Archive pour environnement

Science et univers: 1ère photo jamais publiée d’un trou noir

Posted in actualité, sciences et technologies with tags , , , on 11 avril 2019 by Résistance 71

 

Ce trou noir se situe au cœur de la galaxie M87 dans la constellation de la Vierge, distant de 53 millions d’années lumières.
Sa masse est égale à quelques 1,4 milliards x masse de notre soleil

Ce géant a été photographié par un réseau de télescopes autour du monde unissant leur puissance d’observation: l’EHT ou Event Horizon Telescope. Impressionnant tout autant que fascinant !

~ Résistance 71, 11 avril 2019 ~

 

Publicités

Crise du « Grande America », Gilets Jaunes et écologie radicale…

Posted in actualité, altermondialisme, crise mondiale, gilets jaunes, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, sciences et technologies, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 16 mars 2019 by Résistance 71


La déferlante de la merde marchande

 

Contre la marée noire de la merde du Capital…

 

Collectif In-Contrôlable

 

15 mars 2019

 

« La production capitaliste ne développe donc la technique et la combinaison du procès de production sociale qu’en épuisant en même temps les deux sources d’où jaillissent toute richesse : la terre et le travailleur ».
Charles Marx, Livre I du Capital

Après le naufrage du Grande America, bateau poubelle baptisé d’un nom de crotte impérialiste qui fait soumission au colonisateur yankee, à 300 km au large de La Rochelle, la côte atlantique est, une nouvelle fois,  menacée par une nappe d’hydrocarbures de plus de 10 km de long. Le fuel pourrait toucher les côtes de Gironde et de Charente-Maritime dimanche ou lundi. Le bateau transportait plus de 300 conteneurs, dont un grand nombre contenant des matières dangereuses complètement incontrôlables et encore non reconnues…

C’est tout le littoral qui va puer, s’enlaidir et mourir un peu plus…

La marée noire qui se prépare à déferler sur  la côte atlantique n’est pas un accident de parcours naval… C’est le produit de la logique des grands trafics maritimes de la loi despotique du profit et de la crise généralisée du système de la concurrence marchande…

A l’heure où tous les clowns réformistes écolos bobos vont nous appeler au cul de tous les gangs politiques et syndicaux de toutes les droites et de toutes les gauches de l’aliénation afin de  réformer, améliorer les mécanismes d’exploitation de la nature et de l’humanité asservie pour que la déchetterie capitaliste universelle soit plus belle et moins sale et davantage sécurisée, nous entendons réaffirmer que c’est cette société toute entière qui, par essence, est cancérigène, pourrie, meurtrière et anti-humaine et que nous n’en voulons plus…

Contre tous les gangs officiels et officieux du Capital… Contre toutes les maffias étatiques, médiatiques, politiciennes, universitaires, artistiques, commerciales, industrielles et bancaires qui sont du même monde que toutes les pègres qui spéculent sur le marché des armateurs…

Nous n’avons rien à négocier… ni avec le larbin commercialMacron, ni avec aucune des chapelles de rechange de la pourriture marchande…

Vive la colère de la terre et de la mer pour un monde sans argent !

NOUS VOULONS VIVRE ET NOUS IMPOSERONS L’EMANCIPATION HUMAINE CONTRE LA DICTATURE DU PROFIT TOTALITAIRE !

Demeurons In-contrôlables… Mars 2019

 

Compteurs « intelligents »: Risques avérés d’explosion des compteurs Gazpar et des instruments alimentés par les piles au lithium

Posted in actualité, altermondialisme, écologie & climat, documentaire, guerres imperialistes, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, résistance politique, santé, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 28 février 2019 by Résistance 71

Article / compilation qui nous a été envoyé par courriel, long certes mais  O combien instructif.
Seule solution pour en sortir: mettre en pratique la société des sociétés qui remettra la science et la technologie à leur juste place hors État et hors exploitation capitaliste.
Tout le reste n’est que pisser dans un violon !
~ Résistance 71 ~

L’article en PDF:

stop-linky-gazpar-5g-cie-jbl1960

 


Technologie au service du Nouvel Ordre Mondial
Stop Gazpar ! Stop Linky ! Stop 5G !…

 

Compteurs intelligents Gazpar et risques d’explosion + MAJ sur la 5G

Tous les compteurs intelligents contiennent tous des piles au lithium qui ont déjà causé des explosions dans les objets connectés les contenant 

 

28 février 2019

 

Source anonyme article / compilation reçu par courriel

 

Note: source article et vos recherches sur le net en prenant comme mots clés “lithium explosion battery”

 

Les compteurs intelligents peuvent tous exploser car on sait déjà (en regardant les sites fabricants) qu’ils possèdent tous des piles en lithium or les piles en lithium sont à risque d’explosion (Si vous faites des recherches sur le net,  vous verrez le nombre d’objets connectés qui ont explosé à cause de ces dangereuses piles en lithium et les batteries en lithium (qui contiennent tous des piles en lithium rechargeables pour fonctionner et dont la surcharge fait exploser la pile et donc la batterie et donc l’objet connecté)

L’ANFR crée des petites cellules intelligentes antennes relais 4G pour qu’elles soient camouflés sur le mobilier urbain environnant ( poteaux électriques et bétons environnant, abri bus, arbres artificiels, décorations urbaines) pour faire fonctionner les compteurs intelligents et baigner la population dans un bain d’ondes cancérigènes 4G à son insu

https://www.degroupnews.com/telephonie/reseaux-mobiles/anfr-orange-annecy-small-cell

https://resistance71.wordpress.com/2018/05/12/technologie-et-nouvel-ordre-mondial-les-antennes-4-et-5g-nanotechnologie-et-puce-rfid/

On a officiellement 2 Raisons techniques de s’inquiéter sur le compteur Gazpar (en plus de la raison des ondes ultra cancérigènes supplémentaires qu’il donnera à la population via les antennes relais et concentrations supplémentaires qui seront installés pour faire fonctionner les compteurs intelligents selon cette étude qui a été censuré

http://www.criirem.net/wp-content/uploads/2015/12/Transmission_18.pdf  mais est toujours disponible à lire ici  https://www.criirem.org/wp-content/uploads/2015/12/Transmission_18.pdf ) , A sauvegarder avant qu’elle disparaisse!

1ère Raison: 

cet article du CRIIREM   signale un défaut des compteurs intelligents de gaz, disant qu’ils pouvaient provoquer des explosions dans les zones latex (zones à risque ou des fuites de gaz sont possibles et peuvent provoquer l’explosion du compteur intelligent de gaz)

https://www.criirem.org/autres-emetteurs/compteurs-telereleve-radioreleve

Source citation du CRIIREM : « Les compteurs à gaz équipés de télé-relevés sont à déconseiller, car les lieux où ils seront installés doivent être considérés comme des zones à atmosphère explosive (zones ATEX) en cas de fuite de gaz. De plus, l’installation de ces compteurs va encore entrainer la mise en place d’équipements supplémentaires, en antennes de réception et en répéteurs dont les émissions ne feront qu’augmenter le niveau de champ électromagnétique global dans les lieux de vie. »

https://www.criirem.org/autres-emetteurs/compteurs-telereleve-radioreleve

2ème Raison: Le compteur Intelligent de gaz, gazpar contient une pile en lithium, or les piles ou batterie en lithium font exploser les appareils électriques lorsqu’elles sont soit trop surchauffées, soit surchargées, soit légèrement endommagées, soit trop vieilles source citation « Si une batterie contenant une pile en lithium est compromise par une surcharge, une surchauffe, des dommages ou simplement par le vieillissement, les cellules internes peuvent « gazer » le mélange électrolytique de la pile causant une explosion. »

http://appleinsider.com/articles/16/08/02/biker-burned-by-broken-iphone-seeks-to-raise-battery-danger-awareness), même si GRDF va retirer et rechanger le compteur Gazpar tous les 10 ans car la durée de la vie de la pile de lithium dans le compteur Big Brother Gazpar est de 10 ans, rien ne nous dit que le compteur Gazpar ne va pas exploser quand même si la pile de lithium est surchauffée dans ce compteur à gaz intelligent avec les ondes cancérigènes 4G chauffantes. (Le Bon Coin est devenu un site de pub sur la 4G cancérigène qui est là pour tuer le cerveau source

http://www.greenmedinfo.com/blog/30-minutes-exposure-4g-cell-phone-radiation-affects-brain-activity-new-study https://www.robindestoits.org/Petition-4G-Nos-Enfants-en-Danger–Non-a-l-antenne-relais-Free-du-31b-bd-Diderot-Paris-12eme-exposant-les-500_a2093.html

https://healthimpactnews.com/2018/5g-technology-is-coming-linked-to-cancer-heart-disease-diabetes-alzheimers-and-death/

Le compteur Gazpar possède une pile de lithium 

preuve source

https://www.fournisseur-energie.com/grdf-distributeur/gazpar/ 

Or la pile de lithium peut provoquer des explosions, 

« Mise en garde contre les piles au lithium dans les avions

Au cours de l’inspection, un bagage endommagé par le feu a été retrouvé dans la soute. L’enquête a finalement déterminé que l’incendie a été causé par une pile ion-lithium  »

http://www.buzzofweb.com/mise-en-garde-contre-les-piles-au-lithium-dans-les-avions/

« Les piles, tels que les piles au lithium-ion, peuvent également surchauffer, fuire, éclater, exploser ou s’enflammer, ce qui présente un risque de blessures graves si elles ne sont pas correctement :

•installées

•utilisées

•entreposées »

https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/securite-jouets/securite-piles.html

« Il est important de noter qu’une pile lithium-ion surchauffée présente un très grave risque d’explosion »

https://www.arrow.com/fr-fr/research-and-events/articles/cr2032-batteries-keep-a-light-shining-in-the-window

« Alerte aux piles au lithium! »

« Les piles au lithium-ion présentes dans les batteries représentent un danger unique dans le transport aérien, car elles ont une facilité à prendre feu », expose Mark Rogers, président du comité des marchandises dangereuses à la Fédération internationale des associations des pilotes de ligne (IFALPA). Mark Rogers parle au nom de 100 000 pilotes répartis dans 100 pays. »

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/760961/piles-lithium-danger-incendie-transport-avion

« Saviez‑vous que les piles au lithium sont des marchandises dangereuses? »

https://www.tc.gc.ca/fra/tmd/les-piles-au-lithium-sont-des-marchandises-dangereuses-1162.html

et quelqu’un s’est posé une question à ce sujet: 

« les explosions peuvent-elles être causées par la pile au lithium du compteur Linky ? »

https://stoplinky76320.wordpress.com/tag/pile-au-lithium-explose/

Car oui, le compteur linky, tout comme le compteur Gazpar possède aussi cette dangereuse pile au lithium

https://www.4suisse.com/linky-londe-de-trop-des-etudes-montrent-que-les-ondes-cpl-du-compteur-linky-augmentent-le-risque-de-cancer-de-diabete-dhyperactivite-et-plus/

http://www.alerte-usine-eaunes31.fr/images/articles/Linky/le-compteur-ne-peut-pas-tre-obligatoire.pdf

http://www.benerville.fr/fr/actualite/178362/tout-savoir-nouveau-compteur-gaz

Les compteurs d’eau intelligents contiennent aussi une pile au lithium ainsi que tous les compteurs intelligents en France (gaz, eau, électricité)

https://groups.google.com/forum/#!topic/fr.sci.electronique/8PPlv-ZJENc

Donc tous les compteurs intelligents peuvent provoquer des explosions parce qu’elles possèdent tous ces dangereuses piles au lithium explosives 

Voici d’ailleurs quelques explosions qui ont déjà eu lieu à cause de batteries contenant des piles en lithium surchauffées à cause des ondes connectées surchauffantes en bain micro-ondes qui les entourent (il y a d’autres cas sur le net que vous pourrez trouver en tapant lithium explosion sur le moteur de recherche mais ce serait trop long de tous les publier): 

voilà pourquoi les multinationales des compteurs intelligents eau, gaz, électriques ont demandé au CRIIREM de supprimer son rapport dénonçant que les compteurs intelligents de gaz, d’électricité et d’eau émettaient beaucoup d’ondes par rapport aux normes de sécurité 

voici le rapport du CRIIREM dénonçant que les compteurs intelligents de gaz, électricité, eau émettaient trop d’ondes par rapport aux normes de sécurité fixés pour les électrosensibles et les enfants (loi Abeille qui interdit la Wifi dans les crèches)

http://www.criirem.net/wp-content/uploads/2015/12/Transmission_18.pdf (article censuré)

Et voici la copie de ce même rapport qui n’a pas encore été supprimé:

Voici donc l’article que le CRIIREM a supprimé sur son blog, mais encore ( pourquoi bien de temps?) accessible en pdf en cherchant sur le net:

https://www.criirem.org/wp-content/uploads/2015/12/Transmission_18.pdf (copie de l’article censuré qui n’a pas encore été supprimé) ]

Voici quelques explosions qui ont déjà eu lieu à cause de batteries contenant des piles en lithium surchauffées à cause des ondes connectées surchauffantes en bain micro-ondes qui les entourent: 

– Les piles qui alimentent plusieurs appareils ménagers et jouets pour enfants contiennent des substances nocives, comme des acides, qui peuvent causer de graves blessures et même la mort si elles sont avalées par un enfant.

Ces piles peuvent présenter également un risque d’incendie et d’explosion.

Les piles, tels que les piles au lithium-ion, peuvent également surchauffer, fuir, éclater, exploser ou s’enflammer, ce qui présente un risque de blessures graves si elles ne sont pas correctement :

•installées

•utilisées

•entreposées

•éliminées

https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/securite-jouets/securite-piles.html

– Le Galaxy Note 7 de Samsung tire définitivement sa révérence à cause de problèmes récurrents d’explosions de batteries en lithium

Comment et pourquoi ces batteries au lithium peuvent-elles prendre feu ? Nos explications.

https://www.lesnumeriques.com/telephone-portable/samsung-galaxy-note-7-p33887/galaxy-note-7-comment-batterie-lithium-ion-peut-exploser-n55377.html

– 2 batteries en lithium explosent après leur rechargement

https://youtu.be/SMy2_qNO2Y0

-Les piles au lithium sont des marchandises dangereuses au même titre que l’essence, le propane et l’acide sulfurique.

Au Canada, l’expédition et l’importation de piles au lithiumNote de bas de page 1 sont assujetties à la Loi de 1992 sur le transport des marchandises dangereuses (TMD) et à son Règlement

https://www.tc.gc.ca/fra/tmd/les-piles-au-lithium-sont-des-marchandises-dangereuses-1162.html

-Les piles et accumulateurs électriques sont des générateurs électrochimiques. Leur fabrication et leur utilisation massive et croissante (véhicules électriques, alimentations de secours …) présentent des risques professionnels importants, du fait principalement des substances chimiques toxiques et corrosives (métaux lourds, acides, alcalis) que contiennent les piles et accumulateurs électriques, mais aussi à cause de leur poids dans le cas de la manipulation des batteries (assemblage d’accumulateurs) et des possibilités d’explosion, d’incendie et d’électrisation et d’électrocution (arc, choc)…

http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=69&dossid=526

-Les batteries lithium-ion ont fait parler d’elles suite à divers incendies. Les industriels veulent quand même les utiliser pour les voitures électriques intelligentes de demain ainsi que  les transports électriques communs intelligents.

Des voitures qui explosent, des téléphones qui brûlent, des avions qui s’enflamment. Tout dernièrement, c’est la vidéo de l’embrasement d’une voiture électrique de Tesla Motors qui a mis le feu à la Toile. Le Boeing 787 avait connu des déboires identiques début 2013, contraignant l’avionneur à immobiliser brièvement cinquante appareils. En février 2012, c’est un laboratoire de General Motors, à Warren, qui avait été confronté au même problème. Auparavant, entre 2004 et 2006, une quinzaine d’incendies de téléphones et d’ordinateurs avaient été répertoriés, conduisant d’ailleurs Dell à rappeler 4 millions de batteries en août 2006. Le responsable de ces incendies à répétition ? Les batteries lithium-ion. Mais pourquoi prennent-elles feu ? La faute à un emballement thermique

https://www.industrie-techno.com/article/les-batteries-lithium-ion-enflamment-le-web.25829

– Un robot explose à cause de sa batterie en lithium

https://www.numerama.com/sciences/204606-la-nasa-a-aussi-son-explosion-de-batterie-mal-expliquee.html

-Dangerosité des batteries lithium-ion des voitures électriques

https://www.senat.fr/questions/base/2012/qSEQ120700550.html

https://www.prevor.com/fr/batteries-lithium-ions-un-danger-chimique-dans-nos-voitures

– Un IPhone prend feu dans un avion à cause de la batterie contenant une pile en lithium

https://www.ainonline.com/aviation-news/aviation-international-news/2012-02-01/battery-fires-keeping-li-ion-caged

– Un avocat aux USA s’est spécialisé dans la défense de ceux qui sont les victimes des batteries contenant des piles en lithium tellement le niveau d’accident qu’elles causent dans les produits électroniques est important

https://www.reifflawfirm.com/philadelphia/exploding-lithium-ion-battery-burn-injury-lawyers/

-Ces dernières années, plus de 10 millions de batteries au lithium ont été rappelées par leurs fabricants du fait de leur risque d’inflammation

ou/et d’explosion.

http://www.jumboroger.fr/vol-mh-370-25-tonnes-de-piles-au-lithium-dans-la-soute/

Par ailleurs, Toutes les critiques sur les compteurs intelligents par des organismes indépendants de mesureurs d’ondes sont censurés

Sous la pression, le CRIIREM a supprimé son deuxième article sur les compteurs intelligents gazpar, linky et eau

sur son site

http://www.criirem.net/wp-content/uploads/2015/12/Transmission_18.pdf (article censuré)

Pour voir la censure de la transmission 18 (février 2015) du CRIIREM sur les ondes émises par les compteurs intelligents Linky, Gazpar et eau, 

vous allez sur le site du CRIIREM, mettez sur leur moteur de recherche Transmission 18, ensuite, leur dossier Transmission apparait avec plusieurs numéros, vous cliquez sur Transmission 18 (février 2015), et là, vous verrez que le lien Transmission 18 (février 2015) est censuré.

Mais le CRIIREM avait fait une deuxième copie de ce lien censuré sur son site qu’il avait aussi publié sur le net en pdf  et comme il avait oublié de supprimer cet autre copie de ce lien qui a été sauvegardé dans cet autre pdf que le CRIIREM a posté en lignehttps://www.criirem.org/wp-content/uploads/2015/12/Transmission_18.pdf , ce qui veut dire qu’on peut toujours voir la transmission 18 qui a été supprimé sur le site du CRIIREM ici:

Voici donc l’article que le CRIIREM a supprimé sur son blog, mais encore ( pourquoi bien de temps?) accessible en pdf en cherchant sur le net:

https://www.criirem.org/wp-content/uploads/2015/12/Transmission_18.pdf (copie de l’article censuré qui n’a pas encore été supprimé)

Donc les multinationales des compteurs intelligents ont voulu supprimer cet article, car ils dénonçaient que tous les compteurs intelligents (gazpar, linky et eau) étaient ultra cancérigènes car leurs ondes dépassent les normes fixées gouvernementales):

https://www.criirem.org/wp-content/uploads/2015/12/Transmission_18.pdf (copie de l’article censuré qui n’a pas encore été supprimé)

Est-ce que les piles au lithium sont surchauffés dans le bain d’ondes cancérigènes 4G qui entourent les compteurs intelligents qui les contiennent, et donc vont-elles provoquer l’explosion des compteurs intelligents linky et Gazpar et Eau qui contiennent tous ces piles au lithium qui ont déjà fait parler d’elles pour les explosions qu’elles ont fait causer dans les autres appareils connectés (iPhone, voiture électrique intelligente, robot, etc…) qui les ont contenus?

Et Troisième défaut possible du compteur intelligent Gazpar,  apparemment, les compteurs Gazpar ont des boitiers d’effacement

http://www.santepublique-editions.fr/objects/lettre-a-envoyer-a-francois-hollande-linky-seul-RAR.pdf

https://stoplinkynonmerci.org/IMG/pdf/030-scl-mode_lelettremaire.pdf

En Grande Bretagne, ils coupent à distance le gaz à ceux qui ne peuvent pas payer (disconnected), cela signifie coupure à distance des compteurs intelligents de gaz

https://www.citizensadvice.org.uk/consumer/energy/energy-supply/problems-with-your-energy-supply/if-youve-been-told-your-energy-supply-will-be-disconnected/

Or une coupure brutale à distance peut surchauffer la pile au lithium et peut provoquer une explosion du compteur intelligent (qu’il soit linky, gazpar ou eau)

Et en plus, Même si le compteur gaz intelligent est allumé, il est possible que le gaz n’arrive pas, et donc qu’on paye pour rien

https://customerservices.npower.com/app/answers/detail/a_id/125/~/how-do-i-report-a-loss-of-gas-supply%3F

En Finlande, un système intelligent qui contrôle le chauffage de plusieurs immeubles, donc équivalent aux compteurs intelligents de gaz a été piraté par des hackeurs

https://www.mag-securs.com/news/id/34947/attaque-en-deni-de-service-quand-les-radiateurs-ne-chauffent-plus-en-finlande.aspx, et donc le chauffage de ces immeubles ont été supprimés. Donc cela fait que les compteurs intelligents Gazpar peuvent être hackés à distance et donc supprimer le gaz à distance soit par des hackeurs soit par GRDF lui-même. 

https://www.lemonde.fr/pixels/article/2016/11/10/une-attaque-informatique-prive-de-chauffage-des-immeubles-finlandais_5028937_4408996.html

http://specialdefense.over-blog.com/2016/11/des-immeubles-finlandais-victimes-d-une-cyberattaque-visant-des-entites-europeennes.html

Et selon le CRIIREM, les compteurs Gazpar peuvent provoquer des explosions

Source du CRIIREM : « Les compteurs à gaz équipés de télé-relevés sont à déconseiller, car les lieux où ils seront installés doivent être considérés comme des zones à atmosphère explosive (zones ATEX) en cas de fuite de gaz. De plus, l’installation de ces compteurs va encore entrainer la mise en place d’équipements supplémentaires, en antennes de réception et en répéteurs dont les émissions ne feront qu’augmenter le niveau de champ électromagnétique global dans les lieux de vie. »

https://www.criirem.org/autres-emetteurs/compteurs-telereleve-radioreleve

Maintenant, est-il possible de savoir si des explosions où ont eu lieu là où le compteur intelligent Gazpar a été installé?

Pourquoi GRDF ne nomme pas les villes où il a installé le compteur intelligent Gazpar en 2016 sur son site?

« En 2016, le compteur GAZPAR a été testé dans 24 villes de 4 régions différentes : Haute-Normandie, Bretagne, Ile-de-France et Rhône-Alpes. »

https://particuliers.engie.fr/economies-energie/conseils/solutions-innovantes/gazpar-compteur-gaz-communiquant.html

Pourquoi le service public a censuré l’information sur le déploiement du compteur Gazpar datant de 2014?

https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/003350

Et aussi, en plus de toutes ces questions, On s’est posé des questions sur ça:

•Mars 2017: Côtes d’Armor premières installations du compteur Gazpar

https://www.gazprom-energy.fr/gazmagazine/2017/03/apres-linky-bonjour-gazpar/

https://www.lagazettedescommunes.com/208145/gazpar-le-compteur-communicant-qui-ne-fait-pas-de-vagues/

Février 2018: explosion du au gaz dans une maison en Côtes d’Armor

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/cotes-d-armor/plaintel-explosion-maison-habitation-1429845.html

installation du Gazpar en Bretagne à partir de 2016

https://selectra.info/energie/actualites/acteurs/deploiement-gazpar

– Mars 2018 ; Explosion de gaz d’un immeuble en Bretagne

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/morbihan/lorient/lorient-explosion-au-gaz-immeuble-1433181.html

Est-ce que lorsque le compteur Gazpar est brutalement coupé à distance pour limiter la consommation, Est-ce que cela peut provoquer une fuite de gaz et donc une explosion de l’immeuble?

On se pose des questions:

– 2016 : installation du compteur Gazpar à Saint Brieuc

https://selectra.info/energie/actualites/acteurs/deploiement-gazpar

•Février 2018 : explosion d’une maison suite à une fuite de gaz à Saint Brieuc

https://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/plaintel/explosion-a-plaintel-on-a-cru-qu-un-avion-s-etait-ecrase-dans-le-jardin-25-02-2018-11865883.php

– 1 er Mars 2018 à Saint Brieuc : explosion dans un immeuble suite à un manque d’approvisionnement en gaz (GRDF aurait-il coupé le gaz avec le Gazpar à distance, et est-ce que c’est ce soudain manque d’approvisonnement qui aurait causé l’explosion d’immeuble?)

https://saint-brieuc.maville.com/actu/actudet_-un-blesse-dans-une-explosion-au-gaz-dans-un-immeuble-de-lorient_loc-3392331_actu.Htm

•GRDF impose le compteur Gazpar à Annecy au mépris des habitants :

GRDF déclare :« Les Annéciens n’ont pas légalement le droit de s’opposer à l’installation du compteur intelligent Gazpar à Annecy »

https://www.agence-france-electricite.fr/annecy/grdf-annecy-agence-numero-telephone-adresse/

– Décembre 2018 : Annecy : deux morts dans une explosion d’immeuble sans doute due au gaz

http://www.leparisien.fr/faits-divers/annecy-deux-morts-dans-une-explosion-d-immeuble-sans-doute-due-au-gaz-01-12-2018-7958463.php

Installation du compteur Gazpar à Boulogne-Billancourt

https://www.agence-france-electricite.fr/boulogne_billancourt/gdf-boulogne_billancourt-agence-numero-telephone-adresse/

– 20 Janvier 2017 : « Un immeuble explose à Boulogne-Billancourt (92) en début d’après-midi au 35 route de la Reine lors d’une intervention de techniciens ERDF sur une fuite de gaz. »

https://youtu.be/6aeliBaVp14

-Le déploiement du compteur Gazpar GRDF a débuté en 2016

https://www.moncompteurconnecte.com/gazpar/compteur-gazpar-grdf-deploiement-et-fonctionnement/

En réalité le déploiement du compteur Gazpar avait déjà commencé en 2014 source

https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/003350 (article censuré: Pourquoi avoir caché la vraie date  de lancement des compteurs intelligents gazpar?)

D’ailleurs la date de commencement des compteurs intelligents gazpar est plutôt fin novembre 2013 avec l’annonce de GRDF le 20 novembre 2013 dans le salon des maires sur son compteur Gazpar source

https://www.lagazettedescommunes.com/208145/gazpar-le-compteur-communicant-qui-ne-fait-pas-de-vagues/

Comme par hasard, cela a eu lieu quelques mois après la signature du contrat entre Gazprom et GRDF qui a eu lieu en mai 2013

http://www.gazprom.com/press/news/2013/may/article163491/ 

Gazprom l’entreprise nationale Russe  serait-il un actionnaire du compteur Gazpar?

Gazprom et GRDF sont copains http://www.gazprom.com/press/news/2013/may/article163491/ 

Gazprom l’entreprise nationale Russe fait la publicité du compteur Gazpar sur son site

https://www.gazprom-energy.fr/gazmagazine/2017/03/apres-linky-bonjour-gazpar/

En plus, le site Gazprom montre fièrement les dates de déploiement du compteur Gazpar en France pour chaque commune de France en faisant la publicité pour le compteur Gazpar à chaque fois

https://www.gazprom-energy.fr/gazmagazine/2017/05/gazpar-calendrier-deploiement-2017/

https://www.gazprom-energy.fr/gazmagazine/2018/03/gazpar-simulateur-date-deploiement/

La Russie smart grid veut nous inonder de compteurs intelligents Gazpar avec sa multinationale Gazprom fusionné à son amant GRDF et GRDF va vendre les données des français à la Russie , tous des smart grid, et la Chine smart grid soutient les compteurs linky, puisque EDF est endetté à la Chine et donc va vendre les big data des linky à la Chine…

https://www.lemonde.fr/entreprises/article/2015/10/19/edf-trouve-un-accord-avec-la-chine-pour-construire-ses-epr-au-royaume-uni_4792677_1656994.html

http://www.eastpendulum.com/edf-des-equipements-chinois-pour-les-centrales-nucleaires-en-france

https://www.nouvelobs.com/economie/20121226.OBS3548/edf-chine-liaisons-dangereuses.html

https://www.sortirdunucleaire.org/EDF-Chine-revelations-sur-des

https://www.la-croix.com/Economie/Entreprises/groupe-chinois-pourrait-semparer-lEDF-portugais-2018-05-14-1200938818

https://www.lemonde.fr/economie/article/2017/05/29/nucleaire-bruxelles-accepte-le-rachat-d-une-partie-d-areva-par-edf_5135598_3234.html

https://www.capital.fr/entreprises-marches/des-groupes-chinois-bientot-actionnaires-d-areva-1061717

https://c-pour-dire.com/2018/01/10/chine-areva-combien-couter-a-la-france/

https://www.lemonde.fr/energies/article/2015/11/02/areva-s-appreterait-a-ouvrir-son-capital-au-chinois-cnnc_4801466_1653054.html

Quand GRDF utilise des drones à infra-rouges pour espionner l’intérieur des habitations au nom de la nature du chauffage

http://www.alterinfo.net/En-plus-des-compteurs-intelligents-Gazpar-GRDF-veut-lancer-des-drones-de-4kilos-a-camera-infra-rouges-pour-faire-une_a128974.html

La Russie prête à espionner les français via GRDF qui peut vendre les données de consommation de gaz des français à n’importe quel Etat ?

Et sans doute pour plaire à ses actionnaires, GRDF veut faire augmenter le prix du gaz d’année en année:

– En 2017, GRDF annonce que le prix du Gaz va augmenter chaque année de plus en plus

https://www.fournisseur-energie.com/aides-fiches-techniques/prix-gaz/augmentation-2017/

-En 2018, GRDF a fait augmenter le prix du gaz de 7,45%

https://www.lemonde.fr/economie/article/2018/06/29/pourquoi-les-tarifs-du-gaz-augmentent_5323420_3234.html

Donc les compteurs intelligents de gaz et autres c’est pour faire augmenter le prix des factures et donc une véritable arnaque économique pour le consommateur.

les compteurs intelligents surestiment les consommations exprès  pour faire payer encore plus le consommateur voir http://www.lefigaro.fr/conso/2017/03/12/20010-20170312ARTFIG00063-certains-compteurs-intelligents-surestimeraient-la-consommation-en-electricite.php

Paris refuse de s’opposer aux compteurs communicants

https://www.mesopinions.com/petition/sante/deliberation-mairie-paris-refus-compteur-linky/40029

« En ce moment même, Lille, Aix-en-Provence, Limoges, Toulouse, Montpellier, La Rochelle, Metz, Brest ou encore la petite couronne parisienne sont notamment concernés par l’installation de Gazpar »

https://selectra.info/energie/actualites/acteurs/deploiement-gazpar

– 1 avril 2016 : Explosion dans un immeuble du 6e arrondissement de Paris: « L’immeuble risque de s’effondrer »

INCENDIE L’explosion sûrement liée à une fuite de gaz et survenue peu avant 12h a fait onze blessés du côté des pompiers…

https://www.20minutes.fr/paris/1817787-20160401-video-explosion-immeuble-6e-arrondissement-immeuble-risque-effondrer

-Janvier 2019 ; explosion d’un immeuble du à une fuite au gaz à Paris

https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/01/12/forte-explosion-et-incendie-dans-un-commerce-du-centre-de-paris_5408175_3224.html

En lisant tous ces articles, on peut  remarquer aussi que les explosions de gaz ont souvent lieu la nuit ou au petit matin (quand il fait froid donc) quand c’est là, où le consommateur a tendance à augmenter le chauffage pour se réchauffer…Est-ce qu’il y a une surtension dans le compteur Gazpar comme dans le compteur linky, qui peut créer une explosion quand on fait augmenter le chauffage? Est-ce que c’est le compteur Gazpar qui fait provoquer des fuites de gaz?

Pire encore, Est-ce que le compteur Gazpar peut provoquer l’explosion des appareils utilisant le chauffage?

On se pose des questions sur cela:

– compteur Gazpar installé en 2016 à Puteaux

https://www.jechange.fr/energie/gaz/news/debut-deploiement-gazpar-01-09-2015-3624

•25 novembre 2017 : Puteaux : explosion d’une gazinière

http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/puteaux-un-mur-s-effondre-apres-l-explosion-d-une-gaziniere-25-11-2017-7414908.php

Voici les villes ont été déjà posés le compteur Gazpar en 2016

https://selectra.info/energie/actualites/acteurs/deploiement-gazpar

Voici les villes où ont déjà été posés le compteur Gazpar en 2017

https://www.gazprom-energy.fr/gazmagazine/2017/05/gazpar-calendrier-deploiement-2017/

Pour ceux qui veulent approfondir les recherches sur le compteur intelligent Gazpar, vous pourrez voir pour chaque ville où le compteur intelligent Gazpar a été posé, et voir taper le nom de la ville sur le moteur de recherche, plus explosion, et voir s’il y a eu une explosion dans une ville dans un article postérieur à la pose du compteur intelligent Gazpar dans cette même ville. Si il y a une concentration d’explosions dans les villes où le compteur Gazpar a été posé, il y aura de quoi se poser des questions…

(On voit que la multinationale Russe Gazprom soutient GRDF puisqu’elle soutient le déploiement du compteur Gazpar en 2017 normal puisque Gazprom et GRDF sont copains http://www.gazprom.com/press/news/2013/may/article163491/ et sont pour la smart grid totalitaire aux compteurs intelligents de gaz dangereux cancérigènes, donc que le NVO soit dirigé par les USA ou la Russie, on aura toujours ce compteur intelligent Gazpar dangereux cancérigène aux rayons 5G ultra cancérigènes https://www.actu-environnement.com/ae/news/5g-telephone-risques-saintaires-alerte-robin-toits-29640.php4après la 4G, car la 4G c’est pour préparer la 5G (« NZ’s existing 4G system is planned to be used as a “control layer” for 5G » http://www.5g.org.nz/2018/10/11/facts-about-5g-in-nz/) qui sera encore plus chauffante et fera encore plus vite exploser les piles en lithium dans tous les objets connectés que la 4G ))

la 5G sera 150 fois plus cancérigène que la 4G

https://needtoknow.news/2019/01/space-exploration-companies-will-launch-20000-satellites-communicate-5g-technology/

https://healthimpactnews.com/2018/public-waking-up-to-fact-that-5g-has-not-been-proven-safe-for-human-health/

La 5G nocive pour les plantes

https://es-ireland.com/5g-5th-generation-greater-dangers/

https://www.theguardian.com/science/sifting-the-evidence/2013/dec/17/wi-fi-wireless-routers-plants

http://www.wikistrike.com/article-des-plantes-pres-d-un-routeur-wifi-meurent-121682982.html

Les arbres ne pousseront plus en ville, car les ondes empêchent les plantes de pousser (voilà pourquoi ils coupent les arbres déjà haut donc la taille, et les remplacent par des petits, car ils savent que les petits n’arriveront jamais à pousser, et donc ne pourront pas empêcher les ondes comme les grands déjà plantés) 

https://abcnews.go.com/blogs/technology/2013/05/can-wifi-signals-stunt-plant-growth/

http://www.wikistrike.com/article-des-plantes-pres-d-un-routeur-wifi-meurent-121682982.html

https://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/les-lignes-a-haute-tension-peuvent-119189

les CEM ouvrent la barrière hémato-encéphalique, ainsi les toxines, agents pathogènes et les métaux lourds présent dans la circulation sanguine entrent plus facilement dans le cerveau provoquant des conséquences… 

Par ailleurs, voici un lien avec une vidéo qui explique bien ce lien entre les bactéries (de lyme également) et les ondes électromagnétiques. 

http://www.youtube.com/watch?v=YEasO4dQb-s&feature=related 

https://www.robindestoits.org/VIDEO-le-Pr-Luc-Montagnier-explique-l-action-des-champs-electromagnetiques-sur-l-ADN-des-virus-et-bacteries-tel-le-Lyme_a1498.html

« Plusieurs études montrent que les personnes qui vivent à proximité des antennes relais peuvent ressentir certains malaises. Ainsi une étude polonaise de 2004 a-t-elle mis en évidence une relation avec l’incidence de certains symptômes : les personnes concernées se plaignaient beaucoup de troubles du sommeil, de la concentration, de la vision, et d’irritabilité, de dépression, de nausées, de manque d’appétit, de maux de tête, de vertiges. En 2005, une étude égyptienne a été menée afin d’identifier les éventuels impacts quant aux troubles neurologiques et comportementaux. Résultats : la fréquence des maux de tête, des troubles de la mémoire, du sommeil, des vertiges, des tremblements et des états dépressifs était significativement plus élevée chez les personnes habitant près des antennes, par rapport au groupe témoin n’étant pas exposé. Et à la batterie de tests neurologiques passés, ces mêmes personnes auraient eu une performance moins bonne en ce qui concerne la concentration et la mémoire », précise le Dr Souvet.

Les antennes-relais seraient également impliquées dans le développement de cancers. « C’est la conclusion d’une étude réalisée à Belo Horizonte, au Brésil. Dans cette ville, sur 22 543 cas de décès par cancer entre 1996 et 2006, un certain nombre (cancers de la prostate, du sein, du poumon, des reins et du foie) ont pu être causés par les rayonnements électromagnétiques. Après avoir réalisé la cartographie de près de 300 sites d’antennes relais répartis sur la ville, les chercheurs ont constaté que plus de 80 % des personnes qui meurent de cancer vivent à moins de 500 m de l’une d’elles… Une autre étude menée en Autriche entre 1997 et 2007 a conclu à une augmentation significative des cas de cancers, notamment du sein et du cerveau, dans un rayon de 200 m autour des antennes. »

https://www.topsante.com/medecine/environnement-et-sante/ondes/antennes-relais-quel-impact-sur-la-sante-247915

Nos enfants dans un four micro-ondes !? STOP à la 5G !

230 scientifiques et médecins alertent déjà des dangers de la 5G

http://www.parolesdedieu.fr/nos-enfants-dans-un-four-micro-ondes-stop-a-la-5g/

Un important professeur de biochimie met en garde: La 5G est « l’idée la plus stupide de l’histoire du monde »

Il commence par parler des directives de sécurité actuelles pour les technologies 2g / 3g / 4g, en soulignant à juste titre que les directives approuvées par le gouvernement ignorent les effets indésirables qui se produisent à des doses ou expositions inférieures auxdites directives. En d’autres termes, comme le souligne Pall, ils sont aberrant en matière de sécurité.1.Fertilité réduite

2.Effets neurologiques / neuropsychiatriques

3.Dommages à l’ADN cellulaire

4.Apoptose – Mort cellulaire programmée

5.Stress oxydant et dommages des radicaux libres

6.Effets endocriniens (hormonaux)

7.Excès de calcium intracellulaire

8.Cancer

Dans sa conclusion, Pall n’a pas mâché ses mots pour décrire la 5G: « Le déploiement de la 5G est absolument insensé. » La présentation qui suit est particulièrement utile pour quiconque souhaite mieux comprendre de quoi il s’agit et comment le combattre.

il n’y a pas de doute que nous avons des preuves de dommages à l’ADN, de la cardiomyopathie, précurseur de l’insuffisance cardiaque congestive, des effets neuropsychiatriques… La 5G est une application non testée d’une technologie que nous savons nuisible; nous le savons de la science. Dans les universités, on appelle cela la recherche sur des sujets humains. » – Dr. Sharon Goldberg

Enfin, Claire Edwards, membre du personnel de l’ONU, a lancé cet avertissement fort aux membres de haut rang des Nations Unies, qualifiant la 5G de « guerre contre l’humanité »:

https://www.sante-nutrition.org/un-important-professeur-de-biochimie-met-en-garde-la-5g-est-lidee-la-plus-stupide-de-lhistoire-du-monde/

5G Radiation Dangers – 11 Reasons To Be Concerned

https://www.electricsense.com/12399/5g-radiation-dangers/

L’Agenda 21 c’est pour mettre les milliardaires dans des zones d’arbres (qui seront interdites au public car seront catégorisés comme zones natures à protéger, dans les anciennes colonies anglaises par exemple on voit déjà que tous les parcs naturels sont la propriété du Riche Commonwealth), car les arbres bloquent les ondes, et les peuples enfermés dans des smart cities sans arbres, pour qu’ils soient baignés dans les ondes 5G et les compteurs intelligents

Les élites coupent les arbres pour installer la 5G dans les smart cities et mettent de faux arbres artificiels avec des antennes 5G à l’intérieur 

https://www.abc27.com/news/consumer/don-t-waste-your-money/controversy-grows-as-mini-5g-cell-towers-pop-up-everywhere/1765880043 (article censuré): 

https://www.youtube.com/watch?v=NLOIx_mvwiY

https://ninanco.com/food/sustainable-local/deforestation-5g-closer-home-might-think/

http://emrabc.ca/?p=12763

http://humansarefree.com/2018/11/weaponizing-frequencies-coming-5g-tidal.html

https://www.cnet.com/news/5g-phone-networks-could-ease-data-limit-worries/

http://www.alterinfo.net/Pour-lutter-contre-la-5G-Aux-Arbres-Citoyens-Il-est-temps-qu-on-nous-propose-des-zones-blanches-pour-demain_a141623.html

https://www.facebook.com/maisonsaine/posts/2030524377009112

http://www.alterinfo.net/Abandon-du-RTC-2022-Aux-Arbres-Citoyens-_a141638.html

Orange attaque en justice une ville française qui s’est opposée à l’installation de nouvelles antennes relais

http://www.leparisien.fr/versailles-78000/versailles-dit-stop-aux-antennes-relais-22-12-2008-350526.php

Orange veut la fin de la neutralité du net avec l’installation de la 5G

pour empêcher les victimes de la 5G de pouvoir témoigner que la 5G a détruit leur santé complètement sur le net

http://www.phonandroid.com/orange-fin-de-neutralite-net-obligation-pdg.html

» Selon le Dr Joel MOSKOWITZ, professeur de santé publique à l’Université de Californie de Berkeley, les ondes ultra-ultra-courtes 5G pourraient représenter un danger très réel. “Le déploiement de la cinquième génération de technologies cellulaires représente une expérience aventureuse avec la santé de l’espèce tout entière », dit-il au Daily Mail Online. Ces ondes étant plus faibles que les micro-ondes, elles sont surtout absorbées par la peau… “Du fait que la peau contient des capillaires et des terminaisons nerveuses, les effets biologiques des OUUC pourraient être relayés par les mécanismes moléculaires de la peau ou du système nerveux », écrit le Dr Moskowitz sur son blog.

la perspective d’une forêt de boîtiers et d’antennes postés à chaque coin de rue évoque à elle seule un monde de cauchemar cancérigène. A quand une planète de rechange ? »

Source : L’Antipresse n° 132 (Drône n°22), le 10-06-2018,

 http://log.antipresse.net/post/usa-la-deferlante-5g-une-menace-traitee-a-la-legere? » mc_cid=99a44bf359&mc_eid=dbe1fd88bhttp://stop-compteurs.blogg.org/

Quand ils couperont les arbres ce sera le signe qu’ils commenceront à déployer la 5G. Donc pour empêcher la 5G cancérigène

https://www.wired.com/beyond-the-beyond/2018/03/5g-smartphones-cause-cancer-big-wireless-doesnt-want-know/ 

, empêchons l’abattage des arbres!

Pour lutter contre la 5G, Aux Arbres Citoyens! Il est temps qu’on nous que l’on crée des zones blanches pour demain!

http://www.alterinfo.net/Pour-lutter-contre-la-5G-Aux-Arbres-Citoyens-Il-est-temps-qu-on-nous-propose-des-zones-blanches-pour-demain_a141623.html

Grenoble coupe les arbres pour installer la 5G

http://www.stop-linky.fr/stoplinky/index.php/8-blog/174-grenoble-on-coupe-les-arbres-pour-experimenter-la-5g

Plusieurs villes françaises ont coupé des arbres pour installer la 5G

http://ekladata.com/fpSdH9nvjJq7mcmA6pfkaGg8m04/Pourquoi-on-abat-des-arbres-la-5G.pdf

Les arbres gênent la 5G Devinez la suite

La vidéo source est en faveur de la 5G. Aux Etats- Unis et au Royaume-Uni, des arbres ont été coupés pour installer la 5G. Les manifestants ont été qualifiés de  » dangereux ! »https://youtu.be/p7rMgAdX6uY

http://stoplinkymtp.over-blog.com/2018/05/les-arbres-genent-la-5g.devinez-la-suite.html

Plus de 180 scientifiques et médecins de 37 pays différents alertent sur de potentiels graves effets sanitaires de la 5G

http://stoplinkymtp.over-blog.com/2018/05/plus-de-180-scientifiques-et-medecins-de-37-pays-differents-alertent-sur-de-potentiels-graves-effets-sanitaires-de-la-5g.html

Un résistant réclame la fin du déploiement de la 5G en France

http://danactu-resistance.over-blog.com/-83

Un français montre où les micro antennes 5G sont habituellement cachés

https://latromperieducodejustinien.wordpress.com/2018/04/09/une-histoire-5g-de-ma-ville-a-votre-ville-et-au-dela/

Les micro antennes relais 5G seront incrustés dans le milieu urbain

Voilà pourquoi on garde l’urbain mais on détruit les arbres

source citation: 

» Pour être efficace, la 5G devra être associée à de petites antennes, tous les 100-200 mètres, là où celles d’aujourd’hui émettent sur de vastes étendues. Les “small cell ” pourraient aussi être une réponse à cette difficulté technique. Installées dans le mobilier urbain, ces petites antennes de télécommunication pourraient assurer la couverture régulière de la ville

la 5G permettra de contrôler sa maison à distance

http://www.wedemain.fr/Comment-la-5G-va-nous-faire-basculer-dans-le-monde-de-l-internet-des-objets_a1857.html

« Voici un schéma qui montre comment les nouvelles antennes relais 5G seront fabriqués et installés dans les villes http://arxiv.org/pdf/1506.09109.pdf

. La technologie 5G utilise des micro-ondes de taille millimétrique facilement bloquées par des obstacles comme les feuilles des arbres

L’emprise de l’industrie des télécommunications sur les gouvernements fédéraux est telle que le déploiement du réseau 5G-IdO est imposé et bafoue les droits des des individus.Dans 1984 de Georges Orwell, le gouvernement contrôlait l’information. Avec les outils 5G-IdO de 2018, les entreprises contrôleront les choses. À moins d’une révolution, il sera difficile de récupérer les droits et libertés ainsi cédés

.https://maisonsaine.ca/sante-et-securite/electrosmog/reseau-5g-et-internet-des-objets-un-cheval-de-troie.html

La Corrèze a lancé le massacre des arbres pour développer la fibre optique 5G qui doit remplacer le téléphone fixe

https://reporterre.net/La-Correze-a-lance-le-massacre-des-arbres

On mettra les antennes relais 5G à l’intérieur des bâtiments, ou on créera des murs intelligents, du béton intelligent pour faire passer la 5G

https://journals.openedition.org/netcom/2869

Un français montre des photos de dissimulation de la 5G

https://latromperieducodejustinien.wordpress.com/2018/04/09/une-histoire-5g-de-ma-ville-a-votre-ville-et-au-dela/

Le béton intelligent a été créé pour faire passer la 5G

http://www.varmatin.com/conso-shopping/le-beton-devient-intelligent-avec-360-smart-connect-152916 (article censuré bien sûr)

Des murs intelligents pour faire passer la 5G et espionner les habitants

https://www.stuffi.fr/wall-mur-intelligent-analyser-activite-piece/

Tout va être rendu intelligent pour faire passer la 5G partout.

Et comme les arbres ne peuvent être rendus intelligents et empêchent la 5G de se propager, alors on les abat. 

En attendant, les murs intelligents qui amplifieront les ondes 5Ghttps://www.pourlascience.fr/sd/telecommunications/un-mur-intelligent-pour-mieux-controler-les-ondes-12013.php , on plante déjà des antennes relais 5G à l’intérieur des immeubles car avec la 5G, les micro antennes relais doivent être proches des récepteurs, donc la distance des antennes relais et les humains seront plus réduites que jamais, ce sera le cancer explosion à volonté https://journals.openedition.org/netcom/2869

la preuve que l’abat des arbres c’est pour la 5G:

– la ville de Besançon abat 900 bouleaux et 2.800 platanes qui sont parfaitement sains

http://lechodelaboucle.fr/2018/04/21/allergies-au-pollen-la-ville-de-besancon-abat-900-bouleaux-et-2-800-platanes/

– Besançon, future « Ville intelligente » !

http://actucomtoise.info/besancon-demonstrateur-de-smart-city/

– mars 2018, Lyon va détruire tous les grands platanes https://lacroixroussienne.com/2018/03/15/la-place-colbert-va-perdre-ses-grands-platanes/ 

– Lyon va lancer la 5G à partir de juin 2018

https://news.itu.int/france-prepares-5g-pilots/

– septembre 2018; Bordeaux veut détruire les grands arbres parfaitement sains, les gens s’accrochent aux arbres pour empêcher qu’on les coupe, (le NVO veut supprimer tous les grands arbres dans les villes et les remplace par des petits de quelques centimètres, car ce sont surtout les grands arbres qui empêchent la propagation de la 5G)

https://www.20minutes.fr/bordeaux/2330279-20180904-bordeaux-enchainent-arbres-eviter-coupes

– Bordeaux a été retenu pour installer la 5G en 2018

https://news.itu.int/france-prepares-5g-pilots/

Janvier 2018, Nantes lance l’abattage des arbres

https://www.20minutes.fr/nantes/2206771-20180123-video-nantes-metamorphose-parvis-gare-commence-abattage-60-arbres

– Nantes a été retenu pour installer la 5G en 2018

https://news.itu.int/france-prepares-5g-pilots/

Juin 2018, Lille lance l’abattage d’arbres

https://www.20minutes.fr/lille/2289927-20180616-lille-trop-arbres-abattus-verts-disent-stop

Lille a été retenu pour installer la 5G en 2018

https://news.itu.int/france-prepares-5g-pilots/

– Mars 2018, le Havre lance l’abattage des arbres

https://www.paris-normandie.fr/actualites/societe/au-havre-des-riverains-favorables-a-l-abattage-des-arbres-AO12497034

– Le Havre a été retenu pour installer la 5G en 2018

https://news.itu.int/france-prepares-5g-pilots/

-mai 2018, Saint-Etienne lance l’abattage des arbres

https://www.leprogres.fr/loire-42/2018/05/24/saint-etienne-les-riverains-sideres-par-l-abattage-des-arbres-place-villeboeuf

– Saint-Etienne a été retenu pour installer la 5G en 2018

https://news.itu.int/france-prepares-5g-pilots/

mai 2018, Douai lance l’abattage des arbres

http://www.lavoixdunord.fr/381297/article/2018-05-22/operation-de-taille-pour-les-arbres-du-square-du-dauphin?noCookies=1

http://www.lavoixdunord.fr/archive/recup%3A%252Fregion%252Fdouai-l-abattage-des-arbres-de-la-rue-d-albergotti-emeut-ia16b0n2812626?noCookies=1

Douai a été retenu pour installer la 5G en 2018

https://news.itu.int/france-prepares-5g-pilots/

– un manifestant proteste contre l’abattage des arbres à Montpellier

https://www.change.org/p/m-philippe-saurel-maire-de-montpellier-et-pr%C3%A9sident-de-m%C3%A9tropole-sauvons-les-1050-arbres-du-parc-montcalm-de-montpellier

Janvier 2018, Montpellier abat des arbres

https://www.francebleu.fr/infos/societe/les-riverains-de-la-place-candolle-a-montpellier-partages-sur-le-sort-du-micocoulier-bicentenaire-1517057915

9 mai 2018 le maire de Montpellier lance un nouvel abattage d’arbres

https://www.francebleu.fr/infos/politique/tensions-entre-la-region-occitanie-et-le-maire-de-montpellier-autour-d-une-coupe-sauvage-d-arbres-1525879059

– Montpellier a été retenu pour installer la 5G en 2018

https://news.itu.int/france-prepares-5g-pilots/

– Juillet 2017, Grenoble abat tous ses arbres, les riverains exigent la démission du maire

http://grenoble-le-changement.fr/2017/07/06/tous-les-arbres-abattus-rue-lesdiguieres-piolle-demission/

– Grenoble a été retenu pour installer la 5G pour l’année 2017-2018

https://news.itu.int/france-prepares-5g-pilots/

Au niveau du sol entre les antennes relais 5G et les utilisateurs se trouve une source perturbatrice : Les arbres qui font obstacles au bon rendement des faisceaux radiatifs de la 5G.

En conséquence il est constaté dans certains pays et en France l’abattage massif d’arbres en ville justifiés souvent sous couvert d’informations fallacieuses.

Si vous constatez un abattage d’arbres en zone urbaine, merci d’avertir immédiatement l’organisation.

Next-up : contact@next-up.org

http://avcparcours1combattant.over-blog.com/2018/05/communique-de-l-association-next-up-sur-le-scandale-de-la-5g.html

https://resistance71.wordpress.com/2018/09/15/technologie-et-nouvel-ordre-mondial-la-5g-et-la-grille-de-controle-planetaire-dean-henderson/#comments

https://resistance71.wordpress.com/2018/05/12/technologie-et-nouvel-ordre-mondial-les-antennes-4-et-5g-nanotechnologie-et-puce-rfid/

https://www.alterinfo.net/APPEL-INTERNATIONAL-demandant-l-arret-du-deploiement-de-la-5G-sur-terre-et-dans-l-espace-pour-empecher-le_a142932.html

 

Scientist 5G appeal (PDF): 230 scientifiques de 41 pays mettent en garde contre l’installation de la 5G et des grosses risques pour la santé publique que cela implique (13 septembre 2017)

 

Résistance politique: Gilets Jaunes 3ème édition, vigilance à la manipulation de rigueur

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, écologie & climat, économie, crise mondiale, démocratie participative, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, société libertaire, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 1 décembre 2018 by Résistance 71

Nous avions gardé cette lettre de JC Michéa sous le coude, un peu comme une relance avec mise en garde. 3ème round aujourd’hui… Le danger de manipulation est de tous les instants !
Attention à celle qui verrait des « portes-parole » soit auto-désignés, soit désignés par les merdias à la botte du politique, faire des annonces qui discréditeraient le mouvement.
Aucune « revendications » ne peut se faire sans discussion préalable en assemblées coordonnées. Le mouvement des GJ est en danger de récupération politique à terme, visant à le faire sombrer dans le classique marasme du réformisme béat.
Disons NON ! Ensemble ! Union, coopération, communication !
Pour l’avènement de la société des sociétés…

~ Résistance 71 ~

Résistance 71 sur le mouvement des Gilets Jaunes ici et ici

 


1er décembre 2018: 3ème round…

 

Jean-Claude Michéa :

Une lettre à propos du mouvement des Gilets jaunes

 

24 novembre 2018

 

Source: http://www.comite-valmy.org/spip.php?article10640

 

Chers Amis,

Juste ces quelques mots très brefs et donc très lapidaires – car ici, on est un peu débordés par la préparation de l’hiver (bois à couper, plantes et arbres à pailler  etc.). Je suis évidemment d’accord avec l’ensemble de vos remarques, ainsi qu’avec la plupart des thèses de Lieux communs (seule la dernière phrase me paraît un peu faible en raison de son «  occidentalisme  »  : il existe aussi, bien entendu, une véritable culture de l’émancipation populaire en Asie, en Afrique ou en Amérique latine  !).

Le mouvement des «  gilets jaunes  » (bel exemple, au passage, de cette inventivité populaire que j’annonçais dans Les Mystères de la gauche) est, d’une certaine manière, l’exact contraire de «  Nuit Debout  ». Ce dernier mouvement, en simplifiant, était en effet d’abord une tentative – d’ailleurs encouragée par une grande partie de la presse bourgeoise – des «  10 %  » (autrement dit, ceux qui sont préposés – ou se préparent à l’être – à l’encadrement technique, politique et «  culturel  » du capitalisme moderne), pour désamorcer la critique radicale du Système, en dirigeant toute l’attention politique sur le seul pouvoir (certes décisif) de Wall Street et des fameux «  1 %  ». Une révolte, par conséquent, de ces urbains hypermobiles et surdiplômés (même si une fraction minoritaire de ces nouvelles classes moyennes commence à connaître, ici ou là, une certaine «  précarisation  ») et qui constituent, depuis l’ère Mitterrand, le principal vivier dans lequel se recrutent les cadres de la gauche et de l’extrême gauche libérales (et, notamment, de ses secteurs les plus ouvertement contre-révolutionnaires et antipopulaires  : Regards, Politis, NP“A”, Université Paris VIII etc.). Ici, au contraire, ce sont bien ceux d’en bas (tels que les analysait Christophe Guilluy – d’ailleurs curieusement absent, jusqu’ici, de tous les talk-shows télévisés, au profit, entre autres comiques, du réformiste sous-keynésien Besancenot), qui se révoltent, avec déjà suffisamment de conscience révolutionnaire pour refuser d’avoir encore à choisir entre exploiteurs de gauche et exploiteurs de droite (c’est d’ailleurs ainsi que Podemos avait commencé en 2011, avant que les Clémentine Autain et les Benoît Hamon du cru ne réussissent à enterrer ce mouvement prometteur en le coupant progressivement de ses bases populaires).

Quant à l’argument des «  écologistes  » de cour – ceux qui préparent cette «  transition énergétique  » qui consiste avant tout, comme Guillaume Pitron l’a bien montré dans La Guerre des métaux rares, à délocaliser la pollution des pays occidentaux dans les pays du Sud, selon lequel ce mouvement spontané ne serait porté que par «  une idéologie de la bagnole  » et par «  des gars qui fument des clopes et roulent en diesel  », il est aussi absurde qu’immonde  : il est clair, en effet, que la plupart des Gilets jaunes n’éprouvent aucun plaisir à devoir prendre leur voiture pour aller travailler chaque jour à 50 km de chez eux, à aller faire leurs courses au seul centre commercial existant dans leur région et généralement situé en pleine nature à 20 km, ou encore à se rendre chez le seul médecin qui n’a pas encore pris sa retraite et dont le cabinet se trouve à 10 km de leur lieu d’habitation. (J’emprunte tous ces exemples à mon expérience landaise  ! J’ai même un voisin, qui vit avec 600 € par mois et qui doit calculer le jour du mois où il peut encore aller faire ses courses à Mont-de-Marsan, sans tomber en panne, en fonction de la quantité de diesel – cette essence des pauvres – qu’il a encore les moyens de s’acheter  !) Gageons qu’ils sont au contraire les premiers à avoir compris que le vrai problème, c’était justement que la mise en œuvre systématique, depuis maintenant 40 ans, du programme libéral par les successifs gouvernements de gauche et de droite, a progressivement transformé leur village ou leur quartier en désert médical, dépourvu du moindre commerce de première nécessité, et où la première entreprise encore capable de leur offrir un vague emploi mal rémunéré se trouve désormais à des dizaines de kilomètres (s’il existe des «  plans banlieues  » – et c’est tant mieux – il n’y a évidemment jamais eu rien de tel pour ces villages et ces communes – où vit pourtant la majorité de la population française – officiellement promis à l’extinction par le «  sens de l’histoire  » et la «  construction européenne  »  !).

Ce n’est donc évidemment pas la voiture en tant que telle – comme «  signe  » de leur prétendue intégration dans le monde de la consommation (ce ne sont pas des Lyonnais ou des Parisiens  !) – que les Gilets jaunes défendent aujourd’hui. C’est simplement que leur voiture diesel achetée d’occasion (et que la Commission européenne essaye déjà de leur enlever en inventant sans cesse de nouvelles normes de «  contrôle technique  ») représente leur ultime possibilité de survivre, c’est-à-dire d’avoir encore un toit, un emploi et de quoi se nourrir, eux et leur famille, dans le système capitaliste tel qu’il est devenu, et tel qu’il profite de plus en plus aux gagnants de la mondialisation. Et dire que c’est d’abord cette gauche kérosène – celle qui navigue d’aéroport en aéroport pour porter dans les universités du monde entier (et dans tous les «  Festival de Cannes  ») la bonne parole «  écologique  » et «  associative  » qui ose leur faire la leçon sur ce point  ! Décidément, ceux qui ne connaissent rien d’autre que leurs pauvres palais métropolitains n’auront jamais le centième de la décence qu’on peut encore rencontrer dans les chaumières (et là encore, c’est mon expérience landaise qui parle  !).

La seule question que je me pose est donc de savoir jusqu’où un tel mouvement révolutionnaire (mouvement qui n’est pas sans rapport, dans sa naissance, son programme rassembleur et son mode de développement, avec la grande révolte du Midi de 1907) peut aller dans les tristes conditions politiques qui sont les nôtres. Car n’oublions pas qu’il a devant lui un gouvernement thatchérien de gauche (le principal conseiller de Macron est d’ailleurs Mathieu Laine – un homme d’affaires de la City de Londres et qui est, en France, le préfacier des œuvres de la sorcière Maggie), c’est-à-dire un gouvernement cynique et impavide, qui est clairement prêt – c’est sa grande différence avec tous ses prédécesseurs – à aller jusqu’aux pires extrémités pinochetistes (comme Maggie avec les mineurs gallois ou les grévistes de la faim irlandais) pour imposer sa «  société de croissance  » et ce pouvoir antidémocratique des juges, aujourd’hui triomphant, qui en est le corollaire obligé. Et, bien sûr, sans avoir quoi que ce soit à craindre, sur ce plan, du servile personnel médiatique français. Faut-il rappeler, en effet, qu’on compte déjà 3 morts, des centaines de blessés, dont certains dans un état très critique. Or, si ma mémoire est bonne, c’est bien à Mai 68 qu’il faut remonter pour retrouver un bilan humain comparable lors de manifestations populaires, du moins sur le sol métropolitain. Et pour autant, l’écho médiatique donné à ce fait effarant est-il, du moins pour l’instant, à la hauteur d’un tel drame  ? Et qu’auraient d’ailleurs dit les chiens de garde de France Info si ce bilan (provisoire) avait été l’œuvre, par exemple, d’un Vladimir Poutine ou d’un Donald Trump  ?

Enfin, last but not the least, on ne doit surtout pas oublier que si le mouvement des Gilets jaunes gagnait encore de l’ampleur (ou s’il conservait, comme c’est toujours le cas, le soutien de la grande majorité de la population), l’État benallo-macronien n’hésitera pas un seul instant à envoyer partout son Black Bloc et ses «  antifas  » (telle la fameuse «  brigade rouge  » de la grande époque) pour le discréditer par tous les moyens, où l’orienter vers des impasses politiques suicidaires (on a déjà vu, par exemple, comment l’État macronien avait procédé pour couper en très peu de temps l’expérience zadiste de Notre-Dame-des-Landes de ses soutiens populaires originels). Mais même si ce courageux mouvement se voyait provisoirement brisé par le PMA – le Parti des médias et de l’argent (PMA pour tous, telle est, en somme, la devise de nos M. Thiers d’aujourd’hui  !)  ; cela voudra dire, au pire, qu’il n’est qu’une répétition générale et le début d’un long combat à venir. Car la colère de ceux d’en bas (soutenus, je dois à nouveau le marteler, par 75 % de la population – et donc logiquement stigmatisé, à ce titre, par 95 % des chiens de garde médiatiques) ne retombera plus, tout simplement parce que ceux d’en bas n’en peuvent plus et ne veulent plus. Le peuple est donc définitivement en marche  ! Et à moins d’en élire un autre (selon le vœu d’Éric Fassin, cet agent d’influence particulièrement actif de la trop célèbre French American Fondation), il n’est pas près de rentrer dans le rang. Que les Versaillais de gauche et de droite (pour reprendre la formule des proscrits de la Commune réfugiés à Londres) se le tiennent pour dit  !

Très amicalement,

Le 21 novembre 2018 

JC


Liste non exhaustive… 😉

 

Réseau de Résistance et de Rébellion International: Réunion en terre iroquoise Novembre 19-23, tous bienvenus ! (Mohawk Nation News)

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, écologie & climat, canada USA états coloniaux, colonialisme, démocratie participative, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 30 octobre 2018 by Résistance 71

Voici une nouvelle opportunité d’étendre la relation et de créer un Réseau de Résistance et de Rébellion International comme le préconise l’EZLN du Chiapas (montagne du sud-est mexicain)…

Nous disons depuis bien longtemps que l’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur terre. Il n’y a pas de solutions au sein du système, n’y en a jamais eu et n’y en aura jamais !
~ Résistance 71 ~

“Vous ne serez et ne demeurerez que des commodités aussi longtemps que l’empire existera…”
~ Russell Means, Oglala, Lakota ~

“Il y a des connexions philosophiques entre les sociétés indigènes et quelques sensibilités anarchistes sur l’esprit de la liberté et les idéaux pour une bonne société. Des idées critiques parallèles et des visions d’un futur post-impérialiste ont bien été notées par quelques penseurs, mais quelque chose qu’on pourrait appeler ‘anarcho-indigénisme’ doit toujours se développer en une philosophie et une pratique cohérentes. Il y a également une grande similitude entre les façons de voir le monde des anarchistes et des peuples autochtones: un rejet des alliances avec des systèmes légalisés, centralisés d’oppression et une non-participation aux institutions qui structurent la relation coloniale, ainsi que la croyance d’amener le changement par l’action directe et la résistance au pouvoir d’état.”
~ Taiaiake Alfred, professeur sciences politiques, Mohawk ~

 


Wampum Deux Rangées

 

Maladie d’Alzheimer coloniale de masse

 

Mohawk Nation News

 

29 octobre 2018

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2018/10/28/mass-colonial-alzheimers/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Les envahisseurs souffrent d’une maladie d’Alzheimer coloniale de masse, ia-te-tse-ni-kon-ra-io-ten. Leur cerveau, leur esprit se nourrissent de mensonges.  Les USA (Unisted States of Alzheimers) se bouffent de l’intérieur. Le monde est en train d’apprendre de plus en plus sur les horreurs qu’ils nous ont infligées ainsi qu’à notre terre-mère. Ceci va s’arrêter. Tout doit être corrigé.

Réunion aux 6 nations iropquoises, NOV. 19-23:  http://mohawknationnews.com/blog/2018/10/04/gathering-6-nations-ohswekon-nov-19-23-2018/

En français:

https://resistance71.wordpress.com/2018/10/08/lutte-contre-le-colonialisme-une-invitation-au-partage-anti-jour-de-colomb-mnn/ 

Pour se préserver, le monde corporatif entrepreneurial va continuer de mentir et de forcer tout le monde à avoir peur de lui tout en forçant à continuer de croire en ses mensonges. Les peuples natifs connaissent la Nature, notre mère. La nature est fondée sur la vérité totale au sujet de notre passé, notre présent et notre futur. La vérité sort au sujet du massacre de masse de pratiquement toute vie sur l’île de la Grande Tortue.

Les quelques ceux qui savent vont demander ce qu’ils peuvent faire pour redresser les torts. Les autres vont prétendre qu’ils ont ou ont vraiment la maladie d’Alzheimer afin de sortir  de la zone de culpabilité, éviter la responsabilité ou même la simple connaissance de leurs atrocités.

tio-kwan-hok-sta est le cercle des familles, l’amour qui sous-tend les sociétés autochtones natives. Toutes les familles sont combinées afin de toujours travailler ensemble, de ne jamais prendre les armes l’une contre l’autre et de survivre ensemble. te-kari-wa-ien-na-wakon veut dire qu’on peut se tenir par les coudes et toujours se tenir les uns aux autres. 

Nous avons un grand rassemblement à Oswego du 19 au 23 novembre 2018 afin de parler de nos préoccupations au sujet de kanonshononni’onwe, le mode de vie des peuples de la longue maison. Venez avec vos pensées, vos réflexions, vos questions afin de clarifier les choses. Votre présence décidera de l’agenda.

Le monde est invité. Levons-nous et faisons face ensemble pour stopper le mensonge et l’injustice !

 

Analyse politique: Une ferme, un monde, une guerre, la nécessité d’un réseau de résistance internationale (EZLN)

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, écologie & climat, économie, colonialisme, crise mondiale, démocratie participative, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et social, résistance politique, société libertaire, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 7 octobre 2018 by Résistance 71

Ci-dessous, nous aidons à diffuser ce qui est sans aucun doute la meilleure récente analyse politico-économique de la situation actuelle du monde, ancrée dans une réalité historique objective. 

En cela cette analyse, qui nous vient, comme souvent par sa profondeur et sa clarté, des montagnes du sud-est mexicain et de sa zone en rébellion zapatisite, est tout à fait complémentaire de la fin de notre “Manifeste pour la société des sociétés”  (2017), où nous énonçons à partir de la page 32 la “Tyrannie moderne et fin d’un système anti-naturel corrompu”. Ces deux textes peuvent être lus en parallèle et en ressource complémentaire s’auto-alimentant.

Ceci nous amène à reformuler, en accord avec un Réseau de Résistance et de Rebellion international, la nécessité absolue de coordonner nos efforts au-delà des frontières fictives, pour que triomphe enfin  la cause du bien commun et de l’émancipation de la société humaine sur notre planète.

Écoutons l’analyse, la voix qui nous viennent du Chiapas, elles sont vitales !

¡Ya Basta!

Mitakuye Oyasin

~ Résistance 71 ~

 


SCI Moisés & Galenao

 

Une ferme, un monde, une guerre, peu de probabilités

 

SCI Moisès et Galeano (EZLN)

 

4 octobre 2018

 

url de l’article en français:

https://www.lavoiedujaguar.net/Une-finca-un-monde-une-guerre-peu-de-probabilites

 

Participation de la Commission Sexta de l’EZLN à la rencontre des réseaux de soutien au Conseil indigène de gouvernement et à sa porte-parole. Août 2018.

(Version complétée)

Pour des raisons de temps, la participation zapatiste n’a pas été complète. Nous vous avons promis que nous vous enverrions ensuite ce qui manquait : voici la version originale qui comprend des parties de la transcription plus ce qui n’a pas été dit. De rien, il n’y a pas de quoi.

300

Première partie

Sous-commandant insurgé Galeano

Bonjour, merci d’être venus, d’avoir accepté notre invitation et de partager votre parole avec nous.

Commençons par expliquer notre façon de faire notre analyse et notre évaluation.

Nous commençons par analyser ce qui se passe dans le monde, puis nous descendons à ce qui se passe sur le continent, puis nous descendons à ce qui se passe dans le pays, puis dans la région et ensuite localement. Et de là, nous trouvons une initiative et nous commençons à passer du local au régional, au national, au continent et au monde entier.

Selon notre pensée, le système dominant dans le monde est le capitalisme. Pour nous l’expliquer, à nous et aux autres, nous utilisons l’image d’une ferme.

Je vais demander au sous-commandant Moisés de nous le décrire.

Sous-commandant insurgé Moisés

Bon, alors, compañeros, compañeras, nous avons demandé à des compañeros et des compañeras arrière-grands-pères et arrière-grands-mères qui étaient en vie — certains sont encore en vie. Voici ce qu’ils nous ont dit, ce qui nous a amenés à penser — c’est ce que nous disons aujourd’hui — que les riches, les capitalistes, veulent faire du monde leur finca. (Note de R71: en espagnol “finca” peut vouloir dire, “domaine”, “propriété”, par extension “domaine agricole”, “ferme” ou aussi le terme de “latifundia” se référant à la grande propriété terrienne…)

Il y a le finquero, le propriétaire terrien, le maître de milliers d’hectares de terre, et ça sans être là, parce que le patron a son contremaître qui s’occupe de la finca, et puis ce contremaître s’adresse à son mayordomo qui est celui qui va exiger qu’on travaille sa terre ; et ce contremaître, sur l’ordre du patron, doit trouver quelqu’un d’autre qu’on appelle le caporal qui est celui qui veille sur la finca, sa maison. Ensuite, ils nous ont raconté que dans les fincas on fait des choses différentes : il y a des fincas d’élevage de bétail, de café, de canne, où on fait du sucre, de maïs et de haricots. Alors, ils le combinent, ils combinent ces activités ; c’est-à-dire, dans une finca de dix mille hectares, il y a de tout, du bétail, de la canne à sucre, des haricots, des champs de maïs. Donc, toute leur vie, les gens y circulent, y travaillent — ce que nous appelons les ouvriers agricoles ou les manœuvres, les gens qui souffrent là.

Celui qui est contremaître, il complète son salaire en volant le patron sur ce que produit la finca. Autrement dit, en plus de ce que le patron, le finquero, lui paye, le contremaître en profite pour voler. Par exemple, si dix génisses et quatre taurillons sont nés, le contremaître ne rend pas de comptes exacts, mais dit au patron que seulement sont nés cinq génisses et deux taurillons. Si le patron s’aperçoit de l’arnaque, il chasse le contremaître et en met un autre à la place. Mais le contremaître vole toujours quelque chose, autrement dit c’est ce qu’on appelle la corruption.

Ils nous racontent que quand le patron n’est pas là et que le contremaître est celui qui reste, quand le contremaître veut partir aussi, alors il cherche quelqu’un de ceux qu’il a là, qui soit aussi salaud que lui, aussi exigeant, quoi ; alors pendant qu’il va faire son petit tour, il laisse quelqu’un en charge, c’est-à-dire il cherche son ami qu’il va laisser à sa place pour ensuite revenir et reprendre son poste de contremaître.

Et alors nous voyons ceci, que le patron n’est pas là, le patron est ailleurs ; le contremaître, c’est ainsi que nous l’appelons, que l’appellent les pays ou les peuples comme nous disons, parce que nous voyons que ce n’est plus un pays, c’est le Peña Nieto comme nous disons, le contremaître. Le mayordomo, nous disons que ce sont les gouverneurs, et les caporales les maires. C’est structuré de la façon dont ils vont dominer, quoi.

Nous voyons aussi que ce contremaître, ce mayordomo et ce caporal sont ceux qui exigent des gens. Et là, dans la finca, les arrière-grands-parents nous disent qu’il y a un magasin, ils appellent ça une tienda de raya — c’est ce qu’ils nous ont dit — ça veut dire que le magasin est là où on s’endette ; alors les exploités qui sont là, les ouvriers ou ouvrières comme on les appelle, ils ont pris l’habitude d’aller y acheter leur sel, leur savon, ce dont ils ont besoin, c’est-à-dire qu’il ne se servent pas d’argent ; le patron a là sa boutique et c’est là qu’ils s’inscrivent, parce qu’ils ont besoin du sel, du savon, de la machette, de la lime ou de la hache, alors ils achètent là, ils ne vont pas payer avec de l’argent mais avec leur force de travail.

Et les arrière-grands-parents nous racontent que leur vie, celle des femmes comme celle des hommes, c’est qu’on leur donne juste de quoi manger aujourd’hui pour que demain ils continuent à travailler pour le patron, et c’est ainsi qu’ils ont passé toute leur vie.

Et ce que disent nos arrière-grands-parents, nous l’avons vérifié, parce que lorsque nous nous sommes soulevés en 1994, lorsque nous avons pris les fincas pour chasser ces exploiteurs, nous avons trouvé des contremaîtres et des gens acasillados, ils nous ont dit qu’ils ne savaient pas ce qu’ils allaient faire, parce ce que maintenant où vont-ils trouver leur sel, leur savon, maintenant que leur patron n’est plus là. Ils nous ont demandé maintenant qui va être le nouveau patron, parce qu’ils veulent y aller, parce qu’ils ne savent pas quoi faire, parce que où ils vont trouver leur savon, leur sel.

Alors nous leur avons dit : maintenant vous êtes libres, travaillez la terre, elle est à vous, comme avec le patron qui vous a exploités, maintenant vous allez travailler, mais c’est pour vous, pour votre famille. Mais alors ils résistent, ils disent non, cette terre est au patron.

C’est là que l’on a vu qu’il y a des gens qui sont réduits en esclavage. Et s’ils ont leur liberté, alors ils ne savent pas quoi faire, parce qu’ils ne savent qu’obéir.

Et ce dont je vous parle, c’est d’il y a cent ans, plus de cent ans, parce que ce sont nos arrière-grands-parents qui nous le racontent — l’un d’eux a plus ou moins cent vingt-cinq, cent vingt-six ans maintenant parce qu’on a parlé avec ce compañero il y a plus d’un an.

Donc on a ça, et c’est ce qui va arriver. Aujourd’hui, nous pensons que le capitalisme est comme ça. Il veut transformer le monde en finca. Autrement dit, ce sont les hommes d’affaires transnationaux : « Je vais à ma finca La Mexicana », selon ses envies ; « Je vais à ma finca La Guatemalteca, La Hondureña », ainsi de suite.

Et le capitalisme va commencer à organiser selon son intérêt, comme nos arrière-grands-parents nous racontent que dans une finca il y a de tout, du café, du bétail, du maïs, des haricots, et dans une autre, non, c’est juste de la canne pour en tirer la mélasse, et dans une troisième encore autre chose. C’est comme ça qu’ils nous ont organisés, chacun des finqueros.

Il n’y a pas de bon patron, ils sont tous mauvais.

Bien que nos arrière-grands-parents nous racontent qu’il y en a de bons — disent-ils —, quand on se met à l’analyser, à y penser, à l’observer, juste parce qu’on est moins maltraités, alors nos arrière-grands-parents disent qu’ils sont bons, car ils ne sont pas battus, mais être exploités, exploitées, on n’y coupe pas. Dans d’autres fincas, en plus de se crever au travail, si on n’en fait pas plus, on reçoit des coups de trique.

Alors nous pensons que tout ce qui leur est arrivé est ce qui va nous arriver, mais maintenant non seulement à la campagne, mais aussi en ville. Parce que ce n’est pas le même capitalisme qu’il y a cent ans, deux cents ans, son mode d’exploitation est maintenant différent et ce n’est pas seulement dans les campagnes qu’il exploite aujourd’hui mais aussi dans la ville. Et son exploitation change de mode, disons-nous, mais c’est toujours de l’exploitation. Comme si c’était la même cage fermée, mais de temps en temps elle est repeinte, comme si elle était neuve, mais c’est la même.

Quoi qu’il en soit, il y a des gens qui ne veulent pas la liberté, ils sont déjà habitués à obéir et veulent juste un changement de patron, de contremaître, qu’il ne soit pas si vache, qu’il exploite autant les gens mais les traite bien.

Alors ne perdons pas ça de vue parce que c’est ce qui arrive, ce qu’ils commencent déjà à faire.

C’est ce qui attire notre attention : est-ce qu’il y a d’autres gens, hommes et femmes, qui eux aussi voient, pensent, estiment que c’est ce qu’ils vont nous faire ?

Et que vont faire ces frères et ces sœurs ? Est-ce qu’ils se contentent d’un changement de contremaître ou de patron, ou est-ce que ce qu’ils veulent c’est la liberté ?

C’est ce que j’ai à vous expliquer parce que c’est ce qui vient avec ce que nous pensons et voyons avec les compañeros, compañeras, en tant qu’Armée zapatiste de libération nationale.

Sous-commandant insurgé Galeano

Donc ce que nous voyons au niveau mondial est une économie prédatrice. Le système capitaliste avance de manière à conquérir des territoires, en détruisant au maximum. En même temps, la consommation est portée aux nues. Il semble que le capitalisme ne se préoccupe plus de savoir qui va produire les choses, ça c’est les machines qui s’en chargent, mais il n’y a pas de machines qui consomment des marchandises.

En réalité, cette exaltation de la consommation cache une exploitation brutale et un pillage sanguinaire de l’humanité qui n’apparaissent pas dans l’immédiateté de la production moderne des marchandises.

La machine automatisée au maximum qui fabrique sans intervention humaine des ordinateurs ou des téléphones portables fonctionne non pas sur le progrès scientifique et technologique mais sur le pillage des ressources naturelles (la destruction/dépopulation nécessaire et la reconstruction/restructuration de territoires) et sur l’esclavage inhumain de milliers de petites, petites et moyennes cellules d’exploitation de la main-d’œuvre humaine.

Le marché (ce gigantesque magasin de marchandises) contribue à ce mirage de la consommation : les marchandises semblent au consommateur « étrangères » au travail humain (c’est-à-dire à son exploitation) ; et l’une des conséquences « pratiques » est de donner au consommateur (toujours individualisé) l’option de se « rebeller » en choisissant tel ou tel marché, telle consommation ou telle autre, de refuser une consommation spécifique. Vous ne voulez pas consommer de la malbouffe ? Pas de problème, les produits alimentaires bio sont aussi en vente, un peu plus chers. Vous ne buvez pas les sodas de cola bien connus parce qu’ils sont mauvais pour la santé ? Pas de problème, l’eau en bouteille est commercialisée par la même compagnie. Vous ne voulez pas consommer dans les grandes chaînes de supermarchés ? Pas de problème, la même entreprise fournit la boutique du coin de la rue. Et ainsi de suite.

Il organise donc la société mondiale entre autres en donnant, en apparence, la priorité à la consommation. Le système fonctionne avec cette contradiction (parmi d’autres) : il veut se débarrasser de la main-d’œuvre parce que son « usage » présente plusieurs inconvénients (par exemple, il a tendance à s’organiser, à protester, à arrêter le travail, à faire des grèves, à saboter la production, à s’allier les un·e·s les autres) ; mais en même temps il a besoin de la consommation des marchandises par cette marchandise « spéciale ».

Même si le système vise à « automatiser », l’exploitation de la main-d’œuvre est pour lui fondamentale. Peu importe combien de biens de consommation il envoie à la périphérie du processus productif, ou combien il étire la chaîne de production de façon à faire croire (à « faire semblant ») que le facteur humain est absent : sans la marchandise essentielle (la force de travail), le capitalisme est impossible. Un monde capitaliste sans exploitation, où seule la consommation prévaut, c’est de la science-fiction, des élucubrations sur les réseaux sociaux et des rêves paresseux d’admirateurs des kamikazes de la gauche aristocratique.

Ce n’est pas l’existence du travail qui définit le capitalisme, mais la caractérisation de la capacité de travail comme une marchandise à vendre et à acheter sur le marché du travail. Ce qui veut dire qu’il y en a qui vendent et il y en a qui achètent ; et, surtout, qu’il y a ceux qui n’ont d’autre choix que de se vendre eux-mêmes.

La possibilité d’acheter la force de travail repose sur la propriété privée des moyens de production, de circulation et de consommation. La propriété privée de ces moyens est au cœur même du système. Par-dessus cette division en classes (la possédante et la dépossédée), pour la cacher, on a construit toutes les simulations juridiques et médiatiques et aussi les preuves dominantes : la citoyenneté et l’égalité juridique ; le système pénal et policier, la démocratie électorale et les divertissements (choses de plus en plus difficile à différencier) ; les néo-religions et la neutralité supposée des technologies, des sciences sociales et des arts ; le libre accès au marché et à la consommation ; et les absurdités (plus ou moins élaborées) comme « le changement est en soi-même », « chacun est l’architecte de son propre destin », « à mauvaise fortune bonne figure », « ne donne pas un poisson à celui qui a faim, apprends-lui à pêcher » (« et vends-lui la canne à pêche »), et les tentatives maintenant à la mode d’« humaniser » le capitalisme, de le rendre bon, rationnel, désintéressé, light.

Mais la machine veut des profits et elle est insatiable. Il n’y a pas de limite à sa gloutonnerie. Et la recherche du profit n’a ni éthique ni rationalité. Si elle doit tuer, elle tue. Si elle a besoin de détruire, elle détruit. Même si c’est le monde entier.

Le système avance dans sa reconquête du monde. Peu importe ce qui est détruit, ce qui reste ou ce qu’il y a en trop : c’est jetable tant qu’on obtient le profit maximal le plus vite possible. La machine revient aux méthodes qui lui ont donné naissance — c’est pourquoi nous vous recommandons de lire L’Accumulation originelle du capital — c’est-à-dire la conquête de nouveaux territoires par la violence et la guerre.

Avec le néolibéralisme, le capitalisme a en quelque sorte laissé en suspens une partie de la conquête du monde et il a maintenant à la compléter. Dans son développement, le système « découvre » que de nouvelles marchandises sont apparues et que ces nouvelles marchandises se trouvent sur le territoire des peuples originaires : l’eau, la terre, l’air, la biodiversité ; tout ce qui n’est pas encore abîmé se trouve sur le territoire des peuples originaires et c’est ce qu’il veut. Quand le système cherche (et conquiert) de nouveaux marchés, ce ne sont pas seulement des marchés de consommation, d’achat et de vente de marchandises, il cherche aussi et surtout et tente de conquérir des territoires et des populations afin d’en tirer le plus possible, peu importe qu’ensuite il laisse derrière lui un désert, héritage et trace de son passage.

Lorsqu’une compagnie minière envahit un territoire des peuples originaires, sous le prétexte de « créer des emplois » pour la « population autochtone » (j’te jure que c’est comme ça qu’ils nous appellent), elle ne fait pas que proposer aux gens de quoi acheter un nouveau téléphone cellulaire dernier cri, elle rejette aussi une partie de cette population et anéantit (dans toute l’extension du mot) le territoire où elle opère. Le « développement » et le « progrès » offerts par le système cachent en fait qu’il s’agit de son propre développement et de son propre progrès ; et surtout ils cachent le fait que ce développement et ce progrès sont obtenus au prix de la mort et de la destruction des populations et des territoires.

C’est sur quoi se fonde la prétendue « civilisation » : ce dont les peuples originaires ont besoin, c’est de « sortir de la pauvreté », c’est-à-dire qu’ils doivent être payés. Alors on propose des « emplois », c’est-à-dire des entreprises qui « embauchent » (exploitent) les « aborigènes » (j’te jure, c’est ce qu’ils disent).

« Civiliser » une communauté originelle, c’est convertir sa population en main-d’œuvre salariée, c’est-à-dire ayant la capacité de consommer. C’est pourquoi tous les programmes de l’État se proposent « l’intégration de la population marginalisée à la société ». Et, par conséquent, les peuples autochtones ne veulent pas le respect de leur temps et de leur mode de vie, mais une « aide » pour « placer leurs produits sur le marché » et « trouver un emploi ». En résumé : l’optimisation de la pauvreté.

Et par « peuples originaires », nous entendons non seulement ceux que l’on appelle à tort les « indigènes », mais tous les peuples qui, à l’origine, s’occupaient des territoires subissant aujourd’hui les guerres de conquête, comme le peuple kurde, et qui sont soumis par la force aux prétendus États nationaux.

Ce qui est appelé « forme de nation » de l’État est né avec la montée du capitalisme comme système dominant. Le capital avait besoin de protection et d’aide pour sa croissance. L’État ajoute alors à sa fonction essentielle (la répression) celle de garant de ce développement. Bien sûr, on disait alors que c’était pour imposer des normes à la barbarie, « rationaliser » les relations sociales et « gouverner » pour tous, « servir d’intermédiaire » entre dominateurs et dominés.

La « liberté » était la liberté d’acheter et de vendre (se vendre) sur le marché ; l’« égalité » servait la cohésion de la domination en homogénéisant ; et la « fraternité », eh bien, nous sommes tous frères et sœurs, le patron et l’ouvrier, le finquero et le péon, la victime et le bourreau.

Puis on a dit que l’État national devait « réguler » le système, le mettre à l’abri de ses propres excès et le rendre « plus équitable ». Les crises étaient le produit de défauts de la machine, et l’État (et le gouvernement en particulier) était le mécanicien efficace toujours prêt à corriger ces imperfections. Bien sûr, au long terme, il s’est avéré que l’État (et le gouvernement en particulier) faisait partie du problème, pas de la solution.

Mais les éléments fondamentaux de cet État-nation (police, armée, langue, monnaie, système juridique, territoire, gouvernement, population, frontière, marché intérieur, identité culturelle, etc.) sont aujourd’hui en crise : les polices ne préviennent pas le crime, elle le commettent ; les armées ne défendent pas la population, elles la répriment ; les « langues nationales » sont envahies et modifiées (c’est-à-dire conquises) par la langue dominante des échanges ; les monnaies nationales sont indexées sur les monnaies qui monopolisent le marché mondial ; les systèmes juridiques nationaux sont subordonnés aux lois internationales ; les territoires s’étendent et se contractent (et se fragmentent) en fonction de la nouvelle guerre mondiale ; les gouvernements nationaux subordonnent leurs décisions fondamentales aux diktats du capital financier ; les frontières varient dans leur porosité (ouvertes au trafic des capitaux et des marchandises et fermées aux personnes) ; les populations nationales « se mélangent » avec celles venant d’autres États, etc.

En même temps qu’il « découvre » de nouveaux « continents » (c’est-à-dire de nouveaux marchés pour l’extraction de marchandises et pour la consommation), le capitalisme est confronté à une crise complexe (dans sa composition, son étendue et sa profondeur), qu’il a lui-même produite par son ardeur prédatrice.

C’est une combinaison de crises :

L’une est la crise environnementale qui s’abat sur le monde entier et qui est aussi produite par le développement du capitalisme : l’industrialisation, la consommation et le pillage de la nature ont un impact environnemental qui altère déjà ce qu’on appelle « la planète Terre ». Le météore « capitalisme » est déjà tombé, et il a radicalement modifié la surface et les entrailles de la troisième planète du système solaire.

L’autre est la migration. Des territoires entiers sont paupérisés et détruits et les gens sont forcés à émigrer, cherchant où vivre. La guerre de conquête, qui est l’essence même du système, n’occupe plus des territoires et leur population, mais classe cette population sous la rubrique « restes », « ruines », « décombres », et ces populations meurent ou émigrent vers la « civilisation », qui, il ne faut pas l’oublier, fonctionne sur la destruction des « autres » civilisations. Si ces gens ne produisent pas ou ne consomment pas, ils sont excédentaires. Ce qu’on appelle le « phénomène migratoire » est produit et alimenté par le système.

Et une autre crise — sur laquelle nous nous trouvons d’accord avec divers analystes du monde entier — est l’épuisement des ressources qui font marcher « la machine » : les énergétiques. Ce qu’on appelle les derniers « pics » des réserves de pétrole et de charbon, par exemple, sont déjà tout proches. Ces énergies s’épuisent et sont très limitées, leur remplacement prendrait des millions d’années. L’épuisement prévisible et imminent rend stratégiques les territoires disposant de réserves énergétiques — quoique limitées. Le développement des sources d’énergie « alternatives » est trop lent pour la simple raison qu’il n’est pas rentable, c’est-à-dire que l’investissement n’est pas remboursé rapidement.

Ces trois éléments de cette crise complexe mettent en question l’existence même de la planète.

La crise terminale du capitalisme ? Pas le moins du monde. Le système a montré qu’il est capable de surmonter ses contradictions et même de fonctionner avec et dans celles-ci.

Note de R71: Nous sommes tout à fait d’accord avec cette dernière remarque de Marcos/Galeano. C’est ce que nous avons exprimé avec notre métaphore du changement de coquille de l’empire Bernard l’Ermite…

Ainsi, face à ces crises provoquées par le capitalisme lui-même, qui provoque la migration, provoque des catastrophes naturelles, qui s’approche de la limite de ses ressources énergétiques fondamentales (en l’occurrence le pétrole et le charbon), il semble que le système tente un repli vers l’intérieur, comme une anti-mondialisation, pour pouvoir se défendre contre lui-même et il utilise la droite politique comme garante de ce repli.

Cette apparente contraction du système est comme un ressort qui se rétracte pour se dilater ensuite. En réalité, le système se prépare à une guerre. Une autre guerre. Une guerre totale : partout, tout le temps et par tous les moyens.

On construit des murs juridiques, des murs culturels et des murs matériels pour essayer de se défendre contre les migrations qu’ils ont eux-mêmes provoquées ; on tente de refaire la carte du monde, de ses ressources et de ses catastrophes, pour que la gestion des premières assure le maintien du fonctionnement du capital et que les secondes n’affectent pas trop les centres où le Pouvoir se regroupe.

Selon nous, ces murs continueront à proliférer jusqu’à ce que soit construit une sorte d’archipel « d’en haut » où, sur des « îles » protégées, se trouvent les maîtres, disons, ceux qui ont la richesse ; et tous les autres, nous nous retrouvons hors de ces archipels. Un archipel avec des îles pour les patrons, et avec des îles différenciées — comme les fincas — ayant des tâches spécifiques. Et, bien loin, les îles perdues, celles des jetables. Et en pleine mer, des millions de barques errant d’une île à l’autre, à la recherche d’un lieu d’accostage.

Science-fiction de fabrication zapatiste ? Googlez « Bateau Aquarius » et jugez à quel point ce que nous décrivons diffère de la réalité. L’Aquarius s’est vu refuser la possibilité d’accoster un port par plusieurs nations européennes. Pour quelle raison ? La cargaison mortelle qu’il transporte : des centaines de migrants de pays « libérés » par l’Occident au cours de guerres d’occupation et de pays gouvernés par des tyrans avec l’aval de l’Occident.

« L’Occident », symbole de la civilisation autoproclamée, avance, détruit, puis se retire et ferme, pendant que le grand capital continue son négoce : il a fabriqué et vendu les armes de destruction, il fabrique et vend aussi les machines pour la reconstruction.

Et ceux qui prônent ce retrait, c’est la droite politique en plusieurs endroits. C’est-à-dire, les contremaîtres « efficaces », ceux qui contrôlent la peonada et assurent le profit du finquero… bien que plus d’un, une, un·, vole une partie des génisses et taurillons. Et, en plus, ils « fouettent » trop leur population acasillada respective.

Tous ceux qui sont en trop : ou ils consomment, ou il faut les anéantir ; il faut les pousser de côté ; ce sont — comme nous disons — les jetables. Ils et elles ne comptent même parmi les « victimes collatérales » de cette guerre.

Ce n’est pas que quelque chose est en train de changer, c’est que ça a déjà changé.

Et maintenant utilisons la comparaison avec les peuples originaires parce que, pendant longtemps, dans la phase précédente du développement du capitalisme, les peuples originaires ont été comme oubliés. Auparavant, nous prenions l’exemple des enfants indigènes, qui étaient les non-nés parce qu’ils naissaient et mouraient sans que personne ne les compte, et ces enfants non nés habitaient dans ces régions, par exemple dans ces montagnes qui n’intéressaient personne auparavant. Les bonnes terres (les planadas, on les appelle, les plaines) ont été occupées par les fincas, par les grands propriétaires terriens, et ils ont poussé les indigènes dans les montagnes, et maintenant il s’avère que ces montagnes ont des richesses, des marchandises que le capital veut aussi, et donc il n’y a nulle part où aller pour les peuples originaires.

Note de R71: A ce sujet lire notre traduction mise en PDF du livre de James C Scott “L’art de ne pas être gouverné”.

Ou ils se battent et défendent, même jusqu’à la mort, ces territoires, ou y n’a pas le choix, bien sûr. Car il n’y aura pas de bateau pour les recueillir quand ils navigueront par tous les temps sur les eaux et les terres du monde.

Une nouvelle guerre de conquête des territoires des peuples originaires est en cours, et le drapeau brandi par l’armée d’invasion porte aussi parfois les couleurs de la gauche institutionnelle.

Ce changement de la machine qui concerne la campagne ou les « zones rurales » et qui ressort d’une analyse même superficielle, se produit également dans les villes ou dans les « zones urbaines ». Les grandes villes ont été réaménagées ou sont en cours de réaménagement, après ou pendant une guerre sans merci contre leurs habitants marginaux. Chaque ville contient beaucoup de villes, mais une seule ville centrale : celle du capital. Les murs qui entourent cette ville sont constitués de lois, de plans d’urbanisation, de policiers et de groupes d’intervention.

Le monde entier se fragmente ; les murs prolifèrent ; la machine avance dans sa nouvelle guerre d’occupation ; des centaines de milliers de personnes découvrent que le nouveau foyer que la modernité leur a promis est une barque en haute mer, le bas-côté d’une autoroute ou un centre de détention pour « sans-papiers » surpeuplé ; des millions de femmes apprennent que le monde est un immense club de chasse où elles sont la proie à capturer, l’enfance est alphabétisée en tant que marchandise sexuelle et main-d’œuvre ; et la nature présente la note en chiffre rouge de la dette prolongée qu’a accumulée le capitalisme au cours de sa brève histoire comme système dominant.

Bien sûr, il manque ce que disent les femmes qui se battent, ceux et celles d’en bas (pour qui, au lieu du glamour des placards entrouverts d’en haut, il y a mépris, persécution et mort), celles qui passent la nuit dans les banlieues populaires et le jour à travailler dans la capitale, les migrant·e·s qui se souviennent que ce mur n’a pas été là de tout temps, les proches des disparu·e·s, assassiné·e·s et emprisonné·e·s qui n’oublient ni ne pardonnent, les communautés rurales qui découvrent qu’elles ont été trompées, les identités qui découvrent leurs différences et passent de la honte à l’orgueil, et tous, toutes les jetables qui comprennent que leur destin n’a pas à être l’esclavage, l’oubli ou la mort.

Parce qu’une autre crise, qui passe inaperçue, est l’émergence et la prolifération de rébellions, de noyaux humains organisés qui défient non seulement le Pouvoir, mais aussi sa logique perverse et inhumaine. Diverse dans son identité, c’est-à-dire dans son histoire, cette irruption apparaît comme une anomalie du système. Cette crise-là ne compte pas pour les lois de la probabilité. Ses possibilités de persister et de s’approfondir sont minimes, presque nulles. C’est pour ça qu’ils ne comptent pas dans les comptes d’en haut.

Pour la machine, il n’y a pas de quoi s’inquiéter des rébellions. Ils sont peu nombreux, peu nombreuses, au mieux ils arrivent à 300.

Il est certain que cette vision du monde, la nôtre, est incomplète et qu’il y a une très forte probabilité pour qu’elle soit erronée. Mais c’est ainsi que nous voyons le système dans le monde entier. Et de cette évaluation, découle ce que nous voyons et évaluons aux niveaux continental, national, régional et local.

(À suivre)

= = =

Lectures complémentaires:

la-sixta

Païens en terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte

confederalisme_democratique

Manifeste pour la societe des societes

Effondrer le colonialisme

Comprendre-le-systeme-legal-doppression-coloniale-pour-mieux-le-demonter-avec-steven-newcomb1

Comprendre-le-systeme-legal-de-loppression-coloniale-pour-mieux-le-demonter-avec-peter-derrico1

 

Changement climatique… naturel: Prédiction d’un grand coup de froid dans le système solaire…

Posted in actualité, altermondialisme, écologie & climat, militantisme alternatif, politique et social, science et nouvel ordre mondial, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , on 4 octobre 2018 by Résistance 71


… l’Homme propose la Nature dispose…

 

Notre dossier « Escroquerie du réchauffement climatique anthropique »

~ Résistance 71 ~

 

Le soleil est maintenant entré dans un «minimum solaire profond» 

 

Conscience du peuple

 

1er octobre 2018

 

url de l’article en français:

http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2018/10/le-soleil-est-maintenant-entre-dans-un.html

 

…et la Terre pourrait être exposée à une très longue période de températures froides: c’est le « Space Weather » qui l’affirme!

* Le cycle solaire est responsable des conditions météorologiques extrêmes et du changement climatique (anglais)

https://wattsupwiththat.com/2018/09/30/hunger-stones-and-tree-ring-evidence-suggests-solar-cycle-influence-on-climate/

Le soleil suit des cycles d’environ 11 ans où il atteint un maximum solaire puis un minimum solaire.

Pendant un maximum solaire, le soleil dégage plus de chaleur et est couvert de taches solaires. Moins de chaleur dans un minimum solaire est due à une diminution des ondes magnétiques.

Les scientifiques sont catégoriques: nous pénétrons maintenant dans un minimum solaire, ce qui cause une déformation de l’atmosphère terrestre.

Cela se produit chaque fois que le soleil change de cycle – lorsqu’il atteint un minimum solaire, la thermosphère se contracte et, lors d’un maximum solaire, elle se dilate pour offrir une meilleure protection contre les rayons solaires.

Space Weather, sur leur site: indique: « Le soleil entre dans un minimum solaire profond et la haute atmosphère de la Terre réagit ».

« Les données du satellite TIMED de la NASA montrent que la thermosphère (la plus haute couche d’air entourant notre planète) se refroidit et se rétrécit, diminuant littéralement le rayon de l’atmosphère. »

On ne s’attendait pas à ce que les taches solaires atteignent le minimum solaire avant 2020 et que cela entraînera une vague de froid prolongée.

La dernière fois qu’il y a eu un minimum solaire prolongé, cela a conduit à un «mini âge de glace», connu scientifiquement comme le minimum de Maunder – qui a duré 70 ans.

Le minimum de Maunder, qui a connu sept décennies de temps glacial, a débuté en 1645 et s’est prolongé jusqu’en 1715, à une époque où les taches solaires étaient extrêmement rares.

Au cours de cette période, les températures ont globalement chuté de 1,3 degrés Celsius, ce qui a entraîné des saisons plus courtes et, finalement, des pénuries alimentaires.

Vencore Weather, un site Web météorologique, a déclaré: « On sait que la faible activité solaire a des conséquences sur le temps et le climat de la Terre. Elle est également bien corrélée à une augmentation des rayons cosmiques atteignant la partie supérieure de l’atmosphère. Le soleil blanc est un signe que le prochain minimum solaire approche et qu’il y aura de plus en plus de jours sans tache au cours des prochaines années. »

Sources:

https://spaceweatherarchive.com/2018/09/27/the-chill-of-solar-minimum/

https://www.express.co.uk/news/science/1025359/cold-weather-forecast-warning-solar-minimum-maximum-space-weather-news