique ressemble à un zombie, ces traceurs chimiques transforment les français en zombie!)

Sources http://www.les-voies-libres.com/articles/smartwater-l-adn-chimique-de-marquage-arrive-en-france

Smartwater fait de la publicité pour son traceur chimique en montrant un humain avec une tête de zombie (le traceur chimique fait apparaître des tâches de peau monstrueuses sur tout le corps )

https://www.smartwater.com/security/

Smartwater a honte de son business, vu qu’il a censuré un article ici 

https://www.smartwater.com/translatefr_Business.html

SmartWater est une technologie de marquage chimique brevetée. Lors de l’intrusion d’un individu dans une zone protégée, le système s’active et asperge l’intrus d’un liquide invisible à l’œil nu. Ce marquage se révèle sous une lampe à ultraviolets et reste visible pendant plusieurs semaines sur la peau et plusieurs années sur les vêtements et les objets. Chaque solution SmartWater est unique et permet d’identifier de façon certaine si un individu était présent sur un lieu donné à une date donnée. SmartWater est une société d’origine britannique spécialisée dans les  technologies de marquage, de traçabilité et d’identification appliquées aux domaines de la sécurité.

https://www.preventica.com/doc-smartwater-marquage-chimique.php

On voit déjà qu’ils ont honte de leur traceur chimique, car ils disent au début qu’ils restent sur le corps quelques semaines, pour finir par dire que cela reste quelques années sur les vêtements. Or si cela reste plusieurs années sur les vêtements, alors cela veut dire que cela reste plusieurs années sur la peau aussi.

Les Français vont tous avoir un cancer de peau avec ces traceurs chimiques pulvérisés partout par des CRS paranoiaques, et c’est big pharma qui va être être content, 

Là ici, ils disent que le traceur chimique reste 6 mois dans les cheveux :

Le centre commercial Grand Littoral dans les quartiers Nord de Marseille se dote d’une arme de dissuasion et d’identification. Il s’agit d’un marqueur chimique aspergé à chaque sortie de la galerie. Inodore et incolore, ce produit révèle des marques jaunes en présence d’un faisceau UV.

Le mystérieux marqueur chimique dispose d’un code unique. A la manière de l’ADN humain, le produit aspergé à chaque porte, de chaque magasin ou galerie commerciale a son propre code. « Notre entreprise travaille avec les forces de police et de gendarmerie pour donner l’origine du code chimique et donc situer le lieu du braquage » révèle Didier Cautin, le directeur France de smartwater.

L’argument de vente de cette société britannique est la durée de vie de son produit : 6 semaines sur la peau, 6 mois sur les cheveux, 5 ans sur les armes voire totalement indélébile sur les vêtements. A Grand Littoral ce dispositif rassure. Du haut de ses 2 mètres, Sidi n’est pas du genre à se laisser impressionner. C’est pourtant avec un soulagement non feint qu’il découvre l’installation.

https://www.lci.fr/france/grand-littoral-adopte-ladn-chimique-contre-les-braqueurs-1540861.html

Vos objets de valeurs marqués à vie, comme un tatouage. Voilà ce que permettent les kits de marquage chimique indélébile 

Ces kits, d’un prix public de 90 €, sont constitués d’un flacon de 8 ml d’un «traceur chimique à code unique», inodore, incolore et quasi indélébile, a expliqué Didier Cottin, directeur France de la société Smartwater, partenaire de la mairie.

Donc l’entreprise britannique smartwater est partenaire de la mairie d’Aubagne. La France utilise des entreprises britanniques pour mettre des traceurs chimiques sur les français. Si cela ne rappelle pas les collabos nazis cela.

La mairie d’Aubagne, dans les Bouches-du-Rhône, a d’ailleurs démarré hier la distribution à ses habitants de 700 de ces kits.(pour espionner les habitants qui l’auront acheté, chaque habitant ayant acheté l’un de ces kits, va être contaminé à son tour, et pourra être tracé pour la mairie, et il l’aura fait naivement juste pour protéger ses nounours en peluche) 

Le code, associé au lieu où se trouvent les objets marqués, est stocké dans une base de données très protégée en Angleterre. Les forces de l’ordre sont équipées par la société de lampes UV et de lecteurs permettant d’interroger cette base de données lorsqu’ils retrouvent des biens marqués.

https://www.ladepeche.fr/article/2015/02/21/2053460-des-kits-d-adn-chimique-contre-les-cambriolages.html

les magasins prétendent utiliser les traceurs chimiques uniquement pour viser les braqueurs :

Disposés dans le faux plafond de la boutique et au-dessus des sas de sortie, des sprays traceurs chimiques sont activés en cas de braquage, aspergeant les malfrats d’un liquide inodore et incolore. Chaque produit, qui possède un ADN unique, imprègne la peau, les cheveux et les vêtements pendant plusieurs semaines et ne se révèle que sous une lampe à UV.

Le marquage est destiné à fournir un élément de preuve aux forces de l’ordre. Le lieu et l’heure du déclenchement de chaque buse étant enregistrés, il leur permet d’établir un lien irréfutable entre un suspect et un vol à main armée. 

A la suite d’un nouveau braquage de la bijouterie en mai, le second en trois ans, les responsables de l’Auchan de Vélizy 2 (Yvelines) ont décidé d’ajouter les traceurs chimiques aux autres systèmes de protection, dont la vidéosurveillance.

https://www.la-croix.com/Actualite/France/Le-traceur-chimique-derniere-arme-de-dissuasion-contre-les-braquages-2013-10-25-1051225

Ce qui est inquiétant dans l’article https://www.ladepeche.fr/article/2015/02/21/2053460-des-kits-d-adn-chimique-contre-les-cambriolages.html c’est qu’ils disent que les traceurs chimiques marquent les objets à vie. Les objets on s’en fout, mais les humains, si les traceurs chimiques restent collée à vie sur les objets, alors il est probable que les traceurs chimiques peuvent rester collée à vie sur la peau humaine aussi. Avec toutes les désastres sanitaires que cela peut en découler.

Et apparemment, dans les autres articles, ils disent que les magasins propulsent leurs traceurs chimiques sur tous les clients sans exceptions, donc il n’y a pas que les braqueurs qui sont concernés citation: «  Il s’agit d’un marqueur chimique aspergé à chaque sortie de la galerie. » https://www.lci.fr/france/grand-littoral-adopte-ladn-chimique-contre-les-braqueurs-1540861.html,.  On est donc bien dans la marque de la bête de l’apocalyspe. Le marquage des individus sous prétexte de prévention contre la délinquance.

Là le journal russe RT fait la louange des traceurs chimiques pour contrôler la population française et félicite l’initiative de Macron de balancer des traceurs chimiques sur les manifestants

https://francais.rt.com/international/50354-eta-disparait-espagne-rend-hommage-victimes

La Russie est devenue comme les USA qui balance de l’encre RFID sur ses citoyens pour les tracer comme des bêtes, voilà pourquoi on dit , marque de la bête.

Une compagnie des USA invente l’encre RFID (une tache de cette encre peut vous tracer partout) 

les êtres vivants deviennent des récepteurs d’antennes relais : vive les ondes ! 

http://www.zdnet.fr/actualites/veaux-vaches-cochons-tatoues-a-la-rfid-39366311.htm 

http://www.alterinfo.net/2018-via-le-CETA-Bill-Gates-lancera-une-puce-RFID-pour-reduire-la-population-en-2013-la-France-recompense-une-puce_a129498.html

Une encre ESPIONNE est une encre qu’on injecte à un animal ou à un morceau de viande et qui permet de le marquer virtuellement. Oui un peu comme un tatouage !

C’est pire qu’un tatouage, car cette encre peut être incolore et peut être détectée à 1 mètre de distance sans même qu’on ait à raser la personne (l’animal bien sur ! Quel lapsus !).

Cette encre s’appelle une encre RFID, RFID pour IDentification par RadioFréquence. Il s’agit bien d’une encre à tatouage électronique.

Les inventeurs américains de Saint Louis ont annoncé leur découverte en Janvier 2007. l’idée, et ses dangers potentiels font encore leur chemin.

La société (La Somarck) vient encore de lever des fonds auprès d’importants capitaux investisseurs.

L’encre RFID émet un signal qui est repéré à un mètre de distance. Un code barre parlant en quelque sorte…

Comme ça on n’a pas besoin de demander votre passeport, de reconnaissance vocale, d’empreinte digitale ou génétique il vous suffira de passer et vous serez rejeté en fonction de critères adéquats…

L’entreprise Somarck précise que les tatouages avec l’encre RFID permettent d’écrire autant d’informations que désirées en augmentant la taille du tatouage…( donc toutes les données big brother seront dans les tatouages RFID)

Si en 2006 on a vendu 1300 millions de RFID, les analystes de ce marché évaluent qu’il sera multiplié par 450 d’ici 2016 en tenant bien sur compte de l’utilisation directe pour l’homme…

(les entreprises gagnent du fric en tatouant les humains contre leur volonté, c’est une honte)

Tatouer des êtres vivants en utilisant la RFID a pourtant déjà prouvé son inefficacité

l’administration américaine (le DHS en particulier) a  déconseillé l’utilisation des puces RFID en matière d’identifications des êtres humains, indiquant qu’il a même une tendance à accroitre les risques en matière de sécurité !!

Oui car des journalistes, comme Annalee Newitz ont démontré en quelques minutes qu’il était possible assez facilement pour un consommateur de modifier le prix de produits vendus avec de telles étiquettes électroniques

http://encresetimprimantes.20minutes-blogs.fr/archive/2009/12/09/l-horreur-de-l-encre-a-tatouage-electronique.html

Guerre impérialiste au Moyen-Orient: La tromperie sioniste sur l’Iran se fissure de partout…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, désinformation, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, résistance politique, sciences et technologies, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , on 5 mai 2018 by Résistance 71

Netanyahou a sacrifié Israël

 

Al Manar

 

4 mai 2018

 

url de l’article: http://french.almanar.com.lb/879162

 

La propagande effrénée et publique de Tel-Aviv contre le programme nucléaire de l’Iran est allée à l’encontre des intérêts d’Israël, a déclaré un ancien ministre israélien.

« Bien que je me sois opposé à l’accord sur le nucléaire iranien, je trouve que les fanfaronnades du Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, quant aux capacités opérationnelles et d’espionnage du Mossad est une autre erreur commise récemment par le régime israélien », a déclaré l’ancien ministre israélien des Finances et chef du parti Yesh Atid, Yaïr Lapid, cité par l’agence de presse iranienne Fars News.

« Pour être plus efficace, Netanyahu et le chef du Mossad auraient mieux fait de se rendre à Washington, au Parlement allemand ou aux Nations unies et de présenter ces découvertes en privé », a reproché cette autorité israélienne à Netanyahu.

À l’approche de la date fixée par Donald Trump, le président américain, pour décider de sortir ou non de l’accord sur le nucléaire iranien conclu en juin 2015, le Premier ministre israélien a organisé le lundi 30 avril une mise en scène, affirmant que Tel-Aviv disposait de preuves concluantes selon lesquelles l’Iran tenterait de se doter de l’arme nucléaire et poursuivrait secrètement son programme nucléaire après la conclusion du Plan global d’action conjoint.

Réagissant aux déclarations du Premier ministre israélien, l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a publié un communiqué dans lequel elle a précisé que l’Agence ne disposait d’aucune indication crédible indiquant que l’Iran aurait cherché à développer un engin explosif nucléaire après 2009.

Internet: Dire NON !… à Google et la clique du contrôle (VT)

Posted in actualité, altermondialisme, colonialisme, désinformation, guerres imperialistes, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, presse et média, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 27 mars 2018 by Résistance 71

« Porte un masque non pas parce que tu as peur, mais pour protéger ceux que tu aimes… »
~ Batman ~ 😉  😀

 

Comment vivre sans Google

Nous avons toujours le choix !

 

VT

 

25 mars 2018

 

url de l’article original:

https://www.veteranstoday.com/2018/03/25/how-to-live-without-google/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Les lecteurs de Veterans Today (VT) sont bien au courant que Google a “banni” le site de ses services pour avoir publié le travail d’écrivains qui critiquent la politique de l’état d’israël (voir Google vs. VT). Ce n’est pas seulement VT, mais bon nombre d’éditeurs qui ne suivent pas à la traîne de leur nouvelle ligne de censure.

Cette nouvelle ligne de censure de Google se voit maintenant comme ayant franchi le Rubicon final de la liberté et de l’accès pour tous en décidant pour tout le monde, pour le public, qui reçoit quelle information et comment. Komplete Kontrol dites-vous ?… Il est maintenant évident que Google pense qu’il peut contrôler l’information en muselant et en étouffant les éditeurs. Le peuvent-ils vraiment ? Et que peuvent faire les utilisateurs dans le monde pour vivre sans Google ?

Dans un premier temps, il faut savoir que des traceurs de Google ont été trouvés sur 75% des top 1 million de sites internet. Ce qui veut dire qu’ils ne tracent et enregistrent pas seulement ce que vous recherchez, mais ils tracent aussi les sites internet que vous visitez et utilisent toutes les données collectées vous concernant pour vous cibler avec des pubs qui vous suivent tout au long de vos pérégrinations sur la toile. Vos données personnelles peuvent aussi être soumises à des avocats, incluant ceux œuvrant pour des affaires civiles comme dans les affaires de divorces par exemple. Google a répondu favorablement à plus de 100 000 demandes de données de la sorte rien qu’en 2016 !…

Donc ici, à VT, nous avons pris DuckDuckGo comme notre moteur de recherche officiel.

Duck Duck Go est plus qu’un moteur de recherche qui protège ses utilisateurs. Ils sortent aussi de l’ordinaire et offrent bien des idées sur la manière d’utiliser leurs services et d’autres services qui contrent l’utilisation de Google. Ils valent la peine d’être considérés comme alternative. (Note de R71: nous utilisons depuis des années essentiellement Start Page et Duck Duck Go en backup. Nous faisons souvent des recherches simulatanées sur SP et DDG pour recouper les informations. Cela prouve être très utile. A titre indicatif, aucun de nous n’a utilisé quelque service de Google que ce soit depuis au moins 5 ans, bien plus pour certains d’entre nous…)

En fait, de plus en plus de gens réalisent le risque de s’en remettre à une seule entreprise pour tant de services personnels…

Si vous rejoignez les rangs des gens qui ont décidé que la collecte de données par Google est devenue bien trop intrusive et envahissante, voici quelques suggestions pour remplacer ces services avec un minimum d’impact lors du transfert. La plupart de ces services alternatifs sont gratuits, bien que ceux pour lesquels il faut payer un peu en valent la peine, le prix réel de ne pas changer de fournisseurs de services se paie avec votre vie privée, votre confidentialité qui ne l’est plus et la bonne nouvelle est que oui, nous avons toujours le choix !…

Google Search -> DuckDuckGo (gratuit)
Note de R71: Nous utilisons primordialement Start Page et DDG en réserve et en recherche couplée

Commençons avec le plus facile ! Faire le transfert vers Duck Duck Go ne va pas seulement maintenir vos recherches sur la toile confidentielle, mais aussi vous donner quelques avantages supplémentaires comme le bang shortcuts, et l’Instant Answers très utile tout en sachant que vous n’êtes pas coincé dans une bulle filtrante ou filter bubble.

Gmail, Calendar & Contacts -> FastMail (payant)

Duckduckgo héberge des adresses courriel sur FastMail, un service payant indépendant qui inclut un calendrier et un soutien de contacts au travers des outils internet. Il y a aussi plusieurs moyens d’obtenir des courriels chiffrés entre les parties utilisatrices en intégrant des outils de chiffrage PGP (integrating PGP encryption tools). Il y a même des options de courriels encore plus secrète comme ProtonMail et Tutanota, qui offrent toutes deux un système de chiffrage d’un bout à l’autre de la chaîne de communication (émetteur/récepteur) par défaut.

YouTube -> Vimeo (gratuit avec options payantes)

Pour les vidéos qui ne sont que sur YouTube (malheureusement, beaucoup pour l’heure), vous pouvez les chercher et les regarder sur DuckDuckGo pour une meilleure protection privée via le domaine “youtube-nocookie”. Si vous créer et héberger vous-même vos vidéos, alors Viméo est la meilleure des alternatives qui focalisent sur les créateurs.

Google Maps -> Apple Maps (gratuit), OpenStreetMap (gratuit)

Pour les utilisateurs d’IOS, Apple vous donne une alternative construite et toute faite via Apple Maps, sans aucune installation nécessaire. Pour une compatibilité avec plus de supports technologiques, essayez OpenStreetMap (OSM) qui est plus ouvert, mais qui n’a peut-être pas la même facilité d’utilisation ou la qualité de couverture géographique qu’a Apple Maps.

Google Drive -> Resilio Sync (gratuit avec options payantes)

Un autre service que nous utilisons intérieurement à VT, Resilio Sync qui fournit une synchronisation de fichiers P2P qui peut-être utilisée pour le stockage de données personnelles, pour backup et partage de fichiers. Ceci veut aussi dire que vos fichiers ne sont jamais stockés sur un serveur sur le nuage (cloud). Le logiciel est disponible pour bien des plateformes et engins, incluant les serveurs.

Android -> iOS (payant)

L’alternative la plus populaire à Android est bien entendu IOS, qui fournit un chiffrage facile et une messagerie chiffrée via iMessage par défaut. Nous avons aussi des tuyaux pour augmenter le niveau de confidentialité sur votre iPhone ou votre iPad ( tips to increase privacy protection on your iPhone or iPad.)

Google Chrome -> Safari (gratuit), Firefox (gratuit), Brave (gratuit)

Safari fut le premier navigateur d’importance à inclure DuckDuckGo comme option de recherche privée intégrée. Un autre navigateur plus compatible avec une diversité de hardware et Firefox de Mozilla qui est un navigateur libre avec un bloqueur de traceur incorporé en mode privé. Brave va un pas plus loin avec le bloqueur de traceur allumé par défaut. Il y a aussi beaucoup d’autres navigateurs qui sont livrés avec DuckDuckGo comme option incorporée.

Blogger -> Ghost (payant), WordPress (gratuit avec options payantes)

Gjost est une plateforme de blog à la fois hébergée (payante) et auto-installable, libre de tout traceur par défaut et gérée par une fondation à but non lucratif. Nous l’aimons tellement que nous l’utilisons pour notre propre blog ! Une alternative gratuite est WordPress, qui anime environ 25% des sites internet du monde entier. Disponible aussi en mode auto-installation et comme un service hébergé sans aucun traceurs de partie tierce par défaut. La communauté est énorme avec une documentation multilingue extensive et beaucoup de choix de thèmes.

Note de R71: WordPress est notre choix à R71 depuis 2010 sans aucun problème majeur de fonctionnement et de confidentialité.

Google Hangouts -> Zoom (gratuit avec options payantes), appear.in (gratuit avec options payantes)

Zoom est une solide alternative pour la discussion vidéo que nous utilisons internement et qui marche très bien même avec un grand nombre de participants, le logiciel demande à être installé. Une alternative sur la toile existe, c’est appear.in qui ne demande la création d’aucun compte, rendez-vous sur le site pour discuter et vous êtes parti pour.

Google Allo -> Signal (gratuit)

Il y a plusieurs services offrant une messagerie privée mais, comme nous l’avons mentionné auparavant, nous recommandons Signal. Il offre un chiffrage gratuit de bout en bout à la fois pour les messages et les conversations téléphoniques privées. recommandé par Edward Snowden et l’expert renommé en sécurité cybernétique Bruce Scheier, entre autres.

Comme vous pouvez le constater, sortir de Google n’est pas bien difficile. En fait, vous allez sans aucun doute vous rendre compte que vous préférez les alternatives à Google tout en établissant une bien meilleure confidentialité dans vos communications et services internet !…