Archive pour ingérence Qatar dans les affaires syriennes

Sport: Le mercenariat qatari appliqué

Posted in actualité, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, sport, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 30 janvier 2015 by Résistance 71

Résistance 71

 

30 Janvier 2015

 

Mise à jour du 31 janvier: La France jouera donc le Qatar et ses mercenaires en finale du championnat du monde. Le mercenariat sera t’il étendu à l’arbitrage pour l’occasion ou la France se couchera t’elle devant le pouvoir de l’entreprise Qatar/Rockefeller ? A suivre…

 

Ce billet nous a été inspiré par un évènement sportif se déroulant actuellement à Doha, capitale du petit pays qu’est le Qatar: le championnat du monde de Handball.

Nous apprenons par la presse que la France, grande nation du Hand s’il en est, est en demie-finale contre une autre grosse pointure du sport: l’Espagne. Jusqu’ici… rien à dire, la routine.

On s’enquiert de l’autre demie-finale et nous apprenons que la Pologne jouera… le Qatar, qui n’a jamais atteint un tel niveau dans ce sport et y parvient alors que la compétition se déroule chez lui. Mauvaise pensée immédiate: ayé, les milliardaires du gaz/pétrole paient les arbitres pour chouchouter leur équipe locale… M’enfin… la triche dans le sport de haut niveau ? c’est impensable ! Non ?

En essayant de comprendre un peu mieux et de manière amusé, nous nous rendons compte que les millions des pétrodollars n’ont pas agi sur les arbitres (quoi que, allez savoir…), mais certainement sur l’équipe “nationale” du Qatar.

Ce petit pays de 12 000 km2 (la superficie de l’Île de France) et aux 1,8 millions d’habitants (300 000 Qataris et 1,5 millions d’expatriés étrangers), partie de la péninsule arabique, absorbé dans l’empire Ottoman jusqu’en 1915, puis rattaché sous la forme d’un protectorat à la couronne britannique en 1916, devient indépendant en 1971. Il est membre du Conseil de Coopération du Golfe (CCG) et de la Ligue Arabe et est devenu un des pays les plus riches du monde. Son histoire moderne est toujours intimement liée à l’exploitation des hydrocarbures puisque dans les années 1930, la Standard Oil du New Jersey de la famille Rockefeller, qui deviendra par la suite Exxon-Mobil, s’y installe pour exploiter les gisements, avec ses comparses habituels de la BP (BP/Amoco depuis) et de la Royal Dutch Shell (intérêts des familles Rothschild et royale des Pays-Bas). Depuis le milieu des années 70, d’énormes investissements ont été faits dans ce petit pays, à tel point que la transnationale Exxon-Mobil des Rockefeller possède d’énormes parts de la Qatar Petroleum, l’entreprise d’état qatarie du gaz et du pétrole. Exxon-Mobil a créé de longue date sa filiale Exxon-Mobil Qatar qui est impliquée au plus haut niveau des relations commerciales internationales du Qatar. Des directeurs d’Exxon-Mobil ont siégé dans le Conseil du Commerce (chambre du commerce) du Qatar et si les autres géants du pétrole y sont représentés, Exxon-Mobil s’est taillé la part du lion au point que d’aucuns disent que le Qatar est le “jardin des Rockefeller”. En dehors des pétroliers usuels, la firme Northrop-Gruman (armement liée directement au Pentagone) siège au conseil.

Business is business nous direz-vous, certes, mais quand on a étudié l’influence et l’impact de la famille Rockefeller et ses “fondations” dans tous les domaines qu’elle touche, ll y a de quoi être potentiellement inquiet…

Il a été établie depuis au moins 2012 que le Qatar a été largement impliqué dans les évènements du “printemps arabe”, à la fois sur le plan du financement que du point de vue stratégique et militaire, puisque ses Mirages 2000 ont participé (entre autres) aux bombardements de la Libye pour renverser Kadhafi. Les fonds qataris (et saoudiens) ont financé et financent toujours les groupes salafistes takfiristes de la légion mercenaire “djihadiste” de l’OTAN et de l’empire anglo-américano-sioniste.

De plus Doha est la maison-mère d’Al Jazeera, la chaîne d’information moyen-orientale qui “révolutionna” la diffusion de l’information durant les guerres menées contre l’Irak. Néanmoins, un de ses directeurs de l’info, Wadah Khanfar, fut contraint de démissionner en Septembre 2011 suite aux révélations par Wikileaks de ses contacts (trop) étroits avec la CIA et les services de renseignements militaires des Etats-Unis (http://intelnews.org/2011/09/21/01-828/ ).

Al-Jazeera s’est révélée depuis plusieurs années n’être qu’un leurre au service des intérêts impérialistes.

Quel rapport avec le sport nous demanderez-vous ? Nous y venons… Le Qatar s’est impliqué depuis des années dans l’achat d’entreprises sportives comme le club de football du PSG en France (et maintenant le PSG Handball tiens donc…), a lourdement investi dans le sponsoring via ses filiales comme Qatar Airways (FC Barcelone) et on en passe…

En “récompense” de ses investissements dans le foot, le Qatar a reçu (acheté) les droit d’organisation de la Coupe du Monde de Football en 2022, donnant des milliards de dollars par contrat à de multiples entreprises de construction, de gestion, de conseil et autres fadaises inutiles. Les dégâts collatéraux se sont déjà fait sentir puisque le Qatar a déjà été montré du doigt pour sa gestion esclavagiste des travailleurs contractuels étrangers travaillant sur les sites de construction en préparation de la CM de 2022 et qui y meurent apparemment comme des mouches, au point que le pays se soit fait sérieusement rappeler à l’ordre.

Pour en revenir au Handball aprés ce tour d’horizon succint, nous apprenons par voie de presse, que l’équipe “nationale du Qatar ne comporte que 2 Qataris… tous les autres joueurs et entraineurs proviennent des grandes nations du Hand avec des joueurs qui ont pour la plupart (est-ce bien normal ?…) joué sous d’autres couleurs nationales comme … la France, l’Espagne, la Croatie etc… Tous ces joueurs et encadrement de l’équipe (l’entraineur en chef est l’ancien entraineur de Hand de Barcelone, plusieurs fois champion d’Europe des clubs) ont été indubitableemnt très grassement payés pour être les mercenaires du Handball qatari et jouer sous les couleurs d’une nation qui applique la loi religieuse de la sharia à la lettre, emprisonne la dissidence politique, finance le terrorisme djihadiste (même les supporteurs de foot corses l’ont affiché récemment dans le stade de Bastia en arborant une banderole d’une grande lucidité: “Le Qatar finance le PSG et le terrorisme”…), en cela ils ont rejoint la grande tradition du mercenariat tant en vogue de nos jours. Alors bien sûr, certains diront: “c’est du sport, pas de la politique…” Nous sommes désolés, tout est politique !

Notre question serait: Les mercenaires pseudo-qataris évoluant à Doha pour le prestige du Handball du Qatar savent-ils pour qui ils travaillent ? Si non, pourquoi ? S’ils le savent, alors la question est de savoir s’ils dorment bien la nuit, comment le peuvent-ils même ?.

Les médias occidentaux ont pourri la vie de la Russie avec leurs commentaires de bas étages permanents lors des Jeux Olympiques de Sotchi, mais ne trouvent rien à dire de la perversion du financement qatari et des pays du Golfe, financement qui s’avère gangréneux à tous les étages. Peut-on s’amuser des millions du mercenariat du handball qatari et ignorer ou faire semblant d’ignorer les millions de la même provenance nourrissant les mercenaires takfiris massacrant les populations civiles en Syrie et en Irak ?

Vous avez dit deux poids deux mesures ?…

Ingérence et financement terroriste en Syrie: Le Qatar donne 20 millions de dollars au Front Al-Nousra (Al Qaïda)…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , on 24 septembre 2014 by Résistance 71

Allez hop… Faut aller bombarder illico le Qatar !… Comment ? Le Qatar c’est Exxon-Mobil et la famille Rockefeller qui s’est payée un pays comme la France en son temps avec la Gabon sous la coupe Elf (aujourd’hui Total)… Le Qatar/Exxon-Mobil/Rockefeller financent le terrorisme… On laisse pisser ?…

Bon tant pis.

— Résistance 71 —

 

Le Qatar donne 20 millions de dollars d’aide financière au Front Al Nousra (Al Qaïda)

 

Press TV

 

24 Septembre 2014

 

url de l’article original:

http://www.presstv.ir/detail/2014/09/24/379810/qatar-gives-20m-to-nusra-front/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~





Le Qatar a donné 20 millions de dollars en aide financière au Front Al-Nousra affilié avec AQ, qui combat contre le gouvernement syrien du président Bachar Al-Assad et qui a pris des parties des territoires syriens occupés par Israël que constituent les plateaux du Golan.

Ceci pendant que plus tôt en Septembre, l’émir du Qatar Tamim Bin Hamad Al Thani a dit pendant une conférence de presse avec la chancelière allemande Angela Merkel, que son pays ne soutenait pas les militants takfiristes en Syrie et en Irak.

“Le Qatar ne finance pas et n’a jamais financé de groupes terroristes”, a dit l’émir qatari.

L’assistance financière qatarie au groupe terroriste survient durant la campagne américaine au sujet de la guerre contre le terrorisme.

Lundi soir, le porte-parole du Pentagone, le contre-amiral John Kirby a dit dans une déclaration que l’armée américaine et des “forces de nations partenaires étaient en train de prendre des mesures militaires contre… des terroristes en Syrie utilisant des attaques combinées par bombardiers et missiles Tomahwak mer-sol”. Les frappes auxquelles il se référait ont été intentées sans aucun consentement de l’ONU.

Washington a soutenu des groupes militants terroristes opérant contre le gouvernement syrien depuis Mars 2011, lorsque l’insurrection soutenue par des forces étrangères a commencé en Syrie.

Beaucoup de terroristes se sont entraînés avec la CIA en Jordanie. Les groupes militants ont aussi été armés avec des armes sophistiquées.

D’après certains rapports, mis à part le Qatar, les autres alliés régionaux des puissances occidentales, spécifiquement l’Arabie Saoudite et la Turquie, soutiennent également le combat des takfiristes contre le gouvernement syrien.

Ingérence occidentale et impérialiste en Syrie: tentative de chantages aux contrats du Qatar sur la Russie… Le Qatar renvoyé vertement à ses « études »…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, politique et lobbyisme, résistance politique with tags , , , , , , , , , , , on 12 février 2012 by Résistance 71

Tchourkine: »Assad n’est pas Kadhafi, l’Occident soutient l’opposition armée »

 

 

Al Manar,

 

Le 11 Février 2012,

 

url de l’article original:

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=49839&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=37&s1=1

 

 

Le représentant russe au Conseil de Sécurité Vitaly Tchourkine a déclaré ce samedi que le Président syrien Bachar elAssad n’est pas Mouammar khadafi, déplorant que la violence ait remplacé les mouvements de protestation pacifiques dans ce pays.

 

« Les pays occidentaux accentuent la crise en Syrie à travers leur appel au départ du Président Assad. Mais Bachar elAssad n’est pas l’ancien dirigeant libyen le défunt Mouammar Kadhafi qui était isolé », a déclaré Tchourkine dans un discours télévisé à la CNN vendredi.

Le responsable russe a fait état d’informations sur « le soutien militaire occidental à l’opposition syrienne », qualifiant une telle situation de « dangereuse qui provoquerait un conflit entièrement armé ».

Interrogé sur les raisons pour lesquelles la Russie vend toujours des armes au régime syrien, Tchourkine a répondu : « Nous avons des contrats et nous devons les respecter ».

Qualifiant d’erronés les propos considérant que la « révolution » syrienne a gardé pour longtemps son aspect pacifique, Tchourkine a rappelé que le premier mort parmi les forces de sécurité syrienne a été tué à la mi-mai dernier .

Il a par ailleurs accusé l’opposition d’être responsable de la violence dans le pays et d’attaquer le régime.

 

Tchourkine à Hamad : « Si vous me parlez sur ce ton une deuxième fois, votre pays n’existera plus »

 

Samedi       dernier , lors des consultations qui étaient en cours entre les différentes parties à New York au sujet de la Syrie, le chef du gouvernement qatari Hamed Ben Jassem a demandé au représentant russe à l’ONU Vitaly Tchourkine une entrevue urgente. La rencontre a eu lieu dans une salle réservée aux rencontres entre les membres des diverses représentations à l’ONU. Hamad entama la discussion en soulignant l’importance de ce moment historique et en affirmant que la Syrie et le président Assad n’ont besoin que d’un signe fort montrant que la Russie n’opposera pas son véto et que Hamad insiste qu’il n’y aura aucune résolution prônant une intervention militaire.

Hamad ajoute qu’en cas d’adoption de la résolution, les pays arabes sont prêts à reconsidérer leur politique d’approvisionnement en armes dont le budget pour les prochaines années s’élève à 100 milliards de dollars dont 10 milliards sont déjà engagés pour l’achat d’armes russes. Engagement qui serait porté, selon Hamad, à 33 milliards de dollars.

Tchourkine réplique : « Je suis convaincu que votre appréciation de la position russe est totalement erronée et que ceux qui vous ont soufflé que la Russie marchanderait sa position au détriment de ses relations avec la Syrie se font des illusions et ignorent la portée stratégique du sujet. De ce fait et selon nous, cette tentative claire de corruption est rejetée et n’entre pas dans le cadre de nos calculs politiques »

Réponse de Hamad : « Nos conclusions sont que Bachar El Assad ne possède pas la capacité de refuser votre demande d’une transition pacifique du pouvoir, telle que présentée dans le projet de résolution … »

Tchourkine le coupe : « Vos conclusions sont aussi erronées que votre précédente appréciation, nous sommes de ceux qui n’acceptons pas qu’on permette une intervention militaire par le « biais d’une résolution ». « Ce qui s’est passé pour la Lybie n’était pas à l’origine orienté vers une intervention militaire mais vous et vos alliés avaient « sauté » toutes les interprétations des résolutions

pour entreprendre une guerre de destruction contre la Lybie. Mais vous oubliez que l’Asie n’est pas l’Afrique et que nous n’accepterons pas toute résolution qui toucherait aux équilibres de l’Asie et qui conduirait à concrétiser vos plans de destruction des potentialités de la Syrie et en particulier celles de son armée ; et ça nous ne l’accepterons pas, je vous le confirme »

Hamad répond alors: « Burhan Ghalioun est disposé à signer un engagement garantissant à la Russie la persistance de ses zones d’influence en Méditerranée et de toutes les facilités en Syrie ».

Réponse ironique de Tchourkine sous forme de question : « Et vous, avez-vous signé avec Ghalioun des accords similaires à ceux que vous aviez obtenus avec les libyens, comme les droits de prospections en participation avec les Américains, les Anglais et les Français ? Ou bien cette transaction est plus large et inclurait le gazoduc Mer Rouge-Haïfa-Beyrouth-Banias, ou peut être Homs situé sur le tracé des projets iranien et russe de gazoduc? Que dites vous maintenant de jouer au poker ouvert sachant qu’à ma connaissance vous en êtes amateur? Et je commence par la prospection du gaz de Méditerranée pour lequel Israël a proposé à la Russie une participation en échange de la reconnaissance de la souveraineté d’Israël sur certaines zones offshore !! »

Hamad comprend et fait le coq : « Ainsi il n’y a plus nécessité de poursuivre alors que vous êtes déterminé à faire échouer la résolution arabe ; vous perdez les Arabes et vous payerez le prix de votre position »

Tchourkine se lève avant Hamad pour lui signifier que l’entrevue est terminée, il lui posa la main sur l’épaule et lui dit : « J’ai une réunion avec le représentant syrien Djaafari à propos de cette résolution, mais je voudrais vous rappeler que votre état n’existait pas sur la carte au temps où la flotte russe voguait dans le golfe il y a de cela deux siècles. Et rappelez que l’histoire se reproduit quelquefois sous forme de comédie, ne soyez donc pas les héros de cette comédie au moment où le rire n’est pas de mise dans la tragédie qui se joue actuellement. »

Cette altercation a été diffusée par la chaine France 2, dans laquelle Tchourkine ajoute à l’attention du Qatari: « Tu es un invité au Conseil de sécurité. Sois donc respectueux. En tout cas je ne m’adresse pas à toi. Je parle au nom de la Grande Russie aux grands seulement ».