Archive pour al jazeera qatar CIA

Sport: Le mercenariat qatari appliqué

Posted in actualité, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, sport, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 30 janvier 2015 by Résistance 71

Résistance 71

 

30 Janvier 2015

 

Mise à jour du 31 janvier: La France jouera donc le Qatar et ses mercenaires en finale du championnat du monde. Le mercenariat sera t’il étendu à l’arbitrage pour l’occasion ou la France se couchera t’elle devant le pouvoir de l’entreprise Qatar/Rockefeller ? A suivre…

 

Ce billet nous a été inspiré par un évènement sportif se déroulant actuellement à Doha, capitale du petit pays qu’est le Qatar: le championnat du monde de Handball.

Nous apprenons par la presse que la France, grande nation du Hand s’il en est, est en demie-finale contre une autre grosse pointure du sport: l’Espagne. Jusqu’ici… rien à dire, la routine.

On s’enquiert de l’autre demie-finale et nous apprenons que la Pologne jouera… le Qatar, qui n’a jamais atteint un tel niveau dans ce sport et y parvient alors que la compétition se déroule chez lui. Mauvaise pensée immédiate: ayé, les milliardaires du gaz/pétrole paient les arbitres pour chouchouter leur équipe locale… M’enfin… la triche dans le sport de haut niveau ? c’est impensable ! Non ?

En essayant de comprendre un peu mieux et de manière amusé, nous nous rendons compte que les millions des pétrodollars n’ont pas agi sur les arbitres (quoi que, allez savoir…), mais certainement sur l’équipe “nationale” du Qatar.

Ce petit pays de 12 000 km2 (la superficie de l’Île de France) et aux 1,8 millions d’habitants (300 000 Qataris et 1,5 millions d’expatriés étrangers), partie de la péninsule arabique, absorbé dans l’empire Ottoman jusqu’en 1915, puis rattaché sous la forme d’un protectorat à la couronne britannique en 1916, devient indépendant en 1971. Il est membre du Conseil de Coopération du Golfe (CCG) et de la Ligue Arabe et est devenu un des pays les plus riches du monde. Son histoire moderne est toujours intimement liée à l’exploitation des hydrocarbures puisque dans les années 1930, la Standard Oil du New Jersey de la famille Rockefeller, qui deviendra par la suite Exxon-Mobil, s’y installe pour exploiter les gisements, avec ses comparses habituels de la BP (BP/Amoco depuis) et de la Royal Dutch Shell (intérêts des familles Rothschild et royale des Pays-Bas). Depuis le milieu des années 70, d’énormes investissements ont été faits dans ce petit pays, à tel point que la transnationale Exxon-Mobil des Rockefeller possède d’énormes parts de la Qatar Petroleum, l’entreprise d’état qatarie du gaz et du pétrole. Exxon-Mobil a créé de longue date sa filiale Exxon-Mobil Qatar qui est impliquée au plus haut niveau des relations commerciales internationales du Qatar. Des directeurs d’Exxon-Mobil ont siégé dans le Conseil du Commerce (chambre du commerce) du Qatar et si les autres géants du pétrole y sont représentés, Exxon-Mobil s’est taillé la part du lion au point que d’aucuns disent que le Qatar est le “jardin des Rockefeller”. En dehors des pétroliers usuels, la firme Northrop-Gruman (armement liée directement au Pentagone) siège au conseil.

Business is business nous direz-vous, certes, mais quand on a étudié l’influence et l’impact de la famille Rockefeller et ses “fondations” dans tous les domaines qu’elle touche, ll y a de quoi être potentiellement inquiet…

Il a été établie depuis au moins 2012 que le Qatar a été largement impliqué dans les évènements du “printemps arabe”, à la fois sur le plan du financement que du point de vue stratégique et militaire, puisque ses Mirages 2000 ont participé (entre autres) aux bombardements de la Libye pour renverser Kadhafi. Les fonds qataris (et saoudiens) ont financé et financent toujours les groupes salafistes takfiristes de la légion mercenaire “djihadiste” de l’OTAN et de l’empire anglo-américano-sioniste.

De plus Doha est la maison-mère d’Al Jazeera, la chaîne d’information moyen-orientale qui “révolutionna” la diffusion de l’information durant les guerres menées contre l’Irak. Néanmoins, un de ses directeurs de l’info, Wadah Khanfar, fut contraint de démissionner en Septembre 2011 suite aux révélations par Wikileaks de ses contacts (trop) étroits avec la CIA et les services de renseignements militaires des Etats-Unis (http://intelnews.org/2011/09/21/01-828/ ).

Al-Jazeera s’est révélée depuis plusieurs années n’être qu’un leurre au service des intérêts impérialistes.

Quel rapport avec le sport nous demanderez-vous ? Nous y venons… Le Qatar s’est impliqué depuis des années dans l’achat d’entreprises sportives comme le club de football du PSG en France (et maintenant le PSG Handball tiens donc…), a lourdement investi dans le sponsoring via ses filiales comme Qatar Airways (FC Barcelone) et on en passe…

En “récompense” de ses investissements dans le foot, le Qatar a reçu (acheté) les droit d’organisation de la Coupe du Monde de Football en 2022, donnant des milliards de dollars par contrat à de multiples entreprises de construction, de gestion, de conseil et autres fadaises inutiles. Les dégâts collatéraux se sont déjà fait sentir puisque le Qatar a déjà été montré du doigt pour sa gestion esclavagiste des travailleurs contractuels étrangers travaillant sur les sites de construction en préparation de la CM de 2022 et qui y meurent apparemment comme des mouches, au point que le pays se soit fait sérieusement rappeler à l’ordre.

Pour en revenir au Handball aprés ce tour d’horizon succint, nous apprenons par voie de presse, que l’équipe “nationale du Qatar ne comporte que 2 Qataris… tous les autres joueurs et entraineurs proviennent des grandes nations du Hand avec des joueurs qui ont pour la plupart (est-ce bien normal ?…) joué sous d’autres couleurs nationales comme … la France, l’Espagne, la Croatie etc… Tous ces joueurs et encadrement de l’équipe (l’entraineur en chef est l’ancien entraineur de Hand de Barcelone, plusieurs fois champion d’Europe des clubs) ont été indubitableemnt très grassement payés pour être les mercenaires du Handball qatari et jouer sous les couleurs d’une nation qui applique la loi religieuse de la sharia à la lettre, emprisonne la dissidence politique, finance le terrorisme djihadiste (même les supporteurs de foot corses l’ont affiché récemment dans le stade de Bastia en arborant une banderole d’une grande lucidité: “Le Qatar finance le PSG et le terrorisme”…), en cela ils ont rejoint la grande tradition du mercenariat tant en vogue de nos jours. Alors bien sûr, certains diront: “c’est du sport, pas de la politique…” Nous sommes désolés, tout est politique !

Notre question serait: Les mercenaires pseudo-qataris évoluant à Doha pour le prestige du Handball du Qatar savent-ils pour qui ils travaillent ? Si non, pourquoi ? S’ils le savent, alors la question est de savoir s’ils dorment bien la nuit, comment le peuvent-ils même ?.

Les médias occidentaux ont pourri la vie de la Russie avec leurs commentaires de bas étages permanents lors des Jeux Olympiques de Sotchi, mais ne trouvent rien à dire de la perversion du financement qatari et des pays du Golfe, financement qui s’avère gangréneux à tous les étages. Peut-on s’amuser des millions du mercenariat du handball qatari et ignorer ou faire semblant d’ignorer les millions de la même provenance nourrissant les mercenaires takfiris massacrant les populations civiles en Syrie et en Irak ?

Vous avez dit deux poids deux mesures ?…

Média et propagande: Splendeur et décadence d’Al Jazeera, la chaîne qatarie de la CIA au fin fond de l’audimat…

Posted in actualité, désinformation, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, presse et média, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , on 2 mai 2013 by Résistance 71

L’effet boomerang ne fait que commencer… La pressetituée occidentale et franchouillarde devrait sérieusement penser à refaire son boulot, car plus dure sera la chute…

— Résistance 71 —

 

Al Jazzera suite et fin

IRIB

 

2 Mai 2013

 

url de l’article:

http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/255109-al-jazeera,-suite-et-fin

 

La chaîne qatarie, Al-Jazeera, est au plus mal, dans les sondages :

selon la radio norvégienne, Osten, cette chaîne, à l’origine des plus grands complots médiatiques de cette dernière décennie, contre la souveraineté des Etats musulmans, aurait perdu 86% de son audience, ce qui a provoqué, chez son principal sponsor, l’émir Al-e Thani, « un profond désarroi et une inconsolable colère ». Selon la revue suédoise Utenbladit, « les rapports coordonnés confirment la baisse significative du nombre des auditeurs de la chaîne qatarie, et l’échec n’en est que plus cuisant, pour une chaîne réputée la première du monde arabe, âpte à changer l’opinion publique, sur tel ou tel sujet ». Mais quelle en est la raison ? Selon Osten, « les téléspectateurs boudent la chaîne, puisque ses liens avec  la CIA, et les services du renseignements qataris et les membres de la famille régnante ont été révélés ». « L’ex-directeur général d’Al-Jazeera a, d’ailleurs, été au coeur d’un scandale, qui confirmait comment lui et son entourage formataient les informations, dans un sens favorable à la CIA et contre les pays indépendants, comme l’Iran ou la Syrie ou des groupes, comme le Hezbollah. … Al-Jazeera a échoué à convaincre son audience de son objectivité et de son impartialité, et les gens ne lui pardonnent pas, non plus, la censure, qu’elle maintient, sur les événements de Bahrein ». « Une seconde raison, qui vaut à la chaîne la méfiance des téléspectateurs, c’est son soutien trop patent aux groupes armés, aux miliciens, aux attentats sanglants, commis, dans les pays arabes, comme l’Irak, la Syrie la Libye, et ailleurs. La chaîne accorde une place de choix aux religieux extrémistes et fait beaucoup de ramdam autour des fatwas, qui appellent au meurtre et au viol, encense les terroristes d’Al-Nosra, d’Al-Qaïda, et les présente comme des révolutionnaires ». Une baisse de 86% de l’audience veut dire que le nombre de téléspectateurs est passé de 43 millions à 6 millions de personnes, il y a de quoi déprimer, pour un émir qatari, qui a tout misé sur cette chaîne, pour changer le cours de l’histoire, tout, y compris la reconstruction des villes (Benghazi) et des scènes d’émeute et de révolte, pour faire avancer ses projets …. selon Osten , « le nombre de téléspectateurs de la chaîne est passé, en Tunisie, de 950.000 personnes à 220.000, en Egypte, la baisse est autant significative. En Irak, en Syrie, au Liban, en Arabie saoudite, en Algérie et au Soudan, la baisse fluctue entre 60 à 90%.