Archive pour axe de la résistance

Le Gen. Soleimani était en mission diplomatique pour recevoir en Irak une lettre de… Trump et Pompeo pratiquants de la « diplomatie de l’embuscade » (Veterans Today)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 6 janvier 2020 by Résistance 71

Les rédacteurs en chef de VT confirment cette information en provenance de leurs sources locales en Irak et en Syrie. Cela expliquerait la question qu’on se pose depuis le départ: pourquoi et comment cette facilité à éliminer Soleimani, homme du grand secret à la protection et sécurité irréprochable depuis tant d’années ?
Réponse: il était en mission diplomatique commandée pour son pays et à la demande, si on en croit l’info ci-dessous, de Trump et de Pompeo ni plus ni moins… L’Irak a confirmé que Soleimani était en visite officielle et qu’il devait rencontrer le premier ministre. a ce titre, il ne se méfiait pas et a semble t’il baissé la garde. Il y aurait donc bien eu trahison… mais une trahison yankee, qui peut encore être surpris et surtout qui peut encore croire et faire confiance à toute cette clique de menteurs, d’escrocs et de criminels patentés, membres de toute administration yankee que ce soit ?..

~ Résistance 71 ~

 

 

Info confirmée: Soleimani assassiné en Irak alors qu’il était en mission diplomatique pour recevoir une lettre en provenance de Trump et Pompeo…

 

VT editors

 

5 janvier 2020

 

url de l’article:

https://www.veteranstoday.com/2020/01/05/breaking-confirmed-solemeini-killed-on-diplomatic-mission-to-iraq-to-receive-trump-pompeo-missive/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Pas d’interception magique de renseignement ne fut nécessaire, nous l’apprenons maintenant depuis l’Irak, pour arranger l’assassinat du général Qassem Soleimani. Nous apprenons en ce moment que l’embuscade a été arrangée au travers des canaux diplomatiques, attirant Soleimani en Irak afin qu’il reçoive [pour l’Iran] une offre de réduction des sanctions de la part du président Trump.

Le général Soleimani a atterri en Irak pour y rencontrer son premier ministre Adel Mahdi, qui devait lui remettre un message pour l’Iran en provenance du président Trump. Au lieu de cela, il y fut assassiné ; la note diplomatique du ministre des affaires étrangères américain Mike Pompeo à l’envoyé iranien Soleimani fut, en fait, une invitation dans une embuscade fatale.

Soleimani s’est envolé depuis Damas et fut tué alors qu’il quittait la zone diplomatique de l’aéroport international de Bagdad. L’Irak agissait comme intermédiaire entre Téhéran et Washington, le général Soleimani agissant comme représentant diplomatique de l’Iran.

Le gouvernement irakien avait demandé au général Soleimani d’organiser et d’entrainer les forces qui ont vaincu l’EIIL / Daesh en Irak (NdT: créé par la CIA et les forces spéciales de l’armée yankee en utilisant l’organisation qu’ils avaient déjà créée au préalable: Al Qaïda en Irak et au Levant / AQIL dont l’EIIL/Daesh est l’héritier direct), un processus qui fut continué en Irak tout comme en Syrie en partenariat avec la Russie et la Turquie en tant que parties prenantes de la coalition d’Astana.

(NdT: pourtant, la Turquie n’a jamais agi contre Daesh, abritant des camps d’entrainement et de repos sur son sol; et favorisant le passage des mercenaires “djihadistes” de la CIA, du MI6 et de Mossad depuis ses frontières, même si depuis la tentative de renversement d’Erdogan par les Yanks dans le cadre de l’élimination des gouvernements des frères musulmans dans la région, Erdogan et la Turquie jouent double voire triple jeu…)

Lire notre dossier sur « L’affaire de l’assassinat de Soleimani par Trump »

Assassinat du Gen Soleimani en Irak par Trump, marionnette de l’empire réalise l’exploit d’unir toutes les factions gouvernementales irakiennes pour l’expulsion des Yankees ! (Press TV)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 6 janvier 2020 by Résistance 71


Victoire posthume de Soleimani !

 

Par son sang, Soleimani a signé l’expulsion des troupes américaines d’Irak… et de toute la région

 

Press TV

 

6 janvier 2020

 

url de l’article original en français:

https://french.presstv.com/Detail/2020/01/06/615470/Victoire-posthume-de-Soleimani

 

Il a fallu 48 petites heures pour que le commandant en chef de l’axe de la Résistance, général de corps d’armée Qassem Soleimani, marque à titre posthume l’une des plus belles et de loin plus mémorables victoires de toute sa longue et lumineuse carrière : qui aurait crû qu’un Irak donné pour « à jamais divisé » , et  » définitivement perdu » mobilise en moins de 48 heures après l’assassinat du grand Soleimani son Parlement, pour voter à une majorité de voix l’expulsion pure et simple des troupes US d’Irak , ainsi que le retour de la souveraineté pleine et entière de l’Irak, non seulement sur sa terre, ses richesses infinies,  mais encore sur son ciel, d’où les assassins yankees se sont permis de commettre le vendredi 3 janvier, l’un des pires crimes de guerre qui soit. Dimanche soir, l’Irak a pour la première fois après son invasion en 2003 a porté aussi plainte contre les Etats-Unis auprès du Conseil de sécurité, signe que ses forces armées sont désormais en guerre contre Washington.

A partir du 5 janvier, les troupes US en Irak sont traitées à titre d’occupant et leur sang est donc licite. Elles n’auront donc qu’un double choix: se retirer ou rester et mourir. Et dire que les Etats-Unis d’Amérique ont dépensé 8 000 milliards de dollars en Irak et en Asie de l’Ouest pour s’y implanter définitivement et qu’à la veille du vote historique du Parlement irakien, ils avaient usé de tous les ressorts possibles et imaginables pour l’empêcher.

La dernière bataille du Grand général Soleimani aura été de loin la plus grande : l’Amérique sera expulsée ou elle ne sera plus. Dans son discours du dimanche soir dédié à la mémoire du  » commandant en chef de l’axe de la Résistance », le secrétaire général du Hezbollah a eu le mot juste : En assassinant Soleimani, les Etats-Unis ont tenté de changer l’implacable destin qui les menace, à savoir la disparition. Or le sang de Soleimani ne pourra être vengé que par l’expulsion jusqu’au dernier GI’s de toute la région « .

Ce lundi Téhéran comme l’Iran entier pleure son déjà légendaire commandant mais il se console à l’idée que son deuil est partagé en Irak, en Syrie, au Liban, au Yémen, au Pakistan, en Inde, … jusqu’aux Etats-Unis, et derrière les mutes de la Maison Blanche …. C’est la victoire à titre posthume de Soleimani… 

= = =

Notre dossier « Assassinat Soleimani par Trump en Irak »