Archive pour cambridge analytica Facebook MI6 mossad

Technologie, internet et Nouvel Ordre Mondial… Facebook ou la nouvelle tour de Babel (Dean Henderson)

Posted in actualité, altermondialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, presse et média, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 7 septembre 2018 by Résistance 71


Dossier Facebook

 

Facebook la nouvelle tour de Babel

 

Dean Henderson

 

23 août 2018

 

url de l’article:

https://hendersonlefthook.wordpress.com/2018/08/22/facebook-the-new-tower-of-babel/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

J’ai effacé mon compte Facebook la semaine dernière. Jill (NdT: l’épouse de Dean) a suivi hier. Les dégâts faits à la société par cette opération psychologique du Mossad qu’est Zuckerberg/Facebook ne peuvent même pas être mesurés. Ce qui se fait passer pour des “médias, réseaux sociaux” est en fait une méthodologie développée par l’oligarchie des bansksters pour déchirer les structures sociales existant de longue date.

Au travers de l’internet et de ces médias dits sociaux, notre confidentialité a été annihilée, nos véritables amitiés compromises et notre authenticité sacrifiée à l’autel de la mentalité cybernétique de ruche. Deux camps d’imbéciles ont été créés par des rabatteurs lucifériens.

Il y a ceux qui pensent que Trump est notre sauveur, que Q-Anon est vrai et que nous allons être bientôt émancipés de notre servitude à la classe des milliardaires. Le pire est le camp des libéraux, gardiens du dogme, des haineux politiquement corrects totalement intolérants, qui pètent les plombs à l’infini dès que le mot “Trump” apparaît sur leurs écrans de TV ou d’ordinateur.

Ceux qui n’ont pas accepté de manière enthousiaste cet emprisonnement mental et émotionnel dualiste et abrutissant sont bien peu nombreux et trop dispersés.

Une corporation appelée Crown Castle continue d’ériger dans le plus grand silence des tours/antennes 5G afin de renforcer et d’étendre la portée débilitante des drones, maintenant les sbires des contrôleurs banquiers babyloniens dans leur quête d’établir leur “ministère de la vérité” construit sur rien d’autre que des mensonges. Une autre entreprise GE (General Electrics) continue d’installer des “compteurs intelligents” dans nos maisons, tandis qu’elle remplace aussi les bonnes vieilles ampoules incandescentes avec les nouvelles ampoules fluo blanche remplies de mercure, tout ça sous couvert de “sauver l’environnement”.

Ces deux entreprises sont des agents de la couronne (City de Londres), travaillant officiellement pour la corporation de la City de Londres, la construction de la vieille noblesse noire, qui fut lancée par l’accord de la Magna Carta dans l’Angleterre du XIème siècle.

 https://hendersonlefthook.wordpress.com/2018/06/07/the-city-of-london/

L’assaut final sur l’humanité a commencé.

Pour faciliter leur victoire démoniaque les familles de sang utilisent les médias “sociaux” et l’internet de manière générale, comme une force de division qui crée le chaos, la désunion, la zizanie, les attitudes réactionnaires, la dépression nerveuse, l’isolation, le manque de confiance en soi, le manque de discernement, la violence et le mal pour le mal.

Ils sont littéralement en train de construire une nouvelle Tour de Babel. Ils se dépêchent, usurpant et déformant, détournant notre langue. Avec cela vient la destruction de la force de caractère et de la véritable intelligence.

Leurs chemtrails (épandages chimiques dans le ciel), leurs compteurs intelligents, la bouffe OGM (transgénique) et l’eau fluorée rendent simplement la construction de la tour bien plus facile. Lorsque les gens sont affaiblis physiquement et mentalement, ils prennent de mauvaises décisions. (NdT: comme par exemple de continuer de voter pensant que ça va changer quoi que ce soit ou de s’abrutir avec les gadgets disponibles…)

Il est grand temps pour tous les gens conscients de se lever contre la construction de cette nouvelle tour de Babel. Sortez de Facebook et de tous ces médias, réseaux sociaux, de ces “plateformes” (quel qu’en soit le sens). Il n’y en a pas une pour racheter l’autre, simplement parce que le modèle lui-même est fondé sur le mal. Coupez de manière significative votre présence sur internet. Appelez et rendez visite à vos amis, les vrais, vos familles, établissez une relation bien plus profonde avec le monde réel pas le virtuel. Passez du temps dehors, dans la nature. Prenez le soleil pour contrer les effets néfastes de la lumière blanche artificielle. Vous avez besoin de vitamine K pour penser comme il faut.

Nous devons abattre cette nouvelle Tour de Babel avant que tout le monde ne devienne complètement taré. Il est temps de monter la lutte à un niveau supérieur.

= = =

Lectures complémentaires:

Manifeste pour la Société des Sociétés

La_City_de_Londres_au_coeur_de_lempire

Que faire ?

petit_precis_sur_la_societe_et_letat

Publicités

Technologie et Nouvel Ordre Mondial: Le temps est venu de démanteler Facebook…

Posted in actualité, altermondialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 24 mai 2018 by Résistance 71

Notre dossier Facebook et réseaux sociaux

Nous tenons à préciser que Résistance 71 n’est pas sur Facebook, ni sur twitter. Aucun de nous ni nos enfants, ni nos familles immédiates n’utilisent ces saloperies. Comme pour tout, cela demeure un choix. C’est assez simple, il suffit de dire NON ! Il suffit de boycotter, il y a pas mal de choses à boycotter. C’est TOUJOURS une affaire de choix, de décision d’abord personnelle puis dans un élan de bon sens commun, collective.
~ Résistance 71 ~

« Quand on pense qu’il suffirait que les gens n’achètent pas pour que ça ne se vendent pas… » (Coluche)

 


facebook, Pentagone et CIA

 

Il est temps de démanteler Facebook

 

Al Manar repris de Strategica

 

23 mai 2018

 

url de l’article: http://french.almanar.com.lb/904330

 

Les mises en garde  concernant le réseau social connu sous le nom de « Facebook » n’ont jamais été prises au sérieux.

Certains de nos lecteurs croyaient, en toute bonne foi, que ces avertissements concernant ce danger existentiel à l’espèce humaine, émanaient d’une prise de position subjective, ou pire, un parti pris clairement opposé à la mainmise de ce réseau social dont l’origine réelle demeure inconnue du grand public.

La première mise en garde contre l’utilisation de cet « outil » nous a été adressée et exposée de façon brutale par des spécialistes dont l’existence même est officiellement niée par leur propres employeurs.

Quoique qu’il soit encore à un stade très primitif, le réseau social n’en constitue pas moins un danger réel aussi bien pour les individus que pour toute société organisée. Son évolution à moyen terme posera un danger existentiel à l’humanité.

Les récentes acquisitions de Facebook ont un objectif monopolistique. Sa sous-traitance pour des organismes opaques, poursuivant des agendas hautement politiques, idéologiques et sécuritaires, ne sont pas de nature à rassurer.

L’exploitation des mécanismes de l’addiction chez les humains,  l’altération de leurs perceptions et la création d’une façade de relations publiques mensongères (car passant sous silence la véritable genèse et les vrais fondateurs du réseau) confèrent à Facebook un pouvoir réel de nuisance.

Sur un plan purement politique, certaines faction de ce que l’on appelle l’Etat profond et des lobbies chargés de la promotion des  politiques néoconservatrices ou pour sortir du politiquement correct, pro-sionistes, tentent de propulser Marc Zuckerberg, le PDG par désignation de Facebook, le réseau social aux couleurs inamovibles du drapeau israélien, sur le devant de la scène politique mondiale en préparation de sa candidature éventuelle à la présidence américaine.

Les auditions médiatisées  de cet individu par des commissions du Congrès US et du parlement européen sous des prétextes de protection des données suite à l’émergence contrôlée et organisée du scandale de Cambridge Analytica dans le cadre d’une lutte politique sans merci entre différentes factions du système de gouvernance transnational, ne visent pas autre chose que de le lancer sur l’arène internationale en tant que futur jeune candidat-dirigeant.

Facebook est un outil d’espionnage à plusieurs échelles, allant de la sphère privée des individus à celle publique des organisations et des corporations internationales. Il n’en est qu’à ses balbutiements pour le moment mais il peut par exemple déjà suivre vos mouvements à la trace grâce à vos smartphones même si vous n’êtes en possession d’aucun profil sur ce réseau.

Pire, Facebook dispose désormais d’un programme secret s’intéressant au plus haut point aux discussions banales et anodines de personnes ordinaires pouvant tourner autour de la météo, d’états d’âme, de salutations, de bavardages sans objet précis, de débilités, des jurons, d’onomatopées, de certaines tournures idiomatiques et même des échanges d’émoticons. A première vue, cet intérêt peut paraître banal. En réalité, ces dizaines de milliards d’inputs sémantiques alimentent des algorithmes auto-cognitifs et il a été établi que certaines inférences issues de l’observation et l’exploitation des chats privés en Syrie ou en Iran par exemple déterminent la réussite d’une révolution de type hybride ou une ingénierie sociale visant une déstructuration des rapports sociopolitiques au bénéfice d’une intervention exogène. Ces mêmes outils sont en usage avancés dans la plupart des pays européens et sont à l’état de prototype dans des pays arabes dit modérés. A quelles fins? Génération spontanée des dissensions, élargissement des clivages existants, création de nouveaux moteurs de motivation autour de thématiques sociétales (exemple de la campagne pas si spontanée #metoo axée autour du harcèlement avec un décalage vers la guerre des sexes).

Facebook veut à court terme lutter et supprimer tous les comptes qu’il qualifie de faux. C’est à dire avec pseudonymes. Cette volonté de se substituer aux états-civils et des bases de données biométriques des Etats-Nation contemporains est l’un des objectifs prioritaires de Facebook.

Encore que tout ceci n’est rien par rapport à ce qui se prépare. Après avoir commencé à vous baratiner sur la promotion de l’amitié (cela rappelle trop un des pilier de la franc-maçonnerie toutes proportions gardées), Facebook a failli vous demander si vous voulez être ami (e) avec Israël. C’est du passé. Facebook ambitionne maintenant de savoir le fond de vos pensées et s’apprête à investir l’espace pour y placer en orbite des satellites rendant impossible une déconnexion du réseau quand ce dernier l’exige.

Beaucoup de personnes ne prennent pas trop au sérieux ces menaces. Jusqu’au jour prochain où un drone d’attaque armés de missiles Hellfire utilisera les banques de données de Facebook et se trompera d’objectif en mettant à mort des personnes pour leur pensées secrètes. Ce sera peut-être vous ou moi ou toute autre personne anonyme.

C’est pour cela qu’il faut démanteler sinon réduire l’influence de ce réseau social dont l’alliance avec Google et les autres majors de l’internet nous conduira tout droit et avec le sourire vers un totalitarisme plus terrifiant que tous ceux que nous (nous l’ensemble des humains) avons connu tout au long de notre histoire mouvementée.

Si j’ai un conseil à vous donner maintenant, c’est de quitter Facebook immédiatement. Aucun profil crée sur ce réseau ne peut être supprimé. Par contre on peut refuser que nos données ne servent de monnaie virtuelle à des corporations aux motivations peu claires et aux intentions pas du tout pacifiques.

Il est grand temps de démanteler ce réseau sous peine de condamner nos enfants à vivre dans un esclavage plus abject que celui que nous croyons concevoir.

 

 

Média, propagande, russophobie et Nouvel Ordre Mondial: Cambridge Analytica, Facebook, MI6 et Mossad…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, canada USA états coloniaux, colonialisme, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , on 29 mars 2018 by Résistance 71

L’opération d’intox de Cambridge Analytica par Facebook et le MI6

 

Dean Henderson

 

20 mars 2018

 

url de l’article original:

https://hendersonlefthook.wordpress.com/2018/03/20/cambridge-analyticas-facebook-mi6-psyop/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

S’il y a jamais eu une preuve de qui est derrière la manipulation constante de la géopolitique mondiale, c’est ce scandale émergeant impliquant Facebook et Cambridge Analytica. L’affaire dévoile le nœud gordien qui lie les services de renseigne,emt britannique et israélien aux banquiers de la City de Londres.

Cela fait longtemps que j’affirme que Mark Zuckerberg, le fondateur patron de Facebook et son entreprise sont des opération et opérateur du renseignement israélien du Mossad dont l’objectif est de collecter un dossier sur chaque personne sur cette planète tout en détruisant à la fois le tissu social nécessaire pour défier l’hégémonie bancaire, au moyen de la désinformation, de la division et du conflit de création et le bien-être émotionnel de l’humanité au travers d’une guerre psychologique savamment orchestrée.

Cambridge Analytica est une “firme de collecte de données informatiques” britannique, dont le logo est un cerveau tracé au moyen de vecteurs reliant des points entre eux. Elle fut créée de sa firme parente des Strategic Communications Laboratories (SCL ou Laboratoires Stratégiques de Communications) en 2013 afin de “participer à la vie politique américaine”.

Les universités d’Oxford et de Cambridge en Grande-Bretagne sont des incubateurs pour l’élite bancaire mondiale, produisant, tout comme Harvard et Yale aux Etats-Unis, la classe de gestionnaires pour les Illuminati.

Robert Mercer qui fut interne à l’entreprise Cambridge Analytica fut un des premiers pionniers de l’intelligence artificielle et est un des financiers importants de groupes de l’extrême-droite américaine tels que l’Heritage Foundation, le Cato Institute, Breibart.com et le Club for Growth. Il réside dans la mansion new-yorkaise appelée le “nid de la chouette”.

Mercer fut aussi le financier principal du Brexit via Nigel Farrage et le Parti Indépendant de GB. Alors que beaucoup voit le Brexit comme une émancipation de la tyrannie de l’UE, j’ai dit depuis longtemps que ceci fut orchestré par l’élite elle-même afin de cimenter l’alliance anglo-américaine et d’isoler la City de Londres et ses banques des régulations à venir de l’UE sur leurs sales petites affaires et activités. Mercer lui-même a été nommé directeur de huit firmes financières différentes, contrôlées par la Couronne (La Ctity) et basées aux Bermudes, firmes qui sont impliquées dans la fraude fiscale des Paradise Papers.

Une enquête récente sous couvert de la chaîne de télé britannique Channel 4 a révélé bien plus que des activités néfastes, ce qui fait passer Cambridge Analytica (CA) et Facebook pour de sales entreprises et une opération bien huilée des services de renseignement israélo-britanniques. En fait, tout ceci est une opération d’école dans sa conception pour montrer comment l’empire britannique pourtant de nos jours bien silencieux, gère toujours le monde en utilisant des couvertures israéliennes et américaines.

A environ 12 minutes dans l’entretien, le CEO de CA, Alexander Nix, est enregistré crânant sur le comment les entreprises britanniques souvent font “sous-traiter” le boulot à des firmes israéliennes car elles sont “très efficaces dans la collecte du renseignement”.

Le journaliste sous couvert de la chaîne 4 prétendait être un agent pour un client très riche espérant obtenir l’élections de certains candidats au Sri Lanka. Nix a dit au journaliste: “… nous avons l’habitude d’opérer sous différents moyens, dans l’ombre, et je suis impatient de construire une relation durable et secrète avec vous.”

Nix ensuite fait le malin au sujet de Cambridge Analytica et sa maison-mère SCL Group qui ont secrètement manipulé des élections dans plus de 200 pays dans le monde, incluant le Nigéria, le Kenya, la République Tchèque, l’Argentine et l’Inde.

CA utilise les pots-de-vin, les prostituées et de fausses identités pour fabriquer des résultats électoraux. Nix décrit les pièges à cul que sa firme met en place pour discréditer certains candidats quand elle envoie “des filles dans la maison du candidat à compromettre. Les Ukrainiennnes sont de très, très belles filles. Je trouve que ça marche très bien…

Ce n’est pas une coïncidence si une des plus grosses opérations du MI6/Mossad de ces dernières années fut le coup d’état ukrainien qui a amené le milliardaire Petro Porochenko et sa mafia au pouvoir dans ce pays. L’esclavage blanc est une des marques de fabrique du renseignement britannique, où la pédophilie est omniprésente.

La pirouette de mise en route effectuée par CA en 2013 a maintenant donné aux Illuminati un accès direct à la manipulation des élections présidentielles américaines de novembre 2016. Tandis que la City de Londres pousse pour la faux narratif du Russiagate, il apparaît maintenant que ce fut en fait la GB qui a mis en place et a fabriqué la victoire de Trump dans une tentative d’annihiler les résultats de la révolution américaine pour l’indépendance.

Ils l’ont fait en utilisant un “sous-traitant” israélien du nom de Facebook, qui a fourni les données à CA, tandis que le GCHQ surveillait la campagne de Trump pour être sûr que leur carte à jouer au plus tôt, celle de Trump, allait faire ce qu’on lui dirait de faire.

Mais CA ne faisait pas que tirer des données de Facebook. Des mémos récemment retrouvés révèlent qu’elle manipulait les données avec la parfaite connaissance de Facebook afin de “créer des états émotionnels planifiés et désirés” chez les utilisateurs.

Alors que Nix crâne dans l’entretien sur le fait que “nous venons juste d’injecter de l’information dans le système de circulation de l’internet et la regardons croître, on lui donne un petit coup de pouce de temps en temps… comme avec une télécommande. Ceci doit se produire sans que personne ne remarque rien, sans que personne ne se dise “ça c’est de la propagande”, parce qu’au moment où vous pensez que “c’est de la propagande”, la question qui suit directement est: “qui la répand ?” Beaucoup de nos clients ne veulent pas qu’on sache qu’ils travaillent avec une entreprise étrangère… souvent nous mettons en place de fausses identités et de faux sites internet, nous pouvons être des étudiants faisant de la recherche rattachés à une université, on peut être des touristes, il y a pas mal d’options et j’ai une grande expérience en ce domaine.

Ceci provient directement de la bouche du “sous-traitant” du MI6 britannique…