Résistance politique: Contre la sélection à l’université et la phagocytose en règle de l’éducation « supérieure »…

Nous avons reçu cette compilation/analyse par courriel d’un de nos lecteurs assidus. Il y a effectivement grand péril en la demeure, ceci ne fait que reprendre le schéma régressif que l’empire a déjà appliqué à son propre système éducatif outre-Atlantique. On va droit dans le mur à Mach 12.

Il n’y a pas de solutions au sein du système, n’y en a jamais eu et ne peut pas y en avoir, donc il importe de mieux comprendre avant d’agir. Nous proposons depuis Octobre 2017 quelques fragments dans ce manifeste:

Manifeste de la societe des societes

~ Résistance 71 ~

 

Poursuivre la mobilisation contre la sélection à l’université, contre le site Parcours Sup, contre la réforme du Bac le 14 février 2018, le 15 février 2018 et le 17 février 2018

 

Auteur anonyme (article/compilation reçu par courriel)

 

16 Février 2018

 

Les chercheurs doctorants sont contre la sélection à l’université et dénoncent l’arnaque de la loi Vidal et Blanquer. Résultat, le gouvernement a fait censurer leur site https://precairesesr.fr/

Vous pouvez les connaître en allant sur leur compte twitter

https://twitter.com/PrecairESRLille

https://twitter.com/PrecairesESR

et voir comment travaillent ces précaires doctorants de l’enseignement supérieur qui dénoncent les contrats à bas tarif de l’heure et voir pourquoi ils sont contre la sélection, ce piège à cons qui va faire supprimer des filières, des postes d’enseignants chercheurs

Et pour les étudiants faire augmenter les tarifs d’inscriptions

Le patron du Medef Pierre Gattaz a publié un article pour soutenir la réforme du Bac de Blanquer et la sélection à l’Université

Le patron du MEDEF veut la fin de l’université pour tous

sources

https://www.capital.fr/economie-politique/ces-idees-deroutantes-selectionnees-par-pierre-gattaz-pour-emmanuel-macron-1241685

Macron veut instaurer le service militaire obligatoire pour les jeunes qui coûtera à la France, 23 milliards d’euros par an

https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/armee-et-securite/instaurer-un-service-militaire-obligatoire-d-un-mois-cinq-questions-sur-la-promesse-d-emmanuel-macron_2166052.html

Service militaire obligatoire pour les jeunes lancé par Macron

Nous, citoyens français, refusons de devenir chairs à canon

les multinationales tous partenaires des universités lancent la sélection pour faire que les universités se privatisent

Le gouvernement continue à disloquer l’éducation nationale et ses diplômes à sa guise

Car voir la masse des 99% prolétaire acquérir la connaissance universitaire est la hantise de l’élite pour qui la connaissance est la clé du pouvoir. Ils ne peuvent laisser aux 99% de la population, l’universel savoir,

Dans les universités, ils préparent des OGM et virus dans les laboratoires

Afin de les rejeter dans la nature, pour causer chez l’homme ignorant contaminé, le désespoir.

Voilà pourquoi ils ferment les universités qui deviennent comme les sociétés secrètes.

Voilà pourquoi après la sélection des universités, ils voudront la censure d’internet.

Pour garder toujours la connaissance universelle à l’écart des masses populaires et de pouvoir les embrigader dans les armés en les laissant ignorantes pour les faire taire.

L’élite veut emprisonner les masses populaires ignorantes dans un smart grid planétaire.

Sans que personne ne pourra apprendre de ses chaînes à s’en défaire car l’intelligence artificielle est la prochaine menace de l’humanité et seul une élite choisi par l’université en aura le contrôle privilégié.

On a toujours de l’argent pour abrutir, mais on en trouve jamais pour instruire.

Laissez les jeunes le soin de décider leur avenir.

Allez vous, faire de leurs vies un martyr ?

Pour satisfaire vos colonialistes désirs?

Jeunes, ne devenez ni soldat ni ne vous laissez gouverner par leurs tirs,

Avec le service militaire obligatoire, on a plus le droit d’étudier, mais de mourir.

Sous les coups d’ordonnance des maitres du monde qui élaborent un sinistre avenir.

il est temps que les universités s’ouvrent à tous bacheliers pour permettre la connaissance universelle.

Si on veut des citoyens éclairés, ne pouvant être manipulés par aucun cupide industriel aimant l’artificiel.

Les 1er et 6 février 2018 , des milliers de lycéen-ne-s, étudiant-e-s, de personnels du 2nd degré et du supérieur se sont mobilisé-e-s contre la sélection à l’université. Assemblées générales, manifestations et grèves ont marqué ces journées et enclenché un début de mobilisation qu’il faut maintenant poursuivre et développer.

Contre la sélection à l’université

Le rouleau compresseur médiatique du gouvernement a tenté de faire passer la mise en place de la sélection pour l’accès au supérieur comme une réforme technique limitée à un changement de plateforme informatique. Il contestait jusqu’à la notion même de sélection. Le débat s’est maintenant déplacé et il est acquis qu’il s’agit bien de sélectionner les étudiant-e-s. C’est d’ailleurs à cette aune qu’il faut lire le rapport Mathiot qui prépare la future réforme du lycée et du bac qui sera présentée le 14 février en conseil des ministres. Elle semble entièrement pensée pour faire des économies (réduction des horaires disciplinaires, recours aux « MOOC », attaques contre le statut) et pour enrôler pleinement le lycée dans le processus de sélection en intégrant largement dans « ParcourSup » les résultats des épreuves anticipées ou les appréciations des conseils de classe du lycée.

Pour le service public

Laisser mettre en place la sélection c’est accepter une dégradation radicale du service public. L’enseignement supérieur est déjà fortement touché par la loi LRU de 2007 de Sarkozy et on voit d’ores et déjà que des officines privées ont flairé le filon et vendent leurs services de conseil en orientation contre quelques centaines d’euros. Sans compter les bachelier-e-s recalé-e-s à l’entrée de l’université qui se tourneront vers le privé pour celles et ceux qui en ont les moyens…

Ancrer la mobilisation

Alors que la période des vacances scolaires approche, il importe d’ancrer la mobilisation. Les discussions doivent se poursuivre pour informer sur les projets du gouvernements et convaincre de la nécessité de se mobiliser sans attendre. La période des conseils de classe du deuxième trimestre approche et cela va offrir des occasions de mener des discussions dans les lycées. SUD éducation dénonce la surcharge de travail qui incombe aux personnels et rappelle sa consigne : refuser de remplir les « Fiches avenir » lorsque le rapport de force le permet ou avis les plus favorables pour toutes et tous les élèves. Il est hors de question que les enseignant-e-s décident pour les lycéen-ne-s de leur orientation !

SUD éducation et une large interfédérale (FSU, FO, CGT, syndicats étudiant-e-s et lycéen-ne-s) appellent à la mobilisation le 15 février. Un préavis couvre les personnels de l’éducation (enseignement scolaire comme supérieur).

Il est important d’être aux côtés des lycéen-ne-s et étudiant-e-s qui se mobilisent, notamment devant les lycées pour éviter les violences policières. SUD éducation rappelle également que les lycéen-ne-s disposent d’un droit de réunion et d’expression qui doit être garanti. Les sanctions prises contre des élèves, y compris pour des interventions dans les cours, sont scandaleuses. Les enseignant-e-s doivent veiller à garantir le respect de ces droits élémentaires.

Mobilisations contre la sélection & l’école du tri social

• 12 février 2018 Assemblée Générale à Paris Sorbonne (P4), campus Malesherbes.

• 14 février 2018 Journée de grève et de manifestation en Ile-de- France, à l’appel de plusieurs assemblées générales, en convergence avec le secteur social.

• 14 février 2018 Assemblée Générale à l’université Paris-10 Nanterre, 10h30 salle à déterminer.

• 14 février 2018 3ème Assemblée Générale inter-éducation Idf, 17h00 à la Bourse du travail, 3 rue du Château d’eau.

• 15 février 2018 Journée de mobilisation nationale, à l’appel de plusieurs assemblées générales et de l’intersyndicale.

• 15 février 2018 Assemblée Générale à l’Université Paris 8 Saint-Denis, 10h lieu à déterminer.

• 17 février 2018 Troisième Coordination nationale de l’éducation

Manifs & actions:

• 14 février 2018 & 15 février 2018 , blocage de l’université Paris 1 site Tolbiac

• 14 février 2018 Cortège contre la sélection dans la manifestation du travail social en lutte, 12h métro Saint-Jacques.

• 15 février 2018 Manifestation contre la sélection 11h place de la Sorbonne.

Recours en justice commun contre ParcourSup

Solidaires étudiant-e-s, syndicats de luttes (SESL), et l’Union nationale lycéenne – syndicale & démocratique (UNL-SD), ont déposé le 11 février une requête en référé, préparée par Maître Jérémy Afane-Jacquart, dirigée contre le système ParcourSup.

Nos organisations contestent la légalité de la plateforme mise en place par le gouvernement. Nous estimons, sur l’analyse de Me Jérémy Afane Jacquart, que les bases juridiques qui devraient permettre la mise en place de « ParcourSup » ne sont pas assurées, et qu’elles ne le seraient pas, même si le projet de loi voulu par le ministère venait à aboutir.

Nos organisations sont déterminées, dans nos lieux d’études, dans la rue comme dans les instances, et même en justice, à démontrer que les arguments du gouvernement ainsi que la mise en place dans la précipitation de cette plateforme ne sont ni légales, ni souhaitables et ne répondent pas aux objectifs de l’université qui sont énoncés dans l’article 2 de la loi Savary :

« – le développement de la recherche, support nécessaire des formations dispensées, et à l’élévation du niveau scientifique culturel et professionnel de la nation et des individus qui la composent ; […]

– la réduction des inégalités sociales et culturelles et à la réalisation de l’égalité entre les hommes et les femmes en assurant à toutes celles et à tous ceux qui en ont la volonté et la capacité l’accès aux formes les plus élevées de la culture et la recherche ».

Nous appelons le gouvernement à l’arrêt immédiat du site internet et à l’arrêt de toutes les procédures visant instaurer une sélection à l’entrée de l’université. Nos organisations donnent rendez-vous aux lycéen·nes, aux étudiant·es, aux salarié·es, aux enseignant·es le 15 février partout en France, en Assemblées Générales, et selon les modalités d’actions qu’ils et elles auront choisies…

Le secrétariat fédéral de Solidaires Étudiant-e-s :

contact@solidaires-etudiant-e-s.org – 06 86 80 24 45

L’Équipe Nationale de l’UNL-SD :

sg@unl-sd.org – 06 12 15 62 51

Pour les questions juridiques et techniques :

avocat@afane-jacquart.com

https://paris.demosphere.eu/rv/60051

Dégage Parcours Sup avant qu’il ne te dégage

https://paris.demosphere.eu/files/docs/f-360edd3180-empty-filename.pdf

Après la mise en place des diplômes à points (réforme LMD) ouvrant la voie à la destruction de la valeur des diplômes nationaux, favorisant ainsi l’embauche et des salaires à la tête, après la mise en place du financement privé de la recherche et de la possibilité de contraindre les jeunes chercheurs à multiplier les CDD (Pacte de la Recherche), le gouvernement de Sarkozy vote la loi de l’ »autonomie » des universités LRU: cette loi qui permettra la privatisation progressive des universités.

Sarkozy avait aussi tenté à cette époque en même temps que la privatisation des universités de lancer la sélection des universités.

« Alors que depuis près de quarante ans, les principales tentatives des différents gouvernement d’instaurer la sélection à l’université ont été balayées par des grèves et manifestations, la réforme Précresse-Sarkozy sur l’université revient sur le droit à étudier dans la filière de son choix »

https://www.legrandsoir.info/LRU-Reforme-Pecresse-Sarkozy-de-l-Universite-unite-pour-exiger.html

« A cette pré-oreintation musclée s’ajoute un autre type de sélection déguisée : la pluridisciplinarité, mise en place lors d’une réforme précédente. En fin de première année, les étudiants doivent choisir une seule des deux matières qu’ils ont suivies ; ce choix peut être influencé par le biais des notes. Une fois l’autonomie des universités acquises, cette « influence » pourra être exercée selon les besoins de l’université et donc du patronat local.

Pourquoi sélectionner ? Sarkozy donne lui-même la réponse : « Vous avez le droit de faire de la littérature ancienne, mais le contribuable n’a pas forcément à payer vos études de littérature ancienne si au bout il y a 1000 étudiants pour deux places. » Si la bourgeoisie a besoin d’étudiants, en sciences dures, elle se moque éperdument d’en avoir en sciences humaines et sociales car ces étudiants ne sont pas rentables, coûtent chers (sur les 1,3 millions d’étudiants en université hors IUT, près de 40% sont en sciences humaines et sociales) et sont dangeureux (pensons simplement au rôle des étudiants dans la mobilisation contre le CPE). En outre, les entreprises devant payer plus cher la main d’oeuvre quand il n’y en a pas assez, la sélection a pour objectif de tenter de gérer les flux d’étudiants dans les filières en fonction des besoins des entreprises, pour faire baisser le coût de la main d’oeuvre.

Cette réforme s’attaque également au statut des enseignants-chercheurs : ceux-ci ne seront plus recrutés par une commission de spécialistes mais par un comité, comprenant des non-spécialistes du domaine et établi par le président et le Conseil d’Administration. Le président peut dorénavant recruter en CDD ou en CDI des agents contractuels pour faire le travail des fonctionnaires de catégorie A (fonctions techniques et administratives) et également des enseignants, des chercheurs et des enseignants-chercheurs…sur les postes de fonctionnaires ouverts au concours ! En outre le président pourra attribuer des primes et le CA créer des dispositifs d’intéressement (modalités à préciser par décret). Enfin le président a le droit de veto sur presque toutes les affectations du personnel au sein de son université.

Cette réforme a donc l’objectif ouvert de casser le statut de fonctionnaire, et ainsi de faire baisser le coût du personnel, d’accroître la concurrence entre enseignants-chercheurs, entre employés de catégorie A. Elle va à l’encontre du principe même de recherche fondamentale (travail le plus souvent en équipe …), à l’encontre d’un enseignement de qualité (comment effectuer un enseignement précis si l’on n’est pas spécialisé et chercheur ?), à l’encontre de la qualité des services techniques, déjà dégradés par le manque de moyens.

L’orientation forcée, la casse du statut des fonctionnaires à l’universités s’inscrivent et sont permises par l’ » autonomie » des universités. Cette autonomie est une autonomie financière : l’Etat ne subventionnera l’université plus que sous forme de contrat pluriannuel, les « fondations universitaires » et « fondations partenariales » permettront le financement privé de (au moins) certaines filières universitaires, les biens mobiliers et immobiliers pourront être obtenus gratuitement par les universités, loués et vendus ! L’autonomie est également administrative : comme une entreprise, à la tête de cette université il y aura un CA dont le nombre de membres est divisé par deux, un président aux pouvoirs accrus. Ainsi, avec l’autonomie il y aura concurrence entre les universités, inégalité des moyens, des financements, des diplômes délivrés et, tôt ou tard, liquidation des diplômes nationaux (amorcée par la réforme LMD) et des statuts des enseignants-chercheurs.

Les universités ne sont ni responsables du chômage ni du manque de moyen qu’elles subissent depuis plusieurs années qui s’ajoutent aux moyens antérieurement retirés en collège et lycées. Ce n’est pas d’une réforme mais de plus de personnel et plus de moyens dont elles ont besoin, distribués nationalement et équitablement entre les universités. Il est déjà prévu que cette loi socle soit complétée par d’autres réformes, qui, il va sans dire accentueront les traits ici présentés, et dont pâtiront personnels et étudiants, avec une baisse du coût et de la qualité de vie pour la plupart du personnel et une augmentation des frais des inscriptions et de la qualité des enseignements pour de nombreux étudiants. Cela fait 20 ans que toute la communauté universitaire attend cette réforme » s’est exclamée Valérie Pécresse ! La dame rappelle par ces mots l’échec cuisant de la bourgeoisie qui avait dû, lors de la grève générale de 1986, reculer sur le projet Devaquet qui visait…à instaurer la sélection et l’autonomie à l’université. Mais, depuis 1986, le paysage politique a bien changé…fort de sa victoire à la présidentielle Sarkozy assène le maximum de coup à nos acquis sociaux et les dirigeants syndicaux acceptent des dîners qu’il leur offrent »

https://www.legrandsoir.info/LRU-Reforme-Pecresse-Sarkozy-de-l-Universite-unite-pour-exiger.html

Quand le Medef pose son cartable à l’université

Merci patron ! Depuis un an et demi, le gouvernement, sous couvert de favoriser l’insertion professionnelle des étudiants, n’en finit plus de confier les clés des facs aux entreprises. Pas un mois ne passe sans que la ministre de l’Enseignement supérieur, ne célèbre ce « rapprochement » entre les universités et « les acteurs économiques » (les entreprises) .

On le comprend. Le patronat, qui a toujours cherché à peser sur les destinées étudiantes, n’a pas à se plaindre. Sa vision de l’université – le fournisseur d’une main-d’œuvre collant au plus près des besoins du marché – est désormais aussi celle du gouvernement. Avec zèle, ce dernier défend la même vision « adéquationniste » de l’enseignement supérieur. Et assoit chaque jour un peu plus l’influence des milieux économiques

Pris dans sa logique de désengagement de l’État et de réduction de la dépense publique, le gouvernement encourage les établissements à se tourner vers le privé pour qu’il assure les financements. »

« Vers une logique du “qui paie décide” »

Pour les entreprises, c’est l’opportunité d’avancer leurs exigences et de se tailler des formations sur mesure.

Ces dernières années, les universités, en partenariat avec les milieux professionnels, ont mis sur pied une multitude de licences et masters « pro » à l’intitulé évocateur. Un exemple : on peut décrocher une licence manager de rayon, formation cogérée par 18 entreprises de la grande distribution et rebaptisée « licence Carrefour » par les étudiants… Pour Anne Mesliand, c’est clair : « On s’éloigne de la logique de coopération qui a toujours existé entre le monde économique et l’université pour aller vers une logique du “qui paie décide”. » Geneviève Fioraso a annoncé son souhait de voir, d’ici à 2020, le nombre d’étudiants en alternance passer de 7 à 17 %

« On donne de plus en plus les rênes au monde économique », déplore Marc Neveu, cosecrétaire du Snesup-FSU. À ses yeux, l’université, qui a la préoccupation d’articuler savoirs, recherche et insertion professionnelle, perd peu à peu la maîtrise au profit d’acteurs économiques

Une visée dangereuse. Comme le soulignent plusieurs études, l’adéquation entre la spécialité de formation et les premiers emplois est peu élevée. « Selon les cursus, seuls 30 à 60 % des jeunes sont dans un emploi en correspondance avec leur spécialité trois ans après la sortie du système éducatif », relève le Céreq. L’insertion après la fac n’en demeure pas moins correcte (lire notre encadré ci-dessous). « Si c’est le cas, c’est justement parce que l’enseignement universitaire permet de s’adapter et d’évoluer dans les métiers, assure Anne Mesliand. Le réduire à une formation étriquée est une grave erreur. »

https://www.humanite.fr/societe/quand-le-medef-pose-son-cartable-l-universite-555864

Les patrons azuréens aux Universités d’été du Medef

Depuis l’élection d’Emmanuel Macron à la Présidence de la République, une vague d’optimisme s’est emparé des patrons

Ce mardi et mercredi donc, près de 7.500 chefs d’entreprise sont attendus sur le campus d’HEC à Jouy-en-Josas, près de Paris

*Les ministres présents aux Universités d’été du Medef: Muriel Pénicaud (Travail), Bruno Le Maire (Economie), Gérald Darmanin (Budget), Jean-Yves Le Drian (Europe et Affaires étrangères), Michel Blanquer (Education), Frédérique Vidal (Enseignement supérieur et Recherche).

https://www.lejournaldesentreprises.com/marseille-nice-toulon/article/les-patrons-azureens-aux-universites-dete-du-medef-92357

La sélection à l’université et la réforme du Bac et le site Parcours Sup sont donc bien des réformes voulus par le MEDEF. Vidal et Blanquer assistent aux universités d’été du Medef qui donne ses ordres aux ministres sur comment programmer les futures lois du gouvernement.

Un nouveau partenariat entre BAYER ( le propriétaire de Monsanto) et l’université de Paris Sud

Le lundi 9 mai 2016 a eu lieu une rencontre entre la Faculté de Pharmacie de l’Université Paris-Sud et le groupe BAYER pour célébrer une convention de partenariat.

http://www.pharmacie.u-psud.fr/fr/la_faculte/actu-vie-etudiante/un-nouveau-partenariat-entre-bayer-et-la-faculte.html

Le Medef critique les formations universitaires et réclament qu’elles répondent davantage aux besoins des entreprises

https://www.lesechos.fr/17/04/2001/LesEchos/18385-019-ECH_licences-professionnelles—les-universites-jouent-le-jeu.htm

le Medef signe un partenariat avec l’Université de Bretagne Sud.

http://www.letelegramme.fr/ig/generales/regions/morbihan/universite-de-bretagne-sud-partenariat-avec-le-medef-19-06-2012-1743141.php#Z7Gg8L49XolgWBft.99

Le Medef signe des partenariats avec les universités de Versailles

http://www.ac-versailles.fr/cid113317/partenariat-avec-medef.html (bizarrement la source a été censurée)

Le Medef signe un partenariat avec L’Université Jean Monnet

https://www.univ-st-etienne.fr/fr/tous-les-faits-marquants/annees-precedentes/annee-2010-2011/signature-d-une-convention-entre-l-universite-jean-monnet-et-le-medef.html

Le Medef signe un partenariat avec l’université de Lille

http://www.univ-lille1.fr/Accueil/Entreprise/partenaires/

Le Medef signe un partenariat avec l’université Lyon 1

https://www.aderly.fr/2008/04/article-2055-charte-de-partenariat-entre-l-8217-universit-201-lyon-i-et-le-medef/

Le Medef signe un partenariat avec l’université d’Evry

http://alaune.univ-evry.fr/evenement/partenariat-medef-ueve/

Le Medef signe un partenariat avec l’université de Nanterre

http://www.parisnanterre.fr/presentation/partenaires-552928.kjsp

Le Medef signe un partenariat avec l’université Paris Descartes

http://www.mondedesgrandesecoles.fr/l%e2%80%99action-du-medef-ile-de-france/

http://www.masterirh.org/le-master/notoriete/

Le Medef a signé un partenariat avec l’université Clermont-Auvergne (voir présentation formation)

http://www.uca.fr/formation/nos-formations/catalogue-des-formations/licence-professionnelle-metiers-de-la-gestion-et-de-la-comptabilite-comptabilite-et-paie-10138.kjsp?RH=1396003096371#programContente7b46f2a-a68e-418c-ab4c-f680dd11ac1c-1

Une université de Versailles et son partenaire entreprise industriel Valeo ont été récompensés ensemble par Pierre Gattaz, président du MEDEF dans le cadre des meilleures initiatives partagées universités/entreprises.

http://www.uvsq.fr/l-uvsq-et-son-partenaire-industriel-valeo-ont-ete-recom

l’Université de Lyon fait des partenariats avec BAYER- Monsanto  et le MEDEF et la banque populaire

http://iut.univ-lyon3.fr/partenariats-174193.kjsp?RH=1202810969654&RF=1203588127902

Safran l’industrie militaire française et l’Université Paris-Sud signent une convention de partenariat

http://www.publicnow.com/view/712A83F2EF49DFA1B814ED1112381625E07F4FA5

Thales et Safran s’associent dans l’optronique militaire

M. Sarkozy avait appelé à cette consolidation du secteur de la défense.

https://www.lemonde.fr/economie/article/2011/12/21/thales-et-safran-s-associent-dans-l-optronique-militaire_1621112_3234.html

Bayer- Monsanto fait un partenariat avec l’université de Strasbourg

http://www.industrie.com/chimie/bayer-le-cnrs-et-l-universite-de-strasbourg-collaborent-dans-le-fluor,54087

Le Medef encourage les universités à devenir dépendantes des entreprises industriels pour leur formation.

L’objectif principal du Medef est de mettre en place un Comité d’Orientation Université-Entreprises Régional comprenant des représentants du Medef et d’obtenir une sorte de « label Medef » dans la construction et la réhabilitation de ces diplômes

les licences pro deviennent, progressivement, le modèle des licences en général, c’est progressivement toutes les

formations qui devront être « certifiées Medef » avant l’envoi des maquettes au ministère.

Le Medef souhaite pouvoir délivrer la bonne parole dans les universités. (ça y est, le Medef se prend pour Jésus, «  délivrer la bonne parole »)la demande réelle du Medef est d’intervenir directement sur les formations, en amont même de leur demande d’habilitation, afin de les soumettre aux exigences des entreprises locales des régions. Comment Pouvons-nous accepter une vue aussi étriquée de ce qu’est une formation universitaire ?

https://fsu-nancy2.blogspot.fr/

la Banque de France et le MEDEF Périgord font des accord pour investir dans certaines entreprises

https://www.linkedin.com/pulse/convention-de-partenariat-medef-p%C3%A9rigord-banque-france-perigord

Le Medef est en route pour créer une smart grid planétaire pour l’agenda 2030:

Le Medef lance le premier Forum de la Jeunesse et de l’Entrepreneuriat entre l’Afrique et la France

la déclaration « Africa 2030, manifeste pour entreprendre le futur », en partenariat avec le Club Afrique 2030.

LE MEDEF SIGNE UNE CONVENTION DE PARTENARIAT AVEC L’ORDRE DES AVOCATS DU BARREAU DE SAINT-PIERRE

https://runconcept.com/2017/11/28/le-medef-reunion-signe-une-convention-de-partenariat-avec-lordre-des-avocats-du-barreau-de-saint-pierre/

Sarkozy a lancé la loi LRU en 2007 pour ruiner les universités et les obliger à se privatiser. Les conséquences de la privatisation c’est la sélection. Pour défendre le service public, nous devons lutter contre la Loi LRU de 2007, contre la sélection pour que les universités dépendent des étudiants et non des entreprises. Car les universités qui font des partenariats avec les entreprises du CETA, du TAFTA ne peuvent plus être humanistes et respecter la nature (tant les êtres humains que les animaux). Ce sera le clonage dans les laboratoires pour servir les intérêts privés des entreprises, etc…

Frédérique Vidal, la ministre de l’enseignement supérieur a été la première en tant que directrice de l’université de Sophia Antipolis à lancer la privatisation. Elle a détruit Sophia Antipolis et l’a obligé à faire des partenariats avec des écoles de businness et de commerce. C’est cette association de Sophia Antipolis avec les écoles de commerce qui a donné le jour à une nouvelle université répondant aux critères de l’Union Européenne et du medef. » c’est à Frédérique Vidal que l’on doit la création en mars 2015, de l’Université Côte d’Azur, un ensemble qui réunit outre l’Université Nice Sophia-Antipolis,  les écoles de management Skema Business School et Edhec Business School Une réunion de compétences de bon aloi qui va jouer un rôle non négligeable lorsque s’engage le processus d’obtention de la labellisation Idex la même année.

C’est avec le projet UCA JEDI (pour Joint, Excellence Dynamic Initiative) que Frédérique Vidal va monter au front, s’engageant notamment à convaincre les entreprises azuréennes de participer au projet de l’université Sophia Antipolis. Elle n’hésitera pas à expliquer et réexpliquer pourquoi il était important que les PME comme les grands groupes industriels apportent leurs implications à l’université et leurs projets d’entreprises privés industriels dans le projet université. L’objectif avait alors été de convaincre 150 d’entre elles d’écrire noir sur blanc de quelle façon leurs propres investissements s’inscrivaient en droite ligne dans les axes définis par l’Université Côte d’Azur (l’université côté d’azur est l’association de l’université Sophia Antipolis avec les écoles de commerce) notamment sur le numérique, l’espace, l’environnement, ou le territoire intelligent.

Ce regard bienveillant de Frédérique Vidal, directrice de l’université côte d’azur envers les entreprises c’est aussi ce qui a permis à Frédérique Vidal d’emporter les suffrages du côté du patronat. Philippe Renaudi, le président de l’UPE06, estime que la nomination de Frédérique Vidal est « une excellente nouvelle ». Car justement, « elle a le souci et l’inquiétude des besoins des entrepreneurs, elle sait être à l’écoute ».

Frédérique Vidal s’est aussi fortement engagée auprès de l’entreprise industriel cluster EducAzur- EdTech qui veut devenir le n°1 français

Frédérique Vidal arrive donc au gouvernement, auréolée de ses actions fortes pour le territoire azuréen. Appliquera-t-elle la même méthode du mariage des universités avec les entreprises au niveau national ? Il va sans dire que tous ceux qui militent pour l’abolition de la frontière entre le monde universitaire et le monde économique des entreprises sont désormais tournés vers Paris

https://marseille.latribune.fr/economie/2017-05-17/frederique-vidal-la-scientifique-qui-a-depoussiere-l-universite-nice-sophia-antipolis-715885.html

Pour l’Afrique:

http://club-2030.com/actualites/economie-gouvernance/2137/medef-en-partenariat-avec-club-2030-afrique-organisation-du-forum-de-la-jeunesse-et-de-lentrepreneuriat-afrique-france-les-6-et-7-decembre-2016

http://www.africanewsagency.fr/2017/03/08/africa-2030-une-feuille-de-route-pour-le-medef/

Cela a le mérite d’être clair. Le vrai but de la privatisation des universités, la sélection, et le partenariat des universités avec les entreprises c’est pour lancer le smart grid planétaire (le territoire intelligent). C’est donc à l’université que va se décider la smart grid française. Voilà pourquoi ils ne veulent pas que les 99% de la masse populaire puissent aller à l’université, car ils verront comment le futur camps de concentration smart grid planétaire sera fait.

Publicités

74 Réponses to “Résistance politique: Contre la sélection à l’université et la phagocytose en règle de l’éducation « supérieure »…”

  1. Je reprend ici la suite des commentaires de là:
    https://resistance71.wordpress.com/2018/02/16/google-nouvel-ordre-mondial-et-etat-policier-divorce-de-vt-et-de-google-sur-fond-disrael/#comments

    Tout nouveau système porte en lui…de part son manque de recul d’expériences…des paramètres flottants qui ne peuvent être déterminés à l’avance.
    Ces failles seront inéluctablement exploitées par des plus malins pour prendre le dessus.

    Le capitalisme et le marxisme ont été suffisamment étudiés pour en connaître les faiblesses vis à vis des masses.
    Le système capitaliste a réussi à faire prendre le pouvoir mondiale à une minorité en avançant contre le système marxiste…
    Système marxiste qui a fini par adopter le système capitaliste pour lutter contre celui-ci.
    Le capitalisme a fait ses preuves…
    Le marxisme pas assez.

    Il faudrait trouver le moyen de faire la symbiose de ces deux systèmes.
    Redistribuer les gains du capitalisme par le biais du système communiste.
    Le capitalisme qui fait vivre le marxisme.

    Et dans l’absolu il faut…au risque de faire hurler…
    Une gouvernance mondiale et une monnaie commune.
    L’esprit d’auto gestion peut se faire au sommet de cette gouvernance.

    L’esprit anarchiste n’avance pas dans un projet prédateur…
    Mais dans un projet pour le bien commun.

    Votre société des sociétés ne peut fonctionner que si son système est étendu au monde entier.
    Sinon elle devra vivre et composer avec des systèmes parallèles prédateurs à ses côtés et les gens qui les composent.

    Il faut libérer le monde de la finance sioniste ashkénaze.
    Et non en les tuants mais en les mettant au tribunal.
    Ce qui nécessite des moyens de lois étatiques.

    Toutes les révolutions n’ont servis finalement qu’a remplacé la bourgeoisie existante par une autre.
    Celle qui est aujourd’hui en place par contre ne sera pas remplacée…
    Et pour ce faire ils vont ce coup ci remplacer le peuple.
    Et par un moyen religieux.

    • tribunal de qui de quoi ?
      On est d’accord sur ce que tu dis, il n’y a pas eu de révolution encore dans l’histoire de l’humanité que des brouillons. Il n’y en aura qu’une seule et elle sera définitive dans sa radicalité, elle nous fera accéder à l’Un.
      Nous en verrons peut-être les prémices de notre vivant. 😉

    • Le tribunal ? C’est une blague, ça ne sert à rien pour ces gens là ! Au trou direct !

      Le capitalisme et le marxisme sont les 2 faces d’une même pièce et créée par les mêmes les Khazars.

      Absolument pas d’accord sur ton choix du gouvernement mondial, qui est LE CHOIX DES KHAZARS, de plus on aurait toujours un système pyramidal, c’est à dire un groupe ou une personne qui se prend pour un dieu et dirige le monde.

      La gouvernance doit se faire comme dans une scop… société coopérative ouvrières, toutes les personnes participent aux décisions, pas une voix ne vaut plus qu’une autre ; il y en aura donc une multitude répartie sur la planète.

    • C’est pourquoi le seul moyen de contrer efficacement ce système est étatique.
      Seule une âme nationale peut le contrer.
      Donc le nationalisme.

      Malheureusement et ce n’est pas dû au hasard…celui-ci est entaché par son historique
      « shoahtique ».

      Tous les systèmes portent en eux leurs chutes par les exactions qui ont été commises par les responsables de nos démocraties représentatives et qui ont toujours choisis le modèle prédateur du système qu’ils ont choisi d’employer.
      La main cachée est toujours présente…peu importe le système…
      La main cachée prédatrice est fine tacticienne.
      Elle a toujours su mettre en face par des moyens financiers un système contraire entraînant de fait une réaction de défense nationaliste…
      Déviant par la force des choses l’action de défense à celle de prédatrice…
      Et salissant par les faits des nations entières vouées à la repentance éternelle.

      Tout est toujours affaire de l’esprit guidant le nationalisme.
      Celui-ci est mauvais quand il est prédateur…
      Et bon quand il protège au final le multiculturalisme.

      C’est ce que j’appelle le paradoxe Berurier Noir…

      • Non, parce que le nationalisme est toujours compris comme une fonction de l’étatisme des plus extrêmes, c’est à dire un repli communautariste qui se nourrit d’antagonisme et refuse la complémentarité salvatrice.
        Le nationalisme est l’antinomie absolue de ce que nous présentons dans notre « Manifeste pour la société des sociétés ». Le nationalisme est le paroxysme du crétinisme politique aliéné.
        La société des sociétés est un « non-système » qui revient aux sources de la racine profonde humaine et peut parvenir à l’Un en embrassant la complémentarité et non l’antagonisme des parties.

        • C’est toujours un problème d’esprit qui véhicule un outils.

          Les opposants à l’anarchisme n’ont ils pas des arguments pouvant salir son esprit par des faits de personnes s’en réclamant…?

      • NON, NON et NON…la solution étatique, nationaliste est une réponse pyramidale et donc mortifère. Tu fais des ronds dans l’eau, en revenant toujours à la solution étatique…et à la fin mondialiste… T’as pris des cours chez BHL ? Attali ?

        Le hasard est un mot d’origine perse, qui étymologiquement signifie : prévu, organisé ! donc tout le contraire de la définition donnée en occident, et après on nous sert l’Orient compliqué !

        La Shoa a été organisée par les Khazars pour supprimer les vrais Juifs (ceux de religion et non pas les sionistes).

        Et quant au mythe des 6 millions, même Arno Klasfeld en a fait un décompte de 700 000 au max !

        Pour revenir à nos moutons, nous devons être unitaire avec le grand tout c’est à dire l’Univers.

        Le reste, ce sont des contes pour adultes, pour nous maintenir en esclavage, que ce soit le capitalisme, le marxisme, la « main invisible », l’argent et toute la panoplie du parfait zombie soumis.

  2. anarchiste jusqu'au bout Says:

    Hors de question d’un gouvernement mondial. On ne veut pas de gouvernement mondial, ni d’Etat mondial.

    Une élite reste une élite qu’elle soit issue de la bourgeoisie ou d’ailleurs, on en veut pas. Une élite se reposera toujours sur la monnaie dont le but est l’expropriation des terres.

    maudit sera l’homme qui se confie dans l’homme.

    Voter c’est abdiquer son pouvoir. Voter pour un maitre qu’il soit capita ou marx cela donne la même chose.

    Tous les Etats veulent des fliques pour réprimer la populace qui n’est pas d’accord avec eux. Les uns le font pour sauver leur capitalisme, d’autres pour sauver leurs marxisme, mais cela en revient au même.

    Aucune société pyramidale, c’est à dire aucun gouvernement mondial ne peut être démocratique.

    Comme disait ce brave Colluche: Ceux d’en haut de la pyramide ne veulent pas flairer la merde d’en bas

    Daniel Balavoine: « J’emmerde tous les gouvernements et tous les pouvoirs ainsi que tous les philosophes qui parlent au nom de l’humanité (il a cité Karl Marx parmi ces philosophes) Donc Daniel Balavoine a dit qu’il emmerdait Karl Marx, Kant, etc…

    • On est bien d’accord là-dessus…

    • et comme par hasard ces deux rebelles sont morts dans des circonstances jamais vraiment éclaircies…
      10% de Coluche et de Balavoine et on met en marche la société des sociétés… 😉

    • L’esprit de Michel n’a t’il pas été récupéré ?
      Le système a bien compris l’ intérêt qu’il avait en exploitant L’endormissement par les estomacs.

      • Oui, mais cela le système le savait déjà, par exemple avec l’Empire Romain : panem et circences !

        Michel était altruiste, le système est pourri jusqu’à la moëlle, regarde ce qu’ils ont inventé avec le RMI devenu RSA, ils jettent des miettes à ceux qui se retrouvent sur le bord de la route, en leur demandant de tout justifier, entrant par effraction juridique dans la vie privée, et faisant en sorte que les personnes se pensent seules responsables de la situation dans laquelle elles sont, alors que le résultat est multi-factoriels, avec une grosse majorité de tord du côté du système…

        Et depuis, au moins 1981, lors de l’élection de Mittérand, le système utilise les neuro-sciences pour nous hypnotiser et donc nous faire faire ce qu’ils veulent comme des robots…. le début du transhumanisme cher à ces non humains.

  3. Et c’est pas utopiste de croire que les religions vont finir dans les poubelles de l’histoire…?

    La chrétienté oui…

    Taux de dépistage des nouveau-nés pour la drépanocytose

    En 2025, la moitié des naissances en France ne seront pas d’origine européenne mais africaine !

    Des projections qui reflètent la submersion démographique de la France.

    Les travaux statistiques de Bruno Gabriel présentent, à l’onglet « Dépistage de la drépanocytose » un tableau de « l’évolution du taux de dépistage pour les 4 régions les plus peuplées et la France métropolitaine + projection linéaire sur 12 ans » réalisé sur la base des données de l’APDPHE.

    Ce tableau confirme et aggrave les projections de FdeSouche. En 2026, 50% des nouveau-nés de métropole devraient être dépistés du fait d’une ascendance africaine. Si l’on en croit le graphique, le ratio sera de 90% en Ile-de-France. Dans 30 ans, Paris aura complètement échappé à la France.

    Aujourd’hui près de 20% de la population française est constituée d’immigrés, naturalisés ou non, et de descendants directs d’immigrés, sans tenir compte des 3e et 4e générations. Ceux-ci substituent leurs naissances d’une manière croissante et accélérée (50% dans 20 ans) à une natalité autochtone dont la perdition a été programmée et organisée depuis plus de 50 ans. Ces naissances se joignent au déferlement actuel à nos frontières pour constituer une invasion, comme l’a dit V. Giscard-d’Estaing qui y a beaucoup participé.

    Le déferlement humain que nous vivons, issu de cultures africaines et de religions ennemies depuis toujours, est relayé par une vitalité démographique que nos classes dirigeantes encouragent et financent avec notre argent. Il détruira à terme cette civilisation comme les islamistes détruisent les témoignages de la civilisation mésopotamienne. A ce titre la volonté des classes politiques européennes et plus particulièrement française de favoriser cette destruction constitue un crime contre l’Humanité.

    « …Malika Sorel-Sutter, quant à elle, souligne la haine violente que ressent une partie significative des 3e et 4e générations d’immigrés africains et maghrébins pour notre pays et son refus de notre civilisation… »

    https://www.polemia.com/en-2025-la-moitie-des-naissances-en-france-ne-seront-pas-dorigine-europeenne/

    • l’occident paie la facture de ses turpitudes et ignominies historiques… Grand temps de foutre tout ce système obsolète et criminel par dessus-bord et de mettre en place les associations volontaires qui feront table-rase de tout ça.

      • Tu omets le fait que tu représentes aussi la chrétienté…
        L’athéisme n’est pas une réponse à l’islam.
        La seule solution pour survivre est d’embrasser la musulmanie…
        Et de bouffer du coran…
        Le livre de vérité absolu.

        La où ILS sont machiavéliques est dans le fait que l’islamisation de l’Europe aura pour conséquence de chasser les juifs vers Israël…
        Accomplissant le plan Yinon par le besoin de place…
        Et accentuant encore plus la souffrance des palestiniens…

        En synthétisant…
        C’est l’islamisme qui va finir de les achever.

        • On ne représente en rien la chrétienté, il n’y a pas de « réponse » à donner à l’islam puisque le pb est à 100% occidental, qui utilise les fondus du coran comme les fondus du missel et de la torah etc ?.. L’extrémisme religieux existe mais il est infime et normalement cantonné sans grande audience, il ne prend d’ampleur qu’aux mains de l’oligarchie qui s’en sert pour maintenir son hégémonie par la discorde, quelle que soit la religion utilisée à cet effet.
          Mets à bas le système remplace le par la société des sociétés où chacun voit les grands bénéfices de la complémentarité et tu participes à l’établissement de la Raison sur terre.
          « L’islamisme » est aussi un « isme » manipulé, c’est une gigantesque manipulation, une de plus.
          D’un des plus grands philosophes que l’Europe ait produit:
          « Si l’islam déteste le christianisme, il a mille fois raisons de le faire: au moins l’islam assume qu’il a affaire à des hommes. Le christianisme a détruit tout le produit de l’ancienne civilisation et il a aussi détruit pour nous toute la moisson de la civilisation musulmane. La merveilleuse culture des Maures en Espagne, qui était fondamentalement bien plus proche de nous et titillait bien plus nos sens et nos goûts que Rome et la Grèce, cette civilisation fut piétinée […] Plus tard, les croisés firent la guerre contre quelque chose devant laquelle il aurait été plus approprié pour eux de ramper dans la poussière, une civilisation à côté de laquelle notre XIXème siècle occidental semble sénile et pathétique ; mais ce qu’ils voulaient bien entendu, c’était le butin: l’Orient était très riche… Mettons de côté nos préjudices ! Les croisades ne furent qu’une haute forme de pillage, rien de plus ! La noblesse allemande, qui est fondamentalement une noblesse viking, y était tout à fait dans son élément: l’église ne savait que trop bien comment gagner la noblesse allemande. Le noble allemand, toujours le « garde suisse » de l’église, toujours au service des bas instincts de l’église, mais bien payé… »
          ~ Friedrich Nietzsche, « L’antechrist », 1895 ~
          Un bon le Nietzsche, tout le monde en prend plein la gueule et à juste titre !… 😉 😀

          • Libre à toi de vouloir développer ta société des sociétés idéale en t’appuyant sur la nécessaire et légitime destruction du peuple dont tu es issu.
            L’islamisation s’accompagne d’une baisse de culture générale et de quotient intellectuel…les réformes incessantes de l’éducaction nationale n’y sont pas étrangères…c’est un tout.
            Et ce n’est pas l’immmigration massive qui va régler le problème mais au contraire l’accentuer.
            Votre système s’adresse à des gens éduqués et qui doivent être capables de cerner et répondre à des problèmes complexes.
            Donc fort quotidien intellectuel…vous en êtes…le groupe 71 un bon exemple.

            Parallèlement l’islam se développe avec cette frange de la population.
            L’islam a besoin de docteur en islamisme et d’une population pas trop éduquée…et de plus l’islam interdit de s’éduquer en dehors de lui…vu qu’il est la vérité révélée.
            L’islam est une religion et un système social…la charia.
            Ce système social sera toujours le meilleur par rapport au votre.
            Car il s’appuie sur un livre religieux.
            Et l’oumma est intimement convaincue que c’est le meilleur système pour l’homme.

            Vous serez cuit comme les autres.
            Les livres de Nietzsche seront brûlés au même titre que la bible…
            Car si Nietzsche est dangereux pour la chrétienté alors il pourrait l’être pour l’islam.

            • les religieux sont comme des drogués ou des alcooliques, ce n’est pas la cure de désintox qui les guérira, bien que certains en sortent grâce à elle, mais combien replongent ?… Ce qui éradiquera drogue, alcool et religion, c’est de régler le problème à la racine en changeant la société et les relations internes pour resituer l’humain dans le grand tout universel, sans antagonisme, dans l’harmonie.
              La société des sociétés est l’antidote contre le chaos ambiant, elle ne s’adresse aucunement à une « élite intellectuelle » comme tu le dis à demi-mot, mais à la masse du commun qui agira adéquatement une fois le processus enclenché, c’est en nous, profondément ancré et suivant le principe de la conservation intégrale du passé comme le montrait Bergson, la résurgence primordiale de l’humanité reprendra ses droits et balaiera l’anti-naturel systémique qui nous paralyse depuis environ 5000 ans.
              Ce sera comme sortir d’un long coma, car la nuit étatique est ce long coma, pour reprendre goût à la vraie vie…
              Les religions seront pleinement vues comme les supercheries qu’elles ont toujours été et les volutes narcotiques se dissiperont… à tout jamais… 😉

          • « le pb est à 100% occidental, qui utilise les fondus du coran »
            Je ne peux pas lire ça sans réagir. S’il y a des fondus du coran c’est AUSSI parce qu’il y a DANS le coran (comme ds le missel et la torah of course) de quoi amener à ce qu’il y ait des fondus. Indéniable. C’est une religion doublée d’un projet politique qui n’a pas eu besoin des « occidentaux » pour exister. Que des services « occidentaux » (que je conspue autant que vous, tout « occidental » que je sois) l’aient exploité à leurs profit, c’est indéniable aussi mais c’est un fait supplémentaire. Votre chiffre de 100% (récurrent aux yeux du lecteur assidu que je suis) me semble donc incorrect. Comme souvent dans la blogosphère, votre combat anti-américano-christo-sioniste vous aurait rendu pro-poutinien, pro-iranien, pro-hezbollah, et au fond antiblanc, antichrétien etc… et pro-musulman?? Dans la blogosphère je ne réagis plus à tout ça, à ce choix finalement très binaire. Si j’y réagis encore (une dernière fois?) ici, c’est parce que je m’attends à davantage d’objectivité de la part d’un blog anarchiste qui a écrit ceci: https://resistance71.files.wordpress.com/2017/10/manifeste-de-la-societe-des-societes.pdf
            Salamalekum 😉

            • tous les livres religieux sont interprétables et mènent certaines personnes à des extrémismes, mais comment se fait-il que la vaste majorité des musulmans en l’occurence, de par le monde, sont de braves gens qui ne demandent qu’une seule chose; vivre normalement et tranquillement comme tout à chacun.
              Si les religieux de tout poil étaient intoxiqués par des livres de haine on serait littéralement envahis de frapadingues des missels, coran et autres balivernes du style. Ce n’est pas le cas. Le peu de ces guignols qui existent sont instrumentalisés à des fins très spécifiques et pour le profit de toujours la même clique oligarchique.
              Ce raisonnement vaut aussi pour la soi-disant « nature humaine belliqueuse », la foutaise habituelle, si l’humain était un va t’en guerre permanent, pourquoi l’oligarchie passerait-elle son temps et ses moyens à persuader les gens de faire la guerre. On se jetterait les uns sur les autres avec grand plaisir puisque c’est « dans notre nature profonde » soi-disant.
              Tu te laisses aveugler par ton quotidien, on ne dit pas quel n’y a pas de pb, on dit que ces pbs sont induits et que l’occident oui, à 100% en est responsable par ses actions et attitudes d’hier mais aussi d’aujourd’hui puisque tous les votards continuent encore et toujours d’élire des margoulins psychopathes dont la fonction est de diviser, d’attiser et de remettre des bidons d’huile sur le feu en permanence.
              Le système qui régit la société est à jeter sans rémission aux poubelles de l’histoire et pour que la société des sociétés puissent voir le jour, il faut radicalement changer d’attitude et cela commence avec l’action contre les véritables responsables du marasme ambiant.
              Ton pb semble être la dissonance cognitive, ce qui t’empêche de « lâcher-prise », tu vois certaines choses et acceptent certains raisonnements jusqu’au point qui t’empêche de critiquer ta propre culture parce que quelque part tu refuses de croire que l’histoire de notre culture n’est qu’histoire de pillage, de génocide, de conquêtes, d’oppression, de colonialisme, d’asservissement, toutes ces choses qui nous donnent un bilan totalement négatif dans le monde.
              Notre mission est de faire toucher du doigt au plus de gens possible le principe de complémentarité pour qu’enfin nous puissions balayer l’antagonisme qui nous fait tourner en rond dans le cercle vicieux de la futilité et de l’obsolescence. Cela ne passe pas par le communautarisme et le replis culturel, c’est sûr…
              Lâche-prise de l’antagonisme, c’est le seul moyen d’en sortir…
              fraternellement

            • Bon, c’est à mon tour pour la tirade? 😀
              Est-ce que tu me crois vraiment incapable de critiquer ma propre culture? Seriously? Je ne sais pas vraiment qui tu es ni à laquelle des initiales qui ont signé le Manifeste je m’adresse mais ça me semble réciproque: ta réponse devrait s’adresser à un militant de fdesouche, pas à « Un passant ». Je n’ai pas du tout le parcours d’un patriote ou d’un pro-occidentaliste. Je demande juste un peu plus d’objectivité. Tu n’en démords pas avec les 100% de culpabilité attribués à l’occident. C’est ton droit et je n’ai jamais dit que le chiffre devait être ramené à peau de balle. Je le trouve exagéré, il peut même être dangereux de désigner un seul coupable aux maux dont souffre l’espèce humaine.
              Je ne suis pas aveuglé par mon quotidien, enfin pas plus que toi: je le vis, le quotidien. Si ça m’est encore permis. Le quotidien, c’est que la ville « occidentale » où je vis a bien changé ces 30 dernières années. En bien? Tu parles! Je suis balayé d’ici. Il n’y aurait que « de braves gens qui ne demandent qu’une seule chose; vivre normalement et tranquillement comme tout à chacun. » ?? De quel îlot de tranquillité loin de « mon » quotidien m’écris-tu? C’est une lutte (pas si) lente mais sûre pour le territoire et ils sont en train de la gagner, soutenus par « mon » oligarchie occidentale que je maudis comme un pauvre bidochon derrière son clavier – c’est bien tout ce qu’ils nous laissent encore. Si j’ose seulement en faire le constat, je suis taxé dans la seconde d’islamophobisme. On se demande vraiment qui est aveuglé?
              Les Mohawks dans leurs billets très justement relayés ici écrivent souvent « L’homme blanc ». Je tiens à signaler que je suis blanc mais je ne suis pas « l’homme blanc ». Je ne suis qu’un pauvre prolo tout autant exploité et berné que les Natifs par les salopards qui tiennent ce monde à coup de fric. Mais ces salopards font des alliances. Et, au fond, pour rire un peu: je suis moi aussi un natif, oh pardon, dans mon pauvre cas je ne suis qu’un souchien.
              Aucune race ou ethnie n’a le monopole de la brutalité, de la duplicité, de l’avidité, de la sournoiserie. Tu écris aussi « les occidentaux paient pour leurs forfaitures etc ». C’est vrai mais attention à ne pas sombrer dans l’esprit de vengeance.
              amicalement

            • On ne fait que des constats socio-historiques. Attention de ne pas faire d’amalgame entre la fine équipe de dégénérés des « quartiers des villes » qui sont « musulmans » entre deux rails de coke, l’achat (ou le vol) de vêtements de sport de marque et la refourgue de la came habituelle et le bon père de famille musulman de par chez nous ou ailleurs, en Egypte, en Iran ou en Indonésie, qui n’aspirent qu’à continuer sa vie (de prolo comme nous tous) le plus tranquillement du monde et ils sont des millions dans ce cas, qui n’ont absolument aucune velléité de quitter leur culture pour venir « chez nous ». Et si par malheur pour lui cela arrive, c’est sans aucun doute par ce que l’occident a provoqué une guerre par chez lui, détruit son environnement d’une manière ou d’une autre et l’a forcé à fuir pour survivre. Dans ce cas de figure devenu si classique, l’occident encore responsable à 100%, allez 99% si ça te convient mieux, on te lâche un discount, t’es un bon client… 😉
              A te lire toi et Para, les hordes sarrasines sont aux portes du château-fort… Si ça en prend le chemin, une fois de plus on le répète: 100%, pardon 99%, de la faute de l’occident, cela fait partie du plan du N.O.M du reste: ordo ab chao, telle est la devise…
              En faisant porter le chapeau à qui de droit à savoir l’empire anglo-américain-christo-sioniste, tu (on) se fais taxer de quoi ? 😉
              On avait écrit ceci en mai 2013: « Nous sommes tous des colonisés ! » cela rejoins aussi ce que tu dis et c’est toujours on ne peut plus d’actualité, bien malheureusement.
              La société des sociétés balaiera tout ça. Patience est mère de toutes les vertus nous dit le bon sens populaire… 😉
              fraternellement

            • 99% au lieu de 100? Vous êtes durs en affaires « par chez vous » 😉
              Le problème c’est pas tant les racailles qui vendent la drogue etc. Le big problème c les FM (pas les franmaques hein, les autres) et les wahab et tout ça qui sont rentrés ds la tête de pas mal qui sont « par chez nous ». Tu vas me dire qu’ils sont financés par les americano-anglo-sionistes, bien probable, mais en attendant, « par chez nous », ça craint… autant pour les patriotes que pour un libertaire athée, d’ailleurs 😉
              A+…

            • Le nouveau testament n’est manipulable que par l’ancien.
              Sans l’ancien…l’histoire aurait été tout autre…
              Le paradoxe est que sans l’ancien il n’y aurait pas eu de nouveau.
              La solution ne passe que par le Christ.
              Car par la nouvelle alliance et notre baptême en lui nous devenons également des enfants d’israel…

              D’où la lutte à mort contre lui.
              Vous prenez part à ce combat.

              Il n’y a aucunes solutions en dehors de lui…

            • Et dans vos 100%…
              Vous integrez également la lutte anarchiste européenne.

            • Je suis d’accord avec @Passant, la responsabilité des blancs occidentaux ne peut être à 100 %, c’est bien trop binaire ou dual au choix !

              Les responsabilités quelques soient les sujets sont toujours partagées, et la plupart du temps multi-factorielles.

              Quant au QI cité par @8Parabellum8 est un étalonnage qui ne correspond pas vraiment à l’intelligence mais plutôt à la logique de boole !

              A mon sens, le vrai QI est celui connu en Asie sous le nom de QI Cong ou ou Chi Kong ou le Ki selon la langue chinois, japonais… qui correspond à l’Energie vitale ! Celle que l’on peut ressentir dans tous les éléments de son corps lorsqu’on se détache de la technologie avec ses ondes tueuses, et de la société de consommation… donc une vie simple, sobre et en osmose avec la Nature !

            • Là Roseau…
              T’es excellent.

    • 100 % d’accord avec toi.

      C’est le plan, construit avec les religions dites du Livre pour provoquer une extinction de masse, de la race blanche.

      Quant au déferlement actuel, il a été acté par la résolution de l’ONU du 18 avril 1982…

      Lorsque le système veut nous endormir efficacement, il agit toujours en 2 temps : 1 loi locale ou une résolution de l’ONU avec mise en place décalée dans le temps ; ca permet d’obtenir la soumission librement consentie très facilement.

      Notre chance actuellement, c’est de pouvoir communiquer rapidement avec internet, et donc d’avoir beaucoup d’informations facilement (en faisant le tri entre le bon grain et l’ivraie).

  4. P’tite musique du week-end…

    « Au fond de moi la sentinelle… »

  5. « A l’abris de l’enfer et du bon Dieu… »

    Est ce que la fièvre est un délit d’opinion..?

  6. @ Para = La grande, très grande différente entre « Si vis pacem, para bellum » et « qui veut la paix, prépare la paix » saute aux yeux non ?

    Tu dis, l’athéisme n’est pas une réponse à l’Islam, et sur ce point, il est intéressant de relire le point de vue de Moriel par exemple ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/02/pdfmorielsortiederoute022017.pdf

    Qui avance, ici que l’athéisme est une réponse à l’Islam ? Tu t’es gentiment moqué de moi, l’autre jour, alors que je rappelais une citation de Mohamed Ali (que je n’affectionne pas particulièrement d’ailleurs, je le reprécise) qui faisait la différence entre spiritualité et religion. Pour ma part, je pense que ce nouveau paradigme, cette société des sociétés devra être sans dieux ni maitres et sans État. Pour autant, que chacun croit en ce qu’il veut, même aux Ptérodactyles si ça lui chante, mais en son for intérieur, et sans en faire une Loi d’Airain sur une Pierre taguée…

    • Ce système avance sur la doctrine suivante…

      « Si vis bellum para pacem »

      L’islam ne laissera personne croire même au ptérodactyles…

      • comme toutes les religions monothéistes, toutes fondées sur la base du dieu vengeur et sanguinaire.
        quand on pense que le monde fonctionne toujours au XXIème siècle sur la base d’une escroquerie et de ses balivernes mythologiques et que cette entité mythologique appelée « dieu » est responsable, dans le temps, de la mort violente de centaines de millions de personnes, sur la base d’un antagonisme des mythologies.
        Effarant !…

        • Oui, sans compter la Diplomatie UK qui a créé de toute pièce le wahabbisme fin du 17 ème…

          Il fallait rajouter de l’horreur et de la monstruosité à ce qui existait déjà.

          Les religions sont un moyen pour les Etats de diviser très facilement les populations, au nom de mon Dieu est meilleur que le tiens, tout ça sur de l’irrationnel pur et sur la peur de l’après : demain, dans un mois ou la mort !

          Et, en plus, ca donne l’impression que c’est la plèbe qui fait et provoque cela, alors que c’est l’Etat qui tire les ficelles de façon machiavélique.

      • Ce système peut bien avancer sur cette doctrine, cela démontre bien qu’il n’y a pas de solution en son sein… Et qu’il n’y en a jamais eu, et qu’il n’y en aura jamais… dixit R71 !
        😉

  7. Ne peut-on dire que la chute du peuple amérindien est dû à leur manque d’organisation?
    Sans parler des rivalités historiques entre certaines tribus et qui se sont servis des colonisateurs par des alliances de circonstances pour atteindre leurs rivaux.

    La finalité est connue.

    Ils n’existent quasiment plus et les cowboys étaient gentils et leurs ancêtres « chasseurs cueilleurs » étaient des sauvages…
    Le cinéma hollywoodien casher s’est chargé de la propagande.

    La société des sociétés amérindiennes est la raison de sa chute.
    N’auraient ils pas été plus fort dans une structure étatique pyramidale…
    Qui permet d’avoir en centralisant les informations les capacités à répondre aux menaces ?

    Un conseil des sages amérindiens n’aurait-il pas pu être au sommet de cette pyramide ?

    La société des sociétés n’est viable qu’en l’absence de menace prédatrice.
    Les amérindiens sont l’exemple ultime.

    Le problème est la menace prédatrice qui avance sur un système économique.
    La menace est la finance sioniste ashkénaze.
    Cette menace là ne disparaîtra pas d’elle-même.

    C’est la raison pour laquelle il n’y a encore jamais eu de contacts avec les extraterrestres…
    Les ashkénazes réussiraient en moins de 10 ans à les exproprier de leurs soucoupes volantes…et à leur faire payer des intérêts et des taxes sur l’espace aérien terrestre et du cosmos…

    En fait les banquiers internationaux ashkénazes sont utiles…
    Ils nous protègent des extra-terrestres…

    Ils méritent de gouverner le monde… 🙂

    • on prend cette tirade à quel degré ?… 😉

    • Pour les Amérindiens: il y a eu trois civilisations organisées sous forme pyramidale, ils ont du reste laissé des bâtiments pyramidaux sur place: les Aztèques, les Incas et les Mayas. Leur structure hiérarchique proto-étatique ne les a pas empêché de tomber.
      Dans notre Manifeste, nous parlons des Amérindiens et des sociétés primordiales pour dire que si elles étaient indivisées ce qui leur permettait d’être non pyramidale et contre l’État dans une relation au pouvoir égalitaire, elles n’en étaient pas moins viciées par le maintien de l’antagonisme avec l’autre permettant de garantir leur unité. C’est de cet antagonisme que nous parlons quand nous disons de lâcher-prise pour embrasser la complémentarité qui permettrait l’union finale dans le grand tout sociétal. C’est une question de maturité politique, d’évolution sociale.
      On y vient, on y vient… 😉

      • Les cultures dont tu parles ne sont-elles pas tombées pour des raisons environnementales indépendantes de la volonté humaine ?

        • Indépendante, peut-être pas…

          Ces sociétés utilisant les grands mégalithes savaient qu’elles modifiaient leur environnement énergétique, et par conséquent l’impact sur la faune et la flore.

          On peut constater actuellement près des alignements de dolmens en Bretagne, que les cultures poussent différemment selon qu’elles sont proches de ces alignements ou non.

          Je ne peux croire que des civilisations capables de construire de telles infrastructures n’aient pas eu ces connaissances quand aux modifications possibles de « climat local » .

        • Pour les Mayas, 3000 ans environ entre -1800 et 900, toujours dans l’époque pré-colombienne donc ceci dit leurs descendants qui existent toujours aujourd’hui dans le sud du Mexique n’ont pas échappé au joug colonial ; certains se sont émancipés au Chiapas depuis 1994 😉
          Pour les autres (Aztèques et Incas) si les conquistadores espagnols sont des aléas environnementaux alors oui on peut le voir comme ça… 😉

  8. Je te félicite…
    Tu dis quelque chose d’essentiel…

    « …elles n’en étaient pas moins viciées par le maintien de l’antagonisme avec l’autre permettant de garantir leur unité… »

    Chiites…sunnites…
    Les uns sont les martyrs de l’autre pour la propagation de l’islam.

    Rouhollah Moussavi Khomeini n’a pas été installé par hasard…

    • Tout est affaire de pivots et de leviers.

    • dans la dimension étatique moderne, plus rien n’est un hasard depuis belle lurette…

      • Si, Si… c’est bien le hasard au sens éthymologique perse…

        Prévu, organisé !

        Tout notre vocabulaire a été volontairement caviardé, afin qu’on ne puisse pas se comprendre.

        C’est ahurissant lorsqu’on voit comme les mots ont pû être repris avec des significations différentes d’un lieu à un autre, ou d’une époque à une autre sur une zone géographique donnée…

        Allez, un petit dernier, Noé dans l’ancien français, signifie nager !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.