Archive pour informatique technologie nouvel ordre mondial

Technologie et Nouvel Ordre Mondial: Le temps est venu de démanteler Facebook…

Posted in actualité, altermondialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 24 mai 2018 by Résistance 71

Notre dossier Facebook et réseaux sociaux

Nous tenons à préciser que Résistance 71 n’est pas sur Facebook, ni sur twitter. Aucun de nous ni nos enfants, ni nos familles immédiates n’utilisent ces saloperies. Comme pour tout, cela demeure un choix. C’est assez simple, il suffit de dire NON ! Il suffit de boycotter, il y a pas mal de choses à boycotter. C’est TOUJOURS une affaire de choix, de décision d’abord personnelle puis dans un élan de bon sens commun, collective.
~ Résistance 71 ~

« Quand on pense qu’il suffirait que les gens n’achètent pas pour que ça ne se vendent pas… » (Coluche)

 


facebook, Pentagone et CIA

 

Il est temps de démanteler Facebook

 

Al Manar repris de Strategica

 

23 mai 2018

 

url de l’article: http://french.almanar.com.lb/904330

 

Les mises en garde  concernant le réseau social connu sous le nom de « Facebook » n’ont jamais été prises au sérieux.

Certains de nos lecteurs croyaient, en toute bonne foi, que ces avertissements concernant ce danger existentiel à l’espèce humaine, émanaient d’une prise de position subjective, ou pire, un parti pris clairement opposé à la mainmise de ce réseau social dont l’origine réelle demeure inconnue du grand public.

La première mise en garde contre l’utilisation de cet « outil » nous a été adressée et exposée de façon brutale par des spécialistes dont l’existence même est officiellement niée par leur propres employeurs.

Quoique qu’il soit encore à un stade très primitif, le réseau social n’en constitue pas moins un danger réel aussi bien pour les individus que pour toute société organisée. Son évolution à moyen terme posera un danger existentiel à l’humanité.

Les récentes acquisitions de Facebook ont un objectif monopolistique. Sa sous-traitance pour des organismes opaques, poursuivant des agendas hautement politiques, idéologiques et sécuritaires, ne sont pas de nature à rassurer.

L’exploitation des mécanismes de l’addiction chez les humains,  l’altération de leurs perceptions et la création d’une façade de relations publiques mensongères (car passant sous silence la véritable genèse et les vrais fondateurs du réseau) confèrent à Facebook un pouvoir réel de nuisance.

Sur un plan purement politique, certaines faction de ce que l’on appelle l’Etat profond et des lobbies chargés de la promotion des  politiques néoconservatrices ou pour sortir du politiquement correct, pro-sionistes, tentent de propulser Marc Zuckerberg, le PDG par désignation de Facebook, le réseau social aux couleurs inamovibles du drapeau israélien, sur le devant de la scène politique mondiale en préparation de sa candidature éventuelle à la présidence américaine.

Les auditions médiatisées  de cet individu par des commissions du Congrès US et du parlement européen sous des prétextes de protection des données suite à l’émergence contrôlée et organisée du scandale de Cambridge Analytica dans le cadre d’une lutte politique sans merci entre différentes factions du système de gouvernance transnational, ne visent pas autre chose que de le lancer sur l’arène internationale en tant que futur jeune candidat-dirigeant.

Facebook est un outil d’espionnage à plusieurs échelles, allant de la sphère privée des individus à celle publique des organisations et des corporations internationales. Il n’en est qu’à ses balbutiements pour le moment mais il peut par exemple déjà suivre vos mouvements à la trace grâce à vos smartphones même si vous n’êtes en possession d’aucun profil sur ce réseau.

Pire, Facebook dispose désormais d’un programme secret s’intéressant au plus haut point aux discussions banales et anodines de personnes ordinaires pouvant tourner autour de la météo, d’états d’âme, de salutations, de bavardages sans objet précis, de débilités, des jurons, d’onomatopées, de certaines tournures idiomatiques et même des échanges d’émoticons. A première vue, cet intérêt peut paraître banal. En réalité, ces dizaines de milliards d’inputs sémantiques alimentent des algorithmes auto-cognitifs et il a été établi que certaines inférences issues de l’observation et l’exploitation des chats privés en Syrie ou en Iran par exemple déterminent la réussite d’une révolution de type hybride ou une ingénierie sociale visant une déstructuration des rapports sociopolitiques au bénéfice d’une intervention exogène. Ces mêmes outils sont en usage avancés dans la plupart des pays européens et sont à l’état de prototype dans des pays arabes dit modérés. A quelles fins? Génération spontanée des dissensions, élargissement des clivages existants, création de nouveaux moteurs de motivation autour de thématiques sociétales (exemple de la campagne pas si spontanée #metoo axée autour du harcèlement avec un décalage vers la guerre des sexes).

Facebook veut à court terme lutter et supprimer tous les comptes qu’il qualifie de faux. C’est à dire avec pseudonymes. Cette volonté de se substituer aux états-civils et des bases de données biométriques des Etats-Nation contemporains est l’un des objectifs prioritaires de Facebook.

Encore que tout ceci n’est rien par rapport à ce qui se prépare. Après avoir commencé à vous baratiner sur la promotion de l’amitié (cela rappelle trop un des pilier de la franc-maçonnerie toutes proportions gardées), Facebook a failli vous demander si vous voulez être ami (e) avec Israël. C’est du passé. Facebook ambitionne maintenant de savoir le fond de vos pensées et s’apprête à investir l’espace pour y placer en orbite des satellites rendant impossible une déconnexion du réseau quand ce dernier l’exige.

Beaucoup de personnes ne prennent pas trop au sérieux ces menaces. Jusqu’au jour prochain où un drone d’attaque armés de missiles Hellfire utilisera les banques de données de Facebook et se trompera d’objectif en mettant à mort des personnes pour leur pensées secrètes. Ce sera peut-être vous ou moi ou toute autre personne anonyme.

C’est pour cela qu’il faut démanteler sinon réduire l’influence de ce réseau social dont l’alliance avec Google et les autres majors de l’internet nous conduira tout droit et avec le sourire vers un totalitarisme plus terrifiant que tous ceux que nous (nous l’ensemble des humains) avons connu tout au long de notre histoire mouvementée.

Si j’ai un conseil à vous donner maintenant, c’est de quitter Facebook immédiatement. Aucun profil crée sur ce réseau ne peut être supprimé. Par contre on peut refuser que nos données ne servent de monnaie virtuelle à des corporations aux motivations peu claires et aux intentions pas du tout pacifiques.

Il est grand temps de démanteler ce réseau sous peine de condamner nos enfants à vivre dans un esclavage plus abject que celui que nous croyons concevoir.

 

 

Technologie et Nouvel Ordre Mondial: quand un ancien gourou de Facebook dit: « Ma décision est de ne pas utiliser cette merde »…

Posted in actualité, altermondialisme, colonialisme, crise mondiale, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, presse et média, résistance politique, sciences et technologie, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 21 janvier 2018 by Résistance 71

L’actualité déconcertante de la pensée de Michel Bakounine, tirée de son texte posthume « Dieu et l’État », recueil d’écrits publié par ses amis Carlo Cafiero et Élisée Reclus en 1882 soient 6 ans après sa mort. Analysez la pensée de Bakounine après la lecture du texte de Henderson que nous avons traduit ci-dessous (et vice versa) et observez ce qu’il se passe autour de vous dans le rapport de l’Homo imbecilus moderne avec ses gadgets électroniques. « Etonnant non ?… » dirait le professeur Cyclopède…
~ Résistance 71 ~

« Un corps scientifique auquel on aurait confié le gouvernement de la société finirait par bientôt ne plus s’occuper du tout de science, mais d’une toute autre affaire, l’affaire de tous les pouvoirs établis serait de s’éterniser en rendant la société confiée à ses soins toujours plus stupide et par conséquent toujours plus nécessiteuse de son gouvernement et de sa direction. »

« Je ne reconnais point d’autorité infaillible, même dans les questions toutes spéciales ; par conséquent, quelque respect que je puisse avoir pour l’honnêteté et la sincérité de tel ou tel autre individu, je n’ai de foi absolue en personne. Une telle foi serait fatale à ma raison, à ma liberté et au succès de mes entreprises ; elle me transformerait immédiatement en un esclave stupide et un instrument de la volonté et des intérêts d’autrui… »
~ Michel Bakounine ~

 

L’addiction technologique et l’agenda du Nouvel Ordre Mondial

 

Dean Henderson

 

8 janvier 2018

 

url de l’article original:

https://hendersonlefthook.wordpress.com/2018/01/09/tech-addiction-the-illuminati-agenda/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Dans une lettre ouverte récente, les deux plus grands investisseurs d’Apple, Jana Partners et le California State Teacher’s Retirement System ont appelé le géant de la technologie à sérieusement regarder et analyser en quoi l’augmentation du temps passé devant les écrans affectent et enchaînent les enfants à la technologie électronique.

La lettre dit: “Apple peut jouer un rôle important en signalant à l’industrie de prêter particulièrement attention à la santé et au développement de la prochaine génération de nos enfants et que ceci est une bonne pratique affairiste et la chose correcte à faire.”

Tandis qu’une poignée de commentateurs, moi compris (https://hendersonlefthook.wordpress.com/2016/07/13/the-internet-psyop-the-coming-collapse/) ont averti contre les dangers d’un monde opérant en mode de “réalité accrue”, cette lettre pourrait-elle être une sonnette d’alarme pour un saut quantique de conscience sociétale en ce qui concerne les dangers de l’addiction technologique sur une très grande échelle ?

Espérons-le.

Avec le CERN qui ouvre la boîte de Pandore dans sa quête arrogante de la “particule de dieu” et les antennes émettrices/réceptrices toujours plus puissantes de notre téléphonie mobile émettant la matière noire générée par le CERN et les appareils démoniaques à “reconnaissance faciale” aux mains de presque chaque américain, enfant et adulte de manière indifférenciée, nous sommes maintenant à une croisée des chemins spirituelle sur cette planète Terre.

La programmation illuminati à la fois sur les télévisions et sur internet, sort au grand jour. La fin de la toute dernière publicité pour la chaîne de Fastfood Taco Bell contient l’admission tacite de l’existence des sociétés secrètes.

Le 13 novembre dernier, la Food and Drug Administration (NdT: FDA, l’organisme américain régissant l’agro-alimentaire, la nourriture et les médicaments – “drugs” en anglais…) a approuvé le premier médicament sous prescription contenant un micro-processeur.  Abilify MyCite contient un “système de traçage d’ingestion numérique”, qui va enregistrer si le patient a pris ou non son médicament.

La fin de partie pour les oligarques est proche et la technologie est leur fer de lance. Ironiquement, c’est le disCERNement qui devient très important alors que les médias de l’oligarchie montent d’un cran dans le mensonge et la déception et brouillent les cartes de qui sont les anges et qui sont les démons.

Les médias sociaux sont leur endroit privilégié.

En novembre dernier, l’ancien président de Facebook, Sean Parker, a demandé au sujet des plateformes de médias sociaux: “Quel effet cela a t’il sur les cerveaux de nos enfants ?”

Un ancien top exécutif de Facebook Chamath Palihapitiya a parlé de la solution évidente: “Je peux contrôler ma décision, qui est en fait de na pas utiliser cette merde.” Ceux qui choisissent de rester accrocs à leur portable et autres instruments électroniques, tablettes, agissent comme conducteurs électriques pour un portail démoniaque de foule prône au lynchage et qui ne fait qu’apporter mensonge, haine, division, mort et destruction sur cette planète.

Ceux qui choisissent de retourner parler aux animaux, aux arbres, au ciel et à la terre-mère vont voir le mensonge ambiant et vont chercher à réunifier les gens pour devenir les ennemis de l’état satanique.

C’est assez simple en fait. et c’est précisément là où on peut trouver dieu/la Nature…

= = =

Comprendre et agir:

Manifeste de la societe des societes

Que faire ?

Technologie et Nouvel Ordre Mondial: Quand le numérique nous réduit en esclavage, surtout nos enfants…

Posted in actualité, guerres hégémoniques, média et propagande, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et social, résistance politique, santé, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 27 septembre 2016 by Résistance 71

L’héroïne électronique ou comment les écrans transforment les enfants en drogués psychotiques

 

Dr Nicholas Kardarage

 

2 septembre 2016

 

url de l’article en français:

http://partage-le.com/2016/09/lheroine-electronique-comment-les-ecrans-transforment-les-enfants-en-drogues-psychotiques/

 

Susan* a acheté un iPad à son fils de 6 ans, John, lorsqu’il était au CP. « J’ai pensé : ‘Pourquoi ne pas le laisser prendre de l’avance?’ » m’a-t-elle confié durant une séance de thérapie. L’école de John avait commencé à utiliser ces outils avec des élèves de plus en plus jeunes — et son professeur de technologie ne tarissait pas d’éloges à l’égard de leurs bénéfices éducatifs — Susan voulait donc faire ce qui était le mieux pour sa petite tête blonde qui adorait lire et jouer au baseball.

Elle a commencé par laisser John jouer avec différents jeux éducatifs sur son iPad. Finalement, il a découvert Minecraft, dont l’enseignant en technologie lui a assuré qu’il n’était rien d’autre qu’un « Lego électronique ». Se souvenant du plaisir qu’elle avait, étant enfant, à construire et à s’amuser avec ces blocs de plastiques qui s’emboîtent, elle a laissé son fils jouer à Minecraft des après-midi durant.

Au début, Susan était assez satisfaite. John semblait être engagé dans un amusement créatif, alors qu’il explorait le monde cubique du jeu. Elle n’a pas remarqué que le jeu n’avait rien à voir avec les Lego dont elle se souvenait — après tout, elle n’avait pas à tuer des animaux ni à trouver des minerais rares pour survivre et accéder au niveau suivant lorsqu’elle jouait à son ancien jeu bien aimé. Mais John semblait vraiment apprécier ce jeu et l’école avait même une association Minecraft, alors est-ce que ça pouvait vraiment être néfaste ?

Pourtant, Susan ne pouvait pas nier qu’elle voyait des changements chez John. Il commençait à être de plus en plus concentré sur son jeu, et perdait tout intérêt dans le baseball et la lecture, tandis qu’il refusait d’effectuer ses corvées. Certains matins, il se réveillait et lui disait qu’il pouvait voir les formes cubiques dans ses rêves.

Bien que cela l’inquiétait, elle pensait que son fils faisait peut-être simplement preuve d’une imagination active. Alors que son comportement continuait à se détériorer, elle a essayé de retirer le jeu mais John a commencé à faire des crises de colère épouvantables. Ces crises étaient si intenses qu’elle a abandonné, rationalisant toujours en se répétant encore et encore que « c’est éducatif ».

Puis, une nuit, elle a compris que quelque chose n’allait vraiment pas.

« Je suis entrée dans sa chambre pour le surveiller. Il était censé dormir – et j’ai eu si peur… »

Elle l’a trouvé assis dans son lit le regard fixe, les yeux écarquillés et injectés de sang, perdus dans le vide, l’écran scintillant de son iPad posé près de lui. Il semblait être en transe. Ne pouvant plus contenir sa frayeur, Susan a dû secouer le garçon à plusieurs reprises pour le sortir de cet état. Affolée, elle ne pouvait pas comprendre comment son garçon qui avait autrefois été un enfant sain et heureux soit devenu si accro au jeu qu’il se tordait dans une stupeur catatonique.

Il y a une raison pour laquelle les parents les plus méfiants face à la technologie sont les concepteurs et les ingénieurs en technologie. Steve Jobs était bien connu pour être un parent anti-technologie. Les directeurs techniques et ingénieurs de la Silicon Valley placent leurs enfants dans les écoles Waldorf, non-technologisées. Les fondateurs de Google, Sergey Brin et Larry Page sont issus d’écoles Montessori, non-technologisées, à l’instar du créateur d’Amazon Jeff Bezos et du fondateur de Wikipédia Jimmy Wales.

Bon nombre de parents comprennent intuitivement que les écrans lumineux omniprésents ont un effet négatif sur les enfants. On observe des crises de colère lorsque ces outils leur sont retirés et des périodes de déficit d’attention lorsque les enfants ne sont pas sans arrêt excités par leurs appareils ultra stimulants. Pire, on constate que les enfants s’ennuient, deviennent apathiques, inintéressants et indifférents lorsqu’ils ne sont pas connectés.

Seulement, c’est encore pire que ce que nous pensons.

Nous savons désormais que ces iPads, smartphones et Xbox sont une forme de drogue numérique. Des recherches récentes en imagerie cérébrale montrent qu’ils affectent le cortex frontal — qui contrôle la fonction exécutive, y compris le contrôle des impulsions — exactement de la même façon que la cocaïne. La technologie est tellement stimulante qu’elle augmente les taux de dopamine — le neurotransmetteur du plaisir le plus impliqué dans la dynamique de l’addiction — autant que le sexe.

Cet effet addictif explique pourquoi le Dr Peter Whybrow, directeur du programme de neuroscience à l’Université de Californie de Los Angeles, appelle les écrans la « cocaïne électronique » et pourquoi les chercheurs chinois l’appelle « l’héroïne numérique ». D’ailleurs, le Dr Andrew Doan, à la tête de la recherche sur les addictions pour le Pentagone et la marine américaine — qui a enquêté sur l’addiction aux jeux vidéo — appelle les jeux vidéo et les dispositifs technologiques munis d’écrans des « pharmakeia numériques » (terme grec pour désigner les drogues).

Dans mon travail clinique auprès de plus de 1000 adolescents au long des15 dernières années, j’ai compris que le vieil adage “mieux vaut prévenir que guérir” est particulièrement juste lorsqu’il s’agit de dépendance aux technologies. Une fois qu’un enfant a passé le cap de l’addiction technologique, le traitement peut être très difficile. J’ai même trouvé qu’il était plus facile de traiter un patient accro à l’héroïne ou à la méthamphétamine en cristaux que des joueurs invétérés « perdus dans la Matrice » ou que des toxicomanes des réseaux sociaux accros à Facebook.

Selon la Déclaration de Politique de l’Académie Américaine de Pédiatrie de 2013, les enfants de 8 à 10 ans passent 8 heures par jour devant différentes formes de médias numériques, tandis que les adolescents passent 11 heures devant des écrans. Un enfant sur trois utilise des smartphones ou des tablettes avant de savoir parler. Dans le même temps, le manuel de « l’Addiction à Internet » du Dr Kimberly Young affirme que 18% des jeunes adultes usagers d’Internet aux États-Unis souffrent d’une addiction aux technologies.

Une fois qu’une personne a franchi la limite d’une véritable addiction — que ce soit aux drogues, au numérique, ou autre — elle doit se désintoxiquer avant qu’aucune autre sorte de thérapie puisse avoir la moindre chance d’être efficace. Avec la technologie, cela signifie une désintoxication numérique complète — pas d’ordinateurs, pas de smartphones, pas de tablettes. La désintoxication numérique radicale supprime même la télévision. Le temps préconisé est de 4 à 6 semaines ; c’est le temps généralement requis pour qu’un système nerveux ultra-stimulé se réinitialise. Mais ce n’est pas chose aisée dans notre société remplie de technologie où les écrans sont omniprésents. Une personne peut vivre sans drogue ou sans alcool ; avec une addiction à la technologie, les tentations numériques sont partout.

Dès lors, comment empêcher nos enfants de franchir cette limite ? Ce n’est pas simple.

La clé est d’empêcher vos enfants de 4, 5 ou 8 ans de devenir accros aux écrans, pour commencer. Cela signifie plutôt des Lego que Minecraft ; plutôt des livres que des iPads ; la nature et le sport plutôt que la télé. S’il le faut, demandez à l’école de votre enfant de ne pas lui donner de tablette ou de Chromebook avant qu’il atteigne 10 ans, au moins (d’autres recommandent d’attendre 12 ans).

Ayez des conversations honnêtes avec vos enfants pour leur expliquer pourquoi vous limitez leur accès aux écrans. Dinez avec vos enfants sans aucun objet électronique à table — tout comme Steve Jobs avait l’habitude de dîner sans technologie avec ses enfants. Ne devenez pas victime du « Syndrome d’Inattention Parentale » — comme nous l’avons appris dans la Théorie de l’Apprentissage Social, les enfants ont tendance à imiter, ou au moins à s’imprégner, des actions de leur entourage.

Lorsque je parle à mes jumeaux de 9 ans, j’ai des conversations honnêtes avec eux pour leur expliquer pourquoi je ne veux pas qu’ils aient des tablettes ou qu’ils jouent aux jeux vidéo. Je leur explique que certains enfants aiment tellement jouer avec leurs appareils qu’ils ont du mal à s’arrêter ou à contrôler le temps qu’ils y passent. Je les ai aidés à comprendre que s’ils se laissaient attraper par les écrans et par Minecraft comme certains de leurs amis, d’autres parties de leur vie pourraient en pâtir. Ils ne voudraient plus jouer au baseball aussi souvent ; ni lire de livres aussi souvent ; ils seraient moins intéressés par les projets de science et de nature ; deviendraient plus déconnectés de leurs amis dans la vie réelle. Étonnamment, ils n’ont pas besoin que je sois très persuasive maintenant qu’ils ont vu les changements de certains de leur petits camarades victimes d’un excès de temps devant l’écran.

Les psychologues en développement comprennent que le développement sain d’un enfant implique des interactions sociales, des jeux d’éveil, de l’imagination et de la créativité, et le contact avec le monde réel et naturel. Malheureusement, le monde addictif et immersif des écrans atténue et retarde ces processus de développement.

On sait aussi que les enfants sont plus enclins à la fuite dans l’addiction s’ils se sentent seuls, aliénés, sans but, et s’ils s’ennuient. Par conséquent, la solution est souvent d’aider les enfants à se connecter à des expériences ayant du sens dans la vraie vie et à des relations en chair et en os. L’enfant attaché à des activités créatives et connecté avec sa famille est moins à même de s’évader dans un monde fantastique numérique. Pourtant, même si un enfant a le meilleur soutien et la plus aimante des familles, il ou elle peut tomber dans la Matrice s’il se mettait à utiliser des écrans hypnotiques et à expérimenter leurs effets addictifs. Après tout, environ une personne sur 10 est prédisposée à des tendances à l’addiction.

Finalement, ma patiente Susan a récupéré la tablette de John, mais la guérison fut une dure bataille chaotique et parsemée de coups durs tout au long du chemin.

Quatre ans plus tard, après beaucoup de soutien et de renfort, John va désormais beaucoup mieux. Il a appris à utiliser un ordinateur de bureau de façon saine, et a acquis à nouveau le sens de l’équilibre : il joue dans l’équipe de baseball et à plusieurs amis proches au collège. Mais sa mère est toujours vigilante et reste une force positive et proactive face à son usage des technologies car, comme dans toute forme de dépendance, une rechute peut s’insinuer au moindre moment de faiblesse. S’assurer qu’il possède des exutoires sains, qu’il n’a pas d’ordinateur dans sa chambre, et qu’il dîne à table et sans technologie, tout cela fait partie des solutions à mettre en œuvre.

* Les noms des patients ont été changés.

Le Dr Nicholas Kardaras est le directeur exécutif de The Dunes East Hampton, l’un des meilleurs instituts de réhabilitation et ancien professeur clinicien au Stony Brook Medecine. Son livre “Glow Kids: How Screen Addiction Is Hijacking Our Kids — and How to Break the Trance” ( Les enfants luminescents : comment l’addiction aux écrans dévoie nos enfants – et comment mettre fin à cette transe ) (St. Martin’s) vient de sortir.

Technologie et Nouvel Ordre Mondial: La dictature des compteurs intelligents (suite)

Posted in actualité, chine colonialisme, colonialisme, France et colonialisme, guerres imperialistes, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , on 19 septembre 2016 by Résistance 71

Compteur Linky si c’est gratuit c’est vous le produit

 

Alternative Libertaire

 

18 septembre 2016

 

url de l’article:

http://www.alternativelibertaire.org/?Linky-Si-c-est-gratuit-c-est-vous

 

Article connexe:

https://resistance71.wordpress.com/2016/08/31/technologie-compteurs-intelligents-usa-chine-et-nouvel-ordre-mondial-la-dictature-technotronique-en-marche/

 

Tous les logements français vont bientôt être concernés par le remplacement – gratuit – de nos compteurs électriques classiques par des compteurs « intelligents ». Dispositifs polluants, les compteurs connectés sont surtout un accès direct à des données personnelles qui représentent un énorme marché.

Les compteurs « intelligents » vont bientôt envahir nos logements. Cela débutera avec les compteurs électriques, le bien connu Linky (EDF), dont la mise en place en France est estimée à 5 milliards d’euros à l’horizon 2020 ; ensuite viendront les compteurs à gaz Gazpar (GrDF-Engie) ; et à plus long terme ceux d’eau avec Consospy. Tous seront reliés à Internet par radio, c’est-à-dire sans fil, et donc interrogeables à distance en permanence, avec toutes les ondes additionnelles afférentes et des milliers d’antennes-relais nouvelles.

Parmi les risques induits par ces nouveaux compteurs connectés, il en est un peut-être moins connu mais plus dangereux à terme : il s’agit de leur capacité à « espionner » en permanence les habitudes de vie et de consommation de chacune et chacun, et l’accumulation de données personnelles qui en résulte. En effet, le marché mondial des données personnelles est en pleine expansion, c’est le nouvel « or noir » de l’économie numérique du XXIe siècle. Ces données sont la base du modèle économique des géants comme Google, Facebook, Twitter, Amazon, Apple, etc., car elles permettent de « cibler » au mieux tout consommateur, pour quelque produit ou activité que ce soit.

Données à vendre sur le marché du data

Ces données sont collectées en permanence dans d’immenses big data centers, et des sociétés spécialisées, les data brokers (actuellement 270 dans le monde), se chargent du commerce mondial des fichiers de données personnelles sur la base de la « valeur vie client » (VVC). Cette valeur correspond à la somme des profits attendus en moyenne sur la durée de vie d’un client type. Pour l’Union européenne, l’ensemble des données personnelles de toute sa population a été évalué à 315 milliards d’euros en 2011 par le Boston Consulting Group (BCG), et l’estimation pour 2020 atteint 1.000 milliards de dollars compte tenu de la croissance de l’économie numérique.

Si la « valeur » des données basiques d’un individu (âge, sexe, adresse) ne se situe qu’autour d’un euro sur le marché mondial, il n’en va pas de même des données plus fines concernant le profil des consommateurs et consommatrices. D’après une étude de 2013 du BCG, actuellement un individu vivant en Europe « vaut » en moyenne 600 euros sur le marché mondial des échanges de données personnelles. Parmi les données fines, on relève : les origines, le niveau d’éducation, la situation maritale, le nombre d’enfants, la profession, les revenus, les habitudes de vie quotidienne, la possession de smartphones, les consommations diverses (tabac, alcool, et donc eau, gaz et électricité), les centres d’intérêt, les problèmes de santé, les éventuelles insomnies…

Non à la société Big Brother

Et tout est bon pour assurer la collecte, à tel point que, ­aujourd’hui, tout un service semi-occulte de La Poste participe, par la revente de données, à la bonne santé financière de l’entreprise. Dans ce contexte, les compteurs connectés sont une véritable aubaine et ils précéderont de peu les futurs appareils électroménagers « intelligents » (c’est-à-dire eux aussi connectés) ainsi que les achats « intelligents » (c’est-à-dire pucés et interrogeables à distance, tel le paquet de café de votre marque préférée interrogé dans votre placard par un géant de la distribution).

Peut-on s’opposer à ces changements ? En théorie, non, pour la simple raison que ni nos compteurs électriques ni notre compteur à gaz ne nous appartiennent, ils sont la propriété de la commune ou de la communauté de communes. Pour les compteurs d’eau, ils nous sont loués, pour des tarifs lisibles sur nos factures et certes minimes, mais à des millions d’exemplaires.

Refus allemand et belge

Le bailleur en est soit la société (privée) délégataire du service public de l’eau (parmi les trois grands : Veolia, Engie-Suez, Saur), soit la commune en cas de régie municipale. Si bien que seule une délibération à l’échelle de la ville peut empêcher le remplacement de nos compteurs. À la fin juillet 2016, 230 communes ont voté une telle délibération (dont pour la plus grande, Caen, 110.000 habitants et habitantes). Une décision nationale de refus comme en Allemagne et en Belgique peut aussi faire l’affaire.

Certes, des voix comme celle de la Ligue des droits de l’homme se font entendre pour demander à la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil), autorité française de contrôle en matière de protection des données personnelles, de vérifier le respect du « pack de conformité » proposé par EDF en ce qui concerne le Linky ; et elles demandent un moratoire sur le déploiement actuel des Linky tant que des contre-feux concrets et efficaces ne sont pas mis en place. L’« intelligence service » est un piège malsain, refusons la surveillance et la marchandisation de nos vies.

Technologie, compteurs « intelligents », USA, Chine et Nouvel Ordre Mondial… La dictature technotronique en marche !

Posted in actualité, altermondialisme, canada USA états coloniaux, chine colonialisme, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 31 août 2016 by Résistance 71

Nous l’avons dit et le répétons ; il n’y a pas de solutions au sein du système. L’émancipation des peuples viendra par et pour eux-mêmes et personne d’autre. Inexorablement (si nous continuons à consentir..), la grille de contrôle planétaire des populations et le carcan technotronique se mettent en place… 

Arrêtons de consentir à notrer mise en esclavage permanent. Il suffit de dire NON ! ensemble !

¡Ya Basta!

~ Résistance 71 ~

 

« Un corps scientifique auquel on aurait confié le gouvernement de la société finirait bientôt par ne plus s’occuper du tout de science, mais d’une toute autre affaire… cette affaire serait celle de s’éterniser en rendant la société confiée à ses soins toujours plus stupide et par conséquent plus nécessiteuse de son gouvernement et de sa direction. […] La science a pour but unique d’éclairer la vie et non de la gouverner ! »
~ Michel Bakounine ~

 

La Chine veut faire perdre son droit de veto à la France par son projet de l’Union Europe-Russie pour lui imposer ses compteurs intelligents

Correspondant anonyme

Août 2016

L’ONU veut imposer les compteurs intelligents au monde entier. C’est l’objectif de la COP21. Elle veut pouvoir contrôler les appareils électroménagers, les maisons intelligentes de tous les habitants de la planète à distance.

Elle saura grâce aux compteurs intelligents et tous les objets connectés (micro-intégré, vidéo-intégré) qui suivront et seront connectés directement aux compteurs intelligents, tout sur le moindre détail de vie intime de chaque habitant de la planète.

Les télévisions intelligentes, les frigidaires intelligents, les ordinateurs intelligents, les radiateurs intelligents, les machines à laver intelligentes, les fours intelligents, tout sera connecté directement sans fil aux compteurs intelligents et tout sera contrôlé par l’ONU!

Même les matelas intelligents

http://laliterie.blogspot.fr/2013/05/les-nouveaux-matelas-intelligents.html !

De plus en plus de produits nécessaires à la vie quotidienne deviennent intelligents et connectés pour mettre chaque habitant de la planète sous contrôle total de l’ONU.

Ainsi tous les citoyens indésirables au Nouvel Ordre Mondial seront facilement éliminés et traqués grâce aux compteurs intelligents Big Brother.

La France a heureusement encore son droit de veto à l’ONU . Et c’est ce qui lui permet pour l’instant de s’opposer à l’ONU et à sa dictature des compteurs intelligents.

Ainsi grâce à cela, les Français peuvent légalement refuser les compteurs intelligents même si c’est fortement appuyé par les lobbys de l’Etat.

Mais malheureusement, la Chine veut faire perdre son droit de veto à la France.

Elle veut être le seul pays du monde à avoir individuellement le droit de veto à l’ONU et veut que tous les pays du monde soient équipés de compteurs intelligents.

La Chine a déjà lancé les compteurs intelligents dans son propre pays et veut finir d’ici 2020 comme en Europe des USA.
Ironique de voir que les USA et la Chine ont le même agenda de dictature. D’accord sur le programme, mais pas d’accord sur qui est pour être le chef du monde qui contrôlera tous les compteurs intelligents du monde entier à l’ONU!

http://www.electroniques.biz/component/k2/item/54350-la-chine-tire-le-marche-des-compteurs-d-electricite-intelligents

La Chine , lors du COP21, s’est posée en chef des nations à travers son président chinois Xi Jinping qui a dit: “Les pays développés devraient honorer leur engagement à mobiliser 100 milliards d’euros chaque année d’ici 2020 et fournir ensuite un soutien financier plus fort aux pays en voie de développement, a-t-il déclaré. Faire face au changement climatique ne devrait pas revenir à nier les besoins légitimes des pays en voie de développement de réduire la pauvreté et d’améliorer le niveau de vie des gens.“

http://fr.euronews.com/2015/11/30/cop-21-la-chine-rappelle-les-pays-developpes-a-leurs-devoirs/

En résumé, c’est à un appel à coloniser massivement les pays sous-développés: les pays riches construiront les compteurs intelligents des pays pauvres.

Et c’est toujours le fabricant qui est le mieux placé pour contrôler les appareils de ses clients à distance.

Quand on achète un produit de Google par exemple, on est espionné et colonisé par Google donc par les USA.

Quand on achète un produit Lenovo par exemple, on est espionné et colonisé par Lenovo, donc par la Chine.

« Dis moi qui a fabriqué ton compteur intelligent, et je te dirais qui te colonise et te contrôle. »

Les pays pauvres devront aussi rembourser les pays riches pour leurs compteurs intelligents à travers les factures que leurs états augmenteront et en donneront une part aux pays riches constructeurs.

Toujours l’esclave doit payer pour être esclave.
Et être esclave est la condition sine qua no pour avoir le droit de vivre dans ce monde dirigé par l’ONU.

C’est pareil en France, les factures augmenteront pour rembourser les compteurs intelligents d’EDF.

Donc La Chine, sous prétexte de punir les anciennes puissances impériales bellicistes France, Etats-Unis, Italie, Royaume-Uni, etc… et de protéger la paix mondiale, va retirer tous leurs droits de veto actuels à l’ONU.

La Chine sera alors le seul pays à avoir individuellement le droit de veto à l’ONU. Par conséquent, ce sera elle, le chef incontesté de l’ONU auxquels tous les pays du monde devront obéir.

Même les médias révolutionnaires de ré-information la soutiennent!
Car ils sont tous altermondialistes pro-chinois!
Ils sont faciles à reconnaître car ils ne font jamais une seule critique pour la Chine.

Au début, on croit que ce sont des vrais médias de résistance car ils dénoncent toutes les magouilles des USA qu’ils nomment la cabale.

Mais on s’aperçoit que quand on veut aussi mettre les magouilles de la Chine, tout est censuré sur leurs sites.

Ce sont des sites de vérité à sens unique.
 La vérité sur les USA on a le droit de le dire.
 Par contre, sur la Chine interdit. Sacrilège. Censure immédiate.

Pour eux, la Chine doit conquérir le monde, et donc d’abord le cœur des peuples en se présentant pour eux comme le sauveur de la paix mondiale absolu.

L’Union Européenne ou le projet de l’Union Eurasie (Europe-Russie) a été construit pour ôter individuellement à chaque pays européen tout pouvoir de veto à l’ONU au profit des USA ou de la Chine !

Mais c’est la Chine qui a été choisie par la City de Londres pour régner sur l’ONU

https://resistance71.wordpress.com/2015/11/04/nouvel-ordre-mondial-la-chine-adoubee-par-la-city-de-londres/#comments

Et c’est uniquement par le soutien massif des peuples que la Chine pourra s’installer définitivement à l’ONU, créer l’Eurasie des nations, l’Afrique des nations, l’Amérique(Nord-Sud) nations, Asie des nations et toutes ces associations de nations auront un droit de veto unique pour 50 ou 100 pays.

Ainsi en étant désormais le seul pays à avoir un droit de veto pour elle seule, sans le partager avec aucun pays, sans appartenir à aucune association des nations, même à l’Asie des nations, la Chine , nommée à juste titre « L’empire du Milieu » pourra imposer sa dictature mondiale en fliquant les chaumières du monde entier à travers les compteurs intelligents Big Brother.

Résultat: compteurs intelligents obligatoires pour tous! Et tous les fabricants des compteurs intelligents lui donneront la clé pour qu’elle puisse contrôler tous les compteurs intelligents du monde entier!

L’empire du milieu s’arroge ce pouvoir en appuyant qu’il est le pays qui a le plus efficacement combattu contre le terrorisme, le pays qui soutient le plus l’économie mondiale,et que les autres pays ont un passé trop belliciste et sont moins riches que lui, et que par conséquent, il est le seul qui soit qualifié pour avoir un droit de veto à l’ONU.

La Chine occupe déjà des postes de clé dans toutes les institutions mondiales !

http://reinformation.tv/nouvel-ordre-mondial-domine-chine-communiste/

Georges Soros l’a dit : C’est la Chine qui prendra la place des Etats-Unis dans le Nouvel Ordre Mondial. Les Etats-Unis ne servent plus à rien avec leur dollar défaillant, maintenant, ils doivent laisser leur place à la Chine.

voir sa vidéo ici:

https://fonzibrain.wordpress.com/2010/11/18/soros-la-chine-dirigera-le-nouvel-ordre-mondial/

La Russie s’est lancé sur les compteurs intelligents à la demande de la Chine, futur chef officiel de l’ONU qui sera le seul pays individuel à posséder un droit de veto pour elle seule :

La Russie a le projet de déployer les compteurs intelligents pour tous ses habitants Russes dans tout son pays de la Russie d’ici à 2030. source page 11

http://www.rvo.nl/sites/default/files/Final%20report%20DNV%20KEMA%20Market%20scan%20smart%20grids%20and%20smart%20meters%20in%20Russia.pdf

Et c’est la multinationale Russe Gazprom entre autres qui est chargé d’installer les compteurs intelligents de gaz en France !

« Gazprom, après avoir installé ses compteurs intelligents de gaz au Royaume-Uni, c’est au tour de la France de tester les compteurs intelligents de Gazprom. Depuis le 23 octobre 2010, Gazprom marketing & Trading France (GM&T), l’une des filiales de Gazprom, procède à l’installation de compteurs intelligents AMR (Automated Meter Reading) sur le territoire français.

http://selectra.info/Gazprom-lance-l-installation-de-compteurs-intelligents-en-France.html

Gazprom travaille avec GDF Suez et autres entreprises de gaz dans toute l’Europe

http://sputniknews.com/voiceofrussia/news/2013_06_21/Gazprom-and-GDF-SUEZ-to-study-the-possibility-of-expanding-the-Nord-Stream-6543/

En plus selon le Centre de recherche et d’informations indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques CRIIREM reconnu par le gouvernement lui-même qui lui a demandé un rapport

http://questions.assemblee-nationale.fr/q14/14-58435QE.htm

Les compteurs intelligents à gaz sont les plus dangereux car ils peuvent être considérés comme des bombes à retardement explosives !

Source citation du CRIIREM : « Les compteurs à gaz équipés de télérelevés sont à déconseiller, car les lieux où ils seront installés doivent être considérés comme des zones à atmosphère explosive (zones ATEX) en cas de fuite de gaz. De plus, l’installation de ces compteurs va encore entrainer la mise en place d’équipements supplémentaires, en antennes de réception et en répéteurs dont les émissions ne feront qu’augmenter le niveau de champ électromagnétique global dans les lieux de vie. »

http://www.criirem.org/autres-emetteurs/compteurs-telereleve-radioreleve

Et pour les compteurs intelligents d’électricité en France, c’est la partenaire de la Russie, Toshiba qui s’occupe de construire les compteurs intelligents Linky !

« la filiale nucléaire public Russe Atomenergoprom a fait une grande alliance avec la filiale public japonaise Toshiba. »

http://www.lesechos.fr/21/03/2008/LesEchos/20136-140-ECH_nucleaire—toshiba-negocie-avec-la-russie-pour-rivaliser-avec-areva.htm

Et c’est ce cher Toshiba qui est chargé de construire nos compteurs intelligents Linky espions en France pour fliquer notre consommation d’électricité !

« A l’issue d’un appel d’offre, Landis+Gyr, filiale du groupe Toshiba, a été choisie par ERDF pour fabriquer les compteurs Linky destinés à la première étape du déploiement en France. «

http://www.constructioncayola.com/reseaux/article/2014/09/05/94449/-toshiba-fabriquera-les-compteurs-linky-.php

Les entreprises chinoises investissent 20 millions dans l’institut de recherche d’Israel sur la robotique :

« les robots peuvent être utilisés comme agents de sécurité, pour conduire la voiture, pour faire le ménage à la place des femmes de ménage, s’occuper des vieux dans les maisons de retraite, interagir avec les visiteurs dans les parcs d’attraction, remplacer les fermiers et les agriculteurs, remplacer les assistants dans les salles d’opération des hôpitaux, assister les personnes handicapés, assister les soldats dans l’armée »

Les deux ministres de science d’Israel et de Chine ont ainsi signé un traité d’accord pour la recherche commune sur les compteurs intelligents, les villes intelligentes (smart cities), la nanotechnologie, la robotique, l’imprimerie 3D, la médecine.

Source du traité Israël/chine

Un directeur de recherche affirme qu’ils souhaitent réaliser la plupart de leurs ambitions compteurs intelligents, robots partout dans le monde, d’ici 2020. Encore 2020 ! Décidément on trouve cette année de l’agenda 21 partout !

A quoi cela sert que tout le peuple français est en train de lutter pour sa santé contre les compteurs intelligents, si tout cela peut être annulé par une décision de l’ONU ?

Il faut à tout prix empêcher l’Eurasie, le projet de la Chine pour faire perdre son droit de veto à la France !

C’est le seul moyen de garder nos victoires contre les compteurs intelligents acquises !

Agenda 21: Chasser les humains des villes, faire des campagnes des zones interdites. Tous les humains devront être enfermés dans des cages intelligentes appelés villes intelligentes, où chacun de leurs gestes et de leurs appareils ménagers qui les font vivre seront contrôlés à distance. Ils ne sont pas d’accord sur certains trucs, mais pour accomplir leur agenda 21, cela oui, pas de problème, on est les meilleurs amis du monde!

N’est-il venu à l’esprit de personne pourquoi tous les pays veulent finir les compteurs intelligents d’ici 2020?

C’est pour finir d’enfermer définitivement le monde entier dans sa cage intelligente avant 2021. C’est cela leur agenda 21.
 Installer la grille de contrôle du Nouvel Ordre Mondial.

Tous les altermondialistes révolutionnaires qui appellent à former l’Europe-Russie en s’appuyant sur la menace d’une troisième guerre mondiale que souhaite provoquer l’OTAN qui tient à garder son hégémonie en Europe à tout prix, ne comprennent pas qu’ils sacrifient par la suite, leurs propres compatriotes à la dictature des compteurs intelligents.

Oui l’OTAN est un problème ! Une grave menace contre la paix mondiale !
 Mais cela n’est pas une raison pour faire perdre la France son droit de veto en l’amenant dans l’Eurasie !

La solution de l’Eurasie est une solution de capitaliste !

Tous ceux qui soutiennent le projet de l’Eurasie soutiennent aussi le projet de l’Agenda 21 et sont complices du Nouvel Ordre Mondial absolu et de sa dictature à travers les compteurs intelligents !

La seule solution pour combattre à la fois l’OTAN (l’empire des USA) et la Chine (l’empire du Milieu), c’est le démantèlement de l’Europe toute entière et totale ! FREXIT, DEXIT, etc.…

Si La Chine et les Etats-Unis se disputent l’Europe.
Eh bien l’affaire est résolue !

Faisons démanteler l’Europe !

Sans bifteck à se disputer, les deux lions cesseront la dispute.

Le bifteck ayant disparu, on aura enfin la paix !

C’est l’Union Européenne qui est la pomme de discorde entre les deux puissances alors mieux vaut que tous les pays sortent libres.

Les peuples européens n’ont pas à payer de leurs vies les ambitions capitalistes des puissances économiques mondiales.

La Chine est la grande gagnante de l’ONU.
Donc c’est à son profit que la France et tous les autres pays même les USA perdront leur droit de veto.

C’est le trône de l’ONU qui est disputé par les élites mondiales et qui causent des tas de guerres dans ce monde.

Le roi qui aura le droit de s’assiéger au trône de l’ONU devra être aussi le roi du FMI, le roi de la finance, le roi militaire, le pharaon sur tous les domaines.

Les USA ayant perdu le domaine de la finance, la Chine le remplace désormais à l’ONU ;

le FMI adoube la Chine

https://resistance71.wordpress.com/2015/12/04/adoubement-de-la-chine-au-sein-du-nouvel-ordre-mondial-par-le-fmi/#comments

Les USA, la Chine, la Russie feront la même dictature des compteurs intelligents imposés à l’Europe et au tiers monde.

Et la preuve que ce n’est pas pour l’écologie qu’ils veulent rendre obligatoire les compteurs intelligents.

C’est pour fliquer les gens jusque dans leurs pauvres chaumières!

La France veut déjà utiliser les compteurs intelligents pour lutter contre la fraude sociale et équiper aussi tout le monde d’ici 2020( et oui on reconnait cette date):

« En vue de la mise en œuvre, de compteurs dits « intelligents », capables d’analyser le nombre d’occupants du logement et leurs heures de présence, le nombre de douches prises dans la journée, etc., cette technologie collecte une multitude d’informations très utiles pour les CAF.

Dans le cadre de cette « coopération », les fournisseurs d’énergies (gaz, électricité, eau…) ont obligation de transmettre, en cas de suspicion de fraude de la part de la CAF, toutes les informations relatives à la consommation énergétique du logement.

Grâce aux statistiques réalisées, il est ainsi possible d’aboutir à des conclusions ou d’obtenir des indicateurs plutôt intéressants.
Ces indications permettent aux CAF de valider ou d’infirmer l’existence d’une fraude aux allocations et d’enclencher un contrôle de l’allocataire.

La CNIL a autorisé le 13 janvier 2011 un traitement la mise en place d’un tel dispositif, géré par la direction des fraudes présente au sein de chaque Caisse Nationale. Ce traitement poursuit trois finalités.
 Il s’agit tout d’abord de faciliter la détection de fraudes lors des demandes de prestations ou des contrôles a posteriori. Le deuxième objectif est la transmission d’informations aux autres organismes et le dernier est l’établissement de statistiques. »

http://www.myprivacyspace.net/compteurs-intelligents-des-consequences-lourdes-a-la-consommation-denergie-excessive/

L’Italie a installé les compteurs intelligents, elle aussi, uniquement pour le contrôle social.
 L’Italie, aussi reconnait que ce n’est pas pour l’écologie, mais uniquement pour le contrôle Big Brother: « L’Italie, elle, l’a fait pour lutter contre la fraude. »

http://www.alterechos.be/alter-echos/compteurs-intelligents-la-belgique-avance-avec-prudence/

En Belgique aussi, ils ont tenté de faire une loi pour que les compteurs intelligents soient faits pour fliquer les gens. Preuve encore que ce n’est pas pour l’écologie.

« Pour lutter contre la fraude sociale, le gouvernement fédéral de Belgique entend s’attaquer aux domiciliations fictives en utilisant, de manière systématique, les données de consommation d’eau et d’énergie.

Lors de la précédente législature, il avait déjà été décidé qu’en présence d’indices de fraude, les inspections sociales pourraient obtenir des gestionnaires de réseaux des données de consommation, en vue d’établir que l’adresse renseignée par un assuré social est fictive et lui permet d’obtenir des allocations sociales plus élevées que celles auxquelles il a droit. »

http://www.lalibre.be/debats/opinions/analyser-les-donnees-de-consommation-de-tous-les-belges-pour-lutter-contre-la-fraude-sociale-mauvaise-idee-56d476753570e6ca6af37ed4

En Algérie aussi les compteurs intelligents, ce n’est pas pour l’écologie, mais uniquement pour la fraude sociale : « Lancement du compteur intelligent pour contrer la fraude »

http://www.liberte-algerie.com/actualite/lancement-du-compteur-intelligent-pour-contrer-la-fraude-248913

Autres inconvénients des compteurs intelligents :
« Un compteur intelligent va transmettre les données de consommation minute par minute. On pourra donc voir quand vous êtes chez vous, quand vous allez dormir, etc. Or, pour l’instant, aucune législation n’existe pour protéger le consommateur », explique la conseillère de la Creg.

Beaucoup de craintes existent également quant à un éventuel usage coercitif de cette technologie, les fournisseurs pouvant potentiellement contrôler à distance la puissance du compteur pour lutter contre les impayés. Elle pourrait donc fragiliser davantage le consommateur vulnérable et mettre en péril son droit à l’énergie. »

http://www.alterechos.be/alter-echos/compteurs-intelligents-la-belgique-avance-avec-prudence/

Même les énergies appelés généreusement open source fonctionneront avec les compteurs intelligents !

Elles sont appelées open source uniquement parce que ce ne sont pas des énergies polluantes mais énergies renouvelables comme solaire, éolienne, etc. Mais elles fonctionnent avec les compteurs intelligents qui sont dangereux pour la santé et la vie privée.

https://www.greentechmedia.com/articles/read/the-next-generation-of-open-source-based-smart-grid

Google est content de la COP 21 de l’ONU et travaille déjà comment exploiter les compteurs intelligents à distance et investit dans les industries de recherche de technologie chinoises

https://www.roboticsbusinessreview.com/google_invests_in_chinese_ai_company/

Google investit dans la recherche pour pouvoir utiliser les compteurs intelligents, exploiter les données de n’importe quel consommateur soumis au compteur intelligent et proposer des services.

Par exemple, il veut qu’un jour, si on ne trouve pas sa brosse à dent, il suffit de taper sur le moteur de recherche de google, où se trouve ma brosse à dent, et Google vous répondra.

Où qu’un gamin écrit :où est Maman ?
 et que Google répond : « d’après mes données de compteur, elle doit être sous la douche. »

Google saura et connaîtra chacun des gestes de tous les citoyens du monde à chaque seconde près grâce aux compteurs intelligents, et tous les objets intelligents qui suivront remplis de pleins de mouchards intelligents (vidéo intégré, micro intégré).
En savoir plus

http://www.piecesetmaindoeuvre.com/IMG/pdf/nous_sommes_le_gibier_linky_le_filet-2.pdf

Lenovo son concurrent chinois ne va pas se priver aussi d’offrir ses services moins chers pour les mêmes services de Google.

Rajout / mise à jour du 2 septembre 2016:

En 2014 « la Chine déjà championne du smartgrid »
http://technologies.lesechos.fr/seach/topics/Compteurs+intelligents

C’est le représentant de la Chine, Houlin Zhao, qui est directeur de l’Union Internationale des télécommunications (UIT) à l’ONU

https://fr.wikipedia.org/wiki/Union_internationale_des_t%C3%A9l%C3%A9communications



et qui est à l’origine du lancement du smart grid planétaire et des compteurs intelligents.

 « L’Union internationale des télécommunications (UIT) dirigé par le Chinois Houlin Zhao , agence chapeautée par l’ONU, vient de lancer le 18 Janvier 2016 un site communautaire World Smart City qui s’est fixé pour objectif de soutenir et accompagner les différents acteurs urbains dans le développement des « smart cities ».

Le concept de « smart city » permet de réunir les moyens technologiques et stratégiques nécessaires pour honorer les ambitions écologiques définies par la communauté internationale, notamment lors de la COP21. 

« La prise en compte du potentiel des villes intelligentes va de pair avec la prise de conscience suivante : introduire des éléments d’intelligence dans une ville existante, ou encore créer à partir de rien une ville intelligente.

C’est une tâche complexe qui nécessite de renforcer la coopération et d’harmoniser la prise de décision entre les différents acteurs de la ville et les organismes internationaux de normalisation […]. », déclare Houlin Zhao, secrétaire général de l’UIT, par voie de communiqué.
»

http://www.les-smartgrids.fr/innovation-et-vie-quotidienne/18012016,l-onu-lance-un-site-collaboratif-pour-developper-les-smart-cities-,1362.html

source
https://resistance71.wordpress.com/2016/08/22/vers-un-nouvel-ordre-mondial-eugeniste-nucleaire-ogm-dun-empire-fusionne-americano-chinois/#comments

Technologie et nouvel ordre mondial: Logiciel espion israélien pour pirater les iPhones…

Posted in actualité, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 30 août 2016 by Résistance 71

Une compagnie israélienne accusée d’avoir produit un logiciel espion pour iPhone

 

Chronique de Palestine

 

29 août 2016

 

url de l’article en français:

http://chroniquepalestine.com/compagnie-israelienne-accusee-espionnage-iphone/

 

 

Peter Beaumont – Un programme développé par une firme israélienne (NSO Group) et qui permet de transformer un iPhone en dispositif d’espionnage à distance (ou spyware), aurait été utilisé pour s’attaquer à des militants de défense des droits humains au Moyen-Orient.

Mise à jour logicielle d’urgence pour Apple

La découverte, annoncée ce jeudi, a incité Apple à émettre une mise à jour logicielle d’urgence pour bloquer l’attaque.

La société considérée comme responsable du programme – une start-up mise en place par d’anciens membres de l’unité 8200 et qui développe de la surveillance électronique pour le compte de l’armée israélienne – a refusé de nier qu’elle était à l’origine du spyware.

Le trou de sécurité aurait pu rester ignoré et non corrigé, s’il n’avait été découvert par un opposant politique harcelé aux Émirats Arabes Unis. Le spyware, qui a été développé légalement, a été identifié par le Citizen Lab de l’Université de Toronto, après qu’Ahmed Mansoor, qui dans le passé a été arrêté, torturé et interdit de voyager à l’étranger, ait envoyé au laboratoire un lien suspect qui lui a été envoyé dans un message texto. Il avait été précédemment la cible de tentatives d’intrusions (hack).

Citizen Lab a identifié le gouvernement des Émirats Arabes Unis (UAE) comme étant « l’opérateur probablement à l’initiative de l’attaque » et a tracé l’origine du spyware jusqu’à la société israélienne NSO Group, qui produit et commercialise des logiciels d’espionnage pour divers clients dont des gouvernements étrangers.

Une société issue de l’armée d’occupation et qui contribue à la prolifération des outils d’espionnage

Le directeur général de NSO, Shalev Hulio – qui a servi dans l’unité sinistrement connue sous le numéro 8200 – a renvoyé les questions à son porte-parole Zamir Dahbash, qui a déclaré que la société « ne peut pas confirmer les cas particuliers » figurant dans les rapports.

Dahbash a déclaré que NSO a réalisé, dans le cadre des lois israéliennes à l’exportation, des ventes avec des gouvernements qui ont ensuite exploité le logiciel. « Les accords signés avec les clients de l’entreprise exigent que les produits de la société soient utilisés d’une manière légale. Plus précisément, les produits ne peuvent être utilisés que pour la prévention et l’investigation des crimes ».

Les agences gouvernementales israéliennes et les entreprises technologiques privées ont activement investi dans la « guerre cybernétique, » pour à la fois espionner et lancer des attaques logicielles. Certains de leurs employés se sont vantés dans le passé de disposer de quinze ans d’avance sur le reste du monde.

Mais ce lien étroit entre les unités cybernétiques militaires israéliennes et leurs anciens employés qui ont mis en place des startups ou qui développent ce type de technologie dans le secteur privé, a soulevé des inquiétudes sur le fait que certaines entreprises sont à l’origine d’une véritable prolifération des outils de guerre cybernétique.

Citizen Lab a identifié l’origine de l’attaque

Dans un communiqué publié jeudi, Citizen Lab – qui travaille avec Lookout, une société spécialisée en sécurité informatique – a décrit la tentative de piratage comme portant la marque d’un spyware précédent développé par NSO Group.

Selon Mansoor, des messages texto lui ont été expédiés sur son iPhone les 10 et 11 août, promettant « de nouveaux secrets » au sujet des détenus torturés dans les prisons des Émirats Arabes Unis s’il cliquait sur le lien indiqué. Au lieu de cela, il a a transmis ces liens aux chercheurs de l’université de Toronto.

« Nous avons identifiés les liens comme appartenant à une infrastructure d’exploitation reliée à NSO Group, une société basée en Israël et spécialisée en « cyber-guerre », qui vend Pegasus, un système légal « d’interception » sur les réseaux, et produit des spywares dans le cadre de contrats exclusifs avec des gouvernements », a déclaré Citizen Lab dans un communiqué.

« Une fois infecté, le téléphone de Mansoor serait devenu un espion numérique de poche, capable d’utiliser la caméra et le microphone de son iPhone pour espionner toutes les activités au voisinage de l’appareil, enregistrant ses appels WhatsApp et Viber, journalisant les messages de chat envoyés depuis son mobile, et traçant tous ses déplacements. »

Le marché des « interceptions légales » et particulièrement les outils de piratage gouvernementaux, sont depuis peu sous une surveillance renforcée et des révélations ont été faites sur leur utilisation avec des visées politiques par des régimes autoritaires.

Les chercheurs du Citizen Lab ont condamné ce qu’il ont appelé l’utilisation sophistiquée de « spywares légaux » développés par le secteur privé dans des démocraties mais vendus aux États en dépit des contrôles à l’exportation.

Les sytèmes Android et BlackBerry également infectés ?

Le secteur marketing de NSO a dit avoir également des produits destinés aux appareils Android et BlackBerry. Aucune version de leurs logiciels n’a été découverte comme infectée, ce qui indique que le spyware reste opérationnel.

Mansoor est un défenseur des droits de l’homme connu internationalement, et le bénéficiaire du prix Martin Ennals – parfois appelé « prix Nobel des droits de l’homme ».

Technologie et Nouvel Ordre Mondial: L’univers espion de Microsoft Windows 10… Une dimension jamais atteinte !

Posted in actualité, altermondialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 20 août 2015 by Résistance 71

Une seule solution: Boycott total du merdier Microsoft !…

–Résistance 71 —

Une analyse de trafic réseau de Windows 10 dévoile l’incroyable étendue de l’espionnage mis en place par Microsoft

Nikopik

13 Août 2015

url de l’article:

http://www.nikopik.com/2015/08/une-analyse-de-trafic-reseau-de-windows-10-devoile-lincroyable-etendue-de-lespionnage-mis-en-place-par-microsoft.html

On savait déjà que Windows 10 était un système d’exploitation pouvant collecter de nombreuses informations sur vos habitudes devant votre ordinateur. On savait aussi qu’il était possible de supprimer une partie de cette collecte en utilisant un logiciel Open Source plutôt bien conçu pour cet usage.

Mais il est maintenant clair que cela ne suffit pas du tout à réduire de manière significative l’étendue de l’espionnage mis en place par Microsoft quand on se penche sur l’analyse réseau qui a été faite par un spécialiste tchèque : les résultats sont bien au-delà de tout ce qui avait été annoncé et par Microsoft, et par les plus paranoïaques des geeks anti-Windows !

Il apparaît que l’étendue de l’utilisation du fameux Cloud au sein de Windows 10 transforme un peu plus cet OS en une sorte de terminal communiquant constamment avec les serveurs de Microsoft. Et le contenu des informations envoyées à ces fameux serveurs est parfois véritablement inquiétant, même si vous n’êtes aucunement paranoïaque.

Voici les informations collectées qui ont pu être identifiées en analysant le trafic réseau d’un ordinateur sous Windows 10 :

Tout le texte que vous tapez au clavier : tout ce que vous tapez sur votre clavier est en effet stocké dans des fichiers temporaires, envoyés toutes les 30 minutes à ces serveurs :

oca.telemetry.microsoft.com.nsatc.net

pre.footprintpredict.com

reports.wes.df.telemetry.microsoft.com

Nous sommes ici en présence de ce qui nous semble être un véritable Keylogger, un enregistreur de frappe stockant absolument tout ce que vous tapez sur votre clavier : informations confidentielles, mots de passe, identifiants bancaires, etc… Imaginez maintenant que ces informations sont envoyées et stockées sur les serveurs de Microsoft, où il pourrait leur arriver à peu près n’importe quoi ! Au-delà du risque qu’un gouvernement quelque peu orwellien puisse y piocher allègrement ce qu’il souhaite, les risques de piratage de ces données sont loin d’être inexistants… Et vous aurez beau utiliser le clavier virtuel de Windows 10 en espérant passer à travers pour certaines informations sensibles, mais les touches utilisées seront aussi collectées.

Les numéros de téléphone que vous tapez dans votre navigateur : une simple recherche sur un numéro de téléphone sur Internet déclenche un processus spécifique, transmettant le numéro tapé à une liste particulière de serveurs :

vortex.data.microsoft.com

vortex-win.data.microsoft.com

telecommand.telemetry.microsoft.com

telecommand.telemetry.microsoft.com.nsatc.net

oca.telemetry.microsoft.com

oca.telemetry.microsoft.com.nsatc.net

sqm.telemetry.microsoft.com

sqm.telemetry.microsoft.com.nsatc.net

La liste des fichiers vidéos et audio que vous possédez : effectuez une recherche locale (donc sur votre ordinateur, et non pas sur Internet) d’un nom de film populaire, et un processus se chargera de lister tous vos fichiers médias pour transmettre cette liste aux serveurs suivants :

df.telemetry.microsoft.com

reports.wes.df.telemetry.microsoft.com

cs1.wpc.v0cdn.net

vortex-sandbox.data.microsoft.com

pre.footprintpredict.com

A côté d’une telle arme de détection massive de piratage, la Hadopi fait bien pâle figure…

Un extrait de vos sessions Webcam : 35 Mo de données sont systématiquement envoyées aux serveurs suivant lorsque vous activez votre Webcam :

oca.telemetry.microsoft.com

oca.telemetry.microsoft.com.nsatc.net

vortex-sandbox.data.microsoft.com

i1.services.social.microsoft.com

i1.services.social.microsoft.com.nsatc.net

Une raison de plus pour ne pas considérer Windows 10 comme étant un système d’exploitation sûr pour faire vos sextapes privées, et ce même si vous n’avez jamais eu l’intention d’en partager le contenu sur Internet…

Tout ce que vous dites au micro est transmis à Microsoft, et ce même si Cortana, l’assistant à reconnaissance vocale de Microsoft, est entièrement désactivée et désinstallée. Imaginez combien il pourrait être facile d’identifier une personne à partir des échantillons de millions de voix collectées et envoyées aux serveurs suivants :

oca.telemetry.microsoft.com

oca.telemetry.microsoft.com.nsatc.net

vortex-sandbox.data.microsoft.com

pre.footprintpredict.com

i1.services.social.microsoft.com

i1.services.social.microsoft.com.nsatc.net

telemetry.appex.bing.net

telemetry.urs.microsoft.com

cs1.wpc.v0cdn.net

statsfe1.ws.microsoft.com

Il est aussi intéressant de noter que ce que Cortana collecte lorsqu’elle est activée est aussi retranscrit sous une forme textuelle et envoyé aux serveurs Microsoft suivants :

pre.footprintpredict.com

reports.wes.df.telemetry.microsoft.com

df.telemetry.microsoft.com

Si Windows est laissé sans activité pendant plus de 15 minutes, de larges volumes de données sont alors transmis à de nombreux serveurs MS, sans que l’on ne connaisse le contenu de ces données.

Il est intéressant aussi de noter que les blocages de ces serveurs via des modifications du fichiers HOSTS ne fonctionnent pas du tout pour éviter que les données collectées ne soient transmises à Microsoft. Le plus insidieux est que Microsoft affiche des messages d’erreurs lorsque la liste de ses serveurs est bloquée au niveau du fichier HOSTS, mais que les données sont toujours envoyées grâce au fait que Microsoft ait directement enregistré dans le code de Windows 10 les adresses IP de ses serveurs. Le blocage des serveurs via le fichiers HOSTS n’influence en rien le volume, la fréquence ou le taux des données qui sont transmises aux serveurs de Microsoft. L’affichage d’erreurs n’est ici qu’un trompe-l’oeil !

L’étendue des données collectées ici me laisse pantois. Je ne vais pas pouvoir continuer d’utiliser un système d’exploitation Microsoft pour mon usage personnel quand je constate à quel point ce dernier se permet de violer ma vie privée, il va donc falloir que je passe sous Linux. En espérant que la transition se fera en douceur…