Archive pour COVID injections ARNm géniques mortelles

COVID-19, attaque bio-nano-technologique à IA sur l’humanité et la dernière PsyOp en date pour un enfumage des masses (Karen Kingston)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 18 janvier 2023 by Résistance 71

NPL_ARNm

Allons-nous nous laisser berner par la toute dernière opération psychologique / PsyOp des experts essayant de nous persuader de l’immunité légale de Pfizer et consorts ?

Mauvaise interprétation de la loi sur l’Autorisation d’Utilisation d’Urgence (AUU) et des contrats du ministère de la défense : comment les experts continuent de convaincre les Américains que Pfizer possède une immunité légale…

Karen Kingston

10 janvier 2023

Url de l’article original :

https://karenkingston.substack.com/p/will-we-fall-for-the-latest-expert

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Avez-vous remarqué que le flot incessant de ces “scoop infos patriotes” de nos experts de confiance sur les scandales régulateurs de l’approbation par la FDA des injections ARNm de Pfizer protègent tous Pfizer ? La dernière histoire en date provient de Sasha Latypova, disant que l’autorisation et approbation de la FDA était un “théâtre politique” fait sous le secret d’une opération militaire et donc que cela ne s’est pas vraiment passé. Rappelez-vous lorsque le Dr Malone nous a raconté que l’approbation de la FDA pour Pfizer était en fait pour BioNTech et non pas pour Pfizer et que c’était pour cela que cela ne s’était pas vraiment passé ?

Les “vaccins” à ARNm de Pfizer approuvé par la FDA le 23 août 2021 (NdT : appelé dès lors Comirnaty), ont brisé le bouclier immunitaire légal des injections Pfizer approuvés sous Autorisation d’Utilisation d’Urgence AUU. J’ai expliqué tout cela dans l’émission de Stew Peters le 25 août 2021 (https://rumble.com/vlod4c-wow-former-pfizer-employee-checkmate.-game-over.-we-win.html), mais d’autres experts furent fortement en désaccord et défendirent Pfizer, spécifiquement le Dr Robert Malone. Vous pouvez lire la couverture de l’immunité par R. Malone sans égard de l’approbation et de l’engagement de la FDA dans des activités post-marketing, ici : https://karenkingston.substack.com/p/big-pharma-and-biotech-can-not-elect et là : https://karenkingston.substack.com/p/why-lie-about-the-august-23-2021

J’ai regardé deux interviews de Sasha Latypova affirmant que parce que les produits en AUU sont des Contre-Mesures Médicales (CMM), tels les vaccins anti-COVID19, et qu’ils ne peuvent pas passer le processus d’approbation de la FDA et que l’autorisation de la FDA, processus de demande d’approbation initiale pour un nouveau médicament pour les vaccins anti-COVID19 fut juste pour “épater la galerie”. Ces affirmations sont fausses et propagande de désinformation pour essayer de convaincre que Pfizer et la FDA ont une immunité en béton armé contre ceux les accusant éventuellement d’avoir infligé intentionnellement des maladies, des infirmités et/ou la mort avec une arme biologique et qu’il n’y a absolument rien que le peuple américain puisse faire contre cela.

Ceci est ce qu’il faut retenir de la pirouette que Sasha a fait faire aux documents que j’ai préalablement partagés dans l’émission de Stew Peters en janvier 2021 dans un entretien révisant et analysant les contrats du ministère de La Défense (https://rumble.com/vtcugv-fda-broke-pfizers-eua-shield-liability-protection-gone-time-to-bring-down-t.html) ainsi que présentés sur mon site internet (https://karenkingston.substack.com/p/the-fda-approved-pfizer-to-manufacture)

Mais ne croyez pas un mot de ce que je dis, écoutez Clayton Morris introduire son résumé du “scoop de Sasha et de ses nouveaux documents obtenus”… (https://www.youtube.com/watch?v=ERvURcpg3JE)

“Un nouveau rapport scoop montre que le Pentagone, ministère de la défense a contrôlé le programme COVID-19 depuis le départ et que tout ce qu’on nous a raconté ne fut que théâtre politique afin de couvrir cette affaire, jusque dans le processus d’approbation des vaccins par la FDA. Ce ne fut que du théâtre, c’est à dire que des êtres humains furent essentiellement des accessoires. D’après des documents nouvellement obtenus, le Pentagone a utilisé une combinaison d’obscures autorisations d’approbation qui sont toujours en activité, incluant le PREP Act, la loi sur les AUU, qui ont protégé Big Pharma, les agences, les participants médicaux qui ont administré des vaccins non-réglementés de toute responsabilité et les ont protégés et ils ne sont en rien inquiétés de tout cela, leur responsabilité, ces nouveaux documents proviennent d’un ex-exécutif d’une organisation contractante de recherche.”– Sasha Latypova” – Clayton Morris

vaccins_enfants

At 6:47 mark in interview.

SASHA : Ce ne sont pas des vaccins, ce sont des contre-mesures médicales. Ils peuvent utiliser beaucoup de secret. Ils ne doivent pas être soumis à des essais cliniques. Ils ne sont pas requis parce que ces produits ne peuvent pas faire l’objet d’une enquête. C’est ce que dit la loi. Si ce sont des produits ne tombant pas sous le coup d’une enquête alors nous n’aurons aucune enquête. Voila comment ils arrivent à s’en sortir.

Ces déclarations sont mensongères sur le plan de l’argument légal. D’après la loi et les contrats, la contre-mesure médicale est un vaccin qui est sujet aux lois et/ou au système de demande d’agrément d’un nouveau médicament par la FDA. Dire que les essais cliniques n’existent pas parce que ils ne peuvent pas exister pour un produit qui fut autorisé comme contre-mesure médicale est soit intentionnellement mensonger ou juste simplement issus d’une ignorance la plus crasse qui soit.

D’après la FDA (https://www.fda.gov/media/97321/download), l’AUU n’est pas un substitut de recevoir un agrément de la FDA sous couvert d’essais cliniques régulés et ces essais faIts pour prouver sécurité et efficacité peuvent être menés en parallèle tandis que l’AUU est accordée.

Comme édicté dans la section III.C en regard des activités pré-AUU, une AUU n’est pas un substitut des efforts de développer le produit vers son approbation, incluant les essais cliniques faits pour déterminer si le produit est sûr et efficace pour l’usage qui doit en être fait. Lorsque c’est approprié, la FDA encourage les sponsors de faire et de proposer des essais cliniques contrôlés et appropriés qui peuvent être faits durant la réponse d’urgence soit en parallèle avec l’AUU ou en lieu et place d’AUU.

De par l’accord de fabrication de Pfizer du 21 juillet 2020 avec le ministère de la défense (DoD), la fabrication et le déploiement de 100 millions de doses d’un “vaccin candidat” est sujet à “un succès technique, clinique et réglementaire (FDA).” (https://www.hhs.gov/sites/default/files/pfizer-inc-covid-19-vaccine-contract.pdf)

Ceci veut dire que tandis que Pfizer fut contracté comme fabricant de 100 millions de doses, la réalisation de ce contrat et le déploiement de ces flacons vaccinaux sur la population américaine fut contingente de requis de la FDA séparés de tout processus, réglementation ou autorité de l’armée américaine.

Tandis que Pfizer avait une immunité en béton armé à 100% contre toute nuisance causée par son vaccin ARNm utilisé en UU, ce bouclier immunitaire est “séparé et distinct” de celui d’un produit à ARNm approuvé par la FDA. (https://www.fda.gov/media/97321/download)

Les produits à ARNm approuvés par la FDA sont soumis aux lois du Consumer Protection Act pour la nourriture et les médicaments et ne sont pas protégés par les clauses d’immunité du contrat de Pfizer avec l’armée américaine.

Verbatim depuis le FDA Industry Guidance document;

NdT : en clair et peu de mots, tout ceci veut dire que le pseudo-vaccin, vraie arme biologique de Pfizer / BioNTech approuvé par la FDA et appelé Comirnaty peut être soumis à des procédures légales civiles et criminelles… Les entreprises pharmaceutiques n’ont AUCUNE IMMUNITE LEGALE à ce sujet.

= = =

Lire notre page « Coronavirus, guerre contre l’humanité » mise à jour depuis 2019

« SRAS-CoV-2 / COVID-19 : l’attaque nano-bio-technologique à IA contre l’humanité » (Karen Kinston, compilation PDF de nos traductions)

resume

 

COVID-19 : guerre biologique contre l’humanité… Que s’est-il passé à Wuhan ? (Karen Kingston)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, ingérence et etats-unis, Internet et liberté, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 20 décembre 2022 by Résistance 71

 

KK_SPS
Karen Kingston on the Stew Peters Show

 

“Il est important de bien comprendre que les “virus à gain de fonction” ne sont simplement que des codes ARNm. L’ARNm n’est pas en elle-même une substance bio-synthétique, l’ARNm est un code de logiciel. Le SRAS-CoV-2 n’est pas un virus, c’est un code de logiciel programmé dans des nanoparticules.” (Karen Kingston)

COVID19 : Que s’est-il passé à Wuhan, quelques 7,5 milliards de personnes ont le droit de savoir

D’après EcoHealth Alliance, la COVID19 est une attaque biologique mondiale pré-plannifiée, qui a utilisé des “armes biologiques vaccins” à nanoparticules sous forme aérosol, mais fut décrite comme une pandémie “virale” par les Etats-Unis et les médias du monde.

Karen Kingston

15 décembre 2022

Url de l’article original :

https://karenkingston.substack.com/p/what-happened-in-wuhan-75-billion

Le lundi 12 décembre 2022, je fus interviewée dans l’émission de Stew Peters. A la fin de l’entretien, il me demanda un question très directe : “Que s’est-il passé à Wuhan ?”

Immédiatement, mon cerveau a commencé à se rappeler des douzaines de documents ainsi que les images de Wuhan diffusées par les médias et des vidéos de l’USAGM et de Voice of America (NdT : officines de la CIA)

Bien que ceci représentait le centre en retrait parfait dans la surface de réparation, but vide, je me suis loupée dans ma réponse.

J’ai donc contacté le producteur de l’émissions de Stew Peters hier et lui ai demandé si je pouvais revenir sur les ondes pour répondre directement à la question de Stew. Il fut très sympa de m’accorder de retourner dans l’émission et j’y ai donc fait la déclaration suivante :

“Les résidents de Wuhan et d’autres villes de Chine, d’Italie et des Etats-Unis furent les victimes d’une attaque biologique coordonnée par nanoparticules, une attaque aux nanoparticules qui utilise les mêmes nanoparticules (same nanoparticles) qui sont dans tous les “vaccins” COVID19 à ARNm. La plupart des victimes ont été infectées par des nanoparticules émanant d’une attaque directe par aérosol, par transmission de surface ou par contamination de la nourriture et des breuvages.

Les citoyens américains devraient être horrifiés d’apprendre que l’agence EcoHealth Alliance, le NIH (NdT : du Dr Fauci), le ministère de la défense et d’autres départements au sein de l’administration gouvernementale américaine (US government) se réfèrent aux Nano Particules Lipidiques (NPL) ou nanocarriers / nano-transporteurs, comme une technologie vaccinale pouvant délivrer une toxine, une arme chimique et/ou une arme biologique.

La proposition de l’EcoHealth Alliance à la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency du Pentagone) identifie clairement les armes biologiques à nanoparticules comme des protéines “spike”, des nanoparticules protéine spike qui sont des “vaccins de chauve-souris”. EcoHealth explique le plan de “vacciner” des résidents de villes sélectionnées de Chine ainsi que des résidents des Etats-Unis avec les “vaccins de chauve-souris” à nanoparticules protéines spike via une attaque aérosol, par transmission de surface, par contamination de la nourriture et des breuvages. Les objectifs des vaccins-chauve-souris à nanoparticules sont de supprimer le système immunitaire humain tout en transformant les êtres humains en porteurs de maladies mortelles.

La proposition à la DARPA fait état que EcoHealth Alliance demandera au CDC de “vacciner des chauve-souris vampires sauvages” aux Etats-Unis. L’armée américaine aura une appli de façon à pouvoir tracer toutes les “chauve-souris vaccinées”.

Il y a quatre points très importants qui doivent être exposés en regard de Wuhan, du SRAS-CoV-2 et de la COVID-19 :

  • Il n’y a pas eu de décès de masse par COVID19 en 2020. Beaucoup de gens sont tombés malades, certains très malades, certains oui sont même morts ; mais 99,99% ne sont pas morts. EcoHealth fait état que l’objectif des “vaccins à nanoparticules” est d’affaiblir les systèmes immunitaires ainsi les animaux (dont les humains) peuvent transporter des virus létaux sans en mourir. Les diagnostiques de COVID19 en 2020 furent des diagnostiques purement basés sur des récompenses financières et étaient frauduleux.
  • La COVID19 est provoquée par une arme biologique avancée à nanoparticules qui utilise la technologie ARNm pour stratégiquement détériorer et détruire les systèmes cardiovasculaires, neurologiques, immunitaires et reproducteurs. La COVID19 n’est pas provoquée par un virus que ce soit par gain de fonction ou de manière sauvage.
  • Finalement, les victimes qui furent initialement inoculées par l’arme biologique en 2020 ne furent jamais hautement contagieux, ni même  contagieux du tout. La première salve d’armes biologiques à nanoparticules ne contenait pas de codes ARNm. Ces armes furent des “balles à blanc”. Il y avait aussi plus de 200 séquences ARNm du SRAS-CoV-2 au début de 2020. Le virus ne fut jamais isolé parce que de multiples séquences ARNm furent lâchées dans la nature. Au ground zero du marché de Wuhan, les 9 patients qui furent utilisés pour séquencer le SRAS-CoV-2 n’ont pas eu de séquences conformes. Il est scientifiquement impossible pour un virus de muter à une telle vitesse.
  • En ce qui concerne les injections, le sergent Jason Murphy du corps des Marines des Etats-Unis, déclare dans sa lettre que quand les victimes sont injectés directement avec des nanoparticules ARNm dans le sang, cela a pour effet de les transformer en laboratoires d’armes biologiques à gain de fonction qui les rend aussi capables de contaminer d’autres personnes.

Des détails soutenant ces déclarations peuvent être trouvés dans le document de l’EcoHealth Alliance au DARPA et sont corroborées par des publications peer-reviewed en ce qui concerne les attaques en Chine, en Italie et aux Etats-Unis, ainsi que par des publications scientifiques et des documents des fabricants en regard de la technologique à nanoparticules, incluant les brevets enregistrés.”

Note: Il est important de bien comprendre que les “virus à gain de fonction” ne sont simplement que des codes ARNm. L’ARNm n’est pas en elle-même une substance bio-synthétique, l’ARNm est un code de logiciel. Le SRAS-CoV-2 n’est pas un virus, c’est un code de logiciel programmé dans des nanoparticules.

Les nanoparticules d’ARNm peuvent induire des mutations génétiques étrangères permanentes dans le génome d’une espèce. La technologie à nanoparticule ARNm est utilisée pour induire des maladies auto-immunes irréversibles chez les animaux et pour créer des espèces hybrides, des virus aux bactéries aux plantes et animaux en passant par les êtres humain et l’IA.

Entre les mains de malfaisants qui ont accès aux ressources et à des systèmes d’infrastructures dont dépendent toutes formes de vies, les NPL d’ARNm sont capables de mener une espèce à l’extinction en un an, ce incluant l’espèce humaine.

Dans le contexte de la Proposition DARPA, les codes ARNm font parties de programmes de logiciels pour la technologie des NPL de protéine spike. Après que les nanoparticules aient détourné les cellules du corps humain (par absorption), ces nanoparticules sont capables de modifier génétiquement les cellules avec leurs codes ARNm programmés pour transformer les cellules humaines en des usines à fabrication de “protéine spike” toxiques.

* Les documents d’EcoHealth Alliance dont il est fait référence dans cet article peuvent être trouvées sur Project Veritas.

ARNm_myocardite

Ci-dessous, l’analyse et documents (voir article original en anglais) confirmant l’attaque planifiée, bien coordonnée aux armes biologiques à Wuhan en Chine et aux Etats-Unis.

EcoHealth Alliance réfère les armes biologiques à nanoparticules ARNm pour protéine spike comme étant des “vaccins chauve-souris” dans la proposition à la DARPA du Pentagone du 24 mars 2018

D’après la proposition d’EcoHealth Alliance à DARPA, son spécialiste Ralph Baric (qui a reçu plus de 100 millions de dollars de financement pour le gain de fonction du NIH au travers de lUniversité de Caroline du Nord, Chapel Hill, EcoHealth et al.) a mené l’équipe de scientifiques d’EcoHealth dans sa recherche et sa création de protéines spike de SRAS-CoV-2, les transformant en armes biologiques et qui les ont incorporées dans des nanoparticules (ARNm).

“Nous développerons des protéines spike recombinantes depuis des virus SRAS-CoV connus (SRAS-CoV-2)… reconstruction des trimères de la “spike”… les incorporer dans des nanoparticules.

D’après les documents et graphiques d’EcoHealth et de DARPA, la description de “vaccins de chauve-souris à nanoparticule de protéine spike” correspond presque parfaitement à beaucoup d’images et de descriptions des NPL ARNm des injections anti-COVID19. (Ainsi qu’aux images des protéines spike publiées par les médias et sur internet)

Bizarre, vous avez dit bizarre ?…

= = =

Karen Kingston sur Résistance 71

Notre page constamment mise à jour depuis 2019 : « Coronavirus, guerre contre l’humanité »

 

Lire_diffuser_sans_moderation

Arrêtons de protéger les criminels génocidaires responsables de l’hécatombe ARNm COVID19 en appelant ces injections de leur nom véritable : ARMES BIOLOGIQUES (Karen Kingston)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, guerres hégémoniques, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 9 décembre 2022 by Résistance 71

 

vaxpoison1

 

Le fait d’appeler les injections ARNm “vaccins anti-COVID19” au lieu d’armes biologiques, nous protégeons des criminels

Karen Kingston

6 décembre 2022

Url de l’article original :

https://karenkingston.substack.com/p/by-calling-mrna-injections-covid

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Cet article fait suite à celui-ci de Karen Kingston que nous avons publié hier 7 décembre 2022 :
https://resistance71.wordpress.com/2022/12/07/lire-les-brevets-et-documents-sur-la-technologie-arnm-utilisee-dans-les-pseudovax-covid19-et-convenir-quil-sagit-bien-darmes-biologiques-de-destruction-massive-karen-kingston/

Des millions d’adultes et d’enfants innocents ont été soumis à des expériences perverses et cruelles et ont été assassinés durent l’holocauste de la seconde guerre mondiale, parce que des fonctionnaires locaux en Allemagne et en Europe ont accepté d’assister dans l’assassinat de leurs concitoyens, tout en défendant simultanément leurs actions haineuses et les tyran auxquelles ils obéissaient. Les autres membres de la communauté qui pensaient être à l’abri de la cruauté des tyrans avaient trop peur ou étaient trop apathiques pour se lever contre leurs gouvernements et leurs leaders. Cela vous semble t’il familier ?…

Le pire crime de l’histoire de notre nation est en train de se commettre maintenant (NdT : pas d’accord, connaît ton histoire Karen… second derrière le génocide des populations amérindiennes, juste un rappel, pas de “compétition victimaire” évidemment…), en notre présence. Adultes et enfants sont blessés, incapacités et tués en étant psychologiquement manipulés et forcé à participer à une haineuse expérience mondiale en étant injectés avec une technologie militaire d’arme biologique à ARNm, ce sous le couvert d’un soi-disant vaccin anti-COVID19.

Un vaccin à ARNm n’existe pas. Arrêtez de l’appeler de la sorte. L’ARNm est et a toujours été partie de la catégorie technologique de transformation génétique. Cette technologie est utilisée pour inventer de nouvelles espèces (des virus aux plantes, aux parasites hybrides en passant par les animaux…) Cette technologie crée des maladies auto-immunes, provoque des cancers et sert à développer des armes biologiques militaires. (military-grade bioweapons)

Les technologies de transformation génétique à ARNm sont l’objet de recherches et de développement depuis plus de 40 ans, elles ont mené bien des entreprises à la banqueroute et n’ont absolument jamais été approuvées par la FDA pour quoi que ce soit avant cette affaire de COVID-19 parce que ces technologies n’ont rien de bénéfique pour les humains et leur santé, elles ne provoquent que dégâts, blessures, maladies et mort.

D’après le 18 USC 175, les technologies à ARNm sont la définition littérale, verbatim d’une arme biologique.

Une arme biologique est un agent biologique quel qu’il soit (ARNm), une toxine (WIV spike S-2P) ou un système de livraison, de transfert (outil/NPL/vaccin) qui n’a aucune justification raisonnable pour une recherche prophylactique ou protectrice bona fide, ou autres buts paisibles.”

La technologie ARNm est une technologie de transformation génétique. Elle peut être utilisée pour des objectifs de mutations génétiques. D’après le NIH, la cause de mort soudaine inexpliquée chez les enfants peut être expliquée par des mutations génétiques. Spécifiquement, “les chercheurs se sont focalisés sur 137 gènes associés au cœur ou des désordres provoquant des convulsions, les deux pouvant déclencher une mort soudaine.

Nos hauts-fonctionnaires de la santé et les leaders de l’industrie pharmaceutique dans la recherche sur l’ARNm ne sont en rien surpris que les enfants et les jeunes adultes souffrent d’inflammation massive du myocarde, de convulsions et de mort soudaine, Ceci fait partie des effets secondaires horribles mais connus de la technologie ARNm. C’est pourquoi cette technologie n’a jamais été approuvée pour utilisation sur les humains dans les 40 années de son histoire.

cocktail_bill

Appelons ces injections à ARNm des armes biologiques ou des armes de destruction massive, mais pas des vaccins. Ces injections ne préviennent en rien les maladies, cela n’a jamais été leur fonction. Ces injections anti-COVID19 ont été conçues pour provoquer des maladies, des blessures graves et la mort ; Pfizer, Moderna, Johnson & Johnson, les HHS, la FDA, Le CDC, le NIH et tous les officiels gouvernementaux et les experts de santé le savent pertinemment.

Des enfants innocents meurent. Des femmes enceintes ont leurs bébés assassinés dans leurs utérus, des athlètes professionnels souffrent de graves problèmes cardiaques et de crises cardiaques sur le terrain de jeu, des pilotes de ligne deviennent incapables de voler en cours de vol, certains meurent aux commandes de leurs avions ; de jeunes adultes deviennent infirmes à vie ou meurent soudainement, ce, à travers les Etats-Unis. Les blessures, maladies et morts causées par les injections à ARNm ne sont pas des “effets secondaires”. Ce sont des conséquences voulues, intentionnelles, délivrées par une arme biologique de niveau avancé.

Afin que les criminels soient tenus pour responsables, il est particulièrement critique que nous et nos experts en qui nous avons confiance, soyons capables d’articuler clairement et de documenter comment les injections ARNm anti-COVID19 ne remplissent en rien la définition d’un vaccin et que ces injections sont des armes biologiques utilisées contre nous.

Intended Consequences est un bon commencement.

Take Down COVID-19

Le vérité dérangeante est qu’on nous a menti, que nos leaders nous ont trahi, y compris certains que nous avons adorés. Toutes les institutions de cette nation, de la Maison Blanche et des agences fédérales de santé  en passant par nos gouverneurs, maires, membres de conseils municipaux et même des membres des services de santé publique, nos employeurs dans les grandes largeurs, les membres des comités scolaires sont touchées et mentent. Si vous questionnez le comment savoir si un fonctionnaire ou même votre employeur ou votre école, sont des alliés du peuple américain et de nos enfants, il y a un très simple défi à leur donner :

Demandez aux fonctionnaires et élus locaux de supprimer la COVID-19 Take Down COVID-19.

Appelez les gouverneurs, les ministres de la justice, les maires, direction d’école, des collèges, universités, aux personnels de santé, aux centres de santé publique et privée, aux entreprises, églises, paroisses etc de :

Faire une déclaration publique disant que les “vaccins” contre la COVID19 à ARNm causent des maladies et la mort et doivent être stoppés, interdits immédiatement.

D’arrêter immédiatement tous les tests COVID19 (RT-PCR etc…), les traitements expérimentaux et les injections ARNm.

De rejeter et se stopper tout financement des programmes COVID19

“Appelez les officiels à criminaliser la promotion et l’administration de ces injections ARNm.”

Les gouverneurs (NdT: préfets en France) ont le pouvoir de rejeter la déclaration des HHS disant que le SRAS-CoV-2 est une menace pour la santé publique et la sécurité nationale et de criminaliser les AUE des produits anti-COVID, les tests, les injections ARNm. Les ministres de la justice des états ont le droit et le pouvoir de faire saisir ces stocks d’injections ARNm et de les faire détruire.

Demandez qu’ils le fassent !

= = =

Lire notre page « Coronavirus, guerre contre l’humanité »

 

COVID19 / ARNm holocauste :

faucheuse1

CoVax1

Lire les brevets et documents sur la technologie ARNm utilisée dans les pseudovax COVID19 et convenir qu’il s’agit bien d’armes biologiques de destruction massive (Karen Kingston)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, documentaire, guerres hégémoniques, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 7 décembre 2022 by Résistance 71

 

KarenKingston1

 

Sommes-nous tous d’accord maintenant pour dire que ces injections ARNm anti-COVID19 sont des armes biologiques…

Quand est-ce le bon moment pour informer les Américains (et le monde) qu’ils ont été soumis à une guerre psychologique et biologique par leurs propres gouvernements sous le couvert de santé publique et de sécurité ?

Karen Kingston

5 décembre 2022

Url de l’article original:

https://karenkingston.substack.com/p/do-we-all-agree-that-the-covid-19

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Article suite de Karen Kingston:
https://resistance71.wordpress.com/2022/12/09/arretons-de-proteger-les-criminels-genocidaires-responsables-de-lhecatombe-arnm-covid19-en-appelant-ces-injections-de-leur-nom-veritable-armes-biologiques-karen-kingston/ 

“Qu’y a t’il dans les injections ARNm ?” Fut une des questions les plus posées en 2021. Le 28 juillet 2021, j’ai été interviewée par Stew Peters pour répondre à cette question.( July 28, 2021) Pendant l’entretien, j’ai mis en évidence le contenu des brevets des vaccins ARNm anti-COVID19 et la documentation des fabricants démontrant que ces injections à ARNm étaient des armes biologiques éditant, transformant le génome et contenant des technologies électroniques de pointe (l’oxyde de graphème), qui ne pouvaient que causer des maladies, des handicaps et la mort. Après que l’interview fut diffusée, j’ai été contactée par nos leaders du mouvement et nous avons travaillé ensemble pour que ces injections ARNm anti-COVID19 soient rappelées, retirées de l’utilisation publique et criminalisées

Non, je plaisante. Voyez-vous, les preuves que j’ai présentées durant cet entretien (interview) n’étaient pas alignées avec le narratif alternatif 2021 sur la COVID-19. Ce narratif alternatif disait que “les vaccins anti-COVID19 sont sûrs et efficaces pour certaines personnes”, puis plus tard cela évolua pour dire que “cela devait rester un choix.

Je n’ai jamais cru au grand jamais que quiconque devait avoir le choix de se faire injecter, ou pas, ainsi que ses enfants, avec une arme biologique militaire. Une arme biologique qui utilise les technologies de transformation génique ARNm pour infliger aux personnes des dégâts permanents, des invalidités, de graves maladies et souvent causant une mort immédiate ou quasi-immédiate.

Je pense que si le peuple américain avait été correctement informé au sujet de ce que contiennent ces injections ARNm et avait été mis en garde que ces injections sont des armes biologiques militaires faites pour causer de graves maladies, des invalidités et la mort, les gens auraient illico demandé que ces injections soient retirées du marché et soient criminalisées dans chaque état des Etats-Unis.

Pendant mon entretien avec Stew Peters en juillet 2021, j’ai été on ne peut plus claire sur le fait que le peuple américain a été trompé et a été profondément trahi par ses leaders et toutes ces personnes d’influence auxquelles il faisait confiance. J’ai dit et répète que ces injections à ARNm anti-COVID19 sont des armes biologiques faites, conçues pour provoquer des maladies graves, des handicaps et la mort. (designed to cause disease, disabilities, and death)

… Ces injections à ARNm utilisées sous autorisation “d’urgence” sont non seulement le but de toute cette campagne de mensonges et de propagande pour terroriser les gens afin qu’ils se fassent injecter.. mais ces choses ne sont pas des vaccins, il n’y a aucun bénéfice pour votre santé si vous vous faites injecter. Les seules choses que ces injections puissent faire c’est vous rendre malade, invalide et vous tuer.” ~ Karen Kingston, Stew Peters Show, 28 juillet 2021 ~

En mai 2021, j’ai envoyé un courriel à des douzaines de médias, de gens d’influence, de médecins et de représentants politiques et de gouvernement. Je crois toujours en ce que j’ai écrit il y a plus de 20 mois de cela, à savoir que je pense que si quelqu’un ayant une expertise jetait un œil sur les documents de la FDA, sur les brevets et les recherches sur le “gain de fonction”, que j’ai inclus dans mon courriel aux médias etc, ces experts concluraient exactement de la même façon que je l’ai fait, c’est à dire que les injections à ARNm anti-COVID19 sont des armes biologiques utilisant une technologie de pointe avancée de nanoparticules lipidiques (NPL).

“Le plus important est l’attachement intitulé Brevet SM-102, qui est le brevet mondial pour la Nano Particule Lipidique ou NPL de l’ARNm, accordé par WIPO à Moderna le 6 août 2020. S’il vous plait, ayez un expert en recherche médicale sur les maladies auto-immunes analyser ce brevet et ceux mis en lien dans ce courriel. Je pense qu’ils concluront que ces injections ARNm sont des armes biologiques qui contiennent des virus OGM à gain de fonction et des toxines sous le couvert de vaccins thérapeutiques à ARNm combinés avec une plateforme ‘diagnostique / thérapeutique’ NPL. Par les dires même du brevet les NPL peuvent cibler des organes ou des systèmes organiques particuliers dans le corps, incluant mais n’étant pas limité aux systèmes reproductif, cardio-vasculaire, pulmonaire et du Système Nerveux Central (SNC), ayant la particularité de traverser la fameuse barrière hémato-neurologique (sang-cerveau).
– Karen Kingston, May 2021, 911 email to media, doctors, and government officials

L’information de ce que les injections ARNm sont des armes biologiques n’est pas nouvelle. La raison pour laquelle la plupart des gens ne sont pas au courant de cela n’est pas que le preuve de ceci n’est pas disponible ou pas fiable. C’est parce que nos experts scientifiques, médicaux et légaux ont décidé que “ce n’était pas dans leur meilleur intérêt” que de le dire aux gens, de dire qu’en fait ces injections à ARNm sont des armes biologiques.

En 2021, je fus conseillée par des experts que se référer précisément aux injections COVID19 comme des armes biologiques seraient trop pour les gens et serait aussi trop source de peur ; que les gens se fermeraient à l’info comme des coquillages. Ceci n’a aucun sens. Les Américains furent terrorisés à accepter de se laisser mettre en résidence surveillée, en confinement en mars et avril 2020 pour soi-disant contre-carrer les effets d’un virus mortel et duquel pourtant ils avaient 0% de chances de mourir.

La majorité du peuple américain a cru un mensonge fondé sur absolument aucune preuve, mais fondé exclusivement sur une propagande constamment répétée. Il est absurde de dire que ce serait “trop” que les citoyens soient informés au sujet de la véritable arme biologique prouvée causer mort et dégâts importants aux organismes. Que c’est “trop” de leur fournir une information et la preuve que les “vaccins” ARNm sont toxiques et que cette information pourrait de fait leur sauver la vie et la vie de leurs enfants.

En fin de compte, la raison pour laquelle certains de nos amis et de nos voisins ne veulent pas écouter la vérité au sujet de ces injections ARNm anti-COVID19, que ce sont en fait des armes biologiques, est parce que pas assez de gens sont enclins à leur dire la vérité. Les gens croient les mensonges parce qu’on leur répète encore et encore et encore, mensonges répétés par des personnes en qui ils ont confiance. C’est aussi simple que cela.

Imaginez ce qu’il se passerait si nos experts, leaders et autres plateformes médiatiques alternatives étaient aussi tenaces à couvrir toutes les preuves disponibles que ces injections ARNm sont de fait des armes biologiques, qu’ils ne le sont à vouloir arrêter l’obligation (pseudo)vaccinale ?

Ces injections à ARNm seraient empêchées de circuler, d’être distribuées et seraient criminalisées dans la plupart des états en quelques semaines…

“Jusqu’à ce que le peuple américain se révolte et dise “Assez est assez, Stop à cette vaste fumisterie !” Ils continueront de pousser leur agenda jusqu’à la destruction totale du pays. Ils s’en prennent maintenant aux enfants. C’est ce qui est encore plus triste et déchirant. Il n’y aura pas de postérité. Il n’y aura plus d’Amérique si les personnes en âge de procréer, hommes et femmes, deviennent stériles. Et les enfants sont le plus à risque des effets secondaires néfastes et de mortalité de ces injections, il suffit de regarder le nombre de myocardites et de problèmes cardiaques dans les jeunes groupes d’âge pour comprendre .” ~ Karen Kingston, Stew Peters Show, 28 juillet 2021 ~

En tant que chrétienne, je crois que mon devoir est faire la lumière sur la vérité. Je ne crois pas en le mensonge et la tromperie comme moyens de vérité et de justice. C’est pourquoi je ne suis jamais restée sur la ligne de démarcation entre le faux narratif COVID-19 et la vérité. Les injections ARNm sont des armes biologiques et doivent être identifiées et dénoncées comme telles de manière consistante, elles doivent être sorties de l’utilisation publique et criminalisées.

= = =

Lecture complémentaire :

Karen Kingston sur Résistance 71

Notre page “Coronavirus, guerre contre l’humanité” constamment mise à jour depuis 2019…

 

KK_SPS
Karen Kingston dans l’émission de Stew Peters

sinopeg1

toxic-contaminated-vaccine

COVID19, injections ARNm et génocide planifié, réalité quotidienne pour des millions de personnes mais l’oligarchie est en train de perdre la guerre biologique de l’injection… Ni oubli, ni pardon !… (Dr Joseph Mercola avec VT)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, média et propagande, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 22 novembre 2022 by Résistance 71

Raw-clot-samples-500
Les « caillots » qui tuent tant de personnes…

Les oligarques sont en train de perdre la guerre à l’injection anti-COVID (ARNm)

Massacre des effets secondaires aux injections ARNm

Dr Joseph Mercola

13 novembre 2022

Source: https://www.veteranstoday.com/2022/11/13/the-oligarchs-are-losing-the-covid-jab-war/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

NdT : VAERS est l’acronyme pour Vaccine Adverse Effects Report System ou Système de Rapport des Effets Secondaires des Vaccins

Pas besoin de dire que cela a été quelques dures années en termes de défense du droit à l’autonomie et à la liberté médicale. Des obligations vaccinales anticonstitutionnelles de ces injections dangereuses anti-COVID ont eu pour résultat la plus grande avalanche de blessures et maladies médicalement induites qu’on ait jamais vue. Comme expliqué par Fisher :

“Ce furent les parents des enfants vaccinés au DT-Polio qui lancèrent la campagne de sécurité sur les vaccins et le mouvement de consentement informé dans ce pays (USA), parce que vraiment, nous avons une dette de gratitude envers ces parents, ces m´´dessins et ces scientifiques qui au début du siècle dernier ont tiré la sonnette d’alarme au sujet des risques associés au vaccin contre a variole, un des vaccins les plus réactifs jamais utilisés, jusqu’à ces injections COVID à ARNm.

Les stats sur VAERS sur MedAlerts, qui est en service depuis 2003 a enregistré plus de 1,4 millions d’effets secondaires néfastes associés avec les injections anti-COVID19 et plus de 30 000 décès. Environ 15000 de ces rapports de décès proviennent des Etats-Unis, car le système VAER accepte des rapports depuis l’´´étranger. Dans les pays qui utilisent des vaccins américains.

Il n’y a jamais eu un vaccin qui a suscité autant de rapports négatifs, jamais… du moins depuis 1990 lorsqu’ils ont commencé à mettre en place le VAERS, qui ft crée sous la loi de 1986 du National Childhood Vaccine Injury Act.

Le VAERS fut un outil unique de contribution que nous, les parents d’enfants blessés par les vaccins, ont fait. Nous avons insisté sur un système de rapport d’effets secondaires néfastes centralisé des vaccins qui se devait d’être transparent et ouvert au public, accessible au public de façons à ce que le public puisse rapporter ces effets négatifs et pas seulement les médecins.

Ce 1,4 millions d’effets secondaires associés aux “vaccins” COVID enregistrés, sont le plus haut chiffre jamais rapporté pour un vaccin depuis 1990 et comprend environ la moitié de tous les rapports qui ont été enregistrés dans le système VAER depuis 1990. C’est une époustouflante statistique.

Quelque chose qui ne peut en aucun cas être nié, même s’ils essaient de la faire en disant “Oui mais tout ce qui est rapporté n’est pas forcément lié aux vaccins.” Bien sûr ils ne savent pas ce qui l’est et ce qui ne l’est pas. L’évidence que plus de la mpitié des rapports VAERS depuis 1990 proviennent des injections anti-COVID, de ces soi-disants “vaccins” est quelque chose qui ne peut être nié.”

censurescientifique

Mensonges et camouflages

Alors que les dégâts sont indéniables, basés sur les statistiques, les autorités sanitaires font toujours tout ce qu’elles peuvent pour nier les risques associés aux injections ARNm anti-COVID. Par exemple les U.S. Centers for Disease Control and Prevention se sont battus pendant 15 long mois pour éviter de devoir diffuser les données V-Safe. Ils ont fini par perdre la lutte et ont du publier les données confirmant ce que nous voyons sur le VAERS.

La FDA américaine refuse également de diffuser les rapports d’autopsies alors même que ces rapports peuvent être anonymisés. Ils ne veulent pas non plus publier des rapports et données anonymisés sur les myocardites qui sont particulièrement associées aux injections ARNm anti-COVID.

“Quand je regarde rétrospectivement les 3 dernières années de COVID, tout ce que je vois n’est que mensonges et falsifications de données, camouflage institutionnalisé”, dit Fisher. “Cela me brise le cœur. Nous avons essayé pendant bien des décennies de présenter des informations aux législatures des états, au gouvernement fédéral, au CDC, au NIH, à la FDA.

J’ai siégé au comité de conseil gouvernemental sur la vaccination les suppliant de regarder la science, le mécanisme biologique qui informerait réellement les législateurs  sur ce qui se passe vraiment dans le corps lorsque des vaccins sont injectés. Ils ont refusé de faire ce travail pour identifier les personnes qui seraient génétiquement, biologiquement, environnementalement à haut risque d’avoir une reaction aux vaccins.

Ils ont refusé de réformer le système que retirerait le mécanisme de déconsidération des problèmes de sécurité des HHS (Health and Human Services), qui a une responsabilité légale de développer des vaccins, de réguler les vaccins, de faire une politique vaccinale et de mettre en place un mécanisme de supervision de leur sécurité.

Il y a tellement de corruption maintenant dans le systèmes de vaccination de masse, parce qu’il a été détourné au profit de Big Pharma et parce que le Congrès des Etats-Unis refuse de prendre en charge la supervision de tout le programme de vaccination. Ils ont permis à Big Pharma de complètement détourner le système… Il y a eu des échecs tout a long de ce chemin, depuis 40 ans et plus, des échecs de gérer des conflits d’intérêt au sein même de ce programme de vaccination de masse…

Quand j’ai finalement compris après plusieurs décennies, qu’ils n’avaient absolument aucune intention de fixer le problème ni même d’apprendre ou d’essayer de trier les gens, qu’ils se foutaient en fait des blessures par “vaccins”, c’est alors que j’ai compris qu’il s’agissait d’un problème bien plus important que je ne l’avais originellement pensé lorsque j’avais juste étudié l’affaire du DT-Polio.

Ces partenariats public-privé qui ont été permis de se développer par le congrès, ont complètement corrompu le système. Vous ne pouvez pas avoir les mêmes personnes qui profitent du produit en charge de légiférer et de réguler et de mener la supervision sur la sécurité de ces mêmes produits.”

science_devoyee

L’auto-sacrifice obéissant est la nouvelle vertu

Fisher cite le rapport de la commission du (magazine) Lancet sur les “Leçons pour le futur d cela pandémie COVID19” et un éditorial complémentaire : “COVID19, le cas d’une pro-sociabilité”, tous deux publiés le 8 octobre 2022 dans le numéro du Lancet. Le rapport politise la réponse à la pandémie COVID et les deux essaient de définir ce que les auteurs appellent “pro-sociabilité”.

“[…] Une des choses sur laquelle ils focalisent est le fait que dans les sociétés qui sont plus individualistes comme les Etats-Unis et l’Europe et qui ont plus de libertés civiles, plus de respect pour l’individu, il y a eut désobéissance. Les gens ont protesté, les gens n’ont pas pu uniformément s’accorder sur le port du masque, sur les confinements et la vaccination.

Ils veulent de pouvoir et d’argent pour créer un quasi-gouvernement mondial emmené par l’OMS et les officiels de la santé publique. Je ne pouvais pas croire en lisant le rapport, qu’ils pensaient pouvoir s’en tirer avec tout ça. Tout est complètement politique, il n’y a rien de scientifique ni de médical là dedans.

Ils blâment tout le monde sauf eux-mêmes pour la réponse à la pandémie qui a ruiné les économies, qui a grandement la santé mentale et le statut éducatif des enfants et des adultes et qui a causé tant de dévastation…

Nous devons vraiment commencer à comprendre que ce qui s’est passé avec la COVID a bien plus à voir avec la politique et l’idéologie qu’un quelconque virus. Si vous regardez le Forum Economique Mondial / FEM / Davos, qui a appelé de ses vœux la Grande Réinitialisation de la société, c’est la même chose que ce qui a été dit dans le rapport de la commission Lancet.

Les auteurs de ce rapport parlent d’engager plus de psychologues du comportement et autres pour persuader les gens d’être plus obéissants la prochaine fois, c’est choquant.”

Une politique de santé fondée sur des assomptions et des mensonges

Des sondages montrent que maintenant la confiance en les fonctionnaires de la santé publique est sur le déclin, ce qui ne devrait être une surprise pour personne considérant comment ils ont fait la girouette sur leurs politiques et nié des faits pourtant faciles à prouver. Un des plus grands mensonges de toute cette campagne fut de fire que les injections SARNm anti-COVID empêcheraient l’infection et la transmission.

Tout le monde a assumé que ce serait le cas, came tous les autres vaccins ont été promus de la sorte. Seuls ceux qui ont lu les documents fournis dès le début par la FDA comme Fisher et moi-même, ont vu que les fabricants n’étaient en fait requis que de prouver une efficacité de 50% à prévenir d’une infection sévère au COVID et non pas d’empêcher l’infection et la transmission.

“Si vous regardiez seulement ça, vous auriez compris dès le départ, qu’ils savaient que les ‘vaccins’ n’allaient empêcher ni l’infection, ni la transmission.” Dit Fisher.

Ils ne l’ont jamais testé et sans tests, il ne peut pas y avoir d’affirmation en quoi que ce soit et pourtant c’est ce qu’ils ont fait. Ils ont affirmé que les injections arrêteraient la COVID, que vous ne seriez pas malades et que vous n’infecteriez pas les autres. C’était la seule chose derrière le passeport vaccinal. L’injection était le seul moyen de vous rendre sécure pour vous déplacer. Ils ont poussé ce mensonge à fond sachant pertinemment qu’il n’avait aucune base scientifique pour affirmer une telle chose.

Un autre moyen de déception du public par les autorités sanitaires fut de pousser à croire que les injections allaient fonctionner comme les vaccins traditionnels en changeant la définition même du vaccin. Un vaccin n’est plus quelque chose qui permet d’éviter l’infection et la transmission d’une maladie, mais c’est maintenant quelque chose qui “déclenche une réponse immunitaire”, qui peut prévenir, ou pas, une maladie.

Ils savaient très clairement ce qu’ils faisaient et ils ont développé une stratégie complète de tromperie du public de manière très variée.

Ils ont aussi faussement amené les gens à penser que les injections étaient bien plus efficaces qu’elles ne l’étaient en mélangeant le risque relatif et absolu. Alors que la réduction du risque relatif était autour de 95%, la réduction du risque absolu était de moins de 1%. Comme l’a noté Fisher, l’idée d’une immunité de troupeau induite par un vaccin et terriblement fausse, et on l’a sans aucun doute vu avec ces injections anti-COVID.

Amour_maternelle_Animaux_Versu

Le sacrifice moderne de l’enfant

Les Etats-Unis sont un des quelques pays qui ont poussé pour ces injections COVID létales et totalement inutiles sur les enfants. Heureusement, très peu ont été injecté dans ce groupe d’âge. Au 20 juillet 2022 environ 2,8% des enfants de moins de 5 ans ont reçu au moins une dose.

Ceci pourrait bien changer très bientôt car le comité  de conseil du CDC sur les pratiques d’immunisation a unanimement voté le 20 octobre 2022, d’ajouter l’injection COVID aux programmes de vaccination recommandée du CDC pour les adultes et les enfants.

Il y a environ maintenant environ 50% de la population américaine qui remet en question la vaccination et pas seulement celle anti-COVID. La méfiance est en train de déborder sur tous les autres vaccins. Le jour d’avant, le 19 octobre, le comité avait recommandé que l’injection COVID deviennent partie du programme de vaccination des enfants (VFC), programme fédéral qui paie la vaccination des enfants qui n’ont pas d’assurance médicale. Il est donc très clair que la FDA et le CDC n’ont aucune intention  de laver tout soupçon au sujet de ces injections ARNm. Ils ont peut-être mal calculé leur capacité de maintenir les gens sous hypnose. Fisher estime que quelque 50% de la population américaine maintenant remet en question la vaccination.

La censure a eu des conséquences mortelles

La vérité serait même plus étendue si ce n’était pour la super censure organisée par Big Tech au sujet des conversations sur la COVID et de ses injections qui ont eu sur les réseaux sociaux et das le débat public et qui critiquaient à la fois la politique et les lois mises en application. Oui, c’est ill´´gal et anticonstitutionnel pour des hauts fonctionnaires gouvernementaux de violer la liberté d’expression et de parole (1er amendement) et de censurer par procuration en utilisant des entreprises privées pour faire leur sale boulot, mais ils le font quand même :

“Une des rasons pour laquelle cette campagne eut tant de succès ces trois dernières années est parce qu’ils ont muselé toute dissidence… Il y eut un article publié par le mag Lancet en mars 2021, parlant de tous ces groupes anti-va qui critiquaient les vaccins anti-COVID et comment on devait les blâmer pour l’échec des pouvoirs publics à faire aligner les gens pour se faire injecter.

NVIC fut retiré de la toile en mars 2021 par Facebook et Instagram, ainsi que Twitter, puis par Youtube. Tous mes commentaires depuis une décennie, complètement effacés

Puis PayPal en décembre 2021 en pleine levée de fonds pour notre campagne de fin d’année, sans aucun avertissement, du jour au lendemain, bloqua tous les dons faits à NVIC, torpillant notre levée de fonds.

Nous fûmes retires des médias sociaux en 2021. Ceci met des bâtons dans les roues de ceux qui ont des expériences et des choses à dire de s’exprimer, de pouvoir communiquer sur la place publique. L’accès internet et la divulgation de l’information est la nouvelle place publique du XXIème siècle. Nous sommes bloqués de toute communication avec la majorité de gens ici aux Etats-Unis ou dans d’autres pays.”

gaulois_refractaires_baffe

Dans le monde entier, les gens se lèvent pour la liberté de santé publique

Mais malgré toute cette lourde censure, les gens dans le monde se réveillent sur ce qu’il se passe. Déplus en plus de gens commencent à comprendre que cette pandémie COVID n’a pas été quelque chose en réponse à une maladie infectieuse mais tout fut au sujet de la manipulation des esprits à accepter un Nouvel Ordre Mondial.

““Ce qui m’a réjoui le cœur ces dernières années fut de voir que des millions de personnes se sont levées sur les place publiques à Londres, Berlin, Rome, Amsterdam et dans tant de places dans le monde comme au Canada, les gens se sont levés pour la liberté, pour leur droit de s’assembler, d’avoir une liberté de parole et de pouvoir dire NON à un vaccin qu’ils considéraient trop dangereux.

Vous pouvez voir des rapports émanant de grandes universités que des médecins sont furieux de voir qu’une signifiante portion du public a osé se lever publiquement et se battre pour leur liberté. Ceci est un très bon signe pour nous. Cela veut dire que l’esprit de liberté souffle toujours dans les cœurs de tant de personnes dans le monde, que cet esprit n’est pas mort. Qu’il est toujours bien présent.

Ceci est quelque chose sur quoi on pet bâtir parce que ce que nous demandons est notre droit d7avoir une information complète sur tous ces produits pharmaceutiques et enfin d’être capables de prendre une décision libre puisqu’informée correctement. Tout acte médical doit être volontaire. Personne ne peut Dre à quiconque ce qu’il doit faire ou pas. Personne ne dit de ne pas faire de vaccins, mais de laisser les gens libres de le prendre ou pas de manière informée.

Je crois en un libre-marché, mais je pense qu’on ne devrait pas forcer des gens à prendre quoi que ce soit contre leur conscience, contre leur analyse intellectuelle d’un produit… Les gens ne devraient jamais être forcés de mettre leurs santé à risque s’ils pensent que ce qui est avancé peut les blesser… Le faire est une tyrannie, point barre.

Nous recevons des lettres de chefs de famille qui sont responsables de mettre le pain sr la table de leur famille et qui furent forcés à ce choix faussiez de se faire injecter… ou de perdre leur boulot et de ne plus pouvoir faire bouillir la marmite pour leurs familles. Il y a eu des familles en banqueroute.

En plus de toute cette censure et camouflage, ils veulent aussi museler quiconque amène ce débat. Si vous n’apprenez pas de vos expériences, vous répéterez vos erreurs. Voilà pourquoi des rapports comme celui de la commission Lancet sont dangereux. Tout ce qu’ils veulent est pouvoir toujours recommencer, qu’il y ait une même prochaine fois et forcer plus de gens à accepter tout ça au garde-à-vous.”

Bonnes nouvelles du champ de bataille législatif

Cette mise à jour n’est pas morose quoi qu’il en soit. Fisher nous donne aussi des bonnes nouvelles. A travers la pandémie, le NVIC a été instrumental à alerter les gens au sujet des projets de lois sur la vaccination COVID aux Etats-Unis, ce grâce au NVIC Advocacy Portal. C’est gratuit ! Et vous recevrez des informations sur les législations et projets de lois dans votre état.

[…]

D’autres signes d’espoir

Plusieurs des projets de lois contre lesquels le NVIC s’est opposé concernaient des projets volant des médecins persuadant des mineurs d’âge, aussi jeunes que 11 ans, de donner leur “consentement informé” à la vaccination sans le consentement ni même la connaissance des parents de ce fait. Washington D.C fut la seule juridiction qui fut capable de faire passer une telle dangereuse législation. Cette résistance est un autre signe encourageant.

“Excellente nouvelle”, dit fisher “une fois de plus cela montre l’éducation des législateurs d’état et cela montre qu’ils peuvent écouter leurs constituants. On peut considérer cela comme une bonne nouvelle.”

NdR71 : sur cette dernière remarque, nous ne partageons en rien son avis. Nous pensons que si les “législateurs” lèvent le pied c’est parce qu’ils sentent le vent du boulet qui se rapproche… Ils sauvent les meubles pour se préserver. Il n7y a absolument aucune confiance à avoir en des rouages institutionnels totalement corrompus par un système marchand tentaculaire qui n’a jamais vu l’intérêt général, mais ne vise qu’à satisfaire des intérêts particuliers qui à leur tour, le maintiennent en place. Cercle vicieux sans fin dont il faut prendre la tangente définitive.

Rappelons-nous toujours qu’…

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

Lire notre page : « Coronavirus guerre contre l’humanité »

Lire notre traduction (PDF) du livre de Robert F. Kennedy Jr : 
« Le véritable Anthony Fauci, Bill Gates, Big Pharma et la guerre contre la démocratie et la santé publique »

parasite_ivermectin

luc-montagnier-vih-sida-sars-cov-2-covid-19

Hommage vibrant d’un général de l’armée de terre française aux non-injectés COVID « Ce sont des super-héros » ! (Général Christian Blanchon)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, média et propagande, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 17 septembre 2022 by Résistance 71

 

Si on nous avait dit que nous publierions un jour le communiqué d’un générai de l’armée française, nous nous serions certainement quelque peu gaussés. Comme quoi le vieil adage “Fontaine….” Prouve toujours sa véracité.
Là, franchement, cela en vaut la peine. Nous représentons un petite portion des non-injectés (nous préférons ce terme, puisque les injections ARNm ne SONT EN AUCUN CAS DES VACCINS, comme s’accordent maintenant à le dire et le divulguer un plus grand nombre de personnels médicaux partout dans le monde), alors à ce titre : Merci Mr Blanchon pour cette reconnaissance et hommage vibrants !

Nous aurions néanmoins une question pour le général, la voici : Si vous aviez dû organiser l’injection obligatoire de force de la population française sur ordre de votre commandement, de l’Élysée, qu’auriez-vous fait ? Auriez-vous désobéi aux ordres et auriez-vous protégé la population de cette ignominie ? Et que ferez-vous si cet ordre vient finalement, car il n’est pas trop tard… Si le général lit ces lignes, il est le bienvenu à répondre aux questions en section commentaires…
~ Résistance 71 ~

 

GenChristianBlanchonHommage

 

Hommage aux non-vaccinés

Par

Général Christian Blanchon, Armée de Terre

Ils sont là, à vos côtés, ils semblent normaux, mais ce sont des super-héros.

Même si j’étais entièrement vacciné, j’admirerais les non-vaccinés pour avoir résisté à la plus grande pression que j’ai jamais vue, y compris de la part de conjoints, de parents, d’enfants, d’amis, de collègues et de médecins.
Les personnes qui ont été capables d’une telle personnalité, d’un tel courage et d’une telle capacité critique incarnent sans aucun doute le meilleur de l’humanité. *
On en retrouve partout, dans tous les âges, niveaux d’éducation, pays et opinions.
Ils sont d’un genre particulier ; ce sont les soldats que toute armée de lumière souhaite avoir dans ses rangs.
Ils sont les parents que tout enfant souhaite avoir et les enfants que tout parent rêve d’avoir.
Ce sont des êtres au-dessus de la moyenne de leurs sociétés, ils sont l’essence des peuples qui ont construit toutes les cultures et conquis les horizons.
Ils sont là, à vos côtés, ils semblent normaux, mais ce sont des super-héros.
Ils ont fait ce que les autres ne pouvaient pas faire, ils ont été l’arbre qui a résisté à l’ouragan des insultes, de la discrimination et de l’exclusion sociale.
Et ils l’ont fait parce qu’ils pensaient être seuls, et croyaient être seuls.
Exclus des tables de Noël de leurs familles, ils n’ont jamais rien vu d’aussi cruel. Ils ont perdu leur emploi, ils ont laissé leur carrière sombrer, ils n’avaient plus d’argent… mais ils s’en fichaient. Ils ont subi d’incommensurables discriminations, dénonciations, trahisons et humiliations… mais ils ont continué.
Jamais auparavant dans l’humanité il n’y a eu un tel « casting », nous savons maintenant qui sont les résistants sur la planète Terre.
Des femmes, des hommes, des vieux, des jeunes, des riches, des pauvres, de toutes races et de toutes religions, des non vaccinés, les élus de l’arche invisible, les seuls qui ont réussi à résister quand tout s’est effondré.
C’est vous, vous avez passé un test inimaginable que beaucoup des marines, commandos, bérets verts, astronautes et génies les plus coriaces n’ont pu surmonter.
Vous êtes fait de l’étoffe des plus grands qui aient jamais vécu, ces héros nés parmi les hommes ordinaires qui brillent dans l’obscurité.»

Christian Blanchon, général de l’armée française

Source :

Le message du Général Christian Blanchon rendant hommage aux non-vaccinés

NdR71 : cet hommage a été traduit en anglais et publié sur Veterans Today (VT), que nous traduisons et publions régulièrement.

French General pays Tribute to the AntiVax: “They seem Normal, but They are Superheroes”

Injections expérimentales OGM à ARNm anti-COVID : les effets secondaires néfastes sur les femmes enceintes (Dr James Thorp)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, documentaire, guerres hégémoniques, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 19 mai 2022 by Résistance 71

BigPharma1

Bien comprendre une chose : le but de cette escroquerie COVID19 est… la dépopulation planétaire à court et moyen termes. Ne pas voir les injections OGM à ARNm comme des « remèdes », mais comme un outil eugéniste, un sécateur de vies humaines…
~ Résistance 71 ~

Un médecin, le Dr James Thorp, parle des effets secondaires des injections ARNm anti-COVID sur les femmes enceintes

Epoch Time

5 mai 2022

source de l’article en français:
https://www.epochtimes.fr/jai-cours-deux-dernieres-annees-precedent-medecin-parle-effets-secondaires-vaccin-covid-femmes-enceintes-2015206.html

Le Docteur James Thorp est un médecin de 68 ans qui a publié de nombreux articles. Gynécologue obstétricien expert en médecine materno‑fœtale, il pratique depuis plus de 42 ans.

Lors d’une interview pour Epoch Times, le médecin a affirmé qu’il examinait chaque année 6 000 à 7 000 patientes enceintes à haut risque. Parmi ces femmes, il a constaté de nombreuses complications dues aux vaccins Covid.

« J’ai vu beaucoup, beaucoup, beaucoup de complications chez les femmes enceintes, chez les mamans et chez les fœtus, les enfants, la progéniture », a expliqué le Dr Thorp, « mort du fœtus, fausse couche, mort du fœtus dans le ventre de la maman ».

« Ce que j’ai vu ces deux dernières années est sans précédent. »

Il a constaté une augmentation du nombre de morts fœtales et d’issues défavorables de la grossesse associées à la vaccination contre le Covid‑19. Il est impossible de quantifier ces répercussions étant donné que les médecins et les infirmières ont été bâillonnés à partir septembre 2021, comme l’indique la publication « Patient Betrayal : The Corruption of Healthcare, Informed Consent and the Physician‑Patient Relationship » [Trahison des patients : corruption du système de santé, consentement éclairé et relation médecin‑patient, ndt.](pdf).

Au début du mois de janvier, la FDA (Food and Drug Administration) a reçu l’ordre de divulguer son premier grand lot de documents relatifs aux essais cliniques de Pfizer sur le Covid. À ce jour, près de 10 000 pages sur environ 450 000 ont été rendues publiques.

Entre le premier jour du déploiement du vaccin Pfizer‑BioNTech, le 1er décembre 2020, et le 28 février 2021, 1 223 décès et 42 086 événements indésirables ont été signalés à Pfizer.

Parmi les effets indésirables, ceux qui touchaient les femmes enceintes étaient alarmants. Les documents indiquent 274 événements indésirables liés à la grossesse, dont 75, soit 27 %, jugés « graves ».

« Ont été signalés 49 événements cliniques sans gravité et 75 graves survenus chez les mères vaccinées. Les événements liés à la grossesse rapportés pour ces cas ont été encodés comme suit : avortement spontané (25 cas), contraction utérine pendant la grossesse, rupture prématurée des membranes (1 cas), avortement (1), avortement manqué et mort fœtale (1). Autres événements cliniques survenus dans plus de 5 cas. Maux de tête (33), douleur sur le site de vaccination (24), douleur aux extrémités et fatigue (22), myalgie (16) et pyrexie (16), frissons (13), nausée (12), douleur (11), arthralgie (9), lymphadénopathie (7) et inefficacité du médicament (7), douleur thoracique (6), vertiges et asthénie (6), malaise (5) et Covid‑19 (5) », peut‑on lire dans un des documents Pfizer auparavant confidentiels (pdf).

Le site Web des Centres américains de contrôle de prévention des maladies (CDC) recommande les vaccins Covid pendant la grossesse pour « prévenir les formes graves de la maladie et le décès chez les femmes enceintes ».

Tout comme l’American College of Obstetricians and Gynecologists (ACOG), selon lequel il est « vivement [conseillé] que les femmes enceintes soient vaccinées contre le Covid‑19 ». Selon l’ACOG, la vaccination complète des femmes enceintes devrait être une « priorité ».

Le Dr Thorp rappelle que tout le monde n’a pas forcément été vacciné dès l’apparition des vaccins.

« Ils n’ont pas tous été administrés [dès le 1er décembre 2020]Tous les lots qui ont été envoyés ont été congelés sur place, puis administrés progressivement au cours d’une période de huit semaines. »

La quantité de vaccins BioNTech expédiés dans le monde entier à l’époque a été expurgée dans le document Pfizer.

« Pourquoi ont‑ils supprimé ces informations ? Elles nous auraient donné des renseignements inestimables pour obtenir le numérateur et le dénominateur exacts. »

Dans le document Pfizer qui analyse les effets indésirables au 28 février 2021, le tableau intitulé « Vue d’ensemble » indique qu’il y a eu 29 914 cas d’événements indésirables touchant des femmes, 9 182, des hommes et 2 990 cas sans aucune donnée. Sur l’ensemble, le document indique que 19 582 cas « ont récupéré ou sont en voie de guérison », 11 361 « n’ont pas récupéré au moment du rapport » et 1 223 événements ont été « fatals ».

covidmort

L’ancien vice‑président de Pfizer avait lancé plusieurs alertes

Michael Yeadon est un vétéran des grandes entreprises pharmaceutiques, avec 32 ans d’expérience dans ce secteur. Il a pris sa retraite auprès de Pfizer alors qu’il occupait le poste de recherche le plus élevé.

« Le 1er décembre 2020, nous avons exposé en détail une série de préoccupations toxicologiques mécanistes qui, selon nous, étaient raisonnables, jusqu’à preuve du contraire », a déclaré le Dr Yeadon à Epoch Times.

« Parmi celles‑ci, les impacts négatifs sur la conception et la capacité à mener une grossesse à terme étaient prévisibles.

« Il est important de noter qu’aucun de ces agents génétiques n’avait fait l’objet de ce que l’on appelle la ‘toxicologie de la reproduction’. Plus d’un an après, cette série de tests sur les animaux n’a toujours pas été effectuée. Il n’y avait donc et il n’y a toujours pas de données qui permettent de garantir la sécurité pendant la grossesse ou la phase précédant la conception. »

Le Dr Wolfgang Wodarg et le Dr Yeadon ont exposé en détail les préoccupations relatives à cette question : la protéine spike du virus encodé dans les vaccins était liée dans une faible mesure à la syncytine qui joue un rôle crucial durant la grossesse.

À l’époque, le Dr Yeadon avait espéré que ses préoccupations seraient prises en compte. Il avait assisté à la tragédie causée par la thalidomide soixante ans auparavant, un sédatif qui entraînait des malformations congénitales.

« Au cours de l’année 2021, j’ai trouvé deux autres éléments de preuve qui rendaient beaucoup plus probable l’existence d’effets indésirables des ‘vaccins’ Covid‑19 sur la grossesse.

« Quelqu’un a apparemment essayé d’écarter nos préoccupations en procédant à des tests pour mettre en évidence le problème particulier que nous avions signalé en décembre 2020. Hélas, ils n’ont fait que renforcer nos inquiétudes. Nous avions envisagé le risque suivant : en réagissant au segment synthétique de la protéine spike du virus, le système immunitaire des femmes pourrait aussi produire une réponse immunitaire à sa propre protéine placentaire, c’est exactement ce qui a été rapporté dans l’article préimprimé.

« En se basant sur cette unique préoccupation, tous ces produits expérimentaux dans leur catégorie auraient dû être totalement contre‑indiqués chez les femmes avant la ménopause. »

cobaye

Les produits ARNm s’accumulent dans les ovaires

Autre problème que le Dr Yeadon n’avait pas remarqué initialement :

« Les produits ARNm (Pfizer et Moderna) pourraient s’accumuler dans les ovaires.

« Une demande de renseignements à l’Agence japonaise des médicaments a révélé que l’accumulation du produit dans les ovaires a bien eu lieu à l’occasion d’expériences sur des rongeurs. J’ai écumé la littérature médicale sur ce sujet spécifique et j’ai trouvé une revue publiée en 2012, qui mettait explicitement l’accent sur des preuves attestant que les préparations de nanoparticules lipidiques  s’accumulent effectivement dans les ovaires et peuvent représenter un risque pour la reproduction non évalué chez l’homme. Il s’agissait d’un problème bien connu des experts dans ce domaine. »

Une étude réalisée en 2012 révèle qu’après des tests sur différentes espèces de souris et de rats de laboratoire, « une forte accumulation locale de nanoparticules, de nanocapsules et de nanoémulsions dans des zones spécifiques des ovaires a été constatée chez tous les animaux. »

Se référant à l’étude, le Dr Yeadon a déclaré pour Epoch Times « Les auteurs énoncent des contre‑vérités. Ils déclarent quelque chose comme ‘il n’y a pas eu d’augmentation des anticorps anti‑syncytine‑1’.

« Mais non, c’est faux. Leurs données montrent clairement qu’ils sont 2,5 fois plus élevés après la vaccination et évidemment statistiquement significatifs (en pratique leur portée semble confirmée par le taux de fausses couches).

« Ce qu’ils ont fait est malin. Ils ont défini un niveau totalement arbitrairement qu’ils ont inscrit sur un tableau et en dessous duquel ils prétendent que rien ne compte. Leur affirmation ne repose sur aucune preuve. En réalité, au cours du débat, ils ont avoué que nous ne savons rien de l’impact en pratique des anticorps. »

L’ancien vice‑président de Pfizer estime que l’industrie pharmaceutique « savait assurément », depuis 2012, que les nanoparticules lipidiques s’accumuleraient dans les ovaires des femmes vaccinées.

« Personne dans l’industrie ou dans les grands médias ne peut prétendre ‘qu’ils ignoraient les risques [que cela posait] pour une grossesse réussie’. »

Une nanoparticule lipidique est une membrane liposoluble qui transporte l’ARN messager, selon les explications du Dr Thorp.

« D’après les données dont nous disposons, il semble qu’il y ait une concentration de nanoparticules lipidiques, qui sont de très, très petites particules, qui se trouvent dans le produit vaccinal injecté dans le braspuis la grande majorité d’entre elles sont dispersées dans la totalité du corps.

« Elles semblent se concentrer dans les ovaires, elles semblent traverser toutes les barrières créées par Dieu dans le corps humain, la barrière hémato‑encéphalique, la barrière placentaire au cours de la grossesse, la circulation sanguine du fœtus, tous les tissus fœtaux à l’intérieur de l’utérus, la barrière hémato‑encéphalique du fœtus, le bébé dans l’utérus. C’est très inquiétant », a‑t‑il noté, car les ovules sont en nombre limités chez les femmes. Ils pourraient être « exposés à une nanoparticule lipidique toxique potentiellement destructrice. »

Ancienne présidente de l’American Holistic Medical Association, le Dr Christiane Northrup est gynécologue obstétricienne depuis plus de 30 ans. Elle a également siégé au conseil d’administration de l’association dans les années 1980 et au début des années 1990.

Elle a confié à Epoch Times au mois d’octobre dernier : « Les femmes sont affectées par ces vaccins.

« Les femmes ont des saignements. Les médecins de notre région pratiquent des hystérectomies sur des jeunes femmes, des trentenaires, ils disent : ‘Oh, ce n’est pas inhabituel’. Laissez‑moi vous dire, en tant que gynécologue diplômée, que c’est très inhabituel. Les règles des femmes sont complètement chamboulées… J’ai créé un groupe Facebook composé de milliers de femmes pour discuter de ces problèmes. Il a été supprimé. »

Mme Northrup a ajouté plus tard : « Ma profession s’est souvent illustrée par le fait qu’elle adoptait des traitements qui résultaient ensuite sur des désastres : par exemple, le thalidomide, qui a entraîné des malformations des membres sur des centaines de bébés, le stérilet Dalkon, présenté comme une méthode de contraception de choix pour les femmes qui n’ont jamais eu d’enfants, et qui a rendu des centaines d’entre elles stériles suite à une infection. Et bien sûr, il y a le DES (diéthylstilbestrol) qui a été administré à des milliers de femmes pour traiter les nausées de grossesse. Il a entraîné des anomalies dans le système de reproduction des descendants masculins et féminins, dont la stérilité. »

Pfizer et Moderna n’ont pas répondu aux demandes de commentaires.

Source: Epoch Times

= = =

Lire notre page « Coronavirus, guerre contre l’humanité »

CoVax1

Injections ARNm mortifères : les gouvernements du monde vous mentent en long, en large et en travers (Comité des Médecins pour l’Ethique Covid)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, média et propagande, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 7 septembre 2021 by Résistance 71

vaxpoison1

A diffuser… en long, en large et en travers (Résistance 71)

J’accuse ! Les “vaccins” ARNm sont mortels. Les gouvernements du monde entier sont des menteurs

Médecins pour l’Ethique du COVID

Septembre 2021

Source :
https://www.mondialisation.ca/jaccuse-les-vaccins-arnm-sont-mortels-les-gouvernements-du-monde-entier-sont-des-menteurs/5658518

Lettre ouverte urgente pour l’information de :

Tous les citoyens de l’Union européenne (UE), de l’Espace économique européen (EEE) et de la Suisse

Tous les citoyens du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord (Royaume-Uni)

Tous les citoyens des États-Unis d’Amérique (USA)

À:

L’Agence européenne des médicaments (EMA)

L’Agence de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA)

La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis

Centres for Disease Control and Prevention (CDC) 

De:

Médecins pour l’éthique Covid (D4CE)

20 juillet 2021

Chers Messieurs/Mesdames,

Les sources officielles, à savoir EudraVigilance (UE, EEE, Suisse), MHRA (Royaume-Uni) et VAERS (États-Unis), ont désormais enregistré plus de blessures et de décès dus au déploiement du vaccin «Covid» que de tous les vaccins précédents combinés depuis le début des enregistrements.

UE/EEE/Suisse jusqu’au 28 août 2021 – 23 252 décès liés à l’injection de Covid-19 et plus de 1,8 million de blessures, selon la base de données EudraVigilance.

Royaume-Uni jusqu’au 18 août 2021 -1609 décès liés à l’injection de Covid-19 et 1,165646 million de blessures, selon le programme de carte jaune de la MHRA.

États-Unis jusqu’au 20 août 2021 – 13 627 décès liés à l’injection de Covid-19 et 2,932001 millions de blessures, selon la base de données VAERS.

TOTAL pour l’UE/Royaume-Uni/USA38 488 décès liés à l’injection de Covid-19 et 6,262922  millions de blessures signalés à ce jour (30 août 2021).

Nota Bene : Il est important de souligner que les chiffres officiels ci-dessus (rapportés aux autorités sanitaires) ne représentent qu’un faible pourcentage des chiffres réels. De plus, des personnes meurent (et subissent des blessures) de manière quotidienne en raison des injections du vaccin et par conséquent les chiffres officiels sont évidemment plus élevés au moment de la rédaction – c’est-à-dire le 30 août, 2021 qu’aux dates limites indiquées ci-dessus, à savoir le 18 août 2021 (Royaume-Uni), 20 août, 2021 (États-Unis) et 28 août, 2021 (UE/EEE/Suisse).

Cette situation catastrophique n’a pas été rapportée par les médias au grand public, bien que les chiffres officiels ci-dessus sont disponibles.

Le préjudice encouru par les victimes du vaccin ARNm est désormais incontestable, et  conformément aux normes éthiques universellement acceptées pour les essais cliniques,  Médecins pour l’éthique Covid (D4CE) exige que le programme de vaccin « Covid » soit immédiatement discontinué.

La poursuite de ce programme en toute connaissance de cause des dommages graves et de la mortalité en cours, tant pour les adultes que pour les enfants, constitue un crime contre l’humanité/génocide dont les personnes reconnues responsables ou complices seront tenues responsables.

MESSAGE AU PEUPLE : Les gouvernements du monde entier mentent à vous les citoyens  qu’ils sont censés servir.

Bien cordialement,

Médecins pour l’éthique Covid

cocktail_bill
La tambouille de Bill « la piquouze »…

Le temps de l’action est venu (Dr Louis Fouché)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 24 juillet 2021 by Résistance 71

lafranceretroussesesmanches

Nous sommes à 100% derrière ce communiqué du Dr Fouché et du Collectif Médecin ReinfoCovid !

L’heure est à l’action directe, unie et solidaire ! Compagnons lecteurs et activistes conscients du fait qu’il n’y a pas de solution au sein du système et ne saurait y en avoir, faites circuler ce communiqué pour une action rapide, claire, commune et efficace.

S(olidarité) U(nion) P(ersévérance) R(éflexion) A(ction) devenons ensemble S.U.P.R.A résistants

Vive la Commune Universelle de notre humanité enfin réalisée !

~ Résistance 71 ~

Il est temps d’agir

Dr Louis Fouché

22 juillet 2021

Source : https://reseauinternational.net/louis-fouche-il-est-temps-dagir/

Il est temps d’agir comme vous n’avez jamais agi dans votre vie. Il est temps de s’engager comme jamais vous ne vous êtes engagés dans votre vie. Plus rien d’autre n’a d’importance. Coordonnez les réseaux. Inventez la survie. Rêvez des passages imprévus à travers les bourrasques. C’est au fond de l’impasse seulement que se dessine une sortie vers le ciel. C’est dans le désastre que le Vivant se réveille.

Bonjour à tous,

Voici pour information le message signé du Collectif Médecin ReinfoCovid et de Louis Fouché à l’ensemble des soignants.

Diffusez-le autant que possible. « La France est sous le choc. Mais tout était annoncé »

*

Nous ne pouvons plus nous indigner à bon compte derrière nos écrans, nous lamenter derrière nos emails. Nous ne pouvons plus éternellement compter sur quelques-uns, aussi charismatiques soient-ils. Sachons lire entre les lignes. La chute symbolique de l’IHU est consommée. Nous ne pouvons plus regarder, passifs, quelques courageux ou charismatiques, Gérard Maudrux, Louis Fouché, Alexandra Henrion Caude, Luc Montagnier, Pascal Sacré,

La brutalité de l’ordre traduit 10 des plus grands résistants devant sa juridiction.

Nous sommes à un point d’inflexion. Il est temps. Il est grand temps. Nous sommes bel et bien en dictature.

C’est le grand temps des héros. Une puissante vague de fond se lève. Nous devons l’accompagner. Des milliers d’individus, de citoyens vont se lever pour dire NON. Ce Non est inarrêtable, invincible. Grain de sable vivant et vibrant dans l’engrenage de la froide mécanique totalitaire. Notre responsabilité est lourde. Notre courage immense. Notre espoir ridicule.

Depuis quelques jours, les « bruits de bottes »… Des centaines d’inscriptions de médecins et de soignants pleuvent.

Plus encore depuis hier soir. La loi va imposer une thérapie génique expérimentale aux soignants puis à tous. Aucune dictature dans le monde n’a réussi une telle transgression.

Pour les médecins et les soignants, que faut il faire ? Renoncer à sa vocation, à sa carrière, à sa vie ? Ou se soumettre ?

Le temps n’est plus à se cacher des ordres, ils vont venir à vous.

Le choix est irrémédiable MAIS temporaire. Car les déferlements totalitaires n’ont qu’un temps. Et ce temps est venu. Il nous faut faire un choix. En notre âme et conscience. Et tenir !

Ces annonces ne sont qu’un début. Après les soignants, ce seront les citoyens, puis nos enfants, les femmes enceintes et les bébés.

Il est temps d’agir comme vous n’avez jamais agi dans votre vie. Il est temps de s’engager comme jamais vous ne vous êtes engagés dans votre vie. Plus rien d’autre n’a d’importance. Coordonnez les réseaux. Inventez la survie. Rêvez des passages imprévus à travers les bourrasques. C’est au fond de l’impasse seulement que se dessine une sortie vers le ciel. C’est dans le désastre que le Vivant se réveille.

Sortez du numérique. Actionnez la réalité.

Mettez-vous en lien. Mettez-vous en action.

Vous pouvez tout, et bien plus !

Collectif Médecin ReinfoCovid et Louis Fouché

= = =

Notre page : “Coronavirus, guerre contre l’humanité”

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

aujourdhui_demain