Archive pour brexit manipulation couronne city

Le Brexit piloté par la haute finance de la City de Londres et l’oligarchie habituelle en relation avec la haute finance chinoise…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 8 juillet 2016 by Résistance 71

L’alliance anglo-chinoise se poursuit: La reine Elizabeth II, les extrémistes financiers de la City de Londres et Rupert Murdoch révélés comme les sponsors du Brexit

Webster Tarpley

7 juillet 2016

url de l’article original:

http://tarpley.net/anglo-chinese-alliance-marches-on-queen-elizabeth-ii-city-of-london-extremist-financiers-rupert-murdoch-revealed-as-brexit-sponsors/

~ Traduit partiellement de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Note de Résistance 71: Nous n’avons traduit que des extraits de ce long article de l’historien Webster G. Tarpley, parties qui illustrent parfaitement ce que nous disions dans notre précédent article “Brexit… L’allégorie du bernard-l’ermite”… Incidemment, nous couvrons l’affaire du génocide des autochtones au Canada et avons traduit et publié le contre-rapport de la Commission Vérité & Réconciliation: “Meurtre par décret: le crime de génocide au Canada”, qui couvre l’ensemble de ce crime contre l’humanité depuis le XIXème siècle, mais qui a de nouvelles ramifications avec la continuité de ce génocide qui a glissé vers les “disparitions” non seulement de femmes indigènes au Canada, mais de familles entières. Les enquêtes en cours du Tribunal International pour les Disparus du Canada (TIDC) démontrent que des entreprises chinoises, convoitant les ressources des terres aborigènes notamment en Colombie Britannique, seraient impliquées dans ces dispartions continuelles avec la complicité des gouvernements de province et fédéral ainsi que certains éléments des polices locales et de la Gendarmerie Royale du Canada (GRC).
Il suffit donc de connecter ces points en apparence sans aucun rapport: la nouvelle alliance renforcée de la City de Londres avec la haute finance chinoise, la sortie de la GB par referendum qui aurait été pilotée par la City de Londres en rapport avec le remplacement du dollar comme monnaie de réserve mondiale (voir ci-dessous) et une entreprise coloniale de la “couronne”/City, le Canada, aidant à une nouvelle colonisation des terres autochtones par une puissance étrangère (la Chine), moyennant haute finance et investissements. Bien entendu, tout cela n’est que pure coïncidence…
Ajoutons qu’il ne faut pas comprendre l’article ci-dessous comme une description d’une alliance anglo-chinoise contre les Etats-Unis comme les esprits simplistes pourraient être tentés de réduire l’affaire, mais de l’alliance habituelle de la City de Londres et de sa succursale de Wall Street avec la haute finance chinoise. Tous ces oligarques sont inter-dépendants les uns des autres et agissent dans leurs intérêts contre les peuples. Hollandouille avait dit lors de sa campagne électorale « mon ennemi à un visage, celui de la finance »… OK, vas-y pépère… Elle est là, dans nos salons… Sabre au clair le pépère… Taïau !

=*=

[…] L’Angleterre droitiste sous l’alliance chinoise va très certainement retourner au laissez-faire des politiques de marché de libre-échange à la cruauté digne de l’ère de Dickens, détricotant la législataion sociale et cele du travail, ce qui est au programme depuis plus de 150 ans. Qui sait si même le SMIC (son équivalent britannique) survivra ? Y aura t’il des régulations gouvernementales sur les salaires et le temps de travail ? L’avenir le dira, mais la perspective est sombre (NdT: tout ceci est déjà en cours bien évidemment en France sous un gouvernement dit “socialiste”, ce qui n’est pas du tout un hasard puisque le but est de discriminer et de torpiller l’idée même de “socialisme”, même s’il n’y a absolument rien de socialiste ni d’égalitaire dans la sauce sociale étatico-oligarchique bien évidemment…).

Beaucoup de journaux britanniques ont maintenant piublié des opinions d’experts légaux ; d’après eux, malgré le chaos légal inévitable dans un pays qui ne possède pas de constitution moderne écrite, il devrait être impossible de mettre en pratique le Brexit sans une action parlementaire en sa faveur, soutenue par un vote de majorité de la chambre. Ceci montre une fois de plus que l’élite politique britannique pourrait facilement bloquer la procédure du Brexit et demeurer dans l’Union Européenne. Ainsi, si elle n’arrête pas le processus de sortie, c’est simplement parce que cette même élite ne le désire pas.

Il y a de plus en plus d’évidences émergeant et suggérant des dimensions additionnelles à l’alliance sino-britannique. Un aspect de cette alliance est que la City de Londres va devenir la principale chambre de compensation offshore pour la monnaie chinoise, le ren min bi. A son tour, cette relation servira d’élément dominant pour l’effort de détruire le dollar US en tant que monnaie de réserve mondiale. Le problème avec ce plan est que sa mise en application est parsemée de risques d’une guerre généralisée. Un autre problème étant que si l’hégémonie anglo-chinoise est établie, l’Europe, l’Amérique du Nord et le Japon pourraient bien se retrouver dans une situation pire que celle dont ils font l’expérience sous le billet vert.

Nous en apprenons maintenant plus sur la cabale des oligarques et des financiers qui ont dupés le peuple britannique à voter pour le Brexit. Deux voix importantes furent celles de la reine Elizabeth II et du prince Philippe qui sont tous deux anti-Europe.

[…]

Johnson a dit devant un comité de la chambre des communs il y a quelques mois que la campagne du “sortir” de l’UE avait reçu l’aval de Lord Blackwell de la banque Lloyd’s, de Lady Noakes de la Royal Bank of Scotland (RBS) et de Sir Henry Angest du Arbuthnot Banking Group. Ces gens sont tous des oligarques influents de la haute finance.

Ce furent la chaîne de télévision SKY et le tabloïde du Sun appartenant au magnat de la presse Rupert Murdoch qui ont facilité le lavage de cerveau des retraités et de la bourgeoisie des manoirs des “shires” (cantons ruraux), mais bien évidemment Murdoch lui, se bat pour ses droits et privilèges de miliardaire et certainement pas pour ces petites gens dupés et n’y cromprenant rien. […]

Webster Tarpley

Brexit… L’allégorie du Bernard-L’ermite

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, économie, colonialisme, crise mondiale, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 6 juillet 2016 by Résistance 71

 

Résistance 71

 

6 juillet 2016

 

A lire sur ce sujet: “La nouvelle politique étrangère britannique”

En savoir plus sur la City de Londres et ses deux villes-états sœurs

 

Toute la mascarade durant et après le referendum britannique sur la sortie ou pas de la Grande-Bretagne de l’Union Européenne se décante et nous commençons à apercevoir plus clairement la structure mise en place par l’oligarchie.

La vaste majorité des “experts” de la pressetituée pose la question de savoir si la haute finance de la City de Londres (la véritable “couronne” possédante, coloniale et dominatrice régit par la Banque d’Angleterre/Vatican sous contrôle de la famille Rothschild) n’aurait pas par “hasard” anticipé le Brexit pour se repositionner sur les marchés… Poser cette question relève soit de l’ignorance la plus crasse, soit de la complicité dans l’enfumage des opinions publiques pour couvrir le dessous des cartes de cette affaire.

Il faut toujours avoir à l’esprit que rien, et nous disons bien RIEN en économie, finance et géopolitique, ne peut se faire sans le coup de tampon d’autorisation et de validation des sbires banksters de la City de Londres, qui est le nid, l’épicentre du vortex de la dictature mondialiste en place et ce depuis la fin du XVIIème siècle et plus certainement encore depuis la fin des guerres napoléoniennes et caractérisée par un capitalisme monopoliste galopant. De fait, Wall Street bouffe au ratelier de la City, Wall Street n’est qu’une simple succursale de la City, puissante certes dans sa force d’illusion et de coercition, mais succursale néanmoins, qui prend toujours ses ordres à la maison mère.

Ainsi le Brexit ne fait pas “réagir” la City, mais à l’inverse, le Brexit est piloté depuis le départ par la City et la haute-finance. Le Brexit, le concept même a été créé et avalisé par la City de Londres

Pourquoi ?

La City a toujours besoin de sa couverture, de son écran de fumée portatif et personnalisé qu’est pour elle le Royaume-Uni. Elle ne peut pas (encore) avancer totalement à découvert, même si d’année en année de plus en plus de gens voient au travers de l’écran artificiel. Sortir la GB de l’UE, c’est:

  • Échapper au TAFTA et au carcan imposé
  • Rester autonome, suffisamment pour pouvoir bouger sous couvert de la GB vers des alliances que la même élite fera désapprouver au reste de l’Europe: Russie mais surtout… la Chine !

N’oublions jamais que la City de Londres et ses rats de la finance ont été les instigateurs et les contrôleurs des deux guerres de l’opium en Chine, que des entreprises coloniales directement liées à la “couronne” de la City en sont devenues milliardaires, que cette même haute finance a agi pour larguer les nationalistes chinois de Chang Kaï Chek en rase campagne, laissant au Kuomintang l’os du trafic de la came à ronger pour ses bonnes œuvres, le tout au profit du communiste Mao Ze Dong, vu comme partenaire plus profitable à terme.

La City a récemment adoubé la Chine et il est plus que vraisemblable que le transfert de fonds et la spéculation monétaire entre la “couronne” et la Banque Centrale de Chine assistée de ses partenaires nationaux et internationaux, vont déjà bon train.

Voici ce que nous pensons et seul l’avenir nous dira si nous avons raison ou tort: Les criminels psychopathes de la haute finance de la City/”Couronne” sont en train de préparer une implosion financiere et économique de grande envergure, suffisamment dévastatrice pour mettre le monde à genoux et installer la structure de la grille de contrôle de leur Nouvel Ordre Mondial, dont le modèle coercitif est la Chine ne l’oublions jamais. Pour ce faire, ils ont besoin de sauver les meubles et de transférer des fonds importants dans un système financier qu’ils contrôleront en partenariat avec ceux qui survivront au désastre. La Chine fait partie depuis longtemps de ce plan machiavélique. La Russie était supposée être absorbée dans l’occident moribond dès son implosion en 1991. Quelque chose n’a pas tourné rond et la Russie s’est relevée sous la houlette de Vladimir Poutine. La question pour l’oligarchie est de savoir comment en faire croquer à la Russie, l’amener dans le giron transnational ?.. Dans cette vaste entreprise de destruction massive, les états-nations seront sacrifiés à l’autel de la domination globale d’une clique d’escrocs de la “finance”, le monde est entré en phase 2 de cette opération: celle du transfert et de la consolidation financière par un “pivot vers l’Asie”, ce pivot n’est pas comme les politiques veulent le faire croire une mission d’encerclement militaire de la Chine, mais un pivot de l’alliance entre la City et sa succursale de Wall Street vers et avec la haute finance chinoise. Pivot il y a mais le mensonge réside sur quel est-il véritablement ? Quand ceci sera effectué, les fonds et les biens sécurisés, les ordures imploseront le monde économico-politico-financier occidental, les états-nations et les peuples seront à la dérive, les Etats-Unis imploseront et seront les grands perdants de l’empire déchu, tandis que la haute finance transnationale revigorée de son alliance avec son homologue chinoise mettra en place le nouvel empire dont la gestion de terrain sera assurée par la Chine et les forces mercenaires privées des banksters.

On pourrait donner cette image pour mieux comprendre:

Le bernard-l’ermite est devenu trop gros pour sa coquille, il est en train de changer de coquille… Comme tout naturaliste le sait, c’est à ce moment précis que le bernard-l’ermite est très vulnérable, au moment du transfert d’une coquille à une autre.

Instinctivement il le sait, tout comme ses prédateurs potentiels qui attendent l’ouverture…

Allons-nous attendre que le transfert soit réalisé ?…

=*=

Les trois villes cités régissant le monde, le cœur de l’empire: le Vatican, la City de Londres et Washington D.C