Resistance politique: Qui est Emmanuel Macron ?

Comme d’habitude, fiche de recherche très intéressante de Meyssan sur Macron. On se rappelle de son excellente fiche sur Sarkozy avant cela incluant le système de cooptation au sein de ce qu’on appelle « l’état profond ».
Néanmoins il convient de noter une chose en recherchant un peu plus profondément sur les gens invoqués que tous font partis du même sérail à la convergence d’intérêt évidente. Macron le « Rothschild boy » n’est pas anecdotique, car même s’il s’avère que la relation avec Henry Kravis soit importante en effet, Henry Kravis lui-même, fondateur de KKR pour Kohlberg, Kravis, Roberts est le cousin au premier degré de Roberts. Kravis vient de Goldman Sachs, liée aux Rockefeller, Kohlberg et Roberts viennent de Bear Stearns, requins de la finance qui implosa en 2008, rachetée par JP Morgan (intérêts Rockefeller, représentant les Rothschild aux Etats-Unis). Henry Kravis est le vice-chairman de la Rockefeller University et sa fondation (exonérée d’impôts bien entendu…) y a investi plus de 100 millions de dollars… Les Rockefeller sont le bras des Rothschild aux Etats-Unis.

Voir sur ce blog l’article le plus lu depuis sa création en 2010: « Les huit familles du cartel banquier transnational »

Bref tout ce « joli monde » se serre les coudes pour piller toujours plus avant le monde et placer leurs pions sur l’échiquier géopolitique du crime organisé. Alors, Macron un « Kravis boy » ? Oui, mais aussi un « Rockefeller boy » et donc un « Rothschild boy », employé en bon larbin par la famille Rothschild, la boucle est bouclée. Un  larbin est un larbin, et ceci existera tant que nous laisserons la structure de la société le permettre. Pourquoi vouloir retirer la pression des Rothschild comme s’ils n’avaient rien à voir avec tout ça ?… Même s’il peut y avoir quelques rivalités financières conjoncturelles, les grandes familles de la mafia financière demeurent comme cul et chemise… Convergence d’intérêts oblige. Et leurs intérêts sont radicalement différents des nôtres.
Tout cela n’est en rien inéluctable, ce n’est qu’une création humaine. Ce qui est fait peut être défait, suffit de voir, comprendre et agir.
Analyser le monde, en comprendre sa réalité et agir sur cette réalité pour le transformer dans les sens du bien commun, ensemble, par delà les antagonismes induits et dans l’harmonie de notre complémentarité organique, telle sera la société des sociétés à venir, le mouvement des Gilets Jaunes n’est que le début du chemin.

~ Résistance 71 ~

Mise à jour de 12/12 à 10h35:

La fusillade de Strasbourg est-elle une opération Gladio 2.0, c’est à dire l’OTAN (Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord) volerait-elle au secours de son « soldat Macron » ? Auquel cas, l’analyse de Meyssan prend une dimension intéressante…

 

 

Envers qui Emmanuel Macron est-il débiteur ?

 

Thierry Meyssan

 

11 décembre 2018

 

url de l’article original: http://www.voltairenet.org/article204276.html

 

On présente souvent le président Macron comme un Rothschild Boy. C’est exact, mais c’est accessoire. Thierry Meyssan montre qu’il doit sa campagne électorale principalement à Henry Kravis, le patron d’une des plus grandes sociétés financières globales, et à l’Otan ; une lourde dette qui pèse aujourd’hui sur la solution de la crise des Gilets jaunes.

Emmanuel Macron ne se destinait pas à la politique. Jeune homme, il espérait devenir philosophe, puis haut-fonctionnaire, puis banquier d’affaire. Pour arriver à ses fins, il fréquenta les bonnes fées de l’Oncle Sam : la French-American Foundation et le German Marshall Fund of the United States.

C’est dans ce cadre, qu’il a rencontré Henry et Marie-Josée Kravis, dans leur résidence de Park Avenue, à New York [1]. Les Kravis, soutiens indéfectibles du Parti républicain US, comptent parmi les grandes fortunes mondiales qui font la politique hors du champ des caméras. Leur société, KKR, est avec Blackstone et le Carlyle Group, l’un des principaux fonds d’investissement dans le monde.

« La curiosité d’Emmanuel pour la can do attitude, cette capacité à se dire que si l’on veut on peut, était fascinante. Mais il a une volonté de savoir, de comprendre ce qui marche sans pour autant l’imiter ou le copier qui le fait rester très français », déclare aujourd’hui Marie-Josée Drouin (Madame Kravis) [2].

Muni de la double recommandation des Kravis et de Jean-Pierre Jouyet [3], il intègre le cercle fermé de l’équipe de campagne de François Hollande. Dans un e-mail adressé à la secrétaire d’État US, Hillary Clinton, le directeur de la planification politique Jake Sullivan, décrit les quatre principaux membres de l’équipe de campagne du candidat socialiste, dont l’inconnu Emmanuel Macron. Il précise qu’il devrait devenir le Directeur général du Trésor (« the top civil servant at the Finance Ministry ») [4].

Cependant lorsque François Hollande est élu, Emmanuel Macron devient l’adjoint du secrétaire général de l’Élysée, une fonction plus politique. Il semble qu’il ambitionnait de succéder à Jean-Pierre Jouyet comme directeur de la Caisse des dépôts et consignations, poste qui échut en mai 2014 au secrétaire général de l’Élysée. Il est invité, quelques jours plus tard, au Club de Bilderberg sur proposition des époux Kravis. Il y fera une violente intervention dans un anglais parfait contre son patron, François Hollande. De retour à Paris, il démissionne de son cabinet.

Les époux Kravis sont parmi les principaux piliers du Bilderberg, dont Marie-Josée Drouin-Kravis est administratrice. Contrairement à une idée répandue, le Bilderberg n’est pas un lieu de décision. Ses archives attestent qu’il a été créé par la CIA et le MI6, puis est devenu un organe d’influence de l’Otan qui en assure directement la sécurité [5]. L’intervention de Macron ayant été bien reçue, il devient un des hommes de l’Otan en France.

Ayant quitté la politique, il ne souhaite plus y revenir. Il explique à maintes reprises à son entourage qu’il entend devenir professeur d’université. Avec l’aide de l’essayiste Alain Minc (adoubé en 2008 au Bilderberg), il obtient un poste à l’université de Berlin et un autre à la London School of Economics, mais ne parvient pas à être embauché à Harvard.

Pourtant, en août 2014 —trois mois après avoir « quitté la politique »—, il est nommé par François Hollande sur proposition de Jean-Pierre Jouyet (adoubé en 2009 au Bilderberg), ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique.

Dans un livre paru en 2018, François Hollande assure que ce choix était son idée [6]. C’est possible, mais cela suppose qu’il n’a pas été informé de l’intervention de Macron au Bilderberg. Or, une de ses ministres et amie, Fleur Pellerin y avait également été invitée.

En décembre 2014, Henry Kravis créé sa propre agence de Renseignement, le KKR Global Institute. Il nomme à sa tête l’ancien directeur de la CIA, le général David Petraeus. Celui-ci va poursuivre avec les moyens privés de Kravis (le fonds de placement KKR) —et sans en référer au Congrès— l’opération « Timber Sycamore » que le président Barack Obama avait initiée. C’est le plus important trafic d’armes de l’Histoire impliquant au moins 17 États et représentant plusieurs dizaines de milliers de tonnes d’armes pour plusieurs milliards de dollars [7]. À ce titre, Kravis et Petraeus sont les principaux fournisseurs de Daesh [8].

Le président du Bilderberg, le Français Henri de Castries, invite le député-maire du Havre, Édouard Philippe à la réunion annuelle, qui se tient cette fois en juin 2015 en Autriche. Il sera à nouveau invité, en Allemagne cette fois, en mai 2016. Lors de la campagne présidentielle en France, Henri de Castries et Édouard Philippe seront des soutiens de François Fillon. Ils le laisseront tomber dès que Jean-Pierre Jouyet [9] aura fourni au Canard enchaîné les documents financiers réunis par l’Inspection des finances sur les emplois douteux de Madame Fillon [10]. Ils se rallieront alors à Emmanuel Macron.

En avril 2016, Emmanuel Macron fonde sa formation politique, En Marche !, dont le marketing est calqué sur Kadima !, le parti prétendument ni-droite ni-gauche d’Ariel Sharon. Son programme, quant à lui, décline les notes de l’OCDE [11] et celles de l’Institut Montaigne, dont Henri de Castries est le président. C’est d’ailleurs dans les locaux de l’Institut qu’il est créé. Mais Castries fait croire à Fillon qu’il ne soutient pas Macron et que c’est pure coïncidence. Il continuera d’ailleurs à lui faire croire durant des mois qu’il est prêt à devenir son Premier ministre.

Initialement, le financement d’En Marche ! n’est pas contrôlé. C’est une simple association qui peut recevoir des dons de l’étranger. Le nom des donateurs n’est pas transmis au fisc. L’archi-milliardaire Henry Kravis est de ceux-là.

Durant sa campagne, Emmanuel Macron rencontre régulièrement l’ancien président du FMI, Dominique Strauss-Kahn (« DSK »). Ces séances de travail seront niées jusqu’à ce qu’elles soient révélées par Le Parisien, bien plus tard, le temps que son image de pervers sexuel se soit atténuée. DSK (adoubé par le Bilderberg en 2000) apporte à la fois le soutien de la haute-fonction publique et celui du patronat français ; l’alliance sociologique qui avait porté à bout de bras le régime collaborationniste de Philippe Pétain et qui s’est reformée dans les années 80 autour de la Fondation Saint-Simon.

En juin 2018, le ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, Jean-Michel Blanquer est invité sur proposition d’Henri de Castries à la réunion annuelle du Bilderberg, qui se tient cette fois en Italie. Ce juriste, spécialiste de droit constitutionnel, a toujours lié la science politique et la pédagogie. Il a été l’un des trois directeurs centraux du ministère de l’Éducation, puis directeur de la prestigieuse École supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC). Il connaissait depuis longtemps Castries qu’il a fréquenté au sein de l’Institut Montaigne.

Lorsque la crise des Gilets jaunes débute en France [12], il est rapidement évident que le problème est profond et ne pourra pas être résolu sans remettre en cause la globalisation financière, ce que le président Macron ne peut pas faire. Durant sa campagne électorale, il avait surpris ses donateurs lors d’un dîner à New York en faisant le procès de financiarisation de l’économie. C’était de la rhétorique électorale. Il avait été repris par les Kravis : la financiarisation, c’est ce qui autorise les « achats à effet de levier » (leveraged buy-out) qui leur ont permis de devenir ce qu’ils sont.

Il convient donc que face aux Gilets jaunes, le président Macron sacrifie son Premier ministre en victime expiatoire lors des prochaines élections (les européennes de mai 2019 qui seront à coup sûr perdues). Mais, outre qu’il lui faut tenir cinq mois encore, par qui le remplacer ? Lorsque l’on doit le financement de sa campagne électorale et le choix de son Premier ministre à l’Otan, il n’est pas pensable de le remplacer sans en référer à l’Alliance. Le candidat idéal à cette fonction serait donc Jean-Michel Blanquer.

[1] Cette rencontre s’est probablement tenue en 2007. Par la suite, Emmanuel Macron a systématiquement rendu visite aux Kravis lors de ses déplacements aux États-Unis, tandis qu’Henry Kravis le recevait dans ses bureaux de l’avenue Montaigne lorsqu’il venait à Paris.

[2] « Quand Emmanuel Macron découvrait l’Amérique à 29 ans », François Clemenceau, Le Journal du Dimanche, 22 avril 2018.

[3] Jean-Pierre Jouyet est un ami personnel de François Hollande et de Nicolas Sarkozy. Il a dirigé l’Inspection générale des Finances de 2005 à 2007. Il était alors le supérieur hiérarchique d’Emmanuel Macron.

[4] « Hollande Team », e-mail by Jake Sullivan, May 10, 2012. Source : Wikileaks.

[5] « Ce que vous ignorez sur le Groupe de Bilderberg », par Thierry Meyssan, Komsomolskaïa Pravda (Russie), Réseau Voltaire, 9 avril 2011.

[6] Les leçons du pouvoir, François Hollande, Stock, 2018.

[7] « Des milliards de dollars d’armes contre la Syrie », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 18 juillet 2017.

[8] « Saisir des transnationales pour reconstruire la Syrie ? », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 14 août 2018.

[9] Jean-Pierre Jouyet est resté ami avec Henri de Castries à la fin de leurs études à l’École nationale d’Administration (ENA, Promotion Voltaire). C’est là qu’ils ont fait la connaissance de François Hollande.

[10] Contrairement à la version officielle, les informations du Canard enchaîné ne sont pas le fruit d’une investigation journalistique. La totalité du dossier a été fournie en une seule fois à l’hebdomadaire par Jean-Pierre Jouyet en violation du secret fiscal.

[11] L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) est un des deux organismes issus du Plan Marshall. L’autre, c’est l’Otan.

[12] « Comment l’Occident dévore ses enfants », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 4 décembre 2018.

 


Etienne de la Boétie 1548

20 Réponses vers “Resistance politique: Qui est Emmanuel Macron ?”

  1. Oui, Blanquer est tout désigné ;

    Philippe de Bilderberg 2016 ;
    Blanquer de Bilderberg 2018 ;

    Sauf si l’un des scénarios du Plan était que dès le départ Macron soit un marche pied provisoire à Marion ou Marinne(hum… plus si sûr) ou JLM (qui s’est cramé tout seul, mais bon) et qu’il est eu carte blanche pour exploser tous les corps intermédiaires, la fonction présidentielle, les partis, nos gencives au passage et là ben c’est mission accomplie non ?

    Je vas me relire Kadima, que Meyssan a publié dès le 8 mai 2017, soit le lendemain de la mise en place de Macron De Rothschild, oui.

    Car on s’était tous demandé, la publication étant prête depuis un moment vu le travail de recherches en amont, pourquoi TM avait attendu que Macron soit élu(sic) pour publier.

    En plus de Sarkozy, TM a produit un excellent dossier sur Pasqua et la French Connection, si ça intéresse kékun, je l’avais intégré en analyse justement en lien avec Sarkozy via son beau-père américain…

    Macron a démontré, une fois de plus, qu’il avait été programmé, pucé même directement par Rothschild pour exécuter froidement la réactivation du Plan mis à mal par Hollandouille.

    C’est ce qu’a sous-entendu aussi dans sa vidéo LHDSR, et d’autres, et même des GJ qu’on tente de les diaboliser en les accusant d’antisémitisme et surtout un petit attentat bien manipulé à Strasbourg malheureusement mortel, vient opportunément pour fermer le claquet aux gueux et aux gueuses en GJ qui osent se rebeller contre leurs maitres oppresseurs et nos dominants !

    Vous utilisez les mots justes = larbin des larbins…

    C’est d’ailleurs ce qu’avait expliqué R. Gil, avec son syndrome du larbin !

    Jo

    • oui, on avait pensé et envisager un « attentat » pour faire diversion et interdire les « réunions publiques » donc les GJ, mais on s’est dit, « ne faisons pas les rabats-joie, on verra.. »
      Gladio 2.0 toujours dans le scénario, et Gladio, c’est l’OTAN… qui viendrait sauver le « soldat Macronus » comme le suggère Meyssan ?… très possible.
      A suivre.

  2. Le syndrome du larbin est un comportement pathologique visant à prendre systématiquement la défense des classes les plus favorisées au détriment de celles dont il est issu. Ce syndrome diminue les capacités d’analyse du larbin et se traduit par un blocage psychologique l’incitant à agir préférentiellement contre ses propres intérêts au profit de ceux qui l’exploitent.

    L’amour démesuré qu’affiche le larbin à l’égard des patrons, des rentiers ou des milliardaires, est l’acte de foi qui structure son discours. Le larbin agit sans discernement de ce qui pourrait être bon pour lui, il intellectualise le débat pour tenter de nous convaincre que piocher chez les riches est toujours la pire des solutions, quand bien même il en serait bénéficiaire. Les arguments économiques qu’il invoque inlassablement n’ont pas servi à forger sa conviction, le syndrome du larbin est malheureusement une vocation qui se trimbale dès le plus jeune âge et contre laquelle il n’existe aucun remède. Le larbin n’a pas choisi d’aimer les riches, il aime les riches parce qu’il est un larbin.

    Tenez, en analyse dans ce petit billet qui date, déjà de janvier 2016, Gil avait fait mouche sur ce coup là ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/01/29/le-syndrome-du-larbin/

    =*=
    Depuis +sieurs jours, impossible de se connecter sur les 7 du Québec ou Gil et mézigue sommes contributeurs, vous y arrivez vous ?

  3. Puis-je me permettre, si vous m’y autorisez de rappeler la question que vous aviez posé à TM lorsqu’il avait publié son excellent Kadima ;

    Cirque électoral : D’où sort le nouveau pitre élyséen ?…

    Alors oui, ci-dessous nous reproduisons une info bien utile en provenance de T. Meyssan et du Réseau Voltaire sur l’origine de la nouvelle marionnette placée en vitrine de l’état obsolète, mais cela soulève une question tout aussi brûlante : pourquoi maintenant ? Pourquoi ne pas avoir sorti cette info AVANT ? Qu’elle ait au moins eu la chance d’être largement diffusée dans les médias alternatifs, du moins ceux intéressés de la diffuser et ne faisant pas partie de la « dissidence contrôlée ».
    Alors on pourra dire, peut-être par crainte de se voir accuser de favoritisme envers l’autre candidat(e)… Nous répondrons : peut-être, mais Meyssan n’a t’il pas enquêté à fond il y a plus de 15 ans sur le FN, n’a t’il pas témoigné sur son fonctionnement dans une commission parlementaire en 1999 ? N’en sait-il pas largement assez pour gêner également l’autre camps. Ainsi il aurait fallu publier deux critiques acerbes de chacun des candidats et ce qu’ils représentent, afin que tout à chacun décidant de veauter quand même, le fasse en connaissance de cause et de manière la mieux informée possible.
    Présenter Macron si pertinemment maintenant n’est-il pas un peu tard ? Nous posons une question qui se doit ici d’être posée : Meyssan, à quel jeu joues-tu ?…

    Et que j’avais mis en lien et en analyse avec la toute première liste des licenciements mondiaux que tenait à jour P. Jovanovic (ce qu’il ne fait plus, surement parce qu’il était trop évident, à sa lecture, que le pouvoir en place n’était pas là pour réduire le chômage) et que j’ai cessé de relayer stricto sensu dès ce moment ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/05/10/1ere-liste-sous-macderoth-et-pour-la-toute-derniere-fois/

  4. Le début de cet excellent article Kadima, qui signifie en hébreu En Avant, ce qui est presque EnMarche .

    Dés sa victoire annoncée, le président démocratiquement élu Emmanuel Macron instaure une distance entre lui et le peuple. Refusant tout bain de foule, il traverse longuement, seul, la cour du Louvre où ses supporters se sont rassemblés.

    L’équipe du président français élu, Emmanuel Macron, est parvenue à placer les Français sous hypnose. Elle a fait élire son poulain avec deux-tiers des suffrages exprimés ; un jeune homme de 39 ans seulement, dont le parti a été créé sur Internet, il y a tout juste un an, et qui ne s’était jusque là jamais présenté à la moindre élection.
    Steele & Holt

    Ce tour de force a été réalisé par l’équipe de Steele & Holt, une mystérieuse société, dont le nom fait référence au feuilleton télévisé Remington Steele, une histoire policière où la directrice d’une agence de détectives demande à un voleur (Pierce Brosnan) de jouer le rôle de son patron pour lui servir de couverture

    Ne cherchez pas qui se cache derrière ce cabinet. Vous ne trouverez rien. Sinon que ses deux principaux clients sont AXA et la famille Rothschild. Qu’Emmanuel Macron ait travaillé pour les Rothschild, tout le monde le sait, qu’ils aient organisé son parti, c’est un secret bien gardé. Quant à l’assureur AXA, il est présidé par Henri de La Croix cinquième duc de Castries, par ailleurs président du think tank de l’Otan (le groupe de Bilderberg), de l’Institut du Bosphore (le think tank de la Turquie) et, en France, de l’Institut Montaigne (un think tank de droite).

    Henry Kissinger avait d’ailleurs invité Macron à la réunion annuelle du Bilderberg, en 2014, aux côtés de François Baroin et de Christine Lagarde.

    L’Institut du Bosphore a permis d’identifier et de corrompre diverses personnalités de droite et de gauche qui ont apporté leur soutien à Macron.

    C’est dans les locaux de l’Institut Montaigne que se sont tenues les premières réunions du nouveau parti, dont le siège social a été déclaré à l’adresse personnelle du directeur de l’Institut.

    =*=

    Voilà pourquoi Philippe participant au Bilderberg 2016 a été « choisi » par Macron comme 1e Ministre.

    Et pourquoi Blanquer, qui a été invité au Bilderberg 2018 fait partie du Plan du Klan ;

    PARTICIPANTS : Pour la France :

    Castries, Henri de (FRA), Président de l’Institut Montaigne; Ancien président et chef de la direction, AXA
    Azoulay, Audrey, proche du Parti Socialiste, ancienne ministre de la Culture de François Hollande*
    Barbizet, Patricia (FRA), Présidente, Temaris & Associés
    Blanquer, Jean-Michel (FRA), ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie communautaire
    Bouverot, Anne (FRA), membre du conseil d’administration; Ancien PDG, Morpho
    Cazeneuve, Bernard (FRA), associé, August Debouzy; Ancien Premier ministre
    Émié, Bernard (FRA), directeur de la DGSE
    Patino, Bruno (FRA), Directeur des contenus, Arte France TV
    Pouyanné, Patrick (FRA), Président et CEO de Total SA

    Et il convient de rappeler les principaux sujets de discussion de cette année 2018 :

    1. Populisme en Europe
    2. Le défi de l’inégalité
    3. L’avenir du travail
    4. L’intelligence artificielle
    5. Les États-Unis avant mi-parcours
    6. Libre échange
    7. Leadership mondial américain
    8. Russie
    9. L’informatique quantique
    10. Arabie saoudite et Iran
    11. Le monde « post-vérité »
    12. Événements actuels

    Et on pouvait pousser l’analyse encore plus loin ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/06/06/la-66eme-reunion-du-groupe-bilderberg-souvre-demain-7-juin-2018-a-turin-en-italie/

  5. C’est Christoph Hörstel, à RT TV qui avait expliqué que tous les gouvernement de l’OTAN pratiquait le management par la terreur, France comprise, en rapport avec les attentats de Paris.

    Comme YT supprimait systématiquement cette vidéo, j’ai récupéré un lien et l’on peut visionner, ainsi, cette vidéo de CH en VOSTFR.

    Tout est dans ce paragraphe ; Comme l’avait spécifié Christoph Hörstel dans un entretien à Russia Today Deutsch sur les attentats de Paris de 2015 ; Tous les gouvernements de l’OTAN mentent et pratiquent le management de la terreur, lien vers la vidéo sous-titrée en français ICI. À voir, écouter et à partager…

    De ce billet sur le sujet ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/06/12/attentats-terroristes-manipules-en-france-ebook-pdf-des-attentats-du-7-9-janvier-2015-par-le-greffier-noir/

    Et j’ai vérifié la validité des liens avant de vous le refiler.

    J’avais ajouté cette citation de Coluche (que YT m’a laissée dites donc) qui lui, n’avait pas hésité à dénoncé le terrorisme d’État…

  6. Attentat de Strasbourg : Nunez « indigné » par la circulation de thèses complotistes sur des pages Facebook de Gilets jaunes

    https://www.lci.fr/terrorisme/fusillade-de-strasbourg-nunez-indigne-par-la-circulation-de-theses-complotistes-sur-des-pages-facebook-de-gilets-jaunes-2107238.html

    RoooOooor, c’est vrai quoâââ, c’est pas leur genre !

  7. Preuve que rien n’a changé et que le pouvoir en place sait opportunément tirer parti des pires situations, quand ce n’est pas lui qui commandite !

    • c’est Paul Wolfowitz qui avait dit de « ne jamais laisser perdre une bonne crise »… ministre adjoint de la défense de Bush avant le 11 septembre, il a fini par aller pantoufler à la présidence de la Banque Mondiale. Il est le créateur de la « doctrine Wolfowitz », nouveau con et issu de la branche trotskiste yankee avec son grand pote Donald Rumsfeld !… La crise étant réelle ou fabriquée bien entendu ! 😉

      • Une belle paire ces 2 là !
        Rumsfeld qui a prétendu, carrément, ne rien savoir au sujet du WTC7 qui a été « tiré » le 11 septembre alors qu’aucunavion ne l’a heurté.

        Faut juste se renseigner de ce qu’il y avait dans le WTC7 et là on comprend mieux !

        Luke Rudkowski (We Are Change), tombe sur l’ancien Secrétaire de la Défense lors des attentats du 11 septembre 2001, Donald Rumslfed en personne. C’est l’occasion de le questionner sur le mystère qui entoure l’effondrement du WTC 7 ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/05/31/la-verite-liberera-les-peuples/

        Et après on va dire que c’est nous konpsychotte !

  8. Le pompon du Mickey revient, encore, à l’OBS :

    Strasbourg : des groupes Facebook de « gilets jaunes » submergés par des théories complotistes

    De nombreux « gilets jaunes » ont véhiculé des théories complotistes selon lesquelles Macron détournait l’attention. Certains modérateurs ont préféré fermer temporairement les commentaires.

    Une attaque terroriste qui « tombe bien » pour Emmanuel Macron, qui vise à « détourner l’attention des Français », qui cherche à « empêcher l’acte 5″… Sur Facebook, des « gilets jaunes » se sont déchaînés après avoir été informés de l’attaque sur le marché de Noël de Strasbourg, mardi soir, qui a fait au moins deux morts.

    Bien entendu, plusieurs autres « gilets jaunes » se sont immédiatement inscrits en faux par rapport à ces théories complotistes et appelaient au respect pour les familles des victimes de la fusillade.

    Parmi les « preuves » du complot, des captures d’écran de BFMTV montrant que leur direct avait commencé près de dix heures avant que l’on ait connaissance des faits, ou encore le tweet du préfet de la région Grand-Est qui aurait été publié mardi à 11h47 du matin.

    https://www.nouvelobs.com/societe/terrorisme/20181212.OBS6996/strasbourg-des-groupes-facebook-de-gilets-jaunes-submerges-par-des-theories-complotistes.html

    • Il n’est plus possible de croire quoi que ce soit qui est raconté dans les merdias officiels qui vivent dans le délire mensonger permanent… Donc sur Strasbourg, on peut tout, absolument tout imaginer, y compris que ce soit une complète fabrication avec des acteurs de crise etc, comme ça a été fait à plusieurs reprises à Yankland (Sandy Hook, le marathon de Boston et consort…)

  9. « Vous avez cru jusqu’à ce jour qu’il y avait des tyrans ? Eh bien ! vous vous êtes trompés : il n’y a que des esclaves, là où nul n’obéit, personne ne commande ».

    Anselme Bellegarrigue (l’Anarchiste)

    • Absolument ! C’est du reste le principe de l’essentiel des sociétés autochtones sur la planète, ce que nous avons documenté en divulguant les recherches anthropologiques et archéologiques de gens comme Pierre Clastres, Marshall Sahlins, James C Scott, David Graeber, JP Demoule, Marlène Patou-Mathis…
      La chefferie sans pouvoir, le leader qui ne commande pas, d’abord parce que ça ne lui viendrait pas à l’idée et d’autre part des mécanismes sont mis en place dans la société même pour que cela ne puisse pas se produire. C’est le modèle auquel nous devons retourner et qu’on ne vienne pas invoquer l’hypothèse que « cela n’est possible que dans des sociétés non complexes »… Bien des sociétés l’ont fait dans une complexité achevée.
      Les gens ne savent pas qu’il y a une alternative, que l’État, le pouvoir centralisé coercitif servant une classe de dominants détenteurs du pouvoir politique puis économique (dans cet ordre même s’il est vrai que depuis les guerres napoléoniennes et la 1ère révolution industrielle, l’économique ait pris le pas sur le politique en parvenant à l’assujettir, ceci n’est qu’une dérive de la division politique initiale qui a créé la division et le rapport dominant/dominé), n’est en rien inéluctable, qu’il est une création humaine qui peut parfaitement être défaite. Le système dans sa propagande historique a bien veillé à endormir les consciences, puis à les acheter.
      Le mouvement des gilets jaunes fait comprendre à une masse de gens qu’ils peuvent parfaitement opérer entre eux, se fédérer, fédérer leurs efforts en court-circuitant les institutions qui ont toujours été futiles et obsolètes. Pas à pas une nouvelle conscience politique est en train de naître, il faut en maintenir le mouvement car à terme, cela débouchera sur l’émancipation totale de l’étau coercitif qui nous enserre (à des degrés divers selon les besoins conjoncturels de l’oligarchie) et don l’outil est l’État.
      La nature humaine dans son organisation sociale est l’anarchie, qui bien entendu ne veut en rien dire le « chaos » (ce que l’oligarchie a toujours voulu faire croire et malheureusement avec succès…), mais l’organisation égalitaire, non hiérarchique de la société, ce que l’humain a fait durant des centaines de milliers d’années, parfois dans des sociétés aussi complexes voire plus complexes dans les relations locales que la notre. L’anarchie est le stade ultime de l’ordre, c’est l’ordre sans le pouvoir (coercitif).
      La nature reprendra ses droits, l’humain reconnectera avec sa nature ou disparaîtra de la surface de la planète qui elle continuera son cheminement de belle boule bleue tournant autour d’un astre gazeux en fusion. Sur l’échelle du temps d’un cycle de 24H de l’existence de la planète Terre, l’humain est apparu à minuit moins une minute… Une insignifiance cosmique supplémentaire… 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :