Illusion démocratique: De l’abstention à l’abstention politique ou du ras le bol au renouveau de conscience

“L’urne est le cercueil de vos illusions.”

“Voter, c’est abdiquer.”

~ Vieux slogans anarchistes ~

 

“Si voter changeait quoi que ce soit, ce serait interdit depuis longtemps.”

~ Emma Goldman ~

 

Il n’y a pas, n’y a jamais eu et n’y aura jamais de solutions dans le système. Voter, c’est se soumettre au consensus du statu quo oligarchique et n’est que pisser dans un violon.

~ Résistance 71 ~

 

 

De l’abstention à l’abstention politique

 

Résistance 71

 

19 avril 2017

 

Une fois de plus, le peuple français est appelé le week-end prochain à participer à la grande messe de la pseudo-démocratie: l’élection présidentielle, puis un peu plus tard à sa petite messe, celle des “législatives”. Auparavant tous les 7 ans, depuis peu tous les 5 ans, les sujets contribuables-électeurs sont invités à venir déposer un papelard portant le nom d’un clown, dans la boîte à suggestions pour esclaves. Comme pour toute boîte à suggestions qui se respecte, personne ne lit jamais les messages introduits, la hiérarchie s’en contre-fout, la manip’ ne servant qu’à donner L’ILLUSION que les gens ont le choix ou leur mot à dire sur le processus politique contrôlé par les intérêts particuliers idoines servant l’oligarchie politico-financière en place.

Pratiquement plus personne de nos jours ne croient sérieusement que voter serve à quoi que ce soit, en tout cas, certainement pas à changer quoi que ce soit en mieux, dans ce système au bout du rouleau. Simplement, le système, dans sa pourriture ultime, avant sa chute, parvient encore à persuader un nombre suffisant de personnes d’aller quand même voter “utile”, c’est à dire pour le moindre mal, pour le soi-disant moindre des fléaux proposés.

Le fait est qu’il n’y a pas de solution au sein du système, qu’il n’y en a jamais eu et qu’il n’y en aura jamais. Croire le contraire est au mieux naïf, au pire d’une imbécilité navrante. Quoi qu’il en soit, si depuis bien longtemps il fut dit que voter c’était se soumettre, voter c’était abdiquer, voter c’était se choisir un maître, ce qui est toujours vrai de nos jours, il s’est ajouté depuis, une caractéristique que nous nous devons mentionner ici: Voter c’est être complice ! Voter c’est être complice du mensonge perpétuel, de la perpétuation sans fin de l’illusion démocratique, des crimes et des turpitudes des larbins de l’oligarchie mis en place pour satisfaire les intérêts particuliers de leurs maîtres.

Néanmoins, il convient de constater que de grande messe en grande messe, de plus en plus de personnes comprennent et jettent l’éponge pour ce combat des petits sous-chefs, truqués à souhait, ce qui produit de grande-guignolade en grande-guignolade, toujours plus d’abstention. Ceci est bien… mais pas suffisant.

Imaginons un scenario assez idéal afin que l’abstention du dégoût puisse devenir directement une abstention politique efficace et positive:

Imaginons que le nouveau Bozo (ou la nouvelle Bécassine) soit élu(e) avec 30% de participation. Rêvons un peu…

Quelle légitimité cela a t’il ? Aux yeux de la loi: aucun lézard, le blaireau est élu avec 30, 20, 10, 5% de participation ? Aucun problème, c’est enterriné, car il n’y a rien dans le système qui dit que Bozo doit être élu avec tel pourcentage de participation minimum ou à défaut, l’élection serait caduque. Nous savons que ce constat fera bondir les veautards de base et leur fera immanquablement dire: “Donc, vous voyez bien que l’abstention ne sert à rien puisque l’élection tiendra quoi qu’il arrive, alors autant voter utile ou pour le troll qui vous sied le mieux…” Ce à quoi nous répondrions: “Que nenni, car ceci ne ferait qu’endorser le système, qui par un taux de participation au plus bas, se disqualifie politiquement de lui-même et il ne tient donc plus qu’à nous de lui tourner le dos à tout jamais…

Ainsi, un ou une gugusse élu(e) avec 30% de participation n’a absolument aucune légitimité politique, même si le système bien sûr s’empresserait de valider l’affaire. De là résulte que les 70% d’abstentionnistes ont parfaitement le droit, le devoir même, de dire en substance: “Ce ou cette guignol(ette) ne représente en rien la volonté de 70% des gens qui vous ont dit par leur abstention qu’ils n’en ont plus rien à cirer de vos loufoqueries et qu’ils refusent de continuer à jouer ce jeu inique et criminel. En conséquence, nous retirons illico notre consentement à votre illusion démocratique et nous nous organisons entre nous car nous refusons de reconnaître quelque légitimité à votre ineptie que ce soit… Bon vent !

Ceci représenterait la base de départ d’un élan politique nouveau qui verrait tomber comme un fruit trop mûr, sans armes, ni haine, ni violence, l’État, ses institutions et toutes les institutions politico-économiques de la société du spectacle marchand arrivé finalement au bout du bout du banc, la base d’une véritable révolution sociale.

Etienne de la Boétie nous l’avait déjà dit au XVIème siècle dans son “Traité de la servitude volontaire” où il disait déjà, il y a plus de 400 ans, de retirer notre consentement au système (monarchique à l’époque, aristocratique républicain aujourd’hui, c’est du kif…) et de le voir s’effondrer de lui-même et sur lui-même, faute de participants. Il est grand temps de comprendre et d’utiliser à notre profit, c’est à dire au profit de l’intérêt commun de toutes et tous, le fait que la clique oligarque a besoin de nous pour fonctionner, pour continuer à exercer sa coercition, son imposition de la division de la société entre dominants et dominés, chose la plus anti-naturelle qui soit, et que nous n’avons ABSOLUMENT pas besoin d’elle ni du système de contrôle qu’elle a mis en place pour fonctionner de manière libre et émancipée de toute contrainte.

De ce constat juste et implacable émergera une action politique organique qui fera qu’un très grand nombre de gens, de partout, s’associeront et organiseront la mise en place de la société des sociétés, société égalitaire, anti-autoritaire, où la violence du rapport fabriqué de dominant à dominé, de détenteur à sujet du pouvoir, sera une bonne fois pour toute éradiquée.

Mais tout ceci passe au préalable par le boycott du vote et des institutions, chose en voie de compréhension par le plus grand nombre.

En 1872, le congrès de l’Internationale anti-autoritaire réunit à St Imier dans le Jura déclarait:

“1- La destruction de tout pouvoir politique [d’état] est le devoir premier du prolétariat*.

2- Toute organisation d’un pouvoir politique soi-disant provisoire et révolutionnaire pour amener cette destruction ne peut être qu’une tromperie de plus et serait aussi dangereuse pour le prolétariat* que tous les gouvernements existant aujourd’hui.”

(*) prolétariat: segment de la société capitaliste constitué par tous ceux qui n’ont rien d’autre que leur force de travail à vendre pour subsister en milieu étatico-capitaliste.

Force est de constater que rien n’est toujours plus vrai de nos jours. Voter ne changera absolument rien, voter c’est maintenir le consensus du statu quo oligarchique. Refusons de coopérer plus avant avec ce système inique et criminel.

Boycott du vote, boycott des institutions pour une société qui s’émancipera elle-même par la volonté et l’action du commun de ses membres volontairement associés et se remettra finalement en quête du bonheur pour tous, chose qui a été particulièrement négligée ces quelques 250 dernières années.

Réflexion, union, action directe pour une société émancipée !

Boycott du vote… Boycott des institutions… Érigeons la société des sociétés !…

= = =

A lire notre dossier « Illusion démocratique »

Publicités

46 Réponses to “Illusion démocratique: De l’abstention à l’abstention politique ou du ras le bol au renouveau de conscience”

  1. Je crois que récemment, celui qui m’a le plus déçue est Chouard, qui après avoir si souvent expliqué, et fort bien, que voter ne changeait rien, ne servait à rien, mais que pour autant il n’avait jamais dit « qu’il ne fallait pas voter » et qu’il allait voter oui, bien sûr… Et pour FA ou JLM y savait pas encore… Mais apparemment certains supputent qu’il pourrait être maitre d’œuvre du FA…

    Votre constance comme vos explications sont, pour ma part, justes, claires et parfaitement réalisables, de suite… Alors c’est vrai, je suis partiale, j’ai le même cheminement de pensée, sans vous connaitre jamais, je me tiens à vos côtés, sur le chemin tangent, si cher à Zénon, et aux côtés de tous les Natifs de la Terre, et des près de 200 millions de personnes qui échappent toujours aujourd’hui aux diktats des États-Nations, dans cet endroit du monde appelé « Zomia » qui s’étend entre la Thaïlande, la Birmanie, le Vietnam, le Laos et la Chine…

    Comme quoi cette utopie, n’en est pas une, mais surtout, qu’elle est préférable au cauchemar que nous vivons tout éveillé, et qui ira crescendo, à n’en pas douter, la preuve par Duffy, qui n’a jamais été notre ami !

    C’est pourquoi, je m’associe à vous autant que je le peux pour tenter de faire la jonction entre ces pratiques et dépoussiérer notre mémoire ancestrale. Voir les problèmes n’est que la + petite partie de l’affaire, comment en sortir et mettre les solutions en application est ce qui me motive à l’extrême. Telle est votre démarche, à laquelle modestement, je contribue et cette démarche est et ne peut être qu’anti-étatiste, anti-autoritaire, égalitaire et communaliste (et non communautariste, qui est le piège dans lequel l’oligarchie veut faire tomber les peuples)…

    À vos côtés donc ; La fourmi, dotée de raison ; Jo
    de http://www.jbl1960blog.wordpress.com

    • toujours un plaisir de voir que la compréhension va son bonhomme de chemin, contre vents et marées… toujours… 😉
      Anarchie vaincra !… à terme…

      • Servus !
        Pourtant la houle est forte !
        Et ça tangue pas mal…

      • Tenez, en relayant votre analyse, j’y rajoute mes mots ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/04/19/histoire-de-la-mere-peinard/
        Ceux de Zénon aussi…
        Et de Mohawk Nation News, d’hier…
        Ceux de la Boétie, le discours de la servitude volontaire, en PDF.
        Ceux d’Anselme Bellegarrigue et en section commentaires, la dernière de Manu Chao qui me permet de rappeler que MoBay s’est marié et a enfanté un monstre, quand même…

        J’ai eu une rupture de connexion internet, voilà ce que c’est quand on vit aux culs des poules et des canards !
        La Mère Peinard ; Jo !

        • « La mère peinarde »… 😉 😀

          • Aussi…
            J’ai eu des problèmes de connexion, et ça a buggé grave.. Pas grave, personne me lit en même temps ! Mouarfff ! Jo

          • Tenez, c’est Antoine Peillon sur Marianne, il est pas anarchiste (il est pas fou, non plus) mais sur la justification du vote blanc comme la participation la plus servile qui soit au système électorale de la Vème République, c’est correct, je trouve ► https://www.marianne.net/politique/antoine-peillon-il-y-une-volonte-revolutionnaire-dans-l-appel-l-abstention
            Il dit bien que « Voter blanc, c’est s’avouer incapable de choisir un candidat mais valider tout le processus électoral (de la Ve République). Le vote blanc, c’est le mouton qui va à l’abattoir, sans se mettre une étiquette rouge ou bleue sur le dos ! »
            Et c’est vrai, maintenant le gars précise partout Ve République… Donc, on sent bien qu’il propose de renverser le système pour une VIe République… Bon c’est un Peillon et on est sur Marianne aussi… Mais pour autant, son propos sur ce point précis est correct. Faut dire que Marianne essaie de faire diversion vue que le Macé-scaron est bien la plume de Fion ! Donc, il publie quelques articles « subversifs » histoire de… Bon on est pas dupes.
            Izambert, suite à mon billet m’a appelée « La mère La Purge – Pharmacienne de l’humanité »… Au moins, arrive-t-on à se marrer un peu… Jo

            • oui… on note le « il est pas anarchiste (il est pas fou non plus) »… question: tu interprètes çà comment ?… 😉 😀

            • Je comprends que le gars se présente surtout pas comme anarchiste (ce qu’il n’est d’ailleurs pas), car il entend bien participer, après avoir renverser le « système » à la VIe république, qui n’a rien à voir avec l’appel au socialisme : pour la société des sociétés comme l’a défini Landauer. Il n’est pas fou, dans le sens, qu’il parle d’action « révolutionnaire » en s’abstenant, pour la présidentielle (parce qu’il dit bien après qu’il vote notamment en local).
              Aujourd’hui dès qu’on prononce le mot « anarchie » on se fait déboiter direct, c’est dans ce sens là que je l’entends. Même lorsqu’on propose à lire des anthropologues anarchistes, tels Clastres, ou Alfred, on a l’impression de dire des gros mots, non ?
              C’est en cela que c’est vraiment, vraiment difficile aujourd’hui de seulement affirmer que sa réflexion tend vers l’anarcho-indigénisme, par ex, beaucoup estimant que l’anarchie n’a tout simplement plus lieu d’être, que c’est une idée totalement passéiste et une utopie de plus, donc… Les mythes ont la vie dure. Jo

            • juste.. résultats de décennies de propagande, et pourquoi ? Parce que l’anarchie est la SEULE idée vraiment subversive au système en place.
              Pourquoi peut-on par exemple terminer un doctorat en philosophie sans jamais avoir lu une ligne de quelque penseur anarchiste que ce soit, alors que Marx et le marxisme sont décortiqués à souhait ?… Où est la vraie subversion ? Où est la véritable révolution sociale ?…
              Si on étudiait Proudhon, Kropotkine, Reclus, Goldman, Leval, Bakounine au bahut et en fac de philo… L’oligarchie aurait une vraie révolution sociale dans les pattes en deux coups de cuillère à pot… 😉

            • Voilà ! C’est ça…
              Et on peut aussi rajouter Marat, tient puisqu’on étudie, encore un peu, la Révolution Française à l’école…

            • En introduisant cet excellent Kropotkine, c’est ce que j’essayais de dire en expliquant que je me prenais des petits clics mais aussi des grandes claques ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/02/02/des-clics-et-des-claques/
              C’est pas bien grave, mais outre que ça ralenti l’allure, parfois, ça me colle un de ces bourdons…

            • tiens on a déniché un Kropotkine de 1919 qu’on pense inédit en français, on l’a traduit, çà devrait te plaire, 2 ou 3 trucs qu’on n’a pas l’habitude de lire… très intéressant tu verras.

            • Ok, je suis en train de rédiger mon billet sur Pierre Clastres préfaçant Sahlins et je vous rejoints !

            • Et j’en termine juste en précisant que je ne cherche rien, surtout pas de gloriole ou quoique ce soit du genre. Juste l’espoir que des clics sur nos liens provoqueront chez certains LE déclic, et qu’ainsi, on se sente moins seul ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/02/08/des-clics-pour-le-declic/

              Parce que paumée dans ma cambrousse, où tout le monde vote Bleu Marine, ben je me sens bien seule et même par grand soleil… Jo

            • chaque chose en son temps… 😉

            • Pétard que c’est long quand même…
              Bon, y parait que plus c’est long, plus c’est bon, alors… De prendre son temps, bien sûr, rien d’autre ! 😉

            • bien entendu…

  2. Pastèque Says:

    bonjour, je n’arrive pas à publier une réponse concernant le bouquin d’antony sutton sur la révolution bolchevik.
    des travaux mettent en pièce ce que sutton avance, et c’est bien possible que sutton n’ait falsifié à son tour l’histoire de la révolution russe.
    je ne dis pas que les liens n’existent pas, mais..

    • venant d’un site marxiste,stalinien, quoi attendre d’autre ? 😉
      Sutton continuera à emmerder un paquet de gens c’est sûr… Il faut lire le bouquin en anglais avec les facsimilés des documents etc… Sutton a été mis au placard, sa carrière fut ruinée, mais jamais personne ne l’a traîné en justice, car ils auraient perdu preuves à l’appui…

  3. Pastèque Says:

    si ce qu’ils écrivent est factuel, je crains que la narrative de Sutton ne soit une falsification qui a cherché à démasquer une autre falsification..

    bref, qu’en est-il réellement?

  4. Pastèque Says:

    n’arrivant pas à publier le lien du bouquin en .pdf, je tente d’écrire son nom sur plusieurs lignes, en tapant dans la matrice de l’internet, vous le trouver à l’adresse qui ne passe pas ici.

    la

    grande

    conspiration

    contre

    la

    Russie

    pdf

  5. Pastèque Says:

    Les Bolcheviks prennent le pouvoir, paru aux éditions La Fabrique en septembre 2016.

    là encore, ce n’est pas cohérent avec la narrative d’antony sutton.

    il ne peut en rester qu’une (narrative)!

  6. Pastèque Says:

    pour les élections de dimanche ce sera tour de vélo avec mon petit Specialized.

    la position de JL sur la situation en Syrie.

    le 11 septembre, j’imagine qu’il ne franchira jamais le rubicon,

    la Syrie c’est une ligne rouge, la véritable 🙂

    voilà, relevé par un certain Bruno Adrie
    https://brunoadrie.wordpress.com/2017/04/18/les-insoumis-veulent-soumettre-bachar-el-assad-par-bruno-adrie/?preview_id=5677&preview_nonce=687460febd

    Dans une interview accordée à L’Obs le 14 avril 2017, Djordje Kuzmanovic, le conseiller sur les questions internationales de Jean-Luc Mélenchon a confirmé la position de son patron à propos du sort à réserver au chef d’Etat syrien: « Bachar [sic], comme d’autres dictateurs, doit être traîné devant la Cour pénale internationale. » Une ferme conviction qui ne l’empêche pas d’affirmer plus loin que « les droits de l’homme, c’est partout ou nulle part » qu’on doit les faire respecter, qu’il faut faire « cesser les politiques néocoloniales, les interventions absurdes » car elles favorisent « l’émergence de drames humanitaires » qui nous forcent à intervenir. Etrange argumentation pleine de zones d’ombre […]

    • la fourberie trotskiste à l’œuvre… 😉

    • Un passant Says:

      « pour les élections de dimanche ce sera tour de vélo avec mon petit Specialized. »
      Il est des nôôô-ô-tres… il est des nôôô-ô-tres ! 😉

      • Pastèque Says:

        ca ne m’empêchera pas de suivre la soirée électorale et de chercher à connaitre les résultats avant 20h : )

        • Un passant Says:

          Normal… moi aussi… Depuis le temps qu’on en parle, vais pas faire semblant d’en avoir rien à cirer de ce qui va se passer dimanche et je suivrai les news comme tout le monde… Mais entre voter JLM au 1er tour et MLP au 2ème… et aller faire du vélo dimanche prochain, t’as sacrément changé tes plans en à peine une semaine !!

        • vraiment ?.. quel courage… 😉

        • Un passant Says:

          bah, du courage il en faut encore + pr continuer à perdre son temps (d' »anarchiste » encore bien !) sur des forums de merde genre les hitlériens de chez demeulenaere ou les sectaristes obsédés de Méluche ou Asselineau (ces derniers passent leur vie entière à se MANIFESTER et projettent leurs propres maladies mentales sur autrui qui en un an et demi de commentarite a jeté en tout et pour tout une crotte de nez et demi sur ce porc pasquaïen et franmaque jusqu’au fond de sa panse de gros bourge) de chez les moutons enragés et autres décérébrés qui ne pensent qu’à rameuter des lecteurs à leurs reblogs à la noix.
          ps: le blablabla de Bibeau, en termes de critique de cinéma je parlerais de téléfilm amélioré et encore c pour être gentil.
          D’avance: bons dimanches 😉

      • Au risque de paraitre très « on » c’est quoi un specialized ?

        Tu t’infliges bien de la torture avec ton programme téloche de dimanche et même si c’est après une journée de vélo…

        J’ai prévu pou ma part de faire comme Pangloss…

  7. Pastèque Says:

    de toute façon ce qui est certain, c’est que Lénine, Trotsky et Staline ont détourné, ils ont accaparé la Révolution Russe de 1917 à leur seul profit, si j’ose dire..

    le Soviet original était la seule pratique politique démocratique: les Bolcheviks, contrairement au sens du mot *bolchevik* qui est *majoritaire*, n’ont jamais dominé le Soviet..

    la véritable Révolution du peuple c’est juillet 1917, les 9 et 10 aout 1792 et 18 mars 1871 Russes, saud qu’ils n’ont pas réussi..

    • oui, le pb est qu’ils n’ont pas vraiment détourné la « révolution » pour eux-mêmes mais pour leurs commanditaires de la City de Londres et de Wall Street comme Sutton le démontre très bien.
      Il est juste de dire que la véritable révolution était celle des « soviets » c’est à dire des conseils. Le 1er soviet fut créé à St Pétersbourg en janvier 1905, soviet où participèrent des anarchistes dont Voline. Trotksi a par la suite menti au sujet de la création de ce soviet pour en faire établir la date « officielle » des mois plus tard, alors qu’il en était devenu le SG.
      Voline narre l’affaire dans le détail dans son ouvrage autobiographique de « La révolution inconnue ».
      Puis ce soviet fut dissous après la réaction tsariste pour réapparaître en 1917. L’idée même des soviets, des conseils ouvriers se réunissant et décidant, est une idée profondément anarchiste, qui fut récupérée, puis trahie par Lénine et Trotski, qui firent de « tout le pouvoir aux soviets » une NEP ou nouvelle politique économique de marché (captif) au service de leurs maîtres banquiers de l’occident.

  8. Vous faites preuves d une lucidité partagée

  9. […] Histoire de la mère Peinarde !  Inclus : de l’abstention à l’abstention politique par R71 […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s