Archive pour guerre de classe

Escroquerie au Coronavirus et dictature sanitaire : Merde à tous les rackets du capital ! (Collectif Guerre de Classe)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, gilets jaunes, guerres hégémoniques, média et propagande, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 19 juillet 2021 by Résistance 71

poster4

A Résistance 71, nous adhérons sans restriction à ce communiqué de Guerre de Classe. Il n’y a pas de solution au sein du système et ne saurait y en avoir ! Comme nous l’avions dit au moment du mouvement des Gilets Jaunes… Devenons S.U.P.R.A Gilets Jaunes (Solidarité Union Persévérance Réflexion Action) !
Dans l’esprit de Cheval Fou
Hoka Hey !
~ Résistance 71 ~

Merde à tous les rackets du Capital !

Collectif Guerre de Classe

Juillet 2021

Source :
http://guerredeclasse.fr/2021/07/07/mobilisation-generale/

Le point le plus fort de l’ennemi devient immédiatement son point le plus faible aussitôt qu’il se trouve en position d’être historiquement dé-masqué

Toute vérité officielle est par essence une mystification gouvernementaliste de l’ordre capitaliste…

Derrière le mensonge étatique sans fin du Coronavirus, un spectre hante l’Europe : le spectre du communisme. Toutes les puissances de la pourriture démocratique de la vieille Europe se sont unies en une Sainte-Alliance pour traquer ce spectre : le pape et le Kremlin, l’Otan et le forum de Davos, toutes les gauches immigrationnistes de France et toutes les polices écolo-boboïstes de la marchandise mondiale.

La tromperie capitaliste des impostures du variant Delta est la forme supérieure de la crise historique de la baisse du taux de profit…

Par un appel solennel lancé dans le Journal du dimanche du 4 juillet 2021, deux des plus grands dirigeants syndicaux gouvernementaux de la police capitaliste du travail, Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, et Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef, ont décidé de s’engager activement pour une vaccination flicarde massive des salariés dans l’ensemble des entreprises. “Nous appelons solennellement les salariés qui ne sont pas protégés à se faire vacciner sans tarder”, commandent-ils dans la tribune du JDD. Rappelant qu’ils avaient déjà “attiré l’attention de l’opinion publique sur la nécessité d’accélérer la vaccination” au moment où il y avait des retards de livraison, les deux permanents parasitaires syndicaux subventionnés demandent une nouvelle fois – pour retarder le réveil des colères ouvrières – une accélération de l’enfumage médicaliste et du contrôle social numérique de la peur éternelle.

“Si nous reprenons ensemble la parole, c’est pour faire encore bouger les lignes”, insistent les deux contre-révolutionnaires professionnels alors même que la mystification pandémique étatique ne cesse de se renforcer et que le nombre de vaccinés ralentit cependant de plus en plus à mesure qu’une conscience récalcitrante commence son surgissement à proportion de la gigantesque décomposition économique qui se profile. Geoffroy Roux de Bézieux et Laurent Berger disent observer “un relâchement chez nos concitoyens”. La vaccination est donc pour eux “un acte d’engagement individuel tout autant qu’une démarche de responsabilité”.

Et si ces deux piètres patrons loufoques se disent bien sûr hypocritement attachés aux principes de “volontariat et de secret médical”, la frontière avec la contrainte d’obligation tyrannique risque d’être très fragile en ce qui concerne notamment “les salariés en contact avec du public”. Un appel donc au conditionnement lourdement aggravé selon la chanson habituelle du “réveil du sens civique de chacun” et l’affirmation idolâtre: “La vaccination est la seule manière de retrouver une vie normale, une vie sociale. Se protéger les uns les autres est la seule solution.”

Un appel lancé aux salariés mais également aux chefs d’entreprise afin de quadriller et d’asservir de plus belle en faisant “le maximum de pédagogie auprès des salariés pour les informer”. Selon les deux chargés d’affaires du spectacle totalitaire de la marchandise, la vaccination ne progresse plus assez vite face au mythologique variant Delta “qui menace” et c’est ainsi “que nous pourrons casser le plafond de verre”, alertent-ils. Un “appel au sursaut” et un “devoir de responsable syndical” alors que le pays a payé un “lourd tribut” déjà. Malgré les divergences, les Français doivent faire en sorte de se retrouver sur ce qu’il y a “de plus important” car “la solution est une affaire de volonté” et est “entre les mains de chacun d’entre nous”, terminent les deux crétins, Geoffroy Roux de Bézieux et Laurent Berger.

Dans le même temps et comme d’habitude, le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, relayé par la boutique FO, joue lui la partition de duplicité complémentaire qui consiste à dire la même chose mais selon un langage de fourberie plus visqueuse… Il a donc exprimé toutes ses réticences simulées à l’encontre du principe de la vaccination despotique du prolétariat soignant. “Je ne suis pas favorable à la vaccination obligatoire des soignants”, a indiqué le PDG du syndicat. “Il vaut mieux convaincre plutôt que contraindre, discuter plutôt que d’imposer.”

Tout ce lamentable cirque grotesque autour de la production idéologique de la tyrannie sanitaire étatique mise en place pour dissimuler l’effondrement capitaliste planétaire qui approche est bien normal puisque toutes les formes d’organisation syndicales, des plus grandes aux plus petites, n’ont jamais servi historiquement qu’à encadrer et briser les irruptions ouvrières radicales, de Barcelone 1937 à Paris 1968, ceci afin de museler le combat prolétarien en faisant tout pour saboter ses indisciplines… Tous ces bordels dégueulasses de planqués corrompus au service serviliste de la classe capitaliste et de l’Etat consti­tuent simplement la gauche de l’appareil politique de la tyrannie démocratique du Marché lequel ne sert qu’à endiguer et égarer la lutte du proléta­riat… Toujours et partout, les partis de la gauche du Capital, leurs syndicats financés et leurs larbins gauchistes, du Nouveau Parti Anti-Communiste à l’Union Capitaliste Libertaire, se sont systématiquement montrés comme de simples organes de l’ordre capi­taliste au sein du prolétariat. C’est pourquoi ces derniers aujourd’hui, bien loin de dénoncer les bobards des foutaises de la charlatanerie Coronavirale, s’emploient sans cesse – en pauvres couillons idiots utiles du marché – à faire écho non seulement à tous les dogmes sans-papiéristes des multinationales mais à toutes les directives pharmaceutiques du diktat mondialiste de l’argent en répétant le slogan abruti: Il faut créer les conditions d’une vaccination sûre et réussie !

Dès aujourd’hui et face à l’immense dévastation industrielle, commerciale et bancaire qui se prépare, œuvrons radicalement à préparer l’insoumission sociale… Rassemblons-nous et organisons-nous contre les fabulations épidémiques du Coronavirus étatique qui a artificiellement voilé le blocage de la machinerie capitaliste afin d’empêcher que l’on voie justement que le processus d’exploitation mondiale ne parvient plus à pouvoir reproduire sa production…

Pour commencer à préparer le Futur qui arrive, Anticipons aujourd’hui, la considérable explosion sociale qui approche ! Depuis des années de restructuration hospitalière intensive, l’État s’essaye – sous mille prétextes – à casser la lutte sans relâche des soignants qui persistent à résister… Désormais, la guerre sociale va rebondir… Les premiers tumultes contre la vaccination hystérique de la tromperie étatique généralisée qui vient ne sont qu’un début… Continuons donc sans répit, le combat de la dénonciation subversive de la servitude délirante programmée !

Le pouvoir morbide du Capital ne pourra continuer d’imposer son autorité que si la lutte de classe qui va s’engager ne permet pas au prolétariat d’intervenir de manière autonome, sauvage et maximaliste

MOBILISATION GÉNÉRALE CONTRE LA TROMPERIE CAPITALISTE DU VIRUS INTERMINABLE !

À bas la tyrannie sanitaire des mensonges du spectacle étatique de la crise finale du Capital !

Vive la Guerre de Classe mondiale du Prolétariat contre tous les Partis et Syndicats de la planète-marchandise et pour un monde sans exploitation ni aliénation !

VIVE LA COMMUNE UNIVERSELLE POUR UN MONDE SANS ARGENT NI ÉTAT !

Commune_1871-2021