Archive pour fumisterie brexit

Brexit… L’allégorie du Bernard-L’ermite

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, économie, colonialisme, crise mondiale, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 6 juillet 2016 by Résistance 71

 

Résistance 71

 

6 juillet 2016

 

A lire sur ce sujet: “La nouvelle politique étrangère britannique”

En savoir plus sur la City de Londres et ses deux villes-états sœurs

 

Toute la mascarade durant et après le referendum britannique sur la sortie ou pas de la Grande-Bretagne de l’Union Européenne se décante et nous commençons à apercevoir plus clairement la structure mise en place par l’oligarchie.

La vaste majorité des “experts” de la pressetituée pose la question de savoir si la haute finance de la City de Londres (la véritable “couronne” possédante, coloniale et dominatrice régit par la Banque d’Angleterre/Vatican sous contrôle de la famille Rothschild) n’aurait pas par “hasard” anticipé le Brexit pour se repositionner sur les marchés… Poser cette question relève soit de l’ignorance la plus crasse, soit de la complicité dans l’enfumage des opinions publiques pour couvrir le dessous des cartes de cette affaire.

Il faut toujours avoir à l’esprit que rien, et nous disons bien RIEN en économie, finance et géopolitique, ne peut se faire sans le coup de tampon d’autorisation et de validation des sbires banksters de la City de Londres, qui est le nid, l’épicentre du vortex de la dictature mondialiste en place et ce depuis la fin du XVIIème siècle et plus certainement encore depuis la fin des guerres napoléoniennes et caractérisée par un capitalisme monopoliste galopant. De fait, Wall Street bouffe au ratelier de la City, Wall Street n’est qu’une simple succursale de la City, puissante certes dans sa force d’illusion et de coercition, mais succursale néanmoins, qui prend toujours ses ordres à la maison mère.

Ainsi le Brexit ne fait pas “réagir” la City, mais à l’inverse, le Brexit est piloté depuis le départ par la City et la haute-finance. Le Brexit, le concept même a été créé et avalisé par la City de Londres

Pourquoi ?

La City a toujours besoin de sa couverture, de son écran de fumée portatif et personnalisé qu’est pour elle le Royaume-Uni. Elle ne peut pas (encore) avancer totalement à découvert, même si d’année en année de plus en plus de gens voient au travers de l’écran artificiel. Sortir la GB de l’UE, c’est:

  • Échapper au TAFTA et au carcan imposé
  • Rester autonome, suffisamment pour pouvoir bouger sous couvert de la GB vers des alliances que la même élite fera désapprouver au reste de l’Europe: Russie mais surtout… la Chine !

N’oublions jamais que la City de Londres et ses rats de la finance ont été les instigateurs et les contrôleurs des deux guerres de l’opium en Chine, que des entreprises coloniales directement liées à la “couronne” de la City en sont devenues milliardaires, que cette même haute finance a agi pour larguer les nationalistes chinois de Chang Kaï Chek en rase campagne, laissant au Kuomintang l’os du trafic de la came à ronger pour ses bonnes œuvres, le tout au profit du communiste Mao Ze Dong, vu comme partenaire plus profitable à terme.

La City a récemment adoubé la Chine et il est plus que vraisemblable que le transfert de fonds et la spéculation monétaire entre la “couronne” et la Banque Centrale de Chine assistée de ses partenaires nationaux et internationaux, vont déjà bon train.

Voici ce que nous pensons et seul l’avenir nous dira si nous avons raison ou tort: Les criminels psychopathes de la haute finance de la City/”Couronne” sont en train de préparer une implosion financiere et économique de grande envergure, suffisamment dévastatrice pour mettre le monde à genoux et installer la structure de la grille de contrôle de leur Nouvel Ordre Mondial, dont le modèle coercitif est la Chine ne l’oublions jamais. Pour ce faire, ils ont besoin de sauver les meubles et de transférer des fonds importants dans un système financier qu’ils contrôleront en partenariat avec ceux qui survivront au désastre. La Chine fait partie depuis longtemps de ce plan machiavélique. La Russie était supposée être absorbée dans l’occident moribond dès son implosion en 1991. Quelque chose n’a pas tourné rond et la Russie s’est relevée sous la houlette de Vladimir Poutine. La question pour l’oligarchie est de savoir comment en faire croquer à la Russie, l’amener dans le giron transnational ?.. Dans cette vaste entreprise de destruction massive, les états-nations seront sacrifiés à l’autel de la domination globale d’une clique d’escrocs de la “finance”, le monde est entré en phase 2 de cette opération: celle du transfert et de la consolidation financière par un “pivot vers l’Asie”, ce pivot n’est pas comme les politiques veulent le faire croire une mission d’encerclement militaire de la Chine, mais un pivot de l’alliance entre la City et sa succursale de Wall Street vers et avec la haute finance chinoise. Pivot il y a mais le mensonge réside sur quel est-il véritablement ? Quand ceci sera effectué, les fonds et les biens sécurisés, les ordures imploseront le monde économico-politico-financier occidental, les états-nations et les peuples seront à la dérive, les Etats-Unis imploseront et seront les grands perdants de l’empire déchu, tandis que la haute finance transnationale revigorée de son alliance avec son homologue chinoise mettra en place le nouvel empire dont la gestion de terrain sera assurée par la Chine et les forces mercenaires privées des banksters.

On pourrait donner cette image pour mieux comprendre:

Le bernard-l’ermite est devenu trop gros pour sa coquille, il est en train de changer de coquille… Comme tout naturaliste le sait, c’est à ce moment précis que le bernard-l’ermite est très vulnérable, au moment du transfert d’une coquille à une autre.

Instinctivement il le sait, tout comme ses prédateurs potentiels qui attendent l’ouverture…

Allons-nous attendre que le transfert soit réalisé ?…

=*=

Les trois villes cités régissant le monde, le cœur de l’empire: le Vatican, la City de Londres et Washington D.C

 

Publicités

Brexit ?… Vraiment ? Pas de si tôt…

Posted in actualité, altermondialisme, crise mondiale, démocratie participative, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , on 29 juin 2016 by Résistance 71

Ceci rejoint tout à fait ce que nous avions dit le 24 Juin dans notre « Pantalonnade du Brexit »… Atzmon toujours lucide et clairvoyant.

— Résistance 71 —

 

Le Royaume-Uni ne va pas quitter l’UE de si tôt…

 

Gilad Atzmon

 

29 juin 2016

 

url de l’article original:

http://www.gilad.co.uk/writings/2016/6/29/britain-is-not-going-to-leave-the-eu-anytime-soon

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Malgré le referendum du Brexit, la Grande-Bretagne ne va pas quitter l’Union Européenne (UE) dans un quelconque futur envisageable. Personne en GB n’a exprimé un désir de faire valoir l’article 50 et de lancer officiellement le retrait de l’UE. En plus des questions complexes en regard des effets légaux du referendum et des complications attenantes posées par une sécession écossaise, il est devenu très clair que les gens qui ont mené la campagne de sortie de l’UE furent eux-mêmes les premiers surpriss de leur victoire. Ils ne savent pas du tout comment se débarrasser du butin de leur succès. En fait, les Brexisters et pour ainsi dire le reste du peuple britannique sont soulagés par la décision de Cameron de faire gagner un temps précieux de 3 mois à la GB. L’assomption étant que cela donnera assez de temps à la nation pour rechercher sur Google ce que veut vraiment dire le terme d’Union Européenne.

Il est devenu des plus apparents que les meneurs tories (conservateurs) Brexiters, les Michael Gove, Liam Fox et Boris Johnson partagent tous l’ambition de devenir le prochain premier ministre. Quoi qu’il en soit si vous attendez de Gove et de Fox qu’ils formulent une stratégie cohérente de sortie de l’UE, vous être soit bien optimistes ou alors complètement naïfs. Ces politiciens totalement corrompus qui sont parmi les serviteurs les plus dévoués du lobby étranger du CFI (Conservative Friends of Israel), sont bizarrement très silencieux au sujet du Brexit. Ils se comportent comme si tout cela ne s’était pas passé et ce n’est pas la modestie qui les rend silencieux.

A l’encontre de Gove et de Fox, Boris Johnson, le politicien conservateur qui a mené la campagne de sortie de l’UE, semble avoir changé de camp. L’homme est clairement bluffé de sa propre victoire qu’il ne voulait pas. “un résultat 52-48 n’est pas ce qu’on appelle une déferlante”, a t’il dit à la BBC.

Dans un article du quotidien Telegraph après le referendum, Johnson a écrit: “je ne pourrai jamais assez insister sur le fait que la GB fait partie de l’Europe et le sera toujours. Il va y avoir une coopération intense et allant en s’intensifiant avec l’Europe et ses partenariats portant dans un grand nombre de domaines: les arts, les sciences, les universités et sur l’amélioration de l’environnement. Les citoyens de l’UE vivant dans ce pays auront leurs droits justement protégés et la même chose vaudra pour les citoyens britanniques vivant dans l’UE.” Je ne peux pas me rappeler de quelqu’un comme Corbyn ou le premier ministre Cameron décrire la relation de la GB avec l’Europe en des termes si scintillants.

Si quelqu’un est soucieux de quelques conséquences signifiantes dans le futur, Johnson rassure complètement. “Les Britanniques seront toujours capables d’aller travailler dans l’UE, d’y vivre, d’y travailler, d’y voyager, d’y étudier, d’y acheter des maisons et de s’y installer… il y aura toujours un libre-échange et un accès à un marché unique. La GB est et demeurera toujours une grande puissance européenne, offrant de bonnes idées et donnant un leadership sur tout, de la politique étrangère à la défense en passant par le contre-terrorisme et le partage du renseignement, toutes ces choses que nous devons faire ensemble pour un monde plus sécure.

Alors où est le changement ou plutôt que reste t’il de cet appel à sortir de l’UE ? “Le seul changement et il ne viendra pas rapidement, est que la GB va s’extirper du système législatif opaque et extraordinaire de l’UE.

Johnson est simplement en train de nous dire que la seule conséquence du Brexit sera de résoudre quelques disputes mineures avec Bruxelles concernant l’immigration: “Le gouvernement sera capable de reprendre le contrôle démocratique de la politique d’immigration, avec un système de points équilibré et humain afin de remplir les besoins du monde des affaires et des entreprises industrielles.” Il apparaît qu’il n’aura fallu à Johnson qu’un jour et la démission de Cameron pour se transformer en un enthousiaste invétéré du rester dans l’UE.

Ceci n’est absolument pas une surprise. Le referendum sur le Brexit fut un sale exercice politique opportuniste. Ses avocats conservateurs sont parmi les plus barjots néoconservateurs qui soient au sein de ce théâtre européen. Pourtant les résultats de ce referendum veulent dire quelque chose. Si vous vivez hors de Londres, de l’Écosse et de l’Irlande du Nord, vous trouvez que la vaste majorité des Britanniques ne font qu’exprimer leur grande insatisfaction. Ces britanniques sont plus que fatigués de ces politiciens contrôlés par des partis politiques et le système bancaire global et ils veulent voir de véritables perspectives pour un véritable futur. Les gens qui ont voté contre l’UE ont voté contre le type de capitalisme mondialiste qui maintient la carrière politique de gens comme Boris Johnson, Liam Fox, Michael Fox, David Cameron et aussi Jeremy Corbyn et son traître parti politique travailliste (NdT: à l’instar des corrompus du PS français qui ont vendu père et mère depuis belle lurette et trahi le peuple..)

La GB ne va pas quitter l’UE dans un futur proche. Personne au sein de l’arène du cirque politique britannique ne peut mettre en pratique une telle manœuvre. Mais néanmoins, les Britanniques ont envoyé un message on ne peut plus clair à leurs politiciens. Et cette colère elle, ne va pas juste s’estomper comme çà.

La pantalonnade du Brexit…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, économie, démocratie participative, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 24 juin 2016 by Résistance 71

Résistance 71

24 juin 2016

 

Une fois de plus, victoire pour l’oligarchie et ce quelque soit le résultat de cette fumisterie totale du Brexit. Pourquoi victoire ? Parce qu’une fois de plus l’oligarchie a réussi à diviser le peuple britannique d’une part et les peuples européens qui se grattent la tête depuis un moment sur le sujet.

Sortir ou rester dans l’Union Européenne ? Vraiment ? C’est la seule question qui vienne à l’esprit en ces circonstances ? Va t’on jamais apprendre quoi que ce soit ? Les oligarques, banksters, patrons de transnationales et leurs larbins de la politique et des merdias se marrent en buvant du champagne ! Victoire ! les abrutis d’en-bas continuent à se diviser pour qu’on puisse continuer quoi qu’il arrive à se barrer avec la caisse et à les contrôler…

Au lieu de perdre son temps, oui, oui… perdre son temps avec ces inepties cousues de fil blanc conçues uniquement pour maintenir une profonde division et éviter l’union des peuples, on ferait mieux d’organiser entre nous, en IGNORANT les états, la société des sociétés organique, la confédération des associations libres, de communes, l’organisation de la société depuis sa base seule souveraine en tout et pour tout, arrêter de cautionner en permanence, de valider le consensus du statu quo oligarchique par nos actions au sein du système. Arrêtons de participer c’est aussi simple que cela, refusons une bonne fois de consentir !

Il faut en sortir ! S’unir, dire non ! Halte au sketch, on va maintenant jouer NOTRE jeu, celui de l’association libre et de la société autogérée par nos soins. Faire table rase de cet infâme merdier politico-économique et étatique fondé sur le mensonge, le vol, l’oppression, la coercition, la domination, les relations violentes de classes tout à fait obsolètes, le crime organisé d’une « élite » sociopathe protégé par des instititions corrompues au-delà de toute rédemption possible.

La question n’est pas de savoir si on sort ou on reste dans « l’Europe » oligarchique, mais du comment nous organiser au mieux et ignorer totalement toute cette fumisterie institutionnelle pour faire avancer enfin une société égalitaire, anti-autoritaire, non-coercitive, solidaire et finalement libre et d’agir en conséquence unis en associations libres confédérées.

Tout le reste n’est que faire le jeu de l’oligarchie en place qui tremble comme une feuille à l’idée d’une UNION des peuples sur des principes solidaires et égalitaires mettant à bas leur paradigme mortifère. Il dépense du reste des milliards pour nous maintenir divisés. Au bout du compte, quelque soit le résultat de ce « Brexit », il sera très serré et la dictature de la majorité va l’emporter, une fois de plus: quelques 51% de gens pour ou contre l’emporteront sur les 49% opposant qui devront s’incliner. Quelle fumisterie ! Une fondation solide de guerre civile comme l’aime tant l’oligarchie ! Mettez-vous à la place d’un banquier qui enfume et vole tout le monde: les gens vont s’invectiver entre les 51 et 49% des deux camps, pendant que lui et ses sbires vont continuer à les voler de plus belle ! Victoire totale de l’oligarchie… Bref la continuité dans une mascarade de « démocratie », quel que soit le résultat. Champagne !

UNION, REFLEXION, ACTION POLITIQUE DIRECTE contre les institutions archaïques et non-réformables et pour l’avènement de la société des sociétés organique et humaine. Nous n’avons rien à inventer, juste à dépoussiérer ce que nos anciens savaient déjà, pour l’adapter à notre monde moderne ce qui devrait en fait être plus facile a mettre en place si on utilise EFFICACEMENT la technologue à disposition, ce qui n’est pas du tout le cas dans notre société dégénérée, parodie d’une humanité à pourtant énorme potentiel.

Pour obtenir des réponses valides à nos problèmes communs (ceux des peuples) encre faut-il poser les bonnes questions et non pas marcher comme un seul homme dans la division organisée et institutionnelle.

Brexit et fadaises étatiques ne sont que des numéros d’illusionnisme du grand barnum oligarchique… Qu’on se le dise !