Suite à l’assassinat d’un scientifique nucléaire iranien le 27 novembre dernier, l’Iran assassine le chef des opérations du Mossad en plein Tel Aviv (Veterans Today)

 


Top Info : L’Iran assassine le chef des opérations du Mossad dans les rues de Tel Aviv


VT


5 décembre 2020


url de l’article original:
https://www.veteranstoday.com/2020/12/05/breaking-exclusive-iran-assassinates-mossad-chief-in-downtown-tel-aviv/


~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~


Note de R71 : Nous n’avons traduit que l’essentiel de l’info pour la broderie autour de l’histoire, se référer à l’article original (en anglais)


VT : Ceci est confirmé, Fahmi Hinavi, chef des opérations du Mossad israélien a été tué par une équipe iranienne à Tel Aviv jeudi dernier dans la soirée.

Hinavi est la force supposée derrière l’assassinat d’un scientifique nucléaire iranien à Téhéran il y a quelques semaines. Ceci est le seul assassinat dont nous avons entendu parler mais il y a de hautes suspicions que plus d’officiels de haut rang israéliens ont été tues en Israël ; tout ceci étant totalement censuré par la presse occidentale.

Dans la soirée du jeudi 3 décembre 2020, un Israélien de 45 ans répondant au nom de Fahmi Hinavi a été liquidé alors qu’il conduisait sa voiture dans la zone sud-est de Tel-Aviv : 15 balles ont été tirées par des assaillants qui se sont évaporés facilement dans la nature sans laisser de trace : pour une entité dont les services secrets affirment dans le sillage de l’attaque terroriste du 27 novembre et ce ciblage du top physicien nucléaire iranien Fakhrizadeh, de faire de l’Iran son “terrain de jeu” et dont le patron [du Mossad] Yossi Cohen, pousse le bouchon aussi loin en affirmant que ce ne sera pas la dernière fois, c’est plutôt limite-limite.

Encore plus limité dans la mesure où ces dernières 48 heures, pas un média israélien n’a osé en parler de peur que les colons sionistes, paniqués déjà à l’idée d’avoir à payer le prix du sang iranien versé, commencent à faire le lien entre cette liquidation pure et simple et d’autres cas de liquidation qui se sont produits ces jours récents dans telle ou telle location en Israël et d’avoir à penser que la “Résistance” est bien plus proche d’eux que ces coups ne le suggèrent. Bluff de Cohen and Co…

Mais vendredi soir, ça a commencé à être hors de contrôle alors que les réseaux sociaux commençaient à disséminer des images du flinguage qui paraît être une réponse [à l’assassinat du scientifique iranien] : les attaquants auraient approché le véhicule de l’officier Hinavi alors qu’il était arrêté à un feu rouge et auraient vidé leur pistolet mitrailleur avant de prendre la fuite. Les médias ont essayé de faire passer le type pour un quidam normal, victime d’une querelle de famille mais la présence des forces du Mossad sur les lieux et des forces de sécurité avant même que la police n’arrive sur place n’a laissé aucun doute : Cohen avait perdu un ponte !

La grande question est : La liquidation de Hinavi a t’elle quelque chose à voir avec le lâche assassinat de Fakhrizadeh 7 jours plus tôt environ alors que celui-ci conduisait sa voiture près de la capitale iranienne de Téhéran ? Possible et le coup serait bien plus propre : s’il a fallu au Mossad 20 ans pour avoir Fakhrizadeh et cela, non pas par le truchement d’un “commando de 12 hommes” comme ce fut affirmé par la presse du Golfe, mais par une “mitrailleuse télécommandée”, Hinavi fut quant à lui liquidé en pleine rue de Tel Aviv de la main de plusieurs assaillants qui opérèrent avec “grande facilité”.

Ceci étant le cas, il y a quelque chose de bizarre à ce sujet !

Depuis l’assassinat du scientifique iranien de renom, il y a eu des rapports d’un véritable séisme au sein de l’appareil du renseignement et des forces armées israéliens qui accusent le couple Netanyahou-Cohen d’avoir agi contre l’Iran sans eux. Notice : il a même été dit que le ministre de la guerre Gantz, dont le chef d’état-major clame à qui veut l’entendre qu’Israël est prêt pour tout scénario de guerre contre l’Iran, refuse d’assumer “militairement” les conséquences de “l’action de Netanyahou” car Israël serait “détruit” au “premier tir de missiles iranien” ou de ses alliés !! (NdT: notamment bien entendu le Hezbollah libanais plus proche, bien plus proche…)

Un signe des tensions existantes, le vendredi 4 décembre et alors même que jusqu’ici il a crâné avoir désigné Fakhrizadeh comme cible depuis 2018 et de l’avoir finalement eu, Netanyahou est apparu à l’écran de l’American Hudson Institute pour accuser l’Iran d’accuser Israël de tout évènement s’y déroulant. Visiblement embarrassé d’avoir été questionné au sujet de meurtre du 27 novembre, il lança : “Les Iraniens nous accusent de tout que ce soit vrai ou faux.”

[…]

 


L’origine du mal…

3 Réponses vers “Suite à l’assassinat d’un scientifique nucléaire iranien le 27 novembre dernier, l’Iran assassine le chef des opérations du Mossad en plein Tel Aviv (Veterans Today)”

  1. Waouh !
    Les mots nous manquent…

    Perso et pour ceux qui l’auront vue, cela me fait de plus en plus penser à la Prophétie des prophéties, en 8 épisodes, réalisée par les Productions SansLeSou en 2008 et que YT a totalement supprimée et qu’on peut encore voir sur Dailymotion…

    Donc le Gantz est le Ministre de la Guerre du Bibi… Alors ça c’est bien la démonstration qu’il n’y a pas de solutions au sein de ce système !

    Ceux qui y croient encore on envie d’y croire et ne veulent pas être convaincus, preuve qu’il n’est plus temps d’essayer de les convaincre !

    CONTOURNONS-LES pour enfin vivre !
    JBL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.