Archive pour COVIG19 pseudo-vaccins injections OGM

« Kill Shot », l’injection tueuse… Ce que nous savons (transcription / traduction vidéo par Résistance 71 )

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, média et propagande, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 15 octobre 2021 by Résistance 71

vaxpoison

L’injection tueuse (transcription / traduction vidéo)

Greg Reese

13 octobre 2021

url de l’article original :
https://banned.video/watch?id=6166ea821648ca3e25181fa3

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

NdT : nous mettons le lien vers la vidéo sous la traduction de la transcription. Aucun problème pour se servir de notre traduction pour faire les sous-titres à cette video courte et essentielle.

22 mois après le début du COVID, nous avons toutes les informations nécessaires, nous savons qu’Antony Fauci, patron de l’institut de santé fédéral (NHI) a fait tout cela déjà dans les années 80 avec le virus VIH, l’AZT et le SIDA ; qu’il a travaillé avec le NIH en collaboration avec la Chine communiste pour créer un virus très contagieux depuis la chauve-souris au laboratoire de Wuhan. 

Nous savons que le test PCR fut utilisé pour créer un flot de faux positifs et ainsi pousser à l’autorisation d’un “vaccin” d’urgence.

Nous savons que ces “vaccins anti-COVID” ne sont pas des vaccins mais une haute technologie ARNm et qu’ils ont lamentablement échoué les tests animaliers. Il s’agit d’une thérapie génique pour laquelle bien des scientifiques nous ont averti qu’elle nous tuerait en disséminant la protéine spike dans le corps. Nous savons que peu importe la dangerosité de ces injections, les entreprises pharmaceutiques qui les commercialisent ne seront aucunement tenues responsables. Tout cela est pris en charge par l’argent du contribuable. 

Nous savons que les ingrédients qui les composent sont un grand secret et qu’ils ne veulent pas que vous sachiez ce qu’il y a dedans. Nous savons que certaines personnes reçoivent des placebo de solution saline. Nous apprenons seulement maintenant ce que ces injections expérimentales font en réalité. Un laboratoire de l’Ohio décrit comment ces injections créent de très sérieuses perturbations du système immunitaire, qu’elles étouffent la production de leucocytes (cellules de défense, globules blancs), ce qui handicape grandement le système immunitaire ; ce qui a pour résultat l’augmentation du nombre de maladies auto-immunes et de cancers. Après la réception de la seconde injection, le système immunitaire continue de dépérir. D’après un immunologue conseiller de ce programme, vous avez besoin maintenant du “booster shot” ou de la piqûre de rappel parce que les deux précédentes injections vous ont détruit votre système immunitaire, la recherche montre que ces injections génèrent de sévères mutations dans tout le corps, là où le récipient est le plus vulnérable. 

Nous savons que ces injections sont contaminées avec des objets divers qui apparaissent se transformant en d’autres objets ; dans quel but ? Nous ne le savons pas. Mais ce que nous savons, c’est que nos gouvernements avec la complicité des médias, bloquent l’information sur des traitements existant de la maladie qui sauveraient des vies, les conservant pour eux-mêmes, tout en poussant la piqûre tueuse sur le public, créant ainsi au passage une société de la ségrégation. 

Nous savons et ce sans l’ombre d’un doute que ces injections ARNm tuent les gens. Alors que certaines personnes peuvent avoir de la chance en recevant un placebo de solution saline, un bon nombre de personnes a son système immunitaire sens dessus-dessous. 

Nous savons tout cela parce qu’à ce jour, les preuves sont partout et fracassantes et nous savons aussi que ce sont les grandes banques qui dirigent cette vaste opération afin de mettre en place leur “Grande Réinitialisation” qu’ils affirment être une utopie transhumaniste, une cure au changement climatique, mais qui sait ? Ce que nous savons intrinsèquement, c’est que nous nous devons de les arrêter. 

Pour InfoWars.Com, je suis Greg Reese.

(reesereport.com)

url de la video: “Kill Shot” de Greg Reese

https://banned.video/watch?id=6166ea821648ca3e25181fa3

Very important testimony from Israël: “Comment le ministère de la santé israélien a supprimé des milliers de témoignages sur les effets adverses des injections ARNm (Avi Barak média)

Voir notre page : “Coronavirus, guerre contre l’humanité”

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir ! (Résistance 71)

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

cartedefidelitepfizer

poster4

Yankland : le groupe d’experts de la FDA se prononce contre les injections OGM mortifères anti-COVID

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, média et propagande, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 26 septembre 2021 by Résistance 71

vaxpoison

Le château de cartes du COVID s’effondre : Le groupe d’experts de la FDA sur les vaccins se prononce contre les injections mortelles

par Jamie White

Source en français:
https://reseauinternational.net/le-chateau-de-cartes-du-covid-seffondre-le-groupe-dexperts-de-la-fda-sur-les-vaccins-se-prononce-contre-les-injections-mortelles/

Plusieurs médecins participant à l’audition sur les vaccins de la Food and Drug Administration (FDA) ont affirmé vendredi, dans un témoignage explosif, que le vaccin COVID-19 tue plus de personnes qu’il n’en sauve et qu’il est à l’origine de mutations du coronavirus, comme le variant Delta.

Après huit heures de témoignages, le Comité consultatif de la FDA sur les Vaccins et les Produits biologiques connexes a voté à 16 contre 2 contre le programme de rappel du COVID-19 proposé par Joe Biden.

Au cours de cette audience, le Dr Steve Kirsch, directeur du COVID-19 Early Treatment Fund, a affirmé que les injections tuent plus de personnes qu’elles n’en aident.

« Je vais concentrer mes remarques aujourd’hui sur l’éléphant dans la pièce dont personne n’aime parler : les vaccins tuent plus de gens qu’ils n’en sauvent », a déclaré le Dr Kirsch par téléconférence.

« Aujourd’hui, nous nous concentrons presque exclusivement sur les sauvetages de décès COVID et l’efficacité des vaccins, car on nous a fait croire que les vaccins étaient parfaitement sûrs. Mais ce n’est tout simplement pas vrai ».

« Par exemple, il y a quatre fois plus de crises cardiaques dans le groupe de traitement dans le rapport de l’essai à 6 mois de Pfizer », a poursuivi Kirsch. « Ce n’était pas de la malchance. Le VAERS montre que les crises cardiaques sont survenues 71x plus souvent après ces vaccins par rapport à tout autre vaccin ».

« En tout, 20 personnes sont mortes qui ont reçu le médicament, 14 sont mortes qui ont reçu le placebo. Peu de gens l’ont remarqué ».

« Même si les vaccins avaient une protection de 100%, cela signifie toujours que nous avons tué deux personnes pour sauver une vie », a-t-il ajouté.

Kirsch a également expliqué que les données sur les décès dans les maisons de retraite montrent qu’environ la moitié des vaccinés sont morts, alors qu’aucun des non-vaccinés n’est mort.

Le Dr Jessica Rose, immunologiste et biologiste virale, a noté que, sur la base des données du VAERS, les risques liés au vaccin l’emportent sur les avantages chez les jeunes, en particulier les enfants, soulignant que les réactions indésirables à l’injection ont été multipliées par mille en 2021 par rapport à la dernière décennie.

« Il y a une augmentation de plus de 1000% du nombre total d’événements indésirables pour 2021 et nous n’en avons pas fini avec 2021 », a déclaré Mme Rose.

Rose a également déclaré que les données suggèrent que les vaccins COVID sont à l’origine de l’augmentation des mutations du COVID, comme les variants « alpha » et « delta ».

« L’émergence de ces deux variants et leur regroupement ultérieur ont eu lieu à proximité temporelle du lancement des produits COVID en Israël », a-t-elle déclaré.

« Israël est l’un des pays où l’on pratique le plus d’injections, et il ressort de ces données que ces produits n’ont manifestement pas réussi à conférer une immunité protectrice contre les variants émergents et à prévenir la transmission », a-t-elle ajouté.

Un médecin urgentiste de la Nouvelle-Orléans, le Dr Joseph Fraiman, a fait remarquer qu’il n’existe pas suffisamment de données issues d’essais cliniques à grande échelle pour garantir aux Américains non vaccinés et bien informés que le risque de subir les effets secondaires d’un vaccin est inférieur au risque d’être hospitalisé.

« Exigez que les essais de rappel soient suffisamment importants pour trouver une réduction des hospitalisations », a déclaré Fraiman au panel de la FDA. « Sans ces données, nous, l’establishment médical, ne pouvons pas interpeller en toute confiance les militants anti-COVID qui affirment publiquement que les vaccins nuisent plus qu’ils ne sauvent, surtout chez les jeunes et les personnes en bonne santé ».

« Le fait que nous ne disposions pas des preuves cliniques permettant de dire que ces militants ont tort devrait tous nous terrifier », a-t-il ajouté.

Après ces témoignages alarmants, il n’est pas étonnant que le comité de la FDA ait voté contre le programme de rappel.

Le vote du comité de la FDA contre le programme de rappel représente un coup dur pour l’administration Biden, qui a annoncé en août son projet de déployer des rappels pour les Américains ayant déjà pris deux doses du vaccin.

= = =

A lire, notre page « Coronavirus, guerre contre l’humanité »

BigPharma_credo

Obsédés de la piquouze OGM ?… Gardez votre délire pour vous !

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , on 19 septembre 2021 by Résistance 71

ARNm_poison

L’obsession de la “vaccination” contre la COVID19

Jean-Yves Jézéquel

11 septembre 2021

source:

L’obsession de la « vaccination » contre la COVID-19

Depuis le début de cette campagne de propagande covidiste acharnée dans le seul but de rendre obligatoire la « vaccination » anti-Covid, ou tout au moins dans le but de faire pression sur les personnes afin de les pousser, bon gré mal gré, à se faire injecter les produits expérimentaux à ARNm ou à ADN, je constate que ceux qui ont « accepté » ou qui défendent aujourd’hui, l’opportunité de ces injections appelées « vaccins », me démontrent tous, sans exception, qu’ils ont pris une décision plus émotionnelle que rationnelle !

Si vous lisez attentivement et si vous prenez le temps d’étudier les publications scientifiques – non pas les publications imaginaires présentées par les médias travaillant au service d’on ne sait quels intérêts, ou les publications bidons du style de celle du « Lancet Gate » destinée à provoquer la confusion et permettre une interdiction scandaleuse et précipitée des prescriptions de traitements réellement efficaces – mais celles qui sont publiées par les chercheurs directement en cause dans ce programme de « vaccination » mondiale ; si vous écoutez, pas théoriquement, mais honnêtement, sérieusement, les médecins les plus qualifiés sur ces questions, ceux qui sont reconnus mondialement par la communauté scientifique ; si vous vous donnez la peine de suivre rigoureusement les débats d’experts de haut niveau sur tout ce qui est en cause dans cette histoire de « vaccin anti-Covid », alors si vous voulez rejoindre les « vaccinés », vous pourrez prétendre avoir pris une « décision libre et éclairée » en toute connaissance de cause, sachant, à partir de ce long travail, quel est le pour et le contre de cette nouvelle expérience en phase 3 des essais…

Parmi toutes les personnes que je connais, dans ma famille et chez les amis, qui se sont faites injecter soit un produit à ARNm soit un produit à ADN, je peux parier sans hésiter qu’aucune d’elles n’a lu vraiment, honnêtement, attentivement les documents d’études de Pfizer, les demandes d’autorisations européennes de Pfizer ! Personne n’a lu les fiches d’informations qui commentent leur approbation par les instances européennes ! Tous les risques importants y sont décrits et pourtant, personne n’a lu ces documents, pas même les médecins de mon entourage, avant d’accepter et de se soumettre à la campagne de pression scandaleuse qui a été orchestrée par les Etats qu’il faut appeler « voyous » comme l’Etat français qui est exemplaire dans le domaine de la délinquance…

On va me dire béatement et radoter comme toujours, que je suis « complotiste » et que je vois le mal partout ! Certes, comme toujours, si l’on m’écarte du revers de la main en me traitant de « complotiste », ou de « délirant », ou de « rassuriste » ou « d’anti-vax », c’est justement parce qu’il n’y a pas d’argument valable contre ce que je viens de dire en me posant toutes ces questions archi légitimes. Traiter quelqu’un de « ceci ou de cela » n’est pas un argument ! Dès qu’on vous traite de « complotiste », ou autre nom d’oiseaux, c’est qu’il n’y a aucune rationalité en face ; c’est parce que le mensonge n’étant pas quelque chose de rationnel, il ne tient pas la route face à la raison qui se pose des questions de bon sens, des questions non pas subjectives mais objectives.

S’il s’avère qu’au final j’avais tort, il sera toujours temps pour moi de me faire « vacciner » plus tard, avec toute la connaissance acquise et le recul de l’observation !

Mais si c’est le contraire qui est vrai : si les « vaccinés » anti Covid se retrouvaient très prochainement dans le camp de ceux qui avaient effectivement tort, ils auraient signé leur condamnation à mort ou à devoir souffrir peut-être des conséquences d’ordre sanitaires encore pires que la mort elle-même, par pure ignorance, par croyance en un Etat et en des autorités sanitaires « au-dessus de tout soupçon », par confiance en un système qui n’a jamais été préoccupé par le véritable intérêt des personnes, mais certainement par celui du grand capital !

Si les « vaccinés anti-Covid » s’avéraient avoir eu tort, (on le saura dans les cinq ans qui viennent), ils n’auraient rien d’autre à dire que ceci : « qu’ils avaient accepté cette injection expérimentale en phase 3 et avec AMM provisoire, (voire aucune AMM comme c’est le cas du produit expérimental de Pfizer), parce qu’ils avaient fait ce qu’il fallait faire » !

Où est le bon sens ? Où est la raison qui raisonne encore ? Où est le délire et où est l’équilibre d’un jugement sain ?

Les médecins qualifiés et reconnus, épidémiologistes, virologues, microbiologistes, pneumologues, biologistes évolutionnistes, chercheurs généticiens, le co-inventeur de l’ARNm en personne ainsi que l’inventeur du test PCR…, toutes ces personnes hautement qualifiées ont publié des présentations infiniment détaillées sur les risques, la pathologie, le mécanisme d’inoculation, la formation des cellules T, les protéines de pointe, précisément la protéine Spike,  l’ARN messager, et toutes sortes de débats hautement scientifiques, autour des risques du vaccin… Qui les a lues ? Qui peut honnêtement dire qu’il s’est sérieusement informé auprès de tous ces gens-là qui étaient, en réalité les seules personnes à tenir un discours cohérent et compétent sur ces questions ?

Comment se fait-il que tout cela soit passé à la trappe ? Pourquoi les autorités sanitaires n’ont-elles pas jugé nécessaire d’informer correctement et honnêtement les populations ? Les masses populaires seraient-elles traitées d’ignorantes, de retardées, d’incapables de comprendre ces choses si élevées et si complexes que seules les « élites » peuvent appréhender ?! Il y a une classe de gens qui n’est pas autorisée à penser et une autre qui pense pour elle ?

Pourquoi, aujourd’hui, les « vaccinés » sont-ils enclins à penser, quasi spontanément, que les experts récalcitrants sont forcément des « complotistes », des « réfractaires », des têtes de mules, de mauvais scientifiques, des « délirants », des « menteurs » et des théoriciens qui en profitent pour faire leur pub à bon marché, alors qu’ils risquent au contraire leur réputation et leur propre carrière ?!

Si un test D-Dymer est le SEUL moyen de savoir si quelqu’un est une bombe à retardement qui risque de mourir d’une coagulation microcapillaire (c’est déjà prouvée), dans 2, 3 ou 5 ans – bien au-delà de la portée des tests EUA de 60 jours – à quoi ressemblera notre avenir démentiel ? 

Tous ceux qui se posent des questions légitimes sont jugés, étiquetés, classés, condamnés comme « coupables » et « irresponsables » ! Qui peut m’expliquer, en me regardant dans les yeux, que je devrais prendre de tels risques sur ma santé, juste parce que « c’est la bonne chose à faire », juste parce que Macron et Véran le veulent et parce qu’une meute d’imbéciles, se portant garante d’une vérité révélée, radotent le même discours sur les plateaux de télévision ?! Qui peut m’expliquer pourquoi je devrais obéir à un argument purement émotionnel ? Pourquoi ne serais-je pas plutôt informé ou influencé par la science réelle, cohérente, et par des faits vérifiés, expérimentés … ?

Je ne peux, en aucun cas, prendre une décision sur ma santé future, en me basant sur le chantage émotionnel utilisé par ces gouvernements de pantins, les médias, les « scientifiques en conflits d’intérêts », les radoteurs patentés de la télévision pour moutons dociles, les faux amis qui m’ont rayé de leur cercle et étiqueté comme « délirants », « réfractaire » et « irresponsable » ! 

Jusqu’à nouvel ordre, puisque les ingrédients des « vaccins anti-Covid » n’ont pas été révélés, ceux-ci sont donc potentiellement plus dangereux que le virus lui-même…

Etant donné que l’Etat français a commencé à voir le déluge des plaintes lui tomber dessus, le Sénat s’est mobilisé pour faire savoir à tous les Français, que le décret sur le passe sanitaire obligatoire n’était pas encore publié et que personne ne savait donc à quel moment la loi deviendrait effective ! Quelle bonne nouvelle et quelle arrogance !

Autrement dit : toute cette histoire utilisant le chantage de la loi rendant obligatoire la vaccination anti Covid, n’était que du bluff, une astuce pour faire pression sur les citoyens et les obliger indirectement à se précipiter dans les centres de « vaccination ». En réalité ce décret si important n’est toujours pas publié et donc il n’y a aucune obligation réelle à présenter ce passe sanitaire et encore moins à se faire injecter ces produits expérimentaux… Mais le culot des politiques n’a plus aucune borne : ils osent tout, même l’impossible !

La dernière Décision du Conseil Constitutionnel, qui n’a pas fini de faire polémique, ne s’est pas encore traduite en loi qui est toujours en « attente de publication », dit le Sénat ! On se demande ce qu’ils attendent pour publier ces directives si importantes dans le cadre des obligations faites aux citoyens. Il y a là une incohérence qui ne peut s’expliquer que par la pure « obsession vaccinale ». Le but ce n’est évidemment pas le combat contre le Coronavirus, dont la réelle létalité est, selon les statistiques objectives, beaucoup moins importante que celle de la grippe saisonnière. Le but n’est pas plus de combattre son variant Delta, le but c’est de « vacciner » à tours de bras, un maximum de gens. Mais pourquoi cette obsession du « vaccin », alors qu’il est désormais incontestable qu’une série de traitements efficaces existe pour soigner les malades de la Covid-19 ou de son variant Delta ?

Encore une fois, à tous ceux qui pensent encore que le motif sanitaire est le centre de ce qui inspire nos gouvernants, je dois leur dire à ceux-là qu’ils sont de grands naïfs, ou des innocents que l’on mène au massacre ou carrément des imbéciles qui ont oublié qu’ils avaient une cervelle pour penser… 

CONCLUSION

Lorsqu’on n’hésite pas une seconde à remplacer les valeurs éthiques, philosophiques, morales, culturelles, historiques, en donnant la priorité à un bien, certes enviable en soi : la santé, mais cautionnant ainsi le pan-médicalisme qui s’impose désormais en priorité sur toutes les valeurs de notre civilisation, c’est que celle-ci est en fin de parcours ; c’est que la civilisation est en chute libre ; c’est que la société ne comprend plus rien de ce qui est prioritaire dans l’échelle des valeurs ; c’est que la confusion généralisée s’est emparée des peuples en pleine décadence… C’est que ce monde en errance, a un gros problème avec la question de la mort.

Il vaut mieux souhaiter ardemment la disparition d’une telle société parce qu’elle ne comprend plus rien à la vie. Je pense que la vie se chargera elle-même de supprimer ce qui est décadent, non conforme à ses principes et à sa logique organisationnelle…

Avec cette crise « covidiste », nous avons été confrontés à un choc considérable : la révélation soudaine de notre réelle situation dans ce monde ou l’état des lieux désastreux de la civilisation qui est la nôtre et qui par cette aberration pan-médicaliste vient d’annoncer sa chute finale !

Ce n’est pas le « coronavirus » qui nous rend malades, ce fameux SARS-COV-2, « Variant Delta » ou autres mutagènes que jamais personne n’a encore isolé clairement par analyse chez les théoriques victimes de la Covid-19, ce qui nous rend vraiment malades, c’est la perte totale du sens des valeurs et le fait que notre société se trouve prise en otage dans les mains de quelques prédateurs opportunistes saisissant de manière ouvertement affirmée, « cette fenêtre d’opportunité » pour nous imposer leur « Great Reset » !

Puis-je sérieusement entériner ma propre élimination par cette idéologie d’un Nouvel Ordre Mondial qui veut passer au contrôle absolu des populations dociles et coopérantes en instaurant le « tout numérique », un transhumanisme « bienheureux » grâce à l’Internet des objets devenant l’Internet des corps ?

A chacun de donner sa propre réponse. Pour ma part, j’ai la mienne.

Les sources :

https://www.fluoridefreepeel.ca/fois-reveal-that-health-science-institutions-around-the-world-have-no-record-of-sars-cov-2-isolation-purification/

Christian Vélot, généticien moléculaire : Les coronavirus mutent très peu. Leur spécialité c’est la recombinaison : en présence d’un autre virus, ils se mélangent et cela donne des variants. Pour qu’il y ait recombinaison, il faut au moins 2 virus en même tps dans la même cellule…ce qui est assez rare. Or que font les vaccins covid ? Ils apportent le patrimoine génétique du Covid dans les cellules. Il suffit donc qu’un seul autre virus soit présent pour qu’il y ait recombinaison et donc nouveau variant. Conclusion : les vaccins créent des variants.

C’est d’ailleurs dans les pays qui ont testé les vaccins (Royaume-Uni, Brésil, Afrique du Sud pour AstraZeneca) que les premiers variants sont apparus. 

A.M.M. Conditionnelle ? : https://reinfocovid.fr/science/amm-conditionnelle/ 

https://www.catherinefrade.com/blog/2021/04/01/eclairage-sur-les-donnees-publiques-europeennes-des-amm-conditionnelles-pour-les-4-vaccins-covid-19-31-mars-2021/?cn-reloaded=1 

https://www.ema.europa.eu/en/documents/product-information/comirnaty-epar-product-information_fr.pdf 

D’après l’Inserm et le gouvernement:

L’ARNm demande au corps de produire la protéine « Spike » qui active une réponse immunitaire : La fabrication d’anticorps. L’ARNm est ensuite détruite très rapidement. Mais en réalité ce qui était considéré comme certain s’est révélé, avec l’expérience, inexact ! Le contraire est constaté par l’ensemble des chercheurs et cette nouvelle donnée bouleverse la théorie ainsi que la conception même des « vaccins » à ARNm.

https://www.gouvernement.fr/le-fonctionnement-d-un-vaccin-a-arn-messager 

https://presse.inserm.fr/les-vaccins-a-arnm-susceptibles-de-modifier-notre-genome-vraiment/41781/ 

https://dailyexpose.co.uk/2021/05/19/scientific-study-finds-the-spike-protein-used-in-covid-vaccines-causes-strokes-heart-attacks-and-blood-clots/ 

https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2021.06.01.21258176v2 

De l’Internet des objets à l’Internet du corps

https://europa.eu/european-union/about-eu/agencies/ema_fr

https://francemediasnumerique.com/2021/09/05/excellente-base-de-donnees-dinformations-sur-les- vaccins/ 

https://francemediasnumerique.com

https://myessentielles.fr/enorme-maitre-brussa-balanc..

= = =

Lire notre page “Coronavirus, guerre contre l’humanité”

cobaye

Alors… Virus tueur ou « vaccin » / injection OGM tueur ?

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , on 4 septembre 2021 by Résistance 71

poster2

Le “vaccin” tueur au niveau mondial : 7,9 milliards de personnes

Le “vaccin” contre la COVID doit être suspendu et abandonné immédiatement partout dans le monde

Michel Chossudovsky

3 septembre 2021

url de l’article en français :
https://www.mondialisation.ca/le-vaccin-tueur-au-niveau-mondial-79-milliards-de-personnes/5658624

Ne nous faisons pas d’illusions, ce n’est pas seulement « expérimental », c’est aussi un « vaccin tueur » Big Pharma qui modifie le génome humain. Les preuves de mortalité et de morbidité résultant de l’inoculation vaccinale présentes (données officielles) et futures (par exemple, des caillots sanguins microscopiques non détectés) sont accablantes.

De nombreuses études scientifiques publiées de manière indépendante confirment la nature du vaccin à ARNm du Covid-19 qui est imposé à l’humanité dans son ensemble. L’objectif déclaré est d’appliquer la vaccination mondiale de 7,9 milliards de personnes dans plus de 190 pays, suivie de l’imposition d’un « passeport vaccinal » numérisé. Inutile de dire qu’il s’agit d’une opération de plusieurs milliards de dollars pour Big Pharma.

Le projet vaccinal intitulé COVAX est coordonné au niveau mondial par l’OMS, GAVI, le CEPI, la Fondation Bill et Melinda Gates en liaison avec le Forum économique mondial (WEF), le Wellcome Trust, la DARPA et Big Pharma qui est de plus en plus dominé par le partenariat Pfizer-GSK établi à peine quatre mois avant le début de la crise du Covid-19 début janvier 2020.

La chronologie du Covid-19

Faux chiffres des cas positifs au covid-19 et des décès liés au covid-19. Mensonge après mensonges.

Il y a un calendrier complexe de la crise du covid-19 qui aboutit à la mise en oeuvre du vaccin : la crise débute en janvier 2020.

Une fausse urgence de santé publique mondiale (PHEIC) a été annoncée par l’OMS le 30 janvier 2020 (sur la base de 83 cas positifs dans le monde entier en dehors de la Chine), suivie du début de la crise du transport aérien et du commerce international de marchandises (Trump le 31 janvier 2020), du krach financier du 20 février 2020, du verrouillage du 11 mars 2020, suivi des deuxième, troisième vagues et quatrième vagues.

Pour plus de détails sur le calendrier des événements, voir le chapitre II de

La crise mondiale du coronavirus 2020-2021 : détruire la société civile, la dépression économique artificielle, le coup d’État mondial et la « grande réinitialisation »

Le verrouillage du 11 mars 2020 et ses conséquences sociales et économiques dévastatrices

À partir du 11 mars 2020, 44 279 « cas positifs » de RT-PCR confirmés (dans le monde entier hors de Chine) et 1 440 décès de Covid ont été utilisés pour justifier :

  • confinement social,
  • le verrouillage et la fermeture de 190 économies nationales, la crise de l’économie mondiale,
  • de vastes faillites d’entreprises dans des secteurs clés de l’activité économique,
  • l’élimination pure et simple des petites et moyennes entreprises,
  • le déclenchement de la pauvreté et du chômage de masse,
  • distance sociale, le masque facial, pas de rassemblement social,
  • une crise artificielle du système de santé national,
  • la fermeture d’écoles, de collèges et d’universités,
  • la fermeture des musées, salles de concert, activités culturelles et sportives,
  • l’effondrement institutionnel et la perturbation de la société civile.

L’objectif déclaré a toujours été de sauver des vies. Le résultat de ces politiques a littéralement détruit la vie des gens. Des millions de personnes dans le monde ont été entraînées dans l’extrême pauvreté.

Et puis dix mois plus tard, le vaccin Covid-19 est venu à notre rescousse.

Il fut annoncé au début novembre 2020 et lancé dans le monde entier fin décembre.

La campagne de peur a été le fer de lance de la conformité et de l’acceptation auprès de l’autorité supérieure.

Le vaccin à ARNm a été présenté comme une solution, comme un moyen de freiner l’épidémie, de sauver des vies, de rouvrir nos économies nationales (qui sont dans un état chaotique) et de rétablir un sentiment de normalité dans notre vie quotidienne.

Une campagne de propagande massive a été lancée en faveur du vaccin: Une fausse promesse d’une nouvelle vie. Un retour à la raison et à la normalité.

Tout cela s’est avéré être une illusion, menée par des mensonges. L’idéologie des élites milliardaires a été imposée : le vaccin a été maintenu comme un moyen de réaliser la « grande réinitialisation » du Forum économique mondial :

« You’ll Own Nothing and Be Happy » : un avenir stylisé fondé sur la dette et l’extrême pauvreté jumelé à un « vaccin tueur». Ce qui est envisagé dans le cadre du « Great Reset » est un scénario selon lequel les créanciers mondiaux se seront appropriés d’ici 2030 de la richesse mondiale, tout en provocant l’extreme pauvreté partout dans le monde.

Les élites milliardaires ne cachent pas leur intention. En 2030, « Vous ne posséderez rien, et vous serez heureux. »

Mensonge par omission : la tendance et les données relatives à la mortalité et de la morbidité liée au vaccin (confirmée par des sources officielles) depuis début janvier 2021 sont tout simplement pas mentionnées.

« Virus tueur » ou « vaccin tueur » ?

La première question qui se démarque est la suivante : avons-nous besoin d’un vaccin ?

La réponse est NON ! Il n’existe aucune base scientifique qui justifie un vaccin fondé sur la manipulation génétique (gene editing) afin de sauver des vies et de protéger la santé des populations dans le monde entier.

La prétendue « justification scientifique » du programme de vaccination repose sur les trois « phrases » ou « étiquettes » simples et trompeuses qui sont totalement invalides :

  • Le SRAS-COV-2 est un « virus tueur »
  • Il y a une tendance mondiale croissante des infections liées à la covid-19,
  • Des gens meurent des suites d’une infection liée à la covid-19.

1. Le CoV-2 du SRAS est « un virus tueur ».

C’est la pierre angulaire de la campagne de peur et de désinformation des médias 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 soutenue par des déclarations persistantes de politiciens et d’autorités sanitaires nationales.

Tant les définitions « officielles » du CoV-2 du SRAS préconisées par l’OMS, la CDC (aux Etats Unis) ainsi que par les scientifiques  (peer reviewed) disent exactement le contraire. Leurs définitions du SRAS-2 abrogent leurs propres mensonges. (Pour plus de détails, voir l’annexe)

2. Il y a une tendance mondiale à la hausse de l’infection à Covid-19.

Cette prétendue tendance ver la hausse serait corroborée par la progression du un nombre de cas Covid positifs.

La méthodologie utilisée pour générer ces chiffres dépend du test de réaction en chaîne de la polymérase à transcription inverse en temps réel (rRT-PCR) parrainé par l’OMS, dont les estimations sont compilées dans le monde entier par les autorités sanitaires nationales.

Bien que les estimations de la rRT-PCR aient été remises en question dès le début, il est maintenant confirmé par l’OMS dans un avis du 20 janvier 2021 que le test rRT-PCR adopté comme moyen de détecter les cas de virus SARS-COV-2 est TOTALEMENT invalide. (Il s’agit des données positives pour le Covid-19 compilées depuis fin janvier 2020). (Voir annexe)

3. Les gens meurent à la suite de l’infection liées à la Covid-19.

On nous dit qu’il y a une tendance à la hausse de la mortalité par Covid-19. À savoir les décès qui seraient le résultat de l’infection virale par le SRAS-2.

Il existe de nombreuses preuves que ces causes probables de décès liées au Covid-19 et les données sous-jacentes sur la mortalité par le Covid-19 sont manipulées par les autorités sanitaires nationales. Les tests,  et les autopsie ne sont pas effectués. Les statistiques de mortalité relatives au Covid-19 sont TOTALEMENT invalides (fabriquées de toutes pièces) (voir l’annexe qui se concentre sur les données de mortalité liées aux case de Covid-19 aux États-Unis)

En résumé, 

1. il n’y a pas de virus tueur,

2. l’estimation des cas positifs Covid-19 n’est pas valide,

3. les données de mortalité de la Covid-19 sont manipulées.

Ces trois conclusions sont amplement documentées. Pour plus de détails, voir l’annexe de cet article ci-dessous.

Je dois mentionner que la clause dite « d’utilisation d’urgence » pour justifier un vaccin expérimental et non approuvé est également invalide. Pourquoi ? Car le critère d’utilisation d’urgence repose sur des estimations erronées des cas covid positifs du rRT-PCR et des données de mortalité liées au Covid-19, qui sont toutes deux invalides. (Voir annexe)

Le vaccin. Agenda caché ?

Le vaccin ne sauve pas de vies et ne résout pas le problème de la pandémie, car il n’y a pas de pandémie.

C’est une opération profitable pour Big Pharma: des centaines de milliards de dollars (voir les données ci-dessous).

Par ailleurs, plusieurs doses sont envisagées. Il est prévu que le projet s’étende sur une période d’au moins deux ans.

Il est appliqué dans le monde entier sans exception. Aucun pays, à l’exception du Burundi, de la Tanzanie et d’Haïti, n’a eu le courage de refuser le « vaccin tueur ».

Bien qu’il n’existe aucune preuve fiable, il convient de noter que les présidents de la Tanzanie et du Burundi sont morts dans des circonstances mystérieuses.

Haïti était jusqu’à récemment le seul pays de l’hémisphère occidental à refuser catégoriquement la mise en œuvre du vaccin ARNm. C’est ironique, immédiatement après l’assassinat du président Jovenel Moïse (7 juillet 2021), Joe Biden a rapidement envoyé un demi-million de doses du vaccin (et plus à venir) (« courtesy of Uncle SamÈ) furent livrées à Port-au-Prince six jours plus tard, le 14 juillet.

Cette première livraison vers Haïti faisait partie d’un programme d’aide américain composé de 500 millions de doses du « vaccin tueur » destinées à un grand nombre de pays en développement (pour plus de détails, voir ci-dessous).

Mortalité et morbidité : Bien qu’il n’y ait pas de « virus tueur », il existe un « vaccin tueur ».

Les preuves sont accablantes. Au moment de la rédaction du présent rapport, près de 20 000 décès attribuables au vaccin Covid furent enregistrés dans l’Union européenne (17 juillet 2021). Aux États-Unis, le nombre de décès liés au vaccin enregistrés est de l’ordre de 12 000 (9 juillet 2021).

Selon la base de données EudraVigilance (17 juillet 2021), 18 928 décès et 1 823 219 blessures ont été signalés à la suite d’injections de quatre vaccins expérimentaux COVID-19.

Sur le total des blessures enregistrées dans l’UE, « la moitié d’entre elles (904 609) sont des blessures graves« . Selon EuroViligance (cité par Brian Shilhavy) :

« La graveté … peut être classée comme « grave » si elle correspond à un événement médical qui entraîne la mort, met la vie en danger, nécessite une hospitalisation, entraîne une autre condition médicalement importante ou une prolongation de l’hospitalisation existante, entraîne une incapacité ou une incapacité persistante ou importante, ou est une anomalie congénitale / anomalie congénitale. »

Il s’agit de statistiques officielles basées sur un processus officiel d’enregistrement des décès et des « effets adverses ». Le nombre réel de décès et de blessures déclenchés par le vaccin à ARNm est beaucoup plus élevé. Moins de dix pour cent des victimes ou des familles du défunt passeront par le processus fastidieux de déclaration des décès et des blessures liés au vaccin aux autorités sanitaires nationales.

Selon les derniers chiffres « officiels » pour l’UE, la Grande-Bretagne et les États-Unis (combinés), il y a 31 389 décès liés au vaccin Covid-19 et près de 5 millions de blessés.

UE/EEE/Suisse au 17 juillet 2021 – 18 928 décès liés à l’injection de Covid-19 et plus de 1,8 million de blessures, par base de données EudraVigilance.

Royaume-Uni jusqu’au 7 juillet 2021 -1 470 décès liés à l’injection de Covid-19 et plus d’un million de blessures, selon le système de carton jaune de la MHRA.

États-Unis au 9 juillet 2021 – 10 991 décès liés à l’injection de Covid-19 et plus de 2 millions de blessures, par base de données VAERS.

TOTAL pour l’UE/Royaume-Uni/États-Unis – 31 389 décès liés à l’injection de Covid-19 et près de 5 millions de blessures signalés jusqu’à présent en juillet 2021.

Blessures cachées : les caillots sanguins microscopiques

Les personnes vaccinées ne seront pas immédiatement au courant des blessures subies. Dans la plupart des cas, ces derniers ne sont pas discernables et ne sont pas enregistrés. Alors que les caillots sanguins « Big Blood Clots » résultant du vaccin sont révélés et signalés par les personnes vaccinées, une importante étude du Dr. Charles Hoffe, suggère (reste à confirmer) que le vaccin à ARNm génère des « caillots sanguins microscopiques ».

« Les caillots sanguins dont nous entendons parler et dont les médias affirment qu’ils sont très rares sont les gros caillots sanguins qui causent des accidents vasculaires cérébraux et qui apparaissent lors de la TDM, de l’IRM, etc.

Les caillots dont je parle sont microscopiques et trop petits pour être trouvés sur n’importe quel balayage. Ils ne peuvent donc être détectés qu’à l’aide du test D-dimère. »

« Ces gens n’ont aucune idée qu’ils ont même ces caillots sanguins microscopiques. La partie la plus alarmante de cela est qu’il y a certaines parties du corps comme le cerveau, la moelle épinière, le cœur et les poumons qui ne peuvent pas se régénérer. Lorsque ces tissus sont endommagés par des caillots sanguins, ils sont endommagés de façon permanente.

« Ces tirs causent d’énormes dommages et le pire est encore à venir. »

Voici son interview (Anglais), avec Laura Lynn Tylor Thompson (également disponible sur la chaîne Rumble).

Big Pharma. Le monopole quasi mondial de Pfizer

Des centaines de milliards de dollars sont en jeu. Il s’agit du projet de vaccin le plus important et le plus coûteux de l’histoire mondiale qui est financé par l’argent des contribuables dans le monde entier, ce qui exerce une pression évidente sur la dette publique dans de nombreux pays.

Le programme de vaccination est accompagné d’un « chronogologie » (marche à suivre) composé d’inoculations récurrentes d’ARNm au cours des « deux prochaines années et au-delà ». Comme indiqué ci-dessus, il y aura des effets significatifs sur la mortalité et la morbidité dans le monde entier.

Il s’agit d’une opération « Big Money » de plusieurs milliards de dollars pour Big Pharma avec Pfizer en tête.

Pfizer-BioNTech (alliée à Moderna Inc) est en train de consolider sa position mondiale (quasi-monopole) en repoussant ses principaux concurrents, dont AstraZenaka et Johnson and Johnson (J & J).

Pfizer a fait pression sur les politiciens pour qu’ils approuvent leur vaccin à ARNm. Son lobbying politique est également dirigé contre ses concurrents. Selon le rapport Bureau Enquêtes :

« Un responsable présent dans les négociations du pays anonyme a décrit les demandes de Pfizer comme de « l’intimidation de haut niveau » et a déclaré que le gouvernement avait l’impression qu’il était « tenu en rançon » afin d’accéder à des vaccins vitaux. »

Ironiquement, dans l’UE, les décès et blessures signalés ont été utilisés par la Commission européenne en tant que justificatif pour annuler le renouvellement du contrat avec AstraZeneka, malgré le fait qu’il y avait beaucoup plus de décès et de blessures associés au vaccin Pfizer-BioNTech.

En avril 2021, la Commission européenne a confirmé qu’elle  » mettrait fin aux contrats de vaccins AstraZeneca et J&J à l’expiration ». « Pfizer aura préséance ». Peu importe votre dose de suivi avec AstraZeneka, les autorités sanitaires ont demandé aux personnes concernées d’obtenir leur deuxième ou troisième dose avec Pfizer ou Moderna (violant ainsi visiblement les normes médicales).

Après avoir mis ses concurrents à l’écart, Pfizer-BioNTech a augmenté le prix du flacon du vaccin. Pfizer a littéralement pris possession des  marchés de l’UE et des États-Unis. Un monopole quasi mondial sur les vaccins est en train de se mettre en place.

L’Union européenne

À la mi-avril 2021, le président de la Commission européenne a confirmé que Bruxelles était en train de négocier un contrat avec Pfizer pour la production de 1,8 milliard de doses de vaccin à ARNm, ce qui représente 23 % de la population mondiale.

C’est exactement quatre fois la population des 27 États membres de l’Union européenne (448 millions, données 2021), ce qui confirme que plusieurs doses de suivi du « vaccin tueur » sont envisagées, malgré la tendance relative à la mortalité et à la morbidité que les gouvernements et les médias tente de supprimer dans le cadre d’une campagne haineuse de désinformation.

Pfizer et le marché américain

Une tendance similaire se produit aux États-Unis et au Canada. En juillet 2020, Pfizer a signé un contrat de 1,95 milliard de dollars avec le gouvernement américain pour 100 millions de doses. Et puis en décembre 2020, 100 millions de doses supplémentaires ont été délivrées.

Au Canada, 35 millions de doses supplémentaires de flacons de vaccin Pfizer et Moderna devraient être administrées.

Et maintenant, juillet 2021, l’administration Biden a commandé 200 millions de doses supplémentaires du vaccin Pfizer. « pour les les enfants et d’éventuels rappels »

Mais ce n’est pas tout : début juin, Biden a ordonné l’envoi de 500 millions de doses Pfizer-BionTech du « virus tueur » en tant qu’aide américaine aux pays en développement (avec la permission de l’oncle Sam).

Dans la plupart des pays occidentaux, y compris les États-Unis et le Canada, le prix de détail du vaccin est « gratuit ».

Aux États-Unis, neuf cents millions de doses de flacons du vaccin Pfizer-BionTech constituent le chiffre d’affaire pour Big Pharma : des bénéfices massifs pour Pfizer, qui selon financés par les recettes fiscales couplées à une expansion spectaculaire de la dette publique américaine.

Au premier trimestre 2021 (janvier à mars 2021), les revenus bruts de Pfizer et Moderna se sont répartis comme suit:

#1. Vaccin COVID-19 Pfizer-BioNTech. Les ventes aux États-Unis se sont élevées à 2,038 milliards de dollars ; les ventes mondiales à 5,833 milliards de dollars.

#2. Vaccin Moderna COVID-19. Ventes aux États-Unis, 1,358 milliard de dollars ; ventes mondiales, 1,733 milliard de dollars.

Récemment annoncé (23 juillet 2021), Pfizer a fait passer le prix de son flacon de vaccin de $19,50 à $28,00 $.

Multipliez $28,00 par trois doses de vaccin par personne pour une population mondiale de 7,9 milliards d’habitants. Qu’obtenez-vous ?

Ce n’est pas une estimation, c’est un ordre de grandeur : 663,6 milliards de dollars (28,00 $ x 3 x 7,9 milliards = 663,6 milliards de dollars).

Tout cela pour une bonne cause : sauver des vies ?

Nous parlons d’une opération de plusieurs milliards de dollars aux frais des contribuables, qui a entraîné de nombreux décès et blessures liés aux vaccins. Et les gouvernements sont pleinement conscients de ce qui se passe.

Casier judiciaire de Pfizer

Pfizer est-il « un partenaire fiable » comme l’a affirmé la présidente de la Commission européenne Mme. van der Leyen ?

Un monopole mondial sur les vaccins est en train de se former, contrôlé par une entreprise ayant un casier judiciaire (2009) avec le ministère américaine de la Justice. (Department of Justice).

Ce n’était pas un recours collectif au civil intenté contre le géant pharmaceutique. Il s’agissait d’un acte d’accusation au criminel pour « marketing frauduleux ». Bien qu’il n’y ait pas eu d’arrestations, Pfizer était pour ainsi dire « mis en liberté conditionnelle » en vertu d’un acte d’accusation du ministère de la Justice américaine.

Dans une décision historique du ministère américain de la Justice en septembre 2009, Pfizer Inc. a plaidé coupable à des accusations criminelles. C’était le « plus grand règlement de fraude en matière de soins de santé » de l’histoire des États-Unis. Ministère de la Justice.

Pfizer va acquérir un quasi-monopole du marché des vaccins Covid 

Et maintenant, parmi tous les principaux acteurs de la grande pharmacie, c’est une entreprise ayant un casier judiciaire qui a établi un quasi-monopole de facto au niveau mondial.

Pouvons-nous faire confiance à un conglomérat Big Pharma qui a plaidé coupable à des accusations criminelles portées par le ministère américain de la Justice (DoJ), y compris « marketing frauduleux » et « violation criminelle de la Food, Drug and Cosmetic Act » ?

Le « marketing frauduleux » dans le cas du « vaccin tueur » de Pfizer-BioNTech est un euphémisme flagrant. Qu’est-ce que la valeur de la vie humaine ?

La vie humaine n’a pas de valeur monétaire.

Est-ce une « erreur » de la part des autorités sanitaires nationales ? Le « vaccin » expérimental à l’ARNm a entraîné une tendance à la hausse de la mortalité et de la morbidité dans le monde entier. Pendant ce temps, les bénéfices de Big Pharma se chiffrent en centaines de milliards.

Et les gouvernements, agissant au nom de Big Pharma, font pression sur les gens pour qu’ils se fassent vacciner en imposant des sanctions à ceux qui refusent.

Les autorités sanitaires nationales affirment que le « vaccin » Covid-19 sauvera des vies. C’est un mensonge.

Savons-nous ce qu’il y a à l’intérieur du flacon vaccinal Pfizer ?

Les causes des décès et des blessures liés aux vaccins n’ont pas été abordées par les autorités sanitaires.

Qu’y a-t-il à l’intérieur du flacon de vaccin ? Les autorités sanitaires nationales n’ont pas rendu public les résultats de leurs examens de laboratoire. Il n’est pas clair si ces examens de laboratoire des flacons de vaccins ont été effectués.

Vous trouverez ci-dessous un examen de l’analyse et de la recherche en laboratoire menées par l’équipe espagnole indépendante de Quinta Columna.

Nanoparticules d’oxyde de graphène

Selon les examens de laboratoire menés par l’équipe de recherche espagnole Quinta Columna, des nanoparticules d’oxyde de graphène ont été détectées dans le flacon du vaccin à ARNm Pfizer.

Les résultats de leurs recherches (analyse par microscopie électronique et spectroscopie) sont de grande portée. L’oxyde de graphène est une toxine qui déclenche le thrombi et la coagulation sanguine. Il a également un impact sur le système immunitaire. L’oxyde de graphène accumulé dans les poumons peut avoir des effets dévastateurs.

Les résultats de l’étude espagnole, qui n’ont pas encore été pleinement confirmés, suggèrent que les décès et les « événements adverses » liés au vaccin (cités ci-dessus pour l’UE, le Royaume-Uni et les États-Unis) pourraient être le résultat de nanoparticules d’oxyde de graphène contenues dans le flacon de vaccin Covid.

Voir le résumé de leur rapport intitulé Détection d’oxyde de graphène en suspension aqueuse, étude d’observation en microscopie optique et électronique. Étude complète (anglais)

Également d’importance (reconnue par les autorités sanitaires nationales), les nanoparticules d’oxyde de graphène sont également contenues dans le masque facial.

Les propriétés électromagnétiques du vaccin à ARNm

Qu’est-ce qui déclenche les effets électromagnétiques qui ont été détectés chez les personnes vaccinées ?

Ces effets ont été amplement documentés et confirmés par des sources indépendantes, y compris celles vaccinées. Les autorités sanitaires nationales n’ont pas fourni d’explication.

Voir l’étude menée par le Forum européen pour la vigilance vaccinale (anglais), français 

Voici deux vidéos produites par l’équipe de recherche espagnole de La Quinta Columna.

Conclusion: Le passeport vaccinal

Les données de sources officielles citées ci-dessus confirment sans équivoque que le « vaccin » Covid-19 a entraîné une tendance à la hausse de la mortalité et de la morbidité liées aux vaccins.

À leur tour, les études du Dr. Charles Hoffe et l’équipe de recherche espagnole (Quinta Columna), dont les résultats restent à confirmer, soulignent les « impacts futurs » éventuels du vaccin sur la santé humaine.

D’après les données officielles, cependant, il n’y a absolument aucun doute : il s’agit d’un vaccin tueur.

Alors, pourquoi les gouvernements font-ils pression sur les gens pour qu’ils se fassent vacciner ?

Les chefs d’État et de gouvernement du monde entier subissent des pressions, actions visant la corruption, pots de vin, et/ou des menaces par de puissants intérêts financiers afin d’imposer un consensus concernant le vaccin Covid.

Le passeport vaccinal est l’aboutissement de ce processus. Il s’agit d’une transition vers la tyrannie digitale. 

Au moment de la rédaction du présent rapport, le passeport vaccinal a déjà été imposé dans plusieurs pays, dont la France et l’Italie.

En France, ce n’était pas une initiative du président Emmanuel Macron, qui est un mandataire politique agissant au nom de puissants intérêts financiers. Macron était préalablement en tant que  directeur (pdg) de la banque Rothschild.

À son tour, le Premier ministre italien Mario Draghi (ancien président de la Banque centrale européenne) est un instrument de Goldman Sachs.

Bill Gates a joué un rôle clé. Il a développé des liens à un niveau personnel avec de nombreux chefs d’État et de gouvernement dans toutes les grandes régions du monde en vue de mener à bien ce projet de vaccin.

Les élites capitalistes contrôlent la « politique de classe » au niveau mondial. Les gouvernements sont des menteurs.

Dès le début, l’objectif de la crise corona (fondée sur le mensonge et la tromperie) était d’imposer en fin de compte les contours d’un régime totalitaire mondial, intitulé « Gouvernance mondiale » (par des représentants non élus). Selon le (feu) David Rockefeller:

« …Le monde est maintenant plus sophistiqué et prêt à marcher vers un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est sûrement préférable à l’autodétermination nationale pratiquée au cours des siècles passés. » (cité par Aspen Times, 15 août 2011, soulignement ajouté)

Le scénario de gouvernance mondiale impose un programme d’ingénierie sociale et de conformité économique.

Le vaccin à ARNm devrait être arrêté et arrêté immédiatement dans le monde entier.

Bien qu’il n’existe aucune preuve d’un « virus tueur », il existe de nombreuses preuves d’un « vaccin tueur ».

Bastille 2.0

Les actes de protestation et de résistance doivent remettre en question la légitimité des architectes financiers de cette crise ainsi que des gouvernements impliqués dans l’imposition du vaccin:

La légitimité des politiciens et des élites capitalistes qui les appuient doit être remise en question, y compris les mesures policières de l’État adoptées pour faire respecter la fermeture de l’activité économique, l’imposition d’un passeport vaccinal digital, ainsi que le port du masque facial, l’éloignement social, etc.

Ce réseau doit être établi (national et international) à tous les niveaux de la société, dans les villes et villages, les lieux de travail, les paroisses. Les syndicats, les organisations d’agriculteurs, les associations professionnelles, les syndicats étudiants, les associations d’anciens combattants, les groupes religieux seraient appelés à intégrer ce mouvement.

La première tâche serait de désactiver la campagne de peur et la désinformation des médias ainsi que de mettre fin au programme de vaccination contre le Covid de Big Pharma.

Les grands médias seraient directement contestés, sans cibler spécifiquement les journalistes, dont beaucoup ont reçu pour instruction de se conformer au consensus officiel. Cet effort nécessiterait un processus parallèle au niveau local, de sensibilisation et d’éducation des concitoyens sur la nature du virus, les impacts du vaccin et du confinement.

La « diffusion du message » par le biais des médias sociaux et des médias en ligne indépendants sera entreprise en gardant à l’esprit que Google ainsi que Facebook sont des instruments de censure.

La création d’un tel mouvement, qui remet en question la légitimité des élites financières ainsi que la classe politique au niveau national, n’est pas une tâche facile. Cela exigera un degré de solidarité, d’unité et d’engagement sans précédent dans l’histoire du monde.

Il faudra également éliminer les barrières politiques et idéologiques au sein de la société (c’est-à-dire entre les partis politiques) et agir d’une seule voix. Nous devons également comprendre que le « projet corona » fait partie intégrante de l’agenda impérial américain. Elle a des implications géopolitiques et stratégiques. Il faudra également, à terme, déloger les architectes de cette « pandémie » diabolique et de les inculper pour crimes contre l’humanité.

(Michel Chossudovsky, décembre 2020)

= = =

Lire notre page « Coronavirus, guerre biologique contre l’humanité »

monpassanitairedantonq

Arnaque COVID et dictature sanitaire : un sénateur australien pose les questions qui tuent et fait émerger les liens entre Alphabet-Google-Youtube et Vaccitech / AstraZeneca dans ce qu’il convient d’appeler un crime contre l’humanité en bande organisée…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, Internet et liberté, média et propagande, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , on 26 août 2021 by Résistance 71

AlphGogole

Bonjour le conflit d’intérêt : Alphabet possède YouTube, Google et 12% d’AstraZeneca

Rafe Champion

25 août 2021

url de l’article original:
https://joannenova.com.au/2021/08/hello-conflict-alphabet-owns-youtube-google-and-12-of-company-that-makes-astrazenica-vax/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Note du traducteur : quelques nouvelles d’Australie où la population et certains politiciens et hauts fonctionnaires sont entrés en conflit avec gouvernement et FO dans un ras-le-bol général des conditions sanitaires pathétiques et dictatoriales mise en place depuis plus d’un an. Une analyse courte, directe et percutante…
Google et YouTube sont dans une certaine mesure la police de nos conversations nationales. Ils sont quelque part autorisés d’investir de manière privée et dans le même temps de faire jeter en prison des gens en accord avec des règles qu’ils ont eux-mêmes créées. Qu’est-ce qui ne va pas marcher on se le demande bien ?

Le sénateur Malcolm Roberts a posé quelques très bonnes questions :

Considérez ceux qui possèdent les fabricants de vaccins. Alphabet est le propriétaire de Google et de Youtube et possède 12% des parts de l’entreprise Vaccitech, qui a créé le vaccin AstraZeneca. Youtube censure des vidéos mentionnant l’ivermectine comme traitement du COVID. Tout ceci ne constitue t’il pas un conflit d’intérêt ? Si l’ivermectine était approuvé comme médicament pour soigner le COVID, que se passerait-il pour les centaines de milliards de dollars de profits de Big Pharma ? Ces profits sont un transfert de la richesse des contribuables vers Big Pharma.

Un nouveau modèle de business ? Et si un médicament en vogue créait un marché pour d’autres médicaments :

Considérez les bénéfices du fabricant de vaccins Pfizer. Pour le second quart de 2021, cela représentait 19 milliards de dollars, une augmentation de 89%. En trois mois, Pfizer a fait 4 milliards de dollars de bénéfices nets. L’Agence Européenne des Médicaments (AEM) a découvert un lien établi entre le vaccin de Pfizer et un effet néfaste de myocardie. En septembre 2020, notre agence australienne a approuvé le Vyndamax de Pfizer, traitement pour la myocardie. Notre ministère de la santé a confirmé les liens du vaccin AstraZeneca avec la formation de caillots sanguins.

Le médicament de Pfizer Eliquis traite les caillots sanguins. Le dernier quart de l’année fiscale a vu ses ventes augmenter de 13%. Alors ces caillots sanguins sont-ils si rares ? Vraiment ? En 2019, le médicament Zavicefta de Pfizer a été approuvé pour les patients admis en réanimation et placés sous respiration artificielle. Est-ce que Pfizer fait des bénéfices en rendant les gens plus malades et plus de bénéfices en traitant la maladie qu’il a causé ?

Alphabet, l’entreprise parente de Google, est un géant de la technologie au plafond de marché de 1400 milliards de dollars, ce qui en fait la 5ème entreprise la plus riche de ce marché dans le monde.

Et si la politique publique était contrôlée par des gens qui ont peur d’être mis au coin avec un bonnet d’âne sur la tête par Google et Youtube ?

DrGoogle
Allo Dr Google ?…

= = =

Note de Résistance 71 :

En août 2019 nous publiions ceci sur Google et Alphabet :

Dictature technotronique et la police de la pensée: Alphabet de Google et la City de Londres (Dean Henderson)

et plus tôt en avril 2019 :

Technologie, censure et dictature: Quand Google pervertit l’ »Alphabet » pour une censure tout azimut… (Dean Henderson)

A lire et diffuser sans modération…

Poussant un peu la recherche, nous sommes tombés sur des infos très intéressantes concernant Alphabet, la nébuleuse entreprise mère de Google depuis 2015 et ses autres succursales comme Verily, Deepmind et Calico entre autres.

Nous résumons ci-après un segment important de cet article : https://www.cbinsights.com/research/report/google-strategy-healthcare/

Ainsi, une corporation mère : Alphabet a restructuré et pris possession de Google et succursales en 2015. A ce moment il fut décidé que le point de focalisation pour le futur serait l’Intelligence Artificielle (IA)

Alphabet possède donc Google, Youtube mais aussi dans le secteur de la recherche, gestion et développement du domaine de la santé, des entreprises comme Verily, Deepmind et Calico.

Le plus gros du boulot de recherche et de développement en ce secteur est abattu par Verily, dont le CEO est Andrew Conrad, le co-fondateur du National Genetics Institute (tiens, tiens…).

Deepmind se focalise sur le développement de l’IA et de ses applications dans le domaine de la gestion du secteur de la santé. L’entreprise est basée à Londres et travaille en étroite relation avec les institutions du ministère de la santé britannique (tiens tiens une fois de plus…).

Concernant Vaccitech PLC dont Alphabet possède 12% des parts, c’est une entreprise basée à Oxford, GB et enregistrée sur le marché boursier de Wall Street par la SEC américaine.

A partir de là, et en accord avec les questions posées par le sénateur australien dans l’article traduit ci-dessus, les liens entre les différents intervenants dans cette “crise coronavirus” commencent à faire plus que se dessiner n’est-il pas ?..

Comme toujours, il faut remonter la piste du fric, des investissements, de voir qui est qui et qui fait quoi pour comprendre finalement à qui profite le crime, en l’occurence un crime planétaire unique dans l’histoire de l’humanité de par son ampleur et son étendue.

cobaye

Mise à jour COVID de l’IHU Marseille et du Pr. Raoult 16 juin 2021

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, désinformation, guerres hégémoniques, média et propagande, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, santé, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , on 18 juin 2021 by Résistance 71

conditionnement

Mise à jour COVID de l’IHU Marseille et du Pr. Raoult

16 juin 2021

Résumé de la vidéo (39min) “Kill the messenger” par Résistance 71

– Au 8 juin 2021 l’IHU de Marseille a fait depuis le début de la crise COVID 657 752 tests PCR, 455 094 patients ont été testés dont 46 645 ont été positifs (environ 10%)

– L’IHU a identifié 3614 souches isolées du SRAS-CoV-2

– 21 686 patients ont été suivis en hôpital de jour

– 3485 patients ont été hospitalisés à l’IHU

– 9556 doses de vaccin COVID ont été injectées depuis le 11 janvier 2021

– En suivi du traitement à l’Hydroxychloroquine, 26 223 électrogardiogrammes (ECG) ont été effectués pour étudier les arythmnes cardiaques. De celles détectées, 73% sont en lien avec le médicament Remdivisir du Labo Gilead Science.

– Lors d’un traitement précoce à l’HCQ + Azithromycine => diminution par 4 de la mortalité des patients gravement atteints

– Les variants du virus SRAS-CoV-2 s’établissent naturellement à partir d’un intermédiaire animal, essentiellement de l’espèce des mustélidés (furet, fouine, vison), animaux domestiqués et utilisés dans les expériences de laboratoires comme les furets et élevés en grande quantité comme les furets et les visons.

Chez les patients hospitalisés ayant refusé le traitement à l’HCQ + AZM, le taux de mortalité est de l’ordre de 4%, pour les patients traités avec le protocole, le taux de mortalité est de 0,75% soit environ 5 fois inférieur.

De 1er mars 2020 au 14 juin 2021, l’IHU de Marseille a traité 16 971 patients avec le protocole HCQ + AZM > 3 jours. Il y a eu 130 décès soit 0,8% ceci incluant les patients en soins intensifs.

Voir notre page : “Coronavirus, guerre contre l’humanité”

Dictature sanitaire eugéniste : Médecins, refusez d’être réquisitionnés pour cette injection OGM du peuple ! (Lettre type de refus)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , on 16 juin 2021 by Résistance 71

nwo-covid-19-vaccin

Lettre type pour des médecins courageux refusant d’être réquisitionnés pour pratiquer l’injection!

Le Réseau

15 juin 2021

Les cinq vaccins COVID actuellement disponibles bénéficie d’une AMM conditionnelle de L’EMA délivrée pour un an, et sont encore actuellement officiellement en cours d’essai clinique de phase III.

Ces études de phase III se termineront, pour le premier d’entre eux à en sortir, au dernier trimestre 2022.

Cette situation soumet mécaniquement leur utilisation à la législation encadrant strictement la recherche biomédicale, à ce jour non suspendue ou abrogée par la représentation nationale.

Cette législation contraignante stipule, entre autres choses, l’obligation de recueillir le consentement éclairé de la personne qui accepte de participer à l’étude, au travers d’un document d’information exhaustif, visé et validé préalablement par le CPP, et signé en deux exemplaires par la personne sollicitée et le médecin expérimentateur.

Si le ministère a bien précisé dans une circulaire que, dans l’hypothèse d’une plainte instruite par les autorités judiciaires, tout accident vaccinal serait clairement pris en charge par l’ONIAM pour son volet civil, les conditions d’une éventuelle mise en cause du médecin sur le volet pénal sont beaucoup plus floues, et la notion de faute détachable de la mission de service public laissée à l’appréciation du juge souverain, qui, « généralement » ( sic) retient le défaut d’information dans les conditions réglementaires comme un élément suffisant pour caractériser la faute détachable de la mission de service public.

Les conditions éthiques et juridiques ne sont donc pas réunies pour que je vous donne mon accord de participation à la campagne vaccinale pour laquelle vous sollicitez.

= = =

Notre page « Coronavirus, guerre contre l’humanité »

approchez_pas_si_vaccines

Comprendre et agir en masse contre la manipulation pseudo-vaccinale anti-COVID19 (PDF JBL1960)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, OGM et nécro-agriculure, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 13 juin 2021 by Résistance 71

 

CoVax1

 

Résistance 71

 

13 juin 2021

 

Dossier spécial : Comment dire NON ! en masse à l’injection transgénique (OGM) expérimentale anti-COVID19

Excellente compilation sur le sujet de Jo de JBL1960, incluant un très bon modèle de lettre de justification légale de refus individuel d’injection du poison transgénique (OGM) expérimental, ce quelle que soit la marque proposée.

A lire et à diffuser absolument sans aucune modération ! Dossier PDF à télécharger, imprimer et diffuser au grand large:

Dossier-pour-dire-non-a-linjection-transgenique-experimentale
Format PDF à télécharger

 

depopulation