Reprise des publications… Le vaccin anti-CoV19 à l’honneur : au plus près de la vérité avec le Dr Pascal Sacré

 

Nous reprenons le cours des publications ce 1er septembre et publierons ce que nous avons en « stock » dans l’ordre chronologique de sauvegarde. Bien entendu, bien de l’info a circulé sur tous les sujets, ceci ne représente qu’une sélection subjective de ce que nous avons perçu pour important au cours de cette trêve. Merci de votre compréhension et bonne lecture !
Résistance 71
1er septembre 2020

= = =

Les vaccins seuls, sans parler des autres médicaments commercialisés, rapportent quelques 30 milliards d’euros par ans au 4 plus gros labos pharmaceutiques en ce domaine (GSK, Merck, Pfizer, Sanofi), à partir de là, toute dérive n’est plus seulement possible mais tout simplement probable, voire certaine comme déjà bien documentée… Le temps est venu d’arrêter de mettre des étiquettes de prix sur tout. Nous sommes en fin de règne de l’argent du profit et de la dictature qu’ils imposent. Nous devons nous en défaire, ainsi science en général et médecine en particulier redeviendront des acteurs de l’intérêt commun.

~ Résistance 71 ~

 

 

COVID-19 au plus près de la vérité : vaccins

 

Dr Pascal Sacré

 

2 août 2020

 

url de l’article original:

https://www.mondialisation.ca/covid-19-au-plus-pres-de-la-verite-vaccins/5647950

 

Le vaccin anti COVID-19…

Est-ce LE but final de cette crise, imposer une vaccination obligatoire à tout le monde, avec un passeport biométrique sanitaire et sans ça, l’impossibilité de se déplacer, d’acheter, de se nourrir ? 

Transfert dans le monde réel et d’aujourd’hui d’avertissements ésotériques déjà présents dans la Bible…

L’avenir proche nous le dira.

Avec le temps, l’accumulation d’effets secondaires, les témoignages de médecins de plus en plus nombreux, la vaccination est devenue un sujet de controverse, souvent passionnel, parfois violent. 

Il ne s’agit pas ici seulement d’être pour ou contre la vaccination en général. 

Il s’agit d’être vigilant face à la pression énorme de la part de firmes et de gouvernements d’injecter à des milliards d’individus en bonne santé un produit fabriqué à la va-vite, au moyen de technologies immatures comme la manipulation de l’ADN, aux effets secondaires encore inconnus. Il ne faudrait pas que le remède soit pire que la maladie.

Vu la peur, la terreur insufflées dans l’esprit des gens, vu l’enthousiasme de certains dirigeants et vu la puissance des firmes et fabricants de vaccins, nous, simples citoyens, saurons-nous résister, garder notre sang froid et empêcher ces personnes de jouer avec nos santés ?

Savez-vous ce que rapportent la commercialisation des vaccins aux firmes pharmaceutiques ?

Références sur le site Statista, chiffres pour l’année 2019 [1] :

  1. GSK (GlaxoSmithKline) : plus de 8 milliards d’euros.
  2. Merck : 7,3 milliards d’euros
  3. Pfizer : 5,9 milliards d’euros
  4. Sanofi : 5,8 milliards d’euros

Des milliards, sur une seule année !

Vous pensez que la conservation de tels gains ne motiverait pas la transgression des limites en balayant tout sur son passage, toute éthique scientifique, toute morale même ?

Comme le dit Emma Kahn [2], sur le site de l’AIMSIB (Association internationale pour une médecine scientifique, indépendante et bienveillante), au 3 mai 2020 :

« Bizarrement les trois vaccins en étude clinique en Occident (hors Chine) contre le COVID-19 sont développés par des start-up et non par Big Pharma (surnom de l’industrie pharmaceutique). Pour quoi les gros industriels (Merck, GSK, Sanofi, Pfizer) n’ont-ils lancé aucune étude clinique ? Une première raison est préoccupante : les … experts de l’industrie savant déjà que les vaccins anticoronavirus sont trop risqués, ils induisent la facilitation et des phénomènes immunopathologiques. Le phénomène de la facilitation de l’infection par les anticorps » est crucial à comprendre.

Des vaccins trop risqués !

Facilitation et phénomènes immunopathologiques !

Ceci n’est pas du conspirationnisme, ni les élucubrations d’un quidam. Il s’agit de données publiées, bien connues des scientifiques, de virologues et publiées dans de nombreuses revues. 

Ces faits concernent particulièrement la famille des coronavirus et du SRAS [3].

Avec les vaccins, « le plus gros problème est la crainte d’un ADE (antibody dependant enhancement, facilitation de l’infection par le vaccin, médiée par les anticorps induits par la vaccination) : facilitation de la pénétration du virus dans les cellules par le récepteur du fragment Fc des immunoglobulines » [4].

Le 5 mars 2020, devant le congrès états-unien, Peter Hotez [5] (expert vaccinal) met en garde contre la facilitation de l’infection par les anticorps, et sa relation avec la vaccination [6] :

« Il faut être très prudent et aller doucement avec les essais cliniques, les essais sur animaux ont montré la facilitation » ! 

Donc, Big Pharma est prudente. Cela confirme la crédibilité de cette information. 

Non seulement ce vaccin ne vous protégera pas du tout ou pas assez, mais il peut aggraver les choses en facilitant votre infection par le COVID-19 !

Le phénomène de facilitation de l’infection virale par les anticorps (ADE ou antibody dependent enhancement) est connu depuis longtemps et existe pour de nombreux virus. 

On a mis en évidence des anticorps de ce type, in vitro, dans le cas du SRAS-CoV-2 et les candidats vaccins ne feraient qu’aggraver cet effet immunopathologique !

C’est encore plus probable si on brûle les étapes.

La journaliste Céline Deluzarche, dans un article sur Futura Sciences (Futura Santé) du 19 mars 2020 revu le 15 juin, le dit :

« Coronavirus : les dangers d’un vaccin élaboré à la hâte.

Face à l’urgence, les scientifiques appellent à accélérer les procédures de tests et à se passer des habituels essais sur les animaux. Une stratégie louable mais qui pourrait s’avérer au mieux, contre-productive, au pire causer des morts » [7].

« Normalement, obtenir un vaccin efficace, non toxique et utilisable prend entre 15 et 20 ans. Il faut d’abord mettre au point une formule possédant les prérequis chimiques et pharmaceutiques, mener des études d’immunogénicité [8] chez l’animal, évaluer la toxicité du vaccin [9] chez l’animal, puis chez l’Homme, et enfin, tester son efficacité à grande échelle. »

Pourtant, certaines personnes mettent la pression, invoquent l’urgence. 

Pourquoi ? 

Elles exploitent la peur pour y arriver. Il n’est jamais bon de décider quoi que ce soit sous l’effet de la peur. 

À quel jeu dangereux jouent ces personnes ?

L’Europe en particulier, et sa nouvelle présidente, Ursula von der Leyen, après avoir organisé un téléthon mondial pour financer la recherche d’un vaccin [10], cherche à imposer l’idée que seul un vaccin peut nous sauver.

« … devant l’urgence, la pression des gouvernements et des autorités sanitaires, certains appellent à accélérer les procédures. La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a dit mardi espérer un vaccin contre le nouveau coronavirus avant l’automne. » [7].

On a le sentiment que tout cela était programmé d’avance, quand on sait que Bruxelles, aujourd’hui, travaille depuis longtemps sur un passeport « vaccins » afin de mettre la population sous surveillance et contrôle total [11]. 

Le COVID-19 n’aurait-il été qu’un prétexte pour imposer des mesures totalitaires impossibles à faire accepter autrement ?

Je pose la question.

Nous retrouvons Peter Hotez [5], qui nous conseille la plus grande prudence :

« Un vaccin n’est pas anodin : il s’agit le plus souvent d’un virus désactivé ou affaibli, et peut dans certains cas aggraver la maladie qu’il est censé prévenir. Peter Hotez, doyen de l’École nationale de médecine tropicale du Baylor College of Medicine et qui a travaillé sur l’épidémie de SRAS en 2003, a ainsi constaté que certains animaux vaccinés développaient des symptômes encore plus graves lorsqu’ils étaient exposés au virus en raison d’un affaiblissement du système immunitaire. C’est ce que l’on appelle une « facilitation de l’infection par des anticorps » (Antibody-dependant enhancement ou «ADE en anglais) » [7].

Les travaux et recherches sur les vaccins anti-COVID 19 à Cambridge, Oxford, parrainés par le NIH (National Institute of Health aux Etats-Unis, Anthony Fauci le tsar anti-COVID de Donald Trump) ne me rassurent pas du tout, et ne devraient pas vous rassurer non plus [12] !

Ces mêmes personnes sont derrière un des pires scandales vaccinal, médical des dix dernières années en voulant déjà, en 2009-2010, vacciner la population entière pour une fausse pandémie (H1N1) [13-14-15].

Un sondage en France rapporte que près d’un quart (25%) des Français ne comptent pas accepter le vaccin contre le COVID-19 [16].

Je les comprends et trouve même étonnant que ce chiffre ne soit pas plus élevé.

Ces vaccins, c’est la course aux profits [17], des sommes faramineuses !

Même indépendamment d’idées plausibles et effrayantes comme l’association du vaccin à des OGM [18], à un puçage et à un traçage de la population [19], le danger inhérent à tout vaccin et le danger spécifique d’un vaccin anti-coronavirus (facilitation de l’infection virale par les anticorps- ADE ou antibody dependent enhancement) devraient faire réfléchir tous les citoyens avant d’accepter une telle mesure sans broncher !

Au travers de la peur instillée par nos principaux médias, peur entretenue par les experts de nos propres gouvernements, les gens seraient prêts à accepter des remèdes aussi dangereux qu’inefficaces.

Comme Tony Carlucci le dit :

« Bien que le Covid-19 puisse être un véritable agent pathogène, les preuves suggèrent qu’il ne justifie pas les réactions excessives que nous avons observées dans le monde entier. L’hystérie du Covid-19 a — de très loin — un impact beaucoup plus dévastateur sur l’humanité que le virus lui-même. Au milieu de cette hystérie, la plus grande menace réelle pour la santé humaine — une industrie pharmaceutique corrompue et ses partenaires au sein du gouvernement — sont sur le point d’accroître à la fois leurs profits aux dépens du public et leur pouvoir sur ce dernier. » [20]

Les citoyens devraient ne plus prendre pour argent comptant tout ce qu’on leur dit, même, voire surtout si cela vient des médias officiels ou des gouvernements [21]. 

Il en va de leur santé, mentale et physique.

Quant au vaccin, le seul fait qu’il puisse faciliter lui-même l’infection par le coronavirus et aggraver les symptômes devrait stopper net tout engouement pour lui.

La perte de temps et d’argent pour la recherche de ce vaccin empêche la population de se tourner vers d’autres solutions, plus saines et plus réalistes :

  1. Retrouver un mode de vie sociale sain avec un compromis acceptable entre imposer des quarantaines ciblées et limitées (pour les personnes vraiment malades et non seulement RT-PCR positif), et laisser le virus circuler parmi les personnes le moins à risques (jeunes et adultes sains) protégées par leur immunité saine.
  2. Privilégier davantage les NPI (mesures non pharmaceutiques) efficaces comme le lavage des mains, la distance physique et l’aération des espaces clos, plutôt que le port du masque en continu, plus délétère que bénéfique.
  3. Laisser les médecins de première ligne prescrire librement de l’hydroxychloroquine et du zinc, suffisamment tôt, dès les premiers symptômes de COVID-19, sous contrôle médical de façon à minimiser les risques cardiaques bien connus de l’HCQ.
  4. Redonner la priorité à la reprise de l’économie, de l’activité sociale car aujourd’hui, la solution contre le problème du COVID est pire que le problème lui-même (et de loin).
  5. Se rappeler que nous avons une immunité ! Des immunités innée et spécifique cellulaire, et pas seulement une immunité médiée par anticorps ! Que les meilleurs alliés de ces immunités sont nos modes de vie (alimentation, activité physique, gestion du stress, gestion mentale). Tout devrait être mis en œuvre, aujourd’hui plus que jamais, pour améliorer cela.
  6. Traiter la peur immense et le stress post-traumatique qui ont été générés ces derniers mois par les médias et par nos gouvernements. 

Cette peur à elle seule nous rend plus vulnérables à la fois face à la maladie et face aux dérives totalitaires.

À condition de se sevrer de la peur, des mensonges et des illusions, chacun peut reprendre le pouvoir sur sa santé, sa société, sa vie.

Notes :

[1] Les géants de l’industrie des vaccins, 14 mai 2020, Statista.fr 

[2] Vaccin anti-Covid-19 et immunité de groupe, c’est non… et encore non, Emma Kahn, AIMSIB, 3 mai 2020

[3] Molecular Mechanism for Antibody-Dependent Enhancement of Coronavirus Entry, Journal of Virology, 

[4] SARS vaccines : where are we ?, Expert Rev Vaccines 2009 Jul ; 8(7) :887-98. doi : 10.1586/erv.09.43.

[5] Peter Hotez, Wikipédia

[6] CORONAVIRUSES: UNDERSTANDING THE SPREAD OF INFECTIOUS DISEASES AND MOBILIZING INNOVATIVE SOLUTIONS, 5 mars 2020

[7] Coronavirus : les dangers d’un vaccin élaboré à la hâte, Céline Deluzarche, Futura Sciences (Futura Santé), 19 mars 2020, revu le 15 juin 2020. Quand le vaccin facilite l’infection virale…

[8] Immunogénicité

[9] Vaccin : être trop vacciné est-il dangereux ?

[10] Coronavirus: la Commission européenne organise un téléthon mondial pour financer la recherche d’un vaccin, 4 mai 2020

[11] Bruxelles travaille sur un passeport « Vaccins » afin de mettre la population sous surveillance totale

[12] Coronavirus : court-circuiter les étapes vers un vaccin?, 16 mars 2020, Agence Science-Presse, média indépendant basé à Montréal. En temps normal, le développement d’un vaccin peut prendre 15 à 20 ans

[13] Politique et corruption à l’OMS, Dr Pascal Sacré, mondialisation.ca, 12 janvier 2010, réédité 14 avril 2020.

[14] Le point sur la gestion européenne de la pandémie de grippe A H1N1, Dr Pascal Sacré, mondialisation.ca, 22 octobre 2010

[15] Pandémie de grippe H1N1, cru 2009 : quoi de neuf, docteur ?, Dr Pascal Sacré, mondialisation.ca, 20 avril 2010

[16] Près d’un quart des Français ne comptent pas se faire vacciner contre le Covid-19, 22 mai 2020.

[17] Covid-19 — Le fer de lance pour la mise en place d’une « nouvelle ère » de VACCINS à haut risque, génétiquement MODIFIÉS, Children’s Health defense, 10 mai 2020

[18] « Vaccins contre la COVID » et « Humains génétiquement modifiés », mondialisation.ca, Carrie Madej et Mark Taliano, 23 juillet 2020

[19] Coronavirus, vaccin, implant et traçabilité, Medias-Presse.info, 18 avril 2020. Bill Gates, à travers sa Fondation Bill & Melinda Gates, le projet ID2020 qu’il finance et des industries pharmaceutiques dans lesquelles il détient des parts importantes, entend bien profiter du coronavirus pour nous imposer une vaccination quasiment mondiale et y inclure un implant d’identification et de traçabilité.

[20] Covid-19, pots-de-vin et corruption — Le cartel criminel Big Pharma supervise le nouveau vaccin, Tony Carlucci, New Eastern Outlook, 6 mai 2020

[21] COVID-19 – Vérifiez vos sources. Guerre contre… la corruption ?, Dr Pascal sacré, mondialisation.ca, 12 avril 2020.

4 Réponses vers “Reprise des publications… Le vaccin anti-CoV19 à l’honneur : au plus près de la vérité avec le Dr Pascal Sacré”

  1. les vaccins OGM ne devraient jamais être autorisés, quelque soit la durée d’essai 12 ans, 20 ans, jamais

    or l’UE veut les vaccins OGM

    veulent modifier génétiquement la population mondiale

    les élites veulent être les seuls à posséder l’ADN humain originelle

    voilà pourquoi ils insistent pour détruire notre ADN et nous rendre des sous humains contrôlés par eux

    Ils ne peuvent pas se rendre Dieux alors leur solution c’est de détruire notre humanité en détruisant notre ADN via les vaccins OGM , afin qu’ils soient les seuls à bénéficier des qualités de l’espèce humaine, à savoir l’intelligence et la santé

    les plantes OGM sont en moins bonne santé que les plantes bio tout le monde le sait

    les hommes OGM seront en moins bonne santé que les milliardaires non OGM

    • Toute la problématique est là : les mensonges s’éventent, la réalité devient évidente : Il est impossible de faire confiance à ce système mortifère. TOUT doit être mis en doute, et être réétudié hors du contexte du profit et de l’eugénisme rampants.
      La science est falsifiée et a été détournée de sa fonction. elle a été phagocytée par la marchandise et sa dictature.

  2. Le vrai visage du CoV19
    avec le Dr Pascal Sacré et Michel Chossudovsky de Mondialisation.ca

    • « Après plusieurs mois de crise COVID-19, des éléments pertinents d’analyse de cette crise apparaissent plus clairement. La pression énorme pour convaincre 7 milliards d’humains de la nécessité de se vacciner contre un virus dont on a gonflé la mortalité et qu’on dit omniprésent alors qu’il est en train de disparaître, voire a disparu. Cela nous rappelle l’opération de 2009, avec la fausse pandémie H1N1 [3] : mêmes tactiques, mêmes complicités (médiatiques, politiques, gouvernementales), mêmes « experts », mêmes scénarios, mêmes narratives avec un accent sur la peur, la culpabilité, la précipitation et toujours la même odeur nauséabonde de cet argent omniprésent sous la forme de profits immenses à l’horizon pour l’industrie productrice de vaccins. »

      (Extrait de l’article de Pascal Sacré : Le vrai visage du COVID-19: une stratégie du choc pour imposer une société totalitaire ?)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.