Nouvel Ordre Mondial: La Chine adoubée par la City de Londres…

… ce qui confirme bien que Wall Street n’est en fait qu’une succursale de la City et l’a  toujours été. Pékin, après des années de tractations en coulisse est entré dans les petits papiers de la City de Londres, de sa Banque d’Angleterre/Vatican gérée par la famille Rothschild, bref la « Couronne » quoi. En fait rien n’a vraiment changé depuis le XIXème siècle et les deux guerres de l’opium menées par l’empire britannique pour asservir la Chine.

Les masques commencent vraiment à tomber à notre sens…

— Résistance 71 —

 

La City de Londres soutient la mondialisation du Yuan

 

Par Ariel Noyola Rodríguez –

 

Le 30 octobre 2015 – Source Russia Today

 

url de l’article en français:

http://lesakerfrancophone.net/la-city-de-londres-soutient-la-mondialisation-du-yuan/

 

Le gouvernement chinois favorise l’internationalisation de la monnaie du peuple (Renminbi, RMB) à travers une politique d’alliances qui ignore les barrières idéologiques. Initialement les efforts de la diplomatie du yuan seront axés sur l’Asie-Pacifique, cependant, dans un deuxième temps, ces efforts devront nécessairement se tourner vers l’Occident pour gagner son soutien.

La visite que le président Xi Jinping a effectuée à Londres, entre le 19 et le 23 octobre, a posé les bases de la fondation d’une époque dorée entre la Chine et le Royaume-Uni, bases sur lesquels les deux pays s’appuieront pour donner une impulsion au yuan comme monnaie de l’économie mondiale.

Pékin désire que le yuan devienne une monnaie de réserve mondiale. Bien que le chemin pour parvenir à la pleine convertibilité soit encore très long, la Chine a vu augmenter la présence de sa monnaie plus que tout autre pays au cours des dernières années. Le yuan est aujourd’hui la deuxième monnaie la plus utilisée pour le financement du commerce, et la quatrième la plus sollicitée pour effectuer des paiements transfrontaliers, selon les données de la Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication (SWIFT, pour son sigle en anglais).

La stratégie du géant asiatique pour augmenter le poids du yuan dans l’économie mondiale est sous-tendue par le gradualisme. Pas de précipitation chez les dirigeants chinois. Le Parti communiste [de la Chine] est conscient que tout faux mouvement pourrait provoquer une guerre financière contre lui. En effet, aussi bien la Réserve fédérale que le Département du Trésor des États-Unis résistent fortement à une diminution de l’influence du dollar et de Wall Street dans la finance mondiale.

Le gouvernement chinois prend des précautions, car pour atteindre les objectifs à long terme, il est préférable de procéder étape par étape et furtivement plutôt que de prendre des risques élevés. Pour cette raison, dans un premier temps, la Chine s’est assuré le soutien du continent asiatique, soit par la signature d’accords sur les swaps (échanges) de devises, soit par la mise en place d’accords de compensation directs entre banques, soit en accordant des quotas d’investissement aux investisseurs institutionnels pour leur participation au programme en yuan (Renminbi Qualified Foreign Institutional Investor Program).

Dans un deuxième temps, le gouvernement chinois tourne son regard vers l’Europe du Nord. Pour positionner sa monnaie dans le groupe des opérateurs majeurs, la clé est l’assistance technique des pays occidentaux. La Chine a commencé à relever le niveau de son partenariat stratégique avec le Royaume-Uni, qui malgré le déclin de son économie, est toujours chef de file dans la gestion de la finance internationale. Ce n’est pas rien que la City de Londres ait le plus grand marché des changes dans le monde, et réunisse le plus grand nombre d’opérations de gré à gré.

Mi-2013, le Royaume-Uni est devenu le premier pays à promouvoir l’utilisation du yuan en Europe. L’Allemagne, la France, la Suisse et le Luxembourg sont entrés en compétition par l’installation de banques de règlement directs (RMB offshore clearing banks) afin de faciliter l’utilisation de la monnaie du peuple. Cependant, aucun d’eux ne constituait une menace grave pour le Royaume-Uni. La ville de Londres a enregistré plus de la moitié des transactions libellées en yuans dans l’ensemble du continent européen.

Comme l’économie britannique est embourbée dans la stagnation, et menacée de près par la déflation (baisse des prix), le gouvernement de David Cameron insiste désespérément pour renforcer ses liens avec les pays d’Asie-Pacifique, et surtout avec la Chine qui, malgré son ralentissement au cours des dernières années, continue à contribuer pour 25% à la croissance du produit intérieur brut mondial (PIB).

Pour le chancelier de l’échiquier du Royaume-Uni – et favori du Parti conservateur pour le poste de Premier ministre en 2020 – George Osborne, le monde d’aujourd’hui est confronté à une nouvelle configuration géopolitique et économique, dans laquelle la Chine joue un rôle de premier plan. Le commerce ne se concentre plus seulement entre les États-Unis et l’Union européenne. Voilà pourquoi, pour la City de Londres, le commerce et les opportunités d’investissement avec Pékin passent avant le mandat d’alignement sur l’agenda de Washington.

Une preuve en est que, en mars dernier, le Royaume-Uni a rejoint les fondateurs de la Banque asiatique d’investissements pour les infrastructures, menée par la Chine. Cette institution a mis fin à la domination de la Banque mondiale et de la Banque asiatique de développement en Asie [qui sont sous influence américaine]. Jim O’Neill, un ancien employé de Goldman Sachs qui a inventé le terme acronyme BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) en 2001, est maintenant conseiller au Trésor britannique ; car assurément il est clair que la prospérité économique doit être cherchée dans la région asiatique.

Alors que les États-Unis ont déployé une flottille de guerre dans l’archipel de Spratley, accusant la Chine d’espionnage cybernétique et de manipulation du taux de change, le Royaume-Uni a émergé comme le principal partenaire de la Chine à l’Ouest. L’âge d’or entre les deux pays n’est pas nouveau, il s’est consolidé rapidement au cours de la dernière décennie. Entre 2004 et 2014, le commerce entre la Chine et le Royaume-Uni est passé de 20 à 80 milliards de dollars, tandis que les investissements chinois sur le territoire britannique ont augmenté à un taux annuel de 85% depuis 2010.

Lors de la visite du président Xi Jinping à Londres, entre le 19 et le 23 octobre, le gouvernement de David Cameron a gagné beaucoup d’oxygène pour son économie. La Chine a promis des centaines de millions de dollars d’investissement, depuis la construction de la centrale nucléaire de Hinkley Point jusqu’à la mise en service d’un train à grande vitesse qui reliera les villes de Londres et de Manchester. La possibilité de connecter les opérations des marchés boursiers de Shanghai et de Londres donnera aussi à un plus grand nombre d’investisseurs l’accès aux titres financiers libellés en yuans.

Le soutien du gouvernement de David Cameron sera décisif dans les prochaines semaines. Le Royaume-Uni a déjà annoncé qu’il votera en faveur de l’inclusion du yuan dans les droits de tirage spéciaux (DTS), le panier de devises créée par le Fonds monétaire international (FMI) en 1969, qui comprend actuellement la dollar américain, l’euro, le yen japonais et la livre britannique.

Selon les estimations de divers analystes cités par Reuters, si le FMI approuve l’entrée du yuan dans le panier de devises internationales, la demande mondiale en renminbi atteindra l’équivalent de 500 Mds de dollars et, par conséquent, la monnaie chinoise sera stockée dans les réserves des banques centrales à hauteur d’environ 5%, bien au-dessus des dollars australien et canadien (chacun avec environ 2%), mais toujours bien en dessous de l’euro (20,5%) et le dollar américain ( 60%).

En bref, les États-Unis ne réussiront pas à empêcher l’essor du yuan. Les turbulences sur le marché boursier de Shanghai ces derniers mois n’ont pas eu d’impact sur la confiance du Royaume-Uni dans le développement de l’économie chinoise, bien au contraire, le pari est maintenant plus ambitieux : grâce à la City de Londres, Pékin est sur le point de réaliser la mondialisation du yuan sur une échelle sans précédent …

Ariel Noyola Rodríguez est économiste, il a fait ses études supérieures à l’Université nationale autonome du Mexique. Contact: noyolara@gmail.com. Twitter:@noyola_ariel.

17 Réponses to “Nouvel Ordre Mondial: La Chine adoubée par la City de Londres…”

  1. En effet,la City de Londres avec ses jésuites chinois ? Pour mettre en œuvre et rationaliser leurs projet expansionniste , qui doit rester non reconnu et non exprimé, cet empire demande un ennemi, qui prend la forme de l’Islam l’imaginaire de son imagination. Les deux éléments de cet empire évoluent en conjonction .
    Il est donc tout à fait claire, La propagande américaine et chinoise sont au service de l’empire ?! , exagère le pouvoir et la dépravation morale de l’ennemi islamique.(Daesch et ses consœurs !)
    les priorités de la chine et de la City de Londres croisent, parfaitement, celles de la Russie. Si la Russie finit par renforcer la position de l’Iran en Syrie (en élargissant l’influence et les capacités du Hezbollah) et si les forces aériennes russes prend effectivement le contrôle de l’Irak permettant ainsi l’Iran d’exercer une plus grande influence sur le gouvernement à Bagdad, le fragile équilibre du pouvoir qui existe dans la région sera inversé et dans le cas où cela se produirait, il ne faut pas s’attendre à ce que Washington, Riyad, Jérusalem, et Londres restent les bras croiser sans réagir .
    Un sénateur russe confirme la coalition russo-chinoise en Syrie et appelle les Etats Unis à les joindre « Nous savons déjà que la Chine a rejoint la coalition comme membre du a part entière des quarante voleurs de cette opération en Syrie, et un navire de guerre chinois est entré dans la Méditerranée ainsi qu’un porte-avions qui le suit. »
    Sans verser dans la théorie du complot simpliste, cet article nous rappelle que les grandes puissances n’ont pas de principes, seulement des intérêts. A compléter par l’analyse des causes profondes qui, tant en Occident qu’au Moyen-Orient, ont rendu possible l’accomplissement de cette stratégie du chaos.
    Ce sont des guerres pour le pouvoir des Juifs Rothschildiens et les miettes du gâteau sont pour les goyims, c’est-à-dire les Chrétiens d’Occident.
    Les accords Sykes-Picot de 1916 étaient déjà sous contrôle des Juifs Rothschildiens.
    la question qui reste posée et qui mérite une réponse n’est pas « guerre ou pas guerre ? », la question est utilisation du nucléaire ou pas ?

  2. […] La City a récemment adoubé la Chine et il est plus que vraisemblable que le transfert de fonds et la spéculation monétaire entre la “couronne” et la Banque Centrale de Chine assistée de ses partenaires nationaux et internationaux, vont déjà bon train. […]

  3. […] Royale du Canada (GRC). Il suffit donc de connecter ces points en apparence sans aucun rapport: la nouvelle alliance renforcée de la City de Londres avec la haute finance chinoise, la sortie de la GB par referendum […]

  4. […] La City a récemment adoubé la Chine et il est plus que vraisemblable que le transfert de fonds et la spéculation monétaire entre la “couronne” et la Banque Centrale de Chine assistée de ses partenaires nationaux et internationaux, vont déjà bon train. […]

  5. chercheverite Says:

    Désolé, Je n’ai rien compris. Pourquoi la Chine se fait adouber par la City de Londres si celle-ci finance les terroristes pour envahir la Chine?

    enfin c’est ce que dit cet ancien article
    https://resistance71.wordpress.com/2014/09/23/ei-armee-mercenaire-de-lorganisation-terroriste-de-latlantique-nord-elle-meme-le-bras-arme-de-la-city-de-londres-et-de-wall-street/

    • Bonne question est-ce un levier pour maintenir la pression ? Forcer la main pour une plus grande militarisation, répression ? Une fois de plus, il faut aussi comprendre que les banksters n’ont aucun sentiment concernant une nation, tout chaos est porteur de plus contrôle, la zone ouïghoure est vitale pour l’Eurasie.
      Observons si la situation se calme ou pas dans cette zone.

  6. Oreiller Says:

    Pensez vous que ce livre lu par l’élite chinoise ait un rapport avec le fait que la Chine ait décidé de se faire adouber par la City de Londres?

    La Chine veut-elle entrer dans le Nouvel Ordre Mondial pour le détruire de l’intérieur?

    Parce que le livre indique comment la Chine doit se défendre économiquement contre le nouvel ordre mondial.

    Mais maintenant, j’ai plutôt l’impression qu’au lieu de simple défense, la Chine veut avoir le monopole du nouvel ordre mondial.

    Mais bon, ce n’est pas ce que dit ce livre, c’est pour cela que j’hésite entre les deux visions:

     » Ce livre célèbre est intitulé  » la guerre des monnaies. La Chine et le Nouvel Ordre Mondial » écrit par un chercheur économique chinois,

    ancien consultant pour les fonds de pension américains Freddie Mac et Fanny Mae .

    Ce livre a été lu par de nombreux dirigeants politiques et économiques chinois de très haut niveau. Au total, plus d’un million d’exemplaires de ce livre ont été vendus.

    En juillet 2009, l’ouvrage connaît une suite, Currency Wars 2 : World of Gold Privilege, que le Financial Times a décrite comme l’une des meilleures ventes chinoises en 2009

    Dans ce nouveau livre, Song prédit qu’en 2024, le système de monnaie unique mondiale sera arrivé à maturité. Il estime que si la Chine ne parvient pas à dominer ce système, elle devrait ne pas y participer, se protéger et développer sa propre sphère d’influence financière. Ce thème est encore plus exploité dans le troisième volume.

    En mai 2011, Currency Wars 3 : Financial High Frontier, est publié.

    Song y discute plus spécifiquement de l’histoire de la Chine moderne (de Chang Kaï-Chek à la tendance de dépréciation au long terme du dollar US), du point de vue d’une guerre des monnaies. L’auteur soutient une politique financière isolationniste.

    D’après Song, ces banquiers se concentrent aujourd’hui sur l’objectif de déstabiliser la Chine pour l’empêcher de devenir une grande puissance. Il recommande aux Chinois d’adopter l’étalon-or afin de se protéger.

    l’idée d’un complot mondial contre la Chine rencontre beaucoup d’écho.

    Song a aussi été accusé d’avoir plagié plusieurs auteurs, notamment le livre Descent into Slavery de Des Griffin[4]. »
    Source https://fr.wikipedia.org/wiki/La_guerre_des_monnaies._La_Chine_et_le_nouvel_ordre_mondial.

    • Nous ne connaissons pas ce Song, on ne peut donc rien en dire… L’histoire moderne de la Chine (du XIXème siècle à maintenant) est inexorablement liée au colonialisme occidental, de sa mise à genoux et son contrôle par les deux guerres de l’opium menées par l’empire britannique, au soutien puis au largage de Chang Kaï Chek au profit de Mao par la City et Wall Street, le soutien en catimini, puis l’envoi en 1971 de l’homme de main, protégé de Rockefeller, Kissinger pour préparer la « normalisation » et le reconnaissance de la RPC par les US sous Nixon… La Chine avait soutenu le Viet Minh contre la France, mais a laissé tomber le Vietnam lorsque les yanks ont repris à leur compte la guerre, parce que les yanks voulaient la France hors de l’Asie du Sud-Est. C’est l’URSS qui a aidé le Vietnam à virer les yanks pas la Chine… puis Pol Pot, hébergé, formé en Chine, revient au Cambodge alors que les tapis de bombes yanks donnent plus de pouvoir à ses Khmers Rouges, qui prennent le pouvoir à Phnom Phen dès que les bombardements cessent. Le KR soutenus par Washington et Pékin seront virés par les Vietnamiens qui seront aussi les seuls à fournir une assistance alimentaire au peuple cambodgien dévasté et meurtri par le génocide KR et des années de bombardements yankees.
      La Chine qui devient « l’usine du monde » par la volonté de la City et de Wall Street et s’enrichit à ne plus savoir qu’en faire… Le Canadien oligarque, protégé de Rockefeller, Maurice Strong, fondareur de PetroCanada et un des instigateurs à l’ONU de la fable du réchauffement climatique anthropique et tombé en disgrâce suite au scandale de la corruption du programme « pétrole contre nourriture » mis en place avec l’Irak de Saddam Hussein et qui va se réfugier en… Chine où il vivra des années jusqu’à sa mort l’an dernier…
      La création récente de la BAII qui gère en US$ et en Euros, parfait refuge pour les capitaux oligarques à planquer avant le crash qu’ils vont provoquer…
      Bref, trop de « coïncidences » pour être bien honnête… La Chine est le modèle des théoriciens du N.O.M pour la mise en place de la grille de contrôle totalitaire planétaire.
      Nous pensons que toute « l’agitation » faite autour de la Chine par l’empire actuel est du pipeau, un écran de fumée pour masquer les coups de la finance. Toutes ces ordures se foutent bien des peuples et ne voient que leur intérêt de caste pour mieux contrôler la planète.
      Difficile de résumer en quelques lignes ce que nous avons accumulé en connaissance et analyses depuis bien des années. Il y a matière à écrire un bouquin, mais pas seulement sur la Chine et sa relation à l’empire anglo-américano-sioniste, mais sur l’ensemble des relations géopolitiques qui se sont liées depuis au moins les guerres napoléoniennes, sans vouloir remonter au traité de Westphalie.😉

  7. J’ai aussi une question.
    Pourquoi Les médias russes soutiennent l’extrême droite en Europe et aux USA? Pourquoi sont-ils si sûrs que l’extrême droite résoudra tous les problèmes?

    J’ai vu que celui qui a posté cet article http://mai68.org/spip/spip.php?article11153, s’est fait accusé d’anti-russe primaire et de faire de la propagande pour les USA.
    Pourtant toutes les sources qu’il a cité sont des médias russes, pas des médias pro-atlantistes USA.

    Alors pourquoi les gens ferment les yeux quand l’extrême droite est soutenu par l’autre parti?

    Ils luttent contre le terrorisme, et nous en sommes reconnaissants.

    Mais pourquoi cherchent-ils aussi à vouloir influencer la politique en Europe et en Amérique et à y faire monter les extrêmes droites?

    – les médias russes soutiennent marine lepen source http://mai68.org/spip/spip.php?article11153,

    -les médias russes qualifient l’extrême droite en Europe de populiste. https://francais.rt.com/opinions/23243-hofer-effet-domino,

    https://fr.sputniknews.com/international/201607051026409349-interview-norbert-hofer-autriche-presidentielle/

    « Un candidat de l’extrême droite favori de la présidentielle en Autriche »
    https://fr.sputniknews.com/international/201604271024557922-autriche-presidentielle-extreme-droite/

    « Présidentielle en Autriche: une nouvelle chance pour Norbert Hofer »
    https://fr.sputniknews.com/international/201607051026409349-interview-norbert-hofer-autriche-presidentielle/

    « Présidentielles autrichiennes : la droite ne compte pas laisser passer sa chance une seconde fois »
    Source https://francais.rt.com/opinions/23149-cette-fois-pouvons-parvenir

    – Trump: » le président russe Vladimir Poutine a qualifié le candidat de « leader absolu du débat présidentiel ».

    https://fr.sputniknews.com/international/201603151023372822-trump-cote-militaire/

    or on sait que Trump appel la France à autoriser le port d’armes
    et à chasser les musulmans qu’il considère trop nombreux en France
    https://fr.sputniknews.com/international/201602111021664264-trump-france-terrorisme-arme/

    « Poutine hilare face à Clinton dans le dernier clip de campagne de Trump »
    https://fr.sputniknews.com/international/201603171023447484-trump-clinton-video-campagne-poutine/

    « Pour Donald Trump, le TIPP est une arnaque »
    https://fr.sputniknews.com/international/201606291026266929-usa-ttip-trump-critiques/

    « Trump: combattre en même temps Daech et Assad est une idiotie »
    https://fr.sputniknews.com/international/201603271023709614-usa-trump-daech-assad/

    « L’éventuelle victoire du candidat du Parti républicain Donald Trump aux élections présidentielles américaines est placée sur la liste des dix menaces mondiales, selon l’entreprise analytique Economist Intelligence Unit (EIU).

    Les auteurs de ce classement ont mesuré les menaces sur une échelle de 25 points. La présidence de M.Trump est évaluée à 12 points, au même niveau que la menace terroriste.

    La récession de l’économie chinoise figure en tête de liste, suivie par l' »intervention militaire de la Russie en Ukraine et en Syrie, susceptible de mener à une guerre froide » (16 points).

    Le Brexit et l’affrontement militaire dans la mer de Chine méridionale, selon les analystes d’EIU, représentent des menaces moins importantes que l’arrivée de M.Trump au pouvoir. »
    source
    https://fr.sputniknews.com/international/201603171023462637-trump-danger-mondial-daech/

    Hollande considère Trump comme une menace politique
    https://fr.sputniknews.com/international/201606291026277246-hollande-trump-menace-politique/

    Marine Le Pen: « si j’étais Américaine, je voterais Trump »

    « Quant à Donald Trump, au-delà de son aspect fantasque, ce qui plaît aux Américains, c’est qu’il est un homme libre: à l’égard de Wall Street, des marchés et des lobbies financiers et même de son propre parti… », précise la présidente du FN. »

    https://fr.sputniknews.com/international/201607061026428536-presidentielle-us-trump-marine-le-pen/

    « Un café et un beignet « Donald Trump », s.v.p!
    Inspiré de la chevelure de Donald Trump, un café australien fait des beignets en son honneur. Voilà une gourmandise qui ne passera pas inaperçue! »
    https://fr.sputniknews.com/insolite/201607041026383080-donald-trump-beignet/

  8. Bon laissons Trump de côté, la politique américaine est trop complexe pour moi.

    C’est juste le fait que Trump a appelé au port d’armes aux citoyens en France, et que Marine Lepen disait qu’elle voterait pour Trump si elle était américaine, donc là, je me posais des questions.

    Par contre, pour Marine Lepen, pourquoi les médias russes la soutiennent-elle tant ?

    Je vous laisse en juger selon l’article, par contre si vous lisez les commentaires de mai68, ils ne veulent pas reconnaître que les médias russes soutiennent marine lepen, et un autre a même dit, même si c’est le cas, on fera avec, parce que ce sont les médias russes qui le disent, donc c’est bon.

    J’aime les russes, mes romans préférés sont des auteurs russes, par contre je regrette énormément qu’ils soutiennent l’extrême droite en France.
    Ils auraient pu soutenir François Asselineau de l’UPR quand même. Il veut vraiment sortir la France de l’Europe lui et il n’est pas d’extrême droite. Il veut même faire toutes les décisions importantes par référendum. Pourquoi ils préfèrent soutenir Marine Lepen, qui elle, ne veut pas sortir de l’Europe et veut faire une Europe d’extrême droite autoritaire?

    « Une femme libre, une mère, une Française »
    https://fr.sputniknews.com/france/201602251022076387-blog-presidente-front-national/

    Marine Le Pen reçoit deux fois plus d’intentions de vote que François Hollande
    https://francais.rt.com/france/21623-marine-pen-hollande-elections-sondage

    « Le Front national aurait empêché les attentats terroristes de Paris »
    https://fr.sputniknews.com/france/201603211023557264-front-national-empecherait-attentats-paris/

    « Quand les électeurs FN n’ont plus peur de faire leur coming out »
    https://fr.sputniknews.com/points_de_vue/201606031025564953-france-fn-electeurs/

    « Selon un sondage, Le FN pourrait obtenir 60 députés en 2017 »
    https://fr.sputniknews.com/france/201606231026084423-france-assemblee-fn-pronostics/

    Les médias Russes font passer le message d’amour de Marine Lepen pour l’électorat de l’extrême droite d’Autriche :
    « La présidente du Front National, Marine Le Pen, a non seulement salué la victoire du candidat autrichien, qu’elle a qualifié d’un « beau résultat », mais également félicité les électeurs : « Bravo au peuple autrichien », a-t-elle publié sur Twitter. »
    https://francais.rt.com/international/19603-resultats-elections-autrichiennes-extreme-droite

    « Rendez-vous marin : la présidente du FN invitée en Crimée aux célébrations de la flotte russe »
    https://francais.rt.com/international/23267-rendez-vous-marin-presidente-fn-invitee-crimee

    « Brexit : Marine Le Pen veut des référendums dans tous les pays de l’UE »
    https://fr.sputniknews.com/international/201606221026055116-france-ue-sortie-le-pen/

    « Marine Le Pen : « L’UE impose à la France la manière de se tenir avec la Russie »
    https://fr.sputniknews.com/france/201606091025701461-marine-lepen-vote-senat/

    « la présidente du Front National a demandé une annulation de la zone Schengen, estimant que « l’ouverture totale des frontières en l’espèce est une véritable folie ». »
    https://francais.rt.com/france/22999-marinelepen-annulation-accords-schengen
    Mais cela ne va pas empêcher les français de voyager aussi ?

    • probablement pour des raisons pragmatiques. Ils soutiennent ce qu’ils perçoivent aller dans le sens de la Russie et d’un monde multipolaire, voient-ils le crypto-sionisme du FN ? sans doute, mais ils gèreront ensuite. La politique russe est une politique conservatrice étatique qui prône une état fort, et un peuple assujettit à des institutions, cette politique n’est pas si différente de la politique « traditionnelle » de l’occident, c’est une politique souverainiste, leurs analystes ont conclu que sur un plan systémique, le flot politique allait vers l’extrême-droite française. Poutine s’entendrait sûrement mieux avec un type comme Dupont-Aignan, mais lui ou d’autres sont inexistants dans le système, les Russes ont peut-être fait un choix d’alliance se voulant pragmatique en considérant l’affaire dans le contexte de l’étatisme obsolète et irrécupérable.
      Ce qui fait le « charme » des Russes maintenant est qu’ils sont du bon côté de l’histoire qui s’écrit en ce moment même, ils tiennent tête à l’empire pour des raisons de survie, mais pour combien de temps ? Que se trame t’il en coulisses ?… Les Russes savent que la Chine fait partie du projet du N.O.M, Barroso l’ancien big boss des maoïstes portugais qui rejoint la maison mère sous la forme ici de Goldman Sachs n’a rien de surprenant. Il retourne chez ses maîtres. Maoïstes => Goldman Sachs en fait rien d’antinomique…
      Tout ceci ne gait que conforter plus avant ce que nous avons toujours dit:
      IL N’Y A PAS DE SOLUTIONS AU SEIN DU SYSTEME, il faut en sortir, créer le confédéralisme démocratique, celui des associations libres de producteurs et de consommateurs sur une base égalitaire et coopératrice.
      Tout le reste n’est que blablatage inepte et pisser dans un violon !😉

  9. Désolé, Pas d’accord sur le terme souverainiste.
    C’est le parti non médiatisé de l’UPR d’Asselineau qui veut une vraie France souverainiste.

    Souverain c’est n’avoir de compte à rendre à personne.
    Hors cela n’est possible que si la France sort de l’Europe.

    François Asselineau a dit qu’il voulait que la France soit indépendante à la fois des USA et à la fois de la Russie.

    Il veut que la France soit comme la Suisse, crée ses relations diplomatiques, mais n’appartienne à aucune société de nations, comme l’Europe qui est un conglomérat de nations.

    Pour créer une vraie démocratie libre par référendum, sans patriarche autoritaire qui décide de tout.

    Or justement la Chine veut que la Russie et l’Europe actuels se joignent pour n’en faire qu’un, afin d’avoir un plus gros partenaire économique, et que donc les flux d’échanges soient encore plus gros et lui soient encore plus profitables qu’actuellement.

    C’est pourquoi ils préfèrent soutenir des gens qui souhaitent une autre Europe. Et qui soient autoritaires. (peine de mort, torture)
    Sur cela le parti FN ressemble à la Chine.
    Maintenant, Est-ce la Chine qui a dit qu’elle préférait le FN à Poutine, ou l’inverse? Cela je n’en sais rien.

    « La Chine a officiellement regretté la décision des Britanniques de quitter l’Union européenne (UE). Elle craint que son deuxième marché étranger après celui des Etats-Unis traverse à nouveau une crise qui pénalisera ses relations commerciales. »
    https://www.bonjourchine.com/threads/le-brexit-vu-de-chine-et-dasie-consequences-strategies.137903/

    Pourtant, c’est quand même bizarre que les médias russes soutiennent Marine Lepen.
    Ils doivent savoir qu’elle est déjà soutenue par les médias américains et euro-atlantistes aussi, non ?

    Alors pourquoi Marine Lepen est promue dans les deux camps ?
    Ne sont-ils pas supposés être en désaccord sur tout ?

    Ici des citations du site UPR qui fait des copies des articles sur le FN et fait des commentaires.
    Par contre, pas un mot évidemment de son soutien par les russes.
    Uniquement venant des USA.
    Citations :
    « Les américains promeuvent leur marionnette « Marine Le Pen adoubée par les américains » lors du gala du magazine Time à New York » 
    https://www.upr.fr/actualite/les-americains-promeuvent-leur-marionnette-marine-le-pen-adoubee-par-les-americains-lors-du-gala-du-magazine-time-a-new-york

    « Le nouveau « dérapage » de la « collection Le Pen Automne-Hiver » est arrivé « LE NOUVEAU « DÉRAPAGE » SEMESTRIEL DE LA SARL LE PEN EST ARRIVÉ : EN JUSTIFIANT LES TORTURES COMMISES PAR LA CIA, Mme LE PEN REMPLIT UNE NOUVELLE FOIS CONSCIENCIEUSEMENT LE RÔLE ASSIGNÉ AU FN PAR LE SYSTÈME EURO-ATLANTISTE. »
    https://www.upr.fr/actualite/france/le-nouveau-derapage-de-la-collection-le-pen-automne-hiver-est-arrive

    • Tous les partis politiques… TOUS sans aucune exception sont esclave du système en place et ne peuvent en aucun cas échapper aux contraintes imposées par les marionnettistes.
      Il n’y a pas de solutions au sein du système ! Voter est une ineptie qui ne fait que consolider le consensus du statu quo oligarchique.
      Les solutions politiques sont hors du système dans l’établissement de la société des sociétés organique.
      Les querelles de partis politiques ne sont que des enfantillages et des pertes de temps précieux, ce sur quoi compte bien évidemment l’oligarchie. Elle nous maintient divisés et continue ses crimes en toute impunité.
      ¡Ya Basta!

  10. Bon, l’idéal, c’est l’autogestion comme vous dites.
    Mais Le problème, c’est que les gens ont peur.
    Peur de tout, de l’immigration surtout qui pourtant peut être facilement résolu en arrêtant les pillages dans les pays du tiers monde mais comme on est dans un système capitaliste c’est impossible.
    Voilà pourquoi les gens préfèrent vivre dans une dictature qui les protègent de ce dont ils ont le plus peur.

    Donc à quoi va ressembler ce nouvel ordre mondial avec une Eurasie d’extrême droite dirigé par Poutine?

    Il parait que c’est pour bientôt en plus.

    Est-ce qu’ils vont arrêter les pillages dans le tiers monde, si l’Eurasie(Europe+Russie) est dirigé par Poutine?

    Le groupe Chinois veut que Poutine représente l’Eurasie à l’ONU avec un droit de veto pour l’Eurasie.

    Ce qui fait peur c’est que Les gens d’extrême droite appellent à la chasse aux immigrés, au port d’arme.

    Si une guerre civile éclate en Europe, comment Poutine la gérer a-t-il?

    Donc je me demandais la raison pour laquelle Poutine voulait une Europe anti-immigrés.

    Cela correspond à une logique pour protéger contre les terroristeshttps://fr.sputniknews.com/societe/20130530198432157/, ou Est-ce juste parce qu’ils veulent continuer à piller dans les pays du tiers monde sans subir les conséquences des migrants économiques?

    Il parait selon un groupe Chinois, que le siège de l’Europe ne sera plus à Bruxelles mais en Russie. (pour être plus proche de la Chine).

    Est-ce que le futur chef de l’Eurasie Poutine va résoudre les sources de l’immigration, c’est à dire faire arrêter les pillages dans les tiers-mondes des multinationales européennes?

    Ou au contraire, va-t-il créer une Europe pour protéger les riches contre les problèmes des pauvres?
    Un article dit ici que c’est le but d’Union Européenne
    http://partage-le.com/2016/04/proteger-les-riches-du-monde-contre-les-tensions-et-les-problemes-des-pauvres-par-lue/

    Est-ce que ce sera également le but de l’Eurasie des nations (Europe-Russie)?

    Et le rôle du Nouvel Ordre Mondial et la Chine là dedans c’est quoi?

    • Poutine pédale pour la Russie certes mais aussi pour Gazprom… Il en sera le PDG après sa sortie de politique.
      Notre position est de comprendre au mieux les choses mais de ne pas perdre de vue que ce qu’il faut réaliser est l’émancipation politique des peuples de cette fumisterie criminelle étatico-capitaliste, donc il ne faut pas se perdre en conjecture et ne pas trop se soucier de ce qui est hors de notre contrôle pour au contraire gérer ensemble ce qui est gérable, c’est à dire nos vies, individuellement et collectivement. L’État est un cancer dont il faut se débarrasser, il sclérose la société, l’étouffe et freine notre humanité. Poutine est un des pions du système, pas le pire, mais pion quand même qui joue la carte de la discorde dans un occident en déroute (planifiée)…
      merci de participer.

  11. Tout à fait d’accord.

    Sinon Est-ce moi ou Est-ce que le média russe sputnik est d’accord sur le fait que les OGMS est la solution pour nourrir la population mondiale?
    Comment se fait-il puisque la Russie a interdit les OGMS sur son territoire?
    Est-ce pour faire du lèche-cul à la Chine?

    Cela veut donc dire que l’Eurasie de Poutine va accepter la dictature des OGMS, pesticides néonicotinoides, du brevet des semences de la grosse firme Syngenta maintenant propriété de l’état chinois?

    C’est trop gros pour avaler cela. J’aurais jamais cru qu’un média russe puisse justifier la Chine à utiliser les OGMS.
    Sinon pourquoi fait-il une emphase sur le nombre de personnes que la Chine a à nourrir?

    Pourquoi n’a-t-il pas dit simplement, la Chine a acheté Syngenta et point barre?

    Pourquoi dire en même temps dans le même article,
    X a acheté OGM, X a beaucoup de personnes à nourrir, X veut être auto-suffisant, X veut faire des recherches d’OGM pour un budget de 6 milliards jusqu’à 2020.

    Est-ce un moyen discret de faire de la pub pour les OGMS en disant qu’ils sont la solution à la famine mondiale?

    Si c’est vrai, comment un média Russe peut dire cela?

    Je vous laisse l’article en question pour l’analyser vous-mêmes
    sur https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201602081021580142-chine-nourriture-syngenta/

    Voici la citation de l’article:

    « La Chine vient d’acquérir la société suisse Syngenta, l’un des leaders mondiaux des pesticides et des plantes génétiquement modifiées, pour la somme astronomique de 46 milliards de dollars. Cet achat, réalisé via l’entreprise publique China National Chemical Corp est le plus grand de toute l’histoire de la Chine.

    La compagnie suisse s’est vue proposer la somme de 465 dollars par action, soit environ 20% de plus que leur valeur sur le marché. Pékin espère que les projets de Syngenta permettront d’augmenter la productivité de l’agriculture nationale, appelée à nourrir la population croissante en plus des importations alimentaires.

    Combien de Chinois à nourrir?

    La Chine est le pays le plus peuplé du monde. Dans la seconde moitié du XXe siècle, sa population a plus que doublé, passant de 544 millions à 1,37 milliard en 2015.

    Selon les estimations de l’Onu la population chinoise continuera d’augmenter, notamment avec l’abandon de la politique de l’enfant unique, pour arriver à 1,4 milliard d’habitants d’ici 2022. A terme, la Chine pourrait être dépassée par l’Inde d’un point de vue démographique, rapporte Slon.ru.

    Aujourd’hui, près de 19% des habitants de la planète vivent en Chine. Dans le même temps, ce pays ne représente que 10% des terres arables (dont près de 70% sont peu fertiles selon l’Organisation de coopération et de développement économiques, ou OCDE) et 6% des ressources en eau.

    La Chine, de surcroît, n’arrive pas à les exploiter à part entière. Une grande partie des ressources est polluée par les produits chimiques utilisés dans l’agriculture et les déchets industriels, tandis que des millions d’hectares ont été retirés de la culture agricole au profit des besoins croissants des villes (près de 8,2 millions d’hectares depuis 1997).

    Pékin s’efforce de nourrir sa population en produits chinois, mais reconnaît que ses propres ressources sont insuffisantes et qu’il lui faut recourir aux importations.

    Fin 2015, le ministère chinois de l’Agriculture a annoncé que dans le cadre du prochain quinquennat (2016-2022) le pays compterait davantage sur l’achat de céréales que sur l’augmentation de sa propre production. Les autorités espèrent toutefois que certaines cultures — riz et blé — seront récoltées en quantité suffisante en Chine pour subvenir entièrement aux besoins du pays.

    commentaire: Donc Est-ce que cela veut dire que les céréales, riz, blé seront à base d’OGM?

    Une autre solution — déjà adoptée par Pékin — est de louer des terrains à l’étranger: selon une étude datant de 2014, les autorités chinoises sont celles qui ont le plus recours à cette pratique, dans trente pays différents.

    L’accès aux biens agricoles étrangers est aussi synonyme d’accès aux ressources en eau nécessaires à l’irrigation et à l’élevage animal. Par exemple, des centaines de litres d’eau sont nécessaires pour produire un kilogramme de pommes de terre ou de maïs; et des milliers de litres pour un kilogramme de mouton ou de porc.

    Combien consomme la Chine

    La Chine est le plus grand consommateur de céréales au monde. En 2016, selon les prévisions, elle devrait en écouler 360 millions de tonnes (contre 348 millions aux USA). La consommation de blé représente environ 120 millions de tonnes, ce qui correspond à la demande de toute l’UE.

    Pour le riz, près de 150 millions de tonnes sont consommées en Chine soit un tiers de la demande mondiale. Le pays reste également le plus grand consommateur de soja. Selon les prévisions pour 2016, sa consommation sera de l’ordre de 95 millions de tonnes — pratiquement le double des USA, n°2 du classement.

    La Chine occupe également l’une des premières places en matière de consommation de viande: deuxième pour le mouton (environ 6,7 millions de tonnes) derrière le Brésil; première pour le porc (près de 57 millions de tonnes, 2,5 fois par rapport à toute l’UE); et première pour le poulet (environ 12 millions de tonnes).

    Choisit-on son partenaire comme un simple aliment?
    Elle est ainsi le plus grand producteur dans certains secteurs du marché alimentaire (par exemple la production de poulet) et le plus grand importateur dans d’autres (par exemple le soja: en 2016 sa demande devrait augmenter de 6%, jusqu’à 77,5 millions de tonnes, soit plus de 60% des échanges mondiaux).

    Au niveau de la structure des importations chinoises, la part principale (environ 40%) revient au soja et aux graines de cultures oléagineuses, à l’huile (12%), aux céréales, à la viande et aux produits laitiers (6,4%), ainsi qu’aux fruits et légumes.

    Les USA sont le principal fournisseur de la Chine. La part des États-Unis dans la production alimentaire achetée par Pékin en 2012-2013 s’élevait à près de 24%, soit environ 26 milliards de dollars.

    Les USA représentent près de 40% des livraisons de céréales à la Chine et environ 25% pour la viande. Parmi les autres grands fournisseurs figurent le Brésil, l’Australie, le Canada, la Nouvelle-Zélande et l’Argentine.

    Ce que les Chinois préfèrent manger

    Le revenu moyen des Chinois a doublé entre 1990 et 2010. Toutefois, cette embellie concerne avant tout les citadins: entre 1995 et 2013, le revenu net des ménages a décuplé pour passer de 4 200 à 29 500 yuans par an (plus de 4 000 euros). En 2013, on touchait trois fois moins en milieu rural.

    L’augmentation des revenus des Chinois a également influencé leurs habitudes alimentaires. Ainsi, la consommation de viande entre 1990 et 2010 a approximativement doublé, et ils mangent également plus d’œufs, de produits laitiers et de fruits de mer.

    La demande a également augmenté pour des produits plus coûteux comme le vin, dont les importations ont été multipliées par quatre entre 2008 et 2013 pour atteindre 1,5 milliard de dollars (près de la moitié provenant de France). Les livraisons de produits comme le fromage, les biscuits et autres confiseries, le thé, le café et les glaces ont plus que triplé. En 2013 la Chine en a importé pour 764 millions de dollars.

    Les Chinois mangent également de plus en plus de produits semi-finis et de fast-food comme des chips ou des snacks. Depuis 2008, la consommation de ce type de nourriture en Chine a augmenté d’environ deux tiers. Selon des prévisions publiées en 2015, la Chine pourrait dépasser les USA dès le début de l’année 2016 avec 107 millions de tonnes consommées (102 millions de tonnes aux USA).

    Le riz OGM sauvera-t-il l’humanité?

    Cette ruée vers les importations s’explique également par une série de scandales associés aux produits locaux. Par exemple, il s’est avéré en 2008 que les producteurs chinois ajoutaient de la mélamine au lait — qui peut être nuisible pour la santé à forte dose. Des centaines de milliers d’enfants avaient ainsi été empoisonnés à l’époque, et six en étaient morts.

    Par ailleurs, les Chinois se méfient beaucoup des produits OGM. La Chine achète ce type de cultures à l’étranger (la grande majorité du maïs et du soja en provenance des USA est génétiquement modifié).

    Pour dissiper les craintes, les autorités ont même organisé une campagne de soutien aux OGM: le président Xi Jinping a appelé à développer activement ces technologies en Chine pour « empêcher la domination de compagnies étrangères sur ce marché ». Selon les informations disponibles, Pékin investira près de 3 milliards de dollars dans la recherche OGM entre 2006 et 2020.
    https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201602081021580142-chine-nourriture-syngenta/

    • Interessant, Syngenta est le #2 des OGM derrière Monsanto … En achetant les produits yankees comme le soja, les Chinois se gavent déjà d’OGM, bien entendu leur élite comme partout ailleurs, mange bio et boit bio…
      Pour l’heure la Russie a interdit tout OGM sur son territoire, jusqu’à quand ?
      Une des plaies modernes, l’empoisonnement et la modification génétique du vivant. L’humain le paiera très cher…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s