Archive pour iran résistance empire

Guerre impérialiste au Moyen-Orient: Les Yanks mettent les Pasdarans sur liste terroriste… L’Iran inscrit l’armée d’occupation yankee au MO sur sa liste terroriste

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , on 9 avril 2019 by Résistance 71

Il y a du « faux-drapeau » dans l’air, rappelons-nous ce que transparaissait il y a peu… (Résistance 71 )

 

Les Etats-Unis placent les Gardiens de la Révolution Iranienne sur leur liste anti-terroriste et veulent empêcher l’achat du pétrole iranien

 

Al Manar

 

8 avril 2019

 

url de l’article: http://french.almanar.com.lb/1315382

 

Les Etats-Unis ont haussé d’un cran leur offensive contre la république islamique d’Iran.

Comme l’avait annoncé le New York Times le samedi dernier, ils ont officiellement placé les Gardiens de la Révolution iraniens sur leur liste des organisations « terroristes » étrangères.

Cette mesure « sans précédent », « est une reconnaissance du fait que l’Iran n’est pas seulement un Etat soutenant le terrorisme, mais que les Gardiens participent activement, financent, et promeuvent le terrorisme », a précisé le président américain Donald Trump qui a annoncé en personne cette décision ce lundi 8 avril.

Est surtout concernée par cette désignation, selon le président américain, la force al-Qods, unité d’élite des Gardiens de la Révolution.

Branche extérieure des Gardiens de la révolution, elle soutient les forces de l’Axe de la résistance au Moyen-Orient, avec le consentement de leur gouvernement. Comme c’est le cas avec les troupes du président syrien Bachar al-Assad ou les forces populaires irakiennes du Hachd al-Chaabi qui ont combattu Daech ainsi que le Hezbollah au Liban.

Cette décision « augmentera significativement l’échelle et la portée de notre pression maximale contre le régime iranien », précise le président américain, qui ajoute: « Si vous faites affaire avec les Gardiens de la révolution, vous financez le terrorisme ».

Directement après cette annonce, le secrétaire d’état américain Mike Pompeo a appelé les banques étrangères à couper tout lien avec les Gardiens de la Révolution.

En même temps, l’émissaire spécial américain Brian Hook a annoncé le renforcement des sanctions américaines, de sorte qu’elles ne se contenteront pas de viser le secteur de l’exportation du pétrole iranien mais empêcheront son achat.

Le but étant d’empêcher l’Iran d’avoir de l’argent en échange de son pétrole, à l’instar de ce qui s’était passé avec l’Irak, lors de l’application du programme connu sous l’appellation « Pétrole contre nourriture ».

Selon le magazine des renseignements américains Janes, cette démarche viserait à réduire la masse monétaire de l’Iran, dans le but de pousser les iraniens à la sédition contre le pouvoir. Ce sont les institutions étatiques qui devraient mener la marche, en entrainant le gouvernement iranien dans le défaut de paiement de salaires.

Pour sa part l’Iran s’est préparé pour riposter à cette décision.

Dimanche, son Parlement s’est mis à élaborer un projet de loi en urgence qui classera les troupes américaines sur la liste des groupes terroriste iranienne, au même titre que Daech, et dès que les Américains mettront les Gardiens sur leur liste. C’est aussi la première fois que l’armée américaine est classée comme organisation terroriste par un pays.

Une fois la décision prise, les forces américaines au Moyen-Orient pourraient devenir la cible des Gardiens de la révolution, appréhendent des responsables américains qui refusent cette décision.

= = =

L’Iran place les troupes américaines sur sa liste des groupes terroristes au même titre que Daesh

 

Al Manar

 

8 avril 2019

 

url de l’article: http://french.almanar.com.lb/1314139

 

Le Parlement iranien a promis dimanche de riposter à la décision attendue des Etats-Unis de placer les Gardiens de la Révolution iraniens sur la liste des organisations « terroristes ».

« Nous avons élaboré un projet de loi en urgence et dès que les Américains mettront les Gardiens sur leur liste, nous classerons les troupes américaines sur la liste des groupes terroristes au même titre que Daech », a dit Heshmatollah Falahatpisheh, chef de la commission parlementaire des Affaires étrangères et de la sécurité nationale, cité par dimanche l’agence Isna.

Selon le Wall Street Journal, Washington annoncera sa décision lundi sur les Gardiens de la Révolution islamique (Pasdaran), une armée idéologique créée en 1979 dans le but de protéger la Révolution iranienne des menaces étrangères et intérieures. Leur poids politique et économique est considérable en Iran.

Leur unité d’élite, la force Qods, est une branche extérieure qui soutient les forces de résistance dans la région.

« Nous devons riposter », a répété M. Falahatpisheh alors qu’une déclaration signée par la majorité des députés proclame que « toute atteinte à la sécurité nationale et aux forces armées de la République islamique est une ligne rouge ».

Publicités

Guerre impérialiste au Moyen-Orient: Un peu d’anti-propagande occidentale sur l’Iran… avant la bagarre ?…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, documentaire, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique with tags , , , , , , , , , , , , , , on 5 septembre 2018 by Résistance 71


Téhéran et ses montagnes

 

Hello, ils vous ont menti au sujet de l’Iran !

 

André Vltchek

 

21 août 2018

 

Source:

https://www.investigaction.net/en/hello-they-lied-to-you-about-iran/ 

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Avez-vous seulement considéré la possibilité que tout ce que vous avez appris sur le monde dans les médias occidentaux n’est que mensonge et fabrication ?…

Je suis sûr que vous l’avez envisagé, du moins récemment, lorsque l’insanité des médias occidentaux et leur propagande devient claire et évidente. Mais à quel degré avez-vous été endoctriné ?

Si vous vivez en Europe ou en Amérique du Nord, à quel point êtes-vous empoisonné par les mensonges au sujet de Cuba, du Vénézuéla, de la Russie et de la Chine, de la Corée du Nord et oui, au sujet de l’Iran également ? êtes-vous au-delà de toute guérison possible ? Si vous voyiez la vérité, si vous étiez confronté à la réalité, pourriez vous les reconnaître ? ou les percevriez-vous comme de la propagande et des mensonges ?

Je viens juste de quitter Téhéran, une ville à la très longue histoire et grande culture, remplie de musées, de théâtres, de superbes parcs remarquablement entretenus saupoudrés de culture et de sculptures modernes. C’est une ville aux transports publics modernes et totalement subventionnés, consistant en un métro de haute technologie, de voies de bus écologiques ainsi qu’un grand réseau de trains de banlieues. Une ville aux nombreux arbres, grands et sains, aux places tranquilles, aux cafés élégants et au peuple d’une rare gentillesse et hautement éduqué.


Université de Téhéran

Une ville qui pourrait parfaitement faire partie du classement des “10 meilleures villes du monde”, si elle n’était pas la capitale d’un pays que l’occident tente de ruiner, d’abord avec des sanctions économiques d’une injustice débordante et puis qui sait, au moyen d’une invasion militaire…

Que savent les occidentaux au sujet de l’Iran ? Que leur a t’on dit ? Je pense que l’image que veut projeter les merdias est celle de l’Iran, pays de l’islam radical, une sorte d’Arabie Saoudite chiite, peut-être pire. Bien pire, puisque l’Arabie Saoudite, proche alliée de l’occident, de Londres et de Washington (NdT: et de Tel Aviv…), ne peut pas être touchée en occident, quelque soit la barbarie et la terreur qu’elle répand chez elle et dans le monde.

Ceux qui connaissent à la fois Djeddah et Téhéran rient d’une telle comparaison. L’Arabie Saoudite et sa demie-colonie du Bahreïn, malgré leur richesse issue de la manne pétrolière, font parties des sociétés faisant preuve du moins de compassion sur cette planète, où la misère se frotte à la richesse repoussante, dégoulinante de vulgarité et son prosélytisme crâne.

L’Iran est essentiellement un pays socialiste, internationaliste et en solidarité totale avec les opprimés et les nations en lutte de notre planète. Non je ne parle pas seulement de la Syrie, du Yémen et de la Palestine ; mais aussi de Cuba, du Vénézuéla et de bien d’autres. Vous ne le saviez pas ? Aucune surprise: vous n’êtes pas supposés le savoir !…


Musée, Université, Téhéran

Vous êtes aussi supposés demeurer ignorants au sujet du système social iranien, clairement socialiste. Education gratuite, santé gratuite, transports publics modernes et culture subventionnés, très grands espaces publics et dans une certaine mesure, un gouvernement fort et au moins partiellement, une planification centralisée.

Note de R71: Nous ne faisons en rien une apologie de “l’état iranien” en traduisant cet article, notre position est claire depuis le départ sur le sujet: A bas l’État, quel qu’il soit !  cet ennemi viscéral des peuples. Nous publions cet article dans le seul souci de contre-balancer la propagande ambiante avec des informations de gens qui ont vu, visité et analysé le pays. L’auteur de cet article n’est pas le seul. Les chiens de guerre ne font que construire le mensonge permanent pour justifier de leurs actes d’agression et de guerre à l’encontre de nations dissidentes à l’ordre mondial occidental ethnocentrique et génocidaire. L’Iran est le grand pays de la région dont la tête doit orner le mur du bureau central, poliburo oligarque Inc.

Malgré les sanctions absolument injustes et terribles imposées, bien qu’avec quelques interruptions, par Washington et ses alliés, l’Iran reste debout et grandie, essayant contre vents et marées de s’occuper au mieux de son peuple. Et malgré ce à quoi les Iraniens doivent faire face, ils ne trichent pas et ne volent pas. La monnaie s’est effondrée après que Washington ait imposé de nouvelles sanctions les plus bizarres, déclenchant la frustration et certaines manifestations de mécontentement. Mais la grande majorité des Iraniens sait parfaitement qui est le coupable de cet état de fait et il n’est un secret pour personne que l’opposition est le plus souvent financée et pilotée depuis l’occident.

La plupart des visiteurs n’y comprennent rien au système monétaire et au taux de change. Je ne fais pas exception à cette règle. Lorsque je sois payer, je donne simplement mon porte-feuille aux chauffeurs de taxi ou aux serveurs de restaurant et ils y prennent l’argent nécessaire au paiement. J’ai contrôlé avec mes collègues iraniens: la somme prise à chaque fois est toujours la somme dûe.

Les Iraniens ne font jamais montre d’une “fièreté arrogante”, ils ne font que montrer la fièreté décente et déterminée d’une nation à la culture millénaire, qui sait parfaitement bien qu’elle est du bon côté de l’Histoire.

On nous a répété à quel point l’Iran était religieuse ; mais à l’encontre de l’Arabie Saoudite ou de l’Indonésie (NdT: succursale saoudienne), la religion ici ne vous est pas jetée en pleine figure. Elle n’est pas agitée en permanence comme un drapeau. En Iran, la religion est quelque chose d’interne, de profond, qui est exprimée humblement et sans tapage. Alors que les mosquées de Djakarta diffusent à longueur de journées par leurs hauts-parleurs, des sermons entiers, où les gens sont maintenant jetés en prison pour avoir critiqué cette imposition brutale de la religion sur le public au sens large, je n’ai presque pas pu détecter l’Adhan (l’appel à la prière) à Téhéran. La grande majorité des passantes féminines de Téhéran ne couvrent leurs cheveux que symboliquement, un tiers, ou même un quart gardant leurs cheveux exposés.

Mais l’occident n’infligera jamais de sanctions économiques sur l’Indonésie ni ne s’y opposera de quelque manière que ce soit et peu importe la brutalité démontrée sur son propre peuple: Washington, Londres et Canberra ont déjà ruiné son orientation socialiste avec le coup d’état de 1965 (NdT: voir ou revoir l’excellent film de Peter Weir “L’année de tous les dangers” sur le sujet avec Mel Gibson et la toujours exceptionnelle Helen Hunt…). Djakarta est maintenant asservie, obéissante, anti-communiste et turbo-capitaliste. Il n’y a plus rien de public, tout est privatisé (pillé). Les élites ont totalement pillé le pays pour le bien de l’occident. Les religions en Indonésie sont utilisées pour maintenir en place le régime fasciste pro-occidental.

L’Iran en est totalement opposé: son interprétation de la religion est “traditionnelle”, comme elle le fut avant même que l’occident ne parvienne à en faire dérailler l’essence dans tant de parties du monde. Elle est socialiste, emplie de compassion, spirituelle et oui, internationaliste. A l’encontre d’endroits comme Djeddah ou Djarkarta où sortir pour manger est maintenant le summum de la vie culturelle (et souvent la seule véritable option pour “jouir un peu de la ville”), Téhéran offre beaucoup de cinémas d’art et de qualité (les films iraniens sont parmi les meilleurs et les plus intellectuels produits au monde, NdT: voir pour s’en convaincre le petit chef-d’œuvre qu’est “Les enfants du ciel” de Majid Majidi, 1997, qui est dans la lignée du célèbre “Voleur de bicyclette”, de Vittorio De Sica, 1948 ou “Baran”, “La pluie” du même Majidi, 2001), des musées et des galeries d’art de classe mondiale, de très grands espaces publics ainsi qu’un grand nombre de facilités sportives et de loisirs, incluant des parcs superbes et remarquablement entretenus.

Vous voulez être suspendu à un câble et voler au dessus d’une vallée près d’une des plus grandes tours de télévision au monde ? Vous pouvez le faire à Téhéran. Vous voulez voir une série des tous derniers films chinois d’art et essai ? Vous le pouvez dans ce magnifique palace du cinéma appelé le Musée du Cinéma. Peut-être voudriez-vous voir des pièces de théâtres de Tennessee Williams ou de Tchékov, en farsi ?… Pourquoi pas ?

Bien sûr vous pouvez aussi rester assis dans votre voiture dans un embouteillage  comme vous le feriez à Riad ou Djakarta, mais vous pourriez tout aussi bien vous déplacer vite et facilement à travers la ville avec le système de métro très moderne. Vous pouvez flâner sur les grands trottoirs à l’ombre de grands arbres.

Que vous a t’on dit d’autre ? Que vous ne pouvez pas regarder une femme dans les yeux sous peine d’être lapidé ? Les couples se tiennent par la main partout à Téhéran et les filles ennuyées ou harassées giflent les hommes, souvent à titre de taquinerie, parfois sérieusement.

Mais le croiriez-vous si vous le voyiez ?… Ou est-ce trop tard, et avez-vous atteint le point de non-retour ?…

Un jour, un chauffeur de taxi m’emmenant de mon hôtel aux studios de Press TV m’a désespérément dit:

“Les Européens qui viennent ici même pour la première fois ne veulent pas apprendre. Même s’ils viennent pour la toute première fis, ils arrivent à l’aéroport, montent dans mon taxi et commencent à prêcher, à m’expliquer ce qu’il se passe dans mon propre pays ! Ils viennent tous avec la même histoire, avec la même critique de l’Iran. Il n’y a aucune diversité ! Comment peuvent-ils se prévaloir de venir de pays démocratiques s’ils pensent tous la même chose ?..”

A Téhéran, la diversité de pensée est absolument renversante. Avec mes collègues et camarades , on discute de tout, de la guerre en Yougoslavie, de l’Amérique Latine et bien entendu de l’Iran. Ils veulent toujours savoir sur la Russie et la Chine. J’adore ce que j’y vois et ce que j’y entends ; lorsque les gens sont curieux, respectueux des autres cultures, c’est toujours un excellent début !

L’Iran saigne, souffre, mais est forte. Tout le monde ici n’est pas d’accord avec la politique du gouvernement (bien que la plupart des Iraniens soutiennent leur gouvernement), mais tout le monde est déterminé à lutter et à défendre son pays s’il est attaqué économiquement ou par d’autres moyens.

Quand je viens ici, j’ai cette envie impolie, je veux crier à mes lecteurs: Venez ici et venez y apprendre quelque chose ! L’Iran n’est bien sûr pas parfaite, mais vraie, ici la vie est réelle et tout autant l’est son peuple. Grâce à leur culture et à leur histoire, ils savent comment séparer une pierre précieuse d’un simple caillou, la pensée pure de la propagande, le capitalisme bon marché et mortifère de la grande poussée pour un monde meilleur. Si vous ne me croyez pas, regardez simplement leurs films: un chef-d’œuvre après l’autre.

C’est peut-être pourquoi l’occident veut d’abord ruiner puis détruire ce pays. Pour l’occident, l’Iran est “dangereux”. L’Iran est dangereux et même mortel pour l’arrangement impérialiste du monde, tout comme la Russie, la Chine, Cuba, le Vénézuéla, La Bolivie le sont également.

Ruiner l’Iran ne sera pas chose facile. Je dirai même, cela peut-être impossible. Son peuple est trop intelligent, déterminé et fort. L’Iran n’est pas seul, il a beaucoup d’amis et de camarades. Mêmes ses voisins, la Turquie et le Pakistan sont en train de changer rapidement de direction et de s’éloigner de l’occident.

Ne me croyez pas sur parole. Venez et constatez par vous-mêmes. Mais ne prêchez pas: posez des questions et puis SVP, asseyez-vous, écoutez et apprenez quelque chose ! Ce pays a plus de 7000 ans d’histoire. Au lieu de le bombarder, lisez ses poètes, regardez ses films et apprenez de sa position internationale ! Et alors, alors seulement, décidez, si l’Iran est vraiment votre, notre ennemi ou un cher camarade et ami.


Pont piéton Téhéran

Guerre impérialiste au Moyen-Orient: conflit Iran-Israël voulu par l’oligarchie ?…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 11 mai 2018 by Résistance 71

Des cibles israélienne frappées dans le Golan, Israël accuse l’Iran et dit ne pas chercher l’escalade

 

Al Manar

 

10 mai 2018

 

Source: http://french.almanar.com.lb/885850

 

Des dizaines de missiles en provenance de la Syrie se sont abattus, dans la nuit de mercredi à jeudi, sur plusieurs positions militaires israéliennes dans le Golan syrien occupé.

L’armée d’occupation israélienne a directement accusé les Gardiens de la révolution iranienne d’être derrière cette attaque. A en croire le porte-parole de l’armée d’occupation, une vingtaine de missiles été tirées par des hommes de la brigade iranienne al-Qods ont visé les premières lignes de l’armée israélienne sur le Golan. Le lieutenant-colonel Jonathan Conricus a prétendu que le système antimissile Dôme de fer en a intercepté plusieurs.

Or, le quotidien israélienne Haaretz a reconnu que le Dôme de fer n’a fonctionné que partiellement et que « certains des missiles iraniens » ont traversé le « bouclier antimissile israélien ».

Dans ce contexte, la chaine libanaise Al Mayadeen, citant des sources militaires concordantes, a affirmé que plus de 50 missiles ont atteint plusieurs positions de l’armée d’occupation.

Et de préciser : ‘dix sites militaires israéliens ont été visés au nombre des quels figurent le site ultra-secret du renseignement des unités de protection des frontières’.

Citant des témoins, AlMayadeen a fait état d’énormes incendies après la chute des missiles et un mouvement intensif des ambulances.

L’armée d’occupation a imposé un black out total sur les dégâts et les pertes israéliennes, recommandant des médias israéliens de n’évoquer qu’une vingtaine de missiles pour éviter de semer la panique parmi les Israéliens.

La première salve de tirs de missiles a eu lieu vers minuit heure locale contre les positions israéliennes déclenchant les sirènes d’alertes.  Le conseil local du Golan occupé, organe désignée par l’armée de l’occupation, a lancé la consigne d’évacuation et a demandé aux colons de gagner les abris.

Raids contre Damas, ‘Israël’ ne cherche pas l’escalade

L’incapacité des missiles Patriot israéliens à intercepter ces missiles a poussé l’aviation sioniste à lancer des raids contre la banlieue de Damas.

Vers 04h30 (Heure locale), des avions de combat israéliens ont lancé une série de raids aériens contre la capitale syrienne, et sa banlieue. Des détonations ont été entendues non loin du siège de la Garde présidentielle et du centre de recherche militaire Jamaria. La DCA syrienne a été pleinement active à l’heure où l’information tombait sur le télex.

Selon le ministère russe de la Défense, les raids israéliens ont été menés par 28 avions israéliens F-15 et F-16 qui ont tiré environ 60 missiles, dont plus de la moitié ont été abattus par la DCA de l’armée syrienne. Le moment de l’interception a été enregistré par des caméras.

Une source des forces alliées de Damas a indiqué à l’AFP que les frappes israéliennes ont touché « un régiment de l’armée de l’air près de la ville de Doumeir (à une cinquantaine de kilomètres au nord-est de Damas, ndlr) et la brigade 38 dans les environs de Deraa ».

« Les systèmes de défense anti-aériens ont réussi à abattre des missiles qui visaient l’aéroport de Damas », a ajouté cette même source.

De son côté, le porte parole de l’armée d’occupation a confirmé les raids contre la Syrie, tout en insistant que l’entité sioniste « ne cherche pas l’escalade » militaire.

Selon lui, le chef de la brigade al-Qods, « Qassem Soleimani, a ordonné et dirigé en personne l’attaque aux missiles contre les positions de l’armée israélienne ».

Et d’ajouter: « Israël a informé la Russie avant ses raids menés jeudi contre des cibles en Syrie ».

Le ministre israélien de la guerre, Avigdor Lieberman, a également déclaré qu’ ‘Israël ne veut pas une escalade’ tout en espérant que ‘cet épisode soit clos’, a rapporté AlMayadeen.

Citant des sources bien informées, la chaine libanaise d’informations a affirmé qu’Israël informé les Casques bleux de la FNUOD qu’il n’aspire pas à une escalade ou à une guerre avec l’Iran.

Les abris ouverts dans la Galilée

Et puis à 5h30 heure locale, de nouvelles explosions ont été entendue, cette fois-ci, dans la colonie de Metula, au le nord de l’entité sioniste, a pour sa part rapporté la chaine d’informations iranienne francophone PressTV. Et d’ajouter : les colons ont été sommés à quitter la colonie : les refuges à « Tiberiade » et « Kiryat Shmona » dans la Galilée ont été ouverts.

Mardi soir, les forces d’occupation ont été mises en état d’alerte pour se préparer à une éventuelle riposte qui pourrait être lancée à partir de la Syrie. Deux missiles israéliens ont été interceptés mardi soir par la défense antiaérienne syrienne au-dessus de la ville d’al-Kiswah, située au sud de Damas.

Paris appelle à la « désescalade » entre ‘Israël’ et l’Iran

En réaction, le chef de l’Etat français Emmanuel Macron a appelé à la « désescalade » entre ‘Israël’ et l’Iran, a indiqué jeudi la présidence française.

« Il appelle à la désescalade », a indiqué la présidence et « il s’entretiendra à ce sujet avec la chancelière » allemande Angela Merkel, qu’il rencontre dans la journée à Aix-la-Chapelle en Allemagne à l’occasion de la remise d’un prix européen.

Dans une interview publiée le week-end dernier dans l’hebdomadaire allemand Der Spiegel, le président français avait mis en garde contre le risque de guerre en pareil cas.

Si les Etats-Unis se retirent de l’accord « cela signifie que nous ouvririons la boîte de Pandore, il pourrait y avoir une guerre », avait dit M. Macron.

Moscou appelle à la retenue

La Russie, a quant à elle, appelé à « la retenue », a déclaré jeudi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov, faisant part de sa « préoccupation ».

« Nous avons établi des contacts avec chaque partie, nous les appelons toutes à la retenue », a indiqué aux agences de presse russes le haut diplomate, ajoutant: « bien sûr, cela suscite pour tout le monde de la préoccupation ».

Ces frappes interviennent au lendemain d’une rencontre à Moscou entre le président russe Vladimir Poutine et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

La longue nuit psychopathe de (tout) l’empire… Trump fait un grand pas vers la guerre avec l’Iran en prononçant le retrait unilatéral des USA de l’accord nucléaire des 5+1…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, canada USA états coloniaux, colonialisme, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , on 9 mai 2018 by Résistance 71

 

L’imam Khamenei à Trump: “Sois maudit !”

 

Al Manar

 

9 mai 2018

 

url de l’article: http://french.almanar.com.lb/885443

 

Le numéro un iranien a dénoncé « le discours stupide et superficiel » du président américain Donald Trump qui a annoncé,  mardi 8 mai au soir, le retrait des États-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien, signé en 2015.

« Mais de quel droit vous menacez l’Iran ? », a-t-il affirmé s’adressant à Donald Trump, lors de deux audiences séparées accordées aux responsables du ministère de l’Éducation nationale ainsi qu’aux universitaires iraniens..

« Au cours des pourparlers nucléaires, j’ai insisté à plusieurs reprises sur le fait que le problème des Américains avec l’Iran ne relève pas du simple nucléaire et que le programme nucléaire iranien n’est qu’un prétexte dont ils se servent ».

Et l’imam Khamenei d’ajouter : « Le retrait US de l’accord Iran/5+1 me donne raison. Quoi que nous ayons signé le PGAC, cette signature n’a pas mis fin à l’animosité de Washington à notre égard. À présent, les Américains s’en prennent à notre rôle dans la région et à nos missiles. Leur hostilité ne disparaîtra jamais à notre égard, même si nous concluons des accords avec eux sur ce sujet. L’hostilité américaine contre la RII renvoie à une divergence d’essence et de nature : l’Iran s’est catégoriquement opposé à l’hégémonie américaine et y a mis un terme sur son sol et la défie à travers la région. »

Selon le guide suprême, M. Trump a menti dix fois dans son discours de mardi soir. Il fait sans doute allusion, entre autre, à ses propos dans lesquels il a accusé la RII de soutenir Al-Qaïda, alors que cette dernière appartient aux écoles sunnites et non chiites et en l’occurrence au wahhabisme, religion d’état en Arabie saoudite, l’allié des Etats-Unis dans la région.

L’Imam Khamenei estime aussi qu’il n’est logique que l’Iran continue dans l’accord avec les Européens sans obtenir des garanties de leur part.

« Au nom du peuple iranien, je te dis sois maudit », a-t-il aussi taclé à l’adresse du président américain.

Seuls l’entité sioniste et l’Arabie saoudite ont soutenu la décision du président américain de se retirer de l’accord nucléaire. Européens, Russes et Chinois l’ont quant à eux dénoncée, assurant vouloir continuer à observer les clauses de l’accord. D’autant que l’Agence internationale pour l’énergie atomique a d’innombrables fois assuré que Téhéran l’a toujours respecté.

Guerres secrètes impérialistes: La CIA s’apprête à frapper l’Iran

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, canada USA états coloniaux, colonialisme, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 5 juin 2017 by Résistance 71

La CIA prépare des opérations secrètes dures contre l’Iran

 

Réseau Voltaire

 

5 juin 2017

 

Source: http://www.voltairenet.org/article196590.html

 

La CIA prépare des opérations secrètes particulièrement dures contre l’Iran. Pour cela, son directeur, Mike Pompeo, a nommé comme chef de la section ad hoc, Michael D’Andrea, dit le « Prince sombre » ou l’« Ayatollah Mike » (photo).

M. D’Andrea s’est converti à l’islam. Il a mis en place le programme de conditionnement par la torture et a notamment créé la prison secrète de Salt Pit (Afghanistan) où il a supervisé les expériences sur Abu Zubaydah, Abd al-Rahim al-Nashiri et Khalid Shaikh Mohammed. Ce psychopathe, réputé extrêmement intelligent et violent, a été mis en scène dans un film inspiré par l’Agence, Zero Dark Thirty, sous le nom de code du « Loup ». En 2008, il a organisé l’assassinat à Damas du chef militaire du Hezbollah, Imad Mugniyah, et a dirigé le programme des drones tueurs jusqu’en 2015.