Réfuter et rejeter l’hypocrisie criminelle coloniale (Steven Newcomb)

« Quand nous disons aux colons: ‘rendez-le’, voulons-nous dire que nous voulons qu’ils nous rendent le pays et qu’ils s’en aillent ? Non. Ceci n’est pas la vision de nos peuples. Lorsque nous disons ‘rendez-le’, nous parlons de ce que les colons établis montrent du respect pour ce que nous partageons, la terre et ses ressources et corrigent les torts en nous offrant la dignité et la liberté qui nous sont dûes et nous rendent notre pouvoir et suffisamment de terre pour que nous soyions totalement auto-suffisant en tant que nations… […] La restitution est purification. […] Il est impossible de soit transformer la société coloniale de l’intérieur de ses institutions ou de parvenir à la justice et à une coexistence pacifique sans transformer fondamentalement les institutions de la société coloniale elles-mêmes. Simplement, les entreprises impérialistes opérant sous le déguisement d’états démocratiques libéraux (NdT: USA, Canada, Australie, Nouvelle-Zélande, Mexique, tous les pays d’Amériques centrale et du sud…) sont par construction et culture, incapables de relations justes et pacifiques avec les peuples autochtones. Le changement ne se produira que lorsque les colons seront forcés à reconnaître ce qu’ils sont, ce qu’ils ont fait et ce qu’ils ont hérité ; alors seulement ils ne pourront plus fonctionner comme des coloniaux et commenceront à respecter les autres personnes et à les considérer comme des êtres humains… »
~ Taiaiake Alfred, professeur de science politique, université de Victoria, CB, Canada, nation Mohawk, 2009 ~

A lire: « Païens en terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte » (de Steven Newcomb version PDF française)

 

Défier les idées et les arguments des envahisseurs

Nous n’avons été ni conquis ni subjugués

 

Steven Newcomb

 

11 janvier 2017

 

url de l’article original:

https://indiancountrymedianetwork.com/news/opinions/challenging-ideas-arguments-invaders/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Nous avons eu des dizaines de millions de nos ancêtres ayant vécu sur ce sous-continent d’Amérique du Nord avant l’invasion chrétienne. Lorsque les envahisseurs de la chrétienté arrivèrent par bateaux sur notre partie de la planète, ils assumèrent immédiatement que nos ancêtres et nos nations étaient sujets et devaient se soumettere à leurs idées européennes chrétiennes.

Est-ce que nos ancêtres furent obligés d’obéir aux idées des envahisseurs ? Sur quel standard de jugement pouvons-nous répondre ? Sur la base des standards de l’envahisseurs ? Ou répondrons-nous sur la base de nos propres standards ? Considérant le fait que nos nations et nos ancêtres vivaient librement au-delà de la juridiction de la chrétienté avant l’invasion chrétienne, il s’ensuit donc que nos ancêtres vivaient donc libres de droit de la juridiction des envahisseurs, de leurs standards, de leurs idées et de toute leur argumentation.

Parce que nos ancêtres vivaient au-delà de la juridiction de la chrétienté, ils n’étaient aucunement sujets aux idées et arguments des envahisseurs chrétiens. Et pourtant, le statut original de liberté de nos nations n’est pas typiquement énoncé parce que bon nombre d’entre nous ont passé leur vie à internaliser les idées de l’envahisseur, sa perspective, ses arguments, sans désir de vraiment les défier.

Etant donné que nos ancêtres ne furent pas capables d’écrire leurs idées anti-coloniales et leur argumentation dans la langue des envahisseurs, les archives écrites les plus anciennes contiennent des comptes-rendu, des arguments et des narratifs de la seule perspective des envahisseurs chrétiens. Au lieu de pouvoir lire les archives d’un débat entre nos ancêtres et les envahisseurs, nous ne sommes en fait maintenant que restreints à lire les documents rédigés par les envahisseurs, comme les décisions de tribunaux de la société dominante qui n’ont été écrites que favorisant exclusivement le point de vue des colons et des colonisateurs.

Etant donnée notre capacité actuelle d’écrire nos pensées dans la langue de l’envahisseur, nous avons l’opportunité de critiquer et de directement défier ainsi que de rejeter les vieux arguments de l’envahisseur. Nous pouvons le faire en écrivant ses idées et arguments d’une manière qui l’aurait été originellement si nos ancêtres avaient pu le faire. (il y a en fait quelques exemples de cela).

Un des défis auquel nous devons faire face a rendu très difficile l’attaque des arguments de l’envahisseur: notre esprit a été capturé par la langue des colonisateurs, tout autant que les idées et nous devons ainsi réaliser que nous avons le devoir et l’obligation de défier les arguments et les assomptions fondateurs de la colonisation, le tout en utilisant la langue même des envahisseurs.

Voici un argument que nous pouvons tenir aujourd’hui: parce que les envahisseurs chrétiens n’avaient aucune juridiction sur nos nations et sur nos ancêtres, ils n’avaient pas non plus le droit de projeter mentalement leurs mots invasifs, leurs idées, leurs arguments de domination sur nos ancêtres, nos nations et nos territoires. Parce que leurs projections mentales étaient fausses, malfaisantes et inacceptables alors, elles le sont encore et toujours aujourd’hui.

Prenez par exemple la déclaration erronée de la cour suprême des Etats-Unis dans son rendu de l’affaire Johnson contre M’Intosh en 1823, décision qui a déclaré que “les droits de souveraineté complète [de nos ancêtres], en tant que nations indépendantes avait été nécessairement diminué”, par la découverte chrétienne. Combinez ceci avec la déclaration du juge Joseph Story au sujet de nos ancêtres: “En tant qu’infidèles, païens et sauvages, ils ne furent pas autorisés [par les chrétiens] à posséder les prérogatives appartenant aux nations absolues, souveraines et indépendantes.

Parce que nos ancêtres et nos nations n’avaient pas de maîtrise suffisante du langage anglais (NdT: ou du français ou de l’espagnol ou du portugais selon les différentes parties impliquées…) et ne pouvaient pas lire les décisions de justice, ils ne savaient du reste probablement pas que ce tribunal colonial avait émis ces jugements. Ils n’eurent aucune opportunité ni le temps de rejeter ces arguments par écrits. Aujourd’hui nous avons la possibilité de répondre à la société dominante en déclarant “Vos arguments contre nos nations ont débuté avec quelques bulles pontificales sur lesquelles ils se fondent. Nous conservons notre droit de demeurer libres de toute fausse déclaration d’un droit de domination quelconque. Nous rejetons l’assomption faite que la cour suprème des Etats-Unis ait jamais eu le droit de mentalement projeter ses idées sur notre existence et sur nos nations sur nos propres territoires.

Comme le dit le dicton: “on vit une époque formidable”. Aujourd’hui nous sommes capables d’explicitement rejeter cet argument pour dire que “le droit de nos nations à la souveraineté complète et à l’indépendance à toute domination ne fut JAMAIS diminué par la soi-disante ‘découverte chrétienne’”. Nous pouvons aussi répondre: “Vous ne pouvez pas ‘découvrir’ la maison d’une autre nation avec la permission d’un pape à Rome et ainsi imposer de droit votre dôme du capitole en tant que symbole de votre affirmation d’un droit de domination sur nos terres et nos vies.”

Le système de domination fédéral indien, typiquement nommé “la loi fédérale indienne” (NdT: aux USA et l’Indian Act au Canada…) est fondé sur l’assertion des envahisseurs qu’ils ont le droit d’opprimer nos nations originellement et légalement libres et indépendantes. Nous continuons à être libres de droit de cette affirmation des envahisseurs et de leur affirmation de droit de domination. La réponse des Etats-Unis pourrait être: “Nous avons un droit de domination sur vous et vos nations parce que vous avez été conquis et subjugués.

Nous sommes capables de dire: “Votre réponse est une faible tentative de recadrer votre affirmation d’un droit de domination. Votre argument est une tentative de valider l’affirmation de vos ancêtres disant que les nations chrétiennes de la chrétienté avaient le droit d’utiliser leurs idées pour contrôler l’existence de nations non-chrétiennes. Vous fondant sur des bulles pontificales et des chartes royales vous avez continuellement et péremptoirement utilisé cette affirmation contre nos nations. Ce système idéologique d’oppression que vous avez utilisé contre nos peuples et nos nations depuis plus de 200 ans est inacceptable et nous le rejetons de facto, tout comme nous rejetons la fausse affirmation que nous avons été conquis et subjugués.

Advertisements

48 Réponses to “Réfuter et rejeter l’hypocrisie criminelle coloniale (Steven Newcomb)”

  1. SN vient, une fois de plus, d’écrire, de dénoncer même une évidence, et pourtant j’ai l’impression que c’est la première fois qu’il l’écrit en ces termes, non ? Et ainsi ça lui donne « force de loi » ce qui est logique puisqu’il est juriste. SN est le seul, à ma connaissance, à utiliser les « armes juridiques » pour les retourner contre eux. Bien entendu je le relaye et pour ma part, je le relierai avec les derniers sur l’Australia Day et MNN. En rappelant le « Païens en Terre Promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte » qui prend un sens encore plus profond à la lecture de cette article. Merci pour la traduction, les Natifs nous remontent le moral, car quand on voit que le Mike Pence a participé à la manif pro-vie et que lorsque les femmes appellent à se lever on les moque… Jo

  2. Hors sujet, quoique…

    « et seul l’esprit d’anarchie peut fonder un bon usage de l’État. »

    http://www.piecesetmaindoeuvre.com/IMG/pdf/bcje_toile.pdf

    L’anarchie 30

    Le christianisme 32

    L’État 34

    • intéressant, on le lira.

      dans la partie « anarchie », çà commence: « S’ils n’ont jamais été encartés dans un parti et ne croient pas à la possibilité d’une société sans État, Ellul et Charbonneau trouvent néanmoins toute leur place dans le courant libertaire.. » après il y a une citation où Ellul dit qu’il pense que les anarchistes pensent que l’Homme est bon (c’est juste, sans pinailler trop…) mais que c’est « la société qui le corrompt »… comme le pensait Rousseau, là c’est faux… les anarchistes ne pensent pas que la « société » corrompt l’humain, bien au contraire, mais pensent que l’État le corrompt, çà oui… Une fois de plus: confusion de la société et de l’État, donc vision erronée… 😉

    • Un passant Says:

      31 « Or je pense que les deux grandes caractéristiques de l’homme, quelles que soient sa société ou son éducation, sont la convoitise et l’esprit de puissance » ce qui rejoint ce que j’ai (toutes proportions gardées et bien modestement) écrit il y a 48 heures: il y aura toujours des concurrents, des adversaires, des jaloux et des traitres **. D’une pierre deux coups puisque dès lors je mets à mal (hélas) l’espérance anarchiste ainsi (hors sujet du hors sujet) que l’affirmation de Para selon laquelle « Dieu » tout-puii$$ant (Rothschild) dirige presque à lui seul les affaires du monde.

      (** sauf peut-être chez les Natifs? – pour nous rapprocher à nouveau du sujet)

      • Je dis pas ça comme ça…
        Avec les Rothschild y a les anglais…

        • Un passant Says:

          Je ne doute pas que sur ce sujet tu en sais plus que moi.
          … mais et les russes? et les chinois? (etcetera)

        • Voilà à quoi va servir l’élection de Trump.
          Pion de la city…
          Il veut se rabibocher avec Poutine et dans le même temps allumer les Chinois et les iraniens…

          Si Poutine veut jouer aux échecs…
          Prévoir de l’aspirine…

          Les BRICS ont déjà un sacré coup dans l’aile.

          Tout ça n’est possible que si les zuniens ont une force contraire proportionnelle…

          Entre ces deux géants il y a collusion.
          J’en démord pas.

        • Un passant Says:

          ouais , bonne analyse et super bon résumé (de ce que j’avais cru comprendre en farfouillant sur le net alter)… mais c bien un peu ce que je dis: le power de la city/roro and co est contesté… encore heureux d’ailleurs… mais c’est chaud et subtil là l’histoire – ça va péter? t’es pas madame Irma mais tu le sens comment?

        • Un passant Says:

          ah flute, collusion (complicité donc) des DEUX géants, lesquels déjà?

        • Un passant Says:

          Ok j’avais bien compris. Et c’est pas nouveau, hein (USA-URSS)? Ça me rappelle un de mes commentaires ici sur ce blog à propos du film « Bienvenue Mister Chance »… ils se tiennent par la barbichette, le premier qui…
          Le fait nouveau (?) peut-être dans la partie d’poker c’est la croissance d’un 3e géant, la Chine – isn’t it? (et l’Iran a l’air de + en + important)…
          Je vous laisse un peu, @+, au plaisir de lire your answer !

        • Russe et américain ont la même main plantée dans le cul…
          Pour ceux qui ont un doute sur le lien présumé entre russe et americain,
          Lire SUTTON…
          L’agence de renseignement la plus efficace au monde,
          Ce n’est ni la CIA ni le FBI ni la DGSE ni le MI5 ou MI6
          La plus puissante c’est la synagogue…
          Impénétrable comme le b’nai brith…
          Qui plus est, appuyé par le MOSSAD…

          And the winner is ?

          Dans ce domaine du renseignement et du passage de directives,
          On comprend le besoin de faire tomber l’église Chrétienne auprès des puissances…
          Ce domaine ne peut souffrir de concurrences…

          L’église remplie encore ce rôle, mais au profit des jézes…
          Comme j’ai une grosse suspicion à leur égard…
          Avec en plus Vatican 2…
          Tout est bien connecté.

          C’est qui déjà le gendre de Trump, mari d’ivanka , haut conseiller de son beau-père ?

          Les lois répressives en Russie contre l’antisémitisme sont parmis les plus dures au monde…circulez y a rien à voir…
          L’Angleterre interdit par la loi de parler du rôle juif dans l’histoire anglaise…
          C’est pas pour rien que REED a interdit de publier sa  » controverse de sion »
          De son vivant…

          Tenez v’la du bibi…

        • Un passant Says:

          Passionnant… j’arrive pas à décoller for the moment… ouais donc les 2 « géants » ont 1 main (on a compris de qui il s’agit) ds le fion… Et la Chine, alors?
          (et l’iran etcetera et tout le reste pasqu’enfin le monde, certes un bocal de petits poissons, est vaste – pas simple à gérer, non?, même pour une main aussi puissante – quoique)

        • La Chine est un géant aux pieds d’argiles…
          Le shadow banking….
          Apple se prépare à délocaliser en Inde…
          Son extension en mer de Chine est un problème,
          On lui fait croire qu’elle est une puissance qui fait peur pour qu’elle dévoile son jeu…

          Comme l’Europe qui maintenant est à découvert…
          Si Obama avait eu le soutien du parlement britannique en 2013 on serait aujourd’hui en pleine guerre mondiale,
          Avec la France en tête de proue…

          Ça Prouve bien que c’est « Buckingham » qui contrôle…

          Nous sommes aujourd’hui embourbé comme des cons dans l’OTAN contre les russes,
          Et avec le nouveau serial signeur de la Maison Blanche…

          L’Angleterre, elle,commence à renouer des liens…
          Les turcs maintenant…tranquille…
          Vous pouvez ouvrir l’écluse,

          Nigel Farrage sera canonisé…
          Le nouveau Churchill…

          Les grands penseurs grecs croient pouvoir dicter la conduite au Sultan Erdogan,
          Sauvé par Vladimir…

          La dette russe est couverte par ses bons du trésor américain…
          Il a des bons conseillers financiers…
          Pis il a plein d’or acheté à bon prix…

          Il est impensable de laisser une puissance prédatrice au moyen orient comme l’Iran.

          Les sunnites du moyen orient sont déjà passés à la casserole,
          Dans le cadre du grand Israël les égyptiens leurs ont déjà fait un beau canal de Suez tout neuf,
          Les anglais sont très contents…
          L’Arabie saoudite anticipe la futur perte de territoire en annexant le Yémen,
          Les américains sont très contents, Yé men…

          Pis les iraniens doivent aussi avoir des archives qui collent pas bien avec la version officielle…
          Le Yémen aussi… Yé men…

          Stiglitz prix Nobel d’économie prédit la chute de l’euro et de l’Europe dans pas longtemps…

          La livre sterling nous passe le bonjour…

          La vengeance du « dieu » d’Israël va bientôt s’abattre sur l’Europe…

          L’Europe du nord pour la Shoah
          L’Europe du sud pour l’inquisition…

          Le roi d’Espagne est toujours roi de Jérusalem,
          Putain,
          Faut pas deconner…

          🙂

        • Ce n’est pas « buckingham » qui contrôle, buckingham est à la botte de la véritable « couronne »: La City de Londres, tout comme l’est Wall Street, succursale de cette City créée en 1792.
          la pétasse de buckingham doit demander l’autorisation pour pénétrer dans le square mile le plus riche du monde. Lorsque le monarque britannique pénètre dans la City, c’est à pied et derrière le « Lord Mayor » de la City… Le protocole est implacable ! Le monde est dirigé par la coordination des trois état cités de Londres, Vatican et Washington (City, Vatican et D.C)
          Tout le reste ne fait qu’accorder les violons en conséquences.
          Les USA et le Canada pour ne citer qu’eux ne sont que des entreprises coloniales de la « couronne »/City de Londres… Les Amérindiens l’ont compris depuis belle lurette, ils pointent dans la direvtion à suivre depuis un bon moment, saura t’on écouter… pour une fois…
          L’empire est vulnérable, suffit de lui retirer le tapis de dessous les pieds.

        • Buckingham entre guillemets…
          Vive les amérindiens !

        • laissons tomber les gants avec ces ordures… 😉

        • Sages paroles…

          Dans la série russo-americaine
          Cet événement là qui est passé plutôt inaperçu démontre que la partie d’échec est savamment calculé…

          Article de 2014:
          http://www.atlantico.fr/decryptage/grand-renversement-russie-allie-avec-pakistan-etats-unis-avec-inde-jean-luc-racine-1902760.html

          La nouvelle manufacture américaine va être l’Inde,
          Ce qui se passe au niveau monétaire en Inde tombe bien…

          Les bombes nucléaires pakistanaises sont américaines,
          Qui sont maintenant dans le « giron » russe,
          L’empire americain est maintenant sous la menace de ses bombes…
          Va falloir s’occuper du Pakistan,
          Dont on entend absolument plus parler actuellement…

          Le Pakistan et l’Iran sont alliés des Russes…
          Au niveau confessionnel de ces deux pays y’a comme un problème.
          Poutine s’est tiré une balle dans le pied là…
          Il n’est peut-être pas un si bon joueur d’échecs que ça finalement…

        • Un passant Says:

          Suis aux premières loges… (pas de jeu d’maux hein!)
          On en apprend tous les jours… 😉

        • Un passant Says:

          J’espère avoir le temps d’éplucher tout ça. Pas toujours facile à saisir car tu dis qu’il y a collusion entre les deux camps et c’est pas très clair à quel niveau et jusqu’à quel point.

          « La dette russe est couverte par ses bons du trésor américain »

          « Les bombes nucléaires pakistanaises sont américaines,
          Qui sont maintenant dans le « giron » russe,
          L’empire americain est maintenant sous la menace de ses bombes… »

          Punaise, c’est quoi ce bordel? Et s’il y a collusion, en plus… « and the winner is… » oui au fond, il va gagner quoi déjà ce fameux « winner »?

          Question subsidiaire, Para: qu’est-ce que les « ovnis » que tu évoquais l’autre jour viennent faire dans tout ça?

        • Ben  » la terre promise »
          Aux vainqueurs…

          Pour les ovnis, voir la position anarchiste.
          Il y a des choses difficilement explicable,
          J’ai vraiment été témoin d’un truc.

          Et l’intérêt de déstabiliser le Pakistan vient de la rivalité avec l’Arabie saoudite.
          L’Arabie c’est le jouet de qui déjà ?

          La rivalité réelle entre les russes et les zuniens,
          J’y croirais quand ils se mettront réellement sur la gueule…
          Jusqu’à présent ça n’a jamais été le cas,
          La rivalité supposée a surtout permis de déstabiliser le monde entier…
          Et c’est pas fini…

          Je ne prétend pas détenir la vérité.
          Mais force est de constater que la rivalité
          Créer des partisans,
          Les partisans créent les parties
          La rivalité créer le besoin politique.
          La politique cable le cerveau des gens.
          Ça créer des schémas de pensées…
          Portés par une propagande implacable…

          La peur créer le besoin de protection.
          La rivalité guerrière créer le système qui emprisonne les gens dans le système mis en place pour les protéger.
          D’autant que ce système est porté par un système économique.
          l’emprisonnement est parfait,
          On a tous plus ou moins d’argents dans nos poches…
          Et des biens à défendre…
          Mais on nous interdit de nous défendre nous-mêmes…

          L’ordre par le chaos,
          Pour ça, l’idéal c’est deux blocs
          Et une main cachée…
          Et des mains,on en a deux…

          La guerre de religion est économique…
          Et on finira crucifié…

        • Pour la dette russe.
          Les russes ont vendu une certaine quantité de bons du trésor américain au moment du blocus européen.
          Qui a racheté ces bons du trésor ?
          La Belgique, toi quoi…. 🙂

          L’argent qui a servit a racheter ces bons du trésor…
          C’est quoi ?
          De la dette supplémentaire pour ton pays cher amis ?
          Je connais pas le financement.
          Mais ça a bien dû gonfler un bilan quelque part !

          Donc les russes se sont retrouvés avec de l’argent frais.
          Il est reparti où cet argent?
          Pendant le blocus européen, les exportations américaines ont explosés vers la Russie…

          Donc bon pour la balance commerciale américaine !
          Donc bon pour les marchés…
          Pour le système city-fed
          Les marchés et la city-fed c’est qui ?

          Y a pas collusion ?

          Ce système est un gigantesque délit d’initiés…

          C’est pas le dollar qui va se casser la gueule,
          C’est l’euro…

        • Un passant Says:

          « Ben la terre promise »… ouais, j’avais compris tu sais, voulais juste que ce soit dit clairement.
          Et la Mashiah arrive pour bientôt? Quand même dingue que quelques bandes d’allumés radicaux parviennent à foutre le boxon à ce point! veux bien te croire, note, mais ce faisant est-ce qu’on n’est pas en train de les flatter en leur accordant un pouvoir de nuisance presque omniscient?
          Pour le syndicat anarchiste des Candide,
          Un passant

        • Les flatter ?

          Ils sont doué d’une intelligence hors normes.
          J’ai pas peur de le dire,
          Ils méritent de gagner.
          Ils auront gagné grâce à nos faiblesses…
          Et notre peur de souffrir…

          Ils auront gagné parce que nous avons docilement obéi…
          Car prisonniers de nos possessions,
          Et de leurs valeurs…

          Nous sommes responsables de ce qui va nous tomber sur la gueule.

          On ne peut pas dire qu’on étaient pas prévenu…
          Pour n’en citer qu’un:

          Copin-albancelli écrivait déjà des bouquins sur le sujet parus en 1908…

          « Le pouvoir occulte contre la France »
          « La conjuration Juive contre le monde chrétien »
          (Le deuxième est Interdit de réédition en France)

          Bref,
          La plèbe « veaute » encore…

        • Un passant Says:

          Hé hé… mine de rien ces belges, on les croit cons… mais ils le sont !

        • Un passant Says:

          Contradiction possible ds le tableau: Trump est un pion de la City, ok. Mais pourquoi tous ces manifestants anti-trump (ça ne fait sans doute que commencer) qui sont parait-il financés par Soros and co?

        • Les gens qui manifestent contre Trump sont des « démocrates »
          Partisans de Clinton.
          Ils se croient intelligents…c’est là le drame…
          Clinton c’est la sainte vierge, nous le savons bien…
          Soros a perdu paraît-il 1 milliard de dollars en pariant contre Trump.
          C’est pour nous faire croire qu’une certaine haute finance n’était pas favorable à Trump…
          Le dow Jones dit tout le contraire…
          Maintenant ce milliard perdu il y en a qui l’on forcément gagner…

          Faut bien qu’il paye avant de tirer sa révérence la dette qu’il a envers l’Angleterre…
          Et était-ce une dette ?
          Ou bien une façon déguisée de lui donner de l’argent,
          Afin d’accomplir « l’œuvre » qu’on lui connaît.
          Soros en mission commandée ?
          L’agent James Bond du trésor…

          Il faut qu’il y’ai lutte pour maintenir les gens dans le mensonge politique…
          La collusion ne doit pas être perceptible par la plèbe…

        • Un passant Says:

          « Ils se croient intelligents…c’est là le drame… »
          😀 😀

  3. Lis les 74 pages quand t’as le temps.
    C’est très intéressant.

    Bernard Charbonneau : « Plus la société évolue, plus l’individu vote ; et plus l’on vote, plus ce geste se dévalue. Alors pourquoi le vote ? – Pour le vote. C’est un rite d’exorcisme qui refait d’un monde – d’une société, d’un État – l’œuvre de la liberté des individus. Mais du coup celle-ci devient la chose de la société, de l’État. Je m’y intègre ; je ne me suis pas contenté de le subir, je l’ai choisi. La fête électorale est un rite de participation comme la messe : c’est pour- quoi qui refuse cette société cuirassée en État a pour devoir civique de s’abstenir. Sinon de son esclave, je deviens son complice16… »

    Jacques Ellul : « Je n’ai jamais voté de ma vie. Voter, c’est déjà parti- ciper à l’organisation de la fausse démocratie mise en place par le pouvoir et la bourgeoisie. S’organiser en partis, c’est adopter une structure nécessairement hiérarchique, et c’est vouloir participer au pouvoir. C’est pourquoi, dans un mouvement qui peut être très proche de l’anarchie, les écologistes, je me suis toujours opposé à la participation politique. Il faut radicalement refuser de partici- per au jeu politique, qui ne peut rien changer d’important dans notre société. Je crois que l’anarchie implique d’abord l’“objection de conscience”. Objection de conscience qui ne peut pas se limiter au service militaire mais doit s’étendre à toutes les contraintes et obligations imposées par notre société: objection à l’impôt aussi bien qu’à la vaccination ou qu’à l’école obligatoire, etc.17 »

    • Ils ont tout compris…

    • Un passant Says:

      « Je m’y intègre ; je ne me suis pas contenté de le subir, je l’ai choisi. La fête électorale est un rite de participation comme la messe (…) »
      J’ai rarement vu mieux résumée la raison primordiale pour laquelle (vieux marginal de naissance) je n’ai JAMAIS voté.
      (En passant 😉 )

  4. Tenez, en relayage de SN qui est l’un des plus puissants et profonds articles, à mon sens, j’ai bien entendu donné mon avis tout autour ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/01/28/ni-conquis-ni-subjugues/ Parce que les Natifs, ainsi, démontent les assertions des uns et des autres qui présentent Trump comme le seul capable rendre le pouvoir au peuple ; Zuniens. Non seulement c’est faux, mais surtout c’est faux ! Jo

  5. Si je pouvais te l’offrir R71 ,
    Je le ferai…
    http://www.priceminister.com/s/la+subversion+du+christianisme#xtatc=INT-601

    (A Jo et un passant aussi )

  6. http://cerclenonconforme.hautetfort.com/archive/2013/06/11/chronique-de-livre-anarchie-et-christianisme-de-jacques-ellu.html

    Chronique de livre : Anarchie et Christianisme de Jacques Ellul

    anarchie et christianisme.jpgAnarchie et Christianisme, deux gros mots pour certains, deux mots inconciliables pour d’autres. Jacques Ellul ne s’y trompe pas et l’écrit lui-même en introduction:

    « La question ici posée est d’autant plus difficile que les certitudes à ce sujet sont établies depuis longtemps, des deux côtés, et jamais soumises à la moindre interrogation. Il va de soi que les anarchistes sont hostiles à toutes religions (et le christianisme est de toute évidence classé dans la catégorie), il va non moins de soi que les pieux chrétiens ont horreur de l’anarchie, source de désordre et négation des autorités établies. » (p.7)

    Jacques Ellul aborde ici deux sujets qui lui tiennent à cœur. L’auteur est surement un des plus brillants intellectuels d’après-guerre. Spécialiste de Marx il prend pourtant parti pour la mouvance anarchiste. Protestant, il brosse une vision d’un christianisme qui se rapproche du christianisme des origines, ce « bolchevisme de l’Antiquité » qu’a tant fustigé la Nouvelle Droite. Il demeure aussi un spécialiste du droit romain et un critique de la pensée bourgeoise et de la technique. Il est l’auteur, à la suite de Léon Bloy, d’Exégèse des nouveaux lieux communs (1966).

    Anarchie et Christianisme est un livre assez court, 160 pages environ dans l’édition dont je dispose. Encore une fois, il est assez appréciable de pouvoir lire des livres synthétiques, sans que cela dénature la pensée ou le propos de l’auteur. Deux grandes parties structurent cet ouvrage. Tout d’abord le Chapitre Ier : L’anarchie du point de vue d’un chrétien puis le Chapitre II : La Bible, source d’anarchie.

    L’auteur commence par poser les bases de son anarchisme : « Si j’écarte l’anarchisme violent, reste l’anarchisme pacifiste, antinationaliste, anticapitaliste, moral, antidémocratique (c’est-à-dire hostile à la démocratie falsifiée des Etats bourgeois), agissant par des moyens de persuasion, par la création de petits groupes et de réseaux, dénonçant les mensonges, les oppressions, avec pour objectif le renversement réel des autorités quelles qu’elles soient, la prise de parole par l’homme de la base, et l’auto-organisation. Tout cela est très proche de Bakounine. » (p.24)

    Cette partie est d’ailleurs remarquablement intéressante car Jacques Ellul plaide pour des actions de rupture avec la société. L’auteur donne un certain nombre de domaines : refus de l’enseignement obligatoire, du service militaire, des vaccinations, de la police, retour à la terre, … et donne l’exemple d’un ami à lui, persécuté par l’administration pour avoir refusé de vacciner son bétail… Lorsque nous voyons le chemin parcouru depuis, avec les normes toujours plus drastiques de l’UE, soutenu par les lobbies pharmaceutiques, chimiques, etc…, on ne peut que saluer la clairvoyance de ces quelques lignes. D’ailleurs, la profondeur de sa pensée s’exprime en ces quelques mots : « Bien attendu, ce ne sont que des petites actions, mais si on en mène beaucoup, si on est vigilant, on peut faire reculer l’omniprésence de l’Etat. Compte tenu que la « décentralisation » menée à grand bruit par Defferre a rendu la défense de la liberté beaucoup plus difficile. Car l’ennemi ce n’est pas l’Etat central aujourd’hui, mais l’omnipotence et l’omniprésence de l’administration. » (p.28). Décédé en 1994, Jacques Ellul n’aura pas eu le temps de mesurer les effets dévastateurs du traité de Maastricht soutenu par la gauche (y compris Mélenchon). Lui le pourfendeur de l’administration et des techniciens… traité qui rajoute des contraintes à celles dénoncées par Ellul dans l’action des mouvements dissidents. Par ailleurs, comme le rappelle l’auteur « qui paie, commande ! » (p.29). Une phrase qui devrait restée gravée dans les esprits, car elle est non seulement au cœur du rapport de domination capitaliste, mais également plus largement dans la plupart des rapports de domination entre les hommes.

    Ces quelques pages sur l’anarchisme sont très vivifiantes pour accroître certaines réflexions quant aux façons d’agir. Jacques Ellul aura écrit avant l’avènement d’internet, qui constitue aujourd’hui un formidable moyen de contournement de l’Etat et de diffusion des idées comme le sont les radios internet (Méridien Zéro) ou les différents blogs (Novopress, Zentropa, …). La technologie peut avoir du bon…

    La deuxième partie, La Bible, source d’anarchie défend la thèse selon laquelle le message du Christ, puissamment révolutionnaire, s’oppose aux différentes formes de domination de l’homme par l’homme selon le sens composé à partir du grec an-arkhé. Cette partie se présente donc comme une forme d’exégèse et s’attarde aussi sur la Bible hébraïque, problématique de ce point de vue, en raison de l’omniprésence des figures royales. Jacques Ellul fait aussi œuvre d’historien, en replaçant le message christique dans son contexte et particulièrement dans celui de l’affrontement avec le pouvoir romain et le pouvoir hérodien, dépendant des Romains. Un élément est particulièrement intéressant dans cette partie du livre, la réflexion sur le Diable, bâti sur le terme grec diabolos, qui signifie « le diviseur ». Pour Ellul, « l’Etat et la politique sont facteurs de division entre les hommes ». Cette réflexion pourrait faire écho à cet extrait de l’Epitre aux Galates de Paul de Tarse : « Il n’y a plus ni Juif, ni Grec ; il n’y a plus ni esclave, ni homme libre ; il n’y a plus l’homme et la femme ; car tous, vous n’êtes qu’un en Jésus-Christ. » Un chrétien doit donner sa priorité à la Foi et tenter de rompre les barrières qui divisent l’humanité. La sous-partie Apocalypse est d’ailleurs très claire sur ces différents points d’après l’auteur : « […] il y’a une opposition radicale entre la Majesté de Dieu et toutes les puissances et pouvoirs de la terre (d’où l’erreur considérable de ceux qui disent qu’il y’a continuité entre le pouvoir divin et les pouvoirs terrestres, ou encore, comme sous la monarchie, qu’à un Dieu unique, tout-puissant, régnant dans le ciel, doit correspondre sur Terre un Roi unique, également tout-puissant ; l’Apocalypse dit exactement le contraire !) »

    Nous ne doutons pas que cette seconde partie, dont nous vous laissons découvrir l’intégralité de la réflexion, pour éviter les raccourcis, suscitera des débats autant au sein des Chrétiens, qu’au sein de tous ceux qui sont attachés à leur terre, à leur patrie.

    Ce qui me frappe dans la lecture de ce petit livre, c’est qu’on y trouve une pensée qui s’oppose en bien des points à ce qui fut celle de la Nouvelle Droite et en particulier de celle de Dominique Venner qui notait dans le Choc de l’histoire ou encore dernièrement dans son testament politique que l’Europe n’avait pas de religion identitaire (à l’inverse, par exemple, de l’Inde). La ND proclame une pensée très marquée par le paganisme et l’importance de la hiérarchie (aristocraties), là où Ellul en chrétien sincère s’y oppose. Pourtant, je dois bien admettre que la pensée d’Ellul est fortement « séduisante » car elle présente un christianisme qui s’oppose dans ses bases au monde dans lequel nous vivons et qui offre l’espérance.

    Que l’on s’intéresse à la pensée anarchiste, au christianisme ou qu’on cherche quelques « cartouches intellectuelles », la lecture d’Anarchie et Christianisme s’impose. C’est aussi un moyen d’entrer en contact avec la pensée de Jacques Ellul avec ce qu’elle a de plus profonde : sa foi chrétienne.

    Jean

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s