Résistance politique: « L’anarchisme africain, l’histoire d’un mouvement » (version PDF)

 

Résistance 71

 

16 avril 2018

 

En juin 2015, nous avons publié en quatre parties la traduction de très larges extraits du livre de Sam Mbah et I.E. Igariwey, deux avocats et activistes politiques nigérians « L’anarchisme africain, histoire d’un mouvement », éditions See Sharp Press, 1997. L’ouvrage couvre un bref historique de l’anarchie et surtout quels furent les précédents anarchistes ou assimilés car n’étant pas revendiqués, dans la société traditionnelle africaine.

Le livre se conclut ainsi:
« La pertinence de l’anarchie dans la société humaine n’a nulle part ailleurs été plus évidente qu’en Afrique… Un développement à long terme en Afrique n’est possible que s’il s’opère une cassure radicale avec à la fois le capitalisme et le système étatique, qui sont les instruments principaux du coup d’arrêt de notre développement et de notre stagnation. La société anarchiste est la porte de sortie de l’Afrique. »

Jo de JBL1960 nous en fait un superbe PDF que nous vous livrons ici sans plus tarder, non sans vous avoir fait part d’un de nos échanges au sujet du texte impliqué où nous disions ceci à Jo:
Il est important que les gens puissent faire des connexions entre les différentes cultures et qu’ils comprennent que ce que nous disons est en fait universel, elle est là la véritable « nature humaine », il faut essayer de remettre cela au goût du jour tout en maintenant le message du lâcher-prise avec l’antagonisme, le succès harmonieux ne peut venir que de la complémentarité reconnue et mise en pratique. C’est ce qu’il manquait aux sociétés primordiales qui avait une unité endogène mais maintenant un antagonisme exogène, ciment de leur unité interne… Il faut transcender la relation antagoniste. Un des moyens est de faire comprendre qu’il y a une universalité de l’organisation humaine qui demande néanmoins un effort collectif de tolérance pour parvenir à la complémentarité achevée =

Nous pensons que cette étude inédite de Mbah et Igariwey illustre bien ce propos de la complémentarité.

L’anarchisme-africain-histoire-dun-mouvement-par-sam-mbah-et-ie-igariwey (version PDF)

 

Lectures complémentaires:

Manifeste pour la societe des societes

Notre page PDF: 53 lectures à télécharger gratuitement !

 

10 Réponses to “Résistance politique: « L’anarchisme africain, l’histoire d’un mouvement » (version PDF)”

  1. […] traduit de l’anglais par Résistance 71, en juin 2015, en quatre parties, du livre “African Anarchism, the History of a Movement”, […]

  2. Comme il est précisé en page 6 de ce PDF : L’instrument de cette petite élite, l’État, est simultanément la violence organisée de la classe dominante et propriétaire et le système de sa volonté exécutrice. Comme le dit plus avant le groupe Dielo Trouda : “L’État et l’autorité retirent l’initiative des masses, tuent l’esprit créatif et de la libre activité et cultive en elles la psychologie servile de la soumission.”

    Retrouvons cet esprit créatif et soyons les petits détonateurs supplémentaires afin d’impulser la poussée primordiale, vaincre l’inertie de départ et enclencher ce nouveau paradigme en lien avec les peuples autochtones de tous les continents, nous les occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur Terre…

    https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/04/16/lanarchisme-africain-histoire-dun-mouvement-par-sam-mbah-et-i-e-igariwey-version-pdf-gratuite/

    PDF N° 56 dans mon blog, j’espère que ce texte puissant, lumineux, et dense tout à la fois, contribuera à faire de 2018 l’année zéro d’une prise de conscience politique collective, et c’est dans cette idée que j’ai mis à jour ma page PDF avec ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdf-de-jbl1960/

    Jo

    • C’est l’idée oui.

      « Là où il n’y a aucun esprit et aucune compulsion interne il y a forcément une force externe, une régimentation, un État.
      Là où il y a un esprit [Geist], il y a société. La forme dénuée d’esprit engendre l’État. L’État est le remplaçant de l’esprit. »
      ~ Gustav Landauer ~

      • Absolument oui…
        Et pour ne pas remplacer un antagonisme par un autre, mais, et de manière inédite, le remplacer par notre complémentarité.
        Soyons créatif avant tout !
        Jo

  3. https://reseauinternational.net/apres-le-moyen-orient-la-corne-dafrique-sentinelle-de-la-nouvelle-logique-de-puissance-geopolitique/

    En lisant cet article, il m’a fait penser aux quelques articles dans lesquels on dénonce la prédation par la Chine des terres ancestrales, en Équateur, mais surtout dans la disparition des enfants voire des familles entières autochtones.

    Cela m’a permise de faire une mise à jour de ce billet ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/05/19/maj-17-04-18-%e2%96%ba-personnes-disparues-fausses-enquetes-et-la-china-connection-par-kevin-annett/

    Et pour ceux, de plus en plus nombreux, qui pensent que l’intégration Eurasiatique est la meilleure solution pour contrer le N.O.M. 100% Zunien, voire la seule solution pour s’en sortir.

  4. non au centrale Says:

    l’anarchisme africain prouve que l’Etat est une création coloniale par essence. En effet, ce sont les colonies européennes qui ont créé les Etats Africains. Et le but de la création des Etats africains est l’exploitation des ressources au dépend de ses habitants.

    Donc l’Etat n’a qu’un objectif exploiter les ressources et détruire les habitants pour réserver les ressources à uniquement 20% de l’humanité, les fameux 500 millions des pierres Georgestone.

    Voilà pourquoi la seule solution est l’anarchie à travers tout le globe. Destruction des Etats et de tout système centralisé.

    • oui mais la destruction doit venir d’un changement radical d’attitude, celui-ci ne peut pas venir d’une violence vengeresse qui ne ferait qu’amener un autre sytème semblable à terme. La révolution sociale est une compréhension de la nécessité de la diversité complémentaire qui fait lâcher-prise et sortir du cercle vicieux de l’antagonisme et rend toute division et donc toute autorité impossible.
      C’est ainsi que nous entrerons dans la société des sociétés.

  5. […] le tout dernier PDF POLITIQUE {N° 56} que j’ai réalisé à la demande de R71 sur L’anarchisme africain, l’histoire d’un mouvement – Par Sam Mbah et I.E. […]

  6. […] histoire d’un mouvement par Sam Mbah et I.E. Igariwey – Extraits traduit de l’anglais par Résistance 71, en juin 2015, en quatre parties, du livre “African Anarchism, the History of a Movement”, […]

  7. […] histoire d’un mouvement par Sam Mbah et I.E. Igariwey – Extraits traduit de l’anglais par Résistance 71, en juin 2015, en quatre parties, du livre “African Anarchism, the History of a […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.