Résistance politique: analyse sémantique pour lutte de classes épurée…

Nous sommes d’accord sur les grandes lignes présentées par ce texte de Robert Bibeau, mais trouvons grandement à redire sur la terminologie employée pour élaborer l’argument. Le vocabulaire employé est à notre sens archaïque au sens politique et infuse une confusion qui ne sert pas le but recherché de ramener les gens sur la voie de la révolution sociale.

Pour couper court, il n’y a que deux classes dans la société humaine sous l’ère capitaliste (et pré-capitaliste dirait les marxistes…) qui nous régit depuis quelques siècles:

  • La classe capitaliste parasite, exploiteuse et devenue toute puissante car étant parvenue dans le temps à acheter le pouvoir politique et donc à se l’assujettir. Sont membres de cette classe tous ceux qui par leurs possessions parasitaires n’ont pas besoin de travailler pour mener leur existence de privilégiés d’un système construit autour de leur protection. Ils sont de l’ordre de 0,1% de la population mondiale, c’est à dire peut-être de l’ordre de 7 millions de personnes sur terre en étant large…
  • La classe dite du “prolétariat”, c’est à dire tous ceux qui n’ont rien d’autre que de vendre leur force de travail pour subsister et dont le temps de travail est “acheté” à vil prix pour l’essentiel, par la classe exploiteuse. Cette classe constitue de l’ordre de 99,9% de la population mondiale…

Alors la conjoncture aidant, il est vrai que ce sont établis certains “niveaux de confort”, des strates, au sein de la classe prolétarienne, strates rendues plus fortes avec l’avènement de la société de consommation, la création d’une foultitude de boulots inutiles (ce que l’anthropologue politique David Graeber appelle les “bullshit jobs” qui sont légions depuis la fin de la seconde guerre mondiale…) ; cependant le patron d’une PME et ses ouvriers sont tous des prolétaires ! Le système les étiquette différemment parce qu’il est dans son intérêt d’exacerber les antagonismes dans ce que nous appelleront des “pseudos classes”, créées sémantiquement avec le seul but de nous monter les uns contre les autres. Et cela a parfaitement réussi jusqu’ici. 

Ainsi, faire la “distinction” entre les capitalistes, la “bourgeoisie”, la “petite bourgeoisie” et les attitudes / comportements induits qui leur sont artificiellement alloués, c’est faire le jeu du système qui ne peut survivre que dans le chaos, la division et la discorde. Le boulot du capital est de continuer à monter l’ouvrier contre son patron en expliquant qu’ils ont des intérêts antagonistes alors qu’il n’en est absolument rien !

Il faut cesser de faire le jeu de la division qui maintient le système en place et cela commence avec l’abandon d’une certaine sémantique de connivence, même si celle-ci peut ne pas être volontaire, mais induite.

Bref, il y a la classe capitaliste, celle des (liste bien entendu non exchaustive) Rothschild, Rockefeller, Warbug, Schiff, et les milliardaires affiliés Bolloré, Murdoch, Soros, Buffet, Gates, Bezos, Zuckerberg, Bouyghes, les familles royales (GB, Saoud, Hollande, Belgique, etc) et on en passe… et il y a la classe des prolos, nous, vous, votre patron, le gérant de votre banque (et oui), l’instituteur, le médecin, la prof du bahut, l’ouvrier d’usine, l’artisan, l’agriculteur, le flic, le trouffion, l’ingénieur d’une entreprise pétrolière, le journaliste, l’écrivain, le dealer de shit de la cité du coin etc, etc…

Le but est de faire comprendre au plus de membres des 99,9% qu’ils en font partie, surtout chez ceux des “strates de confort” temporairement supérieures qui effectivement sentent passer le vent du boulet de la paupérisation en marche. Ce n’est pas quand tout va bien pour eux qu’il faut leur expliquer, c’est maintenant ! Ils sont plus disons… réceptifs.

A ce titre nous sommes tous des prolétaires, comme nous sommes tous des colonisés ! Sortir de ce marasme induit par un système outil du privilège parasite, c’est en sortir par la compréhension ultime de notre complémentarité qui transcendera l’antagonisme pour nous réunifier dans une société des sociétés qui n’œuvrera que pour le bien commun naturellement égalitaire.

Pour les 99,9% d’entre nous, il ne devrait pas être difficile de choisir notre camp pourvu que notre vision ne soit plus obscurcit par une sémantique erronée participant plus au jeu de la division qu’à un rôle rassembleur pour grand intérêt  commun de la grande classe prolétaire mondiale dans son ensemble dont nous faisons bien entendu toutes et tous partie.

Ceci dit, nous sommes essentiellement d’accord avec le fond de l’article de Robert. 

~ Résistance 71 ~

 

Le Black Bloc et la petite bourgeoisie radicalisée

 

Robert Bibeau

 

9 mai 2018

 

url de l’article:

http://www.les7duquebec.com/7-au-front/le-black-bloc-et-la-petite-bourgeoisie-radicalisee/

 

Qu’est-ce qu’une classe sociale ?

 

Une classe sociale ne se définit pas par son revenu. Le revenu (salaire, dividendes, intérêts et prestations gouvernementales) est la conséquence d’une situation sociétale et non l’inverse. Le revenu moyen d’une classe sociale, ou de l’une de ses sections, peut varier, mais pas son statut social même si son rôle fluctue dans le procès de production et de reproduction élargie. Ainsi, une classe « moyenne » serait socialement la moyenne de quoi dans le procès de reproduction sociétal ?
Une classe sociale se définit par son rôle – sa position dans le procès de production et de reproduction sociétale. Ce positionnement détermine in fine le revenu de ses sujets.  Si un individu membre de la classe bourgeoise – s’activant à une tâche quelconque dans la société globalisée – perd son emploi, alors il est expulsé de sa classe sociale et on dira qu’il est prolétarisé (les chômeurs forment une « armée » de prolétaires). Si un individu gagne le pactole à la loterie et qu’il quitte son emploi salarié pour œuvrer dans une autre activité comme usurier ou commettant dans une société alors il gravit un échelon social et adhère à la classe bourgeoise non pas parce qu’il est soudainement riche, mais parce qu’il pratique une nouvelle profession. C’est ce que l’on fait comme travail et nos rapports aux moyens de production, de commercialisation et de communication qui déterminent le statut social.

La classe sociale petite-bourgeoise

La petite-bourgeoise est partie de la classe bourgeoise avec laquelle elle partage les mêmes intérêts. Ainsi, la petite-bourgeoisie a pour rôle (pour mission sociétale), pour tâche dans le procès de production, d’assurer la reproduction des forces productives sociales (de la naissance à la mort, et ce pour tous les sujets des classes existantes). En termes plus précis la petite-bourgeoisie assure les soins de santé, de l’accouchement à l’enterrement en passant par les soins médicaux, l’éducation, la formation, la gestion bureaucratique, l’administration publique, la culture, la religion et la morale c’est-à-dire l’aliénation idéologique, le formatage de la pensée (la propagande médiatique appelée frauduleusement information), le divertissement, le sport, les loisirs, tout ce qui est utile à la reproduction élargie de la force de travail (et de ses descendants) requis et nécessaire à la valorisation du capital, c’est-à-dire à la production et à la commercialisation des marchandises et des services non pas au bénéfice de la populace (ce qui n’est qu’une conséquence aléatoire), mais bien pour assurer la reproduction élargie du capital. C’est l’astuce sur laquelle s’est érigé le mode de production capitaliste et que Karl Marx a exposée. Autant dire que la gauche et la droite font fausse route quand elles brament et réclament de l’État fétiche des riches qu’il maintienne les services publics tellement appréciés par les salariés. Ce n’est pas le rôle de l’État des riches de maintenir de tels services et la preuve en est que si vous permutez un parti gauchiste et un parti droitiste ils appliquent les mêmes politiques qu’impose la conjoncture économique.

Sous la croissance et la prospérité

Tout va bien tant que le mode de production se développe et conquiert de nouveaux marchés dans la prospérité – tant que le système reproduit et valorise le capital – tant que la productivité aussi bien des forces productives sociales (ouvriers) que la productivité des forces de reproduction sociétale – la petite-bourgeoisie administrative bureaucratique et cléricale à l’hôpital, à la garderie, à l’école, à l’université, à la banque, à l’église, au marché, au cinéma, dans les transports, dans l’ONG des paumés, et dans toutes sortes d’institutions de services publics, etc. Tout baigne dans l’huile en ces temps de croissance économique, et avec elle la croissance de la petite-bourgeoisie de service. Même que cette croissance peut provoquer des turbulences entre l’État des riches et la petite-bourgeoisie aspirant à gravir les échelons de la promotion sociale comme on l’a vu en Mai-68 dans Paris assiégé et traumatisé par ses étudiants agités. S’il vous plait, ne pas confondre une insurrection populaire et une révolution prolétaire avec des revendications lycéennes même violemment exprimées.

La débandade économique et sociale

Mais voici que le système s’embourbe et ne parvient plus à trouver de nouveaux débouchés – de nouveaux marchés pour ses marchandises produites en grande quantité et à prix coupé. Le grand capital désemparé et ne sachant comment parer (ce n’est pas un problème de bonté ou de méchanceté des affidés c’est le fruit des paradoxes du système) coupe de mille-et-une façons dans les revenus de la population et dans les services publics afin de maintenir les taux de profits visant à assurer la reproduction élargie. Ce faisant, le capital rétrécit encore davantage son marché de consommation globale. Le prolétariat aussi bien que l’immense petite bourgeoisie de service voient ses salaires et ses revenus d’aide sociale et de retraite – stagné puis s’étriquer, ce qui entraine de nouvelles demandes des riches capitalistes à l’État fétiche antidémocratique en vue de nouveaux transferts de capitaux publics à verser aux entreprises milliardaires ne parvenant plus à satisfaire leurs actionnaires, ni à faire fructifier leurs capitaux ce qui est pourtant leur « affaire ». Le capital devient volatile, fragile et parfois invisible, on dit qu’il se dissipe en nuage spéculatif.

Je ne dis rien ici du crédit à la consommation et de la dette souveraine qui ne font que retarder temporairement l’effondrement inéluctable… La seule énigme étant de savoir combien de temps tiendra l’illusion de la croissance.

Le chemin de Damas du petit-bourgeois délaissé

 Comme décrit ci-haut le processus d’effondrement sociétal, commence toujours dans la sphère économique pour ensuite s’étendre à la sphère sociale, politique, judiciaire, idéologique, morale, médiatique, diplomatique et militaire. La crise économique est le fondement de la crise sociétal, car elle entraine l’expulsion de la petite bourgeoisie du procès de reproduction de la force de travail social. L’État coupe dans les services constate amèrement le petit-bourgeois éploré après avoir perdu sa BMW et son loft dans la Cité. C’est qu’il est l’un des premiers congédiés – on dit alors que le petit-bourgeois est en voie de paupérisation (baisse de revenu, expulsion de sa maison, fin des vacances sur la côte, tout ce qui faisait sa fierté s’est effondré). On dit aussi que le petit-bourgeois est en voie de prolétarisation, car le capital l’invite à se recycler en micro-entrepreneur (sic), travailleur taxable et corvéable à volonté. Ou alors le petit-bourgeois devient chômeur, SDF, itinérants ou encore mercenaires, ou bien il devient bagarreur dans le Black Bloc, les groupes anarchistes ou maoïstes, ou dans les groupuscules néonazis et néofascistes, souvent sincèrement enragé contre le système, mais se laissant instrumentaliser pour justifier la répression de la société terroriser et totalitariser, autant d’embuches que le prolétariat devra surmonter quand il se sera résigné à se révolter pour s’émanciper.

Des couches entières de petits-bourgeois déclassifiés, paupérisés, prolétarisés crient leur frustration sur les pavés des cités et remplissent les phalanges des groupes de droite – comme de gauche, insoumis, revendicateurs, appelant de leurs pleurs le retour des « beaux jours », du temps de la croissance trépassée. Tout ceci démontre de la part des uns et des autres (gauche, droite, centre) une grande désespérance face à leur situation sociale inconvenante – dégradante et où chacun pense que l’on peut arrêter le processus d’effondrement social global en bloquant les migrants dans les Alpes, en Méditerranée, à la frontière mexicaine, ou indienne, ou que l’on peut enrayer la violence sociale et la prolétarisation en cassant des vitres, ou en brulant des voitures à Paris – à Montréal – à Berlin – à Rome – à Calcutta. Oublions les policiers infiltrés et les majordomes stipendiés, la majorité croit faire ce que doit, mais elle se fourvoie.

Le faux-drapeau « djihadiste »

 Pour les mercenaires des pays du Moyen-Orient et d’Afrique, c’est autre chose. Là-bas les petits bourgeois deviennent mercenaires terroristes, de soi-disant « djihadistes » (faux-drapeau n’ayant rien à voir avec l’Islam) et ils sont rejoints par les paysans affamés et par le prolétariat désoeuvré.  Tous ont trouvé un nouveau métier, un nouvel emploi, dangereux, mais lucratif, – et pour la plupart – (si on excepte les agents stipendiés par le grand capital qui jouent les sultans ou les imams) – ils n’ont que faire d’un nouveau sultanat. Oubliez les ONG de la « paix et des droits de l’homme » charger de colporter ces fadaises à propos de zélotes exterminateurs de mécréants à convertir, couper la solde et vous verrez l’armée du « djihad » s’évaporer dans les fumées du narguilé.

Aucune solution à l’intérieur du système

Il n’y a pas de solutions à cette série de crises économiques – sociales – politiques – idéologiques – militaires à l’intérieur du système contrairement à ce que pense les Blacks Blocs et les néonazis et compagnies. Il est impossible de stopper la décadence – ou la prolétarisation de la petite-bourgeoisie – en brisant des vitres et en matraquant des flics. Tout ce que cela rapportera c’est de nous mener collectivement à la troisième guerre mondiale, comme lors des affrontements précédents, communistes contre fascistes dans les années trente, qui préparèrent la Seconde Guerre mondiale. La chair à canon est toute trouvée, ce seront les manifestants des dernières rangées.

Les militants authentiquement anticapitalistes doivent reprendre confiance dans la classe prolétarienne, l’écouter et se mettre à son service – pas au service de Mélenchon – du PCF, du NPA, des anarchistes, des marxistes-léninistes, des maoïstes, des Blacks Blocs et autres groupuscules d’enragés, et comprendre que ce n’est que le jour où des dizaines de millions d’ouvriers cesseront la production et « paupériseront » le grand capital transnational que le capitalisme sera durement frappé et terrasser.

Alors s’il en est qui souhaite casser du mercenaire de riches, aller renforcer les lignes de piquetage des travailleurs grévistes et si des briseurs de grève s’amènent alors casser du casseur de grèves.

Publicités

8 Réponses to “Résistance politique: analyse sémantique pour lutte de classes épurée…”

  1. love wins over all Says:

    Il a rien compris l’auteur parce qu’l fait croire faussement que les blackbocks sont anti macron: Les Blackbock n’ont pas fait la casse parce qu’ils étaient des cons, mais parce qu’ils ont reçu l’ordre de Macron de le faire pour discréditer la manifestation du 1 er mai. C’était des flics cagoulés déguisés en civilshttps://www.facebook.com/2017novote/videos/686215718169270/. Ils étaient les seuls à ne pas avoir de matraques sur la tête ou de gazage, les CRS avaient ordre de les laisser passer, et les CRS, BAC, flics ont gazé et matraqué les VRAIS manifestants à la place.http://www.revolutionpermanente.fr/Alors-c-est-qui-les-casseurs-documentaire-sur-la-lutte-du-printemps-et-apologie-de-la-strategie

    Au lieu d’être contre les casseurs, les CRS bloquent les manifestants pacifiques… Déplorable.

    les blackbocks ont même bloqué le cortège des manifestants (ils se sont mis en tête du cortège avec l’appui des CRS) pour forcer les manifestants à changer de chemin, c’est à dire choisir le chemin où les CRS les attendaient pour les nasser. Les Blackbock c’est des agents infiltrés pour faire tomber les manifestants un par un dans le filet de pêche des CRS.
    Et oui, les partis d’ultra gauche travaillent avec le pouvoir aussi. N’est -ce pas eux qui ont poussé à voter pour Macron l’année dernière?

    Ils ont fait la même chose pour Rémi Fraisse, assassiné par eux, ils ont fait croire que Rémi Fraisse faisait parti des BlackBlock en faisant infiltrer des BlackBlocks dans la manif de soutien pour la justice pour Rémi Fraisse pour décrédibiliser la manif de soutien pour Rémi Fraisse. http://www.lelibrepenseur.org/les-violences-en-manifestation-cherchez-les-policiers-en-civil/

    Hommages à Rémi Fraisse : présence des policiers « déguisés » en casseurs
    http://www.linfo.re/france/societe/655273-hommages-a-remi-fraisse-presence-des-policiers-deguises-en-casseurs

    On voit recommencer actuellement les manoeuvres fascistes de l’époque de Raymond Marcellin : policiers infiltrés dans l’extrême-gauche, faux casseurs, police qui tue etc etc…

    Hollande prépare le fascisme ouvertement en assassinant Rémi Fraisse

    .Et la fausse « gauche » PCF laisse tuer son militant sans déclencher une grève générale
    https://laveriteaprenantes.blogspot.fr/2014/11/policiers-casseurs-preuves-lappui-le.html

    les casseurs ce sont des flics
    https://reporterre.net/Cet-homme-est-il-un-casseur-Non-c-est-un-policier
    Ne vous faites pas manipuler ces encagoulés ne sont que des flics, même uniforme, même masque à gaz, mêmes rangos au pied, les armes et insignes ont disparu, ils précèdent systématiquement les manifs pour tous casser et faire porter le chapeau aux manifestants ! Honte au gouvernement !
    https://www.surlatoile2.com/forum/societe-debats/678-ce-sont-des-flics
    http://www.wikistrike.com/2014/11/quand-les-flics-se-deguisent-en-casseurs.html

    Un journal israélien exploite les black blocks pour justifier la politique sécuritaire et l’Etat d’Urgence en France et réclamer que la France augmente sa politique sécuritaire
    http://www.jforum.fr/un-membre-des-black-blocs-il-y-a-des-failles-on-les-exploite.html

    Même les québécois savent que nos casseurs sont des flics déguisés en civils:
    Dans la France de Hollande, les tactiques policières pour contrer les manifestations sont de plus en plus violentes. La police dispose des tous derniers joujoux technologiques pour tuer dans l’œuf les manifestations. Gaz lacrymogène, flashball, grenades assourdissantes, canons à eau, etc. D’ailleurs, les forces de l’ordre font de plus en plus appel à des policiers déguisés en «casseurs» dont l’image violente est ensuite reprise par les médias à des fins de propande et de légitimité du pouvoir.

    Lors d’une manifestation qui s’est tenue à Nantes suite à la mort du jeune écologiste Rémi Fraisse, les provocations policières ont rapidement donné lieu à des affrontements, alors que la manifestation était majoritairement pacifique. Les policiers en civil, déguisés en manifestants,ont joué un rôle trouble dans toute cette histoire comme le montre notre reportage

    Avant même le début de la manifestation, la quasi-totalité de la presse locale titrait sur les violences à venir, fournissant la liste du vocabulaire de circonstance — « casseurs », « dégradations », « guérilla urbaine » — et déroulant la litanie des lamentations de commerçants nécessairement « excédés » par les événements. La précédente manifestation nantaise pour Rémi Fraisse, lundi 27 octobre, avait, il est vrai, fourni du grain à moudre aux annonciateurs de désastres : vitrines et banques démolies devant des policiers passifs.
    https://lesindignesduquebec.wordpress.com/tag/violence-policiere/

    Un soldat franco-israélien tue un palestinien et est ensuite libéré et traité comme un héros
    http://www.wikistrike.com/2018/05/elor-azaria-le-soldat-franco-israelien-ayant-acheve-un-palestinien-recouvre-la-liberte-en-heros.html

    le SOS médecin et le SAMU rient devant une femme en souffrance et refusent de la sauver
    http://www.wikistrike.com/2018/05/les-operatrices-du-samu-se-moquent-de-naomi.la-jeune-maman-decede-quelques-heures-plus-tard-enregistrement.html

    MANIF LA POLICE SE DEGUISE EN CASSEURS
    https://www.youtube.com/watch?v=qP184m8o86Y (vidéo censurée)

    Le journal Le monde sait que cette vidéo existe, et cherchait à la décrédibiliserhttps://www.lemonde.fr/societe/article/2010/10/25/sur-le-web-des-rumeurs-croissantes-autour-de-policiers-casseurs_1430775_3224.html, comme il pouvait pas, alors il a tout simplement demandé à Youtube de censurer la vidéo.

    MANIF LA POLICE SE DEGUISE EN CASSEURS
    https://www.youtube.com/watch?v=qP184m8o86Y (vidéo censurée)

    La police se déguise de plus en plus en « casseurs », dont l’image violente est utilisée ensuite par les médias.
    https://fr.sott.net/article/23756-Quand-les-flics-se-deguisent-en-casseurs

    C’est donc pour un prétexte de retour à l’Etat d’Urgence et interdire les manifs qu’ils ont lancé les blacks blocks à la tête de cortège des manifestants pour tout casser et faire accuser les manifestants.

    La même tactique a été utilisée lors de la manif contre la loi travail
    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/violencespolicieres-parmi-les-181463
    http://timpouce94.over-blog.com/2016/04/les-violences-a-nuit-debout-et-lors-des-manifestations-contre-la-loi-travail-cherchez-les-policiers-en-civil.html

    Il n’y a que les anarchistes qui travaillent contre Macron, et font des vrais manif anti macron pacifistes.

    Le but du pouvoir est de créer de faux anarchistes violents comme les Blackbock pour discréditer le mouvement anarchiste pacifiste, le vrai.

    Tout comme Daech a été créé pour diaboliser tous les musulmans quoi. La même tactique est utiliser pour diaboliser tous les manifestants. C’est devenu une habitude chez l’oligarchie d’utiliser ces méthodes.

    Le groupe terroriste Etat islamique (EI), qui contrôle à présent une bonne partie du territoire irakien et menace la sécurité du monde, a été créé par la CIA, ce qui est attesté par des documents officiels, a déclaré le chef adjoint d’état-major des forces armées de l’Iran Massoud Jazayeri.
    https://fr.sputniknews.com/international/20141204203155048-daech-cree-par-la-cia/

    Des journalistes britanniques révèlent : la CIA finance la propagande de Daech
    https://www.algeriepatriotique.com/2017/10/10/pentagone-540-millions-de-dollars-daech/

    la photo du sénateur étasunien John McCain, en mission en Syrie
    pour le compte de la Maison Blanche. Il rencontre en mai 2013
    l’agent du Mossad, « Ibrahim al-Badri » , nommé « calife » des sunnites par Israël.
    https://numidia-liberum.blogspot.fr/2015/05/les-americains-avouent-avoir-cree-daesh.html

    Des Daechiens « israéliens » capturés !!

    Les commandos du Hezbollah d’Irak ont capturé quatre « conseillers militaires » de Daech ayant en leur possession des passeports américains et israéliens !! Selon une source sécuritaire irakienne, ces quatre conseillers, dont trois sont de nationalité israélo-américaine, et un quatrième, originaire de l’un des pays arabes du golfe Persique, ont été arrêtés, après qu’un centre de commandement de Daech eut été pris pour cible, à Mossoul.  »
    https://numidia-liberum.blogspot.fr/2015/07/selon-un-document-officiel-americain.html

    Daech a été créé par la CIA pour abattre les gouvernements opposés aux USA. Daech et les talibans deux faces d’une même pièce que les USA avaient répandu pour défendre principalement les intérêts d’Israël en premier et l’ occident en deuxième lieu .La carte géopolitique du moyen orient devrait être redessiner au profit d’un seul et unique maitre qu’est Israël
    https://focusnewsht.blogspot.fr/2017/06/daech-ete-cree-par-la-cia-pour-abattre.html

    Alors qu’on sait que Daech a été créé par la CIAhttps://www.upr.fr/actualite/monde/mais-qui-a-cree-al-qaeda-et-daesh, et que les chefs de Daech ne sont même pas musulmans https://www.la-croix.com/Urbi-et-Orbi/Actualite/Monde/Les-djihadistes-sont-ils-musulmans-2014-12-16-1254476
    http://www.lelibrepenseur.org/aucun-des-50-leaders-de-daesh-nest-musulman-par-xavier-raufer/ et bombardent même les mosquéeshttps://www.ouest-france.fr/monde/arabie-saoudite/arabie-saoudite-un-attentat-contre-une-mosquee-fait-trois-morts-3796695
    http://www.comores-infos.net/voila-une-preuve-que-les-membres-de-daech-ne-sont-pas-musulmans/

    Bon, comme vous voyez, le nouvel ordre mondial se spécialise dans la personnification de ses opposants ou indésirables pour mieux les diaboliser et ainsi avoir le soutien de l’opinion public contre ses opposants pour mieux l’éliminer.

    Au temps du moyen âge, les seigneurs qui enlevaient et massacraient les paysans , filles, enfants, la nuit par leurs serviteurs, pour ne pas monter l’opinion public contre eux, affirmaient que tout était l’œuvre de sorciers ou sorcières, et faisaient monter des innocents au bûcher pour payer les crimes à leur place. Ils utilisaient plein de contes de superstition pour se sauver la face. Voilà la raison d’ailleurs pour laquelle les paysans étaient très superstitieux….Ils se montraient donc toujours en digne protecteurs du peuple sous leur meilleur jour.

    Mais bon, c’est arnaque (diabolisation des opposants) qui dure depuis des millénaires (hein, Néron…) ne prend plus (du moins pour un vrai anarchiste) et ceux qui jouent les populistes et essayent de sauver la face du système en ayant un pied dans le blé et un pied dans la farine ne prend plus non plus. Alors les vrais anarchistes ne devraient pas perdre leur temps et il est temps de renverser cette monarchie planétaire pyramidale qui n’a duré que trop longtemps. Pacifiquement bien sûr. Pour que le monde sache, que les anarchistes sont incapables de créer un monde violent comme les prédécesseurs, mais au contraire, sont les architecteurs du monde de l’amour et du pardon.

  2. anti système pour les anarchistes libertaire Says:

    Encore une preuve que ce monde est pourri:

    L’association Entraide aux malades de myofasciite à macrophages (E3M) est en colère : l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament, ex-Afssaps) ne financera pas les travaux de recherche clinique et expérimentale sur les risques occasionnés par l’aluminium vaccinal.
    https://www.ouvertures.net/pas-de-financement-pour-la-recherche-sur-les-dangers-de-laluminium-vaccinal/

    Le ministre de la santé lance 11 vaccins obligatoires, mais personne ne pourra soigner ceux qui en tomberont malades (et ils risquent d’être nombreux ) car le SAMU et SOS Médecin est une vraie merde qui préfère laisser crever les patients en leur riant au nez plutôt que d’agir. Donc il n’y aura personne pour sauver les malades des effets des vaccins.

    Même les médecins ne veulent pas se faire vacciner. Ils disent parce qu’il y a du sang contaminé dans les vaccins.
    https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-nos-vies-connectees/20090918.RUE2563/ces-medecins-qui-hesitent-a-se-faire-vacciner-contre-la-grippe-a.html

    On est vraiment dans un monde pourri. Les médecins et personnel de santé poursuivent les gens en bonne santé pour leur forcer à prendre des vaccins et les rendre malade. Par contre, quand il s’agit de s’occuper de personnes vraiment malades, alors là, il n’y a plus personne.

    On est dans une époque, où les médecins veulent à tout prix soigner des gens en bonne santé qui n’ont pas besoin d’eux (vaccins) et laisser crever les personnes en mauvaise santé qui meurent dans l’indifférence de tous.

    Voici l’enregistrement d’une personne sur le point de mourir mais qui voulait vivre qui a appelé le SAMU qui l’a rit au nez, qui lui a dit d’appeler SOS médecin, la personne mourante a donc appelé SOS médecin qui lui a rit au nez et lui a dit d’appeler le SAMU
    https://www.hebdi.com/operatrices-samu-se-moquent-de-naomi-jeune-maman-decede-quelques-heures-plus-tard-enregistrement/

    La personne finit par mourir quelques heures après avoir conversé avec tous ces opérateurs sans cœur qui n’ont pas leur place dans un hôpital ni dans quelconque administration humanitaire. Quand on travaille dans l’humanitaire, on devrait embaucher des humains quoi, pas des hyènes qui rient au nez des malades (SAMU) ou jouent l’indifférence comme des robots (SOS médecin).

    Un foutage de gueule quoi. Mais comme c’est une française d’origine africaine, tout le monde s’en fout, en passant sur twitter, il n’y a presque rien pour suivre l’affaire. Mais pour ceux qui voient plus loin que le bout de leur nez, ils vont se rendre compte, qu’avec le déficit des hôpitaux lancé par Agnès Buzyn au profit du budget militairehttps://www.lesechos.fr/economie-france/social/0301037508648-les-hopitaux-redoutent-un-deficit-historique-de-15-milliard-deuros-en-2017-2139284.php https://www.revolutionpermanente.fr/Hopitaux-Malgre-les-promesses-de-Macron-pres-d-un-milliard-de-coupe-budgetaire-a-venir https://www.lemonde.fr/sante/article/2015/02/28/comment-les-hopitaux-vont-devoir-economiser-3-milliards_4585324_1651302.html, et la vaccination obligatoire des 11 vaccins à l’aluminium et aux adjuvants métalliques qui va provoquer un génocide de la population françaisehttp://www.lelibrepenseur.org/les-vaccins-ont-detruit-leurs-enfants-temoignages-videos-de-parents/, tout le monde va finir comme cette personne qui a crevé à seulement 22 ans, faute de soins urgentistes et qui laisse une petite fillette derrière elle.

    Donc guerre des classes, oui. Et si on ne sort pas bientôt du système, on risque de sortir d’autre chose à la place

    Bill Gates qui a son gros derrière toujours bien confortable dans le gros fauteuil de l’OMS prépare une pandémie pour rendre la vaccination obligatoire dans le monde entier.http://www.alterinfo.net/Bill-Gateux-nous-previent-C-est-pas-moi_a138439.html

    On a déjà des fabricants de virus, et la liste n’est pas exhaustive, on ne sait pas encore quel fabricant de virus aura la meilleure d’or de Bill Gates pour sortir le plus gros virus de l’année et donner l’occasion d’un gros business pour Big Pharma vu que Bill Gates investit dans une entreprise américaine de vaccination:
    – Yahoo a censuré l »article qui annonce que l »Australie a libéré un virus dangereux pour éradiquer les lapins
    https://fr.yahoo.com/?err=404&err_url=https%3a%2f%2ffr.news.yahoo.com%2fl-apos-australie-lib%25C3%25A8re-virus-075820041.html

    -Ron Fouchier qui a créé un virus mutant dangereux pour l »humanité fait partie des 100 personnes les plus influentes de la planète
    http://content.time.com/time/specials/packages/article/0,28804,2111975_2111976_2112158,00.html

    Une pétition a été lancée à la commission européenne pour empêcher Ron Fouchier de continuer sa fabrication de virus mutant
    http://www.lemonde.fr/sciences/article/2014/03/10/virus-mutants-les-furets-de-la-discorde_4380437_1650684.html
    mais la commission européenne n »a rien répondu et n’a rien tenté pour empêcher Ron Fouchier et ses complices de créer un virus mutant, une preuve qu »il n »y a aucune volonté pour empêcher la création de nouveaux virus et que c »est devenu un marché lucratif, créer des virus et ensuite créer des vaccins
    http://www.lemonde.fr/sciences/article/2014/03/10/virus-mutants-les-furets-de-la-discorde_4380437_1650684.html

    -Un groupe de scientifiques chinois créé un virus mutant en Chine: « Une équipe de scientifiques chinois a fabriqué un virus hybride de la grippe H5N1 ayant le « potentiel » de muter encore pour contaminer l »homme Le virus hybride créé en Chine résulte d »un mélange de gènes de la souche H5N1 du virus de la grippe aviaire, et de la H1N1, responsable de la pandémie de 2009-2010″
    http://www.francetvinfo.fr/monde/un-virus-mutant-de-grippe-aviaire-cree-en-chine-inquiete-les-experts_316743.html

    http://www.alterinfo.net/les-gouvernements-reconnaissent-que-les-vaccins-causent-des-effets-secondaires-petition-a-signer-contre-les-11-vaccins_a131505.html

    Ceux qui ont soif de justice vont être rassassiés, seulement l’anarchie pourra permettre cela, regardez donc ce qu’est l’ordre républicain qui laisse crever les gens, hein, c’est qui qui disait que sans ordre, il n’y a rien, bah, voyez, c’est justement à cause de l’ordre qu’on ne peut plus soigner les gens!

    Vive donc l’anarchie, le seul moyen pour sauver l’humanité et nous autres français, mais surtout notre humanité qui est en perdition dans ce monde régit pour et par le pognon et qui crache sur les pauvres gens:

    « Ce n’est pas un « cas isolé »

    Affaire Naomi Musenga : qui sont les responsables ?

    Un enregistrement audio entre, Naomi Musenga, une jeune femme noire de 22 ans, strasbourgeoise, et le Samu a été publié sur le site d’information local alsacien Heb’di. Une assistante de régulation médicale du Samu s’impatiente, moque et ne donne pas suite à la demande de prise en charge médicale de la jeune femme qui affirme qu’elle « va mourir ». Quelques heures plus tard, Naomi décède à l’hôpital. Une histoire qui vient révéler les défaillances d’un système de santé en crise qui met particulièrement en danger les personnes les plus fragilisées, discriminées, ou/et précaires

    L’opératrice en charge de l’appel a été « suspendue à titre conservatoire »

    Au lieu de lui venir en aide, les secours se sont moqués de Naomi Musenga et sont aujourd’hui accusés de « non-assistance en personne en péril ». Les faits révélés via un enregistrement audio remis à la presse par la famille de la victime en début de semaine, remontent au 29 décembre 2017. Ce jour-là, comme on l’apprend sur l’audio, la jeune femme de 22 ans appelle le SAMU et demande de l’aide à l’opératrice « Aidez-moi, madame, j’ai très mal… ». L’assistante lui demande de préciser ce qu’elle a, mais la jeune femme n’y arrive pas. L’assistante agacée lui recommande alors d’appeler plutôt SOS Médecins. Alors que Naomi répète qu’elle « ne peut pas » et qu’elle « va mourir », l’opératrice visiblement excédée raille la jeune femme « Oui, vous allez mourir, certainement, un jour, comme tout le monde. ». Elle tente de savoir où la jeune femme a mal puis lui donne les numéros pour joindre SOS Médecins. La discussion d’une minute 20 se termine.

    Naomi Musenga parvient ensuite à appeler SOS Médecins qui lui envoie… le Samu. Conduite à l’hôpital, elle fait un arrêt cardiaque avant d’être transférée au service de réanimation où elle décède quelques heures plus tard. Une autopsie réalisée 5 jours après son décès révèle qu’elle est morte de défaillances multiviscérales.

    Depuis, les hôpitaux universitaires de Strasbourg, qui hébergent les services du Samu, ont ouvert une enquête, et ont suspendu « à titre conservatoire » l’opératrice du Samu. De son côté, le parquet de Strasbourg a ouvert une enquête préliminaire. La famille, elle, a annoncé qu’une plainte serait déposée ce vendredi exigeant au-delà de l’enquête préliminaire, qu’une information judiciaire soit ouverte.

    L’hypocrisie de la Ministre, du président du Samu, de la direction de l’hôpital

    Depuis la révélation de l’audio, les réactions d’indignation se multiplient sur les réseaux sociaux entre colère contre l’opératrice, le Samu, et la dégradation des services publics. Une affaire dont s’est immédiatement saisie Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, qui s’est déclarée « indignée » et a dépêché une enquête à l’Igas (Inspection générale des affaires sociales), afin de mettre la lumière « sur ces graves dysfonctionnements ».

    De même, au regard de l’ampleur prise par l’affaire, le président du Samu-Urgences de France, François Braun, ainsi que le président de l’association des médecins urgentistes de France, Patrick Pelloux, ont réagi publiquement. Les deux hommes après avoir condamné le caractère « impardonnable » de la faute commise par l’opératrice qui aurait dû mettre la jeune femme en lien avec un médecin, et insisté sur le fait qu’il s’agirait d’un « cas isolé », ont demandé un « rendez-vous immédiat à madame la ministre de la Solidarité et de la Santé pour améliorer la régulation médicale afin qu’un tel drame ne se reproduise pas ».

    Si les deux hommes pointent à juste titre dans leurs déclarations le manque d’effectifs, ils attendent de la rencontre avec la ministre une « modernisation » du système. Sauf que ce terme « modernisation » a été déjà maintes et maintes fois utilisé afin d’accompagner les différentes réformes du monde hospitalier, et que celles-ci n’ont fait que rendre les conditions de soins des patients
    https://www.revolutionpermanente.fr/Affaire-Naomi-Musenga-qui-sont-les-responsables

    Donc l’hosto service public qui refuse de venir en aide à une pauvre fille qui n’a pas les sous pour se payer des soins, mais qui vient en aide gratuitement à des flics pour venir tabasser des manifestants pour qu’ils aient eux des soins:

    « L’AP-HP, qui gère les hôpitaux parisiens, a donc donné son accord pour que les flics puissent stationner dans les locaux et les parkings de la Pitié le temps de nettoyer le Pont d’Austerlitz et de matraquer les manifestants.

    Le spectacle, quand on regardait de l’autre côté des grilles de l’hôpital, était saisissant : des malades, d’un côté, des personnes arrivant aux Urgences, et, de l’autre, des rangées de CRS attendant, sagement, dans leurs fourgons, gyrophares allumés, l’ordre d’aller matraquer. »
    http://www.revolutionpermanente.fr/Du-jamais-vu-a-Paris-les-flics-caches-a-l-hosto-avant-d-aller-taper-les-manifestants

    Les CRS à l’hôpital. Le service public selon Macron

    Du jamais vu à Paris : les flics cachés à l’hosto avant d’aller taper les manifestants

    Mais ils sortaient d’où, tous ces escadrons de gendarmes et de policiers, Boulevard de l’Hôpital, dans le XIIIème, là où la Préfecture avait choisi de casser du manifestant et de couper la manif du Premier mai en deux ? C’est bien simple : ils étaient cachés à l’hôpital.

    Les fourgonnettes de la gendarmerie et des CRS n’étaient pas uniquement stationnées dans les rues adjacentes du cortège parisien. Au niveau de l’hôpital de la Pitié-Salpétrière, la Préfecture avait tout simplement obtenu l’autorisation de caserner ses troupes au sein même de l’hôpital. Bien à l’abri des grilles et des regards indiscrets.

    L’AP-HP, qui gère les hôpitaux parisiens, a donc donné son accord pour que les flics puissent stationner dans les locaux et les parkings de la Pitié le temps de nettoyer le Pont d’Austerlitz et de matraquer les manifestants.

    Le spectacle, quand on regardait de l’autre côté des grilles de l’hôpital, était saisissant : des malades, d’un côté, des personnes arrivant aux Urgences, et, de l’autre, des rangées de CRS attendant, sagement, dans leurs fourgons, gyrophares allumés, l’ordre d’aller matraquer.

    C’est en tout cas une « belle synergie » entre différents corps du « service public » que Martin Hirsch, directeur de l’AP-HP, a permis, ce Premier mai, en donnant aux forces de police l’autorisation de stationner là où ils n’ont rien à y faire. Après les flics dans les facs, les flics dans les hostos. Sous Macron, on n’arrête pas le progrès.
    http://www.revolutionpermanente.fr/Du-jamais-vu-a-Paris-les-flics-caches-a-l-hosto-avant-d-aller-taper-les-manifestants

    Pour aider des flics à taper sur des manifestants, cela répond présent, par contre pour sauver des femmes en détresse sur le point de mourir, cela raccroche au nez.Voilà ce qu’est que le service public de santé. Et dire que les français soutiennent un système aussi merdique.

  3. Hervé Says:

    entièrement d’accord avec vous ! Robert Bibeau est soit un idiot, soit un faux opposant, cad, dont le discours a pour but de maintenir ou jeter les gens dans l’impasse. Ce genre de personnage est le pire de tous, car il agit au sein même de ceux dont il prétend partager les convictions.

    Un ennemi donc difficile à identifier, car agissant masqué, utilisant la rhétorique marxiste ou dites de gauche pour dissimuler sa vraie nature, contrairement aux autres qui affichent leurs convictions. Disant une certaine « vérité », pour mieux vendre un mensonge.

    dans toutes les discussions que j’ai eut avec lui, c’est toujours cette conclusion qui s’impose.

  4. Extrait du CNI du 21/07/2016 : Au sujet de votre stupide manœuvre de faire enfiler des cagoules aux paramilitaires pour les présenter comme étant des zapatistes (en plus que c’est une vieille astuce déjà utilisée avant par le mange-croquettes Albores [gouverneur du Chiapas à la fin des années 90, NdT]), c’est un échec retentissant. Questionnés au sujet de si ils pensaient que ceux qui avaient attaqué le blocage et foutu le bordel étaient zapatistes, voilà ce que deux personnes du peuple sans affiliation politique déclarée ont répondu:

    Un commerçant ambulant, d’environ 60 ans répond :

    “Non ! Ceux qui ont fait des dégâts hier ce sont des gens payés par le gouvernement, on le sait bien. Ce ne sont pas ceux qui soutiennent les enseignants. Parce que la lutte des enseignants c’est bien, sinon, c’est nous qui allons terminer par payer l’éducation. Et d’où est-ce qu’ils sortent l’argent pour payer les enseignants? Et bien du peuple. Ce qu’il manque c’est qu’au moins la majorité des états du Mexique se décident à s’y mettre, parce qu’il y a déjà quatre états qui sont déjà sur le coup, mais le autres on ne sait pas c’est pour quand.”

    Une indigène chamula, commerçante ambulante, répond :

    “Naaan!!!” C’est pas eux, eux ils se comportent pas comme ça! Eux (les zapatistes) si, ils soutiennent les enseignants et ceux d’hier ils veulent se faire passer pour eux, mais c’est pas eux, ils se mettent juste leurs passe-montagnes, mais ils ne se comportent pas pareil.

    – et c’était qui, les gens d’hier?
    – c’est des autres, ils les paient.
    – et vous voyez comment la lutte des enseignants?
    – et bien c’est vrai qu’il faut les soutenir”

    Pour lire le communiqué en entier dans ce billet ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/08/06/patience-respect/

    Et Coluche dans un de ses sketch sur la police ne disait pas autre chose sur les casseurs… Je vous retrouve le sketch si vous voulez, car je l’ai sauvegardé dans mon blog pour appuyer justement cette affirmation.

    Pour ma part, comme je l’ai dit à RB sur son blog, dans l’esprit zapatiste, rien ne peut se régler par la violence, et une fois dénoncé cela, on peut tout à fait par exemple lire Malatesta et sa pensée et pratique anarchistes ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/06/pdferricomalatesta.pdf

  5. « Les gens y zont peur de nous ! Plus y’a de flics autour d’eux et plus y zont peur ! »

    « Faut faire gaffe aussi, y’a des appariteurs dans les manifs, y cassent des carreaux et après on dit que c’est les étudiants »

    On fait gaffe aussi dans la Police, ah oui ! Au bout de 30 avertissements on a un blâme et au bout de 30 blâmes on passe devant un Tribunal on peut être dégradé… »

    Coluche : Les Flics ;

    • Moi, je m’en fous (d’être dégradé) chui pas gradé…

      YT me l’a pas supprimée celle-là ! Étonnant non ?

      Tenez, c’est issu de ce billet de blog que j’ai posté le soir du 14/07/2016, juste avant le carnage à Nice ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/07/14/jour-de-fete/

      Et autant vous dire que ce billet est totalement passé à la moulinette merdiatique !

      Et c’est bien dommage (même si c’est pas très grave) parce que c’est particulièrement raccord avec l’actu, toussa toussa !

  6. Roseau Says:

    Un Rien qui a osé dénoncer la mafia étatique, et qui a eu la joie de découvrir l’internement d’office demandé par son employeur, l’Etat !

    Il est sorti actuellement, et se retrouve SDF.

    Le sujet commence à 7mn 12 :

    https://www.tvlibertes.com/2018/03/26/22298/politique-eco-n-164-cas-edifiant-dun-prof-interne-idees

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.