Archive pour union européenne nouvel ordre mondial

Illusion démocratique: Un nouveau cirque électoral nous est imposé… BOYCOTT de toute cette fange !

Posted in actualité, altermondialisme, gilets jaunes, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, société des sociétés, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 20 mai 2019 by Résistance 71

 

Résistance 71

 

20 mai 2019

 

Cet appel n’est pas réservé aux Gilets Jaunes et sympathisants mais à toute personne politiquement consciente désirant radicalement  changer ce système inique et criminel de fond en comble.

Voter c’est se soumettre, voter, c’est se donner des maîtres, voter c’est acquiescer au système de la mascarade oligarchique !

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir !

Boycott du vote !
Boycott des institutions !
Boycott de l’État y compris de l’Union Européenne oligarchique!
Boycott de la mascarade électorale !
Boycott de la société marchande et de sa dictature !

Mais boycotter ne suffit pas… Il faut entrer en résistance, entrer en abstention politique active ; c’est à dire remplacer ce que nous boycottons justement par une alternative politique : celle des assemblées populaires locales, se confédérant et court-circuitant les institutions obsolètes et criminelles de l’outil répressif étatique, tel que préconisé et mis en place par des groupes Gilets Jaunes comme à Commercy, St Nazaire et autre…

A (re)lire:

Le criminel c’est l’électeur !
De l’isoloir à l’isolement
Petit dialogue nécessaire en période électorale
Qu’est-ce que l’abstentionnisme politique ?
Voter est-ce agir ?
La fin du cirque (Résistance 71, novembre 2016)

Pour mettre fin à l’illusion démocratique:

Manifeste pour la Société des Sociétés

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Paulo_Freire_La_pedagogie_des_opprimes

Notre page « Illusion démocratique » qui regroupe une soixantaine de textes démontrant l’ineptie étatique et électorale.

 


Briser les chaînes commence par dire NON !

Publicités

La pantalonnade du Brexit…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, économie, démocratie participative, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 24 juin 2016 by Résistance 71

Résistance 71

24 juin 2016

 

Une fois de plus, victoire pour l’oligarchie et ce quelque soit le résultat de cette fumisterie totale du Brexit. Pourquoi victoire ? Parce qu’une fois de plus l’oligarchie a réussi à diviser le peuple britannique d’une part et les peuples européens qui se grattent la tête depuis un moment sur le sujet.

Sortir ou rester dans l’Union Européenne ? Vraiment ? C’est la seule question qui vienne à l’esprit en ces circonstances ? Va t’on jamais apprendre quoi que ce soit ? Les oligarques, banksters, patrons de transnationales et leurs larbins de la politique et des merdias se marrent en buvant du champagne ! Victoire ! les abrutis d’en-bas continuent à se diviser pour qu’on puisse continuer quoi qu’il arrive à se barrer avec la caisse et à les contrôler…

Au lieu de perdre son temps, oui, oui… perdre son temps avec ces inepties cousues de fil blanc conçues uniquement pour maintenir une profonde division et éviter l’union des peuples, on ferait mieux d’organiser entre nous, en IGNORANT les états, la société des sociétés organique, la confédération des associations libres, de communes, l’organisation de la société depuis sa base seule souveraine en tout et pour tout, arrêter de cautionner en permanence, de valider le consensus du statu quo oligarchique par nos actions au sein du système. Arrêtons de participer c’est aussi simple que cela, refusons une bonne fois de consentir !

Il faut en sortir ! S’unir, dire non ! Halte au sketch, on va maintenant jouer NOTRE jeu, celui de l’association libre et de la société autogérée par nos soins. Faire table rase de cet infâme merdier politico-économique et étatique fondé sur le mensonge, le vol, l’oppression, la coercition, la domination, les relations violentes de classes tout à fait obsolètes, le crime organisé d’une « élite » sociopathe protégé par des instititions corrompues au-delà de toute rédemption possible.

La question n’est pas de savoir si on sort ou on reste dans « l’Europe » oligarchique, mais du comment nous organiser au mieux et ignorer totalement toute cette fumisterie institutionnelle pour faire avancer enfin une société égalitaire, anti-autoritaire, non-coercitive, solidaire et finalement libre et d’agir en conséquence unis en associations libres confédérées.

Tout le reste n’est que faire le jeu de l’oligarchie en place qui tremble comme une feuille à l’idée d’une UNION des peuples sur des principes solidaires et égalitaires mettant à bas leur paradigme mortifère. Il dépense du reste des milliards pour nous maintenir divisés. Au bout du compte, quelque soit le résultat de ce « Brexit », il sera très serré et la dictature de la majorité va l’emporter, une fois de plus: quelques 51% de gens pour ou contre l’emporteront sur les 49% opposant qui devront s’incliner. Quelle fumisterie ! Une fondation solide de guerre civile comme l’aime tant l’oligarchie ! Mettez-vous à la place d’un banquier qui enfume et vole tout le monde: les gens vont s’invectiver entre les 51 et 49% des deux camps, pendant que lui et ses sbires vont continuer à les voler de plus belle ! Victoire totale de l’oligarchie… Bref la continuité dans une mascarade de « démocratie », quel que soit le résultat. Champagne !

UNION, REFLEXION, ACTION POLITIQUE DIRECTE contre les institutions archaïques et non-réformables et pour l’avènement de la société des sociétés organique et humaine. Nous n’avons rien à inventer, juste à dépoussiérer ce que nos anciens savaient déjà, pour l’adapter à notre monde moderne ce qui devrait en fait être plus facile a mettre en place si on utilise EFFICACEMENT la technologue à disposition, ce qui n’est pas du tout le cas dans notre société dégénérée, parodie d’une humanité à pourtant énorme potentiel.

Pour obtenir des réponses valides à nos problèmes communs (ceux des peuples) encre faut-il poser les bonnes questions et non pas marcher comme un seul homme dans la division organisée et institutionnelle.

Brexit et fadaises étatiques ne sont que des numéros d’illusionnisme du grand barnum oligarchique… Qu’on se le dise !

Aux votards de demain: Illusion démocratique: Petit dialogue nécessaire en période électorale (reprise)…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, démocratie participative, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , on 24 mai 2014 by Résistance 71

Elire au lieu d’agir ou agir au lieu d’élire ?

Initialement publié le 3 Mai 2012

~ Résistance 71 ~

 

https://resistance71.wordpress.com/2012/05/03/illusion-democratique-petit-dialogue-necessaire-en-periode-electorale/

 

Autres articles sur l’Illusion Démocratique et la futilité du vote:

 

https://resistance71.wordpress.com/illusion-democratique/

Nouvel Ordre Mondial: La PAC européenne ou l’éradication de la paysannerie…

Posted in actualité, altermondialisme, économie, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, OGM et nécro-agriculure, politique et lobbyisme, politique et social, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 16 juillet 2013 by Résistance 71

Une agriculture sans paysans

 

Esther Vivas

 

14 Juillet 2013

 

url de l’article:

http://tlaxcala-int.org/article.asp?reference=10143

 

L’Union européenne semble s’acharner à faire disparaître la petite paysannerie. C’est ce qu’on peut conclure de la réforme de la Politique Agricole Commune (PAC) adoptée avant-hier à Bruxelles. Des mesures qui bénéficient, une fois de plus, aux grands propriétaires terriens et à l’agro-business au détriment de ceux qui travaillent et entretiennent la terre.

 Vitali Peskov, Literatournaya Gazeta, Russie

Un seul chiffre : bien que, dans l’Etat espagnol, seulement 350.000 personnes soient officiellement recensées comme ayant une activité professionnelle agricole, il y a 910 000 personnes qui perçoivent des aides agricoles. Qui sont donc ces 560.000 bénéficiaires de subventions qui, n’étant pas paysans, reçoivent tout de même ces sommes ? Le rapport, « Une Politique Agricole Commune pour les 1% », de Vétérinaires Sans Frontières, l’indique clairement. Il s’agit d’entreprises de l’agro-industrie, de grands viticulteurs, des supermarchés et des gros propriétaires. Leurs noms : Pastas Gallo, Nutrexpa, Osborne, Nestlé, Campofrío, Mercadona, la Maison d’Alba, pour ne citer que les plus grands bénéficiaires.

Certes, avec la « nouvelle PAC », des aéroports, des chemins de fer et des terrains de golf ne recevront plus d’aides « agricoles ». J’imagine que le vol, ou le détournement de fonds, devenait par trop scandaleux. Mais d’autres amis d’Arias Cañete [ministre de l’Agriculture espagnol du gouvernement PP, NdT] continueront à recevoir de fortes subventions. Sa propre épouse, par exemple, Micaela Domecq, propriétaire foncière andalouse et patronne des « Vins Domecq ». On connaît la chanson : ceux qui partagent le gâteau prennent le plus gros morceau.

Comme l’affirme le syndicat agricole COAG dans son analyse et évaluation de la réforme de la PAC : « on court le risque de démantèlement du secteur agricole, stratégique pour notre économie ». Ce qui n’est pas nouveau, mais avec les mesures actuelles, cela ne fait qu’accélérer les choses. Aujourd’hui, moins de 5% de la population active dans l’Etat espagnol travaille dans l’agriculture, et une partie très significative sont des personnes âgées. Un état de fait qui, selon les normes dominantes actuelles, est symbole de progrès et de modernité. Sans doute devrions-nous commencer à remettre ne question les paramètres qui définissent ces deux concepts.

L’agriculture paysanne est une activité en extinction. Chaque année, des milliers de fermes cessent leurs activités. Survivre à la campagne et travailler la terre n’est pas chose facile. Et les plus grands perdants du modèle actuel de production, de distribution et de consommation des aliments sont ceux qui, précisément, produisent la nourriture. Selon la COAG, les revenus agricoles  se situaient en 2007 à 65% des revenus moyens. Leur appauvrissement est clair.

Nous allons vers une agriculture sans paysans. Et si ces derniers disparaissent, aux mains de qui restera notre alimentation ? Je crois que la réponse est claire : aux mains d’une poignée d’entreprises de l’agro-business et de la distribution qui contrôlent chacun des maillons de la chaîne alimentaire, des semences jusqu’au produit final. Cargill, Monsanto, Syngenta, Dupont, Procter & Gamble, Nestlé, Kraft, Mercadona, Eroski, Carrefour, Alcampo, El Corte Inglés… sont ceux qui, en fin de compte, nous donnent à manger. Pauvres de nous !