Archive pour Mohawk Nation News français

Message Mohawk: Arrêtons les squatters de nos vies et leur culte de la mort… (Mohawk Nation News)

Posted in actualité, altermondialisme, colonialisme, crise mondiale, gilets jaunes, guerres hégémoniques, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, philosophie, politique et social, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 25 novembre 2019 by Résistance 71

“Après avoir souffert au-delà de la souffrance, la nation rouge se relèvera de nouveau et ce sera alors une bénédiction pour un monde devenu bien malade. Un monde empli de promesses brisées, d’égoïsme et de séparations. Un monde se languissant de lumière. Je vois une époque de sept générations lorsque toutes les couleurs de l’humanité se rassembleront sous l’arbre sacré de la vie et la terre entière redeviendra de nouveau un cercle unique. Ce jour là, il y aura ceux parmi les Lakota qui porteront la connaissance et la compréhension de l’unité parmi tous les êtres vivants et les jeunes gens blancs viendront vers ceux de mon peuple pour leur demander de leur dispenser leur sagesse. Je salue la lumière dans tes yeux, là où réside l’univers entier. Car quand tu es au centre de toi-même et que je suis également en cet endroit en mon sein, alors nous serons un.”
~ Tasunke Witko, Crazy Horse, chef de guerre Oglala, Sioux ~

“Toute la tradition européenne, marxisme inclus, a conspiré pour défier l’ordre naturel de toutes choses. La terre-mère a été abusée, les pouvoirs ont été abusés et tout ceci ne peut pas continuer indéfiniment. Aucune théorie ne peut venir changer ce simple fait. La terre-mère va riposter, l’environnement va riposter et ceux qui abusent seront éliminés. Les choses reviennent au point de départ. C’est çà la révolution. C’est aussi une prophétie faite par mon peuple, par le peuple Hopi et bien des autres peuples corrects. Les Indiens des Amériques ont essayé d’apprendre cela aux Européens depuis des siècles ; mais, comme je l’ai dit plus tôt, les Européens sont incapables d’écouter. L’ordre naturel des choses gagnera et les abuseurs, les offenseurs mourront, comme les daims meurent lorsqu’ils brisent l’harmonie en surpeuplant une zone donnée. Ce n’est plus qu’une question de temps avant qu’une catastrophe naturelle ne se produise, une catastrophe aux proportions planétaires. C’est le rôle des Indiens et de toutes choses naturelles de survivre. Une partie de notre survie consiste à résister. Nous résistons non pas pour renverser un gouvernement ou pour saisir le pouvoir, mais simplement parce qu’il est normal et naturel de résister à l’extermination, de survivre. Nous ne voulons en aucun cas le pouvoir au-delà des institutions des blancs, ce que nous voulons c’est que les institutions des blancs disparaissent. C’est çà la révolution.
Nous, les Indiens des Amériques, sommes toujours en contact avec ces réalités, les prophéties, les traditions de nos ancêtres. Nous apprenons de nos anciens, de la nature, des pouvoirs. Et quand la catastrophe est passée, nous les Indiens des Amériques, nous serons toujours là pour habiter ces terres et ce continent. Peu importe si ce ne sera qu’une poignée d’entre nous au fin fond des Andes. Le peuple amérindien survivra, l’harmonie sera rétablie. C’est çà la révolution.”
~ Extrait du discours de Russell Means durant le Black Hills International Survival Gathering, Dakota du Sud, juillet 1980 ~
(traduit de l’anglais par Résistance 71)

 


La Grande Loi de la Paix

 

Le culte de la mort des “Canajon” (squatters)

 

Mohawk Nation News

 

24 novembre 2019

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2019/11/24/canajon-death-cult-draft-2/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le culte de la mort pré-planifié canajon fut mis en place par les squatters sur instructions des banquiers dès qu’ils mirent les pied sur Onowarekeh (l’Île de la Grande Tortue). [Canajon est le mot mohawk qui veut dire “squatter”, dérivé par la suite en “kanatien” => “canadien”…] Wahatinatsoten, ils se sont incrustés sur notre terre.

Les maisons sont détruites ou tombent en ruine. La conscience de la terre se manifeste graduellement. Les squatters font ce que leur ont dit de faire les banquiers, ne sachant pas qu’ils sont eux-mêmes la propriété des mêmes banquiers. Enkiyaseteh (génocide), on se tient hors de vue, récupérant dans les collines. Dans un futur proche, s’ils ne volent pas, les squatters n’auront plus rien à manger et plus de refuge.

Les enfants qui questionnent leur endoctrination sont appelés “parias” ou “désaxés” et sont faussement diagnostiqués par des médecins pour qu’ils soient mis sous anxiolytiques. Les banquiers sont terrifiés de ce qu’ils ne peuvent pas contrôler. La loi bancaire ou “loi de l’amirauté” est artificielle. Seule la loi naturelle est permanente. La création/nature et notre terre-mère voient la dévastation. Bientôt viendra une grande lumière. Asontewekowa, nos esprits se déplacent sur l’Île de la Grande Tortue.

Ils nous veulent morts ! Mais nous sommes bel et bien vivants. Nous faisons partie de ce monde naturel créé par la nature et mis sur notre terre-mère. Quand nous tendons l’oreille, nous écoutons la Nature. Ils ne le peuvent pas. Les messages nous parviennent de Karennah, le ton de la terre-mère.

Les banquiers sont maintenant en train de vivre un cauchemar. Ils sont agités. La Nature va fixer les choses comme elles doivent l’être. Ils le savent. Les feux s’allument. L’eau gronde. De forts vents renversent les choses. A cause de Waonkinatakari, ils nous ont attaqués ainsi que nos villages comme des chiens enragés. Sasewatenti. Nous leur disons de rentrer chez eux.

Les banquiers ont une haine aveugle de notre chaleur simple et de notre humanité. Ils sentent bien que l’Île de la Grande Tortue est hantée. Elle l’est ! Par nos esprits qui vagabondent sur Onowarekeh ! Les banquiers se persuadent qu’ils ont toutes les clefs de toutes les barrières qu’ils ont mis en place, des bâtiments, des ponts, des villes, des murs, de l’économie, de la politique, de la finance, des médias, des classes et castes de gens etc… Certains d’entre eux savent qu’il y a quelque chose au delà de ce qu’ils peuvent voir et cela les préoccupe.

Ils ne vaincrons pas la création/nature. Ils argumentent, disputent, accusent, arrêtent, attaquent et jettent en prison. Ils appellent le monde naturel “paranormal”.

Nous représentons la connexion avec la nature, qu’ils ne peuvent pas voir ni ne peuvent expérimenter, ni ne peuvent aimer. Maintenant la nature et la terre  hurlent pour qu’ils retournent là d’où ils viennent, pour qu’ils disparaissent, que nous ne les voyons plus jamais. quelques anciens et quelques jeunes sentent et perçoivent les vibrations de la nature.

Pour se sauvegarder, ils ont mis en place une tripotée de réparation d’infrastructure pour eux-mêmes. Ce n’est que cataplasme sur jambe de bois. Par la peur, ils ont créé une augmentation du terrorisme, des impôts, de la consommation de drogue et d’alcool, du pillage, des suicides, des assassinats, des faux-drapeaux et des faux espoirs. Tout le monde souffre de brokeitis parce qu’ils ne peuvent pas vivre sans leurs béquilles et infrastructure. Le mal est leur béquille.

“Les Indiens de bois” prennent vie. Les banquiers ont créé une image par laquelle ils veulent que nous vivions. Tout change maintenant. Nous sommes ceux que nous sommes réellement.

Nous les voyons comme les assassins stupides qu’ils sont et qui laissent les banques, les politiciens et les entités entrepreneuriales les contrôler parce qu’ils obtiennent un petit bénéfice de ces crimes dirigés contre nous et Onowaregeh.

Pour eux tout a une valeur marchande traduisible en dollars, la terre, la nature, les peuples originels, l’eau, toute belle chose et l’ordre naturel. Leur plan génocidaire continue. Les crimes commis ont rendu possible pour les squatters d’avoir du boulot, une maison, une vie, d’envoyer leurs enfants dans des écoles et d’obtenir une pseudo-liberté alors qu’ils vivent dans un quasi état policier ne fonctionnant que dans et par la peur.

La véritable peur des banquiers est que les squatters apprennent qu’on leur a menti tout le long, qu’ils se rebellent et qu’ils les décapitent comme les Français le firent lors de leur révolution. Ils veulent l’Île de la Grande Tortue dépeuplée et revitalisée pour le “Nouvel Ordre Mondial” de l’ONU. Lorsqu’ils n’auront plus de clients pour acheter ce qu’ils ont volé, ils n’auront plus besoin d’être ici.

Les squatters sont persuadés que leur dieu va les mener à la sécurité, mais le véritable dieu des banquiers est l’argent.

Leur propre mère (terre) hurle qu’il est temps pour eux de rentrer à la maison.

= = =

L’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur terre. Il n’y a pas de solutions au sein du système, n’y en a jamais eu et n’y en aura jamais !
~ Résistance 71 ~

= = =

Lectures complémentaires:

Mohawk Nation News sur R71

Nous_sommes_tous_des_colonisés (PDF)

Pierre_Clastres_De l’ethnocide

Pierre_Clastres_Echange-et-pouvoir-philosophie-de-la-chefferie-indienne

Paulo_Freire_La_pedagogie_des_opprimes

Aime_Cesaire_Discours_sur_le_colonialisme

Comprendre-le-systeme-legal-de-loppression-coloniale-pour-mieux-le-demonter-avec-peter-derrico1

Comprendre-le-systeme-legal-doppression-coloniale-pour-mieux-le-demonter-avec-steven-newcomb1

La_voie_Lakota_et_Crazy_Horse

Meurtre par décret le crime de génocide au Canada

Un_manifeste_indigène_taiaiake_alfred

kaianerekowa Grande Loi de la Paix

La Grande Loi du Changement (Taiaiake Alfred)

si-vous-avez-oublie-le-nom-des-nuages-vous-avez-oublie-votre-chemin


Harmonie dans la complémentarité…
La société des sociétés

 

Nation Mohawk et société organique: « Le processus de la décolonisation a déjà commencé… Le train de la liberté est sur les rails ! »

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, écologie & climat, économie, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, philosophie, politique et social, résistance politique, société libertaire, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 1 mai 2016 by Résistance 71

“La ré-émergence des sociétés de guerriers parmi les peuples autochtones dans l’ère moderne est un élément de la lutte plus large pour la survie des peuples indigènes d’Amérique du Nord. Les sociétés de guerriers sont un moyen par lequel les peuples indigènes enrtrent en action directe contre la colonisation et l’histoire incessante de leur dépossession. La colonisation a de fait déconnecté les peuples autochtones des sources de leur existence en tant que peuples indigènes. Dans le long processus de la prise de contrôle des nations autochtones, les gouvernements canadiens (fédéral et provinciaux) ainsi que les autres institutions de la société canadienne ont créé une fausse image d’un peuple indigène, image qui correspond aux impératifs de domination, celle du sauvage à la fois vicieux, méchant et noble, l’Indien et maintenant l’Aborigène. Les sociétés du guerriers sont le mieux comprises comme des tentatives d’exprimer une identité autochtone authentique face à ces fausses identités, instrumentalisées par un empire, générées par les Canadiens.”

~ Professeur Taiaiake Alfred, Université de Victoria, 2005 ~

 

L’agenda

 

Mohawk Nation News

 

27 avril 2016

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2016/04/27/the-agenda/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Quand l’avocat du barreau Aaron Detler a été physiquement expulsé des 6 Nations par les hommes comme le stipule Kaia’nere:kowa, cela a signalé le début de la fin du colonialisme. La balle va rouler du camp des Six Nations (confédération iroquoise) vers chaque communauté Onkwe’hon:weh sur Ono’ware:keh et personne ne pourra l’arrêter ! Le colonialisme est une “dictature entrepreneuriale” soutenue par l’armée pour privatiser toute terre et ressources et pour le profit exclusif du plus petit nombre auto-proclamé.
La société doit être basée sur les familles et les communautés qui gèrent toutes les affaires, sur une base égalitaire tout le monde ayant une voix, un mot à dire. Ainsi tout le monde vivra selon les principes des instructions originelles ; ceux qui ne sont pas d’accord devront quitter l’Île de la Grande Tortue (Amérique du Nord).

Notre fond fiduciaire indien, leur arme pour nous matraquer à mort, sera enlevé du contrôle des entrepreneurs. Notre lien à notre terre-mère sera chéri. Notre objectif est un environnement sain et sécure.

Les Etats-Unis, le Canada et autres entreprises coloniales du même acabi seront obsolètes. Les entreprises (nationales et transnationales) qui sont fondées sur notre exploitation et celle de nos ressources seront dissoutes. Toute entreprise adhérera aux instructions originelles. Les entités entrepreneuriales artificielles ne seront plus tolérées ; toutes les affaires commerciales seront transparentes,

Le véritable terroriste nommé [bureau] des “Affaires Indiennes” doit être démantelé. Chaque personne sera libre une fois ceci fait.

Les sélections temporaires d’officiels locaux, l’économie, la finance, la banque, les transports, la sécurité, la sécurité publique et les politiques liées à l’énergie sont tous redevables et doivent répondre aux instructions originelles de notre mère. Aussi loin que tout ceci agit en accord avec sa volonté de survivre et de coexister avec la nature, alors il sera possible aux gens respectueux de rester.

La justice sociale et l’indépendance économique seront basées sur la distribution équitable de tout ce que notre mère produit comme ressources en accord avec les instructions originelles. La science et la technologie doivent bénéficier à vraiment tout le monde, il en va de même pour l’éducation, la santé, l’environnement, la biodiversité, l’industrie, la qualité de vie et la sécurité. Les secteurs financiers incluant les banques et les assurances se conformeront aux instructions originelles.

Nous conduirons toutes relations avec les autres pays. Les colons établis comme Trudeau et Obama ne pourront plus prétendre représenter Onkwe’honweh (peuples autochtones) dans le monde.

Personne ne peut prendre notre terre-mère en propriété. Nous avons été placés ici pour mettre en place et faire respecter les instructions originelles sur notre si belle Istah.

Le processus de décolonisation a commencé, le train de la liberté est sur les rails.
Comme le disent si bien Aerosmith: “All aboard, all aboard. All aboard track 19, for the train to freedom. I said the train kept a’rollin all night long. The train kept a rollin, get along. Train kept a’rollin”. [Train kept a’rollin].

= = =

“L’État avec ses frontières et les nations avec leurs conflits sont des substituts pour un esprit non existant du peuple et de la communauté. L’idée de l’État est une imitation artificielle de l’esprit, une illusion, qui accouple des objectifs qui n’ont rien à voir les uns avec les autres, qui n’ont aucune racines en un tel terreau, comme l’ont les merveilleux intérêts d’un langage et de coutumes communes, les intérêts d’une vie économique (nous avons vu ce qu’est la vie économique aujourd’hui !) avec un certain territoire. L’État, avec sa police, toutes ses frontières et ses institutions régissant la propriété privée, n’existent pour le salut de l’Homme que comme un misérable substitut à l’esprit sociétaire et aux groupes humains ayant un but commun.”

~ Gustav Landauer, 1911 ~

 

Démolir la maison

 

MNN

 

29 Avril 2016

 

url de l’article:

http://mohawknationnews.com/blog/2016/04/28/tear-the-house-down/

 

Traduction Résistance 71

 

La “maison de la torture”, le bureau des Affaires Indiennes, est une organisation criminelle. Déjà en 1969, le gouvernement libéral du Canada avait décidé d’arrêter les Affaires Indiennes en leur retirant leurs obligations, leur budget, protections et responsabilité. Au lieu de nous libérer et de nous rendre toutes nos possessions, nous allions être poussées dans les rues pour y crever, comme durant la désastreuse politique de termination des années 1950 aux Etats-Unis. Notre fond fiduciaire indien est la massue utilisée pour essayer de nous finir.

Avant que la maison ne s’effondre, un décorticage total sous forme d’audit légal doit être effectué au sujet des “Affaires Indiennes” et de son appareil mafieux. Le “don” de cette mafia est le “premier ministre”. Ses porte-flingues sont appelés “provinces”, “ministres”, “juges” et “forces armées”. Ils divisent notre territoire où ils font régner leurs règlements et collectent de l’argent de “protection” (racket sous forme d’imposition). Des serments “de sang” sont faits à leur “queenie” (reinette). Les conseils de bandes (Canada) et de tribus (USA) aspirent à devenir des membres à part entière afin de nous terroriser. Beaucoup d’avocats et de consultant améliorent leurs carrières et font leurs choux gras des fausses enquêtes sur les actes criminels commis par le Canada, comme ce fut si évident avec la Commiission Vérité et Réconciliation (CVR). Tout ceci est fait pour que jamais ne soient résolues ces affaires criminelles.

Les conseils de bandes et de tribus aspirent à devenir des membres à part entière pour nous terroriser. Une fois que la loi sur les Indiens (Indian Act) et les Affaires Indiennes seront dissoutes, il y aura une relation correcte qui s’établira selon teio’hateh (NdT: wampum deux rangées aussi appelé guswenta). Ils resteront dans leur bateau et ne tireront pas notre canoë.

L’état-major de guerre se situant dans la tour de la terreur à Ottawa doit être fermé. Les colons établis corrigeront les torts commis en vivant en accord avec tous les accords des droits humains que le Canada ne fait que prétendre soutenir internationalement.

Kaia’nere:kowa, nos instructions originelles, gouvernera notre terre et tout ce qui se trouve dessus. On prendra de nouveau soin de notre mère. L’héritage de nos enfants pas encore de ce monde sera restauré et la totalité de l’Île de la Grande Tortue redeviendra de nouveau superbe.

-[]-[]-<I>-[]-[]-

A lire: Le plus “amérindien” des penseurs anarchistes: Gustav Landauer (1870-1919) et son œuvre phare: “Appel au Socialisme” dont nous avons traduit de très larges extraits:

https://resistance71.wordpress.com/2016/01/27/appel-au-socialisme-pour-la-societe-des-societes-gustav-landauer-1ere-partie/ et suivant…

=> Nous avons traduit la Grande Loi de la Paix (Kaiane’re:kowa) dans son intégralité (117 wampums) en français pour que tous sachent, que tous puissent s’en inspirer pour reconstruire nos sociétés, de la base, ici et maintenant.

~ La Constitution de la Confédération Iroquoise (XIIème siècle) ~

Participez à la résistance politique à l’empire: Envoyez vos questions pour une interview…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, Internet et liberté, militantisme alternatif, pédagogie libération, philosophie, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 26 septembre 2015 by Résistance 71

Participez à un entretien avec Kahentinetha Horn de Mohawk Nation News

 

Résistance 71

 

26 Septembre 2015

 

Kahentinetha Horn, du clan de l’ours de la nation Mohawk, membre du conseil traditionnel des anciens (elders) et du conseil des mères de clan, fondatrice de Mohawk Nation News, Kanahwake, l’organe de communication de la société traditionnelle Mohawk depuis la crise d’Oka en 1990, va nous accorder un entretien très prochainement.

Afin de maximiser l’efficacité de notre interaction, nous sollicitons notre lectorat pour poser des questions qui permettront de clarifier, nous l’espérons, certains malentendus concernant la gouvernance traditionnelle. Devons-nous rappeler que la ville de Montréal par exemple, se trouve en territoire Kanienke:haka (Mohawk), sur des terres jamais cédées, ni abandonnées. De nombreuses incompréhensions proviennent de l’ignorance sur la façon dont les sociétés traditionnelles natives gèrent souverainement leurs affaires.

Les Conseils de Bandes au Canada (Conseils de Tribus aux Etats-Unis), ne représentent aucunement leurs communautés respectives. Ils ne sont que les représentants officiels, officialisés du gouvernement colonial dans les nations autochtones. Ces conseils, dont l’AFN est au Canada l’épicentre, ou Association des Premières Nations, n’ont absolument aucune autorité légale ou légitime de quelque manière que ce soit pour réguler les affaires des communautés et des nations indigènes. Bien peu de gens au Canada et aux Etats-Unis le savent. Pour beaucoup de colons du Canada, les Conseils de Bande sont les représentants des Indiens auprès des gouvernements provincial et fédéral… Rien n’est plus faux, il s’agit d’une usurpation sous le coup de la loi sur les Indiens ou Indian Act (1867, 1924). Il en va de même aux Etats-Unis où les Conseils de Tribus sont régis par l’Indian Law ou la loi sur les Indiens (création du Bureau des Affaires Indiennes en 1824 suivant la première mouture de 1790).

Nous vous donnons l’opportunité de pouvoir poser les questions de votre choix afin de mieux comprendre les problèmes et surtout comment les résoudre ENSEMBLE, blancs et autochtones la main dans la main contre l’empire qui nous contrôle tous !

L’objectif de cet entretien est de clarifier les questions de gouvernance et d’amener occupants occidentaux de la terre et détenteurs naturels du titre de la terre à mieux se comprendre et ainsi à pouvoir finalement mieux coopérer.

Tout le monde peut participer, les questions ne sont pas réservées à nos amis Canadiens francophones, mais nous encourageons bien évidemment ceux-ci, directement concernés, à poser le plus de questions possibles.

Si vous aviez l’opportunité de vous retrouver assis(e) à une table avec un membre représentant la gouvernance traditionnelle amérindienne, quelles seraient les 2 ou 3 questions importantes à votre sens que vous lui poseriez ?…

Pour poser vos questions, faites le via courriel à cette adresse:

commune1871@yandex.com

Nous compilerons les questions reçues pour les poser à Kahenthinetha. Envoyez vos questions en français, nous les traduirons pour Kahentinetha. L’entretien aura lieu en anglais et sera publié sur MNN, nous traduirons l’ensemble en français et le publierons sur Résistance 71. La date de publication n’est pas encore fixée, nous vous le ferons savoir.

Vous avez jusqu’au Lundi 5 Octobre pour nous envoyer vos questions à l’adresse courriel ci-dessus.

Nous comptons sur vous. C’est une super opportunité pour progresser ensemble dans la bonne direction !

Merci

Fraternellement à toutes et tous

Résistance 71

Résistance politique: Conseils coloniaux (collabos) et loi d’apartheid pour diviser les sociétés natives plus avant…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, démocratie participative, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 5 janvier 2015 by Résistance 71

Voir la note en bas d’article…

 

Suceurs d’âme

 

Mohawk Nation News

 

3 Janvier 2015

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2015/01/04/sucker-for-love/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le musée national d’Ottawa retire sa grande exposition sur Ongwe’hon:weh (NdT: premiers peuples et nations). Le nouveau thème de l’existence du Canada est fondé sur une fiction commerciale corporatrice. L‘éducation donnée à notre sujet représente une page dans un livre d’histoire. Nous sommes maintenant obligés de nous vendre en étant des INDIENS corporatifs assujettis au système entrepreneurial ou alors nous serons emballés et mis au placard avec le reste de l’exposition originelle. La politique du CANADA corporatif envers Ongwe’hon:weh et son développement commercial est: pas de travail sauf pour les agent INDIENS du gouvernement, vol de notre économie, mener nos commerces à la faillite en harcelant nos clients, en nous affamant pour nous soumettre et un peuple en voie de disparition n’a ni besoin ni de droit sur les terres et les ressources. Ceci correspond à leur projet commercial.

Les INDIENS corporatifs s’intègrent et s’assimilent pour leur propre profit, tandis que les vrais professionnels Ongwe’hon:weh sont chassés de nos communautés. Nous sommes trahis pour ce chèque gouvernemental. Ils nous font abandonner nos langues, notre culture et notre identité même (NdT: cela s’appelle ethnocide depuis les recherches de l’anthropologue français Robert Jaulin), tout en tenant les armes qui sont retournées contre nous.

Des archives à jour de lignes de sang nous catégorisent en “pur sang”, “moitié” (métis) et “quart” de sang, afin de diviser et de déchirer nos communautés.
La législation sur le quota sanguin est apartheid(*). Les INDIENS corporatifs facilitent la politique de haine raciale, suivant en cela une tradition comme celle des “judenrats” (collaborateurs) d’Hitler. Nous condamnons ceux qui prennent cette identité étrangère volontairement. Ceux qui le font sous la contrainte devraient se rappeler ce que dit notre Kaianere:kowa (NdT: Grande Loi de la Paix autrement appelé constitution de la Confédération Iroquoise, que nous publierons très bientôt puisque nous l’avons entièrement traduite, ses 117 wampums, en français…).

Les INDIENS corporatistes recrutés pour conduire cet agenda oligarchique montrent du doigt les penseurs indépendants. Ils nous crachent une rhétorique pro-Ongwe’hon:weh comme par exemple: “Nous sommes contre ce que le Canada essaie de faire à nos peuples” ?!? et en même temps ils sont l’avant-garde des troupes assassines de l’État. On nous étiquette comme “subversifs” sans aucune procédure légale. Les INDIENS corporatistes sont partie intégrante du serpent albino qui nous enserre jusqu’à ce que nous ne puissions plus respirer (NdT: allusion ici à une prophécie iroquoise ancestrale expliquant comment la nation serra étouffée par un “serpent blanc”, qu’elle s’enfuira dans les collines pour se regrouper et réfléchir et vaincra le serpent avec l’aide d’étrangers venant se ranger à ses côtés…), essayant de voler nos vies, respiration après respiration.

Les maîtres étudient les traîtres très attentivement, ce qui les motive, leurs peurs et leurs hontes. Ils sont bien payés pour ce qu’ils font. Dans le monde naturel, la loi karmique est primordiale. Vous récolterez ce que vous avez semé (NdT: Un dicton anarchiste dit: “Qui sème la misère récolte la colère”…). Leurs maîtres leur disent: “continuez de parler du coin de la bouche (mentir)” et “continuez à vous jouer de ces idiots”. C’est une relation de maquereau à pute. Les traîtres parmi nous ne peuvent pas survivre. Leurs actions révèleront qui ils sont. La loi naturele prévaudra. Tout comme dans la forêt, si un ours en trahit un autre, il n’en restera qu’un.

La vie du collabo est emplie de peur, elle est vulnérable, condamnée, incertaine, paranoïaque et imméritante. Quelqu’un va me balancer ! Les agents conseillers et les agent en chef alimentent le flot d’information jusqu’à la salle de commandement du bureau des affaires indiennes de l’entreprise Canada Inc.

“I stand up next to a mountain and I chop it down with the edge of my hand. And I pick up all the pieces, make an island, might even raise a little sand. Cause i’m a voo-doo child.” ~ Jimi Hendrix ~

(*) Note du traducteur:

Ceci fait référence à la législation sur le “quota sanguin” utilisé pour savoir qui peut être “légalement” natif / Ongwe’hon:weh et demeurer sur le territoire. Cette législation est soutenue par l’Assemblée des Premières Nations qui est le comité national canadien des Indiens gouvernementaux, des traîtres comme expliqué dans cet article, aux yeux de toutes les sociétés traditionnelles des nations originelles.

Récemment le Conseil Mohawk de Kahnawake (CMK), territoire Mohawk au sud-ouest de Montréal a mis en application cette législation pour faire expulser de la communauté toutes les familles comprenant des non-Mohawk en accord avec la législation endorsée par le gouvernement. Le CMK n’est pas le représentant légal de la communauté Mohawk de Kahnawake, il est élu selon les lois coloniales et est de ce fait un administrateur colonial au sein d’une communauté qui demeure indépendante et hors grille de contrôle, en théorie du moins. La pratique est bien différente.

Les seuls représentants légaux des nations sont constitués des conseils de femmes, d’anciens, de chefs des clans et des nations. Le gouvernement colonial refuse de discuter avec les institutions traditionnelles et a forcé par la loi sur les Indiens de 1867 et de 1924, la constitution de conseils de représentants élus. Ils ont créé de représentants corrompus pour qu’ils disent et signent ce que veut le gouvernement colonial ne rendant de compte qu’à la “Couronne”, c’est à dire à la City de Londres et sa banque d’Angleterre.

Cette mesure va à l’encontre totale de la société traditionnelle iroquoise en général et Mohawk en particulier. Cette mesure d’apartheid, ourdie des bureaux des affaires indiennes d’Ottawa, est une mesure de division et de discorde visant à déstabiliser les communautés. Kaianere’ko:wa, la Grande Loi de la Paix est très explicite sur les procédures de résidence et d’adoption par les clans. De fait, traditionnellement et historiquement, toute personne adoptée par un clan est membre a part entière de ce clan et de la nation dont il dépend et il est interdit de mentionner l’origine de cette ou ces personne(s) de façon a ne pas justement réveiller les vieux démons du racisme.

Il a été historiquement confirmé par des historiens comme Howard Zinn entre autres, qu’un grand nombre d’esclaves en fuites aux XVIIème, XVIIIème et XIXème siècles ont été recueillis et adoptés par des clans de différentes tribus de nations indiennes. Beaucoup d’entre eux refusèrent de retourner à la “civilisation” après l’abolition de l’esclavage, c’est tout dire.

La société traditionnelle amérindienne est très permissive et prône à l’adoption et à l’intégration de personnes d’origine étrangère. Une législation raciste sur le “quota sanguin” ne peut émaner que des cerveaux malades de colons en mal de perpétuer la division qu’ils maintiennent en permanence dans leur propre société pour ainsi en imposer le modèle pervers aux autres civilisations qui n’en ont cure. Le colonialisme et sa doctrine se chargent de l’imposer par la force.

Racisme et arrogance vont la main dans la main. Quoi de plus arrogant que l’occident colonial ? Y a t’il un occident non-colonial ?

Résistance au colonialisme et au projet génocidaire du Canada

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 2 janvier 2015 by Résistance 71

Menace interne

 

Mohawk Nation News

 

1er janvier 2015

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2015/01/01/menace-from-within/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

L’armée envoie une force éclaireuse dans la bataille, celle-ci est le plus souvent sacrifiée. Les conseils de bandes et les organisations incorporées INDIENNES nationale, provinciale et territoriale sont les mercenaires sous contrat de l’entreprise CANADA Inc, qui facilitent directement le génocide de notre peuple. Ils signent de manière illégale la vente de nos territoires, droits, possessions, violant dans le processus notre souveraineté. Ils nous mettent dans la ligne de mire pour l’inévitable assaut militaire à venir. Nous devons nous en occuper si nous voulons survivre.

Ces INDIENS entrepreneuriaux/corporatistes voulant s’intégrer, ont fait un choix délibéré de coopérer avec notre ennemi (NdT: l’État colonial) pour s’enrichir en volant notre voix (décisionnaire) afin de mieux voler nos moyens de subsistances. Ils s’arment des stratégies et des armes de l’envahisseur étranger afin d’aider à en finir avec “la solution finale au problème indien”. Le Canada et les Etats-Unis veulent le controle total d’Onoware:geh (Île de la Grande Tortue, dénomination native de l’Amérique du Nord). Nous sommes à leur merci. Ces régimes marionnettes des conseils de bandes (NdT: conseils de tribus aus USA) les aident à commettre leur crime haineux de livrer nos peuples à une puissance étrangère. Ces agents impériaux nous ont piégé pour l’assassinat final appelé (çà ne s’invente pas) “Projet termination” sous leur agent en chef, Stephen Harper de l’entreprise militaire appelée CANADA.

CANADA Inc. a récemment annoncé son plan de nous annihiler et de nous enlever nous et nos façons de vivre inhérentes, de la face d’Onoware:geh. Ces INDIENS corporatistes vont verser notre sang tout comme Ollie Wilson d’Onondaga (NdT: une des nations de la confédération iroquoise), qui essaya de diriger les troupes de l’état de New York lorsqu’elles nous ont attaqué le 18 Mai 1997.
Guswentha (wampum deux rangées), fondé sur le monde naturel ne permet pas aux traîtres de retourner dans le canoë une fois qu’ils l’ont quitté. Les INDIENS corporatifs sont des serviteurs d’une armée étrangère. Ils ne sont plus Ongwehon:we, le peuple naturel originel qui vit selon la loi de la terre. Quand ces criminels seront amenés devant nous, ils savent que le mot “désolé” et que le pardon n’existent pas pour le crime de génocide selon Kaianere:kowa. Ils seront mis en accusation d’avoir commis des crimes contre l’humanité, d’abord en ne respectant pas notre souveraineté en signant des “accords” afin de militariser nos communautés, de secrètement vendre nos ressources et de voler notre mode de vie et nos vies. Ce faisant, essayant de compléter le génocide planifié.

Chaque wampum (article) de la Loi de la Grande Paix est bafoué. Qu’ils se tiennent devant nous ou pas, il y a une punition pour le crime de génocide, l’ “assassinat délibéré d’une race ou d’un groupe culturel.

Les agents de la corporation sont coupables de conspiration pour haute trahison. Lorsque leur utilité envers leurs maîtres sera finie, ils seront jetés comme des vieilles chaussettes. Ces INDIENS “des alentours du fort” leur ont donné un faux accès au vrai peuple naturel et ses visages à venir. Pour arrêter la tricherie, la ligne de front imposée par le CANADA et toutes attaques subséquentes seront résistées avec la plus grande véhémence. Sans ses collabos INDIENS l’entreprise CANADA va s’effondrer.

Comme le chante si bien (le regretté) Joe Cocker: “If you disrespect anybody that you run into, how in the world do you think anybody’s s’posed to respect you. .. You goin’ out the world backwards, like you did when you first come here.”
“Si vous manquez de respect à chaque personne que vous rencontrez, comment voulez-vous que quiconque soit supposé vous respecter… Vous allez dans le monde à reculons, comme vous le faisiez lorsque vous êtes arrivés ici en premier lieu.”

 

Résistance politique: Les conditions de la fin de la colonisation (Mohawk Nation News)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, démocratie participative, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, philosophie, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 30 décembre 2014 by Résistance 71

Excellente analyse. L’auteure à la fin, cite Proudhon, ce qui veut bien dire que les idées anarchistes sont parfaitement en accord avec la méthode de gestion politique traditionnelle amérindienne. Ce n’est pas non plus pour rien que le professeur de science politique Taiaiake Alfred (Mohawk) dit ceci dans son livre « Wasase » (2009):

“Je suggérerais à ce point de considérer ce qu’on pourrait appeler l’anarcho-indigénisme… Les deux éléments venant à l’esprit sont l’indigènisme, évoquant l’enracinement culturel et spirituel dans cette terre et la lutte Ongwehonwe (native) pour la justice et la liberté et le mouvement philosophico-politique qui est fondamentalement anti-institutionnel, radical et démocratique, focalisant sur la prise d’action pour provoquer le changement: l’anarchisme.” 

— Résistance 71 —

 

Oratoire Ongwe’hon:we

 

Mohawk Nation News

 

29 décembre 2014

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2014/12/29/ongwehonweh-oration/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

La Grande-Bretagne et ses colonies: Les Etats-Unis, Israël, le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, sont associés dans une guerre perpétuelle contre la paix mondiale. La colonisation prendra fin:

  1. QUAND les officiels publics prêteront serment aux habitants naturels de la terre et non pas à un(e) autocrate étranger(e).
  2. QUAND le génocide sera puni au maximum de façon à ce qu’il ne se reproduise plus jamais.
  3. QUAND le Canada, une entreprise militaire qui n’a ni constitution (légale) ni démocratie, sera mis en arrêt. Il n’y aura plus besoin de police, de prisons, ni de l’appareil judiciaire de l’amirauté. La loi naturelle de la terre, Kaianer’ko:wa sera mise en application quand chaque conseil de femmes sera opérationnel dans chaque communauté.
  4. QUAND l’entreprise Canada sera démantelée, que ses créditeurs Ongwe’honwe seront remboursés de tout ce qui leur a été pris depuis l’invasion, incluant le retour de la terre et de fonds comme par exemple l’Indian Trust Fund.
  5. QUAND tous les programmes de terreur pour faire avancer plus avant l’agenda colonialiste cesseront, alors seulement la vérité prévaudra. Ongwehonwe ne sera pas menacé d’annihilation, maintenu sous occupation ou n’aura pas ses droits fondamentaux niés et bafoués. Nous ne serons pas criminalisé parce que nous nous défendons, nos vies, notre bien-être et notre futur.
  6. QUAND le programme de propagande de la COURONNE (NdT: la City de Londres et la Banque d’Angleterre / du Vatican) contre Ongwe’hon:we prendra fin. Tous les problèmes natifs seront exposés véritablement sous toute forme éducative possible.
  7. QUAND les INDIENS entrepreneuriaux et leur pouvoir illégal seront démantelés. Les INDIENS vendus aux corporations et qui font partie de l’agenda de génocide contre nous seront gérés par leur propre peuple dans leurs propres communautés. Si les INDIENS entrepreneuriaux refusent leur identité corporatrice et refusent spontanément d’aider les criminels de l’entreprise CANADA dans son programme génocidaire, ils (re)deviendront Ongwe’honwe et aideront à la transition vers la Grande Paix.
  8. QUAND nous ne seront plus victimisés, menacés ou affamés à des fins de soumission à cause de notre self-défense en tant que souverains d’Ono’ware:geh (NdT: Île de la Grande Tortue)
  1. QUAND des états voyous mettront fin à leur occupation militaire et décoloniseront, alors la Grande Paix prévaudra.
  2. QUAND Ongwe’hon:we ne sera plus menacé d’extermination, d’assimilation, de privatisation, de dé-communalisation, quand sera mis fin à la taxation pour les envahisseurs et à toutes les opérations fiduciaires illégales de la COURONNE sur notre terre et nos ressources. Chaque personne devra parvenir à la vérité et les colons devront avoir le choix de suivre la loi de la terre (Kaianere’ko:wa) ou de demeurer les sujets de l’entreprise Canada et partir, quitter Onoware:geh. Chaque personne aura la liberté, l’égalité et une voix.

“Hangman, Hangman, wait for a little while. I think I see my brother coming from many a mile. Brother, did you bring some silver? Brother, did you bring some gold? Brother, what did you bring to keep me from the gallows pole.” Chante Robert Plant et Led Zeppelin pour tous les Canadiens lorsqu’il demande aussi, “Brother, what do you have to keep me from the gallows pole? Ongwehon:weh possède la Grande Paix qui va vous préserver du bourreau.

Vidéo: “Gallows Pole” ~ Led Zeppelin

http://www.youtube.com/watch?v=wTrdHX9hvVw

Dans son ouvrage: “L’idée générale de la révolution” The General idea of the Revolution en 1851, Proudhon insistait pour une “société sans autorité” et dans la partie intitulée: “Qu’est-ce que le gouvernement?” il écrivait ceci:

Être gouverné

C’est être gardé à vue, inspecté, espionné, dirigé, légiféré, reglementé, parqué, endoctriné, prêché, contrôlé, estimé, apprécié, censuré, commandé, par des êtres qui n’ont ni titre ni la science, ni la vertu…
Etre gouverné, c’est être, à chaque opération, à chaque transaction, à chaque mouvement, noté, enregistré, recensé, tarifé, timbré, toisé, coté, cotisé, patenté, licencié, autorisé, apostillé, admonesté, empêché, réformé, redressé, corrigé. C’est, sous pretexte d’utilité publique, et au nom de l’intérêt général, être mis à contribution, exercé, rançonné, exploité, monopolisé, concussionné, pressuré, mystifié, volé ; puis, à la moindre résistance, au premier mot de plainte, réprimé, amendé, vilipendié, vexé, traqué, houspillé, assommé, désarmé, garotté, emprisonné, fusillé, mitraillé, jugé, condamné, déporté, sacrifié, vendu, trahi, et pour comble, joué, berné, outragé, déshonoré. Voilà le gouvernement, voilà sa justice, voilà sa morale!

Et qu’il y a parmi nous des démocrates qui prétendent que le gouvernement a du bon ; des socialistes qui soutiennent, au nom de la liberté, de l’égalité et de la fraternité, cette ignominie ; des prolétaires qui posent leur candidature à la présidence la République !

Pierre-Joseph Proudhon (« Idée générale de la révolution au XIXe siècle », 1851)

Résistance politique au colonialisme: Lettre Mohawk aux dirigeants colonialistes et aux communautés résidentes québecoises…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, démocratie participative, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 14 décembre 2014 by Résistance 71

Un grand mouvement est en train de naître, celui qui mènera à la fin du colonialisme, plus grand fléau passé et présent de l’humanité, fléau inhérent au dogme du capitalisme criminel et hégémonique.

Ce combat est le combat de tous les peuples, certes celui des peuples toujours sous le joug colonial, mais aussi le notre, occidentaux, car nous sommes tous des colonisés !

L’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie coloniale, se tenant debout, main dans la main avec les peuples indigènes oppressés du monde. Pour briser l’empire, brisons la fiction de sa légitimité territoriale dans le « nouveau monde ».

Merci de lire et de diffuser cette lettre sans aucune modération. Un exemplaire de l’original sera reçue par la présidence de la république française sous peu.

— Résistance 71 —

 

Apprendre à vous connaître

 

Mohawk Nation News

 

13 Décembre 2014

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2014/12/13/getting-to-know-you/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Cette lettre a été envoyée à quelques villes de la région de Kahnawake appelée “Seigneurie” (NdT: pour “Seigneurie du Sault St Louis ou SSSL)

Copies à : Governor General of Canada, US President Barack Obama, Prime Minister Stephen Harper, Premier, Province of Quebec, City of Montreal, President of France, Progressive Conservative Party, New Democratic Party, Parti Quebecois, UN High Commission for Human Rights, Governor of New York State, Mohawk communities: St. Regis Mohawk Tribe Inc., Mohawk Council of Akwesasne Inc., Kanio’ke:haka Kaianereh’kowa Kanon’ses:neh, Mohawk Council of Kahnawake Inc., Mohawk Trail Longhouse, 207 Longhouse, Up-the-Hill Longhouse, Ganiengeh Mohawk Territory, Tyendinaga Mohawks, Kanekota Mohawks, Wahta Mohawks, Kanatsiohareke, Minister, Department of Indian Affairs, Bureau of Indian Affairs in Washington DC.

 

“Le 13 Décembre 2014,

Aux : villes de Chateauguay, St-Constant, St-Isidore, LaPrairie, Candiac, St-Remi, St. Catherine, LaSalle and Lachine.

She:kon: / Salutations

La Grande Loi Kaianere’ko:wa nous dirige vers le maintien et l’extension de la Grande Paix, la loi de l’Île de la Grande Tortue. Ces accords récents illégaux entre les INDIENS du CONSEIL MOHAWK DE KAHNAWAKE INC. et la COURONNE sont une attaque directe contre la paix. Le Wampum 44 de notre constitution instruit Kohtihon’tia:kwenio (le conseil des femmes) de protéger notre terre. Montreal est situé au cœur de Ganiengeh, notre territoire non cédé. Nous, Kanion’ke:haka (Nation Mohawk), sommes les “gardiens de la porte orientale” au cœur même d’Onowaregeh.

Le Canada est en train de demander au CMK, Inc. de nous retirer illégalement, nous et nos intérêts, de la terre connue sous le nom de Seigneurie du Sault St Louis, sur laquelle votre communauté est sise. Nos communautés Mohawk sont en terre Rotinoshonni, confédération iroquoise, Kahnawake, St. Regis, Akwesasne, Ganiengeh, Tyendinaga, Oswego, Wahta, Kanehsatake, Kanatsioharekeh and Kanekota. Toute incursion quelle qu’elle soit doit être discutée avec nous tous.

Les INDIENS du CMK ont volontairement quitté le canoë et ont mis leurs deux pieds dans le vaisseau étranger de la COURONNE. Ils ont prêté serment à des forces étrangères. Ils ont violé le Guswentha (Wampum Deux Rangées) et la Grande Paix de Montréal de 1701 établie entre nos peuples. Ceci affecte tout le monde sur ce territoire en tant que bafouement de la paix de 1701 entre nous et de la loi internationale.

Les Québecois peuvent être fiers d’avoir pris part à la première conférence internationale de la paix en 1701 à Montréal. Ils ont accepté la paix avant la Grande-Bretagne et qui que ce soit d’autre. Toutes les nations de l’Île de la Grande Tortue furent représentées à la Grande Paix de Montréal par les 49 nations qui y participèrent au travers des alliances, des traités et des ceintures (wampum) d’amitié. Puis en 1710, nous avons envoyé 5 de nos chefs à la cour de la reine Anne d’Angleterre à Londres afin d’y expliquer la Grande Loi de la Paix aux 13 familles de sang d’Europe. Ce fut la première conférence internationale de la paix au monde.

Bientôt le monde connaîtra la paix. Québecois, vous devez vous réimpliquer dans la Grande Paix, qui vous a été enseignée lorsque vos ancêtres l’ont accepté. Vous avez été d’accord pour la disséminer. Maintenant nous vous demandons de le faire. Les Français sont les premiers Européens à avoir accepter la Grande Loi de nous. Ses principes furent ramenés en France et ont créé le premier gouvernement républicain d’Europe. Ré-immergeons nous dans l’accord qui fut fait il y a si longtemps. Tout le monde suivra alors les racines et répandra la paix sur la planète. Commençons une force inarrêtable ici du Québec, d’où tout a commencé.

Skennen, Gasastensera, Kariwiio / Paix, Pouvoir, Rectitude.

Les véritables Kanion’ke:haka (Mohawks) voudraient étendre une invitation à votre municipalité pour discuter de votre situation. Nous avons une variété de choix que nous voudrions vous présenter. Nous voudrions entendre vos points de vue au sujet de résider en paix sur notre terre.

L’ensemble Ongwehonwe de l’hémisphère occidental se tiendra à nos côtés dans le cas de toute menace sur nous ou notre terre. Kohtihon’tia:kwenio, les conseils des femmes sont en train de contacter les femmes de vos communautés pour discuter de leurs véritables sentiments au sujet de leurs enfants présents et futurs. Nous sommes prêts à participer à des réunions pour expliquer Kaianere’ko:wa. Rassemblons nos esprits et voyons ce que nous pouvons faire dans l’intérêt de nos enfants non-nés. Envoyez s’il vous plaît cette lettre à tous vos constituents car ceci les affecte toutes et tous. Nous voudrions connaître leur opinion. Cette lettre est postée à destination du monde entier sur mohawknationnews.com

Neil Young demande qui va se dresser et sauver le monde.

Cela pourrait bien être les Mohawks avec les Québecois.

Kahentinetha, Clan de l’Ours, Kohtihon’tia:kwenio kahentinetha2@yahoo.com; Thahoketoteh@hotmail.com

Note: S’il vous plaît, postez cette notice vers toutes les nations Ongwehonwe à travers le continent des Amériques et vers tous nos alliés dans le monde. Merci de nous envoyer vos commentaires ainsi qu’au CMK: communications@mck.ca

Ce combat n’est pas seulement le nôtre, il appartient à tous !